• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Selon l’ancien gouverneur de la banque d’Angleterre « la zone (...)

Selon l’ancien gouverneur de la banque d’Angleterre « la zone euro est vouée à l’échec »

Du jamais vu dans la haute finance mondiale ! L'ancien gouverneur de la banque d'Angleterre, Lord Mervyn King, annonce publiquement que "la zone euro est vouée à l'échec et va aller de crise en crise jusqu'à sa destruction".

L’économiste britannique Mervyn Allister King n’est pas un économiste comme les autres. Il a été anobli sous le titre de Lord Mervyn King, Baron de Lothbury et décoré de l’une des plus prestigieuses décorations britanniques : Chevalier grand-croix de l'Ordre de l'Empire britannique. Qu’est-ce qui lui a valu tous ces honneurs ?

Principalement le fait qu’il a été le gouverneur de la très puissante Banque d'Angleterre du 1er juillet 2003 au 1er juillet 2013, soit pendant une décennie entière. Cet homme, qui a donc été l’un des banquiers centraux les plus chevronnés du monde, et de l’une des plus grandes banques centrales de la planète, aujourd’hui à la retraite (il a 67 ans), vient de sortir un livre, au titre évocateur : « La fin de l'alchimie ».

Les extraits choisis par le Daily Telegraph

Le journal britannique The Telegraph vient de publier, le 28 février 2016, quelques-unes des meilleures pages de cet ouvrage sensationnel, dans lequel Lord Mervyn King déclare tout bonnement que l'euro est condamné.

L’ancien gouverneur de la Bank of England n'y va pas par quatre chemins : « The eurozone is doomed to fail and will lurch from crisis to crisis unless it is broken up . » Ce qui signifie en bon français : « La zone euro est vouée à l'échec et va aller de crise en crise jusqu’à sa destruction. » Selon Lord Mervyn King, la plus grande économie de l'Europe (l’Allemagne) fait face à un « terrible choix » : doit-elle soutenir les partenaires les plus faibles de la zone euro au prix d’un coût important et sans fin pour ses contribuables, ou doit-elle mettre un terme au projet d'union monétaire dans l'ensemble de l'Europe ?

Pour le banquier central, le « seul moyen » dont disposent les pays faisant face à l'abîme d’arrêter « l’austérité écrasante et le chômage de masse perpétuel », avec « aucune fin en vue de la charge de la dette » des pays débiteurs, est qu’ils abandonnent l'euro. Et Lord Mervyn King de poursuivre : « Le contre-argument - que la sortie de la zone euro pourrait conduire au chaos, à la chute du niveau de vie et à l'incertitude quant à la survie de l'union monétaire - a un poids réel. Mais quitter la zone euro peut être le seul moyen de tracer l’itinéraire de retour à la croissance économique et au plein emploi.

Les avantages à long terme l'emportent sur les coûts à court terme. » « Les pays hors euro ne sont pas partie prenante à ce choix, mais ils peuvent encourager l'Allemagne, et le reste de la zone euro, à y faire face. » Source : http://www.telegraph.co.uk/business/2016/02/28/mervyn-king-the-eurozone-is-doomed

Commentaires : démasquons tous ensemble l'incompétence effrayante des politicards européistes

Cette série d'arguments n'est pas en soi une chose nouvelle : de nombreux économistes et universitaires, et une bonne demi-douzaine de Prix Nobel d’économie, ont déjà analysé que l’euro n’est pas viable sur le long terme.

Ce qui est formidablement nouveau en revanche, c’est que ce soit désormais un banquier central de tout premier rang qui l'adopte ouvertement et l'expose publiquement. Sauf erreur, c'est du jamais vu à un tel niveau de responsabilité.

Il est raisonnable de penser que ses collègues de la zone euro aussi ont pu être amenés à le penser, mais que le carcan de l'idéologie européiste, soit les a enfermés dans un déni de réalité, soit les a empêchés de s'exprimer d'une manière aussi claire. Dorénavant, lorsque nous entendrons les politiciens LR/PS, dont l’incompétence le dispute à la suffisance, débiter leurs platitudes répétitives aux électeurs français sur la question de l'euro, nous pourrons leur rire au nez tout aussi ouvertement que Lord Mervyn King.

Nous pourrons expliquer tout autour de nous que celui qui fut le gouverneur de la Banque d’Angleterre pendant 10 ans a peut-être plus de compétences en matière monétaire que l’avocat véreux Sarkozy, le repris de justice Juppé, l’apparatchik du PS Hollande, le verbeux Bayrou, ou le conseiller en communication Valls.

Et nous pourrons aussi rappeler que ce que dit l’ancien gouverneur de la Banque d’Angleterre a été inlassablement répété, et depuis longtemps, par un parti politique systématiquement privé d'accès aux grands médias nationaux parce qu’il dit la vérité aux Français : le nôtre.

François ASSELINEAU et Vincent BROUSSEAU

Site Internet : http://www.upr.fr
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau

 

Ci-dessous quelques extraits complémentaires du livre de Lord King :

« Le problème de base que pose une union monétaire entre des États-nations différents est étonnamment simple. En partant de différences de taux d'inflation prévisionnels – qui résultent d'une longue histoire des différences des taux réels d'inflation - un taux d'intérêt unique conduit inexorablement à des divergences de compétitivité.

Certains pays sont entrés dans l’union monétaire européenne avec un taux plus élevé de salaire et d'inflation des coûts que d'autres. Le taux d'intérêt réel (taux nominal d'intérêt moins taux d'inflation prévu) a donc été plus faible dans ces pays que dans les autres avec une inflation plus faible.

Ce taux réel inférieur a stimulé la demande et poussé à la hausse des salaires et l'inflation des prix plus loin. Au lieu d'être en mesure d'utiliser différents taux d'intérêt pour ramener l'inflation au même niveau, certains pays ont donc vu leurs divergences être exacerbées par le taux unique. La perte de compétitivité qui en a résulté entre les membres du sud de l'union monétaire d’un côté et l’Allemagne de l’autre est grande, même en tenant compte de la surévaluation du deutsche mark quand il a intégré l'euro.

Cela a augmenté les déficits commerciaux de plein emploi (l'excédent des importations sur les exportations quand un pays fonctionne à plein emploi) dans les pays où la compétitivité s’est affaiblie, et l'augmentation des excédents commerciaux dans ceux où elle s’est améliorée.

Ces excédents et ces déficits sont au cœur du problème aujourd'hui. Les déficits commerciaux doivent être financés par des emprunts à l'étranger, et des excédents commerciaux sont investis à l'étranger. Des pays comme l'Allemagne sont devenus de très grands créanciers, avec un excédent commercial en 2015 qui avoisine les 8 % du PIB, tandis que les pays de la périphérie sud sont devenus des débiteurs substantiels. » […] « Le caractère inévitable de la restructuration de la dette grecque signifie que les contribuables en Allemagne et ailleurs devront absorber des pertes substantielles.

Il était plus qu'un peu déprimant de voir les pays de la zone euro marchander sur le montant à prêter à la Grèce afin qu'elle soit en mesure de rembourser une partie des prêts antérieurs. Un tel flux circulaire des paiements est de peu d’importance sur la santé, ou l'absence de santé , de l'économie grecque. Il est particulièrement regrettable que l'Allemagne semble avoir oublié sa propre histoire. » […] « Pour parler sans ambages, l'union monétaire a créé un conflit entre une élite centralisée d'une part, et les forces de la démocratie au niveau national de l'autre.

Cela est extrêmement dangereux. En 2015, les présidents de la Commission européenne, du Sommet de l’euro, de l'Eurogroupe, de la Banque centrale européenne et du Parlement européen (l'existence de cinq présidents témoigne des talents bureaucratiques de cette élite) ont publié un rapport plaidant pour une union fiscale dans laquelle « les décisions devront de plus en plus être prises collectivement » et en soutenant implicitement l'idée d'un ministre des finances unique pour la zone euro.

Cette idée de transfert de souveraineté en catimini à un centre non élu est profondément viciée et se heurtera à la résistance populaire. Pour apaiser les tensions, les élites en Europe, aux États-Unis et dans les organisations internationales comme le FMI, ont promu les opérations de sauvetage et le passage à une union de transfert comme solutions à la crise.

Mais tout cela n’a fait que semer les graines de la discorde en Europe et apporter un soutien à ce qui était auparavant considéré comme des partis et des candidats politiques extrémistes.

Et tout cela va conduire non seulement à une crise économique mais aussi à une crise politique. En 2012, lorsque l’inquiétude sur la dette souveraine de plusieurs pays de la périphérie était à son comble, il aurait été possible de scinder la zone euro en deux divisions, certains membres étant relégués temporairement en deuxième division, avec la perspective clairement annoncée qu’après une période de convergence réelle – disons de 10 ou 15 ans -, ces membres seraient promus en première division. Il est probablement trop tard pour cela maintenant.

Les différences sous-jacentes entre les pays et les coûts politiques liés à l’acceptation de la défaite sont devenus trop grands. Cela est regrettable, tant pour les pays concernés - parce que la promotion parfois prématurée peut être un malheur tandis que la relégation peut offrir un nouveau départ - et pour le monde entier parce que la zone euro est aujourd'hui un frein à la croissance mondiale.

L’Allemagne fait face à un terrible choix. Doit-elle soutenir les partenaires les plus faibles de la zone euro au prix d’un coût important et sans fin de ses contribuables, ou doit-elle mettre un terme au projet d'union monétaire dans l'ensemble de l'Europe ? La tentative de trouver un juste milieu ne fonctionne pas.

Un jour ou l’autre, les électeurs allemands risquent de se rebeller contre les pertes qui leur sont imposées par la nécessité de soutenir leurs partenaires plus faibles, et il ne fait pas de doute que la meilleure façon de diviser la zone euro serait, pour l'Allemagne, qu’elle en sorte elle-même. »


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • Aristide Aristide 1er mars 2016 12:18

    Ils croient tellement à la mort de l’Euro qu’ils voulaient intervenir dans le processus décisionnel de la Zone Euro afin d’éviter d’être pénalisés par les décisions.




    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er mars 2016 13:12

      @Aristide
      Vous devez confondre Lord King avec Cameron...
      C’est Cameron qui voulait mettre son nez dans la zone euro.

      D’ailleurs, Cameron n’a obtenu aucun changement dans les Traités européens. Ce qui est une pierre dans le jardin de tous ceux qui nous bassinent depuis plus de 30 ans avec « une Autre Europe » et les promesses de changements des Traités.
      L’ Europe n’est pas réformable. Elle est à prendre ou à quitter. 


    • L'enfoiré L’enfoiré 1er mars 2016 16:35

      @Fifi Brind_acier salut,


       Je l’aurais parié de vous trouver par ici. smiley
       Cameron s’est tiré une balle dans le pied en lançant un référendum en juin.
       Où était l’Angleterre économiquement avant les années Thatcher ?
       Elle a dit un jour « I want my money back » et déjà l’Angleterre s’écartait du destin de l’Europe en se rapprochant plus des USA.
       Cameron veut le beurre et l’argent du beurre 
      ...et le sourire de la crémière est assez jaune.... 
        

    • Aristide Aristide 1er mars 2016 17:34

      @Fifi Brind_acier

      Je ne confond rien le « ils » concernait évidement tous les dirigeants et autres technocrates anglais qui souhaitent intervenir dans les affaires de l’Euro. 





    • taktak 1er mars 2016 19:12

      @L’enfoiré
      exigeons nous aussi un referendum

      signez la pétition pour un referendum sur l’euro et l’UE.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er mars 2016 19:59

      @L’enfoiré
      Je crois que les Anglais ont une autre conception de la démocratie, de la souveraineté, de la liberté d’expression dans leurs médias, et des libertés individuelles...CF « Les 800 ans de la Magna Carta Libertatum » , qui organisait les libertés individuelles contre le pouvoir.


      La sortie de l’ UE n’est pas au Royaume uni une idée d’extrême-droite, elle est demandée par exemple par le Syndicat des Transport, très à Gauche.


    • jef88 jef88 1er mars 2016 12:33
      « la zone euro est vouée à l’échec »

      et l’Angleterre fait tout pour la conduire dans l’impasse ...

      je prends dans l’europe ce qui m’avantage et crache sur le reste !


      • Parrhesia Parrhesia 2 mars 2016 07:03

        @jef88

        Bonjour jef88,

         Votre commentaire est frappé au coin du bon sens !!! Qu’il soit noté « inintéressant » (une seule étoile) après six votes me semble inquiétant !

         Soit le jugement des votants sur cette réaction particulière est faussé d’une façon ou d’une autre , soit c’est l’utilisation qui est faite des étoiles qui est en défaut !

         Chaque personne au courant de la question et l’ayant suivie depuis ses débuts sait parfaitement que l’Angleterre n’a toujours été qu’un cheval de Troyes mondialiste dans l’Europe et qu’elle n’y a toujours joué que la carte de ses intérêts personnels. Que ce fait, aussi évidemment acquis, soit ainsi contesté constitue une réaction anormale !!!

         Donc, bonne journée à vous jef88


      • aimable 2 mars 2016 11:15

        @Parrhesia
        le premier président de la 5éme ne voulait pas des britanniques dans la c. e. e , parce qu’il les connaissait très bien, c ’est le couple maléfique Pompidou Giscard qui les ont laissés entrer par la porte de service !


      • Parrhesia Parrhesia 2 mars 2016 12:28

        @aimable


        Une vérité qui mérite bien un vote à trois étoiles que je vous attribue avec plaisir...
        Bonne journée !

      • Nordiste Nordiste 1er mars 2016 13:09

        Après l’éclatement de l’euro ce sera la fin l’Union Européenne.
        Il n’y a pas si longtemps, on se posait la question : qui va rentrer dans l’UE ?
        Aujourd’hui c’ est devenu : qui va sortir de l’UE ?

        L’EURSS va s’écrouler comme l’URSS s’est écroulée.
        On ne peut pas créer une Europe pour le bénéfice exclusif des intérêts économiques de quelques uns.


        • taktak 1er mars 2016 19:11

          @Nordiste
          signez la pétition pour un referendum sur l’euro et l’UE.

          Brisons les chaines de l’union européenne


        • lsga lsga 6 mars 2016 15:16

          @taktak

          Il faut collectiviser la BCE. 

        • domi 1er mars 2016 13:35

          Pour compléter, cet article : l’appel solennel de Nigel Lawson, ancien ministre des finances de Margaret Thatcher pour sortir les britanniques de l’Union Européenne : UNE FOIS SORTI DE L’UNION EUROPÉENNE, LE ROYAUME-UNI SE TIENDRA DEBOUT COMME UNE NATION LIBRE ET PROSPÈRE. Ce que dit François Asselineau depuis des années se confirme de jour en jour :

          Vive le Frexit avec l’UPR ! http://www.upr.fr/actualite/nigel-lawson-brexit-margaret-thatcher


          • colere48 colere48 1er mars 2016 13:44

            VITE  !!  qu’on en finissent !!


            • taktak 1er mars 2016 19:10

              @colere48
              Accelérons le processus, signez la pétition pour un referendum sur l’euro et l’UE.
              C’est au peuple français de décider !


            • sylvie 2 mars 2016 12:41

              @colere48
              que l’on en finisse , c’est mieux.


            • julius 1ER 1er mars 2016 15:01

              c’est le monde occidental qui va à l’’échec avec cet alignement depuis 20ans (et même avant sur la politique américaine qui va nous amener désastre sur désastre ......


              il n’y a qu’à voir la profession de foi de Trump et ses 5 propositions ..... pas besoin de s’appeler Madame Irma ou Madame Soleil pour prédire l’avenir !!!!!

              c’est sûr que l’on va dans le mur et c’est pas celui qu’il veut construire avec les mexicains !!!

              • JBL1960 JBL1960 1er mars 2016 16:58

                C’est à dire, qu’on a quand même du mal à croire ce genre de prétendu aveux car in fine (le croit-il) le seule et unique but c’est le N.O.M. par n’importe quel moyen. Cameron & Oblabla même combat j’ai envie de dire... Peu importe la façon de le mener seul le résultat compte.

                Tenez, je fais un parallèle avec le dernier article de John Pilger (traduit par 71) entre les renversements et soutiens promus par la CIA - la création d’un Bilderberg - et dans le même temps la création de l’UE par W. Hallstein (Qu’Asselineau a fort bien mise à jour) dans mon dernier billet de blog ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/03/01/rayon-de-lumiere-dasie/

                Si le Brexit accélère le NOM ; Ils le feront, sinon non ! Pour moi c’est aussi simple que cela smiley


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er mars 2016 20:03

                  @JBL1960
                  Je crois que vous sous estimez le mécontentement...
                  Même Bzrezinski s’inquiète de l’éveil politique des masses...


                • zygzornifle zygzornifle 1er mars 2016 17:29

                  ha oui ? mème un RSA le sait et le dit, pas besoin de ces économistes , il suffit de regarder son compte en banque et la figure bien joufflue de nos politiques qui défendent les interrets de l’Europe car elle est leur avenir a eux seul ....


                  • Le p’tit Charles 1er mars 2016 17:38
                    Echec et mark.. ?

                    • Willien 1er mars 2016 18:21

                      La banque d’Angleterre est le deuxième actionnaire de la BCE, derrière l’Allemagne et devant l’Italie :

                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Banque_centrale_europ%C3%A9enne


                      • Willien 1er mars 2016 18:21

                        Et devant la France...


                      • Aristide Aristide 1er mars 2016 19:28

                        @Willien


                        Non ce n’est plus le cas en 2015 

                        Allemagne : 17,99 %
                        France    : 14,18 %
                        Italie      : 12,31 %
                        Espagne  : 8,84 %
                        ....

                        Hors Zone Euro

                        Grande Bretagne : 13,67 %


                      • Aristide Aristide 1er mars 2016 19:31

                        Ajout : Ce qui confirme que la Grande Bretagne croit en l’euro en conservant une participation non négligeable ( actionnariat sans dividendes ni participation aux pertes éventuelles) ;


                        Il est trop fort Asselineau en rapportant les propos de tribune et en ignorant la réalité.

                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er mars 2016 20:18

                        @Aristide
                        Rien ne dit que la Banque d’Angleterre ne retirera pas ses billes si le vent tourne...


                      • Jean 1er mars 2016 19:44

                        oui en attendant, du concret en France, défauts de paiement de carsat depuis décembre 2015 et de AGirc/Arco depuis ce mois-ci, réservez vos manches de pioche....


                        • Parrhesia Parrhesia 8 mars 2016 04:24

                          @Jean

                          Très juste !
                          Nous retrouvons d’ailleurs un problème identique avec le transfert de couverture sociale de la Sécurité Sociale vers les mutuelles privées !
                          Lorsqu’ils le décideront, et le moment est plus proche que l’on ne le croit, ils nous sucreront ensemble la Sécu, les mutuelles et nos retraites ...
                          « Ils », ce sont les sarko-hollandistes et consorts qui, par contre, trouveront toujours les fonds nécessaires pour aller faire la guerre pour le compte de l’axe mondialiste !!!
                          Et comme de toute façon nous risquons fort de nous retrouver avec un nouveau gouvernement sarko-hollandiste, donc mondialiste, en 2017, les choses ne risquent guère d’évoluer dans le bon sens ...

                        • Claude Simon Gandalf 1er mars 2016 20:47

                          Méfiez-vous des conseils des anglais, ils vous diviseront pour mieux régner.

                          La BCE rachète les créances de la Bundesbank, ainsi le jeu du symbole permet d’éviter le chaos.
                          Il me semble qu’il y en a déjà suffisamment.


                          • JMBerniolles 1er mars 2016 21:51
                            Cela aurait eu du poids s’il avait dit cela dans le cadre de ses responsabilités professionnelles, mais là il enfonce une porte ouverte et se dédouane dans une ambiance anglaise certainement très eurosceptique.

                            Pour les conséquences d’une sortie de l’Euro, en France et ailleurs, en Grèce particulièrement, la référence est Jacques Sapir

                            Toutes les conséquences ne peuvent être appréhendées puisque dans la sortie il y a obligatoirement une négociation sur les dettes. C’était d’ailleurs le point crucial pour la Grèce cet été.

                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 mars 2016 07:50

                              @JMBerniolles
                              J’ai beaucoup d’estime pour les lanceurs d’alertes. Il a le mérite de parler, alors que tant d’autres savent les mêmes choses que lui, et partent à la retraite sans rien dire. Ou tant d’autres qui ont été corrompus et se gardent bien de parler....


                            • JMBerniolles 2 mars 2016 09:23
                              @Fifi Brind_acier

                              Là il lance l’alerte alors que la maison brûle depuis longtemps.
                              Mais vous avez raison cela traduit un certain retournement de l’opinion.

                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 mars 2016 10:12

                              @JMBerniolles
                              Écoutez bien ce qu’expliquent les dirigeants syndicaux en ce moment....
                              Si vous en trouvez un qui explique que les réformes du marché du travail, ce sont des directives du FMI, de la BCE, de l’ OCDE, et de la Commission européenne, je vous paye le restaurant !


                            • Onecinikiou 6 mars 2016 14:04

                              @Fifi Brin_acier


                              Les leaders syndicaux non puisqu’ils sont les complices de la situation, mais Philippot lui le répète à l’envie sur toutes les ondes depuis plusieurs semaines.

                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 mars 2016 18:15

                              @Onecinikiou
                              Phillipot se réveille maintenant ?
                              Depuis Juin 2014, l’ UPR a publié la feuille de route de la Commission européenne.


                            • BA 2 mars 2016 06:54

                              Il n’y a pas que la bulle de la construction européenne dans la vie.

                              La construction européenne est une bulle au-milieu d’autres bulles qui vont toutes nous éclater dans la gueule.

                              Il n’y a pas que la bulle boursière.

                              Il n’y a pas que la bulle bancaire.

                              Il n’y a pas que la bulle chinoise.

                              Il n’y a pas que la bulle immobilière.

                              Il n’y a pas que la bulle de l’extraction pétrolière.

                              Il n’y a pas que la bulle de l’art contemporain.

                              Il n’y a pas que la bulle du secteur de l’acier.

                              Il y a aussi la bulle obligataire.

                              Mercredi 2 mars 2016 :

                              La bulle obligataire gonfle de plus en plus.

                              Le Japon gagne de l’argent quand il emprunte !

                              Taux à 10 ans : - 0,024 %

                              Le Japon emprunte à 10 ans à un taux négatif.

                              http://www.lesechos.fr/journal20160302/lec2_finance_et_marches/021735307143 -le-japon-emprunte-a-10-ans-a-un-taux-negatif-1204033.php

                              La Suisse gagne de l’argent quand elle emprunte !

                              Taux à 10 ans : - 0,428 %

                              L’Allemagne gagne de l’argent quand elle emprunte !

                              Taux à 8 ans : - 0,121 %

                              La France gagne de l’argent quand elle emprunte !

                              Taux à 6 ans : - 0,119 %

                              Taux à 5 ans : - 0,215 %

                              Taux à 3 ans : - 0,375 %

                              Taux à 2 ans : - 0,434 %


                              • Spartacus Spartacus 2 mars 2016 09:08
                                Tout ça c’est de la posture......
                                L’euro est certes imparfait. 
                                Mais certain qu’une monnaie franco-française fera pire.

                                C’est peut être une mauvaise idée de l’avoir mis l’€uro, mais maintenant qu’ il a été créé, le changement sociétal qui a suivit est irréversible.

                                Avec Internet vous achetez vos chaussures en Italie, votre pub google en Irlande, vos livres sur Amazon au Luxembourg, et votre voiture d’occase en Allemagne sans payer des coûts de change.

                                Au mieux créé une monnaie concurrente, mais quelle préemption de croire que des Enarques biberonnés à la gamelle de l’état seraient capable de gérer mieux une monnaie que les européens....
                                Tellement Keynésiens, qu’a part faire marcher la planche a billet, ces entre-soi seront incapables d’en créer une valeur.

                                • gaijin gaijin 2 mars 2016 11:32

                                  @Spartacus
                                  « qu’a part faire marcher la planche a billet »
                                  et actuellement ni europe ni usa ne l’on fait marcher bien sur .......


                                • Legestr glaz Ar zen 2 mars 2016 12:25

                                  @Spartacus

                                  Vous utilisez le marc de café ou la boule de cristal ?


                                • Spartacus Spartacus 2 mars 2016 12:44

                                  @Ar zen


                                  Je regarde les résultats des services gérés par l’état.....Et les gens de l’état
                                  SNCF, EDF, Sécu, Unedic, des dettes du clientélisme et l’assurance de ne jamais être au chômage même en étant irresponsable....

                                  Regardez les gens de l’état. Des gens en servitude sans libre arbitre. Prenez Asselineau, l’auteur de ce pamphlet....
                                  Fonctionnaire à vie et critique des institutions........Dans un pays normal pour être en phase avec ses idées il donnerait sa démission.

                                  Mais en France dans la caste protégée, la gamelle est plus forte que ses convictions,....
                                  On critique tout en étant irresponsable.


                                • L'enfoiré L’enfoiré 2 mars 2016 13:01

                                  @Spartacus,


                                   « Des fonctionnaires à vie qui critiquent les institutions »

                                  Oui, vous avez raison, il y en a des masses. Ils ont des partis qu’il faut protéger envers et contre tout en se foutant complètement des populations qui les plébiscites pendant la majorité du temps, sauf pendant une courte période de promesses avant les élections.
                                  Responsables, mais jamais coupable... 
                                  La confiance et les croyance d’être les plus beaux et les plus forts est totale derrière des drapeaux.
                                  Les hommes sont des êtres vivants qui aiment les chefs et les actions en commun, avec la seule idée que l’union fait la force. Non, ce sont les idées qui font la force et peut-être l’ognon ensuite pour pleurer. 
                                  « Au diable les partis » ai-je écrit, il y a longtemps.. C’est toujours le cas.

                                • Legestr glaz Ar zen 2 mars 2016 17:36

                                  @Spartacus

                                  Allons allons Spartacus ! Des attaques ad hominem, cela déshonore votre intelligence ? Rien d’autre en magasin que la sempiternelle ritournelle des fonctionnaires qui ne font rien ? Ça ne va pas bien loin vos analyses ! Je vous ai connu en meilleure forme ! Reprenez vous ! Comment voulez vous faire monter les tours des lecteurs avec des propos aussi éculés ? Morne horizon. Sinon la sortie de la zone euro et la dégringolade générale qui en suivrait c’est de la capnomancie, de la métopomancie, de la sycomancie, de l’austromancie ou de l’oenomancie (ma préférée, je dois l’avouer).


                                • Parrhesia Parrhesia 8 mars 2016 04:44

                                  @Spartacus

                                  >>> Mais certain qu’une monnaie franco-française fera pire. <<<


                                  Avec la bande de pitres qui nous gouverne désormais, c’est là, sans doute, le seul de vos arguments qui soit recevable !
                                  Et cela n’arrange pas les affaires du pays !!!

                                • lloreen 2 mars 2016 09:28

                                  Cette déclaration n’ est absolument pas étonnante puisque dollar, euro ou autre, toute monnaie est une fraude.
                                  L’ argent n’ a aucune valeur. Imaginer cela est la pire des croyances.
                                  La seule valeur est l’ être humain. Il n’ y en aura jamais d’ autre.

                                  Encore faut-il vouloir comprendre l’ essence du système esclavagiste dont la majeure partie de l’ humanité consent encore toujours à en faire les frais, malgré son abolition depuis 1777 !
                                  http://memorial.nantes.fr/pour-en-savoir-plus/chronologie-des-abolitions/


                                  • franc 2 mars 2016 12:25

                                    ce qui compte avant tout c’est la maitrise de l’émission d e la monnaie par des gens honnêtes et qui correspond à la réalité de la valeur des choses sinon c’est de la fausse monnaie créée par des mafiosi

                                    -

                                    qui peut garantir que c’est de la vraie monnaie qui correspond à un e richesse réelle et non pas une fausse monnaie qui ne corrrespond à aucune valeur réelle ,voilà la question fondamentale

                                    -

                                    En tout cas on connaît une réponse négative ,ce ne peut être les banquiers qui peuvent garantir l’honnêteté de l’émission de la monnaie ,eux qui ne créent aucune richesse réelle.


                                    • sylvie 2 mars 2016 12:39

                                      Merci de votre article, le seul « petit » problème est que tous ces gens qui ont une analyse correcte à mon avis ne sont pas ou plus aux manettes.....


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 mars 2016 18:17

                                        @sylvie
                                        Ceux qui dirigent savent les mêmes choses, mais ne le disent pas.


                                      • L'enfoiré L’enfoiré 2 mars 2016 12:53

                                        « Selon l’ancien gouverneur de la banque d’Angleterre « la zone euro est vouée à l’échec » »


                                        Dans l’état actuel de l’Europe, il a raison. Tant que ses pays ne trouveront pas de réponses en commun aux problèmes et seront toujours pris au dépourvu devant n’importe quelle crise. C’est certain.
                                        Nous en sommes arrivés-là et pas comme les Etats Unis qui sont un seul Etat centralisé en fédération de départements mais pas en confédération.
                                        Tout est là ?
                                        Pour particulariser, on pourrait dire que tant que sur votre plaque minéralogique de voiture, vous aurez FR et pas EU....
                                        C’est foutu.

                                        • hugo BOTOPO 2 mars 2016 14:48

                                          Plus de 40 réactions et pas un mot sur l’Allemagne !

                                          Lord KING a écrit son livre en rassemblant des idées et arguments servant l’indomptable et perfide Albion. Il souhaite la débandade de l’UE pour que le RU ne soit pas marginalisé : depuis des siècles la politique anglaise fait tout pour éviter l’émergence d’une forte nation continentale et récemment d’une forte UE continentale.

                                          Il s’inquiète pour les contribuables allemands devant les déficits commerciaux de tous les pays de l’UE vis-à-vis de l’Allemagne. Tout en ignorant que le RU est aussi un pays à balance commerciale largement déficitaire : les revenus internationaux de la City ne compensent qu’en partie ce déficit.
                                          Lord King et son écuyer porte-parole Asselineau semblent ignorer que les 8% de PIB d’excédent commercial se transforme en déficit chez les acheteurs : si les allemands s’inquiètent, alors qu’ils cessent de vendre leurs produits ou qu’ils achètent des produits de leurs clients (plus tourisme) ; sinon le remboursement de la dette induite par les déficits reste impossible.
                                          Un autre oubli de taille : le déficit de naissance des allemands (plus de 150 000/an) est compensé par de l’immigration de 250 à 300 000 jeunes européens du Sud et de l’Est élevés et formés par les pays d’origine aux frais de leurs contribuables. De plus la très faible natalité allemande se traduit par une forte réduction des dépenses publiques pour amener les jeunes (en nombre réduit) de leur conception jusqu’à l’âge d’entrer sur le marché du travail : l’économie annuelle est de l’ordre de 80 Md€/an, ce qui relativise les performances de l’Allemagne en terme de déficits et de dettes publics !
                                          Déjà avant l’afflux de réfugiés la population allemande totale et active augmente du fait de l’immigration de masse de personnes déjà formées : alors les objectifs de Harz IV sur l’âge de départ en retraite sont passés de 67 ans (avec extension possible ultérieure jusqu’à 70 ans) à 62/63 ans, car le nombre de cotisants augmente malgré la faible natalité.

                                          OK pourquoi pas un référendum dans les pays de l’UE pour ou contre le Brexit ?


                                          • Jason Jason 2 mars 2016 17:35

                                            @hugo BOTOPO

                                             « alors les objectifs de Harz IV sur l’âge de départ en retraite sont passés de 67 ans (avec extension possible ultérieure jusqu’à 70 ans) à 62/63 ans, »

                                            Non, ce n’est pas exact. La retraite à 67 ans à taux plein est réelle, mais s’appliquera progressivement. Si vous optez pour la retraite à 63 ans vous serez soumis à une décote. Donc, contrairement à ce que vous dites, la retraite à taux plein à 63 ans à l’avenir, c’est faux.


                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 mars 2016 19:40

                                            @hugo BOTOPO
                                            Je crois que vous n’avez pas bien compris la situation de l’ Allemagne. ..Depuis la crise des années 20, l’obsession de tous les Allemands, c’est la valeur du mark.


                                            Le principe de l’euro, c’est qu’il circule d’un pays à l’autre, sans change. Or, il arrive de plus en plus d’euros dans les banques allemandes, qui ne valent pas tripette, et qui font baisser la valeur du mark. Et les QE de la BCE n’ont fait qu’aggraver le problème.
                                            D’où un conflit d’enfer entre la BCE et la Bundesbank, totalement caché aux Français.

                                            L’autre problème, ce sont les transferts financiers des pays les plus riches de l’ UE vers les autres.
                                            Merkel s’y refuse : « Il n’y aura pas d’euro bonds tant que je vivrai ! »

                                          • hugo BOTOPO 3 mars 2016 15:02

                                            @Jason
                                            Nous sommes tous les deux dans l’imprécision et la simplification.
                                            Harz IV prévoit :
                                            - départ actuel 65 ans et 3 mois
                                            - à porter progressivement à 67 ans en 2029, dans 12 ans.
                                            Les départs avec décote étaient prévus : à partir de 63 ans et 35 ans de cotisation, (décote maxi de 7%).
                                            Depuis le 01-07-2014 : départ à 63 ans avec 45 ans de cotisation et taux plein
                                            Ce départ anticipé va évoluer chaque année de + 2 mois pour être porté à 65 ans en 12 ans au lieu des 67 ans prévus par Harz IV.
                                            La retraite à 63 ans à taux plein est une réalité pour les travailleurs né en 1952 et avant et ayant 45 ans de cotisation.
                                            Elle reste ensuite valable (pour le taux plein) avec le décalage de 2 mois par année de naissance ;
                                            Ce gain de 2 ans reste à terme dans 12 ans avec le taux plein à 65 ans au lieu de 67 ans


                                          • JMBerniolles 2 mars 2016 16:57
                                            Le monde occidental et même le monde entier vivent actuellement une crise économique majeure.

                                            L’Euro dans sa zone, ne fait qu’accentuer le problème. Concrètement les pays de l’eurozone commencent à rejoindre le Japon dans cette grave engeance économique qu’est la déflation.
                                            L’Allemagne subit elle le problème au niveau de ses banques.

                                            Les USA sont obligés de trafiquer le calcul de leur PIB pour trouver une petite croissance. Et ce grand pays est lui aussi dévasté par la politique ultra financiarisée du capitalisme actuel.

                                            Les pays du G20 viennent de reconnaître que les QE étaient sans effets. Il en a fallu un nombre incroyable, notamment au Japon, pour comprendre ce que des économistes indépendants, libres de leur parole, disaient depuis longtemps [voir les interventions d’Olivier Delamarche par exemple sur BFMtv]

                                            Les ministres des finances du G20 sont de plus restés complétement secs sur des propositions.

                                            Wall street réclame des mesures sur la fiscalité.... Les paradis fiscaux et autres, comme les montages insensés sur les produits dérivés, les CDS..  ne leur suffisent plus.

                                            Les traités transocéaniques sont sensés apporter au capitalisme financier une manne importante (spéculation et volume d’échanges) mais ils vont aussi détruire les économies à grande vitesse.

                                            Soyons certains que nous allons retrouver des mesures fiscales en faveur des « investisseurs qui n’investissent plus » dans les prochaines mesures gouvernementales.

                                            La finance réclame aussi des grands investissements d’état, sur les lesquels ils gagnent avec les prêts, les services et la construction... Mais c’est elle-même qui a tué ce capitalisme d’état, ou celui-ci étaient intimement lié à des grands groupes financiers et industriels et développait de grands programmes nationaux,.. pour leur profit. [Mais il est vrai que l’économie en général se portait mieux]






                                            • Onecinikiou 6 mars 2016 14:10

                                              @JMBerniolles


                                              Ne vous en faites donc pas pour le Japon, malgré les injonctions insistances de toutes les institutions mondialistes, eux refusent jusqu’à présent le suicide par la submersion migratoire. 

                                              En conservant leur homogénéité et leur intégrité, leur cohérence interne, ethnique, culturelle, religieuse, ils se préparent des lendemains qui chantent quand tous les autres pays, leurs compétiteurs, crouleront sous le nombre et basculeront dans la guerre civile permanente et généralisée. 

                                              Que vous soyez aveugle de cette réalité évidente, beaucoup plus grave que je ne sais quelle crise économique cyclique, en dit long sur l’état de décrépitude de l’opinion occidentale, morbide.

                                            • Ruut Ruut 3 mars 2016 06:24

                                              Comment 1 monnaie qui a une valeur différente dans tous les pays d’une zone de libre échange peut elle être viable dans le temps ?


                                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 mars 2016 10:17

                                                @Ruut
                                                C’est lié au fait que ce sont les monnaies nationales, rebaptisées « euro », avec une valeur de 1 pour 1.
                                                Cela veut dire qu’1 drachme = 1 lire= 1 franc = 1 mark. Ce qui est totalement illusoire comme vous le dites.


                                                L"hypothèse de départ était qu’une monnaie commune irait vers plus de cohérence entre les économies, c’est tout le contraire qui s’est passé, jamais les économies de la zone euro n’ont autant divergé. Mais comme l’ Union européenne est une religion, les Prix Nobel d’économie ont beau s’époumoner, rien ne change !

                                              • Montagnais Montagnais 3 mars 2016 06:24

                                                Lord King ? My Lord ! My God .. Lord King en personne ! L’ancien patron de la Banque des Godons !


                                                Lord King ? Le copain à Rochil ? Pas moins ? Le mentor à Polonius ? Lord lui-aussi, comme chacun sait .. des références Asselineau, des références assurément que vous nous allez chercher ..


                                                King ? Qui serait encore plus crédibe - si, si, j’y tiens - que Hollande et Sarko et tous ceux que vous citez ?


                                                Renvoyons les donc plutôt dos à dos Asselineau .. pour le bien de l’Humanité ..

                                                Parce que .. ?


                                                .. Vous y croyez encore à la « Croissance » vous Asselineau ?


                                                - Oui, oui Montagnais, mais la Croissance soutenable n’est-ce-pas .. ! la croissance durable comme le développement du même nom, comme les piles du même nom, comme les politiques du même nom, comme les ronds de serviette du même nom ..

                                                Durable, soutenable, responsable ! la voilà la solution ! 

                                                Moi, je réponds, bullshit Asselineau, et je dis : 

                                                Game over. Faudra vous y faire. Game over pour les Kazis (Kapital-Zozialismus) et les farandoleurs de la surconsommation, game over pour « l’Europe » des technotrons game over pour les pollueurs de tous horizons

                                                J’écrivais aussi sur la fausse monnaie, des articles de-ci de-là : Google (cop21 game over)

                                                Je m’inquiétais .. comme vous.

                                                Mais aujourd’hui, tous les records sont battus, et pas par des pitres isnit ? Terra Nova ! Eux.. Terra Nova les prestigieux ! Think tank comme disent les Godons, très-laborieux .. « Fondation progressisse » comme ils s’annoncent eux sur leur site

                                                Terra Nova .. dans leur genre, tous des « Lord King » du durable, soutenable à grands coups de fausses monnaie et de Q.E.

                                                Allez ! je vous la fais courte pour finir : ces couillons se sont couronnés aujourd’hui rois de l’absurdité, empereur de l’imbécilité en publiant Là ! :

                                                Quote : 

                                                Après la COP 21, mobiliser la Finance pour la croissance soutenable
                                                Les entreprises transmettront à leurs prêteurs ces certificats en remboursement de leurs prêts."
                                                Unquote
                                                Faut oser ! 
                                                Je vous laisse apprécier la panade dans laquelle on est ..

                                                Bon courage dans votre entreprise de redressement de la France

                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 mars 2016 10:24

                                                  @Montagnais
                                                  Les Islandais sont plus malins que vous. Comme ils vivent dans un pays souverain, ils ont utilisé tout ce qui est interdit par les Traités européens, d’où un chômage à 1,9%.
                                                  C’est exactement ce qu’on peut faire en sortant de l’ UE & de l’ euro.


                                                  Quant à votre merveilleuse décroissance, les pauvres y sont en plein, les écolos sont contents, car les pauvres polluent peu.

                                                • Elliot Elliot 3 mars 2016 14:01

                                                  Je ne sais si l’Euro pourra se survivre encore longtemps : ce n’est ni nécessaire ni souhaitable mais à toutes les excellentes raisons d’implosion avancées par l’éminent banquier anglais, il faut en ajouter une, c’est l’émission délirante de liquidités par la BCE qui inonde le marché de monnaie de singe.

                                                  On sait ce qu’il advint de l’assignat avec lequel, me semble-t-il, l’Euro a beaucoup de traits en commun ...

                                                  Inévitablement, un jour ou l’autre, la valeur d’une monnaie s’adapte au niveau de la santé économique réelle de sa zone de rayonnement.
                                                  L’Euro fort ne cadre pas avec une Europe faible ( ou du moins une Europe en perte rapide d’homogénéité où les distorsions économiques ont tendance à s’accentuer et où les décimes de la croissance sont tout entiers fondés sur les atouts de spirales déflationnistes : l’Italie, l’Espagne redressent la tête – de manière toute relative – en ponctionnant qui les salaires, qui les droits sociaux au sens large ... )

                                                  Il n’est pas besoin d’être une pythie pour supposer que l’Allemagne ne va pas sacrifier éternellement son bas de laine au sauvetage des naufragés de la prospérité.

                                                  Le géant teuton est avec quelques rares satellites celui pour qui la valeur de la monnaie correspond plus ou moins à sa santé économique : c’est aussi le seul état à croire en la pérennité de sa prospérité et à anticiper la réponse à ses criants besoins de main d’œuvre dans un futur proche en ouvrant les bras aux réfugiés.

                                                  L’usage intensif de la planche à billets à Francfort poursuit l’objectif de relancer l’investissement.
                                                  Par le truchement des banques privées dès lors que, « horresco referens », les banques dites nationales ( qui sont surtout des vestiges du passé ) ne sont plus autorisées à jouer un rôle direct dans l’économie obérant de ce fait les capacités des états à s’engager massivement dans des politiques articulées sur l’investissement public ( grands travaux d’infrastructures, Éducation Nationale, politiques de santé publique) !

                                                  Faute de débouchés, c’est-à-dire d’emprunteurs, les Banques privées alimentées par la BCE à 0 % sont obligées de renvoyer la monnaie papier à l’envoyeur en perdant au passage quelques décimes d’intérêt puisqu’elles sont rémunérées à taux négatifs. On voit mal la viabilité à long terme d’un tel système sans ponctionner les avoirs des épargnants.

                                                  En réalité, l’investissement productif ne se décrète pas, il est tributaire du carnet de commande ou du moins des espérances de le voir rempli et la déprime ne se combat pas à coup de déclarations d’intention ou d’incantations pour inciter les chevaliers d’industrie à se lancer dans des projets d’avenir quand le futur est incertain.

                                                  Malgré les belles théories qui tendent à vouloir persuader du contraire, la politique de l’offre est en échec quand elle ne répond pas à une demande immédiate...

                                                  Dès lors que la nature dogmatique de l’UE lui interdit cette perspective à grande échelle, il faut bien constater que seules des politiques coordonnées au niveau des états rétablis dans leurs fonctions régaliennes peuvent amorcer la pompe du renouveau et cela passe, qu’on le veuille ou non, par une restauration des capacités d’endettement.
                                                  La transition vers une économie écologique respectueuse des ressources naturelles, appelons-la écosocialisme dès lors que la maximisation du profit n’en est plus le moteur, impose non seulement la fin de l’Euro monnaie unique ( et/ou sa transformation éventuelle en monnaie commune) mais aussi l’éclatement de l’Europe, déjà minée par les forces centrifuges où le Brexit quel qu’en soit l’issue n’est finalement qu’une péripétie. 


                                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 mars 2016 10:32

                                                    @Elliot
                                                    Les politiques de la BCE aggravent les inégalités sociales, mais elle n’en n’a cure ...


                                                  • Onecinikiou 6 mars 2016 14:13

                                                    @Elliot


                                                    Dit-il après avoir voté Maastricht de concert avec son inénarrable Mélenchon. 

                                                  • soi même 3 mars 2016 21:08

                                                    Bon et la suite c’est quoi ?


                                                    • Ashtonal Ashtonal 5 mars 2016 07:53

                                                      Pour un personnel de la Banque central européenne citoyen de la zone euro. Le premier objectif de cette pétition est d’atteindre 100 signatures. Pour en savoir plus, signer ou bien partager l’info, c’est tout simple : il faut cliquer ici :https://goo.gl/ZVfuKA

                                                      ‪#‎brexit‬ ‪#‎ecb‬ ‪#‎bce‬ ‪#‎europe‬ ‪#‎european‬


                                                      Vous voulez une Europe plus transparente et efficace ? Commençons par un cas évident de gestion politique fallacieuse.

                                                      Le traité de Maastricht prévoyait initialement que tous les membres de l’Union européenne rejoignent la zone euro une fois les critères de convergence remplis. Le Royaume-Uni et le Danemark ont ratifié ce traité mais avec une option de retrait leur permettant de ne pas être obligé d’adopter l’euro ; option que ces deux pays ont exercé. Depuis, aucune action n’a été entreprise par la Banque centrale européenne pour remplacer le personnel de ces pays et continue à en engager. Cela pose 2 problèmes :

                                                      1. Les citoyens des pays non-membres de la zone euro occupent des postes qui devraient échoir aux citoyens des pays membres de la zone euro ; et
                                                      2. Certains parmi eux, notamment dans les départements informatique, économique et statistique, ont des accès privilégiés à des données sensibles pour le bon fonctionnement de la zone euro.

                                                      Un peu d’histoire. L’Institut monétaire européen (IME) a été le précurseur de la Banque centrale européenne (BCE). Entre 1994 et 1997, le premier président, Alexandre Lamfalussy a fait venir bon nombre de collaborateurs de la Banque des règlements internationaux, l’organisation basée à Bâle qu’il dirigeait précédemment. Dans les faits, ces personnes ont eu tendance à agrandir les équipes avec leur concitoyens. Le processus a continué sous les présidences successives de Duisenberg, Trichet et Draghi.

                                                      Nous estimons que les personnes concernées devraient bénéficier d’indemnité de départ payées par leur pays d’origine. Le fait que le Royaume-Uni et le Danemark sont dans le capital de la BCE n’a pas à influencer un processus opérationnel normal. Ce sont ces pays qui ont fait le choix de ne pas entrer dans la zone euro et non certains membres de la zone euro qui leur en ont interdit l’accès.

                                                      Appel à l’action. Par la présente pétition, au moment où se « négocie » un soi-disant Brexit, nous appelons donc à ce que toute la transparence soit faite dans ce dossier et qu’une certaine logique soit respectée. La solution est simple : le Parlement européen doit au plus vite diligenter une enquête sur la présence inappropriée de certains citoyens au sein de la Banque centrale européenne.


                                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 mars 2016 18:23

                                                        @Ashtonal
                                                        Vous rêvez. Il n’y aura jamais d’ Autre Europe, ni démocratique, ni sociale, ni rien du tout !

                                                        L’ UE est une construction américaine pour nous ruiner, et si c’est possible, détruire la Russie, pour empêcher la liaison Europe- Russie- Chine, qui serait la zone économique la plus puissante du monde, et mettrait fin à la suprématie mondiale des USA.
                                                        « Le Grand Échiquier » de Bzrezinski.


                                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 6 mars 2016 13:16

                                                        Des Bach-Aghas retardataires, on en voit chaque jour !!! 

                                                        Nous avons soutenu depuis une décennie que l’utopie européenne dépasse toutes les rêveries et par conséquent se transformera sans doute en cauchemar ! Pas seulement la questions des Zeuros, c’est aussi le cirque de Bruxelles, c’est le « projet » en lui-même qui ne tient pas !!!

                                                        • lsga lsga 6 mars 2016 14:35

                                                          C’est le Capitalisme qui est voué à l’échec.

                                                          L’Euro est aussi voué à l’échec, très certainement, comme le Franc avant lui. 
                                                          L’échec, la faillitte, l’effondrement, la destruction : voilà ce qui attend tout ce qui ne s’accroît pas dans un monde Capitaliste. 
                                                           
                                                          L’union des zones économiques Européennes et Américaines, et la synchronisation de leurs monnaies, sera bien entendu la solution apportée à ce problème. Cela ne fait pas le moindre doute, cela se passe ainsi de manière systématique depuis la fin du haut moyen-age. Les marchés s’agrandissent, les monnaies, fusionnent ; jamais l’inverse, ou alors pour des périodes très limitée dans le temps. 

                                                          • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 6 mars 2016 15:21

                                                            bonjour je me roule d’hilarité dans mon caniveau,Ah !Ah !
                                                            Voila bien encore un mauvais exemple ,ou plutôt un très bon exemple de détournement des choses.
                                                            Vous vous voulez quittez l’Euro ,jusque là ,pourquoi pas !Il n’y a pas d’inconvénient si derrière il y a une résolution pérenne de nos malheurs (à une condition,qu’elle de même valeur pour tous).
                                                            Mais avoir le culot de mettre en avant un personnage de cette perfide Albion. Avec wouh ! tous les honneurs et courbettes d’usage,du grand art.
                                                            Pourtant nous avons eu un message quasi permanent depuis fort longtemps dans nos les oreilles de dégénérés que les Anglais profitait des avantages de L’Europe sans le moindre devoir.Est-ce un ralliement,un changement de comportement.En Français tourner sa veste ??
                                                            Il vous faut nous éduquer peut-être ?!,mais pas nous embrouiller sur des soit disant valeurs saines.


                                                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 mars 2016 18:28

                                                              @hervepasgrave !
                                                              Faut-il vous rappeler que Snowden a travaillé pour la NSA, que John Perkins et Udo Olfkotte ont travaillé pour la CIA ? Les lanceurs d’alerte ont tous fait fonctionner le système avant de se décider à parler.


                                                              On attend avec impatience que vos chers dirigeants syndicaux expliquent que Hollande ne décide de rien du tout, et que les ordres viennent de la Troïka... Quand on oublie de le dire, c’est qu’on continue à faire fonctionner la pompe à fric de l’ Europe des banksters. Commencez par balayer devant votre porte.

                                                            • Xenozoid 6 mars 2016 18:42

                                                              @Fifi Brind_acier

                                                              On attend avec impatience que vos chers dirigeants expliquent que Hollande ne décide de rien du tout, et que les ordres viennent de la Troïka... Quand on oublie de le dire, c’est qu’on continue à faire fonctionner la pompe à fric de l’ Europe des banksters. Commencez par balayer devant votre porte.

                                                               y’avait pas de banques et d’économie avant ?
                                                              elle est marante la pepe)langkous


                                                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 mars 2016 20:19

                                                              @Xenozoid
                                                              « y’avait pas de banques et d’économie avant ? elle est marante la pepe)langkous »

                                                              L’article est sur l’euro, pas sur les banques. Il a dû vous échapper que depuis la mise en place de l’ euro, il est strictement impossible en France, d’avoir le moindre débat contradictoire sur la monnaie commune.... Tous ceux qui critiquent sont traités « de fachos », voilà comment les europhiles évacuent le débat...


                                                              Jacques Sapir vient d’écrire un article : « Revenir au Franc = 2/3 du chômage en moins »

                                                              Hollande, qui cherche des emplois partout pour se faire réélire, aurait pu le décorer de la légion d’honneur... Nada ! Il a préféré la donner au Prince héritier saoudien.


                                                            • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 6 mars 2016 21:06

                                                              @Fifi Brind_acier
                                                              Bonsoir, hargneuse mais complètement à la masse.Cela doit être un week-end chargé ?
                                                              Alors premièrement je ne milite pour aucun parti,mais alorsssssssssssss pour aucun.
                                                              J’aurais plutôt préféré que tu contredises ce que j’ai dis,mais là évidemment c’est plus difficile.Et ne me parle pas de syndicat.Pourtant je devrais être syndiqué,car étant ouvrier,mais non ! franchement le syndicalisme, comme la politique ne sert pas les bonnes causes,encore moins la justice.Tout cela est un beau cinéma.
                                                              Quant-à parler des lanceurs d’alerte c’est du foutage de gueule,mais alors là . Demande donc à ton colonel qui d’ailleurs pour ma part est très bien dans son rôle,s’il y avait besoin d’avoir des lanceurs d’alerte bidon. De l’intox,un jeu vicieux donc d’ailleurs je ne vois pas le but !
                                                              Ou alors je devrait franchement rire de ces gouvernements,armées ,journalistes....de leurs imbécilités ,de leur incrédulité après autant de temps pour être choqué eh !eh !eh ! qu’elle clownerie ah !ah ! .Cela fait bien de demander de soit disant excuses et autres pitreries . Oui ! vous avez acquis la certitude que le peuple ,tout le peuple n’est que des pauvres idiots facile a berner.
                                                              C’est comme faire croire a tous qu’internet est un lieu universel de liberté. Dans la réalité c’est un outils multi facette ou l’espionnage fait la loi de son propriétaire. Je rigole, tu peux bien me le permettre ne sommes nous pas Dimanche ?


                                                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 mars 2016 09:32

                                                              @hervepasgrave !
                                                              Jouer les observateurs critiques, c’est pas trop fatiguant ?

                                                              Asselineau était à Bercy lorsque Sarkozy était Ministre des Finances. Il a demandé à Asselineau un rapport sur l’avenir de l’ UE et de l’euro. Asselineau n’a pas fait comme ses collègues, un rapport « diplomatique », il a expliqué qu’il n’y avait aucun avenir ni pour l’ UE, ni pour l’euro .


                                                              Sarkozy a supprimé son service et l’a placardisé. C’est le sort de tous ceux qui s’opposent au lieu de mentir pour préserver leur carrière. C’est le cas de tous les lanceurs d’alerte quand ils sont en activité. Ils savent ce qu’ils risquent s’ils parlent.

                                                              En créant l’ UPR, Asselineau a sacrifié sa carrière, c’est plus risqué que votre lâcheté derrière un écran.

                                                            • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 7 mars 2016 14:08

                                                              @Fifi Brind_acier
                                                              Bonjour, La tu baisses les bras.La critique est utile,mais c’est comme un caillou dans les chaussures. Alors a contrario je devrais dire que les messages rabâchés à coup de masse ne sont pas plus utiles.Du bourrage de crane,qui ne supporte pas de contradiction !
                                                              Vous rêvez de changer les choses,de pouvoirs peut-être, mais si c’est pour des longs monologues,je vais retourner a l’église écouter de bons vieux prêches.


                                                            • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 7 mars 2016 14:18

                                                              @Fifi Brind_acier
                                                              Re mince j’allais ignorer ce message de haine, aie !

                                                              Comme je l’ai dis a mainte fois ,que cela soit Asselineau ou n’importe quel autre personnage ,rien de nouveau ,une continuité.Le pauvre homme s’est sacrifié,M...alors ! Pourtant a voir sa tête je pense que ce mossieur doit largement bien vivre de sa retraite, alors comme sacrifice ,tu ferais mieux de la mettre sur ce coup là en sourdine.Ce n’est pas le personnage que je critique c’est la manière d’exprimer les choses. Mais tu doit avoir de grandes œillères ! Je ni peux rien, d’ailleurs je ne prétend pas représenter qui que ce soit non plus. Alors ! je n’aurais certainement aucun mal a sortir de mon écran . Mais toi cela serait certainement bien amusant. Et puis avec les personnages que tu admires,il ne t’ai vraiment pas difficile de savoir qui je suis ,et d’ailleurs c’est d’une facilité déconcertante pour n’importe quelle personne qui sait utiliser un temps soit peu internet.


                                                            • Xenozoid 7 mars 2016 22:02

                                                              @hervepasgrave !

                                                              elle est barjot la pepe ,pense que le capitalsme s’arrette a la france, quelle conne vraiment,mais bon,chacun ses illulions et ses défendeurs...

                                                            • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 8 mars 2016 16:08

                                                              @Xenozoid
                                                              Bonjour,
                                                              Je ne sais pas si elle est barjotte ,elle est certainement à fond dans la connerie.Je ne lui en veux pas pas.Mais j’aime les gens qui assume.
                                                              Petite question ne pourrais tu pas changer ta photo ,ton logo ,il fait affreusement peur !


                                                            • Xenozoid 8 mars 2016 19:18

                                                              @hervepasgrave !


                                                              non

                                                            • Xenozoid 8 mars 2016 20:20

                                                              @Fifi Brind_acier


                                                              En créant l’ UPR, Asselineau a sacrifié sa carrière, c’est plus risqué que votre lâcheté derrière un écran.

                                                              Sarkozy a supprimé son service casse toi pauv’ gauliste , lieu de mentir pour préserver leur carrière quand ils sont en activité
                                                              En créant l’ UPR, Asselineau a sacrifié sa carrière Asselineau n’a pas fait comme ses collègues

                                                              derrière un écran. c’est plus risqué c’est plus risqué ils sont en activité. Ils savent ce qu’ils risquent s’ils parlent. En créant l’ UPR

                                                            • BA 6 mars 2016 23:15

                                                              L’Union Européenne …


                                                              La … quoi ?


                                                              L’Union ?


                                                              Quelle Union ?


                                                              Où ça, l’Union ?


                                                              Face à l’arrivée des migrants, tous les pays d’Europe centrale ont décidé de reprendre le contrôle de leurs frontières nationales.


                                                              Il n’y a pas d’Union Européenne.


                                                              L’Union Européenne, c’est un rêve rêvé par les doux rêveurs.


                                                              Ce n’est pas une réalité.


                                                              Dimanche 6 mars 2016 :


                                                              Vienne refuse le système des quotas de réfugiés de l’UE.


                                                              « L’Autriche ne prendra aucune part au système des quotas visant à répartir les réfugiés entre les pays membres de l’Union européenne. Elle a déjà suffisamment contribué dans la gestion de cette crise », estime un ministre autrichien à la veille du sommet UE-Turquie.

                                                              Plus divisée que jamais


                                                              Les 28 doivent rencontrer lundi midi à Bruxelles le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu, alors que l’arrivée de 1,25 million de demandeurs d’asile divise comme jamais l’UE. Celle-ci va faire pression sur Ankara, consciente que la Turquie détient la clé pour l’aider à maîtriser la crise migratoire.


                                                              La situation reste néanmoins préoccupante. Plus de 30 000 migrants sont bloqués en Grèce, dans des conditions misérables, depuis la fermeture successive des frontières des pays des Balkans et d’Europe centrale par lesquels ils ralliaient l’Allemagne et la Scandinavie.


                                                              http://www.romandie.com/news/Vienne-refuse-le-systeme-des-quotas-de-refugies-de-lUE/682789.rom


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès