• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Six indices économiques annonçant la récession

Six indices économiques annonçant la récession

 
 

La tendance générale de l’économie capitaliste est à la baisse du taux moyen de profit, qui s'exprime notamment par une tendance à la baisse du PIB par habitant.

 

Un texte de Nuevo-curso (Espagne) traduit et augmenté par Robert Bibeau. Le 20.06.2018.

 

Le PIB par habitant aux États-Unis

La tendance générale de l’économie capitaliste est à la baisse du taux moyen de profit, qui s'exprime notamment par une tendance à la baisse du PIB par habitant. On constate d’année en année que le PIB par individu augmente de moins en moins au cours des périodes de croissance (trait rouge sur la Figure 1) et qu’il plonge de plus en plus profond sous zéro (décroissance) au cours des périodes de récession (trait rouge sur la Figure 1). La politique de Trump, obsédée par la balance commerciale et la balance des paiements, au point de lier la stratégie militaire de l’Amérique à l'inversion du déficit, se révèle une tentative désespérée d’inverser cette tendance générale. Ainsi, depuis 1945 on observe 10 périodes de récession dont la plus sévère date de 2008.

Figure 1

La croissance du PIB par habitant aux États-Unis ajustée à l'inflation. On constate l'approfondissement des périodes de récession (sous la barre zéro), alors que les phases de croissance sont de plus en plus courtes et balbutiantes (au-dessus de la barre zéro).

Aux États-Unis, depuis la reconstruction d'après-guerre, la durée des phases d’expansion raccourcit et les périodes de récession s’approfondissent. C'est ce que les États-Unis tentent d’inverser et de faire payer à leurs alliés et concurrents via l’augmentation des tarifs douaniers.

La part des salaires dans le PIB national

Cette tendance générale est corroborée par la part des salaires dans le PIB total. Entre 1960 et 2015, la proportion des salaires dans le PIB national étatsunien est passée de 51% à 43% alors que le nombre de salariés a augmenté, ce qui implique une baisse importante du pouvoir d’achat des ménages américains (Figure 2).

Figure 2

Ce que confirme la Figure 3 indiquant que les ventes réelles par habitant aux États-Unis sont en décroissance constante depuis plusieurs décennies indice d’un appauvrissement général des prolétaires, malgré l’enrichissement exponentiel d’une caste de multimilliardaires (585 impétrants étatsuniens sur 2208 recensés dans le monde) aujourd’hui représentée par l’un des leurs à l’exécutif de l’État moribond. (2)

Figure 3

La balance commerciale allemande en décroissance

L'économie allemande ne tremble que sous la menace d'une guerre commerciale. À l’inverse des prévisions officielles, les commandes de l'industrie germanique ont chuté de 2,5% en avril. C'est le troisième mois consécutif de réduction des commandes. Historiquement, une succession de trois réductions présage une récession (Figure 4).

Figure 4

Tout comme la simple menace d’une guerre dans la région du Golfe persique, suite au retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien, a suffi à faire grimper le prix du baril de pétrole, la menace américaine d’enclencher une guerre commerciale mondiale a suffi à provoquer une baisse des commandes industrielles en Allemagne pendant trois mois consécutifs comme le montre la Figure 4. (3)

Sur le webmagazine http://www.les7duquebec.com/7-au-front/six-indices-economiques-annoncant-leffondrement/

La baisse des investissements

Ces dernières années, certains pays comme l'Espagne et le Brésil ont sauvé leurs mises grâce à l'investissement étranger (Figure 5). Même en oubliant le caractère fondamentalement improductif de ces investissements (spéculation immobilière et boursière), la simple menace d'une guerre commerciale entrave la croissance du PIB de chaque pays capitaliste. Conjoncturellement, certains pays comme la France bénéficient temporairement de la délocalisation du capital suite à la menace du Brexit britannique. Mais la tendance mondiale annonce une chute brutale des investissements à commencer par le capital chinois : on parle déjà d'une baisse globale de 23% des investissements internationaux (Figure 5). Notamment, les capitaux fuient les États-Unis (- 39,8%) et c’est pour inverser cette tendance que Donald Trump intensifie sa guerre commerciale, encourage l’inflation et appel à une hausse des taux d’intérêt sur les prêts (Figure 5).

Figure 5

La chute des investissements étrangers suivie d'une guerre commerciale a d’abord touché certains pays plus faibles, mais elle frappera bientôt tous les pays capitalistes. La Chine a coupé le robinet des investissements étrangers (+ 1,5% en 2017). La Figure 5 montre que les États-Unis ne jouent plus de rôle moteur dans l’économie mondialisée, ce qui force ses alliés à se chercher un nouveau mentor comme le dernier sommet du G7 l’a démontré. (4)

La guerre commerciale entre pays capitalistes

Le sommet du G7 au Canada, torpillé par Donald Trump, implique bien plus que le début de la guerre commerciale, il marque la fin de l'ordre commercial mondial établi après la Seconde Guerre, puis rééquilibré en 1990 suite à l’effondrement de l’URSS. Les analystes ont calculé l'effet de cette nouvelle guerre commerciale sur le PIB selon quatre scénarios. Dans le « meilleur » des cas, les États-Unis augmentent les tarifs et les autres pays ne répliquent pas ce qui réduirait l’effet inflationniste appréhendé. Ce premier scénario est déjà périmé puisque tous les pays visés ont annoncé qu’ils riposteront aux réclamations de « rançons » américaines. Le 16 juin le FMI publiait un communiqué où il était spécifié que : « Le FMI exhorte ces pays à « résoudre les désaccords commerciaux sans recourir aux droits de douane et à d’autres barrières ». Washington a imposé, au nom de sa « sécurité nationale », des tarifs douaniers aux importations d’acier et d’aluminium, venant notamment de Chine, d’Europe du Canada et du Mexique. Ce bras de fer risque de « créer un cycle de représailles », s’alarme le FMI, d’encourager « les pays à justifier les restrictions aux importations au nom de leur sécurité nationale », de perturber l’approvisionnement des multinationales américaines et d’affecter « les pays émergents les plus vulnérables ». (5)

Dans le second et le troisième scénario présentés par les experts, l'Europe et la Chine répondent aux États-Unis par des représailles tarifaires modérées et ne s'attaquent pas mutuellement. L’effet inflationniste sur les prix en général et sur le loyer de l’argent est important, mais est contenu. Ces deux hypothèses semblent disqualifiées, l’Europe ayant annoncé des mesures de rétorsions contre les USA et des mesures préventives contre le dumping probable des produits chinois en surcapacités.

Dans le quatrième scénario, les représailles vont crescendo suivis d’attaques croisées entre l'Europe et la Chine. Ainsi l'Europe et le Canada ont déjà amorcé leur guerre commerciale contre la Chine. Ce dernier scénario, d'une spirale de représailles tarifaires croisées, le pire de tous et le plus probable, hypothèquera directement la croissance du PIB et appelle une récession mondialisée (puisque l’économie est globalisée). Selon les spécialistes la guerre commerciale entre les États-Unis, la Chine et l'Europe, aura pour effet sur deux ans de réduire à néant la croissance de la zone euro, et de l’Amérique et d’affecter également l’économie chinoise et mondiale comme l’indique la Figure 6.

Figure 6

 

NOTES

1. Nuevo-curso Juin 2018.

2. http://www.journaldemontreal.com/2018/03/06/classement-des-milliardaires-forbes-jeff-bezos-trone-au-sommet

3. http://www.les7duquebec.com/7-au-front/wall-street-se-retire-de-laccord-sur-le-nucleaire-iranien/

4. http://www.les7duquebec.com/7-au-front/lempereur-donald-redefinit-lalliance-atlantique-du-g7-au-g2/ et aussi http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/g7-un-contre-six/

5. http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/le-fmi-aux-etats-unis-gare-a-linflation-surprise-et-au-protectionnisme/


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • jesuisdesordonne 23 juin 15:24
    A propos de :
    [ Dans le quatrième scénario, les représailles vont crescendo suivis d’attaques croisées entre l’Europe et la Chine. Ainsi l’Europe et le Canada ont déjà amorcé leur guerre commerciale contre la Chine. Ce dernier scénario, d’une spirale de représailles tarifaires croisées, le pire de tous et le plus probable, hypothèquera directement la croissance du PIB et appelle une récession mondialisée (puisque l’économie est globalisée). ]

    Le pire ? Non le meilleur !

    Allez causer de l’hypothèque de la croissance du PIB mondial au chevrier de montagne qui vend ses fromages au marché ! Pfff ! Par contre, si vous lui dites qu’on vient d’importer du fromage à bas coût de chine, là il va commencer à se faire du souci pour sa santé et celle de la planète.

    On peut concevoir qu’une minorité de très riches actionnaires s’inquiètent du PIB mondial mais tous les autres ont intérêt à une relocalisation des productions, pour éviter les transports polluants, pour recréer des emplois qui permettent de vivre dignement et pour retrouver des niveaux de salaire corrects...
    Non, un peu de protectionnisme intelligent aux frontières est une excellente nouvelle.


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 23 juin 17:17

      @jesuisdesordonne



      bONJOUR DESORDONNÉ  

      Il faut simplement expliqué au chevrier de montagne qui vend son fromage au marché que si ses clients (habituellement des bobos avec de bons revenus) que la baisse du PIB entrainera ses clients bobos par le fond sans plus un sous pour payer son fromage et qu’ils pleurnicheront même du prix coupé des produits importés (vous voyez que les bas couts chinois le rattrappe quoi qu’on fasse) 

      Oui j’écris mes textes pour que le prolo aussi se rendent compte comment va cette économie merdique que nous devons détruire à tout prix = qu’il n’y a pas de solution dans le retour au féodalisme agraire pas plus que dans la fuite en avant vers le précipice ou nous aboutirons fatalement 

      Saurons-nous alors profité de l’occasion pour empêcher le système de se reconstruire  ???

      Merci de votre post monsieur 



    • Alren Alren 23 juin 19:59
      @Robert Bibeau

      Des droits de douane frappant les produits fabriqués en détruisant la nature, par une main d’œuvre enfantine, ou du fait d’un dumping pour liquider les stocks, comme le propose la France Insoumise, ne peut que profiter au pays ainsi protégé et dissuader les mauvais exportateurs de continuer leurs pratiques.

      Le « libre-échange » systématique est une plaie qui appauvrit les pays faibles comme en Afrique et est une source majeure d’émigration.

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 24 juin 16:34

      @Alren


      Vous vous méprenez monsieur 

      Si je montre l’étoile avec mon doigt vous ne devez pas regarder mon doigt mais l’étoile au loin.

      LIBRE-ÉCHANGE  n’est qu’une modalité de l’échange. D’ailleurs l’expression est un oxymoron en effet pour imposer le LIBRE ÉCHANGE entre différents marchés les gouvernements négocient des traités qui font 30 000 pages de règlements qui encadrent le LIBRE - échange.

      Le PAS-LIBRE-ÉCHANGE est lui aussi sujet à des milliers de règlements qui flouent tout autant les pays faibles - pauvres - dépendants - soumis - néo-colonisés et aussi colonisateurs tous imbriqués dans l’écheveaux impérialistes mondial. C’est le noeud gordien du système qu’il faut  trancher totalement  et pas simplement son expression LIBRE-ÉCHANGISTE 

      Merci pour votre post monsieur 



    • jesuisdesordonne 11 juillet 11:37

      @Robert Bibeau
      Vous ne verrez probablement pas plus épanoui qu’un chevrier qui trouve à faire du troc avec un confrère contre d’autres denrées produites dans des conditions dignes. Devoir vendre à des « bobos », comme vous dites, qui vivent du travail d’esclaves asservis aux 4 coins de la planète peut relever de ses petites humiliations quotidiennes.
      Et vous, savez-vous combien d’esclaves vous nourrissent ?


    • Jean Roque Jean Roque 23 juin 16:54

       
       
      LA BAISSE DU PIB / BOOBALANDAIS (reconnu par Valls) est compensé le BÉTONNAGE DE LA TRAITE NÉGRIÈRE POUR UNE CROISSANCE « DÉMOGRAPHIQUE IMPORTÉE », aux frais du souchien
       
      On remplit les supermarché du Capital des surpondeuses, les 9 soeurs à Coulibaly, on bétonne des colonies, on paie des écrans plasma aux cafistes colons, ça fait de la croissance globale.
       
       
      26 M2 DE BÉTON / SECONDE = CROISSANCE DU BOOBALAND


      • Robert Bibeau Robert Bibeau 23 juin 17:20
        @Jean Roque


        Un nouveau hoquet Jean ???

        Je ne comprends toujours rien à tes propos mais ce doit être par la faute de mon manque de culture franchouillarde 

        Je te souhaite de bien digérer ton repas ce samedi Roque ou ROCK ??? 




      • Robert Bibeau Robert Bibeau 23 juin 20:00

        @ tous Un excellent texte qui parait aujourd’hui même sur AGORAVOX et établit un parallèle URSS - USA = impressionnant = bon texte très lucide https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/quatre-indicateurs-de-l-205456&nbsp ;

        • Jao Aliber 23 juin 22:59

          @Robert Bibeau

          Le lien ne fonctionne pas.


        • Robert Bibeau Robert Bibeau 24 juin 16:23

          @Jao Aliber

          le revoici  : https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/quatre-indicateurs-de-l-205456



          de toute facon il est en première page tout en haut sur Agoravox aujourd’hui dimanche 24.06.2018



        • xavier dupret xavier dupret 26 juin 06:30

          Texte remarquable. Je m’interroge cependant sur deux points. L’un est de pure forme. Vous serait-il, s’il vous plaît, possible de sourcer vos graphiques pour qu’ils puissent être utilisés ? L’autre est de contenu. L’autre est de fond. Doit-on dire que les mesures protectionnistes sont contemporaines d’une crise généralisée de l’architecture internationale et qu’à ce titre, elles répondent à un climat de détérioration de l’économie mondiale ? L’endettement en dollars des émergents couplé à la hausse du taux de change nominal du billet vert va introduire une diminution structurelle de la consommation dans ces pays (jeunes) avec l’impact à la baisse que l’on peut imaginer chez un gros exportateur comme l’Allemagne. En tout cas, merci pour cet article et j’espère qu’on pourra échanger en MP. Bonne journée...


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 26 juin 20:36

            @xavier dupret
            1) dÉSOLÉ JE NE CONNAIS RIEN À l’ARCHITECTURE INTERNATIONALE = SORRY 2) La dette accable - frappe - écrase toutes les économies mondiales - pays riches ou pauvres pays industrialisés ou émergents - cela est la manifestation de la mondialisation d l’économie qui fait qu’une économie nationale n’est qu’un appendice - un morceau d’une entité plus grande - mondiale. 3) L’organisme économique mondial vivant de succédanés - d’impression de monnaie - de crédit - faute de production de suffisamment de plus value le résultat est que TOUTES LES ÉCONOMIES INTERRELIÉES SONT endettées c’est-à-dire vivent à crédit ou du crédit.4) Exemple l’Allemagne est bénéficiaire dans ses échanges commerciaux ce qui signifie qu’elle est de ce point de vue CRÉANCIÈRE DES ses clients surendettés. Si demain ses clients font faillites l’Allemagne fait faillite IDEM POUR LA CHINE qui survivra difficilement au krash boursier américain. Plus un pays est actuellement déclaré riche plus la chute sea drastique - catastrophique.5) À la suite du crash l’économie des pays repassera par une phase de développement national autonome presque autarcique (façon de parler évidemment) pour se recomposer internationalement ce qui est sa tendance naturelle et tout recommencera comme après le crash de 1929 j’espère vous avoir été utile  si vous souhaitez de plus fréquent débat NOTRE WEBMAGAZINE OFFRE MULTITUDE D’ARTICLE SUR CES SUJETS ÉCONOMIQUES ET AUTRES 50 MILLIONS D’AMÉRICIANS VIVENT DANS LA PAUVRETÉ  : http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/50-millions-damericains-vivent-dans-la-pauvrete/
            L’ISLAM POUR S’Y RETROUVER  : http://www.les7duquebec.com/7-au-front/lislam-esoterique-et-spirituel-en-7-lecons-un-kit-de-survie-dans-le-labyrinthe-religieux-du-monde-musulman/ 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès