• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Synthèse chiffrée des voies de financement d’un Revenu de (...)

Synthèse chiffrée des voies de financement d’un Revenu de Base

Cet article synthétise les différentes voies de financement proposées dans le livre blanc du Mouvement Français pour le Revenu de Base (MFRB). Chacune des mesures ci-dessous peut être discutée, mais elles constituent un panel d'outils complémentaires les uns aux autres, permettant d'aboutir à un Revenu de Base (RB) décent, et tendant à ne léser aucune tranche de la population. La formule finale sera probablement un choix politique qui les intègrera toutes, dans une certaine mesure.

 

Quelques repères

  • 450€/mois pour 65 millions de Français = 351 milliards d'€/an

  • 850€/mois pour 65 millions de Français = 660 milliards d'€/an

 

Malgré ces sommes élevées, on ne peut regarder le coût brut sans prendre en compte les effets redistributifs. L’argent que l’Etat investit revient immédiatement dans ses caisses par hausse de la TVA, de l’impôt sur le revenu, de la CSG, etc... Au final, il donne pour reprendre aussi vite, mais en fournissant à tous la garantie que quoiqu'il arrive, chacun disposera d'un filet de sécurité pour faire face aux aléas de sa vie, et construire ses projets sans le souci de l'emploi qui disparaît. Toutes les autres questions relatives au RB sont traitées ici.

Le tableau ci-dessous présente les principales voies envisagées par le MFRB pour financer le Revenu de Base. Chacune d'elles est détaillée plus bas.

 

Voies de financement chiffrées Contribution (€/mois/habitant)   Voies de financement non chiffrées
Suppression du RSA 12   Augmentation de la TVA
Suppression des bourses étudiantes 2,5   Taxes sur les rentes publiques
Suppression des APL 23   Socialisation des monopoles de réseaux
Baisse envisageable des coûts de la sécurité sociale, au vu des expérimentations passées de RB* 38   Economies d'Etat, par les suppressions de postes rendus caducs par le choc de simplification du au RB, et une politique de mécanisation/virtualisation
Suppression des niches fiscales 100   Lutte contre l'évasion fiscale
Création monétaire 100    
Suppression de l'assurance chômage 80    
Forfaitisation des retraites 80    
Taxation progressive du patrimoine, à 1,52% en moyenne 200    
Taxe sur le trading haute fréquence 10    
Taxe carbone 10    
Total 655,5    
       
Complément : Réforme de l'impôt sur le revenu /CSG Entre 450 et 1000    

 

1 – Voies de financement chiffrées

  1. Suppression des aides existantes

• RSA : 10 milliards/an (contribution de 12€/habitant/mois)

 

• Bourses étudiantes : 2 milliards/an (contribution de 2,5€/habitant/mois)

 

• APL (p114) : 18 milliards/an (contribution de 23€/habitant/mois). Le MFRB s'oriente plutôt pour une fusion des aides au logement avec un RB, car :

   - Le montant des aides au logement dépend du loyer payé. Deux études ont ainsi montré que ceci avait causé une hausse des loyers, car si le locataire payait la même chose, le gouvernement payait en revanche plus cher. Ce sont donc surtout les propriétaires qui jouissent de ces aides personnalisées. Un RB financé par une taxe sur l'immobilier permettrait d'aller dans le sens d'une stabilisation des prix.

   - Il existe beaucoup de mécanismes d'aides au logement qui s'empilent et sont au final très lourds, voire illisibles.

 

Cependant, sans un RB à 750€/mois (c'est la somme du RSA + APL de la zone 1 à 293€/mois, la plus chère, pour un célibataire), il restera préférable de maintenir des aides au logement familialisées.

 

Baisse envisageable des coûts de la sécurité sociale* : Suite aux expérimentations déjà menées en Amérique du Nord, on a pu constater une baisse des dépenses de sécurité sociale de 8,5%. En France ce budget étant de 350 milliards/an. On peut envisager à terme une économie de 30 milliards sur la sécu, donc 38€/habitant/mois.

 

  1. Suppression des niches fiscales

Les niches fiscales ont pour but d'influer positivement sur un aspect social, souvent afin de créer des emplois, via perfusion fiscale. On peut ainsi bénéficier de réduction d'impôts en cas d'embauche d'une femme de ménage, etc ... On chiffre les pertes des niches fiscales sur l'Impôt sur le Revenu à 70 milliards * (le livre blanc du MFRB le chiffre à 40 milliards). En ajoutant le CICE, on monte à 80 milliards. Donc contribution à un peu plus de 100€/habitant/mois.

 

Pour les associations qui ne jouiront plus du don défiscalisé, il sera à voir si cette contribution pourra être compensée par le RB lui-même (ex : associations de lutte contre la misère), ou par une hausse du bénévolat que le RB impliquera. Certaines versions de RB sont proposées, permettant d'en conserver certaines / d'harmoniser leur existence avec le RB.

 

  1. Création monétaire

A l'heure actuelle, les banques impriment l'argent ex nihilo, par le système d'emprunt : on injecte de l'argent dans le système, via un individu qui rembourse un emprunt avec taux d'intérêts. Le taux d'intérêt est fixé par la BCE, plus ou moins élevé selon le besoin d'argent dans l'économie.

 

Cet argent pourrait être imprimé par la banque centrale (et il semble que ce soit sérieusement étudié par la BCE *), et reversé aux citoyens, profitant ainsi directement à l'économie réelle. Au vu de la quantité d'argent créée tous les ans, on chiffre cette voie de contribution au RB à un peu moins de 100€/habitant/mois. Ceci serait en outre un très puissant outil de contrôle de l'inflation : en cas d'excès/de manque de monnaie dans le système, il est possible de réduire/augmenter cette voie de financement dans le montant du RB. (D'autres informations sur le RB et la création monétaire ici *).

 

 

  1. Réforme de l'assurance chômage (p117)

En 2014, le montant maximal du chômage est de 7 000€/mois. Cependant, la personne est tenue de retrouver un emploi rapidement. Et l'assurance chômage ne protège pas durablement, contrairement au RB. Lorsqu'une personne au chômage retrouve un emploi à temps réduit, 70% de ses revenus salariaux sont déduits de ses allocations chômage, ce qui peut être désincitatif dans certains cas. Le MFRB propose 2 solutions :

    • 1 – Si le RB est suffisamment élevé (admettons ... 900€/mois *), on pourrait considérer qu'il est acceptable de reverser les allocations chômage au financement du RB (incluant les 4 milliards de dépenses actuelles à l'aide à l'insertion/réinsertion professionnelle). On chiffre la contribution de ces allocations à environ 80€/habitant/mois. Pour les hauts salaires qui perdraient trop en niveau de vie s'ils tombaient au chômage - surtout en cas d'emprunt immobilier à rembourser -, il est proposé d'augmenter les primes de licenciement pour ces profils, ou de souscrire à une assurance chômage privée.

    • 2 – Développer les droits de tirage sociaux (p 122) : Les travailleurs cotisent à une « caisse de tirages sociaux », et peuvent utiliser sur demande, lorsqu'ils ont suffisamment cotisé un « droit de tirages sociaux » pour changer de voie professionnelle, financer une formation, un projet associatif, une année sabbatique, … Les droits ne sont pas conditionnés à la recherche d'un emploi. Ils sont limités, proportionnels au montant cotisé par le travailleur. Ils sont ouverts au travailleur licencié comme à celui qui démissionne. Le travailleur qui n'aurait pas utilisé tous ses droits pourrait partir à la retraite plus tôt.

 

 

  1. Forfaitisation des retraites

Chacun touche un « RB retraite » à partir de l'âge de la retraite, de 1 300€/mois. Le montant moyen de la retraite actuelle étant 1 492€. On part ici du principe qu'une fois à la retraite, chaque retraité est aussi actif que son voisin. Il est donc discutable que celui qui a eu la chance de faire une carrière longue et bien payée soit infiniment mieux payé que ses pairs retraités. Celui qui aura été bien payé pendant toute sa carrière pourra mettre de côté pour sa retraite pendant sa vie, s'il pense en avoir besoin.

 

Proposer ce montant permettra de contribuer à hauteur de 80€/habitant/mois au financement du RB.

 

 

  1. Taxation du patrimoine

Le patrimoine total des Français représente 10 400 milliards d'€. De nos jours, 10% des Français concentrent entre leurs mains la moitié des richesses du pays, tandis que la moitié la plus pauvre en possède moins de 7%.

 

Il est proposé de taxer le patrimoine, de façon progressive, afin que les petits patrimoines ne soient pas lésés dans leurs efforts à acquérir ce qu'ils ont : on pourrait imaginer que les patrimoines de moins de 50 000€ ne paient rien.

 

Contribution au RB : Il est proposé de taxer de façon progressive ce patrimoine, à hauteur de 1,52%* du patrimoine total (ce montant est discutable. Il peut être moins élevé, et l'est plus dans le livre blanc : 1,79%). On obtient une contribution de 200€/habitant/mois. Les gagnants sont ceux qui travaillent, et ont un faible patrimoine. Les perdants ceux qui ont un fort patrimoine, et ne travaillent pas.

 

Le patrimoine immobilier est taxé, sans être le seul, afin que cela ne soit pas une incitation à convertir son patrimoine vers un autre secteur. sur l'immobilier, il est notamment proposé d'augmenter la taxe foncière, afin d'inciter les citoyens à vendre/louer leurs maisons/appartements. Ce qui pourrait faire baisser les prix des locations actuelles, loi de l'offre et de la demande oblige.

 

Le montant et la progression de la taxation peut être moindre ou supérieur à celui proposé, selon ce qui semblera juste au décideur politique.

 

 

  1. Taxe sur le trading Haute Fréquence (loi Tobin)

Il a été chiffré que la contribution à un RB ne serait pas de plus de 10€/habitant/mois (p 89).

 

 

  1. Taxe Carbone

Cette taxe devait être mise en place en 2011, avec pour objectif de rapporter 6 milliards d'€/an. Donc contribution d'environ 10€/habitant/mois au RB.

 

 

  1. Réforme de l'impôt sur le revenu / Réforme de la CSG

Pour la majorité des propositions de RB, dans un but de simplification, l'impôt sur le revenu est individualisé, et le quotient familial supprimé. Trois grandes propositions de réformes sont envisagées :

 

      1. 9. 1 Financement via l'impôt sur le revenu uniquement

• Impôt sur le revenu à taux unique, de 25%, dès le premier € gagné : A l'aide d'une base de donnée développée par Thomas Piketty concernant un échantillon représentatif de 10 000 foyers Français, l'économiste Marc de Basquiat montre dans une modélisation que cette mesure permet de financer un RB de 450€/habitant/mois. Celui-ci pourrait être versé sous forme de crédit d'impôt : ceux qui gagnent peu toucherait dès lors un "impôt négatif". Ici une vidéo très pédagogique pour l'expliquer.

 

Autre suggestion * (Non présente dans le livre blanc) : Le revenu moyen des Français est de 1700€/habitant. Il est proposé un impôt sur le revenu très fortement progressif, afin que 60% des revenus soient taxés en moyenne : 0,6 x 1700 €/habitant = 1 020€/habitant/mois.

 

 

      1. 9. 2 Financement du RB par une hausse de la CSG

Proposition n°1 : Le livre blanc du MFRB explique qu'un accroissement de la CSG à 23% contribuerait à hauteur de 465€/habitant/mois (p 38).

 

Proposition n°2 : L'économiste Baptiste Mylondo montre qu'un accroissement de la CSG à 37 points contribuerait à hauteur de 800€/habitant/mois (p39).

 

      1. 9. 3 Fusion de l'impôt sur le revenu et de la CSG, et augmentation du prélèvement total à 37% *

Dans le tableau ci-dessous (extrait de cette page), les 5 premières colonnes présentent la situation de plusieurs personnages dans le système actuel, les 3 dernières leur situation avec RB financé par cotisation à 30% dès le permier € gagné :

  Revenus bruts CSG (8%) Impôt sur le revenu RSA + AL Revenus nets Revenu de Base Cotisation au RB (30% du revenu Brut) Revenus net
Pierre 0€ 0€ 0€ 750€ 750€ 750€ 0€ 750€
Paul 2250€ -180€ -90€ 0€ 1980€ 750€ 750€ 2250€
Jacques 4500€ -360 -475 0€ 3665€ 750€ 1500€ 3750€
Etat   540€ 565€ -750€        
CRB           -2250 2250  

 

On observe que si les dépenses de l'Etat sont bien plus élevée dans le cas du revenu de base, ceci est équilibré par des cotisations plus forte. Cette explication "avec les mains" montre au passage que la situation change peu pour beaucoup d'individus.

 

 

2 – Voies de financement non chiffrées, mais potentiellement importantes

     2.1 Taxation sur l'héritage (p93)

Thomas Paine constatait déjà en 1795 que « les inégalités de patrimoine sont l'une des premières causes d'inégalité des revenus et des chances  », dans le cadre de ses propositions de financement de RB. Les terres étaient sources de richesses, ceux qui n'en n'avaient pas étaient sujets à la très grande misère dès la moindre crise. Plutôt que de collectiviser les terres, il propose de taxer les héritages à hauteur de 10% pour financer un RB.

 

Cette proposition rejoint le paragraphe 1.6, qui montre à quel point le système actuel introduit un déséquilibre de répartition des richesses dans la société Française.

 

 

     2. 2 Réforme de la TVA

Deux possibilités :

 

      2. 2. 1 Augmentation de la TVA pure et simple

La TVA est augmentée pour financer le RB, causant au passage une perte de pouvoir d'achat. Cependant, si la TVA est un impôt injuste dans le système actuel, tout le monde n'ayant pas les moyens de la payer, elle l'est beaucoup moins dès lors que chacun dispose d'un RB.

 

      2. 2. 2 Augmentation de la TVA via baisse des cotisations sociales

La hausse de la TVA est compensée par une baisse, voire suppression des cotisations sociales (TVA sociale), le prix final à payer à la caisse étant le même. En effet, ces cotisations sont actuellement comprises dans le prix, l'employeur étant chargé de les reverser à terme au gouvernement comme impôt. Reverser les cotisations sur la TVA permettrait de rendre les entreprises des secteurs intenses en travail beaucoup plus compétitives. Le salaire « super-brut » (coût total qu'un employeur doit payer pour un employé) est abaissé. On réduit ainsi le coût du travail, sans diminuer le pouvoir d'achat, ni réduire le financement de la protection sociale. Ceci permettra de créer des emplois, ce qui n'est pas un but en soi dans le cadre du RB, mais est toujours intéressant car permet d'augmenter les opportunités pour les travailleurs de trouver un complément de rémunération.

 

Certaines entreprises pourraient en profiter pour élever leurs prix : on compte sur la libre-concurrence, et les associations de consommateurs pour suivre les prix. Il est même suggéré que l'Etat les administre provisoirement, durant la transition. En fusionnant toutes les cotisations sociales vers la TVA, on obtient une TVA de 50% du prix du produit, sans changer son coût final à la caisse. Le tableau ci-dessous* est issu du documentaire "Le Revenu de Base" (à 1h16), alliant TVA à 50%, et impôt sur le revenu progressif.

RB (€)

Salaire (€)

Total (€)

Payé en
TVA (€)

Impôt
Sur le
Revenu

Taux
d'imposition

1000

0

1000

500

-500

"-50,00%"

1000

500

1500

750

-250

"-17,00%"

1000

1000

2000

1000

0

0

1000

2000

3000

1500

500

17,00%

1000

4000

5000

2500

1500

30,00%

1000

8000

9000

4500

3500

39,00%

 

L'accroissement de la TVA devrait faire monter les prix des équipements à forte valeur ajoutée, notamment ceux participant à la course à la consommation (TV, ordinateur, électronique, jouets, vêtements, voitures, …). D'une certaine façon, il s'agit de fiscalité écologique. Taxer l'automatisation peut revenir à augmenter la TVA sur les produits à forte valeur ajoutée. Cette réforme pourrait contribuer à faire passer à une société de la location plus que de l'achat. La TVA pourrait être particulièrement plus élevée sur les « biens de statuts » (luxe, produits ostentatoires, etc …). De plus, la TVA n'est payée que lorsque l'entreprise vend son produit, ce qui n'est pas le cas des cotisations sociales. Cette réforme de la TVA avantagerait donc les jeunes entreprises qui n'ont pas encore beaucoup vendu. 

 

Si le RB était financé par la TVA, il n'y aurait plus de travail au noir, car tout se finance par le passage à la caisse.

 

 

     2.3 Suppression des postes caducs de fonctionnaires et autres employés de l'Etat

La mise en place du RB implique un choc de simplification socio-fiscal, et pourra s'accompagner d'une politique de mécanisation/virtualisation des emplois qui peuvent l'être. Aussi, beaucoup d'emplois ne seront plus nécessaires au sein du gouvernement.

 

Suivant différents résultats d'études, le nombre d'emplois pouvant disparaître d'ici 15 ans varie entre 10% et 45% du total des emplois. Ceci dépendra très probablement du choix politique qui sera effectué : choisira-t-on d'encourager ce phénomène, ou de l'enrayer autant que possible ? On peut appliquer cette fourchette de 10%-45% au budget que l'Etat consacre à ses employés, pour obtenir un ordre de grandeur de contribution au financement du RB *.

 

     2.4 Taxe sur les rentes publiques

En Alaska, il est inscrit dans la constitution que les ressources en hydrocarbures appartiennent aux Alaskiens : ceux-ci reçoivent ainsi tous les mois un chèque issu de la rente pétrolière de 125 $/habitant/an. En Iran, un petit RB a été développé en 2010 pour remplacer les subventions sur la nourriture et l'essence. L'essence y est vendue au prix international. Une initiative écologique (les gens gaspillent moins l'essence car elle est plus chère), économique (car l'Etat vend l'essence plus chère) et sociale (car pour beaucoup de foyers modestes, la priorité est sur d'autres choses que l'achat d'essence : nourriture, logement, etc …).

 

De façon générale, on pourrait proposer une rente d'état sur l'ensemble des richesses : Minerais, bois, terres, etc …

 

 

     2.5 Taxe sur la robotisation

Ceci peut être mené via une augmentation de la TVA, sur le secteur des produits à forte valeur ajoutée. Cependant aujourd'hui, ce n'est plus tant la machine qui réduit le nombre d'emplois que le logiciel, plus difficile à taxer (p 88). Une authentique "taxe sur la robotisation" ne serait ainsi pas évidente à mettre en place.

 

Si cela venait à se faire, mais que les propriétaires des machines décidaient de délocaliser au Bangladesh pour ne pas payer, cela pourrait être l'occasion de redonner un souffle au projet Européen : A travers une politique Européenne plus protectionniste, on peut taxer les importations de ceux qui refusent de rester en Europe *.

 

 

     2.6 Socialisation des monopoles des réseaux

Certains géants du net se trouvent en état de monopole absolu, et parviennent à payer peu d'impôts par optimisation fiscale : Google, Facebook, Amazon, Uber, AirBnB, … Cependant, on peut se demander si les rentes mirobolantes dont ils jouissent peuvent être justifiées par le seul mérite d'avoir inventé et lancé ce réseau. Pendant les 30 glorieuses, les monopoles de réseaux (EDF, GDF, SNCF, France Télécom, La Poste, …) étaient des monopoles publics. On pourrait imaginer qu'Amazon, Facebook, Google, etc, deviennent propriété publique, au vu de leur situation de monopole incontestable, et de leur rôle de quasi-service public. Ces socialisations ne concernant que les entreprises dans un état de monopole total.

 

Ainsi, tout comme il existe un Amazon Chinois (Alibaba), un Facebook chinois (Weibo), et un Google Chinois (Baidu), il serait possible de créer de tels réseaux Européens permettant de récupérer ces rentes de monopoles, et de les redistribuer sous forme de RB.

 

     2.7 Lutter contre l'évasion fiscale

D'après les chiffres du sénat, ce sont entre 30 et 50 milliards d'€ qui échappent tous les ans au gouvernement par le biais de l'évasion fiscale. Il est difficile d'estimer le montant exact, potentiellement plus élevé. Cette économie pourrait également être un contributeur significatif au financement du RB.

 

* : L'auteur se permet de prendre quelques (toutes petites) libertés par rapport au texte originel du livre blanc, signalées par un *


Moyenne des avis sur cet article :  3.35/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

93 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 23 janvier 2017 10:47

    il faudrait aussi supprimer le Sénat, la moitié des Députés des ministres écrémer parmi les 560 000 élus de la république etc.....


    • Nyspelache Nyspelache 23 janvier 2017 12:00

      @zygzornifle Bonne idée, à rajouter dans la partie « voies non chiffrées mais potentiellement importantes » ;)


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 9 février 2017 09:58
      @Nyspelache
      connaissez vous le FICOBA organisme des finances chargé d’espionner les comptes des travailleurs pauvres qui doivent quelques dizaines d’euros a un huissier..............

      ARME FATALE DES HUISSIERS QUI PEUVENT CONTROLER LE DEBIT OU CREDIT DES PETITS RETRAITES qui peuvent ainsi faire oublier QUE CET ORGANISME MACRONIEN avait pour 1ère mission de traquer le nlanchiment d argent le travail clandestin organisé le milieu !!

      EN 2016 UNE LOI PERMETTANT LES CONTROLE DES COMPTES DES DEMANDEURS D4EMPLOI A ETE VOTEE ET JAMAIS PROMULGUEE le gouvernemnt de macron a fait marche arrière

      quand fillon detourne ce qu’il veut bALKANY A 3 VILLAS POUR L HIVER .. 2 AUX ILES 1 AU MAROC

      qui disait il faut faire payer les pauvres ils sont beaucoup plus NOMBREUX PIERRE DAC ?????

    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 9 février 2017 10:04
      @TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE suite et fin

      COMPLEMENT : en appliquant cet espionnage aux riches et aux politiques qui blanchissent leurs détournements on pourrait mettre en PLACE UN REVENU MINIMUM DE 500 EUROS facilement

    • petit gibus 23 janvier 2017 11:03
      Merci à l’auteur
      qui permet en dehors de toutes déclarations intempestives et démago
      que l’idée poursuive son chemin

      • Nyspelache Nyspelache 23 janvier 2017 12:23

        @petit gibus
        à votre service ;)


      • Pere Plexe Pere Plexe 23 janvier 2017 18:29

        @petit gibus
        Je ne suis pas un farouche partisan de ce revenu universel.

        Mais il faut bien reconnaître que le niveau des attaques faites à ce projet est d’une rare malhonnêteté.
        D’une rare indigence.
        Du péremptoire « c’est impossible » au vicieux « ça encouragera la paresse » rien d’argumenté ni de réfléchi. 
        Oui le financement de cette mesure serait d’importance.
        Mais ceux qui hurlent « trop cher » oublient (ou font mine d’oublier) que le coût du social est aujourd’hui d’un tiers du PIB c’est à dire environ 750 milliards.
        Revoir le système d’aides sociales, complexe et peu efficace, ne parait pas aberrant.
        Et le disqualifier d’office du fait de son coût (500 milliards ?) un non sens sinon une manipulation !

        Le summum de la mauvaise foi est sans doute atteint quand des responsables (?) politiques s’offusquent que mamie zinzin ou B Arnault toucheraient, eux aussi, quelques centaines d’euros...
        Argument choc de la part de ceux qui, par le biais de niches fiscales, ont permis à ces personnes d’économiser des millions d’euros !


      • rocla+ rocla+ 23 janvier 2017 11:16

        Oui oui , et les entreprises avec robots les démonteront et iront dans 

         d’ autres pays où les gens  ont pas ce genre d’ idées ... 





        • Nyspelache Nyspelache 23 janvier 2017 11:59

          @rocla+ Vous m’avez mal lu je pense ;). Lisez le point 2.5


        • Pere Plexe Pere Plexe 23 janvier 2017 17:47

          @Nyspelache

          Revoyez votre niveau d’exigence à la baisse :
          Lire ? et pourquoi s’efforcer de comprendre tant que vous y êtes ?

          L’éructation simple et définitive se passe parfaitement de l’un et plus encore de l’autre... 


        • SamAgora95 SamAgora95 23 janvier 2017 12:09

          En réalité le revenu de base a pour objectif principal de rassurer et de supprimer l’angoisse liée à un éventuel manque de ressource financière.


          Or c’est cette angoisse qui est le moteur de l’innovation, de la créativité et au finale de la création de richesse, supprimer cette angoisse et la société finira inexorablement par dépérir et la création monétaire par se tarir.

          Autrement dit, le RB c’est le serpent qui se mort la queue !

          ----------------------

          Par ailleurs, si j’ai droit à un revenu de base pourquoi irais je vider les ordures des autres à 4h du matin accroché à l’arrière d’un camion poubelle qui pue ? On pourrait se faire la même réflexion sur 100 autres métiers du même type ! qui occupera ces emplois sans lesquels la vie en société serait impossible !

          • rocla+ rocla+ 23 janvier 2017 12:16

            @SamAgora95


            Entièrement de votre avis 

          • Nyspelache Nyspelache 23 janvier 2017 12:22

            @SamAgora95 Un RB sera justement l’occasion de ré-hausser les salaires faibles : Votre éboueur sera en capacité d’aller voir son employeur, en lui disant « j’ai de quoi vivre. Si vous voulez que je fasse votre travail, augmentez ma paie indécente pour ce travail difficile ».

            Par ailleurs, Facebook, Linux, Whatsapp, Harry Potter, et bien d’autres ont été développés par des personnes au chômage (ou des étudiants), qui ont pu exercer pleinement leur créativité sans la crainte de ne pas savoir ce qu’ils allaient avoir à manger à la fin du mois. La mise en place du revenu de base permettrait ainsi d’encourager la créativité, bridée en ce moment par un système d’emploi aliénant. Elle permettrait de développer des initiatives comme Wikipédia, tout le monde associatif, etc ...


          • joletaxi 23 janvier 2017 12:31

            @SamAgora95

            mais la gauche fraternelle , épaulée par les zozos verts ouvriront les frontières à tous les miséreux qui seront heureux de venir profiter des restes de notre prospérité.

            Hollande qui s’incline devant la sépulture de Allende, sa « répudiée » la dingo du Poitou qui s’extasie sur les miracles de Cuba, et le quinoa boy qui rêve de Chavez, ça se présente bien je trouve


          • Pere Plexe Pere Plexe 23 janvier 2017 17:57

            @SamAgora95
            « c’est cette angoisse [manque de ressource financière] qui est le moteur de l’innovation, de la créativité et au finale de la création de richesse »


            ...ben alors il faut d’urgence prendre la fortune des patrons du CAC40 (des actionnaires fortunés, des assujettis à l’ISF...), non ?

            Ah ben non c’est que les crève misères qui ont « besoin » de cette angoisse...c’est connu que les patrons c’est plus le confort rassurant des parachutes dorés qui les stimules.


          • hervepasgrave hervepasgrave 23 janvier 2017 17:58

            @SamAgora95
            Bonjour et bravo !
            qui irait vider les poubelles ? peut-être que là il y lieu de revaloriser les salaires,non ! crois tu qu’un trou du cul comme toi mérite plus que tous ceux qui font ces métiers là ? Et oui ! nous arrivons dans une drôle d’ère ,les sales mentalités s’affichent de plus en plus sans vergogne.« touche pas au grisbi ! » si l’idée du revenu de base est la seule alternative pour que le capitalisme persiste. Nous voyons bien qu’avant même d’être mise en œuvre les perversions sont en marche.La critique n’est pas faite pour que cela soit annulée ,mais bien pour que cela se mette en place de manière drastique et implacable.Des calculs vraiment à côté,car pour qu’un revenu de base existe il faudrait changer le fonctionnement de la société.Si cela parait évident que c’est une chose , qui doit se faire.Il faudrait d’abord voir les gains et les pertes.Mais même s’ils équilibrent les finances ,la perte est ailleurs certainement ? Il faudrait regarder dans les prévisions a plus ou moins long terme. Pour s’apercevoir que le capitalisme cherche à faire de nouveaux marchés et de juteux bénéfices a l’encontre de tous.
            Alors,pour que cela soit un progrès ;il faut surtout revoir le fonctionnement de la société. Pour que la société tourne rond .Peut-être faut-il que chacun mette la main à la pâte et pourquoi pas dans la merde,histoire d’avoir régulièrement la réalité en face des yeux.Mais rassures toi ,c’est en marche et tu n’auras pas de désagrément. smiley cestpasgrave


          • Nyspelache Nyspelache 23 janvier 2017 20:29

            @hervepasgrave

            Un RB sera justement l’occasion de ré-hausser les salaires faibles : Votre éboueur sera en capacité d’aller voir son employeur, en lui disant « j’ai de quoi vivre. Si vous voulez que je fasse votre travail, augmentez ma paie indécente pour ce travail difficile ».

            Par ailleurs, Facebook, Linux, Whatsapp, Harry Potter, et bien d’autres ont été développés par des personnes au chômage (ou des étudiants), qui ont pu exercer pleinement leur créativité sans la crainte de ne pas savoir ce qu’ils allaient avoir à manger à la fin du mois. La mise en place du revenu de base permettrait ainsi d’encourager la créativité, bridée en ce moment par un système d’emploi aliénant. Elle permettrait de développer des initiatives comme Wikipédia, tout le monde associatif, etc ...


          • hervepasgrave hervepasgrave 23 janvier 2017 20:47

            @Nyspelache
            Bonsoir, ton commentaire est du même tonneau. La résistance a une avancée réelle est nombreuse.
            .
             Tout cela est de l’enfumage ! Je ne vois aucun progrès.Car si le revenu universel tel que décris par tes soins ,je n’en vois pas l’intérêt ,une augmentation déguisée des salaires sur le compte des contribuables.Il ne faudrait pas toucher au business,« non mais des fois » C’est révolutionnaire ,avant-gardiste !? .
             Beaucoup de bruit pour que rien ne bouge. Ce qui est plus certain c’est que la couche supérieure de ces gens là monsieur eux se satisferont de ne pas se mouiller pour quelques biftons et fermerons les yeux sur le reste. Nous vivons une période vraiment formidable.A qui le tour ? cestpasgrave


          • Nyspelache Nyspelache 23 janvier 2017 21:18

            @hervepasgrave
            Il y a plusieurs progrès. Parmi d’autres :

            - Disparition du problème chômage face à la mécanisation/robotisation. Aujourd’hui, on estime qu’entre 10% et 45% des emplois disparaîtront d’ici 15 ans (voir le point 2.3).
            - Choc énorme de simplification fiscal : Il n’y a plus de bourses étudiantes, de RSA, le système de chômage et de retraites peut être simplifié (voire supprimé), etc ...
            - Gros choc de simplification pour les entreprises. Le code du travail pourra être ré-écrit, pour tenir sur 2 pages. Plus de garantie de l’emploi à promettre
            - Dé-aliénation d’un travail, qui souvent n’a pas un grand sens pour celui qui l’exerce. Chacun devient enfin libre de construire les projets qui lui tiennent à coeur : lancer l’entreprise dont il rêvait depuis longtemps mais ne faisait pas par peur de quitter son travail, lancer un projet social/solidaire, juste prendre soin de sa famille et des gens de son quartier, 
            - Bien meilleures possibilités de construction de projet personnels, sans contrainte de ne pas être savoir de ce qu’on gagnera dans 1 mois (parce que le CDD prend fin, parce qu’on n’est pas sûr de pouvoir renouveler les droits à telle aide sociale, parce qu’on n’est pas sûr de trouver un travail, ...)
            - Boom de créativité : Facebook, Linux, Whatsapp, Harry Potter ont été développé par des étudiants ou des chômeurs, qui avaient la garantie d’avoir un revenu tous les mois, et ont complètement pu exercer leur créativité. Un revenu de base, permettrait d’encourager des initiatives comme wikipédia, qui est une encyclopédie bien plus consultées que toutes les encyclopédies payantes, dont la vente contribue pourtant au PIB (contrairement à Wikipédia !)


          • Nyspelache Nyspelache 23 janvier 2017 21:22

            @hervepasgrave
            Il y a plusieurs progrès. Parmi d’autres :

            - Disparition du problème chômage face à la mécanisation/robotisation. Aujourd’hui, on estime qu’entre 10% et 45% des emplois disparaîtront d’ici 15 ans (voir le point 2.3).
            - Choc énorme de simplification fiscal : Il n’y a plus de bourses étudiantes, de RSA, le système de chômage et de retraites peut être simplifié (voire supprimé), etc ...
            - Gros choc de simplification pour les entreprises. Le code du travail pourra être ré-écrit, pour tenir sur 2 pages. Plus de garantie de l’emploi à promettre
            - Dé-aliénation d’un travail, qui souvent n’a pas un grand sens pour celui qui l’exerce. Chacun devient enfin libre de construire les projets qui lui tiennent à coeur : lancer l’entreprise dont il rêvait depuis longtemps mais ne faisait pas par peur de quitter son travail, lancer un projet social/solidaire, juste prendre soin de sa famille et des gens de son quartier, 
            - Bien meilleures possibilités de construction de projet personnels, sans contrainte de ne pas être savoir de ce qu’on gagnera dans 1 mois (parce que le CDD prend fin, parce qu’on n’est pas sûr de pouvoir renouveler les droits à telle aide sociale, parce qu’on n’est pas sûr de trouver un travail, ...)
            - Boom de créativité : Facebook, Linux, Whatsapp, Harry Potter ont été développé par des étudiants ou des chômeurs, qui avaient la garantie d’avoir un revenu tous les mois, et ont complètement pu exercer leur créativité. Un revenu de base, permettrait d’encourager des initiatives comme wikipédia, qui est une encyclopédie bien plus consultées que toutes les encyclopédies payantes, dont la vente contribue pourtant au PIB (contrairement à Wikipédia !)

          • hervepasgrave hervepasgrave 23 janvier 2017 21:37

            @Nyspelache
            Bonsoir beau rêveur, Oui ! les jeunes démarrant leur vie avec 500€ voir 1000 seront a même de créer ? il auront des réserves ,un pécule ,ils auront les moyens de réinventer le fil a couper le beurre,mais il faudra faire vite ,les prix augmentent vite aussi. oui !oui je commence a y croire. Avec des garanties aussi humaine ,la vie sera joyeuse ,créative !
            Et puis la simplification sera aussi une aubaine,plus de patrons,plus d’obligations nickel chrome. Il suffira de consulter les petites annonces d’internet et d’avoir beaucoup de temps libre ; certainement beaucoup de temps sans emploi eh ! le rêve,l’imagination sera créateur.Les problèmes ,quel problèmes, no ! problemo ! et puis cela sera vraiment chouette car il n’y aura plus de scandales,ce sera vide ,plus de coupables,nickel de chez nickel. A ne pas manquer cette tranche de vie future. Je reste sur les fes...cestpasgrave ! Au fait tu fais parti de cette population là ? je dis cela en passant ,dès fois que.


          • Nyspelache Nyspelache 23 janvier 2017 21:47

            @hervepasgrave
            Vous avez beau l’exprimer par la caricature, je sens que vous avez saisi une partie du raisonnement ;)


            Alors on a plusieurs études un peu / beaucoup catastrophistes sur la situation de l’emploi, et on fait rien ?? L’alternative, c’est de faire comme en Allemagne, c’est-à-dire de créer des « jobs à 1€ », payés une misère.

            Les théoriciens du capitalisme prévoyaient il y a 80 ans « qu’en l’an 2000, il y aurait des machines partout, et nous pourrions passer notre temps à la pêche avec nos enfants ». Nous tendons effectivement vers cet état de fait. Pourquoi vouloir obstruer cette évolution normale ?

          • hervepasgrave hervepasgrave 23 janvier 2017 22:04

            @Nyspelache
            re, mais qui pourra aller à la pêche ?
             Avant d’aller 80 ans en arrière l’an 2000 était déjà imaginé comme le futur. C’est beau les rêves,mais ils excluent beaucoup trop de monde,les oublient facilement.
            « Comme l’Allemagne » ,pfou ! crois tu que cela ne pourrais pas se faire demain ? Les théoriciens du capitalismes sont les théoriciens des capitalistes ,mais pas ceux de l’humanité ! Votre évolution n’est pas réaliste pour tout le monde,vous anticiper déjà la mort des gens ,d’une génération en cours.Il est vrai que la dépopulation est dans l’air du temps.Là il faudrait faire un autre calcul,pas financier ,mais humain. Il y a un déséquilibre sans équivalent. Le futur que vous entrevoyez est « reserved » Nous vivons a une époque ou l’on ne vois que ce que l’on veut bien voir ,le reste est « deletable » Il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs .Cestpasgrave !


          • Nyspelache Nyspelache 23 janvier 2017 22:21

            @hervepasgrave
            « C’est beau les rêves, mais ils excluent beaucoup trop de monde » -> Pour rappel, le revenu de base universel est universel ;).


            Avant l’instauration de la sécu, des congés payé, du droit de vote des femmes, on entendait répéter à tour de bras que c’était utopique... Le revenu de base fait partie de ces nouvelles idées « utopiques »

            Après, je suis bien d’accord avec vous qu’on s’oriente tout droit vers de très graves événements :/

          • hervepasgrave hervepasgrave 23 janvier 2017 22:44

            @Nyspelache
             Une petite dernière avant la route. Le revenu de base n’est pas une utopie,mais certainement
            une partie d’un ensemble.Et cela ne peux pas s’accorder avec le capitalisme.Rien ne peux fonctionner avec le capitalisme et l’économie tel que cela existe.Le gâteau est réservé, ce qu’il reste doit suffire,alors avec cela gérez tout ce que vous voulez.C’est a peu près cela. et je suis grandement généreux.
            Alors ce n’est même pas un placebo qui adviendra ,mais bien une destruction programmée. Mais wouh ! comment faire comprendre cela ? cestpasgrave bonsoir.


          • SamAgora95 SamAgora95 24 janvier 2017 10:14

            @hervepasgrave

            Le revenu de base ne sera viable que dans une société entièrement robotisée, nous en sommes à des centaines d’années, à ce moment là c’est effectivement tout le fonctionnement de la société qu’il faudra revoir.

            L’humanité n’est pas une caste à l’image d’une fourmilière, les bébés ne naissent pas patron, éboueur, policier etc....opposer les individus ne veut donc rien dire, si un individu ne tire pas des bénéfices d’une activité il l’abandonne, tout simplement, le patron dont les salariés coûtent trop cher fermera son usine et se mettra au RB.
            Si les salaires augments, tout le reste suivra, au finale avec le RB vous parviendrait à peine à vous acheter une baguette, si celui-ci est réévaluer pour suivre l’inflation qu’il a lui même crée, il se produira un effet boule de neige une réaction en chaîne qui mènera à l’implosion de la société.



          • hervepasgrave hervepasgrave 24 janvier 2017 15:20

            @SamAgora95
            Bonjour ,bien au contraire ,pour être réaliste il faut traduire ce que tu dis a l’envers et là nous aurons un soupçon de réalité.
            Quand tu parles d’une société robotisée ,ce n’est pas de celle-ci qu’il faut parler.C’est de l’enfumage pas plus.Mais plutôt de parler des automates informatiques. Car la société actuelle pousse les gens a être individuel ,et a ne dépendre que d’elle..Mais dans les faits et la réalité qu’est-ce ?
            Vivre au dépend du virtuel, et n’ayant que des fantômes pour maitres et dirigeants. Comment dès lors se plaindre et remédier aux problèmes ,les causes d’une déchéance et d’une servitude programmée,voila le résultat final.
            Tu dis que nous naissons pas éboueurs,policier etc... Vision assez étroite de l’égalité des chances. Déja il y a eut l’abandon de l’éducation publique à l’éducation privé payante .Deux poids deux mesures.Quel sens aigu de la justice et de l’impartialité ,bravo ! Aujourd’hui nos nouveaux artisans/cultivateurs/maraichés .... sont tous issus de métier du fric ,belle reconversion, n’est-ce pas !
            Et puis plus nous avançons dans le temps ,plus les places sont réservées aux proches ,par pistonnage,par groupement d’intérêt .Hum ! l’égalité et le choix de nos bébés.Aie ! la lutte des classes est perdu disait le milliardaire il y a déjà quelques années.
            Si les salaires augmentent ,oui ! c’est la logique implacable du marché depuis la nuit des temps.
            Tu ne peux convaincre qu’une petite strate de la population. Demande donc aux jeunes,a moins que tu ne te mélange pas ou que tu vis reclus ! Alors le problème du Rb n’est pas pas le souci principal pour les population.Certainement et surement c’est pour l’intérêt des dirigeants qui espèrent faire une transition relativement paisible sur un très court terme ,pour quel but final ? devine ? cestpasgrave !


          • Clocel Clocel 23 janvier 2017 12:34

            Le revenu de base est la continuation du projet capitaliste qui n’est pas viable.

            Il contribuera à rendre supportable,(car vous l’aurez !), l’insupportable.

            https://www.youtube.com/watch?v=lHujBHqNSBg

            Friot a parfaitement identifié le piège.


            • Nyspelache Nyspelache 23 janvier 2017 12:56

              @Clocel
              C’est une vieille accusation de la gauche radicale. Je ne suis pas fondamentalement contre le salaire à vie, mais la société n’y est pas encore prête : dans la version du salaire à vie de Bernard Friot, chaque entreprise doit reverser ses revenus à l’Etat, qui les redistribue ensuite aux citoyens. Pour pouvoir faire ça, il va falloir lancer un coup d’Etat simultanément sur l’Elysée, Matignon, le quartier de la Défense et toutes les entreprises de France, car aucune entreprise n’acceptera de reverser leurs bénéfices à l’état.


            • Clocel Clocel 23 janvier 2017 13:29

              @Nyspelache

              Donc, votre conclusion, soumission totale aux diktats des entreprises et des banques ?

              Mais dites-moi, où est la démocratie dans tout ça ?

              Moi je veux bien puisque nous ne sommes pas prêts, selon vous, mais à quoi bon maintenir l’illusion ?

              Qu’allez-vous faire dans l’isoloir puisque vous admettez implicitement que le véritable pouvoir est ailleurs ?

              Pas las d’attendre le bon vouloir de nos Maîtres ?


            • Pere Plexe Pere Plexe 23 janvier 2017 17:58

              @Clocel
              Rendre supportable serait donc un grave travers ?


            • Anatine 23 janvier 2017 18:32

              @Clocel

              Intéressant.



            • Nyspelache Nyspelache 23 janvier 2017 20:34

              @Clocel
              Au vu de la voie de financement proposée pour le salaire à vie, il va falloir un coup d’Etat, très violent, qui va causer beaucoup de morts, et que personne n’est prêt à porter.


              Vous avez les effectifs militaires et la capacité d’organiser cette révolution ? Moi non ...

            • rocla+ rocla+ 23 janvier 2017 13:04

               Car aucune entreprise n’acceptera de reverser leurs bénéfices à l’état.


              Pourquoi  les entreprises devraient prendre en charge la misère 
              du monde , la misère des incapables , des handicapés et autres ?

              Une entreprise c ’est pour faire des profits .

              Alors que le socialiste  voudrait faire main basse , comme
              un voleur  sur ce qui ne lui appartient pas . 

              Cher Nyspelache , au lieu de prétendre dépouiller les entreprises 
              il y a mieux à faire , 

              Vous pouvez en créer  des entreprises , à la manière de ceux 
              qui prennent des risques et qui mouillent leur chemise .

              Votre hold-up organisé su le plan légal  est le fait de petits truands 
              qui voudraient légaliser le vol et la prévarication légale . 

              • Nyspelache Nyspelache 23 janvier 2017 13:27

                @rocla+
                Ne vous énervez pas, lisez les 17 voies de contribution envisagées, vous verrez qu’il y a largement de quoi financer ça sans racketter les entreprises :).

                En outre, si des libéraux comme le prix nobel d’économie Milton Friedman, ou la Silicon Valley dans son ensemble y sont favorables, c’est que le monde de l’entreprise y trouve intérêt : Celui de simplifier drastiquement le code du travail qui tiedrait dès lors sur 2 pages (plus de garantie d’emploi à promettre aux employés, etc ), et de ne pas être bridé par un système socio-fiscal illisible, qui les pointe du doigt pour embaucher même s’ils n’ont pas de besoin.

                Si vous voulez créer des entreprises, militez pour un revenu de base : Combien de personnes souhaiteraient lancer leur entreprise, mais ont trop peur de quitter leur emploi, et que leur entreprise plante au final ? Avec un revenu de base, on a un filet de sécurité, et on se lance sans crainte !


              • Rmanal 23 janvier 2017 14:23

                Merci pour votre article qui montre que l’argumentaire de Valls, qui ne voit que les dépenses en cachant les recettes dues aux suppressions d’autres reversements sociaux, n’est qu’un fumisterie de politique politicienne. Le RU n’est pas en plus, il vient en remplacement d’un système Français incompréhensible pour le commun des mortels.
                Par exemple, lire http://www.lepoint.fr/economie/vers-un-revenu-de-base-pour-tous-11-01-2016-2008659_28.php


                • Spartacus Spartacus 23 janvier 2017 16:52
                  L’auteur a besoin d’une gamelle...Il bave d’en recevoir un peu plus tous les mois et incite a cette perpective.

                  Il est prêt a pomper les bénéficiaires de RSA et les aides aux plus faibles.

                  Il veut sous le prétexte d’aider tout le monde faire le passager clandestin de la réparation de cette hérésie.


                  Taxer les autres, imposer les autres, et en croquer....

                  La France en plein délire de la tyrannie redistributive....



                  • jpm jpm 23 janvier 2017 17:32

                    @Spartacus

                    Si vous preniez le temps de lire sereinement les propositions de l´auteur, vous verriez qu´il ne s´agit nullement de faire payer aux plus pauvres, ni meme forcement de taxer davantage les plus entreprenants... mais au contraire de simplifier et d´ encourager la reprise d´activite et l´entreprenariat individuel. 

                    Pour information, dans le cadre actuel du RSA activite, une personne qui reprend une activite pour gagner 100 euros, verra son RSA se reduire de 38 euros. Il ne lui reste que 62 euros sur les cent euros qu´il a gagne... ce qui peut s´apparenter a une forme de prelevement de 38% sur ses revenus.

                    Cela montre bien, qu´un revenu de base de 500 euros par mois (equivalent de l´actuel RSA), finance par un prelevement a la source de 30% sur tous les revenus des le premier euros, resterait plus avantageux et plus incitatif a reprendre un travail.

                    Il convient donc de se renseigner (en lisant cet excellent article par exemple), et de reflechir, avant de critiquer sans comprendre ce que pourrait apporter un revenu de base a l´economie de notre pays.


                  • samuel 23 janvier 2017 18:50

                    @Spartacus

                    A votre corps défendant, votre réflexion représente très bien comment les classes laborieuse se représente le travail actuellement.

                    Une contrainte que bon nombre de personnes souhaiteraient quitter si elle avait accès à un revenu de subsistance.

                    Comment aller faire un travail de merde pour 1000€ si on vous donne 800€ pour vivre vos passions ?

                    Vous pouvez traiter les gens de branleurs mais les gens qui font les métiers difficiles pour manger et qui ne s’épanouissent n’iraient plus travailler pour vous.


                  • Nyspelache Nyspelache 23 janvier 2017 20:37

                    @samuel
                    C’est un élément intéressant que vous apportez là : Le montant du revenu de base doit aussi être fixé en fonction de la main d’oeuvre dont la société à besoin. Si un jour l’économie a besoin de beaucoup de main d’oeuvre, je suis partisan d’abaisser le montant du RB, afin que les gens soient incités à se lancer dans le système.


                    A l’opposé, si le travail disparaît, la quantité de richesses produite restant la même (par le biais de robots et de logiciels), alors on a besoin de moins de main d’oeuvre, et on peut proposer un RB élevé.

                  • sweach 23 janvier 2017 17:41

                    Pfffff


                    Tout ces calculs basés sur 65 Millions de Français, 
                    Donc enfants, étudiants, actifs, retraités tous dans le même sac c’est plus simple pour diviser et multiplier non ?
                    Reprend tout les calculs et utilise le chiffre de 23 Millions d’actif, ça changera la donne.

                    Actuellement nous avons déjà une forme de Revenu universelle, c’est juste qu’il faut pleurer pour y avoir droit (RSA, chômage, APL, HLM, CMU, etc ...)

                    Ba oui ! C’est un fait, la France est suffisamment riche pour donner de l’argent, des logements, un system de soin au peuple sans le laisser mourir dans son coin.

                    A la la les profiteurs !!!!
                    Pourquoi donner de l’argent à ceux qui ne font rien ?

                    On peut répondre à ça qu’on donne actuellement beaucoup d’argent à des gens qui ne fond rien non plus, les dividendes ou les bailleurs c’est touché des revenus sans effort.

                    Gagner des revenus parce qu’on possède quelques choses est un non sens qui est pourtant bien encré dans nos meurs, et ça choque moins que de redistribuer des richesses que nous possédons.

                    • covadonga*722 covadonga*722 23 janvier 2017 17:45

                      yep , avec sa carte d’accès au revenu universel , chacun aura le droit d’aller tendre la main pour la « part du pauvre » aux festins des nantis .Ou pourquoi pas des hospices ou des « volontaires services civiques* » assurerons repas et coucher aux titulaire du RU.*volontaires civiques composés de la progénitures de ces mêmes pauvres !

                      Grace aux crapules de gauche la boucle est bouclée bon retour au moyen-age.
                      bandes d’ordures socialistes on devrait vous coller au mur !

                      • jpm jpm 23 janvier 2017 18:01

                        @covadonga*722

                        la carte d´acces au revenu de base... pourrait etre basee sur la citoyennete ou le residence fiscale (ce qui differe de la nationalite). En contrepartie... ce droit a un pouvoir d´achat inconditionnel, que vous pourrez depenser comme bon vous semble en fonction de vos priorites, s´accompagnera bien evidemment du devoir de contribuer au financement de la mesure.

                        Au bout du compte, en fonction des scenarios politiques, cela pourrait ne pas changer grand chose pour les plus aises... qui financeront plus ou moins ce qu´ils toucheront. Par contre, dans tous les cas, cela libererait les plus faibles de l´angoisse de se retrouver du jour au lendemain sans rien. Surtout. ce revenu etant cumulable avec les revenus d´activite... cela sera toujours un encouragement a reprendre ou conserver un travail... Dans tous les cas, il faudra toujous que des gens travaillenta un moment ou un autre de leur vie, pour produire la part de richesse qui sera ensuite redistribuee en tous.

                         


                      • Nyspelache Nyspelache 23 janvier 2017 20:25

                        @covadonga*722
                        Je vous invite à relire la voie de financement 1.6        smiley


                      • Et hop ! Et hop ! 24 janvier 2017 00:46

                        @jpm : Il y a 200 millions d’Africains qui sont prêts à débarquer pour toucher ce revenu versé à tous les résidents. + 100 millions de Sud-amérivcains + 5 millions de Roms + 20 millins de Magrébins + les asiatiques, les Syriens, les Turcs, les Bulgares, les Albanais, les Kosovars, les Pakistanais,..., 


                      • jpm jpm 24 janvier 2017 08:24

                        @Et hop !

                        mais qui vous parle de donner la citoyennete et le revenu de base a tous ces gens... Seules les personnes dument regularisees, avec des papiers en regle, pourraient en fonction des politiques migratoires obtenir ce statut apres quelques annees de presense reguliere sur le territoire ou le revenu de base serait distribue... et finance.

                        Apres rien n´empeche a de reflechir a une aide aux pays en voie de developpement via une distribution d´un revenu de base a chacun de ses habitants. Une telle experience a ete tentee en Namibie.

                        http://www.courrierinternational.com/article/2010/04/29/les-miracles-du-revenu-minimum-garanti


                      • Et hop ! Et hop ! 24 janvier 2017 10:08

                        @jpm : Vous avez prévu un moyen d’empêcher 200 000 immigrants par ans de passer à 500 000 ou 1 million, parce qu’il y aura en France un revenu automatique pour tout le monde ?


                      • jpm jpm 24 janvier 2017 11:05

                        @Et hop !

                        ne toucheront ce revenu de base que les personnes dument enregistrees... car impossible de virer de l´argent a quelqu´un qui n´existe pas administrativement parlant.

                        Encore une fois, c´est ridicule de mettre en avant l´existence des migrants, pour refuser d´ameliorer le sort des millions de citoyens pauvres de ce pays. 


                      • rocla+ rocla+ 23 janvier 2017 18:17

                        Bon , récapitulons  , 


                        on va faire deux files  :

                        En rang par deux   :

                        Les  pauvres   dans la file  A  

                        Les autres dans la file      B 

                        on avait déjà  deux sortes de citoyens , les fonctionnaires et les autres . 

                        On va avoir  les ayant-droit à la petite gamelle 

                        Et les autres qui paieront les PV  pour aller au turbin 






                        • jpm jpm 23 janvier 2017 18:28

                          @rocla+

                          Vous saviez que votre idee de PV pour aller au turbin existe deja aujourd´hui... pour les plus demunis, qui voient le montant de leur RSA activite diminuer de 38% de ce qu´ils pourraient gagner en reprenant une activite.

                          Pour comparer un prelevement de l´ordre de 38% cela correspond quasiment au taux marginal d´imposition des gens qui gagnent plus de 72 000 euros par an... soit quand meme 6000 euros net par mois.

                          http://droit-finances.commentcamarche.net/faq/27421-rsa-activite-cumuler-rsa-et-emploi


                        • Pere Plexe Pere Plexe 23 janvier 2017 18:35

                          @rocla+

                          Revenu universel
                          C’est universel qui vous pose problème ?
                          Car c’est exactement l’inverse de vos deux files...

                        • rocla+ rocla+ 23 janvier 2017 19:01

                          @Pere Plexe


                          Ce qui me gène c’ est d’ apprendre aux gens à tendre la main . 

                          On aura une société droguée à l’ aide sociale . 

                          Des rampants .

                        • Pere Plexe Pere Plexe 23 janvier 2017 19:24

                          @rocla+
                          ...mais alors vous devriez applaudir ce projet qui dispense de cette demande d’aumône.

                          Qui dispense de solliciter APL ou RSA comme c’est le cas aujourd’hui... ?


                        • rocla+ rocla+ 23 janvier 2017 20:07

                          @Pere Plexe


                          Recevoir de l’ argent en contrepartie de rien est  une déchéance . 

                          Père Plexe   vous avez une curieuse comprenette .

                        • Nyspelache Nyspelache 23 janvier 2017 20:22

                          @rocla+
                          Je vous en prie, ne prenez pas le sujet du revenu de base de haut : nous sommes exactement comme les républicains qui essaient d’initier les royalistes aux idées de la démocratie, mais se heurtent à un mur d’incompréhension. Que ce soit par manque de pédagogie de leur part, ou parce que les autres sont trop formatés par leur façon de voir.


                          Sur la question du travail : il se trouve qu’un certain nombre d’expérimentations ont déjà été menées (Au Canada : http://www.revenudebase.info/2012/12/06/evelyn-forget-experimentation-mincome-canada/, en Namibie : http://www.courrierinternational.com/article/2010/04/29/les-miracles-du-revenu-minimum-garanti, en Inde rurale : http://www.revenudebase.info/2014/07/08/experimentations-inde-rurale/), et il en ressort que le travail donne un sens à la vie de chacun. Il est rapidement insupportable de ne rien faire, et les seules couches de la population qui réduisent finalement leur quantité de travail sont les mères qui viennent d’accoucher, et les étudiants. Ça vaut le coup de s’intéresser à ce résultat, non ;) ?

                        • Totoro Totoro 23 janvier 2017 23:09

                          @Nyspelache
                          Votre patience semble infinie.
                          Je suis admiratif devant votre pédagogie tranquille face à tant d’agressivité primaire.
                          Cordialement.


                        • Anatine 24 janvier 2017 04:20

                          @rocla+ Recevoir en contrepartie de rien.

                          Dites vous que le RB est la produit du taux d’intérêt social dun système économique. Il est sûrement plus légitime que le taux d’intérêt bancaire, non pas que l’intérêt ait à être considerer comme une anomalie, mais que sa privatisation le soit.


                        • covadonga*722 covadonga*722 24 janvier 2017 06:53

                          @Totoro
                          vous nous excuserez vu l’étage sociétal ou certain d’entre nous se balade nous faisons dans le simple voir le primaire hein heureusement que de beaux esprits éclairés pensent et cogitent en lieu et place de ces peignes culs de prolos !Mais c’est bien généreux de votre part de nous proposer des miettes et des reliefs du repas consuméristes pour mieux nous faire tenir tranquille et loin de vos quartiers non pollués par nos bagnoles de prolétaires mobiles par exemple !

                          oui not« monsieur oui not » bon maitre socialiste 

                        • rocla+ rocla+ 24 janvier 2017 11:25

                          @Nyspelache


                          C e qui vaudrait vraiment le coup , ce serait que la France regagne sa place .

                          Tout autour de nous il y a beaucoup moins de chômage , les gens vont au turbin . 

                          Non pas distribuer l’ argent que nous n’ avons pas , si on prenait exemple sur 
                          comment font les autres pour ne pas avoir de chômage . 

                          Il n’ y a que les escrocs à distribuer l’ argent qui ne leur appartient pas . 

                          Détournement du bien de la Nation  ce truc d’ engraisser des ayant-droit sans
                           aucun devoir .
                          .

                        • Pere Plexe Pere Plexe 24 janvier 2017 19:37

                          @rocla+
                          « Recevoir de l’ argent en contrepartie de rien est une déchéance . »


                          il semble que recevoir (beaucoup ) de l’argent du fait que l’on possède (actions appartement..) soit admis de tous.
                          Peut être pouvons nous réfléchir sur la possibilité de recevoir (un petit peu) du fait d’être. 
                          L’avoir et l’être.
                          Le second serait le rien et le premier le tout.. ?


                        • Anatine 23 janvier 2017 19:31

                          Pour la forfaitisation des retraites. Si vous parlez de la retraite de base, oui.

                          Vous parlez d’épargner dans le scénario du RB, vous dites sortie du modèle par répartition au delà de la retraite de base. Si vous appliquiez celà demain au delà de la retraite de base, vous spoliez ceux qui ont cotisé au delà de la retraite de base pendant au plus 40 ans et vous demandez toujours aux autres d’attendre 40 ans.

                          Vous conservez la valeur Travail, ou vous revenez à l’esclavage en changeant les chaînes par le RB ?


                          • Nyspelache Nyspelache 23 janvier 2017 20:51

                            @Anatine
                            Je vous rejoins complètement sur cette question : Il faudra effectivement veiller lors de la mise en place du RB, à ce que ceux qui ont cotisé pendant 40 ans ne soient pas lésés, et que la transition prenne cela en compte


                          • ObjectifObjectif 23 janvier 2017 23:01

                            Le revenu de base est une réaction naturelle au fait que le système social actuel interdit de vivre sans argent. Faut-il corriger le symptôme ou s’attaquer à la cause ?

                            Surtout que le revenu inconditionnel existe déjà aujourd’hui, pour une groupe de privilégiés : les banquiers ! En effet, ils ont créé de la monnaie, et la création de monnaie c’est un revenu, ce qui s’appelle le revenu de seigneuriage. cf https://www.youtube.com/watch?v=H2izM0eb-7c

                            Combien de monnaie ont-ils créé ? On ne peut pas savoir car la comptabilité des banques est fausse, on peut juste savoir ce qui reste de la monnaie créée dans leurs bilans : car le bilan des banques c’est le reste de la monnaie que créent les banquiers : notre monnaie, c’est la dette des banques à notre égard, les bons d’achats qu’elles nous donnent quand leur verse/vend nos actifs.

                            Or les banques européennes on créé 31’000 milliards, plus 5’000 milliards de la BCE, cela fait au total un reste, un cumul, de 36’000 milliards, pour 333 millions d’habitants, soit 109’000 par habitant environ.

                            En utilisant un taux de création/oxydation/fonte monétaire de 1% par mois, ce qui est historiquement le cas sur de longues périodes, chaque européen aurait dû recevoir 1009 par mois, or ce sont les banques qui ont détourné la création monétaire qui nous revient de droit, à nous les citoyens qui devrions être souverains et créer la monnaie !

                            Au fait, quels impôts ont payés les banques sur le revenu de seigneuriage, leur création monétaire ? Pourquoi ce revenu de fait n’est-il pas visible dans le résultat/bénéfice des banques ? Les banques auraient-elles oublié de déclarer ce « petit » revenu ? Et l’état aurait-il oublié de faire payer ce petit impôt aux banques ?.... il va falloir enquêter ... !

                            @Nyspelache, pourquoi utilisez vous des nombres faux pour la création monétaire ?
                            Pour une discussion (qui était) plus complète cf http://vps286884.ovh.net/2016/03/23/revenu-de-base-protocole-monetaire-commun/
                            (qui était plus complète parce que des personnes qui noyautent le MFRB effacent du site web les articles qui ne leurs plaisent pas sans mème vérifier qu’il n’y avait pas de lien : pas futé les censeurs ! )


                            • Pierre 24 janvier 2017 00:26

                              Ce type de chiffrage est d’une parfaite stupidité : lorsque de telles mesures sont adoptées, les gens changent leur comportement et mettent en place des stratégies d’évitement, de telle sorte que les assiettes taxables sont largement modifiées, voire disparaissent. Mais comme la connerie est sans limite...


                              • Et hop ! Et hop ! 24 janvier 2017 00:36

                                Si j’ai bien compris, c’est un projet qui se finance très bien puisque l’État reprend en impôts tout ce qui est distribué en plus des aides déjà versées (Chômage, Allocation handicapé, Retraite, Bourses d’études,..).


                                Mais alors, ça n’apporte rien.

                                • Nyspelache Nyspelache 24 janvier 2017 06:55

                                  @Et hop !

                                  Il y a quelques différences notables avec le système actuel 
                                  - Disparition du problème chômage face à la mécanisation/robotisation. Aujourd’hui, on estime qu’entre 10% et 45% des emplois disparaîtront d’ici 15 ans (voir le point 2.3).
                                  - Choc énorme de simplification fiscal : Il n’y a plus de bourses étudiantes, de RSA, le système de chômage et de retraites peut être simplifié (voire supprimé), etc ...
                                  - Gros choc de simplification pour les entreprises. Le code du travail pourra être ré-écrit, pour tenir sur 2 pages. Plus de garantie de l’emploi à promettre
                                  - Dé-aliénation d’un travail, qui souvent n’a pas un grand sens pour celui qui l’exerce. Chacun devient enfin libre de construire les projets qui lui tiennent à coeur : lancer l’entreprise dont il rêvait depuis longtemps mais ne faisait pas par peur de quitter son travail, lancer un projet social/solidaire, juste prendre soin de sa famille et des gens de son quartier, 
                                  - Bien meilleures possibilités de construction de projet personnels, sans contrainte de ne pas être savoir de ce qu’on gagnera dans 1 mois (parce que le CDD prend fin, parce qu’on n’est pas sûr de pouvoir renouveler les droits à telle aide sociale, parce qu’on n’est pas sûr de trouver un travail, ...)
                                  - Boom de créativité : Facebook, Linux, Whatsapp, Harry Potter ont été développé par des étudiants ou des chômeurs, qui avaient la garantie d’avoir un revenu tous les mois, et ont complètement pu exercer leur créativité. Un revenu de base, permettrait d’encourager des initiatives comme wikipédia, qui est une encyclopédie bien plus consultées que toutes les encyclopédies payantes, dont la vente contribue pourtant au PIB (contrairement à Wikipédia !)

                                • Et hop ! Et hop ! 24 janvier 2017 10:51

                                  @Nyspelache : Bonjour, vous mélangez tout, les gains de productivité dûs et la question du revenu de base.


                                  L’idée à l’origine est de considérer que tout citoyen depuis la naissance jusqu’à la mort coûte mettons 750 EU par mois pour ses besoins de base, qu’il soit enfant, travailleur, étudiant, handicapé, mère au foyer, retraité, prisonnier, etc. Cette somme est déjà dépensée, et souvent versées sous formles d’une multitude d’aides et d’allocations qu’il va s’agir d’unifier.

                                  Donc l’État (ou la commune) verse pour tout citoyen cette somme qui est non imposable, non saisissable et nette de toutes cotisations sociale : les droits sociaux font partie de cette allocaton universelle. Il les verse à l’intéressé, ou aux parents pour les enfants mineurs ou rattachés, à l’établissement pénitentiaire pour les prisonniers, à la maison de retraite, au ménage pour les gens mariés, etc. Ce montant remplace toutes les allocations, bourses, RSA, allocation parentale, indemnité minimale de chômage, mais il peut être complété lorsqu’il est moins important que l’indemnité remplacée (par exemple pour les allocations handicapés ou le chômage).

                                  Cette indemnité est aussi versée aux personnes qui ont un emploi, et dans ce cas le salaire ou le traitement payé par l’employeur en tient compte et ne verse qu’un complément. 

                                  De ce fait, le coût du travail baisse considérablement lorsqu’on emploie un Français en France, par rapport aux mains d’oeuvres des pays à bas coûts, et autres travailleurs détachés. Une idée était de financer en grande partie cette allocation et des cotisations sociales par une taxe importante sur les produits importés, afin de favoriser une relocalisation des emplois productifs en France. Le but étant évidemment de résoudre le problème du chômage massif, donc de créer 6 millions d’empli et de mettre fin à l’exploitation de la main d’oeuvre du Tiers Monde (par la délocalisation et par l’immigration). Chaque pays doit produire tout ce dont il a besoin, le recours aux importation doit rester marginal. Pour la France, le commerce extérieur pendant les 30 glorieuses était d’environ 10% du PIB, il est passé à 40 %.

                                  Les gains de productivité depuis le grand virage libéral des années 1990 sont dûs aux délocalisations, c’est-à-dire au fait de faire produire dans des pays où il n’y a ni normes sociales, ni normes environnementales, sans parler des paradis fiscaux. Ce sont par conséquent des gains de profitabilité, confisqués par la classe dominante internationale.

                                  Les gains de productivité dû au progrès techniques permettraient effectivement de réduire le temps de travail salarié, à production constante. Il n’est pas le même dans tous les secteurs, il doit y avoir des domaines où la productivité baisse, par exemple dans la Santé (prévu dans le Nemesis medical d’Yvan Illich). Toute une étude serait à faire pour voir, secteur par secteur, comment ce gain de productivité est neutralisé ou détourné, vers qui, vers quoi. Une partie est gaspillé dans une augmentation de la consommation, les emballages, la mise à la poubelle. Le travail professionnelle n’est pas seulement un moyen pour avoir un revenu, c’est aussi un moyen de se réaliser dans la vie sociale.

                                  Le revenu universel est impossible à mettre en oeuvre sans trouver un moyen préalable de contenir de façon absolue l’immigration, aussi bien régulière que clandestine.




                                • jpm jpm 24 janvier 2017 11:25

                                  @Et hop !

                                  plein de remarques interessantes, mais une grosse incomprehension de ce qu´est le revenu de base lorsque vous ecrivez "Cette indemnité est aussi versée aux personnes qui ont un emploi, et dans ce cas le salaire ou le traitement payé par l’employeur en tient compte et ne verse qu’un complément."

                                  Le revenu de base est verse aux individus et non pas aux entreprises (ne pas confondre avec le CICE). les patrons continueront donc de payer normalement leurs employes... en respectant le SMIC horaire. Par contre, il est probable que les employes cotiseront davantage pour financer ce revenu de base. Malgre tout, dans tous les cas, il sera plus interessant de travailler car ces revenus s´ajoutent au revenun de base... ce qui permet evidemment de vivre plus confortablement. Cela permet surtout de maintenir la production de richesses necessaires pour maintenir un reel pouvoir d´achat aux beneficiaires du revenu de base.


                                • Et hop ! Et hop ! 24 janvier 2017 00:41

                                  Taxe sur e capital à 1,5 %.


                                  Ca fait qu’un retraité qui est arrivé à s’acheter un appartement de 300 000 EU et qui vit avec une retraite minimale de 550 EU / mois va devoir payer 450 EU par mois d’impôt sur le capital, en plus de la Taxe foncière.

                                  Alors il ne lui reste plus rien ?

                                  • Nyspelache Nyspelache 24 janvier 2017 06:56

                                    @Et hop !
                                    Ce ne sont que des voies de financement, qu’il faudra pondérer dans le calcul final, en essayant de faire en sorte que le moins de gens possible soient lésés


                                  • jpm jpm 24 janvier 2017 08:31

                                    @Et hop !

                                    votre retraite contribuerait en effet a hauteur de 300 000 * 1,5% = 4500 euros par an (soit 375 euros par mois), mais recevrait en contrepartie un revenu de base de 500 ou 750 euros par mois. Il pourrait pas ailleurs cumuler en partie sa retraite. Au bout du compte, et selon les hypotheses de financement retenu... ce retraite serait gagnant. Un couple de retraites, qui toucheraient 2 revenus de base serait encore plus gagnant.


                                  • Et hop ! Et hop ! 24 janvier 2017 10:06

                                    @jpm : «  soit 375 euros par mois), mais recevrait en contrepartie un revenu de base de 500 ou 750 euros par mois »


                                    Non, puisque ce revenu universel remplacerait la retraite de base, le petit retraité propriétaire se retrouverait avec 375 EU / de taxe sur son appartement à déduire de sa retraite, soit 500 à 750 EU / mois - 375 EU = 125 - 325 EU / mois, auxquels il faut encore enlever l’impôt foncier, les charges et assurances de copropriétaires.

                                    Alors que le locataire toucherait une allocation logement en plus ?


                                  • jpm jpm 24 janvier 2017 11:52

                                    @Et hop !

                                    vous melangez un peu tout... Le revenu de base ne remplace pas les retraites, il les complete. Par contre, il est possible suivant le montant distribue que le revenu de base remplace les Allocations logement... donc les locataires ne seront nullement avantages par rapport au proprietaires.

                                    Le petit retraité proprietaire modeste ne serait donc nullement perdant avec un revenu de base inconditionnel. Par contre, il est probable que ceux qui ont de gros patrimoines contribueront davantage que les proprietaires modestes... ce qui n´a rien de choquant en soi.


                                  • Nyspelache Nyspelache 24 janvier 2017 22:00

                                    @Et hop !
                                    Dans le système actuel, il est possible de gagner plus avec des aides sociales (RSA+aides au logement+...) qu’en travaillant. Avec un RB, tout le monde gagne la même chose, tout le monde gagne à aller travailler !


                                  • Et hop ! Et hop ! 24 janvier 2017 01:02

                                    «  sur l’immobilier, il est notamment proposé d’augmenter la taxe foncière, afin d’inciter les citoyens à vendre/louer leurs maisons/appartements. Ce qui pourrait faire baisser les prix des locations actuelles, loi de l’offre et de la demande oblige. »


                                    Il faut forcer ceux qui sont propriétaires de leurs maisons/appartements à les vendre pour augmenter l’offre ?

                                    Mais si ils doivent vendre leur résidence principale, ça va augmenter la demande de logements.

                                    Le minimum serait de ne pas taxer le capital des résidences principales.

                                    D’autre part, pour les appartements en location, sachant que l’immobilier locatif rapporte en moyenne 2 ou 3 % après payé la RDS, la CSG, et la TVA si c’est un meublé, ensuite il y a la Taxe foncière, les charges de copropriétés, l’impôt sur les revenus fonciers, puis l’entretien, les frais d’agence. 

                                    Si vous ajoutez un taxe de 1,5 % les propriétaires vont être obligés d’augmenter d’autant les loyers, le double même, puisqu’il y aura 40 % de prélevé en RDS, TVA, CSG, etc..

                                    • jpm jpm 24 janvier 2017 08:39

                                      @Et hop !

                                      les gens continueront d´avoir besoin de se loger. Par contre, l´utilite d´avoir une ou plusieurs residences secondaires deviendra moins evidende... et on peut donc esperer qu´une certain nombre de logements vides reviennent sur le marche.

                                      Par ailleurs, il est possible que les gens utilisent mieux leur capital immobilier. En effet, une personne seule qui vit dans une tres grande demeure pourait etre encouragee a en louer ou en vendre une partie.

                                      A ce propos, s´il s´agit d´une taxe sur le patrimoine net (actif moins dettes), il serait inutile de vouloir vendre pour echapper a cette contribution qui s´appliquerait egalement a tous les placements. Cela inciterait par contre les gens a mieux gerer et faire fructifier leur patrimoine economique... pour eviter de devoir payer pour rien.


                                    • Et hop ! Et hop ! 24 janvier 2017 10:19

                                      @jpm : Il s’agit de surtaxer les propriétaires de leur résidence principale, même si ils ont un revenu très modeste, même si ils vivent du RSA ou du minimum retraite.


                                      Et quand les gens riches auront vendu leurs appartements au ski, ou leur maison de campagne dans la Creuse ou la Champagne, ça ne fera pas plus de logements disponibles. D’ailleurs, regardez le prix des belles maisons anciennes au fonds de la Bretagne, les prix sont dérisoires.

                                    • jpm jpm 24 janvier 2017 11:02

                                      @Et hop !

                                      il est important de comprendre que le revenu de base se cumule avec les revenus d´activite ou les revenus du patrimoine pour ceux qui ont la chance d´en avoir. Donc si vous habitez dans une zone economiquement active, il est probable que vous continuiez de travailler ce qui vous permettra de vous loger ou et comme bon vous semble.

                                      Maintenant si vous ne travaillez pas et que donc vos revenus sont modestes, il ne sera peut etre plus judicieux de continuer de resider dans des localites cheres... Justement, si beaucoup de gens faisaient le choix de se delocaliser vers la Creuse ou la Bretagne, cela permettra de revitaliser ces zones.

                                      Quand aux proprietaires modestes (je ne parle bien evidemment de celui qui a un chateau ou 10 hectares constructibles sur l´Ile de Re), ce dernier touchera evidemment bien plus via son revenu de base qu´il ne contribuera. Pour info, le RSA c´est a peine 500 euros et le minimum Vieillesse (recuperable sur les succession) est actuellement de moins de 700 euros.
                                       


                                    • Nyspelache Nyspelache 24 janvier 2017 22:02

                                      @jpm
                                      Merci beaucoup jpm ! Je n’ai pas beaucoup de temps à passer sur mon ordinateur, alors les camarades comme vous sont précieux :D


                                    • jpm jpm 25 janvier 2017 08:37

                                      @Nyspelache

                                      merci egalement de votre soutien et de vos articles. Vous aurez compris que le revenu de base est clairement mon dada... mais je suis un peu en manque d´inspiration pour ecrire un nouvel article. Heureusement l´actualite du moment permet de ramener regulierement mon sujet de predilection sur le devant de la scene politique. On peut donc egalement dire merci a Benoit Hamon pour cela. smiley


                                    • babadjinew babadjinew 24 janvier 2017 11:48

                                      Pourquoi vouloir absolument en faire bénéficier tout un chacun alors que c’est contre productif ???


                                      Imaginons une personne qui depuis 25 ans travail touchant un salaire de 3000€ par mois. Elle aura construit sa vie en fonction de ce salaire. Sa maison sa voiture son mode de vie sera donc encadré par ses 3000€. Son emprunt maison par exemple aura certainement des annuités supérieur au RDB.

                                       En supprimant les ASSEDIC le filet de sécurité qui donne tout de même 2 années pour rebondir ne lui permettra plus de rembourser sa maison ! Donc l angoisse de perte d emploi est accentué alors qu un RDB est censé l’atténuer.

                                      En second lieu s il est vrai que l on peut vivre avec 750 € par mois ce n’est pas du jour au lendemain que l’on y arrive, cela sous temps un très faible loyer (très rare aujourd’hui(hui) et un mode de vie trés décroissant. 

                                      Enfin, chercher juste des articulations financières sans proposer d’articulations social ne fait pas vraiment sens a l’heure ou le lien social est en déliquescence. Un RDB doit de mon point de vue être un choix et pas une fatalité. Que l on regroupe les minima sociaux c est bien que l vire les ASSEDIC c est beaucoup moins bien....... 

                                      Un minimum contraignant aussi histoire de ne pas laisser crever seule toutes les personnes qui aujourd’hui dépendent de l’aide a domicile et dieux sait que beaucoup de nos anciens en dépendent. Idem pour nos enfants qui on besoin d’aides aux devoirs d activités extra scolaire etc...

                                      Bref conditionné le RDB a un service civique de 2 années à mis temps ferait sens surtout par rapport au re tissage de lien sociaux entre jeunesse et plus ancien.

                                      C pas les sous le probléme c est notre psychorigidité face au travail

                                      Wake Up




                                      • babadjinew babadjinew 24 janvier 2017 11:50

                                        Article qui apparement les modo point ne laisse passer sur rdb...

                                        Revenu de base : On n’est pas sorti de l’auberge

                                         

                                         

                                        L’article du Sieur Modératus sur le revenu de base semble avoir défrayé la chronique. Il est vrai que ses mots peuvent sembler durs, et pourtant depuis son point de vu, ils font tout à fait sens. La notion de travail, comme valeur sociale et dignité humaine, remonte à l’aube de nos monothéismes, et, de ce fait, englobe aussi une grande part de mysticisme, voir, de foi. On parle donc, ici, d’un ancien monde fait de valeurs, de rituels, de concepts immuables, mais aussi (et, cela fait toute la différence) avec un monde aux technologies limitées, à la population réduite, aux ressources illimitées. Enfin, au temps bien plus lent que celui de nos ordinateurs de trading fonctionnant à la nanoseconde. Bref, un monde qui pouvait, et qui a fonctionné ainsi depuis l’aube des civilisations, jusqu’au début (en gros) des année 1990.

                                         

                                        Nous sommes au 21ième siècle aujourd’hui, avec des problèmes bien spécifiques, et malheureusement, urgents. En premier lieu nous savons que nous vivons sur une planète aux ressources finies, et, qu’au moins jusqu’en 2100 la population mondiale va croître pour atteindre un pic de 11 milliards d’individus. Fournir eau, nourriture, logements, santé, éducation, et loisirs à ce vaste ensemble est déjà, au vue de nos ressources limitées, un énorme défi. Défi cependant réaliste et réalisable si nous arrivons à changer le paradigme du 20ième siècle. Le travail durant 8h par jours durant 40 ans de sa vie, histoire d’acquérir son petit pavillon qui verra grandir ses deux enfants en compagnie d’un chien, le tout en changeant de véhicule tous les dix ans (celui de madame et monsieur, en attendant l’avènement du permis des petits), avec une alimentation basée sur un maximum de protéines animales et une consommation annuelle d’objets technologiques (phone et autres gadgets) étant impossible en terme de ressources (énergie, minerais, terres arables, eau, terrains de construction etc.).

                                         

                                        Maintenant, une 1ère question peut être posée : qui va accepter de travailler tout en refusant d’acquérir ce modèle sociétale de biens immobiliers et mobiliers ? Ici, on ne parle même pas de ces 8 personnes ultra-riches qui possèdent autant que les 50% les plus pauvres (une aberration générée par le travail). Nous parlons de 6 milliards de petits quidams adultes qui sont censés produire, vendre, créer quelque chose en échange d’un salaire, qui lui, doit leur permettre le modèle sociétal ! Est-ce réaliste ??? Quiconque possède un minimum d’honnêteté intellectuel répondra NON !

                                         

                                        Ajoutons maintenant, la couche des tendances technologiques du moment : nos déjà vieux ordinateurs, internet, les péages automatisés, les caisses de supermarché automatisées, l’E-commerce, le trading haute fréquence… Voilà pour ce qui déjà est en place, et qui a généré un solde d’emploi négatif par rapport à l’ensemble des métiers du vieux 20ième siècle. Saupoudrons maintenant avec la voiture autonome qui sera déclinée en camions, les drones de livraison, les imprimantes 3D industrielles déjà capables de construire des bâtiments à la vitesse grand V, et posons-nous la question : quelle est la probabilité d’avoir besoin de 6 milliards de travailleurs à l’horizon de 2100, alors que 80% des technologies utilisables d’ici-là n’ont même pas encore été créées ?!!!

                                         

                                        Enfin, quand nous parlons du travail, nous parlons surtout de ceux qui ont réussi par leur travail. Cela faisait certainement sens jadis, quand un bon artisan réalisait de A à Z un magnifique objet d’une utilité indéniable. Mais, à l’heure des progrès technologiques de production, cela fait-il encore sens ? Que 8 personnes, en 2016, possèdent par le fruit de leur travail autant de richesse que les 3,5 milliards les plus pauvres... !!! Est-ce acceptable ? Ont-ils, à eux 8, abattu autant de tâches que 7 milliards de bras réunis ? La réussite étant implicitement liée au travail qui, lui, fournit les moyens d’afficher cette réussite (Ferrari, yacht, résidences multiples…), est-ce le bon moteur sur notre petite planète aux ressources finies ? 

                                         

                                        Le revenu de base fait donc sens dans ce 21ième siècle. Non pas comme LA solution, mais comme une transition qui nous permettra d’avoir le temps d’imaginer d’autres articulations à nos existences. Car, soyons clairs ; personnes n’a pour le moment de réponses réalistes aux défis de ce 21ième siècle !

                                         

                                        Cela étant dit, je reconnais volontiers que la manière dont Mr Hamon nous le propose est pathétique ! Je me demande, même, si ce n’est pas un simple sabotage d’une mesure indispensable, si une guerre civile nous voulons éviter…

                                         

                                        A la louche, quelques propositions pour son application rapide sans énormes surcout si l’on centralise les différents amortisseurs sociaux actuels en ce type de RDB. Les articulations peuvent bien entendu être dévellopées et peaufinées en fonction des écceuils qui forcément seront générés. 

                                        • Alloué exclusivement aux personnes demeurant depuis au moins 20 ans sur le territoire, et/ou dans des pays avec lesquels il existe aussi. ;
                                        • Être conditionné par un service civique d’au moins deux années, à mi-temps ;
                                        • Etre chargé au même titre qu’un salaire, en terme de cotisations et d’impôts ;
                                        • Ne pas pouvoir être cumulé avec un salaire ;
                                        • Représenter 750 € net par personne ;
                                        • S’activer et se désactiver automatiquement en cas de reprise ou de cessation d’activité.

                                        Bref, le revenu de base devra permettre un choix non-contraignant entre temps de travail et temps pour soi ou pour la collectivité.

                                        Il permettrait de sécuriser l’ensemble des petits quidams, obligerait les entreprises à d’autres formes de gestion du personnel, et changerait, à n’en pas douter, les structures sociétales.

                                        En mieux, ou en pire… nul ne peut affirmer aujourd’hui avec certitude, ce que nous en ferons. Ce qui est certain, c’est qu’il nous offrira la possibilité de disposer de temps, de nous réapproprier des choix … Le temps pour oser sans subterfuge se poser des questions sur notre devenir, nos directions… Le temps d’expérimenter peut être un mode de vie moins consumériste, ce qui, à mon sens, est plus que pertinent pour notre petite planète aux ressources finies.

                                         

                                        Wake Up !!!


                                        • hervepasgrave hervepasgrave 24 janvier 2017 20:40

                                          @babadjinew
                                          Bonsoir,
                                          le sujet est repris en force sous toutes les coutures ,mais toujours en ne voulant pas toucher au fonctionnement de la société.Résultat le revenu de base se fera tôt ou tard ! le résultat escompté est réussit mais ce n’est certainement pas une avancée ,mais un recul et une prise de pouvoir sur les êtres humains.S’il fallait mettre en œuvre ce revenu de base il faudrait tout d’abord tout détruire du fonctionnement actuel de la société.C’est quelque part un délit d’initié !Une saloperie de perversion des choses. Wake up oui ! mais tu les endors,beau travail collectif,collégiale !..cestpasgrave


                                        • Nyspelache Nyspelache 24 janvier 2017 22:03

                                          @hervepasgrave
                                          Mais qu’est-ce que vous voulez détruire ... ? C’est juste les emplois qui sont détruits progressivement.. Alors on regarde faire ? Vous proposez quoi ?


                                        • hervepasgrave hervepasgrave 25 janvier 2017 08:16

                                          @Nyspelache
                                          Bonjour,
                                          Les idées en elles-mêmes sont bonnes,mais c’est justement là qu’il faut s’arrêter ;que la population s’arrête et réfléchisse,pourquoi ? me direz-vous si les idées sont bonnes,eh ! tout simplement parce que nous ne sommes pas les maitres du jeu ;il est pipé. Internet est certainement un bon vecteur d’idées, mais il est surtout une mine de renseignement. Alors,pour aller dans le courant quoi de mieux que de se servir des armes de potentiels adversaires qui n’est que la population. Tout tourne du coup à l’envers ! quand je dis que pour changer et mettre en place il faut changer le fonctionnement général .Ce n’est pas innocent, car plus que l’échec assuré ,cela devient un échec et mat. Il suffit de regarder le monde tel qu’il est .En ce moment ils vendent la séparation des états et pourquoi ? dites,pourquoi ?
                                          Pourquoi vendre du brexit et fabriquer des leurres ? Faire croire le contraire des choses,c’est efficace et très malin,eh ! il ne faudrait surtout pas sous-estimé les forces qui sont en face ,ils sont des professionnels aguerri ,bien nourri,ils ont le temps et les moyens de bien faire les choses. C’est du foutage de gueule ! Et la mayonnaise prend !
                                          Le problème ,il est simple ;regardé fifi et son upr par exemple ,il est séduisant ,dit des vérités ,c’est facile,mais Ce n’est que diviser les peuples,pour ne pas avoir a le subir et se voir éjecté. Dans le contexte actuel ,l’isolationnisme est du suicide,les pays qui si sont risqués ont été privé de tout,là sur ce sujet c’est pareil. Une fois encore et pourquoi ? nous ne pouvons plus espérer faire des choses seul,c’est la prison,le bagne assuré. La seule chose convenable a faire c’est la jonction avec pour commencer nos voisins Européen, pas tous d’ailleurs et la jonction ne doit être qu’incité par les populations,et non par aucun parti,car cela ne peux pas les intéresser,ils risqueraient de perdre la main.Le risque de rappel a l’ordre ne pourrait pas être contenu dans les frontières.Et puis il faudrait que tout ce petit monde qui s’allie ,et mettent en place ,une même et unique monnaie ,mais avec les mêmes valeurs de prix du travail,du coup de la vie.Cela n’empêcherai pas la concurrence ! Et oui ! la haine et la peur de son voisin risque d’être payant,le replis sur soi, vendre du miracle en boite compressé.Et pourtant bizarrement d’un côté les gens sont incité une fois de plus a voyager a apprécier les autres cultures ,mais surtout ne pas faire corps.LA MASSE DE TOUT CE MONDE SERAIT UN DANGER.
                                          ALORS RIEN DE NOUVEAU SOUS LE SOLEIL,MAIS ALORS RIEN DE BON A VENIR !
                                          L’excuse de l’emploi détruit est marchand,mais simplement dans les mots.Car dans la réalité c’est une recherche volontaire.Le revenu de base s’il se met un jour en place ne peux qu’être utile si le fonctionnement est totalement différent.Mais tout le fonctionnement de la société,les droits et devoirs doivent être assorties et constituer un ensemble cohérent et durable.Cela ne doit pas être qu’un vecteur proprement financier, mais un mode vie ,pour évoluer et renouveler .Pour construire inlassablement la société sans aucune pression ,sereinement et en prenant soin de faire bien les choses.Quel intérêt de courir ? une fureur de destruction ?
                                           cestpasgrave !


                                        • babadjinew babadjinew 25 janvier 2017 12:35

                                          @hervepasgrave


                                          Le revenu de base de mon point de vue n’est ni une solution ni une finalistée. C’est une réponse à une urgence social face aux réponses neo lib du travail à 1€/h allemande ou les contrat 0h anglais.

                                          ça, c est pour l urgence.....

                                          En second lieu pour comprendre ne serait ce que ce vous dites l’être humain a besoin de temps. Du temps pour pensée réfléchir conceptualiser. Si il est une bien chose que le systeme actuel plus ne permet c est justement de prendre du tout. Tout doit allé tellement vite qu au final tout est bâclé, gaspillé....

                                          Un RDB permets a celui qui le désire de prendre ce temps. Bref un RDB est une sorte de transition dans et par lequel on peut envisager de regarder les choses en face de vraiment les analyser pour enfin proposer d autre alternatives 

                                          De mon point de vu il peut permettre d’arriver à une masse critique de personnes qui les changements nécessaires que vous prônez pourraient articuler de manière efficiente et non pas urgente.

                                          Cest d ailleurs bien pour cela que le RU de Hamon me gonfle il est a peine réfléchie très facilement attaquable et de surcroît inefficace....  Ce simplement parce qu’il ce trouve dans un temps d urgence électorale de cours terme et pas dans un temps d’urgence sociétal de long terme.

                                          Wake Uµp !!! 


                                        • hervepasgrave hervepasgrave 25 janvier 2017 13:25

                                          @babadjinew
                                          Bonjour,
                                          J’ai au moins une personne qui répond ,car le silence est d’or en règle général ,car ils sont vendeurs mais ne veulent surtout pas aller dans le fond des choses.Enfin ,je dirais plutôt qu’ils ne prennent aucun risque de déraillement et qu’ils cherchent à faire sortir les vers du nez de celui qui leur barre le chemin ! A terme cela transpire pour les lecteurs silencieux, ils voient quasiment toujours les mêmes .Le comment et devine le pourquoi.Tout est une histoire de temps et de patience.
                                           Pour ce qui concerne l’urgence c’est bien là le problème épineux ! Le revenu tel qu’il est vendu risque de détruire toutes les composantes existantes , apporter certainement du libéralisme économique ,mais faire à court termes des chômeurs ,déjà .Cela renforce la privatisation de la vie et enlève les maigres gardes fou.Sur le long terme je ne pense sincèrement pas que cela puisse être tenable ,la recherche du pognon est bien supérieure à l’humanisme. Pour l’instant la réalité cachée est certainement dans le fait que les peuples ici en France et certainement encore plus dans d’autres contrées montent doucement ,elle est massive et difficile a contenir.Ce n’est pas faute de faire des guerres ,de nous ramener des terroristes et autres petites saloperies.alors une paix sociale pour donner ce donner du temps, ce n’est pas mal,non ?
                                          Et puis cette idée qui arrive doucement ,là il n’y a plus le temps d’y réfléchir posément,elle tombe comme un cheveu dans la soupe des élections,hum ! vitesse et précipitation ne fait pas bon ménage. Il y a des essais vanté et toujours positifs ,ailleurs évidemment ,surtout dans d’autres pays aux mœurs et a la vie différente et aux proportions totalement différentes, sans rapport. Je suis évidemment pour.Mais dans d’autres circonstances, pour une autre société,mais surtout pas pour faire perdurer et amplifier cette société là. Et déjà pour que les gens de finances et les capitalistes y voient un intérêt ,c’est qu’ils y ont a gagner ,ils ne font rien pour rien ,a méditer sur la chose.Franchement si j’avais quelques facilité sur l’écriture j’aurai un article a pondre sur le revenu universel et d’ailleurs sur la démocratie participative qui remettrai les choses dans l’ordre ou du moins permettrait d’y voir clair et ferait réflechir sur la chose a savoir quand ,comment ,pourquoi ! mais je sais pertinemment que le seul moyen est celui des pigeons voyageurs internet est un leurre de liberté.Je peux me défouler ,mais sans plus ,allez une bouteille à la mer !cestpasgrave


                                        • babadjinew babadjinew 25 janvier 2017 15:38

                                          @hervepasgrave


                                          Mauvaise manip réponse juste en, dessous

                                        • jpm jpm 25 janvier 2017 17:29

                                          @hervepasgrave

                                          je vous rassure nous aurons tout le temps d´y reflechir a cette idee du revenu universel, car dans tous les cas notre ami Benoit Hamon n´est pas en mesure de remporter cette election presidentielle. De la meme facon, le programme tres libereral de NKM n´a pas ete retenu du cote des republicains.

                                          Ce sera donc l´occasion d´en parler librement... d´y reflechir sereinement pendant encore 5 ans. Peut etre qu´a la prochaine grande election se posera enfin la question de la mise en place d´un veritable revenu de base inconditionnel et des choix de societe qui vont avec.


                                        • hervepasgrave hervepasgrave 25 janvier 2017 21:00

                                          @jpm
                                          Bonjour, je préfère de loin ce que tu dis ! tu n’emballes pas la machine ,tu sais apparemment que tu n’en es plus maitre,bravo ! Alors oui ! le revenu est là ,maintenant « il te , »il reste a tout le monde« la réflexion pour l’imposer et surtout éviter que cela ne dérape.Alors revenu de base ,peuples constituant au pouvoir cela n’est qu’une ébauche de très loin incomplète.A ce stade là ,aujourd’hui ce n’est pas un risque ,mais un piège !
                                          alors il y a un des Aboutissants ! Mais les tenants ? c’est cela le problème majeur.
                                            »les tenants« dans un sens et dans l’autre, le mot désignant la durée »tenant".
                                          bonsoir


                                        • babadjinew babadjinew 25 janvier 2017 15:35

                                          Derrière les mots il y l’infamie du buldozer de Babylone qui lamine par l’isolement, la seulitude, le non sens. De plus elle tente de nous imposer des chemins qui nous le savons tous vers l’obscurité nous amène. Il peut sembler très dur de résister a cela.


                                          Néanmoins saches que comme tu l’écris les peuples commence aujourd’hui a s’éveiller. Pour faire le lien avec le revenu de base cela fait maintenant 25 ans que pour cette mesure je milite. J’étais à cette époque considéré comme un extra terrestre en ennonçant juste l’idée. Alors, même si le RU d’Hamon est tres mal construit et vendu je t’assures que le simple fait qu’il soit débattu aujourd’hui sur la place publique est déjà une énorme avancée....

                                          Pour tes craintes quand au capitaliste prend conscience que pour s’en mettre plein la poche il faut pouvoir commercer. Avec des peuple aux aboient de plus en plus proche « du tout casser » faut bien trouver un moyen de garder de la stabilité. En gros la PEUR anime le capital aujourd’hui d’ou le RU même prôné par le FMI.

                                          Ensuite il y a une histoire de choix. Celui de la gauche insoumise par exemple qui prone de tout casser sans savoir pour autant comment reconstruire d’ailleurs l’exemple Greques de ce point de vue est dramatique, ou grâce à un RDB qui permet d’avoir et du temps et un minimum de s"sécurité alimentaires de réfléchir posément et de construire doucement mais intelligemment un autre paradigme.

                                          Quand au Voyage si tu en as la motivation lance toi même sans moyen. C’est l’une des richesses les plus intéressante en ce bas monde.. 

                                          Wake Up 

                                          • hervepasgrave hervepasgrave 25 janvier 2017 20:43

                                            Bonjour,
                                            Le fait que cela fait 25 ans que tu milites n’est pas en cause, il aurait été souhaitable d’être aussi audible à l’époque du fin de mandat de Mittérand.Mais je pense que cette idée a du germer dans pleins de tête depuis plus longtemps encore. Je ne suis pas spécialement d’accord sur l’aboi des capitalistes ,sur ce coup là il faudrait faire l’impasse de tous ce qui se pratique a l’heure actuelle, guerres, états de siège permanent , voix très forte de ces gens là ,ne cachant plus leur mauvaises pensées,et disant carrément et ouvertement que c’est la fin des haricots , basta ont ferme !
                                             Je ne dirais jamais assez qu’il faut changer avant tout le fonctionnement de la société.Maintenant je suis pour le revenu universel,mais en ce moment c’est un piège à la con. que tu te réjouisse au bout de vingt cinq années d’attentes peut-être,mais alors n’emballe pas les chevaux tu risques de péter l’attelage.Vendre du rêve pour qu’il devienne réalité ,encore faut-il parler des gardes fou , n’est-il pas ? tout comme la démocratie participative,mais participative ou décisionnaire,grosse nuance,très grosse nuance !
                                            Ce que les gens devraient penser , se questionner «  comment cela se traduira t-il dans l’avenir »
                                            Regarder s’il n’y a pas un piège a la con tout prêt. Le revenu,pourquoi pas ! mais quel accompagnement et quel loi sur le marché pour éviter que ne cela soit la ruine de tous les petites gens ? .L’autre risque est que les gens veulent sans préparation non pas la gestion participative ,mais carrément les rènes du pouvoir,qui sait ? il est vrai que cela me conviendrait,mais derrière il faut assurer ;il faut être costaud ,ne pas plier,trouver des alliés ,regardez donc l’histoire et vous comprendrez qu’aujourd’hui les gens se sont affadie et là il faut avoir du courage de faire des choses qui répugnes et aller contre nature,pour survivre et passer le cap. Cela ne se fait pas comme cela en sortant un lapin du chapeau,non !non !
                                            Alors je suis bien d’accord que cela rentre sur scène ,mais bizarrement les politiques sont tous ,vraiment tous pris pour des canailles et mêmes les gens qui fermaient gentiment les yeux par intérêt et pour défendre leurs acquis,mêmes eux maintenant le dise de plus en plus fort. Mais pour l’instant il en restera encore assez pour aller voter. Mais ,mais si cela fait vingt cinq ans que tu attends,pour moi cela fait quarante deux ans que j’aimerai que le monde change.Je suis conscient de plus en plus qu’il nous faut avoir le nez profondément dans la merde. Et malheureusement cela ne me plait pas ,comme beaucoup de gens ,je suppose ? et non pas parce que j’ai bien plus de chance de sombrer avant ! Cela ne peux -être que subalterne pour un monde meilleur.
                                            Je n’ai jamais vu d’avancée ,toujours des arnaques sur le court et long terme.Désolé ! je ne peux qu’être désolé.eh !oui.« bouchée avalée n’a plus de gout » voila le fonctionnement de toutes les strates de la société. Mais cela changera ,je l’espère car depuis un sacré moment nous savons que tous les politiques,hommes de pouvoir quel qu’il soit nous impose des restrictions en guise de progrès .ou comme pour les trente cinq heures divisent par deux la société en créant des bâtards qui n’y ont pas droit,ou comme les heures supplémentaires qui ont été réduite a travailler plus pour que dalle et ainsi de suite,vendre du rêve pour mieux nous la mettre profond ! eh ! oui, en ce moment ou les gens ont été mis dans une position d’extrême tension le rêve est porteur.Alors maintenant si cela te satisfait prépare toi à la guerre ,et eux ils y sont bien prêt,fait gaffe !  cestpasgrave ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nyspelache

Nyspelache
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès