• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Trop INTELLIGENTS, trop SUBTILS, pour appréhender une CATASTROPHE (...)

Trop INTELLIGENTS, trop SUBTILS, pour appréhender une CATASTROPHE budgétaire !

Les mesures financières gouvernementales pour calmer la grogne et la vindicte populaire vont creuser le déficit budgétaire d'environ 10 Md€ ! Une larme devant la fontaine qui déversera bientôt une vague énorme balayant l'édifice de la comptabilité publique. Pour ce faire, les élites actuelles se contentent d'amplifier les errements du passé, et ils sont fiers de leurs actions, car ils sont les marcheurs de la transformation énergétique !

La forteresse de Bercy jongle avec les niches fiscales, les subventions, les taxes nouvelles et les augmentations de taxes et impôts : Français dormez en paix, la Haute Administration est seule capable de faire votre bonheur dans le merveilleux monde néolibéral capitaliste : elle est en symbiose avec les forces dirigeantes mondiales et elle est capable de noyauter, à son insu, les Ministères, les Assemblées d'élus de la Nation et même le Monarque élu ainsi que son Gouvernement. Le Grand Molloch lobbyiste en chef est au coeur de notre Haute Administration financière, économique et sociale. Comme récompenses, les dynamiques acteurs des cabinets ministériels et des ministères quitteront vers la quarantaine leurs postes pour "pantoufler" dans les directions générales des grands entreprises françaises (et jamais dans des entreprises étrangères !) avec des rémunérations multipliées par 5 à 10. Le "Système" sait récompenser ses talentueux valets.

 

Actuellement deux thèmes font l'actualité : le déficit public et la transition énergétique.

Le déficit public se creuse fortement avec les cadaux fiscaux aux commanditaires : suppression ISF, réduction de l'exit taxe (ou flat taxe) baisse de l'impôt sur les sociétés, maintien des réductions de charges sociales patronales et de remboursements tels pour le CICE, et accessoirement baisse des charges sociales salariales compensées par des augmentations de la CSG (sur salaires et retraites et revenus divers). Les augmentations de primes récemment accordées vont légèrement alourdir le déficit public. Si la TVA reste quasi stable, le Gouvernement en plus de la CSG augmente les taxes sur les carburants (TIPP devenue TICPE) pour réduire le déficit. Après la vague pour 2018 amplifiée par une augmentation mondiale du pétrole brut, le gouvernement avait décidé une ressucée pour début 2019, avec, en outre, une majoration sur le diesel pour le ramener vers le prix de l'essence. L'explosion du raz-le-bol des "gilets jaunes" a eu raison de la fallacieuse argumentation gouvernementale : cette augmentation ne serait que la mise en place d'une taxe carbone dans le cadre de la transition énergétique !! Pour deux raisons, la première étant que seule 20 à 25% de l'augmentation était affectée à la subvention de la transition énergétique, la majorité des hausses étant destinée à boucher les trous budgétaires. La seconde étant que les TIPP/TICPE sont des taxes sur la consommation de carburant du transport routier, donc des taxes sur les émissions de CO2. Les autres énergies à émission de CO2 (gaz naturel, charbon...) étant exclues de ces taxes !

Pour les rentrées fiscales, les taxes/carburants rapportent 33,8 Md€ HT et 40,5 Md€ TTC (estimation pour 2018) ; Les retours vers les énergies renouvelables sont de 1,5 Md€ pour l'éolien (provision partielle pour l'offshore inclus) et de 3Md€ pour le photovoltaïque. Ces retours concernent une partie des investissements. En ce qui concerne le financement des écarts de coûts entre l'achat de la production de ces énergies et le prix d'achat des kwh sur le marché classique, les consommateurs voient leur facture majorée d'une Contribution pour le Service Public de l'Électricité, majoration de l'ordre de 16%. Cette contribution a augmenté de 650% en 15 ans ! Si les coûts du photovoltaïque sont en baisse pour les nouvelles installations, les surcoûts prévus pour les centrales éoliennes offshore sont pharamineux au vu de certains contrats (en cours de renégociation) : contrats négociés à 221,7 €/Mwh alors que les prix du marché classique de l'électricité sont de 53,7 €/Mwh et que pour des centrales offshore à l'étranger les négociations tournent vers 110 €/Mwh ! Nos négociateurs sont les meilleurs ! La CSPE va encore augmenter.

 

Analyse de la taxe carbone sur les carburants en France

La TIPP (majorée par des surtaxes des régions, en TICPE) n'a fait que croître ces dernières années :

- en 2012,  : 41 à 44 centimes €/litre gazole et 58 à 61 c€/litre essence

- en 2018,  : 59 à 62 c€/litre gazole et 67 à 70 c€/litre essence

Selon les prix du pétrole brut de 40 à 70 $/baril, les taxes ci-dessus (hors TVA) vont de 40% à près de 50% du prix à la pompe. Et ce surcoût peut être évalué en taxe carbone en euro par tonne de CO2 émis en tenant compte de la teneur en carbone dans le carburant et la masse spécifique du carburant :

- pourcentage de Carbone 84% dans l'essence et le gazole

- essence : 710 gr/litre soit 590 gr de carbone transformé par combustion en 2170 g de CO2

- gazole : 830 gr/litre soit 700 gr de carbone transformé par combustion en 2500 gr de CO2

Les taxes carbone s'exprimant en euro par tonne de CO2, les estimaions sont alors faites pour 1000 litres :

+ 1000 litres essence, 685 € de TICPE hors TVA pour 2,17 t/CO2 soit 315 €/t de CO2 plus TVA

+ i000 litres gazole, 600 € de TICPE hors TVA pour 2,5 t/CO2 soit 240 €/t de CO2 plus IVA

 

La France était déjà le pays aux taxes les plus élevées sur les carburants, alors pourquoi en rajouter ?

Ces valeurs assurent à la France une place d'honneur remarquable d'autant plus que la France ferme ses dernières centrales à charbon et n'utilise plus que le gaz naturel en complément du parc électro-nucléaire et du renouvelable.

 

Analyse comparative des taxes carbone entre la France et l'Allemagne

Pour les carburants la France est la plus vertueuse, bien avant les majorations imposées par le nouveau gouvernement.

Pour l'autre grand poste de dépenses énergétiques, l'électricité, les prix français sont plus bas du fait des réacteurs nucléaires qui, en outre, n'émettent pas de CO2. Le parc de renouvelables, éolien et solaire photovoltaïque étant plus importants en Allemagne, les Allemands paient aussi une contribution sur leurs factures d'électricité s'élevant à 25% du total pour financer les surcoûts du renouvelable. Ce surcoût ramené aux coûts réels de production (avant les coûts de distribution) correspond à 45 % des coûts totaux de production ! La part du charbon est encore de 39%.

Après la décision de réduire fortement le parc électro-nucléaire et de ne plus le renouveler, l'Allemagne utilise massivement le charbon et le lignite dans de nombreuses centrales thermiques qui sont responsables de 75% des émissions de CO2. Il serait logique d'appliquer une taxe carbone élevée : il n'en est rien ! Pour du charbon produit ou importé valant entre 40 et 80€ la tonne, selon le cours mondiaux, les centrales thermiques achètent sur les marchés des "crédits carbone" ou droits à polluer valant encore 15 à17 €/tonne de CO2 en 2011 et descendus à 5 à 7 €/tonne en 2014. Les prix bas du charbon et du CO2 permet à l'Allemagne d'exporter de l'électricté !

Différentes commissions d'experts ont évalués les impacts des droits d'émission de la tonne de CO2 :

En 2017, Stern et Stiglitz ont constaté que le prix moyen de la tonne CO2 variait dans le corridor 15/20 $/t jusqu'en 2020 et qu'il serait souhaitable et même impératif d'atteindre 60/80 $/t CO2 vers 2030/2035 ! Ces messieurs ont constaté que les précédents objectifs de 40/80 $/t de CO2 en 2020 et 50/100 $/t de CO2 en 2030 ne seront pas atteints. La COP 21 avait constaté que 60% des combustions de carbone ne payait pas de taxe carbone, et que 30 % payaient moins de 30 $/t de CO2 émis. Les 10 % restant étant principalement affecté aux transports routiers (le kérosène et les carburants marins étant exonérés de taxes, assimilés à de l'exportation).

La Commission Stern-Stiglitz a fait une excellente prévision :

- vers 40/60 $/t il y a un équilibre de prix de revient entre le gaz naturel et le charbon, d'où la réduction envisageable de dernier.

- vers 80/100 $/t la capture du CO2 et son stockage souterrain devient rentable, d'où un renouveau possible du charbon !

Pour mémoire, une tonne de CO2 est produite par 0,3 t de charbon pur (contenu dans la houille ou le lignite).

Pour que les prévisions des honorables économistes se réalisent, il faudrait donc que les taxes sur la tonne de charbon évoluent vers 150/300 $/t à ajouter au prix de marché entre 40 et 80 $/t ! À moins de cataclysmes de plus en plus nombreux et de plus en plus destructeurs, ces prévisions ne se réaliseront pas. Les humains seront les mieux placés pour en subir les effets néfastes !

 

INCIDENCES sur les PERSPECTIVES BUDGÉTAIRES des politiques engagées !

Le programme de réformes validé électoralement par défaut et conforme aux attentes des commanditaires néolibéraux du capitalisme mondialisé, n'est pas remis en cause : il est donc poursuivi et dans le seul domaine de l'énergie ses conséquences budgétaires vont être catastrophiques. En effet :

+ les véléités de supprimer la production de véhicules, essence ou diesel, vers 2030/2035 (plutôt vers 2040/2050 au vu des nombreuses résistances) vont supprimer les consommations de carburants et les rentrées de TICPE correspondantes, soit 40 Md€/an soit 2% du PIB : le déficit budgétaire, toute chose égale par ailleurs, va passer de 3,2 à 5,2%/an du PIB (soit plus de 10% en réel, dépenses moins recettes). D'où pour honorer nos engagements, des baisses massives de salaires et de retraites et de hausses de taxes, impôts et CSG : implosion sociale ou explosion révolutionnaire ?

+ pour éviter les désordres budgétaires ci-dessus, le gouvernement devrait supprimer un million de postes (statutaires et sous contrat) de fonctionnaires, les embauches nouvelles de la police, des hôpitaux, de la pénitentiaire, de la justice, de l'éducation nationale... étant compensées par d'autre suppressions de postes. Les 40 Md€/an correspondent au million d'emplois supprimés. À la condition que ce million de sans emploi supplémentaire ne soit ni indemnisé, ni allocataire. Ce million de désoeuvrés ira grossir les zones de non droit, de délinquances diverses et de trafics de drogues : quel magnifique terreau pour constituer un corps d'islamistes radicalisés financés par les pétrodollars, et de zones soumises à la charia ? Ce n'est pas la meilleure solution !

+ Le remplacement des véhicules diesel et essence par des véhicules électriques exige une production de masse de batteries et des investissements énormes en production d'électricité renouvelable (avec des stockages importants). Pour les batteries au lithium, l'UE est quasi totalement dépendante de la Chine. Il n'y a pas, en développement, de solutions alternatives en batteries (zinc,...) ou en procédés (piles à hydrogène ou moteurs thermiques à hydrogène) moins polluantes que la filière lithium et garantissant notre indépendance énergétique. La part de notre industrie va encore se réduire.

+ La politique d'isolation massive des habitations et immeubles, aussi préconisée par les écologistes responsables, permettrait une réduction massive de la production de CO2 : mais il s'agit d'aider les locataires et propriétaires, au lieu de punir les automobilistes.

 

En CONCLUSION, les solutions à la crise climatique et à nos déficits structurels ne sauraient RUISSELER de l'INTELLIGENCE et de la SUBTILITÉ des cerveaux formatés à la soumission au SYSTÈME néolibéral mondialisé des marchés et des capitaux.


Moyenne des avis sur cet article :  3.9/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Attila Attila 26 décembre 2018 18:56

    Au lieu de renoncer au CICE, Micron a préféré creuser le déficit.

    Oui, mais l’Union Européenne commence à réagir : la France sera le seul pays de L’UE dont le déficit dépassera les fameux 3% en 2019. Macron devra trouver de l’argent quelque part : les Gilets Jaunes, ça ne fait que commencer !

    .


    • waymel bernard waymel bernard 26 décembre 2018 22:48

      @Attila
      Ni renoncement au CICE, ni réduction du train de vie de l’État, ni coupe dans les dépenses considérables dues à l’immigration. Dès que les gilets jeunes seront calmés il faudra à nouveau augmenter les taxes et impôts.


    • Le421 Le421 28 décembre 2018 10:02

      @waymel bernard

      les dépenses considérables dues à l’immigration

      Des chiffres ?
      Le solde réel de l’immigration entre ce qu’elle coûte réellement et ce qu’elle rapporte réellement, passé partout, est toujours positif.
      Mais je suis prêt à entendre la démonstration du contraire.
      Si les chiffres sont exacts...

      Mais bon, je ne nie pas que c’est le (seul) fond de commerce de certains... Donc !
      Les mêmes qui ne veulent surtout pas remettre l’ISF par exemple.
      Les mêmes qui votent le secret des affaires à Bruxelles.
      Les mêmes qui rejettent « le planning familial »...
      Etc, etc.


    • Spartacus Spartacus 26 décembre 2018 19:24

      Surtout que le pétrole va baisser drastiquement par une folle augmentation de l’offre dans les prochaines années.

      La fracturation hydraulique horizontale jusqu’à 2kms de profondeur bien plus simple et moins chère a mettre en place, va faire effet levier de l’offre. 

      Actuellement utilisé qu’en Amerique du Nord, elle a fait de ce pays en seulement 5 ans le premier producteur du monde. Et y’a qu’au Texas que la prospection est forte.

      Inexistante quasi partout ailleurs, et l’offshore même pas commencé. Y’a du pétrole pour encore quelques siècles qui va couler, couler et de moins en moins cher.

      Avec 5 Millions d’euros on ouvre un puit avec retour sur investissement qui fait pâlir les bénéfices de Microsoft . Afrique, Asie, Océanie, Amérique du Sud, les puits vont se multiplier.

      Pendant que des pays entiers entraîné par une élite irréaliste de bobos aveuglés d’idéologie et statistiques détruiront leur économie avec une énergie subventionnée chère pour rien.

      Avec des voitures électriques élitistes qu’il faut immobiliser pour recharger, lourdes, plutôt sur des usages de niches qu’on essaye de faire croire à usage généraliste....

      Les planifications forcées ont toujours été des échecs. Toutes se prétendaient indispensable, d’avenir et de bon en avant moderne. 

      Mais beaucoup n’ont pas appris de l’histoire.


      • goc goc 27 décembre 2018 16:55

        @Spartacus
        Bonjour Spartacus

        Il ne faut pas oublier que 2019 sera une année cruciale pour les exploitants US du « schiste » : Leurs crédit font arriver à échéance, et si le pétrole ne remonte pas, on pourrait se retrouver avec une nouvelle affaire du type « subprime », c’est à dire des emprunteurs qui ne peuvent plus rembourser.

        Concernant les voitures électriques, on oublie trop souvent l’autre problème c’est celui des batteries qu ne sont avec une durée de vie d’à peine 5 ans. Il parait qu’une zoé en location logue durée, c’est 250€/mois plus 120€/mois rien que pour la batterie) Ce qui veut dire qu’il faudra renouveler ces batteries, et ça ne sera pas gratuit. Et je en parle pas des voitures électriques invendables en occasion dès lors qu’elles approcheront de la date fatidique. Bref on va vers des catastrophes économico-technologiques à brève échéance.


      • Spartacus Spartacus 27 décembre 2018 19:02

        @goc
        Pas de risque de faillites en série sur le schiste.
        Le plus dur est passé, et ils ont montré en 2015 que plus le pétrole baisse, plus les Américains éliminent des concurrents qui ne peuvent s’aligner sur eux.

        Il fallait 15 millions de dollars en 2012-2013 pour ouvrir un puits avec une technologie moins performante. Aujourd’hui il faut moins de 5 millions de dollars. 
        Ça abaisse drastiquement le point de rentabilité pour les meilleurs à 28-30 dollars. 


        Halliburton le principal créancier a les moyens de tenir des années avec des créances douteuses.

        Je vois par contre, s’il y a une nouvelle baisse des prix, je vois plus un écroulement total et complet de l’Algérie. Leur pétrole est trop cher.

        Venézuéla, Angola, Russes eu ont plus a craindre que les Americains.

        il est évident que les voitures électrique est un choix imposé par des intellos décalés des réalités, mais pas une solution choisie et une erreur de jugement.


      • Le421 Le421 28 décembre 2018 10:04

        @Spartacus
        Oubliez soigneusement de nier le phénomène de sclérose...
        Sans argent, les gens n’achètent plus de carburant, donc, en consomment de fait moins.
        La demande baisse.
        Les rentrées fiscales sur la TICPE aussi.
        Et les sommes en jeu sont énormes.
        Ce qui oblige à ?? Je vous attends...


      • biquet biquet 28 décembre 2018 11:31

        @Spartacus

        Les modérateurs ont une nouvelle fois refusé mon article, je me fais un plaisir de le publier dans tous les articles.

        Agoravox est-elle devenue la Pravda soviétique ?

        Tous les articles que je propose sont systématiquement refusés, cela depuis 1 an environ. Agoravox est le seul média citoyen en France. La Presse citoyenne ne fait jamais la Une de l’actualité, la Presse mainstream étant en France détenue par des grands groupes financiers, elle voit d’un mauvais œil ces gueux qui s’expriment.

        Texte

        Agoravox est-elle plus libre pour autant ? Assurément non. En ce moment, presque tous les articles tournent autour de ces pauvres gilets jaunes qui sont obligés de prendre leur voiture pour aller au boulot, car celui-ci est à plus de 20 km et il n’y a aucun transport en commun. Mais il y a aussi une autre statistique, jamais mentionnée dans les articles d’Agoravox, c’est que 58 % des français choisissent de prendre leur voiture pour faire des trajets de moins d’un kilomètre. Le titre de mon dernier article était : taxe carbonne, l’urgence absolue. Je suis persuadé que les gilets jaunes font parti des 42 % qui ne prennent pas leur voiture pour un trajet inférieur à 1 km, et qu’une taxe carbonne pourrait pénaliser ceux qui font un usage immodéré de leur bagnole. Une partie de l’argent récolté pourrait servir alors à aider ceux qui sont obligés de faire 20 bornes pour aller au boulot avec leur voiture. Sont-ils si nombreux ? Représentent-ils 58 % de la population laborieuse ? Les agriculteurs qui, pour beaucoup gagnent moins de 300 euros par mois, ne font pas 20 km pour aller au travail.

        Si cet article n’est pas publié, c’est promis, je ne soumettrai jamais plus d’article sur AV. S’il est publié, un débat (et non un monologue) pourra s’engager.


      • Reiki Reiki 28 décembre 2018 11:36

        @biquet Le Droit passe par la parole . Si on vous refuse le droit de publié , c est surment que vous dite la vérite. Tous le monde a le droit de s exprimer , Courage biquet


      • Spartacus Spartacus 28 décembre 2018 11:42

        @biquet
        Ici j’ai comme toi une censure élevée. Mon article sur Ché Guévara, sur l’ONU, sur l’Iran sur le cornucopien ne sont jamais passés.

        Je n’ai pas de vraie solution. 
        Pour faire passer un article je le présente tous les 2 jours, et parfois les censeurs sont en repos et cela passe.

        Je vote pour faire passer tous les articles et même ceux auquel je suis en contradiction.


      • Spartacus Spartacus 28 décembre 2018 11:46

        @Le421
        Le pétrole a baissé de 30% vous avez vu 30% de baisse ? Non ?
        L’état prélève 57% de la richesse produite.
        Y’en a de l’argent, sauf qu’il est pompé parl’état.

        Les rentrées fiscales servent a quoi ?

        A créer des castes de privilégiés statutaires.
        A créer des rond points.
        500 000 profs en Allemagne pour 900 000 en France.
        259 000 improductifs à l’éducation nationale. C’est plus que le nombre de salariés SNCF et Total réunis.

        L’état prend la moitié du salaire.
        Le problème c’est l’état. Pas le pétrole


      • zygzornifle zygzornifle 27 décembre 2018 08:27

        Le déficit public se creuse fortement

        De toute façon le gouvernement s’en fiche , depuis le temps que cela dure c’est devenu une tradition et si un gouvernement veut arrêter l’hémorragie il taxera et serrera la vis comme le fait Macron ne voulant pas mettre l’état a la diète c’est le citoyen qui deviendra anorexique ....


        • Le421 Le421 28 décembre 2018 10:07

          @zygzornifle

          L’avarice perd tout en voulant tout gagner.
          Je ne veux, pour le témoigner,
          Que celui dont la Poule, à ce que dit la Fable,
          Pondait tous les jours un oeuf d’or.
          Il crut que dans son corps elle avait un trésor.
          Il la tua, l’ouvrit, et la trouva semblable
          A celles dont les oeufs ne lui rapportaient rien,
          S’étant lui-même ôté le plus beau de son bien.
          Belle leçon pour les gens chiches :
          Pendant ces derniers temps, combien en a-t-on vus
          Qui du soir au matin sont pauvres devenus
          Pour vouloir trop tôt être riches ?

          Jean De La Fontaine


        • jymb 27 décembre 2018 12:51

          D’où vient l’épouvantable obligation de lenteur absurde à 80 km/h, en plus de tout le reste des mesures autophobes, et la fuite en avant des radars privatisés, véritables mitraillettes à impôts ? 

          Réponse simple, 1 milliard d’euros espérés en 2019, tondus sur le dos des laborieux en circulation 


          • Le421 Le421 28 décembre 2018 10:08

            @jymb
            Meuh non, meuh non !! Mauvaise langue !!  smiley


          • pass 444 27 décembre 2018 15:06

            Comme dit dans l’article le TIPP devenu le TICPE avec en prévision 3 taxes sur les véhicules électriques via le fameux compteur.


            • Le421 Le421 28 décembre 2018 10:09

              @pass 444
              Le Linky ?? Meuh non, meuh non... Complotiste, va !!

              Moi, le type, je l’ai accueilli chez moi avec une trappe rivetée et mes deux copains, au cas où...
              Mr Smith et Mr Wesson !!  smiley


            • goc goc 27 décembre 2018 17:01

              @ l’auteur

              Les mesures financières gouvernementales pour calmer la grogne et la vindicte populaire vont creuser le déficit budgétaire d’environ 10 Md€ !

              Heu.. ôtez-moi d’un doute, le déficit budgétaire de 10M€, c’est juste pour cette année ?. Non parce que je crois bien avoir compris que ce sera au minimum 10M€ chaque année.

              En plus je pense que quand les GJ vont se rendre compte qu’on les a floué, ils vont faire payer le gvt encore plus (SMIC et retraites à +30%), donc je pense qu’on va partir pour un déficit bien plus important (moi j’ai parié sur un déficit budgétaire à 5% au lieu de 3.2%)


              • Le421 Le421 28 décembre 2018 10:14

                @goc
                Sauf que...
                100€ de plus à un smicard ne va pas foutre le camp chez HSBC, mais dans la consommation*, contrairement aux milliards filés aux grandes entreprises qui filent au Luxembourg.
                *Ce petit plus qui augmente mathématiquement le PIB, si cette consommation est politiquement orientée en défavorisant les conchonceries asiatiques à bas coût !!


              • Reiki Reiki 28 décembre 2018 11:09

                Trop tard, nous avons perdu le sens des valeurs et des priorité.  smiley Les gens dit normaux ne pense qu a quitter le pays. L état a détruit les familles et sans elle , elle n est plus une Nation. Avant les gens ne s interressais pas à la politique. Trop fourbe et ce depuis toujours. Les ignorer ne suffis plus, les gens qui les ignore se font dicter leur vie comme des moutons . La Réalité nous avons perdu nos droits depuis trop longtemps.

                Se qui arrive n est pas une dispute, ni un réglement de compte qui tourne a la guerre civile mais la fin de la Vie. Nous avons oublié, notre force se liens qui nous a permi de sortir du neant. En se qui concerne cette art qu es l économie, je suis pour la fin de l Argent. Alors la peur qui vous habite me fais juste sourir. Mon rêve ? Passé quelque mois en Prison . Etre nourri , dormir au chaud et savoir qu on es pas seul. Voila pourquoi je suis Jaune

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

hugo BOTOPO


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès