• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > URGENCES débordées, Médecine LIBÉRALE muette, SANTÉ oubliée (...)

URGENCES débordées, Médecine LIBÉRALE muette, SANTÉ oubliée !

L'état de SANTÉ est principalement la résultante de considérations économiques : c'est ce que les différents acteurs, professionnels et administrateurs publics sous-entendent en permanence. Le traitement des pathologies a certes un coût pour la société et procure des revenus pour certains au point d'éclipser des politiques actives du maintien en bonne santé.

Cet article devrait être en rubrique "santé", mais comme les considérations économiques et financières sont les facteurs décisionnels, alors il a toute sa place en rubrique "économie" !

Que de reportages sur les urgences débordées, sur les malades gisant dans les couloirs sur des civières mobiles sur roulettes par manque de lits, ou plutôt de chambres médicalisées équipées de lits médicaux, avec du personnel de surveillance et de soins. Certes il manque souvent du personnel médical (médecins et infirmiers), en tant que titulaires permanents ou de personnel (médecin assurant son tour de garde, comme autrefois). Les ressources financières sont même parfois amputées par les coût exorbitants de "vacataires" spécialistes des surcoûts horaires et des gardes prolongées : du personnel permanent serait moins onéreux ! Le personnel en place fait de son mieux, parfois à la limite de l'épuisement. Les administratifs et politiciens de la santé déblatèrent et font semblant de gérer le présent et l'avenir.

 

Le long glissement "économique et financier" vers des points de rupture

Il y a quelques décennies, en plus d'un système hospitalier pour les opérations chirurgicales et les pathologies graves, existait une toile de praticiens : médecins de ville et de village, dispensaires de soins de proximité. Leur vocation au service de leurs concitoyens était leur grandeur d'âme, leur raison de vivre ! Les évacuations en ambulances médicalisées ou par les pompiers, étaient exceptionnelles. Un médecin de campagne était, par essence, de service la nuit et le dimanche (la notion de week-end étant encore marginale). Puis, avec le développement des véhicules motorisés, des tours de médecins de garde ont été organisés, avec soit visite au cabinet, soit déplacement chez le malade, soit avec un appel à une ambulance pour l'acheminement en hopital.

En ce qui concerne les dispensaires, ils ont pratiquement tous disparus dans la chaîne de soins.

De nos jours, les médecins de campagne et de ville se déplacent de moins en moins sur simple appel ou dans le cadre d'une tournée avec rendez-vous. Ils ont le droit comme tout un chacun à des horaires de travail limités, à leurs nuits, à leur week-end : Hippocrate n'est plus qu'une guenille de l'antiquité ! Les "patients" ont le choix entre différentes solutions :

- se déplacer chez le médecin, s'il en existe à proximité et si sa pathologie le permet ;

- appeler directement ( ou par un tiers valide) le SAMU ou les pompiers pour être emmené en ambulance au service des urgences, (ou à la maternité) ;

- se rendre directement aux urgences ou à la maternité par ses propres moyens ou ceux d'une tierce personne ;

- se soigner en automédication, et/ou en se mettant au repos, pour ceux qui ne voient guère l'intérêt d'attendre de longues heures aux urgences pour des affections qu'ils estiment légères, en prenant parfois des risques en cas de complications.

La disparition des médecins généralistes de campagne et de ville n'est pas liée à un réduction de la production de médecins dans les facultés de médecine. Les nouveaux médecins choisissent des spécialités valorisantes exerçables dans des horaires proches des 35/40 heures/semaine, sur rendez-vous : un jeune spécialiste avec une clientèle en cours de constitution, repoussera les rendez-vous pour faire croire qu'il est un praticien expérimenté et très recherché, et tant pis si le patient doit patienter des jours en souffrant, (surtout pour les dentistes). Les spécialistes ne sont là que pour les clients qui peuvent attendre de se faire soigner : voir les délais pour une consultation chez les ophtamologistes, chez les orthophonistes, même chez les cardiologues. Essayez donc d'aller aux urgences pour une crise/rage de dents !

Déjà des municipalités, pour pallier le manque de médecins français, font appel à des médecins étrangers (des roumains ou des africains avec des diplômes parfois en cours de validation par les Autorités françaises, et leur organisent et aménagent des locaux, et favorisent ainsi le remplacement d'un médecin partant à la retraite.

Pendant ce temps, la population de praticiens médicaux, généralistes et spécialistes se concentrent dans les grandes villes, plus agréables à vivre, avec des honoraires "confortables" pour leur assurer un train de vie certain.

Les réactions à l'engorgement des URGENCES

Les mouvements revendicatifs avec des "grèves" et des arrêts-maladie de personnels épuisés par des horaires à rallonge, font partie du paysage médical depuis 8 mois, avec une prise de conscience du problème des plus lentes par les pouvoirs publics : ils espéraient un pourrissement de la situation revendicative ! Plus de moyens, plus de personnel et plus de lits (une meilleure utilisation des lits existants dans d'autres centres, avant une augmentation globale s'opposant à la politique gouvernemantale de réduction de lits, donc de l'activité).

Les organisations "syndicales professionnelles " des médecins libéraux sont muettes depuis le début des manifestations des urgences : le glissement généralisé vers plus de confort et de revenus pour leurs adhérents est une cause principale de la montée en fréquentation des urgences. Donc pas de reprises des gardes en cabinet, pas de campagne de promotionde de la médecine de campagne, pas de solutions propres pour lutter contre les déserts médicaux. La seule réaction récente des organisations professionelles des médecins libéraux, c'est une manifestation -avec les avocats- pour défendre leurs régiimes de retraites !! Cela va fortement contribuer à améliorer le fonctionnement des urgences !

Quant aux pouvoirs publics, après avoir incité aux regroupements de médecins en campagne et en banlieue, dans des cabinets de groupe (peu prisés par la nouvelle génération de médecins), ils ont redécouverts l'utilité des dispensaires, rebaptisés "maisons de santé" avec des horaires étendus de 8 heures jusqu'à 20/22 heures et si possible 7jours/7 : ces maisons dans les cas les plus graves établiront un prédiagnostic avant d'envoyer le patient aux urgences, où il sera rapidement pris en charge. Quel beau programme ! Mais combien d'année avant sa mise en service et avec quel personnel et quels moyens ?

Une autre solution complémentaire serait d'équiper les personnes fragiles (les personnes âgées) de détecteurs de mouvements, de caméras de surveillance, de "puces électroniques", transmettant directement les informations de santé via les réseaux, le WiFi interne et les smartphones, tout cela dans le but de déclencher d'abord un contact avec le centre de surveillance, pour une brève analyse de la situation et l'envoi d'une ambulance avec un profesionnel de santé. Cette solution informatique, ce big brother de la santé est peut-être une voie d'avenir, mais débuter avec des personnes "allergiques" à ces procédures qu'elles ne comprennent pas n'est pas l'idéal. Pour l'instant cette solution ne résoud rien à court terme !

Les politiques de bonne santé

Il serait normal, dans une société évoluée, que les différents facteurs contribuant au maintien d'une bonne santé soient une préoccupation prioritaire des pouvoirs publics. Il n'en est rien : les campagnes contre les excès de sel, de gras et de sucre, facteurs déclencheurs des maladies cardio-vasculaires, du choletérol, du diabète, ne mobilisent que des moyens ridiculement faibles devant d'une part les marchés des antihypertenseurs, des anticholestérol (les fameuses statines dangereuses) les antidiabétiques et d'autre part les marchés de l'agro-alimentaire de la malbouffe. De même les luttes publiques contre les pollutions de l'air, de l'eau, des aliments, restent très limitées et symboliques.

 

Alors pour éviter les urgences saturées, prenons en main notre santé et nos conditions de vie ; et imposons les aux pouvoirs publics !


Moyenne des avis sur cet article :  2.44/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 septembre 2019 19:27

    Bonjour, certes, les médecins de ville font un peu ce qu’ils veulent, mais les ordres de baisser sans cesse le moyens financiers au secteur public, viennent de Bruxelles. La France doit faire baisser les dépenses publiques.

    Le budget de la France pour 2020, obéit aux médications de Bruxelles, il ne va rien arranger :

    "La cure d’amincissement de la fonction publique d’Etat marquera le pas, avec 2.593 suppressions de postes prévues l’an prochain, contre 4.100 cette année (et 1.600 en 2018). En proportion de leurs effectifs, les ministères de la Santé et de la Transition écologique seront les plus mis à contribution."


    • perlseb 24 septembre 2019 12:39

      @Fifi Brind_acier
      Nos chefs d’état, élus grâce aux médias qui appartiennent aux oligarques, donnent l’orientation que les dirigeants européens doivent prendre (quand ils ne les nomment pas directement).
      Ils peuvent dire qu’ils ne font qu’appliquer les directives de Bruxelles pour s’ôter toute responsabilité, mais c’est bien le planning envisagé par les oligarques qui tirent les ficelles de tous nos élus.

      La question est : pourquoi un système électif (à un niveau géographique suffisamment important pour que les électeurs ne connaissent pas directement ceux qui se présentent) conduit à un système qui agit contre l’intérêt général ? Etienne Chouard à une réponse : les citoyens doivent au minimum écrire eux-mêmes leur constitution.
      France, Europe ou même département, un système électif (pyramidal) restera un système de corruption généralisé.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 septembre 2019 19:07

      @perlseb
      Je connais Chouard depuis bientôt 15 ans, mais lui aussi a compris qu’une nouvelle Constitution dans le cadre de l’ UE n’avait aucun sens.

      Le Droit européen est supérieur aux Droits des Etats, y compris dans le domaine constitutionnel. Il appelle maintenant à la sortie de l’ UE.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 septembre 2019 19:18

      @Fifi Brind_acier

      Tu souffre du syndrome Stockholm...Liberons Fifi ! Liberons Fifi !


    • perlseb 24 septembre 2019 21:23

      @Fifi Brind_acier
      Je suis d’accord avec vous, nos dirigeants ont créé une superstructure pour nous tordre le cou sans qu’on puisse agir dessus. Mais quelque part c’est le système d’avant (quand nous étions hors de l’Europe) qui a évolué vers ce système d’union européenne de soumission absolue au marché.
      On doit avoir la nouvelle constitution dans les cartons avant de déclarer le Frexit, sinon ça sera de pire en pire (la France serait bien plus attaquée que le RU, c’est historique). Mais ça ne se passera pas comme ça, il faudra un choc, hélas, et ... on se retrouvera avec la même chose en fin de compte, comme toujours. Ce qui n’empêchera pas les gens d’espérer et de se soumettre à nouveau.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 25 septembre 2019 10:09

      @perlseb
      A quoi peut bien servir une Constitution tant que nous sommes dans l’ UE ?
      Ce qui urgera en sortant, ce sera de remettre en place le contrôle des mouvements de capitaux et de remettre en place le Franc, pour que la BCE ne puisse plus intervenir, comme l’a fait en Grèce.


    • lloreen 25 septembre 2019 10:42

      @Fifi Brind_acier

      Vous jouez sur les mots. De quel droit parlez-vous ? Du code commercial de l’amirauté britannique sur lequel des CORPORATION PRIVEES concluent des accords commerciaux entre elles ?
      En quoi est-ce que cela les peuples ?
      En RIEN.

      Les états ne sont rien d’autres que des CORPORATIONS qui fournissent des SERVICES GOUVERNEMENTAUX et de la fausse monnaie-dette.Ils n’ont strictement aucune LEGITIMITE.

      Et à ce que je sache, ce sont encore toujours les humains qui font tourner la planète.Ni la paperasserie ni les escrocs qui extorquent les populations parce qu’elles n’ont toujours rien compris au système.
      Vous n’avez jamais entendu parler de l’escroquerie de l’acte de naissance, de la tromperie du code Justinien, de la fraude du nom légal ?

      Vous feriez bien de vous pencher sérieusement sur les causes réelles du servage dans lequel les populations sont placées depuis que des pirates asservissent et escroquent le monde sur la base de leur légalité qui repose sur le code de commerce de l’amirauté britannique autrement dit sur le « droit des pirates »...encore autrement dit un« blanc-seing » pour le vol et l’escroquerie...Et vous imaginez une seconde qu’il existerait une « loi » pour traiter avec des criminels ?

      Cessez de nous bassiner avec les articles, les codes, les traités et les accords bidons qui ne sont que des escroqueries légales DONC TOTALEMENT ILLEGITIMES ET INAPPLICABLES A DES ETRES HUMAINS.

      Les islandais ne l’ont-ils pas prouvé, eux qui ont fichu leurs politocards corrompus et leurs amis les escrocs bancaires à la porte de leurs institutions ? Ils ont DECIDE de ne plus s’accommoder de la présence de cette engeance et ont tapé sur des casseroles jusqu’à ce qu’ils déguerpissent.
      Vous devriez a minima comprendre la raison pour laquelle ces escrocs s’acharnent à tout numériser...:Tout cela n’est que de la FICTION qui ne repose sur aucune réalité HUMAINE.Tant que les populations continueront à obéïr à des programmes informatiques et à imaginer que les escrocs qui se bousculent au pouvoir vont résoudre les problèmes qu’ils créent eux-mêmes...il y a peu de chance à ce que les français suivent la voie islandaise.

      Cerise sur le gâteau islandais:Le peuple islandais est en train d’écrire sa e-constitution...Vous pensez qu’ils ont demandé l’autorisation à leurs politiciens pour le faire ?Ou à « l’UE » dont ils se contrefichent comme tout un chacun qui a un brin de jugeotte ?

      Un groupe de français a crée un conseil national de transition, l’outil juridique reconnu en droit international qui ANNULE DE FACTO tous les traités, accords et autres paperasseries signées par des ENTREPRISES COMMERCIALES et qui n’engagent qu’elles ?
      Donc pas de « sortie par l’article 50 » ou « quarante-douze de l’an n... »

      Les français n’ont JAMAIS adhéré à LA CONSTITUTION D’UNE PERSONNE MORALE qu’est l’UE.Enfin, d’un commun accord...Parce qu’évidemment, ils collaborent à leur insu -NULLITE DU CONTRAT..." du matin au soir sur la base de la fraude de l’acte de naissance et de leur signature sur chaque paperasse dont ses sociétés commerciales les abreuvent au fil du temps...(impôts, taxes,et autres amendes qui leur assure un enrichissement (SANS CAUSE...donc NULLITE).
      Pour l’instant La France n’a pas de pouvoir légitime et SEUL LE PEUPLE français est en droit de décider de sa future gouvernance lorsque les français sauront que l’outil nécessaire pour le faire EXISTE DEJA et qu’ils comprendront le fond du problème.

      Je pense que l’information ne circulera certainement jamais ni sur TF1 ni sur France 2 ni ailleurs...

      Les territoires européens sont dirigés par des CHEFS D’ENTREPRISE qui se sont ASSOCIES pour diriger des états municipaux qu’ils baptisent et débaptisent au gré des changements de statuts de leurs sociétés commerciales.
      Il me semble qu’il suffit de regarder la réalité en face pour en avoir la preuve évidente, non ?


    • perlseb 25 septembre 2019 11:49

      @Fifi Brind_acier
      A quoi peut bien servir une Constitution tant que nous sommes dans l’ UE ?
      A savoir exactement pour quelle raison on sort effectivement de l’UE.

      @lloreen
      [...]imaginer que les escrocs qui se bousculent au pouvoir vont résoudre les problèmes qu’ils créent eux-mêmes
      C’est exactement ça. Adhérer à un parti, supporter une personne... Hitler a donné du travail à plein de chômeurs, c’était l’espoir dont tout le monde rêvait.

      Merci pour ce commentaire. Je rajouterai que tant que les lois et la morale (de base) sont 2 choses complètement dissociées (parce que les lois sont justement écrites par les escrocs qui veulent en tirer parti), on ne pourra rien faire dans ce monde. L’obsolescence programmée, la pollution, le chômage, les guerres et leurs conséquences (immigration, misère...) : tout cela n’est qu’opportunités supplémentaires d’enrichissement pour ceux qui ont écrit les lois.


    • JC_Lavau JC_Lavau 25 septembre 2019 12:27

      @perlseb : « Hitler a donné du travail à plein de chômeurs », dans la stricte mesure où il était payé par les banquiers de la City pour envahir et détruire l’URSS, par les banquiers de New-York pour qu’il envahisse et détruise les états coloniaux d’Europe : Hollande, Belgique, France et Grande Bretagne. Eradiquant du coup la City...
      Sans parler des paiements par Henry Ford, pour qu’il détruise l’URSS et la clique de youdes qui la dirigeaient.

      C’est plus facile quand on est aussi grassement subventionné par les puissances d’argent.


    • lloreen 25 septembre 2019 13:54

      @perlseb

      La constitution d’une nation n’a strictement rien à voir avec la constitution d’une corporation morale comme l’est l’UE, parmi des milliers d’autres.
      Si demain vous décidez de créer votre société vous aurez besoin d’une raison SOCIALE (cf:les socialistes et le parti (des) socialiste(s)...
      Les socialistes (ceux qui savent très bien en quoi consiste l’objet social de leur parti (corporation privée prestataire de services gouvernementaux) connaissent parfaitement tous les rouages, les autres aussi bien évidemment.Leur fonds de commerce a un autre objet social et une autre raison sociale (miroir aux alouettes) mais le but est le même:la gestion des « ressources humaines »..., toute l’entreprise et sa survie reposant sur les employés et le blanc-seing aux patrons lors d’élections (du comité directeur...).


    • lloreen 25 septembre 2019 14:04

      .« Hitler a donné du travail à plein de chômeurs, c’était l’espoir dont tout le monde rêvait. »
      Les gens sont tellement programmés qu’ils supplient leurs bourreaux de leur procurer leur servitude.

      Le stratagème du (faux) sauveur est leur truc magique qui marche à tous les coups...
      D’abord créer le problème et apparaître comme celui qui apporte la solution sur un plateau d’argent.
      Qu’ont fait les chômeurs allemands ?Au lieu de se prendre en main pour réfléchir à créer un autre mode social -la véritable solution puisque la richesse ce sont les humains qui la créent de leurs mains et de leur intelligence ils ont accepté leur servitude pour construire les armes qui allaient les achever, toute l’infrastructure qui allait être rasée et finir comme chair à canon sur le front de l’Est...

      Le pire étant que ce modèle éculé n’a jamais changé d’un iota et fonctionne encore actuellement...


    • perlseb 25 septembre 2019 17:35

      @lloreen
      Cette attente du sauveur, ce larbinisme est la clé de voûte de tout système pyramidal. L’élitisme transpire dans tous les articles de la propag... des médias. Le système scolaire, lui-même est basé sur la compétition et non sur la collaboration. C’est contre notre propre culture qu’il faut se battre, et ce n’est pas si facile à faire.
      Qu’on soit tous différents, OK, d’où l’intérêt de collaborer, mais dire que quelqu’un vaut plus que l’autre, c’est créer un système vicieux où la corruption sera reine.


    • Yanleroc Yanleroc 23 septembre 2019 22:58

      Effectivement, la meilleure solution c’ est de prendre sa santé en main :

      ne pas attendre des heures dans les salles d’ attente, ça rend malade !

      alimentation frugale et choisie, aération, sport-activité modéré et régulier ou yoga, calme, silence, méditation et jeûne, chant ..absence de pollution électromagnétique !

      Frugalité, car ce qui fait la longévité, ce n’ est le type de régime, carné, végétarien, frugivore ou autre, c’ est bien le fait de manger en petite quantité !

      Finalement tout ce qui est pratiquement impossible à réaliser pour le commun des citadins ! 

      Pour les plus courageux ou chanceux : Le jeûne une nouvelle thérapie

      Ce documentaire victime de son succès est devenu payant, c’ est-à-dire plus difficile d’ accès,

      en fait fortement déconseillé car dangereux !!

      Puisqu’ on vous le dit !


      • joletaxi 23 septembre 2019 23:00

        @Yanleroc

         de ma petite expérience, il faut surtout avoir de la chance


      • Yanleroc Yanleroc 23 septembre 2019 23:27

        @joletaxi,
        la chance ça se provoque aussi, faut lui donner les moyens de s’ exprimer et ne pas la laisser passer non plus !
        Par ex. là, tu as encore la chance de pouvoir regarder ce docu, même payant, ne la rate pas !
        Après c’ est un choix, ça relève plus du libre-arbitre...ou de l’ auto-programmation.

        En tout cas, moi je commence mon jeûne d’ automne de 21 jours comme d’ hab. cette semaine. Une jubilation très attendue, 2 fois/an.

        Le jeûne permet d’ arrêter la clop en quelques jours, guérit la dépression, certains types de diabète, la plupart des cancers (40 jours) ..et tu peux même être touché par la Grâce ! Ça vaut le coup d’ essayer tu fais même des économies !

        Je ne sais plus quel connard disait « le jeûne c’ est l’ alimentation des pauvres »
        ...ah oui, un type qui a eu la malchance de « réussir » !
        Mais comme disait Gainsbarre « j’ ai tout réussi, sauf ma vie ! »


      • foufouille foufouille 24 septembre 2019 08:43

        @Yanleroc

        je n’ai jamais vu aucun immortel en campagne, ils ne vivaient pas plus vieux que ailleurs.


      • Yanleroc Yanleroc 24 septembre 2019 08:57

        @foufouille, ne mélange pas tout ! Si tu parles de paysans qui s’ arrachaient le cul au boulot, évidemment !
        La campagne et la nature sont importants à cause de la qualité de l’ air et de l’ absence de stress, à priori.

        Mais surtout personne ne prétend que ces préceptes te rendront immortels,
        mais que tu mourras (à ton heure qui peut être reprogrammée..) en bonne santé ! 


      • Yanleroc Yanleroc 24 septembre 2019 09:55

        @exol, c l’ Hôpital qui se fout le Charité ?..Moi au moins j’ ai des choses à dire, troll !


      • Yanleroc Yanleroc 24 septembre 2019 10:10

        @ Troll machin exo truc !

        Moi, réveillé-levé à 5h45, une heure de lecture des Chroniques du Girku d’ Anton Parks, déjeuné (en paix) à l’ huile essentielle de sauge-tartines aïl-persil (wouaahhh ...) petite revue de presse (pas fini, alors, toi pas faire perdre temps à moi !) néon à changer, petits bricolages, puis travaux plus sérieux sur mon bateau et embrayage à changer sur le gros tracteur qu’ on vient de me donner, tout ça en jeûnant, wwouaaahh chaud-chaud !
        Alors toi pas embêter moi, toi comprendre ? Toi t’ occuper de ta prostate d’ abord !


      • Yanleroc Yanleroc 24 septembre 2019 11:22

        @exo pas net !
        Moi aussi j’ ai beaucoup bossé dans le bâtiment + du black le soir, entre autre car j’ ai aussi fait du journalisme, c’ est comme ça que je me suis payé mon boat sur lequel j’ ai encore bossé des années.
        Moi aussi je suis en retraite depuis peu, p’tit bonhomme (gros ?..).
        A l’ époque Internet n’ existait pas, mais les livres oui, tu connais...les livres, c’ est comme une brique blanche et noire dedans ou un moellon si tu préfères, tu dois en avoir un ou deux pour caler tes meubles !
        Truc, t’ es une machine à débiter des conneries !


      • Kapimo Kapimo 24 septembre 2019 00:24

        Dans notre monde néo-libéral soumis aux influences des différents lobbys

        Les flux financiers publics doivent être redirigés vers les multinationales de la santé (équipements de pointe, médicaments et traitements ciblés).

        La santé doit par ailleurs etre de plus en plus privée (business des mutuelles et des cliniques), et son volume augmenter (25% du PIB aux USA).

        Les pauvres peuvent crever, ils ne rapportent rien.


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 septembre 2019 07:02

          @Kapimo
          Les articles 168 et 169 des Traités européens donnent la priorité à la rentabilité dans de domaine de la santé.


        • Francis JL 24 septembre 2019 07:19

          @Fifi Brind_acier
           
          ’’Les Traités européens donnent la priorité à la rentabilité dans de domaine de la santé.’’
           
           « Sérieusement, vous croyez que Peugeot produit des voitures, Michelin des pneumatiques et Aventis des médicaments ? Bien sûr que non ! Ils produisent des profits. » (Jean-Pierre Berlan)
           
           Pourquoi les professionnels de la santé agiraient-ils autrement ? Et les agriculteurs de la FNSEA, la face B du même bizness ?
           
           En cas de Frexit, vous croyez vraiment que tous ces gens accepteront qu’on se torche avec ces traités sans rien dire ?


        • Yanleroc Yanleroc 24 septembre 2019 08:35

          @JL,

          Attali avait bien résumé cet état esprit particulier avec cette petite blague !


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 septembre 2019 10:58

          @JL
          La santé n’est pas un domaine privatisable, l’UPR propose de l’inscrire, avec l’éducation, dans la Constitution.

          Et vous, vous croyez que le jour où vous violerez les Traités, la BCE ne va pas fermer le robinet bancaire, comme elle l’a fait avec Tsipras ?

          La sortie de l’ UE est légale, et si ce n’était l’opposition des Députés Travaillistes et Conservateurs, le Brexit serait acté depuis longtemps.


        • Yanleroc Yanleroc 24 septembre 2019 11:50

          @Fifi Brind_acier, opposition qui était facile à prévoir, et sur laquelle j’ avais insisté, ce qui avait fait de nous des opposants à l’ époque, remember ?..


        • William 24 septembre 2019 10:51

          En fait, on a bien compris que le problème des urgences, ce n’est pas les urgences elles-mêmes mais leur engorgement du fait des carences de systèmes de soins « de ville » rapidement accessibles et disponibles. Et aussi l’abus par certains patients qui y viennent pour un petit bobo ou renouvellement d’ordonnance, parce que c’est plus rapide, et gratuit.

          Dire que c’est lié à l’insuffisance des moyens c’est se foutre du monde, car en 2016 en comparaison du PIB, la France est le pays d’UE qui a le plus dépensé dans sa santé (11,5%). Viennent ensuite l’Allemagne (11,1%), la Suède (11%), l’Autriche (10,4%), le Danemark, les Pays-Bas et la Belgique (entre 10 et 10,5%).

          et cela pour n’être que 11ème dans l’UE en terme d’efficacité


          • toma 24 septembre 2019 13:17

            Je suis mort de rire, je cite : 

            « Quant aux pouvoirs publics, après avoir incité aux regroupements de médecins en campagne et en banlieue, dans des cabinets de groupe (peu prisés par la nouvelle génération de médecins), ils ont redécouverts l’utilité des dispensaires, rebaptisés  »maisons de santé«  avec des horaires étendus de 8 heures jusqu’à 20/22 heures et si possible 7jours/7 : ces maisons dans les cas les plus graves établiront un prédiagnostic avant d’envoyer le patient aux urgences, où il sera rapidement pris en charge. Quel beau programme ! Mais combien d’année avant sa mise en service et avec quel personnel et quels moyens ? »

            J’aime bien quand la France pompe sur ses voisins belges. Ca fait des années que cela existe hein, et que doucement le mouvement a eu lieu. En effet, cela permet d’économiser sur les couts de secrétariat et de faire toutes la paperasses ensemble, comme la compta et aussi d’avoir un cabinet dont on partage le loyer. J’ai un exemple avec 3 médecins de famille, deux diplômés depuis longtemps et qui se partage les heures du cabinet et les heures de visites à domicile avec une apprentie qui bouche les trous et apprend son métier, ca marche très bien. Du coup y a quasi toujours quelqu’un de dispo matin et soir. Et dans la région, il y a obligation d’avoir un médecin de garde et une pharmacie de garde, les deux ouverts les week-ends et dimanche, quand dans la région y a 5 doc’s, ca fait un week-ende chaque gros mois, pas la mer à boire si c’est partagé intelligemment. 

            Je n’ai JAMAIS été ni quiconque dans ma famille aux Urgences, hormis pour un soupcon d’attaque cardiaque, qui fut finalement autre chose. 

            Tout comme mon incompréhension reste totale quand je vois que les maisons de retraite coute 1/2 moins chez nous pour des soins de meilleur qualité, en comparaison aux mouroirs, quand des soeurs faisaient les soins, c’était quand même mieux, elles prenaient le temps, mais elles rendaient des comptes à DIEU et pas aux actionnaires.  

            Mais, mais, la France est faite de grands projets de politique politicienne, et pas de petits pas et de petits efforts, qui tous ajoutés un à l’autre, change tout ! Non, il faudra nommer une assemblée d’enquête, puis un collège décisionnel qui rendra ses avis dans... 4 ans, pour prendre des mesures autres qu’urgentes de Madame Buzyn qui concernant les vaccins là, arriva pourtant à vite décider te à trouver de l’argent pour financer le tout. Elle arrive à prendre une obligation vaccinale, peut être faudrait-il prendre une obligation de soins corrects aussi, mais c’est plus compliqué que pik-pik, hop, tagada. Pour organiser à l’échelle d’un pays des soins efficaces et ne plombant pas le budget du pays, cela semble affreusement difficile, c’est clair que c’est plus compliqué que de bouffer dans la même gamelle que les labos. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

hugo BOTOPO


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité