• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Vers la fin de bitcoin en Chine ?

Vers la fin de bitcoin en Chine ?

Le bitcoin (de l'anglais bit : unité d'information binaire, et coin  : pièce de monnaie) est une monnaie virtuelle (ou crypto-monnaie) créée en 2009 par un ou plusieurs programmeurs informatiques utilisant le pseudonyme « Satoshi Nakamoto ». Il s'échange de pair à pair sur Internet contre d'autres devises monétaires (euro, dollar, yen...), en-dehors des réseaux bancaires traditionnels. Si vous souhaitez investir dans le bitcoin, sachez qu'il est accepté comme moyen de paiement par certains commerçants physiques et en ligne. Mais, à la différence des autres devises monétaires, le bitcoin est dépourvu de cadre juridique ; par conséquent, il n'a pas de cours légal et sa valeur n'est pas régulée par une banque centrale.

Cours du bitcoin en dollars : chute de 30 %

Cette semaine, c'est en Chine que l'actualité du bitcoin nous emmène. D'après certains observateurs, la plus célèbre des monnaies virtuelles pourrait bien y vivre ses derniers jours. En effet, les régulateurs bancaires à Pékin et Shanghai ont ordonné, pour le 20 septembre, la fermeture des plateformes où s’échangent les monnaies cryptographiques (dont le bitcoin). Les plateformes de monnaies virtuelles se sont vues demander de présenter sans tarder leurs plans détaillés pour sortir du marché des devises électroniques.

Pékin entend ainsi reprendre le contrôle sur le développement, trop anarchique à ses yeux, des crypto-monnaies, ces unités créées à partir de la technologie du "blockchain" et qui s’échangent en ligne sans être régulées par aucun pays. L’Association nationale de finance internet (NIFA) n'a d'ailleurs pas hésité à accuser les monnaies virtuelles d’être "l’instrument d’activités criminelles", dont "le trafic de drogues et le blanchiment d’argent".

Les durcissements réglementaires chinois n'ont pas tardé à faire voir leurs effets : le volume des échanges de bitcoins s’est effondré, et le cours du bitcoin en dollars a perdu jusqu’à 30 % sur la première quinzaine de septembre. Les cours mondiaux sont fortement impactés, dans la mesure où les deux principales plateformes fonctionnant en yuans (BTC China et Okcoin) représentaient début septembre près de 22 % des échanges mondiaux de bitcoins.

Crypto-monnaies : 200 milliards de dollars de capitalisation

Les soubresauts actuels du bitcoin ne sont certes pas une nouveauté. Régulièrement, les Etats-Unis ou la Chine prennent des mesures pour limiter son essor, et, tout aussi régulièrement, le cours du bitcoin chute et repart à la hausse quelques semaines plus tard.

Nées suite à la crise financière de 2008, les crypto-monnaies, dont la plus connue reste le bitcoin, ne sont sans doute pas sur le point de remplacer le dollar ou l'euro, mais leur intérêt d’être échangeables partout dans le monde, d’être anonymes et non régulées peut leur laisser entrevoir un avenir prometteur. N'oublions pas que l’ensemble de la capitalisation de ces crypto-monnaies a dépassé les 200 milliards de dollars début septembre 2017.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Palmarès



Partenaires