• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > VIVE LE CAPITALISME… ! Parole d’actionnaire : 372 milliards (...)

VIVE LE CAPITALISME… ! Parole d’actionnaire : 372 milliards d’euros de dividendes au 2ème trimestre 2016

Eh non, non, non… détrompez-vous ! Ce n’est pas win-win ! Dans ce bas-monde il y a de gagnants… parce qu’il y a de perdants ! Ces actionnaires et patrons heureux sont l’oligarchie planétaire, la nomenklatura capitaliste, la classe dominante bénéficiant de plus de quarante ans de néolibéralisme rampant, conquérant et triomphant.

Les dividendes des actionnaires dans le monde sont en hausse en 2016. Donnant 372 milliards d’euros pour le deuxième trimestre de cette année (1). Un montant que nous pouvons extrapoler pour trouver une somme annualisée de 1 488 milliards d’euros, pas moins. La société de gestion d’actifs à l’origine de ce calcul trimestriel, Henderson Global Investors, annonce cependant pour toute l’année 2016 une hausse de dividendes de 3,9%, prévoyant seulement 1 180 milliards de dollars usd pour cette année. Retenons le calcul le plus haut pour de comparaisons pédagogiques.

Le montant annualisé des dividendes est plus important que le PIB individuel annuel de chacun de tous les pays du monde (PIB nominal de 2015), outre les dix premiers (2). Donc de tout ce » reste du monde « , soit un total de 187 pays et 20 territoires (3). Ce n’est pas rien. Plus important que le PIB de tous les pays de l’Amérique latine en individuel, outre le Brésil, avec ses 1 772 milliards de dollars (2015). Plus donc que le PIB des deux autres géants de cet ensemble géopolitique qui sont le Mexique, avec 1 144 milliards de dollars, et l’Argentine, avec 585 milliards de dollars.

Mais aussi plus que la somme des trois plus importants PIB de l’Afrique (2015) : le Nigeria avec 490 milliards de dollars, l’Égypte avec 331 milliards de dollars, et l’Afrique du sud avec 313 milliards de dollars, soit 1 134 milliards de dollars usd pour ces trois premières économies africaines. Bien supérieure aussi au PIB annuel de la CEDEAO, ces 15 pays de l’Afrique de l’ouest – avec le Nigeria, ce géant – qui eurent un PIB de 674 milliards de dollars (2015). Et d’ailleurs presque 50 fois le PIB de la Côte d’Ivoire, avec ses 31,2 milliards (2015), le plus « lourd » de tous les PIB de la zone franc CFA (pour rappel, « colonies françaises d’Afrique »).

Et ce n’est que la pointe visible de l’iceberg. Entre sous-estimations, cachoteries, camouflages et escamotages. Cela ne tient pas compte de dividendes non versés, des réinvestissements. Ni des capitalisations, boursières. Ni des gains très substantiels d’actionnaires occupant de postes dirigeants dans les sociétés, disposant aussi des biens sociaux, des gains en nature. Ni des « dividendes » occultes, des « actionnaires » tapis dans l’ombre, de la corruption publique et privée, de ceux de l’économie grise et de l’économie noire, criminelle, des mafias diverses, ni de la finance off-shore, de tous ces dividendes invisibilisés et finissant en vastissimes fraudes fiscales – ce crime universel des personnes physiques et « morales » – le sport préféré des riches de notre monde, etc. etc.

Enfin, le bonheur des uns – en dividendes et paillettes, mais suivis parfois de charitable « philanthropie » pour la bonne conscience, de magazines mondains et soirées de gala – fait les malheurs de beaucoup, beaucoup d’autres, les malheurs de la précarité, des bas-salaires, du travail au noir, des accidents du travail, des maladies professionnelles, des dépressions, des burn-outs, des suicides, du chômage, des malnutritions, de la paupérisation, des guerres hybrides, des guerres civiles, de guerres classiques, des disettes, des famines, de la dévastation de la nature, du sous-développement organisé, du piétinement des peuples, de l’écrasement des souverainetés nationales, … et cetera.

Vae victis ! Soit Honte, misère et malheur aux vaincus, aux perdants… ! A savoir, dans notre planète de vaincus et de perdants, dont le Sud à la vocation de les abriter depuis des siècles mais aussi dans le Nord riche et protégé – suite à la fin des trente glorieuses, l’éclatement de la première crise pétrolière en 1973 et le début des embats néolibéraux et du démantèlement par pièces de l’État social – soit un « petit » 99% de personnes touchant de non-dividendes ou d’anti-dividendes pour les plus exploités et marginalisés (4). Dans les rubriques « pertes et profits », les actionnaires ici régalés ont les profits, les auspices et les augures, les bons, et nous ici en bas de la pyramide – le « reste du monde » – qui sommes les perdants, nous sommes parqués dans les rubriques pertes.

Ces actionnaires et patrons heureux sont l’oligarchie planétaire, la nomenklatura capitaliste, la classe dominante bénéficiant de plus de quarante ans de néolibéralisme rampant, conquérant – hé oui, le premier pays gouverné par les économistes néolibéraux fut, fut, fut … le Chili du général Pinochet dès 1973 ! – et triomphant. Les politiques économiques néolibérales sont faites en leur nom, pour garantir leurs intérêts stratégiques et de juteux dividendes.. Les marchés commandent les économies du monde mais les actionnaires commandent les marchés. Et ils ne veulent pas se voir ni comme oligarchie ni comme nomenklatura. A travers ses propagandistes, ses leaders d’opinion, les élites technocratiques agissantes à leur solde, ses médias tout-puissants et ses griots de toute sorte, ils veulent aussi empêcher l’humanité qu’on les voit ainsi, nus et devenir ensuite détestables.

Hé non, non, non… détrompez-vous ! Ce n’est pas win-win ! Dans ce bas-monde il y a de gagnants… parce que il y a de perdants !

Rassurés, enrichis ou protégés par salariés, fonctionnaires de tout type et bénévoles intéressés – parfois aussi par de serfs et esclaves modernes, comptables, managers, avocats fiscalistes, pénalistes, journalistes, théories et théoriciens, idéologues, propagandistes, religieux qui consolent, justifient ou absolvent doutes et mauvaises consciences, politiciens, pas mal de politiciens, artistes, sportifs et saltimbanques, cireurs-de-pompe amateurs et professionnels, gardes du corps, matons, policiers, militaires et mercenaires… … les actionnaires, les patrons, tout compte fait, n’ont pas trop à se plaindre (5).

Donc, sourires, champagne et bonnes consciences… Merci, merci patrons et actionnaires, et encore plus de prospérité, amours, gloire et beautés pour vous !

Luis F. Basurto

 

(1) » Tous les actionnaires de la planète se sont partagé 372 milliards d’euros au deuxième trimestre » Le Monde.fr avec AFP | 2016/08/22 01:42:53- mis à jour le 2016/08/22 09:51:03

(2) A savoir, les EU, la Chine, le Japon, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France, l’Inde, l’Italie, le Brésil et le Canada

(3) Données statistiques issues de :

http://donnees.banquemondiale.org/indicateur/NY.GDP.MKTP.CD?end=2015&a… ;

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_PIB_nominal

(4 ) https://www.oxfam.org/fr/salle-de-presse/communiques/2015-01-19/les-1-… ;

(5) https://www.oxfam.org/fr/salle-de-presse/communiques/2016-01-18/62-per…


Moyenne des avis sur cet article :  3.94/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • flourens flourens 5 septembre 2016 16:53

    mais enfin, il faut ce qu’il faut, si on veut attirer les investisseurs, les preneurs de risque, les managers, les grands financiers, il faut ce qu’il faut surtout dans un pays ravagé par les bolchéviques collectivistes qui n’ont rien a envier aux Kim Jung Un, kim jung deux, trois quatre etc etc de corée du nord
    rien n’est trop beau pour la finance
    ce qui est quand même un peu rigolo, un peu quand même, c’est que pour attirer les riches on leur donne du fric à ne plus savoir qu’en faire, la preuve, et on attire aussi les pauvres mais en leur donnant un salaire de misère, la preuve, le nombre de ceux qui veulent venir vider nos poubelles comme le chante Pierre Perret
    la France, c’est les riches plus riches et les pauvres plus pauvres, ça tombe bien, en ces temps de croissance riquiqui, donc pas d’argent en plus, les vases communicants marchent à plein, le peu d’argent de beaucoup, beaucoup beaucoup de pauvres vont dans la poche de très peu, très peu, très peu de riches, c’est binro des soib, robin des bois en verlan, qui vole aux pauvres pour donner aux riches
    vive la France


    • zygzornifle zygzornifle 5 septembre 2016 17:21

      @flourens

      on attire déjà les migrants et les terroristes , on ne peut pas attirer tout le monde , il faut se montrer sélectif et choisir ses priorités ....

    • mmbbb 5 septembre 2016 19:54

      @flourens je ne vous comprends vous et l’auteur Montez une entreprise en France et ouvrez un compte titre Bingo c’est le pactole puisque les milliards coulent a flot CQFD


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 septembre 2016 20:01

      @flourens
      Vous savez pourquoi a été créée la zone euro ? Pour liquider les acquis sociaux et faire baisser le prix du travail ..... Mais faire comprendre ça à Robert Gil, c’est impossible ! Pour lui les Traités européens et l’euro n’ont aucune sorte d’importance...
      Ce n’est pas l’avis de leurs inventeurs, qui savaient parfaitement ce qu’ils faisaient.


      « Les dégâts sociaux de l’ euro, une stratégie délibérée  » Citations de Robert Mundell, l’inventeur de l’euro. 
      "(...) L’euro fera vraiment son travail quand la crise aura frappé, expliquât alors Mundell . Le retrait du contrôle du gouvernement sur la monnaie empêchera alors l’utilisation des politiques monétaire et budgétaire keynésiennes par les vilains petits élus pour sortir une nation de la récession."

      « L’euro mettra la politique monétaire hors de la portée des hommes politiques », a-t-il dit. « Et sans la politique budgétaire, la seule façon pour les nations pour pouvoir conserver des emplois, est la surenchère dans la réduction des règles du commerce. »(...)

      " Il citât, alors les lois du travail, les règlements environnementaux et, bien sûr, les taxes et les impôts. Tout cela serait éliminé par l’euro.
      La démocratie ne serait pas autorisée à interférer avec le marché.« 

      (...) »

      Pour Robert Mundell, le but de l’euro n’était pas de faire de l’Europe une puissante unité économique unifiée. Son but était approximativement le même que celui de Reagan et Thatcher : la révolution conservatrice.« 

       »Et quand une crise arrivera, les nations économiquement désarmées n’auront plus comme solution que déréglementer le droit du travail, privatiser les entreprises d’Etat en masse, réduire les impôts et d’envoyer les États-providence en Europe dans les égouts."

      C’est exactement ce qui est en train de se passer avec les réformes structurelles imposées par l’ UE.

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 5 septembre 2016 17:02

      Vous publiez souvent des articles comme celui-ci dénonçant des injustices.
      Mais, que proposez-vous pour en finir avec ces iniquités que vous dénoncez ?


      • mmbbb 5 septembre 2016 21:23

        @Jean-Pierre Llabrés Gil comme la plupart sont fonctionnaires ’ Alexandre Auxi etc donc ils n’ont rien a proposer hormis de se dresser contre le patronat ( ils ne parlent jamais des patrons de PME des artisans des professions liberales qui pourraient embaucher , ce sont helas les chomeurs qui paient le prix ) c’est l ’angle d’attaque et les eternelles analyses plus ou moins justes Gil avancent des chiffres extraordinaires comme si la France ne votait pas de budget que ce budget n’etait pas controle ( LOLF ) et n’avait pas ses comptes certifies Des chiffres completement faux manipule par l ’auteur qui affirme que le patroant recoit 200 milliards d’aides par exemple . Il montre ces chiffres a un commissaire aux comptes celui ci rigole . 


      • zygzornifle zygzornifle 5 septembre 2016 17:19

        pendant que le vice président du modem se branle au rayon bricolage certains membres très important du gouvernement et de l’opposition se branlent devant ces chiffres et éjaculent dans la bouche des sans dents .....


        • Etbendidon 5 septembre 2016 17:26

          Tiens tiens le Robert GIL qui revient en catimini après avoir allégrement pissé sur ASS LINO dans son dernier copié/collé
          Quel buzz 624 réactions  !
           smiley
          Robert GIL l’égérie de l’UPR
          Et question capitalisme et dividende, il en connait un bout le GIL
          Puisqu’il est actionnaire de ENGIE et touche plein de dividendes
          Ohé fifi, il est là
           smiley


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 septembre 2016 19:44

            @Etbendidon
            Je sais, mais Robert Gil dit qu’il n’appartient à aucun Parti politique...
            Il n’a pas encore compris que le capitalisme, se régule par des lois, des impôts et des syndicats indépendants...


            Au 19e siècle, les marxistes décrivaient un capitalisme tout aussi dévastateur, mais à l’époque, il n’y avait ni syndicats, ni lois, ni impôts sur les sociétés....

            Puis au 20e siècle, les luttes syndicales ont imposé des acquis sociaux, nombreux, en particulier grâce au CNR. Depuis, avec les Traités européens, les acquis du 20e siècle ne cessent de régresser et les dirigeants syndicaux de s’embourgeoiser...

            Des syndicats, indépendants du patronat et de Bruxelles, des lois et des impôts, le capitalisme régulé est la seule alternative, puisque les citoyens ne veulent plus du communisme....

            Évolution des biens publics sur 150 ans. 


          • mmbbb 5 septembre 2016 21:29

            @Etbendidon je me mefie des aboyeurs revolutionnaires , ce sont les plus opportunistes comme Danton


          • CN46400 CN46400 6 septembre 2016 10:06

            @mmbbb
            Comme vous je préfère Robespierre !


          • rocla+ rocla+ 5 septembre 2016 19:51

            Gil devrait faire un article  :


            Comment passer de pauvre con  de pauvre à salaud de riche ...

            Ça nous changerait de ses articles de révolutionnaire à la petite semaine . 

            Allez , écris le ce bouquin :

            vous étiez un pauvre con de pauvre  , devenez un salaud de riche .

            • foufouille foufouille 5 septembre 2016 20:37

              @rocla+
              le mieux est de faire comme toi : salaud de pauvre.
               smiley


            • mmbbb 5 septembre 2016 21:11

              @rocla+ il devrait aussi ecrire un article sur la rectitude d ’esprit de certains syndicalistes Blondel defunt qui se comportait pire qu un patron Chereque et Lepaon qui ont eu des promotions par Hollande Il est vrai que les ouvriers sont assez mal defendus par ceux qui pensent avant tout a leur carrière


            • rocla+ rocla+ 5 septembre 2016 22:04

              @mmbbb


              C’ est surtout marqué nulle part de devoir rester ouvrier . 

              Il ne lui viendrait pas à l’ idée à ce paresseux de Gil dont chaque article 
              parle des milliards de riches , d’ essayer de gagner des ronds vu que c’ est
               son seul centre d’ intérêt .

              Soit il est handicapé , ou alors il est handicapé .

            • mmbbb 5 septembre 2016 22:26

              @rocla+ certes mais le problème n’est plus aussi simple Les Gils et ses copains ont tellement pourri l’ education nationale, cette institution qui a denie pendant des annees l’apprentissage et qui desormais cumule les handicaps et devenu tres inegalitaire. Les personnes qui s’en sortent bien sont les ingenieurs par exemple qui trouvent des emplois dans l’aeronautique la robotique les metiers d’avenir J’ai fait le salon des meilleurs ouvriers de France, les patrons ont du mal a embaucher puisque nous avons en france cette barriere intellectuelle Nous voulons que des intellos Situation bloquée ou certains diplomes doivent quitter ce pays et apportent leurs richesses a leurs pays hotes Je connais un doctorant en biologie qui a trouve un job en Suisse il est vrai qu il avait des relations . Emmanuelle Charpentier docteur en biologie et travaillant sur les fameux ciseaux moleculaires ( CRIPR ) est en allemagne Quant une boite comme Dassault ou Safran ont de bonnes performances Gil est pour la nationalisation, le genie a la francaise . il n’y pas de sot metier mais que de sottes gens notre education a produit a la chaine les second et nous sommes devenus un pays de rentier ou l’immobilier a de bonne performance. il suffit de regarder l etat de ce pays . lente degradation 


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 septembre 2016 07:30

              @rocla+
              L’UE et l’euro ne sont certainement pas les conditions pour créer des entreprises...
              Sauf dans des « niches économiques », comme le pain, qui ne peut pas venir de Chine par conteneur tous les matins... La France perd une entreprise par jour et 800 emplois, c’est dire si vous êtes à côté de la plaque ....



            • CN46400 CN46400 6 septembre 2016 08:06

              @rocla+
              Et pourtant les stats sont formelles : Pour être presque sûr d’être ouvrier il est recommandé de naître dans une famille d’ouvrier, et, par contre, si vous préférez l’addiction au stress du capitaliste, je préconise d’éviter la naissance dans une famille de prolos, CQFD !


            • rocla+ rocla+ 6 septembre 2016 08:40

              @CN46400



              Exact , comme spermatozoïde il faut savoir choisir l’ endroit où on 
              va naitre . 

              Le prolo  va considérer que c’ est son avenir d’ être prolo .

              Alors il va s’ inscrire dans  les syndicats de prolos  qui vont lui répéter 
              inlassablement que les riches sont des salauds .

              Du coup il va  préférer son statut de pauvre et de prolo . 

              Il va l’ aimer et le chérir son statut de prolo . 

              Cependant , il y a des propos un peu moins bêtes , voyant qu’ ils ont d’ égales 
               capacités que les riches  qui tentent  le coup et qui réussissent . 

              Ceux là on peut les apercevoir le soir , assis au bord de leur jaccuzzi 
              sirotant  des nectars délicieux , roulant dans des berlines décapotables  .

              Mais ce sont les traitres à leur cause car ils sont devenus riches .

              Des salauds  , ces anciens pauvres devenus riches .

              Vive qui  ?   ,    ben les prolos . les prolos ... smiley


              L’ autre génie  de la mainmise sur les sociétés capitaliste qui disait 

              prolétaires de tous les pays unissez-vous 

              Vous vous souvenez  ?  il devait être payé par le grand capital  pour que les prolos 
              restant prolos . 

              Mais c’ est dur à comprendre pour un communiste  des choses pareilles . 

              Comme  s’ il existait une fatalité infranchissable .... smiley

            • rocla+ rocla+ 6 septembre 2016 08:44

              @Fifi Brind_acier


              @rocla+
              L’UE et l’euro ne sont certainement pas les conditions pour créer des entreprises...
              Sauf dans des « niches économiques », comme le pain, qui ne peut pas venir de Chine par conteneur tous les matins... La France perd une entreprise par jour et 800 emplois, c’est dire si vous êtes à côté de la plaque ....

              Mentalité de perdant Fifine  . 

              Si vous avez dans la tête que c’ est impossible ça le deviendra de facto .

              Le monde devant nous est à créer , tous les jours et tous les 
              matins des jours suivants .



            • Trelawney Trelawney 6 septembre 2016 09:04

              @CN46400
              Pour être presque sûr d’être ouvrier il est recommandé de naître dans une famille d’ouvrier.

              Concept intéressant ! Mais vous n’êtes pas sans savoir que depuis que la noblesse (les élus de dieu) a disparu de cette planète, les fortunes ont tous étaient construites par des gens issus d’une famille d’ouvrier. Aussi, si on fait référence a votre constat, être riche ne serait-il pas une évolution et être pauvre une régression ?

              La lutte des classes (concept marxiste) oppose deux mondes, qui d’après l’auteur de ce concept ne pourrait pas s’amalgamer en un seul. Il omet de dire que le monde des ouvriers pourvoie l’autre monde en force vive et qu’à partir de ce constat, la lutte des classes n’existe pas.

              Prenez le cas de GIL toujours prompt à pondre des articles sur « l’injustice sociale ». Donnez lui 30 millions d’euro, il continuera a pondre les même articles, mais depuis un ordinateur Apple dernier cri et après ira faire les magasins en Porsche. Et quand il aura un peu de temps il ferra même de la fraude fiscal qui appellera « optimisation fiscale ». Et le sens du partage camarade ? Ce concept n’est pas dans les gênes de l’ouvrier.


            • CN46400 CN46400 6 septembre 2016 09:09

              @rocla+
              « voyant qu’ ils ont d’ égales 

               capacités que les riches qui tentent le coup et qui réussissent . »

              Exemples, Tapie, Mme Bétancourt...etc...etc et.. rocla+....


            • CN46400 CN46400 6 septembre 2016 09:28

              @Trelawney
              « la lutte des classes n’existe pas. »

              Warren Buffet n’est pas d’accord avec vous, ni avec moi, puisqu’il ajoute : « c’est ma classe qui l’a gagnée »

               Mais il est exact que les prolos alimentent aussi la bourgeoisie en bouchant les trous causé par le déclassement des bourgeois (hélas) ratés. Mais la dose est homéopathique puisque le prolétariat est une « immense majorité » qui doit travailler pour vivre, souvent chichement, alors que la bourgeoisie est une « infime minorité » qui vit, plutôt bien, sur les profits générés par le travail d’autrui.
               
              La lutte des classe n’est pas une croyance, c’est un constat qui se vérifie chaque fois que le prolos est convoqué par le DRH, soit pour recevoir la paie du mois, ou la lettre de licenciement....


            • CN46400 CN46400 6 septembre 2016 09:54

              @Trelawney
              « la noblesse (les élus de dieu) a disparu de cette planète, »

              Les nobles n’ont pas disparu physiquement, ils ont été déclassés en 1789 lorsque la bourgeoisie a décidé de cesser de les entretenir. C’est ce qui se passera avec la bourgeoisie lorsque le prolétariat décidera de cesser de payer les dividendes....


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 septembre 2016 10:19

              @CN46400
              Bien sûr que la lutte des classes existe, et que le marxisme a parfaitement décrit les crises du capitalisme. Ce n’est pas ce qui pose problème, mais la traduction politique qu’en ont fait les communistes et les anarchistes libertaires...


              Pour les anarchistes : démocratie à la base, mais pas d’État.
              Pour les communistes : Etat tout puissant et dictature pour tout le monde.

              Comment les mêmes analyses ont pu produire deux conceptions aussi opposées ? Mystère. Puis c’est devenu des dogmes intouchables, quasi religieux.
              Si vous n’êtes pas d’accord avec eux à 100%, c’est que vous êtes un « ennemi du peuple », « un traitre à la cause », et vous prenez une bordée d’injures.
              Donc plus personne ne leur dit rien....


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 septembre 2016 10:24

              @rocla+
              Défaillances d’entreprises en 2015.

              " Les défaillances d’entreprises sont reparties en hausse au quatrième trimestre en France. Selon les chiffres publiés ce mardi par le cabinet d’études Altares, 15 914 faillites ont été enregistrées au dernier trimestre 2015, soit 1,6% de plus qu’un an plus tôt. Dans le même temps, les liquidations judiciaires ont augmenté de 2,5% et les redressements judiciaires de 0,9%.

              Sur l’ensemble de 2015, ces dépôts de bilan progressent de 0,8% à 63 081 contre 62 586 en 2014. En 2013, il y avait eu 63 983 défaillances d’entreprises, un record.

              « Le premier trimestre avait établi un record de défaillances avec plus de 18 000 ouvertures de procédures, explique Thierry Millon, directeur des études chez Altares. Le printemps puis l’été ont maintenu l’espoir d’une amélioration durable. Mais la toute fin d’année n’a pas permis de tenir le rythme et de placer 2015 dans le vert. Au total, plus de 10 000 entreprises en France sont tombées en défaillance sur les seuls deux derniers mois de l’année. »

              Je vais bien, tout va bien ...


            • foufouille foufouille 6 septembre 2016 10:35

              @rocla+

              Cependant , il y a des propos un peu moins bêtes , voyant qu’ ils ont d’ égales 
               capacités que les riches qui tentent le coup et qui réussissent .

              complètement débile. donc tu as fait exprès d’avoir une petite retraite du RSI ?
              c’est le genre de phrase stupide comme : puis tout le monde devient contremaître, chef de chantier, vigneron, etc. à une époque, le salaire augmentait beaucoup avec l’ancienneté et les compétences.
              comment va faire PSA sans ouvriers ?


            • Trelawney Trelawney 6 septembre 2016 10:39

              @CN46400
              Mais il est exact que les prolos alimentent aussi la bourgeoisie en bouchant les trous causé par le déclassement des bourgeois (hélas) ratés.

              On ne va s’intéresser qu’aux faits. Sur les 10 personnes les plus riches du monde (classement Forbes) 5 Amancio Ortega, Carlos Slim, Jeff Bezos, Mark Zuckergerb et Larry Elison, sont issus de parents ouvriers ou classe moyenne. Une mention spéciale pour Larry Elison issu d’un ghetto à Chicago. Sur les 10 plus riches seul une fortune est la continuité d’une famille précédemment riche (les frères Koch). Après si on remonte aux 20 plus riches on a des types qui vendaient des gadgets en plastique dans les rue de Hong Kong etc. Et oui, le plafond de verre n’existe pas


            • bourrico 7 6 septembre 2016 10:40

              @rocla+

              Ceux là on peut les apercevoir le soir , assis au bord de leur jaccuzzi sirotant des nectars délicieux , roulant dans des berlines décapotables .


              Sérieux, c’est ça qui te fait rêver ?
              Peux tu envisager que ce ne soit pas le rêve de tout le monde ?
              Tu regardes trop de séries télévisées mon gars.
              Et je comprends mieux à quel point ta vie est un échec à présent, la frustration qui en découle, et toute ton agressivité gratuite.
              Car tu n’a pas réalisé ton rêve... et un looser comme toi vient donner des leçons aux autres, mais tu te fous du monde !! smiley

            • rocla+ rocla+ 6 septembre 2016 10:45

              @Fifi Brind_acier


              Vous êtes  juste  un peu orientée dans vos démonstrations .

              Dans les années 95 il se créait  dans les 200 000 entreprises en France .

              Actuellement c ’est  plus que  le double  550 000 . 

              Des défaillances il y en a toujours eues . 

              Les entreprises c’ est l’éternel recommencement suivant l’ évolution du monde .


              De nouveaux produits , de nouveaux concepts sont inventés jour après jour pendant 
              que de sombres connards s’ accrochent à parler RSI . 

            • Trelawney Trelawney 6 septembre 2016 10:47

              @foufouille
              comment va faire PSA sans ouvriers ?

              Je vais malheureusement être très cynique, mais PSA se ferra plus d’argent sans ouvriers. Et ca commence maintenant. Toutes les forces vives en matière ingénierie sont employées pour la création de robots qui remplaceront les ouvriers. Aussi dans un futur proche, une usine sans ouvrier ne sera pas un fantasme mais la réalité. c’est aussi ce que l’on appelle la destruction d’emploi. Et ne me dite pas que pour faire les robots il faut des ouvriers, car on est dans une échelle ou 20 constructeurs de robots remplaceront 10000 ouvriers d’usine

              Et ne croyez pas que cela ne concerne que l’industrie, car on va bientôt voire dans nos magasins des robots vendeurs. Quant aux services, des logiciels remplaceront les plateformes téléphoniques.

              C’est aussi cela le progrès


            • rocla+ rocla+ 6 septembre 2016 10:50

              @bourrico 7

              Ceux là on peut les apercevoir le soir , assis au bord de leur jaccuzzi sirotant des nectars délicieux , roulant dans des En pensant à des tristes berlines décapotables .


              Pendant que des tristes connards comme Bourricot viennent inlassablement
               demander leur ration  de  : 

              vas faire mettre fils de pute  

              ou d’ autres insultes suivant l’ inspiration . 

            • CN46400 CN46400 6 septembre 2016 10:53

              @Fifi Brind_acier
              Comment les mêmes analyses ont pu produire deux conceptions aussi opposées ?

               Renseignez-vous : Proudhon écrit : Philosophie de la misère et Marx répond : Misère de la philosophie
               Pour l’un l’état est dans la bourgeoisie, pour l’autre l’état est un des instruments de la domination des intérêts d’une classe sur ceux d’une autre classe. Pour l’un il suffit de supprimer l’état, pour l’autre il faut, d’abord, supprimer les contradictions d’intérêts des classes.


            • rocla+ rocla+ 6 septembre 2016 10:58

              @CN46400


              Quand on s’ intéresse à créer une boite il faut surtout faire abstraction des 
              écrits de Proudhon ou de Marx , ils n’ ont jamais crée d’ entreprise . 

              Achetez vous plutôt des publications de Dale Carnegie ou d’ autres ayant réussi 

            • jaja jaja 6 septembre 2016 10:59

              @Trelawney

              Et le progrès c’est aussi le partage des richesses issues du travail. Qu’il soit fait par des hommes ou par des robots ne change rien à cette nécessité qui deviendra de plus en plus évidente au fur et à mesure que l’automatisation progressera !
              Avec la réduction massive du temps de travail un monde où le travail abrutissant aura disparu naîtra où les moyens de production et d’échange appartiendront à tous... et surtout où l’égalité sociale pourra enfin régner, la vieille utopie de nos anciens devenant réalité !

              Ce ne sera pas grâce à la bonne volonté des capitalistes et bien entendu il faudra les y forcer... mais ça se fera inévitablement !


            • bourrico 7 6 septembre 2016 11:00

              @rocla+

              Les injures, c’est la seule réponse dont tu soit capable.
              Le fait est que ton rêve est un peu nul, et tu ne l’a pas réalisé.
              Alors les leçons de vie venant d’un perdant, d’un médiocre donc selon tes dires, d’un incapable, toujours selon tes dires,.... ben faut avouer que c’est assez comique. smiley

            • CN46400 CN46400 6 septembre 2016 11:02

              @Trelawney
              Vous oubliez un détail, où sont les robots acheteurs ? parceque sachez -le ; tant qu’elle n’est pas vendue, une marchandise, même produite par un robot, n’a aucune valeur et ne génère aucun profit. Or les capitalistes n’ont qu’une raison d’être : le profit !


            • CN46400 CN46400 6 septembre 2016 11:07

              @Trelawney
              La classe bourgeoise est certes extrêmement minoritaire mais quand-même pas réductible à une dizaine d’individus (même en France)


            • Trelawney Trelawney 6 septembre 2016 11:09

              @CN46400
              Warren Buffet n’est pas d’accord avec vous, ni avec moi, puisqu’il ajoute : « c’est ma classe qui l’a gagnée »

              De qui Warren Buffet doit-il avoir le plus peur ? du prolo qui déclenchera une révolution prolétarienne ou de son voisin de classement qui lui piquera un jour ou l’autre toute sa fortune. Warren Buffet n’a pas de « classe », car il est seul dans un endroit qui manque d’air pour respirer

              Vous en êtes à penser comme vos grands parents qu’un jour ou l’autre, pour plus d’équité, vous vous approprierez d’une partie de la fortune des plus riche, alors que celle ci n’est que virtuelle. Concentrons nous sur le vivre ensemble et essayons de trouver un moyen où il n’est plus nécessaire d’avoir un travail et gagner un salaire si faible soit-il pour exister


            • rocla+ rocla+ 6 septembre 2016 11:11

              @jaja


              Ce ne sera pas grâce à la bonne volonté des capitalistes et bien entendu il faudra les y forcer... mais ça se fera inévitablement !


              Ben oui , on commence par arracher la chemise , et ensuite 

              le larfeuille . 


               c’ est beau le gnou munisse .




              Il attend tranquille , salarié , sans se mouiller , et quand 

              l’ autre idiot qui a pris des risques s’ est enrichit il surgit

              le gnou munisse qui veut lui prendre e son oseille .


              le gnou munisse est un genre d’ escroc , il a pas les 

              couilles de faire capitaliste , alors il s’en prend à son pognon .


              Beurck  c ’est pas beau le gnou munisse ...




            • Armelle Armelle 6 septembre 2016 11:15

              @Fifi Brind_acier Bonjour,

              Et quelles sont les solutions de l’UPR pour arrêter la casse ?
              Et puisque vous m’avez interpellée hier avec une question poudrée d’un brin d’ironie mal placée,je vais alors vous répondre sur ce fil ;

              "Quelle analyse de l’ UPR est fausse ? Allez, courage, faites donc un commentaire argumenté d’une analyse d’ Asselineau qui serait fausse ! "

              Oui c’est très bien bien que l’UPR « dérange » et « bouscule » l’alternative gauche/droite ancestrale de notre pays, mais ce que je dis juste et c’est JUSTE mon avis, c’est que UPR, UMP, PS et tous les autres, c’est du pareil au même !! Je ne vous parle pas d’analyse fausse Fifi, je vous parle d’abus de confiance à l’égard des citoyens !!!!!!!!!!!
              Encore une fois vous dites que l’UPR a un programme, mais revenez sur terre, ce torchon n’a rien d’un programme, il s’agit (comme tous les autres le font) d’une simple liste d’objectifs, et tant que ces torchons ne seront pas accompagnés d’un document expliquant au citoyen le « COMMENT » on arrive à ces objectifs et bien ces torchons pour décervelés resteront des torchons !
              C’est tout ce que je dis. Et votre Mossieur Asselineau ne sait pas plus que les autres le « comment » il fait pour arriver à ses objectifs. Il ne fait donc pas figure d’ovni dans la politique Française, il est comme les autres, un joli parleur comme en fabrique en masse l’ENA.
              Le politique en qui je croirai sera celui qui proposera un VRAI programme avec une feuille de route indiquant les étapes à passer pour parvenir aux objectifs ; juste une exemple. Objectifs ; reduction de la dépense publique ; 1) diagnostique de la masse salariale à telle date 2) constat 3) remède ex ; suppression de 800000 postes à telle date (mais si c’est possible, excepté dans la sécurité et l’enseignement où il faudrait plutôt augmenter les salaires mais c’est un autre sujet)
              C’EST CA UN PROGRAMME, et j’oubliais, chose importante, c’est que le président et son gouvernement s’engagent à démissionner à la 1ère échéance non respectée !!!
              Le reste, vos élucubrations et les leurs qui restent dignes d’une cour d’école maternelle ne sont que blablabla blablabla... tout justes bons pour le bétail que nous ne sommes pas
              Je pensais sincèrement que CETTE FOIS les promesses non tenues de Hollande allaient provoquer un déclic dans la tête des gens en terme d’engagement, mais je m’aperçois avec amertume que non, la belle histoire continue de plus belle...
              C’est pathétique Fifi, pathétique et navrant, j’imaginais le citoyen un peu plus éveillé !!! Quelle déception...


            • Trelawney Trelawney 6 septembre 2016 11:16

              @CN46400
              où sont les robots acheteurs ?

              Avant Ford (adorateur d’Hitler) pensait qu’un ouvrier était un consommateur et qu’il achetait les biens de consommation avec l’argent de son travail pour faire tourner la machine capitaliste.

              Aujourd’hui on va chercher directement l’argent dans la poche du citoyen sous forme de crédit bancaire (pour acheter une voiture on fait un crédit) ou d’impôts ou de prélèvements et ce dernier, avec ce qui lui reste achètera ce qu’il peut s’acheter. L’essentiel est que le produit coute le moins cher possible à fabriquer pour être acheté par des gens qui ne fabriquent plus depuis des lustres


            • foufouille foufouille 6 septembre 2016 11:26

              @Trelawney
              heu ?
              c’est juste un exemple.
              les robots partout ce sera dans le futur mais c’est vrai que tu n’auras plus aucun emploi ou presque.
              suivant la logique du profit maximum, il suffira d’euthanasier les inutiles.


            • CN46400 CN46400 6 septembre 2016 11:26

              @jaja
              Bien sûr, la robotique est l’avenir, mais encore faut-il que les utilisateurs des produits générés par des robots soient suffisamment solvables, donc dotés de revenus corrects générés à partir d’une répartition équitable des emplois. C’est une autre façon d’appréhender l’ardente nécessité du communisme dans les contrées, occidentales, où le capitalisme arrive au bout de ses possibilités.


            • CN46400 CN46400 6 septembre 2016 11:37

              @Trelawney
              Vous avez une combine pour ne pas rembourser les crédits ? faites nous-en profiter ! Votre capitalisme est vraiment nouveau, produits pas chers, ouais mais où sont les profits du capital investi dans les robots ?...


            • Trelawney Trelawney 6 septembre 2016 11:43

              @jaja
              Ce ne sera pas grâce à la bonne volonté des capitalistes et bien entendu il faudra les y forcer... mais ça se fera inévitablement !

              Pour y arriver on peut mettre en place un système à la fois révolutionnaire et ultra libéral : le revenu universelle. Si vous donnez à chaque citoyens, un revenu qui lui permette d’avoir un vie correcte sans travailler. Disons pour la France 2000 euro par mois pour une famille de quatre personnes (2 adultes, 2 enfants) avec en plus les soins gratuits, vous explosez tout le système. Car avec un revenu pareil, la personne qui ne veut pas travailler n’a plus besoin d’habiter dans une ville chère et polluée. Elle peut avoir une vie correcte en élevant des poules et en cultivant son jardin à la campagne. Il n’y a plus besoin de code du travail, d’arrêt maladie, de chômage etc, puisqu’elle a un revenu minimum, donc c’est ultra libéral et c’est très « libre entreprise ». Si elle veut travailler, ce qu’elle gagne vient en plus, donc c’est motivant. J’ai fait le calcul, pour la France ça couterait autant que toutes les aides sociales que l’on donne actuellement.

              Mais Est-ce qu’on le veut vraiment ?


            • Trelawney Trelawney 6 septembre 2016 11:47

              @CN46400
              Vous avez une combine pour ne pas rembourser les crédits ?

              J’en ai une très simple que peu de gens connaissent : ne pas emprunter ! Vous allez rire, mais il y en a même qui font des crédits pour se payer des études. Mais où va le monde ? smiley


            • jaja jaja 6 septembre 2016 12:30

              @Trelawney

              Le revenu universel est l’outil qui permettra de nous faire avaler une précarité universelle..Ce n’est pas pour rien que cette mesure, prônée par quelques plumitifs ultralibéraux, est étudiée par des officines gouvernementales... Comme vous le dites ce serait la mort du Code du travail (et donc des droits sociaux) et de la Sécurité sociale (au sens large)...A l’heure où l’on se bat dans les rues contre la mort de ce Code du travail, contre le travailler plus pour gagner moins et être viré plus facilement, c’est totalement inacceptable !

              le revenu de base ne sert en fait qu’à flexibiliser le marché du travail et laisse intactes les institutions du capital. C’est une logique perverse qui laisse tous les pouvoirs à l’employeur au prétexte que chaque travailleur a droit à un minimum vital par ailleurs.
              D’autre part un revenu de base élevé suppose une ponction importante sur les profits et donc le développement de la sphère capitaliste productiviste.

              « L’impasse est totale. On ne peut pas construire un «  à côté  » du capitalisme, la sphère des activités libres, sans entrer en confrontation avec les institutions du capital. On ne peut pas s’émanciper du travail pour vivre librement. On doit émanciper le travail des institutions du capital pour aller vers une maîtrise collective du travail, donner du sens à l’activité sociale et permettre à chacun de vivre de son travail. »

              Et pourquoi pas un salaire à vie, tel que le popularise B. Friot ? « Il faudrait basculer dans un système socialiste où il n’y aurait plus d’employeurs et où le salaire serait entièrement socialisé. Le marché du travail disparaîtrait et les capitalistes seraient expropriés.

              Chaque travailleur deviendrait alors un producteur associé ayant un statut lui donnant droit à un salaire à vie. Ce salaire serait la reconnaissance que chacun d’entre nous est un producteur de valeur économique, c’est-à-dire de valeurs d’usage dont l’utilité sociale est reconnue par la société. »

              On le voit, deux logiques différentes entre le Revenu de Base de la précarité pour tous et le salaire à vie dans une société débarrassée du capitalisme !


            • foufouille foufouille 6 septembre 2016 14:08

              @jaja
              dans ce cas, quand tu ne peut plus travailler, tu as droit à rien.
              évidement, certains salaires à vie sont plus élevés.
              avec la robotisation, tu n’auras presque plus aucun travail.


            • jaja jaja 6 septembre 2016 14:16

              @foufouille

              Le salaire à vie est de droit que tu travailles ou non et son intitulé dit bien ce qu’il signifie : à vie...

              Sache également que je suis pour une société d’égalité des revenus entre toutes et tous sans distinction de rémunération entre ce que Marx appelait « le travail simple » et le « travail complexe »...Revendication que j’ajoute au salaire à vie de Friot....

              Voilà, voilà...


            • Trelawney Trelawney 6 septembre 2016 14:40

              @jaja

              On ne peut pas s’émanciper du travail pour vivre librement.

              Comme disait Coluche : « les gens ne réclament pas tous du travail, un salaire leur suffit ». Grace au progrès technologique, on arrive à un stade où il n’est plus nécessaire de créer de la richesse à l’aide du travail. Et vous en êtes encore à penser que « le travail rend libre ». Vous ne comprenez pas que le monde bouge autour de vous et que toutes les théories ou concepts politiques ou économiques sont battus en brèche par le progrès technologique.

              Il n’y a pas si longtemps un homme politique (Borloo) a pondu une loi sur « l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ». Le principe était simple : tout ce que pouvait faire un homme valide, un invalide pouvait le faire aussi. On a donc modifier l’architecture des logements, des commerces et des lieux publics pour les adapter aux invalides. Pendant ce temps on a inventé des exo-scelettes entièrement robotisés et connectés sur le cerveau humain qui vont transformer les invalides en valides et ce sera la fin d’ici 10 ans des fauteuils roulants. c’est le cas flagrant d’une loi juste et utile contrecarrée par le progrès technologique qui rendra valide ceux qui ne l’étaient pas.

              A la seule condition qu’elle soit accompagnée par des lois justes et équitables, la robotisation et l’intelligence artificielle nous émancipera du travail et nous rendra plus libre. Votre salaire à vie, comme il n’est pas identique pour tous ne ferra que nous basculer vers un monde totalitaire et tyrannique, car ce serra toujours ceux qui sont en haut de la pyramide qui domineront les autres.

              Votre communisme allias « salaire à vie »ne fait qu’inverser l’échelle des valeurs, alors que pour évoluer dans le bon sens nous devons supprimer purement et simplement cette échelle


            • rocla+ rocla+ 6 septembre 2016 14:46

              @Trelawney


              Votre communisme allias « salaire à vie »ne fait qu’inverser l’échelle des valeurs, alors que pour évoluer dans le bon sens nous devons supprimer purement et simplement cette échelle

              oui , et les gnou munisses se tiendraient au pinceau ... smiley


            • jaja jaja 6 septembre 2016 14:52

              @Trelawney

              « Votre salaire à vie, comme il n’est pas identique pour tous ne ferra que nous basculer vers un monde totalitaire et tyrannique, car ce serra toujours ceux qui sont en haut de la pyramide qui domineront les autres. »

              Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit !

              J’ai précisé dans le post destiné à Foufouille qu’au salaire à vie de Friot j’ajoutais l’égalité des rémunérations entre toutes et tous... élémentaire question de dignité avant tout pour les travailleurs... et seul moyen de faire tomber, à terme, les barrières de classes. Sans égalité sociale le pouvoir des mêmes se perpétuera à l’infini...

              Le problème étant bien et depuis toujours, de tous temps, « ceux qui sont en haut de la pyramide »...


            • foufouille foufouille 6 septembre 2016 17:19

              @jaja
              dans ce cas, tu n’as aucune différence avec un revenu universel.
              c’est un revenu identique pour tous.
              évidement, il faut qu’il soit assez élevé pour vivre et non survivre.


            • CN46400 CN46400 6 septembre 2016 17:25

              @Trelawney
              « trouver un moyen où il n’est plus nécessaire d’avoir un travail et gagner un salaire si faible soit-il pour exister »

              L’homme a, sur l’animal, un avantage, il est capable de produire, et de stocker, plus de valeur que ce qui lui est nécessaire pour survivre, encore faut-il qu’il travaille. C’est d’ailleurs sur cette singularité que repose l’exploitation capitaliste du travail, nourrir assez le travailleur pour qu’il ait envie de revenir au travail le lendemain et conserver, pour les revendre, tous les produits de son travail.


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 septembre 2016 19:06

              @CN46400
              Sauf que les deux solutions ne marchent pas, mais personne ne cherche autre chose, c’est tabou, faut pas toucher au dogmes ! Donc tout ce qu’ils font, c’est écrire des articles sur le capitalisme.


            • Henri Georges Henri Georges 7 septembre 2016 02:48

              @Trelawney

              « Concentrons nous sur le vivre ensemble et essayons de trouver un moyen où il n’est plus nécessaire d’avoir un travail et gagner un salaire si faible soit-il pour exister »

               Voilà ! Tout est dit, en si peu de mots.


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 septembre 2016 08:03

              @jaja
              Et bien, avec le NPA, on n’est pas arrivés !
              Vous soutenez l’impérialisme américain qui a créé l’ Union européenne !
              Vous pensez vraiment que les évènements de la place Maïdan étaient une révolte populaire ? Vous êtes bien les seuls à le croire avec la Maison Blanche ...


            • jaja jaja 7 septembre 2016 12:16

              Calomnie comme d’hab... Ce n’est pas soutenir l’impérialisme US que de dénoncer l’impérialisme Russe...

              D’ailleurs qui me dit que votre gourou de l’UPR ne travaille pas pour la CIA qui actuellement a quelques problèmes avec l’UE capitaliste. Voir les affaires Volkswagen et Apple où les deux parties s’envoient des milliards de dollars d’amende... Affaiblir le camp impérialiste européen au bénéfice de l’impérialisme US n’est-il pas le vrai but de votre mentor ?

              D’autre part le NPA milite pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah que l’impérialisme US ne veut surtout pas sortir des geôles françaises... Bien sûr cette forfaiture ne vous fait pas bouger un cil...
              De même que la campagne BDS (campagne dirigée contre le porte-avions US au Moyen-Orient) qui voit nos militants passer en justice ne déclenche chez vous que silence (comme toute la presse mainstream)... Prochain procès à Toulouse le 22 septembre au Palais de justice... Le NPA, lui, sera présent...

              Quand aux guerres impérialistes de la France, les seuls dans la rue sont toujours les mêmes...


            • simir simir 7 septembre 2016 14:07

              @Fifi Brind_acier
              Pour les communistes :« Etat tout puissant et dictature pour tout le monde. »
              Vous devriez re(lire)ou lire le programme de philo de terminale.
              Le communisme n’a été appliqué nulle part. Avant son instauration cela passait par le socialisme et la dictature du prolétariat ce qui selon Marx signifie la domination du prolétariat sur la bourgeoisie.
              Le communisme c’est le dépérissement de l’état. Et la fin de la lutte des classes. Lenine disait que celle-ci existe encore dans l’état socialiste.
              Malheureusement les Elstine et Gorbatchev sont passé et on en est resté là.

              D’ailleurs un S dans URSS veut dire socialiste tout comme le S de CSSR (Tchécoslovaquie)
              Certains partis de ces pays n’utilisaient même pas le vocable de communiste
              SED en RDA
              POUP en Pologne
              PSOH en Hongrie.

              "Si vous n’êtes pas d’accord avec eux à 100%, c’est que vous êtes un « ennemi du peuple », « un traitre à la cause », et vous prenez une bordée d’injures. "
              Non ! Et cela s’appelle le centralisme démocratique. On discute sur les différents sujets à débattre mais cela se termine par un vote et après cela on applique la décision majoritaire et l’on s’abstient de faire des tendances
              C’est aussi comme cela que fonctionnent les associations loi 1901.


            • rocla+ rocla+ 6 septembre 2016 10:34

              Le pire , madame Fifine  c ’est de ne jamais rien essayer . 


              Se contenter de son état de presque mendiant .


              Ce qui produite des frustrés à la chaine .


              • foufouille foufouille 6 septembre 2016 20:35

                @Fifi Brind_acier
                ton emploi fictif ne t’as pas appris que le chômage de masse date de plus longtemps ?
                en 90, déjà six millions.


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 septembre 2016 08:20

                @foufouille
                Ar zen vous a déjà répondu ! Il est juriste, il sait mieux que vous ce qu’est un emploi fictif ou une mise au placard... Ar zen 6 septembre

                @foufouille

                Et bien non foufouille, la définition d’un « emploi fictif » ne s’arrête pas seulement à la notion de salaire versé sans travailler. C’est là que vous vous trompez très sérieusement. 

                Pour occuper « un emploi fictif » il faut l’assentiment des deux parties. Asselineau n’a pas choisi de ne pas travailler. C’est l’administration française qui « refuse » de lui confier le travail d’analyse pour lequel il est payé. C’est à sens unique.

                Un emploi fictif est une couverture, faite volontairement, pour dégager du temps afin que la personne qui occupe « l’emploi fictif » consacre son temps à d’autres choses mais en « rendant service » je le répête foufouille, pour les bas du front, en rendant service, à celui qui le paie pour l’emploi fictif. 


                Asselineau est loin, très loin, de rendre service à celui qui le paie. C’est par crainte de ses analyses que l’administration le fait taire. Mais cela vous échappe foufouille. C’est très exactement l’inverse de ce que vous pensez. "

                Mais avez vous une capacité de penser, ou seulement celle de nuire ?


              • foufouille foufouille 7 septembre 2016 10:57

                @Fifi Brind_acier
                comma ton dieu n’a pas choisi, il a démissionné ?
                trouvé un autre boulot ailleurs ?
                pris sa retraite ?
                non, donc il fait parti du système en bon sous marin LRPS


              • Armelle Armelle 6 septembre 2016 11:31

                Dépôts de bilan des entreprises....

                J’adore, il serait temps de se réveiller...
                L’état et son racket permanent, tout ça pour faire vivre sa pieuvre apathique et d’une inefficacité redoutable va finir par tuer la poule aux oeufs d’or
                ...L’art et la manière de se tirer une balle dans le pied !!! Quand on nait con, on meurt con...

                Tenez, tous les programme politiques devraient intégrer la suppression pure et simple de l’ENA, la grande école des ânes


                • Petit Lait 6 septembre 2016 11:57

                  Le dividende étant payé une fois par année, peu après l’AG qui se tient dans les 6 mois après la fin de l’exercice comptable qui se termine en principe le 31 décembre, il est logique que les dits dividendes soient distribués durant le 2ème trimestre. Annualiser le montant de dividendes distribués durant cet période n’a dès lors absolument aucun sens. Je me suis donc arrêté au milieux du deuxième paragraphe de la démonstration boiteuse d’un gauchiste de base, sans culture économique aucune, mais juste une bonne dose d’idées préconçues et fausses !


                  • tf1Groupie 6 septembre 2016 14:35

                    Les actionnaires sont des millions car n’importe qui peut être actionnaire.

                    J’adore la définition de l’oligarchie selon St Robert.


                    • Petit Lait 6 septembre 2016 14:49

                      Encore une chose : les actionnaires des entreprises cotées en bourse, sont majoritairement des fonds de pensions, des assurances ou des fonds d’investissements, dont les investisseurs sont.... des fonds de pensions et des assurances... Ce que je veux dire par là ? Les actionnaires et bénéficiaires des hausses de bourses et des dividendes, c’est chacun de nous !!!! 


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 septembre 2016 19:16

                        @Petit Lait
                        Exact, la dette appartient à tous ceux qui ont des comptes épargne...
                        Votre épargne, c’est de la dette ! Et comme les intérêts sont désormais négatifs, les épargnants auraient tout intérêt à retirer leurs billes...


                      • Petit Lait 7 septembre 2016 09:48

                        @Fifi Brind_acier

                        Des intérêts négatifs sur les comptes épargne ? Vous avez vu ça où ? Même en Suisse où les taux d’intérêt sont effectivement négatif, ça n’existe pas (encore...) sur les simples comptes épargne. Ensuite, confondre, épargne, dette, obligations, actions etc avec le sujet de cet article qui est l’actionnaire, faut quand même avoir un sacré bordel dans sa tête !

                      • izarn izarn 6 septembre 2016 15:52

                        Ce qui est faux dans votre article, c’est la volonté d’omettre l’origine des dividendes distribués....
                        De l’économie réelle ? De l’industrie ?
                        Non, la majorité vient des profits financiers, donc de la spéculation. Aidé par un prix de l’argent emprunté trés bas, et si en plus vous perdez, il y a le QE (Planche à billet) de la Federal Reserve, de la BoJ, et bien entendu de la BCE « crédit illimité » de Draghi....
                        Bref votre richesse, c’est de la foutaise....
                        Le chomage augmente, la pauvreté aussi, les déficits des états aussi....Partout....
                        Alors vos dividendes ?
                         smiley
                        A quoi servent-ils ?


                        • Petit Lait 6 septembre 2016 16:07

                          @izarn

                          Ah bon ? ’faut m’expliquer en quoi les revenus de Apple ou Peugeot sont en majorité issus de produits financiers..... UBS ou Deutsche Bank, je veux bien... 

                        • CN46400 CN46400 6 septembre 2016 17:46

                          @Petit Lait
                          Elémentaire mister Watson, L’argent ne s’use que s’il ne circule pas, Apple ou Peugeot font trotter un max les liquidités acquises par la vente de leurs produits avant de les réinvestir dans leurs usines... C’est ainsi qu’une paire de « Kerviel », dans un bon jour et dans de bons fauteuils, peuvent gagner plus qu’une chaîne de montage de 3008 ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès