• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > 21 août 2010 : le jour du dépassement

21 août 2010 : le jour du dépassement

Le 19 décembre 1987, pour la première fois de son histoire, l’humanité vivait au-dessus de ce que la terre pouvait lui offrir en un an. Selon l’ONG Global Footprint Network, le jour du dépassement (Earth Overshoot Day) aura lieu cette année le 21 août.

L’humanité aura consommé le 21 août 2010 les ressources que la nature peut produire en un an. Incroyable non ?

JPEG - 41.3 ko

L’an passé, c’était le 25 septembre, la capacité de la biosphère à se régénérer et à absorber nos excès fout le camp de plus en plus tôt.

« Il aura fallu moins de neuf mois pour épuiser le budget écologique de l’année 2010. Si vous dépensez votre budget annuel en neuf mois, vous allez probablement être extrêmement inquiet : la situation n’est pas moins grave quand il s’agit de notre budget écologique  », précise le président de l’ONG, Mathis Wackernagel (Global Footprint Network). Pour inverser la tendance, il n’y a qu’une solution, « arriver à ce que la population mondiale commence à décroître. Les gens pensent que ce serait terrible, pour nous ce serait en fait un avantage économique. Mais c’est un choix. On n’en veut pas encore ».

Un patrimoine socio économique et environnemental qui se dégrade salement

Actuellement, notre planète surexploitée, avec une consommation d’énergie toujours plus grande, dans un contexte d’accroissement des dérèglements climatiques ne parvient plus à suivre le rythme effréné de consommation des ressources naturelles et la demande dépasserait de 40% la capacité de la Terre.

Il est plus que temps d’agir car la date d’épuisement des ressources annuelles naturelles de la Terre tombe de plus en plus tôt en raison de notre consommation qui ne cesse d’augmenter.

La course frénétique de mobilité des capitaux, des outils de travail, des marchandises et des personnes dans une guerre économique impitoyable, a pour effet de concentrer des fortunes démesurées, et une puissance financière, politique, médiatique, et technologique considérable entre les mains de quelques uns, tout en compromettant les capacités de survie d’une frange de plus en plus importante de la population mondiale laissée sur le quai de ce train de vie infernal, et cette guerre économique sans pitié.

Cette puissance concentrée a tous les moyens de manipulation tout autant des règles du jeu international, des politiques d’Etats, que des opinions publiques.

Elle entraine dans ce jeu pervers de croissance sans fin d’augmentation leur propre fortune, l’humanité toute entière en une voie sans issue de mobilité et de consommation croissance.

Croissance ou décroissance ?

gravedocteurCette croissance de consommation, est en réalité décroissance de la capacité de l’humanité à assurer globalement son propre bien-être, un déveppement socio économique et environnemental harmonieux et à transmettre aux générations futures un patrimoine socio économique et environnemental enrichi.

La prise de conscience de cette augmentation sans fin de l’agitation et de la boulimie humaine amène à changer tout autant nos modes de penser, nos modes de vie, nos modes de production, de locomotion, de consommation. Une recherche CROISSANTE de libération personnelle et collective de cette aliénation à la course de mobilité et de consommation sous toutes ces formes, vers une libération des puissances politico financières qui nous maintiennent dans cet enfermement suicidaire permettra le virage à 180% de l’orientation de notre économie, virage nécessaire à la survie de l’humanité.

L’espoir est entre nos mains ?

Plus de croissance dans les relations et la coopération humaine de proximité, plus de simplicité existentielle en harmonie avec notre environnement, plus d’énergie créative dans l’amitié, et la solidarité, et par voie de conséquence, sans avoir l’impression de nous priver, nos besoins en mobilité, en consommation, notre boulimie maladive d’énergie et de marchandises vont décroitre et nous vivrons tous bien mieux ensemble !

Concilier changement personnel de mode de vie et résistance politique collective

Cette volonté de coopération écocitoyenne grandissante s’affirme déjà dans les résistances citoyennes de plus en plus conséquentes (15 000 manifestants à Hendaye en janvier 2010) contre les projets pharaoniques de LGV (ligne à grande vitesse) destructeurs de l’environnement au seul profit des gros groupes financiers, industriels et BTP (Bouygues, Eiffage, Vinci, etc) ... et dans la sage décision du parlement vietnamien de refuser d’investir dans un projet LGV aberrant imposé par son gouvernement sous pression des lobbies étrangers.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

87 réactions à cet article    


  • liberta 20 août 2010 10:53

    Il y a une autre dégradation de la nature qui s’opère par le biais de la géoingéniérie (chemtrails, etc...) et qui n’est relayé par aucun média national

    Il y a pourtant plusieurs plaintes de déposées : -une à la cour de la Haye , une autre à Bruxelles contre les chemtrails et jamais en France il n’y a de reconnaissance officielle de ce que tout un chacun peut vérifier dans le ciel

    La pollution au sol à travers ces chemtrails est faite de sels de baryum, d’aluminiums ,fluor, et bien d’autres métaux lourds

    L’association ASCEIPICA dont beaucoup sont producteurs bio s’inquiètent de ces phénomènes depuis 10 ans et il y a un fin de non recevoir des autorités qui sont pourtant censés nous protéger-------C’EST UNE HONTE !!!!!!---

    même son de cloche si vous demandez des explications à la DGAC (Direction Générale de l’aviation civile)

    L’Ingénieur agronome Caude Bourguignon a dénoncé dans une vidéo qui s’appelle « BABYLONE » l’empoisement de notre planète

    Il est temps de se fâcher et demander des comptes sur ce que les militaires nous déversent sur la tête et empoisonnent nos sols






    • rastapopulo rastapopulo 20 août 2010 11:59

      L’Ingénieur agronome Caude Bourguignon a dénoncé dans une vidéo qui s’appelle « BABYLONE » l’empoisement de notre planète

      Est ce que cette ingénieur se plaint spécifiquement des chemchems ?

       J’y crois pas à part les épandages archi-connus (d’argent je pense) pour provoquer la pluie. 


    • Cogno2 20 août 2010 16:12

      La pollution au sol à travers ces chemtrails est faite de sels de baryum, d’aluminiums ,fluor, et bien d’autres métaux lourds

      Alors la, sans quantifications, je ne me prononcerai pas la dessus, surtout par rapport aux emission des bagnoles et des industries.
      L’électronique est extrêmement polluante également, il y a plein de sources de pollutions graves autres que les trainées des avions.

      ps : le fluor n’est pas un métal mais un hallogène.


    • Traroth Traroth 20 août 2010 18:20

      @liberta :

      « Il y a une autre dégradation de la nature qui s’opère par le biais de la géoingéniérie (chemtrails, etc...) » : Vous avez des preuves ? Et ensuite, vous avez un mobile ? Et comment font ceux qui ont décidé de cette pollution volontaire pour y échapper ? Parce que j’imagine qu’à moins d’être complètement masos, ils doivent y échapper d’une manière ou d’une autre !

      Si vous ne devez répondre qu’à une seule de mes questions, répondez à la deuxième : Polluer volontairement la Terre avec des métaux lourds, POUR QUOI FAIRE ???


    • Micheton 20 août 2010 11:11

      Bonjour Coopain des bois,

      L’homme est une maladie que la terre a malheureusement contracté. A l’instar du cancer, il se multiplie chaque jour et gangraine un peu plus son environnement sans se préoccuper du lendemain. Même si nous en arrivions, comme dans « Ravage » de Barjavel, à un retour forcé aux sources, tant qu’une souche de cancer existe, elle recommencera inlassablement son travail de destruction ... pas très gai tout ça ...


      • Coopain des bois Coopain des bois 20 août 2010 12:11

        L’homme est par définition indéfini. Il a le sens qu’il se donne.

        Cela signifie, qu’il a la possibilité de se redéfinir et donc de modifier son comportement social et environnemental.

        De gré ou de force, l’homme sera obligé de changer de comportement ou sinon disparaitre.
        Il a les moyens de changer VOLONTAIREMENT, prendre à coeur ce nouveau challenge, par amour pour ses propres enfants, par exemple.

        Etre pessimiste ne sert à rien ! Se considérer soi même comme une cellule cancéreuse, autant se flinguer tout de suite !


      • Micheton 20 août 2010 14:07

        J’admire votre optimisme Coopain des bois ...


      • Cogno2 20 août 2010 16:07

        De gré ou de force, l’homme sera obligé de changer de comportement ou sinon disparaitre.
        Il a les moyens de changer VOLONTAIREMENT, prendre à coeur ce nouveau challenge, par amour pour ses propres enfants, par exemple.

        Ce sera forcément de force, la prise de conscience générale est impossible pour différentes raison.
        - Déjà, c’est tout le monde ou personne. Qu’un pays tente de faire cavalier seul dans ce sens, et il cours à la catastrophe économique, avec tout le bordel qui s’en suit.
        - L’humain est gérable individuellement, mais dans sa globalité, il faut bien reconnaitre qu’il n’y a aucun pilote, l’humanité avance en aveugle.
        - Les religions, souvenez vous du « multipliez vous, soumettez la Terre » ou une idée dans le genre. Aux USA, tout est fait selon la volonté de dieu, y compris donc le saccage à grande échelle. Sachant que la richesse économique est considérée la bas comme une récompense divine, il y a du boulot.
        - Il va falloir aussi contrer la mondialisation, l’économie et son fantasme de « croissance » infinie... et la, bon courage.

        En résumé, il va falloir combattre les erreurs de la nature que sont les rapaces à face humaine pour qui la vision s’arrête à leur compte en banque, c’est gens la doivent changer de mentalité, ou disparaitre, avec ou sans les autres, mais à terme, ils disparaitront.

        Honnêtement, je pense que cela va se traduire par des Guerres de plus en plus nombreuses pour capter les dernières ressources, ainsi que pour l’eau douce.
        Ca a déjà commencé, même si elles ne sont pas présentées comme ça bien sur.

        Une fois la surface pourries par les métaux lourds, les produits chimiques industriels, les retombées de toutes les armes qui seront utilisées, je plains les survivants.


      • Kerca 20 août 2010 16:36

        Merci !!! C’est vrai ! C’est l’arbre des possibles !


      • Traroth Traroth 20 août 2010 18:34

        @Micheton :

        « L’homme est une maladie que la terre a malheureusement contracté » : Je suis désolé de vous le dire, mais vous n’avez rien compris à l’écologisme et à ses motivations. Autant balancer tout de suite un gros pavé dans la mare : la Nature n’est pas, je répète, N’EST PAS en danger. Ce n’est pas du tout l’enjeu. On peut bien exterminer les 3/4 des espèces, elle ne s’en portera pas plus mal. Elle a la patience de l’éternité. Elle reconstituera la biodiversité quand l’Homme aura disparu.

        Parce que c’est là que se situe l’enjeu : la capacité de la Nature à permettre la vie humaine ou au moins la civilisation.
        Les dérèglements que nous induisons par notre stress environnemental peuvent nous anéantir : épuisement des ressources naturelles, empoisonnement de l’air, des sols et de l’eau, diminution des surfaces cultivables par érosion, salinisation ou épuisement des sols, diminution de la biodiversité provoquant des chocs biologiques comme des épidémies ou des invasions de nuisibles, montée des eaux, destruction de la couche d’ozone provoquant un niveau d’UV insupportable, événements climatiques catastrophiques, et je ne parle même pas des « possibilités » des OGM et des nanotechnologies !

        Les motivations écologistes sont d’abord égoïstes. Il s’agit de notre propre survie, de notre intérêt bien compris, pour que la Nature ne nous détruise pas en un soubresaut que nous aurons nous-même induit. Ce n’est ni l’amour des animaux, ni la protection des paysages (même si ça n’empêche pas).


      • Traroth Traroth 20 août 2010 18:37

        Pour dire les choses plus simplement : il ne s’agit pas de protéger la Nature contre l’Homme, mais de protéger l’Homme contre la Nature et les effets que notre comportement a sur elle.


      • aberlainnard 20 août 2010 19:29


        Je vous rejoins malheureusement totalement dans votre analyse.

        Pour comprendre le concept de décroissance qui nous sera imposée dans les faits si elle n’est pas choisie et maîtrisée par nous autres humains, les lecteurs d’AGORAVOX peuvent consulter le site : http://www.manicore.com/index.html  mentionné par Manusan

        et voir aussi la vidéo qu’on trouve sur ce site et qui me semble donner des éléments essentiels pour se faire une opinion réaliste des enjeux de ces prochaines décennies http://storage02.brainsonic.com/customers2/entrecom/20080227_Spie/session_1 _fr_new/files/index.html

        (soyez patients ; le chargement du fichier est un peu long avant la vidéo)


      • Micheton 21 août 2010 12:01

        Merci Traroth de m’avoir corrigé,

        Effectivement ce n’est pas la terre qui a contracté la maladie de l’homme, c’est l’homme lui-même qui s’empoisonne. La nature, elle, reprendra ses droits malgré les piqûres de ce misérable insecte. Et dire que nous nous prenons pour le sommet de l’évolution ...

        (rassurez-vous je ne suis pas aussi triste à vivre que mon discours, mais au fond de moi, il est bien le reflet de ce que je pense...).


      • Anthropolis 20 décembre 2010 18:40

        A Micheton

         

        Bonjour !

         

        Nous avons eu plaisir à découvrir sur Agoravox votre définition de l’homme (« L’homme est une maladie … »), que nous mettons en lien sur notre site Anthropolis, l’Homme en question(s), www.anthropolis.org.

         

        Ce site francophone d’échanges et de réflexion collective fait appel

        à « l’intelligence collective » (ce qu’il y a d’intelligent en chacun de nous)

        et au questionnement tous azimuts des hommes ...

        sur eux-mêmes, sur la vie, sur la société, sur le monde et son avenir ...

         

        Nous pensons que cette exploration collective de l’humain et de son questionnement est susceptible de vous intéresser.

         

        Le lien vers votre définition se situe dans l’espace (bleu)

        QU’EST-CE QUE L’HOMME ?

        http://www.anthropolis.org/index.php?display=commentaires&questionId=918&sthemeId=498&themeId=497&sespaceId=50&espace=49

         

        Nous vous souhaitons bonne réception de ce message

         

        Bien cordialement,

        l’équipe d’Anthropolis

         

        Anthropolis l’Homme en question(s)

        www.anthropolis.org

         

         

        ************

         

        PS - Dans cette période d’ouverture du site, merci d’excuser (et de nous signaler) les erreurs et dysfonctionnements éventuels que vous pourriez constater.


      • paul mohad dhib 20 août 2010 11:11

        Salut....
        dernier mot avant de quitter avox....
        pour moi il est clair que cet humain, nous est un échec, un malade mental et fier de l’être...
        tout était la pour nous, vivre est le miracle, mais ca ne suffit pas a cet ego démoniaque...car il ne voit pas le miracle, lui qui n’est qu’un outil ou un moyen pour survivre...perdu entre le passe et le futur, il n’est pas vivant...et ne peut capter le « sel » de cette vie..c’est la que se situe le libre arbitre de l’humain, pas ailleurs.
        on croit que le libre arbitre est ce :oui je veux ou non je ne veux pas..pas du tout, ceci est une fonction cérébrale de survie, l’origine de tous nos problèmes , car il y a un seul problème : NOUS ! et notre fonction cérébrale, mentale, cet ego est un outil et sa capacité a imaginer le fait vivre dans l’imaginaire qui aboutit a des désastres alors que sa capacité a cet ego est telle celle de l’oiseau qui sait faire un nid, s’occuper des petits ,chercher de la nourriture.( plus étendue mais du même ordre)..ca non plus on ne voit pas...
        on a une vie de machine-outil, une machine ca écrase sans problèmes...
        cet humain ne trouvera pas la solution , il la cherche en dehors, alors que tout commence et finit dans le cerveau....
        a tort ou a raison je considère qu’il n’y aura pas de solutions globales, seuls des millions d’humains ayant d’abord dépassées ce stade de machine pourront peut être, être une base pour dépasser la violence ordinaire ..mais sans comprendre ce qui se passe en chacun..... ??
        la technologie fait rêver, attention le cauchemard arrive.....
        je salue plein de gens sympa rencontres ici......
        a un de ces jours
        amicalement votre !!!


        • Yvance77 20 août 2010 12:09

          Paul,

          Je suis vraiment navré d’apprendre ta décision. J’ai toujours beaucoup apprécié tes commentaires. Je sais que là ou tu es, tu es bien. Et c’est ce qui reste le plus important.

          A bientôt


        • paul mohad dhib 20 août 2010 12:24

          Salut Yvance, et merci. beaucoup..oui l’Irlande me convient et comme tu connais le pays ,je précise que on part l’année prochaine dans le donegal...au dessus de letterkenny..je veux mon tepee la haut !!!
          si tu passes en Irlande , je te laisse a toi et a d’autres un émail jetable ou je peux récupérer des contacts éventuels sans être pollué..ayant demande la suppression du compte ca devrait etre effectif sous peu...
          bon courage..amicalement....
          and al the best for you.....
          slan !
          email : epucige_750@yopmail.com


        • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 20 août 2010 12:43

          Pourquoi j’arrive sur ce site quand les gens les plus intéressant s’en vont ...


        • paul mohad dhib 20 août 2010 13:13

          salut celui qui chausse...merci d’avoir été en contact....ce fut intéressant
          je reviendrais plus tard,
          ce break d’internet en général m’est nécessaire...je finis un livre en Anglais ,mais ne suis pas totalement bilingue, ca demande de revenir dessus souvent...en gros le livre est a propos du « chaînon manquant » dans le mental des humains, enfin il est la mais endormi...
          ca implique une expérience réelle et personnelle ,(sinon ce serait juste bon a caler une chaise...) qui a réellement une incidence sur l’état mental... sur la perception de la vie...
          d’où le besoin de distanciation ..je me sens , pour le moment , plus proche d’un chaman indien Sioux Lakota .
          amicalement...au plaisir plus tard de te retrouver...


        • Traroth Traroth 20 août 2010 18:43

          Ego démoniaque ? Non... Nous sommes des animaux, voila tout. Nous cherchons à nous élever au-dessus de cette condition, et si nous y parvenons aisément dans certains domaines, comme les sciences fondamentales, au niveau de l’éthique, le chemin est plus rude.
          Nous sommes encore largement soumis à la loi du plus fort mangeant le plus faible (dont l’avatar actuel est appelé « loi du marché »). On a bien des idées sur comment on pourrait faire mieux, mais les essais se sont révélés infructueux pour l’instant.
          Mais il ne faut pas abandonner. Il faut ramasser la pierre quand elle tombe, et essayer de la porter aussi loin qu’on peut, de toutes ses forces ! Pas facile de trouver par où l’agripper, cela dit...


        • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 20 août 2010 18:55

          Bon, et bien que ta pause te soit bénéfique, pour ma part je risque de faire une pause forcée durant l’année universitaire, n’ayant pas d’ordinateur.

          Au plaisir de te revoir sur ces fils...


        • maow maow 20 août 2010 19:50

          Traroth dit : « Non... Nous sommes des animaux »

          Nous ne sommes pas des animaux, nous sommes des humains.

          Les animaux, eux, ne détruisent pas leur environnement... smiley


        • Traroth Traroth 20 août 2010 23:44

          Les animaux prennent tout ce qu’ils peuvent prendre. Grâce à notre ingéniosité, nous pouvons prendre beaucoup plus. Trop, même, malheureusement.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 août 2010 01:19

          @ Paul Mohad dhib


           Au plaisir de vous revoir bientôt


          CentPapiers

        • paul mohad dhib 21 août 2010 09:23

          @ JC allard.
          merci..de meme.

          salutations..


        • blondin_des_campagnes blondin_des_campagnes 21 août 2010 11:01

          Ciao Paul

          au plaisir de vous relire un jour !


        • Micheton 21 août 2010 12:06

          Votre discours me plaît, c’est tout à fait ce que je pense, j’ai juste un peu de mal à croire qu’une minorité de conscients réussira à guider et convaincre une majorité d’inconscients.

          Merci quand même pour ces paroles porteuses d’espoir.


        • Micheton 21 août 2010 13:00

          ce message était pour Traroth.


        • paul mohad dhib 21 août 2010 13:03

          @ blondin...de ...campagnes...

          merci blondin...a la revoyure. !
          amicalement..


        • Halman Halman 20 août 2010 11:31

          Liberta, ce que les gens non habitués aux choses de l’aéronautique prennent pour des chemtrails ne sont que des trainées de condensations normales.

          Mais comme rares sont les gens qui regardent en l’air, on peut leur donner n’importe quelle explication pour un phénomène normal et habituel ils le croiront.

          Plus un avion vole haut, plus la température est basse, plus les trainées de condensations sont importantes et restent longtemps.
          Certaines finissent même par former des cirrus et c’est ce que certains appellent des chemtrails alors qu’il s’agit de phénomènes normaux.

          Aucun complot dans les chemtrails, mais c’est tellement la mode de voir des complots même dans les phénomènes naturels dans cette époque.

          http://contrails.free.fr/images/articles/lrg_DFST9005759.jpg
          Avions de chasse.

          http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://contrails.free.fr/images/articles/lrg_DFST9005759.jpg&imgrefurl=http://contrails.free.fr/apropos_contrails.php&usg=__ZnzqThFkNHA9lB9RT3C6bVAb8cI=&h=1000&w=1502&sz=221&hl=fr&start=1&zoom=1&um=1&itbs=1&tbnid=bk-o0p-3cm8qRM :&tbnh=100&tbnw=150&prev=/images%3Fq%3DTRAINEES%2BDE%2BCONDENSATION%26um%3D1%26hl%3Dfr%26client%3Dfirefox-a%26sa%3DN%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26tbs%3Disch:1
          Au coucher du Soleil.

          http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://contrails.free.fr/images/articles/lrg_DFST9005759.jpg&imgrefurl=http://contrails.free.fr/apropos_contrails.php&usg=__ZnzqThFkNHA9lB9RT3C6bVAb8cI=&h=1000&w=1502&sz=221&hl=fr&start=1&zoom=1&um=1&itbs=1&tbnid=bk-o0p-3cm8qRM :&tbnh=100&tbnw=150&prev=/images%3Fq%3DTRAINEES%2BDE%2BCONDENSATION%26um%3D1%26hl%3Dfr%26client%3Dfirefox-a%26sa%3DN%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26tbs%3Disch:1
          En formation a haute altitude.

          http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://contrails.free.fr/images/articles/lrg_DFST9005759.jpg&imgrefurl=http://contrails.free.fr/apropos_contrails.php&usg=__ZnzqThFkNHA9lB9RT3C6bVAb8cI=&h=1000&w=1502&sz=221&hl=fr&start=1&zoom=1&um=1&itbs=1&tbnid=bk-o0p-3cm8qRM :&tbnh=100&tbnw=150&prev=/images%3Fq%3DTRAINEES%2BDE%2BCONDENSATION%26um%3D1%26hl%3Dfr%26client%3Dfirefox-a%26sa%3DN%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26tbs%3Disch:1
          Trainées de condensations tout ce qu’il y a de plus normal.

          http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://contrails.free.fr/images/articles/lrg_DFST9005759.jpg&imgrefurl=http://contrails.free.fr/apropos_contrails.php&usg=__ZnzqThFkNHA9lB9RT3C6bVAb8cI=&h=1000&w=1502&sz=221&hl=fr&start=1&zoom=1&um=1&itbs=1&tbnid=bk-o0p-3cm8qRM :&tbnh=100&tbnw=150&prev=/images%3Fq%3DTRAINEES%2BDE%2BCONDENSATION%26um%3D1%26hl%3Dfr%26client%3Dfirefox-a%26sa%3DN%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26tbs%3Disch:1

          http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://accrodavion.be/Accrodavions/images/B727%2520%2B%2520vortex.jpg&imgrefurl=http://accrodavion.be/Accrodavions/lesinducteursdevortex.html&usg=__0xAGqWwZ4TQkm5Fzrwz4AwSK2b0=&h=319&w=393&sz=12&hl=fr&start=6&zoom=1&um=1&itbs=1&tbnid=MfYJ5QI-qjGRHM :&tbnh=101&tbnw=124&prev=/images%3Fq%3DTRAINEES%2BDE%2BCONDENSATION%26um%3D1%26hl%3Dfr%26client%3Dfirefox-a%26sa%3DN%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26tbs%3Disch:1

          http://meteopeypin.free.fr/images/contrail%20rond%20PC%2020060512.JPG
          Un avion de chasse qui a fait un virage à 360 degrés, mais est ce un problème ?

          http://www.tour-solaire.fr/images/img-page/contrail_greenidealive2.jpg
          Trainées de condensations et tourbillons marginaux qui font arc en ciel.
          Et non ce ne sont pas des largages de produits chimique, seulement de la condensation.

          http://plumfm.podcast.stalig.net/lacourgetteestdanslaratatouille/lacourgett eestdanslaratatouille-ep0.jpg
          Toujours des trainées normales en haute altitude.

          http://3.bp.blogspot.com/_EQujjn9PtCc/S8YGeQF90gI/AAAAAAAAAM8/nYyvxovuGSE/s 1600/chemtrails+semis+2.jpg
          Non, pas des chemtrails, juste une patrouille d’avion de chasse qui fait un virage à 180 degrés.
          Quand on regarde souvent en l’air on en voit presque tous les jours.

          http://standeyo.com/NEWS/05_Weird/05_Weird_pics/051128.chemtrails.jpg
          Non pas des trainées étranges.
          Le trafic aérien normal en région parisienne.
          Suffit de lever la tête de temps en temps pour les voir.


          • liberta 20 août 2010 11:48

            @ Halman

            Ah, non !!!vous aussi ???? -

            J’ai, sur 200kms début février dernier constaté un quadrillage complet de trainées de quimper à Rennes dans un ciel très bleu et dont les trainées ne pouvaient être des con trails puisque 2h après étaient toujours en « évanouissement »

            Les contrails se dissippent en 1/4h

            Puisque vous réfutez les chemtrails, peut être êtes vous du sérail et il serait interessant de connaitre les raisons qui en France relèvent de l’omerta alors que des pilotes américains attestent de la réalité des chemtrails, les ayant eux-mêmes dispersés

            Cet acharnement des services civils et mliltaires pour essayer de nous faire passer des vessies pour des lanternes finit par être RIDICULE

            Arrêtez de nous prendre pour des imbéciles

            Aux Etats des populations se sont groupées pour analyser les ols après passage de chemtrails et les relevés sont « effrayants »

            Des plaintes sont déposées à Bruxelles -voir vidéo ci-dessous :

            http://www.dailymotion.com/video/xcxu7k_chemtrails-a-la-commission-europen_news



          • Hijack Hijack 20 août 2010 12:12

            Pas spécialiste du tout, mais il me semblait bien que ce que certains pensent être des chemtrails ne sont que de la condensaiton, de fines goutelettes d’eau ...
            Le post parlant des chemtrails (terme jamais entendu d’ailleurs) m’avait inquiété, et le tien me rassure, nous rassure.


          • liberta 20 août 2010 12:15

            @ hijack

            je vous invite à aller sur le site ----chemtrails-France.com et aussi à lever lever les yeux et chercher à comprendre la différence entre contrails et chemtrails


          • Halman Halman 20 août 2010 16:12

            Mais Liberta, c’est vous qu’on prend pour des imbéciles.

            Je vous répète qu’en haute altitude les trainées de condensations peuvent rester des heures et former des cirrus.

            Et non les trainées de condensations ne partent pas en un quart d’heure.

            Regarder bien en l’air, vous en verrez qui se diluent en quelques secondes derrière l’avion.


          • Cogno2 20 août 2010 16:15

            Arrêtez de nous prendre pour des imbéciles

            C’est réciproque !
            Qu’avez vous comme explication rationnelle à fournir ? Absolument rien.


          • maow maow 20 août 2010 20:06

            Halman : Les trainées de condensation ne dépendraient que de l’altitude ?

            Je ne pense pas non plus que beaucoup de gens regardent en l’air (ni même autour d’eux), comme je ne pense pas que beaucoup de gens soient curieux de comprendre comment les choses fonctionnent.

            Je regarde souvent le ciel, et je suis curieux.

            J’ai déjà remarqué à 1 journée de différence et à la même heure, à Paris, dans la même rue, en regardant dans le même sens, et habillé de la même manière (non là je rigole ^^), un jour avec le ciel très largement recouvert de trainées de condensation, et le jour suivant absolument aucune (ciel bleu uni) ; j’ai pris deux photos de ces deux ciels. Pourtant, les avions volaient sûrement à la même altitude, et le traffic aérien était probablement plus important (à vérifier) le 2° jour (sans aucune trainée), un lundi, alors que le ciel du dimanche était donc recouvert de trainées.

            N’y-a t’il pas d’autres facteurs ? (pression athmosphérique, etc) Je ne pense pas que l’écart de température entre ces deux journées était énorme. Deux journées de beau temps sans nuages. Mais il faisait sûrement un peu moins chaud le dimanche, mais entre un écart possible de quelques degrés, et l’écart entre une haute et une basse altitude, ce n’est pas la même plage de valeurs...


          • Croa Croa 20 août 2010 22:55

            à Cogno2 :
            « Qu’avez vous comme explication rationnelle à fournir ? Absolument rien. »

            Pour qu’il y ait des traînées de condensation il faut qu’il y ait surfusion, c’est à dire une température inférieure au point de rosé dans un air très propre empêchant toute fixation des condensats potentiels, ce qui est le cas au dessus d’une inversion de subsidence, conditions classiques à hautes altitudes en situation anticyclonique. Les avions qui passent servent donc de catalyseurs. Il est un peu abusif d’assimiler ces traînées à des cirrus mais ce n’est pas complètement faux. Elles peuvent subsister assez longtemps.

            Des traînées de condensations peuvent aussi apparaître à basse altitude alors qu’il n’y a pas surfusion mais une forte humidité à la limite d’une condensation. En ce cas les traînées apparaissent aux extrémités créant des dépressions dynamiques. Mais ces traînées là sont fugaces et s’évanouissent très vite.


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 août 2010 01:25

            @ HALMAN 


            Pourquoi arrêterait-on de nous prendre pour des imbéciles, alors que nous n’’avons encore posé aucun des gestes qui permettraient de penser que collectivement nous n’en sommes pas ?




          • Martin D 20 août 2010 11:35

            je ne souscris absolument pas à cette vision de notre monde...l’Occident vis au-dessus de ses moyens.....ce n’est pas le cas des pays non-occidentaux...

            plusieurs scientifiques ont affirmé que la terre était capable de nourrir 12 000 000 000 d’individus SI LES RICHESSES naturelles étaient naturellement distribués, cad, si certains individus n’accaparaient pas les richesses à eux seul, et que par conséquent, les individus ne vivaient pas au-dessus de leurs moyens.

            il faut supprimer définitivement le crédit, c’est ça qui empoisonne le monde et le fait courir à sa perte inéluctable !


            • Coopain des bois Coopain des bois 20 août 2010 12:03

              Nous nous sommes mal compris, ou bien je me suis très mal expliqué. Je suis entièrement d’accord avec vous sur la responsabilité première des pays occidentaux, et sur le fait que la terre serait capable de nourrir 12 milliards de personnes.
              Mais le problème est qu’au lieu de réguler notre mode de vie, les occidentaux étendent leur prédation sur les pays non occidentaux, ce qui n’améliore pas en général les conditions d’existence des populations, mais donne à une élite interface de cette prédation de pouvoir enter dans le club des boulimiques de la planète.
              Je connais en particulier le cas du maghreb, où pendant que la population souffre d’énormes problèmes sanitaires, les gouvernants investissent dans des lignes ferroviaires à grande vitesse qui seront pour eux un éternel gouffre financier et énergétique vu le coût énergétique et financier de gestion de ces lignes accessibles aux occidentaux et à une petite élite occidentalisée.


            • rastapopulo rastapopulo 20 août 2010 12:17

              Le crédit est un formidable outil de développement si il est (sans intérêts) pour des projets publiques à long terme que donc les nations, et donc les citoyens, retrouvent leur mots à dire.


            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 20 août 2010 13:19

              « la terre était capable de nourrir 12 000 000 000 d’individus » soit, mais les étasuniens mangent comme quatre, la moitié de la nourriture est perdue, jetée, ou finit comme engrais, et plus de la moitié sert à nourrir 20.000.000.000 d’animaux d’élevage...faites le compte, il n’y en aura pas pour tout le monde si l’on ne change rien.


            • Croa Croa 20 août 2010 23:09

              à Martin,
              Tu n’as pas comprit les propos de l’auteur qui au fond pense pareil coté constat.

              Sur le crédit tu as raison, c’est bien la cause profonde quoique ce soit plutôt l’usure, plus exactement parce que c’est le sang de la déesse Croissance. Mais ce n’est pas le sujet ici où il est plus question du bilan que des causes.


            • manusan 20 août 2010 11:41

              Le système va commencer à s’auto-réguler autour de 2030-2050. C’est quoi une auto-régulation à ce niveau ? c’est une diminution rapide de la population humain (entre 30 et 50% du total) pour la simple raison que le quota-alimentaire mondial baisse. Et la technologie ne peux rien y changer, elle ne peut que retarder l’échéance de quelques années.

              Quelles civilisations s’en sortiront mieux ? celle qui auront commencé à se restructurer socialement et économiquement dés aujourd’hui, celles qui contrôleront leur ressource d’eau et leurs céréales.

              Le club de Rome avait déjà analysé le phénomène en 1972, on en est à la moitié du chemin et on a rien fait.

              http://www.manicore.com/documentation/club_rome.html


              • rastapopulo rastapopulo 20 août 2010 12:12

                Et la technologie ne peux rien y changer,

                Débile ! irriguer le Sahel (exemple extrême) est possible techniquement alors s’occuper d’irriguer des terres déjà arable serait impossible ?????????????????????????????????????????

                Le club de Rome avait déjà analysé le phénomène en 1972,

                La ploutocratie a décidé que c’était fini d’investir dans les infrastructures et le développement (disparition du crédit sans intérêts publique pour les projet à long terme, privatisation anti-nation, malthusianisme,...) parce que c’est mal dans un sens quasi-religieux de l’homme nuisible et eux sont une référence pour considérer l’avenir des hommes, en ce compris ceux qui polluent 100xmoins que nous et dont la population se stabiliserait naturellement par élévation du niveau de vie. C’est une blague ? même pas.

                 De quel droit appliquer nos erreurs à leur développement pour le leur interdire ? C’est injustifiable. Soit nous les aidons par partage de technologie, soit nous les laissons décider (mais le manque de système de crédit pro-nation impose déjà l’empire privatisé du court terme qui permet ce fatalisme à 2 balles).

                C’est vraiment le serpent qui se mort la queue. J’ai raison parce que j’ai tord. 


              • manusan 20 août 2010 12:43

                Le Sahel est irrigué en grande partie avec des réserves d’eau datant de millions d’années non renouvelées par la pluie. Quand il y a plus d’eau, tu fais quoi ?


              • rastapopulo rastapopulo 20 août 2010 12:55

                Là où est l’eau, tu construis des canaux de récupération comme chez nous avant la politique de désengagent des investissement des 30 glorieuses.

                http://www.solidariteetprogres.org/article6873.html
                http://www.solidariteetprogres.org/article6906.html

                II - Le Projet Transaqua : une idée pour le Sahel

                Le Projet Transaqua pour l’aménagement du bassin du Congo - a été proposé pour la première fois en 1990 par Bonifica, la société de travaux publics du conglomérat d’Etat italien IRI, et à nouveau en 1994. Ce projet, qui prévoit un canal allant du Kivu à la République centre-africaine, où il rejoindrait le Chari pour alimenter le lac Tchad, aurait complètement changé les conditions politiques et économiques de la région.

                http://www.solidariteetprogres.org/article3629.html

                Là où n’est pas l’eau, tu desale !

                plus logique n’est pas possible.


              • manusan 20 août 2010 13:37

                Vous n’avez pas l’air vraiment au courant de l’énergie nécessaire pour desaler l’eau de mer.

                80% des habitants de la planète vive à moins de 500 km des cotes, si desaler était si simple et peu couteux, on ne parlerait même pas de guerres de l’eau.


              • aberlainnard 20 août 2010 15:10

                Manusan

                Coopain des bois aborde le sujet de la décroissance dont la nécessité est généralement mal comprise tout simplement parce que les données du problème sont trop souvent méconnues Souvent aussi, l’aspect systémique ainsi que les ordres de grandeur et du rapport au temps sont négligés ou simplement ignorés.

                Vous faites référence au site de Jean Marc Jancovici

                ( http://www.manicore.com/index.html )

                et cela me paraît essentiel pour comprendre le concept de décroissance qui nous sera imposée dans les faits si elle n’est pas choisie et maîtrisée par nous autres humains.

                Ce site devrait être connu de tous, pour pouvoir comprendre les enjeux de ces prochaines décennies.

                Les lecteurs d’AGORAVOX devraient tous, au minimum, consacrer 1h40 de leur temps et voir et revoir activement la vidéo d’une conférence donnée par Jean Marc Jancovici aux cadres dirigeants de SPIE le 27 mars 2008 dont il existe :

                une version française (soyez patients ; le chargement du fichier est un peu long avant la vidéo)  

                une version anglaise

                 

                Cette conférence est, en tous points, remarquable.


              • rastapopulo rastapopulo 20 août 2010 18:06

                Vous n’avez pas l’air vraiment au courant de l’énergie nécessaire pour desaler l’eau de mer

                C’est évidement là où le nucléaire serait bien utile et ce que nous interdit l’écologie anglosaxonne des milliardaires Goldsmith Strong et Gore, étant bien compris que les réacteur à thorium seront moins énergivore, que la transmutation sera là dans 30 ans (donc stockage réversible obligatoire contre l’avis des groupes privatisé qui choisissent l’enfouissement moins coûteux qui ruine l’image du nucléaire) et que la fusion inertielle (par laser Hyper et non magnétique comme ITER) sera testé dans 40 ans, donc utilisé dans 70 ans.

                Restera à avoir une agriculture moins polluante et zéro rejet dans les océans, mais ça ce n’est toujours pas l’objectif actuel, nucléaire ou pas, la volonté européenne est de laisser tomber l’agriculture dans la libre concurrence et donc dans le dumping environnementale. 


              • Yvance77 20 août 2010 11:47

                Salut,

                Bon petit post.

                Mais ce qui est surtout passé par perte et profit, ou alors que l’on cache comme un maladie honteuse c’est la « démographie »

                Nous sommes tout simplement trop. Le point semble être dépassé ou en passe.

                Tous les continents ... toutes les espéces humaines doivent très vite faire quelque chose pour endiguer ce flot humanoïde. 
                Que la Chine et l’Inde soit à des tels niveaux et tout bonnement stupide et criminel pour la chaine écologique.

                Nous oublions trop souvent que nous ne sommes qu’un maillon du chainage terrestre. En fragilisant celui-ci c’est à toute une série de catastrophe à laquelle nous devons nous résoudre.

                Il n’y a aucune raison valable à poursuivre dans cette voie de « sur-population ».

                Et en cela les « réligions » sont génocidaires, car elles ne favorisent pas ce qui devrait être une prise urgente de conscience.

                A peluche


                • rastapopulo rastapopulo 20 août 2010 12:14

                  Et toi tu oublie que la démographie est la justice social.


                • Coopain des bois Coopain des bois 20 août 2010 12:16

                  A priori, la planète serait capable de faire vivre sans problème 12 milliards de personnes. Nous ne sommes pas trop nombreux, mais peut-être trop « cons » pour changer nos modes de vie, et nous organiser de manière écocitoyenne et solidaire.


                • rastapopulo rastapopulo 20 août 2010 13:04

                  Faudrait déja redevenir citoyen, donc une nation avec des frontières pour défendre ses minima sociaux et environnementaux pour niveler par le haut, notamment par le partage de technologie entre nation, donc entre citoyen de différentes nations mais aussi en appliquant une taxe à l’import de produit qui n’ont pas les mêmes minima sociaux et environnementaux.

                  Tout le mouvement d’écologie anglosaxonne est une vaste blague ! Combien réclame du protectionisme contre le dumping environnementale ? Personne, tous noyé que nous sommes dans le délire mondialiste malthusien des aristocrates anglais qui pensait déjà comme ça il y a 200 ans et lors de la guerre sécession entre le sud esclavagiste pour les inégalité « naturelle » et le free trade (cotton/vétements/esclave/épice/opium) soutenu par les anglosaxons contre le nord industrielle anti-impérialiste.


                • Yvance77 20 août 2010 13:07

                  Bonjour,

                  D’accord avec vous pour le trop « con ».

                  Mais pouvez-vous me dire en quoi ce serait mieux à 12 milliards ? On y gagnerait quoi de plus ?

                  Cela entrainerait de facto, une augmentation, de certaines ressources qui s’épuisent petit à petit et ce, même si on excerce un bon contrôle.

                  On veut agir à l’infini dans une structure finie. En ceci c’est idiot.

                  A peluche


                • Coopain des bois Coopain des bois 20 août 2010 14:28

                  D’accord avec vous. C’était juste pour indiquer une marge.


                • Cogno2 20 août 2010 16:19

                  Nous ne sommes pas trop nombreux, mais peut-être trop « cons » pour changer nos modes de vie, et nous organiser de manière écocitoyenne et solidaire.

                  Si, nous somme trop nombreux pour faire ce que vous dites.
                  Quand on vois les limitation neuronales de certains êtres humain, vous en trouverez toujours pour vous dire que tout va bien, qu’on trouvera une solution, puisqu’on trouve toujours une solution.
                  Peu de gens ont l’honnêteté de se demander si l’aventure humaine peut échouer, tellement enfermés dans leur certitudes, incapable de réaliser que se baser sur le passé pour analyser des condition présentes est un non sens en terme de raisonnement.
                  Et ceux, la, il va vous falloir leur imposer leur survie par la force.... je me dis qu’il faudrait les laisser crever dans leur merde, si c’était possible.


                • Micheton 20 août 2010 16:59

                  C’est bien dommage qu’on en arrive à penser comme cela, mais nous sommes bien obligés de penser comme vous Cogno2, en tout cas moi je vous suis parfaitement et je plusse ...


                • Croa Croa 20 août 2010 23:27

                  « Que la Chine et l’Inde soit à des tels niveaux et tout bonnement stupide et criminel pour la chaine écologique. »

                   smiley Modère tes propos ! smiley

                  Au moins pour la Chine qui a réussi l’exploit de stopper à terme sa croissance démographique ! Preuve qu’ils ne sont pas si cons que ça. Les criminels, eux, seraient à rechercher plutôt en occident puisqu’en accaparant les ressources, ils condamnent nombre de leurs semblables ayant eu la malchance de naître ailleur !
                   

                  (« à terme » parce que les enfants nés doivent vivre leur vie avant que la tendance s’inverse et dans l’attente la croissance continue.)


                • Thorgal 20 août 2010 12:09

                  [mode cynique]
                  supprimons les pays « riches », ca devrait faire l’affaire.
                  [/mode cynique]


                  • Hijack Hijack 20 août 2010 12:16

                    Malheureusement, bcp de pays pauvres deviendraient riches et si ça se trouve, ils feraient encore pire... Ils ne sont pas pauvres par choix ... et s’ils avaient le choix ils choisiraient d’être riches y compris richesses avec ses dégâts.

                    Cela étant, perso j’aurai préféré un monde sauvage vivant de la nature et avec la nature ... plus de voitures dans les villes ni aucun autre moteur à essence, tout le monde roulerait électrique, à cheval ou à vélo. Et ceux qui souhaitent vivre dans les bois qu’on leur facilite la chose.
                    Je sais, je rêve ...


                  • Pelmato 20 août 2010 14:08

                    Oui souvent les gens frustrée par la pauvreté dans leur pays d’origine… achètent en France de façon compulsive. J’ai pus remarquer ça… Ainsi l’écran, plat ou le frigo américain leur deviens indispensable. Ils oublient d’où ils viennent (pour ceux que j’ai connu du maghreb).
                    La où ils étaient avant, ils n’avaient pas tout ça mais ils avaient autre chose… comme le lien social, ou une nourriture provenant souvent de l’échange bien plus seine et dénué de toute pollution aux pesticides… Ça fait pas tout c’est sure mais ce sont pourtant des valeurs qu’ils ne peuvent plus voire une fois en occident car aveuglés par l’étourdissement de la profusion des biens matériel d’ici de pays qu’ils admirent depuis toujours…


                  • Pelmato 20 août 2010 16:07

                    Nous ferions sans doute la même chose !

                    En tout cas il faut a tout prix désacraliser notre modèle de vie à l’occidental.


                  • kitamissa kitamissa 20 août 2010 18:41

                    ah oui ? et l’électricité on la produit comment ? même le vélo,on le fabrique comment ?


                  • Yoann Yoann 22 août 2010 11:00

                    « En tout cas il faut a tout prix désacraliser notre modèle de vie à l’occidental. »

                    Entièrement d’accord mais comment faire vu que 90% de cette propagande passe par la télé ?


                  • pallas 20 août 2010 12:20

                    En 1970 «  »« Le Conseil de Rome »«  »« , visionnaire, avait rédigé un rapport qui disait que dans les années 2000, l’humanité serai dans le »«  »Mur«  »«  »« .

                    Le Conseil de Rome, constitué de Scientifiques, Politiques, Philosophes, avait vu juste, les individus constituant ce Groupement, furent traité de moins que rien, de pessimistes.

                    Il est vrai que la Génération 68 sont Créneau »«  »Jouir Sans Entrave«  »«  », ainsi que «  »«  »d’Interdit d’interdire«  »«  »« , trouvait que le Conseil de Rome était composé de demeurer mentaux.

                    Preferent les Bernard Tapie, les Cohn Bendit, ainsi que les BHL et consort, tellement mieux pour cette Génération de Loosers.

                    Donc au final, nous nous retrouvons sur une Planete qui est au bord de la Mort, totalement détruite.

                    Le Jouir Sans Entrave le Slogan de la Génération 68, Attila le Huns dans toute ça splendeur, la Horde a détruit le monde en coppulant, faisant la fete, ce pensant »«  »« L’ultime Génération »«  »«  »".

                    Voila le résultat de cette pitoyable Génération qui a ouvert les portes de l’Enfer.


                    La Terre est devenu une Vulgaire Décharge Public.


                    • rastapopulo rastapopulo 20 août 2010 13:10

                      Si elle est une décharge, c’est parce qu’au lieu d’agir de manière citoyenne (=nationalement !!!) sur les déchets ménagers quotidien en milliard de tonnes et montrer un exemple concret, applicable à tous, il faut absolument être anti-nucléaire pour des énergie impayable (= charbon pour les reste du monde) et anti-industrie (donc pro-finance privatisé et délocalisation). 

                      1° les déchets ménagers
                      2° les rejets polluants (agriculture, industrie,...) = protectionisme sinon le dumping empêchera tout.


                    • Hijack Hijack 20 août 2010 12:20

                      Rectif post précédent :

                      Malheureusement, bcp de pays pauvres deviendraient riches

                      Il fallait lire :

                      Malheureusement, si bcp de pays pauvres deviendraient riches ...


                      • Rudolph 20 août 2010 16:42

                        délirant ceux qui semblent appeler de leurs voeux la décroissance ...
                        allez y vous baigner tout nu dans la mare. Je suis sûr qu’il y a plein d’endroits sur Terre où c’est possible. Faîtes-le. Ah mais zut, mes enfants sont scolarisés, ma femme travaille, tous mes amis sont heureux de faire partie de la civilisation sauf moi donc je reste c’est ça ?

                        Moi ce qui me fait rêver c’est le progrès, la grande rencontre entre les civilisations (un LGV entre l’europe et l’asie serait une excellente chose) et que le virus humain se propage jusqu’à d’autres planètes s’il le faut.

                        Science fiction ? Avec les loosers de la décroissance carrément. Parce que croissance c’est pas produire des cannettes de coca ou des produits financiers à haut risque bien sûr. Ce serait revivre un siècle des lumières car je peux vous dire que l’on en a encore des zones d’ombres. Il faut tuer le dieu marché : vous avez pu le constater la france est un pays très religieux concernant la finance et tous ceux qui ne pas pas écolo-facho iront en enfer comme c’est représenté sur les églises, rejeté de l’eden car ayant croqué dans la pomme nucléaire. En tous cas, la science a un chemin toujours plus long plus on découvre.
                        Sacrés d’intégristes de mes deux que nombres d’entre vous semblent être. Ils s’en moquent que d’autres pays aient des besoins cruciaux de développement, nous on a ce qu’il faut, on s’est cultivé, on a voyagé et découvert le monde, on a plus que ça à foutre que de se retirer dans une maison de campagne, c’est facile ça ! Vous seriez nés dans la campagne vous auriez ptet eu envie de faire le chemin inverse mais bon, vous êtes sûrement les plus malins.

                        Enfin, le monde ne n’arrêtera pas de tourner avec les loosers qui vantent les mérites de la décroissance et nos dirigeants qui font déjà ce que vous dîtes (c’est bon, elle est très touchée notre industrie, elle hurle à la mort, vous êtes contents). Les Chinois prendront le relais et c’est tout. Vous pouvez tous crever à poil dans la nature, ils s’en moqueront éperduement.


                        • foufouille foufouille 20 août 2010 18:03

                          pour info
                          dans tous les pays faut des papiers en regle
                          meme si tu es blanc
                          madagascar = 1000€ tous lesmois pour etre residant


                        • Rudolph 20 août 2010 16:49

                          et quant au titre de l’article, Malthus prédisait aussi la fin du monde au delà de 800 millions d’habitants : il fesait ses prévisions à partir du nombre de forêt à couper pour pallier à nos besoins énergétiques ! Mais ce con ne pouvait s’imaginer de quoi le futur allait être fait et que cela allait être bien plus dur à prévoir avec le progrès technologique ! Mais qu’importe, autant proclamer une chute démographique et que parmi les 800 millions, que ceux ci soient tous blancs et préférablement anglo-saxons !

                          Je propose à tous ceux qui se prennent pour des virus de se suicider. Ou on va buter ceux que l’on estime être trop nombreux dans leur pays ! Ou on va créer un virus qui va se propager bien plus vite dans les pays pauvres et où la natalité est nécessairement plus élevée, comme ça la maladie est ciblée ! On atomise toutes les aglomérations à plus de 20 millions d’habitants ! C’est nous les meilleurs ! Nous on fait pas chier on n’est pas nombreux ! On est écolos on est des gens BIEN ! C’est nous qui devons subsiter suite à la « traite » démographique pour assénir notre belle planète !


                          • AlLusion allusion 20 août 2010 17:03

                            @L’auteur,
                             Merci de rappeler les échéances. je me rappelle, en effet, c’était en septembre l’année passée.
                             J’aimerais avoir les courbes depuis 1987, pour voir s’il y a accélération ou décélération lente.
                             Si vous les avez, je suis acquéreur.
                             La consommation a probablement diminué chez les pays dit riches et augmenté chez les autres. Le pouvoir d’achat en vase communicants est évidemment à l’origine.
                             Produire à fonds perdus, ça ne marche pas longtemps.
                             Il faudra leur dire, comme dit la chanson.
                             
                             


                            • aberlainnard 20 août 2010 19:08

                              Rudolph

                               

                              Il faudrait définir mieux les concepts de croissance et de décroissance.

                              Il y a tellement de malentendus sur ces mots.

                              Faut pas rêver, Rudolph !

                              Si croissance signifie produire plus pour satisfaire les besoins de tous les habitants de la planète au niveau actuel des Européens ou des Américains, alors je ne voudrais pas être chef de projet avec un tel objectif.

                              Les Chinois ne prendront pas la relève très longtemps. À terme, tout autant que nous, ils courent à l’échec.

                              Les ressources en énergie et en matières premières disponibles ne seront tout simplement pas suffisantes, quoique nous fassions, pour généraliser et perpétuer notre système de production et de consommation tel que nous le connaissons aujourd’hui.

                              Il faudra de toutes façons nous y prendre autrement.

                              Oublions les termes de croissance et de décroissance trop liés à une vision quantitative des choses et travaillons à définir un nouveau mode de développement systémique viable.

                              Et pour comprendre les contraintes auxquelles le monde est confronté, je vous invite à prendre 1h40 de votre temps pour voir cette vidéo qui me semble donner des éléments essentiels pour se faire une opinion réaliste des enjeux de ces prochaines décennies.

                               http://storage02.brainsonic.com/customers2/entrecom/20080227_Spie/session_1 _fr_new/files/index.html

                              (soyez patients ; le chargement du fichier est un peu long avant la vidéo)


                              • Rémi Manso Manso 20 août 2010 21:29

                                Assez d’accord avec Mathis Wackernagel (Global Footprint Network). Pour inverser la tendance, il n’y a qu’une solution, « arriver à ce que la population mondiale commence à décroître ».
                                A ceci près que cette solution ne suffira pas, il faudra aussi que les pays riches diminuent drastiquement leur consommation et leur pollution.
                                En ce qui concerne le premier objectif de stabilisation (dans un premier temps) de la population mondiale, on ne peut que citer l’initiative de Démographie Responsable concernant le lancement de la pétition en faveur de la gratuité de la contraception dans le monde qui a déjà recuielli 2330 signatures à ce jour...


                                • Croa Croa 20 août 2010 23:33

                                  « il faudra aussi que les pays riches diminuent drastiquement leur consommation »

                                  NON, il faudra surtout que les pays riches diminuent drastiquement leur consommation !


                                • joletaxi 20 août 2010 22:13

                                  tiens, oh merveille, il y en a tout de même un qui a deux neurones qui fonctionnent.

                                  Rudolph a dit l’essentiel,il aurait pu dire que la protection de l’environnement est une affaire de riches, que les gens qui se demandent ce qu’ils vont bouffer demain, n’en on rien à foutre ,et que pour devenir un peu plus riche, il n’y a qu’une recette, se développer.
                                  Que les ressources que nous considérons comme essentielles maintenant ne vaudront sans doute pas un clou dans le monde de demain,car nous n’avons aucune idée de ce que sera ce monde dans 50 ans.
                                  parler de décroissance est le discours le plus idiot que l’on puisse proposer,dans un monde où les sauts technologiques s’accélèrent à toute vitesse.Vivre dans la nature est un combat,et il est facile de rêver derrière un ordinateur.Et cultiver son jardinet,aller chercher son pain à vélo, cela ne change pas grand chose à la situation des peuples africains qui se tapent 10 bornes pour aller chercher de l’eau de mauvaise qualité.
                                  Ils rêvent eux d’avoir ce que nous ne remarquons même pas, un robinet et une prise de courant.Alors, allez vivre vos rêves de décroissance chez ces gens, expliquez leur qu’ils ont découvert la seule voie d’avenir et lâchez- nous les baskets avec vos discours bien-pensants de petits bourgeois.


                                  • Radix Radix 22 août 2010 20:08

                                    Bonjour Joletaxi

                                    Entièrement d’accord avec ton post, ceux qui parle aujourd’hui de revenir au « bon sauvage » de Jean-Jacques sont des incurables idiots qui ne sauraient même pas allumé un feu avec des allumettes !

                                    Radix


                                  • Croa Croa 20 août 2010 23:49

                                    Je suis d’accord avec l’auteur sauf sur un point : Les LGV ne représentent pas les pires projets. Tout juste doit-t-on critiquer certains choix en terme de solutions.

                                    Le développement du low-cost, en plus de détruire les finances de la SNCF(en dessous de la Loire plus personne n’aurait l’idée de prendre le train pour aller à Londres !) est notamment bien plus grave en termes d’impact sur l’environnement que les TGV, lesquels sont justement des alternatives à l’automobile et au gros avion.


                                    • Le péripate Le péripate 20 août 2010 23:54

                                      Certains trouveront qu’une simple trainée dans le ciel a bien moins d’impact sur l’environnement que des centaines de kilomètres de rails spéciaux qui coupent le pays en deux et que des gares en pleine campagne. Mais c’est certainement une erreur d’appréciation, n’est-ce pas ?


                                    • Croa Croa 21 août 2010 08:54

                                      Les traînées sont un exemple de faux problème comme expliqué plus haut.

                                      La nuisance aérienne est autre. Elle tient à sa participation au réchauffement climatique et c’est donc essentiellement celle dûe au CO2 à laquelle je pense parce que les gros avions ont une consommation énorme, voire folle ! Accessoirement les effluents des réacteurs sont également un problème mais secondaire. Le low-cost constitue une incitation à la croissance de ce problème, et la promotion qui en est faite est totalement irresponsable ! smiley


                                    • joletaxi 21 août 2010 10:49

                                      Encore faut-il croire en un réchauffement climatique catastrophique causé par l’homme, et çà, c’est encore loin d’être démontré.

                                      De plus les avions modernes consomment moins par passager/kms, d’équivalent énergie que les TGV.Le cas français est particulier, en ce sens que l’électricité est principalement d’origine nucléaire, ce qui n’est pas le cas des autres pays.
                                      Ne parlons même pas de l’impact CO2 de la mise en place de l’infrastructure et de son coût exorbitant.
                                      Et dans un baril de pétrole,que je sache, on extrait tout une série de produits, dans des proportions peu élastiques.Supprimer l’avion,et on se retrouvera avec des stocks de kérosène, que l’on brulera sans doute dans les centrales(notre politique,tout gasoil,oblige les raffineries à exporter l’essence vers les USA, qui fort heureusement sont demandeurs)

                                      Malheureusement, on doit bien constater que toutes les mesures prises qui ne prennent pas en compte les coûts, sont vouées à l’échec.Exemple parmi d’autres, les éoliennes UK payées pour ne pas produire, ou les gestionnaires de réseau allemands contraints de payer cher pour évacuer le courant indésirable de ces mêmes éoliennes.

                                      Mais si cela sauve la terre, alors, rien n’est trop cher

                                    • lenainbleu lenainbleu 21 août 2010 14:43

                                      Ne pensez-vous pas qu’aux différentes époques, c’est bien le lowcostage qui a libéré les hommes de l’autarcisme et donc du repli sur sa propre culture ?

                                      (sans parler de la possibilité d’accès à de nouvelles ressources grâce aux coûts de transports plus faibles).


                                    • Croa Croa 22 août 2010 09:18

                                      à joletaxi :

                                      Non seulement c’est démontré depuis longtemps mais aujourd’hui ça se voit à l’oeil nu. Sachant qu’il n’y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, passons... !

                                      Les raffineries ont la faculté de produire plus ou moins de tel ou tel sous-produit du pétrole. Par ailleurs le kérosène est très proche du gazole (Les petits avions à moteur diesel consomment du jetA1 car le gazole n’existe pas sur les aérodromes) ainsi que du fuel domestique, ce dernier produit étant de moins en moins utilisé au profit du gaz pour chauffer les maisons.

                                      Je présume que les anglais n’ont plus assez de production électrique directement gérée par le principal exploitant également régulateur. Nous commettons la même erreur avec EDF qui serait bien inspiré de mettre en place ses propres champs d’éoliennes.

                                       smiley Merci pour cette info là !


                                      Au Nain bleu :

                                      Je ne te suis pas du tout !

                                      L’autarcie c’est la liberté au contraire. Retrouver notre autonomie sera la gajeure du XXIe siècle (enfin... j’espère !) L’automobile devait libérer l’homme mais elle l’a asservie. Le low-cost ne fera pas mieux !


                                    • joletaxi 22 août 2010 10:25

                                      Démontré ???

                                      pour démontrer une théorie,il faut pouvoir la tester,expérimentalement,et comme nous n’avons pas une seconde terre pour mener des expériences cela me paraît difficile.
                                      Cela se voit ?? moi je ne vois rien de particulier.le niveau des mers, cela commence à se savoir ne bouge pas depuis 30 ans, les t° des océans varient aussi depuis 30 ans autour de la même valeur, la masse globale d’englacement ne montre pas de tendance,la teneur en vapeur d’eau de la troposhère n’a pas augmenté, elle a même diminué sous les tropiques, en contradiction avec les modèles, je pourrais multiplier les exemples.
                                      Mais il y a une chose qui personnellement me laisse« sur le c... »
                                      dernièrement, R. Spencer, une pointure en climatologie, s’est amusé sur son blog à proposer des petites expériences,concernant les phénomènes radiatifs,et il a recueilli une masse énorme de commentaires allant dans les sens les plus divers,venant parfois de collègues, cela a suscité de nombreux articles, pour et contre,bref un véritable « bus » sur un sujet qui est au coeur même du problème.De tout cela je retiens, que le mécanisme de base est contesté,alors qu’il pourrait être une fois pour toute démontré au prix d’une expérience finalement peu onéreuse,et que l’on nous rebat les oreilles avec un consensus.Hilarant !!!

                                      Concernant les éoliennes UK, vous n’avez pas compris le problème.L’Angleterre est très mal connectée au réseau continental, ils n’ont donc pas l’occasion de vendre(en payant grassement comme les allemands) le courant excédentaire qui est injecté sur leur réseau vu l’obligation d’achat de tout le courant généré par les éoliennes en toutes circonstances,alors ils les débranchent mais continuent à payer le courant fictivement généré.

                                      Chouette la vie non ?

                                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 21 août 2010 11:15

                                      Surproduction et gaspillage criminels ont fini par créer cette situation.

                                      La « civilisation occidentale » a entrainé le monde vers la faillite. 

                                      Trois siècles d’industrialisation à outrance, trois siècles de la culture de l’individualisme et de la consommation sans retenue, trois siècle d’endoctrinemnt (appuyé par la propagande et les guerres) des populaces mondiales vers une assimilation totale aux « valeurs occidentales » et voilà...le résultat : un seul mode de vie, avec des pics et des crevasses mais un seul mode vie pour les milliards d’êtres humains !

                                      La diversité des Civilisations et des Cultures et donc d’espérance et de renouveau a foutu le camp, il ne reste que l’homogénéité et l’implacable mondialisation batarde.

                                      Napoléoné avait peur du « réveil de la Chine », il avait réellement peur et c’était « légitime ». Mais il l ne pouvait imaginer un seul instant que la Chine, cette grande civilisation qui avait brillé il y’a des milliers d’années et donné beaucoup de choses à l’humanité, allait s’aligner misérablement sur le mode de vie occidental de fin du monde, quelle perspective polluante pour le genre humain, la Chine historique est aujourd’hui éteinte ! Que reste t-il aujourd’hui du Japon et de la Russie, que sera l’Inde dans quelques années, quelle incommensurable poubelle est déja aujourd’hui l’Afrique ce Continent incroyablement inerte ?


                                      Le « projet européen » est déjà l’idéologie de tous les dépassements : Quel égoïsme mes frères !

                                      Mohammed MADJOUR.


                                      • Will Will 22 août 2010 17:03

                                        If we don’t halt population growth with justice and compassion, it will be done for us by nature, brutally and without pity - and will leave a ravaged world.

                                        Nobel Laureate Dr. Henry W. Kendall

                                        Tout est dit, nous sommes 113 humains de plus chaque minute, et ça s’accélère en permanence.
                                        Quels que soient les dégâts occasionnés par l’homme ou la nature (y compris les guerres et autres actions de frénétique destruction réciproque très à la mode depuis des millénaires...), alors même si nous atteignons les 9 ou 12 milliards d’humains en 2050, nous aurons tellement de mal à seulement survivre que la fin sera scellée.

                                        La nature, la terre, Gaïa, ou quelque soit le nom que nous donnons à la petite boule de matière qui nous supporte, ne pourra plus parvenir à aucune autorégulation systémique, la vie disparaitra sous ses formes les plus connues actuellement, et bon débarras avec l’humanité, qui finira par confirmer l’hypothèse de base du paradoxe de Fermi !

                                        j’ai tenté maintes fois de faire, comme on dit, bouger les choses (lesquelles, comment...) en créant et/ou participant à diverses associations dédiées à l’auto construction, l’habitat respectueux de l’environnement, la culture de produits sans pesticides et le refus de la main mise des semenciers sur une ressource naturelle dévoyée et volée à nous tous....

                                        A force de plus lutter en interne avec (jamais contre) des gens qui ne pensent qu’à leur égo, j’ai préféré abandonner, baisser les bras, ou ce que vous voulez pour égoïstement me consacrer à ma famille et ma petite personne, comme une grande majorité...et je n’en ressent aucune honte ni regret.

                                        Nous paierons le prix de notre inconscience, et peut être les survivants aurons ils la force et la lucidité de redonner un sens à leur existence, celui tout simple d’aimer vivre en harmonie avec notre univers...

                                        Pour ma part, carpe diem.

                                        le compteur de la population mondiale :
                                        http://www.overpopulation.net/

                                        le site de la citation de tête :
                                        http://www.overpopulation.org/


                                        • wiseglow wiseglow 27 septembre 2011 12:57

                                          Je voudrais réagir à votre article « Le jour du dépassement », le « Overshoot day » que je viens de découvrir aujourd’hui en écoutant France Info (d’ailleurs sans mention de la source de cette information.)

                                          Je me pose des questions :Qui finance le « think tank Global Footprint Network » ?

                                          Savez-vous que c’est l’armée américaine le plus grand pollueur au monde, qui produit 750 000 tonnes de déchets toxiques par an ? L’armée américaine est consommateur de 5 à 40 % de métaux divers, les terres et l’espace aérien occupés par l’armée américaine pour l’entraînement ont augmenté de 20 % depuis la 2ème guerre mondiale… Le Pentagon emploie 10 000 personnes avec un budget de 2 milliards/ an qui s’occupent des problèmes légaux suite aux déchets toxiques de l’armée, etc. etc.

                                           Pourquoi il n’y a jamais mention dans les médias de l’impact des militaires sur les ressources naturelles et les pollutions causées non seulement par les guerres,

                                          mais aussi par la préparation des guerres ?

                                          Il est vrai, il faut rechercher pour obtenir des informations sur le « overshoot » pratiqué par l’industrie militaire ! Je joins quelques propositions et liens utiles pour explorer ce « détail » passé sous silence dans les annonces de la part de « Global Footprint Network » et bien d’autres...Malheureusement, je n’ai trouvé que des textes en anglais…

                                          Une excellente lecture :

                                          -Rosalie Bertell, Planet Earth, the latest Weapon of War, 2000 ;

                                          et aussi :

                                          -Michael Renner “Assessing the military’s war on the environment” in “State of the World 1991”,

                                           

                                          -US military and chemical and biological weapons, in : Erhard Geissler (ed.), Biological and Toxin Weapons Today, sipri Stockholm International Peace Research Institute, Oxford University Press, Oxford 1986, 207 p., 74-81.

                                           http://www.envirosecurity.org/ges/inventory/IESPP_I-C_Introduction.pdf, p. 13

                                           un article excellent :

                                          http://www.truth-out.org/war-and-tragedy-commons/1312405464

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès