• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > À bicyclette !

À bicyclette !

Rien qu’aux mollets …

On nous prend pour des gogos montés sur ressorts, prêts à bondir sur la dernière innovation qui permettra d’enrichir quelques marchands et de faire tourner à plein régime la machine infernale qui nous conduit à notre perte. Le vélo électrique est dans cette belle catégorie des illusions factices, des leurres qui sortent du cadre raisonnable en dépit d’apparences flatteuses et d’avantages certains quand on se laisse prendre aux astuces de ses promoteurs.

La bicyclette restera pour moi le côté face de la petite reine tandis que le vélo en sera le côté pile atomique, le revers de la médaille pour un usager qui renonce à la seule traction humaine. Bien sûr, on va me rétorquer qu’avec l’âge, l’inclinaison du sol, la charge de l’engin, la force du vent, l’assistance électrique est une merveilleuse idée. Je ne le nierais pas si le corollaire de la suppléance du mollet ne se dissimulait pas dans les maudites centrales nucléaires qui défigurent notre Loire.

Alors là, vous comprenez mieux que la roue libre vous enferme dans un terrible engrenage. La roue tourne sans effort et l’atome crochu que vous pensez avoir avec la belle nature que vous admirez durant votre balade se transforme en noyau dur de la menace éternelle. Vous vous faites ainsi complices de la mafia nucléaire, prompte à promouvoir le tout électrique sans raisonnement durable.

Et pourquoi donc ? Pour aller plus vite ! Le vélo fera bientôt son tour de France à des moyennes toujours plus rapides. Faites donc comme les forçats de la route, usez de produits dopants pour augmenter vos cadences mais de grâce, n’ayez aucune fuite radioactive avec ces diables d’EDF. Le vélo vous pousse toujours plus vite, vous conduit à mettre des déguisements aux couleurs incertaines et à l’esthétique douteuse tandis que la bicyclette vous accepte tel que vous êtes sans vous prier d’appuyer sur les pédales de manière déraisonnable.

Bientôt, vous allez voir surgir des bornes électriques sur le trajet de la Loire à vélo afin de recharger les accus des stakhanovistes du tourisme, ceux qui doivent aller toujours plus vite et plus loin pour tout voir sans jamais rien regarder. Je pense même que ces bornes arriveront avant les points sanitaires, qui font parfois cruellement défaut sur le parcours. Ce monde marche sur la tête et roule à contre sens.

L’éloge de la lenteur, c’est la bicyclette tandis que le vélo vient se mêler désormais à la course à la destruction de notre planète, prenant depuis peu le relais des autres engins à moteur, grands fossoyeurs de la nature. Repoussez cette perspective, prenez le parti du col de cygne, de la bicyclette élégante et lascive, du guidon droit et de la tenue endimanchée.

Flânez, humez l’air, profitez du paysage, jouissez de l’instant présent y compris en vous égarant en galante compagnie dans quelque fourré bienveillant. Partez de bon matin avec Paulette, admirez sa grâce et sa robe blanche qui flotte au vent. Elle est bien plus attirante que Lucienne, tout en vêtements synthétiques, ajustés au corps et assistée d’un moteur qui vous interdit de lui courir après.

Ne prenez pas par-dessus la jambe cette défense de la bicyclette ! Céder à l’envie de se la couler douce avec le moteur, c’est briser la magie de la Petite Reine tout en rentrant de plain-pied dans un monde sans espoir. Rechargez vos batteries par la seule jubilation de la tranquillité, de l’admiration, de la douce itinérance. La bicyclette doit être jubilatoire et lente, paisible et coquine.

Vous allez voir que bientôt il y aura des contrôles de vitesse pour les cyclistes, électrifiés par le désir d’aller toujours plus vite. Pourquoi céder ainsi à cette folie ? Contentez-vous d’aller le nez au vent, la tête libre, sans ce maudit casque qui vous grime et vous transforme en pilote de course. La bicyclette doit échapper à cette farce, elle n’a pas besoin de rentrer dans cette course effrénée au déguisement sportif bariolé.

Le mollet galbé ou pas, le buste droit, le regard au loin, allez lentement sur les chemins, profitez de l’instant sans vous soucier de la moyenne ni de la distance. Oubliez le compteur, laissez tomber le casque et le cuissard, les maillots publicitaires et les produits énergisants. La bicyclette vous invite à une paresseuse balade, à une tranquille découverte de la nature. Déconnectez-vous et débranchez donc la pile, laissez votre vélo au clou et reprenez votre vieille bicyclette !

Bicyclettement vôtre.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  3.07/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • L'enfoiré L’enfoiré 14 juin 10:48
    Bonjour Nabum,

     Complément « Le vélo du futur »
     Je n’en ai pas encore électique, mais le prochain ... smiley
     Bruxelles n’est pas une ville plate. L’altitude Cent est un sommet, mais autour, les pentes sont multiples.

    • C'est Nabum C’est Nabum 14 juin 13:46

      @L’enfoiré


      Le futur semble ne pas avoir d’avenir

    • Paul Leleu 14 juin 19:25

      @L’enfoiré


      il faudrait aussi supprimer les instruments de musique amplifiés, et les sonos en tout genre... tout ce qui fait du bruit en croyant faire du son... 

      mais que voulez-vous ? il faut que l’industrie bourgeoise écoule sa marchandise. Hors, l’industrie est douée pour la quantité et non pour la qualité. C’est systémique. Le monde bourgeois ne peut engendrer que de la merde, et de la merde en grand nombre. 

      Il lui faut donc construire des marchés pour écouler sa came. Et donc fabriquer des consommateurs. Nous ne pouvons rien contre les vélos électriques, à moins d’exproprier les capitalistes qui nous les fourguent. 

      « Le capitalisme, non seulement produit un objet pour le sujet, mais encore il fabrique un sujet pour l’objet », disait déjà Karl Marx au 19ème siècle. La société de consommation sans cesse étendue, est consubstantielle du capitalisme. Le monde sera toujours plus inhumain, et la poésie n’a aucun avenir. Tant que le Capital existera. 

    • belin 14 juin 20:15

      @Paul Leleu
      Meme sur un sujet comme celui là , il faut que tu ressorte ton idéologie crasseuse , toi on te sauve plus.


    • #Shawford #Shawford 14 juin 11:01

      La « petite » Rainette vous informe au demeurant, grand scribe, qu’elle vient d’ouvrir la boite de Pandore qui contient les 100 pièces détachées de sa conscience devant l’éternel cycle et cirque des particules élémentaires !

      « Elle » s’en va les distribuer de gré ou de force.

      Et pour sûr tout le monde n’ira pas au Tour de France qui commence aujourd’hui à Moscou, même dans la Furtive Agora.

      Comme d’hab, ne prenez même pas la peine de chercher à décrypter mon hermétique verbiage.

      Puisque de toute façon nous nous retrouverons tous les deux dans votre canoë, loin de ce tumulte, ou plutôt de cette farce, aussi pragmatique et tragique qu’elle puisse au premier regard paraître comique et pathétique.

      Bonne journée, berger de mes Étoiles.


      • C'est Nabum C’est Nabum 14 juin 13:46
        @#Shawford

        Quel honneur

      • #Shawford #Shawford 14 juin 13:51

        @C’est Nabum

        Vous avez encore rien ...bu ! (j’amènerai quelques breuvages divins de ma fameuse région, des hauts huppés pas usurpés [rarissimes parmi les rarissimes] pour la forme, comme des petits trésors incognito pour [réchauffer encore si besoin est] le fond de l’âme. smiley


      • Âne-Solo Âne-Solo 14 juin 11:12


        Shawford @shawford

        Shawford a retweeté Emmanuel Macron

        Tu cherches TA queue de Mickey, Saturnin ? Elle est tout prêt 148 kms selon Mappy !


        Emmanuel MacronCompte certifié @EmmanuelMacron

        LIVE | Ils s’engagent pour servir et défendre la France. Cérémonie militaire de baptême de promotion sur la base aérienne 721 de Rochefort-Saint-Agnant.


        Ps : forcément ça va être un peu long en biclou, mais tu peux le faire !! ^^^^^^^


        • Mekissê Mekissê 14 juin 11:17
          Le vélo électrique n’est pas plus nuisible que certain amplificateur électrique d’un certain bavard qui s’écoute....
          Ils se nourrissent tous deux à la même centrale nucléaire.

          • #Shawford #Shawford 14 juin 11:21

            @Mekissê

            Faut encore mieux entendre ça ici que voir le corium dégénèrer à côté !


          • C'est Nabum C’est Nabum 14 juin 13:47
            @Mekissê

            C’est assez rare l’amplification

            Vous déraisonnez par haine

          • Mekissê Mekissê 14 juin 15:33
            @C’est Nabum
            Éprouver de la haine à votre égard relèverait de mes sentiments .....un domaine où vous n’avez pas les moyens d’accéder....
            Vous n’entrez même pas dans la sphère du goût.
            Vous ne sortez jamais du domaine du ridicule .
            .
            La Haine, la vraie est bien au dessus ...bien trop haut pour vous.
            Vous vous exposez si souvent en photo avec votre ampli que vous ne pouvez le nier.
            Ne détournez pas la conversation ....par vos piteuses tentatives .
            C’est tout l’argument pitoyable de votre billet que vous avez par avance ridiculisé.

          • velosolex velosolex 14 juin 11:21

            Je suppose que c’’est davantage le plaisir de faire tourner les manivelles des voyelles et consonnes et d’actionner la sonnette qui vous a fait écrire ce billet...En d’autre terme d’entretenir la tchatche et la polémique au café des sports, où nous arrivions en sueur, après avoir fait des sprints à chaque pancarte..... Elle vous force à durcir le mollet, et de répondre aux attaques. Donc je me ferais l’avocat du diable qui s’habille en vélo électrique. 

             Le velosolex est mon avatar, une sorte de vélo à assistance d’une époque où Robic, le petit champion de poche breton, émerveillait la France de son coup de pédale. 
            Pourtant, je ne pratique que la petite reine, la vraie, l’authentique, et je suis si réactionnaire que j’ai longtemps gardé mes chaussures, avec cales en acier. Je vais tout de même encore assez vite, pour semer les vélos électriques, et fait mes 100 bornes, par monts et plaines. Ce qui me donne la même jubilation qu’à l’époque où je laissais les solex derrière moi, où que je me calais dans la roue d’une mobylette, à la grande fureur de la fille qui était dessus, à la façon du grand duduche de Cabu ! On le voit, le vélo, c’est l’adolescence incarnée. Il ne s’en est jamais autant vendu, avec assistance ou non. Peut être viendra t’il un jour où mes moyens physiques ne me permettront ils plus de me la péter, surtout dans le Finistère pentu où je vis, et où le vélo n’est jamais à l’horizontale
            . Quand les monts d’arrée, se transforment en mont d’arrêt, et qu’on ne peut repasser la route au fer, il faut bien sûr évoluer, car comme disait l’ami Brassens, la loi de la gravitation est dure, mais c’est la loi.

            • C'est Nabum C’est Nabum 14 juin 13:47
              @velosolex

              Je vous en demande pardon

            • ZEN ZEN 14 juin 14:11

              @velosolex

              Bonjour, 
              Je me la pète un peu moins depuis que j’ai eu un petit incident cardiaque détecté par hasard et un séjour de quelques jours branché en clinique. 
              Les 10000 km, ce ne sera pas pour cette année.
              En attendant de meilleurs jours, j’ai acheté un VAE de sport, un coeur auxiliaire de 400w pour soulager ma pompe naturelle, qui s’en trouve mieux.
               Mais j’espère que ce ne n’est que provisoire. Mon vélo de route classique (Biancchi, comme Coppi) m’attend sagement pour reprendre les pentes des collines d’Artois.
              Et vive le vélo ! 

            • velosolex velosolex 14 juin 14:25

              @ZEN
              L’important c’est le cœur qu’on a en tête, mais on ne peut faire c’est vrai sans l’autre. 

              Le vélo est enthousiasmant, mais rien de tel que sa pratique, pour vous apprendre la modestie ! Néanmoins c’est un engin qui ressemble à un animal, avec qui on se prend d’affection, et une mécanique merveilleuse ; de ces objets parfaits et définitifs que l’on ne saurait améliorer que très peu si l’on ne veut pas toucher à son âme. 
              Il n’a finalement pas tant évolué que cela depuis cent ans. Certains reviennent même au pignon fixe, à la recherche de nouvelles sensations. 
              Bianchi ou pas, l’important est ce merveilleux équilibre sur deux roues, et les cheveux, pour ce qu’il nous en reste, au grès du vent

            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 juin 14:28

              @ZEN

              Bonjour. N’oubliez pas que le fantôme de l’abbé Donissan a priorité,aux calvaires et chapelles qui se tiennent aux carrefours d’Artois.


            • velosolex velosolex 14 juin 15:00

              @C’est Nabum
              Tout le plaisir est pour moi. Il y a des polémiques heureuses, comme des compagnons de routes aimables


            • ZEN ZEN 14 juin 16:33

              @Aita Pea Pea

              Bonjour,
              Du côté de Fressin, le Soleil de Satan n’a rien de satanique...

            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 juin 19:40

              @ZEN Je connais par coeur sur le « Manufrance » de mon enfance.


            • velosolex velosolex 15 juin 00:10

              @ZEN
              Apparemment un bien beau pays, que je ne connais pas.

               Cela tient de la Normandie et de la Bretagne, pour tout dire de la Mayenne. En plein et en délié dans me goûts. 

            • Bonjour nabum, le mot "bicyclette est rarement utilisé en Belgique. Trop proche d’une expression typiquement belge : Klette Mariette,....En souvenir de notre MONSIEUR METEO BELGE qui avait toujours le mot pour nous sortir de la grisaille : Le plus fameux étant « A la sainte Clette, l’hiver dit clette Mariette », du pur Jules ! Klette mariette signifiait simplement : voilà, c’est fait. Hélas, cette année, il est à craindre que jules n’aurait pu sortir son bicle et nous annoncer la fin de ce long hiver sans printemps. Mais le plus grand plaisir en notre enfance était de posséder une belle trottinette. Pas celle d’aujourd’ui qui ressemblent plutôt à des casse-ta-gueule-en-sky, pour se donner le genre : je passe entre les gouttes, rien ne me touche n’y ne m’attache,... ça plane pour moi,...). Ma trottinette invitait les amies au voyage : place pour trois, nous tenant par la taille dans la descente du Mont de l’Enclus, il est vrai pour finir le plus souvent dans les ruisseauX.https://www.google.be/imgres?imgurl=https://www.aquaportail.com/pictures1302/ruisseau.jpg&imgrefurl=https://www.aquaportail.com/definition-6826-ruisseau.html&h=600&w=800&tbnid=tMmR2onGJV-IiM :&q=les+ruisseaux&tbnh=160&tbnw=213&usg=__QGV9tp8BbMA7RyObqkDQeSQsxDw%3D&vet=10ahUKEwiG4MfS6dLbAhVHblAKHSrOBp8Q_B0IuAEwFw..i&docid=1giW9ueyKumMpM&itg=1&sa=X&ved=0ahUKEwiG4MfS6dLbAhVHblAKHSrOBp8Q_B0IuAEwFw#h=600&imgdii=tMmR2onGJV-IiM :&tbnh=160&tbnw=213&vet=10ahUKEwiG4MfS6dLbAhVHblAKHSrOBp8Q_B0IuAEwFw..i&w=800


              • L'enfoiré L’enfoiré 14 juin 12:37
                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                La trottinette revient mais elle est aussi électrique.

              • @L’enfoiré


                Pas trop adepte à ce futurisme. Enfant j’étais plutôt : guerre des boutons. Heureusement, je n’aimerais pour rien au monde l’être aujour’dui. https://www.youtube.com/watch?v=yFO3sKpdN4k

              • @L’enfoiré


                Aucune chance de m’émerveiller pour le monde actuel : TOTALEMENT SANS INTERET.

              • L'enfoiré L’enfoiré 14 juin 12:54
                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                Fallait y rester dans le monde d’avant.
                Désolé mais ceux qui (sur)vivent sont ceux qui s’adaptent. smiley

              • @L’enfoiré



                Je m’adapte parfaitement : branchée uniquement sur les îlots qui me conviennent. Des niches de résistance. Et rien ne dit que je ne survivrai pas aux futurs jeunes qui risquent bien de tomber comme des mouches face aux pressions porfessionnelles. Je m’attends clairement à un burn-out généralisé : hôpitaux, écoles, homes. Loin du monde mais pas du tout coupée. 

              • L’

                Archaeopteryx a survécu par rapport aux autres reptiliens parce que des plumes ont poussés sur ses membres, ce qui lui a permis de voir plus loin et de fuir les prédateurs. en plus, ils étaient très beaux. https://www.google.be/search?q=reptile+oiseaux&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwia5r34g9PbAhWKb1AKHUx3CPIQ_AUICigB&biw=1164&bih=612#imgrc=TnB3qYJMFZmvDM :
                aujourd’hui, ous avons régressé au stade : reptilien. Pas plus avancés que le crétacé avec en plus des dinosaures qui nous gouvernent. D’où l’intérêt de jeunes pour Jurassic park.

              • L'enfoiré L’enfoiré 14 juin 13:41
                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                Dans mon « jeune » temps, mon job était en partie d’être vintage et en même temps progressiste, à déterminer la différence entre ce qui était conceptuellement un progrès intéressant et un gadget sans intérêt qui allait remplacer quelque chose d’utile dans une version antérieure..
                Et c’était justement de rendre le plus automatique possible pour éviter ce que vous appelez burnout.
                Comme vous dites, loin du monde mais pas du tout coupé du monde du réel.
                Aujourd’hui, il ne faudra peut-être plus chercher du travail, mais trouver des travaux qui enrichissent l’homme pour lui éviter le boreout qui est l’inverse du burnout..

              • C'est Nabum C’est Nabum 14 juin 13:48
                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                La roue tournera un jour chère Mélusine

              • @L’enfoiré


                j’ai attendu 1998 avant de mettre mes doigts sur un clavier. Bon, je reconnaîs un seul aspect vraiment utile. ne plus devoir courir à la Bibliothèque pour chercher des livres. Mais, j’avais déjà cette envie de lire et me cultiver. ce qui n’est plus le cas de nombreux jeunes aujourd’hui biberonnés à la technologie dès leur plus jeunes âge. Hélas, quand on vous sert tout d’emblée sur un plateau, l’envie et la motivation disparaissent au profit du plaisir immédiat. Imaginez ces jeunes à Auschwitz, coupés de tout : Morts après une semaine, ....le pire, les bore-out : activités sans intérêt. Si ces personnes tombent malades, elles n’auront rien pour se reconstruire autrement, confrontée au vide abyssal de leur existence. Et tout sera à refaire,....

              • @L’enfoiré


                Ma voiture date de 1997, et elle roule comme une REINE,...toujours fidèle au RDV. 

              • velosolex velosolex 14 juin 14:57

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                Je suis contemporain de la guerre des boutons, et sans y avoir participé, j’ai connu l’un, sinon le principal acteur du film. Ce fut un grand succès pour lui, mais unique Et au fil des années, cela finit par lui faire du tort, tant on le caricaturait dans ce rôle, dans le village où il était resté. 
                C’’était donc un excellent acteur, le temps d’un film qu’un choix de recrutement avait retenu, dans un trou normand ! 
                Mais n’est pas Charlotte Gainsbourg qui veut. Vous l’avez compris, c’était un fils de gens de peu, un has been à vingt ans. Il avait son avenir derrière lui !
                 Sa collection de boutons ne lui tenait plus au derrière
                 Il n’aurait jamais de costume. Le monde du cinéma est une chasse gardée. Et même le lion de la Metro goldwyn meyer a du être pistonné
                Il arrive qu’un vélo, même le plus beau, quand il n’a pas de cavalier, perde de sa vitesse, et de son élan, et tombe dans le fossé

              • @velosolex

                Surtout accro au Chevalier de la maison rouge. J’ai choisi Carrouges pour mon roman. Michel Royer.https://www.youtube.com/watch?v=ZXVP0LAjAH8

              • Lapsus : porc fessionelle.


              • L'enfoiré L’enfoiré 14 juin 17:30
                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                 Faudra penser à la vignette anti-pollution en France pour permettre à la REINE d’entrer dans les villes.
                 Perso, je parcours très peu de kilomètres en voiture par an. Ma voiture à > de 8 ans.
                 Mais même si c’est le cas, il me faudra remettre son changement.
                 C’est encore plus vrai pour tout ce qui tourne autour du numérique où l’obsolescence est programmée après 3 ans.
                 Le temps de la garantie de maintenance est limité et les ressources nécessaires sont en perpétuel accroissement à cause du marketing qui voit une raison d’être dans l’évolution.
                 Windows XP est mort..
                 Windows 10 demande de faire des mises à jour presque deux fois par mois.
                 L’homme est dépassé par ses développements qui tirent plus vite que leurs ombres en Lucky Luck.

              • L'enfoiré L’enfoiré 14 juin 17:39

                Si, hier, vous n’avez pas vu « Avril et le monde truqué » sur ARTE, c’est dommage parce que c’était un film d’animation dans une monde rétrofuturiste,


              • velosolex velosolex 14 juin 17:59

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                C’est marrant, Carrouges a pendant des années été une simple pancarte, située sur la nationale qui traverse le département de l’orne, en Normandie où l’on pouvait lire cette promesse. Carrouges 15 kms....Ma compagne me chantait une chanson qu’elle avait composée....« A Carrouges, on a fait la fin du voyage », alors que nous traversions à moto cette belle région, tranquilles, sans casques, par les belles soirs d’été. 

                Il est vrai que Carrouges est un nom extraordinaire, comme Chandernagor, ou Pondicherry, où je me suis rendu un jour, .rien que pour vérifier au bout de la route si ce mirage existait
                Enfin, un jour, dix ans après nous sommes allé à Carrouges. 
                Il faut faire confiance au feeling
                Un bien beau village, avec un château très pittoresque comme on dit. Et rouge, une sorte de place forte oubliée par l’histoire. Je ne sais si c’est le décor du chevalier de maison rouge, qu’enfant j’adorais moi aussi suivre, chaque semaine chez les voisins, à cette époque où les télévisions provoquaient des rencontres. La campagne française est pleine de ces grâces, de machines à remonter le temps.. « Les aventuriers » furent une série qui me conditionna aussi beaucoup

              • nono le simplet nono le simplet 14 juin 18:16

                @velosolex
                mon commentaire est sans intérêt mais naguère je passais par Carrouges pour aller en Normandie après avoir quitté Alençon ... par contre je ne me souviens que du nom ... je l’avais bien dit que mon commentaire était nul ... mais ce nom évoque un passé si proche et si lointain ...


              • @velosolex
                Michel Leroyer dit Michel Le Royer, né le 31 août 1932 à Carrouges (Orne), est un acteur français.. Vélosolex, dans mon roman une expo de peinture se fait dans un phare imaginaire (Le Radiant) et les habitants doivent identifier le meurtrier (en rapport avec le cité d’YS).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès