• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Ces lobbys qui tuent la planète

Ces lobbys qui tuent la planète

Bien sûr, les premiers responsables sont ceux que le peuple a élu, mais la part des lobbys n’est pas innocente, tant leur moyens financiers sont importants, tout comme leur influence sur les électeurs

Ceux qui pensent que nous devons laisser une planète vivable pour les générations à venir, ont encore sur le cœur la récente décision du gouvernement Macron refusant d’acter dans la loi le si dangereux glyphosate de Monsanto... et pas seulement.

Notons aussi le refus d’étiqueter clairement la composition des produits transformés, et les éventuels empoisonneurs pourront continuer d’écrire en lettres illisibles sans l’aide d’une loupe la composition de leur produit.

Idem pour les élevages intensifs qui pourront continuer d’entasser poules, vaches ou cochons, dans des cages d’un autre âge.

Pas mieux pour les abattoirs lesquels devaient être pourvus de caméras pour empêcher que s’y produisent des actes barbares...

Mais c’est dans le domaine de la désinformation que les lobbys sont les plus performants.

Si l’on prend l’exemple de l’énergie éolienne, qui n’a pas lu, ici ou là, le fait que les éoliennes seraient des « hachoirs à oiseaux » ? Qu’elles défigureraient le paysage ? Qu’elles feraient un bruit épouvantable empêchant le pauvre citoyen de dormir sur ses deux oreilles ?

Pourtant la réalité est tout autre.

Sans dénier qu’elles puissent tuer quelques oiseaux, il faut rappeler que, suivant les enquêtes, elles ne tuent que 0,3 à 18 oiseaux par an... alors que les lignes à très haute tension tuent entre 130 et 174 millions d’oiseaux par an. lien

Quant à la soi-disant défiguration du paysage, ceux qui utilise cet argument n’ont jamais bougé le petit doigt pour s’en prendre aux milliers de pylônes haute tension, qui non seulement culminent parfois à 60 mètres de hauteur, (lien) défigurent le paysage, mais de plus, qui polluent l’atmosphère par le dégagement d’ozone atmosphérique, un gaz toxique, (lien-page 189) et sont suspect d’être responsables de cancers, de leucémies mettant surtout la santé des enfants en danger. lien

C’est intéressant de voir comment le lobby anti-éolien mène sa campagne en suggérant aux citoyens quelques éléments de langages savoureux, mais tout de même honteux : « La zizanie se développe dans tous les villages de France... des gens sont malades, ils ont peur de ces machines... tout se passe en secret, c’est une honte démocratique...des spéculateurs harcèlent les communes... ce sont des affaires d’argent et non d’écologie ». lien

On pourrait se poser la question : mais qui est donc à la manœuvre pour faire toute cette désinformation sur les éoliennes...et voir apparaitre le visage de l’homme qui a lancé le nucléaire en France, un certain Giscard d’Estaing. lien...

L’ancien chef de l’état préside en effet la FED, association qui rassemble les associations d’opposants à l’éolien. lien

Quittons l’éolien pour le photovoltaïque...

Les opposants à cette énergie révolutionnaire désinforment à tout vent, criant sur tous les toits que ces panneaux ne sont pas recyclables... et qu’il faut plus d’énergie pour fabriquer les panneaux qu’ils n’en produisent.

La réalité est tout autre.

Les panneaux sont composés de 75% de verre, une matière recyclable à l’infini... tout comme l’aluminium qui compose son cadre.

A l’intérieur on retrouve un film plastique en EVA qui peut être transformé en granules pour être refondu.

Quant aux cellules en silicium, elles peuvent être séparées mécaniquement et chimiquement avant d’être fondus puis réutilisés. lien

Allons faire un tour du coté de « Big Pharma »...

On se souvient du gâchis financier provoqué par l’ex ministre de la santé, une certaine Roselyne Bachelot, qui avait imposé au pays l’achat de millions de vaccins anti-grippe inutiles... et inutilisés pour beaucoup.

Or, cette ministre avait par le passé fais les beaux jours des laboratoires pharmaceutiques... tout comme la ministre de la santé actuelle.

 En effet Agnès Buzyn a œuvré quelques temps dans le même domaine, et il est légitime de s’interroger sur le risque de conflit d’intérêt.

Elle est déjà mise en cause pour avoir rendu une décision favorable à l’Inserm (institut national de la santé et de la recherche médicale », le problème étant que son mari est directeur de cette institution. lien

Ajoutons pour la bonne bouche qu’elle a été rémunérée par les labos pendant au moins 14 ans... d’abord par Gensyme, filiale de Sanofi, puis BMS, et enfin Novartis, entreprise où elle siégeait au comité consultatif.

Or on se souvient que le conseil d’état enjoignait le 8 février son ministère de n’obliger que 4 vaccins... défaite importante pour les labos... mais de courte durée puisqu’en juin, la ministre annonçait son intention d’imposer 11 vaccins, alors que de nombreux professionnels et chercheurs dénonçaient les effets secondaires neurologiques et musculaires irréversibles imputés à ces vaccins. lien

Passons à un autre ministre, Stéphane Travert en l’occurrence, lequel, selon Guillaume Riou, secrétaire général de la fédération nationale de l’agriculture bio, a fait le choix de « l’agro-business ».

Questionné dans les colonnes de libération, il a déclaré : « il est difficile de penser que Stéphane Travert n’est pas sous la pression des lobbys, de groupe de pression et d’intérêts économiques ».

Travert est maintenant dans le déni, écrivant dans un tweet : « l’interdiction du glyphosate n’a jamais figuré dans le projet de loi. Il existe un amendement qui n’a pas été adopté en commission »... provoquant la colère d’une députée « en marche », Sandrine Le Feur en l’occurrence.

« salaud ! » s’est-elle écrié... ajoutant : « l’amendement avait été signé par 70 députés ! ». lien

Voilà qui explique un peu mieux la volonté gouvernementale de ne pas inclure dans la loi l’interdiction du glyphosate, les caméras dans les abattoirs, les élevages intensifs, et le reste. lien

Du coup, il n’est pas surprenant que ce gouvernement ait décidé de ne plus promouvoir au même niveau que précédemment le développement de l’agriculture bio. lien

Quittons l’agriculture bio pour le nucléaire...

On se souvient de la décision prise par le chef de l’état, avec l’accord de Nicolas Hulot, jugeant qu’il était « difficile » de tenir l’objectif de réduction de 75% à 50% la part de l’électricité d’origine nucléaire à l’horizon 2025... il serait question de repousser le tout à 2030.... voire plus tard. lien

Les couleuvres qu’Hulot avale jour après jour, ont du souci à se faire... est-ce une espèce bientôt menacée ?...

En réalité on s’achemine plutôt vers le remplacement d’une centrale nucléaire fermée par... une nouvelle centrale nucléaire.

C’est en effet ce qui se passe pour Fessenheim qui ne fermera que lorsque l’EPR de Flamanville sera inauguré... décision prise par l’ancien gouvernement, mais confirmée par Macron. lien

Mais il y a plus grave...

Car la puissance de Fessenheim était de 1800 MW... et celle de Flamanville est bien plus importante. (2600 MW). lien

Le projet gouvernemental est donc en réalité de renforcer la production d’électricité d’origine nucléaire... même s’il affirme le contraire.

Au sujet de Flamanville, il reste quelques zones d’ombre qui pourraient inquiéter le citoyen lambda.

En effet, sous le contrôle de l’ASN, nous avons appris qu’il y a quelques problèmes concernant cette centrale nucléaire qui se veut révolutionnaire : un nouveau souci de qualité portant sur 150 soudures a été détecté, et la mise en service, reportée maintenant en 2019, risque d’être retardée. lien

Auparavant, personne n’a oublié les problèmes de micro fissures détectées sur la cuve du réacteur, partie la plus sensible de la centrale.

Or la cuve de l’EPR présente des zones plus fragiles que les autres, l’acier de cette cuve soumis en permanence à de très fortes irradiations, tout comme à des nombreux chocs thermique, il parait peu responsable de ne pas en tirer certaines conclusions. lien

Le couvercle de la cuve pose aussi des problèmes : elle n’est pas conforme à la règlementation en vigueur et EDF avait été alertée, apparemment sans réaction, sur ces problèmes....lien

Interrogeons-nous aussi sur une particularité de cette centrale nouvelle génération, pour laquelle les ingénieurs ont mis en place « un récupérateur de corium »... quand l’on sait que le corium, dont la température peut dépasser les 3000°, (par comparaison, la lave d’un volcan se situe autour des 1000°) traverse des parois d’acier ou de béton comme si c’était une feuille de papier, on peut se demander de quelle nature doit être ce « récupérateur »... sans prêter quelque peu à sourire. lien

En effet, la cuve des réacteurs de Fukushima avait jusqu’à 17 cm d’épaisseur, la dalle de béton située en dessous en avait 8 mètres, et on sait que tous les deux ont été traversés sans difficultés. lien

Mais finalement quoi de plus normal quand un pays est gouverné par d’avides nantis, car comme dit mon vieil ami africain : « le passé simple est plus facile à apprendre que le futur compliqué ».

l’image illustrant l’article vient de journaldesprofessionnels.

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Macron, un Monarc ?

Un ministre qui fait tout de « Travert »

Une république par défaut

Macron, un an déjà

Du Macron au Micron

Macron vous fait bien marcher !

Méritons-nous un tel mépris ?

Un Macron très sucré

Un hold-up électoral

Le mélange des genres

Macron tend un piège

En marche arrière toute !

Le peuple ou les élites

Lever le mystère Macron

Méritons-nous ces hommes politiques  ?

Je suis le mal aimé

Les bouffons politologues

Choisir entre la peste ou le choléra

Pénélope, du travail au blanc ?

Méritons-nous ces hommes politiques  ?

Choisir entre la peste ou le choléra

Une France mal à droite

La politique de l’illusion


Moyenne des avis sur cet article :  3.9/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

156 réactions à cet article    


  • nono le simplet nono le simplet 1er juin 10:54
    EDF est dans une fuite en avant pour éviter le crash ... le futur ex N°1 mondial de l’électricité même plus côté au CAC40 ... et comme il entraînerait dans sa chute le gouvernement, tout le monde s’accroche au pinceau ...



    • olivier cabanel olivier cabanel 1er juin 11:01

      @nono le simplet
      et nous on retire l’échelle...

      enfin, on essaye !
       smiley

    • nono le simplet nono le simplet 1er juin 11:12

      @olivier cabanel
      on scie les barreaux ... avec une lime à ongles ... mais on est patients smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 1er juin 11:22

      @nono le simplet
      faut commencer par les barreaux du haut, alors !  smiley


    • Giordano Bruno 1er juin 11:05
      « Bien sûr, les premiers responsables sont ceux que le peuple a élu », écrivez-vous.

      Il me semble un peu hasardeux de commencer par « Bien sûr ». Je ne partage pas votre opinion. Les personnes élues, me semblent être les jouets de personnes ayant bien plus de pouvoir qu’eux. Je ne les considère pas comme « premiers responsables » mais comme des ambassadeurs de ceux qui détiennent vraiment le pouvoir (par l’argent et les médias) et qui les ont choisis avant que le peuple ne soit manipulé pour les élire.

      • Fergus Fergus 1er juin 11:13

        Bonjour, Giordano Bruno

        Je pense qu’Olivier Cabanel a raison : les lobbies, aussi puissants soient-ils, ne votent pas les textes législatifs. Dès lors, c’est, en dernier ressort, la responsabilité des élus de jouer leur rôle en conscience ou de céder aux pressions extérieures


      • olivier cabanel olivier cabanel 1er juin 11:21

        @Giordano Bruno
        bah, si vous déniez la moindre responsabilité aux élus, je me demande alors à quoi ils servent ?


      • ZenZoe ZenZoe 1er juin 13:53

        @Giordano Bruno
        Les lobbies font leur (sale) boulot, qui est de défendre les intérêts de leurs clients.

        Ce sont nos responsables politiques qui ne font pas le leur, qui est de défendre l’intérêt général. Ils le pourraient s’ils le voulaient, avec les lois que demande le peuple, mais ils sont lâches, voire corrompus.


      • Fergus Fergus 1er juin 15:23

        Bonjour, ZenZoe

        « Ils le pourraient s’ils le voulaient, avec les lois que demande le peuple, mais ils sont lâches, voire corrompus. »

        Exactement ! Et malheureusement, cela vau pour la grande majorité d’entre eux.


      • Fergus Fergus 1er juin 15:24

        Erratum : vaut


      • nono le simplet nono le simplet 1er juin 16:53
        @Fergus
        Erratum : vaut
        veaux serait aussi correct

      • ZenZoe ZenZoe 1er juin 18:18

        @Fergus
        Peut-être pas d’erratum, vous pensiez sans doute que tout va à vau-l’eau ? smiley


      • Eric F Eric F 1er juin 18:39

        @ZenZoe
        Les gouvernants ne sont pas tous lâches et corrompus, mais sont souvent coincés par des considérations pragmatiques, ainsi l’effet à court terme de supprimer immédiatement l’usage du glyphosate serait une diminution de rendements et une hausse de couts de production, donc une perte de marchés pour nos agriculteurs face à la concurrence internationale qui continuera à l’utiliser.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er juin 20:23
        @Fergus
        les lobbies, aussi puissants soient-ils, ne votent pas les textes législatifs. Dès lors, c’est, en dernier ressort, la responsabilité des élus de jouer leur rôle en conscience ou de céder aux pressions extérieures

        Les questions d’environnement, d’agriculture et de défense des consommateurs ne font plus partie des compétences des Etats, mais de la Commission européenne qui passe 90% de son temps avec les lobbies.

        Les lobbies à Bruxelles sont le plus grand regroupement de lobbies au monde après Washington.

        Le Gouvernement ne fait que transcrire les décisions de la Commission.
        Vous vous trompez constamment de cible, vous vous attaquez aux effets au lieu de vous attaquer aux causes et à ceux qui prennent les décisions.



      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er juin 20:28

        @olivier cabanel

        bah, si vous déniez la moindre responsabilité aux élus, je me demande alors à quoi ils servent ?


        Députés et Sénateurs servent à transcrire en Droit français les décisions européennes. C’est expliqué à la fin de cette courte vidéo par une spécialiste en Droit Constitutionnel AM Pourrhiet

      • Fergus Fergus 1er juin 11:09

        Bonjour, Olivier

        Globalement d’accord avec ton article.

        Sauf sur l’éolien dont je considère en effet que, s’il ne constitue par un véritable danger pour les oiseaux, il défigure en effet des paysages.

        Certes, les lignes à haute tension également, mais elles étaient indispensables à la fourniture - vitale - de l’énergie électrique, ce qui n’est pas le cas de l’éolien qui ne constitue qu’un moyen parmi d’autres de créer ladite énergie. Qui plus est, nombre de ces lignes HT ont été enterrées ou le seront dans l’avenir.

        Je reste vent debout contre l’éolien dans tous les lieux où ces types d’installations sont d’insupportables agressions aux paysages ! smiley


        • nono le simplet nono le simplet 1er juin 11:19
          @Fergus
          il défigure en effet des paysages
          bonjour Fergus,
          j’avoue que c’est le seul argument recevable à mes yeux (façon de parler )
          par contre, habitant près, très près même, d’une dizaine d’éoliennes j’avoue les trouver très belles, gracieuses même ...
          quel spectacle quand un nuage passe au dessus, certaines sous le nuage prennent une teinte gris mat alors que les autres, restées au soleil sont d’un blanc lumineux ... sans parler que ce sont nos girouettes ... chacun regardant plusieurs fois par jour dans leur direction d’où vient le vent ...
          mais bon, les goûts et les couleurs ça ne se discute pas ...

        • olivier cabanel olivier cabanel 1er juin 11:32

          @Fergus
          c’est vrai que perso, je préfère le petit éolien et surtout à axe vertical...pour les énergies propres, l’idéal est à mon avis la consommation sur place de l’énergie produite, pour éviter le transport de cette énergie, laquelle participe au gaspillage de celle ci.

          delà a parler de défiguration du paysage...
          je crois que la première grande éolienne a été installé à Tvind, au Danemark, et à elle seule, elle donnait son énergie à toute la commune (3000 habitants je crois...)

        • Yanleroc Yanleroc 1er juin 11:50

          @nono le simplet, salut, tu ne dois pas habiter si près que ça d’ une éolienne, car tu aurais découvert qu’ elles font du bruit, beaucoup, et que ce n’ est pas fun du tout , sans parler du rayonnement électro-magnétique (tu l’ as mesuré ?..)


        • Self con troll Self con troll 1er juin 11:53

          @Yanleroc
          Quand on écoute bien, leur bruit c’est « fric --- fric --- fric --- »


        • Self con troll Self con troll 1er juin 11:57

          @Fergus
          Alléluia ! voici un point sur lequel nous sommes d’accord. Jusqu’à preuve du contraire, non seulement elles agressent le paysage, mais surtout elles étalent la connerie humaine. L’effet d’affichage recherché (on fait quelque chose pour la planète) est ainsi retourné (car ce quelque chose est dérisoire.)


        • Yanleroc Yanleroc 1er juin 12:08

          @Self con troll salut,


          Quand on écoute bien, leur bruit c’est « fric --- fric --- fric --- 
          Non non, le son est plus grave, c’ est plutôt : flouz-----flouz----flouz----

        • Trelawney Trelawney 1er juin 12:20

          @Self con troll
           L’effet d’affichage recherché (on fait quelque chose pour la planète) est ainsi retourné (car ce quelque chose est dérisoire.)

          Ce quelque chose si dérisoire représente tout de même 43% de la production d’électricité d’un petit pays comme le Danemark. Danemark qui n’a pas de centrale nucléaire et qui produit néanmoins suffisamment de gaz et de pétrole pour être autonome.
          Pour 2025 la politique énergétique danoise aura pour objectif de tourner avec 60% d’énegie éolienne et le reste en biomasse et gaz. Ce n’est pas si dérisoire que cela sauf pour un nucléophile convaincu que l’avenir est dans la fusion. regarder le documentaire dont le lien est plus bas et vous comprendrez ce qui est dérisoire et ce qui l’est moins

        • nono le simplet nono le simplet 1er juin 12:47

          @Yanleroc

          saut yann,
           la plus proche de chez moi, une Nordex de 1.5 mW, mât de 80m et pâles de 60 m, est à 800 m environ et je ne l’entends pratiquement jamais comme en ce moment où pourtant elle tourne ... et quand je l’entends ( vent d’Est ) c’est un vague chuintement dominé par le vent ...
          la semaine dernière j’étais au pied d’une avec mon voisin dont le tracteur était en panne ... quand je dis au pied, j’étais à moins de 10 m ... même pas besoin de hausser la voix pour se parler et quand le moteur du tracteur tourne, le bruit disparait ...

        • nono le simplet nono le simplet 1er juin 12:50

          @nono le simplet
          je rappelle que mon audition est parfaite, ayant fait récemment un examen auditif smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 1er juin 13:19

          @Trelawney
          et le Danemark compte faire bien mieux... ne tourner qu’aux énergies propres d’ici 2035...

          en France, nous sommes au moyen âge.
          avec notre petit roi et sa cour de lobbys

        • Yanleroc Yanleroc 1er juin 13:28
          Sous l’ éol. pas de problème 
          mais si tu es sous le vent de l’ éolienne, et que le vent est dominant (toujours de la même direction) et qd le vent est faible bien sûr, ça peut porter assez loin. Tu ne l’ entends pas toujours mais quand c’est le cas, je ne trouve pas ce sifflement agréable, sans parler de la vue de ses pales derrière la colline et de son petit œil rouge malveillant smiley

          Des panneaux solaires en nombre, par contre, pourraient avantageusement remplacer les Chemtrails !

        • Self con troll Self con troll 1er juin 13:40

          @Trelawney
          Est-ce vraiment ici le lieu d’entamer un débat technique sérieux ? Les français ne sont pas aussi patriotes que les Danois, dont le parc éolien est surtout en mer, et auxquels la proximité de la Norvège offre des capacités de stockage d’énergie non négligeables.

          Mon point de vue concerne la plupart des territoires de France métropolitaine, où des élus sans culture technique prennent au jugé les décisions vers lequelles les portent subventions, conseilleurs et intérêts électoraux.

          J’ai lu récemment une opinion qui m’a bien plu, selon laquelle les décideurs pratiquent des effets d’annonce, convaincus que la sortie est du côté de Cadarache ou équivalent. Je regarderai néanmoins votre documentaire.

          J’ai posé à Jancovici la question d’un modèle global de réseau d’énergie. Il m’a répondu qu’il avait écrit un « serious game » pour Total selon ce principe. Pourquoi pas pour les décideurs publics ?


        • Trelawney Trelawney 1er juin 13:55

          @Self con troll
          La France est le pays d’Europe qui a le plus de km de littoral. Combien de projet éolien off shore en France ? 0 la tête à toto !

          Répartition des énergies en France : nucléaire 77% de la production éolien 3.7% et solaire 1.3%.
          Et vous ne trouvez pas qu’il y a un sacré problème pour notre futur énergétique ? 

          Dans les 10 prochaines années, EDF (entreprise publique) va investir 130 milliards d’euro pour son parc nucléaire (projet grand carénage et EPR). Avec des budgets pareils, on parle de quoi ? de fournir de l’électricité ou d’aller sur mars ? Vous pensez sincèrement que la politique allemande du passage à 75% d’énergie renouvelable va leur coûter 130 milliards sur 10 ans ?

        • joletaxi 1er juin 14:18
          @Trelawney

          non non, ça ne va pas coûter 130 milliards sur 10 ans, cela a déjà coûté en coûts directs entre 150 et 200 milliards jusqu’ici, sans que leur bilan carbone(pour ce que ça vaut), avec en prime le doublement du prix du kwh, (au point que les industries exportatrices sont exonérées du surcout)
          et pour les 10 ans à venir, on estime la facture finale à plus de 500 milliards, sans aucune garantie de parvenir non seulement à assurer 75 % , mais en plus ,aucune certitude de fermer les centrales à charbon, la fermeture du nucléaire étant l’ arlésienne locale

        • nono le simplet nono le simplet 1er juin 14:48
          @joletaxi
          oué, l’Allemagne est à genoux et au bord de la faillite alors que chez nous en France nôtre merveilleux fleuron de l’énergie, EDF, est dans une santé resplendissante, nôtre économie va de même au point que le monde entier nous envie ...
          tu mélanges les milliards avec aisance ... quand il s’agit du renouvelable mais il s’agit du nucléaire, silence radio ...
          et rassure toi la fermeture du nucléaire en Allemagne n’est pas une arlésienne mais une volonté de l’ensemble de la population et de la classe politique ... ce sera long, ce sera cher mais rien à côté de ce que les français vont devoir payer et peut être dans pas si longtemps si le fiasco de l’EPR se concrétise ... je ne parle même pas du démantèlement de nos 58 vieux réacteurs et du stockage des déchets ... je ne parle même pas du risque d’accident majeur qui augmente dans ces centrales de plus en plus vieilles ... 


        • nono le simplet nono le simplet 1er juin 15:11

          @joletaxi
          au fait, il me semble que ton beau pays, la Belgique, a décidé de sortir du nucléaire en 2025 ... une arlésienne ?


        • Trelawney Trelawney 1er juin 16:16

          @joletaxi
          on estime la facture finale à plus de 500 milliards,

          Si c’est EDF qui fait le calcul on sait à la façon dont ils dépensent l’argent qu’ils n’ont pas qu’on peut douter de la véracité de ce chiffre.
          Essayons donc de comparer ce qui est comparable : 
          Le parc éolien offshore d’Anholt au Danemark qui est le plus grand d’Europe avec une puissance de 400 MW et qui a produit 5.5TWh la première année de fonctionnement, a coûté 3.35 millions d’euro le MW soit 1.34 milliards d’euro.
          Le réacteur EPR de Flamanville d’une puissance de 1650 MW fournira avec une durée d’appel de 6000 h environ 15TWh soit environ 3 fois plus que le parc éolien danois..
          Coût du réacteur EPR : 10.5 milliards d’euro soit environ 8 fois plus.
          Ce comparatif démontre qu’en matière de coût ce n’est pas le nucléaire EPR le plus avantageux. D’autre part, dans le monde il y a 4 réacteurs EPR en construction et aucun à aujourd’hui n’est en fonctionnement.
          Maintenant si on compare le champ d’éolien à 1.34 milliards d’euro avec un réacteur PER voir le petit « dragon chinois » on est dans les même eaux (1.5 milliards d’euro), mais avec une production (10TWh) deux fois supérieur pour le réacteur nucléaire. Mais avec un champ d’éolien il n’y a pas besoin de s’acheter de l’uranium pour le faire fonctionner (dépendance énergétique), le risque de pollution est beaucoup moindre et il n’y a pas besoin de retraiter les déchets.

          Pour ce qui est du charbon allemand qui a encore pas mal de mine en activité, les allemands ont toujours consommé du charbon, mais la consommation n’arrête pas de diminuer et n’a jamais augmenté depuis la décision de fermer les réacteurs. Idem pour le gaz.

          Quand au prix du KWh français (le moins cher d’Europe). Est-ce qu’on y intègre les recapitalisations récurrentes de l’EDF. parce que si on ajoute ce que les français on mis dans cette entreprise par les impôts on arrive pas au même chiffre

          Revenons à Flamanville. EDF a estimé un cout de MWh à 135 euros pour une durée d’appel de 6000 heures. ce coute selon les estimation d’EDF devrait augmenter de 24% par tranche d’augmentation de 40% du budget de départ. On en est à aujourd’hui à 200% de dépassement de budget donc 135*0.24*5 = 162+135 = 297 euros le MWh si toute fois il fonctionne un jour ce qui n’est pas acquis.

          En 2025, nous aurons encore une fois l’Allemagne qui par sa politique industrielle audacieuse le leader ship de la production d’électricite. Et elle construira partout dans le monde, alors que la France n’aura même plus les moyens d’entretenir son parc nucléaire et se fournira chez nos voisins en électricité renouvelable.


        • mmbbb 1er juin 21:40

          @nono le simplet le gros probleme de la transition energetique en Allemagne est qu elle coute chere (rapport de l equivalent de la cour des comptes en Allemagne ) et par ailleurs l allemagne doit encore utiliser 40 % d energie thermique, donc polluante dont le combustible est la lignite.l Allemagne achete a la france de l electricte nucleaire lorsque sa production est insuffisante Quant a l EPR le chinois sera mis en route avant l EPR francais En France on a tout fait pout que ce projet capote Par ailleurs l implantation d eloliennes est problematique Dans le pays de Bove une association s est opposee a un parc eolien dans le Larzac Il y a de multiples zones naturelles protegees en France et les ecolos s opposeront a ces eoliennes Les ecolos sont tres peu loquaces Fergus lui meme ecrivit un article sur la baie de St Brieuc dont l horizon est entachée de ces eolienens off shore In fine les ecolos sont assez deroutants . Le bio carburants dont ils parlaient tant a donner des resultats peu convaincants Ils se defaussent, l idee n etait pas la leur Je rejoins sur ce point Allegre cette transition energetique sera longue et seul des projets aboutis et viables dont la faisabilite a ete prouvee permettra de sortir du tout nucleaire Hildalho s est plantee a Paris la voiture electrique 40 millions de defict Les bobos paieront . Quoi qu il en soit je ne fais guere confiance aux ecolos trop dogmatiques trop categoriques et manque d humilite Trop ecolo bobos . Ecolo des villes avant tout J ai regarde 10 minutes France 5 cette semaine sur le nucleaire. La femme ecolo recite son chapelet Par ailleurs les ecolos devraient commencer a lever les tabous c est a dire a apprendre la civilité cela aurait evite le fiasco du Velib a Paris Les velios sont saccages et les cyclistes ne respectent pas les feux rouges la plupart Nous sommes en France et nous ne pourront jamais concevoir des projets a l allemande dont par exemple des immeuble avec des parties commune ( garage a velo terrain de jeux et autres permettant de mutualiser l utilisation des batiments Probleme elude mais c est ainsi. Les francais sont des grandes gueules c est tout 


        • cassini 4 juin 14:29

          @nono le simplet


          Une éolienne de 80 mètres pour débiter 1,5 milliwatt, c’est bien ce que je pensais...

        • cassini 4 juin 14:31

          @olivier cabanel


          ==================
          le Danemark compte faire bien mieux... ne tourner qu’aux énergie propres d’ici 2035...
          ==================

          C’est facile à faire puisque Las Vegas le fait déjà ; vous vous rappelez ? 

        • cassini 4 juin 14:36

          @nono le simplet


          Je ne parle même pas du risque d’accident majeur qui augmente dans ces centrales de plus en plus vieilles... 

          Pourquoi mentez-vous ? 
          Avez-vous fait un pari : « tu vas voir, je jais calomnier l’ASN et ils ne vont même pas réagir » ? 

        • nono le simplet nono le simplet 4 juin 17:24
          @cassini
          Une éolienne de 80 mètres pour débiter 1,5 milliwatt, c’est bien ce que je pensais...

          Oh ! Sam ! tu perds pied ! va respirer un peu dehors l’air frais !

        • pemile pemile 4 juin 17:33

          @nono le simplet « pour débiter 1,5 milliwatt »

          Admettons que c’est de bonne guerre, tu as écrit 1.5mW au lieu de 1.5MW smiley


        • pemile pemile 4 juin 17:35

          @cassini « Pourquoi mentez-vous ? »

          Les centrales nucléaires françaises c’est comme notre bon vin, elles se bonifient avec le temps ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès