• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Ces paradoxes qui nous enchaînent

Ces paradoxes qui nous enchaînent

Retour de flamme.

La vie réserve des surprises. Je fus sollicité par une dame qui a dépensé une énergie à nulle autre pareille pour sauver quelques platanes menacés en bord de Loire. Elle a mené son combat avec une énergie folle, remuant la terre entière ou peu s’en faut pour trouver des appuis afin de parvenir à ses fins. Elle a fouillé dans les textes de lois, trouvé une parade législative pour faire reculer le maire de l’époque grâce à des décisions de justice en sa faveur.

Elle a contacté des gens médiatisés afin qu’ils parrainent un platane pour alerter une opinion publique un temps indifférente au sort des vieux arbres. Je fus moi aussi parrain d’un vieil arbre fendu. Pour cet arbre menacé et ses voisins j’ai écrit des contes, je suis venu à son pied pour raconter des histoires, j’ai fait spectacle pour éveiller quelques personnes sensibles à ce sujet. La somme de toutes ces actions eut raison de l’obstination d’un homme au patronyme arboricole. La dame pouvait être heureuse, elle avait gagné son bras de fer.

Le temps, la justice et les urnes lui avaient donné raison. L’écologie avait été son cheval de bataille et c’est du moins ainsi que nous pensions que la Pasionaria locale de la cause environnementale se mouvait. Elle, comme beaucoup d’autres, pour le plus grand malheur de la planète n’est pas à l’abri des contradictions qui font de nous, pauvres humains, des êtres versatiles et inconséquents, capables du meilleur mais aussi de comportement plus douteux pour la cause environnementale. Je n’irai pas lui jeter la pierre, n’étant pas non plus irréprochable.

Cependant son histoire mérite d’être narrée car elle démontre que la nature sait quant à elle reconnaître et tendre la branche à ceux qui l’ont défendue bec et ongles même si ce geste malheureusement peut se retourner contre elle. La dame, loin des préoccupations durables, se mouvait en avion de tourisme privé. Voilà une pierre de taille dans ses convictions, un gros pavé dans la mare.

Survolant la forêt d’Orléans, ce mode de transport énergivore eut des hoquets, des ennuis techniques suivant la formule consacrée. La situation devint critique, le vol tourna au drame et le petit avion de tourisme perdit de l’altitude avant de que s’abimer dans les cimes des arbres. Ce fut là un doux réceptacle confortable et protecteur pour la défenseure des platanes. D’autres essences, reconnaissantes, lui tendirent leurs bras tandis qu’elles faisaient sacrifices de leurs branches pour la recevoir sans encombre.

Avec seulement quelques contusions à la clef, la femme put s’extirper de son habitacle fracassé, descendre de son nid et tenter de quérir de l’aide. Elle fut ainsi récupérée par un passant surpris de trouver une marcheuse hébétée, porteuse de multiples contusions. Pendant ce temps, le mal couvait. L’avion cracha son dernier venin pour la nature. Le feu prit et brûla 5 000 mètres carrés de forêt. Injuste récompense pour ceux qui avaient épargné une vie.

Celle qui avait sauvé des platanes venait de condamner au bûcher de sa vanité des chênes, des pins, des hêtres et des bouleaux. Faudra-t-il la qualifier d’ingrate ? Serait-ce pour elle une leçon salutaire ? Personne ne peut en décider à sa place. Elle fera avec ses contradictions comme nous tous, dans le secret des décisions de sa conscience.

Il n’est pas aisé de prendre de la hauteur après ce bref récit. Que faut-il en conclure ? Que les arbres se sont montrés bienveillants en sauvant celle qui avait bataillé quelques-uns de leurs congénères. Leur bonté d’âme se paya fort cher au feu de l’enfer pour ceux qui avaient tendu leurs bras à la dame. Il n’est rien de plus à dire, l’avion est au cœur de ce désastre dont les humains sont responsables un peu partout de par le monde. Prendre ce mode de transport c’est participer consciemment ou non à ce terrible écocide.

Environnementalement sien.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.88/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • juluch juluch 12 septembre 2020 18:33

    Pitin c’est pas de bol, elle sauve des platanes et brûle une forêt par accident....


    • C'est Nabum C’est Nabum 13 septembre 2020 08:13

      @juluch

      Ainsi va la vie contre son avis


    • Octave Lebel Octave Lebel 12 septembre 2020 19:34

      Cette dame entretient apparemment un lien contrarié avec les arbres. Et avec les avions.

      Le planeur serait-il un compromis honorable étant acquis qu’il a besoin d’un remorquage ?

      Mystère. Comme la maintenance de l’avion en question.

      L’écologie est reconnue comme une science rigoureuse et puissante dorénavant.

      L’écologie politique est trop souvent une comédie qui met en scène plus de donneurs de leçons que de bons exemples et perspectives concrètes.

      L’écologie est devenue aussi une dimension exigeante de notre vie personnelle et professionnelle devant laquelle notre entendement et notre sens-pratique sont bien souvent démunis.

      Votre histoire aurait pu être un scénario écrit par Franquin. Sommes-nous le jouet d’un destin malin ou jouons-nous au malin avec le destin ? (ne me demandez pas la réponse, bien entendu, je me défile).


      • C'est Nabum C’est Nabum 13 septembre 2020 08:13

        @Octave Lebel

        Dans la forêt elle a croisé un cerf volant qui lui a donné quelques conseils


      • Octave Lebel Octave Lebel 13 septembre 2020 12:13

        @C’est Nabum

        Merci pour cette note d’espoir en complément.Apparemment le pompier volant a eu un peu de retard au vu des dégâts.Le cerf volant utilement occupé ne pouvait pas en plus prévenir le pompier qui a sûrement été confronté à sa première chute d’avion en forêt.Tout le monde fera mieux la prochaine fois qui n’arrivera pas d’ailleurs si le cerf volant continue de dispenser ses conseils.


      • C'est Nabum C’est Nabum 13 septembre 2020 15:30

        @Octave Lebel

        Je ne fais que me questionner quand certains y voient des propos qui dérangent
        Merci de ne pas tomber dans ce travers


      • Octave Lebel Octave Lebel 13 septembre 2020 17:16

        @C’est Nabum

        Bien reçu dès le départ.Désolé si la forme de l’humour prête à des malentendus.


      • Iris Iris 13 septembre 2020 12:39

        l’avion est au cœur de ce désastre dont les humains sont responsables un peu partout de par le monde

        Mouais, il y a tellement de façons de mesurer tout cela, je pense qu’il vaut mieux éviter de stigmatiser.

        En prime vous vous éviterez les foudres de Septime Sévère le magnifiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiique !  smiley


        • C'est Nabum C’est Nabum 13 septembre 2020 15:31

          @Iris

          Je me moque des foudres d’un brillant esprit sévère

          Merci du conseil


        • C'est Nabum C’est Nabum 13 septembre 2020 18:56

          @Septime Sévère

          merci camarade


        • arthes arthes 13 septembre 2020 17:31

          Sur Arcachon, pas plus tard qu’hier, un pitit aéronef , un Robin, s’est écrasé au décollage, emportant la vie du pilote, du passager et de ses deux filles, enfants, (c’"était pour un baptême de l’air) scratchtés dans une forêt, 4200 m de landes ont brulés ainsi que les passagers, j’espère que C Nabum est content, justice est faite....


          • arthes arthes 13 septembre 2020 17:48

            @arthes
            Je rajoute, c’est tendance : Gros con prétentieux.

            Et c’est avec ce genre de merde infatuée, servile et à la prose stérile et la moraline écoeurante , que Philippe H.
            il veut rénover avox !!!

            Mais que peut il sortir, genre plutot « avorter » de ça ???


          • C'est Nabum C’est Nabum 13 septembre 2020 18:57

            @arthes

            vous me prêtez bien des pensées morbides


          • arthes arthes 13 septembre 2020 19:18

            @C’est Nabum

            Je dirais que vous faites feu de tout bois... ?


          • adeline 13 septembre 2020 18:41

            c’est tout de même un gadget inutile à 150keuros


            • C'est Nabum C’est Nabum 13 septembre 2020 18:58

              @adeline

              méfiez-vous, les tenants de progrès vont vous voler dans les plumes
              ils haïssent autant la nature que ceux qui ne partagent pas leur foi inébranlable dans le progrès


            • Wald 14 septembre 2020 17:54

              Merci, c’était un billet très sympathique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité