• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > « Consommer autrement », l’avancée des énergies renouvelables

« Consommer autrement », l’avancée des énergies renouvelables

Le réchauffement climatique place les consommateurs face à un constat : l’épuisement des énergies fossiles obligera à consommer autrement grâce aux énergies renouvelables.

JPEG

  Les scientifiques, entre les années 1960 et 1970, ont tiré la sonnette d’alarme concernant l’épuisement des ressources de la Terre. En effet, les énergies fossiles sont utilisées depuis bien longtemps. De ce fait, les générations passées n’ont pas pris conscience que ces énergies allaient s’épuiser aussi rapidement et seraient la cause de tels dégâts au niveau de l’environnement, notamment concernant le réchauffement climatique, dû aux émissions de gaz à effet de serre. Ces gaz à effet de serre ont provoqué des effets néfastes sur l’Homme ainsi que sur l’atmosphère. Selon les chercheurs de l’Université de Caroline du Nord, « Réduire les émissions de dioxyde de carbone dans l’atmosphère sauverait la vie d’un demi-million de personnes par an en 2030 »[1].

Afin de lutter contre ces énergies trop « polluantes », un autre moyen de produire de l’électricité s’est développé : une énergie « durable » appelée énergie renouvelable. Ces énergies permettent de consommer d’une autre manière, c’est-à-dire d’une façon plus respectueuse pour la planète. A partir d’un tel constat, une question se pose. Les énergies renouvelables sont-elles réellement un moyen de consommer durablement ?

 

Énergies fossiles, une prise de conscience

 Les énergies fossiles sont des énergies qui proviennent de la Terre, elles sont composées principalement de carbone. Elles sont non-renouvelables et reconstituées uniquement à des échelles de temps géologique. La consommation massique d’énergies fossiles à démarrer à l’ère de la Révolution industrielle. Son succès vient de sa disponibilité tout au long de l’année, de sa facilité de transport et de stockage, et de son rendement intéressant.

Ce n’est que quelques années plus tard, qu’une alerte a été donnée sur son profil de consommation limitée. Elles sont indispensables pour notre consommation quotidienne. En effet, comme le dit Thomas Allard, journaliste scientifique : « En 2020, les centrales nucléaires ont produit plus de 67 % de l’électricité, alors que l’éolien ne représente que 8 % de la production, et le solaire 2,5 %  »[2] Les énergies fossiles sont à l’origine de la création des énergies renouvelables, car si elles n’avaient pas eu un accès limité, les énergies renouvelables n’auraient pas été développées à un tel niveau.

Elles sont génératrices d’émissions polluantes. Le dioxyde de carbone n’est pas forcément un gaz polluant, malgré cela, son émission de particules fines est fortement toxique pour l’Homme.

Trouver une alternative à ces énergies permettra de contrer de nombreuses problématiques. Notamment d’éviter les décès prématurés engendrés par la pollution, et qui augmenterait la population mais aussi de fait, une consommation plus importante. Ce qui implique un changement de consommation.

 

Énergies renouvelables, un changement pour la planète

 Les énergies renouvelables ont été les seules formes d'énergie premièrement utilisées puisqu'elles existent en fait depuis toujours et ont été utilisées depuis l'antiquité : premiers moulins à vent, moulins à eau, barrages. Elles sont considérées comme presque inépuisables, car elles proviennent de sources d’origine naturelle telles que le soleil, le vent, l'eau, ainsi que la biomasse et la géothermie. L'énergie hydraulique est largement devant avec un taux de production de 83%.

L’énergie solaire est facilement produite par les particuliers et les entreprises. En effet, installer des panneaux photovoltaïques sur la toiture d’une maison pour capter les rayons du soleil et produire sa propre électricité verte devient très vite rentable sur le long terme. On parle alors d’autoconsommation partielle ou totale. Il existe également d'énorme centrale solaire comme celle du Chili qui a produit en 2020 de la lumière pour 250 000 foyers. Celle-ci parvient, grâce à une turbine, à produire de l'électricité même lorsqu'il n'y a pas de soleil.

Une éolienne produit approximativement 4 Gwh/an, ce qui correspond à la consommation d’environ 1 150 ménages. La part de l'éolien est de 7,9 % dans la production d'électricité en France en 2020. D'un point de vue matériel, il faut 650 éoliennes pour remplacer une centrale nucléaire. Beaucoup disent que les éoliennes détruisent la biodiversité, notamment les oiseaux et les chauves-souris. Mais ceci n'est pas si simple, affirme le ministère de la Transition écologique : si un parc éolien a été construit, c'est qu'il a été jugé acceptable et qu'il ne met pas en danger la conservation de l'espèce.

L'eau est une ressource renouvelable, par les précipitations, mais pas limitée : on estime son taux volumique à 97% contenu dans les océans. L'eau douce représente seulement 3% du volume total. Ressource naturelle abondante en France, l'eau douce est utilisée à des fins domestiques et économiques. On estime la consommation humaine mondiale d'eau par an à 24 millions de milliards de litres, ce qui représente 6 fois le volume de la Manche. Les besoins des usagers varient en fonction de plusieurs critères tels que les saisons ou les périodes de la journée. Comme l'électricité ne se stocke pas, il convient d'ajuster régulièrement la production à la consommation.

Pour autant, les énergies renouvelables ne sont pas forcément propres ni totalement décarbonées. Par exemple, le développement de la biomasse ne respecte pas les pratiques culturelles et peut conduire à du déboisement et avoir un impact négatif sur la biodiversité. De plus, la fabrication d'éoliennes ou de cellules photovoltaïques nécessite la mobilisation de matières premières et d'énergie qui peuvent parfois impacter l'environnement mais dans de moindres proportions.

De nos jours, la consommation énergétique se répartit entre deux grandes sources. D’un côté, les énergies fossiles (gaz naturel, charbon), de l’autre, les moyens de production électrique (les énergies renouvelables). Une diversification des moyens de production est alors nécessaire. Une réduction des consommations d'énergie dans l'ensemble des usages et une adoption de mode de vie plus sobres en énergie s’imposent.

Se délivrer des énergies fossiles est l’une des actions les plus importantes que nous pourrions accomplir concernant la consommation responsable. Les énergies renouvelables s’imposent comme l’une des seules alternatives pour consommer durablement dans le temps, pour un habitat qui se veut aujourd’hui plus écologique.

« Chaque énergie présente son revers de la médaille » conclut l’expert Stéphane Sarrade. Une preuve de la complexité du problème.

 

Biographie

ALLARD Thomas. « Énergies fossiles, nucléaire...Peut-on s’en passer ? ». Science et société (en ligne), publié en décembre 2021. Disponible sur : https://www.science-et-vie.com/article-magazine/energies-fossiles-nucleaire-peut-on-sen-passer

BOSSY Delphine. « Réduire les énergies fossiles sauverait des millions de vies ». Futura Sciences (en ligne), publié le 1er janvier 2021. Disponible sur : https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/environnement-reduire-energies-fossiles-sauverait-millions-vies-49187/

CLÉMENT Daniel, « Énergies renouvelables », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 mai 2022. URL : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/energies-renouvelables/

SICARD Jean-Pierre, « Consommation responsable », Encyclopeadia Universalis [en ligne], consulté le 14 février 2022. URL : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/conssommation-responsable/

VERNIER Jacques, « Les énergies renouvelables ». Que sais-je ? 2017. 128 pages.

Le 20 H du 17 février 2022 (en ligne). MYTF1, le 17 février 2022. Disponible sur : https://tv-programme.com/journal-de-tf1_emission/replay/le-20-heures-du-17-fevrier-2022_620eb17f77945

 

[1]. BOSSY Delphine. « Réduire les énergies fossiles sauverait des millions de vies ». Futura Sciences (en ligne), publié le 1er janvier 2021. Disponible sur : https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/environnement-reduire-energies-fossiles-sauverait-millions-vies-49187/

[2]. ALLARD Thomas. « Énergies fossiles, nucléaire...Peut-on s’en passer ? ». Science et société (en ligne), publié en décembre 2021. Disponible sur : https://www.science-et-vie.com/article-magazine/energies-fossiles-nucleaire-peut-on-sen-passer


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 17 juin 18:39

    Grosse offensive des mondialistes sur tous les fronts !!! smiley

    Pôvre CO2...


    • Albert123 17 juin 18:48

      @Clocel

      clairement on va se taper un troll vert par jour désormais


    • Clocel Clocel 17 juin 18:55

      @Albert123

      Pauvres z’écolos, sont pas adaptés, z’ont les pieds plats, et la planète est ronde...

      Fatalitas...


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 18 juin 07:18

      @Albert123

      et ils sont infatigables : il leur suffit de publier tous les jours le même article
      le seul effort à faire, c’est la reformulation


    • troletbuse troletbuse 18 juin 08:04

      @Clocel
      Les Verts, meilleurs alliés des mondialistes grâce à leur imbécilité.ou plutôt débilité.


    • Clocel Clocel 18 juin 08:18

      @troletbuse

      Ce sont leurs créatures, depuis le club de Rome, ils ont d’abord recyclé les anciens hippies qui ont trouvé-là une occasion de perpétuer leur mauvaise hygiène, rendus gras, ils se sont boboïsés en agglomérant tous les paumés en quête de transcendance...

      Une grande réussite de l’ingénierie sociale, j’ai moi-même cédé aux chants des sirènes avant de me rendre compte qu’on se faisait emboîter dans les grandes largeurs...


    • Clocel Clocel 18 juin 08:23

      @troletbuse

      J’ajoute, si tu aimes les talibans mais pas trop les voyages ni l’odeur des chèvres, c’est dans ces milieux que tu auras l’occasion de rencontrer les plus beaux spécimens.


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 17 juin 19:53

      « Chaque énergie présente son revers de la médaille » conclut l’expert Stéphane Sarrade. Une preuve de la complexité du problème.

      Pour faire plus simple, rien n’est neutre, tout ce qui existe sur terre et dans l’univers a ses avantages et ses inconvénients car nous vivons dans un monde de bipolarité conçue pour préserver l’équilibre. Froid/Chaud Pluie/Soleil Masculin/Feminin Négatif/Positif etc...

      Exemple : Si je me balade dehors quand il fait froid, je vais apprécié la chaleur du feu de cheminée quand je serai de retour chez moi.

      En revanche, si je reste en permanence dans un pièce climatisé, je n’expérimenterai jamais la douleur d’un climat rude et je connaitrai jamais la sensation agréable d’avoir surmonté les épreuves.

      C’est l’obstination à chercher la perfection et à s’affranchir des contraintes afin d’obtenir le maximum d’avantages en espérant échapper aux inconvénients qui est notre malheur car aucune invention et aucun comportement ne sera en mesure de satisfaire nos propres désirs qui ne sont que fadaise dans un logiciel universellement programmé.



      • Oncl’Sagamore 17 juin 20:16

        Des hypothèses de risques bioclimatiques ont été émises dès 1927.

        Les scientifiques sérieux nous alertent sur l’épuisement des ressources depuis 1962 (Rapport Meadow) D’autres pareils sur la perte de la biodiversité.

        En 1974, Dumont passe pour un doux-dingue, et les lobbies industriels et financiers sont en action tous azimuts (comme pour le tabac, le sucre, l’amiante, la viande...)

        En 2021, tous les délais de bouleversements proches sont corrigés à la baisse.

        Pour les boomers « enfumés », trop tard pour... comprendre, mais les plus jeunes ont pigé plus vite.

        Arrive le choix entre la déprim’, la guerre, ou l’entraide coopératif...

        .

        [ 2019, ai vécu perso un « megafire » by Sidney = Bien imprimé ! ]


        • Clocel Clocel 18 juin 06:47

          @Oncl’Sagamor

          Le climat est une arme, une arme utilisée sans modération depuis plus de 40 ans par qui vous savez, soyez assez aimable d’intégrer ce paramètre à votre réflexion.


        • Oncl’Sagamore 18 juin 09:28

          @Clocel
          Évidemment, vous avez raison :
          39,5° = un ressenti virtuel, une illusion 3D, un canular de toutes pièces par Ricard...


        • Clocel Clocel 18 juin 09:46

          @Oncl’Sagamore

          J’aime la chaleur... Et vous devriez en profiter parce que cet hiver...

          Une fois encore, l’imbécile regarde le doigt...


        • josy&jacq josy&jacq 18 juin 19:38

          @Oncl’Sagamore. Pipeau ! Pipeau ! Pipeau ! Pipeau ! Pipeau !


        • Oncl’Sagamore 19 juin 03:57

          @Clocel
          Monsieur Clocel,
          Vous être beaucoup trop intelligent pour nous, les imbéciles.
          Présentez-vous aux z’élections, et proposez donc vot’ candidature à l’ONU. Sauver une planète, c’est ds vos cordes. Nous voterons tous pour vous.
          .
          [ Ca vous va ?... ]


        • nono le simplet 19 juin 06:27

          @Oncl’Sagamore
          salut à toi Dan le sage
          Agoravox est devenu le rendez vous des mystiques moyenâgeux ...
          « y a pas de réchauffement pisqu’on sé kayé en mars » ... pauvres gens ...


        • Oncl’Sagamore 19 juin 08:02

          @nono le simplet
          Rires ! T’as raison, AGV vieillit mal sur qqs années = le déversoir des fakes, des trouilles, des colères, des frustrations... ?
          AGV ne devrait-il pas être remboursé par la Sécu ?...
          .
          [... mais j’pense pas qu’les élections améliorent ni AGV, ni le climat, ni... Bof ! ]


        • Clocel Clocel 19 juin 08:19

          @Oncl’Sagamore

          Se présenter aux élections !?

          Allez prendre des coups pour vous !?

          NâÂân... On va se trouver une place pas trop inconfortable et vous regardez vous dégriser, refaire connaissance avec le réel...


        • baliste 17 juin 22:13

          « Le réchauffement climatique place les consommateurs face à un constat : l’épuisement des énergies fossiles obligera à consommer autrement grâce aux énergies renouvelables. »


          Bon courage , je vois plutôt la fin de TOUTES formes de consommations quand les énergies fossiles auront disparut . Les énergies renouvelables bien sur pour une population mondial de quelques millions de personnes (riches bien sur vue qu’elles se seront débarrassé de la plèbe ) , devinez a quoi a servi cette soudaine prolifération de bétail humain ??

          D’ici 10 ans retour dans le passé .


          • yakafokon 18 juin 06:22

            Grâce à l’immense imbécilité de notre « Roi Soleil » Emmanuel 1er, nous venons de faire un grand pas vers l’écologie, en nous privant encore un peu plus des énergies fossiles !

            La visite à Kiev de notre dictateur, à son homologue Volodymyr Zelensky qu’il a serré dans ses bras ( ah l’amour, quand il vous tient ) ne semble pas avoir beaucoup plu à Vladimir Poutine qui hier, a définitivement fermé la partie du gazoduc russe qui desservait la France !

            Terminées les livraisons de gaz russe, mais ça n’est pas grave ! Les Etats-Unis, qui nous ont foutu dans la merde, se tiennent prêts à nous livrer du gaz naturel liquéfié, dont le prix au m3 sera nettement moins cher que le gaz russe !

            C’est du moins ce qu’ils disent...mais comme ils mentent tout-le-temps, allez savoir !

            Alors, si vous voulez donner les pleins pouvoirs à ce charlot, qui n’est qu’un américain déguisé en français, allez voter pour lui Dimanche !

            Mais après il ne faudra pas venir pleurer, quand vous verrez tous les prix s’envoler, et que vous ne pourrez plus vous chauffer, ni mettre du carburant dans votre bagnole pour aller travailler !

            Et tout ça pour défendre les pauvres nazis de l’Ouest de l’Ukraine, attaqués par la méchante Russie ( vous savez, ce pays qui nous a sauvé du nazisme au prix de 27.000.000 de morts, dont 14.000.000 de soldats ).

            J’attends toujours de savoir la raison qui explique cette haine de la France envers la Russie ( a-t-elle nui à nos intérêts, nous a-t-elle envahi, a-t-elle pillé nos « immenses richesses », volé nos bérets basque ou nos camemberts ? ).

            Ce sont les Etats-Unis qui sont les ennemis de la Russie depuis 1945, pas nous !

            Alors les G.I. Jo, qu’est-ce que vous attendez pour faire le boulot vous-mêmes ?

            Ah oui c’est vrai, j’oubliais les ogives nucléaires hypersoniques russes ! Mais quand on veut faire la guerre, il faut en assumer les conséquences !


            • jjwaDal jjwaDal 18 juin 10:17

              On consomme les « énergies renouvelables » depuis l’invention du feu, donc bien avant les énergies fossiles. Etant diffuses, il leur faut des convertisseurs d’une taille gigantesque pour les extraires de l’environnement dès qu’on vise la grande échelle. Ces convertisseurs, dans les technologies actuelles, nécessitent tous des éléments métalliques ou métalloïdes qui obligent à des extractions minières qui sont une cause majeure de pollution et d’oblitération des paysages naturels et des biotopes. Par ailleurs ces éléments utilisés sont très loin d’être entièrement réutilisables et l’élimination des parties non recyclables va poser d’énormes problèmes. Par ex quand on aura des milliers de pales d’éoliennes de 30m en composites à broyer pour les balancer dans la nature (sous bassement de routes) ou incinérer, on va vite voir le revers de la médaille. Quelqu’un sait comment recycler les panneaux solaires à échelle de dizaines de millions de m2 ou même les produire sans effets délétères sur l’environnement ? Je suis preneur de l’information si elle existe. Par ailleurs aucun réseau électrique ne fonctionnera jamais qu’avec des énergies aléatoires et intermittentes. S’il faut faire du stockage en batteries il reste à mettre au point les technologies pour le faire à échelle sans drainer nos ressources minières.
              Ce sont les ressources qui artificialisent le plus d’espaces naturels par kwh, de très loin comparé aux fossiles ou à l’électronucléaire (énergies plus denses), de ce point de vue, elles sont peu compatible avec la protection de l’environnement.
              Comme souvent on regarde les indicateurs qui nous intéressent sans avoir une vision d’ensemble qui est très mitigée de mon point de vue.
              Il faudra limiter l’échelle de leur déploiement et utiliser d’autres technologies pour que leur déploiement ne se transforme pas en une catastrophe de plus.


              • alinea alinea 18 juin 15:58

                @jjwaDal
                Tu crois que Musk voudrait libérer l’énergie libre enfermée dans un mythe ? Illimitée, gratuite et évidemment non polluante ! Ça serait pas le pied ? Ça vaut les installation sur Mars, non ?
                Bon, j’ai lu qu’une énergie infinie et gratuite bousillerait la planète et ses hôtes ( du fait de ce qu’est l’humain) en moins de temps qu’il faut pour le dire !!
                On va revenir à la bougie, je vous le dis... mais je ne sais pas si vous êtes au courant, mais le prix de la cire d’abeille s’est envolé, nous ne voyons plus ni lui ni elle !!
                 smiley


              • Xenozoid Xenozoid 18 juin 16:11

                @alinea

                il faudra de la graisse,beaucoup de graisse

                je rappelle une anecdocte sur le grand khan fonçant sur bagdad, il avait besoin de graisse pour son armée... il commencá par cuire les vaincus pour la graisse, puis il changa de tactique, il ne coupa qu’un membre(une jambe une main, un tibia etc dont la victime pouvais choisir... il les renvoyait a la maison,les handicapés qui survivaient, racontaient l’histoire de la graisse, et oui ,par magie la oú il passait , il trouvait toujours de la graisse offerte par les « locaux », 

                la realité est que le grand k’han, a envoyé des messagés partout avec des « survivant » , qu’il allait a bagdad


              • jjwaDal jjwaDal 18 juin 16:59

                @alinea
                Je disais simplement que la réponse à nos besoins énergétiques ne passera pas à grande échelle par des parcs gigantesques de machines pour extraire l’énergie du soleil. La Nature sait faire des collecteurs gigantesques (pense à la surface foliaire dans le monde par ex) et elle sait aussi faire du stockage (tous les hydrocarbures sont de l’énergie solaire accumulée sur longue période et stockable sur longue période).
                On est partis dans de mauvaises directions que seules des technologies différentes pourront amender. Mais il y a probablement du « bas technique » bien plus intelligent, par exemple le recours à des micro organismes et leur méthanisation pour le stockage, alliant à la fois les hauts rendements (bien supérieurs à ceux des végétaux supérieurs terrestres), conversion en combustible très rapide (semaines) et absence (relative) de déchets, puisque le tout est biodégradable et ne relâche dans l’atmosphère que le CO2 pompé quelques semaines ou mois plus tôt (pour apaiser les « Cassandres » du GIEC).
                Il faut aussi recourir au bois et « apparenté » (Miscanthus et autres) ce qui nécessitera de libérer des terres actuellement consacrés à nourrir des animaux de boucherie... En fait on a des tas de pistes envisageables mais on préfère continuer le gaspillage des terres comme des moyens financiers (dizaines de milliards déjà engrangés pour la fusion par ex.)
                Comme pour les centrales nucléaires où ont a développé la pire filière (des centrales qui peuvent péter et font des déchets longs gênants), les éoliennes, les panneaux solaires actuels et les agrocarburants (issus de végétaux terrestres) vont poser de sérieux problèmes.
                Je ne dis donc pas qu’il faut jeter l’idée des « renouvelables » à la poubelle et encore moins qu’il faut chercher des source d’énergie hyper denses (qui existent probablement) qui préserveraient l’environnement pour nous permettre de le détruire d’une autre façon...


              • alinea alinea 18 juin 17:09

                @jjwaDal
                Je suis tout à fait d’accord !
                Mais je vais te dire que d’abord, si l’animal que nous sommes n’était pas dénaturé, dégénéré, on saurait s’adapter au chaud l’été et au froid l’hiver, par exemple ; on manque d’eau, mais les citadins à la campagne ont besoin de douches ( ils ne se sont pas rendus compte que ça ne rafraîchit pas plus d’une minute une douche !!), ils veulent une piscine, et ma foi, avec leur forage, tant pis pour tout ce qui s’abreuvait en aval !
                Et l’hiver, toute la journée dehors au boulot ne les empêche pas de chauffer leur appartement ou leur maison !
                Je crois et j’espère en une crise si forte qu’elle nous ramènera à ce que nous sommes et plus considérer comme dus ces artifices qui nous dégénèrent !


              • jjwaDal jjwaDal 18 juin 19:38

                @alinea
                Tu vas l’avoir ta crise. Notre insondable imbécilité de ne pas avoir obligé l’Ukraine à mettre en oeuvre les accords de Minsk et à refuser toute entrée dans l’OTAN de ce pays nous valent une crise énergétique énergétique et alimentaire majeure qui va nous balayer d’une vague inflationniste durable qui va nous enseigner la décroissance du pouvoir d’achat à marche forcée.
                Mais la cerise sur le gâteau est à venir avec les alternatives à SWIFT et au dollar qui vont rallier tout ceux ayant des griefs envers les USA (l’essentiel de la planète) et la perspective d’une invasion de Taïwan par la Chine d’ici la fin de l’année (Scott Ritter).
                Car faire avec la Chine ce qu’on a voulu faire avec la Russie pourrait nous renvoyer aux années 1950 en quelques années, vu que nous n’avons plus depuis longtemps le pouvoir d’achat pour acheter ce que nous produisons ici.
                De la même façon que les Russes se sont préparés à l’inévitable avec nous, les Chinois sont également prêts, nous pas bien sûr.
                Ne sommes nous pas devenus les spécialistes des sanctions à la Pyrrhus ? Plus dure sera la chute.
                Le monde va dramatiquement changer de visage en quelques années ? Un bien ? Un mal ? Qui sait ? On va se prendre une très grosse claque, c’est tout ce qu’on peut prévoir.


              • alinea alinea 18 juin 15:47

                C’est votre devoir de vacances ?

                C’est l’époque sur ce site où des élèves s’exercent à publier sur des sites citoyens, sous entendu pas bien regardants. ( ceci dit, je ne sais pas s’il y en a d’autres)

                Descendez dans l’arène, cela vous fera une belle expérience, parce que, un site citoyen c’est un lieu d’échanges, c’est pas toujours bisounours !


                • John  Captain Jack 18 juin 16:35

                  Alinea salut !

                  « Descendez dans l’arène, cela vous fera une belle expérience, parce que, un site citoyen c’est un lieu d’échanges, c’est pas toujours bisounours ! »

                  Ouais mais lui tend pas trop la perche si ça se trouve elle est très athlétique ... smiley ... 


                • Xenozoid Xenozoid 18 juin 16:38

                  @ Captain Jack

                  tu dois etre dure... smiley


                • alinea alinea 18 juin 17:13

                  @ Captain Jack
                  Justement, elle se régalera ! mais on ne leur apprend pas ça à l’école, on leur fait croire qu’ils sont d’une race supérieure. Tous ceux qui sont passés ici sont faits sur le même modèle : le journaliste lambda de la presse exécutive d’ordres !
                  Descendre dans l’arène lui ouvrirait des écoutilles et peut-être pourrait-elle sortir du lot après ça !!


                • John  Captain Jack 18 juin 18:48

                  Xenozoid salut !

                  « tu dois etre dure... »

                  Oui peut-être vu que dans mon patelin (petit village) on me surnomme le colosse adossé au nom du lieu dit ou j’habite ! → ex :  « Le colosse de ******* » ... Xeno, peut-être dur mais très gentil ... D’ailleurs il y a plein de gens qui me disent souvant « [Jack] gentil c’est pas un métier » ... Je leur réponds tout le temps « être con non plus » ... smiley ...


                • John  Captain Jack 18 juin 18:59

                  Alinea,

                  « Justement, elle se régalera ! mais on ne leur apprend pas ça à l’école, on leur fait croire qu’ils sont d’une race supérieure. Tous ceux qui sont passés ici sont faits sur le même modèle : le journaliste lambda de la presse exécutive d’ordres ! ... Descendre dans l’arène lui ouvrirait des écoutilles et peut-être pourrait-elle sortir du lot après ça !! »

                  Bien évidement je suis totalement d’accord avec ça ! Rentrer dans la cage et affronter les fauves ne peut que la rendre plus solide et plus forte !

                  Mais bon mon premier com où je t’ai répondu était un peu comme quand il fait chaud on grille parfois ... Perso pour l’instant je pense qu’il n’y a que très peu de personnes qui on compris mon premier con avec son petit coté ironique ... Tu vois du style je suis pratiquement sûr que Pemile lui a percuté ce premier com !


                • eau-mission eau-mission 18 juin 19:13

                  @alinea

                  Tu crois qu’ils arrivent à le croire, pour la race supérieure ? Si tu passais pas par là, je lèverais même pas l’œil sur cette Lilou. Même Rosemar est plus bandante, le cul dans la fontaine des jardins.

                  Carlo pourrait nous sortir une bitteroise qui parle franglais, et qui nous chanterait La Mer en arabe. A propos de pédale, tu sais qu’un cycliste fait du 10 Wh au km ?

                  Viens, laissons la plage aux éoliennes, t’es top exotique sous ton sombrero photovoltaïque


                • alinea alinea 18 juin 19:22

                  @ Captain Jack
                  La perche, l’athlétisme... il me semblait avoir bien compris ; mais malpolie à souhait comme d’habitude, j’ai foncé dans ma voie !!


                • alinea alinea 18 juin 19:34

                  @eau-mission
                  deconande, deconandare
                  j’en ai un peu marre de tout ça
                  mais merci pour tes détours légers


                • John  Captain Jack 18 juin 19:49

                  Alinea,

                  tu sais l’autre soir tu m’as répondu ça → « Eh bien ! Je ne connaissais pas du tout, ni d’air ni de nom, et, j’ai bien aimé ; il a la sobriété des chants révolutionnaires, italiens ou portugais, que j’aime, et ses paroles roulent toute seules, ça prouve qu’elles sont justes ! Merci » → (ici) ...

                  Pourtant un soir avec Shaw nous t’avons fait écouter ceci ... Rappelle toi ! smiley ...

                  « La perche, l’athlétisme... il me semblait avoir bien compris »

                  Sinon oui, désolé puisque que je vois qu’en fait t’as bien percuté mon premier com ! smiley ...


                • alinea alinea 20 juin 10:47

                  @ Captain Jack
                  Dans le lien que vous m’aviez donné, et que j« avais oublié évidemment mais que je viens d’entendre, j’aime pas ; déjà sa manière d’ouvrir les »é" en fin de phrases, et puis la déglingue citadine, comment dire, c’est un exotisme qui ne m’attire pas ! Mais bon, c’est vrai que je ne suis pas du genre à aimer un artiste, mais ce qu’il fait ; et s’il fait des choses différentes, tout ne me parle pas !
                  T’aime ça ? :
                  (1311) Nestor - On The Run (Official Video) - YouTube

                  moi non !!!

                   smiley


                • mmbbb 18 juin 15:53

                  de la propagande de la pure et bien empaquetée Les energies renouvelables , elles existaient avant la révolution, industrielle Moulin a vent et moulin eau

                  Mais nous avions tres peu d esclaves machines et le labeur etait dur

                  L auteur nous fait une belle demontration mais oublie d une part que l eolien est une energie intermittente et non pilotable

                  La dissimination sur le territoire a aussi un cout , les enormes chapes en beton armee pour les eolienennes de plus de 60 metres ( les plus rentables =

                  Elles demandent beaucoup plus de materiaux pour leur construction puisque ce n est pas un mode de production concentre

                  leur raccordement au reseau est a la charge du consommateur

                  Ces eoliennes personne ne veut les voir , J BOVE par exemple dans son Larzac

                  Edf doit acheter a un prix forfaitaire le prix de l energie renouvelable

                  La concurrence est fausse 

                  Enfin le renouvelable utilise des terres rares raffinées en Chine puisque l usinage est tres polluant

                  L Allemagne pays industriel doit utiliser du thermique pres de 50 % dont du gaz russe Les centrales a charbon sont toujours en fonction

                  L electricte augment en fleche

                  Les ecolos risquent d etre pendu un jour aux pâles de leurs eoliennes


                  • wagos wagos 18 juin 15:58

                    Consommer autrement , voilà c’est dit ? consommer quoi alors au fait ? consommer, c’est vague ...

                    bon y’a toujours un spécialiste sorti d’un chapeau qui dit qu’il faut consommer moins également, c’est le mot d’ordre ça fait sérieux...ce mec ..le spécialiste il vit comment ? 

                    Dans une cabane en carton recyclé , éclairé à la bougie ou avec la dynamo du vélo ? ou bien dans un 500 M2 avenue Foch dans le XVI eme à Paris ? 


                    • charly10 18 juin 17:26

                      Bonjour Lilou

                      A propos des énergies dites fossiles, on ne sait pas ce qu’il adviendra. Ne pas oublier qu’il existe une autre théorie sur l’origine du pétrole autre que celles fossiles, très peu connue jusqu’à ce jour, pour des raisons complexes ; VOIR le lien.

                      https://blogs.mediapart.fr/jean-paul-baquiast/blog/280315/petrole-biotique-ou-petrole-abiotique

                      Développée dans les années cinquante du 20e siècle par des géologues russes et ukrainiens, elle réfute l’hypothèse selon laquelle le pétrole proviendrait de détritus biologiques fossilisés et affirme qu’il dérive de molécules hydrocarbonées qui furent emprisonnées dans la croûte terrestre lors de la formation de la terre, il y a 4,5 milliards d’années. Le pétrole se serait donc formé à partir de la roche cristalline précambrienne et non de fossiles. Comme il n’aurait pas résulté de causes biologiques, il est dit abiologique ou abiotique. Ce pétrole serait généré dans les couches géologiques profondes. Mais dans certaines conditions favorables, liées par exemple à l’existence de failles, il pourrait remonter vers la surface.

                      Je vous invite à bien lire ce document en lien ;

                      J’en profite pour vous engager à réfléchir sur une des  causes possible de l’intérêt des Russes pour le DONBASS, secteur ou les recherches engagées ont confirmé la présence de ce type de pétrole.

                      Extraits

                      « On a fait valoir que la science communiste fut longtemps discréditée à l’ouest par l’affaire Lyssenko. Mais la raison n’est pas suffisante, car la science russe, y compris sous l’ère stalinienne, a produit et produit encore des résultats la plaçant au niveau des meilleurs du monde. Une autre raison, qui reste à démonter mais qui paraît plus sérieuse, est que le gouvernement communiste, puis russe, n’a pas tenu à donner de précisions sur les travaux entrepris avec succès, notamment dans le bassin Dnieper-Donets, région située entre la Russie et l’Ukraine et considérée pendant plus de quarante-cinq ans comme un bassin géologiquement stérile. Or le pourcentage de résultat des forages ayant eu des résultats productifs y a été supérieur au moins de moitié à celui des forages conduits dans d’autres parties du monde. On pense aujourd’hui que des champs considérables existent dans cette zone, comme d’ailleurs dans d’autres régions du territoire russe ou dans des fonds sous-marins appartenant à la zone économique exclusive russe. Or pourquoi ce peu de publicité donné à ces hypothèses par le gouvernement russe, y compris aujourd’hui par Vladimir Poutine ? Comment se fait-il que parallèlement les complexes industriellos-politiques du pétrole et du gaz, extrêmement puissants dans le monde, comme nous l’avons rappelé plus haut, n’abordent pas la question ? »

                       


                      • alinea alinea 18 juin 17:45

                        @charly10
                        Pourquoi voulez-vous qu’ils fassent de la publicité !! Ils sont déjà assez agressés comme ça.
                        Sinon :
                        "J’en profite pour vous engager à réfléchir sur une des  causes possible de l’intérêt des Russes pour le DONBASS, secteur ou les recherches engagées ont confirmé la présence de ce type de pétrole."
                        Que voulez-vous dire : il y aurait deux types de pétrole ? sans parler du schiste naturellement.
                        Et puis, vous voulez suggérer à cette élève que les Russes ont des visées pas aussi généreuses qu’ils veulent bien le dire ?
                        Vous prenez tout le monde pour des occidentaux ?


                      • charly10 18 juin 19:04

                        @alinea

                        J’espère que vous avez bien lu document joint.
                        il existe 2 types de pétrole d’origines différentes et le schiste n’a rien a voir avec cela.


                      • alinea alinea 18 juin 19:20

                        @charly10
                        Je n’ai pas lu le document !! ( je les lis le soir, au calme, dans la journée je viens de temps en temps vite fait !) mais je me fie à votre phrase :
                        Ne pas oublier qu’il existe une autre théorie sur l’origine du pétrole autre que celles fossiles, très peu connue jusqu’à ce jour, pour des raisons complexes.
                        Vous ne dîtes pas : il y aurait un autre pétrole que fossile !!


                      • NiNi NiNi 18 juin 18:53

                        Ce que la publicité en lettres vertes met dans « renouvelable » est une vaste arnaque. Le vent et le soleil ne polluent pas, mais la manière d’en récupérer une toute petite part d’énergie est très polluante… sauf que la pollution est délocalisée et pas directement injectée dans les narines des hypocrites occidentaux urbains. Allez voir les sites d’extraction du graphite ou des terres rares en Chine ou du cuivre au Chili… Il n’y a pas de transition ; il y a une addition. Et le pétrole est toujours indispensable pour de vastes domaines de la chimie, polymères, etc… La moindre éolienne consomme une quantité démesurée de métaux rares ou non rares (mais la publicité sert aussi du « recyclable » plus ou moins fantôme et à l’efficacité écologique ou économique parfois plus que douteuse) pour une durée de vie « efficace » assez minable…


                        • mmbbb 18 juin 19:20

                          @NiNi les ecolos mentent ils sont passes maitre
                          Lebel, le seide de Melenchon dans ce media , heureux de mettre un lien sur
                          « HYDROGENE VERT » l hydrogene est un atome lie ou un vecteur , donc pour avoir de j hydrogene il faut une source d energie .


                        • NiNi NiNi 19 juin 11:42

                          @mmbbb
                          En effet, Mélenchon est tout aussi inepte sur le chapitre de l’énergie que la plupart de ses condisciples. Aucun « écologiste » politique de premier plan ne se risque à parler de décroissance, pourtant totalement inévitable si l’on veut espérer sauver quelque chose…


                        • charlyposte charlyposte 18 juin 19:44

                          Il faut consommer Russe.... sans OGM et sans PESTICIDES smiley je veux du blé et du maïs Russe demain matin sur mon bureau....GO smiley


                          • josy&jacq josy&jacq 18 juin 19:44

                            Pipeau ! Pipeau ! Pipeau ! Pipeau ! Pipeau !


                            • LeMerou 26 juin 07:15

                              @Lillou.

                              Bonjour, j’ai lu votre votre texte avec attention.

                              « Se délivrer des énergies fossiles est l’une des actions les plus importantes que nous pourrions accomplir concernant la consommation responsable. Les énergies renouvelables s’imposent comme l’une des seules alternatives pour consommer durablement dans le temps, pour un habitat qui se veut aujourd’hui plus écologique ».


                              Au départ vous avez parfaitement décrit la situation, historiquement nous venons tous d’un monde « renouvelable », mais je pense que vous vous n’avez pas intégré parfaitement comment il était, comment il fonctionnait, comment était la vie dans ces temps là.

                              Toutefois, sans aller jusqu’à ces périodes, il vous suffit simplement de voir comment fonctionnait le monde juste avant la « révolution industrielle ».

                              Au fur et à mesure, je désolé de vous le dire, mais vous perdez un peu votre raisonnement pour basculer dans une sorte d’idéologie, derrière laquelle se réfugie beaucoup « d’écologistes », la « technologie », « le progrès » va nous sauver.

                              Ayons une consommation raisonnable ! Un diktat qui ne veut absolument rien dire. Il est illusoire, voire même dangereux de penser qu’un monde 100% renouvelable est possible tout en maintenant un « mode de vie » raisonnable. Ainsi cela donne de faux but, de fausses croyances, de faux espoirs et des orientations des grandes décisions qui ne sont pas en rapport avec la situation, 


                              Si il est « techniquement » impossible de vivre « raisonnablement » (car ce terme ne veux rien dire, une grande partie de l’humanité n’est pas raisonnable) dans un monde 100 % renouvelable, avec le modèle de consommation qui est le notre . Il est toutefois possible d’y vivre, mais pas du tout comme nous le faisons actuellement, mais ça une multitude n’arrive pas à l’intégrer.

                              Regardez autour de vous, nous vivons dans l’ère qualifiée par l’envie demain de ce que nous possédons à peine. D’un état de liberté jamais atteint par une partie de l’humanité.

                              Tout le problème vient de la croyance sans faille dans la faculté que l’être humain peut devenir « raisonnable ». Soit bénéficier encore de notre mode de vie, mais en ayant moins d’impact. C’est hélas tout simplement impossible.

                              Un monde raisonnable, ferait que vous n’auriez pu écrire votre article, et moi de vous répondre si aisément, rien que les « technologies » du numériques sont hautement polluantes tellement elles sont sollicités par du futile à point inimaginable.


                              2010, La Faute sur Mer. Ce n’est pas si vieux ?, qu’à t’on fait de raisonnable après ? Etablir des digues plus performantes pour contrecarrer la nature parce que l’homme veut vivre là ? Des exemples comme cela pullulent sur la planète.

                              Les COP ! Depuis qu’elles existent, ont-elles changées quoi que ce soit dans l’évolution climatique de notre monde, ou le seul mot, le but ultime est « croissance », mot que l’ont nous rabâche sans arrêt, comme si c’est le saint graal, tout doit se mesure à partir de ça. Croître en tout, en argent, en confort, en nombre, en idéal, etc......

                              Croître en permanence sur un objet dont les ressources sont limitées est un non sens. C’est plutôt en combattant ce concept que vous devriez principalement vous orienter, plutôt que croire qu’il est possible de vivre autrement, notamment grâce au renouvelable.


                              Je suis un peu plus réaliste envers le genre humain, et cela me rend un poil pessimiste, oui l’humanité changera, mais pas par sa volonté, par force et contraintes hélas. Et un des plus gros souci, est qu’il faut le faire ensemble, sur la planète complète. 

                              De multiples civilisations actuellement vivent déjà en ayant un très faible impact, seulement nous les polluons par notre mode de vie et plus grave encore suscitons chez eux des espoirs intenables de vivre comme nous, un mode de vie ou l’ont vit « mieux ». (Le progrès....)

                              Ont laisse des gens inonder les cieux de satellites, pour que chacun sur terre puisse avoir accès à « l’internet », « la téléphonie », ou que sais je, est ce bien raisonnable, quand l’ont sait ce que cela donne.


                              • LeMerou 26 juin 07:22

                                PS :
                                « Les écologistes », je n’ai absolument rien contre eux, le problème est l’anormalité de leur existence. Il y a aujourd’hui des hommes et des femmes qui luttent pour sensibiliser les autres sur ce sujet, bien sûr que ce n’est pas inutile.

                                Mais tout le monde devrait être sensibilisé et ce n’est pas le cas ! Je prend un exemple nous avons un Ministère dédié à ce sujet. Rien que cela veut dire que ces notions sont un sujet à part, alors qu’il est présent dans tout.

                                Quand ce concept de traitement aura disparu, nous aurons fait un très grand pas.


                              • eau-mission eau-mission 26 juin 07:58

                                @LeMerou

                                Si vous me permettez une boutade : c’est vous qui n’êtes pas raisonnable de croire que l’auteur de l’article viendra vous répondre.

                                Enfin, vous aurez au moins eu un lecteur. Un décroissant déraisonnable.

                                A propos de civilisation à faible impact, un exemple extrême vécu comme de très nombreux touristes de groupe (un moment de faiblesse) aux portes de la jungle mexicaine. Notre guide que je crois sincère bien que LGBT limite prosélytisme nous disait bien connaître les gens que nous allions rencontrer. Il disait participer régulièrement à la vie tribale dans ces espaces dont l’état du Mexique garantit l’inviolabilité.

                                Aux portes de la jungle, les Indiens viennent vendre les objets qui accompagnent leurs vies. J’ai en mémoire les porte-bonheur qu’on accroche à son cou, dont on trouve couramment des copies par chez nous.

                                Le chef (dont notre guide nous disait le plus grand bien) restait branché sur sa tribu et peut-être Agoravox via un smartphone (pour une fois, je n’écris pas ordiphone). Cet instrument fait partie des objets qu’ils viennent troquer avec le monde moderne à leur frontière.

                                Cette scène, outre qu’elle m’a laissé perplexe (ce dont vous fichez j’espère), illustre la fin de votre commentaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité