• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Extraction illégale d’ambre en Ukraine - Catastrophe environnementale (...)

Extraction illégale d’ambre en Ukraine - Catastrophe environnementale en vue

L’extraction illégale d’ambre dans trois régions du nord de l’Ukraine (Jitomir, Rovno et Volyn) pourrait transformer ce territoire en une zone de catastrophe environnementale. C’est ce qu’a déclaré lundi le chef de la police nationale ukrainienne Sergueï Kniazev à Jitomir lors d’une réunion sur la lutte contre l’extraction illégale d’ambre.

JPEG

« Il y a des conséquences catastrophiques pour l’environnement – plus de 6 200 hectares de terres forestières et plus de 1 000 hectares de terres agricoles ont été endommagées », a-t-il déclaré.

« En l’absence d’un mécanisme de protection de l’environnement et de travaux de restauration, la situation pourrait conduire à la nécessité de reconnaître la partie nord de notre pays comme étant une zone de catastrophe environnementale extrême  », a-t-il conclu.

Selon Kniazev, l’extraction illégale d’ambre, qui est pratiquée de manière ouverte, implique des résidents locaux, qui ont à plusieurs reprises résisté aux tentatives des fonctionnaires du gouvernement de mettre fin à l’extraction illégale de l’ambre. Le chef de la police a également noté que, pour la première fois, la question est remontée du niveau régional au niveau national.

La réunion sur le problème de l’extraction illégale d’ambre est menée par le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Dans son discours d’ouverture, il a noté que l’extraction incontrôlée des pierres semi-précieuses a pris une ampleur alarmante depuis 2014.

Note de la traductrice : Cette situation catastrophique est due à plusieurs facteurs. Le premier est l’appauvrissement considérable de la population ukrainienne depuis le Maïdan de 2014. Résultat, les gens sont prêts à tout pour gagner un peu d’argent, y compris se mettre hors la loi et dévaster les forêts et les terres pour extraire illégalement de l’ambre.

L’autre facteur, c’est l’explosion de la corruption en Ukraine. La corruption endémique, qui n’a fait que se développer encore plus depuis le Maïdan, permet aux gens qui extraient l’ambre de manière illégale de pouvoir continuer leurs trafics en échange de quelques bakchichs à des fonctionnaires corrompus.

Rajoutez à cela la déforestation massive du pays pour vendre du bois afin de générer des revenus à l’export, et vous avez là une bonne recette pour une catastrophe environnementale qui ne se limitera pas au nord de l’Ukraine.

Source : TASS
Traduction par Christelle Néant pour Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • San Jose 14 août 13:43

    Un beau nazi ukrainien en inclusion naturelle dans l’ambre, ça aurait de la gueule dans le salon ? 


    • Christelle Néant Christelle Néant 14 août 15:02

      @San Jose
      Vous avez des goûts pour le moins bizarres....


    • goc goc 14 août 19:08

      Bonjour Christelle

      votre note est intéressante et surtout alarmante non seulement pour l’écologie du pays, mais je pense, plus grave encore, pour la mise en place d’une mentalité de pilleurs de ressources majeures. Si le trafic de l’ambre ne va pas mettre en péril la stabilité mondiale, je crains que cela va surtout mettre dans l’esprit de tout ukrainien qu’il peut « survivre » en se procurant et en revendant des ressources plus importantes. Je pense plus particulièrement à deux choses : 1.le gaz, c’est à dire que le pays risque rapidement de se transformer en Nigeria, avec ses piratages de pipeline. 2. l’uranium (et autre matière première, voir produit fini, ou pire, arme prête à l’emploi). Quand on entre dans une spirale de vol de ressources majeures, et qu’en plus cette spirale repose sur un niveau de pauvreté tel que n’importe quel argument sensé n’a plus court, alors on va droit à la cata. Courage Christelle


      • San Jose 14 août 19:56

        @goc
        .
        Si tous les menus trafics de gagne-petit à travers le monde se transformaient en contrebande de matières nucléaires, cela se saurait. Soyez un peu sérieux. 


      • San Jose 14 août 19:53

        Pierre Benoit dans son roman Axelle qui se déroule en 1918 en future Russie (dans l’actuelle enclave de Kaliningrad) signale la récolte clandestine d’ambre de la Baltique par les pauvres qui revendent au marché noir cette matière que l’administration du kaiser voulait monopoliser. 

        La région concernée ne s’est pas pour autant complètement effondrée. D’allemande elle est juste devenue russe, mais c’est tout.


        • Christelle Néant Christelle Néant 14 août 20:30

          @San Jose
          Sauf que récolter l’ambre ou l’extraire n’ont rien à voir en termes de destruction. Sur les bords de la Baltique, vous pouvez trouver de l’ambre en vous baissant. En Ukraine, ils doivent saccager la terre dans des écosystèmes déjà fragiles pour la sortir. Pour l’extraire ils doivent injecter de l’eau à plusieurs mètre de profondeur dans la terre pour faire remonter l’ambre à la surface. Encore une fois vous auriez mieux fait de vous taire.


        • skirlet 14 août 21:14

          @San Jose
          Je vais vous dévoiler l’un des plus grands secrets : le Père Noël n’existe pas... oh pardon, ma fourche a langué. Je voulais dire : la fiction et la réalité, ce sont deux grosses différences, comme on dit à Odessa...


        • San Jose 14 août 22:34

          @Christelle Néant
          .
          Encore une fois vous auriez mieux fait de vous taire
          .
          Non pas, car vos leçons de chimie puis d’histoire naturelle me sont profitables. 


        • Christelle Néant Christelle Néant 14 août 22:58

          @San Jose
          La preuve que non puisque vous continuez à faire des déductions erronnées.


        • Guy19550 Guy19550 15 août 06:12

          Je suis sans opinion sur le sujet, mais il faut savoir que des règles doivent être observées pour l’extaction, pas seulement pour la protection de l’environnement, mais surtout pour la sécurité et la possible continuation de l’extraction. Sans règles, cela va devenir le même scénario qu’au Congo où cela a été mené de manière à rendre impossible de nouvelles extractions. Donc pour ma part, s’ils n’y donnent pas la bonne attention, la source de revenu sera vite épuisée.

          @Christelle : s’agit-il d’un pas en avant ou un pas en arrière ?

          https://tass.com/world/1073364


          • Christelle Néant Christelle Néant 15 août 11:11

            @Guy19550
            Du surplace... Ils ont juste dissous officiellement une des églises de shcismatiques qui se sont regroupées au sein de la nouvelle église schismatique adoubée par Constantinople.


          • Guy19550 Guy19550 15 août 17:41

            @Christelle Néant

            Merci Christelle, moi je ne sais pas faire le point sur le sujet et votre réponse m’a rassuré.


          • Philippe Stephan Philippe Stephan 17 août 09:29

            @Guy19550
            a propos du congo

            Congo : comment 6 millions de morts peuvent-ils être placés sous silence médiatique ?

            https://www.les-crises.fr/congo-comment-6-millions-de-morts-peuvent-ils-etre-places-sous-silence-mediatique/


          • sls0 sls0 15 août 16:29

            Quand il n’y a plus rien à bouffer, après la viande on s’attaque à la moelle des os.

            Il ne reste plus grand choses en Ukraine, tout a été pillé par les plus riches. Il reste la moelle ou l’ambre pour les pauvres. Les riches ne seront pas oubliés, il faut organiser le marché.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès