• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Fukushima sur France

Fukushima sur France

De rares médias restent encore attentifs à la situation, pourtant tragique, qui se joue en ce moment au Japon, mais en France, nous sommes loin d’être à l’abri d'une catastrophe s’il faut en croire la multiplicité des « incidents » qui s’y sont déroulés ces derniers jours.

Pas rassurant.

Le 30 octobre 2012 l’ASN (autorité de sureté nucléaire), a signé, sous la plume de Marie-Pierre Comets, Jean-Jacques Dumont, et Philippe Jamet, une série d’articles enjoignant fermement la FBFC (société franco-belge de Romans-sur-Isère de fabrication de combustibles nucléaires) de fournir avant le 30 novembre toutes les garanties afin que les « incidents » des 18, 26, et 27 septembre 2012 ne se reproduisent pas.

Incidents dont la presse ne s’est pas fait un large écho, le moins qu’on puisse dire.

Le rapport déclare pourtant : « considérant que les évènements significatifs déclarés et leurs conséquences potentielles représentent une menace grave pour les intérêts mentionnés à l’article L 593-1 du code de l’environnement… ».

Cet incident classé d’abord 1 sur l’échelle INES a finalement était reclassé au niveau 2 par l’ASN laquelle a considéré que vu le nombre de « bouteillons » concernés par l’évènement, il y avait un risque de criticité. lien

Ces bouteillons permettent de transférer les matières fissiles d’un atelier à un autre et celles-ci peuvent se présenter sous forme sèches ou humides, et il semble qu’il y ait eu des «  disfonctionnements  »…

Quelques jours avant, dans la centrale nucléaire du Tricastin, une vanne d’isolement de l’enceinte du réacteur n°1, essentielle pour éviter la dissémination de la contamination radioactive, s’était mal fermée. lien

Quittons le Sud pour FlamanvilleEDF à signalé le 24 octobre 2012 à 23h00 un « incident » : un organe de contrôle de type indicateur visuel de circulation du fluide se rompt, entrainant une fuite, obligeant l’exploitant à procéder à « l’arrêt à froid du réacteur afin de permettre une baisse en pression et température de l’eau du circuit primaire ».

La fuite n’a été arrêtée que le lendemain à 5 heures du matin. lien

5 jours après, c’est la centrale nucléaire de Cruas Meysse qui a connu quelques problèmes suite à « une gestion inappropriée de 2 vannes permettant le refroidissement du réacteur N°2 ». lien

Cet « incident  » faisait suite à une série de « 7 évènements significatifs  » qui se sont produits au mois de mai et juin 2012.

Le 6 novembre 2012, cette centrale connaissait un nouvel « incident ».

En effet, ce jour là, à 8h10, un dégagement impromptu de vapeur potentiellement radioactive, a provoqué l’évacuation de toute urgence de 27 personnes travaillant sur le site, et si la direction assure qu’il n’y a pas eu « de blessés ou de rejets dans l’environnement », il vaut mieux attendre l’expertise prévue pour déterminer la cause de ce nouvel incident et ses conséquences éventuelles. lien

Rendons nous maintenant à La Hague où, outre les 230 millions de litres d’effluents radioactifs (entre autres du tritium) rejetés annuellement dans la Manche, (lien) des centaines de milliers de tonnes de déchets radioactifs sont entreposés en attente d’hypothétiques solutions. lien

Le 11 octobre 2012, 2 vannes ne s’étant pas complètement fermées ont provoqué un rejet en mer d’effluents radioactifs illégal et encadré juridiquement par l’article n°23.

Le 19 octobre 2012, allons dans l’Ain, à la centrale nucléaire de Bugey, où le système de ventilation a connu quelques problèmes.

Un système de filtration permet de limiter les rejets radioactifs dans l’environnement, or le 17 octobre, le transformateur du réacteur n°5 est tombé en panne, provocant l’arrêt des ventilateurs, un dépassement des rejets dans l’environnement, lesquels devaient respecter les 180 000 m3/h, et ce n’est qu’au bout de près de 2 heures que la situation a pu être enfin normalisée, alors que le délai légal ne doit pas dépasser les 60 minutes. lien

10 jours auparavant, la même centrale avait connu un problème de baisse de température sur le circuit primaire du réacteur n°4, incident classé 1 sur l’échelle INES.

Tout près de là, dans la centrale de St Alban, la salle de commande du réacteur N°2 a connu aussi, le 7 octobre 2012, un souci de ventilation.

Un graissage excessif a rendu inopérants le système de ventilation et de filtration d’iode qui permet de protéger le personnel du bâtiment en cas d’accident, mais ce n’est qu’au bout de 7 jours que l’exploitant a découvert la panne. lien

Restons dans cette centrale où le 10 octobre, l’exploitant a signalé à l’ASN une panne concernant le système destiné à mesurer d’éventuelles fuites entre la partie primaire et secondaire des générateurs de vapeur.

Entre le 22 et le 26 septembre 2012, plusieurs alarmes signalant des fuites se sont déclenchées, et ce n’est qu’au bout de plusieurs jours que l’exploitant a réalisé qu’il s’agissait en fait de panne des appareils de détection, mais qu’il n’y avait pas de fuite. lien

Voila qui nous rappelle de bien mauvais souvenirs, à Malville, le mal nommé « Superphénix », puisque c’est exactement le contraire qui s’était passé : pendant 1 mois, ne croyant pas à la réalité d’une fuite de sodium pourtant signalée par les appareils de détection, les techniciens ont cherché en vain une explication ailleurs, croyant à une défaillance du système électrique pour réaliser enfin, au bout de 30 jours que 500 litres de sodium liquide fuyaient chaque jour dans l’espace intercuve.

Lorsque l’on sait que ce sodium liquide s’enflamme spontanément au contact de l’air, explose au contact de l’eau, et que l’on ne sait quasi pas éteindre un feu de plus d’une tonne de sodium, (lien) il y avait de quoi rétrospectivement s’inquiéter….d’autant qu’il y avait dans les circuits de refroidissement de Superphénix près de 5500 tonnes de sodium liquide.

L’addition fut lourde : 10 milliards d’euros. lien

Mais revenons à nos « incidents » qui comme chacun le sait, n’ont pas eu de « conséquences sur le personnel des centrales mentionnées, ou sur l’environnement  » aux dires de l’ASN, pour nous rendre de nouveau à Bugey.

On vient d’y faire une découverte étrange.

La nappe phréatique analysée révèle des taux de tritium 25 fois plus élevée que la norme.

Habituellement, le taux de tritium analysé dans l’un des puits situé entre les réacteurs N°2 et N°3 et le Rhône avoisine 8 Bq au litre et les prélèvements faits dans le courant du mois d’octobre ont révélé un taux atteignant 200 Bq/l.

Logiquement, au-delà de 100 Bq/litre, l’exploitant doit rechercher s’il n’y a pas d’autres radionucléides, mais pour l’instant on est sans nouvelles d’éventuelles investigations supplémentaires.

Le communiqué officiel émanant « d’énergie.edf.com » a naturellement publié l’habituel commentaire : « cette présence de tritium (…) ne présente pas d’impact significatif pour l’environnement  ».

L’ASN a demandé à l’exploitant de « déterminer l’origine de ce niveau de tritium et de prendre les mesures nécessaires ». lien

Mais que sont ces « mesures nécessaires  » ?

L’exploitant va-t-il tenter la mission impossible de vider la nappe phréatique, afin de filtrer la radioactivité avec les techniques qui ont montré « leur efficacité » à Fukushima….avant de remettre l’eau « nettoyée » dans la nappe ?

On se souvient en effet que l’installation qu’Areva avait proposée à Tepco a été largement défaillante, et on sait maintenant que toute cette eau polluée est stockée dans des milliers de containers en attente de solution, quand elle ne part pas directement dans l’Océan. lien

En France, le débat sur l’énergie semble avoir du plomb dans l’aile, puisque Greenpeace, par la voix de Jean-François Julliard, ne souhaite pas y participer expliquant : « nous n’avons plus confiance dans ce débat et dans la réelle volonté du gouvernement de réussir la transition énergétique ». lien

Il vient d’être suivi par « les amis de la terre » (lien) lesquels n’apprécie que modérément que dans les 5 membres du comité de pilotage, figurent 2 des principaux promoteurs du nucléaire en France et dans le Monde dont Anne Lauvergeon, ex patronne d’Areva, qui vient de se voir attribué le prix Pinocchio. lien

Pascal Colombani, ancien administrateur du CEA (commissariat à l’énergie atomique) fait aussi parti de ce comité.

Du coup, le gouvernement envisage de revoir sa copie. lien

Et puis, après la déclaration fracassante de Montebourg sur « l’avenir nucléaire  », on ne sent plus une réelle volonté de sortie du nucléaire en France, et François Hollande lors de sa conférence de presse tenue par le 13 novembre 2012 n’a pas marqué de changement notable sur la question comme l’a remarqué Martine Billard, la coprésidente du Parti de Gauche. lien

Personne ne semble avoir encore retenu les leçons de Tchernobyl ou de Fukushima

En tout cas, du coté de Bugey, des militants occupent régulièrement depuis des mois des rond points à Ambérieu en Bugey puisqu’avec le nucléaire on tourne en rond : pour se joindre à l’action, il suffit d’aller sur ce lien 

Comme dit souvent mon vieil ami africain : « quant la tête est là, le genou ne porte pas le chapeau ».

L’image illustrant l’article provient de « éclaircie.canalblog.com »

Merci aux internautes de leur précieuse aide

Olivier Cabanel

Blog de Michel Marzin

Blog à découvrir

Site de la criirad

Site de l’acro

Articles anciens

Mystère au Tricastin

Tchernobyl sur Seine

De la fission aux fissures

Palmiers contre nucléaire

Ce cher nucléaire

L’hallali nucléaire

Un secret bien enterré

Le coté obscur du nucléaire français


Moyenne des avis sur cet article :  4.09/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

113 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 20 novembre 2012 09:11

    Bonjour Olivier,

    Il ne faut pas se leurrer, les intérêts financiers sont énormes et le lobby du nucléaire arrose à tour de bras nos élus pour que la filière non seulement soit protégée mais de plus prospère et peu importe les dangers à venir. Les corrompus et leurs mécènes sont tellement abrutis par l’argent qu’ils ne se rendent pas compte qu’ils jouent avec le diable. Le jour ou une catastrophe du style Tchernobyl ou Fukushima arrivera chez nous, leurs enfants en prendront plein la gueule et leurs comptes en banque si mal acquit seront inopérant face aux radiations qui le boufferont la rate (J’ai pas mis le cœur car je doute qu’ils en possèdent un). Les énergies alternatives existent et elles sont créatrices de milliers d’emplois seulement voilà, l’intérêt de quelque uns est incompatible avec l’intérêt général. Il faut une cinquantaine d’années pour stopper le nucléaire et nous n’avons toujours pas pris la décision ! Espérons que les citoyens de ce pays seront de plus en plus nombreux à sortir de la léthargie dans laquelle les médias et les hommes politiques les plongent.


    • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 09:33

      bonjour Gabriel

      perso, je garde l’espoir, car je constate que l’opinion a changé, non pas peut-être grace aux lanceurs d’alerte anti nucléaires, mais surtout à la suite des deux accidents majeurs que nous venons de connaitre en un quart de siècle...
      merci de ton commentaire que je partage.

    • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 09:36

      @ tous...

      et ça continue : lien
      merci de prévenir si vous le trouvez !

      • gaijin gaijin 20 novembre 2012 10:10

        après tchernobyl on s’est beaucoup gaussé de l’amateurisme d’une union soviétique en plein effondrement
        ou en sommes nous 25 plus tard ?
        en plein amateurisme ?
        en plein effondrement ?
         


      • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 10:46

        gaijin

        pas mieux !
        je partage et remercie...

      • lionel 20 novembre 2012 21:58

        Bonjour à tous, 


        merci encore pour cet article.

         Il me semble que la situation actuelle est pire que Tchernobyl. En URSS, le pouvoir centrale a pu organiser une logistique considérable en mobilisant l’armée et une société civile organisée tant pour éloigner les populations que pour couler le cerceuil en béton. Au Japon, la privatisation consommée de la nation a démontrée qu’aucune mesure de grande ampleur ne peut être menée, trop coûteuse et très difficile à coordonner entre les différents acteurs privés dont la raison d’existence est la rentabilité. En cas d’accident, la France verrait une gestion de la crise aussi irresponsable qu’au japon. 

      • oncle archibald 20 novembre 2012 09:51

        « Personne ne semble avoir encore retenu les leçons de Tchernobyl ou de Fukushima »

        Mais si, au contraire, chaque dysfonctionnement est analysé, exploité et sert à formuler de nouvelles normes, à prendre d’autres précautions ... Les incidents que vous analysez en les montant en épingle, sont des incidents de fonctionnement comme il s’en produit dans tous les établissements industriels. La perfection n’est pas de ce monde. Dès qu’il y a activité il y a risque et la vie est un choix perpétuel. 

        Nous avons besoin d’électricité en grande quantité pour faire tourner nos industries, éclairer nos villes, faire du froid dans nos frigos et du chaud dans nos maisons .. Des choix ont été faits, à ce jour la France s’en sort plutôt bien. Il faudra sans doute faire d’autres choix à l’avenir, c’est la règle du jeu, c’est la vie qui va. 

        • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 09:59

          cher oncle

          comment pouvez vous écrire que « je monte en épingle des incidents » ?
          justement je me suis appliqué à citer les autorités de surveillance, les communiqués officiels, laissant ensuite le lecteur en tirer les conclusions.
          quand un incident (comme l’histoire des bouteillons, dont manifestement vous n’avez pas compris le risque qui a été couru) est déclassé et passe de 1 à 2, ce n’est pas anodin.
          il y a eu un risque de criticité, et vu la quantité de matériaux radioactifs concernés, on n’est pas passé loin d’un grave dysfonctionnement.
          alors, si, comme vous l’écrivez, la perfection n’est pas de ce monde, l’accumulation récente de tous ces incidents me laisse à penser que bien au contraire, ç’est loin de s’améliorer, bien au contraire.
          à mon humble avis, c’est l’age de ces vieilles centrales qui pose problème, et plus on va avancer, plus ces « incidents » vont se multiplier, jusqu’au jour ou probablement, nous aurons a notre tour un fukushima dans notre pays.
          mais ce jour là, ce sera trop tard pour verser des larmes de crocodiles.
           smiley

        • gaijin gaijin 20 novembre 2012 10:03

          à ce jour la France s’en sort plutôt bien.
          à ce jour la France s’en sort plutôt bien.
          à ce jour la France s’en sort plutôt bien.
          à ce jour la France s’en sort plutôt bien.
          à ce jour la France s’en sort plutôt bien.
          à ce jour la France s’en sort plutôt bien.
          à ce jour la France s’en sort plutôt bien.
          à ce jour la France s’en sort plutôt bien.
          à ce jour la France s’en sort plutôt bien.
          à ce jour la France s’en sort plutôt bien.
          à ce jour la France s’en sort plutôt bien.
          à ce jour la France s’en sort plutôt bien.
          à ce jour la France s’en sort plutôt bien.
          à ce jour la France s’en sort plutôt bien.
          ..........................................
          oups smiley
          paf ( ou plutôt boum )
           smiley


        • oncle archibald 20 novembre 2012 10:50

          «  jusqu’au jour ou probablement, nous aurons a notre tour un fukushima dans notre pays »

          Que je sache il y a longtemps que nous n’avons pas eu en France un raz de marée de l’importance de celui qui a ravagé les cotes du japon ... 
          C’est bien ce phénomène climatique tout à fait exceptionnel qui a été la cause des malheurs survenus sur les centrales implantées trop près du niveau de la mer ou bien je me trompe ? Et qui a été la cause également de combien de morts par noyade ? ... contre combien de morts par irradiation ? 

          Le risque de mourir il est là dès notre naissance, fukushima ou pas ... Beaucoup l’oublient et puis paf ! Paralyser notre activité industrielle déjà pas très en forme en fermant les centrales ferait courir un risque « d’explosion sociale » ... Ne pas les fermer fait courir le risque d’avoir un accident important un jour ... Oui .. tout cela est vrai .. Il faut choisir, encore et encore ....

        • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 11:21

          cher oncle

          faux !
          la catastrophe de fukushima n’est pas due principalement au tsunami, ou au tremblement de terre, ça a été expliqué en long, e, large et en travers dans différents articles scientifiques : c’est une erreur humaine qui en est la cause !
          tout comme pour tchernobyl d’ailleurs
          quand aux morts par irradiation....on sait que Tchernobyl a tué 1 million de personnes, mais le décompte ne se fait qu’au moins un quart de siècle après. 
          pour ma part, sachant que nous pouvons dès aujourd’hui tourner la page nucléaire dans notre pays, je ne vois pas l’intérêt a prendre encore des risques avec nos vieilles centrales...

        • oncle archibald 20 novembre 2012 13:33

          .. ;je ne vois pas l’intérêt a prendre encore des risques avec nos vieilles centrales...

          Allez vas-y Cabanel ! Tu veux regarder la télé des fois qu’une autre centrale aurait fondu les plombs ? Monte sur ton vélo d’appartement et pédale ça fait tourner la dynamo, ça fait du courant, ça te fais du bien pour les artères, pour le tour de taille, tout ça tout ça ...

          Moi j’ai pas de vélo d’appartement, alors je vois tout de suite l’intérêt d’avoir du courant au bout de ma prise ....

        • L'enfoiré L’enfoiré 20 novembre 2012 17:10

          Flamanville, Paluel, Penly, des noms plus de chez nous et moins exotique que Fukushima ?


        • Cloclo 20 novembre 2012 10:04

          Alors on a retrouvé ce colis radioactif ?

          Avec 1.83 h de période, doit plus rester grand chose comme activité à l’heure actuelle.
          Comme le dit Archibald, un incident parmi d’autres...sur 20 à 30 000 colis de ce type par an !

          • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 10:45

            cloclo

            j’avais signalé la perte de ce colis, par contre je vous trouve particulièrement peu responsable en minimisant comme vous le faites la perte de ce colis.
            citation de l’article que vous proposez :
             le produit contenu, le fluor radioactif, est considéré comme dangereux pour la santé « s’il est manipulé hors protocole médical ».
            alors votre affirmation : « il ne doit plus rester grand chose... » a de quoi faire sourire, si elle n’était tout simplement irresponsable.
            par contre d’affirmer que 20 000 à 30 000 colis de ce type (donc radioactifs) perdus par an me parait une info que vous devriez confirmer par une source...
            si c’est le cas, c’est particulièrement inquiétant.

          • Cloclo 20 novembre 2012 11:12

            Vous m’avez mal compris :

            - Je ne minimise rien.
            - Le fluor (radioactif ou non) n’est pas quelque chose de très bon pour la santé, pas plus que je ne plongerais le doigt dans de la soude caustique. Mais le fluor est un traceur radioactif que l’on utilise en imagerie médicale, donc injecté à un patient.
            - Il existe 20 à 30 000 colis radioactifs de ce type qui circulent en France, essentiellement pour le médical (voir le site de l’ASN pour cela) et non pas 20 à 30 000 incident de colis.
            - la période radioactive est de 2h (c’est pour cela qu’il y a autant de colis qui circule, parceque cela décroit trés rapidement, et les hôpitaux sont constamment alimentés pour avoir les bonnes activités au moment de leurs examens).


          • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 11:23

            cloclo

            merci de ce complément d’information, mais avouez que comme vous l’aviez formulé, on pouvait imaginer que 20 000 colis se perdaient tous les ans...
            merci de nous avoir rassurés...

          • Cloclo 20 novembre 2012 11:47

            Il fallait comprendre :

            un incident de transport de colis...sur 20 à 30 000 transport de colis de ce type par an.

          • Cloclo 20 novembre 2012 11:50

            De plus il serait bon de savoir combien il y a d’incident de transport de colis par an, histoire d’avoir un ratiio probant

            Quelqu’un a cette info ?

          • sirocco sirocco 20 novembre 2012 10:22

            Merci Olivier d’être notre vigie sur ce genre de sujet extrêmement préoccupant et de nous alerter dès que la gravité de la situation le justifie (car s’il fallait compter sur nos médias, on n’apprendrait rien avant qu’il ne soit trop tard...)


            • slave1802 slave1802 20 novembre 2012 15:28

              Il suffit de se connecter au site de l’ASN ou mieux, de s’abonner gratuitement à leur revue mensuelle pour être tenu au courant de tous les incidents se passant dans les centrales nucléaires, dans les usines du cycle et même dans les transports de matière.


            • reivax 20 novembre 2012 10:56

              Ce qui est positif c’est que les incidents sont publics.
              Ce qui serait inquiétant, c’est qu’aucun incident ne soit signalé.


              • Cloclo 20 novembre 2012 11:13

                Question pertinente que l’on pourrait poser dans le domaine de l’industrie chimique.


              • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 11:24

                reivax

                je suis plus inquiet par la tendance des autorités de surveillance à minimiser ces incidents, mais bien sur on ne peut que se féliciter que ces incidents soit signalés...
                tchernobyl est passé par là...
                 smiley

              • Laurent C. 20 novembre 2012 11:47

                @Cloclo
                De même qu’il y a l’ASN pour le nucléaire
                Il y a ARIA pour l’industrie.

                Perso, il vaut mieux ne pas trop regarder. Une recherche les critères suivants :
                toute la FRANCE + rejets chimiques + installation SEVESO + depuis le début de l’année
                = 214 accidents !!!!!!


              • Cloclo 20 novembre 2012 12:39

                @Laurent C :

                Je ne connaissais pas.
                Merci du lien.

              • Clojea Clojea 20 novembre 2012 11:25

                Salut Olivier : Merci de nous rappeler le « grand oeuvre » des bidouilleurs scientifiques. En plus, méfiance, car Hollande est en train d’autoriser la recherche pour exploiter le gaz de schiste. La fracturation hydraulique est pour l’instant interdite en France, mais la porte est grande ouverte pour effectuer des forages et extractions « sans douleurs ». Tu parles.... Ils nous prennent pour des glands.... Du forage propre, c’est comme le nucléaire propre, cela n’existe pas...


                • JL JL 20 novembre 2012 11:48

                  Clojea,

                  il faut dire et redire qu’en droit minier, « Autorisation de prospecter vaut permis d’exploiter ».

                  On peut dire que la fracturation hydraulique est interdite aussi longtemps qu’une compagnie n’a pas trouvé de gisements : « ça mange pas de pain ».

                  Mais le jour où l’une d’entre elle, munie en bonne et due forme d’une autorisation de prospecter en trouvera, elle l’exploitera, et la France qui n’a plus sa souveraineté face aux lois qui s’imposent en la matière, ne pourra pas s’y opposer : la caravane passe, les chiens que nous sommes aboient.

                  Tâchons d’aboyer intelligemment : il faut que le gouvernement dise si oui ou non, il y a des autorisations de prospecter les gaz de schiste en cours.


                • Clojea Clojea 20 novembre 2012 12:13

                  @ JL : Oui, il y a des permis d’exploitations en cours en France

                  Entre autre un lien, car ce n’est pas le seul : 

                • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 13:13

                  Clojea

                  décidément hollande commence bien mal son septennat
                  au revoir le vote des étrangers...
                  (mot impropre d’ailleurs puisqu’il s’agit de citoyens qui vivent en France depuis longtemps et y payent leurs impôts)
                  exit aussi la fermeture immédiate de Fessenheim... remise aux calendes
                  ne parlons pas des taxes sur les revenus financiers, la chasse aux exilés fiscaux...
                  et maintenant les gaz de schiste !
                  il va falloir lui rappeler les règles de la démocratie, si les citoyens veulent bien réagir ?
                  cdt et à +
                   smiley

                • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 13:14

                  oups !

                  son quinquenat !
                  5 ans devraient largement nous suffire...

                • Ensor 20 novembre 2012 18:55

                  Bonsoir,

                  En ce qui concerne le gaz de schiste, il y a ds le Canard Enchaîné du 14/11, un excellent article en page 4, qui remet les pendules à l’heure sur le mirage de son exploitation.


                • lionel 20 novembre 2012 22:09

                  Souhaitons de tout notre coeur que lui même et les traîtres qui l’entourent ne reste même pas jusque là et qu’ils soient jugés pour haute trahison aux intérêts de la nation. 


                • BisonHeureux BisonHeureux 20 novembre 2012 11:39

                  Merci Olivier pour ton travail inlassable d’information concernant cette situation hallucinante où nos centrales vieillissantes deviennent de plus en plus dangereuses ;à force nous allons finir par avoir une catastrophe.Cet aveuglement de la part de nos dirigeants est tout simplement criminel !
                  Mais tout comme toi je garde espoir que les choses puissent changer !
                  Hasta la libertad
                  Salut et fraternité


                  • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 13:15

                    Bison

                    partage total et remerciements.
                     smiley

                  • Yvance77 20 novembre 2012 12:32

                    Salut,

                    Bon billet c’est sûr. Travail salutaire !

                    Même si je pense qu’un Fukushima est peu probable (pas la même configuration géo-sysmique) il n’en reste pas moins qu’un jour, un accident de nature comparable à la centrale de Three Miles Island aura lieu tôt ou tard.

                    Et là cela rigolera moins... mais vu la toute puissance d’Areva, on en sortira encore cocu !


                    • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 13:17

                      Yvance

                      Fukushima est possible en France, bien évidemment...
                      de nombreuses de nos centrales sont sur des failles sismiques
                      de plus, je rappelle que la catastrophe de fuku est plus due à une erreur humaine
                      et j’ai bien peur que nous ne soyons pas à l’abri du pire tant que ces fichues centrales resteront actives.
                      merci de ton commentaire.


                    • Laurent C. 20 novembre 2012 13:54

                      @Yvance77

                      Je ne veux pas jouer sur les mots, mais Fukushima n’a pas été endommagée par le séisme mais par le tsunami.
                      Pour triste mémoire on a vécu un épisode similaire en 1999 en Gironde. Incident de niveau 2 qui aurait pu se terminer beaucoup plus mal.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 19:34

                      laurent

                      personne ne conteste qu’il y ait eu un seisme, puis un tsunami, mais la catastrophe de fukushima est un désastre crée par l’homme.
                      c’est le rapport final de la commission d’enquête du parlement japonais qui l’affirme.
                      c’est sur ce lien

                    • ecolittoral ecolittoral 20 novembre 2012 13:46

                      Oui, c’est vrai. Pas la même configuration géo sismique.

                      En Ecosse non plus d’ailleurs ! Quel rapport ? 
                      Le rapport, c’est que la centrale nucléaire écossaise à été mise, en arrêt d’urgence...à cause de bancs de méduses à l’entrée du système de refroidissement ! Donc, pas de séisme. Mais, « on est pas passé loin ».

                      Une centrale nucléaire doit pomper beaucoup d’eau 24/24... pas 21h ou 22h/24...Même pas une fois. Même pas en rêve !
                      A votre avis, combien de dérogations, chaque été, pour « pomper » de l’eau et continuer à alimenter coûte que coûte nos cinquante quatre réacteurs ?...24/24 !

                      Et, du tritium à 200Bq/L dans une nappe phréatique, ça donne quoi dans un verre d’eau pour le gamin qui va la boire ? Et pour les autres aussi !

                      Personne n’est mort directement du nucléaire. Je confirme. C’est vrai.
                      Les gamins de Tchernobyl, promotion 1986 sont (presque) tous vivants. Stériles, impotents. Ils ont environ trente ans. Leurs gamins vivent dans des centres « pour handicapés ». Ceux qui sont vivants, pas ceux qui sont morts nés.

                      Avant avril 1986 à Tchernobyl et mars 2011 pour le Japon(Fukushima compris) toute la population célébrait les miracles de la technologie. Toute la population disait d’une même voix « on ne peut pas se passer du nucléaire, c’est la condition du développement économique et de la modernité ». Jusqu’en avril 1986 et en mars 2011.

                      • joletaxi 20 novembre 2012 14:29

                        bonjour les enclumes

                        comment va ?
                        on compte toujours les morts ... à venir ?

                        Pour Fuku, c’est toujours zéro mort, zéro la tête à toto

                        je n’ai pas l’intention de troubler votre petite réunion des disciples de Philipulus cabanel, mais vous avez vu cette info. ?

                        Le japon est la pays qui compte le plus de centenaires au monde,.

                        A propos, Mr. le mage chantant, une petite info qui devrait vous intéresser, vous le spécialiste des pets

                        http://notrickszone.com/2012/11/19/russian-arctic-scientist-permafrost-changes-due-to-natural-factors-its-going-to-be-colder/

                        salut et fraternité
                        hasta la libertad


                        • SergeL SergeL 20 novembre 2012 16:08

                          Récemment, les services sociaux ont découvert le corps momifié d’un centenaire de 111 ans, conservé depuis trente ans par sa famille qui continuait à toucher les aides sociales du vieillard. À la suite de cette affaire, les autorités japonaises ont ouvert une vaste enquête pour démasquer d’autres éventuels fraudeurs.

                          http://www.geoado.com/peuples/ou-sont-les-centenaires-japonais/


                        • joletaxi 20 novembre 2012 16:20

                          je croyais que les momies c’était en Egypte ?

                          n’importe quoi pour nier une évidence qui dérange,une vieille technique des cocos.


                        • SergeL SergeL 20 novembre 2012 17:02

                          Vu la nature de vos commentaires, vous devez être un bolchevique centenaire.


                        • joletaxi 20 novembre 2012 17:17

                          faut lire les articles, pas seulement les titres !

                          Officiellement, le Japon compte quelque 40 000 centenaires, dénombrés sur la base de recensements réguliers des services de l’Etat auprès de l’ensemble de la population. Les noms des individus totalisés dans l’étude apparaissent quant à eux dans les registres municipaux, mais ne sont pas pris en compte dans les statistiques démographiques et sociales nationales.

                          solides hein ces japs, même après 2 prunes atomiques, on parvient pas à les liquider.


                        • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 17:32

                          dites mon petit jo

                          vous avez du vous tromper de film
                          on n’est pas dans un vieux western à la john wayne avec des plumes, du goudron, et de vieux macho qui sentent la mauvaise biere.
                          les japonais souffrent, et ils n’en peuvent plus de ce nucléaire...
                          ils ne savent pas ce que sera leur demain.
                          ce qu’ils vont pouvoir manger sans danger...
                          et vous plaisantez la dessus...

                        • trobador 20 novembre 2012 22:34

                          à zéro neurones la tête à Jojo. A propos de centenaires japonais :



                        • oncle archibald 21 novembre 2012 07:15

                          # Jo le taxi : bisque-bisque-rage ! je suis content mais content !! 

                          J’ai eu un moins neuf et toi au mieux de ta forme, tout juste un petit moins six .. Pffff .. Petit joueur va !

                        • Soi même Soi même 20 novembre 2012 14:38

                          Bonjour Olivier, je partage tous à fait le point de vue de Gabriel sur la question, ce qui dit montre bien que l’argent est une attraction. En cas d’accident grave, c’est l’évacuation qui est requit, et ce qui en est dramatique pour tous ceux qui ce sont pas préparer à la chose , c’est bien de tous perdre dans l’instant !
                          Sur un autre plan cela correspond à sa mort, où l’on est bien obligé de tous abandonner même si en soit on ne le veux pas !
                          Si l’on peut dire cela sous cette forme,une éventualité d’une catastrophe de cette ampleur vue sous c’est angle peut être perçus comme une aide à faire un deuil, certes cela ne veux pas dire que je le souhaite que nous vivons telle catastrophe qui mous mes à poils devant un tel événement ! 


                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 20 novembre 2012 15:14

                            Avec 58 réacteurs et 1100 sites renfermant des déchets nucléaires, la France est le pays le plus nucléarisé au monde par rapport au nombre d’habitants. Aujourd’hui, 78% de la consommation électrique française est d’origine nucléaire.

                            La Hague : la plus grande usine de retraitement

                            Depuis 1966, l’usine de la COGEMA, située au cap de La Hague, en Normandie, retraite du combustible nucléaire. Non seulement elle retraite des combustibles pour la France, mais aussi ceux de 27 autres pays utilisant de l’énergie nucléaire.

                            Sur le plan environnemental, l’impact de La Hague a fait l’objet d’un examen de fond par un groupe d’experts internationaux*. L’étude a montré que les rejets radioactifs des sites de La Hague en fonctionnement normal correspondent à un accident significatif tous les ans. Des émissions qui dépassent de plusieurs ordres de grandeur les émissions autorisées.

                            Plus de 1.000 incidents nucléaires recensés en France en 2010

                            PARIS (Reuters) - Le nombre d’incidents et d’anomalies sur des centrales nucléaires en France a doublé en dix ans et on en a recensé plus de 1.000 en 2010, selon un rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) cité mercredi par Europe 1.

                            source

                            Une augmentation stupéfiante d’accidents nucléaires en France

                            Avec les vieillissements des centrales nucléaires le risque d’un accident nucléaire augmente arithmétiquement !

                            3 mars 1980, centrale de Saint-Laurent (Loir-et-Cher)
                            C’est l’accident nucléaire le plus grave relevé en France lors de ces 30 dernières années. Il a conduit à la fusion de 20 kg d’uranium dans le réacteur n°2, qui a été mis hors tension pendant quasiment deux ans et demi. Selon l’échelle de l’INES, cet événement a été classé au niveau 4 (sur 7, le maximum atteint par l’explosion de Tchernobyl en 1986). Une campagne de prélèvement de sédiments dans la Loire a établi que des traces de plutonium ont été retrouvées jusqu’à l’estuaire de Loire.

                            12 mai 1998, centrale de Civaux (Vienne)

                            Une rupture de canalisation a entraîné une perte de réfrigérant dans le réacteur n°1, ainsi qu’une fuite d’eau estimé à 30m3/h. L’incident a été colmaté en quelques heures. Les 230 m³ d’eau radioactive échappés ont été, selon le directeur de la sûreté nucléaire (DSIN), entièrement récupérés dans le puisard du réacteur. Les expertises ont montré que les fissures étaient provoquées par un mauvais mélange des eaux chaudes et froides à l’intérieur du circuit. L’incident a été classé au niveau 2.

                            27 décembre 1999, centrale de Blayais (Gironde)
                            C’est lors du passage de la tempête Martin que les eaux de l’estuaire de la Gironde sont brusquement montées, inondant une partie de la centrale. Tous les réacteurs ont été immédiatement arrêtés. L’incident a été classé au niveau 2 sur l’échelle INES.

                            3 juillet 2008, centrale du Tricastin (Vaucluse)

                            C’est lors d’une opération de maintenance réalisée sur le réacteur 4 que des substances radioactives se sont échappées, contaminant très légèrement une centaine de salariés sur le site. Sur l’échelle INES, ce niveau 1 correspond à une « anomalie ». La quantité d’uranium rejetée lors de cet incident a été mesuré à un taux 27 fois supérieur à la limite maximale. La pollution s’est infiltrée dans le sol et s’est également écoulée dans les rivières Auzon et Gaffière (qui se jettent dans le Rhône). D’après Thierry Charles (directeur de la sûreté des usines à l’IRSN), l’uranium n’aurait pas atteint la nappe phréatique.

                            6 octobre 2009, centrale de Cadarache (Bouches-du-Rhône)
                            La quantité de plutonium entreposé sur le site avait été nettement sous-estimée. Évaluée à 8 kilos, elle était en réalité de 3 à 5 fois supérieure... Soit entre 22 et 39 kilos. Ce sont donc d’importantes quantités de plutonium, une matière potentiellement dangereuse pour les ouvriers qui travaillent sur place, qui auraient échappé à tout inventaire. L’incident a été classé niveau 2 par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

                            2 décembre 2009, centrale du Cruas-Meysse (Ardèche)
                            Un plan d’urgence a entrainé l’arrêt du réacteur n° 4. Le plan avait été déclenché « en raison de l’obturation de la prise d’eau alimentant le système de refroidissement de ce réacteur avec l’arrivée massive de débris végétaux charriés par le Rhône », a précisé l’ASN. Il a été classé au niveau 2.

                            5 septembre 2012 centrale de Fessenheim

                            Un dégagement de vapeur d’origine chimique s’est produit mercredi dans la plus ancienne centrale nucléaire française. Deux personnes ont été légèrement blessées et huit salariés ont subi des contrôles.

                            Puis regardez ce que se passe chez nos voisins en Belgique.


                            • joletaxi 20 novembre 2012 16:29

                              pendant ce temps là, un petit coup de google sur

                              explosions de gaz

                              des centaines de morts et pas un pet de la mouvance.

                              ah oui, c’est vrai, il y a des bons morts, utiles, car irradiés, et les autres ,ma foi, on s’en tape.

                              Combien de morts du fait des centrales au charbon

                              un petit coup de google et une occurrence parmi des dizaines d’autres

                              http://www.manicore.com/documentation/petrole/danger_charbon.html

                              pas bons non plus ceux là

                              des enclumes,


                            • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 16:42

                              eau du robinet

                              merci de confirmer que ces vieilles centrales n’arrêtent pas d’avoir des problèmes...
                              quand vont-ils se décider à arrêter tout !
                               smiley

                            • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 16:49

                              jo

                              et rien sur ceux qui se donnent un coup de marteau sur le doigt ?
                              vous qui êtes spécialiste es-enclume, ça me surprend.
                               smiley

                            • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 19:31

                              Cassino

                              pour les sites de déchets nucléaire, il faut demander à l’ANDRA
                              c’est sur ce lien

                            • ZenZoe ZenZoe 20 novembre 2012 15:23

                              L’époque a bien changé depuis les grandes catastrophes industrielles des années 60. J’habitais Feyzin alors, pour vous situer. Non respect des procédures, mépris absolu des salariés et autres victimes, immunité des coupables, muselage des media, c’était le quotidien de la vie et du travail.
                              Partout en France, on construisait les grandes centrales nucléaires et pas question pour les citoyens de poser des questions qui fâchent. Votre tribune, Olivier, aurait été impensable alors (d’ailleurs, Internet n’existait pas smiley.
                              Toute cette opacité et ce dédain des civils a eu des conséquences heureuses à long terme finalement, puisqu’ils ont tellement marqué l’opinion que celle-ci ne sera plus facilement trompée et abusée et que les ripostes se sont mises en place peu à peu. Après l’accident de Tchernobyl, l’attitude des pouvoirs publics fut condamnée et raillée, et la Criirad fut créée dans la foulée. Tout cela va dans le bon sens.
                              Je pense sincèrement que la sécurité est maintenant prise très au sérieux dans les centrales nucléaires. Notre meilleure protection est le regard de l’étranger. Une catastrophe ferait désordre et il serait impossible de la camoufler. Tout cela grâce au travail de citoyens éclairés et vigilants comme vous Olivier, et je vous en remercie.


                              • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 16:48

                                merci Zen Zoe

                                c’est très sympa.
                                mais c’est vrai heureusement qu’internet est là, ils ne peuvent plus cacher grand chose,
                                juste tenter de minimiser...

                              • luxo 20 novembre 2012 15:30

                                 LUXO

                                Une grève actuellement perturbe le fonctionnement à la centrale de CATTENOM.
                                Je vous conseille de lire les causes dans le journal (LE REPUBLICAIN LORRAIN )

                                Egalement la réponse de Mr BARTOLONE au courrier de Mr MOSAR ,tous les deux présidents des chambres des députés des pays respectifs FRANCE et LUXEMBOURG.

                                fr.slideshare.net/marcthill68/bartolone


                                • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 16:47

                                  luxo

                                  en effet, ça continue...
                                  quel bordel !
                                   smiley

                                • SergeL SergeL 20 novembre 2012 16:01

                                  L’ex-patron du CEA (commissariat à l’énergie atomique) Pascal Colombani, qui devait co-animer le débat sur l’énergie, vient d’annoncer qu’il jetait l’éponge. « Faute du temps nécessaire à consacrer à ce projet ambitieux et capital pour l’avenir énergétique de la France, Pascal Colombani a le regret de décliner la proposition du ministère de l’énergie d’intégrer le comité de pilotage sur la transition énergétique »

                                  http://www.mediapart.fr/journal/france/201112/debat-sur-l-energie-demission-de-pascal-colombani


                                  il va falloir offrir un nez rouge au remplaçant du futur mis en examen.


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 16:45

                                    Serge

                                    c’était attendu !
                                    décidément ce débat va être un échec magistral...
                                    après greenpeace, les amis de la terre...
                                    personne ne veut sièger dans ce machin.
                                    et on les comprend.

                                  • aimable 20 novembre 2012 16:14

                                    bonsoir . je suis d’autant plus sensible au sujet des centrales , que je fais partis des victimes potentielles proches , en plus leur emplacement est une vaste con...... dignes de nos enarques les vents dominant sont o.n.o . maintenant nous allons en avoir trois , l’état nous gâtes c’est vraiment trop .                                    


                                    • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 16:44

                                      aimable

                                      de toutes façon, il n’y a guère un endroit du territoire ou quelqu’un soit à l’abri en cas de catastrophe nucléaire !
                                      merci de votre commentaire.

                                    • Jimmy le Toucan 20 novembre 2012 17:56

                                      Tant qu’on lèvera pas le pied sur la consommation, les autres énergies ne pourront pas suivre
                                      et puis on n’est vraiment sur que le tremblement de terre est d’origine naturelle, il y a une multitude de sites qui disent le contraire


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2012 18:08

                                        Jimmy

                                        vous faites une erreur : s’il est vrai qu’il est souhaitable de lever le pied, et de s’’intéresser à la décroissance, mais même si on n’agissait pas de ce sens, avec les énergies propres et renouvelables on peut très bien fermer la page des énergies fossiles.
                                        je l’ai prouvé sur ce lien

                                      • L'enfoiré L’enfoiré 20 novembre 2012 18:59

                                        A voir. C’est là qu’il y a le plus de problèmes.


                                      • Germain de Colandon 20 novembre 2012 19:11

                                        @l’Auteur : "Incidents dont la presse ne s’est pas fait un large écho, le moins qu’on puisse dire., écrivez-vous.
                                         
                                        Forcément. La presse est à la botte de la mafia nucléaire (en plus de celle bancaire).

                                        Vous ne lirez jamais ça, ailleurs, sauf sur des blogs tels le nôtre :

                                        http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/article-et-si-un-tremblement-de-terre-jappe-au-nez-du-nord-cotentin-69457056.html


                                        • aimable 20 novembre 2012 20:12

                                          je suis allé sur le site et je suis bien dans le mauvais marais, je serai donc sacrifié


                                        • fcpgismo fcpgismo 20 novembre 2012 22:35

                                          L’ addiction à l’énergie est telle que tant qu’ il n’y aura pas des milliers de morts visibles rien ne changera.


                                          • joletaxi 20 novembre 2012 22:46

                                            ah ces enclumes, on s’en lasse pas

                                            tiens, il y a quelque chose de pourri au royaume de danemak

                                            http://cphpost.dk/commentary/opinion/opinion-myth-denmark-corruption-free-country

                                            ben dites donc, dans la domaine de l’énergie, les vertueux petits gentils préférés des verts ont vite attrapé les puces des méchants laquais des capitalistes


                                            • J.F. 21 novembre 2012 14:53

                                              Bonjour,


                                              Serait-il possible de reprendre le fil de l’action un peu mieux que vous en l’avez fait ?

                                               

                                              1. Concernant le souci des bouteillons, certes reclassé au niveau 2 par l’ASN, il n’y a eu aucun rejet dans l’environnement. Aucune conséquence sur le personnel. Ce reclassement, véritable, doit être considéré comme une alerte bien plus que comme une conséquence. Par ailleurs, si le « risque de criticité » peut être cité, tel que vous le faites et reprenant un peu rapidement les dires de l’ASN, les marges de sécurité ont été totalement respectées et prises en compte. Le risque d’avoir un tel incident était donc bien loin de se produire : c’est le concept de défense en profondeur.

                                               

                                              2. Concernant le défaut de fermeture de la vanne, une nouvelle fois, vous allez bien vite dans vos conclusions. On vous lisant, je comprends que la vanne était ouverte, ce qui a participé à la dissémination de matières radioactives ? Est-ce bien exacte ? Votre phrase semble très précise à ce sujet. Lisons bien le CR de l’ASN :

                                              « Des vannes, situées de part et d’autre de la paroi de béton, permettent d’obturer chacune des canalisations lorsque les spécifications techniques, les procédures de conduite ou la situation exigent l’étanchéité complète de l’enceinte […] En effet, cette dernière doit être considérée comme non manœuvrable car ne pouvant pas être fermée dans les délais prévus par les consignes. Dès la mise en évidence de cet écart, la vanne est fermée de manière à remplir sa fonction d’isolement, tel qu’exigé par les spécifications techniques d’exploitation. »

                                              Ainsi, nous comprenons bien que, lorsque les conditions l’exigent, le confinement de l’enceinte doit être assuré et ainsi donc la vanne doit être fermée. Dans les conditions de cet essai réalisé, le confinement n’étant pas nécessaire, la vanne a pu être ouverte. Mais, le défaut ralentissant sa fermeture (non possible en automatique, en cas de problème) il a été décidé de la maintenir en permanence fermée. Encore une fois, au nom du principe de précaution. Pas de dissémination de matière radioactive, aucun rejet dans l’environnement. L’enceinte réacteur était d’ailleurs accessible, sans contrainte, par toute personne, au moment des faits…

                                              3. Flamanville : une fuite a bien été détectée, oui. De même que Cruas. Mais, rassurez-vous, l’ensemble de la fuite est resté totalement confiné et a été récupéré dans des puisards, prévus à cet effet. Pas de dissémination de matières radioactives. Pas de rejet dans l’environnement.

                                              4. Vous alignez ensuite des chiffres qui n’ont que peux d’intérêts, bien malheureusement même si je les trouve également intéressant mais sur lesquels il est impossible de travailler sauf en faisant peur à certaines personnes… Les grandes proportions de millions de litres, mètres cubes et autres sont à faire tourner la tête. Pourtant, vous ne vous êtes pas pris au jeu des Bqs, ou presque pas… Ce qui est étonnant. Un chiffre, un unique suffit pourtant : la dose équivalente ou reçue, parfois plus parlante, exprimée en Sievert. Ce chiffre n’apparaît nulle part… Pourquoi ? Car il montrerait que ces millions que vous accumulez, au final, ne sont rien. Rien comparé, par exemple, à la seule radioactivité naturelle que nous subissons chaque jour. Rien encore comparé aux radios et scanners que nous passons, tous, sans nous poser de questions, quotidiennement, et fort heureusement !

                                              5. Enfin, et je m’arrêterai ici tant la liste est longue. Comment expliquez-vous que 500 l fuyaient chaque jour à vous lire dans les locaux de Superphénix alors que, juste en dessous, vous expliquez que le sodium s’enflamme spontanément au contact de l’air ! Comment pouvait-il alors fuir, sans s’enflammer ? Je ne comprends pas le raisonnement utilisé ici… Quelque peu décousu…

                                              Sachez que je serai ravi de continuer ce débat avec vous, mais il est important de prendre des chiffres parlant, clairs, et sans ambiguïté, car il est bien trop facile de faire monter les enchères comme vous le faites ici. Ce qui est dommage, car, oui, des incidents comme la catastrophe Japonaise nous rappelle que nous ne sommes pas infaillibles : un Tsunami a fait plus de 30 000 morts, par sa seule conséquence et a engendré, par voies de conséquences, un incident nucléaires majeur sur des installations qui, rappelons-le, qui n’ont rien à voir avec les systèmes utilisés en France.

                                              Cette catastrophe dont le rapport donné en lien justement, pointe les failles du gouvernement et de Tepco qui n’ont pas su protéger les familles après le tsunami – longs temps de réactions après la catastrophe – et non d’avant incident : un incident naturel d’ampleur extrême a désorganisé une nation entière, ravagée, c’est ce que dit le rapport. Ni plus, ni moins. Ne nous écartons donc pas du sujet, ici aussi…

                                               Cordialement,

                                               J.F.


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 21 novembre 2012 15:50

                                                jf

                                                vous arrivez après la bataille, mais qu’importe...
                                                vous me soupçonnez d’avoir « voulu faire peur »
                                                mais je n’ai fais que collationner des « incidents » nucléaires qui se sont produits en quelques jours, et que l’on est en droit de trouver inquiétant, surtout sachant la propension des autorités de surveillance de minimiser toujours plus la situation,
                                                ceci dit, je suppose que vous êtes dans la partie et que vous prenez donc vaillamment la défense de vos vieilles centrales...
                                                mais quand vous affirmez que nous sommes loin de la possibilité d’une catastrophe telle celle de tchernobyl ou fukushima, je vous rappelle aimablement ce qui s’est passé à st laurent des eaux, ou au Blayais...
                                                au moins dans ces deux cas, nous sommes passés tout prêt de la catastrophe.
                                                et sans lire dans le marc de café, je ne serais pas surpris que nous ayons un de ces 4 un gros problème dans notre pays...
                                                ne croyez vous pas qu’il serait temps d’arrêter cette énergie mortifère, d’autant que nous avons des aujourd’hui les moyens de le faire, sans pour autant se tourner vers le charbon ou le pétrole...
                                                le ciel vous tienne en joie.

                                              • J.F. 21 novembre 2012 20:26

                                                Mieux vaut tard que jamais, et puis la « bataille » semble bien loin d’être terminée... 


                                                Les autorités de surveillance communiquent sur l’incident tel qu’il est et, étant « de la partie », je peux vous l’affirmer haut et fort. Il est totalement faux de dire que l’ASN minimiserait les incidents et la situation, bien au contraire. Regardez et constatez le vous même, certains incidents sont mêmes reclassés... ! 

                                                Quant à Saint-Laurent, vieil incident, n’est-ce pas ? 1987 ! Un ancien réacteur fermé part ailleurs dans les années 1990... qui n’avait pas le confinement que nous avons à l’heure actuelle. Pourquoi le ressortir ici ? Oui, il a eu lieu et, oui, nous en avons pris les conséquences... 

                                                Au Blayais, certes, il y a eu un incident, d’une importance certaine, largement relayé par les médias. Conséquences réelles : aucun rejet de matière radioactive. Conséquence potentielle : aucune, toutes les fonctions de sûreté ont été actives à tout moment... 

                                                Pour finir, pensez-vous vraiment que le charbon qui contient 10% de matière métallique (cancérigène, pollution, et j’en passe...) est-il vraiment la solution ? et le pétrole, vous y croyez vous ? Je vois que non... La planète se réchauffe et, sans le nucléaire, vous ne trouverez aucun remède... Ou alors, accepter et subir ce réchauffement... Et, ce ne sont pas les énergies renouvelables qui remplaceront ces quantités d’énergies dépensées... !


                                                • olivier cabanel olivier cabanel 21 novembre 2012 18:29

                                                  @ tous

                                                  le Vaucluse s’inquiète !
                                                  c’est sur ce lien

                                                  • Magnon 21 novembre 2012 21:46

                                                    @Cabanel
                                                    Encore une belle façon de faire la promotion de l’électricité au charbon !
                                                    Ça marche, on annonce 1 200 nouvelles centrales électriques au charbon d’ici 5 ans !  Lien !
                                                    Avec ça, il ne faut pas espérer sauver les ours polaires !
                                                    Ni l’espèce humaine, le charbon serait la cause directe ou indirecte d’un million ( 1 000 000 j’ai bien écrit) de décès par an dans le monde !
                                                    Alors on nous dit que le nucléaire c’est horrible, mais au moins, il ne tue personne !


                                                    • SergeL SergeL 21 novembre 2012 22:18

                                                      Il faut être un abruti pour affirmer que le nucléaire ne tue pas, comme Otsuka Norikazu, un célèbre animateur de la télévision japonaise, qui a mangé en direct durant son émission à la télé des légumes et d’autres produits provenant de la région de Fukushima pour inciter les Japonnais à consommer sans restriction les aliments de cette région.

                                                      Résultats de sa flagornerie : les médecins lui ont diagnostiqué une leucémie lymphatique très agressive, avec une espérance de guérison de 30 à 40%.


                                                      • Magnon 21 novembre 2012 23:55

                                                        @SergeL
                                                        C’est politiquement incorrect, mais s’est la vérité !
                                                        Les travailleurs du nucléaire ont des badges de contrôle, on sait ce qu’il ont reçu, et il y a des normes à respecter !
                                                        La justice vient de reconnaître, 25 ans après la fausseté des accusations portées contre le professeur Pellerin. Lien !

                                                        On a oublié que c’était lui qui connaissait le mieux le problème !
                                                        Si le problème avait été grave, il nous aurait confinés à l’intérieur des maisons, voire des caves et nous aurait fait bouffer des conserves ! Comme il était reconnu comme psychorigide, s’il fallait, on aurait été obligé de le faire.
                                                        Après tout, suivant le trajet du nuage, porté par le vent, Tchernobyl était à 4 000 km les retombées radioactives (cendres volantes) avaient largement le temps de s’arrêter en chemin, pour le reste, il y avait la dilution ! Et puis cela n’a empêcher personne de vivre à Kiev, Moscou ou Leningrad !

                                                        Ce n’était pas nécessaire d’enterrer tout le monde , la justice lui a rendu raison !

                                                        PS, à Fukushima, les deux travailleurs les plus exposés ont pris plusieurs fois la dose réglementaire, mais 1/20éme de la dose toxique au niveau des jambes !

                                                        Depuis Tchernobyl, le charbon à tué 25 millions de personnes, dont 500 000 immédiatement au font des mines !


                                                        • SergeL SergeL 22 novembre 2012 10:16

                                                          D’après le CERR (Comité européen sur le risque de l’irradiation) le nucléaire est responsable de 61,6 millions de morts par cancers depuis 1945, contre 1,1 million selon les sources officielles, le nombre de cancers est pour sa part évalué à 123,2 millions contre 2,3 et l’étude estime en outre que les radiations ont induit une importante mortalité infantile et foetale (3,4 millions).


                                                        • Magnon 22 novembre 2012 00:07

                                                          @SergeL
                                                          Otsuka Norikazu avait le cancer avant de manger ostensiblement les légumes de Fukushima, car le délai de latence est largement supérieur à quelques mois.

                                                          Même si son arrogance est cruelle pour lui, il n’est pas malade de Fukushima !
                                                          Le risque dit « stochastique » met plusieurs années pour se révéler, et actuellement, il n’y a rien de révélé au Japon !


                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 22 novembre 2012 00:19

                                                            magnon,

                                                            c’est étrange, j’ai le sentiment que vous tentez de vous rassurer...
                                                             smiley

                                                          • Magnon 22 novembre 2012 01:18

                                                            @Cabanel
                                                            Non, je ne me rassure pas, je décris une vérité scientifiquement établie !


                                                            • olivier cabanel olivier cabanel 22 novembre 2012 07:39

                                                              Magnon

                                                              mais oui, mais oui...
                                                               smiley

                                                            • ecolittoral ecolittoral 22 novembre 2012 09:30

                                                              Magnon décrit une vérité scientifique établie.

                                                              UNE SEULE vérité scientifique...établie, c’est à dire obligatoire, puisque + vraie que les autres !
                                                              Bizarre que tant de Japonais aillent, quand même, consulter pour eux et leurs gamins. C’est peut être pour faire plaisir aux médecins.
                                                              Bizarre aussi que l’hôpital, à proximité de la centrale n’arrivent pas à recruter du personnel.
                                                              Que les directeurs d’école approvisionnent les cantines avec des produits venant du sud du Japon. C’est sans doute parce qu’il y a trop d’argent dans la caisse de l’école.
                                                              De toute façon, comme ce n’est pas scientifique, ça n’a aucune importance.
                                                              Et puis notre cinquantaine de réacteurs, à 50 tonnes d’uranium l’unité, 
                                                              fonctionnent « encore à peu près correctement ».
                                                              Bientôt, nous aussi, nous aurons notre « une vérité scientifiquement établie ». Elle est déjà dans les cartons d’AREVA .


                                                              • olivier cabanel olivier cabanel 22 novembre 2012 13:11

                                                                @ tous

                                                                et ça continue !
                                                                 smiley

                                                                • Sam hot 22 novembre 2012 17:59

                                                                  Monsieur,

                                                                  Outre le fait que certaines de vos données semblent erronées ou obsolètes (ou mal interprétées ... Cf St Laurent que JF a aimablement pointé, la technologie UNGG étant drastiquement différente de notre technologie REP actuelle. De plus il convient de rappeler que les exigences de sûreté n’étaient pas les mêmes au moment de la construction de cette centrale ... Ça s’appelle le REX (aka Retour d’EXpérience)).

                                                                  Une centrale nucléaire comme toute centrale thermique possède des millions de matériels et une défaillance sur un des matériels n’est pas à exclure, certes ... Mais des systèmes dits de « sauvegarde » redondants sont mis en place pour palier à ces problèmes et dans l’ensemble des incidents que vous citez ont correctement démarrés. De plus, l’exploitant a obligation de rendre compte de toute défaillance de matériel (dès le moindre arrêt d’un matériel dit « important », même lors des mises en route des matériels redondants) à l’ASN d’où le fort nombre de problèmes recensés ...

                                                                  Notez également que l’échelle INES, qui recense les incidents de 0 à 7, ne compte aucun incident de niveau supérieur à 2 en 2010. Ce niveau serait équivalent, selon la norme à "Très faible rejet : exposition du public représentant une fraction des limites prescrites ou la contamination d’un travailleur". Aucun incident de ce type ne s’est donc produit en France. Vous ne citez donc que des anomalies, comme dans toutes usines, parfaitement contrôlées et sans aucune conséquence (renvoi également au paragraphe de JF.).

                                                                  Je ne peux m’empêcher de mettre quelques mots sur Fukushima. Tout d’abord la technologie est différente de nos REPs, il s’agit de REBs ou Réacteurs à Eau Bouillante. Ils se différencient non seulement par l’architecture extérieure du réacteur, mais aussi par l’architecture intérieure. Il n’y a pas sur ces réacteurs de circuit secondaire. Donc le système primaire passe sous phase vapeur, ce qui est impactant pour la sûreté de l’installation (pas de marge a la crise d’ébullition). Cependant, on peut aussi rappeler que le rendement d’une telle installation est supérieur de 10 à 15 points. Mais fermons cette petite parenthèse.

                                                                  Fukushima n’a pas eu lieu à la suite d’une défaillance humaine ... Loin s’en faut ... Mais bien a la suite d’un tsunami (conséquence directe du séisme de magnitude 9 sur l’échelle de Richter.) ... La vague a détruit toutes les alimentations électriques de la centrale. Le système de refroidissement a donc été détruit ... Cependant, le tsunami n’a pas seulement détruit la centrale ... Il a aussi détruit les lignes de communication et les et les axes de communication, les secours (et les refroidissements de secours) ont donc tardé à arriver ... Ainsi la gestion de crise est plus que délicate dans ces conditions. Ce n’est donc absolument pas une erreur humaine ! Les opérateurs de Tepco ont correctement fait leur boulot ! (J’aimerais bien vous voir dans une situation pareille, vous avez un cœur qui fond, vous faites quoi ??? Vous vous barrez ??? Non, au contraire, et l’attitude des travailleurs de Tepco a été plus qu’exemplaire !)

                                                                  Nous parlions du REX plus haut ... 60 ans de REX sur 58 réacteurs en France, soit environ 3000 années de REX ! Grâce à cela, les dispositions de sûreté évoluent énormément ! Prenez le dossier de conception d’une centrale nucléaire style Fessenheim ou Gravelines et comparez les maintenant avec les dossiers de Visite Décennale ! C’est le jour et la nuit ! Les exigences de sûreté sont très fortes et évoluent avec ce REX pour que la protection des travailleurs et du public soit optimale ! Même certaines installations n’ont pas pu être lancées à cause d’exigences de sûreté de plus en plus fortes (cas de la boucle OPERA ... construite, mais jamais lancée, car l’IRSN/ASN n’a pas donné le feu vert de mise en service !) de plus certaines expériences passées seraient irréalisables aujourd’hui d’après ces mêmes normes de sûreté (cas des essais Phébus).

                                                                  Ensuite, quelques chiffres m’ont fait doucement rire ... vous parlez d’un million de personnes mortes sur 25 années de suites de Tchernobyl ... Ça me laisse dubitatif, une petite division s’imposerait bien non ??? ... mais bon ... quand je vois qu’un lecteur ose mettre que depuis la fin des années 40 le nucléaire a tué 123 millions de personnes, alors là ... faut quand même réviser ses chiffres ! Tiens, mettons que Tchernobyl a effectivement tué 1 million de personnes (tiens aggravons un peu cet et mettons que les morts qui ont découlé de Tchernobyl l’ont été dans l’année qui suit et non étalées sur 25 ans !!!) ... 123 millions sur 60 ans, ça fait 2 millions par an ... Soit 2 Tchernobyl par an ... Combien de Tchernobyl avons nous eu ??? Un seul, et les accidents graves de ce type se comptent sur les doigts de la main ! Les rejets de Fukushima étaient 10 fois moins élevés !!! Expliquez-moi donc comment on peut avoir 2 millions de morts par an des suites du nucléaire ! 123 millions de morts par le nucléaire en 60 ans ... Mensonge énorme et pathétique à la fois ... (GG WP EASY !!!)

                                                                  Maintenant venons en au fait ... Nous sommes je vous le rappelle en période de récession économique (et rien pour l’instant ne semble affirmer que nous en sortirons dans les 5 années à venir) ... Comment voulez vous qu’on coupe nos centrales dans un tel climat socio économique ... Les centrales et même mieux le monde du nucléaire est un vivier d’emplois énormes !!! Couper cette filière reviendrai à mettre des dizaines de milliers de français au chômage ! Ensuite, si tel est le cas, que nous parvenions à mettre fin au nucléaire en France, par quoi voulez vous le remplacer ??? Citez-moi une énergie rentable (oui, j’ai bien dit rentable) qui pourrait équivaloir à nos centrales ??? Cette question est ouverte ... maintenant tentez d’y répondre !

                                                                  Avec quel type d’électricité faites vous tourner votre ordinateur ??? De l’électricité d’origine nucléaire non ??? Si vous n’êtes pas content de nos centrales, et de notre électricité d’origine nucléaire, qui je le rappelle ne produit pas un gramme de CO2, vous pouvez aussi bien vous déconnecter du réseau EDF et voir par la même occasion l’effet que procure le fait d’être sans électricité (bonne chance pour l’hiver) !

                                                                  Je terminerai ce message par un point que vous avec soulevé dans un de vos messages ... « énergie mortifère » ... Là aussi je me suis bien marré ... vous préconisez qu’on arrête le nucléaire car c’est une énergie mortifère ! OK arrêtons alors les centrales à charbon (au passage, le charbon tue plus que le nucléaire chaque année, mais ça, on le passe sous silence) ! Tiens et poussons le vice un peu plus loin ... votre logique me parait imparable ... Arrêtons alors toute activité mortifère !!!!! Fini les trains ! Fini les avions  ! Fini les voitures ! (Au passage, si je vous mets les probabilités d’avoir un accident avec ces activités vous seriez surpris et vous resteriez cloitré chez vous (Proba Accident Grave centrale nucléaire 10^-7 -> voiture 10^-2 à 10^-3  !)) ... Mais ce n’est pas tout !!! Tiens, cuire ses aliments donne des cancers sur toutes les voies digestives aussi (bouche, gorge, larynx, œsophage, estomac, colon, ...) ! Donc arrêtons de manger pendant qu’on y est !!!

                                                                  Je vous remercie de m’avoir lu !
                                                                  Bonne fin de journée.

                                                                  PS : Arrêtez aussi de dire que l’ASN minimise son travail ou le fait mal, c’est tout bonnement de la diffamation ... Bien au contraire, elle cherche à avoir une transparence et a tendance à reclasser les accidents sur des niveaux supérieurs d’INES ...


                                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 22 novembre 2012 18:18

                                                                    sam hot

                                                                    remarquable plaidoyer pour cette énergie mortifère, mais à mon tour d’y relever pas mal de lacunes, d’approximations, de manipulations auxquelles on est habitué chaque fois qu’un lobbyste pronuk s’invite dans le débat.
                                                                    vous affirmez que fukushima n’est pas du à une erreur humaine.
                                                                    pourtant si vous aviez ouvert le lien, vous en auriez eu la confirmation.
                                                                    contrairement à vous, lorsque je publie une information, j’en donne les preuves,
                                                                    je vais donc vous donner des preuves supplémentaires de cette erreur humaine.
                                                                    extrait :
                                                                    « Un ensemble de 2900 pages de documents qui viennent d’être divulguées par Tepco révèle qu’une mauvaise manipulation a accéléré l’échauffement du cœur d’un des six réacteurs de la centrale, juste après le tremblement de terre du 11 mars. »
                                                                    l’article complet est ici, 
                                                                    quand au près de un million de morts, ce n’est pas moi qui l’affirme, c’est tout bonnement les experts de l’académie des sciences de l’état de new york
                                                                    je vous remet le lien
                                                                    quand a votre diatribe forcenée mettant en doute la possible sortie du nucléaire, j’ai écris un long article documenté sur le sujet
                                                                    l’energie en partage, avec toutes les preuves dans l’article vérifiables
                                                                    quand au reste de votre commentaire, laissons cette bouillie pour les chiens, 
                                                                    vos incantations semblent plutot etre du domaine de la foi que de la science.
                                                                    désolé
                                                                    le ciel vous tienne en joie.
                                                                     smiley

                                                                  • Sam hot 22 novembre 2012 18:38

                                                                    X’D ... Juste X’D ...

                                                                    Médiapart comme source : Bravo ! Vive la source ! Vu leur passé, ils ont peut être remis l’article à leur convenance ... cette source n’est pas scientifique donc irrecevable ...

                                                                    Deuxième source : un site écologiste ... probablement que les mots ont été tournée autrement ici aussi ... bravo encore !

                                                                    « Bouillie pour chiens » ... Vous ne vous prenez donc pas pour de la merde ! Là encore bravo ! Vous vous énervez bien vite on dirait, bravo venant d’un des « grand philosophes anti-nucléaires » ... Je ne prendrais même pas la peine de vous insulter comme vous me l’avez fait en retour, car vous ne le valez pas ...

                                                                    « Domaine de la foi que de la science » venant de quelqu’un qui n’y connait rien en nucléaire et ose citer mediapart comme source, ça ne m’atteins même pas.

                                                                    Comme on dit outre manche : Nice try dude GG WP EASY ! (allez voir sur wikipedia ou mediapart le sens de cette phrase)


                                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 22 novembre 2012 20:54

                                                                    samhot

                                                                    c’est amusant, au nom de quoi médiapart serait-il inacceptable ?
                                                                    ils se sont donné les moyens de l’indépendance.
                                                                    c’est ce qui vous dérange ?
                                                                    pourtant la presse de nos jour à mauvaise presse, inféodée qu’elle est souvent aux pouvoirs divers et variés,
                                                                    ce que se refuse, entre autres, Médiapart.
                                                                    mais je crois avoir compris, le nucléaire est dangereux, ça tout le monde le sait, mais je découvre qu’il rend aussi hargneux.
                                                                    je vous conseille donc un bon verre d’eau fraiche, de préférence pas radioactive, et on en reparle une fois que vous serez calmé...vous et votre bouillie de mots.
                                                                    sacré samhot
                                                                     smiley

                                                                  • Magnon 22 novembre 2012 18:24

                                                                    @ecolittoral
                                                                    J’ai la prétention de m’y connaître un peu en radioprotection !
                                                                    J’ai dit : au bout de 25 ans harcèlement moral, la justice reconnaît la bonne foi du Pr Pellerin, cela vous déplaît mais c’est une vérité !
                                                                    Le Pr Pellerin chargé de la radioprotection sanitaire en France, n’avait pas à nous mettre à l’abri dans des caves ou nous faire manger des conserves pendant plusieurs mois !

                                                                    Ce que je dis, c’est que votre phobie nous poussera à consommer du charbon pour avoir de l’électricité en quantité vertigineuse, on parle de 1 200 nouvelles centrales à charbon dans le monde d’ici 5 ans un chiffre vertigineux, elles croqueront 3 trains de charbon à la minute. Ce n’est la peine d’imaginer une seconde que l’on sauvera les ours polaires sur la banquise !

                                                                    Sur ces bases là, la mortalité due au charbon, passera de 1 million de morts annuels à 1,5 million, une paille !

                                                                    Mais, il faut persévérer, le nucléaire qui ne tue pourtant personne, c’est si horrible, on en veux pas !


                                                                    • Magnon 22 novembre 2012 21:49

                                                                      @L’écureuil qui brille
                                                                      Effet Compton ?

                                                                      Le lait à boire entre la laiterie, l’entrepôt, le transport, le magasin et le placard passe de 4 à 10 semaines avant d’être bu !
                                                                      La radioactivité de l’Iode aura été divisée par 10 à 1000 !

                                                                      Fallait t’il enculer les mouches ?

                                                                      Les Suédois l’ont fait avec la viande de renne du peuple Saami et fait abattre massivement les troupeaux. A posteriori, on s’est aperçu qu’il n’y avait aucune raison particulière de faire abattre les troupeaux, si ce n’est le racisme et l’arrogance de la bureaucratie suédoise envers les nomades du Grand Nord, ceci, en les privant de moyens de subsistance, par volonté de les sédentariser et de les « domestiquer ». Les Suédois ont été obligé de s’excuser, très platement, d’indemniser et d’accorder une large autonomie à la Laponie.

                                                                      PS, à la saison de l’accident, les légumes à larges feuilles venaient tous de serres ! Donc à l’abri de la poussière...


                                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 13 décembre 2012 08:36

                                                                        magnon

                                                                        ne tombez pas dans l’angélisme, s’il est vrai que les légumes poussant dans les serres ont été épargnés par la pollution radioactive directe, vous semblez oublier qu’il faut tout de même les arroser, et avec quoi les arrosez vous ?...
                                                                        et que trouve-t-on dans l’eau ?
                                                                        vous avez dix minutes.
                                                                         smiley

                                                                      • Magnon 23 novembre 2012 16:30

                                                                        @L’écureuil qui brille

                                                                        Dans quelle région ce pb de thyroïde ?


                                                                        • J.F. 23 novembre 2012 16:58

                                                                          M. Cabanel,


                                                                           Me voilà à vous reprendre de nouveau sur l’interprétation de vos sources. Cela fait la troisième fois, me semble-t-il, si l’on prend en compte le second article sur lequel je suis également intervenu…

                                                                          J’en profite également pour répondre à « l’Ecureuil bleu » dont la question semble être la plus pertinente de ce topic et la réponse est loin d’être évidente. Je vais donc m’y risquer, à titre personnel uniquement.

                                                                           

                                                                          Avant de continuer, je tiens également à compléter le fait que je ne suis membre d’aucun lobby nucléaire et que ma fonction m’interdit de prendre part pour telle ou telle énergie. Mais, au contraire, pour permette une étude correcte et approfondie, il est nécessaire d’avoir les chiffres corrects, ce qu’il ne semble plus être le cas ici, dans un sens comme dans l’autre, bien entendu.

                                                                           

                                                                          1. Concernant votre source sur Tchernobyl, cela est un jeu on ne peut plus risqué. Vous savez pertinemment et aussi bien que moi que chaque source donnera une évaluation différente du nombre de morts de Tchernobyl pour la simple raison qu’il est impossible à évaluer. Que prend en compte le chiffre que vous donnez ici ? Je tiens à vous rappeler le contexte, effroyable, dans lequel cet incident à eu lieu. En plein contexte de « guerre froide » qui vous renvoie à nos lointaines années d’étudiants. Dans un contexte dans lequel les recherches pour la bombe H n’étaient soumises à aucun contrôle et dont les rejets, d’une extrême importance, oui, ont causé la mort à de très, bien trop nombreuses populations… Et dont les populations civiles ont été envoyées, sans aucune protection, sur le terrain pour « nettoyer ». Quelle réactivité ! Évitons donc une guerre des chiffres telle que celle-ci qui n’aboutira à aucun consensus…

                                                                          J’ai également noté, au cours des formations auxquelles j’ai pu assister, et à ma grande surprise, que cet accident, outre que pour la postérité, n’était plus enseigné. La raison ? Les différences trop importantes entre nos deux technologies et leurs erreurs – dans ce contexte de guerre froide – qui se sont accumulées.

                                                                          Cet accident et l’un des plus grands scandales de notre siècle, sans nul doute, mais qui n’est en aucun cas lié à notre énergie actuelle. Et, il ne convient en aucun cas de le comparer à ce que nous vivons aujourd’hui : ni d’un point de vue technique, ni d’un point de vue humain.

                                                                           

                                                                          2. Concernant Fukushima, à présent. Alors le débat n’est pas ou plus pour ou contre Mediapart, peu m’importe, la question serait plutôt de savoir si vous avez bien lu le rapport que vous pointez du doigt. Plus de 2900 pages ? Combien de pages avez-vous réellement lues ? Je vais être honnête, de mon côté, aucune ! J’ai eu cependant l’occasion de participer aux commissions et études, - notamment avec les exploitants et autorité de sûreté - concernant le retour d’expérience de Fukushima. Prenons la simple période – très courte – d’entre Tremblement & Tsunami.

                                                                          Suite au tremblement de terre, il y a bel et bien eu 3 actions : la première fut la chute automatique des barres de contrôle pour stopper immédiatement la réaction nucléaire. Le contrôle de la réaction, première règle de sûreté a donc bien eu lieu. La seconde action fut le maintien du refroidissement du cœur et l’activation des injections de secours, tout s’est normalement déroulé ici, la fonction refroidissement a donc été maintenue. La dernière, le confinement, a été également assurée à tout moment pendant cette période. Si erreur il y a eu, elle n’a impacté aucune de ces fonctions vitales.

                                                                          Voilà où nous en sommes et toutes, absolument toutes les commissions, s’accordent sur ce point et sur ces faits de cette période.

                                                                          Maintenant, si erreur il y a eu après le Tsunami je vous invite à reprendre, avec moi, l’ensemble de la chronologie des faits – heure par heure ; action par action – après l’accident. Et, alors, votre connaissance me permettra d’y voir plus clair sur l’action inappropriée qui s’est, selon vous, déroulée par les opérateurs et qui serait pointée du doigt dans ce rapport. Je suis convaincu que vous pourrez éclaircir ce point, en détaillant précisément les actions.

                                                                           

                                                                          3. Sur les coûts du nucléaire, à présent, ils sont plus élevés oui, mais plus élevés que les coûts de production du gaz, du charbon, du pétrole… Mais restent moins que ceux des énergies renouvelables. Je n’ose pas vous renvoyer, problème de sources, à l’une de mes dernières publications lors de la dernière conférence sur le climat. Il est important de tenir en compte, ici aussi, que ces coûts de recherche totaux prennent également en compte ceux de la médecine et, principalement, de la défense pour qui un quelconque arrêt n’est même pas envisageable. Oui, je pense, les coûts de production vont augmenter parce que nous n’avons pas remplacé la génération actuelle qui devient vieillissante.

                                                                          C’est aussi un choix, qui semble partagé par les gouvernements successifs, de réduire les émissions en augmentant la part des ENR tout en conservant notre nucléaire afin de palier – au moins dans un premier temps - à la consommation croissante en énergie et au remplacement progressif des énergies fossiles.

                                                                           

                                                                          4. Enfin, concernant cette prise de médicaments. Il est vrai que ses prises augmentent mais, à nouveau, est-ce que nous en connaissons vraiment la cause ? Alors, oui, vous me trouverez sans aucun doute un rapport à ce sujet… Mais les études partagées par la communauté scientifique montrent bien des causes diverses et variées. Notre industrie, en général, a un impact non négligeable sur notre santé. C’est certain. Je ne doute pas non plus de l’impact que Tchernobyl a eu. Mais de là tout lier à une seule cause en une seule phrase, je suis dubitatif. 

                                                                           

                                                                          5. Pour finir, et ce sera mon dernier mot, je vous renvoie, vous et vos lecteurs, tout naturellement, aux employés du nucléaire. C’est sans nul doute ce jour ou je suis rentré pour la première fois sur un site et que j’ai « découvert » ces employés qui vivent à proximité des centrales et qui s’alimentent de légumes (que j’ai eu la chance de goûter moi-même) cultivés aux pieds des centrales et par la même bien meilleurs que ceux du marché étant donné leur possibilité des dispositifs de réchauffement lors des grands froids. Ces employés âgés certainement en bien meilleure forme que vous et moi et sans aucune déclaration de maladie cancérigène… Qui prouve bien le non risque quotidien de cette proximité.

                                                                           

                                                                           

                                                                          Alors oui, je me doute d’avoir une réponse d’une telle ou telle source ou connaissance qui se plaint de… qui a vue que… Et bien soit, il en est ainsi, je le redis, je n’ai de mon côté rien à gagner avec cette industrie que je suis de près. Simplement avoir des chiffres corrects, et, surtout, une bonne interprétation, s’il vous plait, tel que je vous l’avais montré dans mon tout premier post (cf plus haut) et qui pointait les trop nombreuses défaillances de votre article. Je le redis, aucun incident de niveau supérieur à 2 n’est survenu en France et dans le monde depuis plusieurs années (i.e. Aucun rejet) !

                                                                           

                                                                          En espérant vous serez plus prudent dorénavant, tout en gardant l’avis que vous portez qui permet d’alimenter un débat certain auquel je suis le premier à participer mais en gardant une analyse correcte de vos sources qui, dans l’état actuel des choses, n’est pas digne d’une publication sur internet…

                                                                           

                                                                          Après avoir pris ces quelques minutes, nécessaires, je vous rends l’antenne et vous souhaite bonne continuation sur ce site.

                                                                           

                                                                          JF.

                                                                           


                                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 23 novembre 2012 17:26

                                                                            JF

                                                                            c’est amusant, vous contestez mes sources alors qu’elles émanent de la presse scientifique, ou sont des rapports incontestables...
                                                                            le plus amusant, c’est que vous ne donnez jamais de source, vous vous contentez d’affirmer, et de plus d’écrire des énormités.
                                                                            je vous avoue avoir beaucoup rigolé à votre paragraphe concernant ;
                                                                            « et qui s’alimentent de légumes (que j’ai eu la chance de goûter moi-même) cultivés aux pieds des centrales et par la même bien meilleurs que ceux du marché »
                                                                            à vous lire, les légumes qui seraient éventuellement pollués par la radioactivité auraient donc un gout particulier !!!
                                                                            je me permet de vous rappeler à toutes fins utiles que la radioactivité n’a ni gout, ni odeur, et qu’elle est invisible.
                                                                            bref votre petit paragraphe sur les légumes décrédibilise tout le reste de votre pamphlet manipulateur...
                                                                            mais enfin, ça m’aura permis de rigoler à bon compte et par les temps qui courent , ça ne se refuse pas...
                                                                            revenez quand vous voulez, 
                                                                            même sans nez rouge, vous serez convaincant.
                                                                             smiley

                                                                          • J.F. 23 novembre 2012 17:56

                                                                            Il est clair que vous n’avez pas compris à qui vous aviez à faire, étant donné votre réponse, et que vous vous amusez à détourner la moindre petite phrase... Outre le fait que vous manquez de respect à ceux qui vous répondent. Qu’importe, ceci semble être un jeu pour vous, pour vous donner de la crédibilité peut-être ? 


                                                                            Je ne remarque qu’un seul point : jamais, vous n’avez repris un terme technique dans l’ensemble des messages précédents qui imposerait un vrai débat et qui montrerait surtout, ce que je commence à croire, que vous n’y connaissez absolument rien en la matière... 

                                                                            Et je pense qu’à l’issu de cet échange, nos lecteurs l’auront tout à fait compris. 

                                                                            Bien Cordialement,

                                                                            JF.

                                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 23 novembre 2012 18:15

                                                                            jf

                                                                            bien évidemment, vous êtes un puits de science, doté d’une modestie exemplaire, et je ne suis qu’un pauvre saltimbanque qui n’y connait rien.
                                                                            ça vous va ?
                                                                             smiley

                                                                          • J.F. 23 novembre 2012 18:31

                                                                            Une dernière pirouette pour la route ? 


                                                                          • Jr.Bupp Jr.Bupp 24 novembre 2012 13:50

                                                                            Non, J.F.. Ce n’est pas une pirouette de Cabanel..., mais la réalité !

                                                                            Ce vieux monsieur est totalement incompétent en la matière et vraiment saltimbanque !

                                                                            Il utilise AV pour probablement, se sentir mis en valeur, chose qui n’a pas dû lui arriver souvent dans sa vie.

                                                                            Du coup, lorsqu’un contributeur le tacle, il devient irrespectueux, voir, il censure !!!

                                                                            Donc ne perdez pas de temps ici.

                                                                            Par contre, rien ne vous empêche d’informer sur ce site en réalisant un ou des articles sur ce sujet, qui est vraiment sensible !

                                                                            Merci d’avance.

                                                                            PS.

                                                                            M. Cabanel, je ne doute pas que, comme d’habitude, vous allez à nouveau me censurer !

                                                                            Mais peu importe... je veille !


                                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 24 novembre 2012 15:38

                                                                            bupp

                                                                            on ne censure jamais des propos tenus par une réelle exigence journalistique,
                                                                            surtout lorsqu’ils sont frappés au coin du bon sens.
                                                                            au sujet du « vieux monsieur », vous auriez du rajouter « sénile », ça me surprend de votre par tant de retenue !
                                                                             smiley

                                                                          • Jr.Bupp Jr.Bupp 25 novembre 2012 11:45

                                                                            Cabanel, vous n’êtes pas jeune et ça, vous ne pouvez le nier.
                                                                            Mais pourquoi vous rajoutez sénile dans votre phrase ? Une lueur de lucidité ? Vous savez bien que ce n’est pas dans mes habitudes d’injurier les rédacteurs qui ne maîtrisent pas leurs sujets.... ! Il existe tellement d’autres solutions... dont certaines font tellement mal que la censure est l’ultime recours... n’est-ce pas ! Et là, vous maîtrisez bien ce sujet (un des rares) !

                                                                             


                                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 25 novembre 2012 12:50

                                                                            bupp

                                                                            au dela du jeunisme que vous pratiquez, et qui me semble d’un autre age, le seul age qui m’intéresse est celui que l’on a dans la tête.
                                                                            et vous me semblez très vieux.
                                                                            salut mon vieux.
                                                                            et bon vent.
                                                                             smiley

                                                                          • Jr.Bupp Jr.Bupp 25 novembre 2012 13:01

                                                                            Hors sujet Cabanel... Vous vous égarez ! Auriez-vous oublié votre chemin ?


                                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 25 novembre 2012 13:33

                                                                            bupp

                                                                            hors sujet ?
                                                                            surement pas.
                                                                            vous avez mis le pied dedans
                                                                            et c’est pas le pied gauche.
                                                                            pas de bol.
                                                                             smiley

                                                                          • Jr.Bupp Jr.Bupp 25 novembre 2012 13:48

                                                                            N’insistez pas ! Vous êtes à coté ... Comme souvent !


                                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 25 novembre 2012 13:56

                                                                            bupp

                                                                            oui, mais moi je n’ai pas le pied dedans...
                                                                            allez vite vous nettoyez, vous ne sentez pas bon.
                                                                             smiley

                                                                          • Jr.Bupp Jr.Bupp 25 novembre 2012 14:01

                                                                            Vos remarques sont à l’image de vos articles... ridicules !

                                                                            Il est vrai que le pipi / caca vous va bien.... smiley

                                                                            Allez, je vous laisse le dernier mot !!!


                                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 25 novembre 2012 17:12

                                                                            bupp

                                                                            le dernier mot ?
                                                                            puisque celui de caca a l’air de vous plaire, allons y pour celui là.
                                                                             smiley
                                                                            ceci dit, je le trouve un peu infantile, tout comme vos commentaires...
                                                                             smiley

                                                                          • Jr.Bupp Jr.Bupp 25 novembre 2012 18:19

                                                                            Sauf que ce ne sont pas mes commentaires mais... les vôtres !

                                                                            Et je suis d’accord avec vous ! infantile est le mot juste.

                                                                            Seriez-vous donc retombé en enfance vous, le très vieil homme ? smiley


                                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 25 novembre 2012 18:28

                                                                            bup

                                                                            non seulement vous avez mis le pied dedans, et vous vous enfoncez avec délectation, (on a les plaisirs qu’on peut) mais de plus vous n’êtes pas capable de tenir votre parole.
                                                                            vous vouliez me laisser le dernier mot, non ?
                                                                            je vous cite :
                                                                            « -Allez, je vous laisse le dernier mot !!! »
                                                                            allons, soyez responsable pour une fois.
                                                                             smiley

                                                                          • Eurasie 23 novembre 2012 19:30

                                                                            Entièrement d’accord avec vous.
                                                                             
                                                                            Les étrangers votent car ils paient des impôts, et ceux qui n’en payent pas ne devrait pas pouvoir voter.
                                                                             
                                                                            Il est exact de lier citoyenneté, nationalité (dans un état jacobin) et impôts (vu que ceux qui ne payent pas d’impôt n’ont pas a décider de ce qu’on fait de l’argent du contribuable)
                                                                             
                                                                            Mais en général seuls les cheiks arabes en payent ... vu que les immigrés, esclaves importés pour les capitalistes (aux frais du contribuable) ont 2 fois plus d’enfants, et des salaires 1/2.
                                                                            Et sont 3,5 plus d’allocations, 2,5 fois plus au chômage etc ...
                                                                             
                                                                            Je suis bien d’accord avec ce raisonnement libéral bien bourgeois.


                                                                            • olivier cabanel olivier cabanel 27 novembre 2012 13:26

                                                                              @ tous

                                                                              et ça continue...
                                                                              c’est sur ce lien

                                                                              • Ruut Ruut 30 novembre 2012 17:06

                                                                                Pourquoi l’état Français ne veut il pas sortir du nucléaire ?
                                                                                Qu’avons nous a gagner a irradier notre pays ?


                                                                                • olivier cabanel olivier cabanel 1er décembre 2012 22:29

                                                                                  @ tous

                                                                                  les pannes à répétition, ça continue
                                                                                  ça pourrait mal finir
                                                                                  la preuve sur ce lien
                                                                                   smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès