• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Greta Thunberg, future Prix Nobel de la Peur ?
#84 des Tendances

Greta Thunberg, future Prix Nobel de la Peur ?

« Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. La nature, mutilée, surexploitée, ne parvient plus à se reconstituer et nous refusons de l’admettre. L’humanité souffre. Elle souffre de mal-développement, au nord comme au sud, et nous sommes indifférents. La Terre et l’humanité sont en péril et nous en sommes tous responsables. Il est temps, je crois, d’ouvrir les yeux. Sur tous les continents, les signaux d’alerte s’allument. (…) Nous ne pourrons pas dire que nous ne savons pas ! Prenons garde que le XXIe siècle ne devienne pas, pour les générations futures, celui d’un crime de l’humanité contre la vie. Notre responsabilité collective est engagée. » (Jacques Chirac, le 2 septembre 2002, au Sommet mondial du développement durable de Johannesburg).



Je ne raisonne pas comme elle, je n’ai pas cette peur qu’elle exprime à travers les médias et je me souviens aussi des discours alarmistes des années 1970 qui décrivaient une planète anéantie dans un horizon d’à peine une trentaine d’années. Mais…

Mais j’ai beaucoup d’admiration pour la jeune activiste suédoise Greta Thunberg. Je ne partage pas beaucoup de ses réflexions, mais je la trouve fascinante, passionnante, passionnée, courageuse, talentueuse, intelligente, et surtout, je la trouve sincère, et dans ce monde politique et économique, la sincérité est probablement une denrée très rare. C’est un air frais qui change des propos convenus. Elle fait d’ailleurs réagir, tant mieux. Elle tourmente, le débat mondial a besoin d’agitateur.

L’écologie est depuis le début des années 1980 un nouveau paramètre des politiques publiques, à côté du social et de l’économie. Certains courants politiques en ont pris conscience plus tôt que d’autres mais dans chaque courant, il y a eu des précurseurs. Et si, aujourd’hui, on n’a rien à dire sur l’écologie, si, aujourd’hui, on n’a pas un chapitre Écologie dans son programme électoral, alors on n’a rien compris. Même le RN a fait compagne sur le commerce local lors des dernières élections européennes.

Je n’ai pas peur comme je n’ai même pas peur du risque de destruction de la planète en cas de guerre thermonucléaire. Serais-je trop optimiste ? Non, je suis surtout très humble, je veux remettre mes prétentions humaines à leur juste place face à l’immensité énergétique d’une planète comme la Terre. Il ne faut pas exagérer : l’homme peut casser ou redresser la barre, mais de manière très faible. La nature n’a pas attendu l’humanité pour les glaciations, pour les grandes disparitions d’espèces, etc.

Faut-il pour autant continuer à polluer comme avant ? Bien sûr que non. D’une part, parce que la pollution détruit la qualité de vie d’aujourd’hui, et plus encore de demain. D’autre part, parce que, qu’elle soit d’origine anthropique ou pas (débat qui se glisse entre la science et l’idéologie), la réalité d’aujourd’hui est bel et bien d’une transformation climatique relativement importante (probablement pas la première et pas la dernière dans l’histoire de la Terre), et que l’être humain, par sa puissance technologique, a tout son intérêt à ne pas en rajouter voire à stopper dans le cas où cela viendrait de lui.

À ma connaissance depuis au moins un demi-siècle, il n’y a pas eu en France deux périodes de canicule dans le même été. La température record enregistrée le 28 juin 2019 fut de 46,0°C en France. Ces bouleversements sont réels. Ils sont obligatoirement le résultat de très nombreux facteurs (dont l’activité humaine).

Je n’ai pas peur, parce que je sais que les prévisions alarmistes ne sont jamais réalisées, car elles sont motivées par l’émotion au lieu du calcul. Et parallèlement, des absences de prévisions ont engendré le pire. Tiens, par exemple, un tsunami sur une centrale nucléaire. Il me semble (mais je peux me tromper) qu’il n’y a eu aucune œuvre de fiction, ni film, ni roman, qui a proposé l’idée de Fukushima avant l’heure. En d’autres termes, les malheurs arrivent rarement là où on les a prévus…

_yartiThunbergGreta02

Mais je comprends l’utilisation de l’argument de la peur. Pourquoi ? Parce qu’il est le plus efficace. C’est d’ailleurs les peuples les plus peureux qui ont su le mieux résister aux malheurs du monde. La peur fait agir. La peur fait protéger, sécuriser, réfléchir. La peur fait débattre, ce que ce très modeste article se propose de faire dans l’océan des contributions concernant ce sujet.

D’ailleurs, prenons un autre exemple : la sécurité routière. Tout le monde est capable de raisonner doctement : x milliers de morts sur la route chaque année dans notre pays, c’est trop. Cela touche des dizaines de milliers de familles, des vies décimées, sans compter les blessés à vie, dépendance et handicap sur le dos. Il est très raisonnable de penser que rouler moins vite permet moins de morts (l’expérience est à cet égard sans appel). Pourtant, malgré ces arguments raisonnables, les excès de vitesse étaient presque de tradition nationale jusqu’à deux mesures particulièrement coercitives : le permis à points (même les "riches" ne peuvent plus se payer un excès) et, bien sûr, les radars automatiques (pour en finir avec l’impunité généralisées des contredanses). Résultat : la peur du gendarme a été beaucoup plus efficace qu’un exposé studieux, très documenté et argumenté.

Je ne crois pas que Greta Thunberg a réfléchi à cela lorsqu’elle veut faire peur le monde entier. Je crois surtout qu’elle a sincèrement peur, qu’elle est paniquée à l’idée qu’elle verrait de son vivant les dégradations de l’environnement, qu’elle est sincèrement convaincue que la planète tire sa dernière cigarette, et qu’il faut agir. Ses propos sont donc d’autant plus convaincants qu’ils sont sincères.

Je répète que si la Terre va très mal, c’est une autre forme de prétention humaine de croire que les êtres humains seraient capables de changer le cours de son destin. Ce qui me fait dire cela est simplement les énergies en jeu. Dans toute affaire qui implique les lois de la nature, il faut toujours raisonner en termes d’énergie.

Lorsqu’elle est exprimée dans un cadre politique, la peur est généralement manipulatrice : la peur de l’étranger, la peur de l’insécurité, la peur du chômage, la peur du déclassement, la peur de se retrouver SDF, la peur du changement et de la fin de ses "acquis sociaux". La peur peut se transformer facilement en nostalgie ("avant, c’était mieux"), mais c’est une nostalgie trompeuse : "avant" n’a jamais été mieux, il suffit de prendre tous les paramètres et de les comparer, mais c’est un autre sujet. C’est une idéalisation d’un passé qui n’a jamais existé où tout serait bien allé.

_yartiThunbergGreta03

Pourtant, la peur exprimée par Greta Thunberg n’est pas une peur démagogique, elle n’a pas pour but de se faire élire, elle a pour but de faire agir, de faire réagir. Exactement l’intérêt de la peur. Malheureusement, comme pour le deuil, tout le monde ne réagit pas de la même manière face à la peur : les hérissons, par exemple, restent paralysés et ne bougent plus. Ils sont donc écrasés sur nos routes.

Greta Thunberg a surtout peur, et cette peur l’emporte sur toutes ses appréhensions. Est-elle manipulée ? La belle affaire. N’avez-vous donc jamais été un adolescent un jour ? Je me souviens bien, en ce qui me concerne, mais les âges varient forcément d’un être à un autre, mais je ne crois pas être plus précoce qu’un autre, mes camarades de classe se sont "éveillés" à peu près au même âge que moi.

Oui je me souviens qu’à 13 ans, j’étais déjà très intéressé par la vie politique et sociale (et je n’étais pas le seul, je débattais en cour de récréation avec d’autres interlocuteurs tout aussi passionnés), mais j’admets que j’étais encore sous influence de mes parents et de leurs options politiques, que je connaissais sans pour autant avoir eu l’occasion de beaucoup débattre avec eux (je m’en rends compte maintenant).

Mais dès l’âge de 14 ans, le niveau d’influence parentale est tombé à zéro. Je ne dis évidemment pas que la pensée personnelle était finie et achevée (elle ne l’est jamais, même à 98 ans), mais elle se construisait par moi, avec moi et bien sûr, avec l’apport des autres, mais de tous les points de vue dont je gardais ce qui m’intéressait. Si jamais il y avait tentative d’influence, la réaction aurait été très "chaude", mais ça dépend du caractère de chacun !

D’ailleurs, il semblerait que c’est justement le contraire avec Greta Thunberg. Elle est devenue végane et elle a réussi à convaincre ses parents, sa famille, de réduire la consommation de viande et même de ne plus prendre l’avion (alors que ses parents sont des artistes, sa mère est chanteuse lyrique et son père acteur de cinéma). C’est même parce qu’elle a compris qu’elle a cette capacité à convaincre qu’elle a voulu s’engager publiquement. Croire qu’elle est conditionnée par sa famille me paraît plutôt naïf.

_yartiThunbergGreta04

Moi aussi j’avais une vision planétaire du monde quand j’étais adolescent, et même une vision cosmique. C’est d’ailleurs facile de la dater : c’était quand j’ai étudié mon cher Voltaire, quand j’avais 15 ans. J’ai adoré "Micromégas". J’appréciais l’idée de changer de perspective, de venir de Sirius et de regarder avec un microscope les Terriens.

Pendant toute ma scolarité, je marchais environ une demi-heure aller et autant retour pour aller étudier, et je longeais sur un ou deux kilomètres une voie rapide urbaine (récente à l’époque) qui dénaturait particulièrement le paysage de la ville, bruyante, polluante. Au fil de mes trajets, j’en étais donc à imaginer l’interdiction totale de l’automobile, sans bien sûr m’imaginer adulte avec différentes obligations géographiques. Il y a dans l’adolescence cette notion totalitaire de l’idéal : imposer aux autres ce qui n’était qu’un ressenti. L’anormal, c’est de ne pas évoluer, mais il faut aussi savoir évoluer sans se résigner : on passe sa vie à trouver le très difficile équilibre entre réalisme et idéalisme.

À 13 ans, j’avais appris aussi la Voie lactée, l’immensité des distances astronomiques, l’idée que le monde ne serait pas immuable, que dans quatre milliards d’années, le Soleil disparaîtrait et emporterait la Terre dans un brasier infernal. Je me disais alors : il faudrait préparer dès maintenant à émigrer, à partir de la Terre, à se choisir une planète d’adoption hors de la Voie lactée… mais pour cela, il faudrait unifier toutes les énergies terrestres et en finir avec les guerres intestines (d’ailleurs, la plupart des fictions avec une invasion extraterrestre expriment la nécessité d’une union terrienne, genre gouvernement mondial). Deux années plus tard, la connaissance de la physique quantique m’a fait découvrir l’extrêmement petit et ce fut bien plus tard, avec la série de films "Men in Black", que j’ai retrouvé partagé ce sentiment que plusieurs mondes pouvaient coexister à des échelles différentes (ce que du reste, un enfant peut comprendre lorsqu’il observe une fourmilière).

Avoir peur que le monde s’efface dans quatre milliards d’années, qui est une donnée certaine. J’ai ressenti cette peur. Mais la maturité m’a aidé à réduire ma peur, et plutôt, à la relativiser. Quand on sait ce qu’il reste, aujourd’hui, de la civilisation égyptienne, il y a à peine 3 000 ou 4 000 ans, pourquoi croire que tout restera même sans implosion solaire ? C’était du pur idéalisme. La réalité, c’est que tout s’efface bien plus rapidement. Durer cent ans, c’est déjà beaucoup. En France, il n’y a plus beaucoup de lieux qui ressemblent au même d’il y a un siècle. À part peut-être les villages ravagés par la guerre.

Croire que Greta Thunberg est manipulée et n’est qu’un fruit marketing pour imposer une sorte de totalitarisme écologique, c’est une erreur monumentale. Bien sûr, elle vit dans un milieu familial probablement qui a fait naître sa peur d’origine, mais elle n’est pas la seule à avoir ce conditionnement, tandis qu’elle est à peu près la seule à avoir su dépasser sa timidité, ses réserves, ses peurs sociales pour parler en public, pour parler au public, pour parler aux grands de ce monde, pour devenir une personnalité publique à l’échelle mondiale.

Je la trouve fascinante parce que volontaire. Elle veut crier à la face du monde sa peur. Elle a raison de l’exprimer. Ceux qui la critiquent semblent plus jaloux qu’autre chose.

Elle est née le 3 janvier 2003 à Stockholm. Elle a donc 16 ans, elle n’avait même pas 2 ans lorsqu’il y a eu le séisme de magnitude 9,0 (échelle de Richter) suivi d’un tsunami en Indonésie, le 26 décembre 2004, entraînant la mort de 250 000 personnes. Elle n’était pas encore née quand le Président Jacques Chirac a prononcé son fameux discours de Johannesburg sur la maison qui brûlait (mais elle était déjà conçue).

François Clemenceau, dans "Le Journal du dimanche" du 2 mars 2019 (ainsi que sur Europe 1), décrit ainsi ses "antécédents" : « L’un de ses ancêtres n’est autre que le grand scientifique suédois et Prix Nobel de Chimie, Svante Arrhénius, qui a découvert l’effet de serre et les gaz du même nom. (…) Mais elle a aussi comme deuxième prénom, Tintin, dont elle a le physique et l’angélisme. ». Aude Massiot, dans "Libération" du 14 juillet 2019, précise également : « La maturité de ses discours a laissé beaucoup de sceptiques l’accuser d’être manipulée par ses parents, des ONG, des partis politiques, des lobbys occultes…. Pourtant, il semble bien que ces émouvantes harangues soient le fruit de l’intellect de l’adolescente qui, face à nous, plisse les yeux, pause, argumente en réponse à nos questions, sans ce ton des rengaines apprises par cœur. Rare, la force des convictions de Greta Thunberg semble contagieuse. ».

Elle fait partie des aiguillons de l’opinion publique mais aussi des pouvoirs publics. Son écho médiatique est très important pour diverses raisons. Elle a prononcé des discours dans des enceintes internationales auxquelles bien des personnalités politiques chevronnées rêveraient de pouvoir être invitées.

Ainsi, Greta Thunberg a parlé le 25 janvier 2018 à Davos à l’occasion du Forum économique mondiale, en y exprimant sa colère que les invités soient venus en jet privé (elle avait pris le train depuis Stockholm), le 4 décembre 2018 à Katowice à l’occasion de la COP24 (« Ceci est la crise la plus grave que l’humanité ait jamais subie. Nous devons en prendre conscience tout d’abord et faire aussi vite que possible quelque chose pour arrêter les émissions et essayer de sauver ce que nous pouvons. »), le 16 avril 2019 à Strasbourg devant une commission du Parlement Européen. Elle a aussi rencontré le Président français Emmanuel Macron le 22 février 2019 à l’Élysée, et le pape François le 17 avril 2019 (« Je l’ai remercié car il parle clairement de la crise climatique. Il m’a dit de poursuivre [mon engagement]. »). Après un déplacement à Caen (où elle recevra un prix), elle viendra ce mardi 23 juillet 2019 à l’Assemblée Nationale, non pour parler dans l’hémicycle, mais à l’occasion d’une conférence organisée par un groupe de députés français. Elle s’est déplacée un peu partout en Europe, à Hambourg, à Berlin, etc.

_yartiThunbergGreta05

Le 20 août 2018, ce fut le début de sa notoriété publique : elle a entamé la grève pour le climat tous les vendredis. Elle se justifiait ainsi en mars 2019 à Bruxelles : « Les politiques et les personnes au pouvoir s’en tirent depuis bien trop longtemps sans rien faire pour lutter contre le réchauffement climatique. Nous allons veiller à ce que cela n’arrive plus. Nous faisons l’école buissonnière parce que nous avons fait nos devoirs et eux, non. Nous ne nous battons pas pour notre avenir, mais pour l’avenir de tous, et nous ne nous arrêterons pas. ». Dans ces propos péremptoires, rien n’est prouvé, c’est juste son talent d’amener ses convictions et de les faire partager.

Là encore, je ne comprends pas très bien l’intérêt de l'école buissonnière. J’ai toujours pensé que lorsqu’on était étudiants ou lycéens, être en grève n’avait aucun intérêt puisque la grève ne fait mal qu’à eux-mêmes et à personne d’autre, au contraire de la grève des cheminots, des routiers, des taxis, etc. Donc, une telle grève ne peut faire pression sur aucun gouvernement. Le seul intérêt, ce fut pour elle de se faire connaître des médias, en se postant devant le parlement suédois tous les jours (au début). Son message très idéalisé le 15 mars 2019 : « Il nous faut une nouvelle façon de penser. Le système politique que vous, les adultes, avez créé n’est que compétition. Vous trichez dès que vous pouvez car tout ce qui compte, c’est de gagner. Nous devons coopérer et partager ce qui reste des ressources de la planète d’une façon juste. » (Twitter).

Au contraire, Greta Thunberg et tous les militants écologistes qu’elle cherche à fédérer auraient intérêt à suivre avec assiduité au moins les cours de sciences. C’est par l’argumentation scientifique qu’elle pourra convaincre les décideurs, tant économiques que politiques, tandis que l’émotionnel n’a pour effet qu’effrayer les peuples, les laissant dans une attitude plutôt du hérisson tétanisé, sans aucune efficacité sur le plan de l’action publique. Espérons qu’avec la maturité, elle comprendra cela.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (16 juillet 2019)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Greta Thunberg.
Rapport du GIEC sur les scénarios des émissions de CO2 publié le 8 octobre 2018 (à télécharger).
Rapport de l’IPBES sur la biodiversité publié le 6 mai 2019 (à télécharger).
Emmanuel Macron explique sa transition écologique.
La taxation du diesel.
L’écotaxe.
Une catastrophe écologique ?
Amoco Cadiz (16 mars 1978).
Tchernobyl (26 avril 1986).
AZF (21 septembre 2001).
Fukushima (11 mars 2011).
L’industrie de l’énergie en France.
La COP21.
GIEC : la fin du monde en direct, prochainement sur vos écrans !
Vibrez avec la NASA …ou sans !
Le scandale de Volkswagen.
Le tsunami des Célèbes (28 septembre 2018).
Le tremblement de terre à Haïti (12 janvier 2010).

_yartiThunbergGreta06


Moyenne des avis sur cet article :  1.31/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

89 réactions à cet article    


  • leypanou 20 juillet 09:44

    La nature n’a pas attendu l’humanité pour les glaciations, pour les grandes disparitions d’espèces etc

     : c’est çà qu’il faut répondre à tous les catastrophistes intellectuellement malhonnêtes qui ânonnent matin, midi et soir qu’on n’a plus que 12 ans pour changer de cap, etc, etc


    • JC_Lavau JC_Lavau 20 juillet 10:13

      @leypanou. Wi mais la peur rend idiots. C’est bien pourquoi les banksters financent les organes de presse carbocentristes ; pour installer leur dictature mondiale.


    • @JC_Lavau

      C’est le déni de la peur qui rend idiot. 


    • JL JL 20 juillet 10:41

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
       
       ’’C’est le déni de la peur qui rend idiot.’’
       
       Même pas peur !
       
       smiley


    • JC_Lavau JC_Lavau 20 juillet 11:03

      @met l’usine etc. Je ne te demande pas tes secrets pour se rendre la plus idiote possible. Tu peux te les garder.


    • @JC_Lavau

      Etre votre bête noire, c’est trop d’honneur,...


    • JC_Lavau JC_Lavau 20 juillet 11:47

      @Mélusine etc. Plutôt béta, ou bétasse.


    • keiser keiser 20 juillet 18:40

      @Positronique

      « pour satisfaire leurs égotismes pervers »

      Surtout qu’a ce niveau, tu sais de quoi tu parles.
      Car tu es un grand expert en la matière.
      Super mort de rire smiley


    • ASTERIX 23 juillet 09:49

      @leypanou

      Ce pèteux de guillaume Larrivé porte bien son nom il veut arriver A AVOIR SA PHOTO DANS LA PRESSE comme ces jeunes collègues

      au boycottage de GRETA A L’ ASSEMBLEE NATIONALE CE JOUR

      ces RIPOUBLICAIN dignes de ce nom doivent etre vidés de leur parti pour FAUTE GRAVE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • generation désenchantée 23 juillet 12:37

      @ASTERIX
      Quelle faute grave ?
      ils ont bien le droit d’avoir une opinion

      Mais au moins ,eux ils sont logique

      Par contre tous les LREM et écologistes vont voter L’adoption du CETA , encore plus de mondialisation avec arbitrage privé quand il y aura un litige état contre multinationale et juste après greta


    • rugueux 20 juillet 10:18

      Putain les gars accrochez-vous !

      A 13ans le lémurien nécrophile avait une vision planétaire, voire cosmique....Oh putain qu’est-ce qu’il ne faut pas lire comme conneries !

      Cet engouement hystérique pour une mongolienne viking manipulée par ses parents réchauffiste est significatif de l’état de délabrement intellectuel de nos sociétés modernes...

      Cette jeune idiote qui n’a même pas le brevet, ou son équivalent scandinave, se targue d’expliquer à la planète entière comment résoudre un problème qui n’existe pas....Quelle fumisterie !


      • jymb 20 juillet 19:32

        @rugueux

        Effectivement on est dans le gravissime, le néant, un produit croisé Vanessa Paradis et Jordy
        https://www.youtube.com/watch?v=T7seDQ-rPxk

        Voilà le niveau de l’article


      • San Jose 20 juillet 10:20

        @ l’auteur

        .

        Citation : Je suis surtout très humble

        .

        Et nous vous remercions de savoir faire violence tous les jours à votre humilité pour vous contraindre à nous secourir par vos articles quotidiens. 

        .

        Le prix Nobel n’a de valeur que dans les sciences. Paix et littérature relèvent de la clownerie. 

        .

        .Je suis favorable au droit de vote à trente ans, une fois acquis suffisamment d’expérience pour avoir relativisé ses élans adolescents et ne plus chercher à faire des autres les cobayes de ses volontés constructivistes. Et quelle cure de jouvence pour certains ! Mélenchon par exemple pourra se vanter avec bruit de n’avoir pas trente ans. 


        • Le jour où la peur sera un formidable outil de changement, le monde ira mieux. Hommage à Johnny Clegg qui fit face à sa peur de la mort en composant un nouvel album d’adieu à ses ami. Seuls les psychopathes ne connaissent pas la peur.


          • Albert123 22 juillet 14:05

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Bien évidement que les psychopathes connaissent la peur, ils manipulent à la perfection celles des autres, c’est d’ailleurs pour cela qu’ils sont aux manettes : la vaste majorité pense avec les tripes.


          • gaijin gaijin 20 juillet 10:36

            « C’est par l’argumentation scientifique qu’elle pourra convaincre les décideurs, tant économiques que politiques, »

            mdr ils en ont quoi a foutre ? actuellement ils sont en train de travailler a se partager les ressources du pole nord et de prier pour que le réchauffement arrive le plus tôt et le plus vite possible ( ils s’en foutent ils ont la clim ) un seul mot d’ordre : sauver les bénefs ! et de leur point de vue y a urgence car l’explosion de la bulle globale est proche et sera plus catastrophique pour notre système qu’une météorite. ( et là ils auront plus la clim ) 

            « tandis que l’émotionnel n’a pour effet qu’effrayer les peuples, les laissant dans une attitude plutôt du hérisson tétanisé, »

            ça par contre c’est un bon objectif politique : si les gens sont tétanisés par des dangers contre lesquels il ne peuvent rien ça les dissuade de faire face aux vrais problèmes ....

            faudra bien au jour comprendre la réalité de la politique ...........

            https://www.youtube.com/watch?v=UweNTEd9FeY


            • Derrière cette peur, il y a surtout la peur de notre propre mort. Au Vincent Lambert n’en a pas souffert. Rare article intéressant de Rako.


              • Lire : Au moins, Vincent Lambert n’en a pas souffert


                • Surya Surya 20 juillet 10:52

                  « Ceux qui la critiquent semblent plus jaloux qu’autre chose. »

                  Pas forcément. Pourquoi ne serait-elle pas critiquable, comme tout le monde ? Pourquoi devrait-on la considérer comme une sainte intouchable et ne rien avoir le droit de dire sur elle ? Critiquer ne signifie pas forcément être jaloux, vous savez (ou pas)...

                  Vous êtes fasciné par la jeune Greta et en admiration pour elle, très bien, mais moi personnellement elle me laisse de marbre. Premièrement, je n’ai pas besoin d’elle pour comprendre que la nature est malmenée par l’homme, qu’il faut changer nos habitudes, préserver la planète et manger moins de viande, et deuxièmement, des gamins plus ou moins activistes dont les media et la société se servent (même si comme vous le dites ils ne sont pas forcément manipulés par leur entourage et sont sincères, au bout du compte, on se sert tout de même d’eux !) on en a déjà vu des tas, et en règle générale les media se désintéressent d’eux dès qu’ils ont grandi. Je ne vais pas citer la pauvre Samantha Smith qui a trouvé la mort dans un accident d’avion, mais elle a fait aussi pas mal de bruit à l’époque avec sa lettre envoyée au dirigeant soviétique, et qui sait si les media auraient longtemps continué à la mettre en première page. D’ailleurs quand il m’arrive de citer son nom, la plupart du temps les gens me demandent de qui il s’agit. A croire que tout le monde l’a oubliée... Ce n’est pourtant pas si loin.

                  Voilà. Je ne suis pas en admiration devant Greta, je pense qu’elle est aussi critiquable que les autres, cela fait-il de moi une jalouse ? C’est vraiment agaçant, ce genre d’affirmations sans appel. De plus, si vous glissez ce genre de phrases dans votre article pour tuer dans l’oeuf toute possibilité de commentaire critique à son égard, c’est de la manipulation.

                  Ce qu’elle dit, il y a des dizaines, des centaines de gens qui l’ont dit avant elle, mais comme cela ne marchait pas et que personne ne les écoutait, on décide de frapper les esprits en mettant sur le devant de la scène médiatique cette jeune écolière qui fait l’école buissonnière. Ca, se dit-on, ça va marcher... Bingo, ça a marché !

                  Croyez vous vraiment que la lettre d’une adulte à Andropov aurait fait autant de bruit médiatique ? Celle d’une petite fille de dix ans aurait également dû passer inaperçue, car ce n’est pas ça qui allait changer le monde. Samantha n’était pas manipulée, elle était sincère, mais les media se sont servis d’elle.

                  Greta n’est donc pas manipulée, mais utilisée. C’est pas vraiment mieux.


                  Pour ce qui est de prendre l’avion, maintenant. Mon mari et moi avons très envie d’aller visiter le National Museum of Air and Space à Washington, et Cap Kennedy. Je rêve d’y aller depuis des années, et les célébrations des 50 ans d’Apollo 11 ont ravivé cette envie. On y va comment, à Washington ? En voilier ? A la nage ? Avec un paquebot transatlantique ? Il n’y en a plus...

                  Certains vont me dire de ne pas y aller, tout simplement, et me culpabiliser. Et quand on a de la famille à l’autre bout du monde, on ne les voit plus jamais ? Ah oui, c’est vrai, il y a Skype... « Ca remplace pas, mais ça aide... » (Extrait du Clan des Siciliens).


                  Eh bien non, je ne renoncerait pas à ce voyage, et dès qu’on peut prendre suffisamment de jours pour y aller, je sais pas quand ça sera, on prendra l’avion, si si (malgré les foudres culpabilisantes de Greta qui vont s’abattre sur moi durant mon sommeil) et on ira. 

                  Ce mouvement, qui vient je crois de Suède, qui préconise de se débarrasser purement et simplement de l’aviation, ce n’est rien d’autre que tomber dans les extrêmes.

                  C’est à la mode pour les personnalités publiques de clamer qu’elles ne prennent jamais l’avion, oh surtout pas l’avion... Pourtant, à l’heure actuelle, les avions continuent de voler, on n’a pas encore envisagé (Dieu merci car il en faut des avions -pas trop, certes) de les jeter à la poubelle, alors autant qu’ils soient pleins. 


                  • @Surya

                    L’investissement dans le « spatial » permettrait de combler les dettes de chaque pays. Mais non ! on préfère faire joujou avec le spectaculaire. Un ami psy me disait : quand ils jouent, les enfants se prennent au sérieux, les adultes au contraire : ils se croient adultes alors qu’ils n’ont pas dépassé l’âge de quatre ans.


                  • Surya Surya 20 juillet 11:26

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    Si l’on n’avait jamais été dans l’espace, si l’on n’avait jamais investi dans le « spatial » comme vous dites, on n’aurait jamais pu prendre de photos de la Terre, et les êtres humains qui y vivent n’auraient jamais pris conscience collectivement, comme une sorte de choc, de la fragilité de notre planète et de la nécessité de la protéger, ni du fait de son isolement dans l’immensité de l’univers, et donc du fait que c’est la seule « maison » dont nous disposons. 
                    Contrairement à ce que vous croyez dur comme fer, l’investissement dans le spatial, faire joujou comme vous appelez ça, a en réalité fait énormément pour la prise de conscience écologique. Les gens n’en avaient pas conscience, avant. 


                  • @Surya

                    Je pense tout le contraire (voir le film Microcosmos). Hier, me promenant dans des allées inconnues autour de moi, j’ai découvert des ruelles champêtres et cachées des promeneurs de la ville (encore plus d’un avion). C’est dans ces coins reculés entre coquelicots et liserons que m’est venu l’amour de la planète et de la nature,.... 


                  • cevennevive cevennevive 20 juillet 12:09

                    @Surya, bonjour,

                     « Et quand on a de la famille à l’autre bout du monde, on ne les voit plus jamais  »

                    Vrai ! Tous ces donneurs de leçons sont tellement branchés sur leurs concepts qu’ils ignorent leurs semblables, et la vie sociale et familiale, tout simplement.

                    Les « suiveurs » de la petite Greta et ceux qui l’ont propulsée au devant des instances mondiales, appartiennent à une secte, une de plus, pour nous culpabiliser à notre humble niveau.

                    Jouer les Cassandres n’apporte rien à la préservation de la vie, au contraire. Cela évite de réfléchir, d’agir et de « faire sa part », comme le colibri de Pierre Rabhi. Nous manipuler est vraiment contre productif.


                  • San Jose 20 juillet 13:28

                    @Surya
                    .
                    Comment faites-vous pour juger sur photographie de la robustesse ou de la fragilité d’une planète ? 
                    Encore un triomphe de l’émotionnel ? 


                  • Surya Surya 21 juillet 09:44

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    Oui c’est sûr, mais là vous ne parlez que de vous exclusivement. Il y a des tas de gens qui ont ressenti l’amour de la planète, et de là de sa nature, en voyant les images prises par les missions spatiales.

                    « des ruelles champêtres et cachées des promeneurs de la ville » et j’espère que vous allez partager ces coins champêtres avec les autres, qui ne les connaissent pas, et pas les garder pour vous toute seule.


                  • Surya Surya 21 juillet 10:00

                    Bonjour, cevennevive

                    Si vraiment secte il y a, ils ont déjà trouvé leurs adeptes dévoués pour vénérer leur gourou. 

                    Nous vivons dans une société de zapping. Aujourd’hui c’est Greta qu’il faut vénérer, demain ce sera quelqu’un d’autre.

                    Mais tant que ça dure, il est clair qu’on n’a plus le droit d’émettre la moindre petite critique sur elle, voire même juste une simple remarque. Déjà, sur cet article, on est avertis d’avance que si on la critique, ça veut forcément dire qu’on est jaloux d’elle ! Vous voyez un peu le lavage de cerveau que certains, qui pourtant traitent les autres de naifs, ont subi...

                    Elle a intérêt à garder ses nattes pour continuer à avoir l’air d’une petite fille le plus longtemps possible, ça fera durer son mandat de sauveuse de l’humanité.

                    Il est clair que la planète est mal en point et qu’il faut changer nos habitudes. Si l’on peut éviter de prendre l’avion, alors il faut prendre le train. Un trajet Paris Lyon en avion par exemple serait stupide. Si déjà on fait ça, on règlera sûrement pas mal de problèmes. Mais parfois l’avion reste indispensable. Au fait, Greta, elle n’a jamais été invitée aux Etats Unis ? Ou elle n’a jamais eu une raison ou une autre de vouloir, ou devoir, s’y rendre ? Si cela arrive, elle va refuser d’y aller au prétexte qu’elle refuse catégoriquement de mettre son auguste pied dans un avion ? C’est totalement ridicule ! Il faut, en toute chose, rester dans la modération. 


                  • Surya Surya 21 juillet 10:10

                    @San Jose

                    Voir, pour la première fois, une photo de la Terre a en effet été émotionnellement très fort pour l’humanité et c’est une très bonne chose. Permettez tout de même que les gens aient le droit de ressentir des émotions, les êtres humains ne sont pas des robots ou des psychopathes froids et distants !

                    On ne peut juger en effet de la fragilité d’une chose à partir de sa photo, mais dans le cas de la Terre, on a pu se rendre compte d’une façon autre qu’intellectuelle de son isolement dans l’univers. Une chose (ou un être) isolée, seule, est forcément fragile. Donc l’un ne va pas sans l’autre.

                    Et voir (et ressentir) à quel point la Terre est belle, tout simplement, justifiait que l’on aille dans l’espace pour prendre une photo. 

                    Du reste, une photo de la Terre, ou bien les astronautes décrivant simplement ce qu’ils voient, peut rendre compte de phénomènes comme la progression d’un désert (certes, je ne sais pas dans quelles conditions se trouvait le Sahara à la fin des années 60, mais sur le principe, c’est possible), la pollution lumineuse la nuit (là encore, j’imagine qu’elle était moins élevée dans les années 60, mais c’est pour vous donner un exemple). Il y aurait d’autres exemple, mais là je dois déconnecter, il faut que j’y aille, désolée.

                    Bon dimanche à toutes et tous  smiley


                  • @Surya

                    Uniquement avec ceux qui respectent les lieux et son capables de les apprécier,...


                  • JP 23 juillet 17:01

                    @Surya
                    contexte et pour situer ma MAUVAISE recommandation qui suit :
                    je suis un gôchô vegan, qui a créé un des premiers club de protection de la nature à 14 ans, -FR3 bon d’accord, FR3 région smiley , était même venu faire un reportage sur l’événement à l’époque -,
                    le 1er à avoir interdit la chasse dès que la loi l’ a permis (sous Voynet) dans son département.
                    Donc pas un mec de droite, bouffeur de viande et qui n’a rien à foutre de la nature et de sa bio-diversité.
                    Bon, une fois le décor planté :
                    Concernant l’avion que tu dois prendre, franchement prends le, car dans les faits, à part les rapports délibérément faux du giec, le changement de climat anthropique n’est en aucun cas une vérité établie.
                    Si tu veux chercher à t’informer, c’est très difficile car tout individu qui remet en cause cette religion du giec, passe systématiquement pour un fou furieux.
                    Voilà de la lecture ou, si tu es paresseuse, des vidéos (mais la lecture me paraît nécessaire ...)  :
                    je ne partage pas toutes les idées mais je refuse d’être pris pour un mouton écervelé.

                    Article pdf

                    http://ecolo.org/documents/documents_in_french/climat-le-point-scientifique-2015.pdf


                    vidéos :

                    https://www.youtube.com/watch?v=k7j79rgZj-M


                    https://www.youtube.com/watch?v=PCFwkeq3atA

                    et un reportage fait par la TV britannique qui avait été diffusé sur la chaîne Planète :

                    https://www.youtube.com/watch?v=zBLTDscToOo

                    Cela semble plus difficile à réaliser en France, pour preuve, le licenciement du journaliste Philippe Verdier qui exerçait ses talents sur France 2 pour avoir osé publier un livre « Climat investigation » à la veille de la COP21 ...

                    avec ou sans avion, bonnes vacances (sans viande)



                  • JL JL 20 juillet 11:30

                    ’’La nature n’a pas attendu l’humanité pour les glaciations, pour les grandes disparitions d’espèces, etc. Faut-il pour autant continuer à polluer comme avant ? Bien sûr que non. D’une part, parce que la pollution détruit la qualité de vie d’aujourd’hui, et plus encore de demain.’’

                     

                     Je plussoie.

                     


                    • @JL

                      Moi aussi. Quand comprendrons qu’il est bon pour l’humain de placer le qualitatif AVANT le quantitatif (toujours plus vite, plus loin, toujours plus d’argent,...).


                    • Old Dan Old Dan 20 juillet 12:24

                      (Bon article)

                      Il est vrai qu’à la fin d’une vie sans (trop) de « soucis consommatoires »,

                      peinard ds un fauteuil devant un écran et le verre à la main (le 3eme ?)

                      la perspective d’un bouleversement radical, vers un inconnu relatif

                      d’une existence déjà vécue mais sans suite identique,

                      ça paralyse les neurones, ça réveille les doutes, l’ironie puis la hargne…

                      .

                      Personne n’a jamais changé d’avis en lisant des commentaires d’un blog !

                      Au mieux, on s’informe auprès de sources plus sûres.

                      Au pire, on éructe, on s’enferre, on cherche d’autres arguties,

                      On s’accroche au premier jésus-christ qui passe, etc…

                      Pendant ce temps, elle chauffe, les espèces disparaissent à jamais

                      Mais on ne fait rien, on rumine. Et tant pis pour les gosses…


                      • JC_Lavau JC_Lavau 20 juillet 14:36

                        @Old Dan : « elle chauffe », et puis ça n’est pas la première fois !

                        http://www.alertes-meteo.com/vague_de_chaleur/vague-de-chaleur.php

                        « 1303. — Année exceptionnellement chaude et peu pluvieuse. *La Seine*, *l’Oise et la Loire sont à sec*. « En Alsace, on voyait des raisins mûrs à la Saint-Jean. Les cours d’eau étaient tellement desséchés que ceux qui faisaient tourner deux roues de moulins pouvaient à peine en mouvoir une, ce qui fit que, malgré l’abondance du blé, le pain se vendait cher. Par suite des chaleurs excessives, *le Rhin était assez bas entre Strasbourg* *et Bâle pour qu’en beaucoup d’endroits on pût le traverser à pied*. Dans cette région, la chaleur fut si intense que les charretiers conduisaient tout nus leurs voitures chargées par les campagnes.

                        1305. — Très grande sécheresse pendant l’été.

                        1314. — Eté très sec avec treize semaines sans pluie dans l’Est. Les céréales se dessèchent. H en résulte une grande-disette et la peste.

                        1338. — Sécheresse intense et de longue durée dans le Centre.

                        1343. — Chaleur si forte pendant l’été que, dans l’Est, les moissons se dessèchent dans les champs.

                        1358. — La chaleur est si forte dans l’Est que les raisins sont grillés dans les vignes.

                        1420. — Année très chaude en Lorraine où les fraises sont mûres dès le 19 avril, les cerises le 9 mai et les raisins le 18 juin ; le 22 juillet on boit du vin nouveau.

                        1422. — Dans la région parisienne et en Champagne, on vendange à la fin d’août.

                        1463. — Sécheresse remarquable dans le Nord : aussi dès. la fin de juin fait-on dans cette région de nombreuses processions pour demander de la pluie.

                        1467. — Eté très sec dans l’Est où le vin est abondant et très bon.

                        1473, 1476 et 1479. — En chacune de ces années, les chaleurs de l’été sont mentionnées comme « extraordinaires, terribles et intolérables ». La sécheresse de 1473 dura plusieurs mois et, au dire des historiens, «  s’étendit à presque toute la Terre » ; en cette année à Dijon on vendangea le 20 août.

                        1483. — Dans l’Est, l’été est tellement chaud qu’on y fait deux vendanges, « la seconde après la Saint-Rémy ».

                        1493. — Les chaleurs excessives de juillet et d’août réduisent la Moselle à Metz à n’être plus qu’un ruisseau.

                        1504. — Dans l’Est et le Sud-est, chaleur et sécheresse remarquables : «  ciel de cuivre et terre de feu ». De toutes les montagnes voisines du Rhône, le bétail est obligé de descendre boire au fleuve. Dans le Lyonnais, on organise des processions blanches, ainsi appelées parce que les pèlerins qui y prenaient part étaient affublés d’un linceul blanc.

                        1513. — « L’été fut si sec qu’il fut trois mois sans pleuvoir. »

                        1516. — Les chaleurs de l’été assèchent presque complètement les rivières de l’Est.

                        1518. — Le pays chartrain fut menacé de stérilité par une sécheresse et une chaleur extraordinaires.

                        1534. — La sécheresse contraint les moulins du Sud-ouest à s’arrêter. En juin et juillet, la plupart des herbages et des vignes de cette région se trouvent grillés.

                        1536. — Sécheresse et grandes chaleurs en Bretagne durant tout le printemps et l’été : « la plupart des fontaines tarissent et les grosses rivières deviennent de faibles ruisseaux ».

                        1540. — Par suite de sa chaleur remarquable dans toute la France, 1540 a été appelée par de nombreux chroniqueurs » soit la chaude année, soit l’année de la soilié (sécheresse). On moissonne en juin aussi bien en Bretagne que dans la Somme et en Lorraine ; dans l’Est, les vendanges se font en août. On passe à pied sec toutes les rivières de l’Est, notamment le Doubs, et les moulins de la Garonne doivent s’arrêter, faute d’eau. »


                      • San Jose 20 juillet 16:16

                        2019. Dès avril la température atteint en plein centre de Paris le point de fusion du plomb. 


                      • Old Dan Old Dan 20 juillet 18:01

                        @JC_Lavau
                        T’as probablement raison.
                        Question stupide :
                        Pourquoi, sachant tout cela, des ingénieurs ont installé des centrales nucléaires sur la Loire qui risque l’étiage et donc l’arrêt de leurs refroidissements ?
                        .[ Y’a pleins d’autres remarques, mais c’est pas l’endroit... ]


                      • Je passais par là 20 juillet 23:27

                        @JC_Lavau
                        23 mars 1540 : Neige à Montpellier, fortes gelées, gel des vignes dans le Midi
                        1541:hiver très froid

                        http://350ma.occe.auvergne.free.fr/IMG/pdf/histoire_glaciations.pdf

                        Mes conseils lecture pour cet été, vous qui me paraissez tant aimer le temps du passé :

                        https://hal.univ-lorraine.fr/tel-01749130/document

                        https://meteoetclimat.fr/wp-content/uploads/2017/07/Histoire-du-Climat-web.pdf

                        « Les fluctuations du climat de l’an mil à aujourd’hui » d’Emmanuel Le Roy Ladurie.

                        Sinon, que vous évoque l’acidification des océans ?



                      • Je passais par là 22 juillet 14:16

                        @JC_Lavau
                        Pourriez-vous par conséquent me dire ce que deviennent les quantités importantes de CO2 émises à l’homme ? Ces quantités sont bien plus importantes que celles émises par tous les volcans du monde :

                        https://volcanoes.usgs.gov/vhp/gas_climate.html

                        https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1029/2011EO240001

                        Même les recherches récentes portant sur les volcans sous-glaciaires ne permettront probablement pas de remettre en cause ce fait :

                        http://eprints.whiterose.ac.uk/135747/1/KatlaCO2_180905_GRL_final.pdf


                      • Je passais par là 22 juillet 14:17

                        @Je passais par là
                        * par l’homme


                      • Je passais par là 22 juillet 15:13

                        @JC_Lavau
                        Sur cette question, il faut sortir de tout débat passionné. Je vais par conséquent lire attentivement vos arguments.

                        Il est vrai que le changement climatique est une question très complexe. On ne peut pas lui apporter une réponse péremptoire. Jean-Pierre Petit nous rappelle qu’un changement climatique majeur et rapide a eu lieu il y a plus de 4000 ans au Sahara que l’on ne peut en aucun cas imputer à l’homme :

                        https://www.youtube.com/watch?v=I0oy7Tt9xNk

                        Jean-Pierre Petit souhaiterait aussi que l’on sorte du nucléaire. Je suis tout à fait d’accord avec lui. Les méga-sécheresses médiévales, que vous avez évoquées dans votre commentaire (et dans d’autres récents) et qui ne peuvent pas, elles aussi, êtres imputées à l’homme, pourraient mettre en péril notre système de production d’électricité. Il faut que nous sachions nous en prémunir (tout comme des effets des tempêtes solaires).

                        Il convient aussi de remédier aux pollutions multiples produites par les activités humaines (matières plastiques, pesticides, produits toxiques non biodégradables, particules néfastes émises par les pots d’échappement des véhicules).


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 juillet 16:36

                        @Old Dan
                        Les centrales nucléaires sont au bord des cours d’eau, car elles ont besoin d’eau pour le refroidissement.

                        http://www.belv.be/index.php/fr/ct-menu-faq/15-article-faq1


                      • JC_Lavau JC_Lavau 22 juillet 17:33

                        @Aussi par vent de NW, l’eau évaporée par les centrales de Belleville et de Dampierre (celles que je connais pour y être passé en kayak) retourne directement vers les montagnes du bassin de la Loire, où elle est condensée en pluie.

                        On ne s’affolera jamais assez, quand on veut se contempler dans le beau rôle de « C’est moi que je suis l’élite des citoyens conscients ! ».


                      • nono le simplet nono le simplet 22 juillet 18:07

                        @JC_Lavau

                        l’eau évaporée par les centrales de Belleville et de Dampierre (celles que je connais pour y être passé en kayak) retourne directement vers les montagnes du bassin de la Loire, où elle est condensée en pluie.


                        FORMIDABLE ! non seulement les centrales ne produisent pas de CO2 mais elles font tomber la pluie ... smiley
                        c’est sûr qu’il fallait bien inventer un débouché aux 70% d’énergie produite qui partent dans la nature smiley
                        JC, t’es le meilleur !


                      • nono le simplet nono le simplet 22 juillet 18:48

                        @nono le simplet
                        d’un autre côté, si on réfléchit un peu, ça pose un problème ...
                        les vents de N.O. sont la plupart du temps déjà porteurs de pluie ... en cas d’inondation on risque d’accuser les centrales de coresponsabilité ...
                        de plus, comme le département du Loiret est en restriction d’eau en ce moment, ça risque de semer le doute sur les pluies bienveillantes dues aux centrales ...
                        parce que si elles n’apportent de l’eau que quand on n’en a pas besoin et aucune quand on en a besoin ...


                      • JC_Lavau JC_Lavau 22 juillet 19:05

                        @nono. Tu oublies le délai de restitution au même point du cours d’eau. Il y a donc lissage du débit du fleuve par les sols, végétations et forêts.


                      • San Jose 23 juillet 08:59

                        @nono le simplet
                        .
                        non seulement les centrales ne produisent pas de CO²
                        .
                        Attention, je crois que l’écologie commence à attaquer ceux qui s’expriment ainsi, à l’encontre du sentiment de 74% des Français.
                        .
                        La méthode nono face à un argument matériel adverse : s’en moquer d’autant plus bruyamment qu’il est moins faux. 


                      • nono le simplet nono le simplet 23 juillet 09:06

                        @San Jose
                        sarcastelle ! talk to the hand ! smiley


                      • San Jose 23 juillet 09:56

                        @nono le simplet
                        .
                        Laissez donc Sarcastelle ; vous vouliez faire un article à quatre mains avec elle. 


                      • zygzornifle zygzornifle 20 juillet 13:06

                        J’ai plus peur de l’UE et de Macron que du réchauffement climatique ....


                        • floyd floyd 20 juillet 13:54

                          « Bien sûr, elle vit dans un milieu familial probablement qui a fait naître sa peur d’origine, mais elle n’est pas la seule à avoir ce conditionnement, tandis qu’elle est à peu près la seule à avoir su dépasser sa timidité, ses réserves, ses peurs sociales pour parler en public, pour parler au public, pour parler aux grands de ce monde, pour devenir une personnalité publique à l’échelle mondiale.  »

                          Je ne vois pas en quoi elle est courageuse, elle ne fait que répéter ce qu’on entend à longueur de journée dans les médias. Un mouton médiatisé reste quand même un mouton. Le problème ce n’est pas elle, mais les lobbies qu’il y a derrière. Elle existe uniquement par la volonté des politiques et des médias de promouvoir la peur et la culpabilité.

                          Je suis sûr qu’il existe des ados climato-sceptiques et qui ne sont pas timides, mais vous n’en entendrez jamais parler dans les médias. Les médias ne présentent que les personnes qui cautionnent leur cause, ou alors ils diabolisent ceux qui ne pensent pas comme eux : ceux qui remettent en cause la mondialisation sont tous des populistes fachos et ceux qui ne croient pas au réchauffement climatique sont des vendus des compagnies pétrolières. C’est pour cela que cela fait longtemps que je ne regarde plus la télé et que je ne lis plus les journaux.


                          • floyd floyd 20 juillet 14:14

                            « Pourtant, la peur exprimée par Greta Thunberg n’est pas une peur démagogique, elle n’a pas pour but de se faire élire, elle a pour but de faire agir, de faire réagir »

                            Mais les gens qui sont derrière elles ont comme but de promouvoir une peur démagogique et de se faire élire. Comme je l’ai déjà dit le problème ce n’est pas elle, mais les lobbies qui sont derrière. Sans ses lobbies, on aurait jamais entendu parlé d’elle.


                            • alainmarc 20 juillet 16:32

                              A quand un permis pour l’utilisation de photoshop ?


                              • jymb 20 juillet 19:24

                                Un article qui débute en citant Chirac ( nausée garantie )...

                                Et qui continue en évoquant l’autophobie passéiste rance et pognonneuse, la pire entreprise de vol d’argent et d’exaspération, rejetée par l’immense majorité des francais ( le nettoyage citoyen des radars l’a démontré avec éclat il y a peu )

                                On sait ce que l’on va trouver ensuite

                                Rideau

                                Poubelle


                                • jymb 20 juillet 19:28

                                  PS : le véganisme chez des enfants est criminel, ses parents devraient être jetés en prison sans délai pour incapacité parentale, et cette enfant placée...sans oublier de l’envoyer à l’école au moins jusqu’à 16 ans

                                  Etes vous tous devenus fous pour accorder 15 secondes d’écoute à une gosse psy et dont la situation socio-familiale justifierait une enquête de toute urgence ?


                                  • generation désenchantée 20 juillet 20:06

                                    @jymb
                                    il y a pas en Suède , des services de protection de l’enfance , et une justice ?

                                    Parce que si c’était un cas social , cette famille et leurs relations seraient poursuivit avec retrait de l’enfant , retrait des droits parentaux et suivit social et même éloignement avec placement en foyer ou famille d’accueil


                                  • ETTORE ETTORE 20 juillet 20:40

                                    Cette pauvre petite fille est un bien triste spectacle de ce que peut engendrer cette société de publicité à tout cran et qui cherche à nous habiller tous de la même façon...manger de la même façon, penser de la même façon.

                                    Que resteras t’il de cette petite dans quelques années...., ?

                                    Choisie ( je l’espère...pas pour son infirmité) par idéologie, de certains, à lui faire porter la croix des angoisses qui se répandent, et à y contribuer.

                                    Ses petites nattes, et son petit minois, elle, posée, recroquevillée, à côté d’une pancarte digne d’un sdf,

                                    Je la vois surtout comme un petit être humain, jetée dans Ce monde...

                                    ni plus ni moins que....comme ce qu’elle abjecte le plus.....gâchis et pollution.

                                    Elle est la preuve vivante de ce que les adultes peuvent faire de plus exécrable 

                                    pour donner vie à leurs idéologies.

                                    Je lui conseillerai de faire compacter et recycler les imbéciles qui se permettent de lui voler sa jeunesse sous prétexte qu’il n’y a plus de futur pour elle, SI EUX, continuent à faire les C..S !!


                                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 juillet 21:17

                                      @ETTORE

                                      Merde Sainte Greta jetée aux flots ...ça aurait de la gueule dans les plateaux tv (euh d’informations ) .


                                    • Je passais par là 21 juillet 00:22

                                      @ETTORE
                                      Greta Thunberg n’est atteinte d’aucune infirmité. Elle se porte très bien, rassurez-vous. Par contre, je connais une multitude de personnes dites normales qui ne fonctionnent manifestement pas très bien.

                                      Quand j’écoute ou je lis Greta, je découvre une personne qui me plait beaucoup :

                                      https://twitter.com/brutnaturefr/status/1074671895163875328

                                      https://www.facebook.com/gretathunbergsweden/posts/767646880269801

                                      Greta est une adolescente sensible et intelligente. Les personnes atteintes du syndrome d’Asperger peuvent présenter des troubles obsessionnels compulsifs, mais cela ne les rend pas pour autant facilement influençables.


                                    • Destouches_ 20 juillet 20:54

                                      Bonsoir à tous,

                                      Pour les coquins gênés aux entournures par l’exploitation d’une enfant pour faire passer un message discutable, je viens de découvrir (un peu tard peut être, vous connaissez sûrement), la triste Margaret mead.

                                      https://solidariteetprogres.fr/margaret-mead-invente-rechauffement-climat.html

                                      Les thèses climato-alarmistes, médiatisées dès 1975, ont précédé les études scientifiques qui devaient les justifier. Comme le disait Stephen Schneider, climatologue pour qui la réduction de la population est la priorité absolue, quel qu’en soit le prétexte « pour saisir l’opinion publique, nous devons proposer des scénarios catastrophes, faire des déclarations simplifiées et ne laisser paraître aucun doutes sur la question. Chacun d’entre-nous doit choisir entre efficacité et honnêteté.  »


                                      Cette pauvre gamine est l’illustration parfaite de ces délinquants intellectuels.


                                      Bien à vous


                                      A.


                                      • generation désenchantée 20 juillet 23:29

                                        @Destouches_
                                        le pire pour greta , c’est que c’est des adeptes de l’eugénisme , Greta pour eux tu est une charge pour leur idéologie future
                                         « tu nous a bien servit maintenant il faut que tu disparaisse parce que tu correspond pas a notre nouvelle société idéale »


                                      • Je passais par là 20 juillet 23:04

                                        Deux articles contre Greta Thunberg sur AgoraVox en une semaine, ça fait beaucoup !

                                        Ne pourriez-vous pas lui foutre la paix à cette gamine ? Ca vous permettrait peut-être de le gagner ce prix Nobel.


                                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 juillet 23:10

                                          @Je passais par là

                                          Tout à fait. Et que la nouvelle flèche de Notre-Dame soit à son effigie.


                                        • generation désenchantée 20 juillet 23:21

                                          @Je passais par là
                                          prix nobel dans quelle catégorie ?
                                          ou le prix goebels dans la catégorie plus gros mensonge de l’histoire ou arnaque scientifique , quoique plus grosse extorsion fonds de l’histoire serait plus juste ;)


                                        • Je passais par là 20 juillet 23:31

                                          @Aita Pea Pea
                                          N’auriez-vous pas le culte de la personnalité inversé ?


                                        • Je passais par là 20 juillet 23:33

                                          @generation désenchantée
                                          Avez-vous lu le titre de l’article ? Il répond à votre question.


                                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 juillet 23:47

                                          @Je passais par là

                                          Mon dieu aurais-je échappé à une perversion inconnue ? Renseignez moi .


                                        • Je passais par là 20 juillet 23:58

                                          @Aita Pea Pea
                                          Non, point de perversion dans votre cas, rassurez-vous. C’est juste que vous accordez trop d’importance à une jeune personne qui n’a pas autant de pouvoir qu’Emmanuel Macron, par exemple.


                                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 juillet 00:07

                                          @Je passais par là

                                          Sainte Greta me fait marrer . Emmanuel comme un soleil n’ est qu’un bouffon européiste.


                                        • Je passais par là 21 juillet 00:24

                                          @Aita Pea Pea
                                          Je ris de bien autre chose que vous manifestement.


                                        • generation désenchantée 21 juillet 09:55

                                          @Je passais par là
                                          oui , mais ce qui me fait marrer , c’est qu’une gamine soit aussi médiatisée comme symbole , pour faire des « grèves scolaire »

                                          N’importe quels autres gamin ou gamine qui ferait ça n’aurait même pas un entrefilet dans le journal local , et les parents auraient été convoqués par la police ou la justice pour défaut de l’autorité parentale et les services sociaux se serait occuper de son cas


                                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 juillet 00:36

                                          C’est bien. Nos profils tinders ne se croiseront pas.


                                          • Jean S 21 juillet 02:26

                                            « Le coeur a ses raisons que la raison ne connait pas », Greta Thunberg, Anuna de Wever sont deux jeunes femmes exceptionnelles qui portent haut leurs convictions.

                                            Elles sont vilipendées sur internet, et ces attaques sont contre productives.

                                            Que les jeunes s’investissent, c’est magnifique dans ces temps de nihilisme chronique.

                                            Quelles aient raison ou bien tord, c’est aux experts en la matières de prendre leurs responsabilités et à investir correctement l’avenir. C’est aux politiques de prendre les précautions et ne pas mettre en péril leurs citoyens.

                                            Que des périodes de forte chaleur aient pu exister avant, nous en sommes tous conscients, mais que le glacier du Mont blanc par exemple ait perdu 3 mètre d’épaisseur que le Groenland perde 2 milliards de tonnes de glace ce n’est pas anodin.

                                            Il est clair que entre autre le Giec ait des choses à se reprocher, mais hurler au complot est n’est pas sans risque.

                                            Les marqueurs sont limites, quand les moyens furent mis il y a quelques années pour remplacer les CFC pour ralentir les anomalies de la couche d’ozone et que les résultats furent probants plus personne ne hurlait aux loups !


                                            • Old Dan Old Dan 21 juillet 03:03

                                              @Jean S
                                              J’approuve complètement votre topo !
                                              Et en Europe, je pense qu’on n’a pas encore tout vu...
                                              (Je le vis depuis 15 ans ds le Pacif. Sud)


                                            • Je passais par là 21 juillet 09:53

                                              @Jean S
                                              Tout à fait d’accord avec vous. Je n’ai d’ailleurs pas vu passer cette info sur AgoraVox :

                                              https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/science-dans-l-arctique-le-permafrost-fond-70-ans-plus-tot-que-prevu-et-c-est-une-catastrophe-147447.html

                                              Supposons, comme le disent certains climatosceptiques, que l’homme ne soit pas à l’origine du changement climatique en cours (je parle de ceux qui croient qu’il y a un changement), croyez-vous que les activités humaines aillent pour autant dans le bon sens au niveau du climat ?

                                              Supprimer le GIEC ne changera rien aux choses. Des recherches continueront d’être faites sur ce changement et sur les effets de l’homme sur son environnement, et je doute qu’elles soient pour la plupart rassurantes.


                                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 juillet 17:04

                                              @Jean S
                                              Je crois qu’il ne faut pas confondre le climat avec les pollutions diverses, où les humains sont responsables.

                                              Les climatosceptiques ne nient pas le réchauffement, mais son origine.

                                              La climatologie en est à ses balbutiements, trancher me semble prématuré. D’autant que les climatosceptiques sont traités comme des pestiférés. Pourquoi des débats contradictoires sont impossibles, si les preuves scientifiques de l’origine humaine sont si solides ?

                                              Le GIEC a été initié et financé à l’origine par Thatcher, décidée à passer au nucléaire pour diversifier les sources d’approvisionnement énergétique et pour en finir avec le puissant syndicat des charbonnages anglais.

                                              Pas pour sauver la planète...

                                              J’avoue que voir tous ces politiques devenus soudain écolos, alors qu’ils encensent par ailleurs la mondialisation, le CETA, le Mercosur et le productivisme à tous crins, me laissent perplexe... Mais j’ai sûrement mauvais esprit...
                                               


                                            • Jean S 22 juillet 19:36

                                              @Fifi Brind_acier

                                              Sur wikipedia vous trouverez que Monsieur

                                              Jean-Pascal van Ypersele de Strihou C.M.W. né à Bruxelles le 14 avril 1957, docteur en sciences physiques de l’UCLouvain (1986) est un climatologue belge, professeur ordinaire de climatologie et de sciences de l’environnement à l’Université catholique de Louvain, membre du Centre de recherche sur la Terre et le climat Georges Lemaître.

                                              Il était vice-président du groupe de travail II du GIEC lorsque celui-ci a obtenu simultanément à Al Gore, le prix Nobel de la Paix 2007 pour ses travaux sur les changements climatiques. Il a été élu Vice-président du GIEC en 2008

                                              Dire que le Giec était ou est uniquement dévolu à des problèmes politico-lobbyiques me paraît un peu exagéré. Si Tatcher et Regan n’ont fait que ça de bien, ils ont contribués à l’élimination des CFC dans le monde et ça c’est déjà une petite victoire.

                                              D’autre part climatologie et activité humaine reste corrélées. Lorsque l’homme passe son temps à déboiser les forêts primaires chaque année à raison de la surface de la France rien qu’au Brésil il ne faut pas dire que la consommation de CO2 entre autre ne va pas augmenter. Et par la l’effet de serre même minime de ce gaz ne va pas aussi augmenter.

                                              Le problème c’est que pour de sombres raisons économico-financiéres tous les pays du monde tire la couverture de leur côté. Les USA, la Chine, l’Inde, les pays d’Amérique du Sud et les pays d’Europes sont tous coupables.

                                              Qui sait la nouvelle présidente de L’Europe en tant que scientifique et économiste pourra elle induire une volonté commune en Europe d’investir l’avenir pour le bien des européens et de l’économie européenne. Faudra t’il que les financements à longs termes existent.


                                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 juillet 07:55

                                              @Jean S
                                              J’ai quand même des doutes, ne m’en veuillez pas.
                                              La dernière vidéo que j’ai regardée sur ce sujet est celle d’ Etienne Vernaz.
                                              https://www.youtube.com/watch?v=azpTPUA8jE0&feature=youtu.be&fbclid=IwAR2e6m4kNmuXTckUCQgk8mB9YFv3uxZX3rRgH14dKy4_BZ9TduhloN5lCGw


                                              On sait déjà produire des légumes sans aucun arrosage, voir Pascal Poot.
                                              https://www.youtube.com/watch?v=mSKdkHoKmaY

                                            • JC_Lavau JC_Lavau 23 juillet 10:42

                                              @Fifi Brind_acier. Dans quarante ans, quand je serai mort, peut-être que la climatologie pourra devenir une science,
                                              quand on en saura beaucoup, beaucoup plus qu’aujourd’hui, 
                                              quand les escrocs qui ont couché avec les politiques (politiques qui ont couché avec les banksters) seront morts, et dénoncés,
                                              quand les étapes indispensables qui font la maturité scientifique seront franchies, avec ce que cela comporte d’efforts, de sueur et de larmes.
                                               
                                              Par exemple les Guides Géologiques Régionaux de Masson datent d’avant la conquête de la maturité scientifique par les géologues : ils parlent toujours de géosynclinaux comme cause première en tectonique. Un dogme polymorphe, sans support expérimental.
                                               

                                              La maturité scientifique, ça ne tombe pas tout cuit dans s’bec. Il y faut « toils, sweat, and tears ».
                                               
                                              Mais pas de sang, en revanche. S’il y a du sang de minoritaire sur le parquet, et des squelettes dans les placards, alors ce n’est pas de la science mais de la guerre civile, ou a minima de la guerre communautariste.
                                              C’est ainsi que le ministre Marcellin Berthelot (1827-1907) s’employa à casser les carrières académiques de tous les chimistes qui osaient raisonner par atomes. Aussi le livre de Jean Perrin en 1913 « Les atomes », était bien un livre militant, pour réhabiliter ces chimistes, en prouvant que toutes les méthodes de mesure de la constante d’Avogadro-Ampère convergeaient, malgré feu le ministre.
                                               
                                              Tears, les larmes, pour pleurer sur toutes ces années déjà passées dans l’aveuglement. L’humour aide, ainsi Thomas Henry Huxley (1825-1895) quand il lui fallut gérer l’humiliation d’avoir porté sur les fonts baptismaux Bathybius haeckelii  qui ne tiendrait pas ses promesses.

                                              Toils, les efforts et sweat, la sueur, quand il faut expérimenter des centaines de fois, et vérifier des milliers de fois. Le minoritaire doit vérifier trente fois plus que le majoritaire.

                                              C’est ce que les outrecuidants et communautaristes ne comprendront jamais.


                                            • JC_Lavau JC_Lavau 23 juillet 10:50

                                              @Jean S. « l’homme », coupable en général, mais surtout pas les latifundiaires brésiliens...
                                              Si les banskters font subventionner les organes de presse zécolos, c’est bien pour que les petit-bourgeois déci-instruits cognent à bras raccourcis sur les pauvres et les travailleurs, et appellent à un maximum de génocides et de guerres civiles.


                                            • generation désenchantée 23 juillet 13:55

                                              @JC_Lavau
                                              en tout cas il y a bien un responsable scientifique allemand qui a été plus militant que scientifique et c’est un pro réchauffement anthropique , qui a dût démissionné

                                              https://reinformation.tv/climato-alarmisme-schellnhuber-demissionner-potsdam-institute-vite-81809-2/

                                              mais l’article montre qu’il avait trouver une méthode pour pouvoir passer ses publications dans un journal scientifique , peut être sans trop de vérification


                                            • generation désenchantée 23 juillet 17:24

                                              @Fifi Brind_acier
                                              merci pour le premier lien , très réussie et les explications sur la conférence sont très claires


                                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 juillet 18:01

                                              @JC_Lavau
                                              Merci pour votre réponse, nous sommes d’accord.


                                            • zygzornifle zygzornifle 21 juillet 09:28

                                              c’est beau a cet age la , on croit encore au prince charmant avant que le destin t’en mette plein la tronche .....


                                              • ETTORE ETTORE 21 juillet 17:32

                                                Allez....osons le mélange des genres. et rentabilisons« la chose »

                                                Et si on lui mettait un gilet jaune  ? ou le drapeau thibétain, celui des gays...ou.....que sais je encore......

                                                Cela prouverait il qu’avec un gilet jaune,ou autre, sur le dos de cette enfant sur-médiatisée,,nous changerions de grille de lecture ?

                                                N’y voyez aucune sournoiserie de ma part, je voudrais juste savoir si certains symboles peuvent être transmutés par l’aura de qui les portent .

                                                Nous avons une vue hypocrite sur le mode de sauvetage de l’humanité !

                                                Nous « voulons » sauver, air, bêtes et forêts en nous croyant juste récipiendaire des bienfaits dégagés.

                                                Le nombre de ceux qui sacrifient les uns et les autres à leurs « idées » est très souvent nettement , très nettement inférieur au nombre des victimes qui succombent.

                                                Pour l’instant....c’est l’inverse, ils sont plusieurs à sacrifier UNE petite fille.

                                                Un nouvel holocauste qui ne dit pas son nom.


                                                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 juillet 17:14

                                                  @ETTORE
                                                  Cela prouverait il qu’avec un gilet jaune,ou autre, sur le dos de cette enfant sur-médiatisée,,nous changerions de grille de lecture ?

                                                  Utiliser l’émotionnel relève de la manipulation mentale, alors que le climat relève des scientifiques. Mais les scientifiques sont-ils corruptibles et corrompus, et lesquels ? Ceux du GIEC ou les scientifiques climatosceptiques ?



                                                  • generation désenchantée 23 juillet 12:26

                                                    @arthes
                                                    ton lien a un problème


                                                  • arthes arthes 23 juillet 16:07

                                                    @generation désenchantée

                                                    Arf, ce n’est pas un lien, c’est juste que le copié/collé pour l’extrait que je reprends de rakoko , je n’ai pu l’insérer qu’ainsi (pas très douée sur le net, et en plus ça bug

                                                    Des liens, il y en a beaucoup, celui ci par exemple :
                                                    https://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/objets/Images/FT08/Club-Rome-Risler.pdf

                                                    Et d’autres très critiques ou bien circonspects...Que tu trouveras aisément

                                                    En fait, ce que j’en retiens (justement ces jours ci je me penchais sur la question du problème de notre « organisme social ») , est que concernant l’avenir de notre planète, il faut que cela soit dans notre manière de penser et d’agir que doit s’opérer un changement radical...Notre mondialisme nous rend tous tellement interdépendants que nous n’avons pas d’autre solution que d’opérer une mutation de notre pensée à l’échelle planétaire.

                                                    facile à dire, je sais, comment cela peut se mettre en action je ne sais pas vraiment, mais quelle autre solution ?


                                                  • cilaos 24 juillet 07:49

                                                    Cette jeune fille devrait lire un peu plus les news ainsi elle serait au courant que la France qui vient de la recevoir au plus haut niveau vient de régler définitivement le problème du « du climat » en vendant à l’Australie 12 sous marins de guerre... Un ttout nouve

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès