• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Greta Thunberg, Notre-Dame la Planète (en feu)
#80 des Tendances

Greta Thunberg, Notre-Dame la Planète (en feu)

« Certaines personnes ont choisi de ne pas nous écouter. Ce n’est pas grave, après tout, nous ne sommes jamais que des enfants. Vous n’avez pas le devoir de nous écouter. En revanche, vous avez le devoir d’écouter les scientifiques. Et c’est tout ce que nous vous demandons : de vous unir derrière les scientifiques. » (Greta Thunberg, le 23 juillet 2019 à Paris).



Je veux revenir sur la venue de la jeune militante écologiste suédoise Greta Thunberg le 23 juillet 2019 à l’Assemblée Nationale, à Paris. Précisons d’abord que Greta Thunberg ne s’est pas exprimée à la tribune de l’hémicycle devant l’ensemble des députés, comme cela pourrait arriver pour quelques invités de marque (des officiels, etc.). Elle a "seulement" participé à un colloque organisé par une association parlementaire réunie Salle Victor-Hugo où elle est intervenue dans la matinée. Elle fut ensuite présente dans l’hémicycle l’après-midi, mais en haut, dans les bancs des visiteurs, pour assister à la séance des questions au gouvernement.

Précisons ensuite que je ne me sens pas du tout en accord politiquement avec Greta Thunberg. Elle a peur, je n’ai pas peur (même pas peur !), ou plutôt, je considère que la peur est un frein à l’action et à la décision. La peur est un outil de démagogie. Mais c’est un outil de démagogie pour les manipulateurs, pas pour les passionnés sincères. Or, Greta Thunberg est une passionnée sincère. Elle a réellement peur et elle veut la transmettre à la Terre entière pour que les gouvernements bougent. Mégalo, l’ado ? Probablement. Mais le souvenir très exact de ma propre adolescence me laissait également des tendances mégalomaniaques, c’est assez ordinaire à cet âge-là, on globalise un tantinet. Parler à la Terre entière, finalement, elle y arrive, invitée dans de nombreux hauts cénacles de la planète. Il fallait oser, elle a osé. Bravo à elle !

Avant d’évoquer son message, je veux en effet répéter l’expression de mon admiration pour Greta Thunberg. À l’évidence, elle est une personne exceptionnelle, c’est un fait, et elle est fascinante. Son évolution au fil de la maturité sera probablement suivie par de nombreux admirateurs ou au contraire, contempteurs. Cette observation sera passionnante et probablement associée à de la déception. La maturité risque de se heurter au contraignant principe de la réalité : restera-t-elle la Petite Princesse ou deviendra-t-elle une dame désabusée ?

Donc je suis très admiratif pour la personne mais très dubitatif pour sa démarche intellectuelle et politique. Elle ne laisse personne indifférent. Greta est une prophète, une voix crie dans le désert, elle est soit adulée, soit détestée. Ceux qui la dénigrent n’ont pas compris que leur détestation, qui peut prendre jusqu’au visage de la haine, ravis de trouver en une seule personne un symbole de tout ce qu’ils exècrent, nourrissent bien plus efficacement l’aura médiatique de Greta que ses admirateurs.

À l’évidence, pour beaucoup d’entre eux, dont la principale accusation est d’être manipulée, il y a une réelle forme de jalousie. Jalousie qu’elle soit capable, elle, à 16 ans, de prononcer des discours construits, intéressants et surtout, audacieux, devant de nombreuses personnalités qui comptent dans le monde. Pour eux, elle ne serait qu’un robot qui répéterait ce qu’on lui a donné à dire. Ceux-là se trompent. Il suffit de lire les témoignages de journalistes qui l’ont interviewée et qui ont été très étonnés par sa réactivité, sa capacité à répondre, à l’improviste, de manière construite, sans préparation. Elle se situe d’ailleurs là, mon admiration.

Greta manipulée ? Répétons que non ! Un commentateur d’un article de "L’Obs" sur elle expliquait synthétiquement le 25 juillet 2019 : « Il suffit de la regarder cinq minutes répondre à des questions pour constater qu’elle n’annonce pas des textes dictés par d’autres : elle est claire, réactive, jeune et rapide. Et futée. ».

Dans cet article de "L’Obs", publié le 23 juillet 2019, le psychanalyste Roland Gori a été interrogé et a trouvé la situation proche du conte d’Andersen "Les Habits neufs de l’empereur" : « Dans ce conte, tous les adultes, par hypocrisie ou par conformisme social, se soumettent à une imposture. Les adultes ont appris à se soumettre à un ordre social et sont dès lors incapables de voir l’évidence, une vérité qui ne peut sortir que de la bouche d’un enfant. (…) Nous sommes prisonniers d’une vision du monde, d’une théologie qui est celle de la religion du marché. Dès lors, nous sommes incapables d’accueillir les soucis humanistes, romantiques et politiques que porte la voix de l’enfance. Or aujourd’hui, c’est cette voix qui donne poétiquement et romantiquement le monde qui peut nous sauver. (…) Dans une société de la force et de la performance, on oublie l’essentiel : la vérité de l’enfant. ».

Greta un robot ? Regardez son petit sourire en coin pour provoquer les parlementaires qui étaient en face d’elle. Bien sûr qu’elle est de chair et de sentiments, qu’elle n’est pas une simple boîte vocale. Elle a au contraire des tripes, il en faut pour provoquer ainsi quand on n’est rien, qu’on n’a aucun diplôme, aucune formation, aucune expérience. Il faut être quasi-inconscient sinon seulement imprudent, de s’engager publiquement si définitivement, avec des images dont on sait qu’elles resteront toute son existence, pendant des décennies, qu’une image publique sera déjà collée au corps et au nom à la moindre démarche nouvelle, ne serait-ce qu’à une recherche d’emploi.

_yartiThunbergGretaB03

Face à quelqu’un d’aussi exceptionnel, d’ailleurs, il n’y a que deux attitudes à avoir, sinon l’indifférence : l’admiration ou la jalousie. Les deux sentiments peuvent même coexister en même temps. Cette jalousie, la France en est malade. On est jaloux de tout, de tout le monde. On croit que le voisin est mieux servi que soi (l’herbe est plus verte, l’assiette est plus garnie). Les autres ont une meilleure retraite. Et surtout, on ne supporte pas la richesse de ceux qui ont réussi et qui ont gagné en toute légalité leur argent. On ne supporte pas la réussite. On ne supporte pas le luxe. On ne supporte pas le homard géant …sauf si on fait partie des convives. J’écris "on" mais heureusement, ce n’est pas tout le monde.

Et puis, en regardant cette matinée de colloque dans une salle de travail de l’Assemblée Nationale, je me suis aperçu que la jalousie n’était peut-être pas le seul moteur de ceux qui dénigrent Greta Thunberg. J’imagine que la plupart de ses contempteurs ne s’informent qu’avec un intermédiaire, sans regarder les sources originelles, qui, pour ce colloque, sont facilement accessibles sur LCP (La Chaîne parlementaire).

Or, après Greta, il y a eu d’autres adolescents qui sont intervenus, tout aussi intellectuels, denses, audacieux, provocateurs que Greta Thunberg, notamment une jeune lycéenne de Lorient (il me semble Chloé, mais je peux me tromper). Tous ne sont pas des génies, mais à leur âge, j’avais probablement déjà une même aptitude (et promptitude) à la construction intellectuelle, mais j’aurais été mort de trouille de m’adresser en public ainsi, surtout un tel public de parlementaires, de décideurs, j’étais beaucoup trop timide pour cela (heureusement, je me suis soigné !). Ces autres adolescents ont-ils été manipulés ? étaient-ils de simples robots répétiteurs ? Bien sûr que non. D’ailleurs, ils ont été choisis parfois par hasard, des hasards de la rencontre, et sont membres du mouvement Youth for Climate qui organise la grève scolaire des vendredis.

Ce ne sont pas des robots parce que leur parole est fraîche, nouvelle, elle n’a rien de la langue de bois, elle n’a rien de propos communs, convenus. Leur parole est-elle totalitaire ? C’est difficile de mettre cet adjectif avec ce nom. Ils sont des idéalistes, et si l’idéalisme peut conduire au totalitarisme (la perfection refuse la diversité du monde ; l’altérité, c’est un principe d’imperfection), il faut revenir à l’essentiel. Ces jeunes gens ne sont pas au pouvoir, ils n’ont même pas la prétention à vouloir l’être un jour. Ils ont pour rôle d’être (ce qu’on appelle aujourd’hui) des "lanceurs d’alertes", des aiguillons, des "pousse-à-agir". Pour eux, la pire réponse serait l’indifférence. En créant la polémique, ils se font connaître et c’est efficace car leur démarche de ne peut être prise qu’avec sympathie : ils n’ont rien à vendre, à part leurs très solides (et courageuses) convictions.

Sur le plan intellectuel et politique, même si je ne les rejoins pas sur le fond, il en faut, il est sain qu’ils existent. Il ne s’agit pas d’en faire des saints, mais d’en faire des porte-parole d’une jeunesse qui a peur. Car c’est là la réalité de ce mouvement : les jeunes, les adolescents, ceux qui ne sont pas encore entrés dans la vie active, ils ont peur du devenir de la planète. Eux seront encore là en 2050, peut-être même en 2100. En 2050, on prévoit des températures de 50°C en France. Le 25 juillet 2019 à 16 heures 31, Paris a atteint un nouveau record de température avec 42,6°C. La multiplication des épisodes caniculaires n’est pas anodine et inquiète.

Ainsi, je me disais que les dénigreurs de Greta Thunberg, qui n’ont pas vu qu’elle n’était pas seule à agir ainsi, à avoir la même démarche civique et audacieuse, la jalousie seule n’était peut-être pas le seul moteur (pour dire vrai, on imagine mal un retraité, même aigri, jaloux d’une adolescente). Je crois qu’il y a un moteur encore plus puissant : celui de l’incompréhension d’une génération qui est très sensibilisée par le changement climatique.

C’est une génération qui n’a jamais vécu que dans ce message subliminal permanent émis par le Président Jacques Chirac le 2 septembre 2002 à Johannesburg : « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. ». Le sursaut du score non seulement de la liste écologiste mais aussi de la liste "animaliste" aux dernières élections européennes peut également refléter cette tendance, même s’il serait intéressant, pour le savoir, d’avoir une idée des tranches d’âge des électeurs de ces deux listes.

Les jeunes ont peur. Il y a une génération, ils avaient peur de ne pas s’insérer dans la vie active, de ne pas trouver un emploi, d’avoir mal choisi leurs études. Les jeunes d’aujourd’hui ont une peur encore plus globalisante. Ils pensent que la planète va se détériorer sous leurs yeux d’humains. Et cette peur les motive à aller crier auprès de ceux qui pourraient, selon eux, arrêter le désastre. Leur refuser la sincérité et l’autonomie de leur démarche, c’est ne pas comprendre cette génération à la peur nouvelle.

Sur le plan du "calendrier", deux remarques sont à faire également. Coïncidence heureuse ou malheureuse, la venue de Greta Thunberg à Paris a coïncidé avec le début d’une nouvelle canicule (la seconde de l’été) qui allait battre de nombreux records de température. Les plus complotistes pourraient même dire que l’adolescente a "commandité" la canicule pour avoir plus d’argumentation face à ses interlocuteurs français !

Enfin, dans l’après-midi, les députés français ont ratifié le CETA, l’accord commercial entre l’Union Européenne et le Canada. Insistons rapidement sur le sujet (j’y reviendrai peut-être, ou pas), très pollué, en France, par ce fond marxiste et anticapitaliste qui, par archéo-idéologie d’un courant politique révolu, refuse tout accord commercial (avec le vilain mot de libre-échange) alors qu’un accord commercial, au contraire, permet, oblige l’augmentation du niveau d’exigence pour les normes (notamment de santé publique et d’environnement).

S’il y a bien un pays parmi les leaders de l’Accord de Paris, c’est bien le Canada (qui a des industries très polluantes), et surtout, son Premier Ministre Justin Trudeau est l’un des leaders les plus déterminés dans ce domaine. Le contraire de Donald Trump !

De plus, le CETA est déjà appliqué depuis plusieurs mois (rien d’antidémocratique puisqu’il y a ensuite ratification, mais l’Union Européenne a la délégation des États membres sur la politique commerciale, délégation voulue par tous les pays membres et cette volonté a été ratifiée par tous les parlements démocratiquement élus de ces pays membres). Le premier bilan a montré que, d’une part, cela réduisait la pollution (car les normes européennes sont plus exigeantes), et d’autre part, sur le plan économique, la France est globalement très bénéficiaire de cet accord (en revanche, certes, pas dans le secteur agroalimentaire).

Refermons la parenthèse du CETA dont le but était de ne voir aucune incohérence ni incompatibilité de voir certains députés LREM avoir invité et écouté Greta Thunberg le matin et avoir ratifié le CETA l’après-midi, et penchons-nous plutôt sur le message délivré par Greta Thunberg, message en anglais en espérant que cela ne choque pas ceux qui ne veulent que du français en France (meilleur moyen pour écarter de notre pays tous les non francophones).

_yartiThunbergGretaB02

Son intervention d’une vingtaine de minutes a été faite dans le cadre d’un colloque intitulé "Répondre à l’urgence climatique : regards croisés entre la jeunesse, les politiques et les scientifiques" à l’initiative du député Matthieu Orphelin (ex-LREM), proche de Nicolas Hulot.

Je pense que la peur de Greta provient d’une lecture je dirais littérale du rapport du GIEC (à télécharger ici) publié le 8 octobre 2018. Elle le considère comme une parole d’Évangile ou même comme un Évangile et elle a la relation qu’ont les protestants avec les textes religieux, alors que les catholiques veulent surtout en retirer l’esprit (désolé si je simplifie trop et ce n’est surtout pas ici le sujet).

J’en donne pour preuve l’introduction assez percutante de l’intervention : « J’ai une bonne nouvelle et une mauvaise nouvelle concernant l’urgence climatique. Je commence par la bonne nouvelle. Comme l’ont dit quelques personnes, le monde ne va pas arriver à sa fin d’ici à onze ans. En revanche, la mauvaise nouvelle, c’est que d’ici à 2030, si nous ne faisons rien, nous serons très vraisemblablement dans une position où nous aurons passé plusieurs points de basculement et nous ne serons plus en mesure de revenir en arrière sur le changement climatique. ».

Ces propos montrent plusieurs choses. D’une part, sa peur que la Terre "s’écroule" de son vivant est bien réelle puisqu’elle pense rassurer son auditoire en disant qu’elle ne sera pas à sa fin en 2030. Qui, honnêtement, pourrait penser que la Terre se termine dans onze ans ? Peut-être elle ? D’où cette peur insupportable qui la pousse à militer, à parler au monde entier. D’autre part, elle croit que les suppositions émises par le rapport du GIEC (que je me garderais de remettre en cause en l’état actuel de mes connaissances) sont des faits scientifiques alors qu’elles ne sont que des spéculations.

_yartiThunbergGretaB04

J’apprécie beaucoup la considération qu’a Greta Thunberg pour les scientifiques. Ce sont pour elles, plus que les responsables politiques, des personnes essentielles dans la lutte contre les bouleversements climatiques. En clair, des alliés. Elle a raison car seule la science peut apporter des diagnostics et des pistes de solutions. Mais le moindre médecin pourra le dire : face à un patient, il faut d’abord établir un diagnostic, il est plus ou moins certain en fonction des pathologies, et l’expérience, la compétence et la veille du médecin comptent beaucoup sur la pertinence du diagnostic. Ensuite, la thérapie est une autre paire de manches. Face à une grave maladie, le traitement peut être incertain, et plus encore incertaines sont les réactions du patient à ce traitement. Tout n’est alors que prévision, pronostic, hypothèse, et donc spéculation. On n’est plus dans le champ du fait scientifique mais de la prévision plus ou moins pertinente.

Sauf si elle connaît un scientifique dans son entourage proche, il me semble que ce n’est pas le cas pour sa famille restreinte, Greta Thunberg me semble idéaliser le métier de scientifiques qui ne sont pas des devins mais des professionnels du doute. Pour rendre un résultat fiable, il faut qu’il soit reproductible, compris par des collègues, confirmé par d’autres. C’est un processus plein de doute qui, hélas, n’est pas dans le même tempo que le processus médiatique qui nécessite l’urgence. Greta Thunberg pourrait s’en sortir par une pirouette en rappelant l’urgence climatique (c’était le thème du colloque, comme les scientifiques en était un autre thème).

Quant au point de non-retour si l’on ne fait rien avant 2030, c’est une erreur de le penser ainsi : le monde est embarqué dans un processus irréversible. C’est déjà trop tard depuis longtemps… ou avant longtemps. Comment considérer sérieusement, à l’échelle planétaire, à l’échelle de plusieurs milliards d’années, que onze ans est une durée qui est rapport aux enjeux de la planète ? C’est assez naïf de le penser de la part d’une non scientifique. En revanche, ce que dit le rapport est plus qu’une alerte : il faut faire quelque chose. De là à prendre dans le sens littéral risque de discréditer l’ensemble du rapport, discréditer à mon sens injustement.

Ce fut ainsi que Greta Thunberg s’est servie de ce rapport, de quelques données scientifiques qui permettent d’asseoir son discours alarmiste. En ce sens, elle a raison. Il faut noter que la lecture de ce rapport est très ardue (je prévoyais d'en faire un compte-rendu, peut-être un peu plus tard), et donc, elle se sent dans l’obligation d’en faire la transmission : « Pas une seule fois je n’ai entendu un politique, un journaliste ou un chef d’entreprise mentionner ces chiffres. C’est comme si vous ne saviez même pas que ces chiffres existent. C’est comme si vous n’aviez même pas lu le dernier rapport du GIEC sur lequel se fonde l’avenir de notre civilisation. Ou peut-être que vous n’êtes pas suffisamment mûrs pour accepter ce rapport ? ».

Il y a dans ces propos une sorte de culpabilisation outrancière qui ne provient que de l’arrogance de la jeunesse. Bien évidemment que très peu de monde a lu ce rapport très compliqué à comprendre. La plupart des documents sont rarement lus intégralement par les citoyens au bout de la chaîne d’information même si, depuis une vingtaine d’années, ils sont heureusement accessibles sur l’Internet. Le processus en général, c’est qu’il y a deux ou trois intermédiaires, médiateurs qui permettent de faire transmettre l’information. Or, pour le rapport du GIEC, on est entré dans une sorte de religion, il y a les croyants (les "alarmistes") et les athées (les "sceptiques"). On quitte le domaine de la raison et l’on entre dans le domaine de l’impression.

Cette culpabilisation est permanente dans la démarche de Greta Thunberg : « Parce que vous avez ignoré les faits, parce que vous et pratiquement tous les médias jusqu’à aujourd’hui, continuent à ignorer ces chiffres, les gens ne savent pas ce qui est en train de se passer. Si vous respectez la science, respectez la science, tout est dit. Si vous comprenez la science, tout est dit. ».

Messianique, Greta Thunberg s’est sentie obligée de défendre sa démarche face à ceux qui la dénigraient : « Nous devenons les affreux, les affreux qui avons à dire ces choses très désagréables aux gens, car personne d’autre ne veut le faire, ou n’ose le faire. (…) Simplement parce que nous citons ces chiffres, des gens se moquent ou disent que nous racontons des mensonges. (…) Il n’y a pas de juste de milieu quand on parle de l’urgence climatique. ».





Le discours de Greta Thunberg a donc pour but de réveiller les consciences. Mais est-ce efficace si, comme elle peut le supposer, on n’est pas assez "mûrs" pour accepter ce rapport ? Comme elle sait reprendre les informations pour impressionner, elle a ainsi lâché au milieu de son discours : « Depuis que j’ai commencé à vous parler, le monde vient d’émettre près de 800 000 tonnes de CO2. ». Cela peut impressionner, mais sans données comparatives, cela ne parle pas beaucoup aux gens.

Culpabiliser, elle sait le faire surtout avec les décideurs politiques. En réponse à un journaliste : « Je pense qu’aucun pays n’en fait assez. Je suis venu ici parce que j’ai été invitée et que c’était possible pour moi. Mais mon message est le même pour tous les Parlements, tous les Premiers Ministres, tous les Présidents. ».

C’est propre à la jeunesse d’être "carré", "cassant", de ne jamais caresser dans le sens du poil, d’être arrogant intellectuellement, de se croire détenteur de la vérité absolue. Même ses sympathisants, elle les "engueule" : « J’ai entendu beaucoup dire "merci, vous me donnez de l’espoir pour l’avenir". J’ai l’impression que vous n’avez pas bien compris ce que nous disons. Donc, plutôt que de louer ce que nous faisons, essayez, vous, de faire quelque chose ! ». Avec une telle phrase, comment pourrait-elle être manipulée ? être un simple robot programmé qui parlerait ? En tout cas, son programmeur n’aurait pas les caractéristiques des conseillers en communication ordinaires qui lui auraient conseillé, au contraire, de flatter, brosser dans le sens du poil, embellir, valoriser, écouter les interlocuteurs.

Il y a une réelle sagesse dans son discours : « Je suis convaincue que le plus grand danger, ce n’est pas le fait d’être inactif. Le plus gros danger, c’est lorsque les entreprises, les politiques, font semblant d’agir alors que rien n’est fait, sauf de belles campagnes de communication. ».

Greta Thunberg ne rend cependant pas seuls responsables de l’inaction les décideurs politiques et économiques, mais aussi les peuples entiers : « J’aimerais également vous dire autre chose. Il est impossible de traiter une crise sans la traiter comme une véritable crise et sans comprendre toutes ses dimensions. Vous ne pouvez laisser les responsabilités aux personnes, aux politiques, au marché. Tout le monde doit être inclus et doit lutter en même temps. ».

J’adhère à cette idée de la responsabilité de chacun. Chaque citoyen est un consommateur, est un voyageur, est un électeur, est un contribuable. À chacun d’agir pour faire pression sur la vie, sur la société, sur les emplois, sur l’environnement. Il ne faut pas s’étonner (ni pleurer) s’il n’y a plus d’emploi alors que l’on achète parallèlement des services à très bas prix. Que chacun, avant tout, respecte dans ses actes les idées auxquelles il croit, ce sera déjà une grande avancée dans la cohérence des foules.

Quant à Greta, qu’elle continue à être le poil à gratter de la classe politique mondiale, les peuples en ont besoin et ce sera salutaire pour la planète !…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (25 juillet 2019)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Greta Thunberg, Notre-Dame la Planète (en feu).
Greta Thunberg, future Prix Nobel de la Peur ?
Rapport du GIEC sur les scénarios des émissions de CO2 publié le 8 octobre 2018 (à télécharger).
Rapport de l’IPBES sur la biodiversité publié le 6 mai 2019 (à télécharger).
Emmanuel Macron explique sa transition écologique.
Canicule de juin 2019.
Inondation à Paris.
Épisode de neige.
Circulation alternée.
La taxation du diesel.
L’écotaxe.
Une catastrophe écologique ?
Amoco Cadiz (16 mars 1978).
Tchernobyl (26 avril 1986).
AZF (21 septembre 2001).
Fukushima (11 mars 2011).
L’industrie de l’énergie en France.
La COP21.
GIEC : la fin du monde en direct, prochainement sur vos écrans !
Vibrez avec la NASA …ou sans !
Le scandale de Volkswagen.
Le tsunami des Célèbes (28 septembre 2018).
Le tremblement de terre à Haïti (12 janvier 2010).

_yartiThunbergGretaB05


Moyenne des avis sur cet article :  1.13/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

104 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 juillet 13:15

    hé les gars, faut arrêter !

    les gens de Davos ont assez de loufiats à leurs bottes sans avoir à relayer ici les messages des donneurs de leçons qu’ils ont formatés à leur convenance, les nouveaux curés moralisateurs qui vont rapporter au château le dimance midi après la grand-messe les confessions de leurs paroissiens naïf !


    • Clocel Clocel 29 juillet 13:27

      @Séraphin Lampion

      « paroissiens naïf » Pléonasme ! smiley


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 juillet 13:29

      @Clocel

      un peu comme croyant crédule...


    • keiser keiser 29 juillet 20:35

      @Séraphin Lampion

      un peu comme croyant crédule...

      CA ... ce serait plutôt de l’antinomie, tout en se rapprochant de l’oxymore.
      Mais à la finale et en ce qui concerne Sylvain.
      C’est tout simplement du sophisme.

      Mais du sophisme centriste.
      Bien sur  ! ...
       smiley


    • doctorix doctorix 30 juillet 09:59

      Cette année est l’année la plus chaude de tous les temps, nous dit-on.
      Vraiment ?
      Parce que les vendanges en Champagne auront lieu cette année le 10 Septembre, comme dab.
      Cependant, les archives de la météo nationale nous révèlent que depuis mille ans, on a pu boire du vin nouveau un 22 Juillet, et manger du pain issu des récoltes de l’année au mois de Juin.
      On est loin du compte, non ?
      http://www.alertes-meteo.com/vague_de_chaleur/vague-de-chaleur.php
      Voilà le type de dérive auquel on aboutit quand on n’a aucune culture historique, et qu’on met l’enseignement de l’Histoire aux oubliettes.
      Quand vous pourrez traverser les rivières de France à pied, vous pourrez parler de sécheresse, et c’est déjà arrivé.
      Rien de nouveau sous le soleil...


    • doctorix doctorix 30 juillet 10:51

      Quelques exemples
      1516. — Les chaleurs de l’été assèchent presque complètement les rivières de l’Est.
      1536. — Sécheresse et grandes chaleurs en Bretagne durant tout le printemps et l’été : « la plupart des fontaines tarissent et les grosses rivières deviennent de faibles ruisseaux ».
      1540. — Par suite de sa chaleur remarquable dans toute la France, 1540 a été appelée par de nombreux chroniqueurs » soit la chaude année, soit l’année de la soilié (sécheresse). On moissonne en juin aussi bien en Bretagne que dans la Somme et en Lorraine ; dans l’Est, les vendanges se font en août. On passe à pied sec toutes les rivières de l’Est, notamment le Doubs, et les moulins de la Garonne doivent s’arrêter, faute d’eau.
      1605. — La sécheresse est telle d’avril à septembre que « la plupart des rivières de France devinrent guéables ».
      1645. — Dans le Quercy, toutes les rivières et fontaines sont à sec. Dans l’Est, une sécheresse très intense empêche de moudre pendant tout le mois d’août.
      1676. — Aucune pluie ne tombe dans la Haute-Marne entre le 15 février et le début de novembre, sauf pendant une journée en juillet et une demi-journée en août. Cette sécheresse exceptionnelle tarit toutes les rivières et provoque la destruction d’un grand nombre de poissons.

      Surement qu’à l’époque, on évoquait aussi la fin du monde...
      Mais il n’y avait pas ces foutus media ni ces foutus politicards pour dramatiser.
      C’était pourtant autrement dramatique.
      Mais on n’avait pas encore criminalisé ce malheureux CO2.


    • Le421 Le421 30 juillet 12:13

      @doctorix
      Pour étayer vos dires, je vous donne un lien vers un site complotiste...

      http://glaciers-climat.fr/Mer_de_glace/La_Mer_de_glace.html


    • doctorix doctorix 30 juillet 14:07

      @Le421
      Personne ne nie qu’il y a réchauffement (discret mais pas inédit).
      La question est de savoir si le CO2 en est responsable.
      Et la réponse est non.
      Ce qui veut dire que l’homme n’y est pour rien.
      Et que la taxe carbone est donc une arnaque.


    • jymb 29 juillet 13:21

      Les petits comédiens sont toujours craquants

      https://www.youtube.com/watch?v=Bbo_69B7jK0

      Libre à vous de vous ébaubir sur ce croisement de Vanessa Paradis modèle école primaire et Jordy 

      https://www.youtube.com/watch?v=T7seDQ-rPxk

      la suite on la connaît : la promotion du GIEC...plus décrié, pas possible, et au finale des interdits, des impôts et des taxes par des états trop contents de museler, surveiller et pressurer en utilisant tout les prétextes 

      L’utilisation de cette mioche pour nous pourrir encore un peu plus la vie est répugnante


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 juillet 13:34

        @jymb

        ils vont finir par obtenir le contraire de ce qu’ils cherchent à faire : en provoquant une réaction de rejet par overdose de qui mauve au mile frelaté, il vont faire foirer la greffe « greenwashing » que leurs thinktanks ont concocté à gros coups de budgets privés de la famille Mercer ou consorts et du subventions d’états grâce à Al Gore et consorts !
        Ils en font des tonnes, là !
        Ils en font trop, on voit les ficelles des marionettes trop lourdes pour être manipulées par des fils invisibles.


      • doctorix doctorix 30 juillet 09:03

        @Séraphin Lampion
        Ils me font marrer, ces gugusses...
        Qui sait que l’augmentation du CO2 dans l’atmosphère depuis un siècle représente l’équivalent d’une goutte dans 1/2 litre d’eau (1/10/000ème), en plus des trois gouttes déjà présentes ?
        Si on ajoute que l’effet de serre sur la fréquence du spectre solaire sensible au CO2 est déjà saturée, que reste-t-il du discours carbocentriste ?
        Les gens du GIEC et les politiques qui les suivent ont un problème : ils sont allés si loin dans leur délire qu’il leur est impossible de faire marche arrière, sous peine de passer pour des guignols (qu’ils sont, en fait).


      • Clocel Clocel 29 juillet 13:30

        OK Roko, z’avez gagné...

        Vous recevrez une photo plastifiée de Sainte Greta et un rouleau de Sopalin, faites-en bon usage !

        smiley


        • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 13:33

          Touchait le fond depuis longtemps, mais a continué à creuser.


          • Kostic 30 juillet 08:54

            @JC_Lavau Oui, SR n’est plus dans la pente de lamauvaise propagande, là, mais a attaqué la colline du délire !


          • Quand Rako est bon (ce qui est assez rare), il faut au moins le reconnaître. Oui, il y a beaucoup de Jalousie. Merci de citer Gori qui reste parmi les derniers penseurs du 20 ème siècle. Les psys devraient au moins se manifester pour expliquer en quoi G.T. n’est pas vraiment autiste, mais une introvertie qui s’est surpassée. Vous la trouvez moche. Je la trouve adorable avec son regard enfantin et malicieux ;


            • Jeekes Jeekes 29 juillet 16:41

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
               
              T’es sortie de l’hôpital, mé-l’usine ?
              Tu vas recommencer à nous souler avec tes délires de tarée de troisième classe ?
               
              Tu devrais penser à repartir faire une cure, ça nous ferait des vacances.
               
              Allez, répète après moi :
              lire les psys
              mes ex (juifs), disaient, pensaient, tsétéra
              la PMA c’est pas bien
              les pédés (et les gouines) c’est pas bô
              je suis une pédophile refoulée
               
              Après ça tu nous diras combien tu as pondu de gosses, ou au moins, combien tu en as élevé pour savoir autant de choses sur les p’tits z’enfants.
              Puis tu nous diras aussi ce qui te permet de penser que tes élucubrations débiles puissent intéresser ne serait-ce qu’une seule personne.
              A part toi, oeuf corse...
               
              Et parce que tu sembles con-vaincue que ce monde est fini et qu’il n’y a plus d’issue, j’ai une question :
              Mais qu’est-ce que tu attends pour te mettre une balle ?
               
               smiley
               
               


            • @Jeekes

              Pourquoi prendre les devants ? La curiosité est un fameux facteurs qui encourage à survivre et l’histoire a souvent des rebondissement imprévus sous forme de DEUS EX MACHINA. 


            • arthes arthes 29 juillet 17:01

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
              Pourquoi prendre les devants ?

              Parce que la mort, dans sa réalité vous effraye bien plus que la vie, dont vous ne semblez ’avoir qu’une curiosité mortifère ???


            • @Jeekes

              Le psychanalyste Roland Gori n’est pas plus optimiste que moi. Cela ne l’empêche pas d’avoir une belle santé, mentale et physique. Les pessimistes sont souvent bien plus solides que les autres et au moins quand il y a de bonnes nouvelles qui contrarient leur vision, ils en profitent plus que les autres.


            • @arthes

              « 
              Parce que la mort, dans sa réalité vous effraye bien plus que la vie  ». Signe de bonne santé mentale. Par essence, tout le monde redoute la mort.


            • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 17:12

              @Mélusine ou la Robe de Saphir. Tu sais où tu peux te le mettre, ton psyKa ?


            • arthes arthes 29 juillet 17:16

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Redouter la mort ?

              Dites moi alors ce que vous redoutez dans la mort...L’inconnue ? Où juste la cruauté de devoir quitter un monde physique auquel on est profondément attaché affectivement, sentimentalement , de faire souffrir ses proches et souffrir et dans sa chair ...La peur d’avoir mal au moment fatidique ?

              Dans le deuxième cas, tout est parfaitement sain et compréhensible, ce n’est pas agréable, dans le premier cas, je ne vois pas ce qu’il y a à redouter...C’est l’aventure qui continue : Soit le néant pour ceusses qui le voient ainsi, soit tout autre chose etc....


            • arthes arthes 29 juillet 17:26

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
              Les pessimistes sont souvent bien plus solides que les autres et au moins quand il y a de bonnes nouvelles qui contrarient leur vision, ils en profitent plus que les autre

              Disons qu’ils sont à la remorque des autres, et lorsqu’il y a de bonnes nouvelles ils jouissent hypocritement et engrangent pour faire profit les fruits dont ils ne sont pas la cause , en attendant, ils font les vampires, vu qu’ils ne vivent plus que pour sucer la vie de ceux qui agissent et se démènent.


            • @arthes
              la mort je viens de la prendre en pleine gueule par les perte d’un être très cher. Je pensais qu’il aurait su faire face, et bien non. «  la cruauté de devoir quitter un monde physique auquel on est profondément attaché affectivement, sentimentalement , de faire souffrir ses proches et souffrir et dans sa chair ...La peur d’avoir mal au moment fatidique ? » Exactement, car même si je suis pessimiste, je suis profondément attachées aux êtres proches (qui en général pensent comme moi,...) et je ne veux pas les faire souffrir comme je souffre d’avoir actuellement perdu quelqu’un. 


            • Désolé pour ceusse qui s’imaginent que je ne suis pas écoutée. Sachez que je reste en vie, justement pour ceux qui pensent comme moi. 


            • @JC_Lavau

              Puisque je vous emm,..la meilleure façon de le montrer est de m’ignorer. En répondant vous montrez surtout que mes commentaires vous ennuient, vous. Ce qui me ravit plutôt.


            • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 18:52

              @Mélusine ou la Robe de Saphir. Wow ! Quel exemple de maturité, donné à la jeunesse !


            • kalamitor kalamitor 30 juillet 08:44

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
              .
              Vos échanges entre Arthes et vous ...........argumentés de par et d’autre par de si hautes compétences sont un régal pour l’esprit.........
              En ces temps de canicule féroce ils sont un vent frais sur nos pauvres esprits en manque zéphir plein des senteurs de la charlatanerie et des tintement des clochettes de fakir.
              Aré aré


            • Old Dan Old Dan 29 juillet 14:44

              Votre article est excellent. Tout y est...

              .

              [ ...pour les « jeunes » du XXIeS, évidemment, héhé ! ]


              • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 juillet 15:19

                @Old Dan

                le deuxième degré est inaccessible à la plupart des lecteurs, surtout quand on ne prévient pas, mais le troisième degré est carrément dangereux pour son auteur qui s’expose aux pires déconvenues avec la police de la pensée qui ne’a aucun sens de l’humour et le front plutôt bas...


              • leypanou 29 juillet 15:55

                En ces temps de panurgisme généralisé, rien ne vaut un petit rappel de l’histoire pour retrouver son sens critique plutôt émoussé : les Xhosas d’Afrique du Sud de Bernard Lugan.


                • @leypanou

                  Rassurez-vous, les chinois seront morts avant par la pollution des grandes villes.


                • keiser keiser 29 juillet 16:42

                  Salut Sylvain.

                  Je suis désolé mais comme d’habitude ...

                  Je n’ai pas réussi à finir ton article.

                  Et cela parce que tu es : «  en même temps »

                  En gros tu dis :

                  -oui parce que non 

                  -et non parce que oui.

                  Tout cela en même temps : évidemment smiley


                  • jalin 29 juillet 17:31

                    « C’est propre à la jeunesse d’être »carré« , »cassant« , de ne jamais caresser dans le sens du poil, d’être arrogant intellectuellement, »


                    Ca ressemble à des politiciens adultes et beaucoup à Macron l’arrogant en chef qui dit et fait à peu près n’importe quoi.


                    « D’autre part, elle croit que les suppositions émises par le rapport du GIEC (que je me garderais de remettre en cause en l’état actuel de mes connaissances) sont des faits scientifiques alors qu’elles ne sont que des spéculations. »


                    Parler du réchauffement comme d’une « spéculation », alors là vous racontez absolument n’importe quoi car il y des milliards de mesures bio-physico-chimiques qui sont à l’appui des conclusions du GIEC. On voit que vous ne connaissez et comprenez rien à la science que vous n’avez ni étudiée, ni pratiquée...


                    • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 17:35

                      @jalin. N’hésite pas à exhiber tes diplômes et tes travaux, éventuels diplômes, éventuels travaux.


                    • @jalin

                      Je connais quelqu’un qui travaille au GIEC et je confirme qu’ils savent exactement de quoi ils parlent. Entre autre, le lien entre les activités humaines et le réchauffement.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 17:46

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir. Que tes escrocs-aux-ordres préférés n’omettent pas de relier le réchauffement climatique conduisant à l’optimum romain à quelques activités humaines, qu’il n’y a plus qu’à inventer.
                      Puis le refroidissement climatique qui a chassé les Goths de Suède, aussi à quelque péché de l’humanité.


                    • @JC_Lavau
                      Même si vous êtes un climato-sceptique, le réchauffement est bien là. En Belgique, pour prendre un exemple, les oliviers qui sont plus à l’aise en Méditerranée poussent incroyablement bien en Belgique. Et le climat du sud de la France se rapproche de l’Afrique. Ce sont des changement dont il faut tenir compte dans le futur.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 17:57

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir. Ce qui est épouvantable, c’est que des réchauffements et des refroidissements, il y en a déjà eu des centaines de milliers auparavant, et il y en aura encore des centaines de milliers après. Si tu t’étais donné la peine d’étudier en géosciences, tu le saurais.


                    • @JC_Lavau

                      Merci de ne pas me tutoyer. Oui, bien sûr qu’il y eut des ères glacières. Mais le résultat est le même : disparition de la civilisation. Et oui, cela fait partie de l’histoire du monde. Regardez le film : idiocratie. Voilà ce qui nous attend certainement et c’est encore pire que le réchauffement. Le ramollissement des cervelles.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 juillet 18:13

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                      Voici les changements de climat à l’échelle géologique.
                      Auriez-vous l’amabilité de nous expliquer quelles sont les activités humaines qui en sont à l’origine ?


                    • @Fifi Brind_acier
                      Rien ne prouve totalement que l’activité humaine soit actuellement responsable du réchauffement. Mais un espace égal à la France de plastic dans l’océan, c’est visible et le plastic que vous avalez en mangeant du poisson aussi. Ma position est celle du principe de précaution. On n’est sûr de rien,..mais il y a le doute ;


                    • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 18:22

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir. DONC il faut tout mélanger, un plein hodge-potch...


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 juillet 18:53

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                      100° d’accord avec votre remarque sur les pollutions, les humains sont responsables. Mais l’article est sur Ste Greta et sur la responsabilité humaine dans le réchauffement climatique. Je vous pose donc la question sur les réchauffements climatiques passés ? Ne mélangeons pas tout.


                    • Yaurrick Yaurrick 29 juillet 19:20

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                      Mars et son atmosphère se réchauffe aussi et c’est difficile de penser que cela soit de cause anthropique.


                    • jalin 29 juillet 19:41

                      @JC_Lavau
                      Toi aussi, et surtout concernant la climatologie à laquelle tu ne comprends strictement rien.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 juillet 20:18

                      @jalin
                      Avec quoi comparez-vous ?
                      Vous étiez présent durant l’empire romain et au moyen âge, pour savoir si le réchauffement a été lent ou rapide ?
                      Quelle confiance peut-on avoir dans des gens qui ne se posent aucune question sur les variations du climat dans le passé, mais savent tout sur la période actuelle ??


                    • jalin 29 juillet 22:02

                      @Fifi Brind_acier
                      T’es vraiment une ignare, ce qui s’est passé à ces époques est reflété par la paléoclimatologie :

                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Pal%C3%A9oclimatologie#M%C3%A9thodes

                      Et toi t’étais là au moment des gaulois, de jeanne d’arc, de christophe colomb ? Non, donc t’en déduis qu’il n’y a eu ni gaulois, celtes, romains ou christophe colomb, ni dinausaures, ni homo sapiens, ni homo erectus.

                      T’es vraiment d’une connerie stupéfiante que tu cultives amoureusement, la connerie à ce point là, ça devrait être interdit :

                      https://www.youtube.com/watch?v=LConXBpcv8I


                    • kalamitor kalamitor 30 juillet 08:47

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                      .
                      En plus des relations amicales , politiques , charlatanesques et autres ..........voilà que la Melu a des relations scientifiques...
                      mais quand en laissera-t-elle un peu aux autres ????


                    • Kostic 30 juillet 09:00

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir. Non, la période glacière, ce n’est que l’été, sur la plage !


                    • Je passais par là 1er août 08:42

                      @Yaurrick
                      Mars et son atmosphère se réchauffe aussi et c’est difficile de penser que cela soit de cause anthropique.

                      Il ne s’agit que d’une affirmation gratuite de votre part. Voici ce que l’on sait à ce sujet :

                      La principale preuve empirique du réchauffement planétaire à long terme sur Mars provient de Fenton 2007. Fenton a comparé un instantané composite de Mars de 1977 pris par le satellite Viking à une image de 1999 compilée par Mars Global Surveyor (travaux de référence de Geissler 2005). L’instantané de 1977 montrait une planète plus lumineuse. En 1999, la planète avait un albédo inférieur, avec des régions plus sombres bien visibles dans les latitudes moyennes et élevées du sud. En utilisant les modifications de l’albédo dans un modèle de circulation générale, Fenton a calculé une tendance du réchauffement planétaire sur 22 ans de 0,65°C.

                      Fenton a attribué ce réchauffement à la poussière de surface provoquant un changement de l’albédo de la planète. La poussière martienne joue un rôle majeur dans le climat de la planète (Kahn 1992). Les variations solaires ne sont pas le principal moteur du climat martien. Néanmoins, une question importante demeure : l’interprétation du réchauffement global à long terme sur Mars est-elle correcte ?

                      La photo de 1977 a été prise après qu’une tempête de poussière mondiale ait déposé de la poussière sur les latitudes sud, éclairant la surface de la planète. Avant la tempête, la planète avait un albédo comparable aux mesures récentes (Szwast 2006).

                      Fenton a tiré des conclusions sur le climat à long terme en comparant deux points finaux. Cela a conduit à l’erreur classique consistant à confondre météo et climat (semblable à l’argument récent du refroidissement global). Lorsque vous regardez les données plus générales, il n’y a pas de tendance discernable à long terme concernant l’albédo.

                      Le réchauffement apparent à long terme entre les années 1970 et 1990 est en grande partie une conséquence du moment choisi pour les deux instantanés utilisés. L’instantané « plus lumineux » de 1977 a eu lieu immédiatement après une tempête de poussière mondiale, lorsque la planète a été temporairement plus brillante. L’instantané « plus sombre » de 1999 était celui de la planète dans son état habituel. Il existe peu de preuves que Mars subisse un réchauffement planétaire à long terme et à l’échelle de la décennie. En fait, après la tempête de poussière mondiale de 2001, l’hémisphère sud était plus lumineux qu’en 1977 (Szwast, 2006).

                      Les preuves empiriques ne sont pas concluantes quant à savoir si le réchauffement climatique se produit sur Mars. Cependant, pour répondre à la question de savoir si le soleil cause le réchauffement planétaire de la Terre, il existe de nombreuses données sur l’activité solaire et le climat de la Terre. De nombreux articles ont examiné ces données, concluant que la corrélation entre le soleil et le climat avait pris fin dans les années 70 lorsque la tendance au réchauffement planétaire moderne a commencé.

                      Ainsi, l’argument selon lequel le réchauffement martien contrecarre le réchauffement climatique anthropique échoue sur deux points : il existe peu de preuves empiriques du réchauffement de Mars et le climat de Mars est principalement déterminé par la poussière et l’albédo, et non par les variations solaires.

                      https://skepticalscience.com/global-warming-on-mars-intermediate.htm

                    • Je passais par là 1er août 09:01

                      @Fifi Brind_acier
                      Voici les changements de climat à l’échelle géologique.
                      Auriez-vous l’amabilité de nous expliquer quelles sont les activités humaines qui en sont à l’origine ?

                      Vous en êtes encore là !

                      Un des arguments des climato-négationnistes, c’est qu’il y a toujours eu des variations naturelles du climat. C’est vrai ! Mais cet argument a la même valeur que celui qui, parce qu’il existe des morts naturelles, nierait l’existence des meurtres. Pour les temps historiques, il y est possible d’étudier des textes qui décrivent les climats, qui donnent la date des récoltes et des vendanges…


                      (...)

                      Si on compare les résultats climatiques venant des carottes polaires et les calculs de Milankovitch, le résultat est assez stupéfiant : (1) Les variations climatiques ont le même rythme que les variations astronomiques ; (2) il y un très bon parallélisme entre les variations climatiques et le CO2 atmosphérique, le CO2 est élevé (280 ppmv) en période chaude et bas (180 ppmv) en période froide ; (3) les variations sont rapides au sens géologique, mais paraitraient lentes au sens humain. La dernière déglaciation a duré 5 000 ans, à comparer aux 1 à 3 siècles du réchauffement actuel ; (4) les variations climatiques commencent très légèrement avant les variations du CO2 atmosphérique.

                      Comment expliquer ce parallélisme entre astronomie, température et CO2 ? Comme il est raisonnable d’exclure que ce soient les variations climatiques et/ou atmosphériques qui modifient l’orbite de la Terre, ce sont les variations astronomiques qui modifient le climat. Ce sont elles le facteur déclenchant. Mais quand on calcule les variations de températures que devraient engendrer ces variations astronomiques, on trouve des amplitudes bien inférieures à ce qui est observé. Et pourquoi les variations du CO2 suivent-elles les variations de température au lieu de les précéder ? Indépendamment des flux anthropiques (négligeables avant 1850, et nuls avant la révolution néolithique), il existe des flux naturels de CO2. Par exemple, un réchauffement climatique augmentera le dégazage du CO2 océanique dans les zones chaudes et limitera son absorption dans les zones froides. Un réchauffement favorisera plus la décomposition des sols qu’il ne favorisera la photosynthèse, et on peut multiplier les exemples d’interactions de ce type. Un réchauffement, quelle qu’en soit la cause (astronomique par exemple) entrainera une augmentation du CO2 atmosphérique, qui entrainera une augmentation de l’effet de serre et de la température, qui entrainera une augmentation du CO2… Un bel exemple d’« effet boule de neige ». Depuis quelques millions d’années, les variations astronomiques jouent le rôle de déclencheur des variations climatiques ; le CO2 joue un rôle d’amplificateur, mais quel amplificateur ! Depuis 150 ans, les paramètres astronomiques terrestres n’imposent aucun changement au climat, mais l’Homme augmente considérablement l’amplificateur. Dans le domaine des amplificateurs « audio », si on augmente trop l’amplification et qu’il y a des boucles de rétroactions, il se produit un emballement, par exemple le célèbre effet Larsen. Que serait un effet Larsen climatique ? Il serait peut-être sage de ne pas tenter l’expérience, ce que nous sommes pourtant en train de commencer à faire.

                      https://planet-terre.ens-lyon.fr/article/variations-climatiques-bases.xml

                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 juillet 18:10

                      L’auteur avale tout rond le CETA. Quand on a posé la question à Ste Greta sur ce qu’elle pensait du CETA, elle n’en pensait rien...

                      L’auteur sait-il qu’il contient les tribunaux d’arbitrage privé qui permettront aux multinationales d’attaquer un pays européen qui aurait la mauvaise idée de prendre des mesures écologiques qui nuiraient aux intérêts et aux profits de ces entreprises ?


                      • Le421 Le421 29 juillet 18:50

                        @Fifi Brind_acier
                        P’tin !!
                        Même le réchauffement climatique, c’est la faute... Bon sang, mais c’est bien sûr !! A l’UE et à personne d’autre.
                        Mince.
                        Qu’est-ce que je suis con.
                        C’était pourtant une évidence.
                        J’ai une ampoule qui a grillé à la cave, vous pensez que c’est à cause de l’UE qui impose des normes d’obsolescence programmée ?
                        Si ça se trouve... En cherchant bien.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 juillet 18:55

                        @Le421
                        C’est ça, cherchez bien !


                      • foufouille foufouille 29 juillet 18:59

                        @Fifi Brind_acier
                        tout est de la faute de l’europe car asslino l’a dit.


                      • jalin 29 juillet 19:43

                        @Fifi Brind_acier
                        Toi, tu penses tellement à tout que tu ne connais rien à rien.


                      • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 29 juillet 19:51

                        @foufouille

                        Pas besoin de FA pour voir les problème de l’ Europe .
                        Tout citoyen y est confronter en permanence .

                        -règlement absurde , et imposé
                        -Impôts et redistribution aberrante
                        -souveraineté dissoute sans transfert démocratique a une vrai Europe « nation/fédérale »
                        -Guerre Economique des vielle nation au travers d’ une monnaie fictive (l’ euro).

                        Je ne sait pas si l’ UPR est la solution , mais au moins elle ne contribue pas au problème .


                      • JP94 29 juillet 19:54

                        @Le421
                        Au lieu d’ironiser pour défendre ce dernier avatar du capitalisme supranational officialisé, allons donc vous renseigner sur le site même de la Commission européenne. Vous seriez surpris de constater à quel niveau les mesures prises « nationalement » ne sont que les « recommandations » prescrites dans le journal de la CE 18 mois plus tôt. 
                        Donc oui, « tout est de la faute à l’UE » est une phrase qui contient beaucoup plus de vérité et de sagacité que l’énoncé contraire et l’ironie qui consiste à grossir le trait pour la contredire.

                        Posez-vous question : pourquoi l’UE ? 
                        Le CNR, qui se proposait de refonder notre pays meurtri par l’Occupation nazie a-t-il seulement a-t-il seulement émis l’hypothèse d’un hyper-Etat européen qui serait porteur de progrès social ? 
                        Qui a rédigé et mis en place la Sécurité sociale, une défense nationale indépendante des USA ? Qui a fait le Droit du Travail à son stade le plus avancé ? qui a fait le vote des femmes ? qui a instauré le Droit de grève ? 

                        Là, ce n’est jamais l’UE ! 

                        Ensuite, pour cette Greta, je seras curieux de connaître l’état de son compte en banque ou de celui de ses proches ...pour une gamine qui ne travaille pas.


                      • mmbbb 29 juillet 20:46

                        @JP94 La famille Greta est une famille bourgeoise, cette ado n est absolument pas dans le besoin comme par ailleurs la plupart des ecolos neo prophètes.
                        Il ne faut pas se leurrer, il y a un enorme marche derriere cette ecologie verte .


                      • Je passais par là 1er août 09:14

                        @Fifi Brind_acier
                        L’auteur avale tout rond le CETA. Quand on a posé la question à Ste Greta sur ce qu’elle pensait du CETA, elle n’en pensait rien...

                        Ce que vous dites est faux.

                        C’est donc une journaliste de l’AFP qui pose la fameuse question problématique. Voici la question exacte ayant été posée à Greta est la suivante : « Aujourd’hui a lieu le vote du traité de ratification du traité de libre échange avec le Canada, le CETA. Beaucoup de députés disent que c’est un paradoxe que vous veniez ce jour où ce vote a lieu. Est-ce que ça vous pose problème d’être là ce jour-là ?  ». Il n’est pas demandé à Greta Thunberg de donner un avis sur le CETA, mais sur la date de sa venue uniquement : « Est-ce que ça vous pose problème d’être là ce jour-là ? » La nuance est de taille, car Greta ne fait que répondre à la question posée, rien d’autre. Elle dit précisément : « Très honnêtement, je me moque de savoir quel jour nous sommes. Je n’ai aucune opinion à ce sujet. Je suis venue, car on m’a invitée, tout simplement  ». Greta Thunberg répond exclusivement à la question, à savoir la date de sa venue, et non pas concernant le CETA qu’elle ne cite même pas dans sa réponse. En effet, elle répond en anglais : « I dont care what day I’m here. I have no opinion about that ». Ce à quoi la voix off de LCP traduit : « Je n’ai aucune opinion par rapport à ce vote », ce qui est infiniment différent. La question même est tendancieuse, car le CETA ne devait pas être voté ce jour.

                        Immédiatement, le président de la conférence de presse prend la parole et précise : « Je vous rappelle que nous avions choisi de ne pas faire ça (cette rencontre) la semaine du CETA et que c’est au dernier moment que le vote a été déplacé aujourd’hui », indiquant que Greta Thunberg n’a jamais été invitée le jour du vote du CETA. En effet, c’est le gouvernement qui a déplacé ce jour à sa venue en dernière minute. Cette situation temporelle complexe a été imposée à l’adolescente qui n’était pas dans la mesure de préparer un éventuel discours en rapport à une ratification qui ne concerne que la France, pas le pays d’origine de Greta. En effet, chaque pays de l’UE ratifie le traité à des rythmes différents. En Suède, le CETA a été ratifié à l’automne 2018.

                        https://mrmondialisation.org/greta-thunberg-lhistoire-dune-hysterie-collective/


                      • Je passais par là 1er août 09:18

                        @mmbbb
                        Jean Jaurès et Victor Hugo sont nés dans un milieu bourgeois.


                      • leypanou 29 juillet 18:37

                        Qui, honnêtement, pourrait penser que la Terre se termine dans onze ans ? 

                         : tous ceux qui parlent d’urgence climatique, en particulier LFI.

                        Il faudrait peut-être aussi leur demander qu’est ce qu’ils veulent exactement quand ils disent qu’on n’a plus que 12 ans pour changer de cap : la terre va-t-elle s’arrêter de tourner, ou qu’il fasse aussi chaud tous les jours en France qu’au Qatar.


                        • foufouille foufouille 29 juillet 18:40

                          @leypanou

                          c’est pour les débiles surtout que tous les hivers les rivières et fleuves débordent dans le nord de la france.


                        • Je passais par là 1er août 09:36

                          @leypanou
                          Il s’agit d’une divagation de l’auteur de l’article. Ce chiffre de 12 ans vient du dernier rapport du GIEC sur les 1.5°C :

                          Dans les trajectoires du modèle avec un dépassement nul ou limité de 1,5°C, les émissions anthropiques nettes mondiales de CO2 diminuent d’environ 45 % par rapport aux niveaux de 2010 d’ici 2030 (intervalle interquartile 40 à 60 %), pour atteindre zéro net vers 2050 (intervalle interquartile 2045-2055). Pour limiter le réchauffement planétaire à moins de 2°C, les émissions de CO2 devraient diminuer d’environ 25 % d’ici 2030 dans la plupart des trajectoires (intervalle interquartile de 10 à 30 %) et atteindre zéro net vers 2070 (intervalle interquartile 2065-2080).

                          https://fr.wikisource.org/wiki/Rapport_du_GIEC_:_R%C3%A9chauffement_climatique_de_1,5%C2%B0C

                          Greta Thunberg ne fait que citer les experts :

                          https://www.youtube.com/watch?v=op5plwrfdrE



                        • Le421 Le421 29 juillet 18:47

                          Nous deviendront sages à ce sujet lorsque nous comprendrons que les exceptions ne confirment pas la règle sur les problèmes de trop grande importance. Il a fait 45°C à l’ombre à Lugdunum en 22 av JC, encore que la station météo pouvait se tromper faute de piles AAA, je ne crois pas que la mer de glace soit dans le même état que la semaine dernière.

                          A un moment, il faudra quand même arrêter de se voiler la face pour rejeter la faute sur telle ou telle problématique circonstancielle ( du LREM pur jus !!) et prendre le souci à bras le corps.

                          Bon, déjà que le citoyen lambda a du mal à dire qu’il est homosexuel, reconnaître en plus qu’il salope tout autour de lui...

                          Ouais, vous avez tous raison.

                          Laissons ces menus soucis à ceux qui seront là après nous...

                          Pffff !!


                          • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 18:51

                            @Le421. En français sain d’esprit, ça donnerait quoi ?


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 juillet 19:06

                            @Le421
                            En 1303, on pouvait traverser le Rhin à sec. La Seine, la Loire, l’ Oise étaient à sec.
                            En 1404, en Lorraine, les raisins sont mûrs en Juin.

                             Des étés chauds et secs, il y en a eu un paquet dans les siècles précédents, sans que vous puissiez les relier à l’activité humaine. Mélangez bien pollutions & réchauffement climatique, il en restera bien quelque chose...


                          • mmbbb 29 juillet 22:00

                            @Fifi Brind_acier personne n en sait rien . Le Roy Lardurie l a ecrit en effet mais il ne s agit que de données partielles et evidemment pas mondiale. Quant a la modelisation du climat , elle prete a controverse Il est vrai que Courillot descend la these du GIEC ce n est pas le seul . La seule différence est la population mondiale , l ordre de grandeur n est pas le même . Allègre a dit l homme a toujours sut s adapter , oui mais au moyen age on pouvait encore migrer d un pays a un autre , il n y avait pas trop de probleme . Admettons que ce changement climatique persiste et qu il fasse tres chaud dans le sud ; comment aller vous accueillir ces migrants ! 
                            Les scientifiques sont dans leurs courbes mais n ont pas la solution .Il y a un presisdent qui a reagit c est Morsi , il a prit conscience que si l Egypte continuait a avoir ce taux de croissance demographique, son pays allait devant de graves problemes . Rappel ce pays en 1960 28 millions d habitants aujour hui 95 millions . C est le taux moyen de croissance de l ensemble des pays du sud.
                            Allegre et Lavau l ont oublie . 


                          • mmbbb 29 juillet 22:29

                            @Fifi Brind_acier Vincent Courtillot Correction apportée 


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 juillet 07:35

                            @mmbbb
                            Je ne remets pas en cause les hausses de température, les glaciers des Alpes fondent depuis 50 ans. Je doute sur les causes humaines qui sont avancées, ainsi que sur les annonces alarmistes de fin du monde.

                            Et je doute encore plus quand je vois tous ces politiques qui n’ont pas hésité à soutenir toutes les guerres de l’ OTAN, de la Yougoslavie au Yémen, avec des centaines de milliers de morts et de blessés, qui soudain s’occupent de la survie sur la planète, tout en ne faisant rien ou pas grand chose contre les pollutions ...


                          • JC_Lavau JC_Lavau 30 juillet 09:57

                            @Fifi. Depuis la fin du 18e siècle, et pas depuis 50 ans seulement.


                          • JC_Lavau JC_Lavau 30 juillet 10:00

                            @mmbbb : « Allegre et Lavau l ont oublie ». Aurais-tu des preuves à l’appui de ton accusation ?
                            Evidemment non, comme d’habitude au fond de ton délire de fou furieux.


                          • Alain 30 juillet 12:51

                            @Fifi Brind_acier
                            En 1303, en 1404 et en 2019 ? des températures record de partout sur toute la planète, la déforestation à grande ampleur, du plastique plein la mer, les insectes qui crèvent des pesticides, les oiseaux pas mieux, des terres polluées à outrance, l’eau dans le même état et l’air pourri de particules fines et autres nox. Non, non, je vous le dit : l’homme n’est responsable de rien ?


                          • doctorix doctorix 31 juillet 10:11

                            @Alain
                            Bien sur que si.
                            Mais pas de la hausse des températures, qui est un phénomène cyclique sans rapport avec le CO2, on se tue à vous le démontrer.
                            Taxer le carbone, c’est donc juste une arnaque mondiale.
                            Le NWO a réussi à faire accepter aux populations la première taxe mondiale, c’est pour lui un franc succès.
                            Il y en aura d’autres, si on ne se réveille pas.
                            Ne voyez-vous pas qu’en ne vous rebellant pas, vous faites le lit de cet organisme dictatorial et supranational qui vous réduira en esclavage ?


                          • Je passais par là 1er août 09:46

                            @Fifi Brind_acier

                            En 1303, on pouvait traverser le Rhin à sec. La Seine, la Loire, l’ Oise étaient à sec.
                            En 1404, en Lorraine, les raisins sont mûrs en Juin.

                             Des étés chauds et secs, il y en a eu un paquet dans les siècles précédents, sans que vous puissiez les relier à l’activité humaine. Mélangez bien pollutions & réchauffement climatique, il en restera bien quelque chose...

                            Ces phénomènes sont étudiés depuis des années par les scientifiques et commencent à trouver un début d’explication. Ce qui se passe aujourd’hui n’a rien à voir avec ce qu’il s’est passé il y a quelques siècles.

                            La nouvelle étude pourrait alimenter les suggestions récentes d’autres chercheurs selon lesquelles la période chaude médiévale n’était en partie qu’une phase étendue de l’oscillation nord-atlantique (NAO). Les observations modernes montrent que le NAO est un cycle climatique généralement à l’échelle de la décennie, dans lequel des vents chauds d’ouest renforcent et augmentent les températures en Europe et en Islande, tout en refroidissant le sud-ouest du Groenland et l’île de Baffin en aspirant davantage d’air arctique. Cela fait basculer les deux régions dans des directions opposées.

                            Gifford Miller, un paléoclimatologue de l’Université du Colorado, a qualifié le document de « coup de grâce pour la période médiévale chaude ». Selon Miller, il est clair que « l’idée d’une période médiévale toujours chaude est une simplification excessive et peu utile. »

                            Astrid Ogilvie, historienne du climat à l’Institut arctique islandais Stefansson et à l’Institut de l’Université du Colorado pour la recherche sur l’Arctique et les Alpes, a déclaré que l’étude « montre que le climat est nettement plus complexe et variable que les gens ne le supposaient auparavant. » En ce qui concerne les Vikings, l’histoire climatique s’estompe depuis un certain temps, a-t-elle déclaré. « Je n’aime pas l’argument simpliste selon lequel les Groenlandais sont allés là-bas quand il faisait chaud, puis il fait froid et ils sont morts », a-t-elle déclaré. « Je pense que la période chaude médiévale a été construite sur de nombreux faux locaux, mais elle reste fidèle à l’imagination populaire. »

                            Les roches ont été analysée à l’Université de Buffalo et au laboratoire de géochimie Lamont-Dohertys et par le coauteur de l’étude Joerg Schaefer. Le laboratoire de Lamont fait partie d’une poignée de personnes pouvant dater avec précision de tels dépôts de roche récents. Les analyses sont effectuées en mesurant l’accumulation de petites quantités de béryllium 10, un isotope créé lorsque les rayons cosmiques frappent les surfaces rocheuses nouvellement exposées par la fonte des glaces.

                            https://www.earth.columbia.edu/articles/view/3266

                            L’histoire du climat de la Terre est souvent comprise en la décomposant en époques climatiques constituantes. Au cours de l’ère commune (les 2000 dernières années), ces époques, telles que le petit âge glaciaire, ont été caractérisées comme se produisant simultanément à travers de vastes échelles spatiales. Bien que le réchauffement global rapide observé dans les observations au cours des 150 dernières années montre une cohérence presque globale, la cohérence spatio-temporelle des époques climatiques plus tôt dans l’ère commune n’a pas encore été testée de manière rigoureuse. Nous utilisons ici des reconstitutions globales de paléoclimats au cours des 2000 dernières années, et nous ne trouvons aucune preuve d’époques préindustrielles globalement cohérentes, froides et chaudes. En particulier, nous constatons que la période la plus froide du dernier millénaire - le petit âge glaciaire présumé - a probablement connu les températures les plus froides du XVe siècle dans le Pacifique central et oriental, du XVIIe siècle en Europe du Nord-Ouest et du Sud-Est de l’Amérique du Nord et au milieu du XIXe siècle dans la plupart des régions restantes. En outre, la cohérence spatiale existant au cours de l’ère commune préindustrielle est compatible avec la cohérence spatiale de la variabilité climatique stochastique. Ce manque de cohérence spatio-temporelle indique que le forçage préindustriel n’était pas suffisant pour produire des températures extrêmes globalement synchrones aux échelles de temps multidécadales et centennales. En revanche, nous constatons que la période la plus chaude des deux derniers millénaires a eu lieu au cours du XXe siècle sur plus de 98% du globe. Cela montre clairement que le réchauffement climatique anthropique est non seulement inégalé en termes de températures absolues, mais également en termes de cohérence spatiale sans précédent dans le contexte des 2000 dernières années.

                            https://www.nature.com/articles/s41586-019-1401-2



                          • doctorix doctorix 5 août 10:44

                            @Je passais par là
                            Ce qui est bien avec les réchauffistes, c’est qu’ils expliquent tout.
                            Il fait froid, c’est l’homme.
                            Il fait chaud, c’est l’homme.
                            Maintenant il y a la bonne chaleur médiévale et la mauvaise chaleur actuelle.
                            La différence ? C’est l’homme.
                            Allez vous faire f...
                            Les températures les plus extrêmes (les pics de température) du XXème siècle ont eu lieu non pas vers 2000 mais vers 1935.
                            Et l’homme n’y était pour rien.


                          • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 29 juillet 19:21

                            Il devient clair que l’auteur est dans le larbinisme absolue et non dans la prospective.

                            Si l’invitation de l’adolescente et la ratification du CETA n’aurez pas été du goût de la république en Marche, il aurait volontiers pondu un discours inverse.

                            Il ne fait plus de mystère que les premiers de cordée de l’extrême centre ont une vénérable affection pour l’opportunisme et une répugnante détestation de l’esprit critique.


                            • keiser keiser 29 juillet 19:59

                              Alors Sylvain

                              Après moult concertations avec mon entourage.

                              Nous sommes parvenus à la conclusion que tu es un

                              Enlightened-centrist.

                              Petite traduction :

                              Un centriste / modéré éclairé.

                              C’est un surnom donné pour se moquer de certains commentateurs politiques qui s’appellent eux-mêmes centristes, lorsque leur rhétorique suggère le contraire.

                              Et l’on pourrait même dire que tu fais partie du centrisme-radical.

                              Pour faire simple, un partisan du en même temps.

                              Mais bon, cela tu le sais déjà car tu ne daignes jamais répondre.


                              • floyd floyd 30 juillet 09:41

                                Sainte Greta, pardonnez le pauvre damné que je suis, car j’ai péché ! En effet, a chaque respiration je ne peux m’empêcher d’émettre du CO2. Pour punir le misérable pêcheur que je suis, j’ai décidé dorénavant de vivre une vie de recueillement, de prière et pénitence. Je vais maintenant me retirer dans une grotte pour vivre avec un peu de pain et de l’eau. Mon but sera de ne plus respirer du tout ou le moins possible. Il parait que des yogis avancés peuvent rester immobiles, sans boire et sans manger pendant des années.

                                J’incite les autres à suivre mon exemple, car tout le monde peut constater que l’apocalypse est en train de se dérouler sous nos yeux.

                                Que dieu te bénisse Saint Greta, car tu nous a montré la voie de la sagesse. Que tu sois louée parmi toutes les femmes, car grâce à toi, nous avons trouvé le salut et la rédemption. Amen !


                                • doctorix doctorix 31 juillet 10:13

                                  @floyd
                                  400 ppm dans l’air atmosphérique.
                                  55.000 ppm dans l’air expiré...
                                  Vous êtes vraiment un cochon, comme nous tous...


                                • Je passais par là 1er août 09:54

                                  @floyd
                                  Voici une interview récente donnée par Greta Thunberg au Guardian :

                                  Qu’est-ce que les gens qui lisent ceci peuvent faire aujourd’hui pour avoir un impact ?

                                   Un bon début est de vous informer. Pour lire et essayer de comprendre le problème. C’est très déprimant mais absolument nécessaire. Une fois que vous aurez pleinement compris la situation, vous saurez quoi faire. Et puis diffuser cette information à d’autres. Ensuite, il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire dans votre vie quotidienne. Devenir végétalien, arrêtez de prendre l’avion et arrêter de faire du shopping, par exemple. Bien sûr, nous avons besoin d’un changement de système. Mais je crois que vous ne pouvez pas changer de système sans changement individuel. Dans le climat des débats d’aujourd’hui, beaucoup de gens ne vous écouteront pas à moins que vous ne pratiquiez ce que vous prôner et ne donniez l’exemple. Et il faut que tout le monde écoute. Donc, faire des changements personnels en vaut vraiment la peine.

                                  https://www.theguardian.com/culture/2019/jul/21/great-thunberg-you-ask-the-questions-see-us-as-a-threat

                                  Voici donc l’affreuse vision ascétique de Greta. Pas la peine de faire une mine de carême avant Pâques.


                                • pierrot pierrot 30 juillet 10:23

                                  Bonjour, l’enfer est parfois pavé de bonnes intentions.

                                  Il est exact qu’il convient de mettre en garde les citoyens et décideurs contre le grave risque de l’augmentation climatique qui génèrent de graves dangers, en particulier par l’excès d’émission de CO2 (d’origine matières carbonées tels que le charbon, pétrole, gaz naturel, lignite, houille, bois ...).

                                  Mais il est contre producteur d’agiter la peur et le cataclysme qui sont démobilisateurs (tout est foutu !). Je suis aussi gêné par l’entourage et les gourous de cette gamine autiste, lancée avec succès, comme un pur produit marketing ((comme « Canetti avec son perdre du poids ») !


                                  • JC_Lavau JC_Lavau 30 juillet 10:35

                                    @pierrot : « l’augmentation climatique qui génèrent de graves dangers » ? Tu y connais personnellement quelque chose ? Ou tu te contentes de faire confiance aux escrocs ?


                                  • Alain 30 juillet 12:54

                                    @JC_Lavau
                                    faire confiance aux escrocs ? ou lire les imbéciles comme... euh... toi ? Incroyable de voir ou de constater comme certains humains ne savent même pas voir ce qui est pourtant sous leur nez. Si les gens passaient un peu plus de temps dans la nature et un peu moins derrière leur écran à lire ou écrire des bêtises. Mais, je pense que j’en demande trop.


                                  • doctorix doctorix 5 août 11:04

                                    @Alain
                                    La petite sainte Greta nous dit qu’il faut, non pas la suivre elle, mais suivre les scientifiques.
                                    Le problème est juste de savoir lesquels.
                                    Parce que la moitié des études scientifiques sont frauduleuses, selon le patron du Lancet :
                                    https://reseauinternational.net/declaration-choquante-dun-initie-du-domaine-medical/
                                    Ce qui veut dire, si je lis bien, que la moitié des scientifiques sont des escrocs, et je crois que cette moitié est fortement représentée au GIEC, pour des raisons d’intérêt financier : allez donc obtenir des crédits si vous n’êtes pas réchauffiste !!!
                                    Donc on veut bien suivre les scientifiques, chère Greta, le tout est de savoir lesquels sont honnêtes : visiblement ceux-là ne sont pas réchauffistes.


                                  • bernard29 bernard29 30 juillet 11:52

                                    bonjour , déjà en 2008, une jeune fille de 14 ans !!!!!…discours sur l’environnement à l’ONU..

                                    .https://www.youtube.com/watch?v=5JvVf1piHXg 

                                    « Ou comment une jeune fille de 14 ans remet à leur place les dirigeants du monde »


                                    • doctorix doctorix 31 juillet 10:21

                                      @bernard29
                                      Des petites écervelées de 15 ans manipulées, il y en a eu d’autres.
                                      On se souviendra que la fille de l’ambassadeur du Koweit (ce qu’on ne savait pas à l’époque) à pratiquement emporté la décision de la tuerie en Irak avec ses fausses déclarations sur les couveuses de Bagdad.
                                      https://www.youtube.com/watch?v=s-qgvcIFC80



                                      • generation désenchantée 31 juillet 18:29

                                        @generation désenchantée
                                        le bateau est assez spécial , c’est pas un voilier de plaisance , c’est un bateau prévu pour le vendée globe , propriété d’un prince monégasque


                                      • Jonas 30 juillet 17:16

                                        C’est normal que cette jeune fille ait peur , on oublie qu’elle est atteinte d’une sorte de « syndrome d’autisme d’Asperger » qui s’ajoute a une angoisse certaine, communiquée par ses parents qui sont des talibans contre le réchauffement climatique . Honnêtement , je sui ravi , que ses parents soient des militants écologiques , plutôt que des militants fascisme , on aurait eu une Greta Thunberg, facho, qui n’aurait pas fait la « une » des médias. 

                                        La question qui me turlupine et la suivante:combien de temps ces parents aimants , laisseront-ils leur petite , malade, séchée les cours tous les vendredi pour la cause écologique ? Bien sûr comme tous les parents, ils sont fiers de leur enfant ,surtout quand ils brandiront les nombreuses récompenses , comme celle de la région Normandie et bientôt un prix Nobel , pour la défense de la planète. Cela mérite d’être la première martyre écologique de l’Europe. 

                                         Par ailleurs j’attends avec impatience et sérénité ,que la jeune Greta Thunberg âgée de 16 ans soit reçue , aux Parlements de Chine, de Russie, des Etats-unis , du Brésil , de l’Inde des pays du Proche et Moyen-Orient , d’Afrique etc . pour apporter la bonne parole a la jeunesse de ces pays , dont la première préoccupation est le climat. 

                                        La petite idole de l’Europe aura du boulot face à la population d’ Asie qui représente 4.466.889.831 habitants ,celle d’Afrique, 1.282.045.256. d’habitants . des Amériques 1.017.110.138 habitants, celle de l’Europe , en incluant, la Hongrie, la Pologne et d’autres, ne fait seulement que 7.449.214.959 habitants c’est facile à lui faire peur, surtout à la France première consommatrice d’antidépresseurs. 


                                        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 31 juillet 20:47

                                          @Jonas

                                          Ce qui m’inquiète le plus, c’est que le discours de Greta soit reçu avec ce mélange d’envie et d’incrédulité, comme s’il était devenu exceptionnel qu’à 16 ans on ait des idées et qu’on puisse les exprimer. Je me souviens de mes 16 ans, et j’ai encore des notes et des réflexions que j’ai alors écrites et qui ne dépareraient pas ce que je lis aujourd’hui dans les medias et sur ce site... Historiquement, on mûrissait et on faisait sa marque plus jeune. A manipuler et infantiliser la population, n’est on pas a créer une societe qui PENSE et agit en vieillard ? Je vais y réfléchir... et vous devriez peut etre le faire aussi...

                                          PJCA


                                        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er août 13:07

                                          @Pierre JC Allard

                                          en septembre 1939, à 4 ans, je lisais assez bien pour comprendre que le journal du matin annonçait qu’une guerre était déclarée .. On n’a pas appelé le journalistes. On m’en a dit un peu plus, pour que je suive les evénements....ce que j’ai fait.

                                          PJCA


                                        • Jonas 3 août 09:29

                                          @Pierre JC Allard
                                          Je reconnais volontiers , que certains enfants de 16 ans sont plus mûrs que certains adultes . 
                                          C’est une des raisons pour lesquelles , je suis pour , la modification de l’ordonnance de février 1945 concernant la justice des mineurs. 

                                          Sans contester le réchauffement climatique , je suis obligé de tenir compte , d’une réalité qui crée les yeux.
                                           
                                          La Suède , 449 960 km2 , et la France, 551 602 km2 sont deux pays qui émettent le moins de gaz carbonique ( CO2) que la Chine 9 396 960 km2 et les Etats-Unis 9.372 610 km2 , Or ces deux pays séparément font entre 16 à 18 fois la Suède ou la France. Donc si la France et la Suède deviennent des pays exemples avec 0% de carbone , ils ne représenteront que 1/16 ou 1/ 18 eme de chacun des deux pays continents. Et je ne parle pas de la Russie avec ses 17.075 400 km2 
                                          Si on veut sauver la planète , on doit commencer par les plus grands émetteurs de CO2. En Europe l’Allemagne produit 10 fois de CO2 que la France pour son électricité. 


                                        • legrind legrind 31 juillet 10:20

                                          2-3 choses sur miss Climat:1 tous les médias « du système » roulent pour elle, il ny’a pas un article critique à son sujet, aucune tentative d’investigation, par exple quelles sont ses liens avec Luisa-Marie Neubauer qui bosse pour Soros ?

                                          , aucune interview non complaisante., quand un envoyé de Causeur a voulu lui parler librement ça n’a pas durer https://www.causeur.fr/greta-thunberg-climat-interview-160485

                                          2 Il nya pas une phrase de compassion, sympathie de Thunberg pour le malheur les souffrances des européens ( misère, insécurité, terrorisme, submersion migratoire...) : on n’existe pas , enfin on existe que pour être culpabilisé

                                          3 Si le smicard qui se saigne aux 4 veines avec sa femme pour pouvoir partir en vacances en familles en avion est un salaud, elle n’a aucun avis sur le CETA...


                                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 31 juillet 13:50

                                            Vraiment, personne ne s’attendait à ce que l’Europe atteigne ce niveau d’imbécillité et d’idiotie au point de rabaisser le problème N°1 des humains au niveau d’une gamine à qui... On écrit des dissertations hypocrites qu’elle lit devant des assemblées minables ! L’humanité est une honte !

                                            On apprend que la carcasse de l’inutile ONU a déjà invité cette enfant pour la prochaine réunion du bla bla. 

                                            Si les Etats et les institutions faussement internationales se plaisent à écouter une gamine qui leur donne des leçons, c’est la preuve que leurs personnels sont tarés !

                                            Il faut une RÉVOLUTION MONDIALE, je vous dis !!!


                                            • alphawave 31 juillet 21:46

                                              Qu’on le veuille ou non, le discours de cette adolescente doit faire réfléchir.

                                              Il n’y a pas de réchauffement climatique à cause de l’activité humaine ? C’est comme les plastiques qui se font voir depuis quelques années aux quatre coins de la planète et jusqu’au fond des fosses marines : l’activité humaine n’y est pour rien...

                                              Ceux qui ouvrent les yeux constatent que le résultat de l’activité humaine est visible partout. L’humanité est devenue planétaire donc ses actes ont des conséquences planétaires.

                                              Les gaz ne se voyant pas, ils n’existent pas ? Je crois que la pensée des climatosceptiques ne vole pas plus haut que cela....


                                              • glenco01 31 juillet 22:11

                                                Le point de vue d’une enfant de 16 ans qui sèche l’école et est « manipulée » par des adultes marqués idéologiquement n’est pas crédible. Pourquoi inviter dans un haut lieu de la politique française et de l’élaboration des lois qu’est l’Assemblée nationale une personne mineure qui ne fait que répéter ce que la presse écrit tous les jours, et ne pas inviter un partisan du Frexit par exemple ? La réponse est dans la question.


                                                • generation désenchantée 31 juillet 22:24

                                                  @glenco01
                                                  les gens derrière elle ont un sacré réseau , parce qu’elle va aller a l’assemblée de l’ONU en utilisant un transport maritime , un voilier du vendée globe de 2020 propriété d’un prince monégasque

                                                  https://www.challenges.fr/entreprise/environnement/greta-thunberg-traversera-l-atlantique-a-bord-d-un-voilier-pour-assister-au-sommet-de-l-onu-a-new-york_666814?utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1564479181


                                                • Serge ULESKI Serge ULESKI 1er août 09:59

                                                  @generation désenchantée

                                                  Très juste l’analyse de Onfray : « Greta Thunberg, porte-parole du capitalisme vert » !

                                                  Les médias s’enthousiasment... grosse audience garantie ! La presse people s’extase… leur imprimerie marchera à plein régime... et les places seront chères pour quiconque souhaitera concurrencer en notoriété, voire en célébrité, la petite Greta... c’est sûr !

                                                  Mais alors, qu’il soit permis de questionner un ou deux points à propos de cet engouement quasi-planétaire… comme par exemple ceci : qui gèrera dans cinq ans une Greta en rechute, à nouveau dépressive ( car c’est là aussi l’histoire de ses années pré-ado - info ici) une fois son aura épuisée et son image désintégrée dans une représentation d’elle-même saturée ? Où seront alors les médias ? Car, figure totémique jetable, d’elle, ils se débarrasseront à la moindre alerte, une fois le citron écolo-médiatique pressé ! Instrumentalisée à souhait, gardons à l’esprit que ceux qui sont derrière ce plan-média d’un cynisme infâme sont sans scrupules, assurément !

                                                  Et puis aussi, plus près d’elle, dans son cercle familial ; car enfin... fille d’un acteur et d’une chanteuse lyrique au succès confidentiel, après les parents « pousseurs » de Miss Lorraine ou de championne en patinage artistique - du moins l’espèrent-ils -, désireux de vivre par procuration un succès qui leur aura été inaccessible, voici les parents pousseurs d’ados sermonneurs planétaires - réchauffement climatique, politique et médiatique oblige ! - entre deux avions, avion après avion, à raison de trois par semaine ! Comme quoi, personne n’est à l’abri des contradictions, pas même le monde des ados poussés par des adultes aux motivations pas toujours respectables ni saines. Désintéressés aussi ces adultes ?.......

                                                  Etant donné les moyens déployés pour faire entendre la voix de cette jeune fille, il y a fort à parier que des acteurs économiques plus que majeurs sont impliqués ; acteurs économiques responsables du massacre écologique de la planète depuis des lustres. Qu’est-ce à dire ? Sont-ils tous sur le point d’effacer leur casier de délinquants et de criminels environnementaux, s’achetant à bon compte une virginité à l’image d’une Greta Thunberg immaculée… d’une conception pas encore totalement appréhendée ?

                                                  A suivre...


                                                • JL JL 1er août 10:22

                                                  @Serge ULESKI,
                                                   
                                                   ’’qui gèrera dans cinq ans une Greta en rechute, à nouveau dépressive ( car c’est là aussi l’histoire de ses années pré-ado - info ici) une fois son aura épuisée et son image désintégrée dans une représentation d’elle-même saturée ? ’’
                                                   
                                                  Et surtout, surtout dans le contexte que dans cinq ans, on en sera au même point sinon pire, coté pollution et discours mensongers.


                                                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er août 17:27

                                                  @Serge ULESKI

                                                  Dans une socièté qui se voudrait consensuelle et ou l’information est la plus précieuse des denrées, il est normal que tout le monde cherche à manipuler tout le monde. Il ne faut pas en conclure que quand on est instrumenté on abdique toute volonté propre ! Les relations deviennent seulement un peu plus complexes... soyez sûrs que Greta joue des autres comme ils jouent d’elle.. et je parierais qu’elle gagne à ce jeu. Le grand danger pour elle est que ça lui paraisse trop facile et qu’elle baisse sa garde...

                                                  PJCA 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès