• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > L’environnement, selon que vous serez petit ou puissant…

L’environnement, selon que vous serez petit ou puissant…

Elle a beau dos l’écologie, qui rend nécessaire la hausse du prix de l’essence. Si le principe n’est pas inintéressanttout le problème est la profonde injustice de ces taxes, frappant des ménages à faible pouvoir d’achat qui dépendent de leur voituremais oublient les touristes aisés qui prennent l’avion, pour qui le kérosène vaut 40 centimes le litre… Une nouvelle illustration d’un problème plus profond.

 

Une écologie partielle et partiale, injuste et oligarchique
 
 Cette affaire de taxation de l’essence est profondément symptomatique de l’époque. Bien sûr, il n’est pas déraisonnable d’augmenter la taxation sur les produits dérivés des hydrocarbures, parce qu’ils polluent, jouent un rôle dans le rechauffement climatique, et que nous les importons. Mieux vaut donc en limiter l’usage, mais à la condition, et seulement à cette condition, que cette taxation soit uniforme, prévisible, et surtout juste socialement, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Un bon papier d’un blog de Médiapart rappelle ainsi que les avions, paquebots, cargos et supertanker, outre le fait de brûler des produits particulièrement polluants, le font sans payer la moindre taxe sur le fuel.
 
Quand on sait qu’un paquebot peut brûler 250 000 litres de carburant par jour, on se rend compte que la fiscalité sur les hydrocarbures est profondément injuste, oubliant la plupart des plus gros pollueurs, et se concentrant anormalement sur les voitures particulières, alors même que l’utilité sociale de ces dernières est probablement beaucoup plus grande… Encore une fois, les intérêts des plus riches et des multinationales passent avant ceux de la grande majorité, seule mise à contribution, avec des hoquets réglementaires aux conséquences potentiellement dramatiques socialement, poussant certains dans la pauvreté, comme le montre le mouvement des gilets jaunes depuis un mois.
 
Malheureusement, en réalité aujourd’hui, nos dirigeants font peser l’essentiel du coût de la transition écologique sur les classes moyennes et populaires, avec des compensations totalement inexistantes ou bien très limitées, quand les intérêts du monde des affaires sont toujours bien préservés. C’est ainsi que Monsanto et compagnie peuvent non seulement continuer à vendre du glyphosate, et que la commission européenne ose interdire son interdiction, comme elle vient de le faire pour la région de Bruxelles  ! Cela est d’autant plus inquiétant que de récents travaux ont montré que le chlorpyriphos, un pesticide, est autorisé depuis un demi-siècle sur la foi d’une étude biaisée.
 
Plus globalement, bien des lois sur l’environnement en deviennent suspectes tant nos institutions semblent toujours défendre les mêmes intérêts et il y a d’exemples de conflits d’intérêt, le glyphosate étant bien sûr un cas emblématiquecomme l’avaient rappelé les Monsanto papers. Malheureusement, quand ce ne sont pas les institutions européennes qui poussent les intérêts d’industriels peu regardants, des décisions récentes du Conseil Constitutionnel sont particulièrement inquiétantes, comme la censure de 23 articles de la loi Egalim, qui semble, faisant passer à la trappe plusieurs avancées votées par la majorité macroniste qui ne plaisaient pas aux lobbys, sans même donner de justifications.
 
 
Ce qui se passe en matière environnementale est symptomatique d’une époque où les intérêts du monde des affaires passent avant tout, et où circuleraient des aliments pour bétail contaminés par un OGM interdit. Non seulement les avancées environnementales sont bien trop timides, mais les législations servent trop souvent des intérêts particuliers, pas toujours dans un sens très vertueux…

Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Julien S 27 décembre 2018 17:28

    Quel rapport entre le pétrole et le glyphosate ? 

    Quel rapport entre un problème de fond et un amuse-couillons ? 


    • Zaza Zaza 27 décembre 2018 19:39

      L’hypocrisie des prêtres de la religion écolo fait aussi gerber : Nicolas Hulot ou Arthus Bertrand, grands consommateurs de kérosène devant l’Éternel Vert...

      Prêcher une vertu pour les riches en Tesla.... mais oublions les jets privés de nos vedettes qui signent les pétitions....

      Mais ce foutage de gueule est tellement visible qu’ils ne bernent personne, ils servent la soupe au système en mettant de coté la lutte des classes. Qui dorénavant ressort panachée de lutte raciale.


      • straine straine 28 décembre 2018 01:23

        MACRONLEAKS GILETS JAUNES LA FIN POUR EMMANUEL MACRON ? VIDÉO SCANDALE 
        Les emails wikileaks révélant le lien entre les taxes françaises sur le carburant et la baisse des cotisations patronales Attention vidéo virale ! 

        => https://vk.com/wall267637474_442

        Macron-et-son-Crepuscule fichier PDF 112 pages ! Ça décape ...  smiley

        => https://vk.com/doc267637474_487240841?hash=d37dd997417dcdad33&dl=c2172869bda544c709


        • Daniel0 28 décembre 2018 11:07

          Bonjour,

          En 2017, la France a mobilisé une ressource d’énergie primaire de 260 Mtep. Les soutes maritimes et aériennes s’élèvent à 7.6 Mtep. Donc surtaxer de si faibles quantités ne va pas renflouer le déficit extérieur...même si c’est effectivement peu moral et équitable et encore... à moins de voir une répercussion sur le coût des croisières ou des produits importés du sud est asiatique...La France est également dotée d’une flotte commerciale tant en avions qu’en bateaux...

          En 2017, la balance du commerce extérieur est déficitaire : la facture énergétique (39 Md€) s’alourdit en 2017 et pèse fortement sur la balance commerciale, équivalant à 63 % du déficit total.

          Ces 40Md€ sortent du territoire et comme chaque années la richesse produite en France part en fumée... En revanche ce montant revient en partie en France notamment par les ventes d’armes au Moyen Orient... C’est peu être immoral mais l’industrie de l’armement en France emploie des hommes et des techniques de haute technologie grâce à la qualité de son enseignement notamment...qui a un coût social...aussi.

          En résumé, les taxes sur le carburant restent dans le circuit intérieur et sert à la redistribution et investissement public alors que le cout de la matière première sort de l’économie et est une perte apparente.

          La transition énergétique est donc un levier puissant de retrouver une indépendance énergétique et économique si l’on réfléchi au niveau macro-économique qui est bien différent du ressenti du citoyen lorsqu’il doit payer sa facture énergétique...


          • biquet biquet 28 décembre 2018 11:14

            Les modérateurs ont une nouvelle fois refusé mon article, je me fais un plaisir de le publier dans tous les articles.

            Agoravox est-elle devenue la Pravda soviétique ?

            Tous les articles que je propose sont systématiquement refusés, cela depuis 1 an environ. Agoravox est le seul média citoyen en France. La Presse citoyenne ne fait jamais la Une de l’actualité, la Presse mainstream étant en France détenue par des grands groupes financiers, elle voit d’un mauvais œil ces gueux qui s’expriment.

            Texte

            Agoravox est-elle plus libre pour autant ? Assurément non. En ce moment, presque tous les articles tournent autour de ces pauvres gilets jaunes qui sont obligés de prendre leur voiture pour aller au boulot, car celui-ci est à plus de 20 km et il n’y a aucun transport en commun. Mais il y a aussi une autre statistique, jamais mentionnée dans les articles d’Agoravox, c’est que 58 % des français choisissent de prendre leur voiture pour faire des trajets de moins d’un kilomètre. Le titre de mon dernier article était : taxe carbonne, l’urgence absolue. Je suis persuadé que les gilets jaunes font parti des 42 % qui ne prennent pas leur voiture pour un trajet inférieur à 1 km, et qu’une taxe carbonne pourrait pénaliser ceux qui font un usage immodéré de leur bagnole. Une partie de l’argent récolté pourrait servir alors à aider ceux qui sont obligés de faire 20 bornes pour aller au boulot avec leur voiture. Sont-ils si nombreux ? Représentent-ils 58 % de la population laborieuse ? Les agriculteurs qui, pour beaucoup gagnent moins de 300 euros par mois, ne font pas 20 km pour aller au travail.

            Si cet article n’est pas publié, c’est promis, je ne soumettrai jamais plus d’article sur AV. S’il est publié, un débat (et non un monologue) pourra s’engager.


            • Tom France Tom France 28 décembre 2018 12:35

              L’écologie est une comédie mise en place dans les années 80 par les tenants du mondialisme afin de justifier par du baratin scientiste l’accentuation de la guerre oligarchique contre la classe moyenne productive et ouvrière, seules classes encore assez indépendantes de la domination de par leur savoir faire.

              Tout ce qui vient de toute façon de l’hyper classe est une comédie, une nouvelle partition de la société du spectacle marchande !


              • Nicolas_M Nicolas_M 28 décembre 2018 14:51

                Les touristes aisés qui prennent l’avion, polluent 80g de CO2 au km. Largement moins qu’une voiture. Et la voiture ne se déplace pas en ligne droite... Bref si vous voulez voyager écolo prenez l’avion.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès