• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > L’ISF Climatique : pertinent ou pas ?

L’ISF Climatique : pertinent ou pas ?

L’ISF Climatique : pertinent ou pas ?


Greenpeace, ONG de protection de l’environnement, propose une mesure qui fait beaucoup de bruits. Instaurer un ISF climatique qui taxera l’empreinte carbone, du patrimoine financier des plus riches.

Cette proposition fait écho à l’ISF supprimé en 2018, par Emmanuel Macron. L’ISF climatique, peut-il être efficace pour protéger l’environnement ? Ou alors, est-ce un moyen de rétablir l’impôt de solidarité sur la fortune ? 

 

La suppression de l’ISF

Supprimé en 2018 par la loi de finances, l’ISF est remplacé par l’impôt sur la fortune immobilière (IFI).

Ainsi, l’IFI taxe les seuls patrimoines immobiliers, de plus d’1.3 millions d’euros. Sont exclus : les placements bancaires, financiers et les liquidités.

Qualifiée de “réforme pour les plus fortunées” par les gilets jaunes notamment, Emmanuel Macron défend bec et ongles son projet. Relancer l’investissement et créer des emplois… mais qu’en est-il réellement ?

 

Un impact dérisoire dans la relance économique du pays

Officiellement, la suppression de l’ISF a un impact difficilement mesurable. Néanmoins, l’investissement ne se relance pas… pourquoi ?

Les dividendes des 20 000 foyers les plus riches ont augmenté de plus de 100 000 euros. Bonne nouvelle pour eux … mais en profitent-ils pour relancer l’investissement ? Très peu.

Les émissions de titres finançant les nouveaux investissements sont marginales : 0,2% de la capitalisation boursière. Espérons quand même, que l’ISF permet de garder les riches en France… là encore le mouvement est de faible ampleur. 

Entre 2017 et 2018, le nombre d’imposables de retour en France passe de 113 à 240. À Contrario, pour les départs : 376 avant la suppression, 163 après. 

Gardons en tête, que 133 000 foyers étaient imposables. En réalité, les riches reviennent dans un pays où ils peuvent amasser toujours plus… sans réellement créer des emplois.

 

La proposition de Greenpeace

Pour l’ONG, l’ISF climatique est logique : les riches polluent plus mais payent moins d’impôts et de taxe carbone, proportionnellement à leurs revenus.

Ainsi, dans le cadre du projet de loi de finances 2021, Greenpeace propose cette mesure concrète : un nouvel impôt sur la fortune qui sera indexé sur les émissions de gaz à effet de serre, produites par les placements financiers.

L’ISF climatique devrait rapporter à l’Etat, 4,3 milliards d’euros chaque année. En 2017, l'émission annuelle des placements financiers des plus hauts revenus, a atteint 97 millions de tCO2eq.

Appliquer la taxe carbone (44,6 euros/tCO2eq) aux patrimoines financiers permet d'obtenir ces quelques milliards d’euros.

Expliquons plus précisément, les revendications de Greenpeace. 

 

Les ménages les plus aisés payent moins d’impôts

Selon Greenpeace de nombreuses études prouvent cette inégalité. En moyenne, les Français voient 50% de leurs revenus imposés, quand les plus riches sont taxés à la hauteur de 40 ou 45%.

Aussi, suite à la réforme de l’ISF, les 0,01% des plus riches payent 46,6% d’impôts sur l’ensemble des revenus. Avant, la suppression, le pourcentage était de 52%.

 

Mais ils polluent plus…

1% des plus riches de la planète produisent 2 fois plus de CO2, que la moitié la plus pauvre.

Cette tendance se confirme en France : l’empreinte carbone des ménages les plus pauvres s’élève à 15,2 tCO2eq par an. Pour les plus riches : 40,tCO2eq, soit 2,7 fois plus.

Sans oublier le patrimoine financier

Il ne faut pas oublier que le patrimoine financier pollue : agriculture, biens et services, actions BNP Paribas etc. Et oui, cela revient à investir dans des activités fossiles et donc polluantes.

Selon le cabinet d’analyse Carbone 4 : le patrimoine financier des 1% les plus aisés, produit 66 fois plus de gaz à effet de serre, que 10% des ménages les plus pauvres.

 

Les calculs de Greenpeace sont-ils fiables ? 

L’ISF climatique permet-il de réduire réellement les gaz à effet de serre ? Selon Pierre Bentata, économiste, essayiste et conférencier, pas du tout.

Pourquoi ? 

Les plus riches partiront. Et, l’ISF climatique revient à nier qu’il existe une hétérogénéité, chez les plus riches. Certains qui n’émettent pas plus d’émissions de gaz à effet de serre, que la moyenne se feront taxer. Ils paieront pour les autres, ce qui peut motiver leur départ.

Pire, cela n’aura aucun effet positif sur l’environnement et permettra seulement de récupérer de l’argent. 

Toujours selon cet économiste, les émissions de la France ne représentent qu’entre 0,6 et 0,9 % des émissions de gaz à effet de serre mondiaux. Investir dans des énergies vertes, comme le nucléaire serait davantage efficace.

 

Il faut l’avouer, les arguments de Greenpeace, pour l’instauration de l’ISF climatique sont en béton. Les plus riches paient moins d’impôts que la plupart des Français, mais en plus de cela ils polluent davantage ! 

Cette mesure n’est pas à refuser. Il reste à savoir, si l’ISF climatique est réellement efficace pour l’environnement… difficile à dire. Cette proposition a au moins le mérite de mettre à contribution les plus riches qui ne créent pas davantage d’emplois, depuis la suppression de l’ISF.

Dounia Bouchemal


Moyenne des avis sur cet article :  2.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 20 octobre 09:58

    Regardons déjà du coté des malus voiture ca monte pas mal.

    Mais à propos à quoi sert cet argent du malus et ou va t’il ?

    Car le malus visiblement se renforce mais le bonus s’allège de plus en plus ....

    Le nouveau cheval de taxation c’est l’écologie , le fait de payer arrangent en partie les consommateurs car ils peuvent continuer de polluer surtout qu’il n’existe pas d’alternative crédibles.

    Mais le grand gagnant est l’état qui se donne bonne conscience politique avec l’écologie en augmentant ses recettes fiscales.

    Quand une vraie alternative existera , une alternative en parlant des voitures qui ne soient pas hors de prix et que l’on puisse faire 800 Kms sans recharger tous les 200 kms avec de l’électricité fabriquer avec du nucléaire ou du fuel alors on pourra réduire la pollution.

    Toutefois toutes nos vielles voitures de 8 ans partent continuer de polluer en Afrique entretemps on à payer tous les 2 ans un CT qui bientôt ne sera plus valide en sortant même du concessionnaire avec une voiture neuve tellement ils nous ennuient avec ce CT.

    Bref l’écologie ,

    C’est pas de taxer mais c’est de réfléchir et d’innover

    C’est produire localement et ne pas faire venir à Rungis des oranges d’Espagne pour les acheminer ensuite vers Montpellier

    C’est de produire des panneaux solaires en France et non en Chine

    Etc .... Voilà la vraie écologie mais c’est contraire aux intérêts financiers par contre une taxe sur l’écologie ça doit être bon pour l’écologie.......

    Une taxe sur l’air , une taxe sur les chaussures en caoutchouc etc ....

    Pour les produits électroménagers , les meubles et autres produits , vous avez vu la taxe de recyclage dessus ...Plus ca va et plus elle augmente mais c’est bon pour l’écologie......


    • JC_Lavau JC_Lavau 20 octobre 10:52

      Ah ! Le CREDO du CO2 !

      Je crois au GIEC tout puissant,à l’extinction du Gulf Stream pour nous punir de nos péchés,à la submersion des atolls quelle que soit l’évolution verticale de leurs planchers océaniques,à la disparition des glaciers de l’Himalaya en 2035.Je crois que la neige est un souvenir du passé que nos enfants ne verront plus.Je crois en des usines d’enfouissement du dioxyde de carbone, et tant pis pour la minorité de riverains malchanceux.Je crois que les gaz polyatomiques sont donc « à effet de serre », et qu’il faut les éradiquer.Je crois que la spéculation sur les indulgences-carbone est une bénédiction pour la planète.Je crois que l’ours blanc est menacé par le réchauffement climatique.Je crois que le Soleil est une étoile invariable.Je crois que Greenpeace n’est pas actionnaire de BP.Je crois que le climat va se dérégler et échapper à toutes les prévisions sauf celles du GIEC...Je crois que la physiologie végétale c’est tout des menteries inventées par le démon.Je crois que le volcanisme sous-marin, c’est rien que des menteries inventées par les marchands de cigarettes.Je crois que le rôle des nuages et de leur nucléation, c’est rien que des menteries inventées par des infidèles.Je crois que les journalistes de Libé sont honnêtes, courageux et indépendants de leur patron.Je crois que les infidèles, hérétiques et incroyants, c’est rien que des crétins, des abrutis, des criminels et des connards, et tous d’extrême droite, et qu’on fait drôlement bien de les assaillir de menaces de mort, pour les ramener dans le droit chemin de la crédulité obéissante.Je crois que Michael Mann est le plus honnête faussaire que la Terre ait porté depuis Trofim Dénissovitch Lyssenko, car s’il a falsifié, c’est tout pour la bonne cause.Je crois que sa crosse de hockey est la plus belle invention depuis celle du mouvement perpétuel.Je crois que Jean Jouzel est assis à la droite du GIEC le tout-puissant, pour les siècles des siècles. Amen.


      • JC_Lavau JC_Lavau 20 octobre 10:57

        Ah ! Le CREDO du CO2 !

        Je crois au GIEC tout puissant,

        à l’extinction du Gulf Stream pour nous punir de nos péchés,

        à la submersion des atolls quelle que soit l’évolution verticale de leurs planchers océaniques,

        à la disparition des glaciers de l’Himalaya en 2035.

        Je crois que la neige est un souvenir du passé que nos enfants ne verront plus.

        Je crois en des usines d’enfouissement du dioxyde de carbone, et tant pis pour la minorité de riverains malchanceux.

        Je crois que les gaz polyatomiques sont donc « à effet de serre », et qu’il faut les éradiquer.

        Je crois que la spéculation sur les indulgences-carbone est une bénédiction pour la planète.

        Je crois que l’ours blanc est menacé par le réchauffement climatique.

        Je crois que le Soleil est une étoile invariable.

        Je crois que Greenpeace n’est pas actionnaire de BP.

        Je crois que le climat va se dérégler et échapper à toutes les prévisions sauf celles du GIEC...

        Je crois que la physiologie végétale c’est tout des menteries inventées par le démon.

        Je crois que le volcanisme sous-marin, c’est rien que des menteries inventées par les marchands de cigarettes.

        Je crois que le rôle des nuages et de leur nucléation, c’est rien que des menteries inventées par des infidèles.

        Je crois que les journalistes de Libé sont honnêtes, courageux et indépendants de leur patron.

        Je crois que les infidèles, hérétiques et incroyants, c’est rien que des crétins, des abrutis, des criminels et des connards, et tous d’extrême droite, et qu’on fait drôlement bien de les assaillir de menaces de mort, pour les ramener dans le droit chemin de la crédulité obéissante.

        Je crois que Michael Mann est le plus honnête faussaire que la Terre ait porté depuis Trofim Dénissovitch Lyssenko, car s’il a falsifié, c’est tout pour la bonne cause.

        Je crois que sa crosse de hockey est la plus belle invention depuis celle du mouvement perpétuel.

        Je crois que Jean Jouzel est assis à la droite du GIEC le tout-puissant, pour les siècles des siècles. 


        Amen.


      • devphil30 devphil30 20 octobre 11:21

        @JC_Lavau

        Respect , nous prierons au salut de notre CO2 avec cette prière


      • pierrot pierrot 21 octobre 19:07

        @JC_Lavau
        Non, tous les gaz polyatomiques n’ont pas d’effet de serre.
        Seuls ceux dont la molécule vibre à un niveau énergétique proche des infra rouge émis par la Terre ont cet effet.

        Revoir cours de terminal des lycées !


      • pierrot pierrot 22 octobre 11:51

        @pierrot
        Pour votre information, mais tout le monde sait cela les principaux gaz à efet de serre sont :
         la vapeur d’eau H2o
         le Co2,
         le CH4,
         N2O,
         SF6,
         les CFC,
         les HFC et plus généralement les halocarbures (halo : halogènes tels que Fn Cl, Br, I, As)

        Retournez en classe !


      • JC_Lavau JC_Lavau 22 octobre 22:42

        @pierrot. On a beau te signaler la fraude, tu ne l’as toujours pas captée.
        La propagande carbocentrique prétend qu’il suffit qu’une molécule ait capturé un photon à sa fréquence de résonance, pour qu’elle le réémette, avec 50 % de chances que ce soit vers le sol terrestre et non l’espace intersidéral. Sauf que c’est une fraude : à moins qu’on ne soit en très haute altitude, à pression négligeable et long parcours moléculaire, aux pressions troposphériques la désexcitation est cinétique, par chocs, longtemps avant qu’une désexcitation photonique puisse avoir lieu. Calcul par Geuskens, déjà évoqué ici plusieurs fois. Les gaz à cette pression n’émettent pas.

        Que le photon capturé vienne du Soleil ou de la Terre, l’unique effet thermique est d’atténuer légèrement le gradient thermique atmosphérique local, par rapport à un gradient adiabatique pur.

        Pas plus d’effet de serre par des gaz préposés à cet effet politique, que de beurre en branche. Seuls les nuages sont des plafonds de serre.


      • JC_Lavau JC_Lavau 23 octobre 13:37

        @pierrot. Deux gaz diatomiques, CO et NO ont des résonances mécaniques vibrationnelles électromagnétiques, et tous les polyatomiques, O_3 par exemple.
        Résonances toutes utilisables en analytique spectrale : toutes sont absorbantes, pratiquement jamais d’émission à pression courante, la désexcitation est mécanique par chocs.
        Or selon les escrocs aux ordres, rétribués via le GIEC (Gang Intergouvernemental d’Escrocs Carbocentristes), ces gaz polyatomiques réémettraient le photon absorbé, ce qui les transformerait miraculeusement en « gaz à effet de serre ». Du coup l’efficacité analytique tomberait drastiquement : au lieu de n’en laisser passer aucun, le monoxyde de carbone ne bloquerait plus que la moitié des photons résonants incidents. Et le détecteur spectral de monoxyde que nos élèves avaient à étudier en 1995 ne pourrait même pas fonctionner. Les détecteurs spectraux qu’on utilise en reconnaissance aérienne de la pollution ne pourraient pas fonctionner non plus, ou très très faiblement.
        Le Gang Intergouvernemental d’Escrocs Carbocentristes a refait la physique des gaz et du rayonnement sur des bases toutes nouvelles !

        Cela lui permet aussi de recruter Vénus comme planète brûlée par l’effet de serre du CO_2. Et la compression adiabatique, c’est fait pour les chiens ? Les nuages d’acide sulfurique sur Vénus sont à altitudes de 50 à 59 km. C’est là haut que s’établit l’équilibre radiatif dynamique, avec le Soleil et l’espace intersidéral, c’est cela le plafond de serre. Entre cette altitude et le sol vénusien, la compression adiabatique fait toute la différence.
        Mais l’homme de la rue est tellement ignorant en physique de l’atmosphère, qu’on peut lui refiler n’importe quoi.


      • pierrot pierrot 20 octobre 16:25

        Il faut rehausser la taxe carbone à 100 euros par Kg.

        Cela va mécontenter les gilets jaunes mais c’est pour la planète !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité