• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > La folle course aux profits

La folle course aux profits

La surexploitation des ressources naturelles met en danger l’autosuffisance des populations sur les divers territoires de la planète. Les industries, encouragées et subventionnées par les instances politiques, ne se soucient pas de l’environnement, ce qui a pour conséquence de détruire toutes les chaînes alimentaires des écosystèmes, et ceci de manière irréversible.

Dans les pays du sud on assiste à une destruction de l’artisanat local et une mise en danger des ressources alimentaires, ainsi qu’une destruction des ressources naturelles comme l’eau. La culture intensive des industries de l’agroalimentaire est responsable de l’épuisement des sols, qui ensuite ne sont plus exploitables par les paysans. L’utilisation exagérée des engrais et des pesticides chimiques posent également des problèmes de santé publique.

Les industriels, poussés par leurs actionnaires, ne recherchent que l’augmentation constante de leurs profits. Pour parvenir à leurs fins, les capacités de capture (d’espèces) d’extraction (minerais) ou de culture (défrichement des forêts équatoriales) sont revues à la hausse années après années. Ceci est rendu possible par le développement de nouvelles technologies mais aussi par la bienveillance des Etats, des subventions publiques au nord et souvent la corruption au sud. La spoliation des terres par les multinationales aboutit à une privatisation progressive et complète des lieux d’exploitation.

La surexploitation des ressources et l’hyper productivisme entraine d’importantes pollutions, et la destruction de biotopes cause de si lourds dégâts que de nombreux organismes sont détruits de manière irréversible. L’hyper productivisme et son utilisation massive de pétrole et de charbon, grande émettrice de taux de CO2, accentuent le réchauffement climatique et ne font qu’accroitre les tensions dans de nombreuses régions du globe. Ceci est une des causes de l’immigration, des guerres et du terrorisme.

En échange d’infrastructure ou d’un impôt dérisoire, les multinationales négocient leur accès aux ressources des pays en voie de développement. Les produits qu’elles importent ou qu’elles fabriquent sont mis en concurrence avec les productions locales de manières complètement déloyales, la destruction du tissu social et de l’économie locale est ensuite cachée par les mots de compétitivité, production de richesses et désendettement.

L’exemple de la surpêche est un exemple flagrant de ce système absurde de la course à la rentabilité et de la destruction de notre environnement. On estime que pour un poisson qui arrive à quai pour être vendu, deux sont rejetés sans vie ou agonisants à la mer. C’est à dire qu’un chalut, navire de pêche subventionné et exploité par l’industrie de la pêche, est responsable de 72% des rejets. Des filets de plusieurs kilomètres de long sont une véritable arme de destruction massive pour les dauphins et d’autres espèces soit disant protégées. D’autres filets rabotent le fonds des océans, détruisant toute une faune et une flore que l’on n’aura même pas eu le temps de connaitre. Ces gaspillages se retrouvent dans d’autres industries, avec pour seul objectif une rentabilité maximale, immédiate et implacable pour les hommes et la nature.

Le capitalisme continue dans sa logique de recherche effrénée de profits, améliorant ses capacités de production tout en optimisant l’exploitation de la main d’œuvre par la destruction des droits sociaux, et par une redistribution des revenus de plus en plus faible. Ceci alors que les seuils biologiques à respecter, pour permettre le renouvellement du cycle naturel, sont déjà complètement dépassés.

D’après Cassiopée

http://2ccr.unblog.fr/2013/01/14/la-folle-course-aux-profits/

Lire également : CONSOMMATION ET SURCONSOMMATION


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • voxagora voxagora 19 janvier 2013 12:43
    .
    Quel bonheur de contempler, à 12:39 la faim au ventre, 
    ce magnifique empilement de prometteuses saveurs :
    pain moelleux embrassant un croustillant de poisson 
    lové entre feuilles de laitue et tomates fraîches,
    et effleuré par sa sauce délicieusement épicée.




    • Luc le Raz Luc le Raz 19 janvier 2013 15:57

      Bof bientôt un Saumon Frankenstein dans nos assiettes !

      La société US, AquAdvantage®  a modifié l’ADN d’un saumon Atlantique pour créer un nouvel animal qui grandit à la vitesse de l’éclair. On ne connaît pas, aujourd’hui, les conséquences à long terme de sa consommation sur la santé...
      Mais quel est le plus important, "nourrir le consommateur ou les actionnaires ?


      • spartacus spartacus 19 janvier 2013 18:20

        Par moment on est triste de dire que les pires catastrophes naturelles et humaines ont été crée par le communisme.

        -Assèchement de la mer d’Arral
        -Tchernobyl
        -Chine : records mondial de pollution atmosphérique 
        -Le pays le plus pollué de la CEE est la Pologne avec son passé industriel communiste. La moitié du territoire polonais, combat encore aujourd’hui les concentrations en anhydride sulfureux 
        Depuis que le libéralisme a vaincu sur terre, jamais le nombre de mort de famine n’a été si faible. Reste encore la Corée du nord communiste.

        Incroyable devant les faits que ces gens enfumés réclament encore le communisme.


        • Robert GIL ROBERT GIL 19 janvier 2013 20:07

          Sacré sparagus,
          toi et tes potes vous avez des réflexions tellement connes que souvent ça ne vaut meme pas la peine de vous repondre, vous etes completement lobotomisé par le systeme que vous defendez. Mais pour que ce systeme perdure pour une partie de privilégiés, il faut mettre à feu et sang les trois quart de la planete, exploiter les populations et poluer jusqu’au coin les plus reculés...mais ça , ça depasse ton entendement !

          Z’tes toujours dans le même délire, faudrait vous réveiller et réfléchir...essai d’enlever ton casque et aere tes neurones !


        • olfe olfe 19 janvier 2013 20:30

          Connard spartacus, ça fait 25 ans qu’il n’y a plus de pays communiste dans le monde. Le chancre de la planète, c’est le capitalisme, qui provoque des crises d’une telle violence qu’elles se termine par des guerres comme celle de 39/45, car c’est bien une crise mondiale du capitalisme qui a fait que les nazis ont pu prendre le pouvoir.


        • olfe olfe 19 janvier 2013 20:33

          Ta société pourrie actuelle est en pleine déliquescence, elle n’amène que misère et désolation


        • spartacus spartacus 20 janvier 2013 11:11

          L’insulte comme argument à opposé aux faits avérés !

          Comme à l’habitude !

        • spartacus spartacus 20 janvier 2013 11:19
          commencez par regarder comment marche le monde et appliquons le en France.

          2012 a été la meilleure année dans l’histoire du monde. 

          Cela ressemble à une extravagance, mais elle est corroborée par des preuves.

           Il n’y a jamais eu si peu de famines, des maladies ont étés éradiquées, la prospérité n’a jamais été aussi grande. Jamais les inégalités ne sont devenues aussi faibles.

           L’Occident reste dans le marasme économique. Particulièrement en France la censure gauchiste ne dévoile pas ces informations. 
          Les politiciens Français, les médias surfent sur la vague de la dénonciation de coupables comme les riches, les propriétaires ou les entrepreneurs, comme aux pires temps du Stalinisme.
          Leur seule solution est l’ingérence étatique dans l’économie de marché, qui taxe et complexifie à outrance, et crée des destructions d’emploi. 

          Minoritaire, le communisme, l’autre voie que vous prônez est toujours le pire criminel de la terre. Famine en Corée du Nord, Privations de libertés à Cuba. Génocide des Hmong au Vietnam. Les Kmers rouges sont encore actifs au Cambodge ou le terrorisme des Farc et du sentier lumineux.

          Mais la plupart des pays en développement sont en charge d’avenir, et les gens sont sortis de la pauvreté au rythme le plus rapide jamais enregistré. 

          20% des habitants des pays en développement vivaient avec moins d’1,25$ par jour en 2012, 
          43% en 1990
          52% en 1981.


          Le nombre de morts causés par les guerres est le plus faible jamais enregistré, même avec les soulèvements du Magreb. Nous vivons l’âge d’or de la fin des totalitarismes communistes.

          Vous vous écoutez dans votre propagande socilalo-communiste Française. 
          Ils vous donnent l’impression contraire d’un dangereux, monde cruel où les choses vont mal et s’aggravent. 
          Mais les grands progrès de l’humanité viennent jamais à partir de l’État, mais des gens ordinaires.

          Remercions le libéralisme triomphant et la fin de l’idéologie socialiste qui ne sait que priver de liberté par la coercition des talents et des gens différents. 

          Partout sur terre les gens se libèrent de l’état coercitif, et découvrent l’épanouissement personnel et de leur pays. Il découvrent la prospérité.

          Gageons que l’information vienne aux Français. 
          Que l’éducation nationale forme plus à Hayeck qu’a Marx. 

          Avec 57% du PIB absorbé par l’état, nous allons bientôt rester le dernier pays communiste de la terre. 

        • Robert GIL ROBERT GIL 20 janvier 2013 11:44

          va te promener dans la rue et dit au gens qu’ils vivent « l’age d’or » ils vont etre heureux de l’apprendre...évidement ne va pas te balader a Neuilly !


        • rocla (haddock) rocla (haddock) 20 janvier 2013 11:50

          j’ mé promené dans la rue , abordé un gus dans une citroën DS machin , 

          il téléphonait avec son Iphone à son interlocuteur qu’ il avait une vie de merde . 
          Sur les sièges arrières les enfants s’ amusaient avec chacun une tablette . 

          C ’est vrai le malheur est dans nos murs .

        • rocla (haddock) rocla (haddock) 20 janvier 2013 11:53

          Connard , vous avez dit connard ?  comme c ’est connard ...


        • JL JL 20 janvier 2013 12:00

          Pour chacune des tablettes, combien d’enfants maigres exploités jusqu’à l’usure, dans les mines en Afrique ? Combien de familles déportées, ou massacrées, pour protéger nos multinationales minières ?

          L’âge de pacotille pour les uns, l’enfer pour les autres. Les seuls qui en tirent réellement profit ce sont les Pyrrhus et vautours de la finance, qui tels le scorpion sur le dos de la grenouille sont incapable de contrôler leur cupidité.


        • spartacus spartacus 21 janvier 2013 09:52

          @gauche normale

          Marx a créé la lutte des classe et la dictature du prolétariat et Lénine a créé les Goulags.
          Ces 2 personnage sont à la base des massacres sanglants des régimes politiques se réclamant du marxisme.

          -L’assèchement de la mer d’arral fut planifié dès 1918 par les autorités de la Russie bolchévique

           Tchernobyl est une catastrophe de la culture d’absence de responsabilité classique à la pensée socialiste. « Responsable mais pas coupable. »
          TEPCO est une multinationale en situation de monopole dans son pays. Les situations de monopole étatiques comme privées sont anti-libérales.

          Pour la Chine, l’industrialisation à grande échelle qui a commencé avec Mao Zedong en 1949. 

          Pour la Pologne, ils sont sortis du communisme. Heureusement. Tellement d’années sous le joug communiste çà laisse des traces. Plusieurs partis dans ce pays dont le PC, mais au fur et à mesure, les partis associés au communisme se déroute de ce dernier. Comme en France il n’y a pas de parti libéral.

          Corée du Nord. La franchement les sanctions n’y sont pour rien. Le commerce est libre avec la Chine. C’est un régime de débiles mentaux.
          Ce petit film vidéo de quelques secondes vous montre la réalité de la famine :

          Vous devez admettre que plus les pays sont libéraux, plus l’économie est prospère, et plus les individus ont la possibilité d’accéder a des conditions de vie meilleure.

          Partout ou il c’est installé le communisme c’est dit « différent ». Partout il est coercition. Partout il crée une lutte des classe factice et stigmatise des catégories sociales. Partout il limite les libertés individuelles. Partout il empêche les talents et la réussite individuelle. 

        • Robert GIL ROBERT GIL 21 janvier 2013 11:48

          sparagus, t’a oublié les 100 MILLIONS DE MORTS !


        • eau-du-robinet eau-du-robinet 19 janvier 2013 22:02

          Bon article !

          Avec cette course frénétique d’arrière les profits et la croissance nous avons des grosses crises préprogrammées et incontournables devant nous.... enfin des nombreux problèmes sont déjà visibles ...

          Notre modèle de société n’est pas compatible avec une gestion durable de ressources sur cette Terre cela me rappel à une cellule cancérigène qui se multiplie sans cesse.... on sait comme cela se termine !

          Le tout est amplifié par la surpopulation avec 9 Milliards d’humains sur la planète Terre.


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 19 janvier 2013 22:03

            avec 9 Milliards d’humains sur la planète Terre. .... en 2050


          • rocla (haddock) rocla (haddock) 20 janvier 2013 11:51

            et moi et moi et moi 


          • ecolittoral ecolittoral 23 janvier 2013 16:16

            « Dans les pays du sud on assiste à une destruction de l’artisanat local et une mise en danger des ressources alimentaires, ainsi qu’une destruction des ressources naturelles comme l’eau... ».

            Pourquoi « Dans les pays du sud » ?
            C’est ce qui se passe depuis longtemps dans les pays du nord ?
            Pour eau-du-robinet :« nous avons des grosses crises préprogrammées et incontournables devant nous... ».
            Pas du tout ! Nous sommes dedans.
            Ou est l’artisanat et la paysannerie sensés vous nourrir ?
            Quand la Chine ne pourra plus fournir la chemise, l’interrupteur, le portable « bon marché »
            comment ferez vous ?
            Parce que la Chine, donc pays du nord, ne tient que par la dette dont nous lui sommes redevable... et que nous ne paierons jamais.
            Que valent euro, dollars US, yuan réels ou virtuels ?
            Ravager les pays du sud ET du nord, c’est rentable tant qu’on peut vendre.
            Et pour vendre, il faut des acheteurs solvables.
            Aujourd’hui, la fête se termine...au sud ET au nord.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles







Palmarès