• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > La lutte contre le nucléaire est-elle prioritaire ?

La lutte contre le nucléaire est-elle prioritaire ?

Certains mettent en doute le caractère prioritaire de la lutte anti-nucléaire parmi d'autres engagements permettant de réduire les dégradations considérables occasionnées par l'humain à son environnement.

Or si la pression démographique joue un rôle dans la folle stratégie moderne développée, en apparence pour répondre aux “besoins” énergétiques de l'humanité, mais plus réellement, pour satisfaire aux appétits de domination et de contrôles de quelques uns, il semble nécessaire d'apporter quelques informations pour éclaircir le point de vue des personnes sur les axes prioritaires sur lesquels il convient de se positionner.

Dans un premier temps, revenons sur les apparences qui font de Tchernobyl, une sorte de sanctuaire de la diversité, un vaste laboratoire à ciel ouvert, où les scientifiques étudient sur le long terme, en situation réelle, les effets de la radioactivité de faible dose sur les organismes vivants.

Or, quel est, en définitive, le bilan écologique de l’accident de Tchernobyl ? :

Un article de BBC News du 14/08/07 apporte, à ce sujet, un éclairage différent.

Il évoque les résultats d’une étude parue dans Biology Letters sous la signature de Anders Moller de l’université Pierre and Marie Curie, France, et de Timothy Mousseau de l’université de Caroline du Sud, USA.

Dans le cadre de leurs travaux, qui ont porté sur 1570 oiseaux de 57 espèces différentes dans un rayon de 50 kilomètres autour du lieu de l’accident, les deux chercheurs ont constaté que la richesse des espèces, l’abondance des individus et la densité des reproducteurs décroissaient avec l’augmentation des niveaux d’irradiation.

Il est vrai que la région de Tchernobyl donne l’impression d’un éco-système plein de vitalité, car il est protégé des activités humaines reconnaît le Professeur Mousseau. Cependant, quand on réalise des études écologiques rigoureuses, ce qu’on constate, c’est la signature très claire des effets négatifs de la contamination sur la diversité et la quantité des organismes.

Alors, bien sûr, certaines espèces animales comme les souris semblent développer des résistances aux Splendeurs radioactives MAIS rappelons que pour leur plus grand bonheur, l'accident de Tchernobyl a été circoncis et confiné dans un sarcophage grâce au sacrifice de800,000 russes (dont 10 ans après la catastrophe - selon l’association Union de Tchernobyl - plus de 20.000 hommes de 30 à 40 ans ayant participé au chantier après l’accident) ce qui portent le bilan caché et provisoire de l’explosion de ce réacteur nucléaire RBMK, à plus d’un million de morts.

Aux personnes qui voudraient s’enquérir des références sur les malformations d'insectes, de rongeurs et d'oiseaux survivants sur les territoires durablement contaminés de Tchernobyl, nous les renvoyons à : Tchernobyl (Conséquences sur l’environnement, la santé, et les droits de la personne) Vienne, Autriche 12-15 avril 1996 ECODIF Tribunal Permanent des Peuples, Commission Médicale Internationale de Tchernobyl. ISBN 3-00-001533-7

Dans un deuxième temps rappelons une autre spécificité de la catastrophe de Tchernobyl – le fait qu'elle ait pu être partiellement et temporairement circonscrite.

Actuellement à Fukushima nous pouvons constater sur les liquidateurs intérimaires et les populations riveraines les signes d’une contamination létale et durable par les radionucléides.

Fukushima est un nouveau laboratoire à ciel ouvert à l’échelle de l’archipel du Japon pour tous les « scientifiques » du lobby nucléaire planétaire coordonnés par l’organisation criminelle internationale « AIEA ».

On ignore ce que sont devenus les centaines de kilogrammes de plutonium - poison inconnu du vivant avant les années 40 du siècle dernier - présents dans les réacteurs de Fukushima, et quelles quantités ont été disséminées dans notre biosphère.

Quand on sait qu’un microgramme de plutonium est une dose assurémment mortelle pour un homme de 70 kilogrammes en pleine santé, il y a là de quoi avec un seul réacteur nucléaire de ce type (les mêmes qu’en France) éliminer allègrement plusieurs fois toute l'humanité ou son équivalent en biomasse.

Bienvenue à la loterie mortelle des années à venir, temps nécessaires aux particules pour être lessivées par les pluies et empoisonner durablement la chaîne alimentaire planétaire.

En conclusion :

Si le problème de la surpopulation de l’espèce humaine dégrade la planète terre à moyen terme, il reste donc un problème essentiellement spéciste qui peut permettre après la disparition de l’espèce humaine une survie de la biosphère.

Le nucléaire représente la possibilité de détruire toute vie sur la terre de manière définitive par une involution létale, qui peut être induite pour toutes les espèces vivantes.

Nous laissons à votre réflexion le soin d'imaginer un seul instant les conséquences de la disparition brutale ou trop radicale de l’espèce humaine (guerre thermonucléaire, crise écologique, dérèglement climatique … ) sur l’entretien de l’ensemble des installations nucléaires terrestres ou simplement le fait que nos dirigeants ne puissent disposer ou retardent trop longtemps les milliards nécessaires aux démantelements desdites installations.

Ces installations nucléaires finiraient par diffuser des poisons mortels sans que personne ne puisse rien y changer. Des milliers d’années d’une lente agonie diffusée par des centaines d'usines à produire de la mort très très longtemps après l’apparition de l’espèce qui les aurait conçues.

Marc VIOT

Lucie LAPORTE Présidente des Jeûneurs Vigilants de Taverny

Roger NYMO Trésorier du Réseau Zéro Nucléaire et des Jeûneurs Vigilants de Taverny


Moyenne des avis sur cet article :  4.21/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

161 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 2 janvier 2012 09:46

    Vous commencez fort la nouvelle année ................


    Vous avez raison mais la logique financière l’emportera toujours provisoirement jusqu’à ce que le nature ou la technologie remette les compteurs à zéro pour plusieurs millénaires.

    Cela parait fou que la vie sur terre puisse disparaître mais j’ai bien peur que nous soyons très imaginatif entre les guerres , les centrales , la pollution et autres folies humaines comme l’auteur l’a très justement indiqué.

    Nous avons tendance à oublier que les carottes et les pommes de terre ne poussent pas dans les supermarchés....

    Juste pour ajouter une touche d’espoir ..... !
    Les aliments irradiés : 


    Philippe 

    • Marc Viot Marc Viot 3 janvier 2012 06:11

      En conclusion, je trouve étonnant de constater la façon des rares anti-nucléaires présents en France de se regrouper pour présenter leurs arguments sur cet article. Se sont ils passé le mots sur un document susceptible de remettre en doute leur dogme quasi religieux ?

      Cela me rappelle ces anciens débats sur l’amiante, le tabac ou la nocivité des ogm dans lesquels pendant des années des « dits » experts spécialistes en mythes et inventions venaient présenter des contes niant l’existence des victimes, falsifiant les observations du terrain, corrompant parfois des scientifiques pour pervertir la simple évidence de la réalité ...

      Pourtant il semble que sur la durée, les faits travestis par leurs mensonges éhontés ne puissent être trop longtemps cachés, les conséquences des erreurs finissent pas s’accumuler et l’évidence par apparaitre à tous du simple fait de leur fardeau accumulé.

      Alors certes, nous savons tous que si la vérité ne triomphe pas toujours, les salauds et les cons finissent par crever, mais j’apprécierai, que pour une fois, juste une fois, par respect de notre humanité on n’attende le jour de leur décès pour en parler ... et l’internet aidant donner la parole aux victimes qui ne manqueront pas de se manifester de part le monde ...


    • Marc Viot Marc Viot 5 janvier 2012 16:17

      NUCLEAIRE - L’ASN FAIT ENFIN SON BOULOT 

      et ... CA VA FAIRE MAL AU TARIFS !

      Agence Nationale de Sureté Nucléaire

      http://planete.blogs.nouvelobs.com/archive/2012/01/03/rapport-sur-le-nucleaire-un-seisme-financier-et-culuturel-po.html



      • Veaulubiliator99 Veaulubiliator99 2 janvier 2012 10:26

        Franchement c’est pas le moment de s’emmerder avec ca... Notre nucléaire marche ? Oui, y a t il eu de gros accidents ? Non...

        C’est pas maintenant en période de fin du monde que l’on va se faire chier a savoir si ce qui marche depuis 40 ans doit continuer de marcher...

        Quand a la logique financière la dedans... La vrai solution contre le nucléaire ? Augmenter l’électricité de 300 % et vous verrez que les gens feront gaffe a leurs consommations, comme l’eau et comme tout le reste, on doit payer notre énergie a son vrai cout ET c’est loin d’être le cas...


        • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 13:07

          Tiens même raisonnement que celui du gouvernement japonais 48 h avant Fukushima ... depuis cela pourrait être le premier pays à montrer que la voix d’une sortie du nucléaire totale en ... TENEZ VOUS BIEN ... moins d’un an !


        • appoline appoline 2 janvier 2012 20:30

          Nous avons joué aux apprentis sorciers sans mesurer ou en ne voulant pas mesurer les effets pervers. Il est grandement temps de se poser les questions nécessaires, notamment : que fait on des déchets, question cruciale qu’il aurait fallu se poser dès le départ. Effectivement, il y a peu de problèmes avec les centrales et vu les retombées, il vaut mieux. Il faudra des décennies à voir même les siècles pour que les retombées disparaissent.

          Depuis des années nous aurions dû plancher sur d’autres énergies mais voilà, l’argent, les loobies ont eu raison des beaux penseurs.
          Les monstres apparaissent maintenant du côté de l’Ukraine, de telles monstruosités que même l’homme avec son imagination morbide n’aurait pu imaginer. Beaucoup d’entre eux ressentent la douleur et sont conscients de la brièveté de leur vie. Ils sont des milliers, que l’on cache, alors que fait-on ? On continue la fabrique de monstres pour avoir chaud. En France, vous les avez déjà vu à la télé ? Non, tout va bien en France et ce n’est pas le moment de s’emmerder avec ça.

        • PascalR 2 janvier 2012 10:42

          Je suis stupéfait de l’incapacité des individus à raisonner avec discernement, et l’auteur de cet article en fait partie.

          Curieux que plus personne ne parle de la catastrophe de Bhopal, ou des millions de morts provoqués par les pollutions chimiques diverses et variées, via les industries, via les déchets, via l’alimentation, via les pesticides ...
          Une démarche d’analyse des risque se veut EXHAUSTIVE.
          On dit que les rayonnements radioactifs font peur car ils sont invisibles, mais personne n’a peur de ce qu’il respire et mange, curieux. Etrange ?
          Si tout ça existe c’est qu’il faut assurer la survie des 6 milliards d’êtres humains qui peuplent la planète, et je crois que la majorité se fout complètement des risques encourus. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter, dans 30 ans nous serons 9 MILLIARDS !!!

          • appoline appoline 2 janvier 2012 20:31

            Bien, parlez en !


          • lulupipistrelle 3 janvier 2012 00:03

            Mais mon bon Monsieur, les mêmes qui luttent contre le nucléaire, luttent aussi contre les pesticides... et les OGM... faut vous réveiller...

            La catastrophe de Bhopal ? et bien citez-nous un site comparable en France, pays qui a vu quasiment disparaître son industrie chimique, en 2008, suite à la législation mise en place d’après le rapport de la commission Reach... Bon c’est vrai que les pires insecticides sont toujours légaux, qu’il est bien difficile de les faire interdire, puisque selon le lobby phytosanitaire, on ne sait pas les remplacer... mais pas d’hypocrisie, les antinucléaires militent aussi contre...

            La majorité des 7 milliards d’habitants se foutent des risques et veulent bouffer ? peut-être, mais quel rapport avec le nucléaire civil français ? et le nucléaire en général ne concernent que des pays qui ont les moyens de faire autrement... on voit pas ce que le reste de la planète qui n’a jamais été consulté avant ou après, et qui ne le sera pas, parce qu’il y a d’autres chats à fouetter, vient faire ici.


          • Michel Tarrier Michel Tarrier 2 janvier 2012 11:25

            Cet article fait écho (éco) à une provocation de ma part (une de plus ?), publiée il y a quelques jours sur mon Facebook perso : http://fr-fr.facebook.com/micheltarrier
            et qui fit du bruit dans le Landerneau anti-nuc’.
            Mon dessein n’était pas de minorer les peurs nucléaires (l’atomiquement correct !), mais de donner à penser sur le fait que notre sur-occupation intempestive par surpopulation envahissante des niches écologiques des autres espèces était un autre désastre, planétairement palpable celui-là. Ceux qui n’ont pas voulu comprendre ont insisté sur les tératologies des espèces soumises aux radiations. Là n’était pas le sujet !
            Voici le petit texte qui mit le feu aux poudres :

            Tchernobyl, une histoire naturelle ?
            Retour sur une réalité qui dérange…
            Rendre la terre à la Terre (même au prix du nucléaire !)
            La preuve par l’absurdité nucléaire que la (sur)population humaine est le pire des maux pour la planète et la biodiversité.
            Le nucléaire comme source de vie, voire de luxuriance, par éviction humaine.
            Et si le nucléaire ne faisait peur qu’à son imbécile d’inventeur ?
            Un film à passer dans toutes les réunions d’EELV, non pas pour accréditer le nucléaire, mais pour accuser les écologistes de faire l’impasse sur les dangers de la démographie.
            http://www.youtube.com/watch?v=2pK5mADs-4c


            • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 12:39

              Si ça peut faire avancer les choses sur les deux sujet, je suis preneur ^^


            • SlipenFer 2 janvier 2012 12:04

              en avril 2016 le césium 137 de Tchernobyl passera en demi-vie.
              mais pour les japonais tout ne fait que commencer,et personne
              ne sait réellement comment le plutonium migrera sur 2400 ans.
              La balade des particules et la loterie qui va avec.........


              • Giordano Bruno 2 janvier 2012 12:51

                « Passer en demi-vie » ne veut rien dire. La demi-vie est la période après laquelle il reste la moitié d’une quantité initiale d’isotopes radioactifs.

                Le raisonnement sur la demi-vie est indissociable de la question de la quantité initiale.

                Implications chiffrées avec le césium 137 dont la demi-vie est d’environ 30 ans.

                Il reste 50 % de cesium 137 au bout de 30 ans
                25 % au bout de 60 ans.
                12,5 % au bout de 90 ans.
                1% au bout de 200 ans.
                0,01 % au bout de 400 ans.

                Le plutonium 239 est un peu plus lent ...
                Il reste 50 % de plutonium 239 au bout de 24 400 ans.
                25 % au bout de 48 800 ans.
                1% au bout de 162 000 ans
                0,01 % 324 000ans.

                Patience...

                Le cerveau humain n’est pas adapté pour prendre des décisions tenant compte de telles conséquences.


              • luciel luciel 2 janvier 2012 12:51

                Passer en demi-vie signifie que sur la quantité initialement dispercée il en reste la moitié ! L’autre moitié s’étant statistiquement désintégrée en ayant abîmé le vivant sur des dizaines de générations dans le cas des mutations transmissibles à la descendance. 40% du territoire européen reste contaminé au césium 137... Mais vingt cinq ans après, les cancers de Tchernobyl sont difficiles à discerner des cancers de la pétrochimie ... 




                • appoline appoline 2 janvier 2012 20:33

                  Oui mais vous savez bien que tout se transforme mais rien se disparaît. 


                • rastapopulo rastapopulo 3 janvier 2012 06:56

                  Le césium 137 ne provient pas majoritairement des essais nucléaires ?



                • Marco07 2 janvier 2012 12:57

                  Pour un article qui se veut sérieux :

                  Actuellement à Fukushima nous pouvons constater sur les liquidateurs intérimaires et les populations riveraines les signes d’une contamination létale et durable par les radionucléides.

                  Affirmation gratuite, opinion d’auteur qui base son raisonnement sur ses croyances/convictions...



                  • Marco07 2 janvier 2012 13:06

                    Ouh la la..


                    Si vous prenez pour argent comptant un article de blog pour une réalité scientifique (et même des émissions tv pour appuyer vos dires)... Que dire de plus. Êtes-vous sûr que ce que vous qualifiez de « trollage » ne peut pas s’appliquer à vôtre raisonnement ?

                  • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 13:11

                    Si cet article de blog, rapportant le témoignage vidéo de nombreux témoins ne vous offre évidement pas la lumineuse crédibité des crétins diplômés, ... je vous laisse le soin de me caser dans la case du troll et de rester dans celle des pédants dogmatiques illuminés de leur science ^^


                  • almodis 4 janvier 2012 20:25

                    Marc Viot a raison ! 

                    il est temps de voir la réalité en face : il ne s’agit pas , ici , de META physique , mais de PHYSIQUE . J e suis assez effrayée de lire les commentaires ci dessous ( ou dessus ! ) 
                    oui , Enercoop , c’est épatant , Oui , Négawatt aussi , oui , les énergies renouvelables sont un truc formidable ( je dispose d’une éolienne auto construite ) 
                    MAIS , nom d’un réacteur , vous êtes bouchés ou quoi ?
                    Marc VIOT parle des milliards à mettre dans le simple MAINTIEN de nos centrales ; or , actuellement , que nous dit on ? 
                    10 milliards ? 60 ? plus ? pour la déconstruction ? pour les déchets ? ou simplement pour le statu quo ?
                    ne serait il pas urgent d’interpeller les candidats ( et l’actuel gouvernement ) pour leur faire cracher de vraies propositions sur : 
                    LE PROVISIONNEMENT à mettre en place - en toute transparence -
                    les coûts d’une déconstruction ( voir l’affaire Brennilis )
                    La formation des salariés du nucléaire , actuels et futurs 
                    Le retour dans le SERVICE PUBLIC du parc et de la gestion des centrales
                    et , enfin , la gestion des déchets !
                    Nous sommes tous embarqués dans cette galère , alors , foin de considérations sur le prix de l’électricité et autre balivernes !


                  • krolik krolik 4 janvier 2012 22:32

                    Marc Viot a raison ???? C’est à voir de plus près.

                    Concernant le coût des mesures proposées de 10 G€ par l’ASN sur 10 ans pour la « robustesse » du nucléaire, je les compare au chiffre d’affaire  de la production nucléaire de 160 G€ sur la même durée. Il s’agit donc  d’une augmentation de 6%, ce qui me paraît tout à fait supportable  (d’autant plus que le prix de vente au particulier est environ deux fois  plus élevé que le prix à la production ; l’augmentation ne serait alors que  de 3%).

                     

                    D’un autre côté on peut estimer le surcoût du programme Grenelle  pour l’éolien et le PV. Ces énergies ne permettent pas de diminuer le  nombre de réacteurs car ceux ci sont nécessaires pour faire face aux  périodes sans vent et (ou) sans soleil.

                    Les ENR permettent seulement de diminuer les  dépenses de combustibles des réacteurs, soit environ 4€/MWh.
                    L’achat de courant éolien à 82€/MWh coûte, en fait, 78 €/MWh. Pour un parc  de 25 GW qui produirait environ 55 TWh pour un surcoût en fin de programme de d’environ 4 G€/an.

                    Pour le PV, avec 5 GW installé une production de 5  TWh on devrait payer un surcoût de 2,5 G€, soit un total de 7,5 G€ à  comparer au CA nucléaire (je me limite à celui là pour la simplicité du  raisonnement) on a donc une augmentation de 7,5/16=0,46 soit 46%.....

                    Donc Marc Viot a tort.

                    @+


                  • Marc Viot Marc Viot 5 janvier 2012 16:15

                    NUCLEAIRE - L’ASN FAIT ENFIN SON BOULOT 

                    et ... CA VA FAIRE MAL AU TARIFS !

                    Agence Nationale de Sureté Nucléaire

                    http://planete.blogs.nouvelobs.com/archive/2012/01/03/rapport-sur-le-nucleaire-un-seisme-financier-et-culuturel-po.html


                  • krolik krolik 5 janvier 2012 17:48

                    Mais ce n’est pas en utilisant des majuscules que cela donne plus de poids à ce que vous écrivez.

                    Le petit calcul d’augmentation du prix du kWh est tout de même significatif de la différence entre :

                    - on tient compte des recommandation de l’ASN

                    - on fait de l’éolien et du PV en substitution, substitution qui d’ailleurs n’a pas lieu puisqu’il faut toujours conserver des centrales pour arriver en soutien lors de « pas de soleil » ou « pas de vent »..

                    Ce petit calcul je l’ai fait justement après avoir lu le papier de Mallaurie dans le Nouvel’Obs.

                    Un petit calcul de votre part aurait été plus significatif qu’une espèce de hullulement.

                    Mais en dehors de l’éructation il semble que vous soyez « limité ».

                    @+


                  • ObjectifObjectif 5 janvier 2012 19:09

                    Ce petit calcul, il est surtout faux !

                    D’abord par omission, parce que les vrais prix de la sortie du nucléaire ne sont toujours pas provisionnés :
                    - pour la suisse, il faut compter 20,6GCHF ou 17G€ pour 5 réacteurs, il faudrait donc compter 14x17=238G€ pour les 70 réacteurs français à démanteler, dont seuls 13G€ étaient provisionnées en 2005 (http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mant%C3%A8lement_nucl%C3%A9aire).
                    - La Commission Energie a avancé le chiffre de 750G€ pour 58 réacteurs (même source).
                    Le chiffre d’affaire complet sur 10 ans ne suffira même pas à provisionner ce coût à l’estimation la plus faible.

                    Et cela sans compter le prix des travaux de bricolage des centrales (changement des Générateurs de Vapeurs, ...) ou le prix des études épidémiologiques qui manquent cruellement actuellement.

                    Krolik a écrit : "D’un autre côté on peut estimer le surcoût du programme Grenelle  pour l’éolien et le PV. Ces énergies ne permettent pas de diminuer le  nombre de réacteurs car ceux ci sont nécessaires pour faire face aux  périodes sans vent et (ou) sans soleil."

                    N’importe quoi ! C’est justement le but d’utiliser plusieurs sources renouvelables en parallèle pour que le manque de l’une soit compensé par les autres. Les installation de co-génération à partir de biomasse sont tout à fait capables d’équilibrer la consommation d’un réseau bien construit les quelques heures de l’année sans vent ni soleil !

                    Par contre, même les centrales nucléaires françaises se font écraser par le chauffage électrique, qu’il faut de toute façon éliminer.

                    cf http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/un-mix-electrique-100-renouvelable-106497

                    Krolik a écrit : "Les ENR permettent seulement de diminuer les  dépenses de combustibles des réacteurs, soit environ 4€/MWh."

                    Encore faux ! Et 2 fois faux : le vrai coût du combustible est largement supérieur, puisqu’il est actuellement littéralement volé aux habitants des pays qui ont le malheur d’avoir des mines sur leur sol et qui le paye le plus souvent de leur vie, sans voir un sou de revenu lié à ces mines.

                    Mais les énergies renouvelables permettent de supprimer les pertes de transport pour les productions locales, mais encore suppriment les consommations internes de la filière nucléaire, ce qui se monte actuellement à 19% de la consommation finale : en clair, plus de 9 réacteurs sur les 58 en activités servent à alimenter les autres réacteurs, la fabrication du combustible et les pertes en transport.

                    Enfin, les énergies renouvelables assurent l’indépendance énergétique de la France.


                  • krolik krolik 5 janvier 2012 20:04

                    Dans le « petit calcul » je faisais simplement intervenir les surcoûts post Fukushima sur le parc français, évalués à 10G€, mais il n’y a pas de quoi fouetter un chat.

                    Pour maintenir un réseau électrique il faut bien une production en base solide. Si vous n’avez pas de base vous ne pouvez pas coupler une éolienne..

                    Si un anticyclone vient à stagner sur la France, et bien vos éoliennes passent en « mode commun » tout à l’arrêt...Donc il faut des sources « sûres » disponibles.

                    L’hisotire de la petite production pour la consommation locale, ça fait pense à la vidéo du gars Jérémy Rifkin qui allait dans ce sens : chacun produit et chacun met sur quelque chose qui pourrait être une grande plaque de cuivre. A pour asseoir son discours il prenait l’exemple de la redistribution des fichiers par internet qui conduisent les « majors » du multimédia près dela faillite, donc il prédit la fin des grandes structures comme EDF...

                    Sauf que Rifkin ne voit pas la différence entre les courants faibles et les courants forts. Pour une plaque de cuivre européenne il faudrait déjà multiplier par 20 la puissance des connection avec l’Espagne, et lorsque que l’on sait la difficulté à faire passer une seule terne à travers les Pyrénées..

                    En fait Rifkin raisonne un peu comme le type qui joue sur sa console de jeu un jour, en s’éclatant avec une mitrailleuse virtuelle et le lendemain qui prend sa kalachnikov pour aller faire ses courses chez Picard-surgelés.. Ca c’est le raisonnement de Rifkin..

                    Quant au prix de l’uranium.. alors comme cela on va voler l’autralie et le plus grand fournisseur qui est le Canada !!! Vraiement ils ne savent pas cvompter dans ces pays. ne pas oublier que ce sont les contrats avec ces pays qui détrerminent le prix du marché, et les contrats avec le Niger ou la namibie, ou le kazhakstan ne font que suivre le prix mondial.

                     

                    @+


                  • ObjectifObjectif 7 janvier 2012 12:49

                    Habile à la propagande ! Votre argument est important, jusqu’à ce qu’il soit démontré faux....

                    Puis vous concentrez l’attention sur l’éolien, au lieu de prendre en compte le mix complet hydraulique + éolien + photovoltaïque + solaire thermique + cogénération biomasse.

                    Et vous citez un inconnu, que vous critiquez allègrement : pourquoi le citer, s’il est idiot ? Juste pour votre propagande ?


                  • krolik krolik 7 janvier 2012 18:05

                    Vous ne connaissez pas Jeremy Rfkin, pourtant sa vidéo a fait florès et a été ressassée par maints sites écolo antinucs.

                    Alors je vous mets un lien ici.

                    @+


                  • Marco07 2 janvier 2012 13:03

                     à plus d’un million de morts.

                    Vous concluez à tort qu’un travailleur exposé = un mort... Quand bien même ce serait vrai et vérifié, vous sautez du coq à l’âne en passant de Tchernobyl (qui était le premier accident de ce niveau dans le nucléaire civil à cet époque - kychtym étant militaire) à Fukushima qui n’a pas été géré de la même manière....

                    • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 13:15

                      Je ne conclus, pas c’est un fait - on estime à 20.000 sur dix ans le nombre de morts parmi les travailleurs exposés ... 

                      « Fukushima n’a pas été traité de la même manière » - Euphémisme délirant, Fukushima a été particulièrement beaucoup plus mal traité ^^


                    • Marco07 2 janvier 2012 13:22

                      1 million ou 20 000 ? (ou 800 000 « sacrifiés ») ?




                    • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 13:26

                      20 000 morts chez les travailleurs exposés et estimation d’un millions de décès générés dont 800.000 sur la région de Tchernobyll


                    • Marco07 2 janvier 2012 15:09

                      « Fukushima n’a pas été traité de la même manière » - Euphémisme délirant, Fukushima a été particulièrement beaucoup plus mal traité ^^

                      ......

                      Combien de temps pour que l’information fasse le tour du globe ? que les associations écolos soient dans les parages ? (et pour Tchernobyl...)

                      Combien de personnes décédés à cause des radiations, combien de personnes irradiées ? Combien de travailleurs sur site (sachant qu’à Fukushima, c’est pas 1 réacteur qui pose problème...) ?

                      Pour l’instant, le bilan net du tremblement de terre et du tsunami reste nettement plus élevé que le bilan humain de Fukushima. Et encore, on ne parle même pas des pollutions induite par le Tsunami et de l’impact sur la santé des Japonais...


                    • Marco07 2 janvier 2012 15:19

                      C’est un fait... on estime...


                      Vous faites erreur, vous devriez dire, « C’est mon opinion, j’estime... »...
                      Les rapport varient fortement d’un organisme à l’autre.


                      (à moins que vous ayez développé une approche pifométrique plus valable que les nombreux rapports qui pointent nettement moins de morts)

                    • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 16:10

                      Ok, c ’est un fait, j’estime que t’es une povre troll casseur de couille sans utilité aucune ^^


                    • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 16:17

                      Comme quoi la détection préventive d’un troll n’empêche pas le trollage ^^


                    • Marco07 2 janvier 2012 16:32

                      Détection d’un troll ???

                      Non, juste d’une critique argumenté de vos croyances (à défaut de raisonnement logique s’appuyant sur des faits, j’en conclu que ce sont vos croyances. Mais je respecte, après tout des personnes se sont mise à croire au concombre sacré...).
                      Je dois l’admettre, tenter d’amorcer ne serait-ce qu’un début de discussion avec vous relève du miracle, il est vraiment difficile d’avoir l’once d’un débat avec des gens dotés d’une logique circulaire... (un exemple de logique circulaire : http://www.nioutaik.fr/images/arche/archedenoe3.jpg )

                      Je vous souhaite néanmoins une bonne année (et une bonne cuvée, ceci expliquant celà....)

                    • Marco07 2 janvier 2012 16:41

                      Troll ? Niet.

                      En réponse à vos croyances (à défaut de faits et d’argumentation, j’en déduis que ce sont des croyances, après tout, certains se sont mis à croire au concombre sacré, donc pourquoi pas...)
                      Mais bon, pas facile d’entamer un dialogue face à une enclume (ou plutôt un croyant doté d’un raisonnement circulaire, cf cette image qui illustre assez bien vôtre manière de raisonner : http://www.nioutaik.fr/images/arche/archedenoe3.jpg )

                      A défaut d’un dialogue et d’une réponse sérieuse de votre part, je vous souhaite une excellente année 2012, n’abusez pas trop sur la boisson, vous risqueriez de poster des articles dénués d’arguments !


                      Ps : on peut avoir des opinions différentes, tout en restant poli... Je suis habitué à la haine perpétuelle qui règne au sein des verts, mais s’il vous plait, ne me faites pas porter le fardeau de l’échec politique de vôtre leader...

                    • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 17:16

                      à faféfure, si monsieur troll n’a pas un case où fourrer l’autre faut qu’il invente une classification. Faut croire que le troll a besoin de case ... pour découper l’autre en tranche ... ^^


                    • joletaxi 2 janvier 2012 13:11

                      bonjour Marco, mes meilleurs voeux

                      Moi je trouve cet article rassurant.
                      Il montre qu’il y a des choses ici bas insensibles aux tumultes extérieurs.
                      Et quoi de plus solide, de plus stable, de plus intemporel qu’une belle enclume.
                      Vous avez cru que les antinucs allaient changer ?
                      Ils sont là, comme des enclumes, et ils débutent leur année par un article ,le même message,qu’ils répètent en boucle depuis des décennies.
                      La bourse fout le camp,les entreprises ferment, les curés forniquent, les politiques....,aussi quel plaisir de retrouver une valeur sure.
                      pas étonnant que Mr. Tarrer intervienne, c’eut été dommage de rater cela.

                      Allez encore une bonne année, pleine de bequerels, de cancers, d’extinctions,de catastrophes, rien que du pain béni pour les Philipûlus de seconde zone.


                      • Marco07 2 janvier 2012 13:17

                        Bonjour Jo !

                        C’est assez rassurant de voir que certaines choses n’évolueront pas, même si cet article est tourné différemment, les techniques restent les mêmes, un argument et hop, je me retrouve classé par l’auteur gêné en « trollage ».


                        Mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année.


                      • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 13:28

                        Un troll repéré avant même qu’il commence à se développer, trop fort !

                        C’est sur que c’est vexant ^^


                      • deovox 2 janvier 2012 13:48

                        à troll je préfère le qualificatif d’idiot utile. tout système totalitaire a besoin de ce genre de petit robot de la pensée unique, travaillant bénévolement. 


                      • Lea Andersteen Lea Andersteen 2 janvier 2012 14:26

                        J’avoue également être dépité par l’absence de réflexion de cet article. Du simple alarmisme, rien de plus. Terrifions les gens avec le nucléaire. Toujours le même fond inepte et inutile.

                        Comme si tout le monde n’avait pas des inquiétudes évidentes sur les conséquences des divers accidents nucléaires passés et futur. Toujours les mêmes discours, souvent des engagements ou demandes : « il faut sortir du nucléaire », « Dans 10 ans, nous réduirons la part du nucléaire à XX% ! » , « il faut que les gens fassent des économies d’électricité ! »...

                        Toujours avec ces menaces répétées à satiété, ce catastrophisme débridé....
                        __________
                        Tout ce que je demande, personnellement, c’est que l’on se décide à faire de vrais projets industriels de centrales géothermique, marémotrices et autre (et que l’on arrête un peu avec ces ridicules éoliennes et panneaux solaires... complétement inutiles incapables, du fait de leur variabilité saisonnières et journalières sont par nature incapable de remplacer la production de masse du nucléaire). Il faut planifier, s’engager sur la construction des centrales [remplacer par la technologie] et les construire avant de songer à arrêter l’existant.

                        Pourquoi ? Parce qu’à cause de l’Allemagne qui fait cela, les pays limitrophes sont dans une situation de risque de black-out... Pire, on table sur 20% d’augmentation de production par l’Allemagne de CO2 du fait de la remise en route de centrales au charbon. Bravo : on remplace une potentialité de catastrophe (que l’on peut réduire en gérant convenablement la sécurité) par une catastrophe certaine, celle du réchauffement climatique. Bravo la responsabilité. Bravo... Bravo...

                        Mieux, pour éviter des morts potentielles, on remplace cela par de très graves problèmes de santé respiratoire du fait du surplus de pollution atmosphérique. Merveilleux encore une fois. On remplace des morts potentielles si accident par des morts certaines.

                        Les paysans, avant, étaient sages : ils ne mettaient jamais la charrue avant les bœufs.


                      • Lea Andersteen Lea Andersteen 2 janvier 2012 14:33

                        Pour résumer le fond de ma pensée :

                        ’La priorité n’est pas de lutter contre le nucléaire mais pour la mise en place d’énergies de remplacement réalistes et efficaces.’


                      • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 14:46

                        >Pour résumer le fond de ma pensée :
                        ’La priorité n’est pas de lutter contre le nucléaire mais pour la mise en place d’énergies de remplacement réalistes et efficaces.’

                        Alors évidement, vous pensez être constructive avec des réflexions de ce genre, ... passons

                        Comme la plus grosse part de l’investissement publique qui pourrait soutenir les énergies alternatives se porte sur le nucléaire, regardez où ce type de logique vous mène 



                      • Marco07 2 janvier 2012 14:47

                        à troll je préfère le qualificatif d’idiot utile.

                        C’est tellement plus simple d’insulter/rabaisser ceux qui ne sont pas d’accord, ça évite l’once d’une réflexion, d’une simple remise en question ou même d’un débat.

                        Une question cependant.
                        Est-il plus honorable d’être l’idiot utile que l’intellectuel bobo qui sait tout ? (quand on voit que certains sont prêt à dépenser quelques années de salaire pour des installations particulières qui ne seront absolument pas rentable, idiot est un qualificatif honorable à côté de ce genre de comportement)

                      • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 16:13

                        D’où l’inutilité du sens de l’honneur à la vie collective ^^


                      • ObjectifObjectif 2 janvier 2012 19:15

                        Lea Andersteen a écrit : "et que l’on arrête un peu avec ces ridicules éoliennes et panneaux solaires... complétement inutiles incapables, du fait de leur variabilité saisonnières et journalières sont par nature incapable de remplacer la production de masse du nucléaire"

                        La variabilité locale n’est pas un problème, quand le nombre et le partage à travers un réseau de transport permet d’obtenir une moyenne stable, et à coût réel très faible. Pour comprendre comment tenir compte des taux de charge pour établir un mix électrique 100% renouvelable en France, viable dès maintenant : http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/un-mix-electrique-100-renouvelable-106497


                      • lulupipistrelle 3 janvier 2012 00:15

                        Ah, l’abonnée au réchauffement climatique arrive...

                        Et bien pour le coup ça c’est de la croyance.

                        De toute façon les antinuc vous font em... ? et bien c’est pas fini...

                        Moi, DANS TOUS LES CAS je m’abstiens au second tour de l’élection présidentielle, si aucun candidat antinucléaire n’est en course...Le résultat final décevra le plus grand nombre... une autre version du système majoritaire , en somme...


                      • Lea Andersteen Lea Andersteen 3 janvier 2012 07:03

                        Le plus imbécile de votre réaction, c’est que je ne suis absoluement pas pour la sortie de la FISSION nucléaire. C’est une évidence que cette technologie a bien des vices.

                        Simplement pour une sortie faite de la bonne manière sans précipitation. De plus, dénier le réchauffement climatique en le rabaissant à une « croyance » n’est pas un argument. D’autant que les autres conséquences de la pollution des centrales au charbon qu’ont du rallumer nos amis Allemands créent également des problèmes de santé publique, sur la faune et la flore. Au final, ce qui tue fait le plus de dégats n’est pas l’accident nucléaire tant redouté.


                      • Marc Viot Marc Viot 3 janvier 2012 08:42

                        >Au final, ce qui tue fait le plus de dégats n’est pas l’accident nucléaire tant redouté.

                        ça c’est sur que les conneries tu n’en paye le prix qu’en fin de période et quand la période s’étend sur minimum des centaines d’années on est pas près de refermer le livre de compte du nucléaire ...


                      • Marco07 2 janvier 2012 13:11

                        Une question, pourquoi n’avez vous pas posté vôtre article en tant qu’article d’opinion ???

                        (et pourquoi la modération n’a pas classé ce papier dans la bonne rubrique ?) De l’intro à la conclusion, vous exposez le pourquoi du comment de vôtre point de vue... (même si je respecte des vues qui ne sont pas les miennes, ça reste un article d’opinion)


                        • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 13:17

                          Ce n’est pas une opinion c’est une question ...

                          Et que vous contestiez ces faits en demandant des détails vous regarde.

                          Pour moi, ça se nomme purement et simplement un débat


                        • Marco07 2 janvier 2012 14:49

                          Encore une petite erreur de votre part.

                          Faits et opinions et fantasmes ne sont pas des synonymes...

                        • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 16:21

                          Si vous saviez comme je trouve méprisable votre façon de répondre à la douleur d’autrui par un petit dialogue superficiel et mécanique ...

                          Genre le mec, le soir de la découverte d’un immense charnier qui serait capable de vous prendre le choux pour savoir de quel côté place les couverts ...



                        • Marco07 2 janvier 2012 16:50

                          Si vous saviez comme je trouve méprisable votre façon de répondre à la douleur d’autrui par un petit dialogue superficiel et mécanique ...

                          Douleur d’autrui ? Vos problèmes psychologiques vous concernent, vous voulez faire une thérapie, parlez à un thérapeute, une séance de psy ? Allez-y, avec un peu de chance il vous prescrira quelque chose pour votre déprime. Mais n’espérez pas de compassion de ma part sur un article d’opinion qui touche de près ou de loin ma facture EDF.


                        • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 17:13

                          Et voilà nous en arrivons à la véritable motivation du con-formiste : foutez le merdier, détruisez tout si vous voulez, mais ... ne touchez pas à mon petit confort ...


                        • Marco07 2 janvier 2012 17:24

                          Détruisez quoi ?!


                          Faudrait que vous soyez un peu plus clair dans vos propos, à part m’insulter et réciter les plaintes écologique mouchoir en main, nada, niet, pas d’arguments.

                          La culpabilisation (ou tentative de) est le seul truc qui reste au niveau escrologique... J’entends déjà les « faites-le pour vos gosses » mouchoirs en main avec une photo d’un désert dans l’autre dans le seul but d’obtenir un chèque, un marché juteux, escroquer quelques bobos.

                        • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 17:42

                          Vous filez des arguments pourquoi faire ? pour que vous vous en torchiez le cul ?

                          et ça va, il n’y a pas marqué con ^^


                        • Marco07 2 janvier 2012 18:01

                          Pour argumenter... Aller un peu plus loin dans votre raisonnement que les mantras verts récités aveuglément. Vous écrivez un article d’opinion (qui n’est pas un article purement informatif, j’aurais même plutôt tendance à penser le contraire), c’est pour l’exposer... Après se cacher derrière des insultes/mots ridicules à la moindre contradiction reste très enfantin de vôtre part. (« j’ai raison nanananèreu »).


                          C’est pas parce que vous répétez sans cesse les mêmes erreurs que ça en fera des vérités, vos convictions ne collent pas forcément à la réalité des faits.

                        • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 18:15

                          Alors, vous savez le soucis avec les gens qui n’ont pas d’odorat, c’est que tu peux leur mettre le nez dans la merde (ou dans l’effet ^^) ils n’en perçoivent pas les effets ...

                          Des sortes de mouche si vous voulez, c’est d’ailleurs super résistante une mouche, je me demande pk c genre de bonhomme n’investit pas pour s’établir à Fukhushima avec leur semblable ? Par lâcheté croyez vous ? ^^


                        • Bernie Bernie 2 janvier 2012 20:51

                          Tiens, joe le toxic, son fidèle sancho panza et grosse bulle plus bas sont de sortie. Sur le pont des que ça parle nuke, leur compteur geiger s’affole.

                          Une bonne résolution de nouvelle année ? Ils ont arrêté leur ironie macabre du zéro mort.

                          Pour le reste, pitoyables,comme à l’accoutumée.

                          @ l’auteur : Excellent article, merci.


                        • Bernie Bernie 2 janvier 2012 21:02

                          Rectificatif : J’avais pas été assez bas. Eux si.


                        • Lea Andersteen Lea Andersteen 3 janvier 2012 07:05

                          Effectivement, on préfère faire culpabiliser les gens sur la quantité des déchets, mais surtout pas interdire le double ou triple emballage des denhrées. Normal, soit dit en passant, cela serait efficace mais créerait du chômage... Quand l’écologie se fait complice de l’économie de marché.


                        • Nina888 2 janvier 2012 13:16

                          Le but du jeu des puissance est de nous forcer au cannibalisme forcé ...
                          apres avoir manger tous les annimeau de la planette ....
                          Que la consomation de viande deviènent obligatoire et rendre impossible le végétarisme ...
                          Ce serait franchement mal sain , non ?
                          On peut etre que dégoutés par ce constat ... on peut certe manger végétarien sans trop de problème mais pour le carnivorisme c’est autre chose : les risque de maladie sont augmentée sans compter le manque évident de vitamines ...
                          N’oublions pas le principe de la réïncarnation , qui semble etre prouvé par constat, qui fait que manger de la viande est aussi malsain que de manger de l’humain, sans compter que manger du veau et de l’agneau revien à manger des enfants ...
                          Ils veulent nous empécher de devenir végétarien , voilà tous (sans compter qu’ils on fait le phénomène végétalien pour discréditer le végétarisme ...)


                          • Roger NYMO Roger NYMO 2 janvier 2012 13:26

                            Bonne année 2012 à tous,

                            Je suis un écologiste primaire et un extrémiste de la démocratie directe, j’ai choisi mon camp c’est celui de la vie ! : http://www.sanurezo.org/spip.php?article47

                            Les « néocons » sont légions, ils sont abondamment financés par les transnationales pour lesquelles toutes divisions potentielles sont des profits à venir : http://youtu.be/0oHO8zAo-wU

                            Semer la mort en dispersant des substances qui restent létales sur une durée dépassant celle de toutes les civilisations humaines connues est une abomination ! MONSANTO est un petit démon aberrant au service de Mammon, le nucléaire est l’abominable bête dévorante.

                            La véritable priorité c’est de s’occuper des personnes qui souffrent du criminel lobby nucléaire planétaire :

                            N’oubliez pas les centaines de milliers d’enfants vivants sur des territoires contaminés qui ont plus que besoin de notre soutien matériel.

                            Pour pérenniser l’indispensable action sur le terrain de l’Institut BELRAD créé par le physicien Vassili Nesterenko, vous pouvez envoyer vos dons à :

                            Enfants de Tchernobyl Belarus, 65 Quai Mayaud, 49400 Saumur.


                            Les médiocres et les menteurs décident que la servilité est le meilleur critère de sélection du bétail humain : http://sanurezo.org/spip.php ?article22

                            Le nucléaire est antinomique avec la vie : L’effet PETKAU

                            Ouvrez les yeux ...

                            • lulupipistrelle 3 janvier 2012 00:18

                              Merci d’être aussi clair.


                            • denisrun 2 janvier 2012 14:12

                              J’ai souvent du mal a croire que ça vaux la peine de se battre pour des idées, même si ce n’est qu’une métaphore de moi même.
                              En tous ça si cette cause réussi a surpasser les lobbies, je serais un peut rassuré sur la capacité globale de réaction de nos concitoyens...


                              • Bulgroz 2 janvier 2012 14:56

                                http://www.lefigaro.fr/international/2011/04/16/01003-20110416ARTFIG00004-bienvenue-a-tchernobyl.php

                                La nature a horreur du vide !

                                A peine 200 mètres après le premier check-point de la zone d’exclusion..Autour, les herbes hautes de la prairie ondulent sous une brise vagabonde. Soleil fringant mais froid d’acier. Une harde d’équidés sauvages broutent paisiblement ; mythiques chevaux de Prjevalski. Le troupeau compte une dizaine d’animaux, juments et poulains légèrement en retrait de l’étalon dominant, qui, tête haute et naseaux ouverts à l’effluve étrangère, défie quiconque de s’approcher. Malgré la mue de printemps qui tigre la robe isabelle, force est de constater l’insolente santé des bêtes, une population d’autant plus fragilisée que l’espèce est classée en voie d’extinction. Aujourd’hui, une cinquantaine de spécimens profite de ce havre de paix.

                                Bienvenue dans le laboratoire le plus étonnant de la planète où énigmes et paradoxes se succèdent, où enjeux politiques et querelles scientifiques nourrissent un débat cacophonique. Chiffres, études et publications s’enchaînent, les uns invalidant souvent les autres au gré de l’opinion des protagonistes pro ou antinucléaires.

                                Autour, la nature a repris ses droits. Partout, une faune et une flore aussi inattendues qu’insolentes de prospérité. Elans, lynx, ours, chevreuils, cerfs, loups se sont réapproprié l’espace. Ambiance... Un couple de rouges-queues noirs trille à la cime d’un arbre alors qu’une pie jacasse sur les basses charpentes. Une martre poursuit un rongeur dans les ramures d’un bouleau. Décelant la présence du prédateur, une portée de mulots disparaît dans un trou. Un tronc balafré de frayures témoigne de la présence de grands cervidés. Les lapins bondissent comme des jouets mécaniques dès qu’un intrus les surprend au gîte. Même si le désastre a métamorphosé son milieu naturel, le monde sauvage semble se moquer de l’impact des rayonnements ionisants, grignotant à toute allure le moindre espace laissé par l’homme, sans qu’aucune menace ni altération visible semble le freiner dans sa progression.

                                Pourtant, de profondes modifications sont survenues dans leur habitat. Les forêts sont devenues des réservoirs de radioactivité dont 90 % se trouve dans la litière. Mousses, champignons et lichens, vivant dans les couches superficielles du sol où ils puisent leurs nutriments, présentent de fortes concentrations de radionucléides. Certains champignons peuvent atteindre le million de becquerels (100.000 Bq par kilo = 1000 fois la limite autorisée). Les arbres, quant à eux, se sont mal adaptés aux radiations. Les conifères, beaucoup plus sensibles que les feuillus, sont morts ou ont muté, remplacés par les bouleaux. L’espèce pionnière, résistante à tout, a supplanté pins, vergers, hêtraies. Cela pourrait s’expliquer par les différences de taille des génomes : plus petits chez les bouleaux, ils sont moins vulnérables aux rayonnements.

                                Les espèces végétales les plus résistantes ont recolonisé les espaces appauvris et stériles, redessinant la forêt originelle et usurpant l’identité de ses occupants.

                                A la caserne des pompiers de Tchernobyl, quelques animaux sauvages sont exhibés dans des cages comme dans un zoo miniature. Apeuré, un goupil brun-roux à la queue en panache creuse son fossé le long du grillage. Plus loin, un énorme sanglier, les jarres roides de boue, glisse son imposant groin dans un orifice de l’enclos, histoire d’apprécier la valeur de ses hôtes. Sacha, un géant de 2 mètres au crâne rasé raconte sa plus belle capture. Il y a un an, il a ramené un louveteau que ses chiens avaient acculé au fond de la lovière. A peine sevré, l’animal s’en est retourné à la vie sauvage. Depuis, Viy (son surnom) vient fréquemment rôder autour des baraquements, alléché par l’odeur des poubelles et de la volaille.

                                Les meutes de loups prospèrent dans la zone interdite. De plus en plus d’attaques de personnes leur sont attribuées. Pour juguler les populations, une soixantaine de chasses sont organisées chaque année. Un « sport » réservé aux chasseurs fortunés amateurs de sensations fortes. (Cédric Faimali) 

                                Le loup : un beau spécimen à la toison d’or regarde fixement de ses yeux fendus, truffe à l’évent, oreilles aux écoutes. Tenter une approche, et la bête se pétrifie. Le jeune mâle hume l’air avec le sérieux de ceux qui savent ce qu’il en coûte d’être imprudent en terrain découvert. Plus tard, on l’entend japper sur un ton excité avant de disparaître à la vitesse de la lumière. Les vieux revenus vivre dans les villages désaffectés racontent que, la nuit, les meutes unissent leurs hurlements, poussant graduellement leur cri jusqu’à l’aigu.

                                http://www.lefigaro.fr/international/2011/04/16/01003-20110416ARTFIG00004-bienvenue-a-tchernobyl.php


                                • Marco07 2 janvier 2012 15:11

                                  Article très intéressant !


                                • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 16:15

                                  Lol - C’est exactement à ce genre d’ineptie superficielle que l’article répond ...

                                  Comme quoi, il n’y a pas pire sourd que ... etc


                                • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 16:23

                                  Parfait exemple du genre de connerie que l’article çi dessus a complètement écarté ^^


                                • Marco07 2 janvier 2012 16:54

                                  Une fois de plus, la nature est taquine... Phénomène assez mal vécu par les partisans EELV.


                                • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 17:11

                                  à ça t’as l’air de vachement la connaitre la nature ...


                                • Marco07 2 janvier 2012 17:16

                                  Je ne la mystifie pas. Ce qui permet, contrairement aux partisans d’EELV, de pouvoir constater sa capacité d’adaptation sourire aux lèvres, alors que selon l’international verdoyante, on devrait retrouver un désert jonché de scorpions autour de « la maudite » centrale Russe.


                                • Pyrathome Pyrathome 2 janvier 2012 17:26

                                  L’équipe de neuneus pronucs, marco sancho7, joe la mitraille, zorglub le négatio....
                                  et après vous allez nous dire que vous n’êtes pas payés pour venir faire de la propagande sur les médias du net ?
                                  Marrant, on vous retrouve partout sur les forums antinuke.....et pas seulement sur AV....
                                   


                                • Pyrathome Pyrathome 2 janvier 2012 18:32

                                  Ou une tente équipée sur la plage de Fukushima pour y faire des châteaux de sable....


                                • vagzal 2 janvier 2012 16:44

                                  Je me doute bien que si les journaux télévisés ne parlent plus de tout ces problèmes ils n’en sont pas moins pour autant toujours présent, il ne faut jamais affolé la populasse car c’est important qu’elle souscrive à des crédits pour tout il ne faut donc pas leurs faire peur, l’argent et une très mauvaises choses mais comment changer les mentalités beaucoup de gens y compris moi même considère que leurs vie passera plus vite qu’une possibilité de changement. Finalement si ne nucléaire supprime la vie humaine sur terre et qu’ils ne survivent que des rats et des cafards c’est peut être mieux ainsi, petite pensé personelle si Dieu à fait l’homme à son image il ne devait pas être très écolo...


                                  • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 17:10

                                    sympa pour les autres espèces vivantes et à conditions que rats et cafards apprécient le plutonium ...



                                  • Deli 2 janvier 2012 16:50

                                    Le démantèlement c’est une vague fumisterie...


                                    • Pyrathome Pyrathome 2 janvier 2012 17:18

                                      Et voilà, vous avez attiré toute la faune de satrapes habituels du lobby pronuc....
                                      et négationnistes par dessus le marché.....
                                       Tchernobyl = au moins 1 million de mort après 20 ans...et ça continu !!
                                      Fukushima= ce sera au moins 20 millions de morts dans les 20 ans qui viennent....
                                      et le prochain désastre nucléaire sera statistiquement pour nous, aucune raison que la France y réchappe.....alors oui, la lutte contre cette saloperie est une priorité parmi tant d’autres... !!


                                      • Marco07 2 janvier 2012 17:37

                                        Bonne année Pyrathome !

                                        Je souhaite que vos prévisions morbides ne se réalisent pas. (je sais que si c’était le cas, vous sortiriez le champagne, mais je ne souhaite la mort de personne, contrairement à vous)

                                      • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 17:45

                                        Oh l’autre qui fait semblant de se soucier de son prochain, juste après avoir fait état de la priorité de son portefeuille ^^


                                      • Marco07 2 janvier 2012 18:21

                                        Contrairement à vous, je me souci de mon prochain.

                                        Les différentes taxes et décisions politiques fait qu’on accentue de plus en plus la précarité énergétique, à tel point qu’à ce rythme, dans quelques années, une grande partie de la population ne pourra même plus envisager de mettre en route le chauffage plus de quelques heures par jour, prendre une douche chaude en hivers deviendra du luxe, trouver un emploi proche de son domicile deviendra un impératif, partir en vacances à quelques centaines de kilomètres ne sera plus à la porté des smicards... (ça ne l’est déjà plus, mais les bobos écolo qui se déplacent de meeting en meeting en avion ou en véhicule hybride financé en partie par les impôts ne vivent pas dans cette réalité). Cette année, l’énergie augmente encore, le gaz, les transports en commun -sncf-... Et côté situation, on risque encore de se prendre des augmentations à cause des conflits vers les pays pétroliers.

                                      • Pyrathome Pyrathome 2 janvier 2012 18:29

                                        la précarité énergétique  ???

                                        Ah oui ? et que fais-tu de ça ? E.CAT ?( entre autres...) Pour tout le monde, c’est ma tournée ah ah ah !!


                                      • Michel Tarrier Michel Tarrier 2 janvier 2012 18:36

                                        Contrairement à vous, je me souci de mon prochain.

                                        Les différentes taxes et décisions politiques fait qu’on accentue de plus en plus la précarité énergétique, à tel point qu’à ce rythme, dans quelques années, une grande partie de la population ne pourra même plus envisager de mettre en route le chauffage plus de quelques heures par jour, prendre une douche chaude en hivers deviendra du luxe, trouver un emploi proche de son domicile deviendra un impératif, partir en vacances à quelques centaines de kilomètres ne sera plus à la porté des smicards... (ça ne l’est déjà plus, mais les bobos écolo qui se déplacent de meeting en meeting en avion ou en véhicule hybride financé en partie par les impôts ne vivent pas dans cette réalité). Cette année, l’énergie augmente encore, le gaz, les transports en commun -sncf-... Et côté situation, on risque encore de se prendre des augmentations à cause des conflits vers les pays pétroliers.

                                        Que c’est mignon - Vraiment être touchant à ce point c pas dieu possible ^^

                                        Je vais donc rassurer ta touchante solicitude en te disant ne tkt pas pour le chauffage, il nous reste la couette et la chaleur humaine : un grand lit où tu pourras accueillir toutes les personnes que tu estimerais dans le besoin ... D’ailleurs ces millions de gens ne se chauffent plus ou presque il est grand temps que sa seigneurie en prenne conscience ^^


                                      • Marco07 2 janvier 2012 18:41

                                        Pyrathome, j’ai lu cet article.

                                        Étrangement, les tests et essais repoussés.... comme d’habitude, une promesse d’utilisation, des bruits de couloirs, recherche d’investisseurs pour commercialiser et plouf, plus rien, les pseudo inventeurs pipologistes se barrent avec le magot ;
                                        Je ne veux pas vous décevoir, mais évitez de croire ce qui n’est pas commercialisé et testé...


                                        Comme l’énergie perpétuelle et autres crétineries qui hantent Av avec vidéo à l’appui et reportage avec musique de porno des année 70 en fond sonore, le tout brodé de pseudo assassinats (bizarrement aucun nom de personne assassiné, mais probablement un coup des lobbys en tout genre)..


                                      • Marco07 2 janvier 2012 19:50

                                        Aucune publication de la part de ces pseudos inventeurs, aucun prototype en vente...

                                        Quelques MW installés dans un container non relié (yala, si c’était vrai, je me demande en combien de temps le container aurait fondu)....
                                        Enfin bref, le jour ou un truc de ce genre sera fonctionnel et en vente, nul doute qu’il n’y aura pas besoin de publicité.

                                        En attendant, -pour moi- ça reste du même ordre que le moteur minato ou escroqueries du genre...

                                      • Marco07 2 janvier 2012 19:52

                                        @Mr Tarrier, vous êtes aigri !

                                        Votre Prius est en panne ? La grève d’air France vous a fait louper une conférence hyper importante sur les effets de l’aviation sur le changement climatique ?

                                      • Pyrathome Pyrathome 2 janvier 2012 21:49

                                        Pour l’instant, les vrais charlatans sont les lobbyes nucléaire criminels et leurs machines de mort.....et ceux qui viennent ici défendre le crime et le poison....


                                      • Marco07 2 janvier 2012 21:52

                                        Pyrathome, admettez que tout ceci sent le hoax à plein nez, votre pseudo fusion froide (ou autre) ne fonctionne qu’aux dire de ses « vendeurs ». Les centrales nucléaires, elles, produisent de l’électricité.


                                      • joletaxi 2 janvier 2012 17:59

                                        Marco

                                        Un petit effort que diable, ils attendent ça depuis des mois, rien qu’un petit mort à Fuku en 2012, les millions on verra après.

                                        Essayez d« imaginer un article des éditions de l’enclume sur le premier martyr de Fuku.un régal.

                                        Et ces coriums en balade ?
                                        Pas de nouvelles ?
                                        je m’étais laissé dire qu’ils étaient en gare de Valparaiso ?
                                        Et le réacteur 4, qui comme la tour de Pise refuse de tomber ?
                                        Et tous ces pauvres japonais que le gouvernement va forcer à retourner dans la »zone", baionette dans les reins,déjà qu’ils n’ont plus d’ongles pour gratter les pustules nucléaires qui leur fleurissent le corps ?

                                        On nous cache tout, on ne nous dit rien, heureusement qu’il y a Avox et ses gardiens de l’eenclume


                                        • Marco07 2 janvier 2012 18:09

                                          L’année commence relativement mal pour les écolos.

                                          Entre ces morts qui tardent à arriver (Pyrathome est de plus en plus impatient) et les faillites généralisées dans les entreprises « vertes », l’heure n’est pas à la fête pour le bobo.

                                        • Marc Viot Marc Viot 2 janvier 2012 18:10

                                          Un autre trollage idiot ... - Pk s’emmerder à perdre son énergie à donner d’autre réponse ?



                                        • Pyrathome Pyrathome 2 janvier 2012 18:12

                                          rien qu’un petit mort à Fuku en 2012

                                          Malheureusement, joe l’arracheur de dent en pleine besogne...tu vas nous dire où sont passé les liquidateurs manquants ? plusieurs centaines à ce jour......TEPCO et les autorités Japonaises s’enfoncent un peu plus chaque jour dans le mensonge et le crime..comme toi, joe la ferraille....

                                          http://fukushima.over-blog.fr/article-les-disparus-de-fukushima-93065109.html

                                          Tu peux toujours taper sur ton enclume, mais la réalité est tenace...
                                          .


                                        • joletaxi 2 janvier 2012 18:20

                                          Mince, on cherchait déjà les coriums, les couvercles des réacteurs,la clé de la cantine, voilà que des centaines de « liquidateurs » ont disparu.

                                          Mon avis, ils sont sur la même île, bien gardée par la CIA, où sont parqués les passagers disparus des vols holographiques du 11/09.

                                          Avox ... on ne s’en lasse pas


                                          • Pyrathome Pyrathome 2 janvier 2012 18:24

                                            ils sont sur la même île

                                            Ça s’appelle << l’ile du bonheur>> en bon Japonais....
                                            Bouffon négationniste !!


                                          • Pyrathome Pyrathome 2 janvier 2012 19:03

                                            Le 21 juillet, NHK rapportait que 198 travailleurs avaient été perdus par l’entreprise. Enfin, selon Fukushima Diary, il manquerait officiellement 840 ouvriers au 15 décembre. Que signifient ces chiffres ? TEPCo semble perdre certains de ses employés au fur et à mesure que le temps s’écoule.....


                                          • rastapopulo rastapopulo 3 janvier 2012 06:20

                                            Franchement perdre des ouvriers est banal pour une entreprise. Dans le cas de Tepco, cela vient sans doute des mesures strictes des expositions de chacun. Donc ils font gaffe à ce que personne ne crève. 


                                          • Pyrathome Pyrathome 2 janvier 2012 18:22

                                            Entre ces morts qui tardent à arriver (Pyrathome est de plus en plus impatient)

                                            Manœuvre habituelle de sancho7, faire passer les antinukes pour des cyniques alors que ce sont eux qui viennent depuis des mois déverser leur négationnisme crasse...
                                            Est-il besoin d’être physicien nucléaire pour savoir que les doses de sieverts encaissées par les milliers de liquidateurs conduisent directement à une mort à court et moyen terme ?
                                            Tous ceux qui ont séjourné un tant soit peu à « l’ile du bonheur » vont mourir inéluctablement....


                                            • rastapopulo rastapopulo 3 janvier 2012 06:29

                                              Mais pourquoi prendre de haut les physiciens qui connaissent l’exposition naturelle aux radiations ? Toute l’ère industrielle = 3% d’augmentation !

                                              L’énorme majorité vient de notre nourriture, de l’espace, du sol et... du médical.

                                              C’est comme de soutenir les pseudorenouvelables. D’où viennent les chiffres de leur empreinte carbonne à votre avis ? Oui oui, du charbon pour purifier le silicium des cellules et forger l’acier des pâles. Très renouvelable le charbon. Vous écarter le nucléaire alors que l’impacte réelle est beaucoup moindre. En plus 1m² de photoHIC = 30 000 Becquerels, mais là ça va, pas de problème ?

                                              Ne reste que l’argument d’un pourrissement localisé. Mais comme il n’est pas assez fort il faut absolument en rajouter. J’aurais honte à votre place. 


                                            • Marco07 2 janvier 2012 18:30

                                              Ayé, on reprend les insultes et autres crispations typiques de bobos écolo soucieux de son prochain mystifiant le modèle énergétique écolo-lignite Allemand...

                                              Et hop, un petit négationniste placé histoire de faire une tentative de référence à d’autres faits qui n’ont rien à voir.

                                              Assez déprimant de voir à quoi se résume le discours bobologique. Pendant ce temps là, les gens payent de plus en plus pour se chauffer, pour se déplacer, mais le bobo riche a la conscience tranquille tout en prônant une politique qui mènera à la misère tout une partie de la population.

                                              • Pyrathome Pyrathome 2 janvier 2012 18:35

                                                Un peu de nickel, un peu d’hydrogène pour donner à manger au E.CAT....
                                                Dans sa maison, dans sa voiture...etc...etc pour que les AREVA et consorts se clochardisent définitivement...


                                              • Marco07 2 janvier 2012 19:55

                                                On en reparlera... Quand est-ce que la commercialisation est prévue ?!

                                                J’espère qu’ils ne passeront pas par les mêmes industriels que ceux qui devaient faire du moteur minato à grande échelle, on risque d’attendre longtemps...

                                              • Marco07 2 janvier 2012 19:57

                                                Mon petit doigt me dit qu’ils vont disparaître mystérieusement... Après avoir plumé quelques investisseurs.


                                                Le métier de charlatan est au moins aussi vieux que celui de prostitué.

                                              • Pyrathome Pyrathome 2 janvier 2012 21:52

                                                Le charlatan, c’est toi , tes potes de beuveries et ceux que tu viens défendre qui te stipendient pour ça....le charlatanisme porte un nom..AREVA


                                              • Pyrathome Pyrathome 2 janvier 2012 22:19

                                                Le métier de charlatan est au moins aussi vieux que celui de prostitué.

                                                Tu ne peux pas mieux dire pour parler du lobby pronuc et de leurs larbins....
                                                Des prostituées pour venir défendre les charlatans, voilà ce que vous êtes, messieurs les propagandistes de la mort.....


                                              • rastapopulo rastapopulo 3 janvier 2012 06:32

                                                Vous avez juste bénéficiez de l’électricité la moins chère du monde et qui a eu le moins d’empreinte écologique comparer aux crasses que contiennent les tonnages de charbon équivalent (ou légèrement amélioré genre pseudorenouvelable) : suie , mercure,...


                                              • Yohan Yohan 7 janvier 2012 00:08

                                                Faudrait peut être penser à faire quelques progrès avant de prétendre être en mesure de remplacer le nucléaire, comme l’ont fait les allemands. Manque un gros pic de froid pour voir s’ils sont capables de rester cohérents jusqu’à la fin de l’hiver.


                                              • joletaxi 2 janvier 2012 18:32

                                                Pour une fois, Pyratome a dit quelque chose de sensé,pour l’intelligence ce ne sera pas encore en 2012.
                                                On va tous mourir inéluctablement


                                                • Pyrathome Pyrathome 2 janvier 2012 18:38

                                                  pour l’intelligence ce ne sera pas encore en 2012.

                                                  Ne parle de choses que tu ne peux con cevoir....joe le guignol


                                                • Ni naïf Ni Crédule dede 2 janvier 2012 18:51

                                                  Sauver des souris mor­tellement irradiées est possible grâce à un nouveau traitement mis au point par des chercheurs américains de l’Institut contre le cancer Dana Farber et de l’université de Harvard à Boston.Publié dans la revue Science Translational Medicine, « ce résultat ouvre une nouvelle piste de recherche pour tenter de soigner des personnes irradiées à de très fortes doses », confirme Marc Benderitter, chercheur à l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) à Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine).


                                                  • Pyrathome Pyrathome 2 janvier 2012 18:58

                                                    Manquer plus que lui, comme ça l’équipe d’irradiéS du cerveau est au complet.... smiley

                                                    T’as raison mon vieux, il faut sauver les souris de Fukushima..... pour les E.CAT ?


                                                  • rastapopulo rastapopulo 3 janvier 2012 06:34

                                                    Toi ou moi, c’est 8 000 becquerelles. Mais moi je ne prétend pas le contraire.



                                                    • Davidoute 2 janvier 2012 20:20

                                                      Même pas peur
                                                      On sait que le nucléaire c’est pas bon (il faut arrêter , c’est pas moi qu’il faut convaincre)
                                                      Mais ce n’est qu’un épiphénomène du système capitaliste qui est la cause principale de nos (antinucléaires compris) comportements mortifères vis à vis de la planète (Humanité comprise)
                                                      La priorité ce n’est pas un choix technico-scientifique qui trouvera toujours des contradicteurs avec des arguments scientifiques ou économiques qui sembleront crédibles que les grands Guignols marchands de peur antinucléaires

                                                      Bonne année 2012
                                                      ce ne sera que la 40ème (au moins) de totale inefficacité de pseudo écolos qui détournent l’attention des problèmes sociaux


                                                      • lulupipistrelle 3 janvier 2012 00:36

                                                        Je suis antinucléaire, mais on peut pas dire que j’adhère aux choix politiques d’EELV.

                                                        Mais en tout cas, vous avez raison : les problèmes sociaux, démerdez-vous avec.

                                                        Vous vous croyez malins en n’écoutant pas les revendications des autres oppositions, et en essayant de nous imposer la loi du nombre, rien n’est négociable, d’après vous...... l’électeur est libre de se rendre compte par lui-même, qu’il n’a aucun intérêt à choisir une tyrannie, plutôt qu’une autre...et la loi du nombre elle se retournera contre vous , on parie ? 


                                                      • herbe herbe 2 janvier 2012 21:52

                                                        Merci pour l’article, au passage meilleurs voeux à toutes et à tous.


                                                        Pour apporter de l’eau au moulin et de façon générale pour tous les « sous estimeurs » :


                                                        • Magnon 2 janvier 2012 22:02

                                                          Qu’est ce cette image d’un enfant rachitique et déformé ?
                                                          Quel syndrome ? quelle maladie ? Où ? Quand ? Comment ?
                                                          Si ce n’est une association à Tchernobyl !
                                                          Aucune justification à une image aussi radicalement violente !
                                                          Elle est associée de manière subliminale à l’accident de Tchernobyl !
                                                          C’est là que l’on regarde le fond de l’article et on s’aperçoit que l’analyse scientifique en est absente.
                                                          Même si on fait référence à quelques articles scientifiques lus en diagonale pour une exégèse orientée, la teneur de l’article, se résume à :
                                                          « Le nucléaire est un diable fourchu ».
                                                          Et le bébé présenté en photo joue le rôle d’une effrayante gargouille.
                                                          Un peu comme dans un autre article une raffinerie de pétrole en feu servait un article sur la centrale de Fukushima.
                                                          Sauf qu’utiliser de telle images prétextes est une abominable pornographie.


                                                          • Pyrathome Pyrathome 2 janvier 2012 22:16

                                                            L’abominable pornographie c’est TEPCO avec le gvt Japonais et leur mensonges criminels.

                                                            http://www.politis.fr/Le-desespoir-de-Fukushima-et-la,16430.html
                                                            .
                                                            et tous ces ploucs qui viennent défendre ici même leurs crimes.... smiley




                                                          • krolik krolik 2 janvier 2012 23:24

                                                            Je crois qu’il faut corriger quelques erreurs.
                                                            - le plutonium se trouve naturellement dans le sol sur environ 1 mètre d’épaisseur, qui est la limite d’action des rayons cosmiques qui arrivent sur terre et qui font transmuter l’uranium 238 naturel en 239Pu. ce qui conduit au fait qu’il y a environ 9 tonnes de plutonium répartis sur le territoire continental français, et que l’on peut compter environ 15 Bq de 239Pu dans le moindre pot de fleur sur sa fenêtre.

                                                            Mais le plutonium sous forme oxydée ne s’assimile pas, une fois ingéré il est directement évacué par les « voies naturelles ». A Kiev sur les 900km2 de la ville et de sa banlieue il a été répandu 54 grammes de 239Pu, de quoi tuer 54 millions de personnes.. sauf que personne n’est mort de Pu. Lorsque l’URSS s’est effondrée on a fait venir en France des Kievois qui habitaient là-bas , avant, pendant et après Tchernobyl. Ils onbt été passé à l’anthropogammamétrie totale et les opérateurs étaient déçus de ne pas trouver le moindre petit becquerel de 239Pu. Le 239Pu est dangereux lorsqu’il est inhalé, mais contrairement au plomb il n’a pas tendance à se mettre en aérosol.

                                                            Vous citez Vassily Nesterenko fondateur de Belrad, mais il faut rappeler que ce n’était pas un expert en radioprotection, il était spécialiste de la conception de centrales nucléaires mobiles pour faire démarrer les missiles intercontinentaux mobiles sur trains. Des trucs comme ceux là. Il est décédé d’une opération à l’estomac en août 2008, mais en Février 2008 il avait fait une déclaration intéressante : en estimant à 20 millions les décès en 22 ans sur la zone concernéé Russie-Bélarus-Ukraine.. Plus personnbe n’est mort de mort naturelle sur cette période. C’est un « scoop » que vous auriez pu reprendre, au lieu de citer son fils , Alexeï, pisse-menu qui a réduit les propos de son père à 985000 morts..

                                                            Il est certain qu’il y a eu des mutations génétiques sur Tchernobyl, et spécialement chez les oiseaux. Par exemple on trouve des hirondelles dont la longueur des queues bifides n’est pas égale, de la même façon que l’on en trouve dans des villes très polluées comme Moscou ou Paris.

                                                             

                                                            @+

                                                             

                                                             


                                                            • krolik krolik 2 janvier 2012 23:30

                                                              il y a un point important que je voudrais souligner, et qui a causé beaucoup d’émoi dans différentes instances, y compris à Bruxelles. Après Tchernobyl lorsque l’on a vu apparaître des photos comme celle-ci.

                                                              L’instant d’effroi passé, mais le coeur retourné. Il a été décidé d’enquêter finement sur ce qui se passait réellement. Car des trisomies 18 ou des hydrocéphalies n’avaient jamais été détectées, que ce soit à Hiroshima ou ailleurs lors d’accidents graves d’ouverture et dilution dans le milieu de sources industrielles qu’elles soient de cobalt, de césium...(voir par exemple la thèse CNAM de Corinne Guertzon -écolo distinguée-sur l’accident de Goïania au Brésil).

                                                              Des cas comme cela, historiquement il y en a de nombreux bocaux au Musée Dupuytren, rue de l’Ecole de Médecine à paris, mais on en trouve également dans les collections de l’hôtel Dieu à Lyon, à Montpellier.. Des cas passés au formol au XIXème siècle (bien avant le nucléaire civil ou militaire), et devenus rares maintenant.
                                                              Alors on a cherché et l’on s’est aperçu que :
                                                              A l’époque de l’URSS, il ne naissait aucun enfant avec malformation génétique, impossible de trouver la moindre trisomie 21 ou autre sur toute l’URSS.
                                                              Pour la simple et bonne raison que du fait du dogme de la priorité à la production il fallait que chacun puisse travailler.
                                                              Les naissances se passaient dans des maternités fermées sous le prétexte d’asepsie (manque d’antibiotiques entre autres choses), la parturiente était rasée,aseptisée, et aucune visite autorisée, pas même le mari ; fenêtres hermétiquement closes.
                                                              Le mari pour voir le bébé devait téléphoner à son épouse, elle lui donnait par téléphone le numéro de la chambre affiché à la fenêtre, et lorsque le mari venait il envoyait des gravillons contre la fenêtre pour attirer l’attention de sa femme (pas de téléphone portable à l’époque). A ce moment l’épouse nouvelle mère pouvait lui faire voir le bébé par la fenêtre (sans l’ouvrir bien sûr).
                                                              Alors comment surveiller ce qui se passait à l’intérieur des maternités !!!!
                                                              Mais à partir de la chute de l’URSS en 1991 les méthodes ont changé, les toubibs se sont mis à ranimer tous les nouveaux-nés.
                                                              Et là ils ont commencé à en avoir beaucoup, et plus que chez nous !
                                                              Pourquoi plus que chez nous ? Tout simplement parce qu’à l’Ouest au troisième mois il est pratiqué une première échographie, si cette échographie conduit à une doute grave, il est pratiqué une amniocentèse sur le génome du fœtus. Et là les parents sont mis en face de leurs responsabilités.
                                                              Personnellement j’ai eu à connaître deux cas proches qui se sont terminés par des IVG.
                                                              Et en plus pour faire bonne mesure les Ukrainiens ont rassemblé les cas en provenance de tout le pays, y compris de l’extrême Est du pays, les zones industrielles du Donbass, Donetsk, Marioupol, zone où le « nuage » n’est jamais passé.. Mais c’était histoire de faire plus dramatique.
                                                              En ex-URSS ils n’ont pas le matériel de suivi, échographie, amniocentèse, donc ils ont plus de cas « monstrueux » que chez nous.
                                                              Nous sommes mal équipés pour recevoir ces enfants, mais eux ne l’étaient pas du tout du fait de non antécédents historiques expliqués plus haut.
                                                              Alors ils ont tout mis sur le dos de Tchernobyl.

                                                              Les occidentaux se sont laissés attendrir dans un premier temps et puis des recherches ont été entreprises et l’on est arrivé aux conclusions que je viens de vous donner.
                                                              Alors qu’en plus il y ait des malformations dues à des intoxications aux métaux lourds c’est très possible…
                                                              Dans le même style on peut se pencher sur le cas de la Roumanie. Là, la politique de Ceausescu était de vouloir multiplier la population roumaine par quatre en 20 ans, il avait voulu faire passer une loi en 1977 qui se devait d’obliger les ménages à avoir cinq enfants !! Les accoucheurs avaient des primes pour toutes les naissances « vivantes ».
                                                              Et à la chute du « Danube de la pensée » il a été trouvé 100 000 enfants atteints de malformations croupissants dans des orphelinats-mouroirs. L’horreur la plus complète.
                                                              Et il n’a jamais été dit que le « nuage » ait atteint la Roumanie. Le « nuage » est passé au Nord et à l’Ouest mais pas au Sud sur la Roumanie. qu’en Roumanie aussi la pollution par métaux lourds soit importante c’est évident également.

                                                              En fait pour en revenir sur ce cas d’hydrocéphalie, il faut savoir que lorsque cela se produit en Occident, s’il n’est pas décidé d’IVG et bien l’on branche un cathéter entre le crâne et le péritoine ce qui permet au liquide céphalo-rachidien de ne pas comprimer le cerveau et de ne pas provoquer cette monstruosité de dilatation. Le développement peut se faire quasiment normalement, et au bout de quelques années on retire le cathéter
                                                              Mais en Ukraine ils n’avaient pas d’entraînement sur cette technique La médecine était délabrée comme le reste du pays.
                                                              Lorsque des « documentaires » sont passés sur ces sujets, des séries de photos horribles, des parents qui pleurent, mais aucun toubib, chirurgien, généticien n’est appelé pour donner son avis de spécialiste. Ce sont des reportages à penser avec ses tripes et ses yeux pour pleurer.
                                                              Si l’on veut interpréter des évènements passés dans les pays de l’Est à l’aune de nos réflexes occidentaux, on a tout faux. La normalité, le sens commun, n’ont pas les mêmes résonances ici et là-bas.
                                                              On a du mal à comprendre qu’entre le Nazisme et le Communisme il y a d’étranges parentées. D’autre part cela n’est pas ressorti de façon spectaculaire car aucune armée occidentale n’a envahi l’URSS pour aller fouiller les « détails ».

                                                              Et de publier des photos comme celles-ci sans commentaire, ça anesthésie le sens critique, en fait c’est la technique développée par Goebbels avec l’appui de Léni Rieffensthal.

                                                              @+


                                                              • krolik krolik 2 janvier 2012 23:33

                                                                La photo manquante ici.

                                                                @+


                                                              • Pyrathome Pyrathome 3 janvier 2012 00:34

                                                                Et pour compléter le tableau, voilà notre ami krolik et ses longues litanies....ou l’habituel chargé de com qui fait quelques « extras »... smiley
                                                                Et une autre plainte au cul pour areva, un exemple de démocratie pour cette entreprise« bananière »....


                                                              • rastapopulo rastapopulo 3 janvier 2012 06:45

                                                                Abuser d’une propagande ne fait même pas réfléchir. Et vous jugez moralement le nucléaire civil après... 


                                                              • Pyrathome Pyrathome 3 janvier 2012 00:37

                                                                Allez, un petit extrait croustillant pour voir comment ça fonctionne chez la maffia...

                                                                >> Lire : « Les mots durs du tribunal de Nanterre »

                                                                " Que des entreprises publiques, qui ont pignon sur rue et sont présentées comme les fleurons de l’industrie française, puissent se livrer à ce type de pratiques illégales est indigne", dénonce Adélaïde Colin, la directrice de Greenpeace France. "Commanditer des opérations d’espionnage illégales à l’encontre de Greenpeace, est-ce là la seule réponse que les majors de l’industrie nucléaire ont à apporter aux questions que nous soulevons ?" poursuit-elle.

                                                                Greenpeace souligne également le problème du « contrôle comptable d’entreprises publiques comme EDF ou Areva ». Si les faits sont avérés, "cela signifierait que le contribuable français aura, via Areva, financé l’espionnage illégal de Greenpeace et de deux autres ONG à hauteur de 40 à 60 000 euros chaque mois".....

                                                                et c’est nous qui payons tous ces enfoirés !! ..


                                                                • Magnon 3 janvier 2012 00:46

                                                                  A vous lire, il faut supposer qu’en Russie, Ukraine ou France, il n’y avait avant Tchernobyl, aucune maladie rare, aucune malformation congénitale, aucun cas d’alcoolisme fœtal, aucune hydrocéphalie et aucun bec de lièvre.
                                                                  Les images utilisées sans analyse pour servir ce discours politicard sont d’une rare violence et je maintiens le mot de pornographie !


                                                                  • lulupipistrelle 3 janvier 2012 00:59

                                                                    Pour la Russie et l’Ukraine, je n’ai pas approfondi...mais pour ce qui me concerne directement, là en revanche...
                                                                    Après Tchernobyl, il y a eu une épidémie de maladies thyroïdiennes, et en particulier des maladies auto-immunes, totalement inconnues dans les familles jusque là , alors qu’elles ont un fondement génétique... la consommation du lévotyrox a explosé, et dans les année 2000, il est devenu impossible de se procurer son chiffre de vente auprès le l’Agence concernée... pourquoi ?


                                                                  • krolik krolik 3 janvier 2012 01:38

                                                                    Il y a effectivement eu une épidémie de cancers de la thyroïde, épidémie qui a touché des enfants de moins de 17 ans et à 80% de moins de 5 ans. Et il y a eu 8 morts, le cancer de la thyroïde est heureusement traitable et les taux de mortalité n’ont rien à voir avec un cancer primaire du poumon.

                                                                    D’une façon générale les Soviets avaient arrêté de mettre de l’iode dans le sel de cuisine depuis 1973, et 40% de la population souffrait antérieurement de désordres thyroïdiens !!

                                                                    Le sel de cuisine utilisé était du sel gemme qui ne comporte pas d’iode, car ils n’avaient pas de marais salant, le seul endroit possible pour un marais salant était l’isthme de Kerch près de la crimée, mais là ils avaient installé une usine d’extraction de brome pour des fins militaires, ce qui avait créé une énorme pollution.. enfin c’était les conneries de l’URSS..

                                                                    Phénomène bien connu par les « crétins du Valais » ou « crétins des Alpes ». Ce sont les Kiwanis qui ont réglé ce problème ensuite. Mais localement près du réacteur éventré les habitants ont pris non seulement de l’iode 131, mais aussi des iodes 132-133-134-135 à durée de vie beaucoup plus courte que le 131 donc à radioactivité beaucoup plus grande.

                                                                    Il est à noter que ces iodes très radioactifs avaient disparu dans les quelques jours après l’accident et qu’il n’y en avait plus dans le « nuage » arrivant en France.. Donc les problèmes en Corse...Enfin la Justice a tranché sur ce problème par le non-lieu sur Pellerin.

                                                                    Les habitants de Fukushima eux n’ont pas de déficit en iode du fait qu’ils habitent près de la mer et mangent des poissons et crustacés ce qui a tendance à saturer les thyroïdes.

                                                                     

                                                                    @+


                                                                  • Marc Viot Marc Viot 3 janvier 2012 05:40

                                                                    Etonnant de constater la façon des rares anti-nucléaires présents en France de se regrouper pour présenter leurs arguments sur cet article. Se sont ils passé le mots sur un document susceptible de remettre en doute leur dogme quasi religieux ?

                                                                    Cela me rappelle ces anciens débâts sur l’amiante, le tabac ou la nocivité des ogm dans lesquels pendant des années des « dits » experts spécialistes en mythes et inventions venaient présenter des contes niant l’existence des victimes, falsifiant les observations du terrain, corrompant parfois des scientifiques pour pervertir la simple évidence de la réalité ...

                                                                    Pourtant il semble que sur la durée, les faits travestis par leurs mensonges éhontés ne peuvent être trop longtemps cachées, les conséquences des erreurs finissent pas s’accumuler et l’évidence par apparaitre à tous du simple fait de son fardeau accumulée.

                                                                    Alors certes, nous savons tous que si la vérité ne triomphe pas toujours, les salauds et les cons finissent par crever, mais j’apprécierai, que pour une fois, juste une fois, par respect de notre humanité on n’attende le jour de leur décès pour en parler ... et l’internet aidant donner la parole aux victimes qui ne manqueront pas de se manifester de part le monde ...


                                                                    • rastapopulo rastapopulo 3 janvier 2012 06:51

                                                                      Des milliers de scientifiques (dans tous les domaines : biologie, médical, physique,...) étudient les radiations. Ils ne rêvent que de publier un truc énorme. Mais vous, sans connaissance technique et aux mépris des années d’expérience dans le domaine, vous allez découvrir quelque chose ???? Faut redescendre les gars. Commencez d’abord par connaitre les niveau de radiation naturelle ou médicale. 


                                                                    • Marc Viot Marc Viot 3 janvier 2012 08:07

                                                                      Mon pauvre, sors un peu de tes bouquins à la cons et écoute un peu les gens, pas les théoriciens, les victimes ...


                                                                    • rastapopulo rastapopulo 3 janvier 2012 08:09

                                                                      Bravo pour l’argumentation. Tu as la science infuse et pas les autres.


                                                                    • Marc Viot Marc Viot 3 janvier 2012 08:12

                                                                      Non, j’ai pas la science infuse, je me contente d’ouvrir les oreilles et d’entendre contrairement l’autre et pas seulement des revues théorique aux contes à dormir debout ...



                                                                    • Marc Viot Marc Viot 3 janvier 2012 08:13

                                                                      Mais ça c’est sur que l’écoute des victimes, c’est pas ta spécialité ...


                                                                    • krolik krolik 3 janvier 2012 10:18

                                                                      @ L’auteur

                                                                      Mais vous, vous êtes allé en Ukraine après Tchernobyl ? Vous avez essayé de voir les dégats réels, et essayé de comprendre la société soviétique ?? Vous avez publié votre expérience pratique quelque part.

                                                                      Perso j’y ai passé des années, d’ailleurs j’étais le seul Occidental à participer au premier congrès de « Union Tchernobyl » en Novembre 1990 à Kiev, le regroupement des « liquidateurs ».

                                                                      Le thème du congrès ne portait pas du tout sur la santé des liquidateurs, mais sur leur demande insistante auprès des autorités d’avoir le droit d’importer de l’Occident de la vodka en exonération de taxe !!!
                                                                      C’était l’époque où l’on ne trouvait vraiment plus rien dans les magasins, rien dans les restaurants..rien.. et même la vodka était devenue rare face à la demande qui augmentait.
                                                                      De fait ils ont effectivement obtenu ce droit, l’année d’après au moins dans l’Ukraine indépendante, droit qui a perduré pendant au moins 5 ans avant d’être retiré.
                                                                      Lorque l’on demandait aux organisateurs s’ils tenaient un fichier des liquidateurs pour pouvoir faire un suivi.. Non ce n’est pas la peine.. !!!
                                                                      La détresse était partout dans les rues et les campagnes de l’URSS, et bien au-delà de Tchernobyl.

                                                                      Je vous mets ici le « pin’s » du congrès : Il représente un arbre de la zone de Tchernobyl. Cet arbre à la forme très particulière d’une fourche avait servi pendant la guerre aux Nazis comme potence !! Ca exécutait ferme en Ukraine !
                                                                      Mais lors de l’explosion de Tchernobyl, les gaz chauds s’écoulant du récteur dans les premières heures avait cuit l’arbre et l’arbre était mort !
                                                                      Et les liquidateurs de dire :
                                                                      - Les Nazis se sont servis de l’arbre, mais les Communistes l’ont tué.
                                                                      Enfin la grave atteinte écologique.

                                                                      Donc vos expériences équivalentes sur « le terrain » ? Vous qui voulez afficher le « monopole de l’écoute » .

                                                                      @+


                                                                    • Marco07 3 janvier 2012 10:31

                                                                      Il faudrait quand même penser à éditer chaque année un florilège des meilleures argumentation des lobbyistes anti-nucléaire.

                                                                      Quand on regarde le fil dans sont intégralité, il y a de quoi se décrocher la mâchoire.

                                                                      Tout une file de bien pensant à la mode, anti tout au complet, et malgré le nombre, les arguments sont complètement absent...
                                                                      Juste des insultes, des affirmations basées sur du vent (l’éolien serait j’en conclue l’énergie qui colle le mieux aux partisans écolo), encore des insultes, des déformations de pseudo, certains commentaires à lire avec une musique triste et un mouchoir en main, d’autres nous sortent des découvertes de fond de tiroir qui vont révolutionner tout, mais qui bizarrement au bout de 6 mois disparaissent avec le magot des investisseurs... Même l’auteur n’est pas fichu de sortir un autre argumentaire que des insultes ou des affirmations non vérifiées ou non vérifiables... Messieurs, relisez-vous et prenez une bonne résolution pour 2012, à défaut d’argumenter (j’imagine que c’est hors de porté), abstenez-vous d’insulter les autres...

                                                                      • Magnon 3 janvier 2012 18:20

                                                                        IRSN publie que l’incidence supplémentaire des cancers de la thyroïde chez l’enfant à été de 4000 avec 15 décès.
                                                                        Un des intervenants a parlé de l’abandon par les soviétiques du sel iodé, cet abandon a eu une influence certaine, difficile à quantifier.
                                                                        Donc l’incidence de la catastrophe serait encore plus faible !


                                                                        • lacsapnitram 3 janvier 2012 19:45

                                                                          Il est toujours touchant de voir les efforts des émetteurs d’avis positifs sur la question du nucléaire. Ils apparaissent toujours comme les porte-parole de l’efficacité pragmatique, des éclaireurs de la pensée française empreinte d’un réalisme « bon père de famille », maîtrisant la langue de Voltaire avec l’esprit de Descartes.


                                                                           Et que ce soit pour appuyer la mafia militaro-nucléaire ou justifier la guerre contre l’islamisme à mobylette (Grand Sam contre Omar Mollah) , ils choisissent toujours l’ombre sécurisante du pouvoir (économique , professionnel, politique, militaire). Collaborer avec le pouvoir a toujours été la garantie d’avoir raison tant que le masque de la vérité officielle ne s’est pas effondrée .
                                                                           
                                                                           Car le masque finit toujours par tomber et ceux qui empruntent les confortables avenues de la collaboration finissent peu ou prou dans le goudron et les plumes, habillés pour la prochaine glaciation.

                                                                          Il faut tout de même rappeler ici comme ailleurs que le nucléaire est un projet de société imposé par une tripotée de technocrates unis pour le meilleur, mais pour le pire avec de parfaits démocrates que sont les militaires.

                                                                          Gageons que, comme on le voit actuellement pour les économistes télégéniques, quand la réalité rattrapera ces hauts-parleurs de la « voix de son maître » ils sauront remiser arguments et arguties au croc de boucher de leur abri anti-atomique.

                                                                          En résumé , ces défenseurs de la veuve nucléaire défendent cyniquement une forme d’absolutisme monarchique ou oligarchique (pour être plus actuel), sous couvert de bonhomie franchouillarde.



                                                                          • Magnon 3 janvier 2012 21:24

                                                                            Pas possible de discuter avec de tels utilisateurs du shaker, des associations irationnelles et de la propagandes néo-soviétique


                                                                            • krolik krolik 4 janvier 2012 00:03

                                                                              Magnon, ne vous désolez pas.

                                                                              L’auteur, Viot, ne sachant plus quoi dire est allé cherché son copain Pascal Martin, plutôt dans le style « bo-bo-littéraire » pour cloturer le débat qui n’a pas eu lieu d’ailleurs.

                                                                              Pascal martin s’est incrit sur AV simplement pour venir répondre à un fil qui était sorti de la page quotidienne d’AV..

                                                                              Mais nous écrivons pour les « taiseux »(ceux qui n’écrivent pas et qui viennent simplement lire, pas question de vouloir faire modifier la position des antinucs viscéraux.

                                                                              Les antinucs se décrédibilisent eux-mêmes vis à vis des « taiseux ».

                                                                              De ce point de vue les échanges sur ce fil ont été un « must ».

                                                                              @+


                                                                            • Bertrand Cassoret snow62fr 4 janvier 2012 09:47

                                                                              La photo d’illustration est scandaleuse : pas une seule enquête épidémiologiste ne conclue à une augmentation du nombre de naissance d’enfants anormaux après la catastrophe de Tchernobyl. Il y avait des enfants anormaux avant 1986, il y en a toujours après.

                                                                              Les chiffres sont scandaleux : d’après l’ONU et l’OMS qui ne sont pas inféodés au lobby nucléaire, Tchernobyl a tué environ 4000 personnes.

                                                                              Ce qui tuera le plus, c’est le manque d’énergie qui va provoquer guerres, famines, misère, récession, révoltes, dictatures...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès