• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > La sobriété ? oui, mais pour qui ?

La sobriété ? oui, mais pour qui ?

Macron vient de sortir un nouveau lapin de son chapeau... la sobriété pour résoudre le problème de la crise énergétique qui vient !

Mais à qui s'adresse l'injonction de sobriété ?

Ils ont commencé par annoncer « la fin de l’abondance  », pour enchaîner sur « la sobriété »…

On se souvient du mantra que l’on entendait dans les années 70 pour se moquer des anti-nucléaires, en leur opposant à l’époque « le retour à la bougie  ».

Aujourd’hui, comme un boomerang, la provocation s’est retournée contre ceux qui l’avaient lancée.

Ainsi l’on a pu lire dans la revue de «  la France insoumise » un article pour le moins prophétique puisqu’en décembre 2016, le rédacteur écrivait : « La France est désormais menacée de manquer d’électricité cet hiver. Et pas à cause des énergies renouvelables ! Non, si nous connaissons de nouveaux pics de froid, les coupures ne seront pas dues aux caprices des éoliennes ou aux faiblesses des panneaux solaires. Ce sera la faute du nucléaire ! Le retour à la bougie, ce n’est pas si on sort du nucléaire, ce sera si on continue le nucléaire  ! Car le nucléaire tourne au fiasco. Le 9 novembre, on a atteint le nombre record de 20 réacteurs nucléaires à l’arrêt en même temps sur les 58 que compte le pays. Rendez-vous compte : un réacteur sur trois ! À ce rythme, le nucléaire va finir par devenir une énergie aussi intermittente que l’éolie » lien

Or aujourd’hui, la situation est pire puisque c’est quasi les 2/3 de nos réacteurs qui sont en panne, suite à un grave problème de corrosion qui touche le circuit de refroidissement du réseau primaire, malgré le fait que la tuyauterie soit en acier inoxydable...ce qui n’a pas empêché le grand patron d’Engie, un certain Jean-Pierre Clamadieu, d’affirmer que tout va bien, et qu’il suffirait de baisser son chauffage d’un degré pour empêcher le pire, et de se montrer rassurant : « l’approvisionnement est sécurisé, les stockages en France sont remplis à plus de 95 %  ».

Il est entendu qu’Engie est né de la fusion de GDF (Gaz De France) devenant par la suite GDF-Suez, puis Engie, et qu’Engie et EDF sont deux entreprises différentes, ce qui n’empêche pas Engie d’être aussi un fournisseur d’électricité. lien

Mais tout de même ne jamais évoquer lors de l’interview du 21 septembre dernier, sur les ondes de France Inter, le gigantesque problème que connaîssent nos centrales nucléaires est pour le moins surprenant.lien

Mais revenons à la sobriété et aux solutions proposées par la macronie pour « passer l’hiver  ».

Bien sûr, les petits ruisseaux font les grandes rivières, mais ne s’en tenir qu’aux mesurettes proposées est finalement assez incongru.

Certes, éteindre la Tour Eiffel peut provoquer de substantielles économies, mais quid d’un jet privé qui, sur un trajet de 500 km est de 4,5 à 14 fois plus émetteur de CO² qu’un vol en avion de ligne, et 50 fois plus que le même trajet sur une ligne de train européenne ? lien

Pour plus de détails, on peut consulter cet article.

Bien sûr, on peut préférer la douche au bain, mais quid de ces 20 % d’eau potable qui s’échappent dans la nature suite au réseau de distribution vieillissant et fuyant de toute part ?

Sur les 5,1 milliards de mètres cubes d’eau distribués par an dans le pays, un gros milliard s’est perdu en 2017. lien

on ne peut que constater que c’est à la « France d’en bas », ces gens « qui ne sont rien », que sont demandés des efforts, ça n’a pas empêché que les J.O. de Pékin se soient déroulés sur de la neige artificielle (lien), que des compagnies d’aviation effectuent des milliers de vol à vide pour garder ses créneaux (lien), que le mondial de foot qui va se dérouler au Quatar sera climatisé,(lien) que des milliardaires s’offrent des voyages dans l’espace à coup de millions,(lien) (50 millions de dollars), que des milliers de camions continuent d’amener leurs fruits et légumes d’Espagne, provoquant une mévente des produits régionaux (lien), que 3500 porte-conteneurs font le tour du monde consommant chacun 28 000 litres de fuel pour parcourir 1000 Km…lien

Et que fait le gouvernement ?

Les groupes de travail qui ont été nommés ont lancé les premières idées.

Ces groupes, codirigés par différents ministres, et Olivia Grégoire pour le commerce, Olivier Dussopt pour le travail, ou Olivier Klein pour le logement sont ceux qui vont proposer des mesures...dont on commence à deviner les contours...mais l’hiver approche... lien

Ajoutons que les contradictions se font jour au sein même du gouvernement, car alors que Bruno Le Maire a évoqué au mois de juin, la possibilité de délestage, voire de rationnement cet hiver, (lien) la première ministre , tout en menaçant les entreprises qui ne joueraient pas le jeu de la sobriété, a écarté en même temps toute mesure coercitive. lien

Cette logique du « en même temps », chère à la macronie, le chef de l’état l’avait brandie dès le mois de juin, car après avoir affirmé à ce moment qu’il n’y avait aucun risque de coupure d’électricité l’hiver prochain, il a changé d’avis le mois suivant, en lançant son « plan de sobriété », après avoir peut-être découvert l’analyse de l’expert en énergie qu’est Nicolas Goldberg qui a affirmé : « dire qu’il n’y avait aucun risque cet hiver était irresponsable », (lien) et décidé du coup de changer son fusil d’épaule...avec la volonté de réduire de 10 % la consommation des français d’ici 2024. lien

2024 ?...mais quid de l’hiver 2022/2023 ?

Il est vrai qu’avec les pannes en cascade qui touchent le parc nucléaire français (32 réacteurs fermés sur les 56), et le retard considérable des énergies propres dans notre pays, (lien) si on le compare à d’autres pays européens, on ne voit pas très bien comment éviter le pire dans quelques mois, surtout si l’hiver est rude.

La puissance éolienne est à la peine avec juste 1 GW de plus qu’en 2020... alors que l’objectif était d’atteindre 24,1 GW de puissance installée d’ici à fin 2023.

Quant au solaire, la puissance installée ne s’élevait qu’à 13 GW, et devrait atteindre 20,1 GW à la fin de l’année prochaine. lien

Ne parlons pas du bio-méthane, celui qui est fabriqué uniquement en utilisant nos déchets, il est pratiquement au point mort...d’autant que certains exploitants de digesteur veulent utiliser la production agricole (maïs, soja, etc.) pour produire du méthane.

D’après Novethic, le bio méthane pourrait fournir de 7 à 10 % de la consommation française, soit la moitié du gaz importé de Russie...(certains, comme l’AFG (Association Française du Gaz) assurent même que l’on pourrait atteindre les 100 %) mais l’utilisation du maïs, du soja, etc, cultivés soulève de plus en plus d’opposition notamment de la part de Confédération Paysanne qui demande un moratoire sur le sujet. lien

Il faudrait en effet limiter la production de biogaz en n’utilisant que nos déchets, quels qu’ils soient, comme par exemple le petit lait des centaines de fromageries du pays.

Celle du Tamié, qui produit le célèbre fromage du même nom, économise plus de 6000 € par an grâce à l’utilisation de son petit lait. Lien

Quant au concept de voiture électrique pour tous, c’est le contraire même de la bonne idée, puisque cela s’appuie sur un parc nucléaire en bon état…et c’est l’occasion de découvrir l’argumentation éclairée de Jean Luc Porquet, l’un des dignes rédacteurs du « Canard Enchaîné », dont l’article est ici.

Comme dit mon vieil ami africain : «  le voyage par la pensée, c’est du fuel économisé ».

La photo illustrant l’article vient de dépositphotos

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

et voici venu le foutur

la voiture électrique, une arnaque ?

pile poil

une farce énergétique

emporté par le fioul

nucléaire, l’énergie du passé

Le complot nucléaire

L’électricité, c’est gratuit

Les énergies, c’est du propre

Après Totness, Feldheim

Totness enlève le haut.

Le caillou dans la chaussure

Un avenir radieux ou irradié

Sans transition, la chute !

L’énergie en partage

Il y a ceux qui nous pompent l’air…

Comment tourner la page du nucléaire, du pétrole et du charbon

Au pays du soleil, le vent !

De l’eau dans le gasoil

Roulez, roulez, petits plastiques

Faire le plein avec du vide

MHD, l’énergie cachée du futur

Quand les ordures se changent en or

Vive l’énergie positive

Sortir en douceur du nucléaire

Du pétrole sous les sabots

Energies propres en Suède

De la fuite dans les idées

L’imagination au pouvoir

Tel un avion sans kérosène

Rouler malin

D’autres énergies pour sortir de la crise

Au chaud sur la terre de glace

Simple comme l’eau chaude

Témoignage sur le photovoltaïque en France

Le plein de cochon à la pompe

Le nucléaire dépassé par des cochons

Déchets, de l’or dans nos poubelles

En France on a pas de pétrole, et pas d’idées non plus


Moyenne des avis sur cet article :  3.68/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

181 réactions à cet article    


  • leypanou 22 septembre 10:51

    Et si l’idée même que le CO2 est le mal est une supposition qui ne tient pas la route (la prochaine fois, je dirais autre chose) ? Lisez ceci et réfléchissez-y.

    De toute façon, la décarbonation totale d’ici 2050 défendue par beaucoup de pays aura des conséquences dont beaucoup ne mesurent pas la gravité.


    • Clocel Clocel 22 septembre 11:32

      @leypanou

      Bha... Quand on s’est enquillé le COVID, le CO2 ça doit passer crème...


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 septembre 12:12

      @leypanou
       
       je note en traduisant votre lien que Google traduit
      « Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) » par
      « Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)
       »
       
       smiley 
       !!!


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 septembre 12:16

      @Francis, agnotologue
       
      « La suggestion de Kininmonth est que l’approche du Groupe (!) intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) de l’ONU, basée sur un concept de forçage des radiations au sommet de l’atmosphère, est logiquement malsaine et ignore des détails importants sur ce qui se passe à la surface de la Terre. En particulier, il note qu’il existe d’énormes flux d’énergie - bien plus importants que l’effet des gaz à effet de serre - des océans tropicaux chauds vers l’atmosphère, d’où ils sont transportés vers les pôles par les vents, réchauffant les latitudes nord.

      Alors que les océans tropicaux se sont réchauffés, la quantité de chaleur supplémentaire qui s’y trouve ne peut pas être causée par le dioxyde de carbone ; cela ne peut être que le résultat de changements dans les courants océaniques. Ainsi, le réchauffement climatique récent doit être principalement une fluctuation naturelle, et non anthropique.

      Une fois que cela est compris, beaucoup d’autres choses deviennent claires. Par exemple, le réchauffement rapide aux pôles et à travers les latitudes nord est expliqué par le GIEC comme étant le résultat d’un processus d’« amplification polaire » quelque peu mystérieux. Cette théorie est difficile à aligner sur le constat que le réchauffement est le plus rapide en hiver. Le réchauffement observé correspond bien mieux à l’idée d’un flux de chaleur supplémentaire provenant des océans tropicaux, mélangé à travers l’atmosphère par convection et transporté par les vents variant selon les saisons pour réchauffer davantage la région arctique. »
      https://www.conservativewoman.co.uk/does-this-explode-the-great-global-warming-myth/ 


    • OJBA 22 septembre 20:45

      @leypanou Désolé, je ne comprends pas l’italien



    • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 septembre 12:01

      Les écologistes « anti tout » devraient la jouer profil bas sur ce coup, mais plus c’est gros plus ça passe


      • olivier cabanel olivier cabanel 22 septembre 12:38

        @Olivier Perriet
        plus c’est gros, plus ça passe...
        une autocritique ?
         smiley


      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 septembre 13:06

        @Olivier Perriet
         
        Il n’y a pas d’ écologistes « anti tout »

        Il n’y a que des pollueurs divers et variés qui amalgament au nom du complotisme, tous les lanceurs d’alerte, et qui sont souvent à l’origine de critiques délirantes les unes que les autres.
         
        Pollueurs de tous bords, même combat.


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 septembre 13:23

        @Francis, agnotologue

        vivre c’est polluer, alors montrez l’exemple :

        suicidez vous !


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 septembre 13:24

        @olivier cabanel

        Heureusement, les écolos n’amusent plus grand monde, à part eux mêmes.


      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 septembre 13:39

        @Olivier Perriet
         
        Vous confirmez ici que vous êtes champion es amalgames.
         
        L’amalgame c’est l’art des fascistes, disait idiotement Sarkozy, un expert lui aussi.


      • OJBA 22 septembre 20:48

        @Olivier Perriet Une solution : IVG pour tous ? Pas contre mais d’aucuns auront du mâle !


      • sirocco sirocco 22 septembre 13:49

        Des chefs d’établissements de Nouvelle Aquitaine préviennent que pour économiser l’énergie, la température dans les couloirs des collèges sera abaissée cet hiver à 17°.

        Les parents doivent impérativement interdire à leurs chères têtes blondes de retirer leur pull ou de retrousser leurs manches à l’école, même si c’est le ministre wokiste de l’E.N. en personne qui leur demande.

        Ça tombe bien, cette interdiction parentale va leur permettre, outre de conserver leur chaleur corporelle, de sauver leur vie ! En effet :

        https://nouveau-monde.ca/ils-veulent-endoctriner-nos-enfants-a-lecole-pour-les-vacciner-contre-le-covid/


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 septembre 14:58

          @sirocco
           
          Le nouveau catéchisme : enseignement de la vaccination à l’école
           
          Pour ceux que cela ne laisse pas indifférent.


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 septembre 15:28

          @sirocco

           
           Merci pour le lien.
           
          « Ce guide qui se prétend factuel ment directement et aussi par omission sur de très nombreux points. Dans « Notions essentielles », il qualifie les injections anti-covid de « vaccins à ARN » ce qui est mensonger.

          Il prétend aider les enfants à argumenter leurs opinions sur des bases factuelles, mais s’attaque mensongèrement aux vaccino prudents en les qualifiant d’antivaccins et prétendant que ‘les mouvements antivaccins nés de la controverse entourant le vaccin ROR se sont donc emparés de la question du vaccin contre la COVID-19’ alors que la contestation actuelle est née de la mise sur le marché précipitée (et du caractère expérimental de ces injections) pas même évoquée par ce guide, et contestation renforcée par leur inefficacité et leurs complications constatées en population réelle.

          Il ne rappelle même pas la bénignité extrême de la maladie chez l’enfant (trois fois moins mortel que la grippe ordinaire contre laquelle on ne les vaccine pas) et donc l’absence de bénéfice personnel des injections chez eux. Il ne rappelle pas que les enfants ne sont pas des facteurs de contamination et donc que les injections des enfants ne peuvent pas protéger les autres d’autant plus que les pseudo vaccins n’empêchent pas les transmissions.

          Ce nouveau « petit livre rouge » n’est qu’un missel des représentants de l’industrie des vaccins, un outil de propagande mensongère, qui désinforme les enseignants pour qu’ils endoctrinent nos enfants en leur récitant le crédo des fabricants de pseudo vaccins.

          Dénonçons publiquement ce tissu de mensonges qui désinforme les enseignants sur la vaccination et n’a pas la place dans nos écoles. Seuls les régimes totalitaires refusent les débats publics et endoctrinent les enfants à l’école. »


        • olivier cabanel olivier cabanel 22 septembre 18:16

          @sirocco
          merci de cette info capitale


        • https://www.parismatch.com/actu/sante/la-sante-en-bande-organisee-les-revelations-chocs-danne-jouan-216301


          La santé en bande organisée

          https://www.maisondulivre.com/ebook/9782221262528-la-sante-en-bande-organisee-anne-jouan-christian-riche/

          À propos

          Pressions, menaces, petits arrangements entre amis, méthodes de barbouzes : ce livre aux frontières du polar et de l’enquête journalistique éclaire les recoins obscurs de la gestion de la santé publique en France et dévoile les coulisses de l’affaire du Mediator.Pendant onze ans, le Pr Christian Riché, alias « Monsieur Rungis », a été une source de la journaliste Anne Jouan. Expert à l’Agence française du médicament depuis sa création en 1993 suite au scandale du sang contaminé, il dévoile dans ce livre, de l’intérieur, le fonctionnement d’une institution censée assurer la sécurité sanitaire mais au sein de laquelle certains sont souvent plus préoccupés par leurs liens avec l’industrie pharmaceutique et leurs propres intérêts.
          « Monsieur Rungis » - qui a aidé le Dr Irène Frachon dans son combat pour faire interdire le Mediator - détaille ainsi son audition musclée par l’Inspection générale des affaires sociales, pas vraiment intéressée par sa vérité. Il confie comment l’Agence a maltraité la lanceuse d’alerte. Mais explique aussi que tous les scandales n’ont pas leur héroïne et que de nombreuses histoires ne sont jamais arrivées jusqu’au grand public : la roulette russe avec un lot de produits sanguins contenant des fractions du virus du Sida ; la demande pour modifier un rapport afin de satisfaire un industriel ; le « On peut s’arranger » d’un laboratoire face aux graves effets secondaires d’un médicament. Ou encore la sollicitation d’experts pour retarder l’interdiction d’un herbicide toxique...


          • olivier cabanel olivier cabanel 22 septembre 18:15

            @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
            merci pour cette info, même si elle n’est pas dans le fil de l’article
             smiley


          • @olivier cabanel

            elle n’est pas dans le fil de l’article....

            Mais cela fait longtemps que je ne suis plus dans le fil de ...
            Il y a quantité d’infos d’une importance capitale qui se succèdent très rapidement .

            Il y a que la censure de ce GVT qui tend à les effacer par cette expression mesquine ; c"est pas le sujet ! .
            Ben voyons comme si ce GVT donnait de l’importance à un seul sujet, en payant une bande de conseils McKinsey qui traitent plusieurs sujets en même temps .

            A savoir que la multitudes des infos ont pour origine les mensonges et les magouilles de ce gouvernement...

            Il y a bien actuellement une sortie du placard des taupes qui ont favorisé la réélection de Macron ...en plus de tous les sujets importants, cela pose question ????

            Bonne journée et bonne continuation ..



          • lecoindubonsens lecoindubonsens 22 septembre 17:49

            A propos de « éteindre la Tour Eiffel peut provoquer de substantielles économies »

            Si l’on en croit wiki

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Donn%C3%A9es_techniques_de_la_tour_Eiffel

            conso annuelle de 7 500 000 kWh par an dont 580 000 pour les illuminations.

            Donc éteindre la tour ne fait gagner que 8% de sa conso.

            580 000 kwh ramené à 68 millions de citoyens, c’est moins de 10wh par citoyen pour un an d’illumination = équivalent de 6 minutes de la lampe 100W de votre salon. Même s’il y a 100 mesures symboliques de ce type en France, c’est globalement seulement 10h de votre lampe.

            Des gadgets pour amuser le peuple ?

            Restons sérieux.


            • olivier cabanel olivier cabanel 22 septembre 18:14

              @lecoindubonsens
              merci de ces précisions qui viennent confirmer le fond de l’article
               smiley


            • Yaurrick Yaurrick 22 septembre 20:18

              @lecoindubonsens
              Le problème des économies d’énergies (sans parler du bien fondé de celles-ci) est qu’on ne peut y appliquer le principe de Pareto. Et donc qu’on ne peut pas espérer faire de substantielles économies en se basant sur un seul levier.


            • OJBA 22 septembre 20:57

              @lecoindubonsens D’une manière générale, l’éclairage ne représente que 4 ou 5 % de la facture énergétique d’un appart ou d’une maison . Alors, espérer faire des économies d’énergie en passant aux éclairages led, ou en demandant d’éteindre « immédiatement » l’éclairage d’une pièce lorsqu’on la quitte (d’ailleurs, qui ne le fait pas, à moins d’être plusieurs dans cette pièce ?) relève du phantasme , ou de la culpabilisation. J’ai mon idée.


            • lecoindubonsens lecoindubonsens 23 septembre 07:01

              si l’on veut enfoncer le clou, précisons que l’extinction annoncée n’est que de 23h45 a 1h du matin
              https://www.ouest-france.fr/economie/energie/electricite/crise-de-l-energie-les-lumieres-de-la-tour-eiffel-seront-bientot-totalement-eteintes-des-23-h-45-e9afe3ee-34e8-11ed-919d-c96701fa2e2f
              c’est à dire seulement environ 20% du temps d’éclairage moyen sur l’hiver.
              Donc pas l’équivalent de 10wh par français mais seulement 2wh en un an !
              Que chacun allume sa lampe de salon une minute de moins dans l’année, et la tour peut rester le symbole de la ville lumière comme actuellement.
              C’est réellement symbolique, et je préfère l’efficacité aux apparences.
              Quelle est l’énergie gaspillée en pub ! de la fabrication du papier aux ordinateurs gourmands en alimentation et refroidissement pour envoyer plus de 95% des mails de SPAM qui circulent (et qui en plus nous pourrissent la vie)


            • sylvain sylvain 23 septembre 13:43

              @lecoindubonsens
              équivalent de 6 minutes de la lampe 100W de votre salon.

              par contre si vous avez une lampe de 100 w dans votre salon, hésitez pas a l’échanger contre une LED de 10w


            • lecoindubonsens lecoindubonsens 24 septembre 07:22

              @sylvain
               smiley
              c’était bien sûr une image (indépendante de ce que j’ai chez moi)


            • titi titi 22 septembre 20:55

              @L’auteur

              Un pays capable de se passer de 12TWh par an, pour motif électoraliste, n’a pas de problème énergétique : il a un problème politique.

              "À ce rythme, le nucléaire va finir par devenir une énergie aussi intermittente que l’éolien

              « 

              Ca c’est facile à connaitre : RTE publie des statistiques de »taux de charges"

              En 2019  : l’éolien c’est 25% et le nucléaire 75%.

              Et pour mémoire, Super Phénix, malgré toutes les turpiturdes et les fermetures administratives c’était 37%.

              A ce rythme c’est surtout le ridicule qui submerge la France Insoumise.


              • olivier cabanel olivier cabanel 22 septembre 21:16

                @titi
                c’est une blague ?!
                « super »phénix... smiley
                un surrégénérateur qui a été en panne la plupart du temps... une fuite de sodium détectée finalement plusieurs mois après...les techniciens croyant à une problème de voyant défectueux...alors que le sodium est un produit instable, qui s’enflamme au contact de l’air, explose au contact de l’eau, et était censé refroidir le réacteur...
                la fuite était de l’ordre de 500 litres par jour...et éteindre un feu de sodium est quasi mission impossible...il y avait 5000 tonnes de sodium à superphénix ! ...et la limite pour éteindre un feu de sodium est de 70 tonnes...et encore, c’est une supposition...


              • titi titi 22 septembre 21:57

                @olivier cabanel

                "c’est une blague ?!

                "

                Une blague ? Oui, parler d’intermittence du nucléaire et dire qu’elle se rapproche de celle des éolienne c’est assurément une blague.

                Pour le reste les chiffres existent, et sont connus.
                Taux de charge des éoliennes en France en 2019 : 24%
                Nucléaire en France en 2019 : 75 % 

                Et donc de Super Phénix l’année de sa fermeture : 32% (et pas 37 comme je l’ai écrit)

                Donc si j’ai un conseil à vous donner : abandonner vite l’axe du taux de disponibilité pour discréditer le nucléaire.


              • olivier cabanel olivier cabanel 22 septembre 22:01

                @titi
                ne me faites pas rire, j’ai les lèvres gercées ! smiley
                quand sur les 56 réacteurs nucléaires du pays il y en a 32 en panne, et qu’on nous annonce un hiver rigoureux...quand on sait que ce problème est du a des fuites sur le circuit primaire de refroidissement en inox... et qu’il faudra de longs mois pour changer ces tuyaux, je trouve votre optimisme peu raisonnable.
                 smiley


              • CN46400 CN46400 22 septembre 22:18

                @olivier cabanel
                Aucun n’est en panne, 12 ont des pb de corrosion sur un circuit de secours, inutilisé en temps normal et 20 sont en attente de maintenances programmées retardées because manque de personnel qualifiés chez les sous traitants que Hollande et Macron, pressés par les écolos, avaient avertis d’une baisse de la production électrique de 75% à 50%, donc de fermeture de réacteurs à entretenir....


              • olivier cabanel olivier cabanel 22 septembre 22:36

                @CN46400
                si vous aviez lu attentivement l’article, vous auriez compris que vous venez d’écrire une grosse bêtise...
                mais vous avez surement la flemme d’ouvrir les liens proposés...
                tenez au sujet de cette corrosion... voilà ce qu’en pense l’asn
                Découvertes de manière inattendue fin 2021 sur un réacteur de Civaux à l’occasion d’un contrôle pour détecter s’il y avait des fissures thermiques, ces fissurations de corrosion sous contrainte concernent des parties des tuyauteries directement connectées au circuit primaire principal, sans possibilité de les isoler. Le phénomène est d’autant plus « totalement inattendu, que la qualité de l’acier inox utilisé permettait de ne pas envisager ce type de corrosion », a expliqué aux parlementaires le président de l’ASN.
                vous avez bien lu : sans possibilité de les isoler...


              • titi titi 22 septembre 22:49

                @olivier cabanel

                "quand sur les 56 réacteurs nucléaires du pays il y en a 32 en panne, et qu’on nous annonce un hiver rigoureux

                « 

                 »je trouve".

                Vous trouvez. Mais ça n’y change rien.
                Le taux de charge du nucléaire est de 75%
                L’éolien 25%
                Le solaire 13%
                .... et SuperPhénix en 1997 était à 37%...

                Nous verrons si cette année ces taux changent.
                Sachant qu’un réacteur arrêté 3 mois d’été ça laisse 9 mois de disponibilité soit.... 75%

                Et vous n’avez pas répondu sur le fait de tirer un trait sur une production de 12TWh pilotable, sous prétexte de marchandages éléctoraux.
                Qu’en pensez vous ?


              • titi titi 22 septembre 23:08

                @olivier cabanel

                Et parce que les chiffres sont têtus

                Voici une répartition du parc installé
                https://www.rte-france.com/eco2mix/les-chiffres-cles-de-lelectricite#parc-France

                Et si on regarde la production d’aujourd’hui
                Taux de charge nucléaire (malgré les réacteurs arrêtés) : entre 40 et 45%
                Taux de charge éolien : entre 3% et 13,5%


              • CN46400 CN46400 23 septembre 07:59

                @titi
                Macron, sans aucun photographe ou caméramen, pour épargner au public la vue du large, a inauguré un champ de 80 éoliennes offshore au large de Saint Nazaire de, a-t-il claironné, 480MW soit un demi REP ou un tiers d’EPR. Sauf que tous les reporters ont été prié d’éviter de noter, qu’en France comme partout, ces engins ne sont efficaces qu’un quart du temps. En supposant que la fréquence de 50hertz soit bien respectée. Ce champ ne produira, en fait, qu’un huitième (1/8) de la production d’un REP.
                 Et surtout, ne pas noter que partout l’éolien, 1/4, n’est qu’un complément du gaz, 3/4, qui malgré une dose importante de CO2, a l’avantage de prendre rapidement le relais des éoliennes lors des pannes, toujours imprévues, de vent.


              • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 08:49

                @titi
                amusant... avec les 2/3 du parc nucléaire en panne, nécessitant une réparation urgente, mais quasi impossible, vous trouvez moyen de défendre cette énergie qui ne nous rend pas indépendants pour autant...
                amusant.
                 smiley


              • titi titi 23 septembre 09:10

                @olivier cabanel

                « avec 2/3 du parc nucléaire en panne »

                Hier avec seulement 13% de taux de charge (chiffre RTE éco mix), 7/8 de parc éolien était « en panne ».

                Mais de toute façon ce n’est pas grave : l’Europe n’a aucun problème d’énergie.
                La preuve : la Belgique s’apprête à couper net 10% de sa production.

                https://fr.yahoo.com/news/fermetures-r%C3%A9acteurs-nucl%C3%A9aires-belgique-plein-042100986.html


              • CN46400 CN46400 23 septembre 10:36

                @olivier cabanel
                Je n’ai jamais préconisé l’isolement de ces circuits. Je critique surtout la disparition du personnel compétent pour traiter rapidement ces pbs et encore plus pour exécuter les maintenances programmées des autre réacteur arrêtés.
                 C’est la responsabilité de ceux, Hollande+Macron, qui sont passé sous les fourches caudines des Verts, et ont encouragé le retrait du nucléaire de certain sous-traitants.....


              • buratino buratino 23 septembre 10:53

                @titi Faut arrêter toutes les centrales nucléaires et voir comment ces neuneus vont se démerder.


              • CN46400 CN46400 23 septembre 10:53

                @olivier cabanel
                Super Phenix était un prototype qui a donc dû essuyer quelques plâtres, comme l’EPR, Il a été arrêté sur pression des Verts de l’époque (Mme Voynet), après avoir travaillé pendant une année pleine(1996-1997) sans défaut. Les ministres scientifiques Curien et Allègre ont voté l’arrêt en précisant que c’était par solidarité gouvernementale, pas sur le dossier. Le Député communiste Mei, maire de Gardane s’est abstenu dans les même conditions, la droite chiraquienne a voté contre.
                 En Russie, USA, Japon et Chine la recherche s’active sur les neutrons rapides, y compris avec du sodium comme caloporteur. La France dispose sur les étagères de plus d’un siècle de combustible (Déchets des REP et bientôt des EPR) pouvant alimenter cette technologie tout en disparaissant...


              • hans-de-lunéville 1 23 septembre 16:15

                @CN46400
                Bonjour, au sujet de SuperPhenix, pourriez vous rédiger un article ? cela m’intrigue beaucoup, quels arguments a t’on utilisé pour justifier cet arrêt ?


              • CN46400 CN46400 23 septembre 17:15

                @hans-de-lunéville 1
                Ci joint l’adresse de la commission d’enquête, tout y est :https://www.assemblee-nationale.fr/rap-enq/r1018-1.asp


              • hans-de-lunéville 1 23 septembre 17:34

                @CN46400
                Merci de ce lien mais je parlais d’un aspect plus technique, différence avec les autres réacteurs ?


              • CN46400 CN46400 23 septembre 18:21

                @hans-de-lunéville 1
                Wikipédia traite le sujet mieux que je ne pourrais le faire personnellement (aller à« principe de fonctionnement »)
                Il faut savoir que l’expérience de Super Phénix était au centre du projet Astrid (France-Japon) qui a été abandonné sans tambour ni trompette par Macron en 2019 dans la foulée de la fermeture de Fessenheim et de la politique de retrait du nucléaire voulue par Hollande. Politique qui sous-tend les résultats constatés maintenant (32 réacteurs arrêtés, sur 56, faute de bras pour faire le travail)...


              • Croa Croa 23 septembre 22:49

                À CN46400,
                Pour le 50Hz forcément, puisque ça passe désormais par des onduleurs synchrones. (Les machines récentes ne sont pas pourvues de mécaniques compliquées destinées à entraîner un alternateur à vitesse constante. L’alternateur est sur le même arbre que l’hélice, le courant est redressé puis envoyé à l’onduleur interne ; Parfois, c’est du courant continu THT qui est produit, l’onduleur étant alors très loin même de l’éolienne).


              • CN46400 CN46400 24 septembre 07:46

                @Croa
                Plus l’onduleur est loin de la production et plus il y a de pertes, because transport en BT....


              • OJBA 22 septembre 21:02

                La logique du « en même temps » a un autre nom : « courir deux lièvres à la fois ». C’est aussi un proverbe. Généralement, on n’a ni l’un, ni l’autre.


                • olivier cabanel olivier cabanel 22 septembre 21:16

                  @OJBA
                  bien vu !  smiley


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 septembre 21:39

                  La piste des patates en série ayant été abandonnée pour alimenter les fours d’Arcopal , Olivier revenant de son stage journalier et pensif de la cabane au fond du jardin , a une autre idée : Des topinambours ! Bravo !


                  • Astrolabe Astrolabe 22 septembre 22:06

                    @Aita Pea Pea

                    Les topinambours d’accord, mais aussi surtout dans les villages à la campagne.
                    Pour les taupes modèles, c’est plutôt en bourg que dans les villages.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 08:47

                    @Aita Pea Pea
                    le topinambour, très bon légume, à gout subtil d’artichaut, mais consommer rapidement, sinon assez indigeste. 


                  • voxa 23 septembre 07:41

                    Comme de plus en plus de gens normaux, j’en arrive à un point où je ne supporte plus tous ces écolos de merde donneurs de leçons cons comme des balais.

                    Fais pas ci, fais pas ça...
                    Yaka ceci yaka cela...

                    Vous êtes des nuisibles, parce que par réaction, par rejet total, vous êtes totalement contreproductifs.

                    L’écologie, c’est avant tout la vie et l’espoir. Ce n’est pas vous.

                    Vous, vous êtes sinistres, défaitistes, machistes, féministes, outranciers, chiants comme la mauvaise pluie ou la sècheresse.

                    Monsieur Dumont, le père de l’écologie, la vraie, s’il revenait assurément, ne se joindrait pas à vous.

                    Arrêtez d’emmerder vos concitoyens, fermez vos gueules et recyclez-vous.

                    Poubelle jaune. Uniquement, cause de vos plombages, de vos prothèses.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 08:45

                      @voxa
                      ouh là ! 
                      comme dit mon vieil ami africain, « quant on n’a plus que l’injure comme réponse, c’est qu’on est à court d’arguments.. ». smiley


                    • voxa 23 septembre 09:36

                      @olivier cabanel

                      J’emmerde tous les ayatollahs, et particulièrement les écolos.


                    • buratino buratino 23 septembre 10:50

                      @olivier cabanel
                      L’injure, c’est une spécialité de gauche et d’écolos surtout les meufs, quand on pense différemment, on est des fachos, des réac. etc.. de la part de partis écolos qui dans certains pays veulent dépénaliser la pédophilie, çà fait juste 


                    • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 11:30

                      @buratino
                      c’est grave ce que vous écrivez !
                      pouvez vous préciser, et donner vos sources, sur ces pays dont les écolos voudraient autoriser la pédophilie ?
                       smiley


                    • voxa 23 septembre 13:26

                      @olivier cabanel
                      Allez, au hasard....

                      Il n’y a pas si longtemps Conne-bandit n’aurait pas été contre...


                    • buratino buratino 25 septembre 10:18

                      @olivier cabanel Des menaces, tout à fait dans le style, même pas foutu de taper pédophilie  écologie sur un moteur de recherche et si on rajoute Allemagne, c’est Bysance. Mais eux les écolos allemands préfèrent indiquer que ce sont des erreurs de jeunesse.


                    • gnozd gnozd 25 septembre 17:43

                      @voxa

                      Les ayacolos ?


                    • zygzornifle zygzornifle 23 septembre 08:26

                      11 millions de citoyens sous le seuil de pauvreté la connaissent déjà la sobriété, l’incertitude du lendemain et le frigo vide le 15 voire même avant, il faudrait déjà qu’il donne l’exemple suivi par les 1000 députés et sénateurs préfets et autres professionnels de la politique qui font appliquer au forceps aux autres ce qu’ils ne s’appliquent pas a eux même  .....


                      • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 08:43

                        @zygzornifle
                        total partage !
                        merci


                      • titi titi 23 septembre 11:45

                        @zygzornifle

                        Les belges sous le seuil de pauvreté, acceptent sans broncher cette sobriété.

                        https://fr.yahoo.com/news/fermetures-r%C3%A9acteurs-nucl%C3%A9aires-belgique-plein-042100986.html

                        10% d’électricité en moins


                      • ETTORE ETTORE 23 septembre 09:49

                        Bonjour Olivier.

                        Quand nous aurons tous compris, que le nom véritable de cette

                        « EngeAnce tout risques » est  : MAFIA, et pas Gouv...Nous aurons fait un grand pas en avant, vers la falaise de l’inCONpréhenssion verticalisée, qu’ils érigent années après années, avec des MaCons, pour qui les « briques » accumulées, ne sont que la somme de leur patrimoine, acquis par corruptibilité CON-génie-TaRe.


                        • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 10:27

                          @ETTORE
                          bonjour ETTORE
                          et si on se disait que ce gouvernement, n’est rien d’autre qu’une maffia ?


                        • zygzornifle zygzornifle 24 septembre 09:04

                          @olivier cabanel

                          Dire qu’il y en a qui votent pour et soutiennent bec et ongles cette mafia ....


                        • ETTORE ETTORE 23 septembre 10:03
                          Francis, agnotologue 22 septembre 13:06

                          @Olivier Perriet
                           
                          Il n’y a pas d’ écologistes « anti tout »

                          Il n’y a que des pollueurs divers et variés qui amalgament au nom du complotisme, tous les lanceurs d’alerte, et qui sont souvent à l’origine de critiques délirantes les unes que les autres.

                          .....

                          Magnifique phrase qui est bien dans cet « air du temps » ou vous trouverez toujours un énergumène potentiel, amené à faire AUTOMATIQUEMENT barrage, à tout et à n’importe quoi, sous le simple prétexte, d’avoir une responsabilité ( auto-CONsignée) pour sauver, tout et n’importe quoi, pourvu, qu’il puisse faire valoir son râle de non jouissance !

                          J’en veux pour exemple, un salon canin, dans une ville voisine, où un « collectif » à demandé son annulation, « parce que ce salon, était responsable d’achat compulsif de chiots ».

                          Dites, ceux de la SPA, ils sont moins compulsifs, à l’adoption ?

                          Et actuellement, pour tout, c’est PAREIL AU MEME !


                          • Hervé Hum Hervé Hum 23 septembre 12:29

                            @ETTORE

                            Dites, ceux de la SPA, ils sont moins compulsifs, à l’adoption ?

                            sans aucun doute !!!


                          • CN46400 CN46400 23 septembre 11:11

                            Ce jour 11h (Eco2mix)

                            l’éolien est à 2%, le gaz à11%, le nuc à 63% et l’import à 20%, sans doute très carboné et au prix spot, sur un total égal à 50 000MW


                            • tashrin 23 septembre 11:28

                              Tant que les priorités ne seront pas gérées convenablement,

                              Tant que l’effort ne sera pas uniformément réparti,

                              Tant qu’on fera passer l’ideologie avant le réalisme,

                              Tant qu’on aura des discours démentis par les faits,

                              Personne n’adherera à ce bullshit ecologiste, voire les escrolo auront réussi l’exploit de provoquer des comportements inverses en pure réaction au délire ambiant


                              • voxa 23 septembre 13:22

                                @tashrin

                                pas mieux.



                                • placide21 23 septembre 15:25

                                  L’arnaque oligarchique des prix de l’électricité simplement et clairement expliquée par Mr Varoufakis : https://youtu.be/55Uvt0iWDl8?t=63


                                  • Croa Croa 23 septembre 22:59

                                    À placide21,
                                    Ou Mieux avec le canard et en français smiley


                                  • Pie 3,14 23 septembre 19:32

                                    A l’auteur,

                                    Je suis d’accord avec vous lorsque vous dites que la France est en retard concernant l’éolien. Les blocages sont avant tout politiques puisque la droite et l’extrême-droite ont décidé que les éoliennes sont vilaines.

                                    Pour le nucléaire vous êtes dans l’approximation. Le parc français est vieillissant, les centrales sont sans cesse prolongées et l’obsession des opérateurs est la sécurité car ils savent qu’un accident grave ruinerait la filière. Les centrales ne sont pas en « panne », elles suivent un plan de contrôle qui devait s’étaler sur 2022 et 2023. Un moment fort mal choisi qui n’avait prévu ni la guerre en Ukraine ni l’explosion des coûts de l’énergie.

                                    Je n’ai pas beaucoup de confiance dans le nucléaire et j’aimerais qu’on s’en passe mais il faut bien admettre que si nous aurons de l’électricité cet hiver ce sera grâce aux centrales nucléaires à l’heure où partout en Europe on réactive les vieilles centrales à charbon.

                                    La vraie question est plutôt celle-ci : mis sous pression les opérateurs se sont engagés à fournir de l’électricité cet hiver, cela signifie-t-il que les opérations de maintenance et de rénovation seront reportées ? 

                                    Cela peut être un facteur de risques dont on aimerait bien se passer.


                                    • joletaxi 23 septembre 20:41

                                      @Pie 3,14

                                      heureusement que nous sommes en retard sur l(éolien
                                      les allemands on,t mis 1000 milliards dans cette quincaillerie et ils sont à poil
                                      les anglais également, ils viennent d’ailleurs de réactiver la recharhce en mer du Nord et autorisent le fracking
                                      les australiens, les californiens, les texans etc ça ne marche pas point barre, en dehors du fait que cela coute un pognon de dingue
                                      dans un système comme en France, la régulation du réseau repose sur un équilibre entre production consommation, ceci est réalisé par l’appel sur le réseau des différents producteurs suivant un timing précis fixé la veille.
                                      Ainsi, le nucléaire représente la production de base, qui est toujours présente sur le réseau.Les autres sources, centrales charbon, barrages etc servent à la réserve stratégique, réserve instantanée ,+/ 5 £ de variation par réglage sur les grpues, réserve primaire appelable en 10 min,secondaire, 2 heures, réserves appelables et rémunérées pour même si non appelées.On comprend donc que l’éolien et le solaire ne sont pas des sources appelables, et ne peuvent se substituer à celles-ci
                                      Quand l’éolien, ou le solaire vient sur le réseau, il se substitue à la production de base, ici le nucléaire, cela n’a du coup aucune utilité, sauf que cela coûte un bras, plus tous les autres inconvénients.
                                      Nous n’avions pas de mix énergétique renouvelable, le kwh était très bon marché, et il ty avait du courant dans la prise, ce ne sera plus le cas, vive les renouvelables


                                    • olivier cabanel olivier cabanel 24 septembre 08:26

                                      @joletaxi
                                      mon petit jo, 
                                      Totness et Feldheim sont la preuve réaliste que les énergies propres peuvent remplacer sans problèmes les énergies fossiles, nucléaire y compris.
                                      https://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/apres-totnes-voici-feldheim-162227
                                       smiley


                                    • olivier cabanel olivier cabanel 24 septembre 08:28

                                      @Pie 3,14
                                      vous écrivez : Les centrales ne sont pas en « panne », elles suivent un plan de contrôle qui devait s’étaler sur 2022 et 2023. "... ça c’est le message gouvernemental, la réalité est plus inquiétante, il y a en effet un problème avec l’acier dit inoxydable de la tuyauterie de refroidissement du circuit primaire, et actuellement, les ingénieurs affirment que ce n’est pas réparable... alors on fait quoi ?


                                    • Eric F Eric F 24 septembre 14:05

                                      @Pie 3,14

                                      ’’Les centrales [nucléaires] ne sont pas en « panne », elles suivent un plan de contrôle...’’


                                      Le budget pour la maintenance des centrales nucléaires avait été réduit dans la perspective d’une fermeture progressive de certaines d’entre elles pour ramener la part du nucléaire de 75 à 50% du mix électrique. Il y a eu récemment polémique entre la direction d’EDF et le gouvernement sur ce point. Désormais Macron, nucléophobe un jour pour draguer les écolos, nucléophile un autre à cause des nécessités, a donné la consigne de reconditionner puis remettre en service les centrales actuellement en arrêt-maintenance à cause du retard accumulé. A mon avis ils ne pourront pas tout remettre en route d’ici mi-2023, mais si déjà on limite à 10 chaque année le nombre de centrales en maintenance, ce serait une amélioration considérable.

                                      Rappelons que l’arrêt de Fessenheim avait été décidé dans l’hypothèse d’un raccordement au réseau de l’EPR de Flamanville, ce qui était pertinent (car les centrales ne sont pas éternelles), c’est pourquoi Hollande l’avait reporté. L’EPR prend un an de retard chaque année, on a hélas perdu la main par rapport au savoir faire des années 70/80, dont les centrales prévues avec une durée de vie de 30 ans sont finalement prolongées. En Finlande, la connexion au réseau de leur EPR est engagée mais connait des aléas.

                                      Ce n’est EVIDEMMENT PAS contradictoire avec le développement raisonné de l’éolien, mais qui ne pourra jamais constituer une part prépondérante du fait de son intermittence au jour le jour induisant la nécessité d’un relayage thermique. En final, c’est le thermique qui doit diminuer, et les centrales à charbon devraient depuis longtemps avoir été interdites dans le monde entier.


                                    • rhea 1481971 23 septembre 19:39

                                      Il y a des tas d’aciers inox avec des couts différents, ils ont du prendre le moins cher


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 24 septembre 08:22

                                        @rhea 1481971
                                        en tout cas, une chose est sure, c’est que cet acier « inoxydable », ne l’est pas...


                                      • Désintox Désintox 23 septembre 19:52

                                        Nous allons payer très cher le retard français dans le domaine des énergies renouvelables.

                                        Cela fait un moment que je prédis le rationnement pour cet hiver. C’est la seule solution pour éviter la flambée des prix


                                        • Croa Croa 23 septembre 23:02

                                          À Désintox,
                                          Le rationnement, c’est-à-dire des coupures, c’est surtout le moyen d’éviter l’effondrement du réseau.


                                        • Eric F Eric F 24 septembre 14:15

                                          @Désintox
                                          ’’Nous allons payer très cher le retard français dans le domaine des énergies renouvelables’’
                                          Si cet hivers est embrumé et sans vent, on ne pourra pas compter sur le ’’renouvelable’’ pour faire l’appoint.

                                          ’’ rationnement pour cet hiver’’
                                          En tant que rural, j’ai ma provision de bois pour l’insert, au pire on mettra un matelas dans le living, ça me rappelle les souvenirs de mon grand père de l’époque de l’occupation. Un chroniqueur radio terminait ses éditoriaux par la sentence ’’nous vivons une époque moderne’’, mais le moderne pédale à reculons, à ce qu’il semble.


                                        • joletaxi 24 septembre 15:15

                                          @Eric F

                                          il faut arrêter ce gros mensonge répété comme un mantra
                                          on a besoin d’un mix énergétique avec des énergies aléatoires fatales
                                          c’est faux , mensonger, et dans une certaine mesure criminel

                                          Mr. Pellen a déjà expliqué 20 fois pourquoi, mais visiblement cela ne traverse pas la neurone mobilisable d’un concombre vert

                                          on est en retard
                                          les allemands ont mis 1000 milliards dans ce bazar de VRP en sneakoil,et... ils sont à poil, rallument leurs centrales à charbon et ne sont pas sur d’avoir de la lumière cet hiver
                                          en retard, ? en retard d’imbécilité ?
                                          les anglais lèvent le moratoire sur le fracking, accélèrent l’exploitation du gaz en mer du nord
                                          nous on... est à vélo


                                        • Eric F Eric F 24 septembre 19:13

                                          @joletaxi
                                          Ce n’est pas forcément en tout ou rien, le ’’tout renouvelable’’ est effectivement une illusion, il peut cependant représenter une part à condition que l’on ait un relayage les jours sans vent ni soleil, or il n’existe pas de solution satisfaisante et non polluante pour cela, le cycle de l’hydrogène existe sur le papier mais n’est pas déployé à grande échelle et le bilan n’est pas fameux puisqu’il utilise une part de l’électricité pour être produit.


                                        • ribouldingue ribouldingue 24 septembre 00:07

                                          2035 la fin du moteur à explosion.


                                          C’est que nous promet le prophète macron.


                                          Sauf qu’en 2022 super macron nous annonce la fin de l’abondance.


                                          Et oui ma bonne dame il va falloir vous chauffer à la bougie.


                                          Arf ! l’énergie nucléaire bat de l’aile. Cherchez l’erreur….


                                          Pendant ce temps les industriels se battent comme de beaux diables pour être au rdv de la grande révolution de 2035 avec la conversion des voitures, des 2 roues , vélos, trottinettes, jets skis , avions, bateaux etc...


                                          A l ‘allure ou nous allons dans le mur. En 2035 ce ne sera pas le retour des amish ce sera le retour de l’homme des cavernes.


                                          Bah ! Macron ne sera plus là et le prochain sur la liste de l’extrême droite comme l’Italie et la Suède et d’autres pays européens. Sera la France.


                                          L’aventure européenne s’est terminée avec le Brexit.


                                          Préparons nous au pire...Bonne chance à tous !




                                          • SilentArrow 24 septembre 02:12

                                            @ribouldingue
                                             

                                            A l ‘allure ou nous allons dans le mur. En 2035 ce ne sera pas le retour des amish ce sera le retour de l’homme des cavernes.

                                            Mais non, vous importerez des chameaux. Vous avez déjà importé des millions de chauffeurs de chameaux.

                                          • voxa 24 septembre 07:36

                                            @ribouldingue

                                            « C’est que nous promet le prophète macron. »

                                            Macron promet ???

                                            Si le Menteur le promet, alors, ça va.
                                            C’est pas près d’arriver.

                                            .


                                          • SilentArrow 24 septembre 09:01

                                            @ribouldingue

                                            J’ai plus de respect pour les amishs qui vivent en accord avec leurs convictions sans emmerder personne que pour les khmers verts qui veulent forcer les autres à vivre suivant leur idéologie de citadins illuminés.


                                          • SilentArrow 24 septembre 02:06

                                            @Olivier Cabanel

                                            Le 9 novembre, on a atteint le nombre record de 20 réacteurs nucléaires à l’arrêt en même temps sur les 58 que compte le pays. Rendez-vous compte : un réacteur sur trois ! À ce rythme, le nucléaire va finir par devenir une énergie aussi intermittente que l’éolien

                                            Les centrales nucléaires sont à l’arrêt parce qu’elles sont vétustes. Elles sont vétustes parce qu’elles n’ont pas été remplacées à temps. Elles n’ont pas été remplacées arce que des gugusses pseudo écolos s’’y sont opposés.


                                            • voxa 24 septembre 07:39

                                              @SilentArrow

                                              « des gugusses pseudo écolos s’’y sont opposés. »

                                              Vous avez tout dit.

                                              De la même maniere, des forets ont brulés, parce que des connards s’étaient opposés au déboisage des voies d’acces pompiers...


                                            • olivier cabanel olivier cabanel 24 septembre 08:20

                                              @SilentArrow
                                              et si on retournait votre argument ?
                                              si les « gugusses écolos » s’y sont opposés, ne seraient-ce parce que les déchets produits dangereux parfois pour des dizaines de milliers d’années n’ont pas trouvé de solution pour s’en débarrasser...mais aussi parce que l’accident majeur est hélas possible encore des dizaines de fois, que ce soit suite à un attentat, une guerre, un drame météorologique, une technologie défaillante...et des erreurs humaines ?
                                              que va donc répondre le « gugusse » silentarrow ?
                                               smiley


                                            • SilentArrow 24 septembre 08:55

                                              @olivier cabanel

                                              Toute activité humaine comporte des risques. Les centrales à charbons rejettent plus de matériaux radioactifs dans l’atmosphère que les centrales nucléaires.

                                              C’est vrai que les centrales nucléaires sont vulnérables aux accidents et aux actes terroristes. Il faut étudier les erreurs passées pour améliorer leur sécurité.

                                              Le déchets, il ne faut pas s’en débarrasser ; il faut les stocker en toute sécurité dans le but de les utiliser quand on aura les technologies adéquates.

                                              L’uranium 238, par exemple n’est pas fissible, mais est fertile, ce qui veut dire qu’on peut facilement le transformer en isotopes fissibles qui peuvent être utilisés pour produire de l’énergie.

                                              Pendant des années, la France a été un leader dans le domaine du nucléaire. À cause des gugusses écolos, elle a progressivement perdu son expertise et ses spécialistes n’ont pas été remplacés ou sont partis voir ailleurs si les politiques étaient moins bornés.

                                              Il faut des spécialistes pour assurer le fonctionnement et la sécurité des centrales existantes, pour développer des centrales futures plus sécurisées et pour contrôler le stockage et le recyclage des déchets. Ce n’est pas en perdant votre expertise nucléaire que vous serez plus en sécurité.


                                            • SilentArrow 24 septembre 09:16

                                              @olivier cabanel
                                               

                                              que va donc répondre le « gugusse » silentarrow

                                              J’essaye de savoir de quoi je parle. Quand on me fait remarquer que je me trompe, je l’admet.
                                              Ce n’est pas comme le gugusse qui prétend que l’électricité c’est gratuit.

                                            • tashrin 27 septembre 14:20

                                              @olivier cabanel
                                              L’argument de la gestion des déchets est entendable, mais les solutions preconisées sont très probablement largement pires que le mal (pollution, extractions minières, nuisances visuelles, envers la faune, et surtout dépendance aux métaux rares nécessaires aux technologies vertes). Si on prend juste l’exemple du cuivre, indispensable à l’electrification massive, et qui n’est meme pas un métal rare, la tension est déjà forte, et les prévisions montrent que les prix vont être démultipliés dans les prochaines années puisque les besoins vont être exponentiels et que les gisements sont déjà très pauvres. Et je ne vous parle même pas des véritables métaux rares, auxquels l’accès provoquera des guerres (tiens ya deux mines de lithium en Ukraine, d’ailleurs...)
                                              La pollution générée par les centrales à charbon est réelle et systematique, l’accident hypothetique que vous evoquez est précisément hypothétique (possible) et quantitativement moindre meme si la gravité serait évidemment plus importante
                                              C’est pas parce qu’on sait pas quoi faire qu’il faut faire n’imp. Une catastrophe aerienne est en general meurtriere, l’avion reste néanmoins bien plus sur que la voiture. Et ca vous empeche pas de conduire...
                                              Toutes les études démontrent qu’il serait largement moins polluant pour la planete d’optimiser le moteur thermique que de renouveler un parc complet avant son obsolescence pour se jeter dans une fuite en avant de la quete de ressources électriques, et le tout à grands coups de subventions publiques qui seraient bien mieux employées que pour permettre à des csp+ de troquer leur range rover contre une tesla
                                              C’est sur, ca serait moins bon pour le commerce des copains... 


                                            • tashrin 27 septembre 14:24

                                              @tashrin
                                              Par ailleurs, je suis tjrs perplexe sur un point : on a assisté à un déchainement tantot sanitaire (Covid) tantot ecolo (nucleaire) à propos de la gestion du risque. Tout en acceptant en parallele de bouffer de la merde et de s’empoisonner au quotidien. L’agroalimentaire tue immensément plus que le nucleaire, il ne m’a pas semblé entendre de récriminations à ce sujet


                                            • LeMerou 24 septembre 07:12

                                              @Olivier Cabanel

                                              Bonjour,

                                              Un peu trop de mélange dans votre article.

                                              Il est quand même à noter que ressort de ce dernier le traditionnel « sentiment » anti-nucléaire, totalement infondé hélas, accompagné d’alternatives de remplacements, qui si tant est que localement elles ne sont pas stupides, ne peuvent se substituer aux besoins croissants et réels.

                                              Faisant abstraction du coût, la sobriété demandée ou imposée l’est au départ pour deux simples raisons.

                                              La première c’est que dans la période hivernale la consommation énergétique est plus importante à cause du « chauffage ».

                                              La deuxième est double, d’abord à cause du conflit Ukrainien le gaz habituel n’étant plus là, si l’ont en croit les sources officielles, ensuite l’entretien du parc nucléaire dure plus longtemps que prévu, à cause de problème techniques (Qui à mon avis ne sont pas nouveaux, mais dont la prise en charge à été maintes et maintes fois reportée, pour d’obscure raisons)

                                              Partant de ce constat, il est totalement sensé d’alerter la population sur de probables dysfonctionnements dans la distribution de ces deux énergies. 

                                              Après vient s’ajouter bon nombre de supputations concernant la ’rigueur« éventuelle de l’hiver qui s’annonce et ses conséquences. Elles peuvent être vraies ou s’avérer totalement fausse.

                                              L’éventuel manque d’énergie frappera tout le monde »Riches ou Pauvres« , l’aspect économique sera différent.

                                              Pour ma part, je note la totale incompétence politique (malgré le troupeau infernal »d’experts« qui les accompagnent) pour faire face à ce souci éventuel, en édictant sans tergiverser un certain nombre de règles à respecter en matière d’économies d’énergies.

                                              ’Il faut réduire de 10% »

                                              Ce ne sont que des chiffres, un but à atteindre, mais personne ne fourni la réelle marche à suivre pour l’atteindre, ce qui fait que nous assistons depuis cette annonce à un délire de mesures clamées hauts et forts pour montrer qu’ils ou qu’elles ne sont pas en reste, accompagnées de chiffres dont les fondements sont par trop théoriques. Le cumul de tout ça devant faire le compte.

                                              Avec tout ça, si, je dis bien si, l’hiver est rigoureux, nous allons à l’encontre de problèmes techniques dans la distribution des deux énergies. 

                                              Maintenant pour conclure sur l’aspect « nucléaire » de votre article, méthode de production d’une énergie qui a largement concouru à l’évolution de la société actuelle quoique l’ont en dise, et que dans cette période les trois ou quatre problèmes constatés ont engendré des décès direct et indirect.

                                              La rationalité voudrait que ces derniers soient comparés avec les autres, issus de la même évolution.

                                              La liste de ces derniers est infiniment plus longue et le score final, n’en parlons pas. Nous avons dans notre modèle civilisationnel, un besoin constant et grandissant d’énergie électrique, Certes ce moyen à une potentialité de danger réelle, mais en l’état actuel des choses à moins de réduire drastiquement notre besoin dans cette énergie, rien ne peut s’y substituer en réalité. 

                                              Quant nous aurons trouvé le moyen de réduire véritablement et durablement nos besoins en électricité, il sera temps de se préoccuper de la fin de moyen de production, Et pendant cette période de transition continuer de contrôler cette dernière, voire de l’augmenter pourquoi pas, afin de faire diminuer la peur irrationnelle qu’elle suscite. 


                                              • CN46400 CN46400 24 septembre 07:59

                                                @LeMerou
                                                Sobriété OK, mais existe-t-il un produit industriel ne contenant pas d’électricité ? Alors, SVP ne parlez plus de réindustrialisation !


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 24 septembre 08:17

                                                @LeMerou
                                                bonjour
                                                un peu surpris par vos allégations...
                                                j’ai maintes fois prouvé, chiffres à l’appui, avec des sources croisées et donc vérifiées, que nous pouvons nous passer des énergies fossiles, nucléaire y compris, sans se priver pour autant..
                                                vous dites le contraires sans la moindre preuve
                                                c’est un peu facile non ?
                                                 smiley


                                              • chantecler chantecler 24 septembre 08:32

                                                @olivier cabanel
                                                Cher Olivier ,
                                                Si nous continuons à fermer nos entreprises et usines de production on peut certainement faire « des économies d’énergie ».

                                                Mais de mon point de vue les énergies renouvelables, ou intermittentes ne seront jamais suffisantes , sans aborder le problème des coûts réels desdites solutions de remplacement.
                                                Seulement nous serons de plus en plus endettés , vulnérables , et d’ans l’impossibilité de changer de cap le jour où.

                                                Nous aurons un état de plus en plus léthargique , incapable de faire face à ses engagements de base et à ses dépenses courantes et nécessaires .

                                                Et l’ensemble de la population sera de plus en plus précarisée , paupérisée.
                                                le secteur tertiaire ne pouvant suffire à lui même .

                                                Il ne s’agit même plus de remettre en question la production électrique d’origine nucléaire, mais le principe même des centrales thermiques alimentées par le fossile : au gaz, au pétrole, au charbon (dont nous avons arrêté la production depuis si longtemps) etc etc .


                                              • CN46400 CN46400 24 septembre 08:39

                                                @CN46400
                                                Le chômage est aussi un excellent moyen pour la sobriété électrique....


                                              • SilentArrow 24 septembre 09:54

                                                @olivier cabanel

                                                Au lieu de démontrer chiffres à l’appui, expliquez-nous concrètement comment vous faites vous, aujourd’hui, pour fabriquer toute l’électricité et tout le carburant dont vous avez besoin.


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 24 septembre 11:10

                                                @SilentArrow
                                                il vous suffit de lire l’un des articles que j’ai publié sur la question ;; ;la liste est en fin de cet article...


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 24 septembre 11:17

                                                @chantecler
                                                cher chantecler, 
                                                bah, les prix de l’énergie sont fluctuant, comme on a pu le découvrir récemment avec le bond spectaculaire qu’à fait le gaz...suivi par celui de l’électricité
                                                bien sur le gouvernement envoie des « primes » pour aider ceux qui n’arriveront pas de toute façon à payer la facture... et cet argent donné par l’état, il le prend dans notre poche...
                                                j’ajoute que le prix du kw nucléaire est sujet à caution, parce que le problème de la gestion des déchets n’est pas réellement pris en compte : ils s’accumulent ici ou là, mais ils sont toujours aussi dangereux...
                                                vous écrivez : « Il ne s’agit même plus de remettre en question la production électrique d’origine nucléaire, mais le principe même des centrales thermiques alimentées par le fossile : au gaz, au pétrole, au charbon (dont nous avons arrêté la production depuis si longtemps) etc etc », mais je suis surpris que vous n’évoquiez pas dans liste (gaz, pétrole, charbon) le nucléaire, car il est aussi une énergie fossile, l’uranium ne se fabrique pas, il s’extrait du sol...
                                                et je conclue en affirmant que les énergies propres peuvent tout à fait répondre aux besoins du pays, comme je l’ai prouvé dans de nombreux articles plus anciens et publiés sur ce site...
                                                cordialement


                                              • SilentArrow 24 septembre 12:42

                                                @olivier cabanel
                                                 

                                                il vous suffit de lire l’un des articles que j’ai publié sur la question ;; ;la liste est en fin de cet article...

                                                Ma question est : est-ce que vous produisez aujourd’hui toute l’électricité et les carburants dont vous avez besoin, pas si cela est possible ou pas.

                                              • olivier cabanel olivier cabanel 24 septembre 12:56

                                                @SilentArrow
                                                vous placez la question sur un domaine personnel ?
                                                un peu ambigu... non
                                                ou alors je vous ai mal compris.
                                                quoi qu’il en soit, je persiste et signe, preuves à l’appui, il est possible de fournir toute l’énergie nécessaire au pays, sans passer par la moindre énergie fossile, comme je l’ai prouvé dans plusieurs articles...
                                                tout dépens si vous avez la volonté de lire ces articles..
                                                 smiley


                                              • Eric F Eric F 24 septembre 14:27

                                                @olivier cabanel
                                                Oui, sans hydrocarbures ni nucléaire on peut fournir de l’énergie nécessaire à une vie minimale, notamment grâce à l’hydraulique qui a nécessité de noyer quelques villages. Mais en laissant toute l’industrie délocalisée dans des pays utilisant les sources d’énergie auxquelles nous aurions renoncé, en attelant des chevaux aux charrues et en moissonnant à la faux, et en se chauffant au bois les nuits glacées sans vent.


                                              • SilentArrow 24 septembre 14:34

                                                @olivier cabanel

                                                Donc, vous « prouvez » que c’est possible sur papier, mais vous ne le faites pas à votre niveau personnel.

                                                Pourquoi ?

                                                C’est comme avec la pile à patate. Si vous aviez essayé avant de copier un article, vous auriez constaté qu’on ne peut pas tirer quelques centaines de watts de trois patates.

                                                Vous seriez plus crédible si vous nous décriviez comment vous avez atteint l’autonomie énergétique chez vous, comment cela fonctionne et combien ça coûte.


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 24 septembre 17:50

                                                @SilentArrow
                                                qu’en savez vous ?


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 24 septembre 17:51

                                                @Eric F
                                                mais pas du tout !
                                                il est possible de répondre aux besoins énergétiques du pays, sans pour autant délocaliser la production...
                                                 smiley
                                                sinon, ce serait trop simple
                                                 smiley


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 24 septembre 19:28

                                                @SilentArrow
                                                vous aurez sous peu un article complémentaire, prenant des exemples concrets, démontrant qu’une famille de 4 personnes, habitant dans une habitation de 100 m² peut, des aujourd’hui être entièrement autonome... smiley


                                              • SilentArrow 25 septembre 01:10

                                                @olivier cabanel
                                                 

                                                vous aurez sous peu un article complémentaire, prenant des exemples concrets, démontrant qu’une famille de 4 personnes, habitant dans une habitation de 100 m²

                                                Y compris le chauffage du bâtiment en hiver et le carburant pour les déplacements  ?

                                                Et puis, quand on parle de consommation d’énergie, cela ne se limite pas à ce qui est consommé à la maison et par la voiture. Il faut inclure la part d’énergie qui a été utilisée pour produire tous les biens de consommation ou services, y compris les transports publics.

                                                Vous pouvez vous vanter d’être autonome si vous produisez assez d’énergie pour pouvoir réinjecter dans le système ce qui a été utilisé pour produire vos biens de consommation. Sans cela, même si chaque habitation couvrait ses besoins direct en énergie, il y aurait un déficit à l’échelle nationale.


                                              • SilentArrow 25 septembre 01:16

                                                @olivier cabanel
                                                 

                                                qu’en savez vous ?

                                                Qu’en savez-vous quoi ?

                                                Qu’on ne peut pas tirer quelques centaines de watts d’une pile à 3 patates ?


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 25 septembre 10:11

                                                @SilentArrow
                                                mieux que ça, non seulement cette maison est auto-suffisante en énergie, mais en plus elle en réinjecte sur le réseau... smiley


                                              • SilentArrow 25 septembre 13:25

                                                @olivier cabanel

                                                J’attends de voir si l’excès réinjecté sur le réseau couvre les besoins en énergie pour les déplacements des habitants de cette maison et pour tous les services et biens de consommation dont ils ont besoin.
                                                Si ce n’est pas le cas, votre exemple ne sera pas généralisable au niveau du pays.


                                              • Eric F Eric F 26 septembre 10:30

                                                @olivier cabanel
                                                Tout à fait d’accord sur l’intérêt de la maison autonome en énergie, mais la maison doit être d’emblée conçue comme telle, il y a des surcouts d’équipement et de renouvellement (panneaux, batteries...), et cela ne peut pas être généralisable à l’habitat ancien ni l’habitat collectif.
                                                C’est donc une démarche louable mais partielle pour ce qui est de l’habitat, et qui ne résout pas les besoins des transports, industrie, etc.

                                                Il n’y a pas de solution unique mais un mix à optimiser, et on voit l’impasse du ’’tout éolien’’ avec l’exemple allemand qui doit rallumer ses centrales à charbon. La filière bois est comptée comme écologique même si ça fume comme du charbon, mais on atteint déjà la saturation en approvisionnement. Et le biogaz ne décolle pas vraiment. Les prévisions d’il y a 5 ans sont totalement caduques
                                                Nos édiles ’’redécouvrent’’ le nucléaire... mais il faut résorber le retard de remise à niveau du parc existant et reprendre la main sur le déploiement EPR.


                                              • SilentArrow 26 septembre 15:59

                                                @Eric F

                                                Bien sûr, avoir une autonomie même partielle est intéressant. Il faut voir ce que l’on est disposé à investir pour l’obtenir.

                                                Prenons les panneaux voltaïques par exemple. Il y a le prix des panneaux, celui de leur installation et celui de leur enlèvement lorsqu’ils expirent. Entre le moment de leur installation et de leur enlèvement, il y a le nombre de kWh qu’ils auront produits. On pourra facilement calculer le prix du kWh lors de l’enlèvement, mais il est difficile à évaluer lors de l’installation puisqu’on ne connaît pas leur durée de vie.



                                                • Je vous invite tous à jeter un oeil sur https://www.flightradar24.com/ .

                                                  Dites moi si la densité du trafic aérien reflète la Fin de l’Abondance ou le Bon de la Finance .


                                                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 25 septembre 08:27

                                                    Bonjour SPQR audacieux complotiste chasseur de complot.
                                                    .
                                                    Excellent !


                                                  • zygzornifle zygzornifle 24 septembre 09:02

                                                    Les conseilleurs ne sont pas les payeurs ......

                                                    Faites ce que je dis mais pas ce que je fais ......


                                                    • https://twitter.com/EnModeMacaron/status/1573570011993702400

                                                      MACRON AURAIT DÉTOURNÉ DE L’ARGENT PUBLIC POUR SA CAMPAGNE !

                                                      Son ex-collègue au ministère de l’Économie Christian Eckert révèle que Macron s’est servi des énormes moyens à sa disposition à Bercy entre 2014 et 2016 pour payer sa campagne !


                                                      • Samson Samson 24 septembre 09:46

                                                        Bonjour @Olivier Cabanel

                                                        « on ne peut que constater que c’est à la « France d’en bas », ces gens « qui ne sont rien », que sont demandés des efforts, ça n’a pas empêché que ... »

                                                        En Marche vers Nulle Part, il faut savoir choisir son camp !

                                                        Après le succès de quarante ans de néo-libéralisme à réduire au précariat l’ensemble de la classe ouvrière, la tâche assignée par la nouvelle aristocratie mondialiste au Giton de Rothschild consistait à désormais tondre l’essentiel d’une classe moyenne destinée dès l’origine à l’y rejoindre.

                                                        Si même les sanctions €uropéennes contre l’Ours permettent maintenant de parachever le travail entamé, on peut volontiers convenir que, décrété à l’occasion du délire covido-vaccinal et de son célèbre « Quoiqu’il en coûte ! », l’effondrement subséquent de ce qui nous restait encore de tissu productif, commercial et social constitue à cet égard un indéniable succès.

                                                        Quand donc toute la logique managériale appliquée à la « start-up » France par notre très immature et narcissique petit Monarc vise très explicitement à exponentiellement multiplier les « gens qui ne sont rien » et démanteler ce qui nous reste encore d’institutions républicaines et de services publics, ce n’est tout de même pas à nos « premiers de cordée » qu’on va maintenant demander d’en supporter les conséquences et régler l’addition !

                                                        « Mais Dieu se rit des prières qu’on lui fait pour détourner les malheurs publics, quand on ne s’oppose pas à ce qui se fait pour les attirer. Que dis-je ? quand on l’approuve et qu’on y souscrit, quoique ce soit avec répugnance. »

                                                        Jacques Bénigne Bossuet


                                                        Quelle meilleure preuve donc de toute la justesse citoyenne d’une telle impéritie managériale et de sa pédagogie successivement mutilatoire et éborgneuse, puis confinante, bâillonneuse, « vaccinatoire », ... que la réélection triomphale du mignon de Jean-Migitte par une majorité des électrices, électeurs et autres « gaulois-e-s réfractaires » ayant encore pris la peine de se déplacer jusqu’aux urnes ???

                                                        Tandis que tant du fait d’éventuelles restrictions que de l’explosion des factures nous nous voyons très majoritairement partis pour nous geler dès cet hiver les pieds et les c., vient le moment tant redouté où nous voici sommés de très démocratiquement assumer nos choix ! smiley

                                                        Bien à vous, en vous présentant mes respectueuses salutations ! smiley


                                                        • olivier cabanel olivier cabanel 24 septembre 12:59

                                                          @Samson
                                                          bel envoi !
                                                          comme disait l’autre, « et à la fin de l’envoi je touche »
                                                          merci




                                                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 24 septembre 14:22
                                                              .
                                                              Pour ceux qui n’ont toujours rien compris de ce que se passé depuis 2 ans et demi, tout est liée et fait partie de leur plan !

                                                              La plandemie COVID-19
                                                              Les restrictions énergétiques
                                                              Le passeport vaccinal futur (multi-support) numérique
                                                              La création d’un passeport CO2 qui sera intégré dans la passeport (multi-support) numérique

                                                              ...

                                                              La pénurie alimentaire qui est aussi ORGANISE
                                                              La soit disant pénurie de carburant
                                                              La destruction des PME’s - PMI’s par l’explosion des prix énergétiques
                                                              La fermeture et le non entretien des centrales nucléaires
                                                              La suppression de l’argent liquide
                                                              etc.

                                                              C’est le Great Reset de Klaus Schwabe & Co. ! On sème un KO TOTAL pour nous faire accepter leur programme diabolique. Leur instrument pour vous faire adhérer est LA PEUR, vous faire PEUR ... pour vous faire accepter la dictature !
                                                              .
                                                              Il s’agit ni plus ni moins de l’instauration d’une société dictatoriale avec un contrôle totalitaire qui rime avec la suppression intégrale de nos libertés. Nous deviendrons des objets contrôlable et identifiable par la manipulation génétique et par des dispositifs de nanoparticules qui ont été injecté dans nos corps.... leur permettant notre traçage, pas à pas, 24/24 via des antennes de 5G...
                                                              .
                                                              .

                                                              • eau-du-robinet eau-du-robinet 25 septembre 12:25

                                                                Pénuries alimentaire et énergétique.... « merci » à Klaus Schwabe et Co. et son programme du Great Reset


                                                              • Eric F Eric F 24 septembre 14:32

                                                                Vous êtes tracé même avec la 2G si vous laissez votre mobile allumé. La 5G ne vous tracera pas plus si votre mobile est éteint, que vous soyez vacciné ou non, faut arrêter avec les fantasmes d’ignorants superstitieux.


                                                                • olivier cabanel olivier cabanel 24 septembre 17:48

                                                                  @Eric F
                                                                  des preuves svp...


                                                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 25 septembre 01:58

                                                                  @Eric F
                                                                  .

                                                                  Vaccins Covid et contrôle des populations via les nanoréseaux injectés (5G)

                                                                  .

                                                                  Chacun peut consulter un dossier inédit de 53 pages intitulé « Vaccins Covid et contrôle des populations via les nanoréseaux injectés »1. Plusieurs équipes de chercheurs indépendants, issus de différentes disciplines ont fait depuis juin 2021 ce que les autorités sanitaires des pays occidentaux n’ont pas voulu faire, et pour cause : observer à la microscopie et la spectroscopie le contenu des vaccins expérimentaux contre la Covid-19. Les nanotechnologies identifiées et leur analyse permettent de comprendre ce que les pouvoirs mondialistes, l’industrie pharmaceutique et ceux qui agissent en sous-main veulent faire des citoyens.

                                                                  L’opinion publique n’est pratiquement pas informée sur les possibilités technologiques qui existent déjà depuis 15 ans et qui ont permis d’investiguer et de contrôler non pas l’espace, ou les profondeurs de la mer mais essentiellement le corps humain et particulièrement le cerveau, grâce aux nanobiotechnologies.

                                                                  .

                                                                  Des nanotechnologies dans les 4 vaccins
                                                                  .

                                                                  Les récentes découvertes (2021-2022) par l’observation et l’analyse indépendantes des sérums vaccinaux par des biologistes mais aussi des chimistes, des spécialistes des nanotechnologies ou des biotechnologies, des experts de la bioinformatique, des télécommunications sans fil, des nanoréseaux ou de l’internet des objets, nous conduisent à comprendre progressivement ce qu’ils envisageaient et ce qu’ils ont décidé de faire avec les citoyens, en passant à l’acte partout dans le monde. Ce dossier est un état des lieux sur ce que nous savons aujourd’hui.

                                                                  Je me suis souvent heurté au rejet et à la condamnation de certaines personnes, y compris dans ma propre famille, lorsque j’évoquais dans mes articles le transhumanisme, démontrant que toute cette histoire n’avait rien à voir avec un motif sanitaire quelconque ! On préférait déclarer que j’étais « complotiste » ou « délirant », plutôt que de regarder en face la vérité objective des faits et des preuves !

                                                                  Les travaux du Dr Campra, de Mik Andersen et d’autres équipes multidisciplinaires permettent d’avancer des preuves de ce qu’on observe dans les sérums vaccinaux des 4 produits expérimentaux ayant actuellement reçu une autorisation conditionnelle de mise sur le marché : Pfizer, Moderna, AstraZeneca, Johnson & Johnson. La comparaison des résultats liés à l’observation des sérums avec des informations issues de publications scientifiques permet de comprendre et de reconstituer un puzzle qui s’avère lisible et parfaitement inquiétant.

                                                                  Des éléments de preuves accablantes

                                                                  Comme une majorité de lecteurs, je me suis demandé quelle pouvait être l’efficacité ou la nocivité de nanoparticules dans un organisme, l’efficacité de nanorouters ou de nanoantennes dans ce qui s’apparente à un nanoréseau de communications sans fil. Enfin quelle influence peuvent avoir des nanotechnologies sur notre ADN et sur les neurones du cerveau humain ? Ce qui est démontré dans ce dossier peut laisser certains hébétés, mais les preuves sont là, elles sont objectives, indiscutables, réelles, et elles sont simplement présentées honnêtement. En voici le sommaire :

                                                                  1. Qu’a-t-on découvert d’illicite dans les « sérums vaccinaux » contre le Covid ?

                                                                  1.1 Des nanorouteurs ou nanosenseurs

                                                                  1.2 Des nano antennes et des nano antennes plasmoniques

                                                                  1.3 Des nano antennes redresseuses

                                                                  1.4 Des hydrogels pour nanotechnologies

                                                                  1.5 Des codecs (codeurs-décodeurs) et des portes logiques

                                                                  1.6 De l’Oxyde de graphène

                                                                  1.7 Les nanopoulpes de graphène ou hydres

                                                                  2. Nano-informatique et WBAN (Wireless Body Area Network)

                                                                  2.1 Quelques principes de base de la nano-informatique et de la bio-informatique

                                                                  2.2 Les réseaux sans fil intracorporels (WBAN)

                                                                  2.3 L’alimentation énergétique d’un réseau WBAN

                                                                  2.4 L’auto-assemblage des cristaux d’ADN

                                                                  3. La transhumanisation forcée des populations par l’inoculation de nanoréseaux complexes

                                                                  3.1 Présentation d’un modèle synthétique du WBAN à partir de l’analyse des sérums de vaccins Covid

                                                                  3.2 Communication avec l’extérieur et utilisation du protocole OS TOOK

                                                                  4. Prendre le contrôle du cerveau humain, dernier bastion des bioterroristes ?

                                                                  4.1 Qu’est-ce que la cybernétique ?

                                                                  4.2 Explication de la neuromodulation et contrôle à distance du cerveau humain

                                                                  Il ne s’agit là nullement d’une vue de l’esprit mais d’un ensemble d’éléments à charge qui ne peuvent plus objectivement laisser le lecteur dans le doute. La préparation des vaccins a été réalisée en amont de l’épidémie et cette épidémie de « Sars-Cov 2 » n’est ni naturelle ni accidentelle.

                                                                  Il est capital de savoir tout cela, à défaut de quoi, on se retrouve dans une ignorance qui va se rabattre aussitôt, à cause d’une absence d’arguments, sur l’accusation de « complotisme » ; faute d’arguments et faute de connaissance réelle du sujet en cause dans cette histoire invraisemblable de la fausse pandémie, on ne peut qu’ânonner l’accusation de « complotisme » ou de hurler sans fin « au délire » !

                                                                  Toute personne qui n’a pas connaissance de ce dossier sur les nanoréseaux injectés, ne sait strictement rien sur ce qui se trouve en arrière-plan de toute cette histoire du « Coronavirus », sur la « Covid-19 », sur les « vaccins » et tout ce cirque criminel qui s’est mis en place par la seule volonté des mondialistes au pouvoir.


                                                                • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 25 septembre 10:21

                                                                  @eau-du-robinet
                                                                   
                                                                   merci pour ce texte.
                                                                   
                                                                  Tout ce qui y est dénoncé est sûrement vrai, vu qu’ils ne s’en cachent même pas, j’en veux pour preuve la proclamation du chiot fou de Schwab : « L’être humain est devenu piratable ».


                                                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 25 septembre 12:40

                                                                  Bonjour Francis, agnotologue,
                                                                  .
                                                                  OUI l’oligarchie ne cache plus les détails de leur projet diabolique, tout est écrit voire prononce ....
                                                                  .
                                                                  Mais les moutons ne se prennent même le temps de prêter attention. Et si nous sommes dans la merde c’est à cause de ces moutons serviable à l’oligarchie prêt d’aller à l’abattoir en acceptent entre autres les injections toxico-génétiques expérimentales ARNm, et toutes les mesures encensées liberticides ....


                                                                • Eric F Eric F 25 septembre 18:27

                                                                  @eau-du-robinet
                                                                  La liste que vous indiquez est tellement surréaliste que je préfère l’attribuer à votre sens de l’humour.

                                                                  Il y a confusion à partir du préfixe ’’nano’’ qui signifie juste une taille du milliardième de mètre. Dans le vaccin, la capsule lipidique qui enrobe l’ARN a cette taille, rien à voir donc avec la miniaturisation électronique qui de toute façon ne se combine pas spontanément.
                                                                  Confusion également à partir des micropuces électroniques, mais elles ont une taille millimétrique.
                                                                  Les noms que vous citez comme prétendus experts sont donc de grands comiques ou de fieffés charlatans. Je suis sidéré de voir que des gens qui paraissent doués de raison puisse donner dans un tel panneau.


                                                                • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 25 septembre 18:45

                                                                  @Eric F
                                                                   
                                                                  ’’Confusion également à partir des micropuces électroniques, mais elles ont une taille millimétrique.’’
                                                                   

                                                                   « Matsushita Denki (Panasonic) avec les universités de Tohoku et de Osaka, le Tokyo Institute of Technology et l’Advanced Institute of Science and Technologies de Nara ont mis au point une nouvelle technologie de réalisation de cellules mémoire utilisant une protéine animale, la ferritine, qui a la propriété de s’auto-organiser. L’emploi de cette protéine permet de façonner des structures à l’échelle nanométrique, plus simplement qu’avec les technologies lithographiques traditionnelles. »
                                                                  https://www.techno-science.net/actualite/puce-electronique-nanometrique-base-proteines-N5264.html
                                                                   
                                                                   Pour info : les globules rouges font de 5 à 7500 nM, et les bactéries entre 500 et 5 000 nM de long.


                                                                • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 25 septembre 18:46

                                                                  @Francis, agnotologue
                                                                    Pour info : les globules rouges font de 5000 à 7500 nM, et les bactéries entre 500 et 5000 nM de long.


                                                                • Eric F Eric F 25 septembre 19:55

                                                                  @Francis, agnotologue
                                                                  Intéressant, mais comme l’indique l’article, il faut un support en silicium où le motif du circuit est agencé en titane, sur lequel la protéine vient se fixer (elle a une affinité pour ce métal). Elle ne se combine évidemment pas toute seule avec le bon motif.
                                                                  Ce n’est pas la protéine qui a les caractéristiques électriques, mais le métal dont elle a été préalablement imbibé, et le tout est recouvert de silicium par chauffage à 800°. Alors on nous injecte aussi le support, le chalumeau, et les batteries pour l’alimenter ?


                                                                • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 25 septembre 20:05

                                                                  @Eric F
                                                                   
                                                                   les discours sont nettement plus enthousiastes quand il s’agit de faire la proportion de technologies basées sur ces découvertes.


                                                                • Legestr glaz Legestr glaz 25 septembre 20:44

                                                                  @Francis, agnotologue

                                                                  Pour faire plus simple, on parle en micromètre : soit pour le globule entre 5 et 7,5 micromètres. Ils ne sont pas de taille manométrique mais micrométrique. 

                                                                  Bonne nouvelle : une fois de plus, la « grippe » de l’hémisphère sud, durant l’hiver austral, ne s’est pas transmise à l’hémisphère nord, les virus ayant décidé de ne pas prendre l’avion de l’Australie vers la vieille Europe. Mais il faut rester prudent et vigilant parce que les « scientifiques » savent très bien que les virus peuvent prendre l’avion depuis la Chine pour venir contaminer les populations européennes.
                                                                  Peut être que le billet est trop onéreux pour les virus depuis l’Australie ? C’est peut être pour cette raison n’est-ce pas ? Ou alors c’est beaucoup trop loin et ils meurent d’épuisement sur le parcours. 

                                                                  ... « La saison observée dans l’hémisphère Sud au cours des mois de juin à aout 2022 donne certains indices sur l’activité grippale à prévoir cet automne au Québec. L’activité grippale dans l’hémisphère Sud a été plus précoce par rapport à la moyenne des 5 années précédentes (36). La proportion d’enfants et de jeunes adultes touchés par la grippe par rapport aux personnes plus âgées a été plus importante en comparaison avec les saisons grippales antérieures »...

                                                                  Celui qui voudra bien se donner la peine de « réfléchir » comprendra la supercherie. 


                                                                • Eric F Eric F 26 septembre 09:55

                                                                  @Legestr glaz
                                                                  La saisonnalité des maladies respiratoires (rhume, bronchite, grippe, angine...) est notamment liée aux conditions climatiques (le froid irrite les muqueuses, la réduction d’ensoleillement (UV) diminue l’immunité...), à la concentration de pollutions (fumée de chauffage, smog...), et à la promiscuité en espace fermé favorisant la transmission. Il y a des cas de grippe en été, mais nettement moins nombreux (ex : Canada).
                                                                  Le Covid était venu de Chine en saison hivernale, il y a eu ensuite des épisodes estivaux moins sévères que les recrudescences de fin d’automne/hiver.
                                                                  Alors oui, le virus prend l’avion avec les malades qui le portent, mais la contagiosité et le dépassement du seuil de déclenchement épidémique dépend des conditions saisonnières et de l’environnement sanitaire (notamment, selon le type de virus, la transmission manuportée, forte concentration de foule, état de santé et âge de la population...).
                                                                  -donc synergie entre virus et cofacteurs.


                                                                • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 26 septembre 10:25

                                                                  @Eric F
                                                                   
                                                                  ’’-donc synergie entre virus et cofacteurs.’’
                                                                   
                                                                  Malheureusement, notre médecine contrôlée désormais par Big injecta merci Bill la piquouze , complice des autres Big ne jure que par les virus et nie du haut de sa superbe tous les cofacteurs au mépris et grand dam des vrais médecins qui n’ont plus d’utilité sinon celle d’user de leur prestige pour faire accepter des traitements très couteux.
                                                                   


                                                                • Legestr glaz Legestr glaz 26 septembre 21:57

                                                                  @Eric F

                                                                  Mais vos explications ne sont pas en lien avec la contamination et la contagion des « virus ». 
                                                                  Vous parlez, en revanche de « pollution » et là, en revanche, je vous suis de très près. Parce que les matières particulaires polluantes, PM10, PM2,5, PM0,1 (particules ultra-fines = nanoparticules) investissent les voies respiratoires lors des épisodes de pollution, et, d’une manière très visible, lors des phénomènes d’inversions thermiques.

                                                                  En été, les épidémies sont dues aux épisodes de « canicule » c’est à dire lorsque l’ozone troposphérique se lie aux matières particulaires polluantes. Les cas de « grippe » en été ne sont que des maladies respiratoires en lien avec la pollution à l’ozone. 

                                                                  Il n’y a pas de contamination « inter-humaine », ni de contagion. Les personnes au système immunitaire affaibli, les personnes qui ont accumulé au fil des ans des matières particulaires dans leurs voies respiratoires, sont les premières victimes des épisodes d’intense pollution, en hiver par les matières particulaires, en été par la pollution à l’ozone. 
                                                                  Des exemples célèbres, comme l’expérience de Milton Rosenau, ou du navire américain croisant au large de Cuba, montrent. que la contamination est due à l’air que l’on respire dans un espace donné, à un moment donné. Le « virus » ne s’échange pas de personne à personne. Dans de très nombreux foyers se retrouvent des gens qui tombent malades d’autres qui ne le font pas. Si la contamination était « inter-humaine » les choses ne se passeraient pas comme ça ! C’est pas la loterie, ce n’est pas au « petit bonheur la chance ». Il faut des conditions de faiblesse immunitaire associées à des conditions de pollution atmosphériques plus importantes que d’ordinaire et aussi au rayonnement électromagnétique qui perturbe l’être humain. 

                                                                  Alors, lorsque je lis cette phrase, je ne peux qu’y trouver la preuve d’une grande dissonance cognitive (copié-collé) :... « Alors oui, le virus prend l’avion avec les malades qui le portent, mais la contagiosité et le dépassement du seuil de déclenchement épidémique dépend des conditions saisonnières et de l’environnement sanitaire (notamment, selon le type de virus, la transmission manuportée,  forte concentration de foule, état de santé et âge de la population.... -donc synergie entre virus et cofacteurs. »...

                                                                  Parce que, non, les maladies respiratoires hivernales, voire estivales, ne touchent pas tout le monde. Certains n’expriment jamais aucun symptôme. Et, très généralement, ceux qui expriment des symptômes sont ceux qui ont un système immunitaire déficient. Ce qui veut dire que le virus n’est rien et qu’il faut bien considérer « autre chose ». Et la « pollution » associée à une faiblesse immunitaire (due à l’âge, au temps d’exposition aux particules polluantes, à des conditions de vie délétères qui dégradent la santé), l’exposition aux rayonnements électromagnétiques (comme la 5G) sont les « facteurs déterminants » pour tomber malade. Voilà le « mixte » pour déclencher une maladie respiratoire. 
                                                                  Parce que, notez le : silence absolu sur les effets délétères pour la santé de la mise en place de la 5G ! Je vous laisse chercher tous les effets néfastes sur la santé que produisent les rayonnements électromagnétiques, dont les troubles de la coagulation. (…«  Cette revue vise à couvrir les données expérimentales sur les effets oxydatifs des rayonnements radiofréquences de faible intensité (RFR) dans les cellules vivantes. L’analyse de la littérature scientifique actuellement disponible et évaluée par des pairs révèle des effets moléculaires induits par les RFR de faible intensité dans les cellules vivantes ; cela comprend l’activation significative des voies clés générant des espèces réactives de l’oxygène (ROS), l’activation de la peroxydation, les dommages oxydatifs de l’ADN et les modifications de l’activité des enzymes antioxydantes. 


                                                                  Cette revue indique que parmi les 100 études évaluées par des pairs actuellement disponibles traitant des effets oxydatifs des RFR de faible intensité, en général, 93 ont confirmé que les RFR induisent des effets oxydatifs dans les systèmes biologiques. Un large potentiel pathogène des « espèces réactives à l’oxygène », -ERO- induits, et leur implication dans les voies de signalisation cellulaire, expliquent une gamme d’effets biologiques / sanitaires des RFR de faible intensité, qui comprennent à la fois des pathologies cancéreuses et non cancéreuses. En conclusion, notre analyse démontre que le RFR de faible intensité est un agent oxydant expressif pour les cellules vivantes à fort potentiel pathogène et que le stress oxydatif induit par l’exposition au RFR doit être reconnu comme l’un des principaux mécanismes de l’activité biologique de ce type de radiation. »...)

                                                                  Les « virus » ne tuent jamais personne, les « virus » n’entrainent aucune maladie. Les gens atteints de maladies cardia-respiratoires succombent d’un trop grand stress oxydatif, leur système anti-oxydant étant incapable de répondre à la demande d’agression des matières particulaires polluantes. Les gens décèdent d’une détresse respiratoire, d’un arrêt cardiaque, toute chose que les matières particulaires entrainent d’une manière « spécifique ». Inutile de faire appel à des « virus » pour expliquer cette mortalité. 9 millions de morts chaque année dans le monde dont cent mille en France (chiffre approximatif) en lien avec la pollution.

                                                                  Ce que l’on nous raconte sur la propagation et la contamination inter-humaine est une vaste blague parce que ceci ne correspond pas du tout aux constatations qui sont faites dans les populations. Ce sont les personnes à la balance oxydants / anti-oxydants affaiblie qui tombent malades et qui, pour certaines, décèdent. 

                                                                  Et puisque vous écrivez que « la contagiosité et le dépassement du seuil de déclenchement épidémique dépend des conditions saisonnières et de l’environnement sanitaire » pouvez vous nous dire « pourquoi » ? Comment des conditions saisonnières pourraient nuire à la contamination et à la propagation virale ? Comment l’environnement sanitaire pourrait le faire ? Expliquez nous en quoi les virus sont moins contaminants et se propagent moins selon les saisons ? Ceci n’a strictement aucun sens. Soit vous abordez le sujet d’un point de vue « scientifique » soit vous ne le faites pas. Le « virus » a bon dos mais quand même !


                                                                • Eric F Eric F 27 septembre 09:29

                                                                  @Legestr glaz
                                                                  ’’Il n’y a pas de contamination « inter-humaine », ni de contagion’’
                                                                  On en a déjà débattu, cette affirmation est démentie par les réalités connues depuis la plus haute antiquité.

                                                                  ’’les « virus » n’entrainent aucune maladie’’
                                                                  Nous en avons longuement débattu dans une discussion précédente, je suis d’accord sur l’action de la plupart des cofacteurs que vous exposez, mais cela ne me parait pas récuser l’existence des virus (imagerie, génotype...) ni l’action virale sur la propagation et l’infection (par ex. identification d’anticorps correspondants chez les malades). Mais je ne suis ni professionnel en virologie ni militant pour écrire une thèse sur la question. Je suis donc d’accord que les experts médicaux devraient mouiller la chemise, organiser un congrès, faire une synthèse scientifique et une présentation pédagogique pour répondre à l’ensemble des points soulevés par les virosceptiques, peu nombreux mais se multipliant [viralement smiley] sur les réseaux sociaux.


                                                                • Legestr glaz Legestr glaz 27 septembre 10:53

                                                                  @Eric F

                                                                  Il vous suffit d’examiner
                                                                  « qui » meure du « covid » ou de la « grippe » et
                                                                  « comment » meurent ces gens pour comprendre l’escroquerie, si vous le souhaitez évidemment.

                                                                   Ainsi, les personnes qui décèdent du covid ou de la grippe ont toujours le même profil, parfaitement bien identifié : les diabétiques, les obèses, les insuffisants rénaux, les malades du coeur. Et ces maladies ont un point commun : un « stress oxydatif » très augmenté chez eux. C’est un fait scientifique absolument avéré et confirmé maints fois. 

                                                                   Par ailleurs, autant l’augmentation de la pollution, lors de conditions atmosphériques favorables (inversions thermiques par exemple), que le rayonnement électromagnétique, induisent une très forte augmentation du « stress oxydatif ». Celui ci entraine des complications de la coagulation sanguine.
                                                                  ... « Au cours des derniers mois, il a été systématiquement démontré que le SRAS-Cov-2 provoque une tempête de cytokines, un dysfonctionnement endothélial et épithélial, qui conduisent finalement à l’activation de la cascade de coagulation, provoquant des phénomènes thrombotiques. Comme dans le cas d’une septicémie grave, le dépôt généralisé de caillots intravasculaires compromet un apport sanguin adéquat, contribuant à la défaillance d’organes 

                                                                  .... »Les complications cardiovasculaires, caractérisées par un dysfonctionnement endothélial et une athérosclérose accélérée, sont la principale cause de morbidité et de mortalité associée au diabète. Il est de plus en plus évident que la génération excessive de radicaux libres hautement réactifs, en grande partie due à l’hyperglycémie, provoque un stress oxydatif, qui exacerbe encore le développement et la progression du diabète et de ses complications. Une surproduction et/ou une élimination insuffisante de ces radicaux libres entraînent un dysfonctionnement vasculaire, des dommages aux protéines cellulaires, aux lipides membranaires et aux acides nucléiques. Malgré des preuves accablantes sur les conséquences néfastes du stress oxydatif et son rôle dans le diabète expérimental, des essais cliniques à grande échelle avec des antioxydants classiques n’ont pas démontré de bénéfice pour les patients diabétiques. Au fur et à mesure que notre compréhension des mécanismes de génération de radicaux libres évolue, il devient clair que plutôt que de simplement piéger les radicaux réactifs, une approche plus globale visant à empêcher la génération de ces espèces réactives ainsi que le piégeage peut s’avérer plus bénéfique. Par conséquent, de nouvelles stratégies avec des antioxydants classiques ainsi que de nouveaux devraient être mises en œuvre dans le traitement du diabète.« ...


                                                                  Et il n’y a pas »que« sur les réseaux »sociaux« que les »virosceptiques« font leur apparition. Ils sont très présents dans de très nombreuses études scientifiques. Ces chercheurs parlent du »stress oxydatif« , en lien avec la pollution et les rayonnements électromagnétiques qui détruisent la santé humaine. Il existe nombre d’études scientifiques sur le sujet. A vous de regarder au lieu de vous en tenir à l’expression toute faite de »virosceptique« . 

                                                                  Eric F, maintenant que vous êtes en possession d’informations sur les effets délétères du  »stress oxydatif«  sur la santé humaine, je vous propose d’observer, seulement »d’observer« , les épisodes d’épidémies de maladies respiratoires en prêtant attention au niveau de pollution atmosphérique. Il existe des sites sur lesquels vous pouvez prendre connaissance de la qualité de l’air à l’instant »T« dans le monde. Malheureusement, seules les MP10 et MP2,5 sont mesurées, les particules plus petites passant à la trappe, et pourtant elles sont les plus dangereuses parce que ce sont elles qui descendent le plus profondément dans les voies respiratoires et passent même dans la circulation sanguine. J’invite, évidemment les autres lecteurs à faire la même vérification. 

                                                                  https://aqicn.org/map/france/fr/

                                                                  Et je mets en exergue ceci : les symptômes et la dégradation de la santé, en lien avec la pollution, les microparticules et les nanoparticules polluantes, sont »identiques« à ce que l’on constate avec les suites d’une »contamination« par un »virus« respiratoire. Aujourd’hui, de nombreux chercheurs, qui ne peuvent pas »exclure« le »virus« de leur discours (sinon il serait privé instantanément de fonds de recherche) , en arrivent à parler de »co-facteur« dans la mortalité par maladie respiratoire. Le »virus« ne devient qu’un »simple co-facteur«  ! Et ça, Eric F, ce n’est pas du »viroscepticisme« , c’est la réalité scientifique. Et comme chaque année, dans le monde, 9 millions de personnes décèdent de la pollution, le »co-facteur virus" en devient ridicule.


                                                                • Eric F Eric F 27 septembre 16:56

                                                                  @Legestr glaz
                                                                  Oui, on est parfaitement d’accord qu’un terrain physiologique dégradé favorise l’infection virale et la gravité des effets. De même il y a des conditions environnementales plus ou moins propices à la maladie, ainsi qu’une immunisation plus ou moins importante des populations à certains virus (ainsi les ’’vieux’’ ont été moins touchés par la grippe de 1918 ayant été anciennement en contact avec des virus approchants). Donc cette question de ’’cofacteurs’’ est tout à fait reconnue,

                                                                  même si les termes utilisés peut être différent (’’terrain favorable’’, ’’prédisposition’’, ’’facteur aggravant’’, etc.) .

                                                                  Il n’a pas pu se produite exactement la même pollution ou élément perturbateur extérieur qui se répande aussi rapidement dans différentes région du monde à partir de la région de Wuhan, juste sur le chemin des déplacements de gens contaminés, provoquant la même maladie ayant des caractéristiques multiples (le covid n’est pas seulement respiratoire), et la production de la même combinaison de protéines caractéristiques nouvelles induisant les mêmes anticorps. Mais le profil de population et l’environnement ont effectivement conduit à une intensité différente
                                                                  (à propos de la 5G parfois mise en cause, elle n’était pas déployée en Iran ni au Magreb par exemple, lors de l’épidémie dans ces pays).

                                                                  Il y a des maladies virales respiratoires dans des régions exemptes de pollution, et aussi des maladies virales qui ne sont pas de type respiratoire, par exemple affectant le système digestif (ex : gastro-entérite virale), provoquant des éruptions cutanées, (ex : comme la varicelle), etc. On a un vaste panel d’actions virales, avec des caractéristiques de prédispositions différentes.


                                                                • Legestr glaz Legestr glaz 27 septembre 20:01

                                                                  @Eric F

                                                                  Evidemment qu’il faut tenir compte d’un « cumul » de causes, en lien avec l’augmentation du « stress oxydatif ». La pollution est l’une des causes et le rayonnement électromagnétique une autre. 
                                                                  Il suffit d’examiner la mortalité par pays, et même par région selon les pays, pour comprendre que les épisodes de pollution marquent au fer rouge de la mortalité les endroits où elle était le plus présente.
                                                                  Par exemple, en France, les grandes métropoles de l’Ouest ont moins sévèrement été touchées que les grosses agglomérations de l’Est de la France et du Nord lors de l’épisode « covid19 ». Les conditions de pollution y étaient différentes. Le vent et la pluie, la douceur océanique, sont les ennemis des « inversions thermiques » et des « plafonds » de pollution. 

                                                                  Et bien, détrompez vous. Les masses d’air se déplacent au niveau d’un continent et au niveau d’un hémisphère. Je me suis intéressé au sujet et, autant dans l’hémisphère Nord que dans l’hémisphère Sud, le déplacement des masses d’air concerne toute une latitude et pas uniquement un pays ou deux. Les sites de météorologie expliquent ceci très bien. C’est pour cette raison que les épidémies de maladies respiratoires ont lieu avec un décalage de 6 mois environ entre l’hémisphère Sud et l’hémisphère Nord et qu’il n’y a jamais de contamination ni de propagation entre les deux hémisphères, jamais ! C’est parce que les « agents pathogènes » qui provoquent ces maladies respiratoires ne se communiquent pas d’être humain à être humain mais que, en revanche, les particules polluantes sont « respirées » par tout le monde, au même moment, lorsque les conditions atmosphériques « retiennent » les particules polluantes en nombre au niveau du sol. Et la jolie histoire des « gros rassemblements », des carnavals ou des festivals, le « contact » entre les personnes, n’est qu’une vaste blague : il se trouve simplement que toutes ces personnes ont respiré le même air pollué, et celles qui présenteront un système oxydants/anti-oxydants affaibli développeront la maladie, avec des symptômes, pendant que d’autres n’auront strictement rien, parce que leur système immunitaire aura été efficace pour arrêter les matières particulaires polluantes. 

                                                                  Pour les épidémies respiratoires la planète peut être divisée en 3 zones distinctes : 
                                                                   l’hémisphère Nord
                                                                   l’hémisphère Sud
                                                                   la zone équatoriale

                                                                  Mais dans ces trois zones existe bel et bien le phénomène « d’inversion thermique ». 

                                                                  Je n’ai pas le temps de répondre à vos derniers développement mais les « virus » ne provoquent aucune maladie. Les « virus » ne provoquent pas la varicelle. Si vous voulez en savoir davantage sur les virus et la « vaccination » lisez l’ouvrage de Fernand Delarue. Jamais ses analyses et ses recherches n’ont été démenties, et c’est vraiment ballot pour l’industrie du « vaccin ». Jamais les « vaccinations » n’ont fait régresser les « épidémies ». Jamais ! Les vaccinations contre des « virus » sont un leurre, une entourloupe. Aucune étude scientifique ne peut prouver, malgré les dizaines d’années passées, l’efficacité des « vaccins ». Cela n’existe pas ! Et les vaccins = adjuvants ! Sans adjuvant impossible de mettre au point un vaccin ! 
                                                                  ... « 

                                                                  Or, il semblerait que l’arrêt des épidémies n’ait rien à voir avec les campagnes de vaccination.

                                                                  Ainsi, 1200 personnes ont été victimes de la Polio en France, en 1956, année où la campagne de vaccination a débuté. Et en 1957, la France a connu plus de 4000 cas.

                                                                  Personne, d’ailleurs, n’est capable d’expliquer pourquoi les épidémies de peste et de choléra du Moyen Âge, de suette picarde (qui a sévi de 1718 à 1906), et plus récemment, de scarlatine, se sont arrêtées sans vaccin, et sans décimer toute l’humanité… »...

                                                                  Les vaccins sont une vaste fumisterie, une vaste escroquerie, une pompe à fric, un lavage de cerveaux !

                                                                  Voici un document que vous pouvez lire à tête reposée ! 

                                                                  https://www.lasantenaturelle.net/vaccins-on-nous-aurait-menti-par-jean-pierre-joseph/


                                                                • Eric F Eric F 28 septembre 09:56

                                                                  @Legestr glaz
                                                                  Je connais l’argumentation vaccinosceptique des partisans de la ’’médecine naturelle’’ et du courant anti-Pasteur.
                                                                  Mais je ne crois pas à l’éradication spontanée aussi rapide de ces maladies, alors même que comme vous le dites vous même l’environnement est davantage pollué et source de dégradation de l’état physiologique. Il est vrai que pour certaines maladie, le vecteur intermédiaire était des puces, rats, etc, et le progrès de l’hygiène et la lutte contre les parasites a réduit les agents de propagation. Concernant la peste, elle bactérienne et non pas virale.


                                                                • NiNi NiNi 24 septembre 15:24

                                                                  En tout cas ce n’est pas le minuscule macron qui va réchauffer l’atmosphère hivernale par son talent oratoire, si l’on en juge par sa ridicule prestation de perroquet occidental sans couleur devant une assemblée onusienne inutile mais néanmoins vide aux trois quarts…

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité