• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le gouvernement casse les énergies renouvelables made in France, pourquoi (...)

Le gouvernement casse les énergies renouvelables made in France, pourquoi ?

Le Gouvernement, contre toute logique économique et industrielle vient de sacrifier la dernière énergie renouvelable qu’il n’avait pas encore anéantie, le solaire photovoltaïque.

Après la mise en place d’un moratoire sur les raccordements électriques des installations solaires, voici que la France souhaite instaurer des quotas solaire (comme s’il s’agissait de quotas carbone !), à savoir 500MW par an quand nos voisins allemands sont à 8000MW.

La décision du gouvernement a eu pour premier effet l’annulation de plus de 800 millions d’euros d’investissement en création/extensions d’usines de panneaux solaires français et la plupart des fabriquant sont en train de préparer le démontage et la délocalisation des unités de production existantes vers des pays disposant d’un vrai marché. C’est catastrophique. L’UMP réussit l’exploit de précipiter la désindustrialisation verte avant même qu’elle ait commencé tout en favorisant l’arrivée des produits chinois.

Au pays (bien seul) du tout nucléaire, les responsables UMP sont restés bloqués dans les années 70-80.

Cette énergie, dont nous tirons le bénéfice d’un KWh dans les moins chers d’Europe grâce au programme nucléaire amorti et à la non prise en compte d’un certain nombre d’éléments, a réussi en France le pari incroyable de faire oublier les problématiques colossales qu’elle engendre. Problèmes de sécurisation et de déchets pour les siècles et les générations à venir, problèmes géopolitiques liés à l’uranium qu’il faut bien extraire (surtout pas en France !) dans des pays très démocratiques comme le Niger avec son cortège d’implications diplomatiques. De ce pays, dont notre fierté nationale tire 30% de son combustible, l’on devrait imaginer qu’il a forcement dû profiter de la manne nucléaire et en tirer profit pour son développement. La France aurait au moins fait cela pour ne pas se permettre de voir notre nucléaire attaqué sur ce plan ! Et bien non, le Niger et ses 15 millions d’habitants partagent avec une consternante régularité la dernière place de l’indice de développement humain, parfois avec 1 ou 2 pays suivant les décennies. C’est même le seul pays en 2010 à être dans la catégorie IDH de moins de 0,350 (Haïti : 0,546). La France leur apporte au moins de la continuité dans la présence de forces armées pour « stabiliser » la zone, avec le succès que l’on connait (AQMI, otages, rébellion touareg), et l’apport démocratique (dizaines de coups d’état) que les Nigériens connaissent.

Le gouvernement a placé le solaire sous le feu des projecteurs tout au long de l’année 2010 en l’harcelant de décret, avançant un risque de surcouts trop importants, ou encore en martelant le mensonge éhonté de « 90% des panneaux installés sont chinois ». Pendant ce temps, la prolongation de la durée de vie des réacteurs nucléaires se fait sans l’ombre d’un débat public à raison de 600 à 800 millions d’euros par réacteur (il y en a 58). Et AREVA comme EDF de lancer une grande campagne de promotion du nucléaire via des spots télévisés et radiophoniques qui tentent de faire passer le nucléaire pour propre à défaut d’être renouvelable, de faire croire qu’il s’agit de l’énergie du futur (de nombreuses plaintes sont déposées concernant ces publicités). Mais comment lancer une filière industrielle du renouvelable sans investissements ? Cela fait à peine 2 ans que le solaire débute en France et il aurait dû en un si court laps de temps devenir une filière mature et concurrentielle ? Le nucléaire a bénéficié de 50 années de subventions et de soutien massif de la part de l’état et de dizaines d’années de recherche et de maturation avant de pouvoir être lancé à grande échelle. Pourquoi une telle différence ?

L’UMP ré-engage la France dans la seule voie du nucléaire, sans débat et en tuant dès le départ toute autre filière industrielle. Le secteur énergétique français est ainsi contraint à miser tous ses œufs dans le même panier. Pourtant le nucléaire ne produit que 15% de l’électricité mondiale et cette part ne cesse de diminuer malgré la construction de nouveaux réacteurs, qui ne suffisent pas à enrayer la fermeture des plus anciens. Le nucléaire est de plus en plus dépendant d’autres pays (cuves de l’EPR fabriquées par le Japon, Uranium totalement importé). Le KWh nucléaire coute de plus en plus cher, il est passé de 3/4 cent € à 5,5/7 cent d’euros en moins de 10 ans quand le KWh des ENR ne cesse de baisser et n’est structurellement lié au cours d’aucune énergie fossile. Ainsi le Kwh solaire est passé dans les pays les plus avancés de plus de 60 cent à moins de 20 cent en seulement 5 ans, le Kwh éolien terrestre est à parité réseau et le Kwh éolien maritime est en passe d’atteindre cette parité.

Pendant ce temps le gouvernement, aveuglé par ses « experts » du nucléaire, continue à tenter de fourguer son EPR qui perd un à un les appels d’offres internationaux. Nous voici réduits à brader ces EPR en inventant le concept « machine expresso » à prix cassé et au « combustible » onéreux. Mais si cela peut faire illusion quelques temps, la menace concurrentielle portée par les coréens, les allemands et les russes, sans compter la chine ne laisse, aucune chance à notre EPR national. Comment vendre une machine plus chère, pas plus sûre pour autant et largement surdimensionnée quand nos concurrents proposent tous des produits moins chers, autant voire plus sûr et dans des gammes plus variées ?

Pourtant notre pays dispose d’atouts industriels indéniables, une main d’œuvre qualifiée et très productive, des infrastructures de premier plan, des entreprises nationales de premier rang, une qualité et un cadre de vie largement au dessus de la moyenne pour ses employés et des capacités de financement importantes. Nombreux sont ceux qui mettent en avant, avec forces études, tribunes, prises de positions l’opportunité unique dont dispose la France aujourd’hui pour se placer sur le marché de l’éolien off shore. Le solaire qui était en train d’émerger en France, avec une capacité de production qui devait passer de 450 MWc à 650 MWc en 2011 pour un marché annuel de 850 MWc voit ses projets de créations et d’extension d’usines abandonnés, ses investisseurs lassés des promesses non tenues et des revirements incessants. Et pourtant l’opinion plébiscite les ENR, les collectivités locales les soutiennent fortement, les industriels qui voient nos voisins européens y investir massivement veulent s’y lancer mais le gouvernement reste obnubilé par le tout nucléaire.

Nos voisins européens sont en train de structurer d’importantes filières de production d’énergies renouvelables, l’Angleterre dans l’éolien off shore, l’Allemagne dans l’éolien et le solaire, le Danemark dans l’éolien, etc.. Ces secteurs connaissent des croissances colossales, créent des centaines de milliers d’emplois le plus souvent non délocalisables et les perspectives à long terme sont de plus en plus attractives. Resterons-nous sur le bord de la route à regarder passer les trains d’éoliennes et de panneaux solaires en tentant un énième appel d’offre pour vendre nos EPR ?

Sans parler de doter la France d’objectifs plus ambitieux dans les ENR, il serait déjà bon que la France se donne les moyens d’atteindre les siens, plutôt que d’être l’un des seuls pays européens à ne pas y arriver. La France doit produire 23% d’énergie renouvelable en 2020 et dans l’état actuel des choses nous ne dépasserons pas 17%. L’objectif de 2010 était déjà de 21%, nous en sommes à 14%.

Il est grand temps de lancer le débat de l’énergie en France.


Moyenne des avis sur cet article :  3.98/5   (82 votes)




Réagissez à l'article

137 réactions à cet article    


  • frugeky 25 janvier 2011 10:52

    Constat lucide.
    Les pro-nucléaires sont en train de faire un ramdam de tous les diables pour relancer la filière.
    L’augmentation du prix du baril, largement escamotée dans les médias, devrait leur donner des arguments malgré la non prise en comte dans le prix du nucléaire de certains postes (démantèlement, entre autres).
    Où la farce du Grenelle de l’environnement, dont le président continue pourtant à se glorifier, ne fait même plus illusion.

    Il me semble que c’est 59 réacteurs en France.


    • rastapopulo rastapopulo 25 janvier 2011 15:50

      Comme si le nucléaire ne s’améliorait pas constamment  !!!!

      Jamais entendu parler du thorium (plus économe, abondant, moins radioactif,...), de la transmutation des déchets (dans 20 ans et même avant si ça n’avait pas été retardé par les écolo oh ironie quand tu nous tiens),... sans parler de la fusion (pas magnétique de ITER qui est trop compliqué mais inertiel des Zmachine et des laserHYPERjoules) ?

      Posez vous la question pourquoi au lieu de déblatérer sur une énergie que tout le monde nous envie... sauf les aristocrates anti-industries. 


    • Traroth Traroth 25 janvier 2011 17:42

      59 sites pour un total de 82 centrales (tranches), en fait.


    • JMBerniolles 25 janvier 2011 22:33

      58 réacteurs REP plus un EPR en construction et autre qui est pratiquement engagé ..

      Pour le démantèlement il existe des fonds dédiés alimentés par les acteurs du nucléaire. Mais il faut dire que les coûts de démantèlement sont actuellement très mal appréciés .. On en est au stade artisanal, voir le cas de Brennilis.

      Un cas plus honteux est relatif à Super Phénix, arrêté puis saboté par le gouvernement Jospin et sa figure de prou « écolo » (du moins en dehors des marées noires et de la Chimie en général) D Voynet. Il s’avère maintenant que le type de réacteur dit « rapide à sodium », auquel appartenait Super Phénix, représente l’avenir des réacteurs nucléaires à fission. Du coup son cousin russe BN600 représente le réacteur le plus avancé au monde et la référence en la matière...






    • titi 25 janvier 2011 11:41

      Bah moi j’ai une éolienne dans mon jardin. Une petite, mais éolienne quand même...

      L’eolienne : made in china. german design (c’est ce qui est mentionné derrière)
      Le redresseur : made in germany (la doc n’est même pas traduite. Les indications en façade non plus)
      L’onduleur  : made in the netherlands.

      Le seul truc francais, c’est moi avec ma pelle pour faire la tranchée de 80cm de profondeur pour enterrer un cable ou passe au mieux 24V (bah oui en France y’a des normes)

      J’ai également un chauffe eau solaire... made in Germany. Les tubes sur le toit ? Made in Germany

      Oui donc je pense que globalement ce marché ne profite pas à l’industrie francaise...


      • isabellelurette 25 janvier 2011 15:42

        Pouvez-vous nous faire un article sur votre installation ? Permis de construire ou pas, couts, vos études comparatives, les adresses des fournisseurs, les productions (kWh, calories, ...), les avantages, les inconvénients, les commentaires des voisins .... ?


      • rastapopulo rastapopulo 25 janvier 2011 15:52

        En sachant très bien que c’est du doublage de réseaux et que seul pays à la masse peut favoriser ça !


      • rastapopulo rastapopulo 25 janvier 2011 15:59

        Et comment je fais fonctionner ma machine à tour avec une énergie aléatoire (pas assez de vent ou... trop !), non ahustable (pic de conso du matin et du soir) et hyperchère (qui ne servira jamais d’exemple de par le monde à part pour des villages non déjà raccordé au réseaux ce qui n’est pas notre cas)  ???

        Le rendement global est médiocre et l’électricité ne se stocke pas en grande quantité, donc les usines français avec ce mode d’énergie c’est zéroooo.

        Donc soit vous délocalisez tout l’industrie parce que vous êtes pro-finance et que vous voulez absolument justifier ce type d’énergie, soit vous avez obligation de profiter d’un réseaux qui est capable de fournir l’industrie au lieu de le doubler. 


      • titi 25 janvier 2011 16:36

        @rasta

        Mon objectif c’est pas d’alimenter mon village. Sinon j’aurai fait planté un mat de 40 m avec un gros machin au dessus.

        D’ailleurs je pense que c’est le problème de l’éolien : on veut faire avec l’éolien la même chose que le nucléaire à savoir faire une grosse installation qui produit du Mw pour alimenter des villes à 50km.

        Moi j’ai pas besoin de MW.
        Mon abonnement EDF est à 3kW et j’ai jamais disjoncté. Je consomme donc jamais plus de 3kW en instantané (un peu plus puisque c’est 15A pour du 220V)
        En temps normal, ma maison consomme 400 W. Avec un gros poste qui est la VMC double flux et l’alarme.
        Et 400W ma petite éolienne elle sait le faire, et elle le fait.
        Evidemment ca fonctionne que quand il y a du vent.
        Mais elle démarre à moins de 2m/s, donc en fait j’injecte quasiment tout le temps. Pas beaucoup quand on est près des 2m/s, mais tout le temps quand même. Et même si c’est que 10W, c’est 2,5% de consommation en moins sur EDF.

        Si en plus je complétais avec du photovoltaique je serai quasiment autonome.
        Mais vu que j’ai le vertige, je suis pas prêt d’aller installer quoi que ce soit sur mon toit. Dommage.

        A noter que lorsqu’en décembre la France à battu son record de consommation, depuis 2 jours et pendant encore 3 jours mon éolienne carburait à fond et assurait quasiment mon autonomie. La France à donc atteint 13GWh mais sans moi elle aurait atteint 13,000000400 GWh

        A noter : dans le calendrier républicain nous sommes sorti de Nivose et somme actuellement en Pluviose. Bientot Ventose !!!


      • Croa Croa 25 janvier 2011 18:19

        Il existe des câbles souterrains 220-380 Volts et même plus. Le 24 Volts n’est pas obligatoire, c’est juste plus souple surtout en petites puissances, ce qui est ton cas.


      • aspic aspic 25 janvier 2011 20:02

        J’ai pu acheter une éolienne par un copain (dernier modèle), étant engagé ecologiste j’ai pas pu dire non.

        De fabrication chinoise, sensé donner 36volt/500 watt (6 m de hauteur).
        Ma devise est de pouvoir (en famille) gérer le matériel, de ne pas dépendre des installateurs, ni de devoir fournir à EDF.
        Ca a été une ecole d’endurance, pour finalement voir que « la qualité chinoise » ne vaut pas grand chose : les pales qui cassaient dans le vent (j’ai appris à bricoler avec de la fibre de verre), le régulateur qui ne supportait pas les grands vents que nous avons ici en montagne : hors service durant 1 an, avant de trouver un autre régulateur de 24 volt au lieu de 36 volt...

        Puis finalement le support en fonte qui s’est cassé.
        J’ai laissé tomber, je me suis rabattu sur les panneaux solaires, j’en rajoute chaque année, quand l’épargne le permet. Le soir la lélé, ordi, lumière marche sur le solaire, ainsi que le petit serveur ou la pompe pour l’eau chaude solaire (la aussi beaucoup d’apprentissage à travers les erreurs).
        Quand les vents ou la neige causent des coupures nos lumières ou communications ne cessent pas !
        J’ai fait mon deuil sur ma première petite éolienne et je suis maintenant prêt à recommencer l’expérience : mais quel marque acheter ? (autre que chinoise)

        Je reviens d’un voyage dans mon pays d’origine : en Flandre 1sur 3 maisons individuelles (de la dernière génération) ont déja entre 12 et une trentaine de panneaux solaires sur leurs toits ! Impensable en France, même pas ici dans le Languedoc Rousillon, avec tant d’heures de soleil par jour !


      • titi 25 janvier 2011 22:01

        « ainsi que le petit serveur ou la pompe pour l’eau chaude solaire (la aussi beaucoup d’apprentissage à travers les erreurs »

        Faites vous aussi partie des gens qui trouvent crétin que la pompe à au chaude solaire ne soit pas... solaire ?


      • pfff 26 janvier 2011 11:50

        Et moi j’ai fait installer des panneaux solaires fabriqués en France, par une entreprise Française, ce qui à permis de faire bosser des travailleurs Français.
        Je crois que tout est question de volonté, ce qui n’est pas le cas de tout le monde hélas !


      • francis francis 28 janvier 2011 06:23

        Je suis aussi d’avis que vous devriez faire un article sur votre expérience.
        Elle me semble particulièrement intéressante ?


      • Fergus Fergus 25 janvier 2011 14:12

        Bonjour, Corentin.

        Je suis favorable aux énergies renouvelables et plutôt quelqu’un de calme. Mais la perspective de voir mon pays défiguré par l’éolien me met hors de moi : les éoliennes sont des chancres insupportables, destructeurs d’harmonie paysagère et gravement préjudiciables à l’avifaune.

        NON A L’EOLIEN !!!


        • titi 25 janvier 2011 14:57

          « Je suis favorable aux énergies renouvelables »

          « NON A l’EOLIEN »

          Alors c’est quoi donc pour vous le renouvelable auquel vous dites oui ?
          Les barrages qui noient des vallées entières ?
          Des m2 de panneaux solaires dont personne n’évalue l’énergie grise ?


        • kéké02360 25 janvier 2011 14:59

          c’était le barrage de Fregus  smiley


        • Traroth Traroth 25 janvier 2011 17:45

          @Fergus : et une centrale nucléaire, vous trouvez ça joli ?


          Franchement, les installations de production d’énergie, c’est rarement très beau. Et les pylônes de haute tension ont défiguré les paysages bien avant les éoliennes sans qu’on n’entende grand monde...

        • Croa Croa 25 janvier 2011 18:35

          C’est la rançon du progrès !  smiley

          Le premier choix à faire serait d’arrêter nos gaspillages d’énergie. Sans baisse de confort nous pouvons réduire des 3/4. Reste 1/4 pour lequel nous devrons choisir : Charbon, nucléaire ou énergies renouvelables ? Puisque tu est partisan des énergies renouvelables il te faudra bien accepter de voir des éollennes dans la campagne !

          Pour qu’il y en ait le moins possible, luttons ensembles contre le gaspillage. Pas de convecteurs électriques (ça devrait être interdit !), frigo efficace, lampes basses consommation pour l’indispensable, toujours éteindre ce qui ne sert pas, radio plutôt que télé sauf le soir, ordinateur portable (ils sont aussi bons), etc...


        • Fergus Fergus 26 janvier 2011 09:21

          @ Titi et Traroth.

          Je suis évidemment pour le démantèlement des centrales nuclaires. Quant aux énergies renouvelables, il existe de multiples possibilités sans recourir à l’éolien hideux qui défigure les sites : biomasse, photovoltaïque, géothermie, hydroliennes, etc... Je suis même partisan des petites éoliennes implantables sur les terresses des immeubles, de même que je suis partisan des éoliennes en mer, à condition qu’elles soient sufisamment éloignées des côtes pour ne pas être une pollution visuelle.

          Pour ce qui est des grandes éoliennes, allez voir au nord de Saint-Flour dans le Cantal : il en existe des dizaines implantées sur des crêtes entre le col de La Fageole et le secteur d’Ally (Haute-Loire). C’est absolument hideux et porteur d’une chute d’acitivité touristique.

          Allez donc aux Pays-Bas et au Danemark, et vous constaterez à quel point certains sites sont sinistrés du fait de la présence de ces chancres !

          Bonne journée.


        • brieli67 26 janvier 2011 10:25

          une mise au point

          sur éoliennes urbaines et une mise au point de l’énergie du particulier

          Pour les éoliennes horizontales, il faut vivre dans une région à vents dominants, c’est rare !

          Un des gros problèmes a résoudre c’est le stockage de l’énergie : on n’a pas trouvé mieux que de pomper l’eau en hauteur puis de faire tourner le moulin à aubes...

          Aux USA 40 % de la bouffe produite c’est poubelle !

          oui ! Tri selectif pour méthanisation et incinération de proximité !!
          que fleurissent les usines à gaz de quartier ! qui peuvent vendre du gaz et de l’eau chaude !


        • joletaxi 25 janvier 2011 14:17

          L’auteur, vous devriez vendre des aspirateurs ou des polices d’assurance vie,vous avez des dons.


          On a déjà débattu ici de multiples fois des limites technologiques de ces filières et dans les pays que vous citez,on commence à réévaluer la pertinence de ces choix.
          A part le Danemark qui parvient à équilibrer son réseau par la présence du voisin allemand et norvégien, les autres sont confrontés à la perspective d’instabilité non gérable.L’Allemagne a repris la construction de centrales à flamme, et prolonge ses réacteurs.En Angleterre,des voix s’élèvent pour avertir du danger.Aux USA, les financiers de retirent de ces filières, qui ne subsistent qu’au prix des subsides publics.Les Chinois ont 32 centrales en projet et mettent en service 2 centrales à flamme par semaine.L’inde ,le brésil, tous les pays dont la croissance impose un renforcement de la production électrique font le même choix.
          N’étaient-ce ces dispositions imbéciles européennes des 20 % de renouvelable, ces jouets auraient déjà depuis belle lurette été oubliés.
          Mais si la population est prête à payer son électricité 2 fois plus cher, et supporter des délestages(une bonne trouvaille que ces compteurs intelligents) pourquoi pas, quand on aime on ne compte pas c’est bien connu`
          Concernant l’emploi, c’est d’autant plus idiot que c’est nous-mêmes grâce aux mécanismes institués par Kyoto qui avons financé la filière industrielle chinois qui nous fait concurrence

          • ARMINIUS ARMINIUS 25 janvier 2011 18:15

            Et les extracteurs de minerai d’uranium du Niger qui crèvent comme des mouches, après avoir pissé du sang par le nez à longueur de journée, ça ne vous gène pas. Il est vrai qu’ils ont le choix entre mourir de faim ou travailler à la mine... c’était dans l’émission de Daniel Mermet à 15 heures aujourd’hui...


          • ARMINIUS ARMINIUS 26 janvier 2011 08:44

            Bon, je crois qu’il me faut mettre les points sur les i:1/ le nucléaire tue, des hommes( et non des oiseaux comme l’Eolien)
            2/ Il est suspecté de tuer aussi autour des centrales:voir les études épidémiologiques menées autour des sites nucléaires... en Angleterre (pas en France, bien sûr)
            3/ Le nucléaire peut engendrer des catastrophes majeures qui se répercutent sur toute la planète : Tchernobyl
            4/ Le nucléaire produit des déchets dangereux, le démantèlement des centrales n’est pas maitrisé d’où un héritage pourri et extrêmement couteux pour les générations à venir... qui ne pourront pas le refuser...
            LES SOLUTIONS : l’Eolien+ le Photovoltaïque + Le solaire + les turbines marémotrices + le puits canadien généralisé + l’isolation maxi des maisons de façon à tendre vers la consommation zéro + des tas d’autres ressources naturelles+ l’ingéniosité de chercheurs bien payés. Tout plutôt que continuer à financer cette énergie mortifère ...


          • brieli67 26 janvier 2011 09:19

            une autre solution : une bien ancienne et de tradition

            redevenir troglodyte :

            au lieu de construire en hauteur
            construisons en profondeur ou dans la roche !

            A VENDRE


          • plancherDesVaches 25 janvier 2011 14:27

            Je n’ai pas très bien compris pourquoi le gouvernement voulait tuer la filière des « investisseurs » en écologie.. ???

            Peut-être parce qu’en PLUS de réductions d’impôt ENORMES, le prix de revente à EDF allait baisser.. ????

            En résumé, c’est cela : on veut bien faire de l’ « écologie », mais que ça rapporte un MAX !!

            (et, entre nous, une petite installation est une énorme bêtise vu le coût initial, les frais d’entretien et le faible rendement énergétique)


            • titi 25 janvier 2011 14:53

              « et, entre nous, une petite installation est une énorme bêtise vu le coût initial, les frais d’entretien et le faible rendement énergétique »

              Oui et non.
              Oui. Si vous parlez de photovoltaique : le cout du kW installé est elevé, il faut des assurances spéciales pour la grêles, etc... En plus on touche à l’étanchéité du toit ce qui est relativement dangereux.

              Non. Si vous parlez de petit éolien où le coût du kW installé n’est pas si inabordable.


            • plancherDesVaches 25 janvier 2011 14:57

              Ok, Titi.
              Donnes-moi déjà la durée de la garantie de ton matériel.
              Puis, fais une demande de prix chez le fabricant pour une nouvelle génératrice.

              Et essaie de ne pas pleurer en me répondant.


            • titi 25 janvier 2011 15:16

              Comme je l’ai dit j’en ai une toute petite... d’éolienne.

              J’ai 600 W qui m’a couté 2200 euros comme suit :
              le mat 600 euros
              l’onduleur 540 euros
              la génératrice et redresseur : 1060. 

              A comparer avec le prix d’un téléviseur il me semble que c’est pas si cher payé que ca pour atténuer l’impact energétique ma maison ?


            • titi 25 janvier 2011 15:17

              Oups.. la durée c’est 2 ans.


            • plancherDesVaches 25 janvier 2011 15:41

              Pour 600 Watt en 24 Volt, en effet, gadget de riches.
              Et encore : 600 watt à condition d’avoir 8760 heures de tempête par an...

              Mais bon : payer une télé 2200 euros est déjà un signe.


            • TSS 25 janvier 2011 16:31

              rendement optimum de ce genre d’eolienne avec 10/12 m/seconde de vent(env 40 kmh) c’est loin

               d’être la tempete !!

              prix d’un generateur(seul)à aimants permanents 12/24 volts env 300/350 € ,c’est pas la mort !

              je prefere payer ça que 240€ pour un compteur espion linky(nome).

              tous les peigne-zizis qui hurlent contre les eoliennes n’ont pas dit un mot pour les tours de

              refroidissement (100 m de haut autant de diametre) des centrales nucleaires sans parler de

               la vapeur d’eau permanente qui modifie l’environnement immediat... !!

               


            • titi 25 janvier 2011 16:52

              Meuh non plancherdesvaches...

              1. Ce que je comparais au prix de la télé c’est juste la génératrice. Puisque je répondais à une de vos questions sur le sujet.

              2. « Pour 600 Watt en 24 Volt, en effet, gadget de riches. »
              Mais enfin plancherdesvaches !!! Selon vous à quoi servent le redresseur et l’onduleur ? A transformer tout ça en 220 Volt.

              2. « 600 watt à condition d’avoir 8760 heures de tempête par an... »
              Bah en fait non. Les 600 watt on les a jamais...Y a une histoire de nominale et de je sais plus quoi. Donc on est plus près de 430 W.
              Mais comme le dit TSS, elle démarre à moins de 2m/s (environ 7 km/h)
              L’autonomie de ma maison à 9m/s (un peu plus de 30km/h)


            • plancherDesVaches 25 janvier 2011 16:57

              Peut-être, TSS. 40 Km/h de vent si on part là-dessus...
              Donnes-moi le nombre de jours où tu as 40 km/h de vent .. ???
              (et encore, même en Bretagne ça dure rarement plus de 12 heures d’affilé)

              En fait, la solution est de réquisitionner les zones « couloirs » telles que celles qui existent en Rhone-Alpe et le long de la côte du 66. (il y a déjà des éoliennes)

              En dehors de ces zones, si le ventilo tourne le TIERS du temps en nominal, c’est un miracle.


            • plancherDesVaches 25 janvier 2011 17:01

              Pardon, Titi, d’une part ton commentaire est arrivé après le mien, puis tu n’avais pas donner la précision du prix d’ensemble ou de l’élément le plus important.

              Mais nous restons coincés sur le même problème : 30 Km/h de vent, c’est beaucoup moins fréquent qu’on ne le pense.

              Tu dois pouvoir confirmer, non.. ??


            • titi 25 janvier 2011 17:23

              Bah en fait si je me suis lancé dedans c’est que je trouvais que ma maison subissait énormément le vent du nord.

              Je fais de l’injection directe et donc je n’ai pas de compteur indépendant  : je ne revends pas je consomme et le trop plein je fais cadeau bien que ce soit interdit.
              Du coup je peux difficilement vous donner des données chiffrées en terme de KWh produit.

              Ce qui est sûr c’est que à part en Juillet/Aout, j’injecte quasiment tout le temps. Sur les mois d’hiver l’optimum est atteint 7j/30j.


            • plancherDesVaches 25 janvier 2011 17:34

              Je comprends. Pas de souci, on restera discrets.

              Sinon, une machine à laver à bois et un ordinateur à gaz, on peut trouver ça où.. ??


            • Croa Croa 25 janvier 2011 19:24

              « Oui. Si vous parlez de photovoltaique : le cout du kW installé est elevé, il faut des assurances spéciales pour la grêles, etc... En plus on touche à l’étanchéité du toit ce qui est relativement dangereux. »

              Le coût est élevé parce que les normes sont sévères et la qualité au top. Cela s’amorti en moins de dix ans voire à peine plus de 5 (zones et orientations très favorables sans ombres portés, crédit d’impôts déduit.) Il ne faut plus d’assurances spéciales depuis 2009 mais juste le signaler et le problèmes n’est pas la grêle, les cellules étant plus solides que les tuiles, mais le vol. Les installateurs travaillent avec un couvreur ce qui entre dans le coût élevé mais assure une garantie.

              « Non. Si vous parlez de petit éolien où le coût du kW installé n’est pas si inabordable. »

              Au prix annoncé ton installation n’est pas couplable et tu devrais l’isoler du réseau. Est-tu sûr de la bonne synchronisation de l’onduleur ? Là tu prends de gros risques techniques !
              Par ailleurs une petite éolienne, ça se vole aussi ! 

              En général les installations solaires des particuliers font 3 kW afin de rester hors TVA applicable. Ton éolienne ne fait que 0,6kW. Combien coûterait une éolienne de 3 kW ?
              Si tu as souvent du vent, ça reste une bonne idée, mais à part dans le midi méditerranéen et les iles bretonnes, ça ne concerne pas grand monde alors que le soleil profite à tous ! 


            • TSS 25 janvier 2011 19:58

              le long de la loire (orientation SO/NE),elle tourne normalement ! les fleuves ou les rivieres

              importantes sont des couloirs à vent... !!


            • TSS 25 janvier 2011 20:03

              @croa

              les onduleurs,actuels, vendus avec les panneaux photovoltaïques s’alignent automatiquement

              sur le reseau... !!


            • Croa Croa 25 janvier 2011 21:45

              Oui, TTS, c’est ce que je voulais dire. Certains onduleurs bon marché aussi mais ils ne sont pas conçus pour balancer sur le réseau. Ces modèles là ne se coupent pas lorsque le réseau « maître » subit une coupure mais passent en secours seulement, se contentant de la source continue. Si ça revient Aïl !!! En plus le signal de ces onduleurs bon marché n’est pas sinusoïdal et certaines utilisations n’aiment pas !


            • titi 25 janvier 2011 21:52

              « Au prix annoncé ton installation n’est pas couplable et tu devrais l’isoler du réseau. Est-tu sûr de la bonne synchronisation de l’onduleur ? Là tu prends de gros risques techniques ! »
              Bah si elle est aux normes.
              L’onduleur vient d’un fabricant Hollandais qui réalise aussi des onduleurs solaires.

              Il y a une sécurité anti-ilotage... ce qui est bien niveau sécurité mais con parce qu’en cas de coupure de courant l’éolienne s’arrête.
              Il y a une sécurité lorsque l’éolienne, telle le moulin du meunier va trop vite.
              Sans faire de pub : http://www.mastervolt.com/search/?term=windmaster


            • titi 25 janvier 2011 21:56

              « Sinon, une machine à laver à bois et un ordinateur à gaz, on peut trouver ça où.. ?? »
              En fait je sais pas si j’ai bien compris le sens de la phrase...

              Mais en fait à part la tranchée, l’installation est très très simple.


            • titi 25 janvier 2011 22:14

              « Ton éolienne ne fait que 0,6kW. Combien coûterait une éolienne de 3 kW ? »

              Bah justement j’ai fait faire un devis pour du photovoltaique 3kW...
              J’en avais pour 22 000 euros... soit 7,33 euros du Watt.

              Si je fais moi même entre les panneaux et l’onduleur, j’arrive à 15000 euros => 5 euros du Watt.

              Pour mon éolienne : 2200 / 600 = 3,66 du Watt.



            • francis francis 28 janvier 2011 06:29

              Par Titi, s’il vous plait, faites nous un article complet sur votre installation.
              Ce serait vraiment bien


            • JL JL 25 janvier 2011 14:30

              Non aux éoliennes qui sont une véritable calamité dans le paysage !

              Ces énormes machines qui brassent de l’air transforment notre environnement naturel en un univers Liliputien qui serait investi par les machines du pays de Gulliver.

              Les éoliennes témoignent du même mépris de l’humain mais sur une autre échelle, que les changements d’heure bisannuels imposés au nom des économies d’énergie !


              • Blartex 25 janvier 2011 19:33

                Que c’est beau une usine atomique la nuit...


              • aspic aspic 25 janvier 2011 20:14

                Je ne suis pas du même avis : je suis content d’en voir de plus en plus, c’est beau, utile, donne du travail, ne pollue pas (à part sa production), rien à voir avec les sites nucléaires qui polluent les sources et des régions entières, les industries au charbon/ou autres combustibles donnant la mort
                (la pollution de l’Allemagne tue en Hollande et en Belgique par exemple).

                On vient à 40 km de Zeebrugge en Belgique d’installer un parc éolienne dans la mer du nord : bon pour alimenter 100000 personnes : c’est super !

                 smiley


              • JL JL 26 janvier 2011 11:13

                Oui, je sais, les centrales atomiques ou à charbon, , les barrages hydrauélectriques, les distilleries de pétrole, les cimenteries, les usines à gaz ... tout ça c’est laid. Mais le pb avec les éoliennes, c’est la quantité d’espace qu’il leur faut.

                Sans compter que ce sont des freins à la libre circulation de l’atmosphère, avec les conséquences inconnues sur le climat : minimes, certes ! probablement aussi minimes que le dégagement anthropique de CO2.

                La bonne démarche c’est évidemment de nous rendre moins accro à l’énergie : moins de transports de marchandises, de personnes, et meilleure isolation des maisons contre le froid mais aussi le chaud (économies de chauffage et de climatisation).

                Reste un pb : l’internet devient un gouffre énergivore. Mais peut-être est-il un moyen pour économiser sur les transports ?


              • Micromégas 26 janvier 2011 14:26

                Moi, ce qui m’agace, ce sont les projets de champs de panneaux photovoltaïques alors qu’il suffirait d’équiper les toits déjà existants des habitations individuelles, collectives et des usines. Ainsi pas de nouvelle pollution visuelle et plus d’autonomie énergétique pour chaque famille.
                Mais on cherche à aider les gens à moins dépenser en énergie ou bien on souhaite favoriser la création de nouveaux groupes industriels spécialisés dans le greenwashing ?


              • titi 31 janvier 2011 08:50

                « qu’il suffirait d’équiper les toits déjà existants des habitations individuelles »

                Houlala... mais vous n’y pensez pas ma bonne dame...
                Si une habitation se trouve à moins de 50 m de n’importe quel bidule vaguement historique, que plus personne ne regarde, à part un touriste hollandais de temps en temps alors il est interdit de poser des panneaux dessus...
                Or avec 1500 ans d’histoire de notre pays, plus la présence romaine, il est quasi impossible d’échapper au calvaire machin, la fontaine-lavoir truc, la dépendance du chateau-bidule.
                Donc rien sur les toits... sauf celui du maire... mais c’est lui qui accorde les autorisations...


              • Kalki Kalki 25 janvier 2011 14:34

                En fait non l’ump veut pas que les gens se demerdent et produisent leur electricité

                ils veulent que les gens achète : c’est la mentalité

                sauf que c’est plus compliqué qu’une relation producteur /acheteur

                le problème voyez vous c’est quon’ passe dans le monde post industriel, et post travail, post économie

                et qu’il y aura pas de quoi acheter si on ne donne pas par une allocation universelle

                Toujours cette meme bétise de capitaliste n’est ce pas : pas besoin de machine et de production on peut l’acheter, on peut acheter de l’énergie en provenance du sahara et de l’espace bientot

                Mais ca revient au meme si il y a pas d’économie , il y a pas d’économie et il y a pas d’acheteur : le mieux c’est de répartir en réseau : et pour l’humain le mieu c’est de vivre humainemant , on a oublié ce que voulait dire

                a moin d’avoir une allocation universelle


                • Croa Croa 25 janvier 2011 19:33

                  « on peut acheter de l’énergie en provenance du sahara et de l’espace bientot »

                   smiley Faut pas pousser là ! smiley

                  L’avantage des petites productions réparties, c’est justement qu’il y a peu de pertes en ligne.

                  (Ceci dit, la remarque socio-économique est réellement pertinente.)


                • cathy30 cathy30 25 janvier 2011 15:18

                  La durée de vie des panneaux est très courte, et le recyclage difficile. Il faut vraiment trouver d’autres pistes.
                  Pourquoi ne se servent-ils pas de l’énergie des océans ?


                  • plancherDesVaches 25 janvier 2011 15:54

                    Bien vu, Cathy.

                    Et cela a déjà été étudié et des solutions fonctionnent. (voir Sciences et Vie 1974)
                    Il suffit d’utiliser l’oscillation de deux panneaux flottants dans des zones situées au-delà des 40 ièmes parallèles.
                    Mais cette solution ancienne et simple se heurte aux intérêts des lobbies de l’énergie.


                  • joletaxi 25 janvier 2011 16:35

                    la seule tentative en vraie grandeur au large du Portugal s’est soldée par un fiasco total.

                    Des essais sont en cours pour l’hydrolien,on verra à l’épreuve.
                    Il reste d’autres voies à explorer, la géothermie, mais là aussi c’est pas gagné.
                    Un inventeur italien affirme avoir fait fonctionner une pile à fusion froide ?
                    Une étude est en cours en belgique au centre d’essai de Mol, pour un nouveau type de réacteur dont je ne me rappelle plus le nom qui paraît prometteur.

                    Il semblerait que nous ayons du temps, la Chine annonce la découverte d’un gisment suceptible de lui assurer l’autonomie pétrole pour 100 ans.
                    Si les essais sur les shalegaz sont concluants, on pourrait encore reculer cette échéance.
                    Et si la tendance se concrétise pour ce qui est du climat, on sera peut-être demain invité à augmenter nos rejets de CO2, même si à nouveau cela n’aura aucune influence sur le climat

                  • Croa Croa 25 janvier 2011 19:41

                    « La durée de vie des panneaux est très courte » FAUX  (sauf si tu pensait aux modèles de camping à 50€ chez Auchan  smiley)

                    Les panneaux posés par des pros sont garantis 10 ans et durent forcément plus.

                    Nous n’avons pas le temps d’attendre que les hydroliennes marines et autres systèmes expérimentaux soient aussi fiables ! Ces techniques viendront, mais en leur temps...


                  • cathy30 cathy30 26 janvier 2011 11:36

                    croa oui c’est bien ce que je dis, 10 ans c’est très court, pour le coût.


                  • rastapopulo rastapopulo 27 janvier 2011 02:37

                    Et surtout une perte d’efficacité avec le temps qui commence dès le début !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                  • rastapopulo rastapopulo 25 janvier 2011 15:45

                    hahaha, saint voltaïque avait disparu à grande échelle depuis 1921 par hasard (surtout pas à cause du rendement énergétique) et refait son apparition avec la pensée anglosaxonne anti-dévelloppement.


                    • vin100 25 janvier 2011 16:19

                      "Le Gouvernement, contre toute logique économique et industrielle vient de sacrifier la dernière énergie renouvelable qu’il n’avait pas encore anéantie, le solaire photovoltaïque.« 

                      J’aime bien votre article, il est le fruit d’un convertis du photovoltaïque, et beaucoup de choses sont très vraies mais il commence mal avec des affirmations totalement erronées.

                      D’abord dans aucun pays, le photovoltaïque est rentable. »S’il l’est " c’est juste grâce a un subventionnement, aussi couteux qu’injuste.
                      Oui il est vrai que le nucléaire a bénéficié pendant 50 ans des meilleurs crédits et chercheurs en France pour parvenir a ce qu’il est aujourd’hui, une source (oui potentiellement dangereuse) la plus économique pour fournir de l’électricité.
                      Cela peut être scandaleux pour certains (c’est un autre débat) mais cela ne justifie pas de faire n’importe quoi comme aujourd’hui sans réfléchir en subventionnant des technologies dépassées qui tiennent plus du minitel.

                      Le téléphone portable, comme l’informatique portable ou aujourd’hui les tablettes n’a pas eu besoin de subvention pour se répandre sur toute la planète parce qu’ils offrent des technologies réellement économiques pour transmettre de l’information, mais ce n’est pas du tout le cas des technologies vieiliissantes et déjà totalement dépassées qui équipent et sont proposées par les vendeurs de soupe qui vous promettent même de gagner de l’argent si vous suivez le troupeau.

                      Le seul fruit qui a résulté de cette politique c’est que l’on a encore subventionné des groupes financiers qui se sont engouffrés dans la niche au dépend de l’avenir.

                      Aujourd’hui, il faut hors subvention presque un siècle pour amortir (sans fiscalité) une installation alors que la simple isolation d’un bâtiment est 7 X plus efficace, intelligente et rentable.

                      Oui un jour, le photovoltaïque sera rentable.
                      Par impression ou dépôt en phase gazeuse de nouvelles générations arrivent qui sont bien plus performantes, mais même là ...

                      Le vrai critère, de choix devrait être entre les sources d’énergie qui ne rejetent pas de carbone , quelle est l’énergie qui offre le moindre coût et peut être là, subventionner son développement technologique.

                      Ce n’est pas le cas du Photovoltaïque actuel qui n’est pas rentable (je le regrette, même si cela ne se voit pas).
                      Je crois a cette source d’énergie, mais ce n’est pas une raison pour tomber dans l’idéologie de révolte et faire croire n’importe quoi a des pauvres bougres généreux qui une fois de plus se feront plumer pour le plus grand bien de nos chers financiers.


                      • Croa Croa 25 janvier 2011 19:47

                        « Oui un jour, le photovoltaïque sera rentable. »

                        Il le sera parce qu’aujourd’hui nous l’aurons aidé à se développer !  Toutes les innovations ont été chères au début !


                      • ffi ffi 26 janvier 2011 09:40

                        Le photovoltaïque n’est pas rentable : c’est une énergie trop diffuse.

                        L’erreur est de croire que résoudre les problème énergétiques passe par capter une multitude de sources infimes d’énergie.

                        Or pour capter une multitude de source infimes d’énergie, il faut construire une multitude d’infrastructures. Et comme pour construire une multitudes d’infrastructures, il faut beaucoup d’énergie... ce n’est donc pas rentable.

                        Autant planter des arbres, au moins, ça pousse tout seul.


                      • vin100 27 janvier 2011 12:56

                        A ffi.

                        La non rentabilité (actuelle mais peut être pas future, espérons le) du photovoltaïque au contraire des technologies solaires thermiques (qui elles sont aujourd’hui rentables) ne vient pas de son coté diffus et des multiples investissements de réseau qu’il faudrait réaliser.

                        C’est le cout final d’acquisition d’une installation Photovoltaïque par rapport a l’économie électrique ou a sa production énergétique qui fait que cette technologie actuelle telle qu’elle est proposée est un panier percé.
                        En gros ; on perd en final beaucoup d’argent pour se donner bonne conscience car hors subvention il faut presque un siècle pour gagner de l’argent (c’est a dire rembourser les couts d’acquisition par rapport a l’économie ou aux rendements financiers que cette même somme investie aurait rapportée.

                        Ceci dit l’avenir est aux réseaux diffus car plus les batiments seront économes et moins les installations de production électriques seront comme aujourd’hui centralisées, plus ont économisera au contraire sur les réseau actuels de masse qui sont très couteux et qui génèrent beaucoup de pertes.


                      • ralph 30 janvier 2011 03:04

                        J’ai vu une installation, MINIMALE et vieillotte, qui il y a quelques jours fournissait 8 KWH par jour !!! (14 KWH en été !!!)
                        Je pense que c’est assez rentable pour une maison qui a un abonnement de 3 KW de puissance.
                         Et ça je l’ai vu de mes yeux alors....


                      • Croa Croa 30 janvier 2011 19:21

                        à Fifi : « Autant planter des arbres, au moins, ça pousse tout seul. »

                        Dans la nature tu as raison,

                        Mais pas pour les toits !

                        Tu rejoint Florence, finalement smiley


                      • brieli67 25 janvier 2011 16:46

                        La high-tech permet des choses que le bon sens ne devrait pas cautionner.
                        D’un autre côté le monumental a toujours fasciné et flatté l’ego de sapiens.


                        • wawa wawa 25 janvier 2011 17:08

                          les solaristes ne vendaient pas un appareil productif mais uniquement du crédit d’impot et des subventions, c’en était devenu risible, Il n’avaient que çà à la bouche.

                          c’est une bonne chose d’avoir fait le ménage. l’avenir du solaire est peut etre sur le toit des voitures electrique pour en auglenter l’autonomie et toute instalation qqui ne peut etre relié en permanence. mais pas pour des installations reliés,

                          Le nucléaire finira par s’imposer, si l’uranium vient a manquer on passera aux mélanges thorium-plutonium


                          • pingveno 25 janvier 2011 17:25

                            les solaristes ne vendaient pas un appareil productif mais uniquement du crédit d’impot et des subventions, c’en était devenu risible, Il n’avaient que çà à la bouche.

                            J’allais écrire presque la même chose que vous.
                            Je cite :

                            Pourtant notre pays dispose d’atouts industriels indéniables, une main d’œuvre qualifiée et très productive, des infrastructures de premier plan, des entreprises nationales de premier rang, une qualité et un cadre de vie largement au dessus de la moyenne pour ses employés et des capacités de financement importantes.

                            Non, la France avec son crédit d’impôt a attiré toute une bande de guignols qui ont flairé le bon filon. Résultat, des milliers d’installations photovoltaïques qui ne fonctionnent pas, posées sous des arbres ou mal exposées.
                            Et les quelques bonnes entreprises qui existaient bien avant le crédit d’impôt sont maintenant complètement discréditées.

                            Je l’ai déjà dit : oui au crédit d’impôt s’il s’accompagne d’un contrôle de l’expertise technique des sociétés autorisées à le vendre. Non s’il s’agit d’une subvention que les vendeurs répercutent sur le prix de vente (pratique courante chaque fois qu’il y a réduction d’impôt, voir la loi Scellier pour l’immobilier...)


                          • Le péripate Le péripate 25 janvier 2011 17:35

                            Si le solaire ou l’éolien ont un intérêt, le marché le trouvera. Sinon ce n’est qu’un puits à subvention, et gaspillage.
                            Ces industriels qui espèrent vivre de l’État sont une plaie.


                            • Traroth Traroth 25 janvier 2011 17:48

                              Ah ben oui, on peut toujours compter sur marché, pas vrai ? Comme pour le nucléaire... Ah ben non, tiens...

                              Le nucléaire s’est construit à grand renfort de subvention, et on ne pourrait pas s’éclairer sans de nos jours !

                            • JL JL 25 janvier 2011 18:47

                              Péripate, une fois n’est pas coutume, je vous plusse pOur cette phrase :« Ces industriels qui espèrent vivre de l’État sont une plaie. »

                              Bonne soirée ;


                            • Eloi Eloi 25 janvier 2011 19:18

                              @ Traroth

                              Le nucléaire s’est construit à grand renfort de subvention

                              Combien ?


                            • sisyphe sisyphe 26 janvier 2011 12:43

                              Par Le péripate (xxx.xxx.xxx.66) 25 janvier 17:35

                              Si le solaire ou l’éolien ont un intérêt, le marché le trouvera.


                               smiley 

                              Ah ! Le péripate nous ressort « l’intérêt du marché » qui, comme chacun le sait, l’a vu, et éprouvé, est, forcément, celui des citoyens smiley smiley 

                              A ce niveau de propagande aveugle, d’idéologie dogmatique, et de défense acharnée des mafias financières, on voit tout de suite de quel côté du manche du fouet se situent las arguments peripapéticiens... 

                               smiley 


                            • rastapopulo rastapopulo 27 janvier 2011 02:34

                              C’est la recherche nucléaire qui est subsidié pas son exploitation !

                              Bref un monde différence et c’est amplement plus logique... sauf si la logique est la privatisation (du coup la recherche est sur le dos de la consommation de technos pauvres) ce qui force à soutenir artificiellement les ventes à court terme.

                              Donc vive la recherche (à fond presque perdu) pour les renounous mais par pitié réfléchissez avant de forcer à doubler un réseaux !

                              PS si des gens installe pour eux même du renounou (incapable de fournir l’industrie) et acquiert en plus par là des compétences techniques, ils n’y aurait aucun problème.


                            • ralph 30 janvier 2011 03:11

                              Le marché n’a jamais trouvé que de profits... à n’importe quel prix (Mediator etc...)
                              C’est tout l’interêt que le marché est capable de trouver


                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 25 janvier 2011 17:55

                              Petit cours sur le rendement optimum .


                              Dans le cadre d’ un savoir-vivre bien compris et appliqué selon les dernières directives européennes , quand un gamin vous prête par exemple sa bicyclette pour vous rendre service dans le but d’ aller plus vite pour aller acheter un quart de beurre à l’ épicerie du village , une fois votre course effectuée vous rendez la bicyclette au p’ tit môme .
                              C ’ est le théorème du rendement optimum .

                              Ce principe peut s’ appliquer à toutes sortes d’ énergies .

                              • CTPC CTPC 25 janvier 2011 18:14

                                bonjour , je ne considere pas le solaire comme energie d avenir,pas meme l eolien, ce sont des gadgets couteux et destinée a remplir les poches des industriels.....les allemands ne prenne pas l energeie solaire ,comme un avenir, mais seulement un complément voici la voix que suivent les allemands ,et ce que je demande a titre personnel....

                                L’ingénierie du plasma permettrait une incinération parfaitement saine de tous les types de déchets tout en offrant un rendement supérieur à celui obtenu par des méthodes d’incinération classiques. Les écologistes pensent que le traitement des déchets sans aucun rejet est utopique et que cette technologie est un simple alibi pour ne plus séparer et trier les déchets.

                                Le grand avantage de ce procédé est que la température extrême empêche toute émission. Cette température est obtenue au moyen d’une torche à plasma. Il s’agit d’un dispositif tubulaire fabriqué dans un alliage métallique spécial à base de cuivre, dans lequel sont amenés du gaz et de l’électricité. Un système de contrôle régit l’introduction de gaz, la charge électrique, le mécanisme d’allumage et le système de refroidissement. L’on obtient ainsi un effet de foudre : une flamme brûle avec un énorme dégagement de chaleur. La seule différence avec la foudre, c’est qu’il ne s’agit pas d’un éclair unique, mais d’une flamme constante. Une torche à plasma peut atteindre jusqu’à 15.000°C et est capable de couper une plaque métallique de cinq centimètres comme du beurre…

                                Ces températures élevées sont l’essence même de la pyrolyse par plasma. En dessous du seuil magique de 2.000°C, l’on parle d’incinération. Jusqu’à 500°C, l’on obtient une déformation de certains matériaux et à partir de 700°C, il commence à se produire un frottement moléculaire. Dès 1.727 °C, les molécules se cassent sous l’effet de la vibration et l’on assiste au passage de l’état solide à l’état liquide et de l’état liquide à l’état gazeux. M. Joos : «  Au-delà de 2.000°C, l’on parle d’ingénierie du plasma. Les atomes commencent à vibrer sous l’influence de la chaleur extrême et à partir de 2.760°C, ils se décomposent. C’est à ce niveau que se décompose la structure moléculaire de tous les produits.  »

                                Tous les déchets se composent de matières organiques (composés du carbone), de métaux et de minéraux tels que le fluor, le soufre ou le chlore. La flamme incandescente de la torche à plasma casse les composés carbonés qui se décomposent en hydrogène et en monoxyde de carbone (CO). Les métaux et minéraux restent à la surface et s’écoulent du four sous la forme de lave. Ceux-ci peuvent être réutilisés de diverses façons. M. Joos : « Vous pouvez faire refroidir la lave dans du sable pour obtenir un produit vitreux. Ou vous pouvez l’immerger dans de l’eau pour obtenir de petites boules et des perles de verre convenant parfaitement pour la fabrication de matériaux de construction. De touts façon, la masse de lave se solidifie en agrégats inoffensifs. »
                                 c’est également pour cette raison que l’entreprise qu’il représente s’est imposée beaucoup plus rapidement en Italie, en Espagne et en Turquie qu’en Europe occidentale et septentrionale. "Dans les pays du sud de l’Europe, les groupes de pression favorables à l’incinération sont nettement moins puissants. De plus, ces pays sont contraints, depuis des années, d’importer de l’électricité. Global Plasma Systems vient juste de signer un contrat concernant la construction des toutes premières installations européennes à Valence (Espagne) et à Vicence (Italie). Les installations de Valence auront une capacité de traitement de 120.000 tonnes par an, dont la moitié de déchets ménagers et la moitié de déchets industriels toxiques, notamment les déchets hautement dangereux des tanneries ; le gaz de synthèse alimentera une turbine d’une capacité de 35 mégawatts. Le réacteur à plasma de Vicence affichera quant à lui une capacité de 130.000 tonnes par an et sera également combiné à une centrale de 35 mégawatts.


                                • befree56 25 janvier 2011 21:42

                                  votre article me fait penser au gaz de Brown voir http://pesn.com/2009/06/24/9501549_George_Wiseman_Browns_Gas/

                                  cela a peut être un interet


                                • Robert GIL ROBERT GIL 25 janvier 2011 18:19

                                  produire de l’energie dite renouvelable c’est bien, ce poser la question de nos besoins c’est mieux, lire l’article ci-dessous

                                  http://2ccr.unblog.fr/2011/01/03/de-quoi-avons-nous-besoin/


                                  • joletaxi 25 janvier 2011 18:37

                                    C’est sûr


                                    d’ailleurs , des internautes avec lesquels je « m’accrochais » à propos d’un article sur les shale gaz, et suite à un commentaire expliquant qu’en Angleterre, le taux de mortalité avait significativement augmenté ces derniers hivers du fait de la précarité énergétique,m’avaient servi l’argument définitif :

                                    moi l’hiver je ne chauffe pas, je mets 2 pulls et je vis très bien comme cela.

                                    Que voulez-vous répondre à cela ?

                                  • zany 25 janvier 2011 18:43

                                    que penser vous de ce modèle de moteur ???

                                    http://www.youtube.com/watch?v=uxkMwNFEm9o

                                    Pas de bruit, pas polluant, puissant, peut être mis en place rapidement, pas besoin d’essence, en gros parfait !


                                    • chmoll chmoll 25 janvier 2011 19:32

                                      économie d’énergie, ben branchez vous sur l’compteur du voisin


                                      • Eloi Eloi 25 janvier 2011 19:34

                                        @ l’auteur

                                        Comme l’ont dit certains commentaires :
                                        * une industrie non rentable ne trouvera jamais son marché. A 400€/MWh le photovoltaïque, PERSONNE, pas même vous (et ça j’en suis sûr ==> facture x10), achète.
                                        * une subvention de l’état, c’est toujours soumis au risque d’un revirement politique. Ceux qui ont misé sur le PV, le savaient, et ils ont pris ce risque en connaissance de cause. Ne venez pas pleurer pour eux, ils savaient à quoi s’attendre.
                                        * l’état français n’a pas vocation a subventionner une entreprise étrangère (chinoise).

                                        Les entreprises française du PV ont cherché le gain facile et rapide, plutôt que l’efficacité. Résultat, elles ont raté le coche : les chinois sont moins chers que nous (scoop !). Tant pis. Trop tard. Game over.

                                        Si vous vouliez que le « PV français » marche, il fallait subventionner la recherche pour faire du PV rentable, susceptible de gagner des marchés. Financer des industriels pour produire un masse un matériel inefficace, c’est du gaspillage, des désillusions, et un pays recouvert de matériel inefficace.

                                        Quelles leçons en tirer ?
                                        * l’écologisme est trop pressé. C’est comme un ado occidental, l’enfant roi : « je veux tout tout de suite » ! On lui fait cadeau avec l’argent des autres, et quand il lui dit que c’est assez, il reverse ses désillusions sur les autres... Et ne fait toujours pas d’écologie, mais des hectares de verre, de tellurure de cadmium, de pylônes d’acier...
                                        * si vous aviez passé du temps à expliquer la filière, la technologie, les cycles, les déchets et surtout ses problèmes à résoudre, sur le PV plutôt qu’à vomir votre haine du nucléaire, peut-être les choix politiques auraient-il été plus pertinents.
                                        * si vous aviez cherché, travaillé, vous vous étiez battu à CONCEVOIR, FABRIQUER du PV à 60€/MWh plutôt qu’à nous imposer votre prose sur agoravox, vous seriez peut-être aujourd’hui milliardaire, et surtout, vos idées auraient pu s’imposer... Dommage...

                                        Finalement Corentin :
                                        * vous êtes le plus mauvais amis de votre camp : vous aidez vos « adversaires » et ne participez pas du tout aux combats techniques de vos amis.
                                        * vous avez participé à appauvrir notre pays, et à briser pas mal d’illusions.
                                        * vous n’avez par apporté grand’chose à l’écologie.

                                        Tant pis pour vous, tant pis pour vos idéaux. Vous ne leur rendez pas service...


                                        • cimonie raoul 25 janvier 2011 20:51

                                          Bonsoir,
                                          Auriez-vous la liste (ou le moyen fiable de se la procurer) des fabricants francais de photovoltaiques ? Coté eolien, qui en France fabrique de l’eolien ?
                                          ps : questions sans acrimonie ni volonté de polémique.


                                          • kéké02360 30 janvier 2011 22:38

                                            www.esdengineering.be

                                            je te conseille le panneau suiveur qui s’installe à côté de la maison au lieu de sur le toit et qui optimise la production vu qu’il suit le déplacement du soleil smiley

                                            tu verras c’est chouette smiley


                                          • befree56 25 janvier 2011 21:06

                                            l’eolien est inutile et le solaire a beaucoup a progresser

                                            Cherchons nous au bon endroit pour faire avancer la cause du progres ???,

                                            ET si nous regardions les sites suivants : http://www.blacklightpower.com/ et puis http://www.keppemotor.com/ et puis http://www.vorktex.ca/ et puis ce site americain avec le pire et le meilleur car il ne censure aucun texte donc passionnant http://peswiki.com/energy/News
                                            Le monde de l’energie est passionnant et plein de promesses a faire connaitre 


                                            • yvesduc 25 janvier 2011 21:07

                                              Merci pour cet article qui a le mérite de ne pas dissimuler les conséquences géopolitiques de notre consommation d’énergie (Niger). Il y a manifestement un lobby nucléaire en France, qui prend plaisir à bloquer les énergies renouvelables au lieu de s’y engager.


                                              • Sylvio Sylvio 25 janvier 2011 23:39

                                                Aujourd’hui j’ai lu un article où il est question que la Grèce ait le projet de construire la plus grande centrale photovoltaïque du monde : 200MWh pour 600 millions d’euros.

                                                A titre de comparaison on peut lire dans cet article : "Le solaire qui était en train d’émerger en France, avec une capacité de production qui devait passer de 450 MWc à 650 MWc en 2011« .

                                                Donc 200MWh pour 600 millions d’euros en photovoltaïque.

                                                Vu que ces chiffres ne me parle pas du tout comme beaucoup j’imagine, je me suis justement posé ces questions : »Une centrale nucléaire produit combien ?« / »Une centrale nucléaire coûte combien".

                                                Recherche sur Wikipédia où je trouve le projet de construction de réacteur en cours en France : Flamanville 3.
                                                Un réacteur qui produira 1 650 MW soit 8 fois plus que le projet d’installation photovoltaïque pharaonique située en Grèce. Cependant le coût est actuellement estimé à 5 milliards d’euros soit comme dit dans l’article Wikipédia : 3 millions d’euros le MW.

                                                Exactement le même coût que le projet d’installation de la Grèce. Même si les coût de l’installation photovoltaïque sont sous-estimés ils sont en tout cas du même ordre qu’une installation nucléaire en France.

                                                Donc pourquoi le photovoltaïque serait moins rentable que le nucléaire comme je peux le lire dans des commentaires. En construisant une centrale photovoltaïque de 1650MW est-ce qu’on ne ferait pas des économies d’échelles (construction des panneaux plus productive) et est-ce qu’elle ne serait pas au final moins coûteuse qu’un réacteur nucléaire ?

                                                En admettant que ce ne soit pas le cas :
                                                - le coût du réacteur nucléaire Flamanville 3 n’intègre sûrement pas son future démentellement qui sera certainement beaucoup beaucoup plus coûteux que le démentellement d’une installation photovoltaïque.
                                                - une centrale photovoltaïque n’a pas de carburant, elle assure encore au moins 80% de sa production initiale après 25 ans.

                                                J’entend dire dans les commentaires qu’il n’y a pas eu besoin d’investissement pour les téléphones portables et cie. Ce n’est pas du tout le cas, les opérateurs ont du investir beaucoup pour acheter des licenses et installer des antennes relais pour couvrir un territoire de 550 000km². Ils investissent aujourd’hui encore énormément pour les licenses 3G et le réseau 3G. Ce sera de même pour la 4G. Le marché des télécoms malgré son importance est quand même petit à comparer de celui de l’énergie électrique. A proportion garder, les investissements, les progrès et retour sur investissement sont tout à fait comparable à ce qui peut se faire dans le photovoltaïque ou les énergies renouvelables. Mais les choix effectués dans les années 50/60 sur le nuclaire, les filières, stratégies et lobbys que cela a mis en place avec le temps prévaut en France sur une orientation qui est pourtant bel et bien l’avenir de notre civilisation tant d’un point de vue écologique que économique.


                                                • joletaxi 25 janvier 2011 23:50

                                                  Ben dites, je voudrais pas vous avoir comme comptable vous.


                                                • titi 26 janvier 2011 07:57

                                                  Je suis assez d’accord sur le calcul, en particulier le problème du démantelement du nucléraire.

                                                  Cependant vous ne pouvez pas comparer des projets réalisés en France et en Grèce.
                                                  Car dans ces projets il y a un cout « technologique », l’achat d’un savoir faire et beaucoup moins glamour, une grosse part de genie civil : couler du béton, visser des boulons.
                                                  Or le génie civil n’a pas le même cout en Grêce qu’en France tout simplement à cause des couts de main d’oeuvre.

                                                  C’est toute la différence de prix que j’indique moi même lorsque je parle d’un projet à 22kE si j’achète une installation, qui descend à 15kE si je monte sur le toit.


                                                • ffi ffi 26 janvier 2011 09:48

                                                  Faudrait aussi voir la surface au sol.


                                                • joletaxi 26 janvier 2011 11:23

                                                  De grâce restons sérieux ;


                                                  200MWh pour 600 millions d’euros en photovoltaïque.

                                                  200Mwh en crête cela donne sur la durée moyenne d’ensoleillement un rendement brut de 35%
                                                  de 3 millions du Mwh on passe à 8,5 millions
                                                  un réacteur nucléaire a un rendement 85% soit 3,5 millions du Mwh
                                                  une ferme solaire a une drée de vie de 20 ans
                                                  un réacteur nucléaire 40 ans
                                                  les panneaux perdent du rendement au cours du temps, soit 1 % par an
                                                  D’autre part, combien coûte le Mwh d’une centrale classique(il faudra bien fournir quand il n’y a pas de soleil,ou par mauvais temps)
                                                  Et je ne parle même pas de l’inadéquation des besoins par rapport à la durée d’ensoleillement en hiver par exemple.
                                                  On retrouve le chiffre de prime de rachat pour l’électricité de la filière soit 40 cent du kw.

                                                  Une centrale dans le Sahara, outre que c’est une région qui est très accueillante,a la particularité de vents de sable très abrasifs, très bon pour les panneaux
                                                  Ne parlons même pas des problèmes d’acheminement du courant, et du fait que nous sommes dans le même créneau horaire.

                                                  L’obstacle insurmontable pour le moment c’est le stockage.Le jour où l’on aura résolu ce problème , ces énergies auront une raison d’être ;
                                                  A noter que dans ce cas, le kw nucléaire sera encore beaucoup moins cher que maintenant,de par la meilleure rentabilité des centrales.


                                                • joletaxi 26 janvier 2011 12:00

                                                  Cassino


                                                  j’avais lu votre article.
                                                  Outre que ce procédé existe déjà partout où cela a été possible(en Belgique, petit pays, il y a déjà 3 centrales de ce type),les possibilités restent limitées de nouvelles implantations.
                                                  Essayez donc de projeter de noyer une vallée,n’importe où, et vous allez avoir Yan avec son hélico immédiatement.
                                                  En Norvège,où les sites sont nombreux et une population peu importante ils ont poussé le concept à son maximum(95% des besoins couverts),mais il s’agit là d’une situation très favorable qui n’est pas transposable partout.
                                                  Aux USA, 23 % provient de la géothermie,mais à nouveau,tout dépend de la situation.
                                                  C’est pourquoi cette règle uniforme des 20 % de renouvelable en Europe est une hérésie.
                                                  Ne douez pas que chaque fois qu’un producteur peut réduire ses coûts, il le fait,que ce soit par une usine marémotrice,ou autre chose.
                                                  Notez que les projets d’usine marémotrice en Angleterre ont du être abandonnés sous la pression des écolos.

                                                • yvesduc 26 janvier 2011 19:45
                                                  Bonjour Sylviosmiley

                                                  Ces calculs de retour sur investissement sont difficiles à mener alors qu’ils sont l’un des éléments importants du choix. Le coût de démantèlement est régulièrement oublié par EDF, s’agissant du nucléaire, et compte tenu que les coûts ne sont plus les mêmes qu’il y a 30 ans, la construction elle aussi a tendance à exploser les budgets, lorsqu’EDF vend à l’étranger par exemple (EDF vendrait même à perte, l’État bouchant les pertes). Le prix de différents combustibles pourrait aussi varier, à l’avenir. Les renouvelables ont aussi des inconvénients et notamment, ils sont dépendants de l’ensoleillement et du vent, et ne produisent pas au bon moment. Il faut donc soit stocker, ce qui engendre des pertes et des coûts, soit une centrale thermique (mais pas nucléaire !) à côté pour combler les creux. Autrement dit deux installations, la seconde marchant par définition à mi-régime. Le nucléaire, de son côté, produit certes des déchets hautement problématiques MAIS dégage beaucoup moins de gaz à effet de serre. Pollution ou réchauffement climatique, il faut choisir... Quant au thermique, l’envolée et la course chaotique des cours après le pic (pic pétrolier, maintenant, ou gazier, prochainement) promet assurément une note de plus en plus salée et un poids croissant dans la balance commerciale des pays importateurs. De quoi faire apparaître les infrastructures moins chères, par comparaison ? Tout cela est complexe et on regrette d’autant plus l’absence de débat, pour ne pas dire un certain goût du secret.

                                                • vin100 27 janvier 2011 12:32

                                                  A Sylvio !

                                                  Personne n’a jamais dis qu’il n’avait pas eu d’investissement pour développer les réseaux (rentables dés le début) de téléphonie.

                                                  Investissement ne veut pas dire subventionnement.

                                                  Vous mélangez tout, est ce par un choix délibéré de nous enfumer ?

                                                  Une entreprise qui investit oriente une part de ses bénéfices actuels et futurs dans un marché pour que les bénéfices déjà réalisés sur un marché rentable soient encore plus importants.

                                                  Une subvention surtout fiscale est un choix politique, basé souvent sur la vision a courte vue des politiciens dont peu sont des scientifiques et qui ainsi essayent de se donner bonnes conscience ou d’aller à la facilité en suivant la Doxa, c’est a dire les idées dominantes de l’époque.

                                                  Aujourd’hui la Doxa actuelle, ou l’Idée Dominante est qu’il faut développer coute que coute la technologie Photovoltaïque actuelle.
                                                  Pourtant c’est une technologie totalement dépassée.
                                                  Ce n’est pas un jugement de valeur de pour ou contre.
                                                  Dépassé cela qui veut dire que cette technologie (dans l’état actuel de la technique proposée) est plus couteuse que ce qu’elle rapporte ou permet d’ économiser.

                                                  Libre à chacun de gaspiller son argent comme il veut, mais on ne peut pas accepter cela d’un Etat.
                                                  On a eu les même idées sentimentales a la con avec les biocarburants
                                                  et on voit aujourd’hui que cela produit un désastre et des couts qui ne permettent pas d’être aujourd’hui rentables avec les technologies actuelles.

                                                  Donc relisez bien ce qui est écrit cela vous évitera les jugements erronés et approximatifs que vous développez.


                                                • TSS 26 janvier 2011 10:07

                                                  le nucléaire c’est economique !petit exemple :la centrale de Brennilis !

                                                  elle est arretée definitivement depuis 1985,son demantelement avait ete estimé à l’origine 165

                                                  millionsde francs(25 M/€) à l’heure actuelle commence la 3ème phase ,le coeur ,la plus

                                                   dangeureuse(ils ne savent pas trop comment s’y prendre) et cela a deja couté 480 millions

                                                  d’€(20 fois plus) c’est pas beau ça (il y en a 58 autres à faire) !!

                                                  d’autre part à l’origine c’etait des specialistes d’EDF qui travaillaient sur le site maintenant

                                                  c’est sous traité au privé(attention au ratio depense/benefice) et dernier petit detail la

                                                  nappe phréatique baigne l’enceinte de confinement du coeur... !!



                                                  • TSS 26 janvier 2011 10:15

                                                    Projet :

                                                    une centrale solaire de 100km2 (miroirs,vapeur,generatrices,courant) dans le Sahara((une

                                                    goutte d’eau)permettrait d’approvisionner toute l’Europe en electricité,c’est à l’etude !!

                                                    dans le sud espagnol il y en a deja une qui fonctionne parfaitement... !!


                                                    • brieli67 26 janvier 2011 10:29

                                                      SI TOUT UN CHACUN COUPAIT SES FONCTIONS STAND- BY - de veille 
                                                      de sa ménagerie électrique et électronique

                                                      deux à trois centrales nucléaires à fermer en France !

                                                      et si on commençait par là !


                                                      • iciailleurs 26 janvier 2011 10:43

                                                        Les panneaux solaires ne polluent pas ? Ben voyons.
                                                        La production des panneaux ne polluent pas, le transport de Chine, particulièrement, ne pollue pas. Quand à l’efficacité... C’est comme pour les éoliennes.
                                                        Mettons sur la table les avantages et les inconvénients de chaque système de production, comparativement à leur efficacité. Sans oublié la comparaison avec les économies d’énergie, par l’isolation des bâtiments, notamment.


                                                        • TSS 26 janvier 2011 11:02

                                                          ne pas confondre panneaux solaires et panneaux photovoltaïques !

                                                          les panneaux solaires ne sont que des miroirs qui concentrent(voir Odeillo dans les pyrennees)


                                                        • sisyphe sisyphe 26 janvier 2011 12:14

                                                          Entièrement d’accord avec ce constat de l’état catastrophique du développement des énergies renouvelables en France, essentiellement dû à la puissance du lobby et des intérêts financiers nucléaires, ET des pétrochimistes ; EdF, Areva, Total font LA loi, au détriment de l’intérêt à court, moyen et long terme, des infrastructures énergétiques du pays. 


                                                          Il y a 40 ans que la France aurait dû investir pour développer les énergies renouvelables, et, spécialement, le solaire ; solution ÉVIDENTE, qui s’impose à la terre entière, sauf à la France d’Areva et d’EdF tout-puissants... 

                                                          Pendant ce temps, les déchets nucléaires continuent de s’amonceler, préfigurant les catastrophes à venir... 

                                                          Les partis au pouvoir sont entièrement à la solde des nucléaristes, et feront tout ce qu’ils peuvent pour entraver, gêner, démolir toutes les énergies alternatives ; politique à l’image des conflits d’intérêts entre politiques et industries, et du plus court terme des échéances électorales à venir... 

                                                          Le pseudo « Grenelle de l’environnement » n’était qu’une honteuse mascarade pour pomper les voix des Français, massivement très soucieux des problèmes liés à l’écologie, la pollution, le respect de l’environnement, pour laisser place au business as usual... 

                                                          Sur tous les plans : agricole, énergétique, pollution, réchauffement, la politique de cette clique d’assujettis aux puissances financières, est l’exact contraire des intérêts à moyen et long terme du pays, et des citoyens ; la démolition libérale s’exerce évidemment aussi sur le plan de l’environnement ; la seule « variable d’ajustement » étant, ici encore, les intérêts du dieu « marché »....

                                                          C’est à l’aune de ces faits politiques, véritable dénis du respect des engagements pris, qu’on jugera les piteuses rodomontades du petit ubu et de sa clique, sur la « gouvernance » du G20, et des larmoyants accents -snif- pseudo « sociaux » sur la politique menée et à venir. 

                                                          L’urgence d’une politique ambitieuse, active, stimulée, réelle, volontariste,  de développement des énergies renouvelables n’a jamais été aussi grande, et va l’être de plus en plus, quand les valets de la dangereuse énergie nucléaire n’ont jamais été aussi inféodés, et actifs....

                                                          Une honte, des dégâts et des dangers de plus dans une politique de plus en plus irréversiblement destructrice, à tous les niveaux...

                                                          Pendant la démolition, les scandales continuent... 




                                                          • joletaxi 26 janvier 2011 14:37

                                                            Que c’est beau, on dirait du « j’accuse » de Zola.

                                                            Cela ne fait pas avancer le scmilblick d’un pouce, mais si cela vous fait du bien...

                                                          • sisyphe sisyphe 26 janvier 2011 15:44

                                                            ce qui non seulement ne fait pas avancer le schmilblic, mais le fait profondément reculer, c’est la scandaleuse politique du tout-nucléaire, au détriment du développement des énergies renouvelables ; non polluantes ; et nous en paierons tous le prix exorbitant un jour ou l’autre (pour ceux qui ne l’ont pas DÉJÀ payé) . 


                                                            Sinon, des arguments ? 

                                                          • joletaxi 26 janvier 2011 17:58

                                                            On ne discute pas quand l’oracle donne la bonne parole.


                                                            Bon 99 % de la population n’est pas de votre avis, mais il vaut mieux avoir raison tout seul que d’avoir tort avec la masse des imbéciles

                                                          • sisyphe sisyphe 26 janvier 2011 18:04

                                                            Par joletaxi (xxx.xxx.xxx.69) 26 janvier 17:58
                                                            Bon 99 % de la population n’est pas de votre avis

                                                            Tiens donc ! 
                                                            Des sources peut-être ? 

                                                            Sinon, moi, j’ai celle-ci : 
                                                            2/3 des français contre le nucléaire
                                                            petit extrait : 

                                                            Agir pour l’Environnement publie avec Greenpeace un sondage exclusif effectué par l’institut BVA. Ce sondage a été réalisé par téléphone les 21 et 22 juillet derniers auprès d’un panel de 1006 personnes représentatives de la population française. 
                                                            Face aux enjeux énergétiques, 84% des Français plaident en faveur des énergies renouvelables quand 77% aimeraient voir se développer des campagnes de maîtrise de l’énergie. 
                                                            Au regard de ce plébiscite, il est à noter que moins de 31% des Français souhaitent que l’énergie nucléaire soit développée pour répondre à la crise énergétique actuelle. Et 81% des français considèrent le nucléaire comme une technologie à risque. 
                                                            Enfin, 80% du panel souhaite être consulté sur le nucléaire. Comme par exemple l’organisation d’un référendum sur la sortie du nucléaire en France. 


                                                            Ca date certes un peu (2006), mais je ne pense pas que, depuis, les avis aient changé significativement... 
                                                            ... à moins que vous ayiez d’autres chiffres ? 


                                                            de rien ; tout le plaisir est pour moi... 
                                                             smiley 

                                                          • joletaxi 26 janvier 2011 18:48

                                                            Curieux tout de même ces sondages,on leur aurait fait dire que BenAli était un modèle.


                                                            Par contre ce qui est tangible, c’est que l’Allemagne prolonge ses centrales, construit des centrales à flamme,la Suède et la Finlande s’y mettent aussi, la Chine(qui met en service 2 centrales à charbon par semaine en service) a 32 centrales nucléaires en projet très avancés,l’Inde, le Brésil ne sont pas en reste.
                                                             Faut croire qu’ils n’ont pas encore pu profiter de vos lumières.

                                                          • sisyphe sisyphe 26 janvier 2011 19:01

                                                            Par joletaxi (xxx.xxx.xxx.69) 26 janvier 18:48

                                                            Curieux tout de même ces sondages


                                                            Allons, allons, mon vieux ; c’est bien vous qui avez parlé de « 99% des gens » qui n’étaient pas d’accord avec moi, non ? 

                                                             smiley 

                                                            Vous parlez de chiffres ; je vous en fournis ; incontestables...

                                                            Et, comme réponse, vous ne trouvez que ça, et noyer le poisson, avec d’autres pays ? 

                                                             smiley 

                                                            Try next time... 


                                                          • joletaxi 26 janvier 2011 19:14

                                                            « Agir pour l’Environnement publie avec Greenpeace un sondage exclusif effectué par l’institut BVA. Ce sondage a été réalisé par téléphone les 21 et 22 juillet derniers auprès d’un panel de 1006 personnes représentatives de la population française. »


                                                            Un sondage organisé par greenpisse sur le nucléaire, je suis vraiment impressionné,pas à dire ça c’est de l’argument

                                                          • sisyphe sisyphe 26 janvier 2011 19:20

                                                            Merci encore de votre très intéressante contribution ! 


                                                             smiley 

                                                          • aspic aspic 26 janvier 2011 21:16

                                                            Tout à fait d’accord !

                                                            La France à un énorme retard comparé aux autres pays en Europe.
                                                            Il faut aussi s’imaginer les sang qui colle au énergies nucléaires : le sang direct (exploitations des mines
                                                            dans des pays pauvres), le sang des gens qui meurent des suites des problèmes de ces centrales (ex Tchernobyl), puis les suites financières de ces projets pharaoniques qui ne profitent qu’a des lobbies connus et dont on nous cache les vraies réalités et problèmes (demandez aux gens autour de Pont St Esprit ce qu’ils en pensent).

                                                            Les énergies renouvelables réunis, panneaux solaires, panneaux photovoltaiques, éoliennes etc... ne sont pas aussi sanguinaires, n’ont pas ces mêmes problêmes des déchets (pas besoin de les exporter en Sibérie, ni de les stocker pour l’éternité dans des mines de sel).

                                                            Un jour j’ai aidé en Belgique de stopper un train (en pleine nuit ) qui transportait des déchets nucléaires qui devaient être jetées... en pleine mer ! Coup médiatique réussi, ces transports ont ensuite été interdits, mais sous la mer les déchets déja jetées vont ouvrir leur cargaison mortelle petit à petit.
                                                            Il y avait un photographe Espagnol pour couvrir cet évènement, c’est la personne qui a trouvé la mort un peu plus tard sur Le Rainbow Warrior de Greenpeace, tué par la France(avec la participation du frère de Ségolène Royal si j’ai bien compris) !

                                                            Depuis ce jour l’électricité nucléaire francaise est pour moi synonyme de mensonges, mort, donc je préfère me tourner vers les alternatives, les tarifs d’électricité vont de toute facon exploser bientôt, suite aux débacles à venir...


                                                          • Clojea Clojea 26 janvier 2011 13:12

                                                            Bonjour. Merci à l’auteur de cet article. Je rejoins Sisyphe quand il dit qu’il y a 40 ans, la France et d’autres pays d’ailleurs auraient du investir dans des solutions pour produire de l’énergie autre que par le pétrole. Mais voila, à cet époque là, seul la minorité d’écolos/babas dénoncaient à juste titre le pétrole et le nucléaire, mais bien sur personne ne les écoutait. Pognon oblige, le pétrole et le nucléaire étaient roi et ils le sont toujours. Il a fallu se battre à l’époque contre Super Phénix qui a couté la vie à un manifestant en 1977, Mr Michalon, et Jospin en a ordonné le démantèlement il y a peu. Gout amer. 
                                                            Aujourd’hui, tout le monde s’affole. Mon dieu, on pollue. Alors au lieu de mettre l’accent sur ce qui fait vraiment mal,(le nucléaire et le pétrole), la télé, les hyper marchés et les verts tentent de sensibiliser les gens sur "économisez l’énergie, recyclage, n’achetez pas des produits trop emballés etc.... Non pas que je trouve ce genre de campagne mauvaise, mais c’est juste pour détourner l’attention des vrais problèmes posés par le nucléaire et le pétrole.
                                                            Conclusion, continuons de dénoncer sans relâche les vrais responsables, à savoir les cartels pétroliers, l’EDF etc... 


                                                            • sisyphe sisyphe 26 janvier 2011 13:45

                                                              Que l’auteur me pardonne ce hors-sujet, mais ce post est destiné au teigneux obsessionnel qui, systématiquement, sur n’importe quel sujet où j’intervienne, moinsse hargneusement tous mes posts, DANS LES SECONDES QUI SUIVENT leur publication : 


                                                              vas-y, mon gars, défoule toi ; si ça peut t’éviter l’ulcère, pleasure is all mine ! 
                                                               smiley 

                                                              • sisyphe sisyphe 26 janvier 2011 13:55

                                                                Quuuuuuùa ???? 


                                                                Déjà 1 minute et il n’a pas encore moinssé ????????????????? smiley smiley 

                                                                Tu mollis, mon gars, tu mollis.... 

                                                                Allez, ne te retiens pas ; tu vas te faire du mal...
                                                                Vas-y ; ça soulage ! 
                                                                 smiley 

                                                              • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 janvier 2011 13:50

                                                                C ’est un générateur automatique de moins qui s’ active au moindre commentaire . 

                                                                Un logiciel créé pour faire du buzz . ..... smiley



                                                                • Bulgroz 26 janvier 2011 14:13

                                                                  Les énergies alternatives solaire ou vent sont des escroqueries de l’esprit, car aléatoires et imprévisibles. Un Gestionnaire de réseau a l’obligation de savoir 24 heures au minimum à l’avance ce dont il peut disposer pour alimenter les réseaux de lignes de transport. Ces 2 énergies sont absolument ingérables du point de vue de leurs productions.

                                                                  Le facteur de charge pour le soleil oscille entre 12 et 19%, et entre 20% et 40% pour le vent, contre 80% pour la génération thermique classique ou nucléaire.

                                                                  Pour chaque 7-8 MW de solaire ou de vent, il est nécessaire de prévoir 1 MW de backup en TAC, soit un sur-dimensionnement de 14% des capacités de production et augmenter d’autant le coût d’investissement des énergies dites alternatives.

                                                                  Il faut également redire que la France est de tous les pays avancés celui qui dépend le moins des énergies fossiles et ceci grâce au nucléaire.

                                                                  Part des énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz) dans les bilans énergétiques.

                                                                  http://www.iea.org/stats/prodresult.asp?PRODUCT=Balances

                                                                  France : 51%
                                                                  Allemagne : 68%
                                                                  Denmark : 82%
                                                                  UK : 90%
                                                                  Belgique : 73%
                                                                  Italie : 91%
                                                                  Hollande : 93%
                                                                  Luxembourg : 89%
                                                                  Espagne : 84%
                                                                  USA :86%
                                                                  Chine :82%
                                                                  Russie : 91%
                                                                  Japon : 82%

                                                                  En matière de dégagement de CO2, le Français rejette 40% de moins que la moyenne des citoyens européens.


                                                                  • TSS 26 janvier 2011 16:49

                                                                    Le facteur de charge pour le soleil oscille entre 12 et 19%,

                                                                    Encore un qui confond le solaire et le photovoltaïque... !!


                                                                    • Thucydide Thucydide 30 janvier 2011 08:38

                                                                      Confirmation supplémentaire s’il en était besoin : l’environnement est pris en considération par nos politiques pour en faire — on n’arrête pas le progrès — la plus formidable escroquerie qui soit.

                                                                      Escroquerie religieuse

                                                                      • Au nom de quel(le) Verbe ou Parole peut-on affirmer que l’Homme, cet être supérieur à tout le reste de la Création, a en charge la « survie de la Planète » ou la « préservation de la Nature » ?
                                                                      • Au nom de quelle bulle est-il permet de désigner d’un index accusateur et inquisitorial les hérétiques qui rejettent trop de gaz carb... pardon : de dioxyde de carbone dans l’atmosphère,
                                                                        ou manquent d’enthousiasme à faire chez eux le tri de leurs ordures ménagères, tri pour lequel ils sont déjà taxés par le biais des taxes territoriales...

                                                                      Escroquerie économique
                                                                      Dans le même temps
                                                                      • on incite à répandre sur le territoire des produits chimiques qui détruisent les insectes, mais qui ont l’avantage d’être à la fois coûteuses et provocatrices d’une véritable addiction de leurs utilisateurs, quand ce n’est pas intoxication pure et simple
                                                                      • on arrose les cultures d’herbicides qui réussissent à faire des « mauvaises herbes » des espèces en voie de disparition, mais nécessitent des applications répétées à un rythme frénétique
                                                                      • on interdit aux petits jardiniers de mitonner des décoctions qui sont la plupart du temps inoffensives, souvent utiles, mais qui présentent l’inconvénient majeur d’être gratuites
                                                                      • On reproche aux Smicards et aux chômeurs de trop bien vivre pendant que les stars de l’écologie s’empiffrent de fric à grands coups d’hélicoptères, de 4x4, d’avions pour leurs vacances ou leurs films (censés faire de l’argent) qui font pleurer dans les chaumières avec des mises en scène pitoyables plaquées sur de belles image.

                                                                      Escroquerie financière
                                                                      • La principale conséquence de cette « prise de conscience des enjeux environnementaux » aura été l’émergence d’un nouveau marché financier : celui des Points Carbone
                                                                        Marché qui au nom de la « sauvegarde du Monde » consiste d’abord à écraser les pays les moins développés en leur bloquant toute possibilité d’industrialisation.
                                                                        Ceci par le simple rachat en Bourse de leurs points qui n’ont aucune réalité sinon celle d’une formule bien rangée dans le coin d’un logiciel fondé sur des dogmes incertains,...
                                                                        Mais qui ont la sinistre réalité de permettre aux industries des pays déjà développés et riches de produire et de polluer encore plus.
                                                                      • parallèlement des politiques agricoles communes distribuent des subventions aux agriculteurs sous la condition expresse qu’ils s’équipent encore et toujours dans une inflation technique ubuesque le tout aux frais du contribuable et au bénéfice des banques qui mettent en œuvre les crédits nécessaires.
                                                                      Aux dernières nouvelles, ce nouveau marché est tellement juteux que des gangs commencent de s’entretuer pour en palper les flux.

                                                                      Escroquerie politique

                                                                      • Borloo s’est fait connaître par un projet monstrueux de maisons à deux balles conçues pour les salauds de pauvres sans le moindre équipement « écologique » ni passif, ni actif, ni même sans le moindre effort de présentation, de qualité des matériaux ou d’allègement fiscal.
                                                                      • Projet jamais mené à un niveau significatif de réalisation (on a presque envie de dire « heureusement »), mais qui a servi de tremplin à la carrière politique fumeuse d’un apparatchik totalement bidon, de A à Z, ex-avocat d’un escroc réputé du monde des « affaires ».
                                                                      • on essaie de nous bourrer le mou avec des idées fumeuses de croissance utile, d’économie durable, responsable et créatrice d’emplois, avec la notion verbeuse d’une « excellence écologique » pour l’industrie...
                                                                        alors que nous n’avons même plus les moyens de payer les profs, dons d’amorcer le début du commencement d’une formation élémentaire de techniciens.
                                                                      • Pour compenser ce vide vertigineux, l’engeance qui nous gouverne ne trouve rien de mieux que rouler des mécaniques à l’adresse du Monde entier et n’hésitent pas à nous entraîner dans des guerres absurdes vers des zones bien identifiées par les richesses qu’elles possèdent et qui attirent les convoitises.

                                                                      Il n’y a pas ici Théorie du complot mais bien dénonciation d’un complot.

                                                                      Celui que Laurence Parisot elle-même nous révèle en déclarant que le Forum Économique International de Davos est, je la cite, « le club des décideurs »

                                                                      Cette cloche à tambour ne s’est pas rendu compte qu’elle certifiait cela même que ses pairs et leurs porte-parole s’évertuent à nier farouchement depuis des lustres
                                                                      Il y a donc bien une poignée de gugusses

                                                                      • qui se considèrent comme « les décideurs »,
                                                                      • qui se sont constitués en club à l’échelle du Monde entier,
                                                                      • qui organisent un grand buffet très classe auquel ils invitent les chefs d’États le premier responsable de l’ONU... pour des petits fours et quelques arrangements juteux
                                                                      Pendant que des peuples s’offrent en holocauste ou se font tirer dessus pour vivre tout simplement en hommes,à qui, comble d’un cynisme aussi bête que méchant, les médiocres qui font semblant de nous gouverner pour mieux s’enrichir (la Dolce Vita d’un certain NS) trouvent moyen de faire la leçon.
                                                                      En nous gâchant la vie comme d’habitude au nom de lendemains qui chantent

                                                                      Cela est-il de la théorie ? Hélas non.
                                                                      Est-ce que ça fonctionne ? Hélas oui


                                                                      • Ecométa Ecométa 30 janvier 2011 08:58

                                                                        L’énergie est un enjeu politique national, même géopolitique international, et de de tous temps, toutes les formes d’énergie, et quelles qu’elles soient, ont toujours été subventionnées ! Ce qui est bien avec le photovoltaïque c’est que ce sont, non pas des capitaines d’industries, des affairistes, mais de simples particuliers, voire des entreprises (ce qui est moins heureux) qui sont subventionnés !

                                                                        Autre avantage, collectif celui-là, c’est que le transport de l’électricité sur de grandes distances occasionne d’énormes pertes ; ce qui est bien avec le photovoltaïque c’est que la production comme la consommation sont locales... et la production peut durer plus de trois décennies !

                                                                        Quant au nucléaire, en plus des déchets, avec le réchauffement climatique, comment allons-nous, alors que ce n’est déjà pas évident, refroidir nos centrales ?

                                                                        Il n’y a pas de système parfait, c’est l’ensemble des différents systèmes, leur diversité, la diversité de l’offre énergétique,  qui fera que les choses iront mieux !

                                                                        Il est tout de même à regretter que dans ce domaine, comme dans bien d’autres d’ailleurs, ce que personne n’a relevé ici, que ce gouvernement, comme le Président,  n’ait en réalité aucune suite dans les idées !

                                                                         
                                                                        Ce sont de véritables éoliennes... de véritables girouettes qui suivent le sens du vent mais sans rien réellement produire de bon !


                                                                        • Ecométa Ecométa 30 janvier 2011 09:10

                                                                          Il est évident que le solaire, par le biais du photovoltaïque, sans être parfaite, même incomplète, est une énergie dont nous devrions davantage profiter !


                                                                          • joletaxi 30 janvier 2011 11:17

                                                                            Quant au nucléaire, en plus des déchets, avec le réchauffement climatique, comment allons-nous, alors que ce n’est déjà pas évident, refroidir nos centrales ?


                                                                            celle-là elle est « collector »

                                                                            • Ecométa Ecométa 30 janvier 2011 11:50

                                                                              @joletaxi et cassino

                                                                              Il semblerait que les canicules de 2003 et de 2006 ont suscité des problèmes de refroidissement pour les centrales nucléaires : certains réacteurs ont dû être arrosés , d’autres fonctionner à bas régime, et d’autres être arrêtés car impossibles à refroidir, l’eau manquant dans les rivières ou étant trop chaude ; les rejets de la plupart des autres ont dépassé les limites habituelles des règles environnementales (rejets dans les rivières d’eau trop chaude et de produits chimiques ne pouvant se diluer).


                                                                            • joletaxi 30 janvier 2011 12:06

                                                                              « certains réacteurs ont dû être arrosés ,  »


                                                                              je vois d’ici le préposé avec sa lance d’arrosage....

                                                                              «  produits chimiques ne pouvant se diluer) » 

                                                                              voilà maintenant que les centrales rejettent des produits chimiques ?

                                                                              Il semblerait que les canicules de 2003 et de 2006 
                                                                              une canicule en 2006 ? j’ai du rater quelque chose ?


                                                                              Décidément ,vous faites très fort.

                                                                              Par contre, ce dernier mois de décembre,record de froid historique en Angleterre par exemple, les éoliennes ont débité« peanuts », et les panneaux photovoltaïques en décembre vers 17 heures, c’est bien connu, ça affole les compteurs.

                                                                              Mais que ne ferait-on pas pour justifier son dada antinuc




                                                                              • Ecométa Ecométa 30 janvier 2011 12:35

                                                                                Eh oui !  Le pro-nucléaire... tu sembles rater pas mal de choses !
                                                                                 http ://www.invs.sante.fr/presse/2007/communiques/canicule_030507/index.html


                                                                              • Ecométa Ecométa 30 janvier 2011 12:39

                                                                                Eh oui !  Le pro-nucléaire... tu sembles rater pas mal de choses !http://www.invs.sante.fr/presse/2007/communiques/canicule_030507/index.html


                                                                              • kéké02360 30 janvier 2011 12:06

                                                                                la question de l’exposition radioactive des ouvriers qui vont démanteler les réacteurs nucléaires ne se posera même pas puisque le gouvernement casse çà aussi !!!!!

                                                                                c’est ici :

                                                                                http://non-mort-medecine-travail.net/

                                                                                http://wp.non-mort-medecine-travail.net/?p=1 


                                                                                • Micromégas 30 janvier 2011 12:38

                                                                                  Un article de Greenpeace :
                                                                                  « Accès aux réseaux de distribution d’énergie en EU : le nucléaire étouffe les renouvelables »
                                                                                  "Actuellement, les installations de production d’électricité durable (éoliennes notamment) sont souvent arrêtées en période de pointe de production, afin de laisser un accès prioritaire aux réseaux de distribution à l’électricité produite par les réacteurs nucléaires et les centrales alimentées au charbon, qui sont elles, impossibles à arrêter !« 
                                                                                   »Le nucléaire empêche le développement des renouvelables, ces énergies ne peuvent coexister !« 
                                                                                   »Les énergies renouvelables pourront assurer 99,5 % des besoins en électricité des pays de européenne en 2050 si le nucléaire perd l’accès prioritaire aux réseaux de distribution dont il bénéficie aujourd’hui."


                                                                                  • joletaxi 30 janvier 2011 12:56

                                                                                    «  »Les énergies renouvelables pourront assurer 99,5 % des besoins en électricité des pays de européenne en 2050 si le nucléaire perd l’accès prioritaire aux réseaux de distribution dont il bénéficie aujourd’hui.«  »


                                                                                    Et si la fée clochette nous a à la bonne , on rasera aussi gratis demain.

                                                                                    Relisez mon post plus haut

                                                                                    « Par contre, ce dernier mois de décembre,record de froid historique en Angleterre par exemple, les éoliennes ont débité » peanuts« , et les panneaux photovoltaïques en décembre vers 17 heures, c’est bien connu, ça affole les compteurs. »

                                                                                    on peut aussi retrouver les cycles naturels et hiberner.




                                                                                    • Ecométa Ecométa 30 janvier 2011 13:17

                                                                                      Bien sûr... il n’y a pas de lobbies nucléaires... c’est un pur fantasme !

                                                                                      Le nucléaire pourquoi pas... sauf que trop c’est trop et qu’un jour il faudra payer la facture cache !

                                                                                      La diversité énergétique doit être de mise... mais Il semble évident qu’il est impossible de faire boire un âne qui n’a pas soif !


                                                                                    • joletaxi 30 janvier 2011 13:12

                                                                                      Eh oui !  Le pro-nucléaire... tu sembles rater pas mal de choses !


                                                                                      On vit tout de même une époque formidable.

                                                                                      J’ai souvenir que lors de la catastrophe du bois du gazier,le charbon faisant des morts tout à fait naturels eux,dans notre pays, on a vécu une vraie canicule,avec des pelouses râpées,des villages entiers sans eau, etc.
                                                                                      par la grâce du réchauffement climatique, dès qu’il fait chaud en juillet, 15 jours, on fait des stocks de bouteilles d’eau, la police est dans les rues, et nos savants font des modèles mathématiques pour enrayer la catastrophe épouvantable.
                                                                                      Par contre, toujours l’hiver dernier,toujours en Angleterre, le froid a « fauché » des moissons de « précaires énergétiques » dans la plus parfaite indifférence.mais c’est un bien, et il faut encore augmenter le prix de l’énergie,avec des gadgets éoliens et autres fariboles du genre, cela sauvera les pensions des plus résistants.
                                                                                      Le retour à la sélection naturelle quoi

                                                                                      • Ecométa Ecométa 30 janvier 2011 13:36

                                                                                        Qui connaît réellement le prix de l’énergie nucléaire ?  Le surcoût à venir pour les générations futures est totalement minimisé pour ne pas dire ignoré !

                                                                                        Ce serait de la faute du photovoltaïque que des gens meurent de froid en Angleterre... il me semble que le photovoltaïque, contrairement aux autres sources d’énergie fossiles, comme le gaz, le charbon, ou encore une énergie comme le nucléaire, lui, le photovoltaïque, ne devrait pas tuer de la sorte !

                                                                                        Visiblement vous prenez plaisir à faire feu de tout bois ; l’esprit critique c’est bien... mais un tel l’esprit de contradiction à partir de tout et de rien relève d’une bêtise pure !


                                                                                      • joletaxi 30 janvier 2011 13:48

                                                                                        « mais Il semble évident qu’il est impossible de faire boire un âne qui n’a pas soif ! »


                                                                                        effectivement, vous ne ferez pas boire à une âne un eau ... salée comme va bientôt l’être la facture d’électricité.

                                                                                        mais restons-en là. Cette polémique sur l’énergie renouvelable a déjà été maintes fois débattue ici, et ,parce qu’il s’agit de concilier le point de vue économique et technique , avec des raisonnements dogmatiques, il y a peu de chance d’aboutir à quoi que ce soit de constructif.

                                                                                        L’exemple danois devrait faire réfléchir mais quand on aime....
                                                                                        Une proposition:que les affidés du renouvelable financent à leurs frais leur économie verte,et n’en fassent pas supporter le coût au quidam qui n’a rien demandé et qui n’ a pas dans ses préoccupations de sauver le monde.
                                                                                        Cette proposition avait déjà été faite pour les « pélerins » du réchauffement climatique.Puisqu’ils se comptent comme une majorité, qu’ils mettent en pratique les bonnes résolutions qu’ils rêvent d’imposer aux autres.On devrait donc très rapidement voir les t° baisser,et ainsi la fin de cette polémique non ?
                                                                                        Pour le moment ils sont réunis à bangok(combien de participants ?),et je gage que leur principale préoccupation sera de fixer les menus des banquets de DURBAN ?

                                                                                        • joletaxi 30 janvier 2011 13:59

                                                                                          « Qui connaît réellement le prix de l’énergie nucléaire ?  »


                                                                                          Vous comptez me réciter toute la bible de greenpeace sur le sujet ? 

                                                                                          Comme vous feignez de pas comprendre, faisant preuve de la mauvaise foi habituelle de vos gourous, j’explique.

                                                                                          Sous l’impulsion des verts, des programmes ambitieux sont mis en exécution en UK ,qui ont pour conséquence de faire exploser la note, qui devenue insupportable pour les plus démunis, ce qui est élégamment appelé, la précarité énergétique, .Résultat, ces malheureux n’ont plus les moyens de se chauffer, et on a comptabilisé une forte hausse de la mortalité surtout chez les gens âgés ne disposant que de très petites pensions.

                                                                                          Sur que les panneaux photovoltaïques ne tuent pas, d’autant moins qu’en hiver, ils ne débitent pas, on ne risque donc pas de s’électrocuter.

                                                                                          Encore une fois, vos épithètes dont vous usez à mon égard n’apportent pas grand chose du point de vue argumentaire,j’en conclus que vous n’avez pas d’autres arguments




                                                                                          • Binitials 30 janvier 2011 15:50

                                                                                            « Contre toute logique economique ou industrielle »


                                                                                            cet Article commence comme ça !!!! Pas besoin d’en lire plus l’auteur est une personne qui ne connait absolument rien à son sujet ! Il n’a jamais étudié le moindre projet d’implantation de ferme photovoltaique ou de panneaux sur le moindre toit !

                                                                                            S’il l(avait fait, il aurait vu à quel point il ne s’agit que d’une arnaque à la subvention dont les principaux bénéficiaires sont ... Le banques !i !

                                                                                            • major grubert major grubert 30 janvier 2011 20:26

                                                                                              j’ai tout lu !

                                                                                              il est effarant de voir le nombre de gens qui ont des œillères sur notre avenir énergétique.
                                                                                              les éoliennes et les panneaux photovoltaïques ne sont certes pas la panacée mais une (petite)
                                                                                              alternative au nucléaire et au pétrole.

                                                                                              pourtant les évènements en Égypte ces derniers jours devraient les avertir... le baril de pétrole
                                                                                              a dépassé les 100 euros soit plus 20% en quelques jours !!!

                                                                                              je suis sur un projet de construction passive, sans chauffage, avec des panneaux solaires ET photovoltaïques. je n’atteindrai certes jamais l’autonomie énergétique mais au moins j’aurai la conscience tranquille pour mon avenir.

                                                                                              quand dans quelques années, vous aurez des soucis pour pouvoir chauffer votre logement et avoir de la lumière, j’espère être à l’abri.

                                                                                              au Japon, les toits sont couverts de panneaux. normal, le prix du Kw n’est pas du tout le même
                                                                                              qu’en France. 

                                                                                              et à ceux qui critiquent en expliquant que le prix du rachat de l’électricité est un scandale et coûte
                                                                                              à la communauté, cela représente moins de 0,5% de la note.

                                                                                              inadmissible ? et les 1% depuis des années pour le CE d’EDF ne vous gène pas par contre...
                                                                                              alors qu’ils ne payent le Kw que 10% de sa valeur !

                                                                                              et ce prix de rachat est pour 20 ans... et dans 10 ans le rapport achat/vente aura pris une sacré claque à la vitesse ou augmente l’électricité. pas vraiment aussi rentable que les gens le pense.

                                                                                              mais ce n’est pas grave. je vais le faire quand même. égoïstement.  smiley


                                                                                              • kéké02360 30 janvier 2011 22:43

                                                                                                www.esdengineering.be

                                                                                                je te conseille le panneau suiveur qui s’installe à côté de la maison au lieu de sur le toit et qui optimise la production vu qu’il suit le déplacement du soleil du matin au soir 

                                                                                                tu verras c’est chouette 


                                                                                                • BlueTemplar BlueTemplar 31 janvier 2011 01:57

                                                                                                  De toute façon toutes ces discussions n’ont plus aucune importance. La grande majorité de la production d’énergie va bientôt être assurée par les réacteurs à « fusion froide » H-Ni de Rossi-Focardi :

                                                                                                  - Un pouvoir énergétique imbattable : 59g de Nickel produisant la même énergie que la combustion de 80 tonnes de pétrole.
                                                                                                  - Aucun déchet.
                                                                                                  - Des installations à taille très réduite rendant inutiles les coûteuses lignes électriques.
                                                                                                  Avec des qualités aussi exemplaires, aucun lobby au monde n’arrivera à empêcher leur émergence...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Corentin


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès