• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le loup, l’ours et l’humain

Le loup, l’ours et l’humain

Les grands prédateurs en Europe, notamment en France, continuent de défrayer la chronique. Pourquoi tant de haine ? 

JPEG

Vous l'aurez certainement appris, une ourse a été tuée il y a quelques jours après avoir mordu un chasseur. Comme d'habitude, les anti-ours habituels sont sortis de leurs tannières pour prétendre, comme à chaque fois, que la cohabitation était impossible, que cet accident le prouvait. Oui, ils ont raison : comment peut-on faire avec 64 ours qui vivent sur 19000 km², soit presque un ours tout les 300 km² ? Il y en a de trop c'est certain. Et puis, rien à voir avec la battue aux sangliers en pleine zone à ours alors même qu'on savait que la mère était accompagnée de 2 jeunes, non, et puis, ce n'est pas comme si c'était la première fois que ça arrivait. Rien ne semble avoir changé plus de 15 ans après, la faute revient toujours sur l'ours.

 

Pour les loups, c'est encore pire : le dernier chiffrage estimatif des loups en France, environ 624, est remis en question par tout un tas de monde. Enfin, juste les anti-loups, en fait. Car autant ils n'ont rien à redire sur tous les autres chiffres, que ce soit les cerfs, les sangliers, les chevreuils, chamois et tout un tas d'autres espèces, autant pour le loup, le chiffre est forcément sous estimé. Oui, le modèle a des limites, comme tout les modèles existants, mais ils parlent de 10 fois plus de loups, tout de même. On en arrive presque à la même différence entre syndicats de police et associations lors de manifestations. Enfin, il faudra nous dire quand, comment et à quel moment on passe d'une centaine de loups à des milliers, graphiquement parlant, il y aurait comme un problème. Mais au fait, pourquoi vouloir surestimer la population de loups ? Pour augmenter les tirs évidemment ! On en tue une centaine par année, mais cela ne suffit toujours pas pour certain. Quand on sait que les anti-loups veulent son extinction pure et simple, c'est certain que tuer un cinquième de ses effectifs n'est pas suffisant, il manque les quatre cinquièmes. Ces gens ne supportent pas la présence du loup, et c'est bien le problème principal, ce n'est pas le loup en soit : ils sont indemnisés, financés, remboursés, plus que la valeur des bêtes, mais cela ne leur suffit pas. Les chiffres sont largement surestimés en terme de dégâts imputés aux loups, seules 15 % des attaques dédommagées sont attribuées avec certitude au loup. 

La gestion française du loup est un échec. Mais doit-on parler de gestion du loup ou plutôt de la gestion des moutons ? Car c'est la le coeur du problème. La plupart des bergers se sont transformés en exploitants agricoles, ils ne dirigent plus leurs moutons, ils se contentent de les mettre au pâturage au printemps et d'aller les chercher à l'automne, leur laissant champs libre pour surpâturer sans aucun contrôle. Et niveau prédateurs, il paraît évident que les loups seront tentés, des proies aussi facile, ça ne se refuse pas. Partout dans le monde, là où les bergers ont cohabités depuis toujours avec les grands prédateurs, on vous le dira : le meilleur moyen de protection, c'est de parquer les bêtes la nuit dans un abri, un bâtiment, une clôture électrique. Seulement, cela implique non seulement d'avoir des bergers qui guident les troupeaux, mais aussi d'avoir des petits troupeaux, adaptés au nombre de bergers. Dommage : en France, on se passe des bergers, et on préfère regrouper les troupeaux pour tenter de diminuer les coûts, en vain puisqu'on reste très largement déficitaires à cause de la concurrence internationale. Mais revenir en arrière, et puis quoi encore ? On préfère largement tout mettre sur le dos des loups, c'est tellement plus pratique. 


Moyenne des avis sur cet article :  3.3/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Schrek Schrek 27 novembre 2021 08:42

    décortiquez un peu la composition sociologique du lobby des chasseurs et celle du lobby des gros éleveurs v/s les petits qui restent, et essayer de recoller les morceaux

    les grands prédateurs sont en fait un gros gibier qui fait fantasmer, les herbivores (cervidés et suidés) et les oiseaux (caille, perdrix), étant devenus eux-mêmes des animaux d’élevage lâchés le week-end pour assouvir les fantasmes des beaufs

    ceux qui ont les moyens de s’offrir des safaris ont une autre idée d’eux-mêmes et ils trouvent, pour réaliser leurs rêves, des opérateurs pour leur offrir un produit touristique cynégétique en toute discrétion mais moyennant pépettes


    • Gégène Gégène 27 novembre 2021 08:58

      une battue au sanglier sur le territoire d’une ourse ayant deux petits,

      c’est de la provoc pure et simple !

      à ce propos, combien de randonneurs attaqués par des ours ?


      • taketheeffinbus 27 novembre 2021 12:24

        @Gégène

        Et ce n’est pas une première, chaque fois qu’un ours est tué, c’est sur une réserve protégée, où des chasseurs sont venus cherche la merde...

        Quand aux loups, ils emmerdent les éleveurs fainéants de moutons qui ne veulent pas faire comme à l’étranger où leurs ancêtres, mais aussi les chasseurs.

        Bah oui, si le loup revient, terminé l’excuse du problème de régulation des espèces, l’équilibre se réinstalle et ils s’occuperont des cervidés et sangliers, et même des ragondins !

        Les chasseurs dézinguent déjà par pure haine, le renard qui leur fait de la concurrence, qui lui même contribue à l’équilibre pour les lapins et lièvres, campagnols & cie, diminuant même la problématique des tiques !


      • voxa 28 novembre 2021 08:02

        @Gégène

        "à ce propos, combien de randonneurs attaqués par des ours ?

        « 

         »à ce propos, combien de randonneurs tués par des chasseurs ?

        "



      • Decouz 27 novembre 2021 09:42

        Filmé en Roumanie, en fait le moniteur éloigne l’ours de son groupe en provoquant volontairement une poursuite :

        https://www.youtube.com/watch?v=4tySWLqrYRo

        Autre en le garçon reste calme et l’ours n’attaque pas :

        https://www.youtube.com/watch?v=fFEVPknfAlk


        • alinea alinea 27 novembre 2021 12:42

          @Decouz
          Ils sont cons ces Roumains ! perdre sept minutes pour un ours alors qu’avec une balle, en pas deux minutes l’affaire était réglée : ils devraient venir faire des stages en France !


        • Gégène Gégène 27 novembre 2021 13:47

          @alinea

          et ils se seraient fait des sous en revendant la peau, les pattes, la bile . . .


        • Pauline pas Bismutée 27 novembre 2021 14:27

          @Decouz

          Quels beaux exemples de courage (si, quand même !) et d’intelligence de la part de ces deux humains.
          Respect aux deux espèces.


        • alinea alinea 27 novembre 2021 14:56

          @Pauline pas Bismutée
          Quand on connait, c’est pas du courage ! c’est juste une manière d’adaptation à son milieu, il ne faudrait pas que les gens croient que c’est difficile.


        • Pauline pas Bismutée 27 novembre 2021 17:26

          @alinea
          Bonjour Alinea,
          Oui, c’est vrai, mais quand même un ours c’est gros et ça court vite !


        • adeline 27 novembre 2021 17:36

          @Pauline pas Bismutée
          si vous visionniez les films de Decouz vous verriez que l’ours n’est pas si rapide.


        • titi 27 novembre 2021 19:13

          @alinea

          «  il ne faudrait pas que les gens croient que c’est difficile. »
          Oui bien sûr : faire du ski avec un ours qui vous court après c’est facile.

          Question : il se serait passé quoi si le mec en ski c’était ramassé ?


        • titi 27 novembre 2021 19:28

          @titi
          En plus c’était un petit, pas un adulte : un adulte ne se faisait pas distancer même à skis.


        • alinea alinea 27 novembre 2021 22:11

          @titi
          rien ! l’ours ne cherchait pas à attaquer ! le gus le savait bien, dès qu’il y a eu un espace à côté de la route, il a filé !


        • titi 28 novembre 2021 23:43

          @alinea

          L’ours, était un bébé, il cherchait à jouer.
          Pas sur que sa maman, qui ne devait pas être bien loin, aurait accepté.


        • Clocel Clocel 27 novembre 2021 10:29

          Allons... Allons...

          On a réussi à faire de Paris la capitale des rats, tous les espoirs sont permis, faut mettre Hidalgo sur le coup ! smiley

          Oh p’tain...


          • alinea alinea 27 novembre 2021 12:32

            Tout à fait juste ; une amie bergère un temps dans les Alpes me parlait de la pollution hallucinante que provoquent les bergers qui traitent le piétin de leurs brebis dans les hauteurs !!! ; et le surpâturage évidemment. La flore disparaît.

            Les bergers (? !!) s’appuient sur le fait qu’ils gagnent leur vie, c’est sacré, et qu’ils nourrissent les Hommes,c’est divin.

            Mais c’est faux ; il s’agit d’une pathologie civilisationnelle, qui fait que même les paysans, éleveurs ou cultivateurs, ne veulent plus en être, de cette Nature ; ils veulent être comme le citadin qui ne regarde jamais la Lune et a chaud tous les soirs dans son salon devant TV.

            Il y a donc plus qu’une contradiction ; un schisme.

            Je pense qu’il ne peut être réglé qu’en décourageant, voire interdisant, la pratique d’une profession quand on est incompétent, qu’on ne sait pas s’adapter aux exigences...

            Il y en a plein d’autres qui savent faire avec le loup !

            Je voulais ajouter aussi, pour ceux qui ne le sauraient pas, que le loup sécrète une hormone en présence de la proie pourchassée, qui elle, exhale la peur. D’habitude, c’est plutôt à l’arrière du troupeau qu’il agit, puisqu’il choisit le moins rapide,et il n’y a que cette cible qui devient proie et excite le loup pour qu’il ait la vitesse, la force et la ténacité d’arriver à son but : attraper et tuer. Les autres s’en vont sans crainte.

            Or, enfermées dans des parcs mobiles, toutes les brebis alentour sécrètent l’odeur de la peur ( il y a des mots scientifiques mais je n’en suis pas sûre, je préfère rester littéraire !!) et le loup reste sous l’emprise de son hormone de chasseur.

            Il me paraissait inexplicable que le loup s’attaque à plusieurs proies ; c’est contre sa nature.

            Donc, le loup se dénature à rencontrer des milliers de proies quand il a faim !!!

            En revanche, je ne sais pas si c’est vrai pour tous, mais il y a des bergers de transhumance assez bien payés pour faire la saison dans les estives.


            • titi 27 novembre 2021 19:15

              @alinea

              Vous vivez vous ?
              Je suis sur que vous n’avez jamais mis les pieds dans ces régions, mais vous savez comment les gens sur place devraient vivre.
              Evidemment.


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 novembre 2021 15:02

              J’ai habité à Tahiti ...et ben y’avait beaucoup plus de requins sur terre que dans le lagon .


              • ZenZoe ZenZoe 27 novembre 2021 17:01

                Salo*$% !@ de chasseur, il a du aller lui chercher noise elle et ses deux oursons. Si un chasseur est con au point de ne pas savoir qu’on passe au large dans ces cas-là, il n’a rien à faire en pleine nature. Ca me fait mal au coeur et me rappelle le magnifique film de JJ Annaud.


                • adeline 27 novembre 2021 17:31

                  @ZenZoe
                  oui, d’autant plus que il a été « grièvement blessé aux jambes » mais a pu revenir pour tuer la bête.... incohérent, enfin un chasseur c’est un chasseur.


                • ZenZoe ZenZoe 27 novembre 2021 18:51

                  @adeline
                  Exact, je me suis dit la même chose.


                • xana 27 novembre 2021 19:32

                  En France on marche sur la tête.

                  Les propriétaires de troupeaux se plaignent des 64 ours et des 600 loups.

                  En Roumanie, où il y a quelque 8000 ours et plus de 10000 loups en liberté, il n’y a pas de problème pour les immenses troupeaux de moutons. Il faut dire qu’ici les bergers ne coûtent pas cher, donc il n’y a pas de troupeau sans berger.

                  Il semble que le fait de proposer une rétribution aux propriétaires de troupeaux dont une bête aurait été mordue a fait exploser les morsures. Les bêtes sont (d’après les vétérinaires) toujours mordues par des loups, même si la morsure est indiscernable (le chien a exactement la même dentition que le loup) car on ne rembourse pas la morsure des chiens.

                  Bref : Les loups et les ours servent essentiellement de prétexte pour se faire rembourser les pertes accidentelles dans un troupeau.

                  .

                  On a quelquefois des problèmes entre touristes et ours, mais à chaque fois c’est la stupidité humaine qui est en cause.

                  Non, on ne peut pas se faire un selfie à côté d’un ours !


                  • Ecureuil66 27 novembre 2021 19:43

                    j’adore la randonnée et camper dans la nature (là ou c’est autorisé c a d presque nulle part ) et les chasseurs ne sont pas mes amis ....l’ours non plus ...le loup non plus.....les chiens patous non plus (peut être plus dangereux que l’ours !) 

                    heureusement qu’en France on a pas des lions en liberté !

                    Certes les zoos sont trop exigus mais entre la liberté totale et l’enferment il doit bien y avoir une solution...

                    Ce que je constate c’est que plus ça va et plus l’être humain voit sa liberté rognée par des intellectuels de salon et que c’est nous qui finirons enfermés ...les exemples ne manquent pas en ce moment...


                    • placide21 29 novembre 2021 09:01

                      @Ecureuil66
                      Les écolos sont les parasites des ruraux , et ils ont tendance à tuer leur hôte (comme les gauchistes) .Il y avait un superbe village vacance à Seix "la souleille des lannes la réintroduction de l’ours n’est pas étranger à sa faillite , il y a de belles opportunités immobilières aux alentours ; la région risque de se vider des humains pour laisser place aux ours.


                    • xana 28 novembre 2021 20:25

                      « J’adore la randonnée et camper dans la nature ».

                      Les loups et les ours aussi, mais on ne leur demande jamais leur avis...

                      .

                      Les gens comme toi ont décidé que la Terre leur appartient sans partage.

                      Normal, c’est nous qui avons les fusils. Donc vous tuez les autres espèces pour que TOI tu puisses randonner et camper dans la nature.

                      Comme c’est joli sans toutes ces sales bêtes !

                      Des bêtes malfaisantes et inutiles. Nous aussi d’ailleurs, mais c’est nous qui avons les fusils.


                      • Ecureuil66 3 décembre 2021 18:55

                        @xana
                        bizarre ta réaction ultra violente : 
                        je n’ai jamais parlé de tuer un quelconque animal puisque je n’aime pas la chasse et suis classé « flexivégétarien » (c a d inclassable...)
                        je disais juste qu’entre l’enfermement et la liberté totale (que nous les humains n’avons pas ) il doit bien y avoir une solution ....chacun a le droit de vivre , y compris les humains !
                        je ne veux de mal à personne mais j’aimerais moi aussi profiter de la nature c’est tout ce que j’ai à dire (sans tuer ni insulter personne)
                        PS ; IL y a en Afrique une zone où les lions sont laissés en liberté et dans ce même secteur l’hôpital local est rempli de victimes des lions mais comme ce sont des africains tout le monde s’en fout  ! 


                      • Xenozoid Xenozoid 3 décembre 2021 18:59

                        @Ecureuil66
                        PS"
                        il suffit de dire que les lions ont le covid 19,affaire reglée


                      • Ecureuil66 3 décembre 2021 22:05

                        @Xenozoid
                        excellent !


                      • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 29 novembre 2021 10:51

                        Un vieil indien explique à son petit fils que chacun de nous a en lui deux loups qui se livrent bataille. Le premier loup représente, la sérénité, l’amour et la gentillesse. Le second loup représente la peur, l’avidité et la haine.

                        Lequel des deux loups gagne demande l’enfant ?

                        Celui que l’on nourrit. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

POlivier


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité