• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le Nucléaire et la Démographie, les deux grands EXCLUS de la Convention sur (...)

Le Nucléaire et la Démographie, les deux grands EXCLUS de la Convention sur le climat !

La sélection des "tirés au sort" et leur encadrement dirigiste vont-ils réussir à discréditer cette mascarade de démocratie : pas un doux zéphir de révolte constructive n'a perturbé le ronronnement des travaux servant à justifier des mesures gouvernementales coercitives, fiscales et réglementaires, mesures déjà dans les cartons. Les 66 millions de citoyens n'y trouveront aucune pespective d'avenir radieux, ni ne retrouveront ni la joie, ni la volonté de construire cet avenir optimiste.

La convention pouvait se limiter à la réduction des émissions du CO2 dans les activités industrielles et domestiques et dans la promotion de systèmes de production à émissions réduites ou quasi nulles.

Quand bien même certaines solutions polluantes sont peu utilisées en France (comme les dernières centrales à charbon (4 en sevice intermittent, arrêt en 2022/2026 en France), contrairement aux centrales allemandes (des nouvelles mises en service après la fermeture de certaines centrales nucléaires, arrêt en 2038 !)) il était impératif de placer les efforts demandés aux Français dans le contexte international des "évolutions (réductions ?) des émissions de gaz à effet de serre", ces gaz étant le dioyde de carbone, des oydes d'azote et le méthane.

Ainsi, malgré leur impact important, les deux grands domaines des centrales nucléaires et du pilotage de la démographie nationale et planétaire n'ont été ni évoqués ni analysés. En complément les incidences économiques en terme de coûts (ou prix de revient), d'emplois, de réduction du chômage, de financements, de sociabilité, de solidarité, n'ont pas été clairement abordées. Enfin, en dehors des mesures restrictives, -punitives envers les citoyens-, et de la tendance à la décroissance économique, il n'y a aucune vision d'avenir susceptible de satisfaire les aspirations des populations et les entreprises.

 

Le nucléaire totalement ignoré ?

La production d'électricité à partir des centrales nucléaires se caractérise essetiellement par des émissions quasi nulles de CO2 , la part affichée prise en compte concerne les émissions liées à la fabrication de la centrale et répercutées sur toutes les années de la production. L'Allemagne (Merkel) qui pour des raisons politiques et électorales, face aux "grünen", a décidé en 2011 de fermer toutes ses centrales nucléaires pour des "raisons de sécurité". En fait 8 sur 17 ont été rapidement fermées, les autres devant l'être avant 2022 ! Comment justifier, que pour des centrales de même type, certaines sont dangereuses et les autres seront sures, non dangereuses pendant encore 10 années de service. En fait c'est un compromis entre le développement des émissions massives de CO2 par les anciennes et nouvelles centrales au charbon, et la réduction des émissions par les centrales nucléaires : les énergies renouvelables devant progressivement assurer la décroissance de la production de gaz à effet de serre !

En France, les "khmers verts" veulent l'arrêt de toutes les centrales nucléaires, alors que les "verts" capables de raisonnements prenant en compte l'urgence climatique et l'impérative diminution des émissions de gaz à effet de serre admettent un compromis avec une réduction de la part du nucléaire (avec un objectif à long terme de la suppression totale du nucléaire), tant que des solutions alternatives de production d'énergies renouvelables ne pourront assumer la totalité des besoins de jour et de nuit et en toute saison. 

Il est probabe que les "conventionnels" ont été privés de toute évocation des problèmes positifs et/ou négatifs liés à la production nucléaire d'électricité : le risque de capotage, d'implosion de la convention était grand. Un autre motif réside dans le fait que cette convention se recoupait avec les élections municipales : les maires n'ont pas la responsabilité d'implanter ou de fermer les centrales nucléaires ! Pour les "verts" politiques il était souhaitable de ne pas faire éclater les dissensions ; par contre pour le gouvernement et son meneur jupitérien préoccupé par sa réélection, faire éclater les dissensions des verts lors de la campagne présientielle sera de "bonne guerre" et indispensable.

Les coûts "astronomiques" des démantèlement des centrales nucléaires

Les conventionnels ont évoqués les problèmes de coûts de la transition énergétique pour le climat et surtout les financements, en invitant les pouvoirs publics à participer largement avec des grands programmes largement subventionnés, sans entrer dans les détails : il y a suffisamment d'énarques inspecteurs des finances pour dégager des solutions, afin de réduire la part des subventions, donc réduire l'ampleur des programmes !

Comme pour la production décarbonnée d'électicité "nucléaire", le coût du démantèlement des centrales après leur arrêt définitif, coût global estimé à plusieurs dizaines de milliards d'euros pour répondre à la demande utopique de nettoyage complet des sites nucléaires, réacteurs compris, "sensés faire disparaître toutes les sources et traces de radioactivité". Ces énormes masses d'argent seront autant de moyens en moins pour financer les programmes de la transition ! Il existe une autre solution pour "passiver" les centrales nucléaires après leur arrêt : prenant en compte que lorsque que la centrale est en marche et surtout lorsque le réacteur est arrêté (avec le coeur chargé de combustible) pour des maintenances, le personnel de la centrale et des militants de Green Peace anti-nucléaires se promènent aux abords de l'enceinte en béton et même montent sur le toit (avec en-dessous un coeur, même au repos, plein de combustible radioactif !!! ). Avant un démantèlement/démontage complet avec des émissions de poussières radioactives et de pollution des nappes et des sols lors des travaux et du transports des déchets à basse radioactivité, la centrale reste raccordée au réseau électrique même si elle ne produit plus de courant : il faut refroidir tous les éléments du coeur, l'eau radioactive des circuits primaires et les épingles de combustible nucléaire sorties apès le refroidissement du coeur pour être plongées dans des piscines spécifiques de refroidissement et de stockage, avant le transfert à l'usine de la Hague pour y être traitées et dépolluées de déchets très radiactifs. Pendant les 2 à 4 ans ou plus que dure cette phase, l'électricité du réseau pour les circuits de refroidissement et pour les sécurités, est donc nécessaire. Le démantèlement mécanique, la destruction des matériels et des bâtiments ne peut s'envisager qu'à l'issue de cette phase, et au vu des quelques expériences en cours, il faudra compter une bonne dizaine d'années, pour finalement déplacer après déchiquetage des matériaux plus ou moins radioactifs (les bétons faiblement, les échangeurs/bouilleurs plus fortement).

Alors pourquoi ne pas faire entrer dans l'enceinte centrale près de la cuve, les composants fortements radioactifs et les autres moins radioactifs et irrécupérables, les noyer sous un béton maigre. En complément de sécurité, recouvrir l'enceinte actuelle par une nouvelle couche de béton de plusieurs mètres d'épaisseur permettrait de stocker les éléments radioactifs de la centrale sous une "pyramide" pour des millénaires ! Cette solution est beaucoup plus rapide et surtout bien moins onéreuse que les solutions incomplètes actuellement envisagées ! Cet encoconnage permet l'utilisation du site bien raccordé au réseau électrique et à des sources de refroidissement, bien cloturé, pour des activités nouvelles.

 

La démographie nationale et mondiale totalement ignorée

Les trop fortes émissions de gaz à effet de serre, prises en compte dans le projections sont essentiellement dues aux activités économiques des hommes. Les émissions de méthane par les fonds marins et par la fonte du pergélisol sont quasi impossible à maîtriser !

Avant l'ère industrielle, avant la fourniture massive d'énergie par le charbon puis par les hydrocarbures, la teneur en CO2 de l'atmosphère était stable à 280 ppm. La population concernée (Europe, USA, Russie, Chine, Japon) par la croissance de la consommation d'énergies fossiles était de l'ordre de quelques centaines de millions d'habitants et ne s'accroissait que faiblement. Pendant les XIX et XX ièmes siècles la croissance démogaphique de ces pays en forte croissance industrielle, est due surtout aux progrès de l'hygiène, de l'alimentation et de la médecine. La croissance de la consommation d'énergies fossiles a suivi la croissance démographique.

Croissance démographique et croissance individuelle des consommations d'énergies fossiles, par les seuls pays industrialisés ci-dessus, se sont traduites par une forte élévation de la concentration atmosphérique des gaz à effet de serre, (plus de 400 ppm aujourd'hui) responsable principale du réchauffement climatique. Avec en complément un épuisement des ressources fossiles et naturelles de la biodiversité !

Les "Occidentaux" et autres grands consommateurs et prédateurs de ressources fossiles, ont non seulement prélevés des ressources fossiles dans les pays africains, asiatiques et sud-amércains, mais ils ont apportés -sans que cela soit leur but principal- les améliorations de la médecine, avec une forte diminution de la mortalité (surtout infantile et à la naissance). L'Afrique est ainsi passée d'une centaine de milions d'habitants vers 1900 à près de 1,5 miliards aujourd'hui, avec une tendance à atteindre prochainement les 2 miliardds. La même progression concerne les pays du SE asiatique (hors la Chine et Le Japon) et de l'Amérique centrale et du sud. Tous les habitants de ces grandes contrées planétairres ont l'ambition d'améliorer leurs conditions de vie en consommant, à leur tour, beaucoup plus d'énergies fossiles (renouvelables pour une faible part). Si tous les humains se contentent d'un niveau de consommation énergétique réduit de moitié par rapport à celui actuel des occidentaux, ce sera, à court/moyen terme, une très grande catastrophe climatique  (plus la destruction des ressources naturelles de la biodiversité). Maintenir notre confort ne peut se faire au détriment des conditions de vie des populations du tiers monde !

Seule la Chine, devant ce dilemme, a engagé, avec ses méthodes autoritaires, une politique de l'enfant unique qui a évité une explosion démographique. Aucun autre pays n'a osé mettre en oeuvre une telle politique pour diverses raisons : religieuses, culturelles, morales, démocratiques/démagogiques, sauf de timides promotions de planning familial ; l'IVG dans nos pays n'est pas un outll pour réduire la croissance démographique, mais un élément de liberté, de choix personnel.

En France, au contraire, les dernières mesures politiques sont prises (avec le soutien et l'accord des verts) pour faciliter l'exercice du droit à l'enfant (PMA pour toutes les femmes, en attendant la GPA) et pour faciliter la prise en charge de l'enfant par la société (collectivité nationale) avec des allocations familiales plus généreuses dès le premier enfant. Comme la France est toujours en croissance démographique, même depuis la fin du baby boom, avec 150 000 à 200 000 excès de naissances chaque année par rapport aux décès, qui impacte les finances publiques d'environ 40 milliard € chaque année (allocations familiales, éducation nationale...) et qui alimente la croissance du chômage (environ 3 à 4 millions de chômeurs de plus depuis la fin des trentes glorieuses).

Par contre, en Allemagne, constamment prise comme modèle comparatif, depuis 1972, le déficit de nasisances sur le décès cumulé jusqu'à nos jours dépasse les 5 millions : la diminuton du nombre de jeunes a permis des économies budgétaires de l'ordre de 50 Md€/an. Et malgré cette glissade démographique la population de l'Allemagne reste en croisance avec plus de 4 millions d'habitants (avant l'afflux massifdes régugiés) du fait d'une immigration plus que compensatoire de 9 travailleurs jeunes et bien élevés et formés par leurs pays d'origine (et aux frais des contribuables nationaux de ces pays !!!) d'où une "économie budgétaire" de l'Allemagne sur le dos des pays auxuels elle donne des réprimandes sur leur mauvaise gestion de leurs finances publiques : quel cynisme !!!

 

En conclusion

Si les mesurettes péconisées par la convention citoyenne peuvent contribuer à des améliorations sensibles comme l'isolation thermique sérieuse de tous les logements et bâtiments chauffés, avec de fortes subventions publiques, peut apporter des améliorations sur le bilan énergétique de la France, par contre, l'absence de prise en compte de la globalité des facteurs planétaires ne sera qu'un autosatisfecit de nos communiquants gouvernementaux et politiques.


Moyenne des avis sur cet article :  2.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • robert 13 août 11:47

    Problème insoluble, l’Allemagne a une forte baisse de natalité donc à court terme c’est super mais à long terme ? (idemn Japon et bientôt France)


    • hugo BOTOPO 14 août 15:53

      Robert,

      L’adage « les actifs paient ou financent les retraites » masque beaucoup de « vérités qui dérangent » :

      Le taux « incontestable » de 2,1 enfants/femme pour assurer le maintien en nombre de la population se heurte aux réalités : en France depuis la fin du baby boom (début des années 70) malgré un taux inférieur ou égal à 2,0 enfant/femme l’excédent annuel, de naissance/décès est resté en moyenne de 200 000/an soit une contribution d’environ 8 millions de jeunes Français excédentaires, à laquelle s’ajoute l’accroissement par l’immigration. « L’élevage, la formation, l’éducation » de cet excédent, ont coûté ou coûteront 2000 milliard€ aux diverses finances publiques (nationales, territoriales, sécu sociale...).

      En outre, les créations nettes d’emplois pour absorber ces excédents et ceux du baby boom, ont été insuffisantes (et sabotées par les délocalisations et la mondialisation), d’où un solde d’environ 6 millions de chômeurs (selon les modes d’évaluation et de prises en compte des « sorties » : préretraites et autres) qui doit être financé par les ACTIFS.

      L’Allemagne et la Chine bénéficient des réductions de charges « d’élevage des jeunes ». Avec les gains de productivité et un allongement du nombre d’années de travail (de cotisations) ces deux pays s’en sortiront mieux que la France croulant sous de nombreuses charges publiques.

      Quant au Japon, allergique à toute immigration permanente de travail pour la « pureté de sa culture » sa très faible natalité posera effectivement des problèmes et réduira la surpopulation actuelle sur son archipel exigu.


    • foufouille foufouille 13 août 12:13

      plus d’enfant unique en chine.

      « une immigration plus que compensatoire de 9 travailleurs jeunes et bien élevés et formés par leurs pays d’origine »

      pas vraiment, ce sont surtout des travailleurs manuels.


      • hugo BOTOPO 14 août 14:57

        @foufouille« 
        grosse erreur d’écriture : ce n’est pas 9 travailleurs jeunes... mais 9 millions de travailleurs jeunes et bien élevés et formés par leur pays d’origine »
        dont 5 millions pour compenser le déficit démographique et 4 millions pour la croissance démographique constatée !

        Les « travailleurs manuels » sont minoritaires et affectés dans l’industrie agro-alimentaire (abattoirs et préparation des barquettes de viande...) et agricole (récolte manuelle des fruits et légumes) ; ce sont des activités sans convention collective qui font le plus souvent appel à des travailleurs saisonniers et/ou détachés temporaires, et hébergés dans des conditions lamentables.
        Les entreprises allemandes sont très techniques et exigent du personnel adapté ; en outre beaucoup d’immigrés travaillent dans le médical et para médical médecins, kinés, infirmières...) et l’informatique.


      • tashrin 13 août 12:20

        Mettre des pyramides de beton sur les anciennes centrales... outre le fait que j’aimerai pas habiter à coté, ca règle pas la question principale : si on arrete les centrales, il va falloir trouver une autre solution pour subvenir à nos propres besoins (en plus de ceux des pays européens ayant fait ce choix, et qui dependent des exportations des autres). Et c’est certainement pas avec les éoliennes moches et bruyantes dont on enterre les pâles apres usage qu’on va alimenter les batteries de notre super parc automobile à venir, sponsorisé par... de l’argent public !.

        Batteries qu’on ne sait pas non plus traiter en fin de vie d’ailleurs, en plus du probleme des terres rares.

        Outre le débat sur le fond, lier la PMA/GPA au probleme demographique est un angle auquel je n’avais pas pensé, mais c’est pas faux. On peut en revanche également évoquer les questions de subvention à la natalité (coucou les allocations familiales), de fiscalité, qui sont des résurgences d’un autre temps mais dont la suppression n’ira pas sans provoquer certains remous... Le truc c’est que si la natalité décroit, c’est une catastrophe economique à moyen terme (financement des retraites par les actifs). Encourager la natalité, c’est une catastrophe à long terme. Et recourir à l’immigration c’est une catastrophe à court terme compte tenu des difficultés générées sur le plan sociétal... Equation compliquée !

        La convention climat machin n’est qu ’une manoeuvre politicienne supplémentaire et totalement vide de sens, on est d’accord également :)

        Mais qui s’attendait réellement à ce qu’il en soit autrement ?


        • Septime Sévère 13 août 14:18

          @tashrin
          .
          La convention sert à faire demander par les citoyens eux-mêmes ce que le gouvernement prendrait beaucoup de risques à leur imposer unilatéralement. 


        • tashrin 13 août 14:28

          @Septime Sévère
          de mon point de vue, plutot à encadrer les demandes des citoyens ’tirés au sort’ (mouarf) pour ne pas que ca deborde sur des propositions qui seraient soutenues par le public mais qui ennuieraient très profondément certains milieux (comme le souligne l’auteur, pas question d’aborder des sujets autres que les trucs insignifiants qui vont s’appliquer au particulier 


        • JC_Lavau JC_Lavau 13 août 12:30

           Rappel : la fraude de Le Treut et Jancovici, « L’effet de serre ».
          Ils ont publié chez Champs Flammarion, avec un certain nombre de fraudes qui arrangent bien leurs préoccupations territoriales.

          Il est frauduleux de prétendre que les gaz polyatomiques qui ont absorbé un photon à l’une de leurs fréquences de résonance vibrationnelle, « réémettent » ce photon. Pas aux pressions atmosphériques. Seulement bien plus haut dans la stratosphère. Aux pressions atmosphériques, ces molécules excitées d’un photon se désexcitent par collision bien avant d’avoir une chance d’émettre. Résultat net : cette tranche d’atmosphère, jour ou nuit, est un poil moins froide que selon le gradient adiabatique pur, et la tropopause et les bases de nuages sont un poil moins basses.

          C’est tout ! Zéro effet au sol. Seuls les aérosols - les nuages essentiellement - ont possibilité d’émettre du rayonnement thermique selon leur température absolue et selon leur albédo.

          La fraude carbocentriste est commanditée, par un calcul politique des marionnettistes qui télécommandent des escrocs aux ordres, dont les deux mentionnés ci-dessus. Pour des raisons énergétiques ? Tarataboum ! Pour occuper les petits-bourgeois déci-instruits (instruits à 10 % maxi), à de furieuses guerres de religion contre les incroyants. Et toute guerre de religion est une guerre civile...
           Yargh ! Yargh ! Yargh ! Yargh ! Yargh ! Yargh !


          • JC_Lavau JC_Lavau 13 août 12:35

          • Septime Sévère 13 août 14:02

            Accepter le nucléaire et dire que le tiers monde doit casser sa natalité sont deux choses inacceptables dans une certaine conception supérieure (sourire) de la morale. Cette conception influait-elle la convention ? Je ne le sais pas, je n’y étais pas. Toutefois il y a un indice sérieux, la proposition de réduire à 28 heures la semaine de travail (éliminée d’emblée par Macron), qui n’est pas particulièrement d’extrême-droite. Ensuite, à son réalisme on se fait l’idée qu’on veut du réalisme du reste. 


            • tashrin 13 août 14:55

              @Septime Sévère

              Accepter le nucléaire et dire que le tiers monde doit casser sa natalité sont deux choses inacceptables dans une certaine conception supérieure (sourire) de la morale

              En quoi ?


            • Jeekes Jeekes 13 août 16:05

              ’’La convention pouvait se limiter à la réduction des émissions du CO2 dans les activités industrielles et domestiques et dans la promotion de systèmes de production à émissions réduites ou quasi nulles.’’

               

              Bon.

               

              D’un, on s’en branle du céhodeu.

              Deux, ça existe des ’’systèmes de production à émissions réduites’’ ?

               

              On ferait pas mieux de s’inquiéter des polluants de tout genre, plastiques, nitrates, pesticides, engrais (dont lisiers divers et variés plus merdes industrielles), résidus médicamenteux de toutes origines (mais toujours de big-pharma), des parcs éoliens débiles, des déforestations, tsétéra ? 

               


              • Esprit Critique 13 août 17:14

                La question démographique est la seule question. Pour diminuer l’ensemble de nos rejets de façon nette, et laisser de la place aux autres espèces.

                La population humaine doit être diviser au minimum par 2.5. 

                Les sans couilles et sans cervelle : Les écolos , se contentent d’interdire les terrasses de bistrot légèrement chauffées, et les chaudières au fioul dans des zones sans gaz ou il fait très froid. C’est sur, la vie des éléphants et des tigres va s’améliorer.


                • tashrin 14 août 10:26

                  @Esprit Critique
                  La population humaine doit être diviser au minimum par 2.5. 

                  Pourquoi ce chiffre ? Comment on l’obtient ?
                  et du coup on fait comment ? courte paille ?


                • Esprit Critique 14 août 11:06

                  @tashrin
                  Je donne une estimation d’un chiffre qui permettrait d’améliorer les choses. 
                  Il y a des tas de méthodes pour estimer le 2.5, je vous en donne une, elle est simple, on sait ce que l’on produit comme rejets de toutes sortes chaque jours, avec une population moindre presque tout le monde produira les mêmes quantités de saloperies, ( homogénéisation des niveaux de vie).ce qui devrait faire augmenter le tonnage. Par contre ont peut faire plus attention et diminuer le tonnage individuelle, ainsi on peut penser qu’ 2.5 fois moins la quantités de rejets serait digérable par la planète. Pour réduire la population , je n’impose rien, mais quand je vois que la population de l’Algérie, au hasard, a été multipliée par 5 en 55 ans , dans le même temps ou les chinois ont stabilisé leur population, on se dit que l’on pourrait trouver.
                  Par contre ça prendrait des décennies, durant lesquels les choses vont empirer.
                  L’important, c’est que tout démontrent que le discours de écolos qui prétendent tout régler avec un discours de Greta, sont des c....


                • tashrin 14 août 12:50

                  @Esprit Critique
                  ouais enfin ca releve quand même un peu du doigt mouillé comme calcul, non ?
                  Pis ca revient quand même à faire disparaitre une petite bagatelle de 5 milliards de personnes :) Ca va être compliqué... Sans compter que ceux qui preconisent ce genre de solution sont en general pas les premiers à vouloir lacher leur place... 
                  La politique de l’enfant unique, outre qu’elle releve d’une pratique dicatoriale plus ou moins critiquable, a aussi produit des effets pervers avec lesquels la chine doit se depatouiller aujourd’hui et qui sont loin d’être negligeables : abandon des petites filles, deficit de femmes dans la population generale, celibat contraint, probleme de renouvellement des generations, de retraites, etc... 
                  Pas si simple... Déjà, le maintien de la population au niveau actuel serait un objectif bien ambitieux


                • HELIOS HELIOS 14 août 13:22

                  @Esprit Critique

                  ... diminuer le nombre de pauvres ne sert pas a grand chose, puisqu’ils ne consomment déjà presque rien, ils n’ont pas les moyens.

                  ... par contre ; diminuer le nombre de riches, parce qu’ils sont essentiellement blancs et surtout s’ils sont blancs, est beaucoup plus efficaces.

                  Alors sur le fond, il faut faire cesser la reproduction des blancs et laisser se reproduire tous les autres qui les remplaceront évidement, la nature ayant horreur du vide.

                  C’est bien cela que l’UE et l’ONU visent comme objectif avec ses exigences d’immigrations... il faut bien leur tracer la route... au passage je trouve qu’en leur offrant des billets d’avion ils ne risqueraient pas de se noyer, d’être attaqué, violés et arriveraient directement sur leur lieux de résidences ou déjà toutes les aides leurs seront offertes.

                  Bon, ce scénario est bien bon, le petit bémol est que lorsqu’ils seront déjà suffisamment nombreux et les blancs suffisamment peu, qui va financer cette politique, car ils seront toujours a la charge des Etats et les impôts des blancs complètement asséchés !


                • Septime Sévère 14 août 15:57

                  @Esprit Critique

                  Régler la situation en divisant la population par 2,5, oui, mais à condition de conserver la même répartition en pays riches et pauvres, hein ! Si c’est diviser par 2,5 en donnant le mode de vie occidental à tous, 2,5 ne suffira pas ! 


                • Esprit Critique 14 août 17:23

                  @tashrin
                  Vous êtes plus que lourd , 8 / 2.5, ça fait 3.2 et pas 5.
                  Si vous n’avez pas encore perçu que le discours des écolos est infiniment plus sectaire que celui des dirigeants Maoïstes, c’est votre Pb . C’est un anti communiste depuis toujours qui vous le dit. L’espèce humaine a survécu des siècles avec une population quasi stagnante l’explosion est extrêmement récente a Echelle de l’espèce.
                  Dans certaines régions de l’inde aujourd’hui il y a des déficits de femmes mystérieux, par millions, par idéologie mystique. ça ne gène personne apparemment. J’explique simplement que les solutions , au stade ou on en est sont d’une complexité vertigineuse. Le 2.5 n’est pas du doigt mouillé. les solutions si on peut éviter de crever sont sur des DÉCENNIES et des DÉCENNIES, le discours écolos interdisant le chauffage des terrasses et le reste comme remède miracle, est absolument, totalement con, approuvé par Macron, les socialos, et les bobos !
                  Très bonne soirée.


                • tashrin 17 août 12:54

                  @Esprit Critique

                  Joli

                  Je suis ptetre lourd mais je sais compter
                  8 milliards de gens divisés par 2.5, il en reste 3.2... On en a donc éliminé 5 milliards, ce que j’ecrivais... et vous ne repondez toujours pas à QUI et COMMENT ?

                  Ensuite, vous indiquez que le point d’équilibre entre les ressources, leur renouvellement et la consommation de la population (plus la pollution, ...) garantissant à la population une vie paisible et une préservation du milieu serait aux alentours d’une population de 3.2 M de gens... Mais en vous basant sur quels calculs ? quelles données ? quel raisonnement ? 
                  Donc :
                  1/ c’est du doigt mouillé (Hmmm disons qu’on divise par 2.5)
                  2/ vous ne maitrisez pas la division a priori, alors les etudes plus poussées...
                  3/ vous ne repondez pas aux objections évidentes à votre raisonnement

                  Le discours ecolo est ptetre completement con, mais... il est pas le seul !
                  Excellente soirée


                • Français du futur Français du futur 13 août 23:02

                  Je prendrais les écolos au sérieux lorsqu’ils se battront enfin contre l’obsolescence programmée, la consommation outrancière et les délocalisations qui permettent un gaspillage monumental des énergies pour le transport.

                  Mon petit doigt me dit que ce n’est pas près d’arriver. Comment ? Les écolos ne seraient que de vulgaires pions du capital !


                  • Septime Sévère 14 août 09:27

                    @Français du futur
                    .
                    Vous mes prendrez donc au sérieux lorsqu’ils se battront contre les points 1 et 3 qu sont anecdotiques et le point 2 qui suppose se changer en despote.


                  • Polybe 14 août 12:03

                    A voir : le documentaire d’Arte "Sécurité nucléaire : le grand mensonge » diffusé le 04/08/2020.

                    Assez édifiant !

                    Et à garder à l’esprit, les raisons qui nous poussent à opter pour le nucléaire :

                    AREVA : 10 milliards d’euros de déficit.

                    EDF : 37 milliards d’euros de dette.

                    Le PR a précisé que cette filière ne survivait que grâce au soutien de l’Etat.

                    Lien.


                    • Septime Sévère 14 août 15:20

                      @Polybe
                      .
                      N’ayant pas la télévision, je ne soupçonnais pas que Arte pût descendre à ce niveau d’ineptie. C’est un film qu’on dirait fait pour Agoravox. 
                      En quatre minutes on a compris. Toutefois, les terroristes du 11 septembre n’ont pas visé une centrale nucléaire, mais ce qui allait faire des milliers de morts tout de suite et non de manière hypothétique au bout d’un temps indéterminé.
                      .
                      Il est un moyen très simple de ramasser des milliards à la pelle pour renflouer EDF : c’est de vous mettre le kWh au prix allemand.
                      .
                      Pourtant l’Europe, le libéralisme et le gouvernement font ce qu’il peuvent pour aider EDF, puis la loi contraint celle-ci à vendre cette année 150 TWh à 4,9 centimes le kWh à ses distributeurs concurrents smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

hugo BOTOPO


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité