• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le retard à l’allumage du véhicule électrique

Le retard à l’allumage du véhicule électrique

Véritable Arlésienne, la voiture électrique est annoncée depuis des années. Pourtant dans les faits, il est encore rare d’en croiser dans les rues, à l’exception des autolib’ et autres bluecars au centre des grandes villes françaises. Le projet de loi « relatif à la transition énergétique pour la croissance verte » présenté la semaine dernière par Ségolène Royal va-t-il enfin permettre son essor ?

Première chose qui frappe à la lecture du texte proposé en Conseil des ministres le 30 juillet, c’est que sur les huit chapitres du projet, l’un d’entre eux est entièrement consacré à « développer les transports propres ». Il s’agit même d’« une priorité au regard des exigences de la transition énergétique ». Pour y parvenir, le gouvernement compte s’appuyer sur deux axes.

Une politique keynésienne

Pour l’heure, la voiture électrique connaît un succès mitigé (pour le moins) auprès du grand public. Renault et Nissan, avec 10 000 Zoé pour l’un et 100 000 Leaf pour l’autre vendues dans le monde depuis leurs lancements, font grise mine. « On avait fixé 1,5 million d'unités vendues en cumulé pour Renault et Nissan d'ici à 2016. On a repoussé l'objectif à l'horizon 2020 » admet Carlos Ghosn, PDG des deux constructeurs.

Face à la demande inexistante des particuliers, le projet de Ségolène Royal prévoit que ce soit les pouvoirs publics qui soutiennent l’activité des fabricants de véhicules électriques. Il est ainsi prévu qu’à partir du 1er janvier 2016, l’Etat acquière «  dans la proportion minimale de 50% » des véhicules propres (électriques ou hybrides), tandis que les collectivités locales et les entreprises publiques devront faire de même à hauteur de 20%. L’objectif est ambitieux, mais l’impact est à relativiser. Le parc automobile de l’Etat n’étant que de 150 000 véhicules, cela paraît peu pour « dynamiser l’activité et conforter les emplois ». De plus, le surcoût initial de ces voitures pourrait faire grincer des dents en période de disette budgétaire, surtout au niveau des collectivités locales.

L’œuf ou la poule ?

Le projet de loi a par contre le mérite de s’attaquer à un frein récurrent qui rebute plus d’un utilisateur potentiel : le faible nombre de bornes de recharge. D’autant qu’avec une autonomie de 200 km pour la plupart des modèles, un maillage dense du territoire national est nécessaire. Sans évoquer l’objectif déjà défini d’installer 4 millions de bornes de recharge d’ici 2020, le texte de Ségolène Royal vise, lui, 7 millions de bornes d’ici 2030.

Surtout, le texte s’accompagne de l’impératif de commencer à progressivement préparer le réseau électrique au développement des bornes de recharge. Ainsi, à partir de 2017, les nouveaux bâtiments (industriels, commerciaux, d’habitation, etc) devront prévoir les câblages pour l’installation des points de charge. De même pour les parkings qui seront rénovés. Manque cependant un dispositif clair pour encadrer cette multiplication des bornes, susceptible de déstabiliser tout le réseau électrique.

Avec ce projet de loi, le gouvernement espère, sans le dire explicitement, un effet d’entraînement : la demande privée prenant graduellement le relais de la commande publique. Demeure qu’à l’instar des autres chapitres de la loi, le principal point d’interrogation pour le véhicule électrique est celui du financement. Les investissements s’annoncent lourds et rien n’est dit sur l’origine des fonds nécessaires, hormis une révision de la CSPE, taxe destinée aux énergies renouvelables et déjà fort impopulaire.


Moyenne des avis sur cet article :  2.05/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 5 août 2014 17:19

    C’est dangereux de laisser une « OIE » conduire un véhicule même électrique..surtout que l’animal vous vole dans les plumes facilement.. !

    Changez tout le parc automobiles de France il vous faudra ouvrir 50 centrales nucléaires pour les recharger.. !
    Encore une idée lumineuse de gens qui se disent écolo mais avec le chèque adéquat en fin de mois.. !

    • wawa wawa 5 août 2014 17:37

      C’est l’autonomie physiquement limitée des batteries qui limite le développement des véhicules électriques. C’est, pour les particuliers, au mieux la deuxième voiture (pour les priviligiés qui peuvent disposer de 2 véhicules et d’un garage électrifié, pour chercher le pain ou poser les enfant à l’école ) qui pourrait être électrique si le prix devenait abordable.


      Et les limites physiques ne sont pas repoussables par la législation quelque soit le talent de nos hommes politiques.


      • el cogno 5 août 2014 21:46

        Je suis pas convaincu que la pollution générée par des millions de batteries supplémentaires soit pertinent du point de vue écologique, ni le fait qu’il va surement falloir construire quelques centrales pour alimenter tout ça.
        Ca va consommer quelques matières premières en plus, et pas forcément des trucs très sains avec tout ce qu’implique l’extraction et le traitement à l’échelle industrielle et planétaire.

        Au final, on déplace la pollution, donc c’est « valable » pour les grandes villes, mais ça reste reculer pour mieux sauter.
        Et je ne suis pas convaincu que le rendement global soit meilleur, sauf à l’alimenter par une centrale nucléaire.

        Le noeud du problème est le stockage de l’électricité, et la, malgré des progrès constants, ça reste globalement lamentable.
        Ensuite vient sa production, qui quoi qu’on en dise, reste polluante.
        Et les énergies dites « alternatives » ne résistent pas à l’aspect quantitatif en tant qu’alternative au pétrole, ni au nucléaire.


        • titi 5 août 2014 22:05

          Il y avait pourtant un système intéressant, celui développé par « better place ».
          Il ne s’agissait pas de bornes de rechargement, mais de station d’échange des batteries. Un truc automatisé qui prenait moins de 5 minutes.

          C’était pas mal intelligent..

          Par contre il faudra voir un autre impact écologique de la voiture électrique : le roadkill.
          J’utilise une voiture hybride et clairement les animaux n’ont pas le reflexe de détaler lorsque j’approche en mode électrique, contrairement au mode thermique.


          • eresse eresse 6 août 2014 00:53

            Bonsoir,

            Si je comprend votre article, on va utiliser les deniers publics et donc les impôts des Français pour soutenir un secteur automobile qui s’adresse à une minorité et qui fabrique un produit qui ne se vend pas car il ne correspond pas aux attentes du consommateur moyen.
            Ceci dit, je ne connais pas un véhicule (hormis tesla) qui dans les faits a une autonomie approchant les 200km dans des conditions normales de circulation (sans perturber le flot par une vitesse inadaptée).

            Si on regarde les statistiques de vente en Europe, on s’aperçoit que la voiture électrique est un produit de riche. En effet, il se vend plus de Tesla que de Zoe en Europe.

            J’adore l’idée de la transition énergétique à la Française. Petit rappel, l’ADEME a pondu un rapport sur le véhicule électrique fin 2013 ou on peut lire en conclusion :
            "La substitution d’un VP thermique par un VP électrique dans le cas du scénario de référence France 2012 permettrait d’améliorer significativement les contributions du potentiel de changement climatique et du potentiel d’épuisement des ressources fossiles. En revanche, la contribution d’un VE à la consommation d’énergie primaire totale n’est pas moins importante que celle d’un VT. Nous pouvons également noter la contribution plus importante du VE pour le potentiel d’acidification."
            Donc, on fait la promotion d’un produit (VE) dont l’apport à la consommation d’énergie primaire est nul.


            • Croa Croa 6 août 2014 07:54

              Normal, c’était une idée stupide ! smiley

              Sauf peut-être pour quelques usages strictement urbains : Petits utilitaires de livraison ou de services, voiturettes (pour ceux qui sont mal desservis par les transports en commun), etc...


              • caillou40 caillou40 6 août 2014 08:05

                La voiture électrique est une idée complètement débile...Polluante (faut la construire et la livrer chez les revendeurs en camions)..des batteries également polluantes..plus la construction de centrales nucléaires (avec leurs déchets pour des centaines de milliers d’années)...Encore une idée lumineuse.. ?


                • Brochet Nantua Brochet Nantua 6 août 2014 13:14

                  Ce qu’il faut pas lire comme conneries.

                  Parce-que la voiture thermique, on ne la construit pas, elle pousse dans les champs peut-être ?

                  On ne la livre pas en camions chez les revendeurs, elle s’y téléporte ?

                  La construction et le fonctionnement d’usines pour fabriquer les moteurs thermiques, et les émanations de ceux-çi quand ils sont en fonctionnement, ils polluent pas non plus ?

                  Fabriquer l’ordi d’où tu postes ton message de poulpe à 2 neurones, il est pas polluant lui aussi ?

                  C’est juste une pression des lobbys impliqués (pétroliers, constructeurs auto, etc...) devant qui les différents gouvernements baissent leur frocs qui empêchent le développement.


                • HELIOS HELIOS 6 août 2014 10:08

                  Malgré ce que je lis ci-dessus, des réflexions rapides et sans support, la voiture electrique est l’avenir, sauf a démontrer que le pétrole est abiotique !


                  Non, actuellement les raisons de la stagnation du développement du véhicule électrique est essentiellement du a ces facteurs :

                  — le prix ! en premier. Construire une voiture électrique coute la moitié prix d’un véhicule thermique, mais les constructeurs ne sont pas prêt a perdre du chiffre d’affaire... et les états la TVA sur ces montants.

                  — les taxes sur l’energie (et vous voyez que l’état veut mettre des bornes partout, c’est pour mieux taxer l’électricité que vous pourriez prendre chez vous, il sera surement interdit de recharger ailleurs).... en effet, la TIPP qui entretien soi-disant les routes ets un ballon d’oxygène des déficits de l’état. Or, plus de d’essence ou de diesel, plus de TIPP ! Taxer les électrons, c’est complique, car entre ceux de votre compteur edf, ceux de votre éolienne ou panneaux solaire, ceux que vous récupérez au freinage ou en descente sont inaccessibles a mr Bercy, sans changement majeur de la fiscalité et même de la liberté.

                  — les lobbies et autres organismes financiers qui vivent a partir de vastes circuits économiques (carburants, métaux, distribution) et qui ne sont pas prêts a laisser le bénéfice de leur prédation aux états ou aux citoyens...

                  — enfin, et c’est pas neutre, les dogmatiques et autres écologistes qui sous prétexte de sauver la planète s’en prennent essentiellement a l’automobile. 

                  Tout cela fait que la dame du Poitou ne risque pas de mettre un coup de pied dans la fourmiliere pour redistribuer les cartes. Le seul moyen, ce serait qu’un etat FORT soit capable de dicter l’interet collectif a tout ce petit monde, a travers des lois incitatives dont le cadre est déja en place, car il suffit simplement de ne rien faire et empecher les vendeurs de voitures actuelles de bloquer les mecanismes d’evolutions technologiques.

                  • bourrico6 6 août 2014 10:20

                    Construire une voiture électrique coute la moitié prix d’un véhicule thermique

                    Ben voyons, déjà que le prix d’une caisse peut varier du simple au quintuple, que les effets de série tassent sérieusement les tarifs en diluant les investissements.
                    Va falloir trouver mieux qu’un affirmation gratuite.

                    les taxes pétrolières.... et tu crois qu’on va les alimenter avec quoi tes poubelles électriques ? avec des centrales nucléaires ou thermiques ? et j’ai bien mis DES.
                    T’as rien à dire sur les rendements ?
                    Ah non, complot, Bercy, Fiscalité, incompétence, gauchiste, tout le blabla merdeux classique d’AV donc.

                    Et la suite tout aussi merdeuse, à base de lobby de dogme, de bénéfice, d’enculés d’écolos, qui sous le prétexte de sauver le planète, non je souligne ce point d’une rare pertinence, non, c’est vrai, personne ne songerai sérieusement à vouloir « sauver la planète », faut être con pour ne serait ce que penser à ça, on s’en branle de la planète.

                    Et ça enchaine avec un besoin de pouvoir fort, d’une bonne dictature à l’ancienne... c’est quoi le rapport entre le FN et la bagnole électrique ?
                    Les deux sont censés sauver la France ? smiley

                    Content d’avoir lu ta coulure matinale, ça m’a bien fait marrer.


                  • Doume65 6 août 2014 16:27

                    @HELIOS
                    « Construire une voiture électrique coute la moitié prix d’un véhicule thermique, mais les constructeurs ne sont pas prêt a perdre du chiffre d’affaire »

                    Leçon niveau CM1 : Ce n’est pas sur son chiffre d’affaire qu’une entreprise vit, mais sur ces bénéfices.
                    Si une voiture vendue 5000 rapporte 1000 euros de bénéfices, le constructeur préférera la vendre à une voiture qu’il vend 10000 euros mais qui ne lui rapporte que 500 euros.


                  • HELIOS HELIOS 6 août 2014 20:23

                    Les grands industriels sont des entreprises financières.

                    Les grands flux, dont le chiffre d’affaire, les intéressent autant que les bénéfices.
                    C’est pour cela que j’ai écrit « chiffre d’affaire ».
                    Les constructeurs de voitures ne sont pas des petites entreprises qui payent leurs credits et qui vivent de leur marge.

                    Je ne vous donne pas de leçon, je vous demande simplement de reflechir quelques seconde avant de tomber dan,s le panneau.

                    Un qui tombe dans le panneau, mais on se demande bien quel panneau il s’agit, et s"il y est vraiment tombé, a moins qu’il y habite, c’est le commentateur juste avant vous.

                  • caillou40 caillou40 6 août 2014 10:18

                    Malgré ce que je lis ci-dessus, la voiture électrique reste une arnaque voulue par des politiciens-véreux voulant faire de l’argent sur le dos du peuple...Toutes personnes sensées et équilibrées peut en un clin d’oeil voir (encore) une tromperie...mais pour certains (qui votent pour n’importe qui ou quoi) le père noël existe.. !


                    • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 6 août 2014 11:30

                      Bonjour à tous.

                      Mon compte ne fonctionnant plus et la rédaction de m’ayant pas répondu, j’ai recréée mon profil, on perd l’historique mais c’est pas grave.

                      J’ai lu plus les poncifs habituels contre la voiture électrique (trop cher, polluant, consomme trop d’électricité). Il y a quelques années je m’étais penché sérieusement sur la question et je m’étais rapidement aperçu que la voiture électrique était la meilleure solution sur le long terme.

                      Outre les problématiques commerciales et fiscales évoquées plus haut, le principal frein c’est effectivement l’autonomie. A cela, il existe deux solutions :

                      1) Système de changement de batterie à la BetterPlace.

                      2) Génératrice intégrée au véhicule.

                      Le plus simple est la seconde solution car elle ne nécessite aucune nouvelle infrastructure.Un moteur de 20/25 chevaux suffit pour alimenter les batteries du véhicule. C’est le système hybride série au contraire des hybrides actuelles type prius qui sont des hybrides parallèles.

                      Le seul véhicule actuellement commercialisé est une BMW i3 un peu dommage vu que c’est le prix et le positionnement commercial de BMW qui a quand même prix soin de doter son véhicule d’un réservoir de 9L histoire de vous obliger à aller à la pompe à essence souvent pour brider les ventes.

                      L’avantage de ce genre de solution c’est réduire la taille le poids et le prix des batteries intégrées au véhicule pour assurer tous les petits trajets en 100% electrique et lorsque vous partez loin, il suffit de mettre de l’essence dans votre véhicule. Sachant d’une génératrice de ce type ne coûte par très cher car c’est un petit moteur.


                      • Croa Croa 7 août 2014 08:04

                        Tout à fait :

                        - Soit des progrès conséquents sont fait sur les batteries et la voiture de l’avenir sera électrique.

                        - Sinon l’avenir est en effet à l’hybride série ! (Effectivement l’hybride parallèle actuel avec deux systèmes de transmissions est un truc bâtard complètement débile qui ne peut être qu’une mode faussement écologique.) 


                      • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 6 août 2014 11:35

                        Je poursuis,

                        Côté consommation électrique j’avais fait le calcul il y a longtemps il faudrait compter 10% d’augmentation de la production française pour alimenter un parc 100% électrique. Cela semble peu mais c’est su au fait que la filière électrique a un bien meilleure rendement que la filière thermique.

                        L’autre avantage, c’est qu’il existe des moyens propres pour faire de l’électricité (éoliennes, barrages etc) alors qu’il n’existe aucun moyen propre de produire de l’essence et de la brûler.

                        Donc l’argument comme quoi il faudrait construire plein de centrales thermiques est faux à deux égards :

                        1) La production électrique nécessaire à l’électrification du parc n’es pas si importante que cela.

                        2) Cette électricité pourrait être produite de manière propre au contraire des carburants que l’on brûle actuellement.


                        • Croa Croa 7 août 2014 08:09

                          T’as des sources ? (Parce que ce chiffre de +10% seulement de consommation d’électricité si les transports devenaient tous électriques me semble nettement sous-évalué.)


                        • vesjem vesjem 28 août 2014 22:07

                          d’autant qu’on peut recharger la nuit , quand les centrales (surtout nucléaires ) tournent malgré la faible demande d’élect ;


                        • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 6 août 2014 11:37

                          Tous les calculs et toutes les sources sur ce que j’avance sont disponibles sur mon vieux blog :

                          http://eco-sceptique.over-blog.fr/

                          Je pourrais recopier les articles ici mais je veux pas flooder le thread.


                          • bourrico6 6 août 2014 12:41

                            Ouais, j’ai bien aimé le coup du groupe électrogène embarqué.
                            Pourquoi ne pas mettre ce groupe qui marche au carburant fossile directement en prise ? smiley

                            Bon, j’ai autre chose à faire que de fouiller plus avant dans votre lien.

                            Vous appelez les objections des poncifs, histoire de faire passer les autres pour des cons, et de surtout pas avoir à vous justifier.
                            Vous ne les discutez même pas, vous dites : c’est de la merde... et démerdez vous pour vous convaincre vous même.
                            En même temps quand je voit « éco-sceptique », quand je lis votre discours, perso j’en ai assez.

                            Rien sur toutes les joyeusetés qui composent les batteries... rien que ça, ça m’a bien fait rire.

                            L’avenir c’est le cheval et le vélo. smiley


                          • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 6 août 2014 14:05

                            Vous avez pas le temps alors vous balayez tout d’un revers de main c’est plus simple. J’ai du rédiger une dizaine d’articles sur le sujet, calculs et sources à l’appui, mais vous allez me rétorquer que cela ne justifie rien.

                            Les batteries lithium sont recyclables. Et pour ce qui est des polluants, je n’ai jamais prétendu que les voitures électriques était 100% propres, simplement elles sont moins polluantes que les voitures thermiques.

                            J’ajouterais que si les voitures électriques contiennent des polluants, les voitures thermiques aussi et elles polluent bien plus à l’usage.

                            Pour ce qui est du groupe électrogène qui a l’air de vous amuser, je vais me fendre d’une explication pour vous épargnez le temps de lire un peu de documentation sur le sujet.

                            Une voiture thermique fonctionne avec un moteur surdimensionné car il faut faire de gros appel de puissance pour assurer les accélérations. Le pb de ce type de moteur c’est qu’en régime transitoire (transition d’un régime à un autre lors d’une accélération par ex), le rendement s’effondre. On vous vante des rendements de l’ordre de 40% pour les meilleurs diesel, dans la pratique on est plutôt à 20/25% en moyenne et même plus bas en cycle urbain.

                            Une génératrice, elle fonctionne à régime et puissance constante ce qui permet de maximiser le rendement du moteur thermique, là votre rendement de 40 à 45% n’est plus seulement théorique, il devient réel. L’électricité produite sera ensuite stockée dans une batterie type lithium ou autre on a des rendements charge/décharge de l’ordre de 90%. Viens ensuite le moteur électrique avec des rendements de 90% et plus. Il faut ajouter à cela la récupération de l’énergie au freinage qui permet de faire monter le rendement. Dans le pire des cas, on a donc un rendement du carburant aux roues :

                            0.4*0.9*0.9 = 36.45% de rendement.

                            Là ou votre véhicule thermique aura du mal à dépasser les 25% réels.
                            En hybride série vous aurez donc un véhicule qui en fonctionnant au diesel aura une consommation moindre qu’un véhicule thermique classique d’environ (1-(25/36.45))*100 = 31.4%

                            Cette économie sera plus importante en cycle urbain et moindre sur route.


                          • caillou40 caillou40 6 août 2014 15:45

                            J’ai du rédiger une dizaine d’articles sur le sujet...« Rigolade »...cela vous donne donc le droit d’être une experte en bagnole zélectrique.. ?

                            Vous ressemblez plutôt à une 4L qu’à une Bentley.. !
                            Revenez souvent nous faire rire...merci !

                          • Doume65 6 août 2014 16:47

                            Je ne suis pas prophète, mais je pense que l’avenir est aux voitures disposant d’un tout petit moteur thermique, alimentant grâce à des supercondensateurs des moteurs électriques.
                            Le poids serait faible (plus faible qu’une voiture standard (pas de boîte ni de pont ni de transmissions), le rendement serait bien meilleur : utilisation optimale du moteur à un régime et une charge ou son rendement serait le meilleur, pas de pertes (énormes dans un véhicule thermique) à chaque étage (boîte, pont, différentiel, transmissions), peu polluant (régime constant), possibilité à moindre coût d’un véhicule 4x4 et qui change de direction simplement en faisant varier les vitesses de chaque roue, coût raisonnable etc.
                            Cerise sur le gâteau : on peut se chauffer en hiver sans diminuer l’autonomie !
                            Pour cela, il faut des supercondensateurs à la hauteur. Ça tombe bien, on y est presque.

                            Et pourquoi un tout petit moteur suffit ? Pour les raisons qu’a évoquées Ulisse432 et celles que j’ai évoquées. La limite serait une forte et longue pente de montagne. Là une acceptation de faible performance serait nécessaire. (mais ça empêcherait les conducteurs de consommer 20 litres aux cent comme j’en vois trop le faire dans mes Pyrénées).


                          • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 6 août 2014 17:00

                            Vous perdez votre temps, les seules réponses sont à base d’insultes et de moqueries, à quoi bon !


                          • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 6 août 2014 17:01

                            Désolé je ne pas une femme, je ne suis pas un « expert », je me suis seulement intéressé au sujet sans a priori. Et pour finir, je ne me contente pas d’insultes ou de moqueries en guise d’argumentation.


                          • eresse eresse 6 août 2014 18:58

                            Bonjour,

                            On va sauter l’étape rendement et tout le bla bla qui l’entoure pour aller a l’essentiel.
                            Si votre vehicule électrique a besoin de 40KW pour circuler dans des conditions normales ( c’est a dire sans etre un danger pour les autres en se trainant à 30km/h) il faut quela generatrice embarqué fournisse cette puissance. Ce n’est pas avec un générateur de 9KW que vous allez fournir la puissance nécessaire à votre voiture quand votre batterie sera vide.

                            La voiture etant classée dans la catégorie des vehicules electriques, le générateur ne peut être que d’appoint et sa capacité (en terme de puisssance et d’autonomie) ne peut en aucun cas excéder la capacité de la batterie. Dans le cas contraire, ce n’est plus un véhicule électrique.

                            Si le pétrole est une plaie pour le monde moderne, le nucleaire l’est a la puissance 10000.
                            Pour mémoire, on essaye toujours depuis 30 ans de démanteler la centrale nucléaire de brennilis. EDF tente de nous faire croire qu’on sera faire dans 10 ans ce qu’on n’a pas su faire ces 30 dernières années (les anglais en sont au même point et ne voient pas dissue pour démantelet un coeur). Le Nucléaire, c’est des « emmerdes » pour des centaines de générations. On n’est plus à l’échelle humaine. Le cout de l’électricité nucléaire est systématiquement minimisé. Il n’inclut pas la sauvegarde des générations futures par le maintien en état et la protection des centres de stockage et de traitement des déchets ultimes (entre autres) sur des générations.

                            Je vois pas le gain en terme de qualité de vie et de déplacement, si au lieu d’avoir un « blaireau » par voiture thermique, on a un « gros blaireau » par voiture électrique. Ce n’est pas la voiture qu’il faut changer, c’esl la mentalité et les habitudes des usagers.

                            Le temps de charge visé pour une batterie est de 80% en 30 minutes. Je vous invite à regarder le nombre de voitures dans une station service ou le temps de passage moyen n’est que de 5 minutes. Comme tout le monde travaille, tout le monde fait le plein au même moment. Imaginez si vous devez attendre 30 minutes par automobiliste devant vous dans la file.


                          • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 7 août 2014 10:43

                            Côté puissance avec 40KW vous faites rouler un tank ou presque.
                            On parle bien de puissance moyenne, pour faire rouler une voiture en moyenne on est plutôt autour des 10/15 KW et encore pour rouler à 100km/h .

                            40KW ca fait environ 60Ch, c’est comme si vous conduisiez une fiesta pied au plancher tout le temps pour la faire avancer.

                            Côté recharge, il est clair que recharger en 30 min en station n’es effectivement pas la solution.
                            Une recharge à la maison ou sur des bornes nombreuses mais diffuses est plut approprié.


                          • eresse eresse 7 août 2014 22:49

                            40 KW est juste un exemple. La consommation moyenne pour un VE avoisinant les 1T4 est d’environ 15KW/100km.
                            Si vous avez un générateur supplétif de 9KW vous n’aurez que 9kw pour faire avancer votre VE.
                            Bonjour l’accélération de dragster avec un véhicule de 1400KG et une puissance disponible même pas digne d’un scooter 125.

                            Si vous vouler garer vos performances en mode recharge thermique, votre generateur doit fournir une puissance au moins égale a celle consommée en moyenne au détriment bien sur des phases énergivores (accélération).

                            Et la, ce n’est plus un véhicule électrique


                          • vesjem vesjem 28 août 2014 22:17

                            l’un des pb actuels , c’est con fait des voitures à la masse inversement proportionnelle aux avancées techno ; c-à-d qu’il y a 30 ans elles pesaient 800kg et presque le double aujourd’hui ; la cause , une fuite en avant inconséquente niant toute logique écolo ;
                            aujourd’hui , on saurait faire des voitures légères donc peu sophistiquées , équipées de moteurs thermiques modernes consommant moins de 2 l au 100km


                          • kitamissa kitamissa 6 août 2014 13:04

                            On va dire 150 kms réels d’autonomie, en hiver dans les bouchons avec la clim réglée à 25 °, feux allumée, plus radio, désembuage ou dégivrage par grand froid, l’autonomie va forcément être moins conséquente.


                            Donc cette bagnole miracle qui arrive sans bruit en ville et qui peut surprendre un piéton, destinée à être une seconde voiture, donc une possibilité de recharge qui implique posséder un garage, pas toujours évident dans une grande ville,y compris pour la voiture classique pour les grands trajets.allez donc trouver un garage comme ça dans Paris et son agglomération ou dans n’importe quelle ville de moyenne importance pour les gens habitant en appartement !

                            Je passe l’argument sauver la planète, une belle connerie pour pomper du fric, alors qu’il y a plein de centrales qui fonctionnent au charbon en Europe ! autrement polluantes que les échappements des bagnoles ! 

                            Bon enfin bref pour dire que cette bagnole électrique c’est de la couillonnade ! comme les éoliennes, les centrales marémotrices, les avions solaires, et toutes ces fumisteries faites pour entuber le gogo et lui piquer son pognon !!

                            • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 6 août 2014 14:29

                              C’est quoi cette pub pour Areva ?


                              Voiture électrique, piège à con.

                              Poubelle.


                              • Garance 6 août 2014 14:33

                                Salut Maxim


                                Moi j’ai «  The Idée » pour que çà marche

                                Incorporer dans la voiture une dynamo alimentée par un vélo

                                Batteries à plats ? : pas de probléme ; au lieu de rester planté comme un con au milieu des champs vous faites monter votre femme sur le vélo pour recharger les batteries

                                Et hop ; c’est reparti

                                « C’est loin Marseille ?

                                - Tais-toi pédales »

                                • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 6 août 2014 15:09

                                  Si vous vous donniez la peine de vous renseigner un peu, cela vous épargnerez de dire des bêtises smiley


                                • Garance 6 août 2014 16:09

                                  Salute Pasto


                                  Rien ne t’empêches de faire pédaler ta belle-mère ; on a dans le village une mémée qui fait encore du vélo à 85 ans , alors il est ou le problème ?

                                  La mémée dont que j’te cause elle pédale dans le vide , pour rien, pour aller chercher son pain et encore pas sur

                                  Tu l’embarques dans ta Citroën C-Zéro ( 1 ) ( 16.300 euros ) équipé d’un vélo intérieur et roules ma poule ; à toi les grands Canyons du Colorado ou les rives du Yang-Tsé

                                  En plus t’économises ta femme ; elle est pas belle la vie en C-Zéro ( électrique) ?

                                  (1) : appeler une voiture C-Zéro fallait oser ; Citroën l’a fait  smiley  smiley  smiley

                                • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 6 août 2014 15:08

                                  On pourrait vous rétorquer que vous vous faite de la pub pour Total smiley

                                  Car en attendant, les gens roulent dans des voiture thermiques qui polluent et consomment du carburant.


                                  • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 6 août 2014 17:19

                                    Combien de réacteurs nucléaires supplémentaires pour faire rouler le parc automobile Français à l’électrique ?


                                    10 ou 15 centrales de plus.
                                    et ne me dites pas que les énergies renouvelables compenseront.
                                    Piège à con, donc.

                                    • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 6 août 2014 17:26

                                      Non, 2 centrales suffiraient mais à la limite le but serait plutôt de produire cette électricité autrement.

                                      Ca paraît peu mais cela est du au rendement de la filière qui est 2 à 3 fois plus élevé que le rendement de la filière thermique.



                                    • eresse eresse 6 août 2014 21:51

                                      bonsoir,

                                      Donc si j’ai bien suivi votre raisonnement, vous voulez construire 2 centrales nucleaires qui sont une vraie plaie pour l’humanité (démantèlement des coeurs impossible de nos jours, technologie non maitrisée puisque trois incidents nucléaires nous montrent que nous sommes totalement dépassés quand cela se produit, déchets mortels sur des dizaines de milliers d’années), tout cela pour alimenter des voitures « pseudo » écologiques (j’insiste sur le pseudo et je vous invite à lire le rapport de l’ADEME).
                                      Polluer l’humanité sur des milliers d’années pour une hypothétique amélioration immédiate ?
                                      Je ne suis pas sur d’adhérer.


                                    • Pere Plexe Pere Plexe 6 août 2014 23:43

                                      Le calcul est discutable.Surtout sur le fait que cette énergie n’est pas consommée de façon linéaire au cours de la journée ou de l’année.La puissance instantanée à fournir un Week end de juillet est sans doute au moins 3 fois plus élevé que la moyenne.
                                      Ce qui nous amène déjà à six centrale.
                                      Ensuite vous basez votre calcul sur un véhicule de 35 kw nominal (45 en pointe)....la moyenne des véhicules en circulation doit etre d’environ 80 kw !
                                      Enfin la consommation de la bluecar est de 14kwh pour cent kilometre selon la fiche Wiki là ou vous retenez 11kwh.Encore faudrait il savoir à quoi correspond cette consommation.Je soupçonne Bolloré de tricher sur ce chiffre au moins aussi largement que les constructeurs auto qui annonces des consommations complétements sous évaluées.


                                    • eresse eresse 7 août 2014 02:10

                                      Bonsoir,
                                      dans l’annexe de votre document vous donnez une production de 77% de la puissance théorique du parc nucléaire. C’est normal, il s’agit du taux de disponibilité des réacteurs Francais.
                                      Cela signifie qu’il nous est impossible de produire plus avec notre parc existant. Le surplus demandé lors des pics est fourni par l’hydroélectrique, l’éolien et le rachat de courant à l’étranger.

                                      On va reprendre votre calcul.
                                      D’abord, la conso moyenne constatée est de l’ordre des 15KW/100km (vitesse moyenne autour de 70km/h)
                                      Donc pour parcourir 395Milliards de km il faut 395 Mil /100 * 15 K = 59250 GW soit 59 TW
                                      Vous donnez comme chiffre de production 550TW pour 58 réacteurs.
                                      Les 59 TW a fournir représentent environ 6 a 7 réacteurs supplémentaires.
                                      Bon c’est vrai que l’EPR avec son rendement amélioré pourrait ramener ce chiffre à 6, mais encore faut il réussir à le construire...


                                    • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 7 août 2014 10:47

                                      @eresse

                                      Non, j’ai pas dit que je « voulais » construire 2 centrales nucléaires, c’est simplement parce que c’est l’exemple qui est toujours pris qu’il faudra construire des dizaines de centrales nucléaires.

                                      On pourrait obtenir cette énergie de différentes manières :

                                      1) une meilleure exploitation de nos capacités actuelles, la construction de stockages hydraulique pourrait y aider.

                                      2) la construction de capacités supplémentaires, que ce soit des éoliennes, des barrages, des centrales à gaz ou même nucléaire même si comme vous, je ne suis pas fan.


                                    • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 7 août 2014 10:53

                                      @Pere plexe :

                                      Dans l’hypothèse ou le parc serait remplacé par des voitures électrique, ce serait alors un parc modernisé, fini les poubelles qui roulent encore aujourd’hui.
                                      On peut toujours discuté des évaluations, admettons qu’on soit à 14Kwh au lieu de 11Kwh, cela ne change pas l’ordre de grandeur à l’arrivée.

                                      Pour les appels de puissance, il en existe déjà aujourd’hui cela en ajouterais surement. Bien sur, cela nécessitera quelque investissements sur le réseau mais 2/3 barrages de stockage devraient suffire.

                                      Je ferais juste remarquer, que les gens se posent moins de question quand il s’agit d’assurer la production de pétrole, son transport son raffinage et sa distribution.
                                      Pourtant là aussi de gros investissements sont nécessaires et réalisés quotidiennement.

                                      Il ne faut pas oublier que si on passe à l’électrique, ces investissements dans le secteurs pétrolier ne seront plus nécessaires.


                                    • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 7 août 2014 11:07

                                      @eresse :

                                      Attention, vous comptez en nombre de réacteur, pas de centrales il y a plusieurs réacteurs par centrale.

                                      Les 77% c’est le taux de charge constaté, ce n’est pas un maximum pourquoi croyez vous qu’il s’agit d’un maximum ? D’ailleurs ce chiffre change un peu chaque année.


                                    • HELIOS HELIOS 7 août 2014 11:54

                                      fini les poubelles qui roulent encore aujourd’hui. 


                                      Ma 106 diesel de 1996 consomme 5,5 litres RÉELS, conso mesurée grâce a la somme des pleins a la pompe. Elle ne vous plait pas, pas de calculateur a bord, pas de clim, pas de vitres électriques ni de détecteur de pluie et autre abs, look désuet, peut être quelques rayures sur une peinture défraichie et des pare-chocs en abs non peints... exactement ce que vous appelez poubelle.

                                      Elle passe le contrôle technique sans problème, l’entretien ne me coute quasiment rien et vu les limitations de vitesses actuelles, elle n’a rien a envier aux autres ni là-dessus, ni sur ses performances en tenue de route, freinage ou maniabilité au point que pour ses pneus, par exemple, je me permets de lui payer de très bonnes marques qui me fournissent les 4 au prix de 2 de ceux qui équipent le voitures actuelles..

                                      Je ne suis pas prêt de la changer contre une merde actuelle où il me faudra 10 ans et 200 000 km pour l’amortir.même avec une prime a la casse... sans compter l’entretien exorbitant et le prix des pièces lorsqu’elles sont disponibles, irréalisable par le garagiste du coin. réfléchissez, le garagiste du coin c’est (c’était) votre client avant que vous ne soyez au chômage, par manque de client.

                                      Il faudra vous y habituer, ce n’est pas la mode qui fait qu’on garde un véhicule, mais un bilan économique en relation avec son usage. D’ailleurs, plus je rencontrerai de difficultés pour me déplacer en général, entrer au centre ville, me stationner et subir la répression routière comme la pression d’autres intégristes... moins j’aurais envie de changer de voiture, et pire au renouvellement je choisirai un modèle d’occasion le plus basique et moins cher possible dans les gammes anciennes et de bonnes qualités disponibles.

                                      Peut-être que j’achèterai un véhicule électrique par conviction, le jour ou leur prix correspondra a la marchandise, aura les moteurs dans les roues, des batteries qui m’appartiendront et la possibilité de les recharger n’importe où y compris chez moi.

                                    • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 7 août 2014 13:56

                                      Vous êtes susceptible smiley .

                                      Bien sur qu’il existe de vielles voitures un peu rustiques pas trop lourdes avec des consommations assez faibles. Mais n’allez pas me dire qu’aujourd’hui la moyenne du parc est à 5,5L pour 100km.

                                      Vous critiquez les voitures modernes, on reproche à la voiture électrique l’absence de modèle intéressant. C’est à dire plutôt rustique pas trop cher avec une génératrice et qu’on puisse recharger chez soi.

                                      Mais vous pointez justement que côté thermique aujourd’hui les constructeurs ne proposent que des modèles bardés d’électronique et de divers éléments de plus en plus lourds et chers et coûteux à entretenir.

                                      Où sont passé les modèles comparables à votre vielle voiture aujourd’hui ?

                                      Pourquoi les constructeurs n’en proposent-t-ils pas ?

                                      Ce sont les mêmes raisons que celles pour lesquelles ils ne proposent pas de voiture électrique intéressantes. Faut faire dans le rentable, gonfler son chiffre d’affaire, marger sur les pièces détachée faire vivre le réseau d’entretien etc.


                                    • eresse eresse 7 août 2014 19:11

                                      Bonjour,

                                      On ne remplacera pas le nucleaire par de l’eolien ou du solaire (question de disponibilité de l’énergie pour répondre à la demande).
                                      On peut eventuellement le remplacer par de l’hydroelectrique plutot que de construire des centrales thermiques classiques (gaz/charbon).
                                      Besoin évalué : 59 TW soit 6 reacteurs, donc 2 centrales si on respecte le ratio actuel.
                                      Potentiel hydroelectrique actuel en France : 30 TWh/an restent a récuperer .
                                      Il manque donc 30 TW, soit une centrale...

                                      Le remplacementcomplet du parc impose presque de s’enfoncer un peu plus dans le nucleaire...

                                      Le taux de disponibilité des réacteurs francais (arret pour maintenance a rallonge du au vieillissement, incident, rechargement de combustible, etc...) tourne autour des 70%.
                                      Donc la production nucleaire francaise actuelle est a son maximun compte tenu de la disponibilite des réacteurs. Le temps aidant, cela ne va pas s’arranger. D’ou l’empressement de nous construire un EPR dont le rendement miracle va passer de environ 33% actuellement (pour les derniers construits) a environ 36%.

                                      vous nous parlez de taux de rendement de 90%...
                                      L’électricité n’est pas une ressource énergétique mais un vecteur énergétique. Il faut la produire à partir d’une énergie primaire.
                                      voici quelques rendement (maximaux) :
                                      centrale nucléaire : 30%
                                      moteur thermique : 35 à 40% selon essence ou diesel
                                      turbine : 30 a 50% si on recupere la chaleur perdue pour faire bouillir de l’eau (gaz/charbon).
                                      eolien : on parle de facteur de charge, lié au conditions climatiques : 20 %
                                      photovoltaique : idem eolien : 10 %

                                      moteur electrique : 90%, mais comme il intervient pour reconvertir de l’electricité en mouvement, il impose une perte de 10% sur la transformation primaire. Le passage par l’électricité est une perte pour le système global.


                                    • Pere Plexe Pere Plexe 6 août 2014 23:17

                                      Pouvez vous simplement envisager que l’échec de la voiture électrique est surtout le fait qu’il na aucun intérêt écologique,qu’il ne répond pas au besoin des ménages,et que c’est un gouffre d’argent public.. ?


                                      • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 7 août 2014 11:05

                                        Non, tout simplement parce qu’après avoir passé bien du temps sur le sujet, les raisons de cet echec sont ailleurs.

                                        Après avoir beaucoup travaillé la question, il y a tout de même beaucoup de points positifs :

                                        1) Diminution de la consommation d’énergie primaire, le rendement de la filière électrique étant 2 à 3 fois plus élevé. Cela devrait quand même d’une manière ou d’une autre réduire la pollution produite non ?

                                        2) Des villes propres et beaucoup moins bruyantes, en milieu urbain l’effet serait assuré.

                                        3) Le coût moindre de construction et la grande durabilité des moteurs électriques ainsi que de faibles coûts d’entretien.

                                        La principale limite en terme technologique reste la batterie. Mais comme dit plus haut, l’hybride série peut pallier ce pb dès aujourd’hui sans difficulté particulière, je rappelle que de tel véhicules existent déjà bien que rares. La très grande majorité des trajets sont de petits trajets que l’on peut assurer avec une petite batterie, mettre 250kg de batterie pour faire plus de 30km dans la journée 2 fois par an n’es pas très utile.

                                        « gouffre d’argent public », là il faudrait avancer des chiffres car on ne peut pas dire que ce soit un gouffre, la prime à la casse et le bonus écologique ont coûté énormément à l’état pour aider les voitures thermiques mais là pas de souci smiley .

                                        Vous raisonnez toujours comme si ces voitures électrique venaient « en plus », que ce serait de l’énergie en plus, de l’argent dépensé en plus etc .
                                        N’oubliez pas qu’il s’agit d’une substitution et dans ce cadre il faut comparer les deux filières et non attendre une voiture électrique magique qui s’alimente, se construit et roule toute seule tout comme vous n’attendez pas une voiture thermique qui s’alimente, se construit et roule toute seule.

                                         

                                         


                                      • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 7 août 2014 11:21

                                        J’en viens aux raisons de l’« échec » de la voiture électrique.

                                        Je ferais une première remarque, dans les pays ou le marché automobile est jeune, l’électrique s’implante beaucoup mieux. Ceci car les constructeurs sont moins dépendants de décennies d’investissement sur les véhicule thermique.

                                        En chine, sur la côte tous les deux roues sont électriques, c’est obligatoire et cela ne semble pas poser de pb.

                                        Chez nous, nous n’avons que des constructeurs historiques qui ne vont pas jeter à la poubelle du jour au lendemain, tous leurs centres de recherche et de production et leurs milliers de brevets consacrés au moteur thermique. Ce serait irresponsable de faire cela de leur part en terme de gestion d’entreprise c’est comme jeter la moitié du capital et des actifs de l’entreprise à la poubelle. La dépréciation d’actif serait telle qu’ils se retrouveraient rapidement en faillite tout simplement, regardez ce que est arrivé à Kodak avec la photo numérique.

                                        Ces actifs, ce capital ils cherchent à le rentabiliser c’est normal. Dans ce cadre, seule une transition lente peut être envisagée par ces constructeurs.

                                        Si on regarde l’hybride série de BMW, ils ont mis un réservoir de 9L pour brider la voiture.
                                        Vous n’allez pas me dire que mettre un réservoir de 40L aurait été compliqué ?

                                        Malgré cela, les ventes sont meilleures que prévu. C’est quand même évident qu’ils veulent pas cannibaliser les ventes.

                                        Le créneaux commercial actuel des constructeurs c’est de tenter de faire de la voiture électrique un produit écolo de luxe, qu’il vendrons cher pour faire de grosses marges. En gros, de gagner de l’argent.

                                        Je vois en gros 3 scénarios possibles :

                                        1) les constructeurs cantonnent leurs véhicules à des marchés de niche et proposent des produits difficiles à vendre, c’est ce qui se passe actuellement puisque c’est souvent des voitures avec 250 Kg de batterie sans possibilité de recharge rapide et sans génératrice.

                                        2) Une progression lente du véhicule électrique notamment par le biais de l’apparition éparse de modèles hybride série comme la BMW i3, d’autres viendrons peut être.

                                        3) Des constructeur étrangers probablement chinois arrivent sur le marché occidental et le brise en proposant de vraie gammes électrique à bas coût. Cela mettrait en faillite nos constructeurs et provoquerait une transition rapide.

                                         

                                         


                                      • eresse eresse 7 août 2014 19:28

                                        « 1) Diminution de la consommation d’énergie primaire, »
                                        Ineptie, lisez le rapport de l’ADEME, l voiture lectrique n’a pas emmené de réduction de la consommation d’énergie primaire. Encore une fois, l’électricité n’st pas une énergie. Elle est produite à partir d’énergie primaire avec des pertes, et on rajoute dessus des pertes pour la reconversion en mouvement.

                                        « le rendement de la filière électrique étant 2 à 3 fois plus élevé »
                                        NON, le rendement d’un moteur électrique est 2 a 3 fois plus élévé que les autres système, mais comme il n’est pas de 100%, il impose une perte au système global, encore une fois car pour l’alimenter on utilise un vecteur énergétique sur lequel il y a des pertes.

                                        « La très grande majorité des trajets sont de petits trajets que l’on peut assurer avec une petite batterie, »
                                        50% des trajets en voiture font moins de 500M. A ce niveau, le problème n’est pas la voiture, mais le « blaireau » qui l’utilise. Tout un monde a changer, et la voiture électrique ne sera d’aucune aide la dessus.

                                        « Vous raisonnez toujours comme si ces voitures électrique venaient « en plus », que ce serait de l’énergie en plus, »
                                        OUI, a cause des pertes de la filière.

                                        En ville, il ne faut pas remplacer la voiture par un VE. Il faut virer les voitures et imposer les transports en commun ou individuels (vélo electrique ou non, scooter électrique, etc...) sino on aura toujours un « C.. » par véhicule dans les embouteillages.


                                      • eresse eresse 7 août 2014 19:33

                                        La voiture electrique n’est pas une solution.
                                        Avec un VE les usagers garderont les mêmes habitudes néfastes, dans le meilleur des cas.


                                      • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 8 août 2014 11:28

                                        @eresse

                                        Quand je parle du rendement de la filière, je tiens tout en compte.
                                        De la production d’énergie primaire jusqu’à l’énergie utile aux roues de la voiture.

                                        Vous semblez croire que la filière électrique a un rendement moins bon que la filière thermique vous vous trompez lourdement.

                                        La filière thermique a un rendement global qui tourne autour de 13%.
                                        L’electrique on est entre 26 et 35% selon la technologie utilisée et en prenant en compte la structure actuelle de production de l’électricité dans le monde.

                                        Donc, oui changez nos véhicules thermique par des électriques permettrai bien de réduire notre consommation d’énergie.

                                        Vous refuser cela parce que vous êtes opposé par principe au véhicule individuel motorisé. C’est votre droit mais cette position risque de favoriser l’immobilisme et la pérennité de la filière thermique qui a un mauvais rendement énergétique.


                                      • eresse eresse 8 août 2014 16:28

                                        @Ulysse
                                        Comment pouvez vous avoir un rendement supérieur, ceci est totalement incohérent ?
                                        Que vous ammeniez le fuel a une centrale thermique ou que vous l’ammeniez a une station service le cout (écologique) est le même.

                                        je pars de mes 10KW (energie primaire), passé au travers du moteur/bruleur turbine il reste 3KW pour entrainer le composant suivant.
                                        voiture thermique : 3KW * rendement transmission (95%)= 2,85kW effectifs
                                        VE  : 3KW * rendement generateur (90%) [on est en sortie du generateur de l’usine] * rendement transport (90% , perte en ligne entre 8 et 15%) * rendement moteur electrique (90%) = 3 * .9 * .9 *.9 = 2,19KW

                                        En clair, on utilise une energie primaire pour créer un mouvement. Ce mouvement entraine un alternateur ou entraine directement un vehicule. L’étape de l’alternateur + le transport + le moteur électrique induit obligatoirement des pertes car le rendement de la chaine est inférieur à 1 et largement inférieur aux pertes dues à une transmission.


                                      • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 8 août 2014 18:14

                                        @eresse

                                        Vous surévaluez le rendement du thermique et sous-estimez le rendement de l’électrique pour les raisons suivantes :

                                        1) Une central thermique tourne à régime constant ce qui permet de maximiser le rendement. Au contraire, un moteur thermique de voiture ne tourne pas à régime constant et cela engendre une perte significative de rendement, celui-ci est autour de 20/25% et encore. Dans la pratique en moyenne. Au régulateur de vitesse sur autoroute vous ferez mieux mais en ville vous ferez beaucoup moins.

                                        2) Si on parle de produit pétrolier, une centrale thermique peut se « contenter » de produit moins raffinés qu’une voiture, de plus la distribution étant plus centralisée elle est moins coûteuse que de devoir alimenter des milliers de stations essence. Sur la filière thermique vous avez des pertes supplémentaires lors du raffinage et de la distribution.

                                        3) Vous partez du principe que toute l’électricité produite proviens de centrales thermiques. C’est la part la plus importante c’est vrai mais il y a l’hydraulique et l’éolien qui produisent une énergie primaire par définition de celle-ci ce qui confère un rendement de 100% à cette production qui représente tout de même de mémoire 17 ou 19% de la production mondiale.

                                        4) On peut ajouter le fait qu’en terme de centrales thermiques il y a aussi les centrales à gaz qui sont tout de même moins polluantes qu’une voiture diesel ou même essence ;)

                                        Et j’ajouterais un point qui me semble très important. Si on reste aux voiture thermiques on ne pourra pas réduire notre consommation d’énergie.
                                        Si on passe à l’électrique on le pourra et tout de suite et on aura des marges d’amélioration possible en jouant sur la production de notre électricité chose qu’on ne pourra jamais faire en thermique, le pétrole propre ça n’existe pas.


                                      • eresse eresse 10 août 2014 02:34

                                        Bonsoir,
                                        permettez moi de répondre point par point.
                                        1 - Une centrale thermique ne tourne pas à régime constant, la production varie à la demande en fonction des appels de courant. Il se trouve que les nôtres à cause de leur maigre disponibilité tournent pratiquement à 100%. Ceci dit, le rendement reste toujours le même au moment ou la réaction en chaine élève la température et fait bouillir la marmite : 30 à 36% par rapport à la puissance dégagée par la réaction nucléaire.
                                        2 - Tout ce qui alimente un moteur (bruleur) thermique est passé par une raffinerie. Même le gros fuel gras et soufré que l’on brule dans les gros navires (militaire/ cargos) sort d’une tour de cracking. Il est juste tout en bas et est le plus polluant.
                                        3 - L’électricité provient aussi de l’hydroélectrique (11% de la consommation), de l’éolien ou du photovoltaïque. Si dans le cas de l’hydroélectrique le rendement est de 90% par rapport à l’énergie potentielle de la chute d’eau, pour le photovoltaïque le rendement est de de 10% et l’éolien de 20%. Donc vous prenez 10% * 90% *90% soit 8% au final, et vous avez le rendement final du moteur électrique de votre voiture pour le photovoltaïque par rapport à l’énergie potentielle du flux de photon.
                                        4 - On ne parle pas de pollution mais de rendement de la filière énergétique je vous rappelle. La pollution est un tout autre sujet.

                                        Je vous conseille de lire le rapport de l’ADEME (Analyse du cycle de vie comparative véhicule électrique - véhicule thermique).
                                        Vous pourrez discuter la pertinence des choix sur le kilométrage journalier ou la catégorie de véhicule, mais le résultat final donné par l’ADEME est comme, je vous l’ai cité précédemment, La voiture électrique n’engendre pas de diminution de la consommation d’énergie primaire.

                                        Je pourrai vous inviter à lire une étude Américaine qui compare tous les modes de transports en termes de couts écologiques, financiers, environnementaux, societaux etc..
                                        Quelque soit l’option choisie, la voiture est toujours le plus mauvais choix, qu’elle soit électrique ou thermique.
                                        La voiture électrique n’est pas la solution, elle fait partie du problème au même titre que le véhicule thermique et au même niveau.
                                        Je vais même enfoncer le clou. Si la consommation moyenne relevée est de 15KW/100km pour des voitures embarquant des batteries aux alentours de 20KWh, elle passe à 18KW pour des batteries aux alentours de 40KWH et 20KW pour des batteries de 60KWH. Le poids de la voiture suit la même courbe frisant les 2T pour les 60KWH. Au final, la distance parcourue suit une pente inverse. On passe de 130KM a 300km (x 2,3) pour une puissance multipliée par 3. Le rendement baisse avec le poids. On voit bien qu’il y a un problème, lié à la technologie.
                                        de plus, moi ce qui me gène, c’est de devoir embarquer 600KG de batterie pour parcourir 300KM la ou 15KG de carburant suffisent...

                                        Encore une fois, l’électricité n’est pas une énergie primaire, elle s’obtient à partir d’une énergie primaire et la conversion engendre des pertes. Donc pour avoir le même rendement en énergie mécanique on augmente la consommation d’énergie primaire.

                                        Ravi d’avoir pu débattre avec vous.


                                      • karlimero 22 août 2014 03:49

                                        Je ne suis pas d’accord avec les points énoncés dans votre message, mais passons (débat stérile en vu car nous aurons tout deux nos avis bien tranché sur les questions) 


                                        Je cherche juste à souligner un point.

                                        Pourquoi transporter plus de batteries pour allé plus loin ?
                                        Comme vous le soulignez, la voiture devient plus lourde, et consommera plus en plus de couter plus cher.
                                        Autant prendre juste ce qu’il faut au quotidien, et mettre des points de recharge, pour les rare fois ou je dois faire plus d’une traite ?

                                      • karlimero 22 août 2014 03:49

                                        Je ne suis pas d’accord avec les points énoncés dans votre message, mais passons (débat stérile en vu car nous aurons tout deux nos avis bien tranché sur les questions) 


                                        Je cherche juste à souligner un point.

                                        Pourquoi transporter plus de batteries pour allé plus loin ?
                                        Comme vous le soulignez, la voiture devient plus lourde, et consommera plus en plus de couter plus cher.
                                        Autant prendre juste ce qu’il faut au quotidien, et mettre des points de recharge, pour les rare fois ou je dois faire plus d’une traite ?

                                      • karlimero 22 août 2014 03:49

                                        Je ne suis pas d’accord avec les points énoncés dans votre message, mais passons (débat stérile en vu car nous aurons tout deux nos avis bien tranché sur les questions) 


                                        Je cherche juste à souligner un point.

                                        Pourquoi transporter plus de batteries pour allé plus loin ?
                                        Comme vous le soulignez, la voiture devient plus lourde, et consommera plus en plus de couter plus cher.
                                        Autant prendre juste ce qu’il faut au quotidien, et mettre des points de recharge, pour les rare fois ou je dois faire plus d’une traite ?

                                      • vesjem vesjem 28 août 2014 21:26

                                        et quid de l’association ancienne « machine à vapeur / chauffage charbon , gaz ou pétrole » ? , qui semble posséder un bien meilleur rendement que l’explosion

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès