• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris n’est (...)

Le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris n’est qu’un acte politique

Le 1er juin dernier, le président américain, Donald J. Trump, annonçait le retrait unilatéral des Etats-Unis de l'Accord de Paris sur le climat. Au-delà de l'effet d'annonce politique, quelles seront les réelles conséquence de cette décision ? Directement pour les Etats-Unis, les impacts ne seront pas aussi catastrophiques que certains le laissent à penser. En revanche, sur le plan international, les risques sont réels et doubles : un effet d'entrainement à d'autres pays moins bien armés pour faire face au défi de la transition énergétique seuls, et le pointage par la communauté internationale d'un coupable facile et idéal à un échec possible, voire probable, dans l'application des obligations posées par la COP-21.

Par Louis DE REDON, avocat aux bareaux de Blois (Fr.) et de New York (USA)

Maître de conférences en environnement et Droit de l'environnement à AgroParisTech

Chercheur à l'Institut de Recherche Juridique de la Sorbonne (IRJS)

Responsable d'enseignements sur le Droit du changement climatique au sein de grandes écoles et d'universités

Page web : http://www.agroparistech.fr/Louis-de-Redon.html

 

« Notre planète brûle et nous regardons ailleurs  » disait en 2002 le Président Chirac en ouverture de son discours au Sommet de la Terre de Johannesburg. Quinze ans plus tard, alors que le rôle tant attendu de pompier est attribué à l’accord de Paris, le président américain, Donald Trump, annonce le retrait des Etats-Unis. Sidéré, le Monde entier fait part de sa consternation… « Notre planète brûle et les américains regardent-ils ailleurs » ? Rien n’est pourtant moins sûr ! Les effets directs du retrait d’un accord qui se voulait déterminant pour l’avenir de la planète ne seront pas si néfastes que les plus alarmistes le laissent à penser.

Tout d’abord l’accord de Paris s’inscrit dans le périmètre beaucoup plus large de la Convention-cadre des Nations-Unies sur Changement Climatique adoptée par l’ensemble des 196 pays de la communauté internationale en 1992. Une convention dont les USA reste membre et qui acte nos accords comme nos désaccords : (i) le changement climatique est une réalité scientifique, (ii) il convient de le contenir et d’en limiter les conséquences selon (iii) des moyens qui restent à déterminer. Ainsi, a-t-on prévu que les parties se réunissent annuellement pour travailler de manière coordonnée à la lutte contre le changement climatique et ses effets ; les fameuses COP… « Conference of the Parties  ».

De nombreuses COP n’aboutissent à rien. Certaines cadrent des agendas de négociations. D’autres permettent la signature de « protocoles » additionnels. Il s’agit de se réunir régulièrement dans un cadre officiel afin d’avancer « petits pas par petits pas » vers une solution globale. Et de petits pas en piétinements… Les gouvernants ont radicalement changé l’esprit des protocoles. De la stratégie ambitieuse et juridiquement contraignante de Kyoto (COP 3 de 1995), nous avons progressivement glissés vers le pragmatiste de Paris (COP 21 de 2015). Si Kyoto fixait des règles strictes aux pays signataires ; ses limites ont rapidement été atteintes : refus d’un grand nombre de pays de ratifier (dont les USA), exceptions et tolérances accordées (pour la Russie et la Chine notamment) et enfin retrait unilatéral de pays engagés (comme le Canada en 2011). Finalement, un système qui fonctionnait bien… Pour les quelques 38 pays qui l’acceptaient ! 38 états qui ont tout de même réduit de 12,5% leurs émissions sur la période 1990-2012.

Face à ce constat d’échec relatif, pour rassembler au maximum autour d’un objectif portant à « limiter l’élévation de la température moyenne de la planète à 1,5°C par rapport aux niveaux préindustriels » (Article 2), l’Accord de Paris n’établit donc aucune règle juridiquement contraignante. Le terme même d’« énergie fossile » n’apparaît pas dans un texte qui se veut rassembleur ! L’accord fixe trois moyens de lutte contre le réchauffement climatique : 1) limiter les émissions de gaz à effet de serre, 2) développer des méthodes de compensation de ces émissions, et 3) promouvoir la recherche en matière d’énergies propres et de nouvelles technologies (Art. 6). Libre à chaque pays de choisir sa stratégie : polluer moins, ou polluer & compenser, ou chercher… Un cocktail semble judicieux et l’objectif mondial est ainsi placé sous la responsabilité individuelle et autonome de chaque partie (Art. 7) : aucune sanction n’est prévue au non respect d’engagements livrés aux politiques environnementales des états.

Le risque d’un impact significatif du retrait américain est donc réel mais reste marginal face aux enjeux globaux. Le système politique fédéral en atténuera les effets : face aux carences de Washington, de nombreux d’états prendront le relai tout comme la société civile. Incontestablement, des trois objectifs fixés, aucun ne semble hors de portée des américains. Avec ou sans Donald Trump.

En revanche, le message envoyé par la 1ère puissance mondiale est dangereux car d’autres pays, moins robustes dans leurs institutions, moins pourvus en contre-pouvoirs, et/ou ne disposant pas d’une société civile mature ou de moyens de recherche performants, risquent de s’engouffrer dans la brèche. Le résultat serait alors catastrophique : souvent en voie d’industrialisation, et contrairement aux USA qui ont amorcé de manière irréversible leur transition économique et énergétique, ces pays disposent d’un fort potentiel d’augmentation de production de gaz à effets de serre.

L’accord de Paris n’est rien sans ses déclinaisons nationales. Le véritable enjeu est donc celui des COP à venir avec l’évaluation des politiques environnementales des signataires. L’échec de la COP 22 de 2016 à Marrakech a montré l’étendue du chemin encore à parcourir. Le retrait des USA n'est donc qu'un acte politique ; un acte politique fort et dangereux mais un acte qui ne doit pas occulter les réels enjeux post-Paris. Non les USA ne sont pas l’unique problème dans notre lutte contre le changement climatique. Ils sont d’ailleurs, par leur démocratie, leur économie et leur recherche, une grande partie de la solution.

Documents joints à cet article

Le retrait des Etats-Unis de l'Accord de Paris n'est qu'un acte politique Le retrait des Etats-Unis de l'Accord de Paris n'est qu'un acte politique Le retrait des Etats-Unis de l'Accord de Paris n'est qu'un acte politique

Moyenne des avis sur cet article :  4.05/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • Orageux / Maxim Orageux 6 juin 2017 15:30

    Houlà ça commence mal......tant de texte pour Etas .....au lieu d’Etats ......allo les correcteurs ??? smiley


    • Orageux / Maxim Orageux 6 juin 2017 15:33

      Et c’est un mec sur-diplômé en plus......comment s’étonner ensuite que nos élites placent la Guyane en Afrique ???


      • louis.deredon louis.deredon 6 juin 2017 15:43

        @Orageux Sinon j’arrive encore à placer la Guyane LOL


      • baldis30 7 juin 2017 11:10

        @Orageux
        bonjour..... j’ai vu mieux !

        Une psychosociologue de l’environnement qui ayant vécu aux Antilles ne savait pas ce qui s’était passé en 1902 !

        Egalement des psychologues que je n’ai jamais vu sur les terrains à risques même près de chez eux qui n’ont pas hésité à critiquer un de mes articles parce que leur théorie ...

        Et passons sur certaines solutions en matière d’inondations, mais là d’autres réalisèrent des rapports officiels (vengeurs....) que je dégustai comme un grand Sauternes ou Quart de Chaume.


      • Orageux / Maxim Orageux 7 juin 2017 14:08

        @baldis30

        Bonjour à vous ,

        Vous aussi alors, vous avez la lucidité de voir les illuminés, arracheurs de dents, marchands de vent et autres fumistes elborifantastoqualificateurs tellement diplômés qu’ils ne savent plus de quoi exactement.....

        Ravi que vous soyez amateur de grands crus, un Chateau d’Yquem en Sauternes , un Quart de Chaume des Côteaux du Layon.....avec un vrai Roquefort pour un fromage, ou une tarte au citron meringuée en dessert , vous êtes un homme de goût .

        Et que la Montagne Pelée dans sa prochaine éruption emporte au diable tous ces misérables sociologues de galerie marchande !!!


      • louis.deredon louis.deredon 6 juin 2017 15:38

        Bon y a un « t » qui a sauté ! Ca s’appelle une typo ;)
        On doit rentrer dans 5.000 caractères et on coupe. Et parfois ça dépasse (par accident).
        D’ailleurs, pour aller au bout : y en une autre... Mais je vous laisse la trouver !
        Si vous savez comment modifier un article, je rajoute le T ! Ca sera effectivement mieux !!!
        Et je corrigerai l’autre avant que vous ne la trouviez :) :) :)


        • Orageux / Maxim Orageux 6 juin 2017 16:48

          @louis.deredon

          Bon ok pour la Guyane ( j’ai douté un instant ) quant à l’autre faites moi confiance, je relis attentivement .... smiley


        • Homme de Boutx Homme de Boutx 9 juin 2017 15:01

          @louis.deredon
          faudrait surtout corriger cette expression « gaz à effet de serre » qui sert d’épouvantail et conduit à des conclusion stupides !

          Un gaz ne rayonne pas : prenez un chalumeau et approchez le parallèlement à votre visage. 
          Par contre, un liquide ou un solide rayonne et c’est comme cela que les gouttes d’eau des nuages peuvent intercepter le rayonnement terrestre et en renvoyer la moitié à chaque interception dans la couche de nuages.

          Pour un réchauffement climatique de + 1°C à T=288K (15°C) :

          - le rayonnement du sol augmente de 1,4% (4*dT/T)

          - l’humidité de l’air augmente jusqu’à 6%

          C’est de la PHYSIQUE et pas de la SORCELLERIE

          La planète recouverte à 75% d’eau, à 70% de nuages se refroidit principalement par les zones non masquées par les nuages, 30%

          Augmenter de 6% les nuages, c’est réduire de 16 % les zones de refroidissement et donc le refroidissement d’autant ! c’est +10 fois plus que l’augmentation de rayonnement du sol !

          Il suffirait donc d’une augmentation de l’ordre 0,5% de la surface des nuages pour bloquer un réchauffement de 1° au sol.

          Il n’est donc pas nécessaire de faire appel au surnaturel pour justifier du réchauffement constaté et de simplement économiser l’énergie, évitant avant tout le nucléaire (sauf cogénérateur) qui rejette directement 75% de l’énergie primaire sous forme de chaleur.

          Mais la COP21 se contente de faire de la comptabilité de gaz à « pseudo effet de serre » et donc laisse intact le problème, voire le renforçant en incitant à construire de nouveau réacteurs (200 en prévision !) 


        • JC_Lavau JC_Lavau 9 juin 2017 16:00

          @Homme de Boutx. Tes notions de thermodynamique, et de physique de l’atmosphère sont toujours aussi approximatives que la pelle à deux formes d’un haut obus.


        • Homme de Boutx Homme de Boutx 9 juin 2017 18:46

          @JC_Lavau
          désolé, mais je ne vois pas de thermodynamique dans ce que j’ai écrit.. Pour refroidir la planète, il faut évacuer la chaleur... je vois que le rayonnement, et vous ? toujours persuadé que le climat s’en fout des aéroréfrigérants, le Rhône qui prend 2°, la neige qui remonte inexorablement, les glaciers, le nombre de jours de gel,.. toujours naturel ! 


          et même que vous ayez raison... 

          pourquoi continuer à gaspiller les ressources de manière éhontée ! 

          vous n’aimez pas les enfants ?

        • JC_Lavau JC_Lavau 9 juin 2017 19:21

          @Homme de Boutx. Ce que c’est que d’être esclave de la dictature de l’émotion... Tu es incapable de traiter UN sujet, il faut que tu mélanges tout en un salmigondis inextricable. Un mot juste par ci par là, et le tout ensemble est délirant. Dictature de ta peur.


        • Homme de Boutx Homme de Boutx 9 juin 2017 21:30

          @JC_Lavau
          pourtant deux simples facteurs pour cibler le problème que l’on présente comme complexe pour les simples abrutis.. et la peur de quoi ? à un deuxième cancer, s’en fout la vie ! 



        • JC_Lavau JC_Lavau 10 juin 2017 00:19

          @Homme de Boutx. Commence par définir ton « problème ». Une chose à la fois.


        • zygzornifle zygzornifle 6 juin 2017 16:13

          Moi le retraité sans dentier sous le seuil de pauvreté la COP 21 des 21 copains comme cochons polluant toute la planète dans leurs déplacements je m’en tamponne le coquillage et je suis pour le réchauffement climatique car il me permettra de me chauffer cet hiver au lieu de me les cailler , pour le reste c’est un truc de politico-bobo-écolo qui ne servira qu’a créer de nouvelles taxes et de nouvelle contraintes qui rendront encore un peu plus pauvre les pauvres , ceux qui hurlent a la pollution sont bien souvent ceux qui polluent le plus , un RSA ou un SMICARD ne pollue presque pas car il se déplace très peu car il n’en a pas les moyens, on couine après les voitures diesel alors qu’il y a chaque jour des centaines de milliers de camions qui traversent la France et pas un mot la dessus, au lieu de faire chier Trump qui a d’ailleurs raison de ne pas s’aplatir devant les 21 gogos, que l’on commence le ménage parmi nous ..... 


          • troletbuse troletbuse 6 juin 2017 17:32

            @zygzornifle
            Tu as raison ; plus de chômeurs = moins de pollution. Vive la loi travail qui va permettre la non-inversion de la courbe du chômage. Et un migrant à 1 euro de l’heure, ca ne peut guère polluer.


          • baldis30 7 juin 2017 11:13

            @troletbuse
            bonjour,

            ’Et un migrant à 1 euro de l’heure, ca ne peut guère polluer."

            ben ça c’est pas vrai !

             parce qu’il ne pourra pas se payer les sanisettes decaux à un euro la place !  smiley  smiley


          • zygzornifle zygzornifle 8 juin 2017 11:21

            @baldis30


             en parlant de migrants a 1€ il y en a plus de 150 000 dans des bidonvilles dans le sud de l’Italie sous la surveillance de la mafia locale et qui cueillent des tomates pour remplir nos Hypers .....

          • JC_Lavau JC_Lavau 8 juin 2017 11:34

            @zygzornifle. Wi, mais ils ne comptent pas puisqu’ils ne peuvent se payer un avocat international, qui leur préfère de beaucoup les escrocs à l’échelle planétaire. Qui eux peuvent payer avec l’argent du contribuable.


          • zygzornifle zygzornifle 9 juin 2017 10:01

            @JC_Lavau


             Pourtant il ont Merkel, Mélanchon , Macron comme avocats , ceux qui les réclament a corps et a cris et les défendent bec et ongles ....

          • Orageux / Maxim Orageux 6 juin 2017 17:11

            Bon plus sérieusement ,

            Au cours des siècles passés,des périodes froides et chaudes se sont succédées et modifié les climats ....

            Maintenant, avec cette récupération politique trop facile parce que soudaine ou presque, nous sommes tous fautifs et priés de mettre la main au porte-monnaie pour éradiquer ce « fléau »....

            Donc retour à la bougie ( en encore, ça fume ) aux tractions animales également ( ça pollue également, les pets !!!) ou disparaître carrément.....y’ en a même qui préconisent ça........

            Perso, et je ne suis pas le seul, je flaire la grosse arnaque organisée......Trump l’a vite compris , mais comme les autres signataires des Accords de Paris sentent certainement qu’ils se sont fait baiser, mais n’osent rien dire , je ne sais pas si ça va tenir debout encore longtemps.....

            Quant à Madame Royal en grande prêtresse , alors là.....c’était autant navrant que la mairie de Paris peinte en vert......et Macron 1er dans un anglais scolaire faire la leçon à Trump .....Nous sommes vraiment la 5eme puissance mondiale ou la 7eme Compagnie au clair de lune ??


            • JC_Lavau JC_Lavau 6 juin 2017 21:21

              @Orageux. Ça peut se chanter sur l’air de La pince à linge :
              La Pimprenelle ! Sa route solaire !

              Lapin lapin lapin lapin lapin lapin !
              La Pimprenelle !
              ...
              Déjà quand elle était miochonne...

            • Homme de Boutx Homme de Boutx 9 juin 2017 19:26

              @Orageux
              s’en fout le climat, c’est sûr que la planète va s’en remettre mais pourquoi dévorer ainsi toutes les ressources de la planète sans une pensée pour les générations futures ?


            • JC_Lavau JC_Lavau 9 juin 2017 20:17

              @Homme de Boutx. Sauf que l’avocat des escrocs planétaires qui a écrit l’article, lui il serine « climat ! Climat ! Climat ! Gaz à effet de serre ! Réchauffement climatique ! ».

              Ce qui n’est pas du tout la même chose que d’administrer les ressources minières, limitées. Et en aucun cas le grand public ne sera admis au secret des stratégies minières des grandes fortunes minières.

            • baldis30 11 juin 2017 21:23

              @Orageux
              bonsoir,

              tout à fait d’accord avec ce que vous dites ..Pour qu’il y ait un débat sain faudrait-il encore que chaque thuriféraire de l’effet de serre lût « Histoire du climat depuis l’an mil » ( Le Roy Ladurie) qui constitue une somme énorme de travaux de toute nature associant des méthodologies très diverses et concordantes sur un fait .... :« le climat a toujours varié »

              Il m’est revenu à l’esprit le résultat des études ( dont 2 en France) de plusieurs paléo palynologues dans le monde entier. Elles ont été corrélées avec la teneur en Be10 des sédiments qui ne peut être crée que par l’activité solaire dans la haute atmosphère.... et cela a montré que la variation de cycle solaire d’environ 22 ans devait être complétée par des variations bien plus longues de cette activité, portant sur des durées pluri centenaires et pluri millénaires.

              Il est aussi vrai que dans l’esprit du public on associe pollution-consommation des ressources avec réchauffement ... le matraquage est voulu et l’incantation a supplée la réflexion.

              Si on peut aller plus loin il y a des faits dont l’influence sur le climat semble prouvée comme :

              - l’activité solaire dans la complexité de la durée des cycles

              - les cycles de Milankovitch, origine cosmique

              - les éruptions volcaniques majeures

              - la circulation océanique liée à l’évolution de la structure des grands détroits peu profonds et en zone sismique ( Behring, Torrès, Sonde)

              Ce sont quatre données indépendantes alors je renvoie facilement à la théorie des catastrophes de Thom sur des phénomènes indépendants à quatre paramètres.....


            • coquecigrue coquecigrue 6 juin 2017 20:37

              BRAVO, TRUMP !


              • JC_Lavau JC_Lavau 6 juin 2017 20:56

                Je savais déjà qu’il y a des docteurs en doigt - l’auriculaire gauche exclusivement.- mais « Responsable d’enseignements sur le Droit de rien du tout », c’est nouveau, ça vient de sortir. Alors comme ça vous dispensez des conseils juridiques aux plus grands escrocs à l’échelle planétaire ?


                Ça doit rapporter gros, votre racket !

                • louis.deredon louis.deredon 6 juin 2017 21:05

                  @JC_Lavau Ca vole très haut votre commentaire. Pour info, les enseignements à l’université sont réglementées par décret au taux de 61,35 €. Par exemple, j’ai un module à HEC de 10 fois 3h de cours, soit un module de 30h (oui oui), pour 1.840 € bruts donc. C’est vrai que c’est Byzance. Surtout que le rapport c’est généralement 1h de cours = 1/2 journées de préparation. Donc 30h c’est 15 jours ouvrés... Avec les 30h de cours (soient 5 jours équivalents), ça fait 1.290 € nets pour 20 jours, soient un mois. Le luxe quoi ! D’ailleurs c’est bien connu ! Pour gagner de l’argent... Devenez profs !!! :) LOL

                  http://www.collectif-papera.org/spip.php?article689



                • JC_Lavau JC_Lavau 6 juin 2017 21:13

                  @JC_Lavau. Et assurez vous aussi contre les accidents de terrain ?

                  Et contre les neutrinos gonfleurs, qui, à en croire Arte, font gonfler la planète depuis déjà dix ans ?

                • JC_Lavau JC_Lavau 6 juin 2017 21:15

                  @louis.deredon. Coluche t’avait déjà expliqué que ce n’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort, qu’ils ont forcément raison.


                • JC_Lavau JC_Lavau 7 juin 2017 10:20

                  @JC_Lavau. Arte et ses « neutrinos gonfleurs ».

                  Remarquez, Li Monde nous a prophétisé que la banquise arctique aurait complètement disparu en 2012.

                • JC_Lavau JC_Lavau 7 juin 2017 12:23

                  @louis.deredon. Ah tiens ? L’avocat de la secte carbocentriste a déjà censuré.

                  Ça c’est du débat de haute teneur scientifique, et de grande honnêteté !

                • JC_Lavau JC_Lavau 7 juin 2017 12:39

                  @louis.deredon. Alors comme ça, il censure, l’avocat des escrocs... On va donc rappeler QUI finance et dirige discrètement la secte carbocentriste, devenue hégémonique depuis :

                  https://en.wikipedia.org/wiki/Climatic_Research_Unit

                  « Initial sponsors included British Petroleum, the Nuffield Foundation and Royal Dutch Shell The Rockefeller Foundation was another early benefactor »


                  Et cela 17 ans avant que Maggie les arrose d’argent public.

                • baldis30 11 juin 2017 21:26

                  @JC_Lavau

                  au sujet de la disparition de la banquise il y a une photo célèbre qui date des années soixante où l’on voit au pôle Nord, trois sous-marins U.S. bien tranquillement émergés

                  je n’ai pas le temps de la retrouver mais elle est sur le Net


                • JL JL 7 juin 2017 08:59

                  Notre planète brûle et la COP21 regarde-t’elle ailleurs ?

                   
                  « C’est la forme la plus exquise du comportement politicien, qui consiste à utiliser un fait vrai pour en faire un mensonge. » René Barjavel
                   
                  Un réchauffement planétaire est une chose, un réchauffement d’origine anthropique en serait une autre. Le fait vrai en l’occurrence c’est probablement un réchauffement constaté. Le mensonge c’est de dire que ce réchauffement est d’origine anthropique
                   
                  Personne ne peut démontrer scientifiquement si le CO2 a un effet de réchauffement de la planète, ou au contraire un effet de refroidissement. 
                   
                  La pollution est bien plus grave que le CO2 Anthropique, et en particulier ces suies noires rejetées en quantités phénoménales par le transport maritime : ces suies noires sont probablement responsables de la fonte spectaculaire des glaciers et banquises. Si l’on voulait vraiment œuvrer pour un monde meilleur, il faudrait commencer par réduire ce scandale mondial, qui pour le coup et à mes yeux est un véritable crime contre la planète et l’humanité. 
                   
                  Est-ce qu’à la COP21 il a été question de réduire cette pollution spécifique ? Non, pas un mot ! Pas un mot non plus sur le TAFTA qui livrera en pâture aux requins du bizness les Nations qui voudront respecter ces accords 
                   
                  nb. Les 15 plus gros porte-conteneurs du monde polluent autant que l’ensemble du parc automobile mondial ; extrait : «  Les bateaux de transport utilisent un carburant de basse qualité qui contient environ 2000 fois plus de soufre que le diesel utilisé dans les voitures européennes et américaine…une recherche conjointe de l’agence NOAA et de l’Université Boulder du Colorado, selon laquelle la pollution des 90 000 bateaux de commerce à travers le monde (cargos, pétroliers et bateaux de croisière) est responsable de 60 000 morts chaque année, et entraîne des coûts de santé de 330 milliards de dollars. » Savez vous combien il y a de porte-conteneurs dans le monde ? 3500 !!! En 2015, il y avait 53.000 navires de commerce.
                   

                  • JL JL 7 juin 2017 09:06

                    La pollution par le commerce maritime est responsable de 60 000 morts chaque année, et entraîne des coûts de santé de 330 milliards de dollars. 

                     
                    Ce ne sont évidemment pas les industriels de la santé qui s’en plaindront : on ne crache pas sur une rente annuelle de 330 milliards de dollars.
                     
                    Des lobbies, à la COP21 ? « ça fait frémir »

                  • François Vesin François Vesin 7 juin 2017 10:25

                    @JL
                    Voilà qui abonde dans votre sens :

                     /arretsurinfo.ch/make-our-lies-great-again/">http://arretsurinfo.ch/make-our-lies-great-again/

                  • François Vesin François Vesin 7 juin 2017 10:28

                    @François Vesin
                    Désolé, mauvaise manipulation, voilà le bon lien :



                  • JL JL 7 juin 2017 11:12

                    @François Vesin
                     

                     merci pour ce lien. 

                    Pour l’anecdote je retiendrai ça : ’’Comment peut-on, sous couvert de « plan anti pollution », accepter la moralisation de la part d’élu(e)s qui interdisent l’utilisation en ville d’une vieille Peugeot 205 XR fabriquée avant 1997 et consommant 7 litres au 100 km, pour à contrario permettre à un utilisateur d’un Audi Q7 flambant neuf de brûler 19 litres au 100 km en toute impunité ?’’
                     
                    Sans compter que l’utilisateur de la vieille bagnole en a probablement besoin pour ses déplacements utilitaires ; tout le contraire sans doute du possesseur d’un monstre de luxe vorace et flambant neuf ...

                  • Homme de Boutx Homme de Boutx 9 juin 2017 19:10

                    @JL
                    « Personne ne peut démontrer scientifiquement si le CO2 a un effet de réchauffement de la planète, ou au contraire un effet de refroidissement. »


                     C+ O2 >> CO2 + Chaleur !

                    La photosynthèse CO2 >> carburant + oxygène - chaleur La VIE


                    Essayez de faire pareil avec l’uranium après fission ?

                  • JC_Lavau JC_Lavau 7 juin 2017 10:15

                    N’oublions pas que Michel Barnier, référence scientifique s’il en fut, vous a affirmé que les tremblements de Terre viennent du « réchauffement climatique » :
                    http://www.youtube.com/watch?v=tXV-o5iI3rg&feature=related

                    D’autres courtisans ont prédit que le « réchauffement climatique » provoquerait des éruptions volcaniques :
                    http://www.actualites-news-environnement.com/23401-rechauffement-climatique-volcans-islandais.html

                    http://www.developpementdurable.com/environnement/2010/04/A4604/eruption-volcanique-un-phenomene-amplifie-par-le-rechauffement-climatique.html

                    http://www.laterredufutur.com/html/modules.php?name=News&file=article&sid=327

                    Un sottisier illimité...


                    • baldis30 7 juin 2017 11:03

                      bonjour

                      (i) le changement climatique est une réalité scientifique,

                      Ah..... un constat mais les limites forestières à variétés identiques n’ont pas varié depuis des décennies et pourtant la sensibilité des arbres aux variations climatiques en fait le meilleur indicateur qui soit ....

                      limite septentrionale de l’olivier .... elle aurait varié .... ah !

                      limite septentrionale de la vigne ....elle aurait varié .... ah !

                      limite forestière dans l’étage alpin ... elle aurait varié .... ah !

                      ça fait déjà beaucoup .....

                      Et ces scientifiques qui réalisant des sondages sur les sédiments océaniques entre tropique du cancer et équateur montrent que l’état végétal du Sahara suit parfaitement le premier cycle de Milankovitch ....

                      Il est vrai qu’il y a eu un optimum climatique au Moyen-Âge et que de toute évidence il y a une responsabilité anthropique : en effet l’abus des bûchers sur lesquels ont brulait les hérétiques a contribué gravement à l’aggravation du taux de CO2. Ce doit être une vérité scientifique .... 

                      Mais il y a un organisme, connu sous l’acronyme giec ( en minuscules parce qu’il ne vaut pas mieux ...) qui a décidé .... PAR UN VOTE ... regardez bien comment cela s’est passé ....

                      Avez vous bien pesé le sens des mots et le rapport entre sujet et complément que vous utilisez dans cette expression : le changement climatique est une réalité scientifique  ? 

                      Lorsque Landsea démissionne du giec (en minuscules parce qu’il ne vaut pas mieux ..il n’est pas propre) n’est-ce point parce que les données qu’il a fournies ont été TRUANDEES ?

                      Quant à Lindzen et quelques autres aussi démissionnaires du giec (en minuscules parce qu’il ne vaut pas mieux ..il n’est pas propre) ce sont aussi des imbéciles ... merci de me le signaler ...

                      (ii) il convient de le contenir et d’en limiter les conséquences

                      Pour contenir les conséquences quelques camions destinés à recevoir le papier à recycler des communications évoquées ci-dessous devraient suffire.

                      S’il y a des conséquences à limiter voire à éradiquer ce sont les déplacements et congrès à Acapulco, Bali, Marrakech, tout cela consomme beaucoup de kérosène pour les voyages en avions et l’air conditionné des hôtels.

                      selon (iii) des moyens qui restent à déterminer.

                      Plusieurs possibilités immédiates :

                      - Interdiction au Soleil de faire varier ses cycles, celui de 22 ans bien connu, et tous ceux mis peu à peu en évidence comme celui de 800 ans ou de 2000 ans par des études de paléo-palynologie. De plus des mesures bolométriques ont montré que la température de Titan au aussi varié ... il faut sauver les titanesques !. Vis-à-vis du même soleil interdiction de répéter les événements « Carrington » .

                      - Interdiction au cheptel bovin de ruminer et de péter.

                      - Interdiction aux volcans d’entrer en éruption, et aux sources chaudes de recycler la chaleur interne de la Terre

                      -Eventuellement suivre le conseil d’Alphonse Allais en l’adaptant : « installer les villes à la campagne parce que l’air y est plus pur .. ».( sauf dans les zones où l’on répand le lisier de cochon ...)

                      Ces trois mesures devraient faire l’objet d’une attitude juridique immédiate que mes faibles moyens intellectuels ne me permettent pas de mettre en forme ....


                      • François Vesin François Vesin 7 juin 2017 13:02

                        @baldis30


                         Cette conférence de I. Marko confirme l’intégralité de vos propos :


                      • baldis30 11 juin 2017 21:48

                        @François Vesin
                        bonsoir,

                        merci de m’avoir signalé cette vidéo.

                        ce qui me fait le plus rigoler dans cet article c’est la déclinaison de la profession de l’auteur ....enseignant le mangement des risques .... ça fait bien dans une carte de visite

                        Curieux... je ne l’ai jamais vu sur le terrain pendant ou après un problème majeur ( à commencer par ceux du département qui figure dans mon pseudonyme), ni d’ailleurs dans les départements où j’ai exercé ou crée en la matière ....

                        Beaucoup oublient une chose fondamentale : le risque est sur le terrain, pas au fond d’un bureau sans fenêtre derrière l’écran d’un ordinateur, et sans connexion avec la réalité.

                        Sur le plan juridique, depuis le Vajont, l’Italie a donné une leçon que nous refusons de voir sinon il y aurait depuis longtemps des pleurs et des grincements ( de portes de prison) . Quant on voit comment ont été traités, à Turin, deux problèmes majeurs : l’amiante et la fonderie Thyssen et qu’on compare avec .... avec quoi,..... devant une autre cour la commission italienne « grands risques » a échappé de peu à la sanction pour ne pas avoir tenu compte des avertissements venant du labo du Gran Sasso ( celui qui a foutu en l’air magistralement les fameux neutrinos supraluminiques....) détectant des précurseurs certains au séisme de l’Aquila .... le coup est passé près mais il n’a pas abouti en appel ...

                        Très honnêtement et malheureusement j’attends une catastrophe majeure.... on verra les suites à moins que ... à moins qu’il n’y ait aucune suite ou bien facilement noyée ou enterrée .....


                      • JC_Lavau JC_Lavau 7 juin 2017 19:35

                        Malgré les pluies récentes, cette après-midi, mes bambous criaient déjà la soif, et les tomates aussi avaient déjà tout bu. Cela donne une idée des temps d’absence que je peux m’accorder quand le temps est anticyclonique, sec et chaud. Ah certes, si le taux de dioxyde de carbone atmosphérique triplait, je pourrais m’absenter trois fois plus longtemps, mais je ne verrai pas ça de mon vivant. 


                        Quoi ? La réalité n’est pas conforme aux superstitions de la secte carbocentristre ! 
                        Scandale ! Qu’on guillotine la réalité !

                        • JC_Lavau JC_Lavau 7 juin 2017 19:37
                          Quoi ? La réalité n’est pas conforme aux superstitions de la secte carbocentriste ! 
                          Scandale ! Qu’on guillotine la réalité !
                          Cette fois sans la triste faute de frappe.

                        • Homme de Boutx Homme de Boutx 9 juin 2017 19:02

                          @JC_Lavau
                          un air plus chaud, plus d’évaporation.. vous avez noté l’évolution de l’humidité de l’air ces 50 dernières années .. normal sur une planète recouverte à 75% d’eau.. plus de nuages ss compter l’apport nucléaire ! moins de soleil , ça craint pour la photosynthèse et peut-être que du CO2 en plus ça compense pour le maintien de la vie.. toujours est-il qu’à 1400 m d’altitude, ça pousse pas fort, pas assez de CO2 ?


                        • JC_Lavau JC_Lavau 12 juin 2017 15:53

                          @Homme de Boutx. 

                          Tu l’as dis bouffi ! Regarde les montagnes d’Afghanistan : ni assez d’eau, ni assez de CO_2.

                        • JC_Lavau JC_Lavau 8 juin 2017 02:16

                          C’est la seule promesse électorale que Trump ait jamais tenue. Celle-là est une bonne chose pour tout le monde. Les escrocs planétaires aux COPxx dont Louis de Redon est l’avocat obligeant sont une plaie pour l’humanité entière. Ils sont pilotés par des fortunes pétrolières, qui tiennent à mettre les pays, et surtout le nôtre qui leur échappe encore un peu grâce à l’électronucléaire, quémander à genoux.


                          • baldis30 12 juin 2017 08:03

                            @JC_Lavau
                            Attention, attention !

                            Si on me paye les réunions « COP », voyage, hébergement, places réservées aux spectacles tout compris, dans des pays accueillants ( Marrakech, Bali, Acapulco, Glyndebourne, Salzbourg, Bayreuth, Vienne, Saint-Pétersbourg, Moscou, Florence, pour Turin je paye de ma personne.....) alors je suis capable de démontrer tout et même le contraire de tout ... il suffit d’y mettre le prix ... 

                             smiley  smiley


                          • JL JL 8 juin 2017 09:46

                            ’’l’Accord de Paris n’établit donc aucune règle juridiquement contraignante.’’

                             
                             Et pour cause ! 
                             
                            Explication : 
                             
                            Comme chacun sait, l’objectif des corporations n’est pas de fabriquer des biens de consommation mais de produire des profits 
                             
                            Des actions de lutte contre la production de CO2 impacteraient directement les profits des industries polluantes et des producteurs d’énergies fossiles. 
                             
                            Du fait que les accords internationaux (TAFTA, CETA, ...) autorisent les corporations  à poursuivre juridiquement les Etats qui prendraient des dispositions susceptibles de nuire à leurs intérêts économiques, aucun chef d’Etat de la planète sain de corps et d’esprit qui ne veut pas être lynché par sa population, ne peut à ce jour s’engager sur des règles contraignantes en matière de réduction de CO2.
                             
                            Tout ce tapage autour de la menace que le CO2 ferait peser sur l’humanité a pour but de pousser les opinions publiques à faire pression sur leurs gouvernements respectifs, et à élire des chefs d’Etats qui s’engageront devant elles à prendre des mesures concrètes de lutte contre le CO2. 
                             
                            Et alors là, c’est bingo pour les affairistes de tous poils..
                             


                            • JC_Lavau JC_Lavau 8 juin 2017 10:32

                              @JL. Malgré les pluies récentes, hier après-midi, mes bambous criaient déjà la soif, et les tomates aussi avaient déjà tout bu. Cela donne une idée des temps d’absence que je peux m’accorder quand le temps est anticyclonique, sec et chaud. Ah certes, si le taux de dioxyde de carbone atmosphérique triplait, je pourrais m’absenter trois fois plus longtemps, mais je ne verrai pas ça de mon vivant. 

                              Quoi ? La réalité n’est pas conforme aux superstitions de la secte carbocentriste ! 
                              Scandale ! Qu’on guillotine la réalité !

                            • JC_Lavau JC_Lavau 8 juin 2017 23:39

                              @JC_Lavau. Les crédules et sectaires carbocentristes sont amplement majoritaires ici ; fous de rage, ils sont infoutus d’argumenter. Ils n’ont que leur rageuse crédulité.


                            • JL JL 9 juin 2017 11:12

                              @JC_Lavau
                               

                              rageuse crédulité qui se manifestent par des moinssages compulsifs ! 
                               
                               Hou ! Que ça fait mal !
                               
                               smiley

                            • JC_Lavau JC_Lavau 9 juin 2017 11:51

                              @JL. Leur problème, c’est que les lois de la physique sont des lois que les zécolos n’ont pas votées.
                              Les lois de la chimie sont des lois que les zécolos n’ont pas votées.
                              Les lois de la thermodynamique sont des lois que les zécolos n’ont pas votées.
                              Les lois de la physiologie végétale, et notamment de la photosynthèse sont des lois que les zécolos n’ont pas votées.
                              Les lois de l’océanographie et de la vulcanologie sont des lois que les zécolos n’ont pas votées.

                              ...
                              Aussi jurent-ils que dès qu’ils auront tous les pouvoirs dont ils rêvent chaque nuit, le principe de Carnot n’aura plus cours.

                            • JL JL 9 juin 2017 12:14

                              @JC_Lavau
                               

                               je suppose que vous ne confondez pas zécolo et écologiste.
                               
                               Les zécolos sont des politiciens et non pas des écologistes : on sait depuis Napoléon, qu’en politique une absurdité n’est pas un obstacle.

                            • JC_Lavau JC_Lavau 9 juin 2017 12:24

                              @JL. Je n’ai pas oublié qu’en fac en 1969, il y avait un certificat d’écologie végétale. Es-tu sûr qu’il y ait sur Agoravox une seule personne qui ait des diplômes universitaires en écologie, réelle ?


                            • baldis30 11 juin 2017 22:03

                              @JC_Lavau

                              bien sûr qu’ils ne peuvent pas ....ils sont ignares et coincés dans des certitudes évangéliques.

                              Le grand gourou a dit et tous les autres sont des cons .... C’est l’évangile ... mais quand il s’agit de tirer une leçon de ce sur quoi on a enquêté ou travaillé ... plus personne ... ûisqu’on se contente

                              - d’aller voir le préfet pour savoir si cela s’est bien passé ...

                              - de consulter la presse

                              - de piquer un morceau d’article ( là je n’ai pas à être fier puisque j’en ai piqué un en totalité à Théophraste Renaudot, mais en le disant ....)

                              - de piquer un morceau de cours sans signaler l’origine ...

                              L’article de John D. Bishop traduit en français sous le titre « la responsabilité des dirigeants dans les catastrophes » montre comment on se tire des inepties ( je suis poli aujourd’hui) que l’on a mises en place pour aller se faire voir sous d’autres cieux ...

                              Dans le cas français je mettrai en cause aussi et PRINCIPALEMENT des juristes pour bien des catastrophes à venir .... ...

                              Il y a un CERDACC .... je me suis eng..... avec l’un d’entre eux qui visiblement n’a jamais rien vu senti ou vécu ...


                            • jipebe29 jipebe29 10 juin 2017 20:47

                              La planète brûle ? Pas vraiment ! Il y a certes eu un petit réchauffement global de +0,7°C depuis 150 ans, à la suite de la fin du Petit Âge Glaciaire, mais ce réchauffement a cessé depuis le début des années 2000, et ce, malgré une inflation de nos émissions de CO2.

                              Notons que, comme les projections des modèles numériques continuent à se planter lamentablement, leurs prophéties multidécennales n’ont aucune crédibilité. En outre, selon le rapport AR5 du GIEC, nos émissions ne se montent qu’à 5% du total des émissions de CO2, ce qui est cohérent avec l’analyse isotopique qui montre que le taux de CO2 anthropique dans l’atmosphère n’est que de 6% environ. Cette information a bien sûr été mise sous le tapis dans le résumé pour les décideurs, document sans valeur scientifique mais qui, ayant été diffusé urbi et orbi, sert de référence aux absurdes politiques climat-énergie qui ne servent à rien, si ce n’est à offrir des bénéfices pharaoniques aux promoteurs, aux frais des ménages et des entreprises, donc à avoir des effets néfastes sur notre économie. 


                              • jipebe29 jipebe29 10 juin 2017 20:58

                                « Le changement climatique est une réalité scientifique » : Que le climat soit changeant, ce n’est pas une nouveauté, car c’est ce qu’il fait depuis la nuit des temps. Maintenant, si l’auteur de cet article veut parler du réchauffement climatique, il devrait savoir qu’il n’y en a plus depuis 2001 : les droites de tendance Hadcrut, RSS et UAH sont quasiment à pente nulle (2016, année particulère car perturbée par un El Nino particulièrement intense, est sortie de la tendance lourde) :

                                http://www.woodfortrees.org/plot/hadcrut4gl/from:2001/to:2015/trend/plot/rss/from:2001/to:2015/trend/plot/uah6/from:2001/to:2015/trend

                                De plus, il n’y a AUCUNE preuve scientifique que le CO2 ait une action mesurable sur la température, qu’il soit d’origine naturelle ou anthropique. L’auteur de cet article devrait le savoir et ne pas gober la propagande qui veut nous convaincre du contraire.


                                • baldis30 12 juin 2017 07:52

                                  @jipebe29
                                  bonjour,

                                  J’apprécie vos deux interventions.

                                  Vous reprenez très justement l’expression matraquée « réalité scientifique » ce qui en soi est déjà un pléonasme. En effet ce qui est scientifique doit être démontré ... et l’auteur semble avoir oublié cette nécessité ... au pays de Descartes .... D’autant plus que la preuve de la variation du climat est elle bien démontrée par des données qui se corrèlent (sédimentologie et Be10, paléopalynologie, archives écrites, dendrochronologie, outre les composantes d’origine cosmique comportant les cycles solaires et les cycles de Milankovitch, etc....) .

                                  La réalité scientifique est que... le climat c’est variable ....

                                  Reste le problème des ressources économiquement exploitables, mais c’est autre chose ....


                                • zygzornifle zygzornifle 18 juin 2017 11:10

                                  accord de Paris ou accord de pourris .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès