• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le solaire chez moi

Le solaire chez moi

Depuis son installation fin 2000, ma chaudière à gaz donnait des signes de faiblesse. En janvier, elle m’a lâché. J’ai installé un cumulus pour l’eau chaude, j’ai fait quelques feux dans la cheminée, ajouté des chauffages d’appoint et nous avons passé l’hiver.

Il est maintenant temps d’installer le solaire. J’étudie la question depuis un an et j’ai pas mal tourné en rond. Notre cahier des charges : nous couper le plus possible des énergies fossiles. Nous voulons renoncer au gaz mais nous n’avons rien contre l’électricité.

Même si ma position sur le nucléaire est ambigüe, je suis obligé de constater que, en France, l’électricité est une énergie propre, soit nucléaire, soit hydraulique. Par ailleurs, les panneaux photovoltaïques progressent beaucoup en ce moment, sans parler des micro-éoliennes. L’électricité propre devrait devenir de plus en plus abondante.

Partant de là, je croyais qu’il existait une solution écologiquement compatible. Vous allez voir que ce n’est pas gagné. Pourtant ma maison ne pose pas de difficultés particulières :

  1. Elle est située dans le Midi, au bord de l’étang de Thau.
  2. Elle est orientée plein sud, super isolée, avec des grandes baies vitrées.
  3. Il y a sur le toit de la place pour 16 m2 de panneaux.
  4. La surface habitable de 200 m2 est pourvue d’un chauffage au sol.
  5. Nous sommes quatre (je ne suis pas encore habitué à ce chiffre).
  6. Nous payons 1 200 euros par an de gaz.

J’ai alors consulté trois professionnels, puis en désespoir de cause un parent qui travaille dans le domaine. Tous proposent la même solution.

Une centrale solaire fabrique de l’eau chaude grâce à des panneaux. Plus il y a de panneaux, plus le ballon de stockage de l’eau est grand, plus on s’autonomise.

Toutes les centrales peuvent produire l’eau chaude sanitaire. Certaines, appelées combinés, peuvent servir d’appoint à un chauffage. Dans le Midi, ont peut produire 80 % de l’eau sanitaire et 40 % du chauffage. Pour compléter, il faut une centrale traditionnelle.

Voici les solutions proposées.

  1. Combiné Viessmann (750 litres) avec 6 m2 de panneaux sous vide : 15 000 euros. Chaudière à granulés de bois en appoint (consommation estimée à 3 tonnes de granulés par an) : 15 000 euros.
  2. Combiné Giordano (1 400 litres) avec 12 m2 de panneaux : 18 000 euros. Pompe à chaleur air : 12 000 euros.
  3. Chauffe-eau solaire Frisquet (400 litres) avec 6 m2 de panneaux sous vide : 10 000 euros. Pompe à chaleur air : 12 000 euros

Et maintenant mes critiques...

  1. La première solution utilise une source d’énergie renouvelable, le bois, en complément. Malheureusement l’approvisionnement en granulés est cher (230 euros la tonne), il faut des camions, donc relâcher du CO2 sur les routes. Par ailleurs, la combustion du bois dégage aussi du CO2. Certes il pourra être refixé par la photosynthèse mais pas immédiatement. Comme les problèmes climatiques semblent nous pendre au nez, brûler du bois est juste moins pire que brûler des énergies fossiles. Ça paraît plus écolo mais c’est tout aussi nocif s’il nous reste peu de temps pour agir (ok... le bois en pourrissant dégage aussi du CO2).
  2. La seconde solution, avec son énorme ballon et ses grands panneaux (mais pas sous vides donc -20% d’efficacité), utilise le solaire à plein régime. Une pompe à chaleur électrique fournit le chauffage complémentaire. Deux problèmes. En été, les panneaux continuent de produire de l’eau chaude en grande quantité. À un moment donné, on ne sait plus trop quoi en faire. Pour refroidir l’installation, on peut chauffer une piscine mais, vivant au bord de l’eau, je n’ai pas de piscine. L’installateur me garantit qu’il n’a jamais eu de problème mais mon conseiller familial est sceptique. Tout comme une centrale à granulés bois, la pompe à chaleur est dans ce cas une énergie d’appoint de luxe.
  3. La troisième solution me paraît la plus rationnelle. Pourquoi combiner deux sources d’énergie alternative. Une pompe à chaleur peut très bien s’occuper de 100 % du chauffage, enclenchant éventuellement ses résistances par grand froid (entre couvrir 60 % et 100 % du chauffage avec la pompe n’entraîne qu’un petit surcoût). En revanche, il est logique de fabriquer l’eau chaude avec le solaire car le rendement est très bon.

Toutes ces considérations sont bien belles mais s’écroulent quand je regarde les chiffres. D’un point de vue économique, je n’ai aucun intérêt de passer au solaire. En tenant compte des détaxes, la solution 3 me coûte moins que le gaz au bout de quinze ans. À ce moment, l’installation sera-t-elle toujours opérationnelle ? Oui, en théorie seulement.

Bien sûr je pense que le gaz va augmenter durant les quinze prochaines années. Mais rien ne prouve que l’électricité ne suivra pas la même tendance.

Si j’étais rationnel, je réinstallerais le gaz. Mais non, je vais faire un effort, je vais opter pour la troisième solution, à moins que l’un de vous ne me montre que j’ai tout faux.

Je trouve par ailleurs cette histoire de détaxe très dangereuse. Dans nos calculs, nous ne devrions pas les prendre en compte. En effet, si on installe le solaire comme moi pour des raisons écologiques, les coûts réels ont une implication écologique.

Si je dois travailler comme un fou pour payer ma centrale, je dépense de l’énergie, donc je pollue. Je suis loin d’être persuadé que le bilan écologique puisse être positif.

Par ailleurs, si les centrales solaires coûtent réellement aussi cher à fabriquer, c’est que leur fabrication consomme aussi beaucoup d’énergie. Ces énergies consommées de part et d’autres compensent-elles les gains très faibles obtenus après plus de vingt ans ?

J’ai tendance à dire que non, à moins que les constructeurs ne se goinfrent sur notre dos, et sur celui de la planète. En fait, j’en arrive à cette conclusion : Quelques petits malins font des dérèglements climatiques leur business. Il faut se méfier de ceux qui, au premier abord, paraissent les plus propres sur eux.


Moyenne des avis sur cet article :  4.66/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • L'enfoiré L’enfoiré 15 juin 2007 12:57

    salut Thierry,

    A la 1ère lecture, je me suis dit « oh qu’elle est bonne ! » Tu as trouvé le moyen de rectifier le réchauffement climatique : tu refroidis les esprits un peu trop délirants sur des opinions toutes faites et qui ne sont pas basées sur l’expérience.

    Merci pour cet article qui remet les pendules à l’heure. smiley


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 15 juin 2007 18:28

      @ Enfoiré. To be or not to be. Si cette histoire de réchauffement est vraie, on doit faire ce qu’il faut et c’est le nucléaire, le solaire et l’éolien. Si ce n’est qu’un coup monté - ce qui n’est pas encore exclus - il y a encore des hydrocarbures pour deux siècles et RIEN n’est aussi avantageux. Apres... qu’auriez-vous proposé en 1806 pour les problèmes d’aujourd’hui ? Si seulement on pouvait se fier à qui que ce soit...

      http://www.nouvellesociete.org/415.html

      Pierre JC Allard


    • Rayves 15 juin 2007 18:47

      Commentaire dérangeant qui sous-entend la thèse quelque peu parano du complot qui n’est en fait qu’une bonne excuse pour ne rien faire.


    • L'enfoiré L’enfoiré 15 juin 2007 20:40

      @Pierre,

      Si je ne croyais pas qu’il y avair un problème pour le futur proche, je n’aurais pas écrit mon article de simili « futurologie » « Le bâton et plus beaucoup de carottes ».

      Pour moi, c’est incontestable. Notre climat qui change de tout au tout est une preuve.

      Il y a des contestataires qui inversent le processus. Ils disent que le CO2 est la conséquence du réchauffement et non sa source.

      Cela changerait quoi ? Doit-on ne pas s’inquiéter pour autant ? smiley


    • Renaud 16 juin 2007 09:01

      Salut,

      Un article bien intéressant.

      C’est vrai qu’il est désolant de constater que ce qui touche aux ENR est bassement récupéré par le marketing. Je travail dans les énergies renouvelables en tant que commercial (contrat de professionnalisation, donc je ne suis pas soumis au chiffre d’affaire mensuel. Ca me laisse une certaine liberté) , dans le solaire et pompe à chaleur. Je me désole au quotidien de voire les tarifs exorbitants qui sont pratiqués par les fabricants. ( Pour ma part, je suis convaincu qu’ils alignent leurs tarifs par rapport aux crédits d’impôts et autres aides régionales, et donc en général, malgré des tarifs pratiqués, les devis passent...) Alors je suis complètement d’accord pour dire que les fabricants se goinfrent sur notre dos. Pour ma part, je suis convaincu que les fabricants alignent leurs tarifs en fonction de la valeur du crédit d’impôt. D’autre part, ils doivent aussi réduire leur coûts de production vu l’augmentation des ventes de matériel. Cependant, leur tarifs public augmentent.

      Je tiens également à dire que la législation aussi favorise ce racket. Tout du moins pour les constructions neuves, la solution n’est d’abord pas dans les énergies renouvelables, mais dans la réduction des besoins en énergie. Il est stupide d’installer une pompe à chaleur dans une maison mal conçue. C’est comme vouloir remplir d’eau une passoire. Depuis un certains temps, il existe une réglementation dans la thermique. A l’heure actuelle, la RT2005 est en application. La RT 2010 arrive. Pour l’anecdote, j’ai reçu cette semaine les nouveaux catalogues de certains fabricants venant de se mettre à niveau de cette RT2005. En 2007... Et on peux commander les anciennes références jusqu’en fin d’année. Rien n’est fait pour contrôler les performances des constructions neuves. A croire que ca ne dérange personne de continuer à construire des passoires énergétiques. Passoires qui demanderons de bonnes grosses pompes à chaleur, bien coûteuses et rapportant un maximum aux industriels. Alors à quand la mise en application concrète sur le terrain de la loi sur l’habitat à 50kWh/m².an pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire ? A quand des mesure de contrôle généralisées des performances des constructions neuves ? (du genre thermographie et compteur d’énergie) Jamais tant que les bénéfices réalisables dépasserons le sens moral de nos chers dirigeants et de ces cher industriels.

      Pourtant, les solutions existes et qui permettent d’avoir de très faibles dépenses énergétiques. Les solutions d’habitat dit « Bioclimatique » permettent d’obtenir de très bons résultats au niveau des consommation, tout en utilisant des solutions simples, peux technique et donc plus fiables et plus durables. On limite ainsi à la fois l’impact sur l’environnement au niveau des consommations, mais aussi au niveau de la construction en utilisant des matériaux à faible énergie grise. (énergie dépensée pour la fabrication, la mise en œuvre, le transport et l’élimination des matériaux de construction). Certaines de ces habitations peuvent aller, dans le sud de la France, jusqu’à se passer de radiateurs ou de plancher chauffant pour n’être chauffé que par les apports solaires et un poêle de masse à bois tellement l’isolation et l’inertie thermique sont bonnes. Mais ce sont aussi des cas ou les gens on choisi d’adopter un comportement et une démarche économe, et cependant sans avoir à habiter dans une grotte ni se priver de tout confort.

      Alors finalement, le plus désolant, c’est de savoir que des solutions fiables existent, mais qu’elles sont pour encore un certain temps bloquées par une course effrénée au profit. Et de toute manière, réduire la consommation est contraire à la logique annoncée de l’état, surtout quand il est prévu de permettre l’accès à la propriété à tout le monde...

      On est bien barré, la course au profit s’arrêtera sûrement quand nous serons face au mur, quand le pétrole viendra vraiment à manquer.

      A voire sur ce thème : www.negawatt.org Le site d’Olivier SIDLER, site un peu technique mais très intéressant

      ++


    • Rage Rage 16 juin 2007 11:40

      Bonjour Thierry,

      Belle et grande maison en tous cas !

      Une seule réponse de ma part : EVITER les pompes à chaleur qui ne sont en fait que des climatiseurs et sont des pompes à ... énergie. De plus, ce marché - juteux - est aujourdh’ui un nid à requins : vous allez payer cher un outil qui va faire augmenter votre consommation finale !

      Pour le chauffe eau solaire : OUI, il faut foncer. L’investissement se rentabilise mais il faut le faire poser par un poseur agréé « Qualisol » sinon ça peut mal se terminer... Il y a des réductions/déductions fiscales en plus (se méfier des devis et en faire faire plusieurs).

      Pour les panneaux solaires : plus compliquée. Les normes de l’Etat ne sont pas favorables au développement de ces panneaux... mais cela ne peut pas durer bien longtemps. Le photovoltaïques est une industrie en devenir : elle va progresser. Si le signal est fort (cf on attend toujours), il se peut qu’il vaille mieux attendre 2008 pour avoir une installation « solide » et surtout connectée à EDF (la revente d’électricité c’est TRES compliqué et long).

      Sur ce, on aura bien compris que pour les énergies propres à la maison : sans signal de l’Etat, pas de marché concurrentiel, donc des coûts élevés...


    • g.jacquin g.jacquin 17 juin 2007 07:23

      @l’auteur

      Juste une interrogation, votre tableau est étonnant...

      Êtes-vous sur des chiffres ? La somme détaxée est à mon avis sous évaluée.

      Le crédit d’impôt est égal à 50% du montant des matériels éligibles : pour un couple sans enfant à charge = 16 000€ maximum soit, un crédit d’impôts de 8 000€. Dans votre région, vous bénéficiez en plus, de la prime régionale de 700€.

      Pour bénéficier du CI et de la prime, Il faut que le matériel soit reconnu par l’administration fiscale, c’est à dire, ayant été agréé par le CSTB, (agrément CSTBAT) ou le TUV allemand.

      Je vous conseille très vivement de vous informer auprès de professionnels RECONNUS dont vous trouverez la liste sur le site de l’ADEME.

      Nota : un professionnel doit avoir OBLIGATOIREMENT, l’agrément QualiSOL , ce qui veut dire qu’au minimum, il est soit plombier, soit électricien de métier, qu’il à été formé sur les systèmes solaires thermiques et qu’il détient une assurance décennale.

      Très bientôt, l’agrément QualiPV sera obligatoire pour les installations photovoltaïques.

      En attendant, vous pouvez allez sur le site de :

      http://www.ipc-energies.com

      Vous y trouverez la façon de calculer le temps de retour sur votre investissement...Vous y trouverez également un tableau comparatif des différentes sources de productions calorifiques avec leurs couts de revient.

      G.Jacquin


    • faxtronic faxtronic 15 juin 2007 13:33

      execellent article. Moi meme je suis a la recherche d’une vraie solution ecologique, mais helas, rien, ou alors du trompe l’oeil, de l’exorbitant ou du marketing. Donc pour l’instant je considere l’isolation de ma maison, et uniquement.


      • Luciole Luciole 16 juin 2007 09:02

        J’en ai trouvé plein, des vraies solutions écologiques contre l’effet de serre. Et je les applique :
        - régime végétarien et bio
        - quand il fait froid je met un ou deux pullovers (j’ai chauffé mon appartement 1 semaine seulement cet hiver).
        - dès le mois de mars je me douche à l’eau froide jusqu’en novembre.
        - presque pas de voiture et pas d’avion
        - tri des déchets (y compris au bureau) et comostage à la campagne.

        Je connais des gens qui ont encore pleins d’autres idées. Et la qualité de vie ne me semble pas du tout diminuée, au contraire. On réaprend à vivre dans un vrai monde et pas dans un spot télé.


      • faxtronic faxtronic 16 juin 2007 11:16

        certes, moi aussi (sauf pour le tri des dechets que je fais pas volontairement)


      • Marie-orange 16 juin 2007 14:47

        Bien vu, faxtronic, je cautionne tout. Ou presque. parce que.... la douche à l’eau froide j’en ai froid dans le dos rien que d’y penser !.. Pour le tout bio, il faut être lucide, moi je sélectionne seulement, car financièrement il faut quand même pouvoir quand on a un budget qui se la joue serré.

        Le monde de demain, il est en effet dans nos mains. Et notre façon de reconsidérer la vie. Mais ce n’est malheureusement pas le gouvernement actuel qui va nous y aider.... smiley


      • Luciole Luciole 16 juin 2007 15:45

        C’est vrai qu’aujourd’hui, la filière bio ne bénéficie pas de subvention suffisantes, ce qui est assez choquant au regard de la manne financière énorme déversée sur les grands céréaliers.

        Du coup, je veux bien reconnaître que c’est cher. Mais comme je ne prend jamais l’avion et ne mage pas de viande, je fais aussi des économies. Je fais attention à ne pas acheter plus que ce dont j’ai besoin.

        J’espère que la hausse des prix des céréales permettra de réorienter les aides vers l’agriculture bio ou raisonnée, mais j’ai peur que de nombreux agriculteurs se laissent plutôt tenter par les biocarburants, qui sont une catastrophe écologique mondiale. Et je suis d’accord avec toi pour dire que le gouvernement n’est pas conscient des enjeux et privilégiera les logiques financières de très court terme.

        Pour la douche froide, j’ai un truc : je bois un demi-litre de tisane bien chaude juste avant et cela passe tout seul. C’est même très agréable, car on n’a pas froid en sortant de la douche et l’on a pas besoin de mettre du chauffage dans la salle de bain.


      • Marie-orange 16 juin 2007 17:49

        ... PS ...oups, je voulais dire « bien vu Luciole » !.. On s’y perd.... Moi aussi, végétarienne. N’empêche.... Quant à la douche froide, tisane ou non....... brrrrrrr, non décidément ! La tiède a tout de même l’avantage de détendre, quitte à refroidir à la fin un peu pour booster ! Si l’eau chaude a une source la moins polluante possible, pourquoi s’en priver... ? Il faut aussi faire attention à ne pas aligner l’idée de l’écologie avec celle de sacrifices, de restrictions, de contraintes et de vie à la dure. C’est le meilleur moyen de faire fuir le français « normal ». La notion de plaisir doit rester, plaisir de manger, plaisir de toutes ces petites choses quotidiennes, mais vues simplement avec un autre regard : celui de nuire le moins possible. Toujours se dire que nous sommes tous une petite goutte d’eau (froide ou chaude !) mais que c’est avec les gouttes d’eau qu’on fait les rivières qui vont remplir l’océan... et que l’océan est un monde de vies indispensable au fonctionnement de la petite goutte d’eau que nous sommes.... Boucler la boucle...


      • Luciole Luciole 16 juin 2007 19:59

        Je prend des douches froides parce que j’ai un chauffage au gaz. Si j’avais le solaire ou une source volcanique, je ne le ferais peut-être pas. Quoi que... En fait, je crois que je préfère les douches froides !

        On imagine toujours que ceux qui choisissent une vie simple sont des être tristes et austères mais c’est loin d’être le cas. En fait, je n’en ai pas l’explication, mais depuis ma prise de conscience et mon changement de mode de vie, je me sens étrangement beaucoup plus heureuse et en forme qu’avant.

        En fait, je ne me sens plus du tout frustrée. Je commence à penser que c’est plus le fait de trop consommer qui rend frustré que le fait de moins consommer.

        Quand on consomme beaucoup, une grande part est destinée au paraître, à la compétition avec les autres. Et c’est très stressant, voire déprimant. Quand on fait le pas d’y renoncer complètement, on se sens étrangement libéré et on goûte mille fois plus le plaisir de vivre et de la partager avec les autres. Enfin, c’est ce que je vis en tout cas.


      • JL JL 17 juin 2007 08:25

        @ Luciole «  »On imagine toujours que ceux qui choisissent une vie simple sont des être tristes et austères mais c’est loin d’être le cas«  ». Oui, le confort est relatif. On en voit qui portent chemise, pull, veste et dans le même temps d’autres sont en T-shirt. En bateau on passe des heures assis sur un siège dur que l’on ne supporterait pas 10 minutes chez soi près d’un fauteuil. Je dirais que le contraire du froid, ce n’est pas le chaud, qui n’en est que l’excès opposé, c’est le ’tempéré’. L’inverse de la ’dure’, de la pénurie ce n’est pas le luxe occidental ni l’abondance, c’est le confort simple et sobre. Comme disait Michka, « nos possessions nous possèdent ».

        D’accord avec vous donc, sauf la douche froide. En bateau j’utilise une douchette portative, cette poche plastique qu’on expose au soleil une heure ou deux. Il faut la suspendre le plus haut possible pour avoir un peu de pression..

        Concernant les produits bios, avez-vous lu l’article consacré aux rejet du moratoire sur le maïs transgénique Mon 810 ?

        http://feeds.feedburner.com/ r/agoravox/gEOF/ 3/125111791/article.php3

        Il est impossible de mettre un commentaire, de sorte que, en votant positif à l’article, on cautionne la décision du gvt ! C’est u n scandale agoravoxien. J’ai protesté, pas de réponse. Il faut que l’on soit nombreux à réagir.

        A l’auteur, pardon d’avoir répondu en priorité à un commentaire. J’ai un autre commentaire à venir concernant l’article. Merci.



      • Luciole Luciole 17 juin 2007 16:13

        Pour le maïs transgénique, je sais, c’est un désastre et j’ai eu le même problème que toi avec cet article.

        J’ai pourtant cru comprendre que le label bio européen serait finalement complémentaire et non pas substitutif aux labels nationaux. J’espère que ce sera le cas et que l’on continuera à avoir de la transparence.

        Je continuerais toujours à manger bio car je veux soutenir les rares personnes qui se démènent et font des efforts pour éviter le pire. Et puis j’ai le plaisir de ne pas payer les prestations publicitaires à chaque fois que j’achète un produit.

        Pour la douche, je connais le système des pochettes qui est très sympathique. Mais quand j’avais 14 ans, je me trouvais un jour sur une toute petite île sans rivière où l’on ne buvait que l’eau de pluie. Quand la pluie est tombée, tout le monde est sorti dehors pour se laver, j’ai trouvé cela extraordinaire.

        Je trouve aussi fabuleux de se baigner dans les rivières ou les chutes d’eau. Et ma douche froide est nettement plus tiède que ces cours d’eau là !

        Ne risquons-nous pas, à force de ne pas supporter les variations de température, de redevenir des animaux à sang froid ? smiley


      • aurelien 15 juin 2007 13:51

        Un article intéressant quant aux exemples et à la réflexion portant sur les diverses possibilités de passage au solaire, et qui montre aussi que le passage au solaire est possible et se démocratise un peu plus. Cependant, ce témoignage est-il représentatif des attentes des citoyens ?

        Certains peinent déjà à trouver un logement... Il semble que ce témoignage s’adresse plutôt à une classe de la population déjà assez aisée et privilégiée, disposant d’une maison individuelle et d’un socle financier permettant de réaliser de tels travaux...


        • acmazin 15 juin 2007 22:13

          C’est malheureusement le problème. J’ai moi-même fait la démarche de l’installation solaire et : cela coûte cher en investissement(les prix sont d’autant plus élevés que l’Etat et les Régions subventionnent, cherchez le pigeon), le rendement est loin d’être optimal, et cela n’engage en rien EDF à encourager l’usager à consommer moins... ce qui serait à son désavantage (EDF s’entend). C’est avant tout un commerçant. A croire, dans le cas de la rénovation, que la solution est effectivement dans l’amélioration de l’isolation. La démarche de la production d’énergie propre s’avère aujourd’hui plus un acte philosophique (militant ?) qu’un moyen efficace de sauvegarder la planète. Cependant, n’oublions pas que les philosophes sont souvent précurseurs des révolutions... smiley


        • Icks PEY Icks PEY 15 juin 2007 13:59

          @ l’auteur

          « Quelques petits malins font des dérèglements climatiques leur business. Il faut se méfier de ceux qui, au premier abord, paraissent les plus propres sur eux. »

          Sur quelle base rationnelle vous fondez vous pour affirmer de façon aussi péremptoire que des petits malins se goinfrent sur le compte du dérèglement climatique ??? Qui êtes vous pour jeter ainsi l’anathème sur une profession de cette façon ?

          Egalement, le côté « vis ma vie » de votre article est assez désagréable.

          Et je ne parle pas de vos propos dont la cohérence frise parfois le néant, par exemple :

          - « Si je dois travailler comme un fou pour payer ma centrale, je dépense de l’énergie, donc je pollue. » : faire un lien entre l’accroissement de vos revenus et le coût écologique me parait surprenant ...

          - « Par ailleurs, si les centrales solaires coûtent réellement aussi cher à fabriquer, c’est que leur fabrication consomme aussi beaucoup d’énergie » ... le coût de la technologie requise pour produire un produit n’a rien à voir avec son besoin énergétique et donc son impact écologique.

          Icks PEY


          • aurelien 15 juin 2007 14:06

            Il y a clairement beaucoup de personnes qui surfent sur la vague du développement durable, et de l’écologie pour faire leur business.

            Cela n’est pas seulement valable pour les grandes industries et compagnies (qui elles font surtout de la communication et de la manipulation puiblicitaire), mais aussi pour de petits entrepreneurs, qui exercent des métiers dits alternatifs non pas par altruisme ou par souci écologique, mais parce qu’il s’agit pour eux d’une niche financière à exploiter, avec le même état d’esprit que n’importe quelle autre entreprise qui elle, par exemple, pollue.

            On ne peut pas faire du développement durable dans le même état d’esprit, dans le même mode de pensée et les mêmes schèmes comportemenatux qui ont dirigé la croissance de l’industrie polluante et socialement destructrice.


          • aurelien 15 juin 2007 14:09

            Juste au passage : il est assez étonnant que cet article soit à la fois sur Natura Vox et sur Agora Vox...

            Il semble que certains rédacteurs ont un régime de faveur particulière sur ces sites...


          • L'équipe AgoraVox L’équipe AgoraVox 15 juin 2007 14:35

            Oui comme toi Aurélien, qui est souvent aussi sur AgoraVox.tv en plus des deux autres sites... smiley En réalité, cet article devait être uniquement redirigé vers NaturaVox et puis comme il a été décidé de le mettre à la Une, on a préféré le dubliquer plutôt que de garder une redirection sur la Une.


          • aurelien 15 juin 2007 14:53

            Merci pour cet éclaircissement... smiley


          • TSS 15 juin 2007 14:17

            la 1ère arnaque est que vous n’avez droit aux 5,5% de taxes que si vous faites executer les travaux par une entreprise !

            si vous le faites vous même c’est 19,6% !!c’est le problême que j’ai soumis à l’ADEME qui est d’accord mais !! c’est la LOI !


            • Philippe B 15 juin 2007 16:34

              Bonjour,

              Le problème que vous soulevez, celui d’une réduction de TVA accessible aux particuliers, fait partie des 32 propositions actuellement en discussion dans le débat sur la maîtrise de l’énergie organisé par l’ADEME. Voir http://www.ledebatmde.org

              Une lecture critique de ce débat a été publiée ici : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=25028


            • erdar 15 juin 2007 14:22

              Bonjour,

              J’ai peut être une autre solution pour vous :

              Tout d’abord, renseignez vous des capteurs solaires produisant exclusivement de l’électricité. J’ai entendu dire que le surplus d’électricité peut être réinjecté dans le réseau EDF, ce qui permet de baisser la facture, plus les avantages fiscaux. Pour cela, vous devriez voir avec EDF.

              Deuxiémement, pensez à une climatisation reversible vous aurez aussi le rafraîchissement via le chauffage au sol. Ceci est possible mais faîtes attention aux températures, ceci necessite une modification de votre régulation qui doit être actuellement juste en chauffage. Sinon, pour éviter les ballons d’eau chaude, pensez à un échangeur à plaque eau-eau pour cela il vous faut :

              - Un échangeur bien dimensionné (définit selon la puissance nécessaire de la maison qui est en relation avec le débit d’eau et la différence de température)
              - Créer un réseau secondaire eau entre l’échangeur à plaque et la climatisation (vanne trois voies, régulation chaud et froid commandant la température en sortie de l’échangeur)
              - la climatisation est du même principe qu’un groupe d’eau glacée mais reversible « à précisez à l’installateur » Puis si possible, privilégiez la géothermie si vous avez une nappe phréatique dans le coin, vous aurez un meilleur COP et donc moins de consommation d’électricité.

              Voilà, pour ce qui est de ce système demandez à l’installateur, si il a une référence et demandez lui d’aller visiter et posez les questions aux particuliers.

              cordialement

              Erdal


              • indianagrenoble indianagrenoble 15 juin 2007 16:30

                Et comme cela EDF pourra racheter votre électricité « VERTE » et c’est plus que rentable pour eux - il me semble avoir lu qqpart que c’était autour de 55 cts€/kW racheté....

                ... et se targuer de « produire » de l’électrcité VERTE... alors qu’on le sait bien depuis longtemps :

                EDF = 80 % d’électricité d’origine NUCLEAIRE (il nous ont assez rabaché celà il y a quelques années...)

                EDF est pro-nucléaire avec AREVA/COGEMA/SOCATRI et ses 58 Réacteurs en France... dont une bonne partie arrive en fin de vie... renseignez-vous vous verez.

                Démentellement complet et effectué (ce qui est loin d’être possible aujourd’hui) - tout ça rapporté au prix de kW - je suis curireux de connaitre le coût réel de ce dernier « kW nucléaire » ?!

                Quelqu’un a-ti-il la prétention « péremptoire » - c’est un mot à la mode ces derniers temps smiley - de dire exactement combien celà coûte ?

                Merci

                Alexandre PY alias Indianagrenobe


              • faxtronic faxtronic 15 juin 2007 18:03

                c’est des generalités et du blabla : donne moi le nom d’une societe d’installation avec un bon rapport qualité prix, les couts et la duree de vie d’une installation. le reste c’est du blabla pour charlot


              • erdar 15 juin 2007 19:48

                @Indianagrenobe

                Voir le lien :

                http://energieverte.canalblog.com/archives/2006/08/18/2490865.html

                Mais je vous l’accorde cela à un coût de départ, mais il suffit d’un peu de volonté politique. En passant, je pense que c’est une énergie d’appoint (énergie verte) car le nucléaire reste une valeur sûr dans la production d’électricité, car il y a peu de temps l’allemagne a été à court d’électricité et a demandé à la france de subvenir à ses besoin, ce qui a provoqué une coupure générale dans une partie de la région en france.

                De plus, je ne pense pas que l’indépendance vis à vis du nucléaire arrivera, il y aura sûrement une mutation car n’en déplaise la demande en électricité devient de plus en plus croissante. Mais en ce moment, l’état devrait prendre en charge la production de panneau solaire à plus grande échelle donc si il y quelqu’un qui connaît Juppé (ha oui ! faut attendre la fin des élections). C’est de toute manière une histoire de gros sous...

                Sinon je crois que c’est d’avenir car non seulement le propriétaire devient moins tributaire d’EDF, et en plus il réduit la production de déchet radioactif, ce qui est plus rassurant pour la planète.

                Pour le chauffage, c’est largement plus écolo l’utilisation d’une pompe à chaleur que d’utiliser le carbone (gaz, pétrole, bois, etc...). Je rappelle pour les novices que la pompe à chaleur avait l’inconvénient d’être nocif envers la couche d’ozone à cause du gaz CFC auparavant et maintenant il n’y plus de problème grace aux nouveaux gaz (R134a,R404c, etc.). Donc la seule source d’énergie nécessaire pour la pompe à chaleur est l’electricité pour alimenter le compresseur, les ventilateurs, les pompes, etc...alors si c’est une électricité verte, alors ça va dans le bons sens, non ?

                Petit rapel : COP rendement de l’appareil entre 1-4, c’est à dire grossomodo que pour 1kW de puissance électricité utilisé, on peut avoir 4 kW en chaud ou en froid et tout ça gratuitement ou presque... bon, j’arrête mes cours de DUT génie thermique et énergie.

                Erdal

                PS : Je ne sais pas ce que voulait faxtronic sûrement un reflexe


              • Renaud 16 juin 2007 12:22

                Les tarifs de rachats de l’électricité par EDF sont de :
                - 30c€/kWh en parallèle toiture (capteurs sur les tuiles),
                - 55c€/kWh en intégration toiture. ( capteurs à la place des tuiles).Cette solution coûte plus cher car il faut modifier la charpente pour installer les capteur et refaire l’étanchéité du toit. C’est donc valable plutot dans le neuf que dans la rénovation.

                La TVA est de 5,5% pour une rénovation (habitat de plus de 2 ans)et de 19,6% pour une construction neuve.


              • Renaud 16 juin 2007 12:36

                Au global, je ne suis pas sur que les pompes a chaleur soient la solution. Bien que les PAC aient un COP de 1-4, les centrales nucléaires ont un rendement global inférieur à 30%. Cela est du au rendement de carnot, des pertes, de l’auto-consommation des centrales. Apres, il y a les pertes en lignes du réseau de distribution jusqu’a la PAC. Quand à la PAC, il faut préciser que le COP indiqué dans les doc est un COP laboratoire (pour des températures de fonctionnement et températures de captage précis). La PAC intégrée dans le circuit hydraulique et pour des conditions climatiques différentes n’aura pas le même COP. On peux donc arriver au mieux à avoir les mêmes performances que pour une chaudière gaz à haut rendement.

                Pour les émissions de carbonne, il faut aussi savoir qu’EDF utilise le nucléaire en base à sa production d’énergie, mais que pour les ajustement précis à la demande, il utilise des centrales thermiques(fioul et charbon), qui produisent du CO2.L’Ademe a publié en 2005 une note restée bien discrète différentiant le contenu en CO2 de chaque kilowattheure électrique, selon les usages faits de l’électricité. Il en ressort que chaque kWh électrique consommé en période de chauffage produit 180g de CO et jusqu’à 260g les années à hiver froid, cette pollution par contribution à l’effet de serre étant bien évidemment à ajouter aux déchets nucléaires2.

                Bonne réflexion^^


              • Marie-orange 16 juin 2007 15:11

                Il y a 3 solutions pour le photovoltaïque :
                - soit revendre à EDF toute son énergie, qui va le réinjecter dans le réseau et vous l’acheter un certain coût (qui vien d’être revu à la hausse), et dans ce cas vous utilisez l’électricité normalement en la payant comme tout le monde, mais l’amortissement se fait sur la différence entre l’acaht et la revente (actuellement vous pouvez y gagnez, mais restez tributaire de ce coût de rachat)

                - soit vous utilisez votre propre électricité (donc gratuite à 100%) , et en cas de moindre production vous « rebranchez » sur le réseau EDf pour le complément

                - soit vous vous autogérez, en réinjectant toute votre énergie produite dans des batteries. Ce système permet de couper les ponts avec EDF, mais ne peut vraiment s’envisager que dans un lieu très ensoleillé, ou avec des compléments divers genre éolienne, etc... Il va sans dire qu’il y a un risque de « tomber en panne » d’énergie..

                L’essentiel dans tout ça n’est-il pas à chacun de réfléchir sur sa propre consommation ? Electrique et autre. De sa propre vision de la vie, de notre environnement et de la place que nous y avons.. ?


              • Marie-orange 16 juin 2007 15:19

                Cette histoire de coupure liée à l’Allemagne, il me semble bien que ce ne soit pas la bonne version... L’Allemagne n’a pas eu « besoin » de notre électricité. Elle a fait une manoeuvre maritime logiquement anodine, coupant son réseau local, et quand elle a voulu le remettre il y a eu un bug ça a fait péter tout le système, dont la moitié de la France. Ca qui a justement mis en lumière (si on peut dire !) l’inter-dépendance des pays liés les uns aux autres. Mais depuis, on a bien vite oublié ce bug et personne n’en n’a plus reparlé... ;-(


              • indianagrenoble indianagrenoble 21 juin 2007 11:02

                En attendant de savoir qui est le charlot dans l’histoire...

                Enfin aujourd’hui jeudi 21 juin 2007 - je suis très très très déçu par ce que je viens de découvrir smiley

                Savez-vous que derrière ce site AGORAVOX et NATURAVOX se cachent 10 salariés smiley à plein temps...

                Oui ! Oui !

                On croit qu’on écrit sur média « libre » et écologiste, en fait il n’en n’est rien !

                je suis triste de constater que là aussi il y a usurpation ou plutôt fausse façade... qui utilise la crédulité des gens pour mieux les baiser... une sorte d’effet boomerang...

                A partir d’Aujourd’hui ça va barder ! Mon combat va être sans merci !

                Vos TIC et Tocs vous allez vous les mettre ou je pense !

                Dénonciation de ce qui se passe ici :

                Actuellement vous, madame, monsieur,rédacteurs, lecteurs, cliqueur au sondage sur la gauche, vous participez sans le savoir à un immense programme SOFRES...

                Tout ça sur le NEt !

                TOUT vos clics, TOUTES vos réactions sont codifiées et traitées dans une grosse moulinette qui va sortir des chiffres, de statistiques et des courbes d’état pour MR EDF ou MR AREVA ou pire MR SARKOSY smiley

                ...pour mieux nous enfiler des perles demain....

                C’est triste...

                Je vous invite à aller sur mon site perso, loin de toute censure, sur lequel je vais vous démontrer par A + B ce qui se cache derrière cette BELLE FACADE du citoyen 2.0 ou plus BETA 2.0...

                —  Alexandre PY Le Cros 05600 REOTIER GSM SFR 0033(0)6-21-46-22-77 Home 0033(0)4-92-49-96-38 Skype Pseudo : indianagrenoble Msn Messenger : pyal2005@hotmail.net site perso : http://pyal.ifrance.com/


              • indianagrenoble indianagrenoble 21 juin 2007 11:04

                je suis 200% d’accord toi l’ami !

                MErci de tes précisions.

                Amitiés

                Alexandre


              • indianagrenoble indianagrenoble 21 juin 2007 11:07

                Bien bien !

                merci pour les précisions de tarifs de rachat... en effet avec celà on va pouvoir vite rentabiliser nos installations « solaires » écologique...

                Tu veux de l’écologie mon gars bien va voir mon article sur NATURAVOX :

                Parce-que vous avez TOUS une part d’écolo en vous !

                ENFIN ! vous allez pouvoir AGIR... En France - le 1er Juillet 2007 s’ouvre le marché de l’électricité pour les PARTICULIERS... Enfin ! VOUS alez pouvoir VOUS casser d’EDF / GDF - ce fournisseur d’électricité NUCLEAIRE à 80% rappelons-le !

                Tout ces bouleversements climatiques ces derniers temps.... ça ne vous parle pas ?! Vous avez déjà oublié ? Tous les jours de nouvelles inondations en France, une région touchée par un excès de fureur de notre mère NATURE... des villas inondées, des foyers brisés, des assurances qui vont forcément (re-)tirer leur épingles du jeux... Pressentiments...

                Seuls au monde ?! Tous les jours une petite piqûre de rappel pour nous dire que nous ne sommes RIEN chacun dans note coin, mais dans la masse, dans le volume et dans le temps, nous dépassons toutes les estimations ! Capitalisme / Libéralisme obligent - nos aberrations de consommation frénétiques sont bien là... (et moi le premier je me prends aux jeux que je veux bien jouer ! car c’est facile.. )... Tous les jours une petite piqûre de rappel de Mère Nature pour nous dire que nous sommes TOUS responsables de nos actes...

                Une invitation : Commençons dès demain à changer notre horizon !

                Nous avons enfin le POUVOIR de dire STOP à cette mode de la SURCONSOMMATION et enfin faire infléchir - par le bas certes - eh oui ! - sur nos « fâcheuses » habitudes que nous avons tous pris ces derniers temps... volontairement ou... involontairement... c’est plus grave ! Notre embonpoint énergétique - il va falloir le résoudre - il va falloir s’y résoudre.... Commençons par là ?! non ? Les grandes directions « écologiques » actuelles ne sont pas un hasard... Nos politiques actuels vont bientôt jouer la prochaine carte de la « sobriété énergétique » car ils sont forcé de constater que notre « mode de fonctionnement actuel » nous amène tout droit dans le mur... et en ce moment c’est la FRANCE qui trinque ! demain ça sera l’aFrique (42 °C en « Hiver ») ou encore la Fin-lande (plus neige à Noël) et plus tard les US (plu d’une vingtaines de tornades prévues... Des tempêtes et des inondations viendront bientôt nous le rappeler tous les mois...

                Le « G8 Grammes » a enfin mis cela sur le tas - sur le tard évidemment il fallait pas s’attendre à mieux - enfin « Ils » ont accepté de voir la réalité économique des choses... car en effet ça commence à leurs coûter cher toute ces catas... et puis surtout, surtout les gens commencent à en vouloir plus... ils se rebiffent, ils ont en ont marre !

                Dans leurs petites têtes : « Tiens, petit capitaliste que je suis ?! Tiens voilà « Un nouveau marché porteur » nomé « L’ECOLOGIE » ... il est en train de percer... faut que j’investisse aujourd’hui ! » Il était « temps » non ?!

                Le 1er Juillet 2007 - vous allez enfin pouvoir faire sentir, votre opinion, au reste du monde .... vous allez pouvoir vous exprimer sur le long terme - et ENFIN prendre un véritable ENGAGEMENT... CELUI DE TOUTE UNE VIE ! (...) Un engagement qui va dépasser VOTRE simple petit vie, on va pouvoir enfin cesser notre nombrilisme, on va pouvoir axer notre « consommation » vers d’autres cieux...

                Car Nore prière à TOUS n’est-elle pas devenue au fond depuis quelques années : « AU NOM, DU GAZ, DE L’EAU ET DE L’ELECTRICITE... » Les trois SAINTS par lesquels les gouvernements nous « obligent » à nous ABAISSER !

                OUPS LA toi ! !! je t’ai vu ! STOP ! Ne te précipites surtout pas ! T’emballe pas car les Tenanciers Actuels qui ont TOUJOURS cautionné des choix énergétiques désastreux (nucléaire entre autre...) - sont - tu peux en être sûr - sont en train de « nous » préparer une Bataille Sans Merci !

                Les plus puissants (EDF / AREVA) vont gentiment engager des MANIPULATIONS d’Opinion Publique de Grande Ampleur - les « Masses » vont consommer encore et encore LEURs Produits qui d’un coup d’un seul - vous allez le voir - les produits vont se voir accoler le mot « VERTS » ! Va y avoir du VERT partout ! On va tous consommer VERT - et la TERRE continuera de tourner... les sols s’appauvrir, l’air se charger en merde et le porte feuille des LOBBIES Industriels continuera de tourner... Bientôt - LE NUCLEAIRE sera tout « VERT » vous verrez bien ! Une Pub d’AREVA est en actuellement sur les ondes... écoutez bien le slogan... c’est pitoyable... LE pire c’est qu’à force de le rabâcher (la technique est connue depuis longtemps) on fini par lâcher l’affaire - on capitule - on fini par accepter les pire inepties (mensonges)...

                FAITES votre choix Mesdames et Messieuuuuuurs ! Ca va bientôt commencer !

                Par pitié ! Ne vous faites pas ENFLER le cerveau par « LEURS » DIRES ou surtout par « LEURS » IMAGES à la télé... Elles souffleront forcément dans la direction des LOBBIES actuels qui sont et resteront surpuissants... »ILS » ont les Moyens de nous la jouer fine ! Je vous le garantie ! Vous vous en apercevrez même pas ! Nous sommes tous trop occupés à vivre le temps qu’il nous reste après le boulot, le métro, les enfants et enfin le dodo pour ALLER PRENDRE DES RISQUES avec une possible COUPURE DE COURANT... on a autre chose à foutre que prendre un fournisseur de « jus VERT » qui n’a même pas fait ses preuve... Pas que ça à foutre moi, d’aller encore me battre avec untel ou untel ! Ya des gens pour ça... ya des organismes spécialisé qui font leur boulot, qui dénoncent - moi je veux DE LA SECURITE dans ma vie... je paye avec une MASTER CARD ou une VISA INTERNATIONNALE pour pas être emmerdé par ce genre de détail...

                Qu’est-ce qui ressemble le plus à de l’électricité VERTE que de l’électricité NON VERTE ?!

                Faisons ensemble, si vous le voulez bien, un bilan du marché actuel ?! PoWEO, EDF GREEN et les autres alors ?! Aujourd’hui 15 juin 2007 - soit 15 jours avant l’ouverture du marché - voici ce que l’on trouve après une simple recherche sur mon GOOGLE (pas du tout) préféré : Mots clefs : « FOURNISSEURS D’ELECTRICITE VERTE » Voici ce qu’il en sort à 15 jours de l’ouverture : 1/ Les BELGES (oui oui les mangeurs de frites vous savez bien...) sont en avance sur le sujet... Vous trouverez des tas de sites Wallon sur les fournisseurs de jus verts...

                2/ Sinon ya ce site qui se veut « objectif » ... j’en doute il en manque (beaucoup)... http://www.electricite-verte.com/espace-professionnels/presentation-des-fournisseurs-d-electricite-verte/

                3/ Ensuite on voit un autre... plus « écolo » - une sorte de « coopérative écologique » d’électricité dite« VERTE »... http://www.enercoop.fr/index.asp ?id=395&id_sous_menu=26 Là vous pourrez aussi bien revendre votre jus qu’en acheter... Cependant je ne sais pas comment vous allez faire pour en revendre, car en France le marché a subit, depuis de nombreuses années, des sortes de « batons dans les roues » ... LOBBIES obligent ?!

                ALLEZ JUPé ! Fais péter ta solution ! C’est toi le BIG BOSS de l’écologie non ?!

                Oups pardon ! Je viens de lire que le « N°2 » de notre nouveau gouvernement s’est « BIO-Dégradé » smiley Bon au « NOUVEAU » BIG BOSS (? !) : Dis nous pour voir, ce que tu as dans ton chapeau tout chaud ?! Dis voir « Chez qui ont doit aller ?! » Toi qui n’a jamais fait la moindre écologie à part ces derniers temps... tu es bien obligé de rouler à vélo là ! Et surtout n’oublie pas ta caméra ce jour-là ! Ou plus plutôt NON ! On va attendre que TF1, tu sais ta « voix », Votre « Outil », votre Muse..., votre Outil de Manipulation préféré par excellence à l’UMP ou par les autres qui te suivent de près (France 2, 3 M6 etc...), on va attendre que vous nous diffusiez la « douce musique écologique » !

                Je vous le dit tout haut : Ces prochaines années seront ECOLOGIQUES ou elles ne seront pas !

                Je vous le prédit d’avance mesdames et messierus ! (en effet je suis DEVIN eh oui ! vous verez bien !) car on est au pied du mur comme des cons ! On va être OBLIgés de changer de trucs dans l’histoire ! Vous verrez et penserez à nous pauv’ écolos que nous sommes tous - tout doux rêveurs... enfin ce pour quoi, on a tenté de nous faire passer ces dernières années...

                Législatives 2007... entre écologie et manipulations ?! Enfin heureusement qu’il y a un peu de « positif » pour les gauchistes - la méga - la quasi forcée - mais vraiment grosse bourde de la TVA à +4% entre les deux tours - si ça c’est pas du téléscopé ?! - de la bonne vieille manipulation ?! L’histoire que la razia BLEUE soit pas trop forte... pas comme prévue par la machine de guerre médiatique sondée toute les 5 minutes !? Faut leur laisser un peu de tune à ces gauchiste sinon ça va faire bizarre quand même ... ?! En effet, il faut dire que ça craint un max - la gauche est en pleine déconfiture... impuissante devant tant de manipulation - une manipulation d’un nouveau temps - une nouvelle génération à l’œuvre ? qui se veut être historique, elle ! Du grand Art ! J’vous le dit moa !

                J’ai l’impression que le Management d’entreprise est arrivée à la Grande Porte des Médiatiques...

                En effet, on gère le peuple à l’aide des médias, comme un gère une équipe de gars dans une usine... *on ne m’y reprendra plus ! On joue avec différentes techniques : la peur, la pression, les rythmes, la qualité du signal, les messages plus ou moins sub-audibles, les non-dits volontaires, les saisons, la température extérieure, le beau temps, le mauvais, les bombes qui pètent, les reportages dirigés dans une seule et même « direction », enfin la manipulation dans tout ce qu’elle a de plus subtile et technique... Je peux vous dire que c’est un outil des plus performant à l’heure actuelle... de la micro-nano-psycho-sociaux-technologie !

                « ON » a été étudiés depuis des dizaines et des dizaines d’années par tous les pays, surtout DANS les « Grandes Ecoles » où ils ont fait le bonheur et le devenir des Gros Marketeux d’Industriels et maintenant ce sont bien les Politiques qui s’en intéressent... et ils l’utilisent à outrance ! A l’origine, ils cherchait à savoir, à connaître, à mettre un nom et à identifier les mécanismes qui avaient permis les exactions que nous connaissons tous, des exactions qui ont été perpétrées durant la dernière Guerre Mondiale (celle de 45 pour ceux qui suivent pas smiley ... La grosse question qui en découlait : Mais comment ils ont on pu faire cela ??????????!!!!!!! Les Politiques nous ont tous et toujours enfilé des perles - depuis la nuit des temps - ça c’est pas nouveau... - mais ces dernières années - ça s’est grandement amélioré - le signal est devenu surpuissant ! UMP je t’aime ! smiley Sa qualité, sa pertinence, ses techniques sont tout simplement...

                Tout simplement ... des Techniques ?! Oui des techniques qui viennent directement des US... vous savez le pays dans lequel... .on arrive à faire péter deux immeubles de construction ultra-moderne, certes touchés par deux gros zavions, qui s’effondrent « naturellement » à la vertical - même pas 20 minutes après le premier incendie - sans intervention aucune de technique de démolition contrôlée - faut voir simplement la taille des deux immeubles - pouffff à la vertical.... (au passage : je peux vous le dire : c’est impossible que ça descende « si droit » un immeuble de cette taille lorsqu’il se casse la gueule et surtout l’acier se ramolie au delà des températures auxquels les matériaux ont chauffé ce jour là... c’est prouvé - c’est SCIENTIFIQUE ! comme le dit mon grand père !).. ..on peut tranquillement faire passer cela sur le dos de Pseudo « Terroristes » pour ensuite aller faire une Guerre sous des Prétextes que désormais nous savons tous FAUX ... ...tuer un soit-disant « dictateur ?! » .... Mais qui est-ce le dictateur au juste ?! hummm non ??? siiii !!! oui ! .....récupérer au passage (c’était pas du tout le but ?!) le pitrol’ et les dirniers gros puits.... .......rendre ses habitants obèses pour Leur Propre Plaisir sachons le ! (FAT FOOD oui oui !) ........rendre parano et psycho-dépendant à la sécurité tout ses habitant ?! etc... etc...

                enfin la liste est longue nous le savons tous !

                Encore besoin d’un schéma pour expliquer ces Bush’eries dans notre nouvelle SARKOLAND ?! CQFD . ? C’est bien connu tout ça ! Qu’est-ce tu nous emmerde : Les gens le savent bien, mais bon, personne ne peut rien !

                Aujourd’hui OUI !

                VOUS POUVEZ AGIR et PRENDRE des ENGAGEMENTS ! Des VRAIS ! PRENDRE UNE DIRECTION singulière - un choix qui MONTRERA aux autres, au(x) reste(s) du monde (un clin d’œil smiley à Groland au passage) vous vous en avez marre de ces politiques ! Marre de vous faire MANIPULER ! FAITES VOTRE CHOIX ! Un VRAI CHOIX ECOLOGIQUE puisque c’est bien de cela que nous parlons aujourd’hui ?!

                PARCE QUE C’EST UN CHOIX QUE PERSONNE NE POURRA VOUS PRENDRE ! PERONNE ne pourra vous empêcher de changer d’OPERATEUR de jus !

                PASSER AU VERT... qu’est-ce que ça vous coûte ?! 1 heures sur le net pour vérifier mes dires... 5 minutes pour aller prendre votre futur ANCIEN CONTRAT et souscrire un NOUVEL ABONNEMENT !

                Parce-que vous avez TOUS et j’en suis sûr, une part d’écolo en vous...

                Parce que j’aime la France ! Parce que j’aime entendre le bruit des oiseaux ! Parce que j’aime aller pécher des poissons dans les rivières, les mers et les océans ! Parce que je tente désespérément d’être cet « homme qui plante des ARBRES »... à ma façon ! Parce que j’aime la vie tout simplement !

                Bonne réflexion à tous

                Alexandre PY alias Indianagrenoble qui passera au jus VERT le 1er JUILLET 2007 !

                PS : « JE » tiens à préciser pour les langues de putes, que « JE » n’ai absolument RIEN A VOIR avec aucun site de vente de jus vert ou autre prise d’intérêt dans une société quelconque ... A bon entendeur !


              • caramico 15 juin 2007 14:52

                La géothermie peut s’obtenir par des capteurs enterrés à 80 cm sous terre et se brancher sur le plancher chauffant que vous avez s’il ’agit de tubes où circule un fluide. J’ai ce système chez moi depuis 6 ans, il fonctionne à merveille et peut être réversible et produire du froid.


                • indianagrenoble indianagrenoble 15 juin 2007 16:20

                  @Caramico : Merci pour la précision mais je me demande toujours combien ça consomme en mode « froid » ces installations de pompe à chaleur en géothermie ?

                  Et aussi d’aileur en mode chaud, combien ça consomme de kWh ces installations ?

                  Quelqu’un peut-il répondre ?

                  Merci


                • Renaud 16 juin 2007 12:41

                  @indianagrenoble

                  Installe un compteur électrique sur l’alimentation de ta pompe a chaleur.


                • caramico 16 juin 2007 15:05

                  J’avoue ne pas avoir dissocié le coût chauffage du reste, éclairage, cuisine... Au cumul, c’est très raisonnable, le système chauffe l’eau via un ballon de 300 litres, et c’est surtout d’un très grand confort. Malheureusement pas de considération écologique dans ma petite famille, la maison est chauffée à 22° tous l’hiver,des douches et des bains en veux-tu, en voilà... Je me console en me disant que ça serait pareil avec un chauffage classique, avec en plus une facture explosée.

                  On se sent aussi assez tranquille quand on entends parler de libéralisation de l’énergie, le rève de tout un chacun est de ne pas être dépendant.


                • Marie-orange 16 juin 2007 15:23

                  .. Une maison chauffée à 22° et des bains à gogo.. Rien que ça, c’est de l’ineptie et de l’irresponsabilité environnementale. Il faut peut-être commencer à s’éduquer soi-même, non ???


                • caramico 18 juin 2007 19:10

                  T’est gentille, Marie-Orange, va dire ça à mes deux filles et à ma femme. Pour le reste, les petits ruisseaux font de grandes rivières, et le peu que j’économise, c’est déjà ça. L’eau chaude est chauffée gratuitement, et à 22°, ma maison consomme moins qu’avec les chauffages classiques.


                • 15 juin 2007 15:32

                  Et pendant ce temps , a Madagascar ; Le village intégré “Terre Nouvelle” se lève à l’Ouest..... http://www.lexpress.mu/display_article.php?news_id=88298 La bas , il est question de projet collectif pour les plus démunis... Ici on se bat individuellement , ceux qui se décident a faire une démarche « citoyenne » le font presque tous par intéret l’oeil rivé sur le coté économique.... Je pense me mettre prochainement a mon compte pour installer des chauffe eau solaires et autres chaudières propres fabriquées par les plus grands groupes internationnaux.


                  • Emmanuel 15 juin 2007 15:40

                    Merci d’aborder le sujet. Deux petites remarques :

                    Vos solutions commerciales proposées sont à première vue onéreuses, à comparer par exemple avec http://www.ieesolaires.com/boutique/index.php

                    On peut aussi mentionner une technique géothermique de surface efficace et pas chère : le puit canadien. http://fr.ekopedia.org/Puits_canadien


                    • indianagrenoble indianagrenoble 15 juin 2007 16:55

                      Très bonnes sources merci à toi


                    • g.jacquin g.jacquin 19 juin 2007 13:45

                      Bonjour,

                      Quelques infos utiles :

                      Lorsque je vois que l’on propose du matériel chinois, donc qui devrait être à bas prix en théorie et que je vois les tarifs pratiqués, je suis sidéré...

                      1) Le matériel qui utilise le solaire pour l’ECS ou le chauffage, bénéficie de 50% de crédit d’impôts.

                      2) Pour bénéficier du crédit d’impôts, il faut que le matériel soit agréé par le CSTB ou le TUV.

                      Hors on constate que si les tarifs des matériels chinois sont plus bas, attention, il ne bénéficies pas du crédit d’impôts. Il ne bénéficie pas non plus des services habituels des garanties constructeurs.

                      Donc Attention. Pour qu’il soit intéressant, ce matériel doit être au minimum 3 fois moins cher que le matériel européen équivalent (1 fois pour le Crédit d’Impôts, 1 fois pour la garantie et 1 fois pour y trouver son compte).

                      Il faut donc commencer par faire faire un devis à une société du cru avec du matériel agréé, puis de comparer avec les offres de materiel Chinois. En n’oubliant pas qu’il faudra l’installer !!!

                      Concernant le puits Canadien appelé de son vrai nom, échangeur géothermique, il s’agit simplement de tempérer l’air neuf de renouvellement. S’il est associé à un échangeur double flux, l’économie sur le chauffage est de l’ordre de 20%. Là encore, attention ce n’est pas gratuit... la tranchée doit faire environ 50m à 3 m de profondeur pour espérer un delta T d’environ 18°C en hiver (-6 exter. pour +12°C en sortie du puits. passage de +12°C à 19 ou 20°C par l’échangeur double flux. L’habitat doit être parfaitement étanche, il faut passer un réseau de gaine de soufflage et d’extraction. Il faut prévoir un petit local pour la centrale d’air (échangeur double flux + ventilateur) En aucun cas, on peut chauffer l’habitat avec...

                      Donc idéal de le prévoir lors d’une construction neuve.

                      Faire appel à un professionnel permet de ne pas faire d’erreur !!!

                      g.jacquin


                    • Tab 15 juin 2007 16:11

                      C’est encore la faute au nabot ! smiley


                      • Effix 15 juin 2007 17:03

                        Juste quelques précisions concernant votre article.

                        Sur la chaudière à bois, le rejet de CO2 lors de la combustion n’a pas d’importance pour le réchauffement climatique, et c’est tout l’intérêt des combustibles issus de la biomasse. Contrairement aux énergies fossiles, ceux-ci n’ajoutent pas de carbone dans le cycle du carbone, tout au plus ils accélèrent ce cycle. Par contre les rejets de CO2 pour la production des granulés est à prendre en compte. Je n’ai pas d’idée concernant l’ordre de grandeur, mais je pense que ces rejets restent négligeables par rapport ceux à d’autres énergies.

                        Concernant le photovoltaïque évoqué par certains des commentaires je demeure assez septique quand à son utilisation en masse. J’avais entendu d’une personne dont les qualités scientifiques peuvent difficilement être mises en doute, que les panneaux solaires étaient pleins de saletés excessivement polluantes. Bien sûr pas de gros soucis si il existe un circuit de recyclage efficace. Mais dans le cas contraire, ne risque-t’on pas de voir apparaître des décharges sauvages de panneaux solaires comme on le voit actuellement pour les réfrigérateurs ou les batteries ?


                        • Cassandre 15 juin 2007 18:30

                          J’ai remplacé il y a 6 ans un chauffage fioul avec radiateurs classiques par une pompe à chaleur air-air, en Gard rhodanien, sans toucher aux radiateurs ni au circuit d’eau. Tout va bien depuis, pour 200 m2 je consomme 13000 à 14000 kWh par an, tous usages compris (mieux que la RT 2005, et j’ai encore de la marge de progrès en isolation).

                          Si vous manquez de sous, renoncez au chauffe-eau solaire et gardez le cumulus (c’est de l’électricité d’heures creuses, aux émissions de CO2 négligeables).

                          Le type de PAC dépend de vos moyens et de la qualité du sous-sol (si argileux, méfiance : les tuyaux d’une PAC géothermique risquent de perdre le contact avec le sol, d’où chute du rendement ; s’il y a une nappe phréatique sûre et pérenne pas loin, c’est le Pérou, c’est là qu’il faut prendre les calories).

                          Si l’objectif est de « sauver le climat », il faut mettre ses sous là où l’efficacité en réduction d’émissions de GES sera la meilleure par euro investi. Le solaire thermique sera rarement le meilleur investissement de ce point de vue, le photovoltaïque quasiment jamais. On trouvera plus d’efficacité dans les transports (changement de mode, changement pour un véhicule moins émetteur), l’isolation, le remplacement du fioul et du gaz par l’électricité... et une modification de son alimentation (éviter les viandes de ruminants p.ex.)


                          • Prêtresse Prêtresse 17 juin 2007 14:46

                            D’un coup de couteau !

                            ___


                          • masuyer masuyer 15 juin 2007 20:36

                            Article intéressant car il décrit bien toutes les questions qui se posent à celui qui veut diminuer son impact écologique.

                            Les marchands qu’ils soient de produits écologiquement corrects ou non, en général, cherche à occulter les aspects négatifs de leurs marchandises pour n’en présenter que la face aimable. Vous avez dejà entendu la pub pour le bloc béton ?

                            L’impact écologique de l’homme sur la nature est souvent dénoncé. Mais d’une façon globale, il ne faut pas s’inquiéter pour notre planète mais bien pour nous. Un excès de CO2 dans l’atmosphère n’hypothèque ni l’avenir de la planète, ni même la Vie sur terre, mais bien celui de notre espèce (et de toutes celles qui ne pourront s’adapter), la Vie prendra d’autres formes, c’est tout.

                            Notre confort actuel s’est bati en grande partie sur le pétrole qui a un excellent rendement énergétique, qui est facilement stockable et qui permet surtout de se déplacer (et de déplacer des productions) rapidement, facilement et économiquement. Et le transport aisé et économique des marchandises induit un impact très important.

                            Prenons plusieurs exemples :

                            - Les bio-carburants : peu utilisés en France, ils sont exportés vers l’Allemagne. On les produit à partir d’oléagineux dont la culture a nécessité du pétrole (produits phyto-sanitaires et moyens mécaniques de production) et transportés par des camions qui fonctionne au gazoil (produit pétrolier).

                            - Les maisons bois qui sont intéressantes d’un point de vue écologique (fixation du CO2) mais qui hélas pour des raisons de mode, de choix esthétiques et de mauvaise adaptation du marché sont souvent construite avec du bois (dont l’exploitation utilise du pétrole) venant des pays du Nord et transporté par la route. Pour batir écologique il faut bâtir avec des matériaux les plus locaux possibles.

                            La France est très en retard dans ce domaine, la puissance d’EDF (malgré tous les discours sur les économies d’énergie EDF n’a aucun intérêt à ce que la consommation baisse, économie de marché oblige), la position de leader de notre pays dans l’industrie pétro-chimique et dans la cimenterie notamment, y sont probablement pour quelque chose.

                            On sait fabriquer des maisons qui se passe de chauffage (on en construit en Suède et en Finlande, pays au climat pourtant rigoureux) mais pour faire de même en France, il faut aller chercher les concepteurs à l’étranger (voir l’exemple de l’éco-lotissement de Boquého dans les Côtes d’Armor dont il a fallut confier la maîtrise d’oeuvre à un architecte autrichien faute de compétences françaises).


                            • gilbert paolini 16 juin 2007 07:56

                              à l’auteur,

                              Vous dites à la fin de votre article :

                              « Une pompe à chaleur peut très bien s’occuper de 100 % du chauffage, enclenchant éventuellement ses résistances par grand froid ».

                              Il me semble (mais je ne suis pas du métier) qu’une pompe à chaleur fonctionne sur le principe du réfrigérateur, c’est-à-dire par détente/compression d’un fluide pour le chaud, et compression/détente pour le froid, le tout en relation avec l’air extérieur, dans lequel elle prend des calories et rejette des frigories pour le chaud, et inversement pour le froid.

                              C’est justement ce principe qui évite d’avoir à utiliser des résistances énergivores.

                              Certains modèles utilisent peut-être des résistances par grand froid, pour dégeler l’unité extérieure.

                               ???


                              • Cassandre 16 juin 2007 09:32

                                A partir d’environ 0°, le rendement d’une PAC air-air chute trop et elle n’arrive pas à chauffer l’eau du circuit suffisamment pour maintenir 19° dans la maison, sauf isolation très poussée : on prévoit en général 2 bancs de résistances, qui s’enclenchent si nécessaire (mais on peut les délester manuellement si on dispose p. ex. d’une cheminée avec insert pour passer les pointes de froid).


                              • gilbert paolini 17 juin 2007 09:09

                                Merci Cassandre



                                • Marie-orange 16 juin 2007 14:41

                                  Où avez-vous vu que le nucléaire est « une énergie propre » ?... Depuis 40 ans, on ne sait toujours pas où mettre les déchets les plus dangereux, courage les générations futures, et depuis Tchernobyl on a vu, en effet, que le nucléaire était propre, ah ah ah. Dans votre cas, le midi, le soleil et le plein sud, je ne vois vraiment pas où est le problème, l’idéal c’est le photovoltaïque, ça vous fournit l’électricité pour tout. Et même pour un chauffe-eau. Et si on fait un choix vraiment écolo, on ne chipote pas sur quelques sous de différences d’investissement. Et je ne suis pas sûre que vous ayez compté les subventions et aides diverses région, état, etc... Sans parler de la satisfaction morale qui n’a pas de coût. C’est à chacun de s’y mettre. La planète, ça se joue sur du long terme, et sur un choix d’assumer.

                                  Si les centrales électriques sont aussi chères à installer, ce n’est pas « parce qu’elles utilisent beaucoup d’énergies », mais parce qu’en France ça fait 40 ans qu’on attends pour faire ce choix là, et qu’on a préféré investir dans des trust à fric, que ce soit le nucléaire ou le soutien à Total et autres monopoles. Il n’y a qu’à voir le pourcentage que nous avons en renouvelables par rapport à un pays comme l’Allemagne par exemple, qui est beaucoup plus au nord comme chacun sait. Si vous êtes au sud, vous vivez dans une mine d’or gratuite. Si on avait été intelligent en France, il y a belle lurette que tout serait solaire dans le sud, ou presque.

                                  C’est plus un casse tête quand on est plus ou nord. C’est mon cas, la Bretagne. De plus en plus branchée énergies renouvelables. Et ça marche. La Bretagne relève le défi. Je viens de faire le choix du poêle à granulés, j’en suis ravie, et c’est une façon très écolo de recycler les déchets de scierie du bois non traité. Le dégagement de fumée est très minime, donc de Co2 on va dire nul, et côté déchet c’est infitésimale, incomparable avec le bois classique. En plus c’est de l’air pulsé et c’est agréable. Je me prépare à ajouter un système photovoltaïque en +, même si j’ai beaucoup moins les conditions idéales que vous avez.

                                  « Réinstaller le gaz », ah oui faudra pas pleurer quand les prix vont augmenter autant que le fioul... que ça n’engraisse que les monopoles... et à savoir aussi une pompe à chaleur ça bouffe pas mal d’électricité pour tourner. Il est prouvé depuis peu que ce n’est pas si écolo que ça. Par contre si vous avez déjà le chauffage au sol, c’est un sacré atout, pourquoi ne pas penser à la géothermie ?

                                  Mais dans votre cas, moi je n’hésiterai pas sur le photovoltaïque. Vous avez tout pour... et je me demande pourquoi vous hésitez encore... smiley


                                  • Nicolas C. 16 juin 2007 17:06

                                    « l’idéal c’est le photovoltaïque, ça vous fournit l’électricité pour tout » Ha oui, tiens, le tous solaire c’est nickel. En plus, ca permet de plus regarder la télé le soir.

                                    L’inconvenient, c’est qu’il faut avoir un congelateur et un refrigerateur bien isolé pour pouvoir tenir quand il y a plusieurs jours de nuages successifs..


                                  • Muadib 16 juin 2007 18:24

                                    « Le dégagement de fumée est très minime, donc de Co2 on va dire nul »

                                    Il est livré par téléportation votre combustible ? Il est conditionné via le moteur à air comprimé qui fonctionne en mouvement perpétuel ?

                                    Nous polluons MOINS via les énergies renouvelables, mais nous polluons ENCORE. Les barrages dégagent à leur conception énormément de CO2 et Methane lors de l’inondation des vallées. La fabrication de panneau solaire/Eolienne consomme une énergie non-négligeable vu la complexité des opérations à mettre en oeuvre. Sans parler de la récupération de composés parfois toxiques présents dans ces équipements et qui doit aussi être comptabilisé dans le bilan énergétique. ( Tout comme le démantèlement des centales nucléaires.)

                                    L’avantage premier du bois/bio-carburant et autres combustibles végétaux de ce type est qu’ils entrent dans un cycle qui réduit considérablement les émissions de CO2 ne laissant plus que la fabrication/récupération. De plus, ce genre de cycle a l’avantage de pouvoir être clairement influencé de manière humaine en augmentant les plantations d’arbres pour capter le CO2. A l’inverse du pétrole où il paraît plutot compliqué d’accélerer un processus qui prend des centaines/milliers d’années.

                                    Quant au nucléaire, il reste une partie de la solution. De part les avancées technologiques qui y sont encore possibles. ( Cfr Réacteurs de 2ème génération/3ème/4ème et, au niveau de la fusion, ITER.) Les déchets qui sont produits ne constituent pas un problème insurmontable vu leur faible quantité. Simplement, ils demandent de gérer cela sur le LONG terme ce qui reste assez compliqué pour des politiciens habitués aux échéances électorales. De plus, à ce niveau encore, des progrès technologiques sont en cours pour recycler une plus grande partie des déchets produits et pour améliorer leur stockage.

                                    Au niveau du danger nucléaire proprement dit, l’exemple de Tchernobyl ne peut s’appliquer à l’Europe de l’Ouest vu que le type de réacteur est totalement différent. De plus, les réacteurs des pays développés sont soumis à des contraintes de sécurité sévère et à des entretiens réguliers demandant parfois l’arrêt du réacteur et son inspection dans les moindres recoins. Les dispositifs de sécurité pour éviter la fusion du réacteur ne sont en rien comparables à ceux qui étaient présents dans les réacteurs du type de Tchernobyl. Réacteur de toute facon potentiellement plus dangereux de part sa composition en graphite notamment. Je me répète...

                                    Un nucléaire bien géré n’est en rien plus dangereux qu’un barrage hydro-électrique qui est soumis lui aussi à des contraintes importantes.

                                    Sur ce,...


                                  • Marie-orange 16 juin 2007 18:53

                                    @ nicolas c. Ca c’est une réponse primaire et inutilement agressive. Documentez vous un minimum, ou au moins lisez les messages...  smiley D’ailleurs j’ai mis un autre post sur le sujet, sur le raccordement EDF. Avoir une installation qui fournit de l’électicité (solaire, éolien ou autre) ce n’est pas fonctionner avec toujours à 100% évidemment. Quand l’installation ne fournit plus assez d’électricité naturelle, ça re-bascule sur le réseau classique EDF. Donc il n’y a jamais de coupure. Et vous pouvez continuer à vous planter devant la télé sans avoir à pédaler .... C’est juste que ce n’est plus gratuit. D’où une rentabilité différente selon le lieu.

                                    Et puis, le minimum d’information vous apprendra que ça ne fonctionne pas qu’avec un grand soleil, et que l’énergie continue à être emmagasinée même avec une certaine densité de nuages. Un ciel un peu couvert peut apporter aussi de l’énergie, de lumière et de chaleur. Faut se renseigner pour sortir des clichés, il est temps...


                                  • Nicolas C. 17 juin 2007 01:14

                                    Certes, mais si tout le monde achete une installation solaire et se raccorde à EDF, comment fait EDF pour ne pas fournir d’energie quand il faut très beau, et en fournir quand il ne fait pas beau ? Si c’est en utilisant, comme en allemagne, des centrales à charbon, vous avouerez que l’interet d’un point de vue du CO2 est un peu limite....


                                  • masuyer masuyer 17 juin 2007 19:09

                                    Juste une correction,

                                    « Le dégagement de fumée est très minime, donc de Co2 on va dire nul, et côté déchet c’est infitésimale, incomparable avec le bois classique. »

                                    Le dégagement de CO2 de la combustion du bois n’est pas nul puisque le bois dégagera le CO2 qu’il a stocké au cours de sa vie par la photosynthèse (http://fr.wikipedia.org/wiki/Photosynth%C3%A8se), cela n’a rien à voir avec la fumée dégagée (le CO2 est invisible).

                                    Mais comme le CO2 dégagé par la combustion du bois est strictement équivalent à celui absorbé par ce bois au cours de sa vie. Donc l’opération est neutre.

                                    Ce n’est pas le cas avec le pétrole. En le brulant vous dégagez du CO2 qui a été stocké au carbonifère, c’est à dire il y a plusieurs millions d’années. Et comme à l’époque le taux de CO2 dans l’atmosphère était pratiquement 20 fois plus élevé qu’aujourd’hui (dans des proportions où la vie humaine n’est pas possible) vous imaginez le problème.


                                  • Algunet 16 juin 2007 16:50

                                    Vouloir faire des économies d’énergie implique des changements profonds dans notre manière de vivre, tout simplement.

                                    Si tu n’es pas obstinément contre le nucléaire, vends ta maison de 200 m² pour 4 et achète un appart. de 70 m² bien isolé avec une clim réversible, équipé en tout électrique près de ton job. Ta conso annuelle n’excèdera pas 500 € par an dans le midi, abonnement EDF compris.

                                    Consommation réduite au minimum avec un confort plus qu’acceptable. Ah oui ! Prends ton vélo pour aller au boulot, laisses tomber l’avion (au figuré !) smiley et remplace les scooters des gosses par des skates, l’école est à 2 pas !

                                    PS1 : achète quatre lampes solaires, une pour chacun, au prix de 20 € (les 4 !) chez Casto pour éclairer ta terrasse (côté écolo).

                                    PS2 : énorme avantage, même pas besoin de demander des subventions à l’État, ça c’est la classe !


                                    • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 16 juin 2007 20:53

                                      « Depuis son installation fin 2000, ma chaudière à gaz donnait des signes de faiblesse. » ..........

                                      Une chaudière, ça dure 50 (cinquante) ou 80 (quatre-vingt) ans environ... en moyenne quoi.

                                      Une vraie chaudière bien sûr.

                                      Du temps des nations, les vraie chaudières chrétiennes, quand fabriquer du progrès profitait à l’entité publique ; et non pas fèzè dla comm pour lempir... à venir.

                                      Amitiés quand même.

                                      Votez moins con la prochaine fois.

                                      (Non au PACTe !)


                                      • JL JL 17 juin 2007 09:27

                                        Article qui a le mérite de susciter une discussion passionnante et beaucoup de commentaires très informatifs.

                                        Comme dit et redit, le confort c’est relatif.

                                        Je me suis toujours étonné de voir des immeubles, de bureaux principalement, avec autant d’ouvertures au nord qu’au sud. On voudrait ’aider’ EDF et la profession de chauffagiste qu’on ne s’y prendrait pas autrement : tout ça c’est la faute au PIB !

                                        Avec la manne des subventions et l’engouement pour les PAC, des artisans ont fait n’importe quoi, si bien que plus personne n’y croit. Pour ma part, si c’était à refaire, j’opterais pour le solaire passif et une PAC (ou un simple échangeur pour la VMC) couplée avec un puit canadien, plus poêle à bois (un vrai bonheur). Le photovoltaïque c’est de la haute technologie. Pour ceux qui aiment …

                                        « Le puits canadien (ou puits provençal), un système encore assez peu répandu qui peut réduire la température de 5 à 8°C dans votre maison les jours de canicule pour une consommation électrique dérisoire. Il diminue également la consommation de chauffage l’hiver ... A condition de le réaliser lors du branchement de la maison ou d’autres travaux de terrassement (extension de la maison, construction d’une piscine ...), sa réalisation ne demande qu’un investissement initial de 300 Euros ! » (merci Google).


                                        • JL JL 17 juin 2007 09:30

                                          J’oubliais : une serre avec une PAC, pas mal non plus.


                                        • ARMINIUS ARMINIUS 18 juin 2007 08:02

                                          Si le puits canadien ou provençal n’est pas plus développé c’est probablement parcequ’il n’est pas financièrement intéressant ... pour les fournisseurs et installateurs, il est pourtant plus économique pour l’utilisateur. L’ADEME devrait le faire savoir pour toute construction nouvelle. A propos de l’ADEME, il existe une certification « QUALISOL » concernant la certification des chauffe-eau solaires et un espace info/énergie peut vous aider à trouver la solution, il en existe probablement un près de chez vous. Pour ces deux infos recourrez à Google


                                        • finael finael 17 juin 2007 11:08

                                          @ Thierry Crouzet

                                          « Quand le chariot est brisé, beaucoup de gens te disent par où il ne fallait pas passer »

                                          ............. Proverbe turc


                                          • JL JL 18 juin 2007 08:45

                                            Pas très sympa de citer ce proverbe ici, pour les commentaires très intéressants qu’on y trouve (et je ne parle pas des miens).


                                          • colpet 18 juin 2007 16:20

                                            Non seulement la réduction de TVA à 5.5% ne s’applique pas si l’on installe seul, mais si l’on veut améliorer le chauffage de la vieille maison de famille louée depuis le décès du grand-père, pas de crédit d’impôt du tout !!!

                                            Les économies d’énergie ne seraient-elles seulement souhaitables que dans les résidences principales ?


                                            • 19 juin 2007 21:25

                                              Intéressant de voir encore tants d’hésitations.

                                              Les vérités de base pour le solaire sont :
                                              - 1 volume « stock » ou « tampon » important : 600 l minimum
                                              - Des capteurs sous vide à pression nulle (moins cher et sans entretient)
                                              - 10 à 12 Kwh de puissance (3 panneaux sous vide) Et surtout :
                                              - Priorité au chauffage (et non à l’ECS qui ne revient qu’a 200 € / an)
                                              - En cas de piscine, priorité à la piscine, le surplus étant envoyé en hiver vers le chauffage et en été vers le ballon d’ECS.
                                              - Isoler les maisons !!!

                                              Quand a l’éternel débat « les PACs ce n’est pas bien, ça consomme de l’électricité », il est certes fondé, mais cela consomme tout de même 4 fois moins qu’un convecteur électrique et ça ne pollue pas en ville (contrairement au gaz ou au fioul).

                                              A titre indicatif, 12 kW/h de capteurs dans une maison moyenne baisseront votre facture de gaz d’environ 50%, chaufferont votre piscine gratuitement 6 mois par an, et vous fourniront de l’ECS à profusion une bonne partie de l’année.

                                              Plus les besoins énergétiques sont importants, plus l’investissement est rentable, ce qui n’est effectivement pas le cas dans un pavillon traditionnel de 80 m².


                                              • libremax libremax 2 juillet 2007 10:48

                                                Bof, allez dans le sud avec le réchauffement climatique et un bon pull, ça devrait faire l’affaire smiley


                                                • aktos 16 septembre 2007 19:00

                                                  De toute façon le mieux est quand meme de se renseigner et de demander des avis de pro et des devis par exemple avec devis service

                                                  http://www.devis-service.com/index.php?act=4


                                                  • Lisa SION 2 Lisa SION 28 octobre 2007 05:57

                                                    bonjour ?

                                                    Tout ceci est tout à fait interessant, mais n’explique pas pourquoi sommes nous en train de discuter du meilleur choix possible.

                                                    En effet, nous nous chauffions tous à notre cheminée, notre poêle, depuis toujours. La société nous proposa différentes modes, plus ou moins coûteuses ( géothermie, photovoltaïque, pompe à chaleur, électricité...etc. ) Depuis, nous sommes en quète de savoir quelle est la plus « durable » de toutes ces modes « modernes ». Nous voilà rendus à nous poser la fatidique question : Laquelle d’entre elles déstabilise le moins l’athmosphère ? Celui-çi a franchi tous les stades depuis l’antiquité pour enfin adopter cette paix météo dans laquelle l’homme a pu évoluer jusqu’à ce degré de plénitude. On peut en effet faire le tour complet des méthodes, Il est difficile d’obtenir l’unanimité. Il est malgré tout facile de distinguer l’ordre de priorité. Plus on a les moyens, et plus on peut devenir autonome et se passer de la société. C’est grandement paradoxal, mais c’est effectivement la société qui offre aux plus riches d’entre nous la possibilité de nous passer des autres. C’est sur ceux-çi qu’il faut copier pour être enfin tranquilles chez soi sans ne rien n’avoir à devoir aux autres. Et comment se chauffent-t-ils ?

                                                    Local ! Résultat, pour enfin mettre un terme au débat et s’assurer un bien-être quotidien, il faut donc tout produire chez soi. Géothermie, photovoltaïque, pompe à chaleur, électricité...Tous ces principes sont excellents tant qu’ils sont développés localement.

                                                    Conclusion : C’est la société qui nous apporte la technologies fort utile à nous permettre de nous passer d’elle !

                                                    Comme disait l’indien : quand homme blanc couper du bois...hiver très très rude.


                                                    • vinvin 20 décembre 2007 02:59

                                                      Bonjour.

                                                      Article très interressant, merci.

                                                      J’ ai pu y trouver pleins de renseignements utiles, car je compte investir dans le photovoltaique, relié au réseau de l EDF. Comme ça en cas de panne ou de manque de puissance de mes panneaux, je pourrais basculer sur le réseau.

                                                      Ce que j’ aimerais savoir surtout c’ est combien de mètres carés de panneaux il me faut pout faire tourner la barraque !!!!!.........

                                                      Je suis dans le midi evec plein de soleil, alors bon....Je pense etre bien placé pour ce genre d’ instalation.

                                                      (@LUCIOLE).

                                                      Excusez-moi, mais votre histoire de douche froide m’ a laissé un peu perplexe......

                                                      Si vous vous sentez bien après une douche froide, bien sur j’ en suis très heureux pour vous, mais sachez que dans une baignoire « balnéo » pleine d’ eau chaude, on peut s’ y sentir très a l’ aise également !

                                                      (Les anciennes baignoires où on était obligé de peter dans l’ eau pour faire des bulles étaient plus écologique, certe, mais c’ est démodé) !

                                                      Bien cordialement.

                                                      VINCIN.

                                                      P.S (C’ est de l’ humour du midi.....)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès