• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Les outrances de Mr Hulot

Les outrances de Mr Hulot

L’écologie est à la mode. Surtout en période électorale.

Au delà des engagements sincères, ils sont nombreux à l’utiliser comme attrape-gogo

On les appelle les éco-tartuffes. lien

Robert Beauvais, décédé en 1982 a été le premier à utiliser ce terme dans son dernier livre.

Nicolas Hulot est manifestement l’un d’eux.

L’expansion dans un article du 1 juin 2005 avait en son temps produit un article remarquable : « le label Hulot certifié 100% rentable ». lien

N.H. nous a proposé récemment un film naïf enfonçant les portes ouvertes, bourré de platitudes, de poncifs et de bons sentiments.

Son « syndrome du Titanic » a vite fait naufrage. lien : les spectateurs potentiels ayant été nombreux à économiser le prix d’un billet de cinéma. lien

On ne peut leur donner tort, c’est une façon de ne pas contribuer au réchauffement climatique en ne se déplaçant pas dans les salles pour voir ce « film ».

Il y a quelques temps des citoyens responsables ont lancé un pacte contre lui. lien

Daniel Mermet, le chroniqueur bien connu de France Inter, s’est même fendu d’une émission sur le sujet le 22 octobre 2009. lien

Quels sont les griefs qui lui sont opposés ?

Le 7 novembre 2006, Il a lancé un pacte écologique. lien

Un pacte gentil, de l’écologie à la petite semaine, un pacte qui ne fâche personne, une guignolade, une imposture.

Une taxe pour résoudre le problème du réchauffement planétaire et d’autres remèdes si caricaturaux qu’ils font sourire : fermez le robinet pendant le lavage de vos dents, éteignez vos veilleuses d’ordi, oubliant qu’un ordinateur allait vieillir plus vite si on ne le gardait pas en veilleuse, et donc générer un gaspillage, provoquant un cout écologique bien plus important.

De l’écologie de salon pour bourgeoisie bien pensante.

il a récolté plus de 750 000 signatures.

Et pas des moindres : on a vu comme signataires des « militants écolos notoires ...de la dernière heure » : Obispo, Aznavour, Marc Lavoine, Julien Clerc, Hugues Aufray marqué à la culotte par Pagny, Yan Arthus Bertrand, montreur d’images pour nous faire rêver de la planète, surtout vue de loin.

Tout ce beau monde, et d’autres plus surprenants ont signé le pacte qui comporte 5 points.

Ce qui est étonnant c’est que le nucléaire en est totalement absent.

Pourquoi l’avoir ignoré, alors que cette énergie est au cœur des problèmes environnementaux de notre société ?

La réponse est probablement liée aux principaux sponsors de la fondation Nicolas Hulot : lien

EDF, gestionnaire du parc nucléaire le plus important du monde au nombre d’habitant, qui écarte pudiquement le problème lié à la gestion impossible des déchets et les risques d’accidents, avec le paravent plus que symbolique de quelques éoliennes, et centrales photovoltaïques.

TF1, donc Bouygues plus connu pour l’exploitation d’uranium, de pétrole, que pour la défense des petites fleurs et des oiseaux lui verse 30 000 € mensuels pour son émission Ushuaïa. C’est aussi le patron des grands travaux autoroutiers peu compatibles avec la protection de l’environnement, et c’est un semeur d’antennes relais génératrices prouvées de cancer.

Il est soutenu aussi par l’Oréal dont on découvre brusquement un intérêt nouveau pour les valeurs environnementales.

Dans la longue liste des sponsors de la fondation on trouve en vrac, les ciments Lafarge, les Autoroutes du Sud de la France, Bouygues Telecom, et tant d’autres.

Il est soutenu par une association : « Nucléaire et environnement  » qui affirme sans rire que le nucléaire est la solution au réchauffement climatique. Bien sûr cette association écarte discrètement les risques d’accident ou la gestion impossible des déchets polluants issus de cette industrie. lien

Le scandale du plutonium planqué à Cadarache, et qui fait depuis peu l’objet de poursuites judiciaires devrait nous faire réfléchir. Lien

Mais la casserole la plus bruyante que traine Hulot est certainement le fait qu’il ait été un étrange candidat potentiel aux élections présidentielles de 2007.

Cette candidature était précédée par le lancement de son pacte.

Puis, par un habile tour de passe-passe, Hulot le 22 janvier 2007 abandonnait toute velléité présidentielle, apportant pour son ami déclaré, Nicolas Sarkozy un bon réservoir de voix.

Il a confirmé le sens de son geste lorsqu’il a envoyé le 7 mai 2007 un communiqué de presse pour féliciter Nicolas Sarkozy de son élection.

Comme disait un vieil ami africain :

« Quand on met du rouge à lèvres à un cochon, il reste quand même un cochon ».


Moyenne des avis sur cet article :  3.61/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • franck2010 27 octobre 2009 17:57

    Si quelqu’un peut comprendre quelchose au foutoir écologiste qu’il se fasse connaître...

    L’écologie ou comment ruiner une bonne idée.




    • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 19:14

      franck2010
      ce n’est pas une nouveauté, mais les français ont la mémoire courte,
      au début de l’écologie politique, le chef de file en était brice lalonde,
      puis il a été remplacé par un collectif représentant chaque région française,
      à l’époque, Mitterand, fin renard, avait nommé Lalonde ministre de l’écologie, alors qu’il ne représentait plus rien au sein des verts.
      diviser pour régner, on connait le principe,
      je ne vais pas vous faire tout l’historique de ce qui s’est passé ensuite
      mais ce qui s’est passé avec Hulot est exactement bâti sur le même principe.
      il lance son pacte quelques mois avant l’élection, fait savoir qu’il a de l’estime pour NS, et retire sa candidature quelques semaines avant l’élection,
      effet garanti.
      750 000 voix qui sont allé benoitement se réfugier sur le candidat UMP.
      le tour est joué.


    • L'enfoiré L’enfoiré 27 octobre 2009 19:18

      Réfléchissons. Est-ce qu’un bédouin ou Monot ou PEV auraient pu faire un président ?
      Qui a cru cela ? Sinon, un... Je laisse remplacer les « . » par ce qu’on veut.


    • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 19:24

      Guy,
      je ne suis pas aussi catégorique,
      on a pensé longtemps que le président ne pourrait être qu’une personne mure,
      puis pensé que çà ne pourrait jamais être une femme,
      enfin, que çà ne pourrait être un homme venu de la diversité,
      les choses changent,
      les USA ont un président Noir,
      d’autres pays ont des femmes comme présidentes,
      demain, il y aura un écologiste élu président dans une des nations de cette planète,
      çà ne fait aucuns doutes.

      ps : merci du conseil pour le livre de funes, je passe de bons moments !


    • L'enfoiré L’enfoiré 27 octobre 2009 19:39

      Olivier,
       Pour la question « femme », je prie de lire « Femme, avenir de l’homme ».
       Je le disais en long et en large.
       Cela n’a rien à voir avec NH.
       Pas mélanger la fonction et le sexe.

       Je n’ai lu que des passages du fils de Funes, mais j’avais déniché quelques bons moments d’écriture.


    • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 19:44

      Guy,
      ce bouquin est une véritable charge contre la médecine,
      je suis étonné qu’il n’y ait pas eu plus de vagues.
      tu devrais le lire complètement.


    • L'enfoiré L’enfoiré 27 octobre 2009 21:28

      Olivier,
       Je viens de regarder l’enregistrement du dernier Ushuaia.
       Je confirme. Quand on a connu ce genre d’expériences, on ne se fait jamais ch... à devenir président. Les frontières ce n’est plus le rikiki français, c’est le monde.
       Ce sont les médias qui vous ont fait chanter et penser qu’il le deviendrait.
       En plus, partout où il passe, il est le bienvenu. Quand il rentre en France, il se fait critiquer.
       Non, vraiment. conseil d’un enfoiré, NH reste bien loin de ce foutoir...
       Change pas de main.


    • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 21:31

      Guy,
      là tu rêves,
      si tu as bien lu mon article, et je crois que c’est le cas, tu as découvert qu’il était totalement impliqué dans le monde politique, au coté de NS, sa majesté empereur des français...


    • L'enfoiré L’enfoiré 27 octobre 2009 21:40

      Je peux tu dires sans me tromper que quand il est ailleurs, il n’en a plus rien à cirer. C’est absolument clair. Et je le comprends parfaitement pour avoir été à quelques endroits du monde mais sans n’avoir pu faire le millième de ce qu’il a fait.
      C’est une vie unique.
      Dieuleveu n’a pas eu la chance d’y arriver.
      Tu sais les rêves, c’est aussi travillailler comme je le dis dans mon article actuel.


    • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 21:45

      Guy,
      à l’évidence, il a eu le privilège de voyager et découvrir des choses extraordinaires,
      mais quand je regarde un film, je me met à la place de celui qui fait les images, et brusquement, la situation n’est plus la même,
      j’imagine le (ou les) caméramens, l’équipe de tournage, les techniciens, le bruit, les magouillages, les trucages, et çà relativise beaucoup de que l’on voit,
      c’est ce qu’on appelle je crois « prendre du recul ».
      je ne suis pas un bon spectateur.
      mais peut-on être trop critique ?


    • Croa Croa 27 octobre 2009 21:47

      Olivier répondant à Franck :

      « au début de l’écologie politique, le chef de file en était brice lalonde, »

      Non, c’était René Dumont. ! (Il y a eu ensuite Antoine...)

      « Lalonde ministre de l’écologie, alors qu’il ne représentait plus rien au sein des verts »

      .Normal, puisqu’il était à Génération écologie !

      « diviser pour régner, on connaît le principe, »

      Juste mais sans le faire exprès, Génération écologie a justement été crée pour concurrencer ce qui existait de manière autonome et indépendante comme écologie politique.

      « je ne vais pas vous faire tout l’historique de ce qui s’est passé ensuite »

      Il ne vaut mieux pas en effet ! smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 22:00

      Croa,
      je vais peut etre vous surprendre,
      mais j’étais l’un des douze élus ayant remplacé Lalonde, lors des états généraux de l’écologie,
      c’était a Toulouse,il y a quelques années.
      je sais donc parfaitement de quoi je parle, puisque j’en ai été le témoin direct.
      désolé.



      • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 19:26

        guy,
        c’est de toi ? sous un autre pseudo ?
        en tout cas bravo.


      • L'enfoiré L’enfoiré 27 octobre 2009 19:41

        Je n’ai jamais changé de pseudo.
        Il est greffé une fois pour toute.


      • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 19:50

        guy,
        mille excuses,
        je ne t’avais pas bien compris,
        je ne connaissais pas l’existence de cet article,
        sinon, je n’aurais peut-être pas écris le mien,
        le mienétait préparé depuis la semaine dernière,
        bon, on va dire qu’ils se complètent,
        pour ton commentaire, je ne partage pas ton optimisme, mais çà tu le sais déjà...


      • L'enfoiré L’enfoiré 27 octobre 2009 21:31

        Olivier,
         Optimiste ? Si tu as lu mon ’about", je suis un optimiste réaliste.
         Que tu n’ai pas remarqué l’autre article, tu n’es pas le seul à ne pas aller voir ailleurs.
         Tout le monde dans son cocon de son article. Il y en a énormément dans ce bocal AV.
         Je vais jeter un coup d’oeil partout. Cela fait la différence.


      • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 21:33

        Guy,
        je ne lis pas tout,
        je ne suis pas tout le temps là,
        et je n’ai pas le don d’ubiquité,
        ceci expliquant cela,
        mais je te remercie de m’avoir fait découvrir cet article,
        je n’en partage pas toutes les analyses, mais il a le mérite d’exister.
        à+


      • Paul Cosquer 27 octobre 2009 21:41

        Et comme chantait Bobby Lapointe : L’ubiquité t’a quitté"


      • L'enfoiré L’enfoiré 27 octobre 2009 21:42

        Cela fait partie du « jeu ». S’intéresser à tout même en survolant.
        Eviter de rater la montre en or, quoi.


      • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 21:50

        Paul Cosquer,
        j’ai bien relu,
        c’est une phrase que vous avez rajouté,
        voici le texte original,
        juste pour le fun :

        ce soir au bar de la gare
        Igor hagard est noir il n’arrêt’ guèr’ de boir’
        Car sa katia sa jolie katia vient de le quitter
        Sa katie l’as quitté
        Il a fait chou blanc
        ce grand duc avec ses trucs ses astuces ses ruses de russe blanc
        « ma tactique était toc »dit Igor qui s’endort ivre mort au comptoir du bar
        Un russe blanc qui est noir
        Quel bizzare hasard se marr’nt les fêtards paillards du bar
        Car encore Igor y dort mais prés d’son oreille merveille un réveil vermail
        lui prodigue des conseils pendant son sommeil
        "tic tac tic tac ta Katie t’as quitté
        Tic tac tic tac ta katie t’as quitté
        tic tac tic tac t’es cocu qu’attends tu ?
        cuites toi t’es cocu,t’as qu’à t’as t’cuiter
        et quitté ton quartier
        Ta katie t’as quitté
        otes ta toque et troques ton tricot tout crotté
        et ta croute au couteau
        qu’on t’a tant attaqué
        contre un tacot cotté quatre écus tout compté
        et quittes ton quartier
        t’as katie t’a quitté t’a katie t’as quitté
        tout à coté des catins décaties taquinaient un cocker coquin
        et d’étiques coquettes tout en tricotant caquetaient et discutaient et critiquaient
        un compte toqué qui comptait en tiquant tout un tas de tickets
        de quai
        quand tout a coup....tic tac tic....brrrr.....
        « oh matin quel réveil matin quel réveil matin »
        s’écrie le russe blanc de peur
        « pour une sonnerie,c’est une belle sonnerie ! »


      • Paul Cosquer 27 octobre 2009 22:00

        Celle-là c’est la version qu’il a écrite dans sa cuite. D’ailleurs la répétition du mot « cuite » dans le texte l’atteste. A la suite de quoi, Brel a répondu par « Ne me cuites pas ». L’enfoiré te le confirmera.

        Une histoire de cuite, j’te dis.


      • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 22:19

        paul,
        c’est marrant,
        parce que j’ai écris un pastiche de la célèbre chanson de brel,
        il y a plus de vingt ans,

        je la chantais, avec mon groupe « aristide padygros »
        bref,
        voici le texte original (de mémoire)

        ne te cuites pas,
        vaut mieux boire du lait,
        l’alcool c’est pas bon
        pas bon pour ton foie
        ne te cuites pas
        il vaut mieux fumer
        des herbes étranges
        à s’prendre pour un ange,
        ne te cuites pas (3 fois)
         
        t’as déjà tant bu
        que tu vois passer
        des éléphants verts
        couverts de rosée
        tu vois des limaces
        avec les yeux bleus
        faire des grimaces
        à de vieux messieurs,
        tu vois des zombies
        le cul par’dessus tête
        raconter fleurette
        à une pauv’paquerette,

        ne te cuites pas (trois fois)...


      • Paul Cosquer 28 octobre 2009 00:14

        Ne te cuite pas au pastiche ! Ris, car c’est meilleur !

        Composer des textes sur des mélodies connues parfois cela aide.

        Excuse pour le délai de réponse, j’étais en train de finaliser mon album de demain. 3 nouvelles chansons « seulement » mais des bonnes (j’étais moyennement satisfait de celles d’aujourd’hui, surtout l’orchestration).

        Le titre de ce nouvel album « La terre aquarelle ».


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 07:22

        Paul,
        bonne chance pour cet album,
        au cas ou çà t’intéresse, je te conseille deux sites ou l’on peut présenter ses chansons :
        chansonsrebelles et info-groupe,

        question pastiches, j’avais aussi commis :
        gare aux morilles :
        il parait que certains lactaires
        tout comme la tole, ont du lait,
        que les truffes vivent dans la terre
        mais la terre n’en est pas trufées

        moi quand je rencontre un lactaire,
        sur que son lait aura tourné
        quand aux truffes elles sont pleines de terre
        quand de vers elles sont pas truffées,

        lorsque j’en vois de pas trop laids
        je les mets vite dedans
        mais ce ne sont pas des bolets
        quand au fond du panier ça tend

        gare aux morilles...
        etc


      • Paul Cosquer 28 octobre 2009 07:40

        Olivier,

        je n’ai jamais réussi à écouter les chansons sur le site des chansons rebelles. Le plug in ne veut jamais s’installer et c’est vraiment dommage. Surtout si je ne suis pas le seul dans ce cas.
        Pourquoi ne pas créer des lien url tout ce qu’il y a de normal dans des widgets qui fonctionnent ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 07:43

        Paul,
        ah bon, c’est bizarre,moi je n’ai aucun problèmes,
        enfin je vais en parler au responsable du site, c’est un ami,
        gérard Gorse
        et c’est aussi un auteur compositeur interprète
        voici le lien à tout hasard :
        http://chansonrebelle.com/
        à+


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 10:54

        Paul
        Gerard Gorsse vient de m’envoyer un mail, pour résoudre le problème que tu as rencontré
        voici le contenu :

        Salut Olivier,

        Conseille à ce chanteur de lire attentivement les conseils de navigation sur le site. Il faut qu’il installe Real Player.
        C’est malheureux que les gens ne lisent pas tout ce que nous écrivons.
        Je t’embrasse
        Salut et fraternité
        Gérard

      • tvargentine.com lerma 27 octobre 2009 19:24

        Ce type est un bouffon qui a été utilisé par Chirac pour se donner une caution morale sur l’écologie

        Il a surtout permis à Hulot de créer une « fondation » défiscalisée ,mais son discours ne prend pas car il prend les gens pour des cons et d’ailleurs,nous les cons,avont boycotté son film de merde qui ne mérite même pas un téléchargement internet tellement il est nul tellement il est con

        http://www.tvargentine.com/


        • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 19:28

          Lerma,
          et j’ajouterais pas seulement par Chirac, mais par richochet, pour Sarkozy...
          pour le film, en moins excessif, mais je suis d’accord.


        • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 19:29

          euh...ricochet...pas richochet !


        • krolik krolik 27 octobre 2009 21:01

          Mais nicolas Hulot, ce n’est rien !
          C’est un type qui parle d’une voix doucereuse à l’oreille de grenouilles.
          C’est un journaliste, et la pensée des journalistes... ce n’est pas eux qui fournissent le courant. Ah la prise de courant sémantique !
          Et puis les journalistes changent, il n’y a qu’à voir Noël Mamère qui a son époque de journaliste produisait des émissions à la gloire du nucléaire..
          @+


          • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 21:04

            Krolik,
            vous voyez qu’a force de creuser, on arrive à trouver des terrains de convergences,
            pour ce que vous dites sur Mamère, il serait opportun de fournir quelques preuves,
            balancer çà comme çà, l’air de rien, c’est quand même quelque chose,
            j’attends.


          • krolik krolik 27 octobre 2009 23:22

            @L’auteur,
            Il faudrait que vous vous teniez un peu plus au courant. Mamère en a parlé maintes fois.
            En cherchant un peu, la première page que je trouve :
            http://www.dissident-media.org/infonucleaire/menages_noel_mamere.pdf
            De là il pense que toutes les personnes qui défendent le nucléaire sont payées....
            Il extrapole aux autres son pêché originel de faisan.
            @+


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 06:38

            Krolik
            je me demande si vous avez bien lu l’article en question ?
            j’en doutes,
            en effet, vous affirmez « Noël Mamère qui a son époque de journaliste produisait des émissions à la gloire du nucléaire. »
            je lis dans l’article :
            « il prète sa voix chaude au commentaire »ce qui fait une énorme différence,
            en effet, entre prêter sa voix pour faire un commentaire, et produire un film il y a une énorme marge, et par votre affirmation vous vous mettez sous le coup de poursuites de la part de la Noël Mamère.
            ensuite, il est dit dans l’article :
            « que l’on imagine en espèce sonnantes et trébuchantes »
            c’est la toute la richesse de la langue française,
            le journaliste dit « imagine », donc il n’en sait rien.
            j’ai moi-même prété ma voix à de nombreux films environnementaux et en tant que militant je l’ai fait à titre gratuit.
            rien ne m’empèche de penser qu’il en a été de même pour Noel Mamère,
            j’ajouterais qu’à cette époque, il n’était pas dans le parti écologiste, et je crois me souvenir qu’il était socialiste ?communiste ?
            or, quelques socialistes et communiste pensent aujourd’hui comme vous que le nucléaire « c’est l’avenir »
            même s’ils sont de moins en moins nombreux.
            en effet les temps changent, et il n’y a que les montagnes qui ne changent pas d’avis,
            ce qui nous laisse de l’espoir pour votre cas.
            vous voyez Krolik, votre commentaire est révélateur de votre « sens de l’approximation », et explique les nombreuses carences de vos commentaires pro nucléaire.
            quant à Noël Mamère, je lui ai envoyé un mail hier soir, et vous ne tarderez pas a en avoir des nouvelles.
            j’espère que vous avez un bon avocat.
            car comme disait un vieil ami africain :
            « mettez des lunettes à un âne, ce sera encore et toujours un âne »


          • krolik krolik 28 octobre 2009 08:40

            @l’auteur,
            Je vois que vous avez appris quelque chose.
            Et bien aucun problème. Mais je ne représente pas une cible médiatique digne d’intérêt.
            Vous faîtes la différence de pro de la com entre « produire » et « se produire ».
            Récemment on a eu on des difficultés avec un certain Jacquemin-Raffestin qui avait écrit un bouquin « caché ce nuage que je ne saurais voir » (préfacé par le Pr Belpomme-cancérologue dans l’équipe Hulot) . Un ami avait écrit sur son blog que ce gars (Jacquemin) avait été trésorier de l’ARC et condamné comme tel avec Crozemarie. En fait le gars n’avait pas été « trésorier », il avait été seulement, gestionnaire de l’entité qui reversait du fric à Crozemarie. Mais ce type a trouvé qu’il y avait eu diffamation et a attaqué...(ne pas mélanger les wassingues et les serpillères..)
            Finalement c’’est lui qui a été condamné par la justice. On avait pris un avocat qui connaissait son boulot.
            Il est tout de même fabuleux que vous m’accusiez d’approximation, alors que l’on vient de voir sur l’histoire du plutonium 2 que vos réponses aux questions des intervenants n’étaient qu’évasives, alors que les questions étaient insistantes et précises pour le moins.
            C’est marrant cette propension que vous avez à vouloir transférer sur les autres vos propres comportements.
            Mais avec la référence de l’article repris par « dissident-média » vous avez appris quelque chose, si vous aviez su, vous auriez ignoré l’information. Et on ne peut pas soutenir que « dissident-média » soit pro-nucléaire me semble-t-il. Vous devriez mieux étudier vos références classiques en la matière.
            @+


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 10:58

            Krolik,
            mais dans quel monde vivez vous ?
            tout le monde connait la différence entre PRODUIRE un film et prêter sa voix pour un commentaire,
            même si on n’est pas du métier...
            le producteur, c’est celui qui permet la réalisation, le patron en quelque sorte,
            une voix off, ou un cameramen, ou un autre technicien, ce ne sont que des employés permettant la réalisation d’un film,
            n’allez pas essayer de nous faire croire que vous n’en voyez pas la différence.
            ne vous drapez pas dans votre ignorance afin d’espérer vous en tirer par une pirouette,
            ce que vous avez écrit s’appelle de la diffamation.
            vous connaissez ce mot ?


          • krolik krolik 28 octobre 2009 15:10

            @L’auteur,

            Mais dans quel monde vivez vous ?
            Vous qui ignorez la radioactivité naturelle et l’uranium trimbalé par les fleuves, ainsi que celui des eaux gazeuses du Massif Central.
            Enfin j’ai appris que vous étiez capable de lire un lien que je vous donne.
            Ca c’est une nouveauté.
            Mais apparemment vous avez une lecture pour le moins sélective.
            Il y a des sujets qui vous marquent et des sujets sur lesquels vous passez allègrement...
            Dans le précédent fil je vous ai mis une mise au point sur l’uranium dans l’eau car votre commentaire n’était pour le moins pas honnête.
            Vous n’avez même pas relevé. Vous qui répondez à tous les commentaires.
            Vraiment le niveau baisse.
            @+


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 15:26

            Krolik,
            non, vous faites erreur, je ne réponds pas à tous les commentaires,
            la preuve.


          • Croa Croa 27 octobre 2009 22:02

            La meute est lachée !
            Et encore un article lamentable comme il en fleuri partout sur le ouaîbe ces dernier temps !

            Vraiment partout ? Non heureusement ! Si on va sur les sites cinéma on constate que les gens ayant vu vraiment le film de Hulot sont plutôt contents.

            Cette cabale me fait gerber !


            • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 22:25

              Croa,
              quelle meute ?
              le film n’est qu’une parenthèse,
              je me suis plutôt attaché a comprendre qui était Hulot,
              rien de plus,
              et pour moi, il est à l’évidence un Poujadiste de l’écologie,
              mais je peux me tromper...


            • Croa Croa 28 octobre 2009 19:31

              « Quelle meute ? » Tu crois donc être le seul à balancer ainsi ? Rien que sur AgoraVox t’a ça par exemple.

              En fait c’est sur presque tous les forums que ça se déchaine ! smiley

              «  Le film n’est qu’une parenthèse »… Ha bon ? Qu’est ce qui te motive donc, qu’un type apparemment sincère, seul mais influent, se mêle de défendre l’intérêt général au dépend des clans, dont le tiens je présume ?

              «  Un poujadiste de l’écologie »  ??? Non, Nicolas est un indépendant (trop !). Le clivage droite-gauche, qui certainement te convient bien est un leurre destiné à diviser le peuple. Ainsi les mauvais sujets qui se prendraient pour des citoyens ont un os à ronger, le malheur des uns venant forcément des catégories socioprofessionnelles à laquelle appartiennent les autres ! Le peuple ce sont des ouvriers mais pas seulement. Les cadres, également soumis à des contraintes et des objectifs aussi, les commerçants, artisans, paysans, petits et moyens patrons font aussi parti du peuple. Placés en position de concurrences par les oligarques, seuls individus (quelques gros patrons de la finance) ne faisant pas partie du peuple, crois-tu que leur vie soit toujours rose ?

              Les médias, tous aux mains de l’oligarchie, constituent l’outil de com qui définit les jeux d’une classe politique complètement fantoche. Ainsi les malheurs ne viennent pas de l’argent et de ce qu’on en exige : Chacun doit payer ses dettes sinon ce sera la fin du monde ! Si rien ne va ce sera la faute aux ouvriers forcément tous fainéant sauf à les encadrer méchamment, voire aux fonctionnaires forcément privilégiés et encore aux chômeurs puisque là personne ne peut nier quelle charge ils sont pour les autres et passons sur l’arabe profiteur des systèmes sociaux ! Les commerçants de leur coté sont forcément riches et plus ou moins voleurs. Il faut particulièrement faire attention aux arnaques avec les artisans ! Arrêtons ici : De ces conneries gardez celles qui vous arrangent : Cela vous placera en politique soit à droite, soit à gauche. Ainsi vous saurez quels fantoches sont censés vous représenter ! (Sauf que vous ne savez pas que ce sont des fantoches, ne sommes-nous pas en « démocratie » ?) Bon, pour faire un peu vrai, celui pour qui vous votez accordera quelques avancés présentés vôtres à l’occasion d’une élection (en fait elles iront toujours dans le sens des intérêts de la finance.) Ainsi la droite aura à cœur d’alléger les charges des entreprises (et de casser la protection sociale), la gauche celui de libérer les prix (et de casser les réglementations protectrices) et les imbéciles applaudissent chacun à leur tour !

              En ce système bien comprit tout candidat à une figuration politicienne ne dois pas dire comment le système fonctionne sauf à se disqualifier immédiatement. La règle est donc simple, d’abord montrer de quel coté on est ! Avec les vieux partis c’est facile : au PS on est à gauche par exemple. Poujade c’était à droite.... Et l’écologie dans tout ça ?

              Si elle est authentique elle ne se positionnera pas car l’écologie dit la vérité et oeuvre pour l’intérêt général. (C’est à dire de tous.)

              Si elle est bidon car noyauté d’arrivistes elle va choisir un camp afin de favoriser les ambitions de ses opportunistes. Cette dérive a déjà eu lieu depuis longtemps chez les Verts !

              L’écologie poujadiste ne peut donc pas exister. C’est là un concept stupide ! Que l’écologie profonde (la vraie) défende la vie sous toutes ses formes et milite pour une retour au petit, au traditionnel, bref pour une économie relocalisée et notamment l’agriculture bio, cela ne doit pas faire illusion ou permettre des théories douteuses car c’est bien là l’intérêt du peuple tout entier. CQFD !


            • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 20:20

              Croa,
              ce qui m’a intrigué dès le début, c’est pourquoi un homme qui dit vouloir défendre les valeurs de l’écologie ne mentionne à aucun moment dans son « pacte » les dangers du nucléaires.
              le nucléaire, c’est tout de même un problème majeur.
              contrairement à ce qui a été dit ici ou là, il produit des gaz à effets de serre.
              il produit des millions de tonnes de déchets dangereux pour lesquels nous n’avons trouvé aucune solution raisonnable.
              au début ils étaient purement et simplement balancés dans la mer.
              aujourd’hui, en principe c’est fini,
              certains ont pensé les envoyer dans l’espace.
              je me suis amusé au petit calcul, sachant qu’une fusée ne peut embarquer qu’un certain tonnage maximum et qu’elle a un prix :
              exorbitant ! le total est exorbitant.
              quand l’on sait que certains ne perdent la moitié de leur virulence
              qu’au bout de 24 000 ans, on peut raisonnablement se demander pourquoi Hulot évite soigneusement d’en parler dans son pacte.
              à partir de çà, j’ai commencé à me poser quelques questions...
              la défense de l’environnement ne s’arrête pas à protéger les petites fleurs et les petits oiseaux...


            • Croa Croa 28 octobre 2009 23:00

              « la défense de l’environnement ne s’arrête pas à protéger les petites fleurs et les petits oiseaux... »
              L’environnement... si ! Et pourquoi pas ?

              Hulot nous parle d’écologie, ce qui est bien plus ambitieux.

              Tu as raison pour le nucléaire mais l’urgence c’est le réchauffement. D’autres aspect importants de l’écologie sont mis de coté dans le film de Hulot qui ne dure qu’une heure et demi. Je pense qu’il s’est attaché à l’essentiel, c’est à dire aux causes fondamentales donc à la croissance en présentant ses effets les plus directs.

              Bonsoir


            • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 23:20

              Croa,
              non, il ne s’arrête pas à çà, même si çà en fait partie,*
              sinon ce serait vraiment très réducteur.


            • Frabri 27 octobre 2009 22:30

              Les bobo-écolo-télécologistes-hélicologistes-éco-tartuffes comme Nicolas Hulot, Yan Artus Bertrand, Al Gorre, proches du pouvoir de droite et de gauche, croient que le capitalisme vert a venir va résoudre les problèmes que le capitalisme a créé et continue a créer.

              Ils n’ont pas encore compris que le capitalisme étant inséparable de la croissance il nous amène dans le mur.

               Heureusement que la crise retarde le choc, grâce a elle on va peut être avoir le temps de changer de direction.


              • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 23:06

                Frabri,
                il y avait un débat ce soir sur arte, et la crise, et il faut le revoir, car tout a été dit,
                il y avait deux traders sans langue de bois qui se sont exprimés, et le message est clair
                on est pas prets de voir le bout du tunnel.
                l’emprunt sarkozy est une connerie monumentale, qui va aggraver la dette, et la situation.
                l’état est en quasi situation de faillite,
                nous sommes dans une stratégie « reculer pour mieux sauter » qui ne changera rien, sinon reculer l’échéance,
                je suis d’accord avec vous pour dire que la croissance verte est une utopie,
                seule une idéologie de la décroissance pourrait sauver la situation, mais on n’en prend pas le chemin,
                je conseille à tous de lire le bouquin de Paul Ariès qui fait un tour complet de la question,
                çà c’est de l’écologie responsable,


              • cathy30 cathy30 28 octobre 2009 04:26

                bonne nuit Olivier
                j’ai vu l’émission avec les deux traders, édifiant, réclamant une régulation des marchés. en nous annonçant qu’elle ne viendra pas du monde politique, mais peut etre des citoyens, mais apparemment ils s’en désinteressent totalement. C’était le monde à l’envers. Que la crise reviendra dans deux ou dix ans et plus violemment que la dernière, parce que de plus en plus de spéculateurs.
                Le français a taxé les politiciens d’hypocrites et l’allemand de naifs (plus soft).
                A part cela ton article est clair sur Hulot, même les écolos se sont fait avoir par ce faussaire et ils l’ont payé cher.


                • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 07:26

                  Bonjour Cathy,
                  la nuit a été bonne,
                  surement grace à toi !
                  je suis tenté de faire un article sur les déclarations det ces deux traders,
                  c’était vraiment très fort, nouveau,
                  assez précis,
                  je crois que çà mérite un papier...
                  à bientôt


                • krolik krolik 28 octobre 2009 10:14

                  @L’auteur
                  Si N.Hulot avait « prété sa voix », en étant payé, pour promouvoir le nucléaire ?
                  Lui auriez vous trouvé des excuses ?
                  Là vous le descendez en flammes car il n’en parle pas...
                  Mamère était journaliste, Hulot est journaliste.
                  Les opinions de journalistes qu’est-ce que l’on a en faire pour brancher sa prise de courant ?
                  @+


                  • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 11:01

                    Krolik,
                    vous avez vous même donné la réponse,
                    la différence est énorme.
                    Hulot est sponsorisé par EDF entre autres,
                    ce qui semble lui rendre impossible d’aborder les sujets qui fâchent.
                    il a les mains liées, mais rien ne l’empêche de les délier en refusant ce sponsor, et de dire ce qu’il pense du nucléaire, si toute fois il en pense quelque chose.


                  • marcel 28 octobre 2009 10:24

                    « seule une idéologie de la décroissance pourrait sauver la situation, mais on n’en prend pas le chemin,
                    je conseille à tous de lire le bouquin de Paul Ariès qui fait un tour complet de la question, »

                    La décroissance consommatoire pratiquée par trop peu d’adeptes deviendra inévitable une fois les ressources fossiles épuisées , ce qui ne devrait plus tarder .
                     Mais cela ne peut se mener sans une vigoureuse décroissance démographique car 7 milliards d’humains « décroissants » se contentant d’un mode de vie frugal, constituent malgré tout une catastrophe pour la planète (espace vital dévoré(surface habitable limité) , déforestation,surexploitation des sols agricoles par la nécéssité de nourrir frugalement cette masse .

                    Il faudrait dès lors mener une politique synchrone de double décroissance.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 11:03

                      Marcel,
                      vous avez mal lu le projet décroissant,
                      (ou pas lu ?)
                      il ne s’agit pas de retourner à l’age de pierre !
                      désolé, mais je ne peux pas résumer dans un commentaire le contenu de la philosophie de la décroissance,
                      lisez le bouquin, et on en reparle.
                      ok ?


                    • ZEN ZEN 28 octobre 2009 12:23

                      @ Le furtif
                      Oui, je me méfie aussi des prêcheurs de la deep ecology
                       très biblique finalement, quoique...(« croissez et multipliez-vous ! »)
                      Animisation de la nature idéalisée à la Bernardin de StPierre
                      L’homme serait de trop : cette idéologie fait des ravages dans le monde anglo-saxon surtout

                      Ceci n’est pas de l’écologie


                    • mrdawson 28 octobre 2009 13:38

                      " Voyez voyez passer les flagellants du 3è millénaire. Les tenants modernes de la vieille idéologie de la faute originelle."
                      Mouais, il n’empêche que toute la rhétorique du monde ne peut effacer ces constats :
                      1 - l’homme n’a jamais été aussi nombreux
                      2 - la population humaine n’a jamais consommée autant de ressources
                      3 - la population humaine n’a jamais cru autant
                      Aucun modèle pour le moment (et surtout pas philosophique) ne permet de prévoir réellement les conséquences de ces faits. La seule chose que nous savons c’est que toutes les espèces qui croissent exponentiellement dans un milieu limité en ressources finissent par dépérir. Après discuter d’idéologies me paraît déplacé, il convient plutôt d’anticiper et de chercher les moyens de résoudre l’équation permettant de faire vivre tout le monde dans un milieu limité.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 13:41

                      Zen,
                      non, je confirme, ceci n’est pas l’écologie,
                      l’être humain est ce qu’il est, un animal, perfectible surement,
                      mais quand on voit des « amoureux » de la nature, gravir le Mont Blanc, ou d’autres sommets, et laisser en haut leur merde d’emballage, c’est inquiétant,
                      et incompréhensible :
                      ils ont monté sur plusieurs centaines de mètres le fardeau de leur nourriture, de leur boisson.
                      lorsqu’ils redescendent, ces bouteilles sont vides, ces emballages aussi, et donc légers.
                      comment est-il possible qu’il ne leur traverse pas dans la tête l’idée de redescendre leurs emballages ?
                      comment peuvent-ils les laisser sur place.
                      bien sur, ce n’est que « peanuts », mais c’est révélateur de notre mauvaise appréhension de la nature dans laquelle nous aimons vivre,
                      la terre attend autre chose de notre part,
                      il nous faut arrêter de la décevoir.


                    • ZEN ZEN 28 octobre 2009 13:46

                      La terre attend autre chose de notre part,

                      Mais la terre n’attend rien !
                      C’est lui prêter des intentions...
                      C’est à l’homme de s’y adapter et d’adapter son comportement en fonction de ses intérêts à long terme
                      Le seul but qui vaille est la survie de l’espèce
                      La terre « se fout » de notre éventuelle disparition


                    • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 13:54

                      Zen,
                      bien sur, c’est une image,
                      la terre n’a pas besoin de nous pour exister,
                      je pensais que vous m’aviez compris,
                      nous sommes notre propre punition.
                      vous avez surement remarqué que, sur cette terre, chaque espèce à son prédateur,
                      sauf l’homme.
                      alors, il devient son propre prédateur.
                      lorsque deux animaux sont en conflit pour un territoire, le vaincu s’en va, et c’est tout.
                      il n’y a que l’homme qui, a coup de génocides, a coup de guerre, est capable de détruire son prochain.
                      et lorsqu’il pollue, il sait (consciemment ou pas) qu’il s’empoisonne tout seul.
                      l’être humain est un étrange personnage qui ne cessera de m’étonner.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 14:03

                      mrdawson,
                      c’est une bonne entrée en matière,
                      mais pragmatiquement que suggérez vous ?
                      la terre n’est pas extensible
                      avec le réchauffement climatique, elle aurait plutot tendance à diminuer les espaces de vie.
                      comme le dit fort justement Jean Marie Pelt, nous avons déjà rencontré les premiers réfugiés climatiques.
                      nous savons aussi qu’il est un peu trop tard pour réagir,
                      les politiciens environnementalistes (fne et d’autres) veulent sauver la planète à coup de taxes.
                      le système est simple,
                      ceux qui ne veulent pas changer de mode de vie paye pour continuer.
                      c’est le grand n’importe quoi.
                      d’autant que ceux qui ne peuvent pas changer, gardent leur voiture pourrie et polluante, et vont payer des taxes qui vont aller dans la poche de ceux qui veulent s’offrir le dernier modèle moins polluant,
                      tout çà n’a aucun sens.
                      mais l’homme a-t-il encore un peu de sagesse ?


                    • marcel 28 octobre 2009 10:29

                      NH et YAB durement malmenés dans l’article probablement à juste titre ,et que je ne défends point, ont malgré tout contribué à montrer aux gens l’état des lieux catastrophique de la belle planète Terre .
                      Que NH et YAB soient même le diable en personne, ils ont au moins eu cette utilité !


                      • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 11:07

                        Marcel,
                        là dessus, je vous suis complètement,
                        j’apporterais des réserves,
                        autant le film de YAB était bien mené, sans vouloir faire du sensationnel, mais essayant de décrire la situation,
                        (au passage, YAB a dit une grosse bêtise (pour rester poli) en affirmant que si on continuait, le méthane piégé sous le pergélisol arctique risquait de s’échapper un jour.
                        la grosse « bêtise », c’est qu’il s’échappe DEJA par milliers de mètres cubes.
                        j’ai relaté çà dans plusieurs articles sur AV.)
                        autant celui de NH est caricatural, et d’une lourdeur naïve peu convaincante,


                      • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 13:48

                        Le furtif,
                        ma pensée est aux antipodes du monde que vous décrivez,
                        le progrès ne me fait pas peur,
                        j’ai travaillé sur un ordinateur dès les années 70.
                        je pense qu’il nous faut rester en harmonie avec la terre sur laquelle nous vivons.
                        je ne suis pas loin d’imaginer que vous le pensez aussi,
                        mais penser, c’est facile,
                        agir l’est moins, et c’est pourtant ce qu’il faut faire, si nous voulons laisser « la place aussi propre que nous l’avons eu quand nous sommes arrivé sur cette belle planète bleue ».
                        au lieu de penser qu’il suffit de « tirer la chasse ».


                      • Gollum Gollum 28 octobre 2009 15:46

                        Citation du Furtif :  « Nous voilà en Geographie et là encore ce n’est guère moins ahurissant. Il faut vraiment mal la connaître pour valider et colporter ce cliché Mystico/esthétique Le cadre et les conditions de vie réelles n’ont rien à voir avec le cadrage et la selection des images 
                        Il est des régions d’Afrique hideuses des zones forestières européenne absolument désolées qui seraient dangereusement mortelles sans les machines modernes.. »


                        Citation qui ne m’étonne guère connaissant le bonhomme... Je ne connais AUCUNE zone naturelle de la planète qui soit moche, mais vraiment aucune ! Ce n’est bien au contraire qu’émotions de beauté à profusion...
                        Par contre j’en connais plein des zones fabriquées de main d’homme qui sont des horreurs et il y en a de plus en plus !!!

                        Comme quoi l’athéisme idéologique pervertit non seulement l’intelligence mais aussi le sens esthétique...

                      • kitamissa kitamissa 28 octobre 2009 11:05

                        toute personne sensée aura vite compris qu’Hulot n’est qu’un imposteur !...

                        ,un gourou qui joue sur la crédulité publique et sur les bons sentiments en culpabilisant le gogo de vivre avec son siècle ,et soutenu par une bande d’imbéciles fussent -ils célèbres ,avides de publicité avec le fallacieux prétexte de vouloir sauvegarder l’humanité ,alors qu’en réalité et personne n’est dupe,que ce n’est que pour un but uniquement mercantile,les uns pour vivre grassement de cette « fin du monde annoncée »,les autres pour vendre des disques,et le gouvernement pour obtenir une rentrée de fric bienvenue avec cette « Taxe Carbone » qui gagnerait plutôt à s’appeler " Farce Carbone !

                        dehors tous ces guignols ! marre de ces Tartuffes donneurs de leçons qu’il n’appliquent pas à eux mêmes !

                        quand aux artistes écolos autoproclamés,qu’ils se foutent leurs albums,là ou j’utilise ma feuille de Moltonel !


                        • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 11:09

                          Kitamissa,
                          en phase bien sur avec la première partie de votre commentaire,

                          quand à la fin de celui ci, (au cas ou je serais visé), je tiens à vous dire qu’un cd est une matière rigide, et même avec beaucoup de volonté, il doit être difficile, voire impossible de se le mettre là où vous dites.


                        • kitamissa kitamissa 28 octobre 2009 12:06

                          Cabanel ....

                          je crois que l’écologie puisqu’il faut lui donner un nom,c’est d’abord une histoire de bon sens ....
                          ayant vécu et vivant encore dans la nature,même si l’on est pas un farouche militant,le bon sens veut que l’on respecte au moins ce qui nous fait vivre ...la nature,puis que nous en faisons partie !...

                          vivant dans un parc appartenant à l’ ONF,en Forêt de Fontainebleau,et ayant passé une bonne partie de ma vie à la campagne,on est respectueux de cette nature,ne serait ce que parce qu’elle fait vivre ceux qui en vivent ( pardon pour le pléonasme ) et automatiquement,on est en nous proches de cette nature dans laquelle nous sommes immergés toute la journée,et il ne viendrait à personne l’idée de détruire ce qui nous permet de respirer et de vivre dans un environnement agréable ....

                          maintenant,nul ne peut nier que la croissance et le progrés necessaires ,indispensables à la vie et au confort des nations empiètent sur l’équilibre de cette nature,mais il faut choisir....
                          ,soit on revient comme aux temps bibliques en,vivant avec les saisons,et en acceptant les famines dûes aux mauvaises conditions climatiques se répercutant sur les récoltes ,et agissant comme régulateur naturels en éliminant les moins résistants ( la sélection naturelle ..)

                          soit on reconsidère notre manière de continuer à progesser et vivre avec notre époque,en gageant sur le bon sens en ce qui concerne la nature ,mais ce n’est certainement pas en politisant un mouvement de défense de cette nature et en créant un terrorisme vert ,avec des sanctions finançiéres qui ne profitent qu’aux prophètes autoproclamés,et aux gouvernements qui profitent de l’aubaine pour engranger des taxes supplémentaires que payeront ceux qui sont obligés de vivre avec ce que les moyens actuels,que ce soit tant en transports,qu’en habitat,en énergie,ainsi qu’en nourriture ,en fait pour les punir de vivre une vie qu’ils sont bien obligés de vivre vu qu’il n’y en a pas d’autre !

                          on vit en ce moment un movement de folie issu d’un effet de mode discutable ...à savoir le réchauffement climatique et l’écologie !.....

                          quelle aubaine ! « méchants habitants de la,planète Terre,il faut vous repentir !...la nature en colère va vous exprimer son courroux ,revenons aux modes de vies des siècles passés,au temps ou l’homme cultivait son petit lopin de terre et élevait quelques animaux vivait dans sa masure où certes l’inconfort régnait,mais demeurait en parfaite osmose avec la nature et les saisons !

                          j’ai regardé la semaine dernière une émission avec Arthus Bertrand secondé pas un fêlé semblant sortir tout droit de la cabane de Blanche neige et des Sept Nains ! et qui tenait ce discours !......
                          et le Arthus buvait ses paroles,lui qui ne doit pas vivre au fond des bois dans une cabane,mais qui empoche les royalties des ses produtions ,et qui se déplace en hélico,engin comme nul n’ignore » écologique" par excellence !

                          il serait temps que les gens ayant un peu de bon sens disent un grand Merde à ce Nicolas Hulot et se cohorte de sectaires ,eux qui nous disent faites ce qu’on vous dit mais pas ce qu’on fait !







                        • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 13:44

                          Kitamissa,
                          merci de ce lucide constat,
                          par respect pour les idées que vous défendez, et que je défends aussi, je n’y ajouterais rien,
                          je peux seulement vous inviter à lire le commentaire que je viens d’envoyer à Zen, sur le Mont-Blanc et autres sommets,
                          la Terre est une belle planète, il nous faut la mériter.
                          sinon, nous n’y aurons pas notre place.
                          et personne ne nous en chasseras, c’est nous qui nous en excluons.
                          merci.


                        • marcel 28 octobre 2009 11:16

                          @cabanel :
                          je ne l’ai pas lu mais je me suis rendu à maintes reprises sur le site de la « décroissance » pour connaître les idées défendues par les décroissants .
                          Le retour à l’a^ge de la pierre , n’exagérons rien, un retour à l’ére précédant la Révolution industrielle suffira ; je crains que malgré le génie humain grand au demeurant , ni l’éolien ni le solaire (PV / thermodynamique) ni la géothermie ni l’énergie marémotrice
                          ou celle issue de la biomasse(biogaz) utilisés simultanément ne suffiront à pourvoir aux besoins même limités de l’humanité .
                          De plus, je ne crois pas aux technologies salvatrices qui surgiraient simultanément à la survenance d’une pénurie énergétique : le génie humain est vaste mais pas illimité et inous sommes peut-être proche de ses limites .


                          • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 11:21

                            Marcel,
                            une fois de plus, vous devriez le lire,
                            le bouquin n’est pas cher, 20€
                            on peut l’acheter d’occas sur internet
                            on doit pouvoir le trouver aussi en bibliothèque
                            vous allez découvrir que les solutions existent et ne sont pas de la nature de celles que vous décrivez.


                          • bluelight 28 octobre 2009 13:40

                            Recherche de ’démographie’ sur cette page, aucun résultat !

                            Pas plus que Hulot et autres ’écolos’ médiatiques l’article ne s’intéresse à la question écologique essentielle qui est quelle démographie pour quelle consommation pour quelle efficience écologique .

                            Il y a l’illusion technologique qu’il serait possible que le niveau de vie augmente avec explosion démographique et moindre prédation environnementale, c’est faux, question entropique .

                            Hulot et les autres ’écolos’ médiatiques sont de pseudo-écologistes car niant la question de l’explosion démographique et de la prédation environnementale qui en résulte, le consumérisme est lié à l’explosion démographique car sans explosion démographique il n’y aurait pas assez de travailleurs pauvres à exploiter pour produire biens et services de consommation de masse .

                            Oligarques et courtisans ’écolos’ médiatiques sont d’autant plus riches qu’il y a de croissance quantitative, c’est pourquoi la question démographique n’est abordée par aucun des représentants du cirque médiatico-politique :

                            - Gore affirme que le changement climatique produira des migrations massives alors que c’est la démographie uniquement qui est liée au processus ’massif’

                            - Lepage, au MoDem, refuse d’aborder la question démographique

                            - les Verts, à quelques exceptions près dont Yves Cochet, et l’extrême-gauche, refusent de responsabiliser la population par régulation démographique, il est plus simple d’incriminer un ’système’

                            - et tous les partis de droite, soutiennent les allocations majorées au delà du deuxième enfant


                            • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 13:57

                              Bluelight,
                              je ne vous suivrais pas sur ce terrain en pente,
                              chacun assume sa part de responsabilité,
                              celui qui veut avoir 12 enfants doit en assumer les conséquences,
                              je me suis limité à un seul.
                              on ne peut pas réguler de force la natalité,
                              pratiquement bien sur, on le peut (la Chine l’a démontré), mais je préfère laisser à chacun la responsabilité d’en assumer toutes les conséquences.


                            • bluelight 28 octobre 2009 14:18

                              ’je ne vous suivrais pas sur ce terrain en pente’ : le genre d’expression qui ne veut rien dire, ou qui n’assume pas
                              ’chacun assume sa part de responsabilité’ : quelle blague, et l’irresponsabilité démographique de régions du monde qui exportent leur trop plein démographique vers les paradis sociaux d’Etats-providence, et les conséquences, désastreuses, sur l’environnement
                              ’on ne peut pas réguler de force la natalité’ : c’est comme si vous disiez, on ne peut rien réguler, c’est la défaite de la politique, et la question n’est pas de réguler de force ou pas de force, mais déjà que le débat ait lieu


                            • bluelight 28 octobre 2009 14:25

                              extrême-gauche peinte en vert, Verts, écolos médiatiques, media, pseudo-experts, gauche caviar, centre, et droite bling bling, courtisans des oligarques de la croissance quantitative, droites conservatrice ou nationaliste ou extrême, religieux, natalistes, tous des imposteurs, qui se prosternent devant le tabou démographique
                              comme si les questions de prédation humaine sur l’environnement, de migrations de masse, pouvaient être résolues sans régulation démographique
                              l’extrême-gauche pseudo-écologiste est ultra-libérale au sens du laisser-faire sur ces questions
                              un journal ’la décroissance’, quelle imposture, contre la décroissance démographique !
                              au cas où vous n’auriez pas remarqué, dire que ’telle ou telle consommation est tant de fois trop importante pour être durable’ équivaut à dire ’il y a tant de fois trop d’humains’ 


                            • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 14:51

                              Bluelight,
                              non, la décroissance telle qu’elle est défendue par le mouvement du même nom ne concerne pas la démographie,
                              vous devriez lire le livre (paul Ariès) (je ne touche aucun dividende), mais il y a tant à découvrir que je vous rembourse votre achat si vous êtes déçu.
                              ce qui n’empèche pas de considérer que la démographie n’est pas à écarter d’un revers de manche, mais vous verrez, la décroissance, ce n’est pas du tout çà.


                            • bluelight 28 octobre 2009 16:07

                              Olivier, c’est exactement ce que je dis !
                              Les mouvements d’extrême-gauche de ’décroissance’ excluent la décroissance démographique de ’leur’ décroissance .
                              Or l’impact de l’humanité sur l’environnement est fonction, non linéaire, des consommations-consumations individuelles, plus il y a de monde, à consommation individuelle égale, pire c’est, et dans une proportion non linéaire .
                              Balayer d’un revers de main une question aussi essentielle que la démographie est une imposture .
                              Ces mouvements sont uniquement pour la décroissance capitaliste, ils diabolisent le capitalisme, comme si le communisme avait eu des résultats positifs sur l’environnement !
                              Le problème n’est pas là .
                              Il est de réduire la prédation environnementale quelle qu’elle soit, capitaliste ou individuelle consumériste ou autre .
                              Pour l’extrême-gauche il est plus simple de déresponsabiliser ceux qui pondent des gosses sans savoir comment écologiquement, économiquement, socialement, cela sera tenable, idem pour ceux qui surconsomment, en incriminant seulement les méchantes grandes entreprises .
                              Or si ces méchantes grandes entreprises existent c’est parce qu’elles ont des clients .


                            • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 17:52

                              Bluelight
                              c’est une question délicate car elle nous appartient, elle est ancrée dans notre conscience, et je ne crois pas à la solution chinoise qui punissait les citoyens lorsqu’ils faisaient « l’enfant de trop »,
                              nous sommes dans une société ou le champ de liberté se restreint chaque jour un peu plus,
                              j’entendais aujourd’hui à la radio des annonces pas réjouissantes nous laissant craindre le pire, interdisant par exemple de fumer dans sa propre voiture, limitant encore plus la vitesse sur les autoroutes,
                              quand nous verrons nous imposer « le jour » ou nous serons autorisés a faire l’amour ? ou manger du cassoulet, ou je ne sais quoi...
                              par contre, mettre les gens devant leur responsabilité lorsqu’ils font des enfants à tire larigo me semblerait plus adapté,
                              aujourd’hui, c’est le contraire, ils sont même encouragés par des aides sociales, proportionnelles au nombre d’enfants.
                              enfin, le débat est lancé...


                            • ELCHETORIX 28 octobre 2009 14:26

                              bonjour , je n’ai rien à ajouter à tout ce qui a été écris , sauf , cette profession de foi d’un chef indien sioux , vous savez pendant le génocide de ces colonisateurs eurpéens qui traitaient ces indigènes et premiere populations des amériques , de « SAUVAGES » ; voilà la citation ; « la terre est notre mère nourricière , nous ne crachons pas sur elle , comme l’homme blanc  » . ce chef indien , dont je ne me souvient pas du nom , écrivait au président du récent état américain , lors d’un réquisitoire pour la défense de son peuple .
                              Pour moi , cela résume bien des « méfaits » des humains sur la nature , donc de l’environnement !
                              tout le reste n’est que « litres et ratures » comme le disait un journaliste sportif , fan , comme moi du rugby , pas l’actuel , car gangrené comme le foot par le « dieu » argent !


                              • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 14:47

                                Le Furtif,
                                ouf,
                                j’aime mieux çà,
                                puisqu’on en est dans le jardinage, je vous conseille de préserver votre dos en utilisant une invention extraordinaire (et je pèse mes mots) la grelinette.
                                l’inventeur s’appelle Olivier Grelin, aujourd’hui à la retraite, mais son outil est toujours commercialisé,
                                le principe est simple :
                                on se refuse à retourner le sol, afin de laisser la partie fertile en surface,
                                l’outil est une sorte de bêche avec des dents (entre 4 et 6 au gout de chacun)
                                il a deux manches,
                                on enfonce les « griffes » dans le sol, sans se baisser, et avec un mouvement de va et vient, on enlève les herbes que l’on ne veut pas, avec leurs racines, tout en gardant la partie fertile en surface.
                                pas fatiguant, protège le dos (il n’y a pas à se courber) et très efficace.
                                pour le reste du commentaire, je signe des deux mains.


                              • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 15:58

                                le Furtif,
                                si vous prenez comme assise cette parole biblique qui prétend qu’il faille travailler à la sueur de son front, je comprend,
                                mais je ne suis pas sur qu’il faille prendre cette règle au pied de la lettre,
                                j’ai un penchant au contraire pour la paresse, et je préfère économiser mon énergie pour d’autres activités.


                              • Kelson 28 octobre 2009 15:29

                                Cet article n’est qu’une longue liste d’attaques personnelles et de procès d’intention à l’encontre de Nicolas Hulot et de sa fondation. Les véritables arguments sont rares et accompagnés de quasi aucune contre-argumentation. Même si je soupçonne pouvoir être d’accord avec l’auteur sur bien des points, cet article ne lui fait à mon avis pas honneur. Bref, à quand un article sérieux opposant une solide argumentation aux écrits de Nicolas Hulot ?


                                • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 15:54

                                  Kelson,
                                  a vrai dire, nicolas Hulot était pour moi un point d’interrogation,
                                  j’ai donc enquêté, et publié ce que j’avais trouvé,
                                  j’ai l’espace d’un instant pensé qu’il pouvait être manipulé, et puis il m’est apparu qu’il savait parfaitement ce qu’il faisait,
                                  maintenant, si vous avez des arguments encore plus pointus, je suis preneur, et tous les lecteurs aussi, j’imagine,
                                  alors, pourquoi ne pas faire l’enquête à votre tour ?
                                  ou nous en dire plus ?


                                • Daneel Olivaw 28 octobre 2009 20:34

                                  Ces outrances contre Nicolas Hulot sont vraiment hallucinantes !!!

                                  Venant de personnalités aussi grotesques et ridicules que ce pauvre « Allègre », cela se comprend : ce pseudo-scientifique de pacotille n’est qu’un vendu de ces industries qui nous polluent la vie...
                                  Mais de la part de prétendus militants écolos ???
                                  A croire que ceux qui déversent ainsi leur fiel contre lui ne sont pas des écologistes comme ils le prétendent, mais plutôt des « infiltrés » (!) des industries pétrolières, chimiques et carnées ; car ils oeuvrent exactement dans le même sens : discréditer au maximum un individu et une oeuvre qui s’avère par trop dérangeante pour leurs petites affaires !!!

                                  Oh que c’est facile de critiquer Hulot sur ces prétendues connivences avec Sarko et telle ou telle industrie qui le finançait pour ses reportages... Mais les « critiqueurs », eux, qu’ont-ils fait concrétement pour éveiller les esprits et leur faire prendre conscience des graves problèmes que nous préparaient nos activités industrielles ravageuses ???
                                  NH a su utiliser le pognon de ces pollueurs.. pour mieux en dénoncer leurs méfaits... Quelle intelligence !!!
                                  Mais des crétins de prétendus écolos, eux, gaspillent leur temps et leur énergie à le démolir et salir ainsi non seulement sa personne mais aussi son méritoire travail : quelle bêtise !!!

                                  Merci à Croa d’avoir si intelligemment réagis pour remettre quelques points sur les i...
                                  Ces médisances vénimeuses contre Nicolas Hulot et notamment contre son dernier film remarquable sont franchement insensées, et juste dignes des propos débiles et haineux d’un Allègre au service des mafieux et autres pollueurs de la Terre !

                                  Si vous vous dites vraiment écolos, ressaisissez-vous et changez de discours !
                                  Vous vous trompez d’ennemi là...
                                  A moins que vous soyez en vérité au service des industries du Pétrole de la Chimie et de la Bidoche.... là d’accord, les choses seraient claires et on comprendrait alors parfaitement toute cette hargne que vous déployez contre Nicolas Hulot, Yann-Arthus Bertrand et d’autres braves gens qui eux au moins tentent de faire quelque chose et ne se contentent pas de cracher leur venin, véritable poison de la conscience et de l’information !!!

                                  Notre chère Coline Serreau prépare elle aussi une série de reportages « Vu de la Terre »... Elle aussi sera votre prochaine cible pour toutes vos outrances ?

                                  Effarant....

                                  • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 20:52

                                    Daneel Olivaw
                                    écoutez, je ne suis pas un écolo d’opérette,

                                    j’étais militant des les années 70,

                                    j’ai même été candidat des écolos avant qu’ils ne s’appellent les verts, et dans mon canton, j’ai fait plus de 7% des voix à l’époque ou les écolos ne dépassaient pas le 1%,

                                    j’ai offert un 45 tours au mouvement écologiste, ce qui a permis de récolter 80 000 francs, distribués en intégralité à tous les comités anti-malville,

                                    j’ai été l’un des douze élus(élu par mes pairs) qui ont représenté l’écologie en remplacement de Brice Lalonde, démissionnaire.

                                    j’ai été porte parole des verts dans ma région

                                    je m’occupe d’un salon de l’écologie qui se tient depuis dix huit ans,

                                    c’est chez moi qu’a été concue la première centrale photovoltaique reliée au réseau,
                                    elle s’appellait phébus à l’époque, rebaptisée aujourd’hui espull, et construite a des milliers d’exemplaires (nous étions 3 militants, au tout début...)

                                    j’ai fait analyser des « trompettes de la mort » en les envoyant à la CRIIRAD, afin de prouver qu’elles avaient été polluées par Tchernobyl, ce qui permis de faire connaitre au plus grand nombre que Rhone Alpes, puis toute la France avait été durablement polluée,

                                    j’ai fait fermer une usine d’incinération qui polluait des milliers d’habitants, en créant une association : au bout de 3 ans de pressions, et d’actions, nous avons obtenu gain de cause.

                                    j’ai la fierté d’être considéré par Jean Marie Pelt comme l’un de ses amis,

                                    désolé de vous imposer cette carte de visite, mais c’est pour répondre a votre colère injustifiée.

                                    j’espère que vous comprendrez que je ne suis pas un écologiste d’opérette,
                                    et que je suis sincèrement investi depuis longtemps dans la défense de l’environnement,

                                    la défense de l’environnement passe aussi par le refus de l’énergie nucléaire, d’autant que nous avons aujourd’hui dans notre pays, les moyens de s’en passer, sans utiliser ni pétrole ni charbon,

                                    et vous aurez remarqué que dans le pacte de nicolas hulot, le nucléaire est le grand oublié
                                    ceci expliquant cela.


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 29 octobre 2009 10:34

                                    Marcel,
                                    en effet Paul Aries est un politologue, mais aussi un écrivain,
                                    il a écrit une vingtaine d’ouvrages, et dirige un journal « le sarkophage »,
                                    il collabore aussi comme journaliste à « la décroissance »
                                    et fait des interventions dans le milieu universitaire,
                                    voici ce qu’en dit wiki :
                                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Ari%C3%A8s

                                    quant à la maitrise démographique, je persiste à penser qu’il ne faut pas l’imposer, il faut faire appel à l’intelligence humaine, et tant pis si elle nous déçoit souvent.


                                  • marcel 29 octobre 2009 18:08

                                    @cabanel :

                                    "nous sommes dans une société ou le champ de liberté se restreint chaque jour un peu plus,
                                    j’entendais aujourd’hui à la radio des annonces pas réjouissantes nous laissant craindre le pire, interdisant par exemple de fumer dans sa propre voiture, limitant encore plus la vitesse sur les autoroutes,« 

                                    C’est exact et cela va de pire en pire !
                                    Cette restriction de liberté est due à l’effet de masse (la gestion d’ une masse trop considérable d’humains engendre une multitude de règlements contraignants indispensables pour gérer le chaos qu’elle occasionne).
                                    Une masse trop considérable empêche la réalisation d’une vraie démocratie particiaptive .
                                    En un mot, la massification est liberticide et je l’appelle »démographie dictatoriale« .
                                    Conclusion de tout ceci et pour soutenir les thèses de Bluelight, sans maîtrise démographique point de salut et point d’accroissement de la liberté.

                                    Au fait , Aries a-t-il une formation de scientifique (en écologie / zoologie/ biologie) ?
                                    Ne serait-il pas que politologue ?

                                    J’ai émis les plus vifs doutes sur l’éolien / solaire/ marémoteur/ biomasse mais j’en émets encore plus sur les réacteurs nucléaires »miraculeux" de 3ème / 4ème génration et le serpent de mer appelé fusion nucléiare , tous projets brillants sur papier mais à mon avis impossibles à mettre en application pratique vu la limitation de l’intelligence humaine .


                                    • Daneel Olivaw 29 octobre 2009 20:36

                                      Heureux de te connaître un peu mieux cher Olivier...

                                      Je constate que tu n’es certes pas un « écolo d’opérette » :oD... Mais il n’en reste pas moins que tes acides propos contre Nicolas Hulot sont de véritables outrances qui ne sont pas digne de toi.
                                      De la bouche d’Allègre, ce serait normal - il n’est qu’une marionnette décérébrée de toutes ces ignobles industries qui nous empoisonnent la vie -... mais non, pas d’un écologiste !
                                      Merde alors.
                                      Ca veut dire quoi ça ?
                                      Alors y en a qui critique NH parce qu’il ne parlerait pas assez des problèmes du nucléaire...
                                      D’autres parce qu’il ne parlerait pas assez des problèmes de la pollution lumineuse...
                                      D’autres parce qu’il ne parlerait pas assez du problème du viandisme...
                                      D’autres encore parce qu’il ne parlerait pas assez du problème du vaccinalisme...
                                      Et encore d’autres parce qu’il ne parlerait pas assez du problème du vivisectionnisme, et de je ne sais quoi encore..
                                      Tandis que les vrais pollueurs eux, se frottent les mains de voir tant de haine se déverser sur ce pauvre homme qui fait ce qu’il peut en tentant de parler déjà de ce qu’il connaît... (Et ils trouvent, eux, que Hulot parle déjà trop de trop de choses !!!!)

                                      Si vous trouvez donc chers amis que Nicolas a encore des lacunes sur certaines choses, parlez-lui en en privé et tentez de le convaincre d’ajouter telle ou telle autre corde supplémentaire à sa « harpe écolo »... mais de grâce, cessez de le démolir ainsi et de détruire avec lui ce qu’il tente de faire.. nous avons besoin de tous les « colibris » dans cette vaste lutte pour la protection de la planète !
                                      Si nous commençons à nous couper mutuellement les ailes..... 

                                      MEILLEURES PENSÉES À TOUTES ET TOUS !!!

                                      • olivier cabanel olivier cabanel 29 octobre 2009 20:53

                                        Daneel Olivaw,
                                        maintenant que les présentations sont faites,
                                        il te faut bien comprendre que je n’ai rien de perso contre Hulot,
                                        c’est un simple constat, à froid,
                                        ce n’est pas un « coup de gueule »,
                                        l’environnement est un sujet à la mode, et beaucoup aujourd’hui se revendiquent écolos,
                                        se parent des plumes de l’innocence, après avoir pollué durablement ici ou la,
                                        mais passons,

                                        pollution lumineuse, viandisme, vivisection, vaccins sont bien sur des questions que l’on peut soulever, mais j’ai tendance à aller à l’essentiel
                                        or l’essentiel, ou du moins un sujet important c’est l’énergie,
                                        et surtout l’énergie nucléaire.
                                        c’est un passage obligé de la défense de l’environnement,
                                        le fait qu’Hulot l’ai volontairement « oublié » dans son pacte est révélateur de son manque d’engagement, ou du moins de ses carences en la matière,

                                        il est probable que le fait d’etre sponsorisé par EDF est une bonne partie de la réponse, mais si il avait des convictions, il aurait conditionné ce sponsoring à la liberté de s’exprimer,
                                        ce qu’il n’a manifestement pas fait.

                                        son film est un navet, il est trop manichéen, et j’aurais dit çà pour n’importe quel autre film réalisé dans cet esprit,

                                        voila pour l’essentiel.


                                      • Daneel Olivaw 29 octobre 2009 20:50

                                        Juste une précision au sujet de ta phrase : « Mais la casserole la plus bruyante que traine Hulot est certainement le fait qu’il ait été un étrange candidat potentiel aux élections présidentielles de 2007. Cette candidature était précédée par le lancement de son pacte. Puis, par un habile tour de passe-passe, Hulot le 22 janvier 2007 abandonnait toute velléité présidentielle, apportant pour son ami déclaré, Nicolas Sarkozy un bon réservoir de voix. »...


                                        Tu pars certes d’une donnée juste... mais pour en faire, par une interprétation erronée de cette donnée, une information fallacieuse... et même carrément mensongère !
                                        Il faut savoir que cette fameuse « pré-campagne présidentielle » a été terrible : des pressions et même des menaces de mort !!!...

                                        Il en a été ainsi pour notre candidat de l’époque Jean-Marc Governatori (menaces téléphoniques - anonymes évidemment mais qui semblait parfaitement connaître des choses que seuls des services de renseignement organisé pouvaient savoir - sans même parler desvols et violences physiques sur des militants qui voulaient médiatiser les enregistrements de ces « menaces » !!!)... et des amis qui militaient alors pour la FNH m’ont aussi raconté la même chose : Nicolas aussi était soumis au même genre de pressions et de menaces !!!!!

                                        Merci donc de veiller à ne pas vous-faire vous même les « porte-parole » de tous ces << criminels de la Terre >> dont seul le bénéfice à tout prix les intéresse, que ce soient les industriels du pétrole, de la bagnole, de la chimie.. ou du nucléaire !!

                                        MEILLEURES PENSÉES

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès