• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Lubrizol : Le Département de Seine-Maritime et la Région Normandie (...)

Lubrizol : Le Département de Seine-Maritime et la Région Normandie renoncent à porter plainte

JPEG - 75.5 ko
Photo © Radio France - Alexandre Bioret

Après la catastrophe industrielle de Lubrizol à Rouen le 26 septembre 2019, la Région Normandie et le Département de Seine-Maritime ont préféré un processus d’indemnisation à l’amiable à une plainte. Les deux collectivité demandant respectivement 1,3 million d’euros et 114 000 euros.

A l’opposé, la Métropole Rouen Normandie et de les villes de Rouen et Petit-Quevilly ont porté plainte. « Il convient parallèlement d’estimer le montant du préjudice d’image, et donc d’attractivité pour le territoire« , souligne la Ville de Rouen.

Ainsi à gauche (villes de Rouen, Petit-Quevilly et Métropole), c’est la logique judiciaire qui prévaut tandis qu’à droite (Département et Région), il s’agit de négocier à l’amiable. Une démarche qui interroge, en particulier du côté du Département de Seine-Maritime comme l’évoque « Le Poulpe », le Média Normand d’Investigation partenaire de Médiapart.

Sur 76Actu, L’Union des victimes de Lubrizol dénonce également des possibles « conflits d’intérêts » entre Bertrand Bellanger, actuel président LREM du Département de Seine-Maritime et Isabelle Striga, présidente de Lubrizol France qui avait siégé à Sedibex, une société spécialisée dans le traitement et la valorisation des déchets dangereux que Mr Bellanger a présidé jusqu’à son élection à la tête du département.

Selon Christophe Holleville, Secrétaire de L’Union des victimes de Lubrizol, "À l’heure où Lubrizol tente d’échapper à son procès, voici la triste réalité. Non seulement, il n’a pas payé ses dettes, mais pire, la plupart des pouvoirs publics ne le poursuivent même pas en échange d’accord à l’amiable discount."

Arnaud MOUILLARD - http://arnaudmouillard.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.88/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Michel DROUET Michel DROUET 3 mars 2021 08:50

    Et hop ! On paye et on efface tout ! C’est tellement simple...


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 3 mars 2021 09:05

      « Ainsi à gauche .../...) c’est la logique judiciaire qui prévaut tandis qu’à droite .../..., il s’agit de négocier à l’amiable. »


      Les négociateurs ne sont pas les mêmes, c’est tout. Dans un cas ils sont rivés, dans l’autre ils sont « publics », mais qu’est-ce qu’un avocat, sinon un négociateur. Dans les deux cas, les transactions peuvent être ouvertes ou fermées, visibles ou cachées, comme pour les accords et traités internationaux, commerciaux ou militaires !

      Croire en l’dépendance et l’intégrité du système judiciaire tient de la naïveté.


      • Michel DROUET Michel DROUET 3 mars 2021 15:48

        @Séraphin Lampion
        Et croire qu’un « bon arrangement vaut mieux qu’un mauvais procès » est tout aussi illusoire.


      • pierrot pierrot 3 mars 2021 22:05

        @Michel DROUET
        ce n’est pas moi qu’il faut convaincre mais la région Normandie et le département de Seine Maritime qui a fait le choix de l’indemnisation.


      • Michel DROUET Michel DROUET 4 mars 2021 15:19

        @pierrot
        Sauf que les problèmes ne sont jamais réglés par des indemnisations lorsque c’est l’argent qui a le dernier mot.


      • pierrot pierrot 3 mars 2021 10:28

        L’indemnisation est souvent la solution la plus rapide et la plus satisfaisante pour les victimes de cette catastrophe.

        Un procès aurait certainement duré plus de 20 ans avec appels et contre appels et souvent pas grand chose en finale.

        De nombreux exemples existent.


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 3 mars 2021 11:09

          @pierrot

          C’est comme « plaider coupable » ou « plaider innocent ».
          La domination de la culture est tellement forte que non seulement de nombreux concitoyens ignorent que cette notion ne faisait pas partie de notre culture juridique mais qu’en plus, ces pratiques s’insinuent lentement dans la réalité, comme les anglicismes genre « supporter » au lieu d’« encourager ».
          Les mutations culturelles s’opèrent insensiblement. Le « deal » a remplacé l’« arrangement » et le jugement.


        • Octave Lebel Octave Lebel 3 mars 2021 13:41

          @pierrot

          « Un procès aurait certainement duré plus de 20 ans avec appels et contre appels et souvent pas grand chose en finale. »

          C’est peut-être cela qu’il faudrait avoir l’ambition de changer. Parce qu’au fond, vous nous expliquez qu’en fait la justice ne sert à rien et qu’il vaut mieux toujours s’arranger avec le fautif surtout s’il est puissant. Le fautif se sert de l’état de la justice pour échapper à ses responsabilités et imposer la solution qui l’arrange le mieux à ses victimes.

          Si on tire toutes les conclusions de votre affirmation, en toute bonne conscience et tranquillité d’esprit, nous allons nous réveiller demain encore moins dans une société démocratique qu’aujourd’hui et en toute tranquillité d’esprit qu’en sera-t-il après-demain ? 


        • moussars 3 mars 2021 14:51

          @pierrot
          Et c’est ça qui n’est pas normal. Le droit positif de la procédure est au service des accusés.
          Sait-on que les propres avocats et conseils en assurance de Buffet et Lubrizol, aux USA, les avaient à 17 reprises avertis et mis en garde sur leur gestion lamentable de la sécurité ?! Et la responsabilité des autorités françaises ?!
          Ils ont violé tout le droit français et s’en sortent indem.
          Pour mille fois moins grave en matière de sécurité, et involontairement, un de mes voisins a écopé de 6 mois ferme. Il est vrai qu’il ne s’appelle pas Buffet, qu’il n’est pas américain, que c’est un sans dent...  


        • pierrot pierrot 3 mars 2021 22:08

          @moussars
          L’origine d’une catastrophe est parfois difficile à prouver : exemple l’explosion de nitrate d’ammonium en 2001 à Toulouse, idem pour celle du port de Beyrouth où l’enquête est en cours et difficile dans la mesure où tout a été détruit ,y compris d’éventuelles preuves de dysfonctionnements.


        • troletbuse troletbuse 3 mars 2021 22:23

          @pierrot
          Il devrait envoyer le procureur Heitz, celui qui a trouvé en moins d’une demi-heure le mégot qui a mis le feu à Notre-Dame


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 mars 2021 19:30

          @moussars

          MDR. Et que croyez vous qu’un procès démontrera ?

          Pour AZF, l’industriel a été condamné par défaut. En réalité on n’a rien trouvé de vraiment net contre lui. Il y a eu des dysfonctionnements, mais rien qui explique ce qui s’est passé. Mais des dysfonctionnements, il y en a partout...

          Je passe sur les multiples procès des catastrophe aériennes, qui durent 20 ans, pour aboutir, souvent, à rien. Voir le Mont Saint-Odile et autres.

          Pour Lubrizol, je crois que le feu est parti de chez les voisins, en tous cas : ça va être dur de rendre fautif Lubrizol de l’incendie du voisin...


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 mars 2021 19:33

          @pierrot

          Au moins à Beyrouth, il y a eu un incendie avant l’explosion.
          A AZF il y eu une explosion sans rien avant.


        • troletbuse troletbuse 4 mars 2021 22:11

          @Olivier Perriet
          Moi aussi je n’ai rien entendu. En revanche pour AZF, ben je n’ai rien entendu non plus, poil au ...


        • eau-mission eau-pression 5 mars 2021 00:02

          @Le Sudiste

          O.Perriet a entendu dans les journaux. Ils ont réussi à faire passer la première explosion pour une illusion, alors que le décalage était de plusieurs secondes.


        • pierrot pierrot 5 mars 2021 08:12

          @Le Sudiste
          Cette première explosion lors de l’accident AZF à Toulouse n’a pas eu lieu selon les enregistrements des sismographes installés à proximité du site.

          C’est une fausse information comme il en circule toujours partout d’individus mal informés ou pervers.

          La justice a fait, lentement certes, un bon travail d’investigations en prenant en compte de nombreuses hypothèses.

          Celle qui semblait la plus probable est la présence d’un dérivé organique chloré à proximité, mais la démonstration de sa pertinence a échoué en laboratoire et sur sites.


        • eau-mission eau-pression 5 mars 2021 10:08

          @pierrot

          Les toulousains ont entendu deux explosions. Vous étiez où ?

          Extrait de wikipedia : Les auteurs (A. Souriau et al., C.R.A.S., 2002) reprennent l’hypothèse d’un double bang produit par une explosion unique. Cette hypothèse sera réfutée par un physicien dans le second article (A. Joets, C.R.A.S., 2009). Le même auteur réfutera aussi dans un ouvrage les arguments présentés par les experts pour accréditer la thèse de l’explosion unique.

          Vous êtes capable d’arbitrer entre Souriau et Joets ?


        • Clocel Clocel 3 mars 2021 15:59

          Regardez qui est Ministre de la Justice et vous saurez dans quelle considération elle est tenue...

          Tout n’est qu’illusion...


          • sls0 sls0 3 mars 2021 16:19

            Le libéralisme n’a que faire de la justice.

            Pour eux c’est mieux l’arbitage privé.

            Le libéralisme n’a que faire du peuple, pour le blouser elle a ses hommes politiques.


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 mars 2021 19:31

              Peut-être parce qu’il n’y a rien deprobant contre Lubrizol, et que « la catastrophe sanitaire et écologique » est peanuts, non ?

              Maintenant, c’est vrai qu’on aime bien faire son malin à aller en justice...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité