• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Lui ministre, il ne fait rien pour l’éducation à l’environnement

Lui ministre, il ne fait rien pour l’éducation à l’environnement !

Qui, il y a encore un an aurait pensé que lui ministre, il ne ferait rien pour l’éducation à l’environnement ? Nicolas Hulot a beaucoup fait dans notre pays pour la sensibilisation de la population à la crise écologique et pour l’éducation à l’environnement en général. Qu’il le veuille ou non il est devenu un des symboles de cette cause. Un symbole de cette idée que par l’éducation nous pouvons changer les choses. Et pourtant après 9 mois de gouvernement son ministère n’a aucune politique pour l’éducation à l’environnement.

Cette tâche lui incombe

Le décret d’attribution du 25 mai 2017 qui fait de Nicolas Hulot un ministre d’Etat de la cinquième république française est pourtant clair : « Il (le ministre d’Etat) contribue au développement de la politique destinée à associer les citoyens à la détermination des choix concernant les projets ayant une incidence importante sur l'environnement, propose toute mesure propre à améliorer la qualité de la vie et contribue au développement de l'éducation, de la formation et de l'information des citoyens en matière d'environnement. ». De la façon la plus naturelle et la plus légitime un grand nombre d’acteurs de l’éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD) ont vu naître en eux des espérances.

Refus de dialoguer

Dés le mois de mai une demande de rendez-vous a été envoyée au ministre par les représentants de la société civile organisés depuis 20 ans au sein du Collectif français pour l’éducation à l’environnement vers un développement durable (CFEEDD) qui regroupe les grandes associations nationales d’environnement et d’éducation populaire, et regroupe aussi les syndicats d’enseignants. Le CFEEDD a entre autres à son actif les assises nationales de l’éducation à l’environnement qui ont créé le Plan National d’Action pour l’éducation à l’environnement en 2000. Ce plan d’action créé par les acteurs n’a pas pris une ride. Après des relances nombreuses, il y aura un petit rendez-vous de moins d’une heure en octobre avec une personne de son cabinet, sans suite, le lien ne s’est pas fait, la volonté ministérielle n’était pas là.

Baisse de subvention

Le CFEEDD qui est reconnu en France et à l’étranger et joue un rôle de premier plan dans l’avancée de l’EEDD depuis 20 ans a vu sa subvention passer de 26 000 € à 15 000 en 2017, soit une baisse de 11 000 €. Voilà concrètement la politique du ministère Hulot pour l’EEDD. Ce comportement de Nicolas Hulot est incompréhensible avec les éléments que nous avons. Vu qui il est et d’où il vient, vu le discours de sa fondation, il devait entrer en dialogue avec la société civile organisée. Il ne l’a pas fait, elle a juste le droit à son mépris.

Grande cause nationale

Le CFEEDD qui a organisé les deuxièmes assises de l’éducation à l’environnement en 2009 à Caen, puis les troisièmes qui ont connu 95 évènements de préparation dans les territoires et réuni 1200 personnes dont la ministre de l’environnement Delphine Batho qui disait à Villeurbanne en 2013 « … Je suis venue vous dire, vous pouvez compter sur moi et sur le gouvernement pour faire de l'Éducation à l'environnement une priorité nouvelle de l'action de l'État…  ». Elle avait même parlé d’une « grande cause nationale  » dans son discours. Dommage quelques mois après elle était débarquée du gouvernement ! Pourquoi ne raccroche t-il pas ce wagon la Nicolas Hulot ? Cela semble si simple et si naturel pourtant.

Pourquoi détruire l’ENC ?

Ces assises ont été à chaque fois un véritable succès. L’Espace National de Concertation (ENC) pour l’EEDD qui mobilise six ministères, plusieurs associations d’élus, des associations nationales de l’environnement et de l’éducation, des syndicats, des entreprises… a été créé il y aura bientôt 10 ans. L’ENC est cité dans la circulaire de l’Education nationale du 4 février 2015  : « Ils (les coordonnateurs académiques d’éducation au développement durable) favorisent l'émergence d'une culture commune du développement durable au sein de l'académie, portée avec les acteurs territoriaux dans les instances d'échanges tels que les espaces régionaux de concertation pour l'éducation à l'environnement et au développement durable, inspirés de l'espace national de concertation pour le développement durable dont le ministère est membre. Les « espaces de concertation pour l’EEDD » sont également mentionnés dans la stratégie nationale de la transition écologique et pour le développement durable de 2015 -2020. Pourquoi ne pas respecter la stratégie nationale ? Pourquoi abandonner tous ces acquis qui ont demandé beaucoup de travail ?

Il s’assoit sur les recommandations de l’UNESCO

Dans sa feuille de route pour la mise en œuvre du programme d’action global pour l’éducation en vue du développement durable de 2014 l’UNESCO dit : « Le changement systémique ne se produira que si les ministères élaborent des politiques pertinentes et cohérentes, en faisant appel au secteur privé, aux communautés locales, aux universitaires et à la société civile et en coopérant avec eux » Nicolas Hulot fait le contraire. On trouve plus loin dans le même programme d’action de l’UNESCO : « Il est indispensable de renforcer les moyens de la société civile pour qu’elle devienne le principal moteur du changement au sein de la communauté ». Alors pourquoi lui couper les vivres ? Nous lisons plus loin : « Chaque Etat membre est encouragé à établir un mécanisme de coordination de l’EDD approprié et à désigner un point focal national pour l’EDD ». L’ENC était ce point focal, Nicolas Hulot le détruit !

Sa fondation est membre du CFEEDD

 La Fondation Nicolas Hulot aujourd’hui dénommée « Fondation pour la nature et l’homme créée par Nicolas Hulot » repose sur les mots, « métamorphose », « changement de comportements », « pédagogie », « information », « éducation »… Dans l’esprit de toutes et tous Nicolas Hulot est un des grands de l’éducation à l’environnement de notre pays et sans doute du monde n’ayons pas peur de le dire. Alors forcément, comment aurait-il pu en être autrement, les militants de l’EEDD attendent quelque chose de lui. Sa Fondation est membre du Collectif Français pour l’Education à l’Environnement vers un développement durable depuis de nombreuses années.

Un mystère

Cette absence de politique du ministre ne peut-être vue comme une négligence, en réalité elle constitue en elle-même une politique. Dans quel but Nicolas Hulot refuse t-il de construire une politique de l’EEDD pour la France alors qu’il a en main toutes les clés pour le faire ? On nous dit qu’il a rencontré Jean-Michel Blanquer pour parler d’éducation à l’environnement, c’est très bien, mais personne ne sait ce qui s’est dit dans ces discussions, c’est dommage. L’incompréhension règne, il n’y a aucune transparence dans tout cela et nous perdons encore du temps pour faire face à la crise écologique. On aura du mal à dire merci monsieur le ministre, celui-là qui disait pourtant lors du Thematic day éducation à la COP 21 en 2015 : « oui la crise est d’abord culturelle et c’est aussi une crise de civilisation. Nous traversons une profonde crise de sens. Il faut redéfinir une vision, replacer l’homme dans sa dimension d’homme. L’homme fait partie de la nature, il en est la partie consciente. Nous devons donner aux enfants cette conscience… » Les aurait-il oublié les enfants ?

Roland Gérard

Expert indépendant en éducation pour la transition


Moyenne des avis sur cet article :  3.59/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • Attila Attila 28 février 12:22

    Idéologie du genre, prosélytisme pour le culte de la Nature, cette religion d’extrême droite, l’école de la République n’est plus laïque.
    Foutez la paix aux gosses !
    La théorie du genre expulsée de Norvège

    Luc Ferry : « Le nouvel ordre écologique », Grasset.
    Georgette Mouton : « Jeunesse et genèse du nazisme », thèse de doctorat d’histoire.

    .


    • pemile pemile 28 février 12:40

      @Attila « Georgette Mouton : « Jeunesse et genèse du nazisme » »

      Vous avez conscience du ridicule de nous ressortir Georgette comme unique argumentation sur TOUT les articles concernant l’écologie ! smiley


    • Attila Attila 28 février 13:00

      @pemile
      Ils vous font bien chier, les travaux de Georgette Mouton. Ils confirment l’étude de Luc Ferry par dessus le marché. Et je peux rajouter le sociologue Paul Yonnet : vous êtes cerné !

      .


    • Attila Attila 1er mars 10:28

      @Attila
      Vous n’y pouvez rien, toute personne qui étudie sérieusement l’idéologie nazie, documents à l’appui, est obligée de constater les similitudes avec l’écologie. Attention, et je vous l’ai déjà dit, ce n’est pas parce qu’on trouve des similitudes avec l’idéologie nazie que l’on peut faire le raccourci : écologie=nazisme. Il y a dans le nazisme de nombreux aspects qui sont étrangers à l’écologie, à commencer par le mythe du surhomme.

      .


    • biquet biquet 2 mars 08:49

      @Attila
      L’idéologie nazie était centrée sur la protection des animaux, pas forcément de la nature. La métallurgie était destinée à fabriquer des armes à n’importe quel prix.


    • Attila Attila 2 mars 11:16

      @biquet
      « L’idéologie nazie était centrée sur la protection des animaux, pas forcément de la nature »
      Lisez donc la thèse de Georgette Mouton. La Nature est un des mythes fondamentaux du nazisme. Ce n’est pas le seul, bien sûr.

      Lisez donc l’étude de Luc Ferry. Conclusion de Luc Ferry : les propositions des nazis en matière de protection de la nature, nos modernes écologistes les auraient signé des deux mains.

      .


    • Attila Attila 2 mars 21:53

      @biquet
      Il faut être prudent. L’idéologie nazie est très complexe et en constante évolution jusqu’à la chute du régime nazi. Pour donner une idée, j’ai l’image d’une tornade qui se déplace et absorbe tout ce qui est à sa portée. C’est ainsi que des éléments de la culture de L’Inde peuvent se trouver amalgamés avec des mythes nordiques, le culte de la Nature côtoie l’admiration pour la science et la technique.
      La principale caractéristique de l’idéologie nazie n’est certainement pas la cohérence.

      .


    • alain_àààé 28 février 14:17

      tien voila le gourou pour certains et pour d autres comme moi un espion du mossad qui au lieu de venir nous emmerdé sur agoravox.ce Mr devrait étre en prison pour avoir dévoilé des secrets d états et qui espére qu il va vouloir nous faire avaler son idéologie de socialiste.ce plouc qui réclamait 100millions d euros par an pour diriger la banque centrale de l ue.quand a l article ce tordu de HULOT comme je l aisdéja écri que seMr hulot veut que la cuve nucléaire qui est poreuse pour moi et beaucoup d ingénieurs de centrale nucléaire doit fonctionné contre l avis de l agence nucléaire.mais ne vous en faites pauvres gens ces gens la ses bandits ses escrocs ses tordus de politiciens seront a l étranger pendant que la centrale explosera.merci HULOT, et ROYALE.depuis qu HULOT a crée sa fondation il a bien fallu qu il cire les godasses aux huiles du nucléaire et de fermé sa gueule s il tiens a son argent du nucléaire.j espére qu attali va disparaitre car avec mitterand fabuis mélenchon des gens de droites et de gauches fait parti de ces ordures qui ont supprimé 44 places de L ENA dont on avaient été reçu.commantaire d un CEGETISTE dont la famille a été déportée ainsi que dautres gens



      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 février 19:27

        @alain_àààé
        J’ai rien du tout comprendu à votre prose, vous pourriez écrire en français ?
        « Une phrase commence par une majuscule et se termine par un point. »
        « Les idées qui vont ensemble forment un paragraphe... »
        « On laisse un espace entre deux paragraphes... »

        ... enfin, des trucs dans ce genre, pour qu’on comprenne ce que vous voulez dire ... Merci d’avance !


      • Attila Attila 28 février 20:24

        @Fifi Brind_acier
        J’ai l’impression qu’il me prend vraiment pour Attali.

        Si quelqu’un a un truc pour lui faire comprendre que je n’ai rien à voir avec Attali . . .

        .


      • cevennevive cevennevive 1er mars 09:02

        @Attila,


        C’est très simple Attila, vous mettez la photo de n’importe qui, de n’importe quoi, sauf celle d’Attali... Surtout que l’on n’a pas tellement envie de le voir. Vous courez le risque que l’on ne vous lise pas.


      • baldis30 1er mars 09:34

        @Attila
        bonjour

        « Si quelqu’un a un truc »

        il faut plusieurs trucs : une thérapie pour dyslexie, et un paire de lunettes !


      • Attila Attila 1er mars 10:37

        @cevennevive
        C’est dommage, je l’aime bien cette photo, il ressemble à une chouette. Bravo le photographe.

        C’est gentil, les chouettes. Un couple de chouettes hulotte, Nicolas Hulotte et sa femme Pimprenelle (moi, c’est Grosnounours) a élu domicile dans mon jardin. Ils me font une paire de bébés hulottes tous les ans.

        .


      • cevennevive cevennevive 1er mars 10:43

        @Attila


        Non, cher Attila ! Changez de photo ! 

        Vous avez raison, il a l’air d’une chouette et c’est bien dommage d’avoir l’air d’un oiseau si beau et si discret. 

        Une chouette, ça porte bonheur il paraît. Mettez-nous donc la photo des beaux yeux d’une vraie chouette...



      • Attila Attila 1er mars 14:06

        @cevennevive
        Bon, j’ai mis une photo en rapport avec Attila : les chevaux, la steppe, l’Asie.
        C’est une tête de cheval sculptée en haut du manche d’un instrument de musique traditionnel de Mongolie, le Moriin Chuur.

        .


      • cevennevive cevennevive 1er mars 15:10

        @Attila, bravo !


        A propos de Mongolie et de chevaux, je suis en train de lire « les Cavaliers » de Joseph Kessel.

        Attali, avec sa gueule de vieux papier froissé est à des centièmes sous-sols par rapport à Attila.


      • Attila Attila 1er mars 23:19

        @cevennevive
        Pour vous plonger dans l’ambiance du roman, le chant étrange des bergers mongols au cœur de la steppe :
        https://www.dailymotion.com/video/xi8ben

        .


      • Self con troll Self con troll 2 mars 09:22

        @Attila
        On pouvait voir l’ancien avatar comme une mise en garde : après Attali, l’humanité ne repousse pas. Mais si dans les vallées des Cévennes on préfère rêver à l’immensité des steppes, je n’iinsiste pas. Il a une jolie tête d’Akhal Téké, cet avatar


      • Attila Attila 2 mars 11:20

        @Self con troll
        « On pouvait voir l’ancien avatar comme une mise en garde : après Attali, l’humanité ne repousse pas »
        Bien vu. Je n’y avais pas pensé.

        .


      • Attila Attila 2 mars 20:55

        @Self con troll
        « Il a une jolie tête d’Akhal Téké, cet avatar »
        Voici sa photo.

        .


      • mmbbb 4 mars 13:23

        @Fifi Brind_acier on ne peut pas tous avoir l eloquence de Fi Fi dont le parti élitiste dirigera la France


      • zygzornifle zygzornifle 28 février 14:39

        Comme tous les écolos en poste il encaisse son gros chèque d’argent de poche a la fin de chaque mois et la retraite qui ira avec ,

        il tape sur les automobiliste et crée de nouvelle taxes et augmente celle déjà existantes c’est pour cela qu’il y a toujours un parasite écolo dans chaque gouvernement , il est utilisé pour faire passer des taxes , Hulot le bulot est un inutile et il est bien plus dangereux que la sois disante pollution qu’il est censé combattre , il ne fait qu’appauvrir ceux qui ont des difficultés pour vivre , en plus tout au long de sa triste vie il a pollué et souillé bien plus que le commun des mortels et je ne parle meme pas de l’accusation de viol , un bien triste personnage représentant bien le niveau du monde politique actuel , voila de quoi dégouter les vrais écolos qui se lèvent tôt pour nourrir toute cette classe de parasites  ....

        • Dom66 Dom66 28 février 19:06

          @zygzornifle
          Je vous ai plussé,Je pense comme vous à ce sujet

          Il me semble avoir vu le titre sur Charlie Hebdo

          « Quéquette ou planète » smiley

          Monsieur « Ou choualla » dans son froc c’est préparé son avenir financier.


        • keiser keiser 28 février 19:16

          @zygzornifle
          Pourquoi écrire en gras ?
          Cela procure t’il une jouissance particulière.
          Allez, expliquez nous l’effet procuré.
          Parce que si j’ai loupé un bon plan, je suis encore preneur.
          Il n’y a pas de petits plaisirs. smiley


        • Attila Attila 28 février 20:18

          @zygzornifle
          Le plus rigolo dans cette histoire : j’écoutais l’émission de Claude Villers sur France Inter. « Marche ou rêve » que ça s’appelait. Une année, ils ont recruté un jeune reporter, Nicolas Hulot qu’il se nommait. Claude Villers s’est gentiment moqué de lui parce que dans un reportage dans les Pyrénées, il s’est pris pour un pilote de rallye scandinave, il a pris un virage enneigé en travers avec la Renault 12 de France Inter et il a embouti une Renault cinq qui venait en face.
          Hulot, l’écolo vroum-vroum !

          .
           


        • zygzornifle zygzornifle 1er mars 08:36

          @keiser
           

          Pourquoi écrire en gras ?

          comme je n’ai pas de cholestérol j’en profite ....


        • baldis30 1er mars 09:39

          @Attila
          bonjour,

          « Hulot, l’écolo vroum-vroum ! »

           ben je ne vois pas ce que vous regrettez !

          une R12 cela devait tourner autour de 60 cv .... il a fait de grands progrès avec un canot pneumatique et 200 cv :

          ce qui a donné des idées à tous les passeurs de drogues, et à tous les pirates enrichis des côtes de l’Afrique ...


        • keiser keiser 1er mars 14:28

          @zygzornifle
          Si ce n’est que pour ça, je suis un peu désappointé.


        • mmbbb 4 mars 10:37

          @zygzornifle N HULOT rentre dans la classification « ecolo bobo hédoniste » comme tous les ecolos D ailleurs ceux du gouvernement Hollande .etaient pour leur carrière L ecologie politique est une supercherie une imposture Quant aux gamins d ’aujourd hui cela me fait un peu rigoler , ils ont tous leur portable , ont des loisirs prennent pour certains d eux l avion ect Cette generation consomme equivalent petrole trois fois plus ce que notre depensait Quant a cet auteur il me semble qu il avait tenu une conference au Maroc ( relate dans ce media à sur l ecorespensabilite Certains lui avaient fait remarquer qu une visio conference etait plus appropriée lorsque l on se veut eco respensable Mais bon , c ’est moins rigolo et il est sur qu au Maroc il a pu faire la teut Encore qui mange dans la gamelle et qui vient nous les briser


        • Diogène Diogène 28 février 14:50

          la plus fantastique opération de greenwashing


          • Diogène Diogène 28 février 14:51

            @Diogène


          • pemile pemile 28 février 14:57

            @Diogène « la plus fantastique opération de greenwashing »

            Ce qui se passe loin de chez nous, n’existe pas ! smiley

            Guillaume Pitron : “Rien ne changera radicalement tant que nous n’expérimenterons pas, sous nos fenêtres, la totalité du coût de notre bonheur standard.”


          • mmbbb 4 mars 10:42

            @pemile Ce sont les ecolos qui imposent ces changements ! Le bio carburant par exemple dont on nous rebattait les oreilles ne fut pas une solution ideale . Les ecolos affirment que cette idee ne vient pas d eux d ailleurs les « bio carburants » disparu des ecrans


          • McGurk McGurk 28 février 17:16

            Il n’y a pas de quoi s’étonner d’une telle attitude.

            Nicolas Hulot n’est qu’un ancien présentateur télé d’une émission dont le sujet était la préservation de la nature et de ses richesses. Rien de plus, rien de moins. Il a un compte en banque plus que rempli et un troupeau de voitures qui contredit l’objectif qu’il affiche et celui de sa fondation.

            Il est, à tort, le « visage de l’écologie » en France parce qu’on nous a bassiné depuis des décennies « Nicolas Hulot » par ci, « Nicolas Hulot » par là. Je suis sûr - moi y compris - que personne ne peut citer une autre personne connue engagée dans ce combat. C’est pour ça qu’il a été recruté par En marche.

            En politique, il n’est qu’une vulgaire marionnette de Macron qui a pour but de liquider l’économie (les dernières grandes société d’Etat et privées) et le social (en désengageant totalement l’Etat) pour créer une société à l’image des pays anglo-saxons qui laissent faire sans presque jamais intervenir. Il n’a pas plus de pouvoir que je ne suis le pape et est sûrement relégué à des affaires mineures dont tout le monde se fout, lui en premier.

            De toute manière, il a sûrement accepté pour toucher le superbe salaire, les privilèges qui vont avec, et recevoir une rente à vie que l’Etat (càd les contribuables) payeront.

            Dans cette vision politique, l’utilitarisme est le maitre-mot. Tout ce qui se sert pas l’objectif politique de Macron ou ce qui n’a aucune valeur marchande est raboté, supprimé ou plus simplement ignoré. L’écologie, ça ne fait pas vendre donc c’est parfaitement inutile.

            Mais Macron va encore plus loin. Lui, il veut à la fois tout raboter mais en plus que toutes les acteurs en présence soient parfaitement d’accord avec lui, sinon il pique sa petite crise de nerfs comme au salon de l’agriculture. Mais évidemment, personne n’est d’accord, à défaut de se faire enculer, de mettre en plus la vaseline et ce avec le sourire.


            • McGurk McGurk 28 février 17:19

              @McGurk

              * payera
              *tous les acteurs


            • Emohtaryp Emohtaryp 28 février 17:16

              C’est quand les vacances de monsieur Hulot ?


              • McGurk McGurk 28 février 17:22

                @Emohtaryp

                Il doit déjà s’acheter un yacht Volkswagen qui pollue à mort - certifié « écologique » - avant d’aller s’ancrer aux Bahamas. 


              • Esprit Critique 28 février 17:23

                Il est stupide d’attendre d’un représentant en savon liquide qui a fait fortune dans « L’escroquerie a la nature »  : Discours de l’Ecologie politique qui consiste a culpabiliser le français moyen en lui racontant des bobards pour mieux le manipuler et lui piquer son blé.

                Un taré qui en 5 ans, veut fermer la moitié de nos centrales nucléaires, la totalité de nos centrales thermiques « fossiles », et en même temps passait au tout voiture électrique !

                Même les camelots, ou les pires escrocs ne sortent pas autant de grosses conneries en si peu de temps !

                Il Vaudrait mieux qui continue dans le harcèlement sous la douche ....

                Pour apprendre a nos enfants le tri sélectif ou regarder avant de traverser a un passage clouté, surtout, plus de parasites intermediares comme vos associations.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 février 20:05

                  @Esprit Critique
                  Il veut plein de choses, mais il ne peut peu ! Et même, pas grand chose..., comme tous les Ministres précédents. L’écologie, l’environnement, les normes, la pêche, la mer, l’agriculture, l’énergie, la défense des consommateurs etc, ne font plus partie des compétences des Etats, mais de la Commission européenne.


                  Voici la répartition des compétences en Europe.
                  - Les compétences exclusives sont celles de la Commission, elle est à l’initiative des lois, le Parlement n’a qu’un rôle consultatif.
                  Traduction : « Faites ce qu’on vous dit, et circulez ya rien à voir ! »

                  - Les compétences partagées, c’est de la novlangue bruxelloise, et c’est plus vicieux, elle sont théoriquement partagées entre la Commission et les Etats.

                  Mais le partage est truqué : dans ces domaines, (dont l’environnement), les Gouvernements doivent demander l’autorisation à la Commission, qui la donne... ou pas. C’est selon les lobbies industriels qui grenouillent autour de la Commission...


                  Exemple, en 2014 Hamon demande à Bruxelles un étiquetage clair sur les produits alimentaires.

                  Nouvelle règlementation, pas satisfaisante pour les consommateurs...
                  Traduction : les pays proposent, la Commission dispose.


                  Quand un Ministre doit demander une autorisation, c’est qu’il n’a plus le pouvoir de décision. Mais ni Macron, ni aucun Ministre de l’environnement ne vous expliqueront qu’ils n’ont dans ces domaines, que les pouvoirs que la Commission & les lobbies, veulent bien leur laisser...

                • McGurk McGurk 28 février 22:02

                  @Fifi Brind_acier

                  Ca l’est encore moins lorsqu’on a un chef d’Etat qui conduit la barque comme une entreprise. Rentabilité est le mot. Le reste aux chiottes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès