• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Lynx braconné : ça suffit !

Lynx braconné : ça suffit !

Un lynx a été braconné sur la commune de Fellering, en Alsace. Exterminé à deux reprises dans la région, à peine une poignée d'individus revenue et déjà les plombs parlent.

Lynx braconné : ça suffit ! Exterminé au XXème siècle, le lynx a été réintroduit dès 1983 dans les Vosges, mais malgré 21 individus réintroduits pour une trentaine d'individus dans les années 2000, après les années 2010, c'est l'effondrement de cette maigre population, moins de 5 individus sont comptés, essentiellement à cause du braconnage et des collisions.

Le lynx était alors clairement voué à disparaitre, mais l'espoir revint grâce à l'ambitieux programme de la forêt du Palatinat, en Allemagne, plus au nord : avec une protection intégrale et une réelle volonté de protection, la dynamique du lynx est relancé dans cette région, et dans les régions alentours, puisque les jeunes se dispersent.

Hélas, le passage en France est risqué pour tout animal sauvage, même si vous disposez d'un statut de protection... C'est bien ce qu'a appris à ses dépens ce lynx tué dans la commune de Fellering, pas très loin des Vosges. Ferus va porter plainte, mais pour quelles chances d'attraper le coupable ?

Il y en a assez de ces scènes de tueries ! Légales ou pas, que ce soit via le plan (anti) loup ou par le braconnage, c'est toujours la même histoire : on accuse loups, lynx et ours de prélever des animaux domestiques ou sauvages, mais aucun des arguments ne tiennent ! On prétend que le chevreuil est en surpopulation et met en péril la repousse des forêts (bien souvent cultivées de façon intensive mais c'est une autre histoire), et alors que son prédateur naturel revient, on l'accuse de prélever du gibier... 50 chevreuils en moyenne par année par lynx, c'est sûr qu'il menace la survie de cet herbivore (plus de 500000 chassés en 2007) !

Pour les loups et les ours, ce n'est pas mieux. On les accuse régulièrement (pour ne pas dire quotidiennement) de s'attaquer aux cheptels de moutons, mais on ne fait rien pour les protéger... Je dirais même qu'il est inadmissible qu'on trouve encore ce genre d'articles qui s'étonnent de voir arriver le loup dans des départements ou villes : quelle suprise ! Pourtant, il aurait suffit de faire son travail d'élu ou d'éleveur et d'anticiper sa venue : elle était prévisible et inévitable pour peu que votre ville se trouve dans un endroit propice aux loups, pourquoi ne pas avoir anticipé les protections, ou mieux encore, revoir sa gestion ? Eh bien non, en France, on préfère crier aux loups après les dégâts et faire semblant d'être surpris et dévasté pour que l'Etat indemnise sans qu'on ne change rien à nos pratiques.
A tel point que l'ours, en France, est celui qui à le second ratio le plus élevé de dégâts, grâce à notre indemnisation automatisée : 7 pour les Pyrénées françaises... 0.9 pour les Pyrénées espagnoles !

Alors il y en a assez de cette haine du vivant de la part des chasseurs qui ne sont que des chasseurs de trophées en quête de sang, assez de ces éleveurs et agriculteurs qui ne font pas leur métier et préfèrent éradiquer tout souci avec tonnes de biocides et de plombs, assez de ces politiques qui ne font rien ni pour protéger des espèces qu'ils s'étaient pourtant engagés de protéger (certes, bien souvent quand ces espèces n'existaient plus en France) ni pour réellement punir ces nombreux braconniers qui tuent, pillent et empoisonnent des milliers d'animaux, assez de ces massacres sur tous les animaux, même ceux qui ne causent aucun dommage ni de tord si ce n'est à une poignée de rageux intolérants.
Je vous méprise pour votre inhumanité, votre rapport au vivant, votre rapport à l'argent et votre rapport social : vous représentés ce qu'il y a de pire dans l'humanité.

Et comme rien ne sera fait, il est plus que probable que d'autres lynx finissent de la même manière en Alsace et dans les Vosges, plus probablement de moins en moins couverts médiatiquement une fois le fait devenu récurrent et divers..


Moyenne des avis sur cet article :  3.74/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 janvier 11:05

    Voilà le communiqué officiel.

    Il y a peu de chances que celui qui a fait ça soit retrouvé, pour les mêmes raisons que les lieutenants de louveterie ne pouvaient pas retrouver la bête du Gévaudan : quand l’omerta fonctionne, on n’avance pas vite.


    • velosolex velosolex 24 janvier 18:04

      @Séraphin Lampion
      De plus Macron a autorisé le retour du silencieux.
      Au fusil infra rouge, de nuit, ça laisse beaucoup moins de chance que la pétoire de nos ancêtres. 
      La bête de Gévaudan n’aurait pas eu même le temps de sortir de son gite. 
      En dehors de l’imaginaire, qui a donné le roman de Renard, le livre le plus remarquable qui soit pour illustrer les mœurs et l’infortune du moyen âge, une époque où la faim est un leitmotiv, le loup rappelait à l’homme sa condition précaire, et la nécessité de s’unir pour faire face, imitant par là l’organisation de la meute. 
      D’une façon générale, les fauves et les félins défendaient la nature, en protégeant ses accès, limitant par là prédation. 
      Ils ajoutent bien sûr à son imaginaire, et à notre émerveillement. Mais peut être sommes nous trop cons, et trop moches pour le mériter, quand certains ne le voient pas même. Pareil pour la nature en général, que nous poussions avoir « dompté » comme les hauts sommets. 
      Mais voilà que nous retournons au moyen âge, avec des terreurs, et la peur d’être la dernière génération, comme à l’époque de l’an 1000. Qu’on le veule ou non, la nature et ses forces ont repris le jeu. 
      Déjà qu’on s’était fait doublé par les chinois. Voilà que c’est vrai encore plus pour la terre. 


    • jef88 jef88 24 janvier 11:19

      "Le lynx était alors clairement voué à disparaitre

      "

      COMMENT pourrait il survivre dans notre monde hyper-citadin ?

      Êtes vous certain que TOUTES les disparitions de lynx soient le fait de chasseurs et/ou braconniers ?


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 janvier 11:38

        @jef88

        Celui-là, en tous cas c’est sûr !

        Van Gogh, le dernier qui avait été tué dans le massif des Vosges en 2014 avait été renversé par une voiture au col du Donon.

        Les spécialistes en avaient conclu que la densité de l’habitat dans le massif, la dispersion des massifs forestiers discontinus et le maillage relativement serré du réseau routier étaient incompatibles avec l’environnement nécessaire à de félin qui a besoin d’un territoire très étendu.

        C’est possible, et c’est la raison pour laquelle la réintroduction a été abandonnée en France.

        Ça n’excuse rien !

        Pourquoi tirer sur cet animal qui n’est même pas un concurrent pour les gros cons ? L’ être « humain » qui a fait ça tirerait aussi facilement sur un autre être humain.



      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 janvier 11:52

        @Séraphin Lampion

        Ce que je me demande, c’est comment a fait ce braconnier.
        Les observateurs animaliers chevronnés appellent le lynx « le fantôme de la forêt ». Ils trouvent ses traces mais ne l’aperçoivent que très rarement, tant l’animal est méfiant, intelligent et performant dans son système de perceptions.
        Les images sont souvent le fait d’appareils photos automatisés et sensibles aux infrarouges. Était-il seul ?
        C’est pour ça que je parle d’« omerta ».


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 janvier 15:11

        @jef88

        « le fait de chasseurs et/ou braconniers ?  »
        un braconnier étant un chasseur qui ne respecte pas la réglementation, i s’agit de braconniers quand la mort est du à une arme à feu
        les militaires et les sportifs sont les seules autres catégories à détenir légalement des armes à feu en France, mais on ne peut pas s’engager sur cette piste.
        s’il s’agit d’une détention illégale d’arme, ce n’est même plus un braconnier, mais un justiciable qui aggrave son cas en passant à l’acte



      • POlivier 25 janvier 10:52

        @jef88
        Braconnage et accidents de la route sont les causes essentielles de leurs morts.


      • JC_Lavau JC_Lavau 24 janvier 11:23

        Tiens ? L’article fait l’article pour la réintroduction des loups partout en France. Afin de dégauloiser la Gaule.



        • JC_Lavau JC_Lavau 24 janvier 14:16

          @taketheeffinbus. Je suis d’une génération où l’on raisonne par écrit, et soi-même.


        • Hervé Hum Hervé Hum 24 janvier 15:00

          @JC_Lavau

          dis moi donc, toi qui raisonne par toi même, en quoi la réintroduction des loups a pour but de « dégauloiser la Gaule » ?

          a ce que je sache, les loups étaient présent au temps de la Gaule et n’a disparut que très récemment à l’échelle de la Gaule précisément. Alors, comment sa réintroduction peut avoir pour but caché de « dégauloiser la Gaule » et donc, dans quel pays vivions nous avant son éradication, toi qui raisonne par toi même !


        • JC_Lavau JC_Lavau 24 janvier 15:27

          @Hervé Hum. Les princes du WWF, tu as déjà oublié ? Leur pub pour le loup lors du Giro, que les riverains furieux leur ont fait remballer. Ils se servent du loup pour éradiquer le pastoralisme de montagne, pour se réserver les montagnes gauloises pour leurs safaris à eux tous seuls.

          Dégauloiser n’est pas dans le dictionnaire, mais dans Le domaine des dievx, de Goscinny et Uderzo.


        • Hervé Hum Hervé Hum 24 janvier 16:44

          @JC_Lavau

          il y a un hic dans ce que tu écris, le fait que précisément, la présence du loup n’interdit pas le pastoralisme, puisque ce dernier a existé jusqu’à il y a très peu avec lui, étant donné que son éradication est très récente sur l’échelle de l’histoire humaine.

          La présence ou non du loup ou autre ours est simplement un choix de société dans laquelle le pastoralisme s’inscrit et où les bergers ne peuvent pas imposer leur volonté, sauf à en faire des « rois », face à celle des « princes du WWF ». Choix de société pouvant effectivement consister à préserver une partie de la montagne au safari touristique et dans laquelle, le loup à sa place, car ce dernier n’attaque pas l’homme, sauf cas extrème. Choix consistant alors à indemniser et soutenir les bergers pour faire face à la présence de ces prédateurs. Politique mise en place, mais que les bergers ne trouvent pas encore satisfaisante. Mais la montagne n’est pas la propriété des roi bergers, ni de princes du WWF, c’est, comme tout le reste, un espace commun où seule la prédation humaine menace le berger et certainement pas ce pauvre loup !

          Quand on prend parti, ce n’est pas tant qu’on cesse de raisonner par soi même, mais qu’on ne fait plus appel à l’arbitrage, seulement à l’arbitraire.


        • velosolex velosolex 24 janvier 16:51

          @Hervé Hum
          Le problème est que pour la conservation des espèces, les gens ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, de leurs intérêts, et de leurs fantasmes. Le loup et le renard s’attaquent pourtant aux petits rongeurs, qui portent la tique, porteur de la maladie de lyme. Une catastrophe sanitaire encore étouffée...On transforme en nuisibles des animaux qui n’ont seulement ont autant le droit de vivre que nous, mais qui s’avèrent indispensables à l’équilibre. Je ne doute pas que le Lynx a autant d’intérêt….En dehors de sa beauté et de son droit évident de se perpétuer. 
          Mon fils a dernièrement eu ses poules bouffées par deux chiens de chasse. Les deux clébards sont restés endormis dans le poulailler, si bien qu’il a pu les saisir, les photographier, et comme ils étaient pucés, identifier le propriétaire. 
          Un type qui les élevait pour la chasse au blaireau. Le blaireau est ouvert à la chasse en France, alors qu’il est protégé partout en Europe. Un bel animal qui a pourtant son utilité à l’équilibre lui aussi. Il semble qu’on veule que la maladie de lyme se propage autant que le crétinisme. 


        • velosolex velosolex 24 janvier 16:56

          @JC_Lavau
          A l’époque des gaulois, il y avait 15 millions de gens en europe. Des forets gigantesques partout.
          Pas forcément le paradis pour les animaux, mais pas encore l’enfer où ils se trouvent maintenant. 

          Mais les flammes nous chauffent maintenant le cul.
          Vite, tuons ceux qui restent avant que ça soit notre tour !

          C’était dans la série : Programmons les urgences


        • JC_Lavau JC_Lavau 24 janvier 17:01

          @Hervé Hum. Au temps où il y avait des loups locaux, l’heure de berger ou de paysan était à très bas prix. Ils ont fait des travaux de romains pour restanquer, et à présent plus personne ne sait restaurer une restanque.
          Tout ça à si bas prix que les filles et les fils sont partis vers la ville.
          Tu te gargarises d’indemnités. Quand le système bancaire sera écroulé, les appareils étatiques auront suivi dans l’écroulement, fin des indemnités mais les loups réinstallés resteront, eux, et continueront de ravager moutons, chevaux, vaches, et randonneurs isolés. Ah oui, excepté les AK47 des trafiquants de drogues, tous les fusils de chasse auront été confisqués.

          Certes les princes du WWF sont princes du pétrole d’abord, cela n’en fait pas des « bons maîtres » pour autant. Le fondateur Philip a confié rêver se réincarner en virus mortel, pour pouvoir tuer le plus de gens possible.


        • velosolex velosolex 24 janvier 17:52

          @JC_Lavau

          Personnellement, après la catastrophe, je serais plus inquiet en voyant de loin des mecs en tenue de chasse que des loups. Les victimes des attaques de loups étaient marginales au moyen âge.
          Ils étaient dangereux dans les périodes de grand froid, quand y avait rien à grailler. Mais c’est vrai qu’ils avaient pris gout à la chair humaine avec tous ces corps laissés sur les gibets, et les champs de bataille, qu’étaient pour eux des sortes de supermarché idéaux. 
          Actuellement les animaux ont pris de l’avance sur nous.
          C’est déjà pour eux la fin du monde, dernier acte, alors qu’on attaque nous juste la seconde scène. 
          En vingt ans le génocide a lamine 70% des animaux, toutes espèces confondues, en partant d’une base déjà laminée depuis les années 50.


        • Hervé Hum Hervé Hum 26 janvier 09:56

          @JC_Lavau

          C’est sans doute trop te demander que de réaliser la stupidité de ton raisonnement, mais je vais quand même te l’explliquer

          D’abord, si l’humain a su éradiquer le loup une fois, il saura le faire une autre fois, surtout qu’à l’heure actuelle, il est contingenté à des zones, vu que s’il en sort, il est irrémédiablement condamné à mort, vu qu’alors, les chasseurs peuvent faire une chasse à courre pour cela. Pas des princes, mais pas loin, juste des nobles tout autant avide de sang. Ensuite, même un randonneur isolé ne risque pas grand chose des loups, pour cela, il faudrait revenir à une présence massive des loups et qu’ils ne trouvent pas d’autre nourriture ; Actuellement, le randonneur isolé à surtout à craindre des chasseurs, de ces paysans se prenant pour des nobles de l’ancien temps, qui tirent sur tout ce qui bouge. Les faits ne disent pas autre chose, mais tu peux les ignorer et prendre ta vessie pour la lanterne du monde.

          Pour finir, lorsque je regarde les actualités ou documentaires, ou encore, lorsque j’habitait en montagne, je n’ai jamais vu de princes du WWF, mais par contre, des milliers de touristes lambda, tous, se promenant au mieux avec des bâtons de randonneur, mais je n’en ai vu aucun avec un AK47.

          Mon pauvre Lavau, ton commentaire prouve qu’une seule chose, ta bêtise !



        • Pcastor Pcastor 24 janvier 12:01

          On en dénombre une bonne centaine dans le massif du Jura , ou une association , le centre Athénas, oeuvre pour sa survie. Un lynx se nourrit principalement de chevreuil, d’où la haine des chasseurs ( un président de société de chasse qui avait massacré un lynx, dans le département du Jura, a été condamné il y a quelque temps.)

          Une petite histoire, vraie, pour remonter le moral. Au printemps dernier ( si mes souvenirs sont bons ), une femelle lynx, blessée par un automobiliste est amenée au centre précité pour y être soignée. Là on s’aperçoit qu’elle est en phase d’allaitement et donc que des petits sont dans la nature et risquent de mourir d’inanition.Des recherches sont effectuées là où la mère a été trouvée et , miracle, on retrouve deux jeunes lynx qui vont aussitôt rejoindre leur mère.Une fois guérie , celle ci est relâchée avec ses deux petits...( elle continue à être suivie grâce un collier spécial.)


          • In Bruges In Bruges 24 janvier 12:23

            C’est à mon avis le plus bel animal terrestre, avec le guépard.

            Mais il ne m’est pas très reconnaissant : une fois, au Parc des Félins à Nesles ( 77), je m’approche doucement de l’un d’eux derrière son enclos grillagé et l’observe longuement en silence. Au bout d’un moment, il se retourne et tente de m’uriner dessus ( mais il lui manquait un petit mètre pour m’atteindre..)

            On n’est pas récompensé, mon pauvre monsieur.


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 janvier 12:46

              @In Bruges

              moi, c’est pareil avec les femmes, je trouve que c’est les plus beaux animaux terrestres, et elles ne me le rendent pas !


            • Pcastor Pcastor 24 janvier 16:43

              @In Bruges
              En général c’est de cette manière qu’il marque son territoire...


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 janvier 16:51

              @Pcastor

              euh... ?


            • velosolex velosolex 24 janvier 16:57

              @In Bruges

              Voir un animal dans un zoo, hors de son contexte, ne montre plus l’animal, mais une fiction. 


            • Pcastor Pcastor 24 janvier 17:05

              @Séraphin Lampion
              Sans vouloir jouer à l’éthologue de service , que je ne suis pas, le lynx mâle marque les limites de son territoire en urinant , en laissant ainsi sa marque , son odeur en direction des ses potentiels rivaux. On peut imaginer ( certes c’est une spéculation) qu’en urinant face à un observateur silencieux et insistant il lui signifie que là c’est SON territoire...


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 janvier 19:20

              @Pcastor

              no mais je vous crois, mes chats font pareil
              mais ce qui m’inquiétait dans votre affirmation, c’était que je pensais que ça s’appliquait aussi aux femmes !


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 janvier 19:37

              @Séraphin Lampion

              Y’a des documentaires animaliers où l’on voit des femmes marquer leur territoire de leur urine. C’est sur Youporn .


            • gnozd 24 janvier 19:42

              @Séraphin Lampion

              "les femmes, je trouve que c’est les plus beaux animaux terrestres

              "

              Carrément d’accord.


            • JC_Lavau JC_Lavau 24 janvier 20:04

              @Séraphin Lampion : « les femmes, je trouve que c’est les plus beaux animaux terrestres ».
              Voir Lola Astanova, qui a bien cette opinion sur elle-même :
              https://www.youtube.com/watch?v=7FdDLvED_4E
               
              J’ai une question écologique : quand sa robe de scène étincelante est usée, elle la recycle comment ? Et ses talons étincelants ?


            • damocles damocles 25 janvier 20:14

              @gnozd

              J’avais un ami ,fêtard patenté , qui rentrait souvent assez tard ,ce qui n’etait pas du goût de son épouse ,et occasionnait quelques frictions verbales....

              Quand il me racontait ces scènes plus ou moins drôles , il concluait avec un air inspiré en regardant dans le vague ,par ces mots :
              « la femme est un animal difficile à comprendre »


            • Old Dan Old Dan 24 janvier 14:59

              « La chasse est consubstantielle à la nature humaine. La connerie aussi... »)

              (Théodore Monot)


              • damocles damocles 24 janvier 19:36

                les bobos parigots et neoprovinciaux veulent expulser les paysans ,éleveurs , bergers viticulteurs ,agriculteurs de toutes les campagnes françaises à la seule fin d’y installer des parcs d’attraction pseudo-naturels et artificiels ,pour qu’ils puissent au cours de leurs vacances accompagnés de guides-fonctionnaires de LA FRANCE CITADINE BOBOÎSEE se promener sans être importunés

                Un jour les coq chantent trop fort , un autre les cloches sonnent trop tôt , les vaches font des gros cacas , les chiens aboient ,la fontaine fait du bruit la nuit ,il faut la boucher (sic ! du vécu) ...etc....ect... conclusion la campagne ne doit être qu’un espace résérvé aux citadins  vegans bien entendu ,  AVEC QUELQUES PAYSANS DANS DES RESERVES , avec villages reconstitués comme dans les DISNEYLAND !

                Au fait , une question : ils sont vegans les lynx ??? 


                • gnozd 24 janvier 19:43

                  @damocles

                  Non y sont bobophages.


                • JC_Lavau JC_Lavau 24 janvier 19:49

                  @gnozd. Le loup chasse en meute, sauf éventuellement lors du nourrissage des louveteaux, où chasser les mulots convient mieux à ces petites gueules.
                  Le lynx chasse seul, ce qui limite grandement la taille de ses proies.


                • damocles damocles 24 janvier 19:50

                  @damocles
                   
                  J’ajoute que l’auteur de l’article a pondu un chef-d’oeuvre d’infantilisme niais et lénifiant intitulé  : « les personnages de DISNEY et LOONEY TUNE EN VOIE DE DISPARITION »
                  la faune sauvage pour lui c’est « LE ROI LION » !!!


                • POlivier 25 janvier 10:55

                  @damocles
                  Oui c’est tellement mieux de s’accaparer tous les paysages et d’enfermer les animaux dans des zoos.
                  Et les lynx sont tout autant vegans que les chasseurs sauf qu’ils mangent uniquement pour vivre, pas pour leur loisir.


                • POlivier 25 janvier 10:56

                  @damocles
                  Oui à quand l’introduction de lions dans les villes et les campagnes ?


                • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 25 janvier 16:05

                  Je plussoie Velosolex qui dit que les gens ne voient pas plus loin que le bout de leur nez et ne font pas le lien avec la maladie de Lyme. Son exception est à saluer !

                  En outre je dirais, par expérience, que ce sont dans les forêts à fortes surdensités de gros gibiers que les tiques qui apprécient également fréquemment l’espèce humaine sont les plus nombreuses.
                  Les surdensités de grand gibiers, les concentrations voire la promiscuité quand il y a nourrissage, favorisent évidemment les transmissions des borrélies responsables de la maladie de Lyme via les tiques vectrices entre toutes les espèces.
                  Autant l’écosystème présente des connections entre les espèces autant les raisonnements humains restent compartimentés.
                  Il y a d’un coté ceux qui défendent le lobby des chasseurs, les surdensités de gibier, qui refusent toute concurrence du lynx, notamment, et de l’autre ceux qui déplorent la non reconnaissance de la pandémie de Lyme et l’indigence des soins.

                  Pourtant, des chasseurs sont parfois malades eux-mêmes.
                  Est-ce dû à une dimension pseudo religieuse qui met l’homme au-dessus des autres espèces animales ou bien les associations des malades de Lyme ont-elles peur de s’attaquer au lobby de la chasse en dénonçant la cause des causes ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

POlivier


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès