• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Mythes et légendes énergétiques

Mythes et légendes énergétiques

Cet article est extrait du livre "Transition énergétique. Ces vérités qui dérangent ! " sorti en mars 2018 aux éditions De Boeck.

Le développement d’Internet a probablement largement joué dans la propagation des théories du complot et de nombreuses croyances sans fondement. Le domaine de l’énergie n’y échappe pas. Régulièrement sont publiés des articles sur des technologies miraculeuses permettant d’avoir de l’énergie en abondance, ou de ne pas en consommer.
Les professionnels de l’énergie, vendeurs de pétrole, d’électricité et autres lobbys en tout genre, empêcheraient la diffusion de ces géniales inventions. Les laboratoires de recherche publics, qui ne parviennent jamais à vérifier la véracité de ces inventions contraires aux lois de la physique, seraient donc tous incompétents ou à la solde des lobbies. Les constructeurs d’automobiles se seraient cassé la tête à développer l’injection électronique ou le moteur hybride pour consommer moins de carburant alors que le moteur à eau pouvait résoudre tous les problèmes.
Aucune PME ne s’aventurerait à commercialiser ces inventions hautement lucratives par peur des représailles des lobbies. C’est risible.

L’hydrogène est souvent présenté comme une énergie propre. Les véhicules à hydrogène existent et ne rejettent que de l’eau. C’est exact. Mais il n’y a pas, ou quasiment pas, d’hydrogène dans la nature. Actuellement, il est généralement produit par transformation de méthane, énergie générallement fossile. Il peut aussi être produit avec de l’électricité, et devient alors un moyen de stockage d’énergie. À cause des pertes inévitables, l’énergie récupérée est forcément inférieure à celle utilisée initialement. L’hydrogène peut permettre de faire avancer des voitures, cette technologie de stockage pourrait être plus intéressante que celle des batteries, mais il n’y a là rien qui change fondamentalement les problèmes énergétiques.

Encore mieux dans le même style : le moteur à air. Il fonctionne aussi, et permet des voitures sans pollution, clament certains journalistes. C’est vrai, mais il faut que cet air soit comprimé, ce qui nécessite un compresseur, qui ne fonctionne pas sans énergie. Là encore, il s’agitd’un stockage d’énergie, et non d’une source, avec des pertes importantes.

Certains croient dur comme fer au moteur à eau. Je ne prétends pas connaître toute la physique, mais pour moi un réservoir d’eau ne représente une quantité d’énergie que s’il est placé en hauteur, comme toute masse. Et j’imagine mal un réservoir d’eau de pluie au-dessus de chaque véhicule permettant le mouvement à la manière de la turbine d’un barrage. À moins d’aller chercher l’énergie contenue dans les atomes d’eau, ce qui en ferait un véhicule nucléaire…

Le moteur à eau est parfois confondu avec le moteur Pantone. L’idée de cet inventeur a été de récupérer de la chaleur perdue des moteurs à essence pour transformer de l’eau en hydrogène et l’injecter dans le moteur. Le principe ne me paraît pas contraire aux lois de la physique, puisqu’il s’agit de récupérer de la chaleur, donc de l’énergie. De nombreux sites internet expliquent comment s’y prendre pour adapter le système sur un moteur existant ; de nombreux bricoleurs du dimanche affirment avoir ainsi bricolé leur voiture et diminué leur consommation. Mais aucun constructeur automobile n’a jamais commercialisé ce système. Les constructeurs passeraient donc à côté de cette géniale invention pour ne pas s’attirer les foudres de leurs amis pétroliers. Pourquoi alors auraient-ils développé d’autres systèmes d’économie de carburants ? Il y a fort à parier que le moteur Pantone réduit la puissance du moteur tout en réduisant sa consommation, et qu’on obtienne les mêmes résultats en appuyant moins sur la pédale d’accélérateur…

La théorie du pétrole abiotique remet en question l’origine biologique du pétrole. Des réactions chimiques miraculeuses permettraient aux gisements de pétrole de s’autoreconstituer au fur et à mesure qu’on les exploite. On se demande alors bien pourquoi les firmes pétrolières iraient toujours chercher le pétrole plus loin dans des conditions d’extraction plus difficiles et plus coûteuses.

L’effet Dumas : une boule de métal dans l’eau branchée sur l’électricité générerait plus d’énergie qu’elle n’en consommerait. C’est, en tout cas, ce que prétend l’inventeur, un Français indépendant, ce qui remettrait en question les lois de la thermodynamique. Philanthrope, il en a mis à disposition les plans sur Internet. Pourtant, aucun laboratoire de recherche scientifique n’a, à ma connaissance, publié quoi que ce soit sur cette révolution de la physique. Pourtant, aucun entrepreneur ne s’est emparé de l’idée pour tenter de faire fortune.

L’énergie du vide aurait été, selon certains, mise en évidence par l’ingénieur Nikola Tesla. Si ce scientifique a bien existé, a considérablement fait progresser la technologie des machines électriques et donné son nom à une unité de champ magnétique, il n’a, à ma connaissance, pas fait apparaître d’énergie miraculeusement. Il doit se retourner dans sa tombe en entendant toutes les inepties qui sont racontées par des gens qui lui vouent un véritable culte sans bien comprendre ce qu’ils racontent. Si vous avez du temps à perdre, vous pouvez passer des heures sur leurs sites internet pour essayer de comprendre. Moi j’ai renoncé, mais je dois être trop bête, ou trop formaté à la science traditionnelle.

Tout de même, aucun des promoteurs de ces énergies miracles n’a fait fortune, ou n’a tout simplement réussi à éviter de mettre de l’essence dans sa voiture et à payer ses factures d’électricité.


Moyenne des avis sur cet article :  2.72/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • cassini 3 mai 08:43

    La pile à pommes de terre et la prise de courant fermée sur elle-même sans générateur rendent superflues l’énergie du vide et le moteur à eau. 


    • gogoRat gogoRat 3 mai 09:58

       à propos de moteur Pantone, voici une analyse plus sérieuse, car bien plus documentée et argumentée que les a priori à l’emporte-pièce de cet article :
       https://www.youtube.com/watch?v=g6lLtWO2MGs

       ce qui n’empêche pas chacun, et même au contraire, de mettre en branle son ’sapere aude’ ...


      • gogoRat gogoRat 3 mai 10:36

         ’... en cours de développement chez les constructeurs ...’
        ’ ... brevet déposé par Renaults en 2005 ’ ( photo montrant : ’ système d’injection d’eau dans une chambre de combustion d’un cylindre de moteur ’)
         
         : voir instant 50:00 de cette video : https://youtu.be/XuIwyzBpmjk


      • Croa Croa 3 mai 22:25

        Tout à fait gogoRat,
        L’auteur écrit n’importe quoi : « Le moteur à eau est parfois confondu avec le moteur Pantone. L’idée de cet inventeur a été de récupérer de la chaleur perdue des moteurs à essence pour transformer de l’eau en hydrogène et l’injecter dans le moteur. »
        Alors que le système Pantone n’est pas un « moteur » mais un économiseur pouvant équiper divers types de moteurs à combustion interne. On n’y « fabrique » pas d’hydrogène smiley smiley smiley mais on améliore le rendement et c’est tout !


      • zygzornifle zygzornifle 4 mai 09:43

        @gogoRat


        Le système Pantone fonctionne sur les anciennes bagnoles mais les modernes bourrée d’électronique et de capteurs c’est autre chose a moins d’aimer voir son tableau de bord se transformer en sapin de noël ....

      • bibou1324 bibou1324 3 mai 10:19

        Actuellement, le projet le plus prometteur pour avoir une énergie quasi-illimitée et propre c’est la fusion atomique du réacteur du groupe Lockheed Martin. S’ils tiennent leur planning c’est pour l’année prochaine.


        Plus vraisemblablement il faudra attendre encore quelques années, les américains ayant tendance à se surestimer.

        Pour moi la meilleure énergie c’est celle qui n’est ni produite ni consommée. 

        • Rincevent Rincevent 3 mai 16:55

          @bibou1324


          Pour moi la meilleure énergie c’est celle qui n’est ni produite ni consommée
          . Oh que oui ! Des articles sur les solutions miraculeuses (pour ou contre), on en lit tous les jours, mais c’est souvent basé sur notre mode de vie actuel, comme s’il était indépassable. Or, comme nous n’avons qu’une planète, il va bien falloir le modifier, et tant qu’à faire volontairement, avant que la situation ne l’impose, sinon ça finira mal.

          Par exemple, on commence à parler de guerres de l’eau, ici et là. Demandez à Israël pourquoi il ne veut pas lâcher le plateau du Golan : position militaire stratégique, certes, mais surtout château d’eau de toute la région...


        • jjwaDal jjwaDal 3 mai 11:41

          Il est fort possible qu’il y ait du pétrole et gaz d’origine abiotique sur (sous) Terre, mais cela n’a jamais été prouvé (pourtant facile à faire avec des mesures de rapports isotopiques). Vu que Titan dégouline d’hydrocarbures (très probablement d’origine abiotique) et que Mars a des « pets » de méthane (serpentinisation fort probable sinon certaine) et que la Terre a de grosses réserves internes d’eau et de carbone, les hydrocarbures d’origine abiotique ne peuvent être exclus. Mais vu que la vie a ici brouillé les cartes, la seule question est où (à quelles profondeurs) et en quelles proportions ?


          • cassini 3 mai 11:50

            @jjwaDal


            La mare derrière chez moi aussi a des pets de méthane. Ce sont les bulles qui montent à la surface quand on touille la vase au fond avec une perche. C’était autrefois enseigné dans les leçons de choses. C’est dans le livre de chimie de ma grand’mère. 

          • Ruut Ruut 3 mai 13:43

            Un génie ne suffit pas pour faire fortune il luis faut aussi une bonne équipe et un vendeur de talent.
            C’est pour ça que les voleurs de brevets sont souvent plus riches que les inventeurs de génies car les voleurs eux ont un plan marketing.


            • Croa Croa 3 mai 22:46

              À Ruut,
              Pas que les voleurs, ceux qui achètent les brevets aussi : Le nombre de brevets acheté pour enterrer l’invention concurrente !


            • Scuba 3 mai 14:34

              petite remarque sur le moteur à eau. 

              Il me semble que le moteur à eau est un moteur thermique qui fonctionne avec de l’hydrogène et de l’oxygène. Vous mélangez les deux gaz dans les bonnes proportions, vous allumez le mélange et vous avez une explosion, comme dans un moteur à essence, et vous récupérez de l’eau. Cela fonctionne en théorie, mais les deux gaz sont trop instables pour pouvoir les utiliser dans un moteur. 
              De plus, vous avez aussi le même problème de production des gaz : par exemple une électrolyse de l’eau vous fournit de l’hydrogène et de l’oxygène dans les bonnes proportions, mais les pertes font que vous récupérez moins d’énergie que celle nécessaire pour effectuer l’électrolyse.

              • Giordano Bruno 3 mai 14:57

                « ...la propagation des théories du complot... »
                Maintenant, quand je lis ce genre de chose, j’arrête la lecture de l’article et lui attribue une étoile.


                • Pere Plexe Pere Plexe 3 mai 17:08

                  Encore mieux dans le même style : le moteur à air. Il fonctionne aussi, et permet des voitures sans pollution, clament certains journalistes.


                  Vous avez raison l’air comprimé n’est pas une énergie mais un vecteur.
                  Il faut une autre énergie pour comprimé l’air.
                  De la même manière que la voiture électrique nécessite d’être rechargée.
                  Reste que cette solution est parfaitement viable, simple et peu coûteuse en infrastructure ou impact environnemental.
                  Surtout comparé à la voiture électrique : pas de temps de recharge, pas de batteries à recycler, pas besoin de terres rares...

                  L’écarter aussi négligemment n’est vraiment pas justifié.

                  • Doume65 3 mai 17:58

                    @Pere Plexe
                    « comparé à la voiture électrique : pas de temps de recharge »
                    J’avoue ne pas avoir d’info mais je ne pense pas que le compresseur fasse son boulot en trente secondes chez le ménage indien à qui la voiture est destinée.

                    « simple et peu coûteuse »
                    A priori, sauf que cette histoire a pour le moment beaucoup plus coûté que rapporté à Tata qui n’a rien vendu... et ne vendra jamais rien, surtout depuis que Renault vend des voitures (des vraies : 5 places + un coffre, 700 km d’autonomie, 143 km/h en pointe) 3500 € en Inde.


                  • Croa Croa 3 mai 22:53

                    À Pere Plexe,
                    Et pourtant si, comparé aux batteries le rendement de l’air comprimé est déplorable. Il y a beaucoup plus de pertes ! (Surtout en chaleur pour comprimer l’air et la détente quand on utilise l’air produit un froid qui se perd aussi.)



                    • Doume65 3 mai 17:43

                      Au fait , et l’E-Cat, qu’est-ce qu’il devient ?


                      • cassini 4 mai 07:27

                        @Doume65


                        ===================
                        l’E-Cat, qu’est-ce qu’il devient ?
                        ===================

                        Il devient la même chose que la voiture à air comprimé : il sort l’année prochaine. 

                      • Doume65 4 mai 12:04

                        @cassini
                        Bien vu !
                        J’aurais dû le savoir puisque ça fait dix ans qu’on nous le répète. Suis-je distrait !


                      • nono le simplet nono le simplet 4 mai 07:52

                        les problèmes essentiels de l’énergie ne sont ni le rendement ni la technologie mais la pollution et la durabilité
                        les énergies fossiles sont polluantes soit dans leur exploitation soit dans leurs déchets et de plus ne sont pas pérennes
                        seules les énergies renouvelables sont la solution durable
                        pour rappel le soleil fournit en moins d’une heure l’équivalent en énergie de la consommation annuelle de la planète et même si le rendement est médiocre ça n’a pas beaucoup d’importance ...  


                        • Ruut Ruut 4 mai 08:00

                          Regardez l’exemple du Strato-Réacteur, inventé en France mais économiquement rentable par magie aux USA.

                          Il manque en France une industrie publique qui produit les prototypes des inventeurs puis les commercialise.
                          Cela permettrait de fusionner les inventeurs avec le milieu économique.

                          Mais le gouvernement Français actuel méprise trop les Français pour faire évoluer la Nation vers le progrès.

                          La plus grande des preuves et l’anglicisme galopant dans notre pays et la non défense de notre langue et ce même au niveau international. Ce qui génère certaines perles de franglais a notre président "delicious wife’.


                          • cassini 4 mai 14:13

                            @Ruut


                            ==========================
                            Regardez l’exemple du stato-réacteur, inventé en France mais économiquement rentable par magie aux USA. 
                            ==========================

                            Le statoréacteur n’est économiquement rentable nulle part ; il est seulement le seul propulseur possible dans un nombre très limité d’utilisations militaires. 

                            Au temps de Lorin c’était encore une vue de l’esprit. Au temps de Leduc, c’était un propulseur tout bonnement inutile à l’armée française. En dehors d’un certain nombre de missiles aérobies et d’hélicoptères-gadgets, le statoréacteur n’a servi utilement que sur le SR-71 sous la forme du combiné turbo-stato qu’est le J58 avec sa postcombustion. 
                            Le SR-71 est un avion hautement spécialisé, utile en petit nombre seulement, que ne peut s’offrir que l’armée d’un pays très riche ; avec cela tout est dit.

                          • Claude Simon Claude Simon 4 mai 20:38

                            @Ruut


                            L’humour est diplomatique, telle une énergie neutralisant tout...

                          • Jean Keim Jean Keim 4 mai 08:12

                            Le profit a des raisons que la raison veut ignorer, connaissez-vous le complexe de Gates ? : Je me suis enrichi au delà de l’immaginable, j’ai fait des dégâts mais j’ai créé des fondations pour compenser... et dans sa tête il rajoute : c’est plus fort que moi, même avec mes bonnes œuvres j’arrive également à faire du profit.


                            Qq idées en vrac...
                            Produire de l’énergie gratuite et abondante voire inépuisable est possible puisque le cerveau l’envisage.
                            Cette énergie gratuite aura des répercutions qq part c’est inévitable.
                            Avec notre mentalité humaine actuelle, l’énergie gratuite serait une catastrophe majeure, imaginons chaque humain ayant à sa disposition une tronçonneuse à l’autonomie sans limite, les arbres n’y survivrons pas, imaginons également des humains disposant de véhicules pouvant rouler sans besoin de faire le plein, ce serait l’horreur, ou encore des militaires ou simplement des malfrats disposant d’armes pouvant tirer sans recharger, la violence serait totale.

                            Je ne sais pas si l’énergie gratuite est possible, qq part je pense que oui, mais les puissants de ce monde feront tout ce qu’ils peuvent pour qu’elle ne voit jamais le jour, la manne pétrolière est bien trop juteuse, l’économie bien trop inféodée à elle, et les réserves fossiles encore bien trop abondantes pour qu’ils y renoncent.

                            Il a toujours été possible et c’est encore faisable, de faire de notre planète un lieu de vie heureux, mais chaque homme héberge un démon qui pour le moment a le dessus, en a-t-il été toujours ainsi ? Il semblerait qu’une humanité très ancienne ait connu des modes de vie différents où la solidarité primait sur le profit... et qq chose a fait tout déraper.



                            • cassini 4 mai 14:21

                              @Jean Keim

                              ==========================
                              produire de l’énergie gratuite et abondante voire inépuisable est possible puisque le cerveau l’envisage
                              =========================

                              Voici une variante inattendue de l’argument de Saint Anselme. 

                            • Jean Keim Jean Keim 4 mai 17:26

                              @cassini
                              Cela se vérifie tous les jours et dans l’histoire.

                              Tout les jours car ce que vous faites est bien, tout au moins sur le plan pratique, ce que votre cerveau a décidé (pensé), il est même capable d’anticiper, sur les autres plans c’est une autre histoire, disons pour simplifier que nous sommes agis.
                              Dans l’histoire car il y a par exemple des écrivains qui ont imaginé des technologies que nous utilisons quotidiennement et d’autres dont certaines commencent à pointer le bout de leur nez comme la téléportation, par contre le cerveau ne peut imaginer ce qu’il ne connaît pas comme la perfection chère à St Anselme qui la réservait à Dieu seul (je simplifie), ce qui pour lui prouvait sans aucun doute son existence, ce qui finalement n’est pas complètement idiot smiley

                            • zygzornifle zygzornifle 4 mai 09:51

                              Il est tout à fait possible d’installer le GPL sur des véhicules Diésel.
                              Sa fait maintenant un bout de temps que c’est pratiqué en Angleterre et en Australie, et quelques années en Italie.

                              Les avantages :
                              - Plus de couple, au minimum 30%.
                              - Plus de puissance du même ordre mais moins intéressant sur un véhicule diesel vu que l’on roule au couple (bas régimes moteurs).
                              - Moins de pollution (réduction de moitié de la pollution au CO² et réduction significative du NOx).
                              - Moins de consommation. 30% de moins au minimum sur l’ensemble des carburants GPL et Diésel confondu vu qu’avec ce système on consomme à la fois du GPL et du Gazole. Le Gazole est là pour maintenir la combustion. Sur une Alfa Roméo 156 20 JTD qui est un véhicule de 175 ch et de 370N/m l’économie est même de 40% à l’usage. La consomation Diésel représantant 10% du total du carburant utilisé. La puissance est passée à plus de 200ch et le couple à plus de 400N/m.
                              - Moins d’usure moteur.

                              Les inconvénients :
                              - Toujours une consommation de Gazole et en cas de panne de Gazole on ne peu pas non plus rouler qu’au GPL.
                              - Prix de l’installation et problèmes en France pour obtenir la prime écologique pour cette transformation.
                              - Encombrement du réservoir.
                              - Difficulté de trouver un installateur en France.

                              On peu donc voir que les inconvénients sont presque identiques au GPL/Essence.


                              • Croa Croa 4 mai 21:55

                                À zygzornifle « Il est tout à fait possible d’installer le GPL sur des véhicules Diésel. »
                                Oui forcément puisque TOUS LES COMBUSTIBLES injectables peuvent servir de carburant pour diesel. C’est pour des raisons économiques et par choix politique que les moteurs diesels sont le plus souvent conçus pour le gazole. L’inventeur Rudolf Diesel espérait arriver à faire fonctionner son moteur à la poussière de charbon mais il lui fut trop difficile d’arriver à ce résultat. Les gros diesels de bateau fonctionnent au lourd, ce qui est possible en préchauffant ce carburant très polluant mais très bon marché.
                                .
                                Le diesel au gaz auquel tu pense a besoin de gazole pour lubrifier la pompe je pense. Le fabricant aurait mieux fait de copier sur le moteur polycarburant décrit ici car sa pompe était lubrifiée par le circuit d’huile donc pas besoin de gazole pour marcher avec un autre carburant. (En plus fini les particules de suie à l’échappement  smiley )  


                              • Rincevent Rincevent 5 mai 13:42

                                @Croa

                                … le moteur polycarburant
                                … Le même qui équipait nos Berliet GBC 8KT à l’armée ? Ça marchait bien, quoique assez ‘’fumant’’…


                              • Croa Croa 6 mai 09:28

                                À Rincevent,
                                Ça dépend du carburant. Au gazole ou, pire à l’huile c’était fumant ! Mais à l’essence ou mieux à l’alcool c’était plus propre qu’un de nos diesel « moderne » à filtre à « particule ». (Le film qui est une réclame d’époque ne dit pas tout smiley )
                                .
                                Ceci dit en pratique on ne le faisait fonctionner presque jamais à l’essence pour des raisons économiques, même dans les armées. C’était là juste un choix logistique car à l’époque les stations-services seulement à essence étaient bien plus nombreuses que les stations tous carburants et en cas de guerre ça compte.


                              • baldis30 4 mai 14:01

                                bonjour,

                                je partage quasiment toute l’analyse de l’auteur ! Lorsqu’on entend les « géniaux petits inventeurs écrasés par les lobbies du mépris » on a de quoi piquer une crise de fou-rire quasiment inextinguible.

                                Au passage :

                                viol de la conservation de l’énergie ( Noether au secours ils sont devenus fous ...)

                                annulation du principe de Carnot ( quand mon parti sera au pouvoir le principe de Carnot n’aura plus cours)

                                le nucléaire produit des électrons sales ( ce doit être pour cela que je dois nettoyer souvent mon réfrigérateur)

                                confusion énergie/ puissance

                                méconnaissance de la répartition des consommations qu’il s’agisse d’électricité, ou d’hydrocarbures.

                                Syndrome du « quand je serai au pouvoir vous verrez ce que vous verrez »

                                A côté de cela on ne voit pas d’élus écolos lancer une campagne d’équipement en chauffe-eau solaire ne serait-ce que pour des écoles occupées seulement quelques heures alors que le Soleil brille bien plus et le tout associé à un secours intelligent .... Les élus écologistes restent dans le nébuleux, le vague, le mythe .... et surtout le discours.

                                Sans oublier l’absolue nécessité pour les alternateurs asynchrones d’avoir recours à des sources sérieuses pour assumer le réactif, et la fréquence. Mais là c’est de l’électrotechnique et si vous l’évoquez vous devenez un fasciste sanguinaire : il faut donc voter une loi pour interdire aux alternateurs asynchrones de consommer du réactif C’est l’électrotechnique nouvelle comme la cuisine de la même trempe immangeable... 


                                • Claude Simon Claude Simon 4 mai 20:32

                                  Oui, Nicholas Tesla, et son théoricien Dirac, en France, qui sait allier théorie et pratique, c’est Mario Bevia (cf facebook).


                                  Son problème, c’est le cuivre.

                                  Le problème de l’utilisateur, c’est l’électro-magnétisme.

                                  Mais bon, le capitalisme de l’époque des dinosaures, c’est un cader de mes soucis.

                                  Sinon, la micro-métrique d’Einstein, dites d’Alcubierre, ou le baudet...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès