• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Nicolas Hulot offre à l’écologie sa première victoire (...)

Nicolas Hulot offre à l’écologie sa première victoire politique

Nicolas Hulot a annoncé lundi 22 janvier qu’il ne sera pas candidat aux prochaines présidentielles. Cette décision met fin à un suspense entretenu pendant plus de deux mois, et aux angoisses que cette perspective suscitait chez beaucoup de candidats déjà déclarés. Un retrait en forme de victoire pour un homme qui aura réussi à imposer l’écologie dans le débat présidentiel.

C’est un Nicolas Hulot visiblement soulagé qui a fait part hier d’une décision semble-t-il très difficile à prendre. Un choix motivé selon lui par trois raisons. Faire confiance à la parole et à l’engagement des candidats, par peur d’un échec qui aurait été préjudiciable à la cause écologique elle-même, en estimant enfin qu’en restant à l’écart des jeux du pouvoir, l’élan du pacte va se transformer en véritable lobby des consciences. Au titre de ce lobbying à l’égard de l’ensemble des formations politiques, il ne soutiendra aucun candidat pendant la campagne.

Fort de sa notoriété et d’une côte de sympathie très élevée le président de la fondation Ushuaïa aura réussi en quelques mois ce que les “écologistes politiques” auront été incapables de réaliser au cours des deux dernières décennies : placer l’écologie au cœur de la réflexion et de l’action politique. Ce succès a concrètement pris forme par la signature de son pacte écologique par les “grands candidats”.

Contrairement à des Verts orphelins d’un projet de société lisible, brouillons et noyés dans les chamaillements internes, l’animateur aura eu l’intelligence politique de formaliser dans un texte simple et court, intellectuellement accessible à tous, quelques grandes lignes directrices d’actions environnementales pour les années à venir. Ce pacte énonce dix objectifs jugés incontournables et cinq propositions concrètes pour protéger la planète face aux risques du changement climatique. Outre sa signature par les principaux candidats, près d’un demi-million de Français ont également souscrit à ce pacte via internet.

Nicolas Hulot a contribué à l’émergence d’une conscience écologique. révolutionnaire à sa façon ; il est le premier à avoir osé un discours vérité qui remet en cause le productivisme ambiant en prônant une société du durable, l’opposé de la société actuelle du jetable. Ce n’est donc pas tout à fait un hasard si le Trombinoscope a vu en lui l’homme politique de l’année 2006. Reste à savoir si cette révolution culturelle constitue la mode d’une saison ou au contraire l’aube d’un changement comportemental essentiel.


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • leriche laurent (---.---.128.49) 23 janvier 2007 11:53

    « Contrairement à des verts orphelins d’un projet de société lisible, brouillons et noyés dans les chamaillements internes, l’animateur aura eu l’intelligence politique de formaliser dans un texte simple et court, intellectuellement accessible à tous, quelques grandes lignes directrices d’actions environnementales pour les années à venir. »

    Tu rigoles ? Le projet des verts est parfaitement lisible et clair : http://lesverts.fr/IMG/pdf/prog060803.pdf

    La différence tient aux médias qui accourrent qu’en c’est nico et cherche les détails futils quand c’est dominique...


    • gem gem 23 janvier 2007 12:21

      la différence,

      de simplicité, c’est que Nicolas Hulot ne se sent pas obligé de tenir un dicours ou « tout est dans tout et réciproquement, le social, l’écologie, l’économie ». Il parle d’écologie appliquée, et de rien d’autre. Sur les 78 pages (!) du programmes des verts, il y en a moins de 20 qui concerne l’écologie, le reste relevant du gauchisme le plus ... gauchiste. On ne les appelle pas les « pastèques » pour rien !

      de clarté c’est que Nicolas Hulot ne se sent pas obligé d’écrire « tou-te-s » ce qui, au delà de la torture inutilement imposée à la langue française, dénote un esprit particulièrement tortueux et chicaneur.


    • PapouBreizh (---.---.27.251) 23 janvier 2007 12:41

      Pauvre Pacte écologique ! Aura-t-il des chances avec les Partis Politique ?

      Car dans les mains des Verts (Sic), qui pensent (re Sic) plus à la politique politicienne et à des sièges d’élus que de défendre la Nature et la Terre en général que va-t-il devenir ?

      Comme d’habitude. RIEN !


    • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 23 janvier 2007 15:00

      Enfin un candidat écologique qui fait de l’ECOLOGIE et non de la politique contrairement aux Verts qui instrumentalisent l’écologie dans un but électoraliste et l’on voit le résultat.

      Je me rappelle certains élus Vert qui scandaient « Le Hamas vaincra » quel beau programme contre le réchauffement climatique !

      A quand Madame Voiney avec le tchador ?


    • Gwendal JL (---.---.73.200) 23 janvier 2007 22:07

      Bien vu. Cependant, Nicolas Hulot est l’écologiste médiatique par excellence. Cela fait-il de lui le meileur écologiste c’est moins sûr. Le meilleur politique ? Allons donc !

      A part l’aspect écologie, tout les reproches que l’on fait à Ségolène concernant sa légèreté ou ses lacunes supposées, s’appliquent à lui.

      La société du spectacle est confondante : la forme y prime sur le fond.


    • seb (---.---.12.18) 23 janvier 2007 12:19

      Nicolas Hulot a contribué à l’émergence d’une conscience écologique

      Foutaise il n’a pas eu le courage (il est rémunéré pour ses reportages par TF1 ceci expliquant sans doute cela). Madame ROYAL ou Monsieur SARKOZY s’en foutent comme de l’an 12 de son PACTE ECOLOGIQUE.

      Monsieur Sarkozy lors de son sacre à Versailles (le hangar pas le château) n’a fait aucun discours sur l’environnement.

      Madame Royal n’en parle pas (éducation... ok mais pas d’environnement)

      Monsieur HULOT est un chiraquien les couilles en moins


      • seb (---.---.12.18) 23 janvier 2007 12:34

        Et puis sérieusement AVEC UN PROGRAMME ECONOMIQUE CHIFFRE à près de 70 MILLIARDS D’EUROS pour le candidat des sondages et des médias, il y aura de la place pour l’environnement ?? J’ai un doute smiley


      • Moise (---.---.249.225) 23 janvier 2007 19:40

        @seb

        Oui, le prix peut etre diminué su nous chnageons tous de comportement et obligeons le marché a s’adapter ! IL(le marché l’a bien compris !), Sinon, le marketing écologique n’existerais pas ! Et surout le respect de l’environnement est devenu un argument valorisant !

        Que ce soit Sarkosy, qui veut « réindustrialiser la france et garder les cerveuax » avec un programme a 35 milliards d’€ en baissant les impots(de ceux qui peuvent en payer !?) ! Et la politique de gauche qui consite a créer un nouvel impôts a chaque Problème de scoiété !

        J’ai peur pour l’avenir de la france ! mais je veux que mon pays se réveille enfin et que ces communautarisme et corporatisme passent au second plan ! derrière l’urgence environnementale (pas QUE climatique , mais aussi de la biodiversite, de la pollution chimique lié l’auto-empoisonnement généralisé de l’humanité) ! L’ecologie doit devenir un moteur ! et NON, nous ne sommes pas es exemples en terme de respect de l’environnement, nous ne devons pas compter sur les politiques pour changer cette « société prodcutiviste de consommation » mais réagir en consequence ! Il ne s’agit as forcement de se priver ! mais de consommer Mieux et pas avec le SEUL critère PRIX, qui finira par nous couter plus cher en terme de catastrophes naturelles et surtout de santé !

        De toute façon, quand on ne touche pas au porte monnaie des français, il réagissent rarement !J’en veux pour preuve l’exemple des radrs automatique et des morts sur la route(même si je suis aussi outré que vous sur les abus evidents !), çà fait baisserla consommation de petrole au passage.


      • aixetterra... aixetterra 28 janvier 2007 11:51

        Heureusement qu’y a W !

        Ca c’est de l’écolo !

        PS : Paraît même qu’il va faire poser un pot cata. sur ses missile... A suivre !


      • Bol (---.---.147.228) 23 janvier 2007 12:32

        Pas du tout d’accord avec vous « les verts ». Dominique Voynet est venue en août rencontrer Hulot et Lepage et tout ce qu’elle a laissait entendre c’est qu’elle avait/allait/voulait négocier des sièges avec les socialistes. Voynet ne sert à rien. Ségolène n’a pas besoin d’elle et vous le dit clairement. Votre « pauvre » stratégie politicienne finit de vous entrainer vers votre perte (1%) alors que l’élan environnemental n’a jamais été aussi fort. Il vous reste Corinne Lepage et ses nouveaux amis du centre gauche pour vraiment peser hors des clivages.


        • yvanbachaud2007 (---.---.161.109) 23 janvier 2007 13:23

          N.HULOT trahit les Français, sa cause et la Planète..

          C’est un truisme de dire que les promesses électorales ne sont pas tenues. Qui n’a jamais entendu Charles PASQUA et d’autres dire cyniquement que « les promesses électorales n’engagent que ceux qui les écoutent ». ?Qui ne sait pas qu’en période préélectorale les candidats sont prêts à signer tout ce qu’on leur présente et surtout si cela est bien vu par la population ?

          Il ne faisait donc aucun doute que les deux candidats, dont l’un sera à coup sûr élu, signeraient le pacte écologique de N.Hulot et c’est bien ce qui s’est passé...

          Quand le « Baromètre Politique Français » de mars 2006 réalisé par l’IFOP et le CEVIPOF sur 5.650 personnes, indique que 69% des Français n’ont « confiance ni dans la droite ni dans la gauche pour gouverner le pays

          dans les prochaines années. »,il faut être d’une crédulité affligeante pour signer avec un contrat avec S.Royal et N.Sarkosy sans se ménager une « garantie de bonnes fins. »

          Or N.HULOT avait un moyen simple de GARANTIR la réalisation de son pacte écologique.

          Il aurait suffit qu’il demande à son ami J.Chirac de faire instaurer - AVANT la Présidentielle - le référendum d’initiative populaire , expressément inscrit dans sa profession de foi du second tour 2002 et déjà promis dans l’année 1993 par le RPR qu’il présidait à l’époque. Cela était techniquement possible puisque la Constitution va bientôt être modifiée pour des réformettes bidons sur la peine de mort et le statut pénal du Président, et politiquement incontournable puisque :

          82 % des Français sont POUR le RIP (sondage Sofres pour « Lire la politique » du 12 mars

          2003). Et même 88 % ! qui pensent « qu’il faudrait faire un Référendum si un nombre élevé de gens le demandent » p. 112 dans « La Démocratie à l’épreuve » Gérard Grunberg (Presse de Sciences Po).

          Il aurait indiqué dans sa demande que si le RIP n’était pas instauré- AVANT la Présidentielle - il serait candidat au premier tour et appellerait à battre le candidat UMP au second pour non instauration du RIP promis depuis..1993.

          Cela n’a évidemment pas été le choix de N.HULOT qui est un « homme du système » .

          On peut lire dans le pacte écologique de N.Hulot sur son site qu’après que les citoyens aient pu donner leur avis dans des réunions bidons :

          « Les choix finaux relèveraient toujours de la responsabilité du politique, fondement de notre démocratie. »

          N.Hulot est donc indéniablement contre le référendum d’initiative citoyenne .

          Il refuse que les citoyens puissent contrôler une classe politique complètement déconsidérée.

          Pourtant en SUISSE par exemple où le référendum d’initiative citoyenne existe, en 2002 le peuple a refusé la privatisation des moyens de production d’électricité, et en novembre 2005, à la demande d’écologistes et d’agriculteurs, il a voté un moratoire de 5 ans sur les OGM en agriculture.

          On peut lire sur son site :

          « Les actions de la Fondation Nicolas Hulot ne pourraient se faire sans la participation de ses partenaires-fondateurs. »

          Ces partenaires sont l’EDF, TF1 et l’OREAL.. !

          On ne pouvait rien attendre de bon de quelqu’un qui vit des subsides de grands groupes..il ne faut donc pas s’étonner

          que N.HULOT ait trahi les Français, sa cause et la Planète..

          93% des Français jugent urgent de mener des réformes en France (dont 54% très urgent).(IFOP 16.05.2006 pour Acteurs publics)

          Mais il faut rappeler rien de bon ne pourra se faire sans l’instauration PREALABLE du référendum d’initiative citoyenne seul

          garantie d’une véritable concertation et de réformes dans le sens de l’intérêt général sous contrôle du peuple devenu « le Souverain », comme disent nos voisins suisses.

          VOTEZ POUR MOI ET AUX DEUX TOURS ...

          Yvan Bachaud, « Le candidat des citoyens », à la Présidentielle 2007.

          « Pour que les citoyens puissent enfin proposer directement au Peuple devenu « le Souverain », soit d’abroger tout ou partie d’une Loi, soit de donner « force de Loi » aux propositions qu’ils auront - eux-mêmes - élaborées. Nul doute en effet, qu’il y a dans la diversité des métiers de ce peuple, qui a fait de notre pays ce qu’il est, toutes les compétences et tous les niveaux d’expertise. »

          « Rien n’est plus fort qu’une idée dont l’heure est venue » V.HUGO

          Site www.yvanbachaud2007.info E-mail : ybachaud@yvanbachaud2007.info Tel 04.72.24.65.02 Port. 06.06.63.05.87

          Rassemblement pour l’Initiative Citoyenne Site : www.ric-france.fr


          • (---.---.117.45) 23 janvier 2007 14:30

            M. Bachaud.

            Vous écrivez : « C’est un truisme de dire que les promesses électorales ne sont pas tenues. » Alors pourquoi vous ferais je plus confiance ?

            Quand vous lisez : « Les choix finaux relèveraient toujours de la responsabilité du politique, fondement de notre démocratie. » Vous comprenez que N.Hulot est donc indéniablement contre le référendum d’initiative citoyenne. Vous avez l’art de découvrir des sens cachés aux phrases qui n’en n’ont pas. Actuellement, qu’on soit pour ou contre le RIP, les choix finaux relève bien de la responsabilité du politique.

            « Il aurait suffit qu’il demande à son ami J.Chirac de faire instaurer - AVANT la Présidentielle - le référendum d’initiative populaire » Même si le RIP était en place croyez vous sérieusement que les Français aurait été se précipiter pour adopter le Pacte Ecologique ? Tout le monde à conscience du problème et tout le monde propose des solutions pour l’environnement. Mais quand il s’agit d’appliquer ces solutions ; bizarrement, il y a plus grand monde, même plus ceux qui avaient proposés ces mêmes solutions. Et oui, le français est comme ça : Faites ce que je dis mais pas ce que je fais ! Le RIP est une belle idée, mais il faudrait peu être éduquer et responsabiliser le peuple avant de lui donner un tel pouvoir.

            Vous lisez encore : « Les actions de la Fondation Nicolas Hulot ne pourraient se faire sans la participation de ses partenaires-fondateurs... » mais vous oubliez de lire le reste « ...ni sans l’aide des milliers de personnes, en France et à travers le monde, qui apportent leur temps et leur soutien à ses programmes. »

            Vous faites certainement de ces personnes aigris et/ou jalouses qui l’auraient critiqués quoi que fasse N.HULOT. Il se serait présenté vous auriez crié au loup avec les mêmes arguments bidons.


          • T.B. T.B. 24 janvier 2007 09:49

            03 117 45

            Tu racontes n’importe quoi

            Avec les RIP les choix finaux relèvent de la responsabilité du peuple souverain et non d’une poignée d’oligarques de droite à gauche très unies derrière les caméras de façade comme c‘est le cas en France.. En Suisse le peuple est souverain, c’est une réalité et il est manifestement plus judicieux de lui faire confiance plutôt qu’à des chefs de partis aux pleins pouvoirs. Il n’y a pas plus stable que la Suisse sur le plan politique comme sur le plan économique, les deux étant liés.

            Hulot est un usurpateur, un leurre fabriqué par les lobbies qui le sponsorisent pour détourner le grand public des vraies réformes qui auraient dû être appliquées depuis longtemps. L’intérêt des hommes les plus puissants et les plus cyniques de la planète est d’imposer le pétrole, le gaz et le nucléaire dont-ils contrôlent la production, la distribution et les prix. Si tu connaissais un peu l’Histoire tu apprendrais que l’ONU a remplacé la SDN (la Société des Nations) mais avec un élément en plus : le nucléaire ... à travers le Conseil de Sécurité inséparable de l’ONU et seuls détenteur - en principe - de l‘arme nucléaire. Les jolies photos vues du ciel de Yann Arthus Bertrand dont le livre du même nom est vendu à plus de 3 millions d’exemplaires en 24 langues ont été faites sur fonds financiers avancés depuis 1994 par l’UNESCO qui est une agence spécialisée de l’ONU créée en 1945.

            Le Pacte Ecologique ne s’attaque absolument pas aux lobbies pétroliers, gaziers et nucléaires et, si tu l’étudies bien, se contente de mesurettes qui n’engagent à rien mais sont déjà liberticides. Ce pacte est un leurre programmée, tu remarqueras que Hulot et Arthus Bertrand marchent côte à côte avec pour tuteur l’ADEME (qui défend les intérêts de la COGEMA EDF) depuis la sortie - programmée elle aussi - du film « La Vérité qui dérange » destinée au grand public non averti.

            Bref, depuis que Mourguy 2007 et ses RIC (une partie de ses 40 propositions) affiche sur son site le lien - non interactif - de la Fondation Hulot grande gagnante dans l’histoire, j’ai choisi Bachaud et ses RIC (Unique proposition et sans ambiguïté de son programme) pour mon vote 2007. Bachaud qui a parfaitement raison de se plaindre de l’hypermédiatisation des Ségo Sarko Hulot d’un côté et de l’omerta sur les « petits » candidats de l‘autre.

            « il faudrait peu être éduquer et responsabiliser le peuple avant de lui donner un tel pouvoir ? » Non ! C’est le pouvoir utilisé par le peuple (c‘est d‘ailleurs la défintion du mot démocratie) , encadrée juridiquement ça va sans dire, qui l’éduque et le rend responsable. Dans notre pseudo démocratie actuelle appelée cyniquement représentative, le peuple est soumis et servile. En échange il est dégagé de toute responsabilité. Les « spécialistes » de la politique, qui laissent au passage une ardoise de 2000 milliards d’euros, réfléchissent et agissent à sa place. « Spécialistes » dont les revenus et patrimoines ne sont jamais sérieusement contrôlés mais dont le show médiatique et les déplacements sont financés avec nos impôts. Tu souhaites faire perdurer ce monde là 03 117 45 ? ...


          • (---.---.242.168) 24 janvier 2007 14:53

            @ TB.

            Vous m’avez mal lu : J’ai bien écrit ACTUELLEMENT. Même si une pétition rassemble 60 millions de signatures, ACTUELLEMENT la décision finale appartient bien à une poignée d’oligarques de droite à gauche très unies derrière les caméras de façade comme c‘est le cas en France. Je n’ai pas dit que j’étais contre ni pour le RIP de même que quand on lit : « Les choix finaux relèveraient toujours de la responsabilité du politique, fondement de notre démocratie. » On ne peut pas en déduire que la personne qui la dit est pour ou contre le RIP ! Actuellement comme vous le dites si bien : « Dans notre pseudo démocratie actuelle appelée cyniquement représentative, le peuple est soumis et servile. »

            La critique est toujours facile, moi aussi je trouve que le pacte écologique ne va pas assez loin et que si ça ne dépendais que de moi, demain j’interdirai tous ce qui extrait du carbone des couches géologiques. Mais, peu être que, heureusement que ça ne dépende pas de moi. Alors maintenant je vous pose la question, quelles sont ces vraies réformes qui auraient du être appliqué depuis longtemps ?

            « Bachaud qui a parfaitement raison de se plaindre de l’hypermédiatisation des Ségo Sarko Hulot d’un côté et de l’omerta sur les « petits » candidats de l‘autre. »

            Oui il aurait raison de le faire sauf que sur son poste ce n’est pas ce qu’il faisait. Dire que HULOT est un homme du système parce que ces sponsors sont EDF, TF1 et l’OREAL est peu être un peu précipité. Oui on a le droit de se poser des questions sur son objectivité et moi-même je n’approuve pas qu’il accepte de tels sponsors. Mais affirmer qu’il « roule » complètement pour eux uniquement parce qu’ils sont ces sponsors, sans autres preuves, c’est un peu tiré par les cheveux. Je le rappelle, il a dit qu’il ne soutiendrait personne.

            « Non ! C’est le pouvoir utilisé par le peuple (c‘est d‘ailleurs la définition du mot démocratie) , encadrée juridiquement ça va sans dire, qui l’éduque et le rend responsable. »

            Cela reste à prouver. Si en 1981, Mitterrand avait demandé son avis au peuple concernant la peine de mort elle serait certainement encore en place aujourd’hui. Ensuite, concernant le référendum sur la constitution européenne. A l’époque je me demandais si c’était une bonne idée d’organiser un référendum pour une telle question et aujourd’hui encore, je me le demande. J’ai entièrement lu la constitution. J’ai prit énormément d’avis sur des forums sur Internet. Certaines choses me paraissais bien, d’autres moins bien et d’autres encore pas bien du tout. Et vous savez ce que j’ai voté : Blanc. Dans son ensemble, je me suis jugé incapable de savoir si la constitution européenne était une bonne chose ou non pour la France. Alors peu être que je suis un peu idiot mais je pense que certaine décision sont complètement hors de portée de notre jugement et mérite bien plus que quelques heures de lectures, de discussions et de réflexions. Ces deux exemples ne veulent pas dire que je suis complètement hermétique au RIP. Seulement je pense que la question n’est pas aussi simple pour pouvoir y répondre aussi simplement que par : « Je suis pour » ou « Je suis contre ».

            Non je ne souhaite pas faire perdurer ce monde là mais malheuresement dans quelques mois, tout ce que je vais pouvoir faire pour changer tous ça, c’est mettre un bout de papier avec un nom dessus dans une urne.

            Je ne sais pas si HULOT est complètement « clean » et si il n’a absolument aucun intérêt à faire tous ce qu’il a fait. Mais quoi qu’on en dise, il a bel et bien amené l’écologie dans le débat politique. Des candidats, même si leurs paroles valent ce qu’elles valent, se sont engagés à prendre des mesures en faveur de l’écologie, même si elles nous semblent insuffisantes c’est bien mieux que si il n’avait pas été là du tout. Et si vous voulez me convaincre que HULOT n’est qu’un pourri comme les autres il va falloir trouver un peu plus que des sponsors douteux et des pseudos stratégies politiques à la mord moi le nœud. Combien de personne en France aurait réussi à réunir sur un même papier les signatures de personnalités politiques aussi différentes ? Qui plus est, un papier parlant d’écologie. Il y a seulement 12 ans, à parts « Les Verts », quel candidat parlait sérieusement d’écologie ?

            Voila pourquoi je salue le bonhomme.

            03 117 45


          • T.B. T.B. 24 janvier 2007 19:36

            Réponse intéressante, sans ironie.

            Pour ne pas écrire 1000 lignes : sur Hulot 2ème commentaire.

            http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=17013#commentaire259021

            Sur la démocratie directe tous les commentaires.

            http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=15976#commentaire235219

            quelles sont ces vraies réformes qui auraient du être appliqué depuis longtemps ?

            Il faut d’abord savoir puis admettre que la France est nucléarisée depuis que De Gaulle voulut lui aussi sa bombe et rentrer dans le Conseil de Sécurité. Voir mon commentaire au dessus. C’est EDF qui a construit les 3 premières centrales atomiques pour produire le plutonium nécessaire à l’arme atomique. Faut aller sur Wikipédia sinon je vais répéter ce que j’ai écrit 3 fois sur Avox ...

            Mettre carte sur table. De combien d’énergie les français ont besoin ? Connaître les coûts réels, pour la même quantité d’énergie produite, d’une centrale MOX (entretien, démontage) comparée à de petites unités en éolien, solaire, méthane produit grâce aux déchets ménagers d’une commune pour remplacer le gaz qui provient de Russie, d’Egypte ou du Turkménistan.

            Ces chiffres sont quasi impossible à obtenir y compris sur le web. Ma petite expérience personnelle m’a appris que 9 fois sur 10 quand on cache quelque chose ou un chiffre c’est que quelque chose ne tourne pas rond. Pourquoi Chypre a dix fois plus, par 1000 habitants au m2, de panneaux solaires que l’Allemagne et cette dernière dix fois plus qu’en France ? Pourquoi, contrairement à l’Espagne et sa nouvelle loi, la France n’équipe-t-elle pas les nouvelles constructions prêtes pour recevoir les cellules photovoltaïques ? Pourquoi ne développe-ton pas en France les véhicules à air comprimé silencieux qui existe déjà ? Pourquoi EDF se limite-t-elle aux mastodontes éoliens alors que de petites entreprises privées, bloquées par l’ADEME, pourraient développer le marché des petites éoliennes planes (volume 2m3) qui existent déjà ailleurs et sont de plus en plus performantes ?

            A mon avis parce que cela ferait beaucoup de tort financièrement aux lobbies pétroliers, gaziers et nucléaires qui n’hésitent pas à créer des « tensions internationales » très violentes (voir le Centre Afrique et son uranium, la Tchéchenie sur la ligne de Bakou, le Turkmenistan son dictateur et son mausolée construit par Bouygues, la guerre Irak, Iran, Koweit, la Corée du Nord) dont seules les populations civiles payent le prix ...

            Hulot, je le répète, ne s’attaque pas aux multinationales. Il est payé par elles, lui et sa Fondation et son coup médiatique pour se retirer ensuite lui a permis de consolider ou décupler ses avoirs. Sans les inconvénients du remboursement des frais de campagne ...


          • (---.---.107.66) 23 janvier 2007 14:38

            « des Verts orphelins d’un projet de société lisible, brouillons et noyés dans les chamaillements internes »

            Voilà l’exemple-type de l’idée reçue que l’on peut avoir sur les Verts, que l’on ne remet jamais en question, et que l’on colporte d’article en article, de commentaire en commentaire, d’analyse politique (sic) en analyse politique... A quoi bon examiner réellement ce qui se passe chez les Verts puisqu’il est de notoriété publique qu’ils sont intrinsèquement « orphelins d’un projet de société lisible, brouillons et noyés dans les chamaillements internes »...

            Du même genre : « Bayrou n’a pas de charisme », « Royal n’a pas d’idées », « Les antilibéraux sont coupés des réalités », etc etc...


            • Bol (---.---.147.228) 23 janvier 2007 16:19

              Mais alors explique moi pourquoi : 1) Il faut 2 élections pour désigner 1 candidat 2)Votre porte-parole favorable à une « plate-forme » écologiste est débarqué et remplacé par une personalité presque d’extrémegauche 3) Vos élus européens soutiennent une candidature Hulot vomie par votre candidat 4) Voynet porte une candidature inutile puisqu’elle roule explicitement pour Ségolène qui est déjà plus verte qu’elle ... Moi je suis un électeur pas un pseudo-politique et « des Verts orphelins d’un projet de société lisible, brouillons et noyés dans les chamaillements internes » pour moi ce n’est pas une idée reçue mais une malheureuse réalité. Je prends mes pieds et je vais voter ailleurs. Il y en a d’autre Corinne Lepage par exemple.


            • LE CHAT LE CHAT 23 janvier 2007 14:56

              Qui peut croire que sarko en a quelque chose à cirer du pacte écologique ! la verdure , c’est ce qui lui gratte les couilles quand il marche dans la pelouse smiley


              • aixetterra... aixetterra 28 janvier 2007 11:43

                Tu l’as dit le chat ! C’est ce que Sègue appelle la « grenn gratt-itude » je crois, non ? Tous à la tondeuse !!! Miaou.


              • ARCADAM MANUGEO 23 janvier 2007 16:14

                Bonjour j’ai soumis mon premier article hier après-midi concernant la non candidature de Nicolas Hulot titré « La vacance de Nicolas Hulot ». Plus tard dans l’après midi, la page d’accueil de Yahoo France affichait un article au titre identique. Aujourd’hui, plus de 24 heures après avoir soumis mon article, il est toujours en attente de validation !!! Le média citoyen traite-t-il équitablement tous ses membres ??? Cordialement.


                • Moise (---.---.249.225) 23 janvier 2007 20:00

                  Hors sujet !

                  Envoie leur mél a eux, pas un commentaire ! Et puis c’est pas parce que yahoo a repris ton article que les jurys d’agoravox en ont décidés de meme, peut etre celui ci leur semblait meilleur, t’aurais du mettrre un lien vers l’article ou au moins vers ton blog !


                • aixetterra... aixetterra 28 janvier 2007 11:38

                  Bravo !

                  Effectivement, je me disais aussi...

                  Moi qui ai le nez comme Zorro a l’épée, il me semblait bien avoir été grugé comme, semble-t-il, vous l’avez été...

                  Mais il est vrai que nous ne parlons que d’avenir de la planète, sujet secondaire s’il en est...

                  Condescendance et amitiés, aixetterra.

                  PS : voir mon article rejeté plus bas, posté le 23 et rejeté le 25 pour « sujet déjà largement évoqué » ? ? ?

                  Que dire alors du nombre d’articles sur Sakoléon et Ségatitude ?


                • Sylvain (---.---.224.158) 23 janvier 2007 20:33

                  C’est une très bonne chose de le dire ici, j’ai pour ma part (ainsi que d’autres) laissé un commentaires sur un autre article. Cet article avait disparu peu de temps après, puis était réapparu quelques heures plus tard, mais nos commentaires, eux, n’étaient pas de retour.

                  J’ai donc envoyé un nouveau commentaire pour faire part de ce fait aux lecteurs de cette nouvelle parution de l’article : devinez quoi ? Ma remarque a été... effacée.

                  On peut se poser la question de la liberté d’expression sur ce site, j’ai parfois l’impression qu’il y a une certaine censure illégitime, sans prévenir, à selon le bon vouloir des modérateurs.


                  • candidat 007 (---.---.41.75) 24 janvier 2007 10:53

                    Vous auriez du dire, Hulot offre la première victoire médiatique à l’écologie en france (car Al gore a fait un peu plus fort au niveau mondial quand même).

                    Son opération n’est pas du tout à négliger au contraire, mais pour ce qui concerne la première victoire politique, elle a eu lieu en 1992 lorsque Génération Ecologie de Lalonde et les Verts ont atteint plus de 16 % aux élections régionales. Mais depuis c’est la débandade.

                    Alors peut être que la campagne de Hulot aura des effets politiques en France !! j’en doute. Pour le dire il faudra attendre le résultat des élections présidentielles et aussi les conséquences dans les orientations gouvernementales.

                    Pour le moment permettez moi de dire que Hulot, c’est le Cousteau du xxI éme siècle. Pas plus , pas moins. Médiatique, personnalité trés aimée des français, producteur de vidéos environnementales, animateur télé, qui ne néglige pas sa petite affaire commerciale en son nom propre....


                    • aixetterra... aixetterra 28 janvier 2007 11:28

                      N’oublions pas l’apôtre et visionnaire, feu, Pierre Fournier et sa « Gueule Ouverte » (pas assez longtemps)...


                    • aixetterra... aixetterra 28 janvier 2007 11:21

                      Pas de Dauphin au trône de France

                      Non, il n’y aura pas de Dauphin chez les squales !

                      C’est dit. On sait depuis hier qu’à l’instar de Coluche en 1981, Nicolas Hulot ne sera pas candidat lors de la prochaine élection présidentielle.

                      Pour autant, peut-on comparer les deux événements ? Coluche était, semble-t-il, parti en campagne sur un coup de colère et à la suite de son éviction de RMC.

                      Pour défendre sa liberté de parole et se venger de ceux qui l’avaient muselé, il décida de rentrer en campagne pour semer le trouble parmi les notables de la classe politique, coupables selon lui de sa sortie de l’onde.

                      Si durant les premières semaines, toute sa clique vécu cette aventure sur le ton badin d’un jeu grandeur nature, un sondage créditant l’humoriste de 16% d’intentions de votes vint brutalement remettre les larrons face aux réalités. En effet, l’annonce de ces chiffres surprenants changea alors complètement la donne et de, candidat pour de rire , Coluche se retrouve véritable postulant à la fonction suprême, surprise aussi déconcertante pour lui même qu’inquiétante pour ses rivaux.

                      Pressions, boycotts, menaces, Coluche ne rit plus et retire officiellement sa candidature un mois avant le scrutin. La suite on la connaît...

                      Les temps ont changé et Nicolas Hulot n’est pas Coluche. Leur seul point commun semble se situer dans la place que tous deux occupent dans l’affect des électeurs.

                      L’animateur écolo est le porte parole d’une cause apolitique et universelle dont la réalité et l’urgence ne font plus querelle. La mise en œuvre de la lutte contre les pollutions et le pillage des ressources naturelles sont des concepts qui ne supportent pas les clivages habituels.

                      Que l’on soit de droite, de gauche ou des extrêmes, où que l’on vive en longitude et en latitude, religieux ou athées, riches ou pauvres, femmes et hommes, jeunes comme vieux, chaque habitant de la planète terre se doit de prendre rapidement conscience de son propre impact sur son milieu immédiat et son ensemble, et de participer activement à la mise en œuvre de mesures de sauvegarde drastiques sous peine d’une sanction majeure et collective à court ou moyen terme.

                      Le fond de cette problématique ne supporte ni la polémique, ni la demi-mesure, seule sa forme dans ses implications peuvent être sujet à débat politique.

                      Les contraintes et les changements d’habitudes - individuelles et collectives - à intervenir, seront tout autant supportables qu’elles seront choisies et non subies, et interviendront sur un plan préventif plutôt que curatif. On n’en est plus là à de simples effets de goûts, de modes ou de styles de vie tendances ou pas, vert gazon ou vert olive, mais bien face à la nécessité impérieuse de réagir à très grande échelle.

                      C’est ici que la décision des acteurs impliqués dans la défense de l’environnement est fondamentale. Si leur rôle de clairvoyance et de conseil nécessite une connaissance approfondie des problèmes et de leurs solutions, il suppose aussi l’intransigeance dans son effective mise en œuvre, rigueur difficilement conciliable avec les incontournables concessions et autres combinaisons liées à l’accession et à la conservation du pouvoir.

                      Si moult autres facteurs ont du participer à infléchir sa décision, il va de soit que la position d’éclaireur de consciences et de contre-pouvoir est un trésor sans prix pour qui reste d’avantage préoccupé par le bien être commun que par sa petite gloriole personnelle.

                      Comme d’habitude dans ce genre de scénarios, certains sont déçus et d’autres rassurés mais, si mon analyse n’est pas trop erronée, on peut dire qu’en ce 22 janvier 2007, si un roi est mort, son Dauphin est né !

                      Aixetterra.


                      • aixetterra... aixetterra 28 janvier 2007 12:16

                        Merci pour cette info pleine de « Rebellitude ». Je transmets au + gd nbre.

                        aixetterra

                        PS : Les bougies sont admises ?


                        • Félicien Michaut (---.---.103.101) 28 février 2007 21:16

                          Bonjour, serait-t-il possible de d’obtenir une autorisation de publication de l’article pour le déposer sur Evolutionnaire ?

                          Salutation terriene Félicien

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires