• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Nouveau record de chaleur pour le premier semestre 2010

Nouveau record de chaleur pour le premier semestre 2010

La NASA continue de nous alimenter en études sur les données climatiques et celles ci ne vont pas franchement dans le bon sens ! APrès nous avoir montré comment 2009 avait l’année la plus chaude (dans une décennie 2000-2009 déjà record de son côté), il semblerait que 2010 soit partie pour être la nouvelle année la plus chaude depuis que les enregistrements ont lieu (Treehugger). De quoi confirmer le recul de la calotte glaciaire déjà repérée par la NASA entre 2004 et 2008.

Les données récupérées pour la période allant de janvier à juillet 2010 sont les plus chaudes, comme le montre cette carte des « anomalies » climatiques (des écarts significatifs par rapport aux moyennes attendues de saison), avec, ça ne sera une surprise pour personne, la Russie dans le rouge, d’où les incendies (de début juin à mi-juillet la température n’y est pas descendu en-dessous de 30°, nuits comprises !).



La moyenne de ce premier semestre dépasse toutes les moyennes établies sur la période allant de 1951 à 1980. Pour l’Europe de l’Est et la Russie, cette moyenne est plus haute de 5°. D’autres zones ont également été plus chaudes que d’habitude, comme l’Est de l’Amérique du Nord, l’Afrique du Nord et l’Extrême-Orient. Peu de zones ont connu une baisse de leur température moyenne (une portion de la Sibérie et du sud de l’Amérique du Sud).

Globalement, le mois de juillet a été plus chaud de 0,55° en moyenne que les mois de juillet de 1951 à 1980. La NASA conclut ce point de mi-année en estimant « pas certain, mais probable » que 2010 sera l’année la plus chaude. L’institution précise qu’il faut s’attendre à de nouveaux épisodes extrêmes comme les inondations au Pakistan, puisqu’avec la hausse des températures, l’eau s’évapore plus rapidement et fournit une plus grande matière pour les fortes pluies.



TechnoPropres

Moyenne des avis sur cet article :  2.04/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

113 réactions à cet article    


  • lama-du-tibet lama-du-tibet 18 octobre 2010 10:31

    Ou comme se décrédibiliser en une seule déclaration !

    On pourrait croire, sinon espérer, qu’un organisme comme la NASA aura apprit la leçon des manipulations du GIEC.


    • NîmoisNiToi 18 octobre 2010 10:33

      Vive al gore et ses potes maffieux de la bourse au carbone. Eux au moins ils vont pas se geler comme ceux qui en france ne pourront meme plus se payer du gasoil pour se chauffer.
      mais je suis bete. en 2010 pas besoin de se chauffer, d’apres la NASA.


      • sisyphe sisyphe 18 octobre 2010 10:40

        C’est rigolo de voir moinsser un article qui rend compte de REALITES ; observées, enregistrées, et chiffrées ! 


        Si ça correspond à ce qu’a prévu le grand méchant GIEC, smiley ça ne peut être que des mensonges...


        Gaffe, les négationnistes à force d’être constamment dans le déni de réalité ; la schizoïdie vous gagne...et c’est pas près de s’arranger... 
         smiley 

        • Onegus Onegus 19 octobre 2010 02:41

          sisyphe souffre d’une forme rare de la Tourette, il se met à éructer des insanités dès qu’il est question de réchauffement climatique... smiley


        • jjwaDal jjwaDal 18 octobre 2010 11:05

          « Négationnistes » est un terme grotesque.
          Allez dire ça à Lindzen ou Spencer qui en connaissent bien plus long que vous et moi sur le climat...
          La presse choisit simplement de se focaliser sur cette nouvelle en oubliant à côté la dégringolade (toute aussi indéniable) des températures de surface (SST) de l’océan mondial (qui mécaniquement ne peut que tirer les températures vers le bas avec un temps de latence).
          S’il y a (comme cela semble pouvoir être le cas) une synergie des facteurs refroidissants sur la décennie à venir, il sera intéressant de voir ce que le monde réel (pas celui de nos souhaits ni des simulations « ad hoc ») répond.
          Si la nature répond (je continue à chauffer que ça vous plaise ou non) le rang des sceptiques s’éclaircira peu à peu.
          En attendant on est très loin de pouvoir boucler le bilan des échanges thermiques de la Terre avec son environnement. Dire qu’on a LE coupable dans ces conditions est prématuré.
          Le temps dira.


          • chria chria 19 octobre 2010 15:05

            Plusieurs facteurs naturels semblent tirer le climat global vers le froid pour ces prochaines années. Pourquoi pas, même si faire des prédictions vers le refroidissement c’est comique venant de la part d’un sceptique de la science. Ah mais non j’avais oublié, les réchauffistes sont des fous.
            Mais replaçons cela sur le long terme... : http://woodfortrees.org/plot/hadsst2gl
            Les modèles simulent encore très mal la variabilité décennale, et vous le savez si vous connaissez un miminum la question. Les modèles du Giec ne tapent pas dans les même échelles de temps => votre critique sur les souhaits et simulations est donc politique.
            On a pas encore boucler de manière parfaite le bilan. C’est vrai.
            Le temps dira. C’est vrai aussi, pour tout d’ailleurs. Vous auriez pu dire : on verra.... Avec un air méchant. C’est kif kif.
            Enfin le terme négationniste ne s’applique pas à Lindzen ou Spencer. Ils s’appliquent à ceux qui, dans une volonté manifeste de désinformation scientifique, nient sans preuve des constats et des travaux scientifiques valides.
            Après, pour les interprétations, il reste toujours le bon sens populaire et le café du commerce.


          • liberta 18 octobre 2010 11:06

            Les stratégies de manipulation du Nouvel Ordre Mondial peuvant être déjouée grâce à Internet mais nous ressentons toujours une mise en danger par les Institutions Nationales et Internationale pour satisfaire les lobbys de la Haute Finance (l’an passé c’était les vaccinations H1N1)

            ici un document sur l’arnaque de la NASA-------

            http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/al-gore-au-pays-des-mensonges-56783



            • LeGus LeGus 18 octobre 2010 11:46

              Le message ne palit pas, salissons le messager...joli procédé

              Sinon la manipulation n’est-elle pas aussi du coté des pétroliers qui veulent surtout ne rien changer.
              Marrant d’ailleurs de constater qu’on retrouve les mêmes zozos que quand il s’agit de taper sur l’Iran rétif, somme toute c’est cohérent.


            • jef88 jef88 18 octobre 2010 11:14

              Que la NASA puisse procéder actuellement à des mesures exactes : c’est possible.
              Mais en 1951 ??????
              Le premier satellie spoutnik c’était russe et en 1956.


              • LeGus LeGus 18 octobre 2010 11:44

                http://fr.wikipedia.org/wiki/National_Advisory_Committee_for_Aeronautics

                mais sinon la météorologie n’a pas attendu la naca ou la nasa pour faire des mesures

                http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_m%C3%A9t%C3%A9orologique_mondiale

                un extrait :"La prise de conscience de l’importance de la collaboration mondiale dans le domaine de la météorologie n’est pas récente : en août 1853 se tient à Bruxelles la première conférence internationale de météorologie maritime."


              • jef88 jef88 18 octobre 2010 11:51

                La fiabilité et surtout l’universalité des mesures avant 1970 me laissent songeur.............
                Alors que valent des moyennes sur les périodes du passé.
                C’est vrai les hivers sont plus doux que dans ma jeunesse mais les étés se sont relztivement refroidis.
                Quand à l’influence de la polution.... Je me souviens de la couche de fumée crachée par les cheminées d’usine qui marchaient au charbon !


              • jef88 jef88 18 octobre 2010 11:53

                Dans le texte sur la NACA je ne vois pas de météo


              • LeGus LeGus 18 octobre 2010 11:58

                Et dans le texte

                « Organisation météorologique mondiale » vous voyez le mot aveugle ?

              • LeGus LeGus 18 octobre 2010 12:00

                Sinon pour le rafraichissement local actuel c’est ici :
                http://fr.wikipedia.org/wiki/Oscillation_nord-atlantique


              • epapel epapel 19 octobre 2010 15:52

                La vrai raison c’est que la NASA a été crée le 29 juillet 1958 donc elle ne pouvait faire des mesures en 1951.

                En fait la NASA a remplacé la NACA qui existait depuis 1915 et les ballons sondes ça existe depuis au moins 150 ans.


              • Castel Castel 18 octobre 2010 11:29

                Le mot « anormal » est peut-être exagéré ou mal interprété pour un français. Il y a eut des températures assez exceptionnelles en juillet 2010 en France, mais c’est rien en comparaison à des années antérieures (1998 notamment).

                En France en tous cas, il n’y a rien qui prouve un quelconque réchauffement climatique anthropique et de toute manière, ça n’a aucune importance. On voit bien maintenant que cette histoire de risque de réchauffement climatique anthropique, ça a notamment permis de faire vendre beaucoup plus facilement des voitures électriques. Les lobbies ont très certainement payés pour faire peur les gens : la politique pro-gouvernement mondial et les lobby grand gagnant de la propagande.


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 18 octobre 2010 13:48

                  « En France en tous cas, il n’y a rien qui prouve un quelconque réchauffement climatique anthropique » : Et si...

                  La nidification des oiseaux s’est modifiée. Sur les vingt dernières années, le nichage s’est déplacé de 100 km à peu près vers le nord.

                  La chenille processionnaire monte elle aussi vers le nord, au même rythme à peu près. Elle est désormais en Ile de France alors qu’elle ne vivait pas au nord de la Loire auparavant.

                  Même chose pour les végétaux. Les oliviers montent vers le nord. Limitée à Montélimar, la culture est désormais rentable au nord de Valence.


                • Castel Castel 18 octobre 2010 14:38

                  Oui, le réchauffement climatique est entièrement démontré. Le réchauffement climatique anthropique l’est carrément moins et semble avoir été orchestré pour des raisons idéologique (l’être humain, tous des moutons de toute manière, on ne parle que de ce qu’on connait ou croit connaitre, d’où le rôle des médias)


                • epapel epapel 18 octobre 2010 20:32

                  Mais quelles sont les raisons idéologiques ?


                • Voltaire Voltaire 18 octobre 2010 13:07

                  Samedi se tenait au Palais de la découverte un excellent débat sur le thème « Existe t-il des limites à la liberté d’expression des scientifiques », organisé par l’assocition française pour l’avancement des sciences.
                  Impossible de résumer en quelques phrases la teneur de ce débat d’actualité, mais la controverse sur le changement climatique a bien sûr été au menu de la discussion.
                  Cette controverse est sans doute liée à trois facteurs clés :

                  - l’extrême complexité du sujet, qui fait intervenir des milliers de scientifiques de nombreuses disciplines différentes. Un simple citoyen, et même un scientifique isolé, ne peut comprendre et rendre compte de façon exhaustive du problème et de son évolution. C’est tout l’intérêt du GIEC : plusieurs centaines de scientifiques compilent l’ensemble des publications sur le sujet, de toutes les disciplines. Tous les avis, tous les points de vues y sont représentés, et les synthèses doivent inclure les éventuels désaccords. Seules les infos publiées et traçables sont prises en compte. Les scientifiques auteurs des synthèses (plusieurs dizaines par chapitre) ont un droit de véto sur la publication, s’ils voient que des biais sont introduits... Le résumé, à l’intention des politiques, doit être approuvé ligne par ligne par tous les membres (y compris les saoudiens, les américains etc...), ce qui fait assez sourire quand on entend ensuite les critiques smiley et bien sûr le point de vue des scientifiques contestataires (comme Lindzen) est inclus (mais peu de critiques du GIEC ici ont lu ses rapports...)

                  - L’immense difficulté à traduire de façon locale/régionale les observations et modèles globaux. Il s’agit là de l’une des limites bien connues des modèles actuels. Mais bien sûr, cela rend la perception du phénomène plus difficile pour le citoyen : même si la température globale augmente (plus vite que ne le prévoyait d’ailleurs les premiers modèles), il existe de très fortes disparités locales. Nous pouvons donc avoir une année froide en France tandis que l’année sera globalement la plus chaude depuis 20 ans au niveau global : l’accroissement global de la température modifie de nombreux éléments climatiques : précipitations, vents dominants, hautes et basses pressions etc..., qui sont actuellement impossibles à modéliser de façon prédictive, surtout localement.

                  - l’impact sociétal de ce sujet. Il n’existe pas de controverse sur nos récentes découvertes à propos de l’univers ou de la matière (qui pouvait imaginer que 90% de la masse de l’univers était constituée d’énergie noire ou de matière grise il y a 30 ans... ceci révolutionne notre modèle de connaissance), simplement parce que cela n’a pas d’impact visible sur notre vie de tous les jours. Par contre, le changement climatique a des effets potentiels majeurs sur notre vie quotidienne, et sur l’action publique... De très nombreux intérêts sont donc en jeu, et cela remet en question de nombreuses priorités. En filigrane, ce sont donc généralement ces enjeux sociétaux qui provoquent les polémiques, mais qui sont parfois couverts par des arguments ou controverses scientifiques.


                  • Voltaire Voltaire 18 octobre 2010 15:57

                    Pour information, le lien vers l’enregistrement du débat pre-cité :

                    http://www.avancement-sciences.org/


                  • epapel epapel 18 octobre 2010 20:47

                    C’est tout le problème quand les résultats scientifiques conduisent à des remises en cause sociales, politiques ou religieuses. Mais quand ça les conforte il n’y a pas de problème.

                    Exemples bien connus :
                    - le fonctionnement du système solaire avec Copernic puis Galilée
                    - la théorie de l’évolution des espèces
                    - la génétique et en général la manipulation du vivant

                    Et aujourd’hui le climat, car ce qui sous-tend le refus du réchauffement anthropique, c’est que l’admettre implique la remise en cause de notre modèle de développement et c’est tout sauf agréable. Il y aura toujours des réactions virulentes contre les nouvelles désagréables qui viseront à se débarrasser du messager, alors que les nouvelles agréables seront toujours accueillies dans la liesse.


                  • revenant 18 octobre 2010 13:42

                    Très belle cartes bravo !
                    Mais pourquoi avoir choisi une carte avec des mesures extrapolées et en plus un lissage de 1200 km ?
                    Pourtant sur le site de la NASA on peut choisir une résolution plus précise avec une résolution de 250 Km ?
                    Peut être que cette carte est moins alarmiste ou peut être quelle indique trop les endroits ou il n’y a aucune mesure (les cases grises) ?

                    Carte de juillet avec une résolution de 250Km

                    Carte de juillet avec une résolution de 1200 Km, le gris des zones sans mesure diminue et le rouge représentant la chaleur augmente...

                    Maintenant le même mois mais vus des pôles avec une résolution de 250 Km, et ensuite un petit coup de baguette magique (extrapolation et lissage) ca dévient tout rouge 1200 km.

                    Il ne serait pas un peu orienté votre publipost ?
                    Je vous pose cette question parce que dès la deuxième phrase vous affirmer :

                    il semblerait que 2010 soit partie pour être la nouvelle année la plus chaude

                    Pourtant sur le site de la NASA qui édite ces cartes eux disent le contraire, ils s’attendent a un refroidissement au jusqu’en 2012, bien sur après l’habituelle blablabla (oui ça va se refroidi mais attention ensuite cela repartira à la hausse).

                    L’article

                    Pas un mots non plus sur les différentes contre verses sur la fiabilité des relevés ni sur les grossières erreurs.
                    Aucune explication même sommaire sur l’élaboration de ces cartes réalisées par extrapolation...
                    C’est vrai qu’en France il n’y a aucune enquête sur le sujet et si on ne consulte pas les sites spécialisé, le simple lecteur se retrouve devant des affirmations « labellisées NASA ou vu a la télé » condamné a lire et relire comme sur vos liens proposés des copiés-collés de dépêches alarmistes provenant des officines du politburo...
                    Il y a beaucoup de choses à dire sur la question des relevés des températures et sur leurs fiabilités.
                     Le spécialistes sur cette question est Mr Antony Watts, depuis des années il consacre des dizaines d’articles sur les différentes anomalies et autres erreurs commises par les éminents « scientifiques » qui produises ce genres de cartes...
                    Les résultats de son audit réalisé par des dizaines de bénévoles à travers tous les USA pour vérifier la conformité et le bon fonctionnement des stations météorologiques est sans appel.
                    On ne peut donner aucun crédit a ces cartes de températures globales.

                    Un exemple d’erreur au mois de mars 2010 détecté par Steve McIntyre ici, information relayé et développée ensuite par Watts , un autre exemple d’erreur en Russie avec des explication sur l’élaboration de ces fumeuses cartes .


                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 octobre 2010 03:46

                      "Pourtant sur le site de la NASA qui édite ces cartes eux disent le contraire, ils s’attendent a un refroidissement au jusqu’en 2012, bien sur après l’habituelle blablabla (oui ça va se refroidi mais attention ensuite cela repartira à la hausse)." : Pour être plus précis, le site évoque l’influence d’un épisode de la Nina ( l’effet inverse d’ El Nino ) qui serait assez puissant selon les premières estimations, ce qui induirait une tempérance de la hausse des températures pour 2011. Mais il ne s’agit que d’une projection statistique et il va falloir attendre un an pour en savoir plus.


                    • LE CHAT LE CHAT 18 octobre 2010 13:54

                      5 degrés en dessous de la normale pour toute la semaine , ça rétablira la moyenne ! smiley


                      • Mmarvinbear Mmarvinbear 18 octobre 2010 14:04

                        Même pas...

                        Il ne faut pas confondre météorologie et climatologie.

                        Une chose à laquelle par ailleurs qu’ Allègre semble incapable de faire...


                      • Mmarvinbear Mmarvinbear 18 octobre 2010 14:05

                        Même pas.

                        Il ne faut pas confondre météorologie et climatologie.

                        Une chose que Allègre ne semble pas arriver à faire...


                      • jef88 jef88 18 octobre 2010 17:46

                        je ne savais pas que la climatologie ne dépendait pas de la météo !
                        Merci de l’info.
                        Le Chat ++


                      • epapel epapel 18 octobre 2010 20:23

                        «  je ne savais pas que la climatologie ne dépendait pas de la météo ! »

                        Il n’est jamais trop tard pour apprendre quelque chose à condition de bien comprendre :
                        - la climatologie, ce sont des moyennes de la météo sur de longues durées
                        - la météo, c’est le temps qu’il fait à un instant particulier

                        Par exemple :
                        - l’hiver il fait froid - janvier moyenne 2°C au lever du soleil - et l’été il fait chaud - juillet moyenne 15°C au lever du soleil, c’est le climat
                        - le 5 janvier dernier il a fait 15°C au balcon à 15h, c’est de la météo

                        Il n’y a pas besoin de connaître en détail la météo de l’hiver pour savoir que l’hiver il fait froid, il suffit simplement de remarquer que ensoleillement est faible.


                      • dom y loulou dom y loulou 18 octobre 2010 14:34

                        la NASA ne dit pas que le pakistan est tous les jours bombardé par des drones americains par contre, sans aucune régulation de la part de l’ONU transformé en basse-cour des banquiers psychopathes anglo saxons et tous les membres des gouvernements larbinisés, royalisés... oh que cela plait à leur poche à démons, appelée doctement ego.

                        La seule chose que la taxe car bonne est sensée mettre sur pieds est le gouvernement mondial tyranique pour lequel les « dieux » Bilderberg n’ont pas d’argent.

                         « Payez pour votre mise sous tyranie éternelle ! Nous disent-ils en substance. Larguez toutes vos libertés civiques pour le sacre des divertissements ! Vaccinez-vous pour contrer la surpopulation et détruire votre propre intelligence ! »

                        Le mercure est tellement bon pour vos synapses et l’aluminium, omniprésent partout vous donne un charme certain avec l’alsheimer, sans mémoire nous sommes comme les « dieux » nous voudraient, vides et dociles, abrutis et méchants.

                        Et comme aucune de ces personnes n’a l’intention de jouer le véritable rôle pour lequel ils sont en place... ils nous bassinent avec ce réchauffement qui n’existe pas pour cause de CO2 QUI EST UN GAZ NATUREL DONT LES PLANTES SE NOURRISSENT et ne peut donc pas polluer.

                        veuillez entendre lord Mockton qui a amené les mensonges du GIEC devant les cours de justices et a eu force de raison et gain de cause par les juges.

                        http://www.youtube.com/watch?v=kHyMYEzRyf8

                        Pourtant le film de Al Gore continue d’être montré dans des écoles dans le monde entier alors qu’il est une supercherie grossière sensée en faire un happy few qu’il est déjà.

                        Et on a le droit d’en vouloir aux verts de tomber aussi facilement au jeu des petits pouvoirs, qui abdiquent complètement des vraies causes de pollution pour aller fanfaronner et vanter une taxe qui est sensée les DEPOPULE eux et leurs enfants !!!

                        Pour les tenants psychopathes la seule pollution qui a lieu est l’humanité elle-même.

                        Ils le disent, l’écrivent , l’étalent à toutes les sauces, jusqu’au superbe frère de la reine des crapauds qui voudrait se réincarner en virus pour détruire l’humanité...

                        nous parlons là du fondateur du WWF, le prince machin. Fameux.

                        Les illusions et les paravents de propagande sont explosés jusqu’aux quatre coins du monde, mais les gouvernements continuent de rester dans le bac à sable qui soigne si bien leur personne et leurs avoirs.

                        Il est urgentissime de se mettre dans la tête que ces « élus » politiciens ne se comportent absolument plus comme des gens oeuvrant pour les citoyens qui les élisent pourtant, mais pour cette élite d’oligarques qui sont en train d’imposer un gouvernement mondial que PERSONNE n’a demandé, même pas les nations elles-mêmes.

                        Il faut diriger la planète comme une entité uniforme anglo saxonne ?

                        Vous êtes d’accord que la terre soit transformée en pharmaburger et d’être le cobaye d’expériences de transformations physiques, psychologiques, de dégénerescences génétiques et d’abrutissement des masses consenti ?

                        Une société de sadomasochisme érigé en religion ?

                        Vraiment ? C’est ce que vous souhaitez pour vos enfants ? Parce que c’est VOUS qui avez le pouvoir, VOUS décidez de ce que vous suivez ou non.

                        Les tenants ne peuvent RIEN sans esclaves ni larbins ni votre acquiescement secret pour des petits pouvoirs pervers ?

                        ...

                        Tous les jours on entend quelqu’un nous dire qu’ils n’ont pas le choix... mais si VOUS n’avez pas le choix de suivre ce qui passionne et illumine VOTRE vie... qui pourrait le prendre en rigolant sinon des fous furieux qui ne savent même pas s’occuper de leur propre existence et dont les seuls joies semblent être comment nous scléroser TOUS !!!

                        Ils nous enterrent sous les dettes et IL FAUDRA LES REMBOURSER, un agenda parfaitement démoniaque et il est l’heure du choix qui est vôtre, voulez-vous vraiment continuer à travailler sans réfléchir et construire cette prison de scientistes complètement tarés qui amputent des des jeunes filles pour les « protéger du cancer du sein » et qui reçoivent l’aval d’autorités qui en sont venues à se CONTREFOUTRE de tout, qui laissent des poisons hautement neurotoxiques, cancérigènes et des abrutissants PARTOUT, des gens apparemment pour qui la vie n’est qu’un jeu stupide où on présente bien en surface et on joue les starlettes royales ? Vous voulez continuer à travailler pour eux pour avoir le droit de regarder TF1 ??

                        Vous allez continuer à travailler pour l’argent quand il vous suffit de demander au ciel pour combler vos besoins ?

                        Et payer et payer et payer encore des taxes avec lesquelles on assassine la vie en faveur d’un système qui vous étranglera avec tout ce qui vous est cher en ce monde ? Vraiment ?

                        le système vous a habitué à tout décider pour vous... mais êtes-vous d’accord avec ce processus qui fait de nous tous des animaux de labeur et de cirque ?


                        • epapel epapel 18 octobre 2010 20:27

                          Encore un qui s’est échappé de l’asile.


                        • epapel epapel 19 octobre 2010 15:45

                          La seule chose que la taxe car bonne est sensée mettre sur pieds est le gouvernement mondial tyranique pour lequel les « dieux » Bilderberg n’ont pas d’argent.

                          Hmmm... non, je crois plutôt que c’est vous qui avez mal lu.


                        • LeGus LeGus 18 octobre 2010 14:48

                          Un document à lire sur les motivations bien tangibles des négationnistes du réchauffement :
                          http://www.ucsusa.org/assets/documents/global_warming/exxon_report.pdf

                          On y retrouve Lindzen cité ici comme « autorité »....page 34

                          Exxon mécène des « climato-négationnistes », pourquoi je suis pas étonné ?


                          • Castel Castel 18 octobre 2010 15:01

                            Pourquoi encore parler de négationnisme ? tout le monde est d’accord pour dire qu’il y a un réchauffement climatique de 1975 environ à 2006 environ. Par contre, la cause, et ce qu’il nous attend plus tard, doivent faire débat. Il faut donc éviter tout mot connoté bizarrement « culturellement » et être honnête dans le débat. (éviter tout terrorisme intellectuel)

                            Le point fort d’un Courtillot et d’un Allègre, c’est qu’ils ont une approche PLURIDISCIPLINAIRE. Cela change des scientifiques qui ont le nez dans leur domaine incapable de s’intéressant à d’autre domaine que le leur.
                            La climatologie a besoin de ces scientifiques.

                            D’ailleurs, on parle maintenant de « changement climatique » qui n’est rien d’autre qu’un pléonasme.


                          • LeGus LeGus 18 octobre 2010 16:16

                            Pourquoi encore parler de négationnisme ?

                            Parce que les fait montrent clairement le changement en cours, nier implique négation implique négationnisme.

                            http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9chauffement_climatique

                            Il faut donc éviter tout mot connoté bizarrement « culturellement » et être honnête dans le débat.

                            J’assume pleinement la connotation, ne rien faire impliques des bouleversements humains d’une ampleur bien pire.

                            Le point fort d’un Courtillot et d’un Allègre, c’est qu’ils ont une approche PLURIDISCIPLINAIRE.

                            Ah carrément hors cadre même, relisez le lien que je montre plus haut sur le mécénat d’exxon, et comme par hasard toujours des géologues liés aux intérêts miniers. Courtillot n’est pas climatologue, on va finir par le faire savoir, mais il n’est pas non plus astrophysicien, alors ces travaux sur l’activité solaire....

                            D’ailleurs, on parle maintenant de « changement climatique » qui n’est rien d’autre qu’un pléonasme.

                            Pure sophisme !
                            http://fr.wikipedia.org/wiki/Changement_climatique
                            Vous confondez sciemment avec RECHAUFFEMENT


                          • pissefroid pissefroid 18 octobre 2010 17:21

                            LeGus,

                            J’attire votre attention sur le fait que wikipedia est une encyclopédie coopérative libre et gratuite, ce n’est donc pas une encyclopédie scientifique.

                            Ce que dit wikipedia doit donc être utilisé avec précaution, pour ne pas dire avec suspiscion.


                          • LeGus LeGus 18 octobre 2010 18:04

                            @Pissefroid,

                            J’attire votre attention sur le fait que votre commentaire est une contribution libre et gratuite, ce n’est donc pas une contribution scientifique.

                            Ce que dit votre contribution doit donc être utilisé avec précaution, pour ne pas dire avec suspicion.

                            Je sais ce qu’est un wiki, merci. Vous pourriez préciser que les articles scientifiques sont essentiellement alimentés par des scientifiques. Mais aussi que par sa conception même elle est en permanence soumisse au contrôle de tous.


                          • epapel epapel 18 octobre 2010 19:59

                            La climatologie n’est une pas science, c’est par définition une approche pluridisciplinaire.

                            Claude Allègre n’a plus mis les pieds dans un laboratoire depuis 30 ans et Vincent Courtillot ne connaît qu’un discipline la géophysique.


                          • Castel Castel 19 octobre 2010 08:59

                            Permettez moi de vous dire quelque chose d’important.

                            Je ne sais pas si on se comprend bien. Personne nie un rechauffement climatique de 1976 à 2006, l’important est de savoir la cause. Courtillot a totalement raison quand il dit que le citoyen lambda risque de confondre le bien et le mal avec l’analyse de faits alors que la position scientifique, basé sur le doute, doit uniquement s’occuper du vrai et du faux.

                            C’est exactement votre défaut. Quand vous parlez de négationnisme, ce mot stupide, ridicule, qui parle de personne en particulier et de tous les « autres » qui ne pensent pas comme vous : vous dites que vous étes dans le bien, les autres dans le mal et vous vous interdisez toute remise en question.

                            En d’autre terme, vous êtes tout sauf un scientifique, alors même le citoyen lambda est capable d’avoir une démarche scientifique.


                          • LeGus LeGus 19 octobre 2010 09:42

                            J’ai déjà répondu pour l’essentiel à ces remarques que vous réitérez.
                            Quand à votre blabla sur le Bien et le Mal, sachez que je me fous de ces dangereux concepts romantico-religieux de christianisme mal digéré. Je me borne à constater les faits
                            -Oui il y a un réchauffement constatable et constaté.
                            http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9chauffement_climatique#Observations_li.C3.A9es_au_r.C3.A9chauffement_climatique_actuel
                            Voyez le top 10 des années les plus chaudes depuis 1880, je ne pense pas qu’on puisse en conclure que le réchauffement s’arrête en 2006.
                            -Oui la consommation de pétrole émet du CO2
                            -Oui le CO2 est un gaz à effet de serre.
                            -Oui la concentration de CO2 dans l’atmosphère augmente en fonction de notre consommation de pétrole et autre gaz à effet de serre, mais aussi suivant d’autres facteurs comme la déforestation, l’élevage de bovin,...

                            1+1=2
                            Ce n’est pas une question de bien ou de mal, dans tout les cas ce sera difficile.
                            C’est une question de lucidité ou de déni.
                            Notre confort sous sa forme actuelle est condamné, vous refusez de l’admettre.


                          • Castel Castel 19 octobre 2010 10:04

                            Oui, nous rejetons du CO2 en respirant
                            Oui, quand on pète, on rejète du Co2
                            Oui, l’effet de serre ne fait pas le climat mais il permet de maintenir une température correcte pour l’installation de la vie
                            Oui, le climat est complexe et se résume GLOBALEMENT par le soleil
                            Oui, l’effet de serre ET le CO2 sont indispensable à la vie : le combat contre l’un ou contre l’autre, sans argument profond, est ridicule. (autant se battre contre la vie)
                            Oui, le GIEC ne retienne que les argument en faveur d’un réchauffement climatique « catastrophique » et rejète tous les autres arguments permettant de le nuancer ou de le contredire
                            OUI, l’océan rejète beaucoup plus de CO2 (par dégazage, quand le climat se réchauffe) que toutes les industries réunies
                            OUI, les gens comme Courtillot ont beaucoup de mérite d’avoir défendu des opinions rationnels et scientifique contre la pensée unique véhiculée par les médias.

                            Et OUI, il convient de s’occuper de chose beaucoup plus importante que de manipulation à grande échelle, servant les intérêts économique (exemple : la voiture électrique) et politique (exemple : la réunion de chaque bloc pour créer un gouvernement mondial, comme le veut Attali) de nos élites.


                          • Mmarvinbear Mmarvinbear 19 octobre 2010 14:23

                            Le problème n’est pas trop le CO2 rejeté par la respiration des êtres vivants actuels, puisqu ’il s’inscrit dans un cycle de renouvellement atmosphérique, encore que la déforestation et la réduction du plancton et des coraux qui fixent et recyclent ce CO2 pose un soucis à ce niveau.

                            Non, le vrai problème, c’est la réinjection massive dans l’atmosphère du CO2 fossile, figé dans le sous-sol depuis le carbonifère, par l’utilisation massive du charbon et du pétrole.

                            Cette réinjection massive est trop importante pour les capacités d’absorbsion de la biomasse actuelle.

                            Comme par hasard, c’est depuis la Révolution Industrielle, et l’usage massif du charbon en Europe et en Amérique du Nord, que le taux de CO2 monte dans l’atmosphère.

                            Avec l’arrivée de la Chine et de l’ Inde sur le « marché » des gros consommateurs de charbon, ce n’est pas près de s’arranger...


                          • JL JL 19 octobre 2010 14:32

                            « le vrai problème, c’est la réinjection massive dans l’atmosphère du CO2 fossile, figé dans le sous-sol depuis le carbonifère, par l’utilisation massive du charbon et du pétrole » (mmarvinbear)

                            C’est vrai, mais qui peut dire dans quel sens cela va influer à long terme sur le climat ?

                            Passons sur la bataille d’experts (on sait que les experts qui gagnent sont généralement ceux qui défendent la cause du plus puissant : pot de terre contre pot de fer)., il y a deux hypothèses : ça se réchauffe ou ça se détériore.


                            L’emploi de ces deux verbes est important : dans le premier cas, on joue à se faire peur, dans le second, on a vraiment peur ! Si j’avais voulu faire de l’argent sur les droits à polluer, j’aurais soutenu que ça se réchauffe. Et si je voulais continuer à polluer sans payer de droits à polluer, je soutiendrais que ça ne se détériore pas.

                            Mais comme je ne suuis ni l’un ni l’autre, et que je ne suis pas un négationniste, je soutiens que ça se détériore.


                          • epapel epapel 19 octobre 2010 15:42

                            Et OUI, il convient de s’occuper de chose beaucoup plus importante que de manipulation à grande échelle, servant les intérêts économique (exemple : la voiture électrique) et politique (exemple : la réunion de chaque bloc pour créer un gouvernement mondial, comme le veut Attali) de nos élites.

                            Les intérêts économiques les plus puissants sont ceux des pétroliers au point qu’il sont à l’origine de la plupart des conflits et des tensions de ces cinquante dernières années. Le lobby de la voiture électrique en France, c’est 14 véhicules écoulés en 2009, excusez du peu mais c’est la réalité.

                            Ceci dit les pays de l’UE auraient un réel intérêt à trouver une solution pour se passer de pétrole vu qu’ils n’en ont quasiment plus et qu’ils doivent importer une ressource dont la production plafonne, pour laquelle la demande ne peut aller qu’en augmentant et qui est fournie par des pays de plus en plus hostiles pour ne pas dire plus.


                          • JL JL 19 octobre 2010 18:40

                            Couché, AW AW : Négationnistes c’est ainsi que les intégristes du réchaudffement désignent ceux qui contestent que nos orgies de CO2 fossile réchauffent le climat.


                          • JL JL 19 octobre 2010 18:42

                            Par exemple : « Gaffe, les négationnistes à force d’être constamment dans le déni de réalité ; la schizoïdie vous gagne...et c’est pas près de s’arranger...  » (Sisyphe, 18 octobre, 16H40)


                          • JL JL 19 octobre 2010 18:48

                            Ceci dit, AW AW, je trouve que vous vous intéressez un peu trop pour mon goût à quelqu’un qui ne mériterait, à en croire ce post, que votre mépris. Puissiez-vous me mépriser encore un peu plus, et m’ignorer en conséquence !

                            Cela vous évitera de vous ridiculiser encore et encore.


                          • JL JL 19 octobre 2010 18:52

                            epapel, vous écrivez : « Ceci dit les pays de l’UE auraient un réel intérêt à trouver une solution pour se passer de pétrole ... qui est fourni(e) par des pays de plus en plus hostiles pour ne pas dire plus. »

                            Vous n’avez pas établi un lien de cause à effet entre notre besoin de pétrole et leur hostilité « pour ne pas dire plus » ?

                            Voyons, réfléchissez un peu.


                          • epapel epapel 19 octobre 2010 22:24

                            Pour moi ça n’a aucune espèce importance. La seule chose qui compte c’est que nous n’avons pas de pétrole, que ceux qui l’ont nous sont hostiles, qu’il n’y en aura pas assez pour tout le monde et donc qu’il faut sortir de ce marasme pour éviter d’avoir de gros ennuis dans un futur pas très éloigné.


                          • epapel epapel 18 octobre 2010 20:10

                            Et les incendies ils sont dus à quoi ?


                          • epapel epapel 18 octobre 2010 20:10

                            Au feu, bien sûr. Suis-je bête.


                          • epapel epapel 18 octobre 2010 20:04

                            Pluton n’a ni atmosphère ni océan, donc cette question n’a pas de sens pour elle.

                            Quand aux activités solaires renaissantes, la prédiction des sceptiques (dont V Courtillot) est que le climat doit se refroidir dans les 10 prochaines années car l’activité solaire est en diminution selon eux, et ça fait déjà deux ans qu’ils le disent.


                          • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 octobre 2010 03:53

                            Les astronomes sont formels : les températures des autres planètes du système solaire ne changent pas en dehors des variations et des cycles déjà connus.

                            La seule exception est Pluton, qui semble être un poil plus chaude qu’elle ne devrait l’être. Les planétologues pensent que des particularités géologiques de la planète à ses pôles en seraient la raison. Mais il faut attendre une dizaine d’années encore pour être certain de la validité de cette théorie.


                          • Arno_ Arno_ 18 octobre 2010 15:49

                            Le climat se réchauffe. Bon. Des données factuelles, des relevés provenant de diverses disciplines, semblent le confirmer.

                            Ce qu’il nous manque de manière beaucoup plus certaine, c’est la corrélation (et encore, faudrait-il plus qu’une corrélation, mais un lien de causalité démontré) entre ce réchauffement et les activités humaines.

                            Qu’il faille sortir d’une économie polluante et basée sur des énergies non-renouvelable est une évidence, réchauffement climatique ou pas.

                            Pour le reste des considérations : certains souffriront de ce réchauffement, d’autres en profiteront (les régions les plus froides).


                            • epapel epapel 18 octobre 2010 20:09

                              P’têt bien que oui, p’têt bien que non.


                            • Arno_ Arno_ 18 octobre 2010 20:30

                              J’oubliais qu’il fallait les sous-titres à Mr le normand :

                              il est vain de dire que le réchauffement climatique est bon ou mauvais (d’où mon « ptet ben que oui ptet ben que non » dont vous n’avez pas compris le sens si j’en juge à votre ironie).

                              Les atteintes à notre environnement, notre mode de production et notre dépendance aux énergies fossiles sont objectivement mauvaises pour l’ensemble de l’humanité.
                              Mais le réchauffement en lui même, personnellement ça m’arrange, d’autres populations aussi. Inutile donc de ne faire que le décompte des populations qui en souffriront, c’est ne voir que le verre à moitié vide.


                            • epapel epapel 18 octobre 2010 23:10

                              J’ai parfaitement compris ce que vous avez dit mais s’il est vain de dire quoique ce soit sur le sujet alors ne dites rien.


                            • Arno_ Arno_ 19 octobre 2010 09:05

                              > J’ai parfaitement compris ce que vous avez dit mais s’il est vain de dire quoique ce soit sur le sujet alors ne dites rien.

                              Vraiment ? J’ai écrit qu’il était vain de dire « quoique ce soit » sur le sujet ? Si la synecdoque fait partie de votre rhétorique, ça ne la rend pas plus valide et ca ne vous rend pas plus intelligent.

                              Soit vous ne savez pas lire, soit vous êtes un âne. Vos commentaires lapidaires, en deux lignes, non argumentés, et surtout en contradiction avec ce que j’écris effectivement ne mérite pas mieux que cet épithète.


                            • epapel epapel 19 octobre 2010 15:25

                              Tout à fait le genre de réponse que j’attendais, merci.


                            • _Ulysse_ _Ulysse_ 18 octobre 2010 16:57

                              Tout ça c’est bien joli mais on est en phase el nino donc c’est normal qu’il fasse globalement chaud. Aujourd’hui el nino régresse et les températures redescendent.
                              On ne fait pas de la climatologie sur un semestre !

                              Sinon moi je prend les températures de début 2008 où il y avait la nina !

                              Tout ça ne veut rien dire, n’apporte aucune information.


                              • epapel epapel 18 octobre 2010 20:07

                                Sauf quand il fait ponctuellement plus froid et là on voit Allègre et Courtillot nous expliquer que le climat se refroidit : vu l’hiver dernier à la télé.


                              • joletaxi 18 octobre 2010 18:56

                                En voiture Simone, on refait un tour...


                                Les réchauffistes ont intérêt à « matraquer » à outrance tant qu’il leur reste une possibilité de voyager ,c’est où encore Cancun ?Ce serait idiot de rater cela.

                                Tiens ,il a neigé à partir de 1000 mètres, et il neige en Australie,cela fait un peu désordre dans l’optique de la poële à frire(il y a 10 ans , certains affirmaient qu’il faudrait recycler nos stations de sport d’hiver.La neige appartenait à ces choses du passé, que l’on raconterait aux enfants...tu parles,Charles, on a jamais eu des saisons aussi enneigées et aussi longues partout dans le monde.
                                Bref, le baratin habituel, les mêmes invectives, etc..
                                Certains ici font même référence à Wiki,c’est dire.

                                @jjwadal
                                Que pensez-vous de la remarquable décorrélation des t° des océans, et de surface,qui ignorent superbement les courbes du CO2,et dans cette optique, avez-vous un avis sur la théorie de la « hotwater bottle effect » ?
                                Bien à vous

                                @jjwadal

                                • LeGus LeGus 18 octobre 2010 19:25

                                  Pour la couverture neigeuse c’est là, et c’est en baisse :
                                  http://www.risknat.org/projets/alpes-climat-risques/pages/docs/synthese_enneigement.pdf

                                  C’est quoi votre cette histoire de « hotwater bottle effect » (effet bouillotte en français), votre discours n’est pas très clair ?

                                  Je trouve piquant que vous posiez des questions si pointues à ce « jjwadal », après avoir parlé d’invective, alors que ce zozo affiche comme avatar une image de bombardier B2 avec ce message « next step Iran ».


                                • epapel epapel 18 octobre 2010 20:08

                                  Discours pas clair, c’est un euphémisme.


                                • candide candide 18 octobre 2010 21:46

                                  un petit tour sur ce site http://www.pensee-unique.fr/ vaut mieux qu’un long discours !


                                  • jjwaDal jjwaDal 18 octobre 2010 22:27

                                    @LeGuss
                                    Ma vignette est celle que le « huffingtonpost » a choisie pour illustrer la sous-rubrique Iran dans la rubrique « World ».
                                    C’est juste une piqûre de rappel pour rappeler aux amateurs de lessive cérébrale qu’un seul Etat dans la région dispose de l’arme nucléaire qu’il a pissé sur tous les règlements internationaux en vigueur avec le soutien inconditionnel des USA et que ce n’est pas l’Iran (cherchez bien...). et que l’envie d’aller y casser du G.I. pour verrouiller le pétrole du golfe en totalité démange des cerveaux malades au sein même du « brightest beacon for freedom » dont parlait Bush dans son allocution post 9/11.
                                    Je gage que vous connaissez l’aphorisme de S. Guitry qui sied fort bien au nez rouge dont vous m’affublez.

                                    @Joletaxi
                                    J’ai déjà répondu en partie à cette question. On sait tous qu’une bonne partie des calories dans l’hydrosphère est dans les océans car en gros un m3 d’eau contient 3500 fois plus de calories qu’un m3 d’air à l’altitude zéro (même température).
                                    L’écart avec un m3 d’air à 1000 ou 5000m est encore plus grand bien sûr.
                                    Il n’y a pas photo non plus quand on compare l’inertie thermique respective des deux milieux.
                                    Les océans sont donc une bouillote la nuit et l’hiver et un climatiseur le jour et l’été (pour simplifier).
                                    Quand à savoir s’ils absorbent ou émettent un flux net de calories et la variation temporelle (sur bien plus que 50 ans) je tire mon chapeau à ceux qui pensent avoir les données. Where’s the missing heat ?


                                    • joletaxi 18 octobre 2010 22:52

                                      Pielke a une opinion définitive sur le sujet,mais il est vrai que l’on manque cruellement de données fiables.Ce que je voulais souligner,c’est que les SST ne semblent absolument pas influencées par ce qui se passe dans l’atmosphère,même si elles ont vraisemblablement une influence sur les t° terrestres ?

                                      Avez-vous lu le papier ici :

                                      où l’on retrouve le rôle trop souvent négligé de la stratosphère ?

                                      En tout cas, les prévisions de P. Corbyn n’ont rien de très engageantes..

                                      Bonne soirée

                                    • LeGus LeGus 19 octobre 2010 10:13

                                      Mon petit bonhomme je vous signale que c’est vous qui vous affublez d’un nez de clown.
                                      En parlant de clown, évitez d’utiliser des unités d’énergie digne du fascicule beauté minceur du 20ans, Jeune et Jolie ou Elle.Évitez de parler de calorie si vous tenez à maintenir au moins l’illusion de votre compétence.
                                      http://fr.wikipedia.org/wiki/Calorie


                                    • manusan 18 octobre 2010 22:38

                                      Le soleil a un cycle de 11 ans, le pic est l’année prochaine, donc les années 2010, 2011 et 2012 sont prédisposés à des hausses de chaleurs. On peut voir de belles taches solaire au télescope qui correspondent a des protubérances (jet de gaz) qui réchauffent notre planéte.

                                      http://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_solaire


                                      • epapel epapel 18 octobre 2010 23:07

                                        Vraiment pas de chance pour V. Courtillot, il se trouve contredit moins d’un an après la parution de son livre.


                                      • Voltaire Voltaire 19 octobre 2010 10:05

                                        Le soleil sort d’une activité anormalement basse, avec des records de durée pour une absence de taches solaires. Théoriquement, il devrait effectivement y avoir un nouveau pic d’activité en 2011-2012 si on suit le cycle habituel de 11 ans, mais celui-ci semble un peu en retard...
                                        Il faut néanmoins souligner que jusqu’ici, aucun travail n’a pu vraiment démontrer une influence significative de ce cycle sur le climat, de récents travaux sur le rayonnement UV du soleil suggérant même un effet inverse à celui prédit jusqu’ici. Mais de nombreux travaux sont en cours et on peut espérer une analyse plus fine d’ici 2-3 ans.


                                      • epapel epapel 19 octobre 2010 15:29

                                        Merci de ces précisions et c’est bien ça le problème : comment expliquer les records de température des années 2000 par l’influence solaire alors que l’activité solaire a été anormalement basse dans le même temps ?


                                      • jjwaDal jjwaDal 19 octobre 2010 19:28

                                        @Voltaire
                                        Il faut relativiser. Il est vrai que le soleil a eu un minimum inconnu à l’ère spatiale mais très commun au 19ième siècle. Je conseille pour les anglicistes une conférence de Solanky à l’AGU (ici) où il mettait en perspective l’activité solaire sur plusieurs échelles de temps.
                                        Sur 7000 ans on peut dire que le soleil a rarement été aussi « tonique » (en terme de TSI, irradiance solaire totale) qu’au cours du siècle passé. Le graphique le plus explicite est à 19’ et je le mets (capture d’écran).


                                      • chria chria 20 octobre 2010 10:21

                                        Que le soleil soit un facteur qui influence le climat sur le long terme ça n’a rien de nouveau.


                                      • epapel epapel 20 octobre 2010 17:53

                                        Je remarque dans le graphique que la période dite du « petit optimum » du moyen âge (800-1300, pic entre 1000 et 1100) qui a été presque aussi chaude d’actuellement au pic et nettement plus chaude que les siècles précédents correspond à une période plutôt de faible activité solaire, du moins significativement plus faible et en plus avec un minimum durant le pic de température que les deux derniers siècles et beaucoup plus faible que les siècles précédents ce qui tend à réfuter la corrélation entre activité solaire (irradiance, nombre de tâches, magnétisme) et niveau de température moyenne terrestre.


                                      • jjwaDal jjwaDal 20 octobre 2010 21:07

                                        @epapel
                                        Solanki dans son exposé ne visait pas à montrer un couplage entre les températures moyennes globales et les paramètres solaires.
                                        La remarque est juste, mais d’une part la globalité de l’optimum médiéval est encore débattue (Grudd a épinglé Allègre pour l’avoir méconnu en utilisant sa courbe la plus récente « bidouillée ») et d’autres facteurs ont pu intervenir pour épauler un effet solaire. L’épisode n’est pas décrit d’ailleurs comme un plateau de températures chaudes.
                                        Par contre le « petit âge glaciaire » semble avoir été planétaire et se superposer assez bien à la courbe. Quand à l’époque plus récente, d’une part on sort de cet épisode indéniable et d’autre part le soleil présente une pente (dans la production de tâches solaires et ce qui va avec) inédite en 7000 ans.
                                        Il a atteint des sommets. Laissons le redescendre et voyons ce qui se passe. Si la thèse de Solanki est exacte, nous allons vers des décennies éclairantes sur le sujet des liens climat/soleil.


                                      • epapel epapel 20 octobre 2010 22:29

                                        Je le sais très bien puisque j’ai visionné la conférence et je me suis aperçu très vite que l’objet était tout autre, maintenant que vous l’avez dit je confirme que dans le contexte de cet article la vidéo citée et le graphique sont hors sujet mais encore fallait-il que quelqu’un d’autre fasse cette remarque en critiquant mon argument pour que je le dise à mon tour.

                                        Quant à l’optimum médiéval, je sais très bien aussi qu’il existe une controverse sur son aspect local ou planétaire, mais je n’y peux rien s’il constitue un argument fort des sceptiques, notamment V Courtillot et C Allègre.


                                      • epapel epapel 20 octobre 2010 22:45

                                        « Si la thèse de Solanki est exacte, nous allons vers des décennies éclairantes sur le sujet des liens climat/soleil. »

                                        Je me permet de revenir sur cette affirmation, ma réponse précédente n’étant pas suffisament claire : dans la vidéo S K Solanski ne fait aucun lien entre climat et activité soleil, ce qu’il a mis en évidence c’est la corrélation entre l’activité magnétique, l’irradiance ce qui n’a rien à voir avec le climat, mot qu’il n’a pas prononcé une seul fois durant son intervention.

                                        Je remarque que c’est un grand classique « d’enrôlement » de scientifiques pour leur faire soutenir un point de vue qu’il n’ont pas, méthode d’ailleurs employée par C Allègre dans son dernier bouquin ce qui lui a valu une volée de bois vert de la part de M Grudd qui n’a accepté que C Allègre déforme le résultat de ses travaux.


                                      • jjwaDal jjwaDal 21 octobre 2010 06:12

                                        La thèse de Solanki est que le soleil a connu un « grand maximum » un peu atypique sur les 7000 dernières années et que le minimum dont nous sortons péniblement est l’indice qu’il revient à des valeurs plus modérées plus typiques de celles du 19ième siècle et auparavant.
                                        Je ne cherche nullement à enroler Solanki dans le débat sur l’évolution du climat, je dis seulement que si sa thèse est exacte les partisans d’un rôle clé du soleil dans l’évolution actuelle (depuis un siècle par ex) du climat seront édifiés. Si avec les moyens de mesure actuels, le soleil dégringole aux valeurs décrites en 1500 (par ex) la thèse d’un rôle significatif du soleil dans l’évolution actuelle du climat aura du mal à survivre.
                                        J’ai juste rebondis au départ sur la phrase de « Voltaire » (« le soleil sort d’une activité anormalement basse ») pour la replacer dans le contexte qui est qu’au sommet d’une activité forte il y a eu un creux notable (pour l’ère spatiale) de quelques années .
                                        Solanki prononce le mot « climate » dès sa première phrase et par ailleurs répond à une des rares questions posées (en fin) « Vous pouvez voir l’absence de grand maximum autour de l’an 1000 ». Il confirme le lien entre l’évolution du champ magnétique et de l’irradiance, met en évidence une variation séculaire et comme on peut via le C14 suivre le bombardement cosmique lié au champ magnétique, lui-même lié à l’irradiance, elle-même au flux énergétique entrant.
                                        Corrélation ne vaut pas causalité, mais le minimum de Maunder est survenu durant une période froide et le soleil « sort » d’un grand maximum quand nous sommes dans une période chaude.
                                        Nous sortons d’un petit âge glaciaire et le soleil a été durant un siècle« au sommet de sa forme », ça n’aide pas à décanter le rôle spécifique du CO2 et la sensibilité du climat aux GES surtout quand nous avons tout modifié entre temps (albedo des sols, déforestation massive, etc).
                                        J’ignore s’il faut souhaiter un minimum de Maunder pour trancher, mais une aide de la nature serait la bienvenue pour clarifier le débat.


                                      • epapel epapel 21 octobre 2010 13:19

                                        Effectivement il pose au début la question de l’influence sur le climat du niveau d’irrandiance mais il ne répond pas à cette question et n’y fait même pas allusion dans ses conclusions.

                                         Les conclusions de Solanski c’est, je cite :
                                        - The current minimum has demonstrated that both the B field and irradiance display secular variations
                                        - There are indirect evidence for this, but now we have concret proof form direct measurements
                                        - Simple model of magn flux evolution reproduce the data well, including unusual current minimun
                                        - Behaviour of present suggests that the sun is returning to an activity levle comparable to the 19th century & to most of the time during the Holocene. l.e. is leaving its grand maximum

                                        Désolé, il n’y aucune conclusion sur le climat, c’est vous qui extrapolez.


                                      • epapel epapel 21 octobre 2010 13:47

                                        J’ignore s’il faut souhaiter un minimum de Maunder pour trancher, mais une aide de la nature serait la bienvenue pour clarifier le débat.

                                        Pas besoin de minimum de Maunder pour trancher, il suffit que les températures moyennes continuent à augmenter alors que nous sommes sorti du grand maximum ce que pense Solanski puisque sa prévision est que nous allons revenir aux niveaux du XIX siècle qui sont inférieurs aux niveaux actuels comme le montrent tous les graphiques présentés.

                                        Et si vous regardez bien le graphique titré « Un unusual minimun » ?, vous constaterez que :
                                        - depuis 2006 l’irradiance est en-dessous du minimum des 40 années précédentes,
                                        - les niveaux maximums d’irradiance des 45 dernières années ont été atteints autour de 1982 et 1992
                                        - la moyenne du dernier cycle (1995-2006) est à peu peu la même que celle du premier cycle du graphique (1965-1975)

                                        Or les 10 années les plus chaudes depuis les premiers relevés sont postérieures à 1994 (minimum du cycle précédent), dont plusieurs récemment (2007, 2008, 2010) , donc il faut nécessairement autre chose pour l’expliquer.


                                      • epapel epapel 21 octobre 2010 13:53

                                        Ca fait déjà deux ans que V Courtillot nous dit que le climat se refroidit en se basant sur le niveau d’irradiance (j’ai même été témoin direct d’une de ses interventions), or 2010 figure déjà comme l’une des 10 années les plus chaudes : donc pour le moment il s’est trompé.


                                      • Curry_Udon 19 octobre 2010 06:18

                                        Mon Dieu, si la Terre se rechauffe, j’ai peur qu’un beau jour ma facture EDF-GDF fonde comme banquise au soleil. Plus serieusement... .


                                        • chria chria 19 octobre 2010 11:58

                                          effectivement très sérieux comme site. Mais je crois que vous être ironique.
                                          On peut cette question hallucinante : Doit-on croire les « experts » et les médias quand ils soutiennent que le CO2 est le facteur« unique » du changement climatique et de tous les phénomènes météorologiques ?
                                          et entre autre la réponse de Leroux : « D’autant plus que les études paléoclimatiques n’ont révélé aucune relation entre le CO2 et la température ! »
                                          Mais bien sûr.
                                          C’est vrai, qu’au final, la CAUSE, c’est les AMP, j’avais oublié.
                                          Bref des questions et des réponses complétement à côté de la plaque, ou disons plutôt, volontairement insidieuses et manipulatrices pour le public lambda.


                                        • pissefroid pissefroid 19 octobre 2010 13:31

                                          cria,
                                          vous auriez pu préciser que AMP signifie Anticyclone Mobile Polaire.


                                        • pissefroid pissefroid 20 octobre 2010 07:17

                                          à Curry_Udon

                                          Je viens de parcourir votre lien et je constate qu’il s’agit d’un entretien de Marcel Leroux.
                                          Si en france il-y-a une personne qui sait de quoi elle parle c’est bien lui (Hélas décédé).

                                          Les suppôts du giec ne veulent pas entendre ce spécialiste du climat.


                                        • joletaxi 19 octobre 2010 17:21

                                          Tiens ,ils annoncent de la neige en Ecosse,et dans les stations alpines.


                                          oups... quand c’est froid c’est de la météo, quand c’est chaud c’est du climat,règle d’or à ne pas enfreindre sous peine de se faire traiter de guignol


                                          • chria chria 20 octobre 2010 10:14

                                            @pissefroid : maintenant si quelqu’un veut bien reprendre ses théories, faire des publis et montrer à la face du monde météorologique que les AMP écrase l’école norvégienne en matière de prévisions là on sera peut-être d’accord sur la valeur de son travail. Maintenant avec un minimum de connaissance en climatologie vous sauriez que les AMP ne peuvent rien apporter à la compréhension du système climatique et des impacts des GES. C’est pourtant bien ce dernier aspect qui vous met dans tous vos états non ?

                                            @joletaxi : non tu n’est pas un guignol mais un troll, puisque tu vas répéter comme un robot déglingué tout l’hiver cette phrase bateau pour te faire mousser au moindre passage neigeux et froid - et ça part fort puisque la neige en Ecosse et en montagne c’est sûr c’est incroyable !
                                            Le pire c’est que tu sais parfaitement que tu racontes des conneries mais ça te plaît. La provoc, la manipulation, c’est bien ton truc.
                                            Les faits, c’est que si sur une longue période de temps on a une augmentation des fréquences d’évènements extrêmes, et cela se ressent dans l’évolution de certains paramètres climatiques aussi sur le long terme, alors on peut parler de modifications des tendances climatiques. GES anthropiques ou non.
                                            Or on remarque cela avec les températures extrêmes chaudes.
                                            Et non froides.
                                            Quant aux chutes de neige, c’est bien le pire exemple que tu puisses donner en matière de climatologie, puisque ce sont des phénomènes très rapides et ce sont ses cumuls annuels qui peuvent donner des informations sur une évolution climatique.
                                            Bref t’as bien trollé j’espère que cela t’as soulagé comme après avoir pisser un bon coup.


                                            • joletaxi 20 octobre 2010 12:05

                                              Pourquoi tant de haine ?


                                              Dans un sens ,je compatis, l’église réchauffiste est singulièrement malmenée ces derniers temps,mais cela ne doit pas vous faire perdre votre calme ni un peu de courtoisie.

                                              Au risque de vous énerver,ils annoncent de la neige au sol en Ardennes pour ce weekend(oups, encore une idiotie de ma part, la neige devait normalement être un souvenir du passé)
                                              Je vous pose la question:n’est-ce pas là un événement extrême ?
                                              On voit donc bien qu’il y a bien un ’total climate disruption« , un chaos climatique.
                                              Personnellement j’aurais préféré un mois d’octcobre comme dans ma jeunesse, avec de belles journées, un été indien.

                                              Tout l’été, on a été matraqué de chaleurs exceptionnelles(vrai que chaud en été c’est tout à fait anormal) alors souffrez que je prenne mon plaisir »quand la bise fut venue"
                                              tiens un petit dernier pour la route


                                              et je vous en prie, garder votre calme, tout cela n’a pas vraiment d’importance, vous et moi serons morts avant d’avoir su qui de nous deux avait raison.


                                            • chria chria 20 octobre 2010 14:02

                                              Point d’église chez moi, je prends les faits, distingue le long du court terme, météo et climat, et on verra bien s’il neige 1 m dans les Ardennes ce we. Et non, une chute de neige dans le nord de la France ça n’indique RIEN sur le climat. A part si vous êtes capable de nous montrer que ces chutes de neige ’exceptionnelles" pour cette époque sont de plus en fréquentes sur le long terme.

                                              Allez si je prend les cinq mois d’octobre les plus chauds depuis 1885 à Lyon j’ai 2006, 2001, 2005, 1995, 2004. Niveau décennie, la dernière écrase tout (+1.7°C/moy), la deuxième étant 1980/1990 (+1°C) et la troisième 1990/2000 ex æquo avec 1970/1980 (+0.4°C).
                                              Vous pouvez faire ça avec les automnes vous avez les mêmes tendances. 

                                              Cet été je ne sais pas qui vous a matraqué (oh mon pauvre choux) mais à part le mois de juillet très chaud on a eu que de la normale en France. Ah oui je sais, vous parlez de la temp mondiale ? En plus de faire des distorsions d’échelle temporelle, vous le faite aussi dans le spatial.
                                              Donc ça vous amuse peut-être de troller sur la météo et de faire le jeu des amalgames mais moi je ne trouve pas cela très honnête. Le coup du « les autres le font alors moi aussi » je faisais la même chose à l’école maternelle.
                                              Enfin perso j’attends 2030/2040 en espérant qu’on ait le fin mot de l’histoire. Mais j’en doute, les débats binaires d’aujourd’hui n’existeront plus demain, le temps ajoutera sa dose de complexité et de compréhension, et nous aurons une vision différente ainsi que nouveaux questionnements. La science avance tout comme nos connaissances, elles ne restent pas bloqués à des considérations politico-sociales d’une époque.


                                              • chria chria 20 octobre 2010 14:14

                                                Ah en plus j’avais oublié mais la première quinzaine d’octobre avec son fabuleux we à pratiquement 30°C c’est passé où ?


                                              • joletaxi 20 octobre 2010 14:31

                                                On a déjà eu maintes fois ces discussions ,finalement absconses,sur la validité des relevés de t°,et de leurs ajustements dans le temps, pour rester poli ,

                                                Et encore une fois, cela ne prouve strictement rien,si l’on s’en réfère aux spécialistes, qui nous ont expliqué pendant 10 ans, que le Groenland avait connu un micro climat,strictement limité à la zone.
                                                Il est un fait ,c’est qu’à l’échelle du siècle on a très peu de données vraiment fiables,et même les données contemporaines sont sujettes à polémique.
                                                La question demeure :
                                                -y-a-t-il réchauffement global ?
                                                oui, de quelle ampleur, difficile à déterminer
                                                -ce réchauffement est-il hors normes ?
                                                difficile à dire.malgré les élucubrations de Man, le consensus s’oriente plutôt vers des périodes aussi chaudes, sinon plus chaudes à des époques pas trop lointaines pour être comparées.
                                                - ce réchauffement est-il brutal ?
                                                à nouveau, difficile à dire, sinon à vouloir démontrer son point de vue
                                                -ce réchauffement est-il catastrophique
                                                toutes les prophéties des catastrophistes sont à ranger au niveau des phantasmes.
                                                -ce réchauffement est-il lié uniquement au CO2
                                                surement pas, et on ne passe pas impunément de 1,5 à 6 milliards d’humains, avec tout ce que cela comporte en changements d’occupations des sols, irrigations, etc
                                                -le CO2 a-t-il un effet quantifiable sur l’effet de serre(ou du moins ce qu’il est convenu d’appeler ainsi)
                                                probablement, mais en l’absence de pouvoir quantifier les variabilités naturelles,connues et inconnues,de pouvoir établir des mesures de bilan énergétique, de mesurer avec précision les variabilités de t°,surtout des océans,cela reste de la conjecture et les études fleurissent sur le sujet, et vont dans tous les sens
                                                - y-a-t-il des signes indirects d’un réchauffement substantiel ?
                                                personnellement je n’en connais pas, mais vous pouvez toujours tenter de me trouver un seul domaine où la controverse ne fait pas rage.

                                                Je persiste donc:vous avez des convictions, j’ai des doutes,plus que des doutes,des objections majeures à l’hystérie à laquelle nous avons droit.
                                                Mais je ne demande qu’à apprendre.Il y a sur ce site en permanence des gens qui en savent des tonnes.




                                                • chria chria 20 octobre 2010 16:41

                                                  Mes convictions passent par le fait qu’on ne peut pas honnêtement remettre tout en cause parce qu’on a des doutes sur le traitement médiatique d’un sujet complexe.
                                                  De plus, vous mettez en avant les incertitudes comme preuve que la science climatique est fausse. Ca n’a aucun sens ! Vous cherchez des certitudes. On est pas l’ingénierie là. Vous étiez ingénieur avant ? Vous avez sûrement l’esprit cartésien déterministe. 

                                                  Et puis vos questions complétement orientées, elles sont rigolotes. En quoi les termes « hors-normes ; brutal ; catastrophique... » font-ils partis de la science climatique ? Vous confondez encore une fois avec le traitement médiatico-politique. Et sur ce, je comprend qu’on puisse être fâché par tant d’élucubrations venant de certains idéologues verts - rouges. Mais ne mélangeons pas tout svp si on veut rester objectif.
                                                  - Réchauffement lié uniquement au CO2 : mais qui a bien pu dire une connerie pareil ?
                                                  - CO2 qunatifiables sur l’effet de serre : je vous rejoins sur ce point.
                                                  - Signes indirects : tout ce qui peut réagir à une montée des températures a réagit à la montée des années 80 en France, pas de souci. Les débats qui font rages sont des débats de scientifiques sur des aspects secondaires.
                                                  Enfin sur les données de températures il faudra à un moment arrêtez de fantasmer. J’ai un exemple sous la main : une série de température qui commence en 1950 et qui est brute, avec ni déplacement, ni urbanisation. Or je la compare avec les données homogénéisées du projet Histalp moyennées spatialement sur une région des Alpes (mon site se situant dans cette zone, mais la série n’est pas dans Histalp) : et que vois-je ? Oh miracle elles concordent presque parfaitement, avec un cc de 0,94.
                                                  Vous allez sûrement me dire que c’est un hasard ? Et bien non. Car il n’y a pas de hasard à ce niveau si le boulot a été bien fait. Parfois, oui, certaines séries déconnent, ou sont liées à des artefacts, des incompréhensions locales, mais justement, ce sont des particularités ! On ne jette pas le discrédit sur la grande majorité des séries clim juste parce que quelques unes déraillent.

                                                  Enfin joeletaxi ne faite pas l’étudiant vous avez suffisamment parcouru les sites internet pour savoir comment marche tout ce merdier. D’ailleurs un peu trop peut-être. Se poser des questions, se taper les publis, se donner des objectifs pour y répondre, aller poser du matos sur le terrain, faire de la métrologie, traiter de la donnée environnementale en milieu complexe, proposer des explications à des mécanismes, essayer de comprendre, de modéliser, etc, et alors on se rend compte que la critique est facile et que même si rien n’est déterminé, il existe beaucoup de points qui permettent de se faire une idée sur une question précise. A savoir est-ce que les émissions de GES anthropiques peuvent modifier le climat sur le long terme ? La réponse, à la vue de tout ce que l’on sait et du croisement de nombreuses sciences, est aujourd’hui : très sûrement.
                                                  Tout le reste c’est pour la science en marche.Car rien ne peut permettre de répondre : sûrement pas.


                                                  • joletaxi 20 octobre 2010 17:15

                                                    et ben dites donc, on finirait par être d’accord sur à peu près tout,sauf sur la conclusion.


                                                    Il n’empêche, il se passe des choses passionnantes dans le domaine, et chaque semaine, voire chaque jour une nouvelle pierre vient s’ajouter à l’édifice,qui,avouez-le, devenait assez branlant.

                                                    « Vous avez sûrement l’esprit cartésien déterministe. »

                                                    je prendrai cela comme un compliment et je vous en remercie.

                                                    A bientôt, nous nous retrouverons fatalement sur ce sujet



                                                  • epapel epapel 21 octobre 2010 15:24

                                                    Ca doit être comme pour les retraites : le problème n’existe pas et c’est sûrement un complot du lobby de la gouvernance mondiale.


                                                  • JL JL 21 octobre 2010 08:43

                                                    Aujourd’hui, 21 octobre, 8 heure du matin : vaste opération Chemtrails au sud de Rennes.On observe des dizaines d’avions et de trainées dans tous les sens.


                                                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 octobre 2010 12:10

                                                      Il n’y a pas d’aéroport à Nantes et à Bordeaux par hasard ?


                                                    • JL JL 21 octobre 2010 12:24

                                                      @ mmarvin : Bordeaux ?! Je vois que vos notions de géographie sont un peu succinctes !
                                                      Et je ne sache pas que les avions qui déciollent des aéroports civils sont blancs comme neuige, dans jeu de mot.

                                                      l’aéroport de Nantes est à 120 kms. Mais les avions que l’on observe ici vont et viennent dans tous les sens. REt par ailleurs, vu leur concentration dans l’espace et le temps observée à une si grande distance, cela ferait supposer qu’il y en a des centaines voire des milliers qui en ont décollé ou qui vont y atterrir en seulement quelques minutes de temps !


                                                    • JL JL 21 octobre 2010 12:30

                                                      Il est midi passé, il y en a toujours, et tout autour de la ville, et dans tous les sens.


                                                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 octobre 2010 14:12

                                                      « Mais les avions que l’on observe ici vont et viennent dans tous les sens. » : C’est un peu normal, il y a des aéroports dans tous les sens aussi. La ou je vis, il y en a une dizaine de toutes tailles dans un rayon de 100 km à peu près. Pas étonnant alors de voir parfois des trainées de condensation quand le temps le permet. Pareil pour ton coin...

                                                      http://www.saintandreplastique.fr/images/carte_aeroports.gif


                                                    • JL JL 21 octobre 2010 14:13

                                                      14H10, le ballet aérien se poursuit de plus belle. J’ai compté près d’une centaine d’avions depuis ce matin. Même à Roissy, il n’y a pas autant d’avions dans le ciel !


                                                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 octobre 2010 14:14

                                                      « Bordeaux ?! Je vois que vos notions de géographie sont un peu succinctes ! » : Depuis quand Bordeaux n’est plus au sud de Rennes ???


                                                    • JL JL 21 octobre 2010 14:20

                                                      « Depuis quand Bordeaux n’est plus au sud de Rennes » (mmarvin)

                                                      Ah Ah Ah ! mdr !

                                                      400 km à vol d’oiseau ! Quand j’ai parlé de chemtrails au sud de Rennes, j’aurais dû dire sur la banlieue sud de Rennes !

                                                      Je comprends mieux pourquoi certains posts de mmarvin sont si déroutants : il est simplement bête.


                                                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 octobre 2010 14:22

                                                      " 14H10, le ballet aérien se poursuit de plus belle. J’ai compté près d’une centaine d’avions depuis ce matin. Même à Roissy, il n’y a pas autant d’avions dans le ciel !" : C’est vite dit...

                                                      http://fr.wikipedia.org/wiki/A%C3%A9roport_Paris-Charles-de-Gaulle#L.27importance_mondiale_de_l.27a.C3.A9roport

                                                      En 2006, l’aéroport de Roissy a connu 541 566 mouvements. Soit 1483 atterrissages et décollages quotidiens, ce qui représente en moyenne 741 avions par jour.

                                                      Il est certain que l’aéroport de Rennes ou des environs n’a pas un trafic aussi intense. Mais le ciel est aussi utilisé pour les vols transnationaux et transcontinentaux.


                                                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 octobre 2010 14:27

                                                      « 400 km à vol d’oiseau ! Quand j’ai parlé de chemtrails au sud de Rennes, j’aurais dû dire sur la banlieue sud de Rennes ! » : Et depuis quand les avions n’utilisent plus les aéroports pour décoller ou atterrir ?

                                                      Tu crois que les vols font Betton-Chateaugiron ? Ou Janzé-Mordelles ? Ou encore Pleumeleuc-Bain-De-Bretagne ???

                                                      A moins qu’ils fassent Rue de l’avenir à Chavagnes - Rue du Hameau à Vern-sur-Seiche...


                                                    • JL JL 21 octobre 2010 14:32

                                                      La pôrtion de ciel que j’observe fait un cercle de quelque kms de rayons. Mettons 200 km2.

                                                      La France fait 550 000 km2, soit 2750 fois plus. A chaque instant que je lève les yeux, je vois une dizaine d’avions qui laissent des trainées. Dois-je en conclure qu’il y a simultanément 27500 avions dans le ciel ? Comme ils restent au maximum une heure au dessus de la France, en 10 heures cela ferait des centaines de milliers ?

                                                      J’attends vos lumières !


                                                    • JL JL 21 octobre 2010 14:34

                                                      et svp mmarvin, veuillez me vouvoyer, sinon j’ai l’impression d’avoir affaire à un jeune garçon qui ne sait pas parler aux adultes.


                                                    • JL JL 21 octobre 2010 14:35

                                                      Un voyou en somme.


                                                    • JL JL 21 octobre 2010 14:37

                                                      Ceci dit, nous aurons constaté qu’il ne me réclame plus de photos. Mais apparemment, vu qu’il connait bien les lieux, il aura constaté par lui-même ces chemtrails. C’est déjà ça.


                                                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 octobre 2010 14:52

                                                      « A chaque instant que je lève les yeux, je vois une dizaine d’avions qui laissent des trainées. » : Et durant tout ce temps tu n’as jamais pu nous les montrer ?

                                                      Ca fait des dizaines de posts que je te met au défi de me PROUVER qu’il y a en permanence des dizaines d’avions volant simultanément dans ton ciel et crachant de concert de jolis sillons parallèles et pas une fois tu n’as été capable de le faire ! Pas une !

                                                      Ce n’est pourtant pas faute de manquer de temps car tu sembles en avoir à en perdre vu que tu es le nez en l’air des heures durant...

                                                      La vérité mon gars, c’est que tu es un mytho complet, un nobody qui se forge des illusions pour améliorer l’image que tu as de toi-même. Car il n’y a rien de plus valorisant que de croire que l’on a ou que l’on sait quelque chose que les autres n’ont ou ne savent pas.

                                                      C’est la base même du complotisme et du truthisme.

                                                      Je vais essayer de te faire comprendre une chose très simple : un avion, ça vole dans le ciel. Sa trajectoire peut rester inscrite via sa trainée de condensation et selon les conditions de température, d’ hydrométrie et de pression, cette trace peut s’effacer dans la seconde ou persister pendant des heures.

                                                      Leur multitude est réelle (le trafic aérien ne cesse de croitre depuis les années 70, normal donc d’avoir plus de traces), mais leur simultanéité n’est qu’apparence.

                                                      Sais tu au moins combien de vols il y a en Europe ?

                                                      8 millions de vols par an ! Voila ce que représente le trafic aérien actuel ! Et je te fais grâce des liaisons transcontinentales. Avec, on passe à plus de 10 millions !

                                                      http://fr.wikipedia.org/wiki/Transport_a%C3%A9rien

                                                      ça fait quasiment 22 000 vols par jour ! Et tu t’étonnes d’ en voir quelques centaines au dessus de toi ?

                                                      Je précise bien, 22 000 vols, et non avions. Un avion pouvant selon les distances de son service, assurer deux à quatre voir cinq rotations par jour.

                                                      Le voyou, ici, c’est celui qui a toutes les cartes en mains et qui continue à se blinder dans sa petite obstination puérile à croire qu’il sait tout ce que les autres ignorent.


                                                    • JL JL 21 octobre 2010 15:16

                                                      « Ca fait des dizaines de posts que je te met au défi de me PROUVER qu’il y a en permanence des dizaines d’avions volant simultanément dans ton ciel et crachant de concert de jolis sillons parallèles et pas une fois tu n’as été capable de le faire ! Pas une ! » (mmarvin) 

                                                      Je prends tout de même un risque : n’importe qui habitant la région, 200 000 personnes tout de même, pourra en levant le nez au ciel constater la présence de ces traces et confirmer ou infirmer mes dires.

                                                      « Ce n’est pourtant pas faute de manquer de temps car tu sembles en avoir à en perdre vu que tu es le nez en l’air des heures durant... »

                                                      Il se trouve que, entre deux activités, je marque une pause, et comme j’ai la chance de voir de chez moi 360 degré de ciel, il me suffit de faire quelques pas et de lever les yeux.

                                                      Bon, pour le reste, et les thèses conspirationnistes, je dirai au gamin qui s’obstine à être insolent : « C’est celui qui dit qui est ».


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès