• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Nucléaire, banalisation des catastrophes

Nucléaire, banalisation des catastrophes

Tchernobyl, Fukushima, les années passent, rien n’est résolu, ni l’extinction des feux nucléaire, ni la fin de la pollution radioactive, et pourtant, malgré la faillite annoncée, Areva, EDF et le gouvernement français s’entêtent à promouvoir cette énergie mortifère.

À Tchernobyl, le 1er sarcophage ayant rendu l’âme, un second est en construction depuis des années et devrait être glissé sur des rails dans quelques mois pour limiter les rejets radioactifs, pendant qu’à Pripiat et au delà, les sangliers radioactifs se multiplient : ils ne connaissent pas les frontières, et plus d’un tiers des sangliers allemands sont radioactifs : sur les 750 bêtes tuées, 297 d’entre eux dépassent la norme de radioactivité. lien

En Ukraine, les touristes font maintenant des randonnées nucléaires dans la zone contaminée, afin de découvrir cette faune qui a reconquis l’espace abandonné par les humains.

Sous les conseils d’un guide, ils se baladent dans le secteur, avec comme recommandation : ne pas ramasser les champignons, ne pas manger ni fumer en extérieur... ils viennent y observer les bisons, les loups, les sangliers, les castors, les faucons, et même les aigles qui perchent maintenant au sommet des immeubles abandonnés. lien

Avec 160 dollars en poche, une bonne assurance, et une bonne dose d’inconscience, ils étaient déjà 7500 en 2011 à en faire leur destination touristique, l’occasion de rencontrer les plus de 2 millions d’ukrainiens portant encore les stigmates de la catastrophe. lien

Quant aux liquidateurs, sur les 600 000 à 800 000 sacrifiés pour nettoyer les abords du réacteur en fusion, il en reste peu encore en vie, s’il faut en croire le témoignage de Natalia Manzurova, chargée d’une brigade de 7 permanents, engagés de force, et dont elle est la seule survivante. lien

Au sujet du sarcophage qui doit recouvrir le réacteur 4 de Tchernobyl, il a fallu attendre près de 30 ans pour que son budget soit bouclé : plus de 2 milliards d’euros seront finalement dépensés pour sa construction, et il devrait être mis en place en 2017...lien

Contrairement à une idée reçue, trente ans après, il reste sur notre sol national d’importantes pollutions liées à Tchernobyl.

L’ACRO (Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest) a en effet réalisé une étude sur tout le territoire français et les 146 prélèvements ont démontré que la pollution laissée par la catastrophe ukrainienne était bien plus présente que l’on aurait pu l’imaginer.

Il s’agit du césium 137, lequel a une période ou demi-vie de 30 ans, et c’est le massif alpin qui est le plus touché avec un pic de 68 000 Bq/kg sec, au Col du Restefond talonné par les 38 700 Bq au Col de la Pisse.

Avis donc aux promeneurs, et autres varappeurs qui, dès l’été venu, s’en vont escalader les sommets, en leur précisant que c’est dans les fonds de combe que s’est accumulée logiquement le plus de radioactivité.

Avis aussi aux ramasseurs de champignons, puisque sur 64 échantillons, 52 se sont révélé contaminés : un Hébélome brûlant à battu tous les record avec 4690 becquerels par kilo de poids sec. lien

À Fukushima, banalisation aussi... les écoliers portent autour du cou un détecteur de radioactivité en guise de pendentif, accessoire qui vient compléter les masques habituels.

Les sacs de terre contaminée s’accumulent jour après jour sur des zones interdites au public, avec en point d’interrogation leur durée : elle est limitée, et lorsqu’ils commenceront à se désagréger, il faudra recommencer l’opération.

Stockés sur 114 700 sites sous le nom de ISF, ce qui n’a rien à voir avec l’impôt sur la fortune, mais qui signifie seulement « lieu de stockage provisoire » (interim storage facility), il y aurait selon l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) 55 millions de mètres cubes en souffrance, (soit l’équivalent de 22 « grande Pyramide de Khéops »), et pour longtemps. lien

Au printemps 2015, des graines piégées dans la terre de ces sacs ont naturellement germé, faisant éclater des sacs, et le vent aidant, les poussières radioactives ont repris leur chemin incertain.

En septembre 2015, des sacs de terre contaminée ont été emportés lors de plusieurs inondations...et le 5 mars 2016 un incendie s’est déclaré dans un site de stockage de déchets de terre contaminée : il à brûlé pendant 5 heures, provoquant ainsi une nouvelle dispersion de la radioactivité dans l’atmosphère.

À ce jour, ces activités de stockage ont coûté à la communauté 1,5 milliard d’euros, et ont pour mission évidente le but de rassurer la population afin de dédramatiser la situation, et d’encourager les japonais à retourner dans leurs villes, et leurs villages.

Aujourd’hui, 5 millions de japonais vivent encore dans des zones contaminées, et 100 000 d’entre eux ont dû abandonner pour longtemps leur habitation, malgré les pressions du gouvernement qui fait tout pour minimiser les risques. lien

Pourtant, s’il faut en croire le professeur Imanaka, professeur en physique nucléaire, même si il constate une baisse naturelle du taux de contamination environnemental, celui-ci dépasse encore par endroit 10 à 20 fois le taux d’avant l’accident. lien

Quant aux liquidateurs, ils prennent la même tangente que ceux de Tchernobyl, car non seulement, nombreux sont ceux qui ne sont pas enregistrés, et du coup leur disparition ne pourra être liée au chantier nucléaire, mais les 46 000 ouvriers mobilisés depuis 5 ans on hérité du qualificatif « d’ouvriers jetables », comme l’écrit Arnaud Vaulerin dans son livre « la désolation : les humains jetables de Fukushima » (éditeur Grasset). lien

Banalisation aussi en Europe, puisque ce n’est que maintenant que l’on apprend que nos enfants ont bel et bien été irradiés par les retombées de Tchernobyl.

6 médecins de l’hôpital universitaire de Mont Godinne viennent de publier un rapport prouvant que le nombre de cancers papillières de la thyroïde a augmenté significativement chez les enfants belges qui avaient moins de 15 ans en avril 1986. lien

« Nous pensions que plus le temps passerait, plus le taux de cancer diminuerait chez les plus jeunes (...) mais ce n’est pas le cas. Le temps de latence peut donc être très long pour le cancer de la thyroïde induit par les radiations » explique le Professeur Michel.

On peut légitimement penser que si les enfants belges ont été touchés par les retombées de la catastrophe de Tchernobyl, il en a été de même dans une bonne partie de l’Europe, et en France bien évidemment. lien

Après l’accord « exceptionnel », s’il faut en croire nos ministres, de la COP 21, 175 pays auraient signé à New York, validant ainsi les débats...sauf que, tant que la ratification de ces accords, laquelle peut prendre des mois, voire plus, ces signatures sont surtout symboliques.

Prenons l’exemple de notre pays : il nage en pleine contradiction, s’engageant à réduire la part nucléaire de 75% à 50% mais prenant la responsabilité de prolonger la vie des vieilles centrales nucléaires, engageant des sommes énormes les rafistoler, et qui décide de ne fermer Fessenheim que lorsque l’EPR de Flamanville aura pris le relais.

Les travaux de rénovation des vieux réacteurs, et de ceux qui sont défaillants se monteront à 50 milliards d’euros et ne nous mettrons pas à l’abri d’un accident majeur. lien lien

C’est ce que répète régulièrement le patron de l’ASN  : « le Japon s’est fait surprendre. Gardons à l’esprit que nous pouvons aussi nous faire surprendre ». lien

Dès lors on est en droit de s’interroger sur la possibilité de réduction de la part nucléaire, si le potentiel des centrales nucléaires reste le même.

Plus grave, pour sauver EDF d’une faillite certaine, l’État à mis la main à la poche, (donc dans la nôtre) afin de renflouer les caisses défaillantes de l’entreprise à hauteur provisoire de 3 milliards d’euros, et dans la foulée, il s’engage aussi à participer à une autre augmentation de capital pour renflouer Areva.

Le projet d’EPR à Hinkley-Point est provisoirement repoussé...lien

Ces réacteurs « nouvelle génération » soulèvent beaucoup de questions tant sur leur prix, que sur leur rentabilité.

Le prix de celui de Flamanville est passé de 3 milliards à 10 milliards, et, s’il fonctionne un jour, le prix de l’électricité produite sera plus élevé que celui offert par les énergies propres et renouvelables. lien

Comment expliquer cette difficulté à en finir avec cette énergie, sinon par la puissance des lobbys, dont l’un des premier a été Valéry Giscard...Edmond Giscard d’Estaing, proche de Philippe Pétain, est l’ancêtre fondateur, Valéry a suivi, confortant la situation en épousant une « Schneider »...l’épouse de l’ex président était en effet la petite fille de Marguerite Schneider. En effet Charles Schneider va créer Framatome en 1958... groupe qui sera dirigé dès 1960 par la tante d’Anne-Aymone et Valéry Giscard d'Estaing... ceci expliquant cela.

Le détail sur ce lien.

À découvrir la conférence du 23 avril 2016 sur le thème de : « le nucléaire est dépassé ». lien

Comme dit mon vieil ami africain : « le puits n’est pas trop profond, c’est la corde qui est trop courte  ».

L’image illustrant l’article vient de crypto-investigations

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Fukushima, il y en aura pour tout le monde

ça va bien finir par péter

Vous entrez dans une zone d’exclusion

La vilaine farce nucléaire

Nucléaire, le syndrome du Titanic

Ça chauffe à Tchernobyl

EPR, la cocotte minute nucléaire

Nucléaire, la cible terroriste

La France a peur

Nucléaire, explosion des prix

Penly du feu et des flammes

Les normes sont-elles normales ?

Le mensonge nucléaire de Sarközy

Palmiers contre nucléaire

Promo nucléaire : pour toute centrale achetée, leucémie en prime !

Ce cher nucléaire

Nucléaire, de la fission aux fissures

La fable du thorium

Tchernobyl, Fukushima, à qui le tour ?

Courage, fuyons

Les tricheurs de Fessenheim


Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

391 réactions à cet article    


  • GPL10 (---.---.78.236) 26 avril 2016 08:50
    Il reste quatres centrales nucléaires du même type que Tchernobyl en activité en Ukraine. Les budgets d’entretien sont détournés, le combustible nucléaire russe est remplacé progressivement par du combustible américain pour des raisons idéologiques contre l’avis des concepteurs et de l’AIEA. Les tests effectués ont par le passé posé des problèmes techniques. Je dois vous faire un dessin ?

    • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 08:52

      @GPL10
      merci de ces précisions...

      je ne pense pas que le dessin sera nécessaire !
       smiley

    • Jo.Di Jo.Di 26 avril 2016 09:40

       
      Tiens, les guignols bono bobo verts de service pour l’industrie photovoltaïque chinoise ...
      Les adeptes de la traite négrière capitaliste et de sa surnatalité ... Les ressources renouvelables de la Terre sont bouffé en 6Mois chaque année .... Un vrai écolo, pas un guignol au cache sexe convenu bien Placé , qui se branle dans Du Flot de politiquement correct :
       
       
      « Il y a trop d’hommes dans le tiers monde [....] L’arrêt de la croissance démographique est encore plus urgente dans les pays développés comme la France [pays avant la colonie mondialiste Boboland ...] Suppression des encouragements après le 2eme enfant [donc pour les 9 soeurs à Coulibaly ... blasphème !!!! ] » 
       
       
      RENE DUMONT, UN VRAI ECOLOGISTE !

       
      https://www.youtube.com/watch?v=gCT5FA8_cRA


    • Jo.Di Jo.Di 26 avril 2016 09:45

       
      VIVE LE NUCLEAIRE QUI DÉBARRASSE DES BOBOS CONSUMÉRISTES ! 
       

      Tchernobyl a retrouvé une diversité zoologique incroyable, digne de celle d’y a plusieurs centaines d’ années dans le Fatherland, avant le grand massacre par les sous-animaux humains bobo. Contrairement à ce que bavent les pleureuses vertes qui ont peur du cancer, arrivistes de la caste ou juste égoistes bobos, ce parc naturel est devenu une vraie nurserie pour les frères animaux. Les souris de la forêt rouge se sont formidablement adaptées malgré des taux de Césium et Strontium hallucinants (elle vivent juste sous la surface au top de la radioactivité, dans la zone qui fût brulée par les radiations salvatrices). Les chauves ont réapparus aussi bénéficiant des abris de Pripyat. Le cygne a col jaune est revenu, et d’autres espèces que l’on croyait disparues d’ Ukraine. Les loups sont très nombreux signe de la bonne santé de la chaîne alimentaire. Seuls les oiseaux migrateurs ont des problèmes d’adaptation car malheureusement ils migrent vers le monde des sous-animaus et ne peuvent développer leur lutte naturelle contre les radicaux libres. Mais quand tout l’ espace vital sera devenu radio actif, eux aussi seront devenus plus forts, et sans les sous-animaux massacreurs pullulant, cancer de la Sainte Terre, ils seront les rois.
        
      http://www.artevod.com/tchernobyl_une_histoire_naturelle


    • Jo.Di Jo.Di 26 avril 2016 12:57

       
      Bonobobo vert n’est que l’alibi bien-pensant du Capital .... son masque charitable ... sauver la planète a remplacé sauver les âmes ....
       
      Le prêtre vert ne fait que paver de « bonne volonté » le mondialisme libéral capitaliste sans-frontièriste ...

       
      Heureux les multi-ethniqués sans peuple ni nation le paradis HQE et les 9 poubelles de couleurs différentes, remplies de verroteries consumériste sans-frontièriste, leurs seront donnés !
       
      Bobo vert, juste le branleur qui a peur de son cancer atomique
      , l’épicurien bio qui fait venir ses esclaves en barcasses négrières à Soros .... pour bétonner la planète, en saint bio HQE.


    • Surya Surya 26 avril 2016 16:02

      Les animaux ont bien vu la centrale nucléaire de Tchernobyl exploser, ils ont parfaitement compris ce qu’il s’était passé, mais ils ont décidé de s’en moquer, de la radioactivité, qu’ils soient ou non en bonne santé, trop contents qu’ils étaient de récupérer leurs territoires spoliés. 


      Les humains, terrorisés par les centrales nucléaires qu’ils ont pourtant eux-même créées, leur ont pourtant proposé de leur fournir des détecteurs de radioactivité, afin de leur faire prendre conscience du danger qu’ils couraient en revenant vivre dans la région, mais les animaux ont poliment décliné l’offre. Trop cher ! Encore une fois, les humains cherchaient à les arnaquer ! 

      Bref, si les animaux sont revenus vivre dans la zone contaminée, c’est donc qu’on pourrait, nous aussi, le faire... Il suffit, après tout, d’en avoir rien à faire, que ce soit contaminé ou pas, et de ne pas se préoccuper de sa santé ni de celle de ses enfants. C’est une option qu’ont choisie certains habitants de la région, mais je suis pas sûre d’être très convaincue.





    • Auxi 26 avril 2016 23:04

      @Jo.Di
      Parce que les animaux auraient conscience de la radio-activité et auraient passé outre ? Les animaux ont reconquis l’espace déserté par les hommes, c’est tout ! Sans avoir conscience du danger, évidemment ! À vous lire, on dirait que cette catastrophe a été bénéfique pour la nature !


    • julius 1ER 28 avril 2016 09:15

      @Surya

      tu ne verras pas ou par accident les « monstres » dont tous ces animaux vont accoucher !!!
      et ceux qui les verront ne voudront peut-être pas en parler !!!!

    • julius 1ER 28 avril 2016 09:26

      @Jo.Di


      ton problème c’est que tu vends très mal tes interventions !!!!
      un seul exemple tu cites R Dumont ..... un homme pour qui j’ai toujours eu beaucoup d’admiration, 
      mais lorsque tu relis son discours, celui- ci est toujours d’actualité et c’était un visionnaire !!!

      mais aujourdhui si un candidat comme lui part au combat avec son discours de 1974 qui n’a pas pris une ride ... il sera immédiatement « crucifié » et sera traité de « Khmers vert » et autre gentil nom d’oiseau !!!!

    • pissefroid pissefroid 26 avril 2016 09:39

      Dans votre premier alinéa vous associez mortifère à énergie nucléaire.
      Ce que vous dites est très exagéré.

      décomptons :

      chimie dérivée du pétrole
      mortalité routière mondiale 1,3 million.
      http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs358/fr/
      Dont 3000 par an en france.

      chimie dérivée de l’invention de la poudre
      seconde guerre mondiale 70 millions de morts.
      http://www.histoire-fr.com/troisieme_republique_seconde_guerre_mondiale_9.htm

      première guerre mondiale 21,2 millions de morts.
      http://www.histoire-fr.com/troisieme_republique_premiere_guerre_mondiale_7.htm

      mortalité nucléaire

      hiroshima
      D’après le maire d’Hiroshima lors d’un discours en 2005, le total des morts s’élèverait à 237 062 personnes, mais ce nombre reste hypothétique.
      nagasaki
      Sur une population de 250 000, 60 à 80 000 personnes furent tuées.

      Ce décompte est macabre, mais il est objectif.
      Le nucléaire est loin derrière la chimie.


      • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 10:03

        @pissefroid
        votre comparaison ne tient pas la route, désolé...

        en effet, le comptage des morts suite à l’activité nucléaire est impossible, 
        les lobbys s’emploient à camoufler les chiffres, comme je l’ai expliqué dans l’article.
        d’ou la fluctuation des chiffres : une université américaine estime à un million les morts suite à tchernobyl, d’autres ne veulent pas dépasser la centaine.
        et puis, comme vous le savez, ces catastrophes mortifères tuent en continu, depuis tchernobyl on continue de mourir ...
        une autre comparaison que vous faites me gène, c’est celle avec les accidents de la route.
        lorsque nous prenons le volant ,c’est un choix que nous faisons, sachant que nous sommes toujours des victimes potentielles d’un accident.
        pour le nucléaire, il n’y a pas de choix, c’est une énergie qui nous est imposée, sans le moindre débat démocratique...
        alors pourquoi persister alors que nous avons des alternatives énergétiques moins chères, et quasi sans danger ?


      • pissefroid pissefroid 26 avril 2016 11:04

        @olivier cabanel
        Vous faites allusion à l’académie des sciences de new york :

        http://www.nyas.org/Publications/Archive.aspx

        December 2009

        chernobyl : consequences of the catastrophe for people and the environment.
        Written by Alexey V. Yablokov
        (Center for Russian Environmental Policy, Moscow, Russia),
        Vassily B. Nesterenko, and Alexey V. Nesterenko
        (Institute of Radiation Safety, Minsk, Belarus).
        Consulting Editor Janette D. Sherman-Nevinger
        (Environmental Institute, Western Michigan University, Kalamazoo, Michigan).

        This an English translation of a previously published book by Alexey V. Yablokov (Center for Russian Environmental Policy, Moscow, Russia), Vassily B. Nesterenko, and Alexey V. Nesterenko (Institute of Radiation Safety, Minsk, Belarus) on the Chernobyl disaster. This is not a study commissioned by or for the New York Academy of Sciences.
        je lis mal l’anglais,
        mais je comprends, quand même que cette étude n’est pas faite
        par ou pour l’académie des sciences de new york.


      • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 11:23

        @pissefroid
        si vous faites un calcul simple, sur la base du témoignage cité dans l’article, sur les 7 membres de son équipe, elle seule a survécu...

        une simple règle de trois appliquée au 700 000 liquidateurs vous fera comprendre qu’il est possible que 600 000 soient décédés... et je ne parle que des liquidateurs...
        quid des morts par cancer dans le monde entier suite à tchernobyl ?
        combien de français meurent d’un cancer tous les ans ?
        j’ai lu « un sur trois »
        on ne peut bien évidemment pas tous les imputer à tchernobyl, mais tout de même ça commence à faire du monde.
        66 millions d’habitants...22 millions de morts par cancer...
        vous en pensez quoi ?

      • fatallah 26 avril 2016 14:08

        @pissefroid
        > Ce décompte est macabre, mais il est objectif.
        > Le nucléaire est loin derrière la chimie.

        Patience, patience ....
        Et je vous inscris sur la liste des liquidateurs volontaires de Fessenheim.


      • pissefroid pissefroid 26 avril 2016 14:50

        @fatallah
        Les réacteurs de fessenheim sont à eau sous pression avec enceinte de confinement.
        Les réacteurs de chernobyl sont des réacteurs à modérateur graphite sans enceinte de confinement.
        Le type d’accident de chernobyl ne peut donc se produire à fessenheim.
        Il serait plutôt du type de Three Mile Island.
        Il n’y aurait donc pas de liquidateurs.


      • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 17:52

        @pissefroid
        j’admire votre optimisme, mais hélas, il n’est pas fondé.


      • fatallah 27 avril 2016 12:46

        @pissefroid
        Enceinte de confinement.... heureusement que le dépressif de GermanWings n’a pas visé Marcoule, au lieu d’une montagne des Alpes. Il faudrait d’ailleurs encager ces enceintes dans des résilles de béton, extérieures, pour dissiper les énergies des chocs.

        Ces enceintes sont bien fragiles. Avez-vous vu à quelle hauteur le couvercle du réacteur de Fukushima est monté lors de l’explosion de l’hydrogène de la cuve ? Enceinte ou pas.

        Ensuite, quand la cuve de Pandore est ouverte ... ou que le combustible fond et perce les différentes couches .... et bien, il est trop tard. Tout simplement trop tard. Les nucléophiles et nucléocrates les plus niais en sont encore à se demander ce qu’ils pourraient bien faire. Les moins niais cherchent à mentir et dissimuler au mieux leurs incompétences.

        Voir aussi http://www.agoravox.fr/commentaire4559774


      • pissefroid pissefroid 27 avril 2016 13:16

        @fatallah
        Je ne vous ai pas parlé de fukushima.
        Je n’ai parlé que de chernobyl, et de three mile island.


      • Homme de Boutx Homme de Boutx 27 avril 2016 15:03

        @pissefroid

        « 55 millions de mètres cubes en souffrance » 117000 sites d’entreposage...
        et seulement 3 ou 4 réacteurs sur Fukushima...

        En France (58 réacteurs) avec la rétroactivité de la loi qui permet à EDF de vous refacturer vos consommations d’une année sur l’autre, on devrait obliger chaque foyer Français à stocker tous les ans un m3 de déchets supplémentaire, (et 40 rétroactifs) ou changer de fournisseur !
        Ainsi, les nucléopathes pur et dur finiraient par se faire implanter quelques neurones supplémentaires (Cahuzac ne demande que ça, si on paye en liquide) et tout redeviendrait « normal » comme sur le reste de la planète !


      • Homme de Boutx Homme de Boutx 27 avril 2016 15:15

        @olivier cabanel
        « 66 millions d’habitants...22 millions de morts par cancer »

        en 30 ans, 15 millions de morts à 500 000 par an, aujourd’hui, on doit tourner à 600 000/an et d’ici 20 ans, la logique voudrait que l’on passe à 800 000 voire plus : pas facile de savoir qui est le responsable mais on y passera tous (en attendant, on va manquer de croque-morts sous peu)


      • pissefroid pissefroid 27 avril 2016 15:18

        @Homme de Boutx
        Les réacteurs français ressemblent au réacteur de three mile island.
        (réacteur à eau sous pression, et fukushima réacteur à eau bouillante).
        L’évocation de fukushima n’est donc pas pertinente (accident suite à un tsunami).


      • foufouille foufouille 27 avril 2016 16:31

        @Homme de Boutx
        Environ 149.000 personnes, dont 85 000 hommes et 63.000 femmes, meurent du cancer par an en France, soit 411 personnes qui meurent chaque jour. Ce sont les cancers du sein et de la prostate les plus meurtriers. Chaque année, on détecte environ 350.000 nouveaux cas de cancers en France.
        l’âge du décès n’est pas indiqué


      • JMBerniolles 27 avril 2016 20:27
        @pissefroid

        Etant donné les conséquences pour l’environnement, cette remarque remarque est fondamentale.
        Mais elle passe au-dessus de la tête de beaucoup, y compris de Chevet le responsable de l’ASN.

      • Homme de Boutx Homme de Boutx 27 avril 2016 22:54

        @pissefroid
        three mile island., fukushima ou tchernobyl, personne ne fait la différence, sauf vous.
        Coupez le refroidissement et ça pète !
        que ce soit un tsunami, une inondation ou la connerie, un avion ou un jihadiste qui se fait péter dans le circuit de refroidissement, les résultats sont là !

        et en plus, si « Les réacteurs français ressemblent au réacteur de three mile island. » il y a de réelles raisons de s’inquiéter, et à mon avis la marge de sécurité sur un REB est forcement supérieure à celle d’un REP..
        mais je vous avoue que ce n’est pas ce qui me gêne le plus lorsque vous défendez un système qui pour alimenter un radiateur dans votre salon oblige d’implanter trois radiateurs dans le jardin de personnes qui n’ont rien demandé et ne profitent pas de votre confort, gaspillant ainsi 75% de l’énergie


      • JMBerniolles 28 avril 2016 08:31
        @Homme de Boutx

        Une volonté d’ignorance pareille c’est caricatural.
        Qu’est ce qui vous fait dire qu’un BWR serait plus sûr qu’un PWR ou REP ?

        Vous ignorez les rendements du raffinage et de votre moteur quand vous prenez votre voiture....

      • Homme de Boutx Homme de Boutx 28 avril 2016 15:30

        @JMBerniolles

        le bon sens cher mossieur : un appareil dimensionné pour fonctionner à basse pression est soumis à moins de contraintes que s’il est prévu pour fonctionner sous plus haute pression...

        mais qui aurait cru voir un tremblement de terre à La Rochelle... il en a qui doivent se sentir mal chez Areva et on va ressortir les notes de calcul pour voir si on n’a pas sous-estimé certain risques... notamment à Fessenheim

        et quel rapport avec le rendement de raffinage ?

        peut-être avez-vous perdu vos arguments !


      • Homme de Boutx Homme de Boutx 28 avril 2016 15:36

        @foufouille
        et donc 450 000 personnes par an en France meurent d’autres choses, et par extrapolation, dans 20 ans, 200 000 personnes mourront du cancer et 600 000 d’autres choses

        tout est clair, sauf que l’on ne vivra pas plus longtemps comme on essaye de nous le faire croire !


      • Homme de Boutx Homme de Boutx 28 avril 2016 16:21

        @Homme de Boutx

        « et quel rapport avec le rendement de raffinage ? »

        Ok, j’ai osé écrire « gaspillant ainsi 75% de l’énergie » en relation avec le rendement déplorable du nucléaire démesuré imposé par les normes de profitabilité  comparé à celui d’une installation de co-génération qui produit simultanément de l’électricité et du chauffage à partir d’ordures ménagère, d’hydrocarbure, ...

        c’est un peu l’idée d’installer une micro-centrale nucléaire au cœur de la ville comme dans un sous-marin ou un porte-avion mais avec un rendement global flirtant avec le 100%, divisant par 4 les quantités de déchets ’« ingérables »


      • JMBerniolles 28 avril 2016 20:08
        @Homme de Boutx

        Pour écarter l’électricité du chauffage urbain, on fait référence à l’énergie primaire.
        Mais la chaine énergétique complète, puisque vous faites référence à des pertes énergétiques des procédés, comprend le raffinage pour l’essence, l’enrichissement pour l’uranium, l’énergie dépensée pour une unité d’énergie pour l’agro-carburant (ce qui est d’ailleurs un des éléments qui plombe cette filière) ...

        Pour en revenir au nucléaire, un réacteur à gaz peut fonctionner en cycle combiné, où même avec un cycle direct dans une vue futuriste, Super Phénix avait un rendement de 40%, mais aussi il fonctionnait au plutonium ce qui fait qu’il utilisait l’énergie du retraitement.
        L’ultra-centrifugation va diminuer drastiquement l’énergie d’enrichissement....









      • Homme de Boutx Homme de Boutx 29 avril 2016 19:16

        @JMBerniolles
        « écarter l’électricité du chauffage urbain » ?

        «  la chaine énergétique complète » : il ne faut pas oublier les pertes en lignes car plus les centrales sont nucléaires plus elles sont loin de la population et plus les pertes enlignes sont élevées...

        maintenant si super phénix utilisait l’énergie disponible du plutonium, elle ne le faisait qu’une fois, comme toutes les centrales quelle que soit son énergie (l’avantage principal du carbone, c’est qu’une fois transformé en CO2, le carbone est recyclé naturellement ainsi que l’oxygène, ce qui n’est pas le cas du plutonium ou de l’uranium ni même de l’hélium une fois maitrisée la fusion !


      • olivier cabanel olivier cabanel 30 avril 2016 14:16

        @JMBerniolles
        « super » phénix avait un rendement de 40%

        pour un bétisier 2016, c’est parfait.
        parler d’un rendement pour cette utopie nucléaire qu’était super phénix est amusant, quand l’on sait que cette installation a passé son temps à tomber en panne.
         smiley
        pas de doutes, berniolles, vous êtes champion du monde.
         smiley

      • pissefroid pissefroid 30 avril 2016 17:47

        @olivier cabanel
        Le rendement thermodynamique de superphénix était de 41,3 %
        3 000 MW thermiques et 1 240 MW électriques
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Superph%C3%A9nix


      • Ni naïf Ni Crédule Ni naïf Ni Crédule 30 avril 2016 18:07

        @olivier cabanel

        Un rendement n’est applicable que quand ça fonctionne. C’est intrinsèque à tout système énergétique. Donc, que cette centrale ait fonctionné en continu ou en discontinu, ça ne change pas le principe d’un rendement.
        Il ne faut pas confondre rendement et disponibilité. Mais je sais que vous êtes fâché avec les sciences...

      • olivier cabanel olivier cabanel 30 avril 2016 18:59

        @pissefroid
        vous me parlez de rendement, qui au demeurant n’est pas brillant...je vous parle d’échec, et je m’appuie pour l’affirmer sur le rapport parlementaire : Christian Pierret assure : « le pari technologique de super(?) phénix a été, permettez moi de le déplorer personnellement, un échec »

        il évoque : « un coût économique prohibitif »,« arrêt exceptionnel pendant une durée cumulée de six ans et demi (...) dont deux ans d’arrêts pour des problèmes techniques, c’est beaucoup ! » il ajoute : « rupture dans la réalisation des acquisitions technologiques, politique de développement incertaine (...) bref une immense gabegie ». ici
        fermez le ban !
        tout est dit, et il est intéressant de faire un parallèle avec le bordel (c’est le mot qui convient) avec l’epr de flamanville, ou d’ailleurs.
        on voit bien qu’ils n’ont pas retenu la leçon.

      • JMBerniolles 1er mai 2016 10:53
        @olivier cabanel

        Si vous citez Christian Pierret il faut aller jusqu’au bout.
        Il préconisait un recours massif aux chaudières à gaz qui devaient fonctionner en semi-base.
        C’est effectivement la seule alternative d’hier et d’aujourd’hui et pour quelques temps encore, au nucléaire pour la production de courant.
        L’état de notre pays après le passage de ces gens là est assez éloquent de leur incapacité à lui assurer un développement minimum. Cela veut dire notamment faire face à la démographie et à l’accroissement inexorable des besoins en énergie.

        Avant d’être arrêter, saboter en fait, par Jospin et ses sbires, ceux qui ont commencé à brader massivement le patrimoine national, notamment Thomson médical pour 1 franc ! Super Phénix a fonctionné une années à pleine puissance. Il était temps de le saboter.

        Houellebecq dans soumission dit cette chose étonnante pour un littéraire à priori non spécialiste de la politique :

        « Le véritable agenda de l’UMP, comme celui du PS, c’est la disparition de la France, son intégration dans un ensemble fédéral européen. Ses électeurs, évidemment n’approuvent pas cet objectif ; mais les dirigeants parviennent, depuis des années, à passer le sujet sous silence. » (p.145) [repris dans le bon ’article Agoravox du Professeur Guilloux

        En fait il faut ajouter que les responsables politiques dits « écologistes » qui réduisent cela à l’anti nucléaire, sont des agents actifs du démembrement de la France au service du néo libéralisme

      • Homme de Boutx Homme de Boutx 1er mai 2016 11:06

        @pissefroid
        41,3 %, c’est pas le rendement atteint à Tchernobyl juste avant...
         smiley


      • Layly Victor Layly Victor 1er mai 2016 11:38

        @olivier cabanel

        Donc, vieux grigou, vous êtes au courant de ce qui se passe à l’EPR de Flamanville ? Pouvez vous nous en faire part ?
        Ce qui est terrible, avec la « démocratie participative », c’est que n’importe quel ignorant peut colporter des ragots à n’en plus finir.
        Le chantier de l’EPR de Flamanville est bloqué depuis des années par l’ASN dont le chef, PF Chevet, est un écolo hystérique et traître à la nation.
        Vous qui connaissez à fond les dossiers, pouvez vous expliquer pourquoi les deux EPR chinois, construits sur les mêmes plans et sous la direction d’ingénieurs d’AREVA, ont été achevés en trois ans et sont sur le point de démarrer ?
        Chevet, conscient du fait que cette réussite allait démasquer sa duplicité aux yeux du monde industriel, a tenté ue dernière manoeuvre désespérée avec l’histoire de la cuve qui ne serait pas conforme aux normes (pas les normes internationales, celles édictées au dernier moment). Les Chinois lui ont fait un beau bras d’honneur.
        Car voyez vous, cher chaman bugarachien, dans le monde industriel, ce ne sont pas les racontars qui comptent mais les faits réels.
        Le fait que la France soit le seul pays au monde qui donne la primauté à la politique politicienne par rapport à ses intérêts économiques vitaux, par exemple en mettant un Chevet à la tête de l’ASN ou l’enfumeuse du Poitou à la tête de l’énergie, est regardé dans le monde industriel avec un grand mépris.
        De même, dans le monde industriel réel, Super Phénix est considéré comme le réacteur de quatrième génération qui avait 30 ans d’avance au moins, et la trahison des jospiniens est fort méprisée.
        Christian Pierret, homme fort respectable par ailleurs, était obligé de condamner Super Phénix car c’était un cadeau de bienvenue à l’horrible Voynet.


        Cette histoire de la cuve de Flamanville nous rappelle quand même un bon souvenir. Nous avions alerté un certain nombre de députés avec à l’appui un dossier technique. Personnellement, en dehors de l’aspect technique, j’avais dénoncé l’attitude de Chevet et sa participation active au sabotage, ce qui nous a donné le plaisir de voir Denis Baupin pleurnicher à l’assemblée parce que « des gens méchants ont osé critiquer Chevet ».



      • olivier cabanel olivier cabanel 6 mai 2016 09:34

        @Layly Victor
        cerise sur le gâteau... vous devenez gâteux ?

        vous voila passé du stade de « spécialiste en bobards nucléaires », a celui de complotiste !!!
        donc je résume : le patron de l’asn est un « écolo hystérique et traître à la nation »
        rien que ça !
        je me demande si vous n’abusez pas de produits illicites ?
        ensuite vous affirmez que l’analyse de Pierret était insincère, qu’il était obligé de condamner super(!) phénix ?
        vous vous êtes cogné la tête sur un meuble ?
        c’est amusant de constater que vous êtes incapable de reconnaître que ce super(!) phénix était un échec technologique patent, qu’il a passé son temps à être en panne, à fuir de tous les cotés, à défier toutes les calculs de probabilité : la fuite de sodium était estimée à une fois tous les cent mille ans, et elle a eu lieu au bout de quelques mois...la chute d’un poids d’un seul kilo sur le dôme du réacteur prévue elle aussi une fois tous les cent mille ans, s’est produite au bout de quelques mois, et bien plus qu’un kilo, c’est en tonne qu’il a fallu compter !!!
        j’ajoute pour faire bon poids, l’écroulement du toit d’un bâtiment...et je met dans le bilan la mort d’un militant, 
        non vraiment, mon pauvre victor, il faut le constater, vous avez perdu la tête...dans l’incapacité de raisonner tout simplement, et comme une vieille cloche un peu fêlée, vous résonnez ...mais tout ça sonne faux.

      • colere48 colere48 26 avril 2016 10:11

        Giscard un des grands fossoyeurs de notre nation...


        • cathy cathy 26 avril 2016 10:11

          Voici un extrait des « 200 familles au Pouvoir » d’Henry Coston, Ed. La Librairie Française en 1978.

           

          Au conseil d’administration de Schneider s.a., on remarque, outre Mme Schneider et autres membres de cette famille, deux membres de la famille de Wendel : le comte Pierre Celier, gendre de M. Maurice de Wendel, et le baron Ernest-Antoine Seillière, fils d’une Dlle Renée Wendel.

          Pour qui connaît les différends profonds existant pen­dant cent cinquante ans entre les deux familles, les Schnei­der et les Wendel, cette alliance autour du baron belge est révélatrice d’une impressionnante évolution sous la Ve République. Les frères ennemis de l’acier se sont retrouvés dans les mêmes assemblées, dans les mêmes sphères gouvernementales :

           

          Côté Wendel : M. François Missoffe, ancien député et ancien ministre, et son épouse, fille de Marguerite de Wendel, député de Paris ; Yves Guéna, marié à une petite-­fille de Sabine de Wendel, député et ministre ; Michel Debré, beau-fils d’Elisabeth de Wendel, mère de Mme Yves Guéna, premier ministre et député ; Jean de Brogli, beau-frère d’une petite-fille de Carmen de Wendel, minis­tre et député ; Jean-François-Poncet, marié à une descen­dante de Marguerite de Wendel ; la maréchale Leclerc de Hauteclocque, arrière-petite-fille de François de Wendel ; le parlementaire Geoffroy de Montalembert, époux d’une fille de Carmen de Wendel, qui, devenu veuf, a épousé Odile de Wendel ;

           

          Côté Schneider : M. Simon Nora, qui fut longtemps l’éminence grise du Premier ministre Chaban-Delmas, et M. Maurice Herzog, secrétaire d’Etat à la Jeunesse et aux Sports, ont été successivement les gendres de la duchesse, de Brissac, née May Schneider ; le marquis de Villoutreys de Brignac, sénateur de Maine-et-Loire, est le beau-père de M. François de Durfort, petit-fils de Madeleine Schneider, mariée avec le marquis de Juigné, parlementaire ; la sœur de la marquise, Marguerite, qui épousa M. Paul Sauvage de Brantes, était la grand-mère de Mme Anne-Aymone Giscard d’Estaing, femme du président de la République.

           

          Ce rapprochement Schneider-Giscard d’Estaing n’a pas que des incidences familiales ou politiques. Dans les affaires nucléaires de Creusot-Loire et du trust Schneider, on découvre un cousin germain du chef de l’Etat, dont le nom - par discrétion, sans doute - ne figure pas dans les annuaires financiers : il s’agit de M. Jacques Giscard d’Estaing. Frère d’un inspecteur des Finances, qui fut le collaborateur des ministres Sourbet et Jean Filippi, sous la IVe République, et du ministre Boudet, sous la Ve, M. Jacques Giscard d’Estaing fut lui-même au cabinet du Premier ministre Michel Debré et à celui du ministre Olivier Guichard. Il est aujourd’hui un personnage impor­tant du domaine nucléaire ; il administre : Technicatome, la Sté d’étude et de recherches d’uranium (SERU), Inter­contrôle, la Société franco-iranienne pour l’enrichissement de [’uranium (SOFIDIF), Novatome-Industrie, Novatome,filiale de Creusot-Loire et de Framatome, au conseil d’ad­ministration duquel il retrouve un ancien député indépen­dant, M. Michel Junot, récemment élu conseiller de Paris sous l’étiquette chiraquienne.

          http://r-sistons.over-blog.com/article-20127620.html


          • cathy cathy 26 avril 2016 10:15

            Jean-Martin Wendel prit à bail les forges d’Ottange appartenant au baron d’Eltz et le 8 mai 1704, complétant ses ressources personnelles par des avances des banquiers juifs de Metz et de Thionville, il fit l’acquisition des forges à demi ruinée La Rodolphe à Hayange dans la vallée de la Fensch moyennant la somme de 3 200 livres1 et, l’année suivante de la seigneurie foncière d’Hayange. Le 26.03.1704, il achète pour 9.621 livres les usines Le Comte à Hayange (57). C’est le début de l’essor industriel de cette famille qui reste toutefois très liée à l’Armée. Jean-Martin achète au Roi de France la seigneurie foncière d’Hayange avec droit de moyenne et basse justices.


            • cathy cathy 26 avril 2016 10:20

              Par le jeu des mariages, plusieurs familles de l’aristocratie et de l’industrie descendent des Schneider ou leur sont apparentées :

              Aujourd’hui, deux femmes de lettres appartiennent à la famille Schneider : Elvire de Brissac et Dominique Schneidre4, qui a modifié l’orthographe de son patronyme afin qu’il soit prononcé correctement. Dominique Schneidre et sa sœur Catherine Schneider sont les dernières personnes à porter le nom de cette dynastie.


              • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 11:19

                @cathy
                merci de toutes ces précisions qui démontrent comment tout ça fonctionne...

                j’ai oublié de préciser que le lobby antiéolien serait, d’après les mauvaises langues, manipulé par giscard et les siens...

              • Le p’tit Charles 26 avril 2016 10:34

                Enfin quoi....même Ségolène dit que le nucléaire est sous contrôle..grâce à elle nous avons des années de rab sur nos centrales saines...enfin quoi... !


                • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 11:18

                  @Le p’tit Charles
                  moi j’aimerais bien que nos politiques prennent leur responsabilité.

                  si un accident majeur se produit en france demain, qui sera responsable ?
                  ségolène, hollande, valls ?
                  qui sera trainé devant les tribunaux ?
                  si quelqu’un à la réponse...

                • Sozenz 26 avril 2016 11:38

                  @olivier cabanel
                  Nous sommes tous responsables !

                  quand il y a bien des année, dans les années 7x j allais avertir sur le nucléaire et que dans des églises , les pretes faisaient de la promotion pour le nucléaire , et que tout le monde chantait à l unisson . voilà qui apportera du travail, ce travail qui apporte la mort . la mort du corps et de l intérieur .
                  quand j entends encore aujourd’hui, des personnes qui disent quelque soit le travail . « ils font leur travail » , alors que nous participons tous , à notre propre mort et à la mort de la terre , de tout ce qui s y trouve . la mort intérieur et extérieur .
                  Nous sommes tous responsables ....
                  et c est parce que nous avons tous l intérieur perverti, que cela est possible .
                   .


                • Le p’tit Charles 26 avril 2016 12:46

                  @olivier cabanel...Responsable.. ? mais de quoi..En France la classe politique est « LÂCHE » et sans honneur...De Gaulle est mort..depuis c’est le grand vide.. !


                • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 13:15

                  @Sozenz
                  ILS sont responsables, mais nous le sommes éventuellement si nous ne réagissons pas, 

                  ceci dit, je ne savais pas que l’église avait fait la promotion du nucléaire, 
                  ça ne la grandit pas, surtout après les affaires de pédophilie dont vous avez du entendre parler, mais, comme dirait Kipling, c’est une autre histoire.
                  merci de votre commentaire.


                • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 13:17

                  @Le p’tit Charles
                  lâche, surement, mais pas tous heureusement...

                  si on oublie les rigolos qui se prétendent écolos, comme placé et hulot, il y a heureusement dans ce pays des écolos qui ne sont ni lâches, ni sans honneur.
                  mais vous le savez aussi bien que moi.

                • Sozenz 26 avril 2016 15:06

                  @olivier cabanel
                  ne vous trompez pas encore avec les appels à la Foi et les messages des religieux . il y a un ravin entre les deux . j espère que vous remettrez les choses à leur place .

                  il y a beaucoup d aveuglement dans les religions ( du moins ce qu en font les hommes )


                • Homme de Boutx Homme de Boutx 27 avril 2016 15:28

                  @olivier cabanel

                  A mon avis, à force de leur mâcher le travail, ce sera vous le responsable pour ne pas avoir prévu le mode commun de défaillance qui mettra toutes les centrales en sécurité en même temps ! (il suffirait de faire sauter quelque lignes à haute tension en même temps)


                • bakerstreet bakerstreet 26 avril 2016 11:44

                  Bravo pour votre opiniâtreté dans ce combat pour éclairer les lanternes ; attendez vous comme d’habitude à ce que les lanceurs d’alerte pro atomique, alertés par quelques mots clés, comme « catastrophe » rappliquent comme des ratiers autour du facteur. 

                  Une évidence, les centrales nucléaires sont des vestiges du passé. Il faut vraiment que l’homme soit névrosé et recherche sans doute inconsciemment la mort, pour concevoir de telles aberrations et persister toujours plus dans l’erreur. 
                  Côté eros, l’homme a sans aucun doute des capacités extraordinaires de résilience. La maîtrise de l’énergie a mon avis modeste ne devrait pas lui donner trop de difficultés dans l’avenir. Les avancées sont si nombreuses qu’il faut vraiment être cinglé ou technocrate d’areva pour croire ou faire semblant de croire à la survie de la filière nucléaire, hors les gros transferts d’argent de l’état à ce genre de société. Je viens de tomber sur cette nouvelle, par exemple ! ..Encore faudrait il investir, et accepter une multitude de sources d’énergies diverses, une chose incompatible avec le centralisme en france. Tout est politico économique..
                  Batterie : une durée de vie inégalée, découverte par hasard
                  Les enjeux sont si nombreux, autant que les problèmes à résoudre, liés à la détérioration de l’environnement, qu’il faut vraiment se débarrasser au plus vite des boulets moyenâgeux, tel le nucléaire, où aucun démantèlement n’a encore commencé. Ca sera après la présidentielle, pas la mienne, celle d’après. Voilà la logique de nos emmerdants, je veux dire de nos gouvernants. 
                  Peut être faudrait il déjà revoir la direction du navire, et relever la compétence des pilotes, rêvant davantage aux étoiles sur leur casquette, qu’au sort de l’humanité. 

                  • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 13:19

                    @bakerstreet
                    merci, je partage et remercie.

                    comme vous avez du le remarquer, les « ratiers du facteur » sont effectivement là.
                    n’en tenons pas compte,
                    ces hommes sans honneur défigurent ce fil.
                    à+

                  • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 13:24

                    @sarcastelle
                    chère vielle grand mère,

                    les batteries ont évolué
                    mais, considérant votre grand âge, normal que vous ne soyez pas au courant.
                    allez en paix.

                  • foufouille foufouille 26 avril 2016 14:37

                    @sarcastelle
                    http://pubs.acs.org/doi/full/10.1021/acsenergylett.6b00029
                    source de la source de la source de dieu.
                    c’est pas une batterie mais un condensateur ou capacitor


                  • julius 1ER 26 avril 2016 16:21

                    @bakerstreet


                    cela commence à faire quelques années que certains dont moi-même essayons de combattre les nucléocrates, nucléophiles, et tous les pro-nukes en général qui nous taxaient d’arriérés, de reactionnaires et de tous les gentils noms d’oiseaux tous ceux qui essayaient simplement de juger de la pertinence de ce choix imposé par une élite à cause de sa proximité avec la fameuse théorie de la dissuasion nucléaire ..... qui elle -même a un caractère incestueux avec la non -moins fameuse théorie de la non-prolifération qui n’a de non( prolifération) que le nom !!!!!

                    on a nucléarisé le pays au même pas que les esprits tout simplement parcequ’ il n’y a jamais eu de débat et que l’on a fait croire à tous les citoyens que c’était une énergie pas chère et sans risque, or les faits sont en train de donner tord à tous les nucléophiles ...et avec le temps qui passe les gens commencent à se rendre compte que ce mythe des centrales nucléaires construites pour l’éternité n’existe pas et de plus ces centrales ne peuvent pas être démantelées ..... mais cerise sur le gâteau il faut en construire de nouvelles soi-disant plus sûres ... mais dont le prix devient prohibitif !!!!

                    le nucléaire au delà du fait d’avoir été un mensonge permanent nous rappelle avec Tchernobyl que le pire n’est pas derrière nous et que les sols et les espèces contaminées nous empoisonnent aussi lentement et aussi sûrement que l’agriculture intensive voulue par des lobbys qui n’ont de raison d’être que des comptes en banques à multiples zéros ...... 

                    en tous cas le combat continue !!!!


                  • Layly Victor Layly Victor 26 avril 2016 12:12

                    En ce jour de triste mémoire, il fallait bien que le mage de « l’énergie libre » vienne poser sa grosse bouse.

                    Bien évidemment, aucun rappel sur le déroulement de l’accident qui permettrait d’identifier les causes. Ces documents sont pourtant ouverts, mais ce serait trop dur de se prendre la tête.

                    On remarque tout de suite le sérieux avec lequel le mage recopie des cartes sans les analyser un seul instant. C’est d’ailleurs dans l’esprit des « spécialistes » qui défilent sur les plateaux télé depuis ce matin : « il y a du Césium 137 dans le Vercors ! ». Oui, mais à quelle concentration ? C’est pas beaucoup, c’est de l’ordre des retombées des essais atmosphériques. Oui mais, dit le « spécialiste », il y a d’autres nucléides qui ont une durée de vie de plusieurs milliers d’années. Question : avec quelle concentration ? Pas de réponse, Pub.
                    Ainsi, sur les unités qui sont utilisées dans les cartes. Le Bq/kg sec, c’est quoi ? Ceci ne veut absolument rien dire, vu que le Becquerel, c’est déjà une désintégration par seconde (trop dur, Cabanel ?).
                    D’autre part, quand on parle de contamination aérienne, on utilise le Bq/m3, et quand on parle de contamination au sol, donc de dépôt, on parle de Bq/m2. Seul, ceci a un sens, un enfant du primaire peut le comprendre.
                    Maintenant, prenons le champignon cabanélien, celui qui a une activité en Cs137 de 4900 Bq/kg. Disons d’entrée que c’est une activité qui n’est pas énorme, comparée par exemple à l’activité naturelle de notre propre corps. Mais bon. Supposons que, dans un massif montagneux, par exemple à Restefonds, il y ait en moyenne 1 gramme de ce type particulier de champignon par mètre carré. Si c’était plus, il faudrait que Cabanel et la Rivasi nous confient leurs sites secrets, car nous sommes amateurs. Un champignon, c’est ultra léger. Ceci nous donne une activité de 4,9 Bq/m2, ce qui est totalement ridicule.
                    Voilà comment la CRIRAD travaille habituellement pour manipuler les chiffres et les unités et faire peur avec de grosses quantités, profitant de l’ignorance et de la paresse intellectuelle des gens. C’est facile : l’activité d’un individu moyen, c’est 8000 Bq.
                    La CRIRAD a toujours procédé ainsi. Mais ne les accablons pas. Il faut qu’ils gagnent leur bifteck, et il y a tellement de parasites en France dans tous les secteurs que se montrer trop exigeant avec les parasites, ce serait mettre sur orbite la courbe du chômage.

                    Le fait que Cabanel recopie comme un âne ces arguties montre qu’il est et qu’il demeure un cancre à durée indéterminée.
                    Un cancre folklorique certes, mais un ennemi féroce de la France, comme ses semblables.

                    • julius 1ER 26 avril 2016 16:28

                      @Layly Victor


                      le jour oû l’on aura un gros problème nucléaire il faut laisser ton adresse pour accueillir les réfugiés
                      français mais je ne suis pas sûr qu’un patriote auto-proclamé comme toi soit prêt à les accepter !!!

                    • Layly Victor Layly Victor 26 avril 2016 17:24

                      @julius 1ER
                      ça, comme argumentation, c’est du très haut niveau ! C’est pour cette raison que les agoravoxiens apprécient.

                      Je n’ai pas la vulgarité de tutoyer les commentateurs (je sais que ça fait gauche de la gauche et que c’est bien vu).
                      Si je défends le nucléaire, c’est que j’ai de bonnes raisons de penser qu’il n(y aura jamais en France d’accident qui aura un impact sur la population.

                      On peut se procurer mon adresse car je ne me cache pas derrière un pseudo, et un lecteur m’a d’ailleurs un jour téléphoné.

                      Je reprends votre phrase : le jour où la France, par vos bons soins, sera devenue un pays du tiers monde, serez vous prêt à secourir les ouvriers au chômage ?

                    • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 18:11

                      @Layly Victor
                      vous confirmez une chose bien connue, lorsqu’un commentateur s’en vient à l’insulte, c’est qu’il est généralement à cours d’arguments.

                       smiley

                    • Le Sudiste Le Sudiste 26 avril 2016 21:25

                      @olivier cabanel
                      Bonjour Olivier,
                      "vous confirmez une chose bien connue, lorsqu’un commentateur s’en vient à l’insulte, c’est qu’il est généralement à cours d’arguments.« 
                      Oh ? Moi, j’arrive à faire les deux en même temps !
                      Avec laï laï laï, guignol et d’autres ça fonctionne plutôt pas mal !

                      Une autre petite vidéo de 24 min sur un groupe de liquidateurs suivis sur 10 ans pas la TSR (télé suisse). Bon, ben ils sont tous morts.

                      Sinon, je rejette une énorme erreur ! Que d’erreurs Olivier ! C’est pas possible une désinformation pareille ! Attention, je connais encore mieux les pyramides que le 11 septembre ! C’est dire ! Donc non !  »55 millions de mètres cubes en souffrance, (soit l’équivalent de 22 « grande Pyramide de Khéops »). Non.Seulement 21,2 Grande Pyramide de Gizeh ! Eh !

                      Merci pour l’article, celui là et les autres. Tristes anniversaire.
                      Le pire est bien de voir ces salopards qui viennent encore nous dire qu’on ne comprend rien simplement pour justifier les salaires exorbitants qu’ils ont volé grâce à la trahison et la corruption politique. Des merdes qui s’accrochent aux conneries qu’ils ont gobé à 20 ans en promesse d’une vie de nabab. Au delà d’être des assassins, c’est bien des merdes !


                    • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 23:07

                      @Le Sudiste
                      merci pour ces infos supplémentaires

                      a part le lobbyste habituel, dont je ne lis même plus les lignes tant la supercherie, la manipulation est évidente, le fil de la discussion est plutôt constructif, 
                      mais ce n’est que mon modeste avis,
                      à bientot, et encore merci

                    • Le Sudiste Le Sudiste 27 avril 2016 02:48

                      @julius 1ER
                      « le jour oû l’on aura un gros problème nucléaire il faut laisser ton adresse pour accueillir les réfugiés »
                      Tu veux l’appeler ?


                    • Le Sudiste Le Sudiste 27 avril 2016 02:54

                      @julius 1ER
                      St Paul Les Durance ! Si tu veux je peux passer le voir pour lui demander, je suis à peine à 20 minutes !
                      Je me régale avec les maxi têtes !


                    • julius 1ER 27 avril 2016 08:28

                      @Le Sudiste


                      tu ne sais pas lire ?????

                      le jour où une centrale aura un gros problème tous nos zélés lobbyistes nucléarophiles seront tous partis sans laisser d’adresse.... tous responsables comme disait l’autre ... mais jamais de coupables !!!

                    • julius 1ER 27 avril 2016 08:38

                      @Layly Victor


                      j’espère que tu as regardé sur Arte le Théma du 26/04 /2016 ... Tchernobyl avant Avril 1986 et Tchernobyl après çà fait une sacrée différence ..... même si 100 éoliennes se crashaient en même temps ce serait insignifiant par rapport à ce qui reste de Tchernobyl !!!!!

                      je veux bien te vouvoyer mais bon par rapport au sujet traité le vouvoiement me semble on ne peut plus dérisoire mais c’est vrai qu’à côté d’un réacteur qui explose c’est bien de respecter les gens et permettre une évacuation en bon ordre !!!


                    • Homme de Boutx Homme de Boutx 27 avril 2016 18:14

                      @Layly Victor

                      « le jour où la France, »....

                      Vous avez raison car aujourd’hui, le nucléaire, c’est un radiateur dans votre salon et trois radiateurs dans le salon de votre lointain voisin !

                      Le tiers monde, c’est déjà en France, où les castes dominantes méprisent le peuple d’en bas !


                    • Homme de Boutx Homme de Boutx 27 avril 2016 18:16

                      @Homme de Boutx
                      disons «  trois radiateurs dans le jardin de votre lointain voisin ! »


                    • JMBerniolles 27 avril 2016 20:52
                      @Le Sudiste

                      On a compris que vous aviez une vocation de flic..... restez dans l’ombre c’est ce qui vous convient le mieux

                    • Le Sudiste Le Sudiste 28 avril 2016 00:01

                      @JMBerniolles
                      Je fais la chasse aux salopes. Ca te pose un problème guignol ?


                    • Le Sudiste Le Sudiste 28 avril 2016 00:03

                      @JMBerniolles
                      Et n’oublies pas, les flics, c’est toi qui vas les appeler.


                    • JMBerniolles 28 avril 2016 08:34
                      @Le Sudiste

                      Pauvre type



                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 avril 2016 12:50

                      Bonjour Olivier,

                      quelques petits ajouts :

                      -apparemment la plante qui accumule le plus de Becquerels est le Thym, suivi par les autres plantes vivant essentiellement de l’humidité de l’air .. donc félicitations aux provençaux amateurs de grillades, vous rayonnez !!! 

                      -je continue à chercher le lien qui peut nous confirmer « qui était le porte parole de Carignon » quand on nous a annoncé que le nuage était confiné à la frontière française, il me semblait que c’était le « petit nicolas » mais son CV est blanc sur cette période, dommage car avec son stock de casseroles, une de plus ou de moins serait insignifiant ....

                      -quand nous étions protégés par nos frontières, le méchant régime communiste de Ceausescu équipait tous les foyers roumains de masques spéciaux et de pastille d’iode, j’ai retrouvé ces masques dans le grenier de ma belle-mère, roumaine avec le mode d’emploi je te fais passer une photo (du masque) sur ton mail perso ASAP .. c’est tout le problème de ce pays communiste, il était capable d’arrêter les individus aux frontières, et pas les nuages !!!

                      -sur Tchernobyl, hier soir sur une chaine de TV roumaine un responsable actuel russe de l’énergie nucléaire déclarait que c’était un simple exercice d’alerte qui a été lancé et que le responsable de la centrale de l’époque était un « gros con » qui au lieu de gérer la simulation d’incident en a fait un vrai accident ; il ajoutait qu’à chaque fois qu’on mettra des irresponsables aux commandes, on prendra ce risque ... il n’a pas mentionné la France mais quand je vois comment on procède aux nominations dans notre pays, je me suis senti concerné !

                      -enfin le nombre de morts direcst et indirects ne sera jamais connu !!! par exemple ce sont les norvégiens qui se sont affolés les 1ers pensant que leurs détecteurs démontraient qu’une de leurs centrales était pétée, ils ont vérifié et seulement alors ils se sont rendu compte que cela venait de l’air, donc pas de chez eux .... le temps de vérifier, la Norvège inhalait l’air toxique ; de plus les 1ers hommes intervenus sur le site sont morts dans des conditions totalement surréalistes, les canaux de respiration brûlés, crachant pissant et chiant du sang ... puis est venu le tour des cancers et des enfants mal formés .... 

                      bref « une heure moins le quart avant Fukushima » 

                      • Auxi 26 avril 2016 13:05

                        @Gérard Luçon
                        …de plus les 1ers hommes intervenus sur le site sont morts dans des conditions totalement surréalistes, les canaux de respiration brûlés, crachant pissant et chiant du sang 


                        Mais non, Gérard, il s’agissait de comédiens payés par Moscou et infiltrés par le Mossad, vous n’allez pas vous y mettre vous aussi ! Ça ne se peut pas, puisque Layly Victor vous le dit, bon sang de bois ! C’est bien la preuve, non ? D’ailleurs, Layly Victor est un ancien militaire, sa crédibilité ne saurait être discutée !

                      • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 13:21

                        @Gérard Luçon
                        bonjour Gérard

                        le thym, bien sur, mais ce sont surtout les champignons à croissance lente, et les lichens qui accumulent le plus de radioactivité...
                        ce sont des indicateurs, rien de plus, car il est vrai qu’on ne met pas des kilos de thym dans un plat, 
                        par contre, pour les champignons, ça change tout !
                        merci de ton commentaire.

                      • bakerstreet bakerstreet 26 avril 2016 13:51

                        @olivier cabanel
                        Une bonne fracassée de champignons, saupoudrée de thym, et vous pouvez donc monter sans problème le magnifique col de Restefond, de nuit, avec les yeux qui brillent comme 36 000 béquerels. Plus d’une fois j’ai monté en vélo ce col magnifique, le plus haut d’Europe, ainsi que celui d’izoard dans l’aspect lunaire, avec sa case déserte est une sorte de préfiguration de catastrophe apocalytique, genre « la route », de Cormac mac Carthy. 

                        Les écrivains, les artistes, ont toujours été des sortes de devins, de chamans sentant avant les autres les vents à venir, et quand tant de grands artistes nous mettent en garde, attention ! 
                        Ce sont comme les animaux qui décampèrent, alors que les hommes continuaient à bronzer, lors du fameux tsunami. 

                      • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 avril 2016 14:09

                        @olivier cabanel
                        thym versus champignon, comme on dit « le doute m’habite »


                        effectivement le champignon accumule mais sa durée de vie à l’air est tellement courte , alors que le thym est une plante pérenne et à l’air libre, qui prend et qui garde

                        c’est vrai qu’on mange plus de champignons que de thym sur un simple repas, par contre on fait plus souvent des grillades avec du thym et de la sarriette que des plats de champignons (et je ne fais pas référence aux champignons de Paris)

                        au global, on s’empoisonne probablement pareil ....



                      • Layly Victor Layly Victor 26 avril 2016 14:21

                        @Gérard Luçon

                        Comme je disais à l’inénarrable gourou de « l’énergie libre », il faudrait qu’un jour l’un de vous fasse l’effort de lire les compte rendus de l’accident, qui sont disponibles, mais ça demande un petit effort, incompatible avec la paresse intellectuelle du mage.
                        On préfère écouter les ragots des journalistes incompétents.
                        Effectivement, c’est un exercice de gestion d’incident, qu’on appelle un black out, qui a mal tourné, le responsable étant quelqu’un qui se trouvait seul (à la veille d’un week-end), qui n’avait pas de connaissance en neutronique, et qui a voulu quand même faire l’essai, pour ne pas être obligé de revenir le Lundi. Six règles impératives de conduite ont été violées. Il aurait suffit qu’une seule sur les six soit respectée pour que l’accident n’ait pas lieu.
                        Ce qui a conduit à la dispersion de radioactivité dans l’atmosphère, c’est que le réacteur n’avait pas d’enceinte de confinement, et que c’était un réacteur de type graphite-gaz (modéré au graphite et refroidi au gaz, type de réacteur abandonné en France depuis les années 1970). Donc, quand le coeur a explosé et a fait voler en éclats le bardage métallique, le graphite incandescent s’est retrouvé au contact de l’air, ce qui a provoqué la deuxième explosion, celle qui a dispersé la radioactivité.
                        Effectivement, le déroulement de cet accident a tout de suite été analysé par Gorbachev comme le signe du délabrement insurmontable de l’Union Soviétique. On connait la suite.

                        Au sujet des rigolades minables des journaleux sur le nuage radioactif qui s’est arrêté aux frontières, je suis très en colère sur le fait que les ignorants, et les pervers irresponsables genre Cabanel, continuent de cracher sur la tombe du professeur Pellerin. Lui, il avait pris ses responsabilités, en homme courageux. D’abord, un nuage radioactif, ça n’existe pas, sauf juste après l’explosion d’une bombe atomique. On parle de panache. Un panache, c’est un contaminant transporté par les fluctuations de l’écoulement atmosphérique, et qui se propage en fonction des écoulements aériens et des mécanismes de transport : diffusion, sédimentation, turbulence. Au vu de la carte des pressions(haute pression à l’Est de l’Europe) et du régime de circulation aérien au moment de l’accident, on peut concevoir qu’une faible partie du panache ait remonté le long de la barrière des Alpes dans la direction Sud-Nord.
                        En tout cas, au vu des mesures d’activité , le professeur Pellerin a estimé que le niveau n’était pas suffisant pour bloquer la production agricole. Il n’a pas voulu suivre (un grand crime) la folie hystérique verte allemande. La suite lui a donné raison. En dépit de tous les efforts de la CRIRAD et des écolos et de leur trafic habituel d’unités et de chiffres, ils n’ont jamais pu mettre en évidence une activité à un niveau impliquant des mesures d’arrêt de la production agricole. Ne restaient que les racontars de bergers corses avec leurs moutons à cinq pattes ou de « nuage radioactif arrivant au ras de l’eau et s’abattant sur la caserne de pompiers de Bastia », et tout à l’avenant.
                        Plusieurs jugements ont été rendus qui ont tous réhabilité le professeur Pellerin, jusqu’à sa mort.
                        Jamais aucune mention n’a été faite dans la presse, et les journaleux et les gros salopards pervers continuent de se gausser. Les gens de la rue sont tellement conditionnés qu’ils y croient eux aussi, à cette histoire de nuage.
                        En France, le seul vrai pouvoir, c’est celui des merdias.

                      • Layly Victor Layly Victor 26 avril 2016 14:31

                        @Auxi
                        Je vois que vous avez répondu point par point et d’une façon rigoureuse à mes explications.

                        En tant qu’acteur du nucléaire, j’ai été bien évidemment meurtri de ce qui s’est passé et j’ai tout de suite, comme mes collègues, cherché à comprendre les causes et les circonstances, et si un drame pareil pouvait se produire en France.
                        Votre type de dérision, c’est nul, malsain, pervers, démagogue, vide, bref tout ce qui ce fait de bien dans vos milieux de parasites contents d’eux mêmes.

                      • Auxi 26 avril 2016 14:54

                        @Layly Victor

                        j’ai été bien évidemment meurtri de ce qui s’est passé 

                        Mais il ne s’est RIEN passé, Layly Victor, sacrebleu, vous perdez la main, ou quoi ? Il ne s’est rien passé parce qu’il ne peut rien se passer ! 

                        Le « parasite content de lui même » était au boulot – le vrai, pas l’armée – à l’âge de seize ans, et en aura soixante au mois d’août. Et il a payé les impôts qui nourrissent, logent et blanchissent les traîneurs de sabre, entre autres.

                      • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 avril 2016 16:35

                        @Layly Victor
                        Olivier prend position et c’est bien qu’il existe, comme tous les « lanceurs d’alerte », je ne suis pas à 100% d’accord avec lui notamment sur l’énergie dite verte qui a besoin de métaux rares et polluants (panneaux photovoltaïques et batteries notamment) et dont on cache les défauts sur ce point ... mais cela ne me rendra pas disciple du nucléaire, mes études dans ce domaine avant d’aller du côté du drot m’ont totalement vacciné, c’est pas un joujou pour l’humain et encore moins pour les marchés concurrentiels ... J’ai comme l’impression que dans « nos » pays la notion d’héritage a changé, avant on laissait un patrimoine, maison, terre, compte en banque à gérer à nos descendants ... maintenant on leur laisse des déchets ... parfois bien cachés comme les déchets nucléaires de l’armée anglaise, laquelle refuse de dire où elle les a immergés ...


                        votre réponse, plus convaincante que votre commentaire précédent, démontre que vous avez de vraies connaissances dans le domaine et que vos sources sont manifestement ailleurs que dans la presse française qui, à ma connaissance, n’a pas mentionné l’incident qui a mal tourné mais s’est étendue sur l’incurie du régime soviétique, propagande oblige ! On prend le lecteur pour un crétin, on le traite comme un crétin, et ensuite on s’étonne qu’il ne comprenne pas ....

                        Fukushima a démontré que l’homme, même s’il n’est pas socialiste soviétique, peut être dépassé par l’élément ; alors que tout le monde connait, et depuis des lustres, la puissance de la ceinture de feu du Pacifique, que celle-ci relie la Terre de Feu à l’Himalaya en passant par le Japon (pour faire court et synthétique), on s’est assis sur cette réalité et on a construit un machin alimenté par de simples pilones électriques pour sa propre sécurité .. les pilones sont tombés, les câbles se sont rompus, les réacteurs ont été stoppés .... à mourir , et pas seulement de rire, à ce stade !!! On continue à recruter des abrutis pour gérer des systèmes qui les dépassent !!!

                      • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 17:38

                        @Gérard Luçon
                        bien sur Gérard, mais le thym, on en consomme quelques milligrammes...et s’il est vrai que c’est un bon accumulateur de la radioactivité, en fin de compte, le danger est minime...

                        alors que, question champignon, prenons la trompette de mort par exemple, si recherchée par les mycophages, on en mange plus que quelques milligrammes !
                        et puis, si il en reste, on les sèche...
                        et puis la trompette, elle commence a pousser à la fin de l’été, et on en trouve jusqu’en décembre...
                        et comme elle pousse lentement, elle accumule bien plus facilement.

                      • Rincevent Rincevent 26 avril 2016 17:41

                        @Gérard Luçon

                        Pour le nuage qui s’est arrêté à la frontière, c’est surtout l’impayable professeur Pellerin : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Pellerin


                      • Layly Victor Layly Victor 26 avril 2016 17:51

                        @Gérard Luçon
                        Je n’ai rien contre Cabanel ni contre ceux qui ont des arguments à opposer au nucléaire. Ce que je lui reproche, c’est de raconter n’importe quoi et, quand on lui demande des précisions, de répondre toujours par une pirouette.

                        J’ai eu par le passé l’occasion de travailler avec des collègues Allemands sur la sûreté de Superphénix. Ils connaissaient des écologistes à l’université qui étaient des scientifiques, qui avaient des codes de calcul, et étaient capables de refaire et de contrôler nos calculs. C’était satisfaisant et rassurant, car on ne pouvait pas faire n’importe quoi.
                        De nos jours, il n’y a aucun contrôle de la sûreté nucléaire, en dehors des professionnels de la question, et tout repose sur eux : il n’y a que les politiques lâches et irresponsables, les journalistes appointés qui vont dans le sens de la finance, et des hordes d’obscurantistes.
                        C’est triste.

                        Au sujet de Fukushima, il y a eu une erreur de conception dès le départ, pour de mauvaises raisons d’économie. Les réacteurs ont bien résisté au séisme mais, comme vous dites, il y a eu un black out électrique. Dans toutes les centrales du monde, il y a des générateurs de secours, plusieurs fois redondants (en France quatre fois) prévus à cet effet, pour redémarrer les pompes des circuits de refroidissement. Seulement, à Fukushima, ils n’étaient pas assez surélevés, pour des raisons d’économie, et ils ont été noyés par le tsunami. Il suffisait que les générateurs soient dix mères plus haut pour qu’il n’y ait pas d’accident nucléaire.

                        En France, d’une part nous avons des réacteurs à eau pressurisée, d’autre part je ne vois pas quelle centrale pourrait être submergée par un tsunami. Si c’est le cas, il faut la fermer ou faire des travaux.

                      • Layly Victor Layly Victor 26 avril 2016 17:57

                        @Rincevent
                        au sujet du regretté professeur Pellerin et des insultes qu’il a subies jusqu’à sa mort de la part des abominables journalistes et des salopards ignorants, j’ai répondu : pas par des liens mais par des arguments précis.

                        Le fait que Wikipédia puisse maintenir un article ordurier montre assez où est le pouvoir.
                        Pouvoir qui va vous broyer avec votre bénédiction de soumis heureux.

                      • Rincevent Rincevent 26 avril 2016 18:21

                        Layly Victor

                        Alors, reprenons. Tout d’abord, je répondais à un intervenant qui demandait qui était à l’origine de cette négation du problème, alors que les autres pays prenaient des mesures. Plutôt que d’aller chercher sur des sites plus ou moins orientés, j’ai préféré Wiki, plus neutre. Après, vos relations avec cet organisme ça ne regarde que vous.

                        Ensuite, à propos d’arguments précis, je ne vois dans votre intervention que des jugements de valeur et un vocabulaire insultant.

                        Pour finir, le supposé « soumis heureux » vous salue bien en vous laissant avec vos certitudes méprisantes.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 23:10

                        @Rincevent
                        ne perdez pas de temps avec ce pauvre garçon qui, espérant faire un lobbying efficace arrive au résultat contraire, en accumulant mensonges, manipulations, insultes et maladresses.

                        mais bon, c’est comme vous le sentez.
                        il y a tant de commentaires constructifs sur ce fil, qu’il serait dommage de perdre du temps avec ce pauvre garçon.

                      • JMBerniolles 27 avril 2016 20:49
                        @Gérard Luçon

                        C’est très bien de vous apercevoir que Victor a des connaissances solides dans le domaine et ailleurs aussi... 

                        Faites un effort pour considérer que nous avons un nucléaire qui marche à prix plus que concurrentiel depuis plus de cinquante ans. Et les REP ne sont pas du type BWR ou VVER.... 

                        Quand on parle de choses sérieuses comme les accidents nucléaires graves, il faut être précis.(normalement le droit c’est cela le respect de la forme et du fond)
                        Vous ne pouvez dire Fukushima démontre : Il n’a y eu des accidents graves qu’à Fukushima Dai-ichi et sur 4 réacteurs de ce site sur les 6 de la centrale. Fukushima Daini et Onagawa exposés aux mêmes risques n’ont pas développé d’accidents graves.

                        Et Fukushima Daiichi ne démontre rien pour nos réacteurs nucléaires. On peut même dire que l’EPR anticipait les complément de sûreté issus de l’expérience japonaise.





                      • JMBerniolles 27 avril 2016 21:13
                        @Rincevent

                        Cette abomination répétée sur le Professeur Pellerin vous déqualifie effectivement.

                        C’est au Professeur Pellerin que l’on doit la mise en place du système de surveillance de la radioactivité en France. Au moment de Tchernobyl ce que l’on pouvait reprocher était un maillage insuffisant, qui correspondait aux moyens limités alloués, ce qui était une erreur, mais pas de son fait.

                        Il est évident que l’arrivée des aérosols radioactifs de Tchernobyl en France, d’abord au Nord-est puis au sud le 1er mai 1986, a été signalée par des balises. Notamment à Cadarache le WE du premier mai donc. Des mesures de contamination thyroïdienne ont été réalisées sur un enfant de Calvi.
                        Ce qui a été dit est que le niveau d’irradiation en France était très faible.
                        D’ailleurs aucun décès en France depuis n’a pu être attribué à une irradiation venant des retombées de Tchernobyl.

                        Les gens le plus exposés aux irradiations, en France, sont les travailleurs du nucléaires. Particulièrement ceux qui travaillaient dans les mines, ceux qui participaient aux essais nucléaires et les travailleurs des Labos chauds. Si l’on a pu rencontré des problèmes dans les premières années, dus à l’inexpérience ; les problèmes de santé se sont améliorés ensuite.
                        Comparé au charbon, à la Chimie, aux guerres pour le pétrole et le gaz, le nucléaire a fait infiniment moins de morts. Mais bien évidemment on tait Bohpal par exemple, AZF c’est 31 morts ...


                      • Homme de Boutx Homme de Boutx 27 avril 2016 22:17

                        « @JMBerniolles
                         »un nucléaire qui marche à prix plus que concurrentiel depuis plus de cinquante ans"

                        si on oublie que dans moins de quinze ans, les 58 réacteurs auront tous dépassé l’âge de la retraite.. et qu’EDF avant faillite annoncée, provisionne 500 millions par an lorsqu’il faudra 200 milliards pour les démanteler (400 ans de provision ou un rappel sur les 40 dernières années de consommation )...

                        Et sans compter les milliards pour en reconstruire 58 en 15 ans et qui ne sont pas officiellement programmées !


                      • JMBerniolles 27 avril 2016 22:50
                        @Homme de Boutx

                        Si vous citez des chiffres, il faut être sérieux :
                        Afin de faire fonctionner notre parc nucléaire encore au moins 20 ans, il faut disons 100 milliards d’euros (le grand carénage au max) pour 63,2 Gigawatts.
                        C’est un investissement faible.
                        Les coûts du démantèlement ne sont évidemment pas au niveau de ce que vous dites.
                        Une part est déjà intégrée dans le retraitement des combustibles, il y a le stockage profond (que je n’approuve pas personnellement) pour 30 milliards d’euros, puis les opérations sur les sites.
                        On n’a pas de chiffres réalistes pour une phase industrielle du démantèlement...



                      • Homme de Boutx Homme de Boutx 28 avril 2016 15:56

                        @JMBerniolles

                        « Les coûts du démantèlement ne sont évidemment pas au niveau de ce que vous dites »

                        si vous regardez les coûts de Tchernobyl et Fukushima (simplement pour endiguer la prolifération avant de pouvoir commencer quoi que ce soit), compter un peu plus de 3 milliards par réacteur, c’est pas irréaliste et sans compter les frais de gardiennage millénaire des déchets.

                        « Une part est déjà intégrée dans le retraitement des combustibles, » 
                        car le milliard affecté annuellement au retraitement des déchets des 58 réacteurs vous semble surdimensionné (0,2 cts/kWh)


                      • JMBerniolles 28 avril 2016 20:21
                        @Homme de Boutx

                        je pense que l ’on paie pour le retraitement et que l’on provisionne pour le stockage des déchets, ainsi que pour le démantèlement du réacteur nucléaire de ses auxiliaires et de la centrale, puisqu’il y a une notion de retour à la pelouse.
                        D’ailleurs il ne faut pas avoir une vue figée du capital provisionné puisque celui-ci bénéficie aussi de l’actualisation du capital.

                        Les cas d’accidents graves sont évidemment des cas à part. L’accident grave de référence pour nos REP est TMI. Où le combustible fondu a été retiré de la cuve primaire.
                        Si l’on va plus loin dans l’accident, très hypothétique mais je suis d’accord qu’il faut bien considérer le cas, il y a le corium étalé sur le radier ; Cela se présente beaucoup mieux qu’à Tchernobyl et sans doute à Fukushima Daiichi où une partie du corium a traversé le fond de cuve primaire et se trouve à l’intérieur du piédestal en béton.

                        Il faut aussi considérer que cela amène à des travaux de recherche, à des travaux industriels.... qui au Japon on eu un effet bénéfique sur l’économie. (insuffisant)



                      • Homme de Boutx Homme de Boutx 2 mai 2016 11:59

                        @JMBerniolles

                        « que cela amène à des travaux de recherche, à des travaux industriels.... qui au Japon » ...

                        C’est vrai qu’ils sont en train de prendre de l’avance pour le traitement des déchets... pendant qu’on hésite à évoluer et si on écoute sarkozy et on repousse de 20 ans le démantèlement, il faudra leur payer des royalties pour enfin entreprendre ce démantèlement et peut-être que ces 3 milliards seront un peu juste !


                      • Auxi 26 avril 2016 12:58

                        Raaah, Cabanel, puisqu’on vous dit que le nucléaire c’est sûr de chez archi-sûr ! D’ailleurs, si Layly Victor le dit, c’est que c’est vrai, point barre ! Il ne s’est jamais rien passé à Three Miles Island, ni à Tchernobyl, ni à Fukushima, il n’y a jamais eu de nuage radio-actif sur la France. Le plus minime incident est absolument impossible, c’est tout ! Tout le reste n’est que propagande de khmers verts, d’illuminatis, de francs-maçons, des juifs et des arabes enfin réunis pour l’occasion, des athées, toute cette anti-france qui se réunit secrètement la nuit dans les catacombes afin d’ourdir leurs complots bolcheviques contre notre sublime filière nucléaire qui est la perfection même ! Heureusement, Super Layly Victor veille au grain, et nous protège de la désinformation aussi sûrement que nos douaniers arrêtent la radio-activité, qui n’existe pas, pile-poil à nos frontières, enfin, non mais, allô, quoi ! Et il n’y a pas que Layly Victor, même Nabilla et Afida Turner en attestent, vous êtes bouché, ou quoi ?


                        • Auxi 26 avril 2016 13:09

                          @tous


                          …anti-France, pardon, possédé par le démon khmer vert, j’en ai oublié la majuscule sacrée ! 

                        • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 13:22

                          @Auxi
                           smiley

                          merci de cet humour ravageur.

                        • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 avril 2016 13:34

                          @Auxi

                          j’avais pas lu les élucubrations de certains qui ont des connaissances sur la famille Becquerel qui sont immenses ... au m3, au m2, au km carré, en watts, en volts, en gaz méthane, en pets de nonne, .... j’ai honte des miennes avec ma référence au Thym, comment lutter contre de tels argument 

                        • Layly Victor Layly Victor 26 avril 2016 14:46

                          @Auxi

                          Je n’ai jamais rien dit de ce que vous prétendez. C’est de la mauvaise foi pure et simple.
                          J’ai justement parlé à plusieurs reprises de Three Miles Island, et j’ai dit que c’était un accident grave, puisqu’une partie très importante (les deux tiers) du cœur a fondu, mais aucune radioactivité n’a été relâchée dans l’environnement et il y a eu zéro victimes (renseignez vous).
                          Les réacteurs que nous avons en France sont du même type (eau pressurisée), leur sécurité a été considérablement renforcée depuis, et ce type d’accident ne pourrait plus se produire.

                          Personne n’a jamais dit qu’il n’y aurait jamais d’accident en France. Ce serait mentir et nous, contrairement aux bateleurs de foire cabanéliens, nous ne sommes pas des menteurs. Ce que nous disons, c’est que nous faisons de notre mieux pour minimiser les conséquences d’un accident.

                          Votre délire verbeux ne sert pas votre cause, mais vous n’avez pas besoin de faire preuve de rigueur sur Agoravox, c’est vrai.

                        • Layly Victor Layly Victor 26 avril 2016 14:49

                          @olivier cabanel
                          qui ne ravage que les ânes qui s’en repaissent.

                          Je vois que votre esprit est toujours aussi vif, malgré le poids des « années de lutte »

                        • Layly Victor Layly Victor 26 avril 2016 14:59

                          @Gérard Luçon

                          quand on présente une carte avec des relevés d’activité, la moindre des choses est d’être clair sur les unités, mais la CRIRAD joue très habilement sur l’ignorance, ce qui permet de brouiller les pistes.
                          Ce n’est pas compliqué.
                          Un Becquerel = une désintégration par seconde
                          Un Bq/m3 = une désintégration par seconde et par m3 dans l’air
                          Un Bq/m2 = une désintégration par seconde et par m2 sur un sol

                          On voit que même une très petite masse radioactive peut donner une activité très élevée, parce que le Becquerel est une unité très petite.

                          C’est si compliqué que ça ?

                          La France est devenue tellement médiocre que même le savoir le plus élémentaire est devenu inadmissible.

                          Si vous en parlez au mage, donnez lui un doliprane

                        • Auxi 26 avril 2016 15:07

                          @Layly Victor

                          Ce que nous disons, c’est que nous faisons de notre mieux pour minimiser les conséquences d’un accident.
                          Mais il ne PEUT PAS y avoir accident ! Sinon, vous pensez bien que nos politiques, si sérieux, si responsables, n’auraient jamais toléré le nucléaire en France ! Vous faiblissez, Layly Victor, vous reconnaissez implicitement qu’un accident serait possible, c’est insensé !

                          Personne n’a jamais dit qu’il n’y aurait jamais d’accident en France.
                          Sans blague ! Cette fois, c’est sûr, vous êtes resté trop longtemps exposé, il est plus que temps de prendre votre retraite. Et ne vous frappez pas, c’est le con-tribuable qui offre !

                        • julius 1ER 26 avril 2016 17:07

                          @Auxi


                          c’est vrai aussi que pour ne pas aggraver la paranoïa anti-nucléaire... on n’a jamais rendu obligatoire des compteurs Geiger de poche (le prix d’un compteur est prohibitif) alors que l’on nous vend des ethylotest pour quelques euros ... c’est dire où sont les priorités !!!

                        • njama njama 28 avril 2016 08:57

                          @julius 1ER

                          RADEX 1503 + compteur Geiger, 149,95€ chez Amazon
                          https://www.amazon.fr/RD1503-Compteur-Geiger-NOUVEAU-remplace/dp/B005ZQ47AS

                          Suggestion : il faudrait peut-être multiplié les contrôles citoyens

                          Ce que beaucoup de gens ne savent pas :
                          l’OMS est sous le joug de l’AIEA depuis cet Accord WHA 12-40 du 28 mai 1959 , par lequel l’OMS doit déclarer toutes ses intentions d’études à l’AIEA et travailler avec ou céder la place à l’AIEA.

                          L’accord précise qu’aucune des deux agences ne doit subir de nuisances de la part de l’autre : LE NUCLÉAIRE NE DOIT DONC PAS PÂTIR D’ ÉTUDES MÉDICALES QUI POURRAIENT L’ENTRAVER !

                          Ainsi donc, aussi longtemps que perdurera le PACTE DIABOLIQUE qui enchaîne l’OMS à l’AIEA, l’opacité sera de mise et la plus épaisse possible pour tout ce qui touche au nucléaire.

                          La catastrophe de Tchernobyl et la santé
                          par Michel Fernex, Professeur émérite, Faculté de Médecine de Bâle, ex-membre de Comités Directeurs de TDR (Programme spécial de Recherche pour les Maladies Tropicales), OMS.

                          Ce texte publié en mai 2000 décrit et dénonce une situation et des faits d’une gravité exceptionnelle, dont l’origine est à rechercher dans l’existence d’un accord formel peu connu, conclu entre l’OMS et l’AIEA. Cet accord limite l’OMS dans l’information des populations sur les conséquences d’accidents comme celui de Tchernobyl, s’il n’y a pas l’accord préalable du lobby nucléaire. Les scientifiques qui enfreignent cette règle ont leur carrière compromise. Ils risquent la prison.

                          http://www.bioeco.org/docs/328.pdf


                        • foufouille foufouille 26 avril 2016 13:40

                          En France, depuis l’accident de Tchernobyl au printemps 1986, les mesures de radioactivité régulièrement effectuées dans l’environnement et l’alimentation, montrent que les champignons présentent, en moyenne, des niveaux de concentration en césium 137 supérieurs à ceux de tous les autres produits agricoles. Toutefois, consommer 10 kg de champignons contaminés à 1000 Bq/kg conduirait à une dose de 0,1 millisievert (mSv) soit le dixième de la dose retenue actuellement comme référence à ne pas dépasser pour les personnes du public (hors irradiation naturelle ou médicale).

                          Explications.

                          1/ Les champignons reflètent la radioactivité du milieu dans lequel ils vivent

                          En 1986, juste après l’accident de Tchernobyl, la concentration moyenne mesurée en France dans les champignons par l’organisme alors en charge du contrôle de la radioactivité (le SCPRI) était de l’ordre de 400 becquerels par kilogramme de matière fraîche (Bq/kg frais). Actuellement, l’activité moyenne mesurée pour l’ensemble des champignons comestibles est de 70 Bq/kg.



                          • fatallah 26 avril 2016 14:27

                            @foufouille
                            Les doses se cumulent. A votre dégustation de champignons, ajoutez les doses reçues lors des examens médicaux (radios), les autres plats savoureux dégustés (sanglier, biche, ....) et à la fin de l’année, le compte est bon !
                            Il faut diminuer les activités nucléaires, arriver à terme à passer à autre chose.
                            Et gérer les déchets.


                          • foufouille foufouille 26 avril 2016 14:34

                            @fatallah
                            non ça ne se cumule pas éternellement


                          • julius 1ER 26 avril 2016 16:35
                            non ça ne se cumule pas éternellement

                            @foufouille

                            c’est vrai que dans le cercueil le cumul est très aléatoire !!!!! 

                            et même lors de la, crémation çà part en fumée !!!

                          • foufouille foufouille 26 avril 2016 17:07

                            @julius 1ER
                            pour ta prochaine fracture, ne fait de radio.
                            c’est mieux d’opérer à l’aveugle.


                          • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 23:13

                            @foufouille
                            encore une incongruité...

                            on commence a avoir l’habitude
                            le plutonium 239 a une période de 24 000 ans... bien sur ce n’est pas l’éternité, mais ça fait quand même un bout de temps...
                            le césium 137, une demi vie de 30 ans, c’est à dire qu’au bout d’un siècle, il en reste encore...
                            j’ai bien peur que vous n’ayez pas la possibilité de le vérifier.
                             smiley

                          • julius 1ER 27 avril 2016 08:50

                            @sarcastelle


                            idiote n’est pas le mot juste, c’est plutôt le meilleur trait d’humour de la journée !!!


                          • foufouille foufouille 27 avril 2016 10:01

                            @olivier cabanel
                            encore une connerie.
                            nous parlions de radio.
                            ensuite, non ce que tu avales ne restent absolument pas dans ton corps. sauf des nanoparticules comme l’argent colloïdal. ton « césium et plutonium » ne vont donc pas rester dans ton corps.


                          • foufouille foufouille 26 avril 2016 13:41

                            Les champignons reflètent la radioactivité du milieu dans lequel ils vivent. Lorsqu’à l’automne 1986, les arbres et arbustes des forêts, bois ou bosquets dans lesquels poussent le plus de champignons, ont perdu leurs feuilles, le césium 137 qu’elles contenaient s’est ajouté aux dépôts déjà présents sur le sol, augmentant ainsi de manière importante la contamination de la litière. De plus, le sol ne subissant aucune perturbation, le césium 137* reste ainsi piégé dans la couche superficielle du sol.

                            * : la période radioactive du césium 137 est de 30 ans.

                            2/ Les champignons présentent, en moyenne, des niveaux de concentration en césium 137 supérieurs à ceux de tous les produits agricoles

                            A l’automne 1986, la concentration moyenne mesurée dans les champignons était déjà significativement supérieure à celle du lait, des légumes ou des céréales (10 fois plus que le maximum enregistré dans les céréales). Par la suite, et dès les premières semaines suivant l’accident, la teneur en césium a décru dans l’ensemble des produits agricoles, mais la diminution n’a pas été aussi significative pour les champignons. Elle est aujourd’hui environ 1000 fois plus élevée que celle des autres denrées (céréales, lait, viande...).

                            Ceci provient du fait que les sols cultivés régulièrement sont remaniés par le labour, qui contribue à homogénéiser le césium sur une épaisseur de 20 à 25 centimètres alors que le champignon puise principalement sa nourriture dans les cinq premiers centimètres du sol.



                            • foufouille foufouille 26 avril 2016 13:42

                              Conséquence : Le corps du champignon (ou mycélium) se « nourrit » dans un sol qui a été peu perturbé en 12 ans et qui contient encore plus de 75 % du césium 137 déposé après l’accident de Tchernobyl.

                              Cette persistance de la contamination en césium 137 des champignons est observée dans toutes les zones affectées par les retombées de l’accident de Tchernobyl notamment dans les pays voisins situés à l’est de la France, en particulier dans les zones forestières ou d’altitude du sud de l’Allemagne, d’Autriche et d’Italie.

                              3/ Une grande variation des contaminations observées : des minimales et des maximales prévisibles

                              Ces constatations générales, et les moyennes évoquées précédemment, ne doivent pas masquer le caractère très variable des niveaux de contamination. Les teneurs en césium 137 mesurées dans des champignons issus de l’ensemble du territoire varient entre 1 et plus de 1000 Bq/kg frais. Les différences sont dues, d’une part à l’hétérogénéité des dépôts de césium qui se sont formés au début de mai 1986, d’autre part aux différences entre espèces de champignons.


                              • foufouille foufouille 26 avril 2016 13:43

                                Un cas particulier : le cèpe de bordeaux (boletus edulis)

                                Avant l’accident de Tchernobyl, il était considéré comme une espèce très «  sensible  » à la radioactivité, car symbiotique et donc «  accumulatrice  » de césium. Or, les mesures effectuées après Tchernobyl, le présentent comme un des moins contaminés. Le cèpe de Bordeaux est une espèce à mycélium profond (plus de 4 cm sous la litière). Cette couche de sol était avant 1986 relativement riche en césium apporté par les retombées des tirs atmosphériques d’armes nucléaires. Le dépôt de Tchernobyl n’étant que peu parvenu à cette profondeur durant les années qui ont suivi l’accident, cette espèce se trouve désormais moins contaminée que la plupart de celles qui possèdent un mycélium plus superficiel, notamment celles qui vivent dans la litière et qui ne sont pourtant pas réputées «  accumulatrices  ».

                                Les différences entre les espèces de champignons et les variations locales de la contamination des sols expliquent les écarts observés et les valeurs maximales enregistrées.

                                Ainsi, un bolet à chair jaune qui pousserait sur un sol contenant 10 000 Bq/m2, comme dans certaines forêts des Vosges ou du Jura, pourrait présenter une teneur théorique en césium de 5000 Bq/kg frais. A l’inverse, un «  mousseron  » ou une " armillaire couleur de miel " qui pousserait sur un sol contenant 5000 Bq/kg de césium et pourtant situé à proximité de la forêt précédente, présenterait une contamination de 50 Bq/kg.

                                Et c’est ainsi que l’échantillon de champignon «  petit gris  » prélevé en 1998 à St Martin-Vésubie (Alpes Maritimes) et mesuré par la CRII-RAD à 3125 Bq/kg frais, est une illustration des valeurs maximales qui peuvent être ponctuellement atteintes


                                • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 13:50

                                  @foufouille
                                  toujours à coté de la plaque, mon pauvre foufouille

                                  si tu avais quelques compétences en mycologie, tu saurais que le cèpe de bordeaux pousse en 24 heures...sur un site connu, on en ramasse un nouveau (ou plusieurs) chaque jour,
                                  or la radioactivité se fixe sur les champignons qui ont une croissance lente,
                                  a bon entendeur.
                                   smiley

                                • fatallah 26 avril 2016 14:31

                                  @olivier cabanel
                                  Là, coté compétences en mycologie ... ;) ..... le champignon que vous voyez est le « fruit » du mycélium que vous ne voyez pas. Ce fruit pousse vite, ... s’il y a un mycélium à croissance lente dessous.


                                • foufouille foufouille 26 avril 2016 14:33

                                  @olivier cabanel
                                  pauvre cabanel.
                                  tu veut la source ?


                                • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 17:43

                                  @fatallah
                                  vous ne m’avez pas compris...comme mycologue, je ne suis pas un expert, j’en détermine à peu près 200, c’est déjà pas mal...

                                  je voulais seulement dire que certains poussent plus vite que d’autres : le cepe de bordeaux pousse en une journée, et le lendemain, sur le même site, on peut en récolter d’autres, si les conditions sont bonnes
                                  par contre, les chanterelles en tube poussent beaucoup plus lentement, et concentrent bien plus de radioactivité.
                                  idem pour les trompettes de mort...les bolets versicolor, et tant d’autres...

                                • Layly Victor Layly Victor 26 avril 2016 18:17

                                  @olivier cabanel
                                  Ignorant, mais fier de l’être !


                                  Pour une fois que quelqu’un nous apprend quelque chose sur ce site, en plus avec des unités qui ont une signification, pas avec des unités cabanéliennes, il faut que la cloche de Bugarach ramène sa science.

                                  Ne pouvez vous pas, pour une fois dans votre vie, respecter ceux qui ont un minimum de connaissances ?

                                  « La radioactivité se fixe sur les champignons qui ont une croissance lente ». Exactement, ça veut dire quoi ? Je plains ses professeurs. Ils ont du souffrir. Je crois qu’il n’a même pas compris ce que c’est que l’activité déposée, à quel moment elle a été déposée, comment elle varie, et qu’il s’en fout.

                                • foufouille foufouille 26 avril 2016 18:49

                                  @olivier cabanel
                                  http://mycologia34.canalblog.com/archives/2010/05/27/14747322.html

                                  En réponse à Phoebus (Commentaire ci-dessous) :

                                  - Pousser comme des Champignons ?

                                  Beaucoup de gens s’imaginent que les champignons poussent en une nuit, cela est complètement faux. Lors d’une promenade mycologique il arrive que l’on découvre un champignon à un endroit où il n’y en avait pas 2 heures auparavant, c’est simplement dû à un manque d’attention à l’origine. Cela arrive souvent au début d’une cueillette alors que l’œil n’est pas encore habitué au manque de clarté et aux ombres des bois et sous-bois.

                                  Beaucoup de croyances ou affirmations erronées circulent dans le monde des champignons. Les plus entendues sont : “les champignons poussent d’un coup” ou “ dès qu’on les regarde ils arrêtent de pousser” ou encore “ quand on les touche ils ne poussent plus”. Pour les 2 dernières affirmations il arrive qu’un cèpe, ou un autre champignon, aperçu ou touché (avec précaution bien sûr) arrête sa croissance, ce n’est pas votre oeil ni votre main qui en sont responsables mais tout simplement vos pieds. En effet un mycélium qui affleure le sol est très fragile et sensible au piétinement. Lorsque vous vous approchez du champignon vous risquez d’endommager le mycélium. Privé de l’appareil végétatif qui le nourrit le champignon arrêtera évidemment sa croissance.

                                  En ce qui concerne la première affirmation il est certain que les champignons ont une croissance très rapide, mais pas au point de surgir devant vos pieds au risque de vous faire trébucher. En 30 ans de promenades mycologiques jamais je n’ai vu, ni moi ni personne d’ailleurs, le sol s’ouvrir et un champignon surgir. Les champignons poussent très rapidement, souvent suite à une pluie d’orage après une période de chaleur et de sécheresse. Certains, comme les coprins, atteignent leur taille définitive en 2 ou 3 jours et de suite se décomposent en une bouillie noirâtre et peu appétissante. Pour d’autres comme le cèpe, passer du stade de bouchon de champagne à la maturité (hyménium vert et bords relevés), 5 à 6 jours sont souvent nécessaires et parfois plus.



                                • julius 1ER 27 avril 2016 08:55

                                  @Layly Victor


                                  à une époque on disait au pékin alcoolique :

                                  « l’alcool tue lentement »
                                  et lui de répondre :

                                  « je m’en fous, je suis pas pressé »

                                • gaijin gaijin 27 avril 2016 10:15

                                  @foufouille
                                  des champignons a pousse rapide ça existe pourtant :
                                  http://bit.ly/1SrsXRs

                                  par ailleurs si appuyer sur les champignons ne posait aucun problème il n’ y aurait pas de schtroumpfs ( horribles petits hommes bleus ) sur le bord des routes pour nous l’interdire.....

                                  CQFD ?


                                • cathy cathy 26 avril 2016 13:44

                                  Le Japon est comparable à l’Islande. Mais, mais, les banquiers écolos sont passés par là. 

                                  Le Japon, situé dans l’une des zones volcaniques les plus actives au monde, produit de l’électricité à partir de la géothermie ; en 2009, les 18 centrales géothermiques japonaises produisaient seulement 0,2 % de l’électricité du pays41. En 2012, cette part n’a pas varié ; le potentiel est encore peu exploité, mais le principal obstacle est l’existence de parcs nationaux protégés qui concentrent plus de 60 % des sources géothermiques du pays38.

                                  Le Japon se classe en 2012 au 8e rang mondial pour la production d’électricité géothermique avec 2,5 TWh (3,6 % du total mondial), très loin derrière le no 1 : les États-Unis (19,6 TWh)O 2.

                                  Les premières expérimentations de production d’électricité géothermique au Japon remontent à 1923, mais la production n’a vraiment démarré qu’après la Seconde guerre mondiale ; la puissance totale des centrales géothermiques atteignait 9,5 MW en 1966, 133 MW en 1989 (six centrales), et 535 MW en 2011 ; 7 des 18 centrales géothermiques du pays étaient situées dans la région d’Aso-Kuju, dans l’île méridionale de Kyūshū, avec une puissance de 140 MW, les autres sont dans la Région de Tōhoku (nord deHonshū), principalement dans les préfectures d’Akita et Iwate, ainsi que dans l’île méridionale de Kyūshū, dans les préfectures d’Oita et Kagoshima. Une étude du National Institute of Advanced Industrial Science and Technology en 2008 estime que le Japon se classe au 3e rang mondial pour les ressources géothermiques, derrière l’Indonésie et les États-Unis. Le potentiel est estimé à 23,5 GW, l’équivalent d’une vingtaine de réacteurs nucléaires.

                                  https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_au_Japon#G.C3.A9othermie


                                  • wawa wawa 26 avril 2016 18:20

                                    @cathy

                                    Le Japon c’est 120 M d’hab. L’islande 300 K. Soit un rapport de 400/1. Le Japon n’est en rien comparable a l’Islande. Entassez la 120m d’hab en Islande et la géothermie fera aussi 0,2%. Ne laisser que 300000 hab au Japon, il feront sans problèmes leur électricité géothermique et hydraulique.

                                    Autre chose qui m’étonne toujours : le fracking pour le shiste , c’est caca, la géothermie qui utilise le cracking et qui fait remonter tous les métaux lourd au point de corroder les turbine, c’est une énergie pure et noble !!! Cohérence cohérence......

                                    Sinon j’aurais été étonné EE ne pas trouvé d’article de notre Cabanel intersidéral ce jour. 30 ans de décroissance radioactive et on découvre une nature luxuriante dans une réserve naturelle préservée par les radiations. Comme quoi la pression humaine est plus dangereuse que la radioactivité.


                                  • Layly Victor Layly Victor 26 avril 2016 19:45

                                    @wawa
                                    C’est la triste réflexion que je me suis faite, vraiment bien triste et désespérante : il suffit que l’être humain, du moins sa version soit disant moderne, disparaisse d’un endroit pendant trente ans, pour que ça redevienne un paradis.


                                    Au sujet des radiations, j’avais vu un reportage qui expliquait que les animaux de la zone interdite ont développé des mécanismes de résistance aux faibles radiations (elles ont beaucoup décru depuis l’accident), mécanismes qui ne sont pas encore bien compris, sauf les hirondelles, à cause de leur présence intermittente qui les empêche de s’adapter.

                                  • julius 1ER 28 avril 2016 09:44

                                    Au sujet des radiations, j’avais vu un reportage qui expliquait que les animaux de la zone interdite ont développé des mécanismes de résistance aux faibles radiation

                                    @Layly Victor

                                    tu n’as pas vu toutes les mutations génétiques des gens ayant été impactés par Tchernobyl ou c’est ta mémoire sélective qui te joue des tours ... ou alors toi-même est une victime de Tchernobyl sans le savoir !!! 

                                  • foufouille foufouille 26 avril 2016 13:44

                                    4/ La situation perdurera encore plusieurs dizaines d’années

                                    La diminution des teneurs en césium dans les sols forestiers et de prairie permanente est un phénomène très lent. Elle résulte principalement de la désintégration radioactive du césium 137, qui entraîne la disparition de la moitié de la radioactivité au bout de 30 ans. Compte tenu des variations présentées et expliquées précédemment, il faut s’attendre à ce que, durant encore plusieurs dizaines d’années, des champignons présentant des contaminations supérieures à 600 Bq/kg de césium 137 soient trouvés dans certaines zones de l’Est de la France. Comme aujourd’hui, ces cas resteront ponctuels et localisés.

                                    Concernant les champignons provenant des pays n’appartenant à l’Union Européenne, les contrôles effectués par la Direction Générale de la Consommation, de la Concurrence et de la Répression des Fraudes ont pour but d’empêcher que des champignons dépassant 600 Bq/kg soient importés en France. Cette limite a été fixée le 31 mai 1986 après l’accident de Tchernobyl pour les produits alimentaires en provenance des pays hors de la Communauté.


                                    • foufouille foufouille 26 avril 2016 13:46

                                      Le becquerel (symbole : Bq) est l’unité dérivée du Système international (SI) pour l’activité d’un radionucléide1 et correspond à une désintégration par seconde. Elle est homogène à s−1, l’inverse de la seconde1.

                                      L’ancienne unité de radioactivité était le curie (Ci) ; la relation entre les deux unités est la suivante : 1 Ci = 37×109 Bq = 37 GBq, on a donc 1 Bq = 27×10-12 Ci = 27 pCi.


                                      • foufouille foufouille 26 avril 2016 13:47

                                        Le becquerel ne fait que compter un nombre d’événements par seconde, le caractère dangereux ou non de cette activité dépend de l’énergie et de la nature des particules émises.

                                        D’autre part, l’effet sur la santé dépend de la manière dont on s’expose à la source radioactive : simple exposition, inhalation, ingestion... Enfin, en cas d’inhalation ou d’ingestion, l’effet dépend de la radiotoxicité du corps, liée à la manière dont il est métabolisé.

                                        L’effet des radiations sur le corps est mesuré par le sievert et le gray.

                                        La dose approximativement reçue en huit heures à une distance d’un mètre d’une source ponctuelle de rayonnements gamma d’activité A Bq et d’énergie E MeV est approximativement R = 10−9 A.E (mGy)6.


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 13:48

                                          @ tous

                                          la preuve par l’image de la contamination de Tchernobyl en France, proposée par l’IRSN, n’en déplaise aux membres du gouvernement français d’alors, Giscard en tête, qui prétendait le contraire.

                                          • JMBerniolles 27 avril 2016 21:21
                                            @olivier cabanel

                                            L’IRSN n’existait pas à l’époque de Tchernobyl, il s’agissait de l’Opri du Professeur Pellerin.
                                            Qui donc a relevé la radioactivité des retombées de Tchernobyl.
                                            Cette radioactivité ne faisait peur à personne à l’époque, à juste titre.



                                          • olivier cabanel olivier cabanel 27 avril 2016 22:25

                                            @JMBerniolles
                                            la radioactivité ne faisait peur à personne à cette époque ?

                                            bouffon !
                                            je transmet aux survivant d’Hiroshima
                                             smiley

                                          • JMBerniolles 27 avril 2016 23:01
                                            @olivier cabanel

                                            Là votre esquive est un peu lourde.
                                            Ce sont les flux de neutrons qui ont été les plus nocifs pour les malheureux civils qui ne savaient pas ce qui leur arrivait. Il y a eu des flux de neutrons pendant un moment assez court à Tchernobyl et peut-être une excursion de radioactivité à Fukushima Daiichi, mais cela a été moins intense dans ce dernier cas.
                                            Donc vous devriez avoir beaucoup plus peur d’une guerre nucléaire (qui peut arriver très vite si Hillary Clinton est élue) que d’un accident nucléaire grave très hypothétique en France.


                                          • julius 1ER 28 avril 2016 09:36

                                            @JMBerniolles

                                            l’autre jour je parlais du Top 50 de la connerie sur ces forums, je pense que tu mérites une mention spéciale ou une palme d’or .... je pense que beaucoup d’Avoraxiens seront d’accord avec moi !!

                                            en plus d’être un « grand cynique » on pourrait te qualifier d’inconscient ou le contraire de l’inconscience en la circonstance relève de l’immonde !!!!


                                          • gerard29 (---.---.140.182) 28 avril 2016 12:05

                                            @olivier cabanel

                                            Giscard ?????

                                          • Layly Victor Layly Victor 1er mai 2016 12:05

                                            @olivier cabanel

                                            Vous n’avez strictement rien compris, comme d’habitude, mais vous faites le mariole, comme d’’habitude.
                                            Quand est-ce que vous allez enfin apprendre quelque chose ? Je vous assure, je vous le dis amicalement : savoir des choses, c’est bien.

                                            Bien évidemment JM Berniolles faisait référence au problème des faibles doses. Tout le problème est là. On estime (OMS, AIEA), que les radiations sont dangereuses pour l’organisme à partir d’une dose seuil en millisievert. On a des corrélations qui permettent de déduire la dose ou le débit de dose en fonction de l’activité ambiante ou de l’activité déposée sur les aliments.
                                            Pour Tchernobyl et les retombées en France, on a estimé que c’était sans danger, à juste titre.

                                            L’existence d’un seuil est lié au fait qu’en dessous s’une certaine dose, les mécanismes de guérison sont plus rapides que les mécanismes de destruction.
                                            Des organismes comme la CRIRAD contestent l’existence de ce seuil et disent que les radiations sont dangereuses, même à ne dose infime, et c’est leur droit.
                                            Pourtant, dans la zone interdite de Tchernobyl, l’adaptation remarquable des animaux aux faibles doses semble leur donner tort.
                                            En tout cas, si à l’époque, on avait présenté le problème en ces termes au lieu de faire du délire et de la dérision, on aurait évité d’insulter la France, le gouvernement français, et le professeur Pellerin.

                                          • olivier cabanel olivier cabanel 2 mai 2016 08:33

                                            @Layly Victor
                                            quelle guignolade !

                                            prendre comme référence l’oms et l’aiea, qui on le sait ont décidé de minimiser le danger, de cacher le risque encouru par la population, en toute complicité, est d’une bêtise confondante.
                                            quand a giscard et pellerin qui ont menti « droit dans les yeux » à la population française déniant tout danger pour la population, ils auraient du se trouver devant un tribunal pour mise en danger de la vie d’autrui...et n’ont que le mépris qu’ils méritent

                                          • olivier cabanel olivier cabanel 2 mai 2016 08:37

                                            @gerard29
                                            oui, Giscard

                                            il dénie tout danger pour les français suite à la catastrophe de Tchernobyl...et aurait mérité d’être poursuivi pour mise en danger de la vie d’autrui.

                                          • julius 1ER 2 mai 2016 09:57

                                            @olivier cabanel


                                            revoir les déclarations de Giscard et de Pellerin avec quelques années de recul .... c’est un « masterpiece » comme on dit en anglais .... 
                                            et dire que l’on disait que le système soviétique c’était langue de bois and co ....

                                            je pense que l’on a (avait ) rien à leur envier .... surtout avec les laudateurs du nucléaire sur ce site qui ont tous bien intégré(ingéré) la propagande officielle ..... le catéchisme nucléarophile est assez 
                                            impressionnant et si jamais on se demande si le discours est le même au plus haut niveau ....

                                            la réponse est on ne plus évidente, le nucléaire c’est la santé .. et la vie !!!
                                            c’est un scénario à la Orwell !!!!!
                                             LA GUERRE C’EST LA PAIX
                                            LA LIBERTE C’EST L’ESCLAVAGE
                                            L’IGNORANCE C’EST LA FORCE

                                          • olivier cabanel olivier cabanel 2 mai 2016 10:18

                                            @julius 1ER
                                            le plus insolite, c’est qu’il y ait encore aujourd’hui quelques nucléocrates attardés qui prétendent que Giscard et pellerin étaient blancs comme neige...

                                            un véritable déni de la réalité.
                                            l’occasion de revoir la vidéo de pellerin qui martèle « pas de danger » !!!

                                          • cathy cathy 26 avril 2016 13:51

                                            Olivier une info qui peut t’intéresser.

                                            Une solution béton pour stocker l’énergie :

                                            • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 18:18

                                              @cathy
                                              merci, je fais un copié collé

                                              ça semble intéressant en effet !
                                               smiley

                                            • julius 1ER 27 avril 2016 09:20

                                              @cathy


                                              le lien est intéressant et surtout à ajouter au travaux effectués avec le stockage de l’énergie sous forme d’air comprimé..... 
                                              il est clair qu’on arrive à créer de mini-centrales autonomes bien plus intéressantes que tout cet Armaggedon d’EPR qui entre Flamanville, la Finlande et Hinkley en GB coûte déjà plus de 45 milliards d’euros et ne fonctionnent pas !!!!

                                              mais le but de tous ces lobbyistes n’est pas de rendre les français autonomes énergétiquement mais de les asservir à une structure qui en tire une rente à vie !!!! 

                                            • foufouille foufouille 26 avril 2016 14:00

                                              D’habitude, une batterie peut supporter environ 7000 cycles de charge/décharge avant de défaillir.
                                              mdr.
                                              en pratique une batterie supporte 500 à 1000 cycles avant de ne plus servir car la capacité est trop faible. et c’est le maxi avec une décharge en 1C.


                                              • soi même 26 avril 2016 14:01

                                                ( Comment expliquer cette difficulté à en finir avec cette énergie, sinon par la puissance des lobbys,)

                                                Bon comme d’habitude vous faites dans le grand ordinaire façon Paris Match, le poids des mots le choc des photos.
                                                A part vous lamentez apporter de constructif sur le sujet ?

                                                Mon très CHER OLIVIER
                                                ..... !


                                                • Auxi 26 avril 2016 14:07

                                                  @soi même
                                                  A part vous lamentez apporter de constructif sur le sujet ?


                                                  Syntaxe, priez pour nous…

                                                • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2016 17:44

                                                  @Auxi
                                                  oui, c’est un cas ! j’ai perdu tout espoir de le sauver.

                                                   smiley

                                                • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 avril 2016 14:13

                                                  ce petit lien (il me semble ne pas l’avoir vu dans l’article ni dans els commentaires)



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès