• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > OGM : plein la patate !

OGM : plein la patate !

Ça y est !

Finissant par céder aux surpuissants lobbies des semenciers OGM, l’ultra-libéral Barroso, réélu à la tête de la Commission Européenne, vient, sur proposition de John Dalli, commissaire chargé de "la Santé et de la protection des consommateurs« (sic), et contre l’avis de la plupart des citoyens européens, d’autoriser, pour la première fois depuis 1998, la culture en plein champ, d’un certain nombre de produits, dont 3 sortes de maïs (fabriqués par Monsanto), et d’une pomme de terre »Amflora", fabriquée par BASF.

On ne se doutait pas que BASF était spécialisé dans l’alimentaire ; mais il parait que cette patate Amflora, a la faculté de produire beaucoup plus d’amidon que ses cousines naturelles. Le féculent est renforcé en amylopectine, un composant de l’amidon utilisé par l’industrie pour fabriquer des textiles, du béton et du papier.(sic et resic) ! 
 
La commercialisation de cette pomme de terre, est, parait-il, « à destination exclusive de l’industrie et des animaux » (curieux amalgame, isn’t it ?)
Remarquez, les chèvres broutent bien depuis des années les sacs plastiques disséminés dans les champs, notamment, du Maghreb et d’Afrique, de même que les différents cétacés, dauphins, tortues, dans toutes les mers du globe, (ce qui est certainement excellent pour leur santé), pourquoi ne pas passer à la vitesse supérieure, et autoriser, bientôt, des croquettes de plastique pour les animaux domestiques ? 
 
Cette "restriction" n’est pas susceptible de rassurer les consommateurs et va créer une fois de plus la polémique au sein de l’Union européenne.

En effet, le tubercule contient un gène marqueur de résistance aux antibiotiques. Les défenseurs de l’environnement, à différents titres, craignent que, lors de sa culture, « la pomme de terre Amflora ne transmette ces gènes de résistance aux antibiotiques aux autres plantes dans la nature ».
 
Evident. 
Qui est susceptible de garantir que des gènes d’organismes cultivés en plein champ, ne puissent se transmettre à d’autres produits alimentaires, eux, destinés à la consommation humaine ? 
Pas grave, me direz vous ; BASF ou Monsanto trouveront alors certainement un gène à inoculer aux autres plantes alimentaires, pour empêcher ces gènes de venir enlever aux aliments, leur résistance aux antibiotiques ; un genre de gène anti-gène, et la boucle sera ainsi bouclée, Eugène. 
 
Pour revenir brièvement sur Barroso , la Commission Européenne, et le "Commissaire chargé de la santé et de la protection des consommateurs", on rappellera que, lors de la précédente commission, déjà présidée par Barroso, la question des OGM avait, de ses dires même, "pourri son premier mandat" (entendez par là qu’on avait empêché les semenciers OGMistes de pouvoir imposer, contre le gré d’une très grande majorité des citoyens des pays européens, leurs produits de privatisation du vivant, de ruine des petits agriculteurs, de pollution des sols et des nappes phréatiques (par l’intermédiaire de l’insecticide Roundup, seul habilité à traîter ces plantes OGM), et de possibilités de graves conséquences pour la santé ; puisqu’à ce jour, à part les études menées par les laboratoires des semenciers eux-mêmes, et vantant l’innocuité de leurs produits, les seules études menées par des laboratoires indépendants, notamment en Autriche, sur des souris, ont prouvé des effets catastrophiques sur les cobayes).
 
lien

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso "a fait un passage en force pour imposer les cultures OGM contre le public", a affirmé à l’Associated Press Lylian Le Goff, responsable du dossier OGM pour l’association France Nature Environnement (FNE). Bruxelles agit "contre l’avis par deux fois émis à la majorité du conseil des ministres de l’Agriculture européens l’année dernière", qui dénonçait l’insuffisance des tests sanitaires et environnementaux, a-t-il dénoncé.
Ben oui, l’année dernière, avant la réélection de José Barroso, et de la nouvelle équipe qui l’entoure. 
Parce que, histoire de ne pas se laisser "pourrir" son deuxième mandat, le rusé Barroso, a bien pris soin de changer le fameux "Commissaire chargé de la santé et de la protection des consommateurs" ; puisque l’ancien, le vilain pas beau pas cool M. Joe Borg, était, lui, opposé à la commercialisation des OGM en plein champ. 
 
Un bref coup d’oeil sur le nouveau, donc, Commissaire : l’honorable John Dalli. 
Wikipedia nous apprend que ce Maltais, né en 1948, fut :

Nommé secrétaire parlementaire du ministère de l’Industrie en mai 1987, il devient ministre des Affaires économiques en mai 1990, puis ministre des Finances à partir de février 1992.

Il conserve ce poste jusqu’en avril 2003, lorsqu’il est nommé ministre des Finances et des Affaires économiques. Il doit abandonner ce portefeuille dès mars 2004. A ce moment en effet, il est nommé ministre des Affaires étrangères et de la Promotion des investissements en remplacement de Joe Borg, alors désigné commissaire européen.

Réélu à la Chambre des représentants en mars 2008, John Dalli est nommé ministre de la Politique sociale le 12 de ce mois.

Le 25 novembre 2009, il est nommé commissaire européen, poste où il succédera à Joe Borg[1]. Deux jours plus tard, il se voit affecter le portefeuille de la Santé et de la Protection des consommateurs.

Un ex-ministre des affaires économiques, et, surtout, de la "promotion des investissements" ; voilà un homme tout désigné pour s’occuper des affaires de "santé et de la protection des consommateurs", n’est-ce pas ? :-)

Donc, le très serviable John Dalli, a ainsi permis à Monsieur Barroso, que soit prise une décision,  par procédure écrite à l’unanimité ; comme ça, pas de souci, ni de risque de pourrissement... 

Cette décision de la Commission européenne d’autoriser la culture d’une pomme de terre génétiquement modifiée, a été vivement critiquée mardi en France par des organisations de défense de l’environnement, qui demandent au gouvernement de faire jouer la clause de sauvegarde. Le ministère de l’Ecologie a suspendu pour l’heure sa décision à l’avis du Haut conseil des biotechnologies (HCB).

Il faut relever, encore, que cette décision a été rendue possible après un avis favorable de "l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA)"

Rappelons que l’EFSA, qui avait déjà, en 1998, autorisé la culture du maïs MON810, le jugeant sans risque, avait déjà fait l’objet des critiques suivantes : lien

 

C’est dans ce contexte que l’EFSA a publié, à la fin du mois de juin, un avis qui juge le MON810 sans risque (2). Pourtant, une analyse scientifique de cet avis, commandée par Greenpeace et les Amis de la Terre, révèle de sérieuses erreurs et omissions de l’EFSA, remettant ainsi en cause ses conclusions (3). Cette critique révèle notamment que l’EFSA :

  • ignore ou minimise les recherches démontrant que l’insecticide produit par ce maïs OGM pourrait avoir des impacts induits négatifs sur les papillons et autres insectes européens. Au lieu de cela l’EFSA recommande de prendre des « mesures de gestion » non spécifiées pour les zones qui abritent papillons et papillons de nuit ;
  • refuse d’admettre les incertitudes scientifiques et l’existence de rapports questionnant l’impact environnemental et sanitaire de ce maïs ;
  • ignore les études de scientifiques évaluées par leurs pairs qui mettent en lumière des inquiétudes concernant la sécurité de ce maïs ;
  • fait référence à des recherches portant sur des cultures transgéniques complètement différentes pour affirmer que le MON810 est sans danger ;
  • n’examine pas les risques liés aux nouvelles protéines inconnues générées dans le maïs lors de la transgénèse.
Comme s’en indignait alors Maurice Losch, chargé de campagne OGM chez Greenpeace, Luxembourg :
« L’EFSA a une fois de plus violé son mandat. Si un étudiant à l’université soumettait une copie comme celle là, il obtiendrait une note largement insuffisante. Soit cette agence souffre d’un sérieux manque d’expertise scientifique, soit elle joue un jeu politique très risqué pour notre santé et l’environnement. Il y a clairement assez de preuves que ce maïs-pesticide peut être dangereux et il devrait être, à ce titre, banni une fois pour toutes des champs européens »
 
Mais, bah ! 
Monsieur Barroso et le très obligé monsieur Dalli ont ainsi permis l’autorisation de ces trois types de maïs ET de cette pomme de terre, à être cultivés en plein champ en Europe. 
Plus question de laisser "pourrir" dans la chambre d’attente de Monsieur Barroso les lobbyistes de Monsanto et de BASF ; un deuxième mandat enfin dégagé, où Monsieur Barroso pourra recevoir les bénéfices de toute la gratitude des semenciers qui voient enfin s’effondrer un des derniers bastions de résistance à leur prise de contrôle et de privatisation de l’agriculture mondiale.
 
Le gouvernement français, a donc, pour le moment, suspendu sa décision à l’avis du Haut conseil des biotechnologie, ont confirmé les ministres de l’Ecologie, Jean-Louis Borloo et de l’Agriculture, Bruno Le Maire, dans un communiqué commun. "La France attendra donc l’avis du HCB pour arrêter sa position".
 
Ils ont même déclaré : "D’une façon plus générale, la France souhaite qu’il n’y ait plus d’autorisation d’OGM sans le renforcement de l’expertise scientifique communautaire, en application des conclusions adoptées à l’unanimité par les Etats membres, lors du Conseil européen des ministres de l’Environnement du 4 décembre 2008".
 
Dont acte. 
 
On notera tout de même que, selon les déclaration de Corine Lepage, députée européenne :

"Les études ne sont pas faites par les pouvoirs publics mais par les firmes elles-mêmes" et gardées secrètes, ce qui est contraire à la loi communautaire, a dénoncé aussi Mme Lepage, qui parle d’un manque de "traçabilité". La député européenne met directement en cause l’EFSA, qui "reconnaît des effets statistiquement significatifs sur la santé mais n’en tire pas de conclusions".

Par ailleurs ;

Concernant la culture de la pomme de terre Amflora, enrichie en amidon, notamment pour les besoins de l’industrie papetière, Sarah Pecas (chargée OGM pour Greenpeace France) rappelle que "depuis six ans, l’innocuité de cette pomme de terre fait l’objet de controverses scientifiques". "Par cette décision, Dalli, le commissaire pourtant chargé de la protection des consommateurs, nie tous les débats scientifiques sur les potentiels dangers que représente cette pomme de terre et le fait que l’opinion publique européenne ne veut pas d’OGM"

 
Il s’agit donc de rester vigilants, et de faire valoir, plus que jamais, l’avis des consommateurs qui sont, rappelons le, en France, plus de 75% opposés à la culture des OGM en plein champ, de même qu’une très grande majorité d’européens. 
D’autant que, si, par exemple, la Belgique, les Pays Bas, l’Allemagne, voire l’Italie, l’Espagne, cédaient au diktat de la Commission Européenne, et se mettaient à cultiver ces OGM, il y aurait peu de chance que, comme pour le nuage de Tchernobyl, les gènes s’arrêtent aux frontières... 
 
Mais on peut compter sur Monsieur Barroso pour, dans ce domaine comme dans les autres relevant de la compétence de la Commission Européenne, ne pas laisser "pourrir" son deuxième mandat entièrement destiné à l’accélération de la libéralisation totale de l’espace européen. 
 
Manquerait plus qu’on se laisse emmerder par l’avis des citoyens ; il y a les banques et les lobbies qui attendent, là... 
 
le monde selon Monsanto  : le film de Marie Monique ROBIN diffusé sur Arte
 
 
 
 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (110 votes)




Réagissez à l'article

198 réactions à cet article    


  • Pierrot Pierrot 3 mars 2010 10:06

    L’avis européen me semble équilibré.
    Il confirme qu’il n’y a pas de risque sanitaire.

    Ensuite chaque pays, chaque citoyen fait comme il le souhaite sans interdiction.

    Par ailleurs, je note que les pays nordiques (Allemagne, Suède, Finlande ...) sont demandeurs car il s’agit, pour l’essentiel, d’améliorer la production de pâte à papier avec ces nouvelles pommes de terre.


    • publicator 3 mars 2010 11:39

      Oui sauf que à force de concentrer tous les pouvoirs entre leur main (comme le dit ) le naïf, les firmes auront le droit de vie et de mort.
      Quel choix aurons nous alors, quand il n’y aura plus que de l’OGM. à semences stériles.
      Le but avoué des OGM est de nourrir la planète.
      Le but réel est l’argent et le pouvoir.

      Dans les années 1960, les pesticides devaient protéger la planète de la famine. Depuis lors il n’y a jamais eu autant d’humains à mourir soit de trop manger pour quelques uns soit de n’avoir rien à manger pour la plus grande majoirté.

      Que l’avis européen soit équilibré. Quelques pots de vin feront bien l’affaire.


    • Gasty Gasty 3 mars 2010 13:08

      Ils n’auront pas, ils ont. Le grain de blé, le vrai, le pur, celui qui est écarté non pas par les consommateurs mais par les distributeurs sous influences.... Ce grain de blé dis-je, qui ne correspond pas à la surconsommation industrielle, il est toujours dans la nature. Et comme les espèces en voie de disparition, va falloir le préserver du pouvoir, de l’argent, de la malbouffe.


    • Reinette Reinette 3 mars 2010 13:55


      Quelle attitude doit adopter aujourd’hui un homme face au gouvernement américain ? Je répondrai qu’il ne peut sans déchoir s’y associer. Pas un instant, je ne saurais reconnaître pour mon gouvernement cette organisation politique qui est aussi le gouvernement de l’esclave.

      Tous les hommes reconnaissent le droit à la révolution, c’est-à-dire le droit de refuser fidélité et allégeance au gouvernement et le droit de lui résister quand sa tyrannie ou son incapacité sont notoires et intolérables. Il n’en est guère pour dire que c’est le cas maintenant. Mais ce l’était, pense-t-on, à la Révolution de 1775.

      Henry David Thoreau - La désobéissance civile, 1849


    • gimo 3 mars 2010 21:39

      la servitude est contraire à l’ état de nature


    • sisyphe sisyphe 4 mars 2010 03:49

      Rectification !

      Désolé de mon erreur, mais John Dalli, à la tête du Commissariat de la Santé de la Commission Européenne, n’a pas succédé à Joe Borg, mais à la chypriote Androulla Vassiliou, (elle-même en poste depuis le 3 Mars 2008, ayant succédé au Chipryote Markos KYPRIANOU.), en voyant ses prérogatives largement étendues.

      Mes excuses.


    • Pierrot Pierrot 6 mars 2010 09:49

      Pour ce que j’ai lu, il me semble que les OGM récemment autorisés par la Commission européenne aient fait l’objet de longues études (quasiment équivalentes à l’autorisation de mise sur le marché de médicaments) qui démontrent l’absence de risques sanitaires.

      Il me semble que beaucoup de citoyens ont une grande frilosité concernant toute nouvelle innovation. Cela doit provenir, pour partie, à la faiblesse de la culture scientifique en France.

      Mais chaque pays fera ce qu’il jugera utile et dans chaque pays chaque consommateur fera ce qu’il voudra.
      Cela me semble démocratique et sain.

      Par ailleurs, il me semble que la position de la France est un peu hypocrite en interdisant la culture d’OGM en France et en acceptant la commercialisation en France de nombreux OGM (pour animaux) cultivés à l’étranger.


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 7 mars 2010 13:41

      La première question qui nous semble se poser est celle de l’impartialité et de l’indépendance des experts. Pas seulement dans ce cas, mais bien plus globalement.

      D’autant plus, que les gouvernements européens poussent ouvertement la recherche publique à développer des liens avec le secteur privé et à se placer sous sa coupe. La bibliométrie n’est qu’un ingrédient de plus de cette même politique.

      Voir, à ce sujet, notre article :

      http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/03/05/aeres-anr-et-revues-avec-comite-de-lecture-ii.html

      AERES, ANR et revues avec « comité de lecture » (II)

      Le 5 mars, le Parisien publie à la une le titre « OGM : les experts mis en cause ». Ce titre renvoie à deux pages d’articles s’interrogeant sur l’indépendance des chercheurs qui ont été à l’origine de l’autorisation par la Commission européenne, mardi dernier, d’une pomme de terre génétiquement modifiée (Amflora, de BASF). La vingtaine de scientifiques, auteurs d’une évaluation mandatée par l’Agence Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA), entretiendrait avec des multinationales fabriquant des OGM des liens d’intérêt potentiellement incompatibles avec l’apparence d’impartialité et d’indépendance requise pour une telle expertise. Mais si même sur une question aussi médiatique et « sensible », les gouvernements européens se réveillent très tardivement, quel contrôle effectif peuvent-ils exercer sur les garanties d’impartialité et d’indépendance des referees des revues privées dites « avec comité de lecture » qui servent de base aux évaluations bibliométriques de l’AERES (Agence d’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur) ou aux évaluations de projets par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR)  ? Des évaluations dont dépend de plus en plus directement l’avenir des laboratoires du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), des autres établissements publics à caractère scientifique et technologique (EPST) et des universités. Et que penser du critère d’attribution de crédits annoncé publiquement par l’ANR et basé sur une prétendue « pertinence économique pour les entreprises » ?

      [la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/03/05/aeres-anr-et-revues-avec-comite-de-lecture-ii.html ]


      Cordialement

      Le Collectif Indépendance des Chercheurs
      http://science21.blogs.courrierinternational.com/
       


    • JPL 7 mars 2010 21:00

      En réponse à ce qu’écrit Pierrot, à savoir :

      « Pour ce que j’ai lu, il me semble que les OGM récemment autorisés par la Commission européenne aient fait l’objet de longues études (quasiment équivalentes à l’autorisation de mise sur le marché de médicaments) qui démontrent l’absence de risques sanitaires. »

      Comme cela a été relevé par Corinne Lepage, ancien ministre de l’environnement de Jacques Chirac et députée européenne, les études sur lesquelles s’appuie l’EFSA (l’autorité sanitaire européenne) ont été conduites par les industriels concernées et sont non publiques (confidentiel industrie), de sorte que je vois mal comment on peut évaluer leur qualité. Inversement, je cite toujours Mme Lepage, plusieurs études publiées dans des revues scientifiques de bon niveau et qui pourraient conduire à remettre en cause la conclusion de l’EFSA... ne sont même pas évoquées ou mentionnées dans le rapport de l’EFSA.

      Enfin il ne faut pas oublier qu’en juin 2009 l’EFSA n’avait pu produire un avis similaire à celui rendu cette semaine... parce que deux de ses experts s’étaient opposés à ses conclusions, pour la première fois. Il sera intéressant de savoir quel élément nouveau a conduit à un changement...

      A tout hasard : l’EFSA a lancé des consultations publiques sur des sujets tels que les effets allergènes des OGM, l’évaluation des risques des OGM et les méthodes statistiques d’évaluation de l’effet de pesticides, voir en 

      http://www.efsa.europa.eu/fr/calls/consultations.htm




    • JPL 7 mars 2010 21:19

      autre élément de réponse à Pierrot quant au caractère valide et équilibré de la décision de la commission, réponses de Chantal Jouanno, secrétaire d’état à l’écologie, à des questions du journal Le Parisien :

      Pourquoi estimez-vous que la Commission européenne n’a pas respecté l’avis des Etats membres en autorisant cette pomme de terre OGM ?
      CHANTAL JOUANNO. En 2008, la France et ses partenaires européens ont demandé à la Commission européenne de changer radicalement ses procédures d’expertise avant d’autoriser la commercialisation d’une semence génétiquement modifiée.

      Or, rien n’a encore été fait dans ce sens. Il est exaspérant et totalement anormal que la Commission européenne s’assoit ainsi impunément sur ce qu’exigeaient les chefs d’Etat de l’Union en autorisant ce nouvel OGM. Et c’est une hérésie de croire que l’on peut passer en force sur ce dossier, contre l’avis des pays membres de l’Union et de leur opinion publique.

      Mais que reprochez-vous exactement à l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA), chargée d’évaluer la dangerosité des OGM ?
      Ils ne s’intéressent qu’aux conséquences sanitaires des OGM, sans tenir compte de leur impact environnemental à long terme, des risques de contamination du sol ou des conséquences néfastes de ces plantes pour d’autres espèces. Nous ne reconnaissons par leurs expertises, car nous estimons que leurs avis sont partiels. Non seulement ils n’effectuent pas eux-mêmes les études, mais fondent leur avis sur les analyses fournies par les semenciers eux-mêmes. Or, ce qui garantit l’indépendance d’une analyse, c’est le fait qu’elle soit pluraliste et contradictoire. Ils devraient davantage s’ouvrir sur l’extérieur.

      http://www.leparisien.fr/societe/nous-ne-reconnaissons-pas-leurs-expertises-05-03-2010-836428.php


    • sisyphe sisyphe 2 décembre 2010 10:43

      quel numéro ? 


    • sisyphe sisyphe 2 décembre 2010 11:05

      lequel ? smiley


    • sisyphe sisyphe 2 décembre 2010 11:37

      Décidément... 


    • sisyphe sisyphe 14 décembre 2010 07:54

      Alors ?


    • Yvance77 3 mars 2010 10:10

      Salut Nissarte smiley

      Ah c’est vrai que l’Europe des citoyens et la sociale, vue sous cette angle, elles ne risquent pas de les déranger nos z’élites bruxelloises qui visiblement ont beaucoup à faire pour les necessiteux de la finance lobbyisée et des producteurs qu se frottent les mains face aux courbes de croissances à venir.

      Et dire qu’ils nous prommettaient que cela aller sauver de la famine des millions de p’tits noirs et autres. La bonne blague.

      Qu’ils crèvent etouffés par leurs pop-corns ces chiens.

      A peluche


      • ALTeRMooNDiaLiSTe ALTeRMooNDiaLiSTe 3 mars 2010 13:19

        Les OGM sont DEJA dans les assiettes !

        Vivant auprès d’exploitants agricoles je peux vous assurer que TOUS les animaux destinés à l’alimentation sont nourris avec des OGM ! Il y en a dans le tourteau de soja OGM d’Amérique Latine, dans les granulés pour les lapins (même des petits fermiers), idem pour leurs poulets et toutes autres volailles ! Ils achètent tous la bouffe de leurs bestioles à Pole Vert, UNICOR , RAGT et consorts qui ont pignon sur rue pour cela !

         Si vous ne mangez pas de la viande avec LABEL BIO (à moins que vous connaissiez un producteur BIO qui travaille sans LABEL mais faisant du vrai BIO) : vous mangez des OGM !

        Idem avec les Labels Rouges & AOC : OGM !

        Quand je pense que 86% des français n’en veulent pas... Ils étaient où ces 86% quand seulement 300 se retrouvaient dans les champs à faucher du maïs MONSANTO pour eux ???!!! (Et bouffer des lacrymo...).

        Ils n’en veulent pas mais ne font rien d’autre que d’en avaler ou râler.... 

        Il n’y a qu’une solution : ne rien acheter qui en contienne ! Choisissez à qui vous donnez votre pognon ! C’est notre seul pouvoir : notre porte monnaie et que l’on ait beaucoup ou peu d’argent : c’est pareil !

        On le donne à Carrouf et Monsanto notre fric ou au petit producteur du coin propre qui vit sans prime ???

        Chacun peut faire quelque chose et en premier lieu sortir de la grande distribution !

        Ecoutez cette émission de radio qui vous explique en long, en large et en travers comment « consommer autrement » et "s’approvisionner ailleurs" !

        De plus en plus de familles le font et ça marche !!!! Consommation saine, de qualité éthique et solidaire chez nous ! Cela existe !

        http://sortirdusupermarche12.free-h...


      • sisyphe sisyphe 3 mars 2010 14:35

        Salut Yvance,

        Merci de ton intervention, confirmée par quelques liens plus bas, sur les conséquences de la culture massive d’OGM en Inde, en Argentine, notamment !

        Ciao viva !
         smiley


      • Romain Desbois 3 mars 2010 15:46

        Les OGM végétaux cachent un scandale aussi voire plus grave.

        LesOGM animaux dont personne ne parle.

        A Jouy en Josas nos chercheurs de l’INRA ont expérimenté des élevages de cochons modifiés génétiquement avec des gènes humains. Le but était de développer les xénogreffes pour compenser le manque de donateur. La peur du H1N1 semble avoir décidé de la fin précipitée de l’expérience. (à partir de combien de gènes humains ces créatures seront-elles considérées comme ayant les mêmes droits ?)

        Déjà l’INRA s’était enorgueilli d’avoir pour 1millions d’euros financé des recherches pour relancer le commerce de la fourrure : le résultat est une nouvelle espèce de lapin, l’Orilag dont la fourrure est depuis la plus prisée. Actuellement , on essaie de créer une filière viande pour la chair de ce lapin OGM .

        Mais des chimères que l’on créé avec ces modifications génétiques, l’on n’ en entendra jamais parler, sauf à obtenir des confidences de chercheurs car tout se fait en secret dans les labos. Combien de monstres créés avant de réussir ?

        Entre autres une chèvre OGM à qui l’on a introduit un gène de l’araignée et dont le but est de donner les propriétés de la soie d’araignée au lait de l’animal.

        Vous avez tous entendu parler de ce saumon OGM qui grossit quatre fois plus vite mais dans les noirceurs de ces labos, des recherches se font pour inventer des animaux de compagnie ayant les qualités les plus proches du jouet (pas de perde de poils, presque plus de pipi, caca, plus d’aboiement, etc..)

        Certes Monsieur Allègre affirme que la nature fait des OGM, confondant ainsi les croisements naturels et le franchissement de la barrière des espèces.

        Science sans conscience n’est que science de cons.


      • le naif le naif 3 mars 2010 10:32

        Merci Sisyphe pour cet excellent article.

        J’aimerais ajouter que lorsqu’on parle OGM, on évoque souvent les risques sanitaires mais beaucoup plus rarement le fait que beaucoup de ces semences sont stériles. Ce qui oblige à en racheter chaque année......
        On peut aisément imaginer que la prochaine étape concernant les pommes de terre OGM, sera d’éviter leur germination...... et que les gens puissent éventuellement s’en servir comme plants pour de futures récoltes.....

        Quatre semenciers dans le monde détiennent plus de 80% du marché, le jour où toutes ces variétés stériles se seront définitivement imposées, ces multinationales auront entre leurs mains un droit de vie ou de mort sur la population mondiale. Qu’ils livrent de mauvais plants ou pas de plants du tout et c’est la famine assurée, c’est la négation même de millénaires d’agriculture.

        Slts


        • Gollum Gollum 3 mars 2010 11:09

          C’est effectivement le plus grave problème... et le but ultime à terme est la main-mise sur l’alimentaire.. Notre pognon n’est plus à nous, bientôt ce sera au tour de la nourriture, des graines, de l’eau..


          Un beau monde en perspective y a pas à dire..

          Rappelons les dégâts de la firme Monsanto en Inde, avec des paysans acculés à la ruine et au suicide..

        • sisyphe sisyphe 3 mars 2010 11:47

          @ le naïf et Gollum

          Oui. Merci à vous.

          On peut rajouter aussi à la liste des nuisances provoquées par la culture des OGM en plein champ, l’éradication de la biodiversité.

          En avant vers un monde uniforme et privatisé.

          On vit une époque formidable...


        • pingveno 3 mars 2010 12:27

          ’aimerais ajouter que lorsqu’on parle OGM, on évoque souvent les risques sanitaires mais beaucoup plus rarement le fait que beaucoup de ces semences sont stériles. Ce qui oblige à en racheter chaque année......

          Vrai... et faux à la fois. Les fabricants d’OGM savent parfaitement qu’aucune méthode de stérilisation de marche à 100%. En fait elles sont juste assez stériles pour obliger à racheter des semences chaque année, mais juste assez peu pour pouvoir contaminer le champ du voisin.
          L’étape suivante étant d’attaquer en justice le voisin, cultivateur de semences normales, pour « défaut de sécurisation de son champ », ou « culture de semences contenant un gène breveté »
          C’est là la vraie source de profit des fabricants d’OGM : sans ça, vu le coût de développement, ça ne serait pas rentable !


        • David Meyers 3 mars 2010 12:31

          Les semences sont non seulement stériles mais pas du tout à l’épreuve définitive des maladies. Or, en éradiquant de fait la bio diversité, on met l’humanité en risque de famine mondiale. Les plants étant tous des clones, aucun ne survivrait de par la sélection naturelle.
          Mais que valent des millions de morts potentiels face à des milliards de dollars bien réels et reproductibles à chaque saison ?


        • Gueudin 3 mars 2010 12:45

          Merci pour cet article sisyphe.


          Vous dites : « On peut rajouter aussi à la liste des nuisances provoquées par la culture des OGM en plein champ, l’éradication de la biodiversité. En avant vers un monde uniforme et privatisé. »

          Malheureusement, l’industrie n’a pas attendue les OGM pour éradiquer la biodiversité. Les variétés de fruits et légumes ne se comptent plus que sur les doigts d’une main (deux au mieux). La pomme de terre est un bon exemple : L’industrie nécéssite les variétés les plus sucrées, je n’ai pas la référence sous la main, mais c’est du genre 3 variétés qui trustent 90% de la production de patate.

        • lord_volde lord_volde 3 mars 2010 14:11

          Salut à toé, mon ami Sisyphe.

          Qui contrôle l’émission de la monnaie, contrôle les gouvernements (le monde).
          Qui contrôle l’alimentation, contrôle l’humanité (la vie).
          La reconduction de Barroso à la tête de la commission européenne résulte d’un calendrier défini par le gouvernement planétaire invisible qui dicte les sujets prioritaires à passer, la manière de les aborder en évitant tout débat, la communication publicitaire qui doit en être faite dans les médias, et les moyens de pression qui doivent être exercés contre certains opposants ayant cumulé des casseroles lourdes de conséquence.
          Je ne suis nullement étonné par cette décision prise par l’autorité exécutive de l’UE, somme toute logique en elle-même, dans la mesure où les personnages en poste oeuvrent indirectement, dans le cadre des monopoles privés, au profit des élites dominantes de l’ordre anglo-saxon principalement. 

          Voici quelques liens qui présentent le sombre personnage qu’est José Manuel Barroso et exposent certaines problématiques souvent ignorées par les médias mainstream. Il en manque que je ne retrouve plus et qui révéle de nombreux faits concernant la vraie biographie de ce criminel en col blanc. 

          http://www.voltairenet.org/article154857.html#article154857

          http://www.liberation.fr/monde/0101574708-cinq-raisons-de-ne-pas-reconduire-barroso

          http://www.voltairenet.org/article12418.html (carlyle group)

          http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/la-verite-sur-la-politique-en-41070

          http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=16889

          http://epee.fr/xenophon1/xenophon14/315.html (confirmation par un militaire de haut rang des services secrets Français)

          http://www.voltairenet.org/groupe28.html?lang=fr (personnalités)

          http://www.lesoir.be/actualite/monde/union-europeenne-questions-2008-03-13-583952.shtml


        • sisyphe sisyphe 3 mars 2010 14:37

          salut, ami Lord Volde

          Merci de ton intervention, et de tes liens, toujours pertinents.


        • saint_sebastien saint_sebastien 3 mars 2010 15:25

          sans parler de l’agent orange ...


        • Romain Desbois 3 mars 2010 19:34

          Le naïf
          "On peut aisément imaginer que la prochaine étape concernant les pommes de terre OGM, sera d’éviter leur germination...... et que les gens puissent éventuellement s’en servir comme plants pour de futures récoltes....."

          Cela existe déjà mais pas par le bais des OGM , l’on utilise actuellement l’irradiation des pommes de erres et autres légumes. Bon ok on appelle ça la ionisation des aliments .
          Ca passe mieux mais ce qui est scandaleux , comme pour les OGM , c’est que l’on refuse d’informer le consommateur. La loi pourtant impose l’affichage des produits ionisés. Ce n’est jamais fait quasiment.
          Mais vu que l’on ait en train de sabrer les DGCCRF et autres inspecteurs du travail.......

          http://www.lesmotsontunsens.com/ionisation-irradiation-aliments-irradies-ionises-soit-qui-mal-y-mange-2938

          http://europa.eu/legislation_summaries/consumers/product_labelling_and_pack aging/l21117_fr.htm



        • foufouille foufouille 3 mars 2010 10:40

          si la pate sert a nourrir les animaux qui sont gaves d’antibio ..........


          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 3 mars 2010 15:25

            Oui, et bon appétit de la part de Manuel Barroso, de la Commission européenne et, surtout, de Monsanto.


          • JL JL 3 mars 2010 11:19

            Ce matin, France Culture recevait Dominique Lecourt qui nous parlait du principe de précaution. Il évoquait notamment ce problème des pommes de terres OGM. J’aime bien Marc Voinchet, mais je dois dire que, quand Mr Lecourt disait que le principe de précaution était un frein au progrès, je bouillais de ne pouvoir intervenir, vu que personne ne le contredisait : le principe de précaution qui devrait être une protection des citoyens contre les délires des savants fous, est une « auberge espagnole » dont usent et abusent pour le compte des puissants, les Pouvoirs publics.

            Associé au principe « Privatisation des profits, socialisation des pertes », le principe dit de précaution est entre les mains des politiques, ces cousins des oligarques, un poison mortel ! Au nom de ce principe, Mme Bachelot a failli réussir une inoculation à marche forcée de toute la population française.

            « L’objectif ultime des grandes sociétés qui forment le cœur du complexe du »capitalisme du désastre« , c’est d’introduire le modèle de gouvernement à but lucratif – qui progresse rapidement dans des circonstances extraordinaires – dans le fonctionnement ordinaire, au jour le jour, de l’Etat. Autrement dit, il s’agit de privatiser le gouvernement ». (Naomi Klein, « La stratégie du choc »)

            Autrement dit, au nom des principes : « Qui n’avance pas recule » et « les profits sont privés, les pertes sont publiques », l’Etat, par le moyen du principe dit de précaution, est en passe de devenir une entreprise lucrative aux mains d’une poignée de prédateurs fous de pouvoir, de science et de profits.

            Du pain béni pour les enfants de Milton Friedman !


            • kitamissa kitamissa 3 mars 2010 11:24

              et les pauvres doryphores de notre jeunesse qu’il fallait combattre dans nos rangs de patates ,lorsqu’ils pondaient leur grappes d’oeufs pour devenir ce gracieux colèoptère aux ailes rayées blanc et noir,comme les costume des bagnards ....

              et nos Jeudis de repos scolaire passaient avec le pulvérisateur à bouillie de sulfate de cuivre dont nous respirions le brouillard autant que les bestioles que nous étions en train de bombarder ,surtout lorsque le vent était de face ....

              ça avait une belle couleur vert de gris ( comme mes yeux ! ) on en avait plein nos fringues,et plein le goûter du 4 heures ,mais si ça détruisait la vermine,c’est que c’était bon pour la santé ? 

              le pire c’est que ces sales bestioles revenaient bouffer les feuilles des plants de nos patates qui assuraient notre bouffe pour l’année,et rebolote le Dimanche !

              au fait ,les OGM,ça tue aussi les doryphores ? ..

              ces OGM,y’a tellement de temps qu’on en bouffe sans le savoir qu’un peu plus ou un peu moins,nos organismes sont immunisés depuis longtemps ! ( y compris toutes les saloperies qu’on respire à longueur d’année ! )


              • liebe liebe 3 mars 2010 11:33

                Merci Sysiphe pour cet article .
                Effectivement nous avons vraiment du soucis à nous faire.
                Euh vous savez que l’on injecte des vaccins fabriqués à base d’OGM ?
                oui, on en trouve des OGM mais ce n’est pas une raison pour laisser tout faire , n’importe quoi et n’importe comment.


                • LE CHAT LE CHAT 3 mars 2010 11:33

                  si on fait de la pâte à papier , de l’amidon et du PQ avec ces patates , ça éviterait de tronconner des arbres à la place , mais pour les frites je préfère garder la bonne vieille bintje !


                  • le naif le naif 3 mars 2010 11:50

                    @ Le Chat

                    Bonjour,

                    Si on doit utiliser de plus en plus d’espace pour cultiver des « matières premières » en remplacement du pétrole, on aura bientôt plus de place pour cultiver des Bintje et de quoi manger....
                    7 Kilos de maïs pour un litre de biocarburant, un plein, une année de subsistance pour un mexicain selon Jean Ziegler ancien rapporteur du PAM (programme alimentaire mondial) auprès des Nations Unis.

                    L’avenir de l’humanité viendra de la mer, notamment des algues, à condition de ne pas répéter les mêmes erreurs qu’avec l’agriculture productiviste.

                    Slts


                  • pingveno 3 mars 2010 12:28

                    L’avenir de l’humanité viendra de la mer, notamment des algues, à condition de ne pas répéter les mêmes erreurs qu’avec l’agriculture productiviste.

                    J’en ai entendu parler, mais bizarrement tous les reportages qui en parlent négligent de citer leurs sources. De là à penser qu’il s’agit d’un canular, il n’y a qu’un pas.
                    Donc si c’est vrai je suis tout ouïe, mais as-tu des références précises ?


                  • le naif le naif 3 mars 2010 12:48

                    pingveno

                    Bonjour,

                    Il y a au contraire beaucoup de sites qui en parlent, il suffit de taper algues + carburant sur Google, actuellement, il s’agit encore de recherches, mais il semblerait que les premiers résultats soit prometteurs.

                    D’autre part au japon on immerge des blocs bétons pour faire de l’aquaculture sauvage avec de très bon résultats, la même expérience est en cours en France au large de Fécamp. Il y a eu un reportage sur Thallassa, on doit pouvoir le retrouver également.

                    Enfin il y a beaucoup de recherches dans le domaine des hydroliènnes, de la récupération de l’énergie des vagues etc.... 

                    C’est pourquoi je pense que la mer sera notre avenir, si nous savons en prendre soin...


                  • liebe liebe 3 mars 2010 11:39

                    un article concernant les trucages des études de Monsanto en inde montre combien on peut leur faire confiance ...
                    le chat, ce n’est pas uniquement du papier, c’est aussi la base alimentaire des animaux d’élevage, qui se retrouveront ensuite dans nos assiettes...


                    • ALTeRMooNDiaLiSTe ALTeRMooNDiaLiSTe 3 mars 2010 13:10

                      Les OGM sont DEJA dans les assiettes  !

                      Vivant auprès d’exploitants agricoles je peux vous assurer que TOUS les animaux destinés à l’alimentation sont nourris avec des OGM ! Il y en a dans le tourteau de soja OGM d’Amérique Latine, dans les granulés pour les lapins (même des petits fermiers), idem pour leurs poulets et toutes autres volailles ! Ils achètent tous la bouffe de leurs bestioles à Pole Vert, UNICOR , RAGT et consorts qui ont pignon sur rue pour cela !

                       Si vous ne mangez pas de la viande avec LABEL (à moins que vous connaissiez un producteur BIO qui travaille sans LABEL mais faisant du vrai BIO) : vous mangez des OGM !

                      Quand je pense que 86% des français n’en veulent pas... Ils étaient où ces 86% quand seulement 300 se retrouvaient dans les champs à faucher du maïs MONSANTO pour eux ???!!! (Et bouffer des lacrymo...).

                      Ils n’en veulent pas mais ne font rien d’autre que d’en avaler ou râler.... 

                      Il n’y a qu’une solution : ne rien acheter qui en contienne ! Choisissez à qui vous donnez votre pognon ! C’est notre seul pouvoir : notre porte monnaie et que l’on ait beaucoup ou peu d’argent : c’est pareil !

                      On le donne à Carrouf et Monsanto notre fric ou au petit producteur du coin propre qui vit sans prime ???

                      Chacun peut faire quelque chose et en premier lieu sortir de la grande distribution !

                      Ecoutez cette émission de radio qui vous explique en long, en large et en travers comment « consommer autrement » et « s’approvisionner ailleurs »  !

                      De plus en plus de familles le font et ça marche  !!!! Consommation saine, de qualité éthique et solidaire chez nous  ! Cela existe !

                      http://sortirdusupermarche12.free-h.net/index.php?option=com_frontpage&Itemid=1


                    • ZEN ZEN 3 mars 2010 11:39

                      @ Kita
                      Non, il n’y pas d’immunisation à l’égard des ogm ou des pesticides

                      @ Sisyphe
                      Merci pour cette mise en garde
                      C’est le moment de relire Le monde de Monsanto
                      Mais le problème le plus grave est celui constitué par les pesticides divers, véritables bombes à retardement


                      • ZEN ZEN 3 mars 2010 11:49

                        On comprend mieux...

                        L’Amflora a la particularité de posséder un gène qui a été introduit artificiellement afin de produire un taux élevé d’amylopectine, un constituant de l’amidon très présent dans la pomme de terre. Selon le groupe agro-chimique, son autorisation pourrait générer jusqu’à 40 millions d’euros de revenus par an. Cette autorisation vient à point nommé pour la firme après treize ans d’efforts pour faire autoriser l’Amflora. BASF avait par ailleurs annoncé, début février, avoir obtenu la première autorisation de commercialisation d’OGM de son histoire, un soja résistant aux herbicides, au Brésil, à partir de 2011. Ainsi, on peut dire que BASF entame plutôt bien 2010...

                        « La voie est désormais libre », s’est réjoui Peter Eckes, le directeur de la branche phytosanitaire du géant de la chimie. En 2008, la multinationale n’avait pas hésité à effectuer un recours en justice contre la Commission européenne qui, bien que recevant des avis positifs de ses experts, n’autorisait toujours pas la fameuse pomme de terre. Au sein des institutions européennes, il se dit même que BASF aurait menacé de manière informelle la Commission et le gouvernement allemand de déménager ses activités de recherche si l’Amflora ne recevait pas la bénédiction de l’UE avant mars 2010...

                        Quoi qu’il en soit, selon Bruxelles, cette culture se fera dans des « conditions strictes », sans donner plus de détails pour l’instant. Cette autorisation, qui n’a fait l’objet d’aucune contestation parmi les commissaires européens, a été rendue possible par le fait que les Etats membres n’ont jamais réussi à se mettre d’accord pendant tout le processus décisionnaire. En juillet 2007 lors de la réunion de la « dernière chance », le conseil des ministres de l’environnement n’avait pas réussi à atteindre une majorité qualifiée (au moins 55% des membres du Conseil représentant au moins 65% de la population) sur cette question. Depuis, la Commission avait les cartes en main, José Manuel Barroso préférant attendre l’avènement de son nouveau mandat et la nomination de sa nouvelle équipe pour finalement abattre ses cartes....(Mediapart)


                        • sisyphe sisyphe 3 mars 2010 11:56

                          Merci, Zen, pour ces précisions.

                          Pour « Le monde selon Monsanto » il y a, à la fin de l’article, les liens ; et pour le film, et pour le blog d’arte, avec les réactions, et une intervention plus récente de Marie Monique Robin.


                        • le naif le naif 3 mars 2010 12:01

                          Pour ceux qui aimerait en savoir plus sur BASF, je conseille cette vidéo de Rima E Laibow

                          Ainsi qu’une petite recherche Google en tapant : Codex Alimentarius, je peux vous assurer que vous serez scié par ce que vous allez découvrir.

                          Slts


                        • sisyphe sisyphe 3 mars 2010 12:06

                          Merci, le naïf, pour ce lien..


                        • le naif le naif 3 mars 2010 12:34

                          C’est moi qui te remercie  sisyphe  pour ton excellent article, sur un sujet au combien important, voici trois jours que je bous en voyant le nombre d’articles sur AVOX et sur le net en général concernant le fast food hallal et surtout les flots de commentaires que cela suscite, complètement dingue et une parfaite illustration du proverbe : Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt........ Heureusement que d’autres savent discerner les vrais problèmes et les enjeux vitaux pour notre avenir

                          Au plaisir de te lire
                          Salutations


                        • lord_volde lord_volde 3 mars 2010 14:54

                          Le Naîf est loin de l’être comme son pseudo l’aurait supposé au premier regard. Je lui sais gré pour l’ensemble de ses interventions toujours cadrées et amplement utiles à notre humanité en voie d’écrasement.
                          Mon ami Sisyphe est un admirable pourfendeur de la bêtise humaine et un authentique citoyen animé par des valeurs assises sur la philosophie des lumières, la quête du bonheur partagé et solidaire et la connaissance bienfaitrice alliée au respect de la vie et de son corollaire : la dignité humaine. 
                          Ses batailles sont aussi les miennes car elles sont à la fois nécessaires et d’intérêt public et représentent une forme d’opposition utile aux raclures qui souvent, sans le savoir, participent à la curée des grands soirs orchestrée par des politiques oeuvrant en sous main pour la classe dirigeante, elle-même animée et structurée en réseaux malfaisants.
                           


                        • Philou017 Philou017 3 mars 2010 11:55

                          Les entreprises de l’industrie alimentaires mentent et utilisent le Lobbying pour imposer leurs saloperies. Il n’ a pas pire destructeur de l’équilibre écologique que les OGM qui « nettoient » la nature des insectes, notamment, avec en complément des insecticides polluants.

                          Un exemple des mensonges et manipulations :

                          Monsanto a falsifié des données scientifiques, affirme l’ancien directeur de la filiale indienne
                          (extrait) :

                          M. Jagadisan, qui a travaillé chez Monsanto pendant près de deux décennies, dont huit ans comme directeur général des opérations en Inde, s’est prononcé contre cette nouvelle variété lors d’une consultation publique qui s’est tenue à Bangalore ce samedi.

                          Lundi, il a précisé ses dires en affirmant que la société « avait l’habitude de falsifier les données scientifiques » transmises aux organismes gouvernementaux de réglementation afin d’obtenir les autorisations de commercialisation pour ses produits en Inde.

                          L’ancien patron de Monsanto indique que les agences de réglementation gouvernementales, avec lesquelles la société avait l’habitude de traiter dans les années 1980, s’appuyaient uniquement sur les données fournies par l’entreprise pour décider des homologations des herbicides.

                          « Le Bureau Central des Insecticides était censé donner son accord à partir de données spécifiques provenant de plantations et de variétés indiennes. Mais il acceptait tout simplement des données en provenance de l’étranger fournies par Monsanto. Ils n’avaient même pas un tube à essai pour valider les données et, parfois, les données proprement dites étaient truquées, » a déclaré M. Jagadisan.

                          « J’ai quitté la compagnie car j’avais le sentiment que la direction de Monsanto aux Etats-Unis exploitait notre pays », a précisé M. Jagadisan, aujourd’hui âgé de 84 ans.

                          « À cette époque, Monsanto entrait dans la filière des semences et j’avais l’information selon laquelle un gène « Terminator » devait être incorporé dans les semences fournies par la firme. Cela signifiait que l’agriculteur devait acheter au prix fort de nouvelles graines à Monsanto chaque fois qu’il mettait en culture », se souvient-il.

                          M. Jagadisan déclare que la société mère est par ailleurs revenue sur l’assurance donnée à Vasant Sathe, à l’époque ministre en charge des produits chimiques et des engrais, sur la création d’une unité de fabrication du butachlore en collaboration avec Hindustan Insecticides.

                          « Les négociations ont duré un an et pendant ce temps, Monsanto a importé et vendu des quantités importantes de ce produit et réalisé des bénéfices énormes, » note-t-il.


                          • sisyphe sisyphe 3 mars 2010 12:05

                            Pour c e qui est du Haut Conseil de Biotechnologie, dont les décisions sont attendues par le gouvernement français : quelques informations :

                            Un fonctionnement jugé trop complexe par les associations

                            Extrait :

                            Malgré ce soutien financier, Jean-Louis Borloo a souhaité préciser que ce Haut Conseil des biotechnologies
                            n’était pas une nouvelle organisation de l’Etat et travaillerait en totale indépendance. Ce Haut Conseil sera un lieu de rigueur, d’aide à la décision publique et d’aide à l’information du public, a-t-il ajouté.

                            Mais le parti écologiste Cap 21 n’en est pas convaincu au regard de la composition des comités. Selon Corinne Lepage, vice-présidente du Mouvement Démocrate et présidente de CAP21, les représentants du comité économique, social et éthique n’auront aucun pouvoir tandis que le comité scientifique où se prendront les décisions est totalement noyauté par les pro-OGM. C’est une véritable parodie qui conforte s’il en était besoin, l’impossibilité en France de disposer d’expertise indépendante au niveau des pouvoirs publics, estime-t-elle.

                            Comme quoi c’est pas gagné ; il faut absolument faire valoir le choix de la très grande majorité des citoyens, et faire pression, pour que ces OGM ne soient pas autorisés à la culture en plein champ en France.


                            • Pyrathome pyralene 3 mars 2010 12:08

                              Le monde selon mossanto.........les patates pourront pourrir dans les rayons , quant à barroso , le gibet reste au chaud rien que pour lui et d’autres...


                              • bonnes idées 3 mars 2010 12:25

                                Rien ne m’empêchera de restez chez moi avec mon jardin et les combines de mon grand-père. La campagne n’a que des avantages. Parole de non-parisien.

                                L’Europe n’est t’elle pas « la putaindu roi ». Vous imaginiez une Europe sans OGM ? Mince c’est trop bète. Monsanto et sa horde de fous dangereux se vantent tout les jours de faire cela dans le seul but de nourrir toute la planète en 2050. Ce qui n’est déjà pas le cas aujourd’hui avec seulement 7 milliards de personnes. 
                                Alors demain....

                                 


                                • patroc 3 mars 2010 12:26

                                   Très bon article !.. Suis pas sûr qu’on en trouve ailleurs des comme çà !..


                                  • Reinette Reinette 3 mars 2010 12:32

                                    La pomme de terre Ogm - Ne sera pas proposée dans l’immédiat à la France

                                    La pomme de terre génétiquement modifiée du groupe allemand BASF, autorisée par la Commission européenne, ne sera pas proposée en France dans l’immédiat, a déclaré mardi BASF dans un communiqué.

                                    Amflora « est destinée aux pays qui sont d’ores et déjà prêts à l’utiliser », indique le groupe qui cite la Suède, les Pays-Bas, la République Tchèque et l’Allemagne. « Basf n’a pas prévu, à ce jour, de la proposer aux industriels français et souhaite tenir compte des particularités et des demandes de chaque pays », a ajouté le groupe.

                                    Le ministère de l’Agriculture a annoncé mardi soir la saisine le Haut Conseil de Biotechnologies, organisme chargé notamment « d’éclairer le gouvernement sur toutes questions intéressant les organismes génétiquement modifiés ou toute autre biotechnologie ». La décision de consulter ce Conseil remonte au 22 février, a-t-on appris également au ministère de l’Agriculture.

                                    « C’est important qu’il y ait une nouvelle autorisation pour un nouveau produit transgénique. La dernière remontait à 1998 pour le Monsanto 810 », a déclaré à l’Afp Philippe Gratien, directeur général du Groupement National Interprofessionnel des Semences et Plantes (Gnis). « Nous interprétons cette décision de la Commission comme un signe d’espoir », a-t-il ajouté.

                                    La décision prise mardi par la Commission est de nature à relancer le débat autour de l’innocuité des produits Ogm en Europe. L’autorisation de culture du maïs génétiquement modifié MON 810 de Monsanto, est arrivée à échéance il y a deux ans et n’a pas encore obtenu d’autorisation de renouvellement. Les Ogm sont un sujet extrêmement polémique dans l’Union européenne, en raison des craintes sur leurs effets possibles pour la santé et l’environnement.

                                    Source : AFP


                                    • anty 3 mars 2010 12:56

                                      C’est pour quand les grenouilles transgénique ?

                                      N’oublie pas les travlos sont aussi trans

                                      des fausses femmes(bourrés d’hoemones beurk )donc ce n’est pas naturel

                                      et pourtant tu trouves que les travelo c’est bien...


                                    • Gueudin 3 mars 2010 13:00

                                      C’est d’une finesse...


                                    • anty 3 mars 2010 13:14

                                      Non c’est recherché

                                      mais ilya mieux

                                      il ne faut pas faire la fine bouche

                                      contente toi de ce qu’il y a


                                    • Reinette Reinette 3 mars 2010 13:25


                                      Anty a des obsessions et il s’intéresse beaucoup au transsexualisme ... c’est louche  smiley

                                      http://www.agoravox.fr/auteur/anty-58434?debut_bestof=10#pagination_bestof


                                    • Romain Desbois 3 mars 2010 20:13

                                      Même si les OGM ne sont pas vendus à la consommation directe, ils nourrissent depuis longtemps les animaux d’élevages qui fournissent les oeufs, le lait et la viande.

                                      Et puis les filière ne sont pas étanche. Qui se souvient, il y a quelques années, le scandale du riz OGM Etats-Unien vendu en Europe « par erreur ». Les USA ont mis six mois après avoir constaté les faits pour informer l’Europe. Et les consommateur ont dû attendre encore des mois pour apprendre qu’on leur avait vendu de l’OGM sans que ce soit étiqueté.

                                      Quelque soit l’honnêteté des acteurs, on ne pourra jamais affirmer une étanchéité à 100%


                                    • kammy kammy kammy kammy 4 mars 2010 18:48

                                      @ anty...

                                      Tiens ? anty ! Tu es encore en train de cracher sur la gueule des trans JUSQU’ICI ? Décidément ça te travaille, hein, les « travelos » comme tu dis... Je pense que ça doit t’attirer en réalité pour que tu passes ton temps à les dénigrer autant... Une sorte de déni de tes pulsions refoulées...
                                       smiley



                                    • Pyrathome pyralene 3 mars 2010 12:42

                                      Merci de rétablir la vérité !....


                                    • Jojo 3 mars 2010 12:36

                                      "">Bonjour Sisyphe, faites attention vous risquez un procès avec cette illustration. N’importe qui pourrait prouver que seule la marque ‘LU’ est clairement identifiable et qu’il y a donc malveillance manifeste à l’associer à ces vilains grains. D’ailleurs qu’en pense PV ?


                                      • curieux curieux 3 mars 2010 12:42

                                        Souvenez-vous Certains ont eu l’idée saugrenue d’aller stocker des graines dans des bunkers au pôle Nord. Cette idée vous serait venue, à vous. J’avoue : pas à moi. En réfléchissant bien, cette idée qui me paraît saugrenue n’a pas du êtré prise à la sauvette. Pour quelles raisons stocker des graines (non hybrides je pense) ? Une guerre nucléaire ?, un météorite ? Ces gens là ont bien une idée derrière la tête


                                        • le naif le naif 3 mars 2010 12:54

                                          Il faut demander à Bill Gates c’est sa fondation qui a financé en grande partie la construction, je me demande même si Monsanto n’y a pas contribué, j’avais lu un article là dessus, mais je ne me souviens plus où !!!!


                                        • Gollum Gollum 3 mars 2010 14:13

                                          Ben, sont pas folles nos élites pleines de $.. Quand tout le monde bouffera de la merde transgénique, eux se réserveront les bonnes graines pour eux seuls..


                                          Vous croyez franchement que les dirigeants de M.. Do.. mangent leurs infâmes hamburgers ? Bien sûr que non.. savent trop ce qu’il y a dedans.. smiley

                                        • Romain Desbois 3 mars 2010 20:19

                                          Alors que l’on veut interdire à une association de sauvegarder les espèces en désuétude :

                                          http://www.kokopelli.asso.fr/

                                          L’Europe a même voulu interdire le purin d’ortie !!! smiley


                                        • Parrison Parrison 3 mars 2010 20:45

                                          Curieux....

                                          L’arche de Noé.... ça ne vous dit rien.... ?

                                          Avant le déluge, la fin du monde donc. Noé a reçu l’ordre de l’Êternel de rassembler un specimen de chaque race pour les épargner et repeupler la terre....

                                          C’est amusant mais cette histoire là m’a toujours fait penser au déluge...

                                          Espérons que ce ne sont que des fables bibliques.... espérons...... !!!, mais c’est quand même très troublant comme démarche.... ! 

                                          Y a-t-il des liens sur le sujet... ? merci de les poster.... !

                                          Salutations


                                        • le naif le naif 4 mars 2010 10:13

                                          @ Parrison

                                          "Y a-t-il des liens sur le sujet... ? merci de les poster.... !"

                                          Bonjour, tu tapes Arche verte + semences et tu vas tomber sur une foultitude d’articles sur le sujet.

                                          Un parmi d’autres Ici 

                                          Slts


                                        • Reinette Reinette 3 mars 2010 12:46


                                          L’Autriche va interdire la culture de la pomme de terre Ogm

                                          Le ministre de la Santé autrichien va interdire la culture dans son pays de la pomme de terre génétiquement modifiée autorisée mardi par Bruxelles dans l’Union européenne.

                                          « Le ministre Alois Stöger prépare un texte pour interdire la culture de la pomme de terre Ogm » sur le territoire autrichien, a déclaré une porte-parole du ministère de la Santé à l’AFP. Le ministre a dit vouloir légiférer « immédiatement » en vue d’une interdiction nationale. La Commission européenne a annoncé mardi avoir autorisé la culture d’une pomme de terre génétiquement modifiée du groupe allemand BASF, l’Amflora, premier feu vert depuis douze ans dans l’UE concernant les OGM. L’Autriche avait déjà mis en place en 1999 une « clause de sauvegarde » pour empêcher l’importation et la culture de deux sortes de maïs génétiquement modifiés, le MON 810 de Monsanto et le T 25 de Bayer autorisés également par la Commission européenne.

                                          Source : AFP




                                          • Reinette Reinette 3 mars 2010 13:00


                                            Les 27 commissaires européens _ désignés _  2010-2014 : biographies

                                            http://www.touteleurope.fr/fr/organisation/institutions/commission-europeenne-et-commissaires/presentation/les-27-commissaires-europeens-2010-2014/les-27-commissaires-europeens-2010-2014-biographies.html#c84102


                                            Pour la période 2007-2013, un budget de 156,8 millions d’euros est alloué au programme d’action communautaire dans le domaine de la politique des consommateurs.

                                            Les financements sont attribués aux :


                                          • Gueudin 3 mars 2010 13:03

                                            comment je vais te la mettre profond, grenouillette, ici et maintenant


                                            Le fait, publiquement ou non, d’exercer des sévices graves ou de nature sexuelle ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende. À titre de peine complémentaire, le tribunal peut interdire la détention d’un animal, à titre définitif ou non

                                            Pourquoi tant de haine envers Reinette ?

                                          • Reinette Reinette 3 mars 2010 13:09

                                            Salut Gueudin

                                            Shawford ne fait que troller sur ce site (du moins avec ce pseudo - car je pense qu’il a plusieurs comptes) ; chacun peut le vérifier il suffit de cliquer sur son nom

                                            je suis comme vous : je n’arrive pas à comprendre ses interventions 



                                          • Gueudin 3 mars 2010 13:21

                                            Hum, la pollution touche même Agoravox ! 


                                          • Gueudin 3 mars 2010 14:00

                                            Parce que je manifeste mon aversion pour pomme de terre artificielle ?


                                          • Antoine Diederick 3 mars 2010 19:54

                                            a Show Ford,

                                            Or, le fordisme, interdit toute forme d’affliction anale tant qu’il faut au boulon appliquer la clé à molette.


                                          • Bélial Bélial 3 mars 2010 12:48

                                            Si ces ordures dépensaient autant d’énergie à interdire la spéculation sur les dentées alimentaires qu’ils en dépensent à imposer les choix des lobbys de l’industrie chimiquo-alimentaire, ça serait déjà fait.


                                            • anty 3 mars 2010 13:11

                                              Les patates OGM je suis pour

                                              Pourquoi ?

                                              Rien ne prouve qu’il y a une quelconque dangerosité

                                              Ces aliments OGM sont consommés depuis des années au E-U , Brésil et d’autres pays du monde sans qu’on remarque de changement notable au niveau de la santé public et des citoyens.

                                              Pratiquement tous les pays majeurs s’y mettent dans la recherche sur les OGM : leJapon ,la Chine et l’Inde pour ne parler que de cela et pour contrer ceux qui se sont arrêtés à Monsanto

                                              Il est incontestable que les OGM feront partie du décors dans les prochaines années car déjà maintenant nous les consommons tous les jours sans aucun dommage pour la santé.

                                              Les OGM vont contribuer à la disparition de la malnutrition dans le monde surtout en Afrique.


                                              • Bélial Bélial 3 mars 2010 13:17

                                                « Les OGM vont contribuer à la disparition de la malnutrition dans le monde surtout en Afrique. »

                                                Monsanto et BASF n’en ont rien à foutre de la malnutrition, ce sont des entreprises dont le seul but est de faire des bénéfices, du profit, du pognon, par tous les moyens nécessaires !


                                              • Gueudin 3 mars 2010 13:29

                                                Rien ne prouve qu’il y a une quelconque dangerosité


                                                Ces aliments OGM sont consommés depuis des années au E-U , Brésil et d’autres pays du monde sans qu’on remarque de changement notable au niveau de la santé public et des citoyens.
                                                Prendre la santé des américains à témoin, c’est gonflé ! Explosion des cas d’obésités, de cancers, de maladies cardio-vasculaire.

                                                Les OGM vont contribuer à la disparition de la malnutrition dans le monde surtout en Afrique.
                                                Comment ?

                                              • Reinette Reinette 3 mars 2010 13:29


                                                « Je n’ai jamais vu une société qui ait une influence aussi déterminante et à un niveau aussi élevé sur les autorités gouvernementales en charge de la réglementation que Monsanto avec ses OGM. » Jeremy Rifkin

                                                Monsanto, on lui doit aussi des produits aussi variés que le terrible Agent Orange, massivement déversé sur le Viêtnam par l’armée américaine, les PCB (pyralène en France, interdit au début des années 80), l’aspartame ou les hormones de croissance (interdites en Europe et au Canada).


                                              • Reinette Reinette 3 mars 2010 13:34

                                                « Nourriture, santé, espoir » : sur son site, la firme de Saint-Louis promet une agriculture durable, aux rendements supérieurs, respectueuse de l’environnement. Journaliste d’investigation chevronnée, couronnée du Prix Albert-Londres en 1995, la réalisatrice a décidé de juger sur pièce, y compris en explorant le passé de l’entreprise. Sa première étape la mène à Anniston, en Alabama, où 40 % de la population, majoritairement noire, souffre de cancer. En 2002, Monsanto a été condamnée par la justice à lui verser 700 millions de dollars pour avoir dissimulé pendant des décennies la dangerosité des PCB http://www.dailymotion.com/video/x7y2n3_anecdote-ogm_news


                                              • bonnes idées 3 mars 2010 13:40

                                                Les OGM vont quoi ? j’ai pas bien entendu. Faire disparaître la faim dans le monde. Ouvrez les yeux bon sang de bon soir et regardez vers le bas, vers l’Afrique. Renseignez vous également sur l’état des sols Français. Pas de futur avec toute cette pollution et tout ce blabla.

                                                Allez prendre un échantillon de terre des différents vignobles Français et faîtes les analyser histoire que l’on rigole un peu.

                                                Le boomerang aprés avoir été jeté loin devant commence à peine à amorçer le virage du dangereux retour.


                                              • Gueudin 3 mars 2010 13:49

                                                L’état des sols fait que l’agriculture s’apparente de plus en plus à de l’hydroponie : Support de culture inerte et flots de « solution nutritive ». 

                                                L’ironie est qu’un autre nom de l’hydroponie est « culture hors sol »...

                                              • zvalief 3 mars 2010 14:25

                                                @ anty,
                                                apparemment tu ne comprend pas les réels enjeux...
                                                déjà d’une part, aucune études sérieuses sur le long terme n’a été entreprise, de plus même si ces études étaient réalisées, combien de temps faudrait-il attendre pour que les résultats soient communiqués au public, car il y a des précédents (cf amiante).
                                                d’autre part, l’enjeux le plus important d’après moi est la privatisation du vivant et la destruction du naturel.
                                                la privatisation du vivant est déjà très avancée, on le voit notamment dans l’industrie pharmaceutique qui brevète à tout va et qui empêche maintenant certaine population d’utiliser des remèdes naturels parfois millénaires. ensuite comme l’ont déjà fait remarquer certains ici, l’alimentaire est un domaine trop vital pour l’humanité pour le laisser entre les mains d’entreprises privées dont le seul but est de faire de l’argent, et encore moins quand il s’agit d’entreprise comme monsanto qui est quasiment en situation de monopole et dont tout le monde connait l’ethique humaniste et philantropique.
                                                enfin la destruction du vivant, car ce qui est très peu évoqué,c’est que les ogm sont rarement vendu seuls, ce sont généralement des cocktails ogm / pesticides qui sont vendus, cocktail destructeur et asservissant, il suffit de regarder la situation dans laquelle se trouvent des milliers de paysans sud-américains qui se sont fait abuser par les promesses miraculeuse du cocktail round-up / ogm, grace à ce cocktail, il est maintenant impossible dans certains coin de revenir à une agriculture naturelle.


                                              • Romain Desbois 3 mars 2010 20:28

                                                Anty

                                                Mais si tu veux servir de cobaye personne ne te l’interdit !

                                                Mais au moins permet nous de choisir de l’être ou non !

                                                Mais en lisant ton commentaire, je me rappelle que des gens disaient cela aussi avec les farines animales qui ont propagé le prion. Le prion qui est une protéines et dont les experts assuraient qu’une protéine ne pouvait pas être mortelle.

                                                Depuis...... des millions d’animaux exterminés et des gens comme Arnaud Eboli 19 ans mort après une longue agonie.

                                                Il ne faut pas être Anty tout, mais quand même .......


                                              • anty 3 mars 2010 13:31

                                                Monsanto et BASF n’en ont rien à foutre de la malnutrition, ce sont des entreprises dont le seul but est de faire des bénéfices, du profit, du pognon, par tous les moyens nécessaires !

                                                Et alors tu voudrais peut-être qu’ils fassent de la charité

                                                ce n’est pas leur boulot ce sont des entreprises qui doivent gérés et leur marketing et leur production et leur personnel

                                                c’est déjà pas mal

                                                si tu veux la lune

                                                il faut s’addresser ailleurs


                                                • Gueudin 3 mars 2010 13:35

                                                  Tu disais juste avant « Les OGM vont contribuer à la disparition de la malnutrition dans le monde surtout en Afrique. »


                                                  Autant dire la lune ouais...

                                                • anty 3 mars 2010 13:49

                                                  Non le soleil

                                                  parce que ces plantes demandent du soleil pour pousser rien que du naturel

                                                  c’est facile et sans demander la lune

                                                   


                                                • sisyphe sisyphe 3 mars 2010 13:37

                                                  Les OGM vont contribuer à la disparition de la malnutrition dans le monde surtout en Afrique.

                                                   smiley smiley

                                                  Cf la fameuse « révolution verte » en Inde, qui a ruiné, et poussé au suicide des dizaines de milliers de petits agriculteurs.

                                                  Quand on fera danser les couillons, c’est sûr que anty ne sera pas à l’orchestre...


                                                  • anty 3 mars 2010 13:43

                                                    Depuis la révolution verte la population de l’Inde a pratiquement doublée et les problèmes de malnutrition sont devenus de moins en moins aigus

                                                    Pauvre couillon

                                                    Et un point Pavlov un


                                                  • Romain Desbois 3 mars 2010 20:30

                                                    oui comme le riz orange au carotène qu’on a essayé de nous vendre pour soit disant sauver les petits n’enfants carencés et aveugles de ce fait. Comme si il ne suffisait pas de leur donner à manger des carottes.


                                                  • Ropi 4 mars 2010 11:36

                                                    " Depuis la révolution verte la population de l’Inde a pratiquement doublée et les problèmes de malnutrition sont devenus de moins en moins aigus


                                                    Pauvre couillon


                                                    Et un point Pavlov un"

                                                    Allez donc dire ça aux familles des suicidés... Ce n’est pas un point pavlov qu’il vont vous coller !

                                                    Riche finaud


                                                  • 3°oeil 3 mars 2010 13:38

                                                    le plan du codex,fermeture de tous les grainetiers vendant des originaux au seul profit des ogm,toutes les études indépendantes ont montré leurs toxicités sur les animaux et la nature,conjugez à l’acces aux soin payant on comprend qui devra subir....le plan
                                                    http://portailenvironnement.ca/?p=4523


                                                    • sisyphe sisyphe 3 mars 2010 14:43

                                                      A propos de la biodiversité, je renvoie à l’association Kokopelli, qui, lors d’un procès perdu, a été interdite de vendre des semences naturelles !


                                                    • Gueudin 3 mars 2010 15:08

                                                      Le lien n’est pas très explicite, comme je ne connaissais pas l’histoire, je me permet de compléter :

                                                      Kokopelli a été poursuivi pour vente illicite de variétés non inscrites au catalogue officiel et défauts de marquages de noms de variétés

                                                      Ainsi, il existe un catalogue officiel ?

                                                      Le décret du 16 novembre 1932 (JO du 19 novembre 1932, p. 12006-12067) institue « un catalogue des espèces et variétés de plantes cultivées et d’un registre des plantes sélectionnées de grande culture ». 

                                                      Ce qui m’inquiete c’est ça : Ce décret évoque pour la première fois la protection des obtentions. Il note : « Art.12- la mention “espèce ou variété” inscrite au registre des plantes sélectionnées est la propriété exclusive de l’obtenteur de la nouveauté. Il ne pourra en faire état qu’après l’inscription définitive. Le commerce des semences, tubercules, bulbes, greffons ou boutures d’une plante inscrite est subordonné à l’autorisation expresse de l’obtenteur. »
                                                      Le vocabulaire juridique et moi... Est ce que cela signifie qu’il n’est pas besoin d’OGM pour obtenir une propriété intellectuelle sur une semence ?

                                                      Source : Wikipedia kokopelli

                                                    • Gueudin 4 mars 2010 09:16

                                                      Personne pour répondre à ma question ?

                                                      Est ce que cela signifie qu’il n’est pas besoin d’OGM pour obtenir une propriété intellectuelle sur une semence ?

                                                    • sisyphe sisyphe 4 mars 2010 11:25

                                                      @ gueudin

                                                      C’est une question complexe et épineuse.
                                                       En principe, les produits naturels ne peuvent être brevetés.

                                                      MAIS de nombreuses dérogations sont accordées aux multinationales agroalimentaires, les autorisant, de plus en plus, à breveter des élevages et des cultures traditionnels.


                                                       Ici,
                                                      une réponse plus précise à ces questions

                                                      Ce problème que vous soulevez est CRUCIAL : il mérite un article.
                                                      Si je trouve le temps et le courage, je vais m’y mettre.

                                                       Extrait :

                                                       De plus en plus de pays permettent – sous le diktat de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) – le brevetage de plantes et d’animaux.
                                                      On retire aux paysans leur droit séculaire de produire librement des semences et de les transmettre.
                                                      On les prive de la possibilité de puiser dans la biodiversité afin d’élever des animaux et de cultiver des plantes résistantes et productives et de fournir aux consommateurs des aliments sains.

                                                       Le moteur de cette évolution sont les multinationales agroalimentaires mondiales qui s’emparent, par le biais de brevets pris sur des organismes vivants des droits exclusifs sur les semences, les plantes et les animaux, afin de faire des milliards de profits.

                                                       Les paysans et les éleveurs, qui doivent payer des licences onéreuses, vont être poussés à la ruine, des pays entiers vont dépendre, pour leur production agricole, de quelques grands groupes biotechnologiques et agroalimentaires.

                                                       Le conseil d’administration de l’OEB a inséré dans la Convention sur le brevet européen (CBE) une directive biotechnologique qui est entrée en vigueur 1er septembre 1999. Maintenant le brevetage de plantes et d’animaux génétiquement modifiés est possible.

                                                      Cependant l’élevage traditionnel d’animaux et la culture traditionnelle de plantes ne peuvent être brevetés.
                                                       La Loi fédérale sur les brevets n’est applicable qu’aux « inventions techniques », si bien que seuls les plantes et les animaux génétiquement modifiés sont brevetables (ce que l’on peut légitimement contester).

                                                       En revanche, les élevages et les cultures traditionnels ne sont pas des « inventions techniques » car ils sont basés – bien que de manière ciblée et délibérée – sur un processus naturel qui n’est pas brevetable.

                                                      A l’été 2007, la Suisse a suivi l’UE et a adapté la Loi sur les brevets à la directive biotechnologique (Horizons et débats, No 24 du 25 juin 2007). Mais dans la loi suisse aussi – logiquement – les élevages et cultures traditionnels sont exclus. Ce n’est pas le brevet qui réglemente l’élevage et la culture traditionnels mais la Loi fédérale sur la protection des obtentions végétales.

                                                      Et voilà le scandale
                                                       : Sous la pression des demandes de brevet de plusieurs multinationales agroalimentaires, l’OEB a étendu sans cesse la brevetabilité des semences, des plantes et des animaux et en est venu à breveter des élevages et cultures traditionnels.

                                                      Ainsi les grands groupes biotechnologiques et agroalimentaires s’approprient ce qui était à la libre disposition des paysans et des éleveurs, cette liberté étant absolument nécessaire si l’on ne veut pas tomber dans l’injustice.

                                                      Toujours en principe, une « découverte » ne peut être brevetée ; il faut qu’il s’agisse d’une « invention ».
                                                       MAIS, là aussi, il y a conflit entre plusieurs réglementations qui, de fait, finissent par autoriser la bevetisation de génes, génomes, plantes, DEJA EXISTANTS :

                                                      Lire cet article

                                                      Ce problème que vous soulevez, gueudin, est CRUCIAL : il mérite largement un article.
                                                      Si je trouve le temps et le courage, je vais m’y mettre.


                                                    • Gueudin 4 mars 2010 22:44

                                                      Sysiphe,

                                                      un grand merci pour ces articles. C’est effectivement énorme...


                                                    • Gourmet 3 mars 2010 13:42

                                                      « un genre de gène anti-gène, et la boucle sera ainsi bouclée, Eugène »
                                                      Et surtout facturé et sur abonnement (renouvellement chaque saison).
                                                      En résumé : j’emmerde mes voisins et s’ils veulent être un peu moins emmerdés, je leur loue le désemmerdeur à l’année.
                                                      Ce que le droit commun ne supporte pas est tout à fait toléré voire même défendu en agriculture OGMisée.
                                                      Bravo les POLITIQUES !

                                                      « Les études ne sont pas faites par les pouvoirs publics mais par les firmes elles-mêmes » et gardées secrètes, ce qui est contraire à la loi communautaire, a dénoncé aussi Mme Lepage, qui parle d’un manque de « traçabilité ».

                                                      Même chose pour les médicaments vous noterez. Petite différence : les résultats sont publiés. Enfin, les résultats qui vont dans le sens d’une inocuité de la molécule sont publiés, pas les autres hein ? Et comme personne ne vient contrecarrer les études menées par les labos eux-mêmes, par manque de sous (nous dit-on), par manque d’autorisation de travailler sur ladite molécule aussi (et surtout) ça roule tout droit ...
                                                      Un accident sanitaire ? On s’en fout voyons : les politiques sortiront le parapluie en déclarant qu’ils ne savaient rien (le sang contaminé ça vous rappelle quelque chose), qu’ils vont prendre des mesures « concrètes » destinées « à refonder la santé » (sic).

                                                      Quelques têtes sauteront (pardon, quelques têtes seront placées ailleurs, à un endroit moins exposé), quelques procès s’enliseront (voyez l’amiante, voyez Bhopal) et la vie continuera pour le plus grand bénéfice de l’industrie agro-alimentaire et de ses dirigeants et actionnaires surtout !


                                                      Dans les faits, le plus grand danger ne réside probablement pas dans la crainte d’un désastre sanitaire suite à ces manipulations.
                                                      Personne ne peut rien prouver ni dans un sens ni dans l’autre, seul le temps peut prouver quelque chose. C’est bien là que le bât blesse : le temps.
                                                      Le temps joue pour ces multinationales et contre le consommateur car si jamais une catastrophe survient, elles auront engrangé suffisamment de bénéf. pour soudoyer à droite et à gauche, financer des campagnes de discréditation, de lobbying, mener des tas d’études contradictoires, suborner, subvertir, noyer le poisson, jeter l’opprobe, lancer des contre-procès, changer ses dirigeants, changer des politiques.
                                                      Tandis que le consommateur, lui, aura toujours la même quantité de fric sur lui.

                                                      Le grand danger c’est la brevetabilité du vivant et son corrolaire : le mercantilisme autour du vivant.
                                                      Que demain vous ne puissiez plus cultiver vos propres légumes sans devoir en répondre à Monsanto (alors que vous êtes chez vous mais qu’un voisin éloigné vous a balancer par l’entremise du vent quelques spores brevetés [*] ou qu’il n’existe plus de graines libres de droit [**]), que vous ne puissiez plus regarder/photographier des fleurs sans payer un droit à BASF (héritière de l’horrifiquement célèbre IG Farben tout de même ne l’oublions pas) propriétaire de l’aspect figuratif de la fleur

                                                      Etc, etc.

                                                      Voilà le monde qui nous attend. Et ne dites pas : « gros délire ! ».
                                                      C’est déjà le cas aux US et en inde.

                                                      L’enjeu est le même pour l’eau.

                                                      Il est donc essentiel de résister aujourd’hui pour éviter cela demain.

                                                      db

                                                      [*] Ne rigolez pas cela se produit aux US où les gendarmes de Monsanto sont redoutés comme la peste car s’en prenant directement aux agriculteurs refusant de payer la gabelle monsantienne lorsqu’ils sont entourés d’exploitants utliisant les graines Monsanto et que le doute subsiste quant à l’origine des semences utilisées.

                                                      [**] Là non plus il ne faut pas rigoler et c’est encore plus triste car là il y a des morts et pas qu’un peu. Des milliers d’agriculteurs indiens se sont faits harkiri ne pouvant pas rembourser Monsanto suite à une mauvaise saison.
                                                      Monsanto a bien fait les choses en Inde en rachetant tous les semenciers obligeant, partant, tous les agriculteurs à passer par elle pour obtenir des graines.
                                                      Et qui dit graine brevetée dit obligation d’en racheter chaque année.


                                                      • Gueudin 3 mars 2010 13:45

                                                        Monsanto a bien fait les choses en Inde en rachetant tous les semenciers obligeant, partant, tous les agriculteurs à passer par elle pour obtenir des graines.

                                                        Encore mieux en Argentine, ou ils ont donné gracieusement pendant quelques années les semences de soja.

                                                      • sisyphe sisyphe 3 mars 2010 13:51

                                                        @ Gourmet

                                                        Le grand danger c’est la brevetabilité du vivant et son corrolaire : le mercantilisme autour du vivant.

                                                        Entièrement d’accord.
                                                        Et les OGM sont la clef d’entrée de cette privatisation du vivant.

                                                        Merci de votre intervention pertinente.


                                                      • sisyphe sisyphe 3 mars 2010 14:00

                                                        sur la brevetisation du vivant, ce constat..

                                                        Et puisqu’on parlait de l’Inde ; un exemple à suivre... :(datant de 2006, mais plus que jamais d’actualité..)

                                                        Les Indiens se rebiffent contre Monsanto

                                                      • Gueudin 3 mars 2010 13:42

                                                        Le Traité de Lisbonne entré en vigueur le 1er décembre 2009 prévoit l’initiative citoyenne européenne dans son article 11 TUE (Traité sur l’Union Européenne)8 qui dispose que « Des citoyens de l’Union, au nombre d’un million au moins, ressortissants d’un nombre significatif d’États membres, peuvent prendre l’initiative d’inviter la Commission européenne, dans le cadre de ses attributions, à soumettre une proposition appropriée sur des questions pour lesquelles ces citoyens considèrent qu’un acte juridique de l’Union est nécessaire aux fins de l’application des traités »


                                                        ça marche ça, ou c’est du vent ?

                                                        • anty 3 mars 2010 13:51

                                                          Les Argentins sont toujours là

                                                          ils ont survécus...ouf


                                                          • sisyphe sisyphe 3 mars 2010 14:08

                                                            Oui ; tiens ; parlons de l’Argentine, justement ..

                                                            Argentine, un cas d’école

                                                            En 1996, la multinationale Monsanto introduisait en Argentine ses semences de soja transgénique. Dix ans après, le pays peut tirer le bilan des OGM : boom économique d’un côté, catastrophe sociale, sanitaire et écologique de l’autre.


                                                          • sisyphe sisyphe 3 mars 2010 14:12

                                                            Juste un extrait pour notre ami anty, qui se préoccupe du sort des Argentins..

                                                            La plus grave conséquence de l’arrivée du soja GM n’est pourtant pas là. Pour le cultiver, les agriculteurs n’ont recours qu’à un seul herbicide : le glyphosate, commercialisé notamment par Monsanto sous le nom de Roundup. Dans sa fiche consacrée à ce produit, la très officielle Agence américaine de protection de l’environnement (US Environmental Protection Agency, EPA) détaille les effets nocifs sur la santé que pourrait provoquer l’exposition à de fortes doses : « Congestion des poumons, accélération du rythme de la respiration » à court terme, « endommagement des reins, effets sur la reproduction » à long terme (2).

                                                            Médecin à Buenos Aires, le docteur Jorge Kaczewer en pointe également les dangers. Répertoriant soigneusement depuis plusieurs années les travaux scientifiques explorant les effets négatifs du glyphosate sur la santé, il tient une liste à la disposition de ses visiteurs. Parmi les symptômes d’un empoisonnement dû à l’herbicide, il note : « Irritations de la peau et des yeux, nausées et étourdissements, œdème pulmonaire, baisse de pression sanguine, réactions allergiques, douleurs abdominales, perte massive de liquide gastro-intestinal, vomissements, perte de conscience, destruction de globules rouges, électrocardiogrammes anormaux, dégât ou défaut des reins (3) ».

                                                             smiley


                                                          • sisyphe sisyphe 3 mars 2010 14:05

                                                            OGM ; le prix à payer

                                                            Les conséquences
                                                            économiques
                                                            des cultures OGM
                                                            sur les filières sans OGM


                                                            • Reinette Reinette 3 mars 2010 14:08


                                                              Pour le meilleur ou pour le pire ?

                                                              Paris, 1er mars 2010 _ Création d’une Unité Mixte Internationale franco-américaine sur la matière molle

                                                              Le CNRS, Rhodia et l’Université de Pennsylvanie annonce la création de l’Unité mixte internationale (UMI) COMPASS, Complex Assemblies of Soft Matter. Cette UMI permettra la rencontre entre les communautés françaises et nord américaines actives dans le domaine de la matière molle. Elle a pour objectif de développer des solutions innovantes répondant aux meilleures exigences environnementales et sanitaires dans le domaine des produits de grande consommation ou des formulations industrielles.
                                                              http://www2.cnrs.fr/presse/communique/1808.htm


                                                              • thomthom 3 mars 2010 14:15

                                                                au dela des considérations scientifique (le risque craint ne concerne pas uniquement la consommation directe par l’homme de ces produits, mais également leur impact sur l’environnement et la dissémination), qui sont toujours discutable, cette décision est un véritable déni de démocratie :

                                                                la plupart des européens, et en particulier des français sont hostiles au fait que ce type de produit soit cultivé dans leur pays. Peu importe les raisons, valables ou pas, c’est la volonté nationale.

                                                                En attendant que l’opinion change (ou pas), la culture de ces produits sur le territoire nationnal doit donc simplement être interdite.


                                                                • Reinette Reinette 3 mars 2010 14:16

                                                                  « Les blés d’or »
                                                                  http://vodpod.com/watch/1308261-les-bls-dor-documentaire-sur-la-biodiversit-vgtale

                                                                  documentaire sur la biodiversité végétale


                                                                  • Gollum Gollum 3 mars 2010 14:27

                                                                    La façon dont cette patate est amenée n’est pas innocente non plus..


                                                                    Soit disant nous restons libres chaque pays de la refuser ou non, on précise bien que le but de cette patate est à destination de la consommation animale (Ouf ! on est rassuré là..).
                                                                    Le but de la manœuvre est clair. Déclencher le moins de réactions négatives possibles, tester les opinions publiques, et s’il n’y a pas trop de ram-dam, on passera à l’étape suivante, dans trois mois, ou six...

                                                                    • Romain Desbois 3 mars 2010 20:33

                                                                      Les premiers responsables sont nos élus européens qui ont réélu Barosso en toute connaissance de cause.


                                                                    • franchamont franchamont 3 mars 2010 14:36

                                                                      Excellente affaire ! 

                                                                      Ce Barroso est un véritable provocateur mais il vient de faire la plus idiote des manœuvres qu’il puisse jamais faire pour défendre les intérêts de sa clique. Son passage en force va permettre sur un plan plus général de faire encore mieux comprendre à l’ensemble de la population comme Bruxelles est devenue une véritable dictature au service du grand capital.

                                                                      Renvoyons sur lui et sur la maudite Commission toutes ces patates chaudes et brûlantes afin qu’ils crèvent eux-mêmes sous ce tas d’ordure.

                                                                      • Bobby Bobby 3 mars 2010 14:42

                                                                        Bonjour,

                                                                        L’impéralisme marchand comme le désigne si justement Jean François Brient (cf :« de la servitude moderne ») engendre une dynamique ou le vivant est nécessairement assujetti au marchand... de là une dynamique orientée et mortifère !

                                                                        Il serait peut être temps de penser à changer cette approche des choses si on veut avoir une chance d’éviter de verser dans des conflits d’intéret tels qu’il faille les traiter à la M60 ... (encore que les ogm, bien ciblés, pourraient fort bien nous en dispenser... ! ).

                                                                        Bonne fête à nos très responsables décideurs !


                                                                        • sisyphe sisyphe 3 mars 2010 15:02
                                                                          L’innocuité de la pomme de terre transgénique mise en cause
                                                                          Extrait :

                                                                          La validité scientifique de la décision suscite de vives interrogations. La pomme de terre Amflora contient en effet un gène de résistance aux antibiotiques kanamycine et neomycine. Or, la directive européenne sur les OGM 2001-18 prévoyait (son article4-2) « l’élimination » de tels marqueurs, pour éviter l’éventuelle émergence de bactéries résistantes.


                                                                          L’Agence européenne de sécurité des aliments (AESA), sur les avis de laquelle la Commission se repose, a cependant jugé que ce marqueur ne posait pas de problème. Pourtant, deux avis de l’Organisation mondiale de la santé, en février 2005, et de l’Agence européenne des médicaments (EMEA), en février 2007, ont estimé que les antibiotiques concernés avaient un caractère thérapeutique notable. La position de l’AESA n’apparaît donc pas totalement convaincante. Pour Greenpeace, l’acceptation d’un OGM doté d’un marqueur de résistance aux antibiotiques est « incohérent ».


                                                                          L’indépendance de l’AESA est, d’autre part, sujet à controverse depuis que l’Observatoire européen des multinationales (CEO) a révélé en janvier que la coordinatrice scientifique du groupe d’experts sur les OGM de l’AESA, Suzy Renckens, avait été embauchée en 2008 par le groupe Syngenta, qui produit des OGM : la société espère notamment que son maïs Bt 11 sera prochainement autorisé.


                                                                          • Gueudin 3 mars 2010 15:35

                                                                            L’indépendance de l’AESA est, d’autre part, sujet à controverse depuis que l’Observatoire européen des multinationales (CEO) a révélé en janvier que la coordinatrice scientifique du groupe d’experts sur les OGM de l’AESA, Suzy Renckens, avait été embauchée en 2008 par le groupe Syngenta, qui produit des OGM : la société espère notamment que son maïs Bt 11 sera prochainement autorisé.


                                                                            Elle est belle la démocratie...

                                                                          • Reinette Reinette 3 mars 2010 15:10

                                                                            Des régions s’unissent pour préserver l’agriculture traditionnelle et biologique
                                                                            Les 20 régions signataires de la charte anti OGM :

                                                                            Toscane, Marche, Provincia Autonoma di Bolzano, Lazio, Emilia Romagna, Euskadi , Ile de France, Limousin, Aquitaine, Bretagne, Poitou-Charentes, Highlands and Islands, Burgenland, Oberosterreich, Salzburg, Drama-Kavala-Xanthi, Styria.

                                                                            http://www.eurogersinfo.com/actu405.htm

                                                                            soutenons les !


                                                                            • sisyphe sisyphe 3 mars 2010 15:42

                                                                              @ Reinette

                                                                              Merci de l’info.

                                                                              Soutien !


                                                                            • Pyrathome pyralene 3 mars 2010 15:47

                                                                              Qu’ils viennent avec leurs patates vérolées en Limousin...... smiley 
                                                                              Ils vont s’en manger en pleine poire......


                                                                            • Pyrathome pyralene 3 mars 2010 15:50

                                                                              Ben vla t’y pas que je plussote la reinette...... smiley


                                                                            • Reinette Reinette 3 mars 2010 16:18

                                                                               smiley smiley smiley

                                                                              et si les abeilles disparaissaient ?

                                                                              « Si l’abeille venait à disparaître, l’homme n’aurait plus
                                                                              que quelques années à vivre
                                                                               », prophétisait Einstein…

                                                                              http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/science_actualites/sitesactu/question_ac tu.php?id_article=2783&langue=fr


                                                                            • Reinette Reinette 3 mars 2010 15:38

                                                                              je lu quelque part, que l’industrie agro alimentaire est le 3e employeur de l’Union européenne 

                                                                              les lobbystes de l’agro-alimentaire ___Confédération paysanne européenne et le COPA COGECA :antenne européenne de la FNSEA ___ sont des gens très bien organisés, qui ont leurs bureaux à Bruxelles, qui suivent les dossiers pas à pas, prennent contact avec
                                                                              avec les députés et leurs collaborateurs et interviennent au niveau de la Commission.

                                                                              Le lobbie agricole présent au niveau européen est là pour maintenir un certain état d’esprit général et s’assurer que la pensée unique puisse continuer d’avancer : celle d’un modèle agricole productiviste, qui permette d’exporter tout ce qu’il est possible d’exporter…

                                                                              les lobbystes de l’agro-alimentaire veillent à ce que des idées neuves sur d’autres manières de produire ne voient pas le jour.


                                                                              • vergobret 3 mars 2010 15:50

                                                                                BASF, c’est ça :

                                                                                "Hoechst, Bayer et BASF ont joué un rôle déterminant dans le destin de l’Allemagne mais également dans celui du monde entier.
                                                                                Pour contrôler le marché mondial de la chimie et de la pharmacie, ces groupes ont fondé le cartel IG-Farben. Ils ont organisé la prise de pouvoir par Hitler, préparé la seconde guerre mondiale. Hoescht, Bayer, BASF étaient les organisateurs de l’énorme complexe industriel IG - Auschwitz. Ils utilisaient le camp de concentration pour perpétrer les crimes les plus graves jamais commis jusque - là dans l’histoire.

                                                                                En 1947, lors du procès des criminels de guerre de Nuremberg, 24 dirigeants de Bayer, BASF, et d’autres membres d’IG-Farben furent accusés des crimes contre l’humanité suivants : 

                                                                                -Préparation et conduite de guerres offensives
                                                                                - Massacres collectifs
                                                                                - Conduite d’expériences criminelles notamment sur les prisonniers des camps
                                                                                - Vols et pillages
                                                                                - Asservissement des peuples et autres crimes". Dr Rath, http://www.politiquedevie.net/Medecines/Mielnazismeetvitamines.htm.

                                                                                Cela démontre l’existence d’un précédent les concernant et que ces groupes n’hésitent pas à favoriser l’émergence des dictatures (le mot est encore trop faible) ou carrément à les créer.

                                                                                J’ajoute que le personnel technique et sanitaire (basf) accompagnant l’armée d’invasion occupait les hôpitaux (Ukraine, Biélorussie) et se livrait aux expériences que l’on sait d’abbord sur les locaux, cad les résistants .

                                                                                Les responsables furent soustrais à l’action de la justice et récupérés par les usa, ou ont retrouvé un poste à basf après qlqs années de détention...

                                                                                Il n’est pas anodin que les politiques du parlement européen soient associés à ces industriels.

                                                                                Légions d’honneur et titres honorifiques des administrateurs de ces groupes chimiques impliqués dans les génocides de 39-45 : http://www.profit-over-life.org/international/francais/about/intro.html


                                                                                • sisyphe sisyphe 3 mars 2010 16:02

                                                                                  @ Vergobret

                                                                                  Merci de ces infos que je ne connaissais pas du tout.

                                                                                  Du beau linge, en effet....


                                                                                • Gueudin 3 mars 2010 16:03

                                                                                  Félicitation, le point Godwin est pour toi. Je ne l’attendais pas ici...


                                                                                • vergobret 3 mars 2010 18:08

                                                                                  Gueudin, j’ai pas compris à qui ni pourquoi ce pt godwin ?


                                                                                • Gueudin 3 mars 2010 18:15

                                                                                  vergobret,

                                                                                  Il t’étais destiné parce que tu as réussi à parler de nazisme dans un sujet OGM.
                                                                                  Mais ce n’est qu’une plaisanterie. smiley


                                                                                • vergobret 3 mars 2010 18:50

                                                                                  ok, merci pour la réponse. Mais c’est qu’en fait si tu as bien associé les données, on ne peut évoquer basf sans dire qu’elle a fondé le national socialisme. Les mots Basf et nazisme sont liés jusqu"à la fin des temps, je n’y peux rien... Il ne faut pas permettre au point godwin d’occulter le fait historique ou de le censurer. Parler du nazisme, je m’en passerai bien et d’ailleurs je n’aurais jamais cru qu’il me faille l’évoquer à propos de faits contemporains jusques il y a peu...
                                                                                  Les faits ici sont assez avérés pour éveiller l’attention et...faire les corrélations utiles...


                                                                                • Gueudin 3 mars 2010 19:07

                                                                                  Il ne faut pas permettre au point godwin d’occulter le fait historique ou de le censurer.

                                                                                  Tout à fait Vergobret, et mon intention n’était pas de vous censurer ou vous ridiculiser. Mais puisque vous souhaitez en discuter :
                                                                                  Mais ce rappel historique serait pertinent si justement vous le correliez avec aujourd’hui, et votre réflexion s’arrête à "Il n’est pas anodin que les politiques du parlement européen soient associés à ces industriels.", ce qui pourrait être compris comme une accusation grave. Voulez vous dire qu’aujourd’hui, BASF compte en ses rang des neo-nazis ? Prétendez vous une acointance entre les politiques du parlements européen et une idéologie néo-nazie ?
                                                                                  Encore une fois, je ne veux pas occulter le passé, mais je me vois mal rétorquer à des syndicalistes SNCF lors d’une grève que leur entreprise à participé activement à la shoah...


                                                                                • vergobret 3 mars 2010 20:30

                                                                                  Geudin, votre réponse est intéressante, cependant vs ne faites pas les liaisons au bons endroits, principalement :
                                                                                  Les procès de Nuremberg nous démontre que ces groupes industriels (IG Farben, Basf) fabriquent ou encouragent les dictatures, afin d’assurer leur hégémonie (exclusivité des programmes médicaux des pays conquis). C’est cela qu’il faut noter, mark those words.
                                                                                  Ces mêmes groupes obligent aujourd’hui l’europe à adopter des législations qui favorisent leur hégémonie, principe relaté ici par sysiphe. La seule relation à faire se trouve entre ces deux faits.
                                                                                  Il n’est pas anodin qu’il soit soit appliqué par l’europe un progamme de santé publique (politique de l’industie alimentaire) ne faisant pas l’unanimité, irréversible et fabriqué par des industries impliquées dans des génocides et empoisonnement de masse. C’est ainsi qu’il fallait entendre mon propos.

                                                                                  Je ne dis pas que vs me censurez (comment pourriez vous l’envisager ?), mais que le pt god peut favoriser de la censure. Je ne prends pas du tout votre com pour une attaque perso puisque vous m’assurez d’une plaisanterie, ni n’ai crainte que vous me ridiculisiez. Amicalement


                                                                                • le naif le naif 3 mars 2010 20:30

                                                                                  @ Geudin

                                                                                  " Voulez vous dire qu’aujourd’hui, BASF compte en ses rang des neo-nazis ? Prétendez vous une acointance entre les politiques du parlements européen et une idéologie néo-nazie ? "

                                                                                  Tu trouveras ici en vidéo, ce que vergobret a expliqué plus haut, le lien avec aujourd’hui se retrouve par l’établissement du Codex Alimentarius dont quasiment personne n’a entendu parler. Le site que j’ai mis en lien est le site officiel, creuse un peu le sujet et tu va tomber des nues......

                                                                                  Slts


                                                                                • Romain Desbois 3 mars 2010 20:41

                                                                                  Sisyphe

                                                                                  Je vous conseille l’excellent livre de lanceur d’alerte Christian Vélot :
                                                                                  http://www.amazon.fr/OGM-Tout-sexplique-Christian-V%C3%A9lot/dp/2917904011

                                                                                  Une de ses conférences :
                                                                                  http://video.google.fr/videoplay?docid=2728390780950241633#


                                                                                • Gueudin 3 mars 2010 21:12

                                                                                  Vergobret,
                                                                                  merci pour votre explication. Je comprends votre point de vue mais je n’arrive pas à voir en ce rapprochement autre chose que le « Incroyable mais vrai » du débat, la formule sensationnelle qui marque les esprits (la patate nazi ! smiley ). Après je ne défends pas basf et ses lobbies, le lobbyisme est à mon avis une des plus grave atteinte à la démocratie, et nous touchons ici à la santé publique, c’est très grave.

                                                                                  Le naif,
                                                                                  je ne connaissais pas du tout le codex. A vrai dire, j’ai vu le lien sur ce post, et j’ai eu un préjugé, au vu du nom, j’ai cru à un sujet conspirationniste « olé olé » et je n’ai pas cliqué. Je vais étudier tout ça avec intérêt. merci.


                                                                                • sisyphe sisyphe 4 mars 2010 04:20

                                                                                  @ Romain Desbois

                                                                                  Merci de signaler les liens pour Christian Velot ; utile « avertisseur ».


                                                                                • Gueudin 4 mars 2010 09:26

                                                                                  @le naif

                                                                                  Encore merci pour m’avoir fait découvrir le Codex. Malheureusement, j’ai l’impression que mon préjugé n’était pas si inexact, et que je vais devoir démeler les informations et surtout démonstrations que je trouverai ici et la, parce que ce sujet à l’air d’être un repère de conspirationniste. Ce qui en aucun cas signifie que le codex est l’oeuvre merveilleuse qu’ils définissent eux même, ou qu’il ne faut pas critiquer ses dangers.

                                                                                • le naif le naif 4 mars 2010 09:57

                                                                                  Bonjour Gueudin

                                                                                  Sans verser dans le conspirationisme, dont je ne suis guère friant, j’ai moi même découvert l’existence du Codex Alimentarius l’année dernière lorsqu’un projet de loi américain prévoyait purement et simplement l’interdiction à des particuliers de faire leur potager, sous couvert de sécurité alimentaire !!!. J’ai eu du mal à y croire, mais après les problèmes judiciaires de KOKOPELI la législation sur le purin d’ortie tous les délires réglementaires de la commission européenne, j’ai fait quelques recherches. Alors je te l’accorde entre les catastrophistes de tout poil et les zélateurs béats du Marché, il est souvent difficile de dénouer le vrai du faux, la vérité doit se situer à mi chemin entre les deux positions extrêmes, il n’en est pas moins vrai, que les origines de BASF, font frémir et que la société Monsanto à déjà un lourd passif.

                                                                                  Pour simplifier à l’extrême, si tu contrôles en aval, les semences, les engrais, les produits phytosanitaires, voir les terres et en amont, la commercialisation, la transformation, la distribution et la santé. Tu contrôle le monde

                                                                                  Intéresse toi, également aux achats de terres agricoles en Amérique du sud, en Afrique, en Europe de l’Est, etc...... à la bataille de l’eau qui à eu lieu au Pérou.... là aussi, tu risque d’être sidéré.

                                                                                  Bonnes recherches
                                                                                  Salutations


                                                                                • Gueudin 4 mars 2010 10:23

                                                                                  Merci. Je n’en suis pas encore la, mais j’ai pu rapidement consulter quelques fiches du codex. Rien que le principe de la normalisation à outrance est flippant. La brochure officielle « Comprendre le codex » ne cache pas qu’il est un outil pour faciliter le commerce mondial mais c’est toujours dit accompagné du « véritable et noble » but du codex : Protéger les consommateurs (défense de rire).


                                                                                  Pour illustrer le parcours du combattant du gueudin en quête de savoir, mes premiers clics me menent sur le site lesogres, et sur le site de Mathias Rath (qui soigne le sida avec des vitamines...)

                                                                                • Algunet 3 mars 2010 16:18

                                                                                  « en France, plus de 75% opposés à la culture des OGM en plein champ, de même qu’une très grande majorité d’européens » dites-vous. Affirmation BIDON car tout dépends la question posée :

                                                                                  Les produits issus d’OGM sont dangereux pour la santé, êtes vous opposé aux OGM ? On devine la réponse : Ben OUI

                                                                                  ou

                                                                                  Les produits issus des OGM sont 20% moins chers que ceux qui ne le sont pas et qui sont eux dangereux car bourrés de pesticides de plus ils permettront de faire manger toute la planète à sa faim (une petite pensée à celui qui meure de faim dans le monde toute les 6 secondes)...... Êtes vous opposés aux OGM ?

                                                                                  La réponse sera évidement non, notamment et surtout devant la caisse au supermarché !!! 

                                                                                  Manipulation quand tu nous tient... smiley



                                                                                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 3 mars 2010 16:23

                                                                                    Salut Algunet,


                                                                                    T’as regardé « c dans l’air » hier !!


                                                                                    @+P@py


                                                                                  • sisyphe sisyphe 3 mars 2010 17:23

                                                                                    @ Algunet

                                                                                    au lieu de parler de manipulation, donnez vous la peine de lire les liens postés.

                                                                                    Celui qui concerne les nombreux et différents sondages est ici ; en France, plus de 75% opposés à la culture des OGM en plein champ, de même qu’une très grande majorité d’européens.

                                                                                    Vous viendrez après nous parler de manipulation.

                                                                                    Quand à votre désinformation, sur le fait qu’ils « permettront de faire manger toute la planète à sa faim », elle a été déjà largement démontée dans cet article, avec tous les liens fournis ; sur l’Inde, l’Argentine, etc...

                                                                                    Pour la manipulation, vous repasserez

                                                                                    Try another time...
                                                                                     smiley


                                                                                  • Romain Desbois 3 mars 2010 20:44

                                                                                    Et oui toutes les manipulations ne sont pas toutes génétiques smiley

                                                                                    En l’occurence les manipulations sont du côté des pro-OGM. (Organisme Gouvernemental Manipulateur) smiley


                                                                                  • Algunet 4 mars 2010 06:12

                                                                                    La manipulation notamment^par les sondages est de TOUT les bords et est fonction de ce que certains défendent (politiques ou autres journalistes engagés per exemple... Je préfère l’argumentation étayée et me méfie du diktat de la pensée « juste et de bon ton » du moment..


                                                                                  • Romain Desbois 5 mars 2010 22:18

                                                                                    Algunet

                                                                                    Mais informez vous et faites vous vous-mêmes votre avis avant de crier à la manipulation !

                                                                                    Des argumentations de sisyphe et d’autres, vous ne les avez point lu smiley


                                                                                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 3 mars 2010 16:20

                                                                                    La seule solution à Manuel Barroso, et à son pote John Dalli, depuis qu’ils nous les cassent... faut envoyer quelques cagoulés leur couper les nouilles !


                                                                                    @+P@py


                                                                                    • Gueudin 3 mars 2010 17:02

                                                                                      Et à leurs remplaçants. Puis aux remplaçantx de leur remplaçants. etc etc.


                                                                                    • Romain Desbois 3 mars 2010 20:45

                                                                                      Leurs Nouilles enCore !!!!! smiley


                                                                                    • Affreujojo Affreujojo 3 mars 2010 16:54

                                                                                      Mon rêve : Un jardin, un petit jardinet sympa avec sa petite cabane pour l’apéro avec les potes, un jardin plein de tomates qui ont un goût de tomate, une petite salade que tu tonds « à la minute », de beaux légumes à ratatouille, des fraises parfumées de soleil, des choux-fleurs choux comme des fleurs, quelques beaux gros choux dodus pour la choucroute et des insectes virevoltants, plongeants dans ma mini-jungle....
                                                                                      Très bon article Sisyphe merci


                                                                                      • Romain Desbois 3 mars 2010 20:53

                                                                                        A écouter le discours d’un ministre de l’agriculture comme on aimerait en avoir plus souvent :

                                                                                        http://www.youtube.com/watch?v=t6B5FzmyVks


                                                                                      • vergobret 3 mars 2010 17:02

                                                                                        Merci à vous surtout, ainsi qu’à tous ces français (ou pas) à qui il reste du courage et de la lucidité, merci aux historiens surtout et aux chercheurs grâce à qui nous savons.


                                                                                        • vergobret 3 mars 2010 20:36

                                                                                          Euh, c’était adressé à sysiphe mais il y a eut superposition. Mon hommage après le vôtre fait un peu stupide...ce sont les alléas des posts...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès