• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Pesticides : à quand des mesures contre les agriculteurs voyous (...)

Pesticides : à quand des mesures contre les agriculteurs voyous ?

La meilleure phrase pour résumer la situation : déplorer un effet dont l'on chérit les causes

Souvenez vous, en 2008, le « fameux » Grenelle de l’environnement, ou plutôt, fumeux. Jugez plutôt. On nous annonçait une réduction de moitié des pesticides, et l’interdiction de certaines substances dangereuses.

A l’aube de 2018, qu’en est-il ? On en utilise de plus en plus. Des pesticides interdits se retrouvent régulièrement et ne parlons même pas des controverses qui finissent systématiquement par des réautorisations ! On doute ? Peut-être que c’est cancérigène ? Peut-être que ça détruit tout les écosystèmes en plus de nous empoisonner lentement mais sûrement  ?

Allez, c’est reparti ! 18 mois de plus pour le glyphosate (qui compose le round up, le plus grand destructeur du monde) dans un premier temps, et maintenant, c’est 5 ans  !

 

Mais qu’on se rassure ! Nos gouvernements prennent les choses en main, c’est promis. A grands coups de réunions et de prévention.

Le problème, c’est que ce ne sont pas les particuliers qui posent problème, ni les collectivités, ou tout du moins, plus, parce qu’elles ont récemment et rapidement modifiés leur gestion des zones vertes et ont, pour la plupart, bannis ou tout du moins largement diminué leur utilisation de pesticides. Du côté des citoyens, certes, il reste encore à faire, de nombreux jardiniers continuent d’utiliser des biocides, mais leur surface étant minime, ce ne sont pas eux qui ont le plus gros impact.

 

Le plus gros impact, les utilisateurs #1 des biocides, ce sont les agriculteurs. Et quelles sont les mesures pour qu’ils réduisent leur utilisation de pesticides ? Aucune. Au contraire même, puisque le modèle agricole, basé sur la Politique Agricole Commune, est largement basé sur le productivisme, qui oblige à user et abuser d’engins lourds (tracteurs), à traiter de grandes surfaces (monocultures), ce qui va forcément attirer les espèces consommant ces denrées (donc utilisation des biocides).

Des alternatives existent (notamment la permaculture et tout ses dérivés), mais elles ne sont pas du tout valorisées : bien souvent, aucune aide n’existe pour se lancer dans ce genre de production. Bien sûr, ces alternatives modifieraient profondément la production agricole, mais, et alors ? L’agriculture actuelle, dite conventionnelle, est à mille lieux de l’agriculture standard d’il y a un siècle, et pourtant, elle l’a rapidement remplacé. Mais à quel prix ?

 

Année après année, on se plaint que nos rivières soient de plus en plus polluées, nous disposons de cartes et de données qui nous renseignent précisément sur l’utilisation des pesticides, et après ? Rien. Nous savons que nos rivières sont polluées, parfois par des produits interdits, mais à part faire de jolies cartes pour faire le buzz d’un jour, ça n’ira pas plus loin. Pourtant, avec ces cartes, on pourrait facilement repérer les agriculteurs pollueurs, ceux qui utilisent trop de produits ou ceux qui utilisent des produits interdits. On pourrait les repérer, les verbaliser, faire des exemples pour que la pollution aux pesticides se stabilise ou mieux, diminue. Mais nous ne le faisons pas. Pourquoi ? Aller demander aux décideurs… Et aux lobbys qui les financent. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 4 décembre 09:01

    Pourquoi que les agriculteurs ? ils achètent leurs saloperies aux fabricants donc c’est aux fabricants qu’il faut s’en prendre .... Haaa mais l’UE les défend bec et ongles car les députés se font arroser de bon pognon , donc il faut aussi s’en prendre aux députés et leur injecter ces produits dans le cul , les agriculteurs développent des cancers et ils le savent depuis longtemps donc ce sont des victimes consentantes , faut être sulfaté du bulbe pour s’auto empoisonner .....


    • ysengrin ysengrin 4 décembre 09:09

      bonjour. 


      « c’est que ce ne sont pas les particuliers qui posent problème.... »

      ben si 2000 tonnes sur 10 000, c’est pas rien

      • sarcastelle sarcastelle 4 décembre 09:30

        Il y a d’autres solutions. Outre le purin d’orties et la bénédiction des cultures, il y a la division par six de la population et le retour à l’agriculture des trois quarts de la main d’oeuvre. 


        • pemile pemile 4 décembre 09:32

          @sarcastelle « le retour à l’agriculture des trois quarts de la main d’oeuvre. »

          Variante du nucléaire ou de la bougie ? smiley


        • nono le simplet nono le simplet 4 décembre 09:36

          @sarcastelle
          la bénédiction des cultures


          avec de l’eau lourde ?

        • nono le simplet nono le simplet 4 décembre 09:40

          @sarcastelle
          c’est vrai que le purin d’orties a de graves défauts : facile à faire, gratuit et efficace smiley


        • nono le simplet nono le simplet 4 décembre 09:42

          @pemile

          ce matin, au petit déj elle a forcé sur les pilules d’exagération smiley

        • sarcastelle sarcastelle 4 décembre 09:46

          @nono le simplet

          .
          avec de l’eau lourde ? 
          .
          Quel est le problème ? à part le prix excessif pour le budget des agriculteurs ? 

        • nono le simplet nono le simplet 4 décembre 09:53

          @sarcastelle

          les jeux de mots laids rendent les gens bêtes smiley

        • Doume65 4 décembre 11:41

          @sarcastelle
          « il y a la division par six de la population  »
          Une possibilité nous est offerte de ne plus avoir à subir sarcastelle.
          Ou moi. (Je l’ajoute avant qu’un autre le fasse.)


        • velosolex velosolex 4 décembre 16:44

          @pemile
          Pourquoi pas l’age de pierre, pendant que vous y êtes. C’est à se demander comment ils faisaient avant. Il y aurait beaucoup à dire sur l’usage qui nous rend imbécile. Comment les gens faisaient avant la bagnole, avant internet, avant les pesticides....A croire que c’est Montsanto qui nous a sauvé de la noyade. C’est cela l’addiction, la conviction qu’on ne peut plus vivre sans le produit, sans sa dose....On a beau dire que c’est dangereux, le toxico n’est pas rationnel. Pire, il vous dira que c’est vous l’has been...Il y a beaucoup à dire, j’ai écrit ma petite contribution dernièrement, et j’ai parlé de ce produit, l’osmobio, qui est bloqué curieusement au niveau de la certification. Alors que fait étrange, on a laissé Montsanto pratiqué ses propres validations. L’union européenne a curieusement repris sa propagande en copié collé.....C’est ce qui ressemble bel et bien à une mafia, qui a ses entrées partout, nomme ses ministres, dicte ses intérêts. Il fallait voir monsieur Demorand, le chroniqueur de france inter cirait les pompes au ministre de l’agriculture il y a quelques jours...."Et on a été content de vous voir ; et revenez bien sûr quand vous voulez ;...J’ai bien essayé de passer une question sur l’osmobio, mais ma question n’a pas été jugé pertinente par le standard. Un lien d’un journal révolutionnaire, ouest france, mais on peut en trouver à la pelle sur cette question qui devient récurente.

          L’entreprise Osmobio a trouvé la solution alternative au glyphosate

        • pemile pemile 4 décembre 17:08

          @velosolex « .J’ai bien essayé de passer une question sur l’osmobio, mais ma question n’a pas été jugé pertinente par le standard »

          Bien tenté, dommage smiley

          Il semble heureusement que la communication sur ce scandale commence a percé dans de plus en plus de médias.


        • velosolex velosolex 4 décembre 17:29

          @pemile
          Oui, comme vous dites, et il semble bien que la guerre de l’opinion va bientôt liquider le roundup, quel que soit les efforts faits par certains lobbys pour le sauvegarder. Il y a vingt ans, bien peu de gens étaient sensibles aux problèmes des pesticides, des nitrates, persuadés comme la propagande l’affirmait que « les paysans étaient les jardiniers de la terre »...

          C’était là jouer sur la corde sensible, car beaucoup de français ont un attachement atavique en province, et sans aucun doute une mauvaise conscience était entretenue sur le fait de critiquer un travail « on l’on crève », et « où l’on se salit les mains »...
          .Il était donc facile de descendre la critique, et de nier les effets concomitants : La santé, rien de prouvé...En clair pas vu pas pris.....Les marées vertes : Dues sans aucun doute aux lessives des particuliers....
          La dilution du problème dans les autres, en disant qu’on n’est pas les seuls, et que l’on a pas le choix, reste l’argument ultime. Reste que les maladies neurovégétatives n’ont jamais été aussi nombreuses, les cancers, les syndromes parkinsoniens...Pas qu’un seul coupable c’’est sûr. Mais l’alimentation est au coeur du problème. Déjà dans l’antiquité Aristote avait coutume de dire, qu’il faut à un bon médecin faire le tour de la ville pour apprécier l’environnement, avant de soigner les gens....On dit que Monsanto a haté sa vente à Bayer, afin d’être prémuni, contre d’éventuels procès à venir. En tout cas le monstre à venir n’aura rien à envier aux monstres du darkvor. 
          Bayer-Monsanto, alchimie monstrueuse - Libération

        • dudule 10 décembre 14:06

          @velosolex Bonjour à tous,

          Il y a une procédure pour soumettre à la question l’administration (Hélas sans de vrais moyens de coercition)

          http://www2.developpement-durable.gouv.fr/Formulaire-de-saisine-de-l

          Pour l’instant le Ministère de la Transition écologique et solidaire fait suivre

          « Bonjour,
          Message redirigé vers la sous-direction de l’innovation
          Sdi.Dri.Cgdd@developpement-durable.gouv.fr
          chargée d’étudier votre proposition et de vous répondre
          Cordialement »

          Pour l’instant de n’ai pas de réponse du susnommé Sdi.Dri.

          Il faudrait probablement les submerger de mail pour espérer avoir un semblant de réponse.



        • Choucas Choucas 4 décembre 09:39

           
           
          7 ENFANTS PAR FEMME
           
          LES PESTICIDES LUTTENT CONTRE LA BÉTONISATION IMPORTÉE PAR LES ÉCOLO
           
          26m2 / seconde, 93 record de natalité
           


          • Rincevent Rincevent 5 décembre 17:05

            @Choucas

            Marche pas le lien.


          • pemile pemile 5 décembre 17:18

            @Rincevent « Marche pas le lien »

            Dans le mesure où c’est un lien qui ne pointe pas vers le site de Soral ou un site concernant la théorie du grand remplacement chère à Choucas/Baudruche/Jo.Di/RougePomme/Victor/..etc : Le lien contient un w en trop dans l’url www[w].latribune


          • ricoxy ricoxy 4 décembre 09:39

             
            On doit à la glorieuse Amérique le Coca-Cola, le Round-Up et le système Windows, trois produits de haute « technologie » qui ont répandu leurs bienfaits sur le monde entier, avec les conséquences que l’on sait : pannes informatiques, surveillance électronique ; accroissement du nombre de maladies (cancers, allergies, maladies cardio-vasculaires, prise de poids...). Le pire, c’est que nombre d gens foncent tête baissée dans le mur de l’auto-destruction.
             


            • Self con troll Self con troll 4 décembre 09:51

              Et contre les consommateurs idiots, donc ! Après les yakafocon, bien sûr.


              • alinea alinea 4 décembre 11:20

                Il était facile de déculturer les paysans, leur faire oublier leur savoir-faire ; une génération a suffi.
                Mais faire le chemin inverse ? Réapprendre à cultiver ?
                Aujourd’hui, il faut être pionnier et militant pour faire une agriculture saine...
                J’ai bien l’impression que ce sont les gens qui sont pourris, pollués, dénaturés, en pagaille !
                Parce que c’est bien facile de les dédouaner et mettre la faute sur les décideurs, les producteurs de poisons, mais il y en a quand même qui ne jouent pas ce jeu, alors ?


                • Doume65 4 décembre 11:44

                  @alinea
                  « Mais faire le chemin inverse ? Réapprendre à cultiver ? »
                  La première étape, sans laquelle tout est impossible est de sortir de la mondialisation et de la domination du Marché. Ne comptez pas sur Macron pour ça...


                • joletaxi 4 décembre 13:52

                  @alinea

                  ah ma bonne dame, c’était tellement mieux avant non ?

                  heureusement que cette société capitaliste empoisonne la population, imaginez la catastrophe si tout le monde vivait 120,130 ans, comme avant.

                  mais quelle bande


                • velosolex velosolex 4 décembre 17:40

                  @Doume65
                  Reste qu’un peu partout maintenant on peut manger bio, et que ce n’est pas réservé qu’aux bourgeois, ( et aux actionnaires et aux démagogues qui font la promotion du roundup)....Dans mon coin, les maraîchers bio se sont regroupés et offrent des paniers qu’on peut composer sur internet ; Ca s’appelle « cagette.net » et il y a des déclinaisons un peu partout....

                  Donc, nous ne sommes pas là dans les projets fumeux, et l’espérance, mais dans la réalisation...Quel plaisir d’encourager des gens responsables, engagés, qui vous vendent des bons produits..Reste que chacun doit faire aussi son chemin, renoncer à une certaine idée de l’alimentation. La viande n’est pas indispensable. On peut la substituer en grande partie avec les lentilles, les poix cassés. Ce ne sont pas des repas d’ascètes, mais de vrais délices pour ceux qui savent cuisiner. 
                  Les producteurs bio sont de plus en plus nombreux, malgré le fait que l’état a arrêté ses aides aux jeunes exploitants....Allez chercher la logique. C’est pas grave qu’on vous dit. Vous serez remboursé par la sécu....Et la marge d’augmentation par la mutuelle ;....Rien que du mensonge et de la manipulation.

                • Fergus Fergus 4 décembre 17:44

                  Bonjour, Doume65

                  Sur Macron, non, en effet.

                  Par chance, la prise de conscience commence à gagner du terrain chez des exploitants agricoles engagés jusque-là dans le modèle productiviste défendu par la FNSEA. Et cela jusque dans ma propre famille où des cousins éleveurs - pourtant affiliés à la FDSEA du Cantal - ont engagé le processus pour passer au bio, de même que d’autre paysans de leur voisinage. Voilà une nouvelle qui m’a réjoui car elle va dans le sens de la protection des sols et du bétail, de même en aval que dans celle des consommateurs.


                • Fergus Fergus 4 décembre 17:47

                  Bonjour, velosolex

                  « Les producteurs bio sont de plus en plus nombreux »

                   smiley Je confirme. Voir à ce sujet mon commentaire ci-dessus qui a été posté presqu’en même temps.


                • velosolex velosolex 4 décembre 18:04

                  @Fergus
                  Il y a un vrai marché q’u’honteusement les supermarchés tentent de récupérer, eux qui ont contribué à tuer les petits, et à imposer un modèle. 

                  Mais quand je vois des pommes d’Espagne, sous colophane, vendues sous l’étiquette « bio », à des prix d’ailleurs extravagants, au supermarché que je fréquente de moins en moins, me vient une sainte colère....
                  Le mensonge, la manipulation et l’escroquerie sont présents. 
                  Ils vous vendraient du « roundup bio à l’huile de palme certifiée pure » s’ils pouvaient....
                  Le capitalisme a toujours le chic pour tenter de surfer sur les marchés qui s’ouvrent, quitte à faire une danse du ventre obscène. 
                  Le bio, je sais que je ne vous l’apprendrais pas, ce n’est pas seulement un produit, mais une connivence avec le milieu dans lequel on vit. 

                • velosolex velosolex 4 décembre 18:15

                  @joletaxi


                  Votre taxi marche au Roundup, d’accord. 
                  Et vous avez même une pastille verte sur votre parebrise. !

                  Et vous voilà furieux parce que Vanessa Paradis veut plus monter dedans...

                  Les chauffeurs de taxi, c’est comme les coiffeurs, parfois ils parlent beaucoup trop. 

                  C’est comme ça qu’ils perdent leurs clients. 

                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 décembre 09:33

                  @alinea
                  une génération a suffi.

                  Il a suffit que la PAC soit contenue dans le Traité de Rome de 1957 : 
                  « Objectifs : une agriculture productiviste et industrielle - avec toujours plus de technologie- toujours plus d’intrants - toujours moins de main d’œuvre » et une modernisation forcée qui impose des emprunts. Plus le TFUE et la liberté de circulation des marchandises, d’où la mise en concurrence mondiale des producteurs.


                  La France, avec l’euro trop cher, des normes trop fortes, et le SMIC agricole, n’est plus concurrentielle sur le marché européen et mondial. Pour rembourser leurs emprunts, les producteurs doivent produire de plus en plus, par n’importe quel moyen, et quand les cours baissent, ils ferment boutique ou se suicident.

                  Mais comme vous ne voulez ni de la souveraineté, ni du protectionnisme, au lieu de passer votre temps à renvoyer les responsabilités, commencez par balayer devant votre porte !

                  C’est à cause de gens comme vous, et comme l’auteur du billet, qui pleurnichez sur les effets sans chercher les causes, que la malbouffe s’est répandue...


                • baldis30 6 décembre 08:49

                  @Fifi Brind_acier
                  bonjour,

                  « qui pleurnichez sur les effets sans chercher les causes, »

                   c’est de la philo, c’est une denrée réservée aux vieilles générations !

                  cela n’a plus cours , l’incantation doit remplacer la réflexion .... !


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 décembre 19:00

                  @baldis30
                  Si les médias avaient passé la semaine à expliquer : les origines de la construction européenne, la nocivité de l’euro, le contenu des Traités européens, les GOPé et la PAC, ainsi que la feuille de route que Macron doit appliquer, les Français seraient bien mieux informés sur les causes ...


                  Mais voilà, nos médias sont occupés ailleurs, par des sujets sans doute bien plus importants, qui leur permettent de continuer à enfumer les mougeons...

                • Spartacus Spartacus 4 décembre 11:56

                  Sauf que l’aspect néfaste pour la santé du glyfosate n’est pas prouvé et par contre le conflit d’interet de l’étude qui le démontre est entachée d’irrégularité.


                  Principalement Christopher Portier activiste intéressé pris comme conseiller spécial externe du groupe de travail du CIRC qui a produit la fameuse décision de classer le glyphosate.

                  Christopher Portier a signé un contrat en tant que consultant en litiges pour deux cabinets d’avocats contre Monsanto au nom de victimes d’un cancer dont la cause serait attribuée au glyphosate.

                  En cas de victoire il gagne le jackpot. Il est prouvé qu’il a introduit la commission du CICR et qu’il est même le demandeur de l’étude...

                  Les agriculteurs meurent moins de cancer que les autres professions...




                  • joletaxi 4 décembre 13:50

                    @samuel

                    Cancer incidence was not different between the cohort and the general population.

                    cela rejoint les conclusions de l’étude américaine

                    par contre pour les ongles incarnés, il y a doute ?

                    des enclumes


                  • velosolex velosolex 4 décembre 17:55

                    @Spartacus

                    Le pratique avec vous, comme le bouchon doseur du roundup, c’est qu’avant de lire, on connait la teneur de votre propos à venir. 
                     « La propagande c’est bien, à dit monsieur Montsanto, mais faut pas trop en faire, sinon c’est pas crédible ». 
                    Par exemple « Les agriculteurs meurent moins de cancer que les autres professions... »
                    Là on se marre, moins c’est vrai ceux qui sont atteints. N’avez pas entendu parlé des procés.....
                    David contre Goliath : des agriculteurs portent plainte contre Monsanto ...
                    Je sais ce que vous allez nous dire. C’est la preuve que c’est pas des vrais paysans. Les vrais ne sont pas atteints...Peut être des écolos gaucho déguisés qui ont mal dégoupillé un bidon....( d’ailleurs, non ! Le produit gaucho n’a rien à voir avec les gauchistes)
                    Paraîtrait même que les abeilles en raffolent, et font avec le roundup, des confitures pour l’hiver. 
                    Quand à vos actions préférez plutot le bitcoin. Même si c’’est de la daube, au moins ils n’empoisonnent personne.



                  • Spartacus Spartacus 4 décembre 23:11

                    @velosolex


                    Prendre le vélo sans casque et rouler sur l’autoroute, et quand il y a un accident porter plainte contre le fabricant de vélo pour essayer en dernier lieu de récupérer des tunes....
                    Ces gens ont utilisé le glyfosate sans prendre les précautions nécessaires. 

                    Je vous accorde que prendre du Glyfosate pur comme un coca doit donner mal au ventre..
                    C’est un pesticide, pas du jus d’orange...
                    C’est pas comme cela que ça s’utilise. Il faut gants et protection. Ils ont ignoré.

                    J’ai acheté 120€ de Bitcoins pour chacun de mes enfants en 2013 comme cadeau de noël pour simplement les habituer à penser autrement...
                    Aujourd’hui ils ont gardé le cadeau et ils ont 10 000€ chacun...
                    La vil monnaie libérale..

                  • Fergus Fergus 5 décembre 09:05

                    Bonjour, Spartacus

                    Cette dernière confidence sur le bitcoin éclaire votre vision du libéralisme économique : priorité à la spéculation débridée, fût-elle totalement folle et complètement déconnectée de l’économie réelle et de l’extrême précarisation de pans entiers de la société. Une belle illustration du fameux « Tout pour ma gueule, et tant pis si les autres crèvent ! »


                  • velosolex velosolex 5 décembre 10:52

                    @Fergus

                    Bien vu, bien résumé
                    Lancer Spartacus en l’air, et c’est comme un bidon de roundup, il retombe toujours sur ses pattes. Des exemples fallacieux et grotesques, bidonnés, au service de la mégalomanie. Pervers narcissique ? Nom d’un bitcoin...La pratique de l’humour et de la dérision est une paire de lunettes utile quand la raison est absente, ou le guidon faussé. L’exemple du cycliste sans casque sur l’autoroute, tentant de gruger les possesseurs de bitcoin semble une parodie que n’aurait pas osé « les inconnus »....

                  • Doume65 5 décembre 11:03

                    @Spartacus
                    « Les agriculteurs meurent moins de cancer que les autres professions... »

                    Tout dépend du cancer. Certains sont favorisés par les produits chimiques qu’ils manipulent, d’autre sont raréfiés par leur mode vie. Entreprendre une approche globale, c’est noyer le poisson.


                  • jacques jacques 5 décembre 12:12

                    @Spartacus
                    Ridicule assertion sur le nombre de cancers à moins que les suicides dans cette profession amènent moins de cancers déclarés.


                  • Rincevent Rincevent 5 décembre 17:15

                    @Spartacus

                    Les agriculteurs meurent moins de cancer que les autres professions...
                    En s’habillant en cosmonautes pour effectuer leurs pulvérisations ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

POlivier


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires