• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Pourquoi le réchauffement climatique me laisse froid

Pourquoi le réchauffement climatique me laisse froid

En science, comme en politique, rien n'est sacré ! Toutes les croyances doivent pouvoir être confrontées aux faits. Toutes les croyances doivent pouvoir être analysées critiquées et éventuellement rejetées ! Même si on est pas soit-même un expert super-diplômé, il n'est pas interdit de réfléchir à partir des faits et se forger une idée.

Quand vous trouvez un squelette, vous n'avez pas besoin d'avoir fait médecine pour dire : "Tiens ! Il est mort !"

Le réchauffement climatique fait partie de ces croyances qui n'ont pas à être sacralisées et encore moins rendues obligatoires !

Au même titre que nous devrions croire Big Bang(1), à la naissance de l'Homme en Afrique(2) ou à l'apport de la Civilisation Arabe à la Science Européenne(3) nous devrions parait-il ne pas douter du Réchauffement Climatique ! Celà sous peine d'être voué aux gémonies et insulté à chaque forum, à chaque tweet, à chaque détour de phrase.

Or, une simple mise en lumière des données scientifiques prouvées, disponibles sur Internet, une petite réflexion de bon sens sur l'état de notre savoir permet de douter, au combien, de beaucoup de choses quand à ce réchauffement !

JPEG - 75.2 ko
ça chauffe pour les pinguoins
Montage de l’auteur réalisé avec les logiciels VUE et POSER

 

A quoi devrions nous croire ?

Le Réchauffement Climatique en bonne religion qu'il est possède sa propre trinité !

Nous devrions croire en :

  • Le Père : La Terre se réchauffe.

  • Le Fils : Le réchauffement est dû au gaz carbonique, donc à l'Homme

  • Le Saint Esprit : Le réchauffement est une catastrophe.

 

Evidemment dans la Grande Bible du Réchauffement, certaines légendes s'ajoutent comme : la montée des océans est inéluctable ! Nous allons voir ce qu'il en est vraiment.

 

Que disent les faits ?

Les faits sont têtus. Et en matière scientifique, c'est au théoricien de se soumettre aux faits et pas l'inverse.

 

La Terre se réchauffe-t-elle ?

Je joins au présent article, la courbe des températures globales de surface extraite de wikipedia, de 1850 à 2013.

La courbe montre plusieurs choses :

  • il n'y a pas de réchauffement continu entre 1850 et 2013 mais des fluctuations avec une nette augmentation qui explique le niveau élevé actuel, entre 1980 et 2000.

  • La température a cessé d'augmenter et même décroit légèrement depuis l'an 2000, donc depuis à peu près 15 ans.

  • Actuellement rien ne prouve que la température continue d'augmenter.

JPEG - 60 ko
Evolution du climat - Extrait de wikipedia (voir texte)

 

Le CO2 est-il responsable de tout celà ?

Le moins qu'on puisse dire en lisant la courbe, c'est que ce n'est pas évident du tout ! En tout cas, il n'existe aucune corrélation évidente sur celle-ci entre le dégagement de CO2 par les humains et la température moyenne de la Terre. Si une telle corrélation existait, on ne voit pas bien pourquoi la température descendrait assez nettement entre 1900 et 1910 ainsi qu'entre 1940 et 1950 ! Je ne sache pas que les dégagements de CO2 aient diminué à ces périodes, ni quelques années avant si on veut tenir compte d'un effet d'inertie.

 

Atmosphère, atmosphère, est-ce que le CO2 a une gueule d'atmosphère ?

On m'objectera pourtant que la paléontologie montre que les ères chaudes correspondent à des niveau de CO2 élevés dans l'atmosphère !

C'est exact. Mais ça ne permet aucune conclusion. Le fait que deux événements apparaissent simultanément ne prouve nullement que l'un soit la cause de l'autre ! Sinon, nous devrions très rapidement nous débarasser des lits qui sont dans nos maisons, car les statistiques sont formelles : la majorité des Français meurent dans leur lit !

En réalité, par le passé, l'augmentation du CO2 a été la conséquence des réchauffements et non leur cause ! Qui dit Terre plus chaude, dit plus de plantes dit plus de CO2. Les causes seraient davantage à chercher du côté du Soleil.

 

Un réchauffement serait-il catastrophique ?

La réponse est clairement non.

L'Histoire nous le démontre. La Terre connut un réchauffement autour de l'an mil qui correspondit à une époque d'extension, au moins en Europe. C'est à ce moment que les Vikings conquièrent l'Islande, le Groenland et, c'est désormais prouvé par l'archéologie, atteignent l'Amérique. L'Europe Occidental connait la Renaissance Carolingienne et Byzance son âge d'Or.

Et la géographie le prouve aussi. C'est une question de bon sens ! S'il fait froid, s'il gèle, moins de plantes poussent, l'élevage est plus difficle, la chasse plus hasardeuse, donc la survie plus compliquée que quand il fait chaud ! C'est peut-être pour celà qu'il y a plus d'habitants en Chine ou en Inde qu'en Sibérie !

Un certain Vladimir Poutine l'avait fait remarquer, sarcastique, qui dit que "Quelques degrés de plus en Sibérie ne seraient pas une malédiction".

Le GIEC peut dire ce qu'il veut, la Sibérie, c'est pas terrible en hiver !

 

Et pour finir, la bonne blague des océans qui remontent à toute allure.

La fonte des glaces, provoquée par un réchauffement climatique qui reste à démontrer, ferait remonter les océans de façon catastrophique, parceque la glace qui fond, en provenance du Pôle Nord (Au Pôle Sud, on sait que la glace ne fond pas, ce détail a une importance nous allons voir pourquoi) amène de l'eau qui fait remonter le niveau des océans.

Pour comprendre ce qu'il en est, pas besoin d'avoir fait Polytechnique ! Servez vous un verre d'eau, avec un glaçon dedans. Ça marche aussi avec un verre de whisky, mais la présence d'alcool fausse un peu le raisonnement. Restons sobre ! Servons nous un verre d'eau avec un glaçon, laissons fondre le glaçon et... nous constatons que le niveau de l'eau n'a pas monté !

Celà est dû au fait que la glace est moins dense que l'eau liquide et à masse égal occupe un volume plus important. La partie du glaçon immergée, en fondant, libère donc de l'espace. Cet espace est disponible pour accueillir la partie du glaçon émergée qui a fondu ! Et au final, le niveau de l'eau reste inchangé.

Les glaces du Pôle Nord sont des glaçons posés sur l'eau. Leur fonte ne peut pas faire monter le niveau des océans !

Au Pôle Sud, les glaces sont sur la terre. Mais on sait que l'Antarctique ne fond pas.

Quod erat demonstradum (Ce qu'il fallait démontrer), comme on dit dans Astérix !

 

GIEC, fais moi peur !

Face à tout celà que dit le GIEC, parceque lui doit quand même justifier son existence. Il coûte cher, mais son site est étrangement très discret sur ce sujet !

Le GIEC nous dit une simple chose : oui le réchauffement climatique est arrêté depuis 15 ans, amis quand il va redémarrer, ça va être terrible ! Ça valait bien une instance ONU avec 3 groupes de travail internationaux qui publient en 5 langues pour arriver à ça !

Pour arriver à ça, car personne ne sait aujourd'hui modéliser correctement l'évolution du climat terrestre. Il y a trop de paramètres, nous ne connaissons pas la réalité des interactions entre ces paramètres.

Alors, on nous dit dans des émissions très savantes que le GIEC a beaucoup de modèles (de simulation) qui corroborent ses dires... Oui, mais... 10 ânes ne vont plus vite qu'un cheval ! Si tous les modèles sont mauvais, on peut en produire autant qu'on veut, ça ne prouvera rien.

Je citerai, pour finir, M. Paul Deheuvels du CNRS :

"Les modèles sur lesquels s’appuient la plupart des conclusions des climatologues paraissent ajustés de manière assez sommaire, et sur des données, le plus souvent indisponibles. Leurs conclusions sont présentées par des organismes officiels, tel que le GIEC, comme vérité d’Evangile, sans que de telles affirmations soient systématiquement assises sur des vérifications statistiques crédibles. " extrait de "CNRS, Images des Maths"

 

 

Notes :

(1) A chaque émission scientifique ou prétendue telle de la télévision, de la radio, sur 99% des livres paraissant sur l'Histoire de l'Univers, cette fable nous est assenée comme une Vérité Absolue. Or, ce qui reste une hypothèse : le Big Bang, repose sur une ignorance phénoménale : on identifie que 4% de la matière de l'Univers, le reste on dit que c'est de la matière noire ou de l'énergie sombre ou je-ne-sais-quoi, donc ça veut dire qu'on ne sait pas du tout de quoi est composé 96% de l'Univers ! Être capable de retracer de manière certaine 15 milliards d'année d'Histoire d'un objet dont on ignore 96% de la composition, c'est un tour de force, avouons le ! Evidemment, il existe de nombreuses théories alternatives au Big Bang, mais elles n'ont pas droit de citer ! Non qu'elles soient mauvaises, elles ne sont pas pires que le Big Bang, mais elles vendent moins.

(2) L'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence. Le fait que les fossiles humains les plus anciens proviennent actuellement de l'Afrique ne prouve pas qu'il n'y en ait pas de plus anciens ailleurs. D'ailleurs on nous a déjà raconté sur la naissance de l'Homme en Afrique, des belles histoires, qui se sont révelées après coup, i.e. après découvertes de nouveaux fossiles des fables fumeuses et vaseuses. Voyez l' "East Side Story" à ce propos ! Belle ânerie, du célèbre Yves Coppens, que les médias nous ont assenée comme uneVérité Absolue pendant des années !

(3) Cette légende des Arabes qui aurait re-transmis à l'Europe Occidentale entre autres le Savoir de l'Antiquité me fait à chaque fois bondir, comme elle fait bondir toutes celles et tous ceux qui connaissent un tant soit peu l'Histoire Byzantine. L'Empire Byzantin conserva intact dans sa capitale inviolée jusqu'en 1204 tout le savoir de l'Antiquité. Nous en avons la preuve entre autres par les écrits d'Anne Comnène qui vécut aux XIem et XIIem siècle. Les contacts entre Byzance et l'Europe Occidentale étaient nombreux. Via Byzance, l'Occident n'a jamais été coupé du Savoir Antique et donc n'a jamais eu besoin des Arabes pour le récupérer ! Même s'il se trouve que les Arabes ont accédé à ce savoir !


Moyenne des avis sur cet article :  2.84/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

109 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 2 août 2014 08:59

    À l’auteur :
    Je n’ai aucune compétence en matière de changement climatique.
    Votre argumentation me paraît rationnelle.
    J’attends de voir les contre-argumentations.


    • claude-michel claude-michel 2 août 2014 09:09

      Seconde version...

      Le changement climatique
      La cause : un réchauffement global
      Un effet de serre naturel, c’est vital.

      Nous vivons sur Terre comme dans une serre. Notre atmosphère joue le rôle d’une vitre. Les gaz dits « à effet de serre », les GES, captent et retiennent la chaleur. Grâce à eux, la température de notre Terre est douillette, en moyenne 15°C. Sans eux, il ferait un froid invivable, –18°C.

      Trop d’effet de serre, c’est menaçant.

      Depuis 150 ans environ, la concentration des gaz à effet de serre augmente dans notre atmosphère. Ces GES retiennent donc plus la chaleur. Résultat, la température moyenne globale de notre planète s’élève (+ 0,74°C depuis 1850). C’est ce phénomène qui entraîne un bouleversement du climat.

      Les réactions de notre atmosphère sont lentes

      Le réchauffement climatique est comme un gros bateau. Une fois lancé, il faut du temps pour le freiner ou le faire changer de cap. Est-ce que tu savais que la durée de vie du CO2 dans l’atmosphère est d’environ 100 ans ? Ainsi, il sera d’autant plus difficile de le limiter que les mesures seront prises avec retard.

      Pour éviter que notre climat ne s’emballe, beaucoup de scientifiques recommandent que la température moyenne n’augmente pas de plus de 2°C d’ici 2100 par rapport à 1850. Cela signifie que la quantité de gaz à effet de serre devrait atteindre un maximum en 2015 ! Au-delà, les bouleversements risquent d’être irréversibles.


      • izarn izarn 2 août 2014 19:18

        Il parait que l’effet de serre réchauffe Venus, le CO2 ? Sur Mars il y a 90% de CO2, et pourtant un froid glacial ?
        En fait la solution est ultra simple :
        Il suffit de voir la difference entre été et hiver sur Terre. Ensuite on imagine ce que cela fait sur Vénus bien plus proche du soleil que nous. Et on imagine ce que cela fait sur Mars plus éloigné du soleil que nous.
        Pas besoin d’effet de serre. C’est pas compliqué !
        L’effet de serre n’est pas l’explication au climat terrestre. C’est encore une invention non prouvée, et meme jamais prouvée, dans aucune planète du système solaire.
        Encore une loi de la thermo-dynamique : Sur Vénus la pression est 50 fois superieure : Ce qui fait fait que la conservation de chaleur solaire est 50 fois plus efficace.Sur Mars c’est l’inverse, la pression athmosphérique est trés faible, donc ça garde moins la chaleur !
        Pas besoin d’effet de serre !
        Bon sang, on a l’exemple des planètes sous les yeux, pourquoi inventer de pareilles foutaises ?

         


      • JC_Lavau JC_Lavau 3 août 2014 09:10

        Mensonge GIEC éhonté : « Est-ce que tu savais que la durée de vie du CO2 dans l’atmosphère est d’environ 100 ans ? ».
        J’ai longuement vérifié tous les recoupements, et même ces fanatiques militants R.C.A. qui dirigent la wikipedia en distribuent involontairement les preuves : CINQ ANS, le temps de résidence atmosphérique du dioxyde de carbone.
        150 Gigatonnes de trafic CO2 pour 760 Gigatonnes de stock atmosphérique.
        Quand j’étais minot, déjà les géologues et les géographes savaient que ce sont les pluies et les neiges les principaux descendeurs du CO2 en surface, ce qui dirige l’érosion chimique des continents : quatre milliards deux cent millions de tonnes lors de l’estimation imprimée dans nos manuels. Ce qui est à l’heure actuelle une sous-estimation périmée. C’est cette ignorance volontaire de l’érosion et chimique et mécanique des continents, sans parler de l’ignorance volontaire du volcanisme sous-marin, et quelques autres babioles monumentales, qui rend grotesquement mensongère la propagande à une prétendue « acidification des océans ».
        Voir par exemple la fraude pratiquée par le National Geographic :
        http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/fraude-nulle-trace-de-corpus-152331#forum4059940


      • jipebe29 jipebe29 3 août 2014 16:25

        Sur Vénus, le flux solaire est presque entièrement bloqué par l’atmosphère opaque (poussières) et une faible part arrive au sol. C’est pourquoi Vénus est extrêmement brillante, car son albédo est élevé (proche de 1). Mais la température au sol sur Vénus est de 460°C. La cause en est simple : la compression adiabatique (PV=nRT).


      • nanard 2 août 2014 09:22

        Les mêmes effets n’ont peut être pas les mêmes causes mais le réchauffement climatique ne pose aucun problème, c’est comme si on avait dit, attention l’entrée dans l’holocien va poser un problème ? C’est simple, des variétés disparaissent et d’autres se développent etc.... Le problème est cette peur de l’inconnue. Les rivages vont peut-être grignotés, et alors ? ce n’est pas la première fois. Et comme le phénomène est lent, l’homme a largement le temps de s’adapter.

        De plus, on voit qu’un aspect des choses, l’effet de serre, mais quant est il du soleil et des fréquences des taches solaires.

        Le fond de ma pensée est que certains chercheurs ont trouvé là de quoi se financer, c’est une bonne pioche pour les labos s’ils vont bien entendu dans le sens officiel « il y a réchauffement climatique et l’homme en est le responsable ».

        Bref, le réchauffement climatique (s’il existe vraiment, ça ne peut se vérifier que sur le très long terme, et à long terme on sera mort), on s’en fout, ça changera peut être la face du monde mais l’homme s’adaptera, comme nos ancêtre les paléolithiques.


        • claude-michel claude-michel 2 août 2014 09:32

          La terre fonctionne par cycles depuis bien longtemps (de 110/120.000 ans) on peut constater visuellement ces variations (le nord des USA était un glacier..ou on trouve des galets dans les Alpes à 1.500 mètres d’altitude..Une grotte habitée par les premiers hommes 150 mètres sous l’eau de la méditerranée..La France aussi était un glacier..et l’Afrique verdoyante sans déserts...Le dérèglement actuel est une goutte d’eau sur le cycle de la terre..mais apporte un point négatif quand à l’équilibre global... !





        • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 2 août 2014 09:59

          Par nanard (---.---.---.151) 2 août 09:22
          « à long terme on sera mort), on s’en fout »
          Voilà une connerie qui n’a rien de scientifique ! ! !
          Comment l’Humanité sera-t-elle capable d’envisager et d’entreprendre des projets de très long terme (un siècle et plus) si elle est incapable de se soucier des générations qui descendront de ses petits-enfants et arrière petits-enfants au seul prétexte qu’elle ne les connaîtra pas ? ...
          Autant limiter définitivement l’horizon à venir aux quatre ans d’un mandat présidentiel ! ! !
           smiley


        • E_Libre 2 août 2014 22:51

          Exact. La différence cette fois-ci est que ça va beaucoup plus vite que d’habitude et que l’humanité ne pourra pas s’adapter.

          C’est crétin parce que nous pourrions éviter cela.

          RV dans 50 ans ...


        • nanard 12 août 2014 20:36

          En fait Jean-Pierre, le « à long terme on sera mort » est un pied de nez aux économies libérales qui se foutent du long terme, c’est une réplique que vous verrez fréquemment citées dans les livres d’économies (par contre je ne sais plus qui a dit cela, Friedmann peut être ???), ce n’est bien entendu pas une option pour l’avenir de la planète.
          Par contre, le buzz que l’on fait sur le réchauffement climatique est le même que celui du bug de l’an 2000, une grosse blague, car les cycles chauds et froids ont toujours existé, regardez le climat vers -24000 et vers -6000.
          Bref, ce qui se passe est normal mais instrumentalisé, malheureusement, la vérité apparaitra lorsque l’on sera tous morts, dans 200 ou 300 ans au plus tôt.


        • nanard 2 août 2014 09:24

          Au fait, ce qui est intéressant aussi c’est de montrer la courbe non lissée depuis 50 000 ans.


          • pyjahman pyjahman 2 août 2014 09:38

            Merci pour cet article assez simple et qui résume assez bien les premiers doutes que nous pouvons avoir.


            Je me permettrai d’apporter une précision :
            J’ai comme vous pensé en premier lieu que la banquise ne pourrait pas faire monter le niveau des mers (ce qui est exact) mais ce n’est pas l’explication que l’on donne à cette montée des eaux. Ce qui justifierai une telle élévation est la fonte des glaciers des continents qui contiennent une quantité non négligeable d’eau. 

            Il faudrait bien sûr que la température terrestre gagne encore plusieurs degrés avant cela.

            • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 2 août 2014 09:49

              « fonte des glaciers des continents »

              Ceci est une objection recevable à la non-fonte des glaciers antrarctiques.

              Supra :
              « Au Pôle Sud, les glaces sont sur la terre. Mais on sait que l’Antarctique ne fond pas. »


            • Robert Biloute Robert Biloute 2 août 2014 14:47

              c’est surtout la dilatation thermique due à la montée de température qui est incriminée je pense.


            • jipebe29 jipebe29 3 août 2014 16:29

              Les mesures des marégraphes, dont le plus ancien, celui de Brest, montrent une montée de 1,7 mm/an depuis plus de 100 ans, et aucune accélération n’a été détectée.Voir : 

              Marégraphe de Brest : http://www.sonel.org/spip.php?page=maregraphe&idStation=1736

              Marégraphe de Marseille : http://www.sonel.org/spip.php?page=maregraphe&idStation=1802


            • chapoutier 2 août 2014 09:50

              ce qui est certain c’est que BP, SHELL, TOTAL etc etc sont entièrement d’accord avec l’auteur.

               


              • claude-michel claude-michel 2 août 2014 09:59

                ++

                Une mauvaise propagande en effet.. !


              • lautrecote 2 août 2014 10:23

                Bien vu Chapoutier smiley


              • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 2 août 2014 14:41

                Et alors ?

                Si BP dit que la Terre tourne autour du Soleil, vous allez affirmer le contraire ?


              • JC_Lavau JC_Lavau 3 août 2014 09:45

                Ce qui est certain c’est que BP, SHELL, Rockefeller furent les premiers financiers du C.R.U., dès les années septante, plus de dix ans avant que Margaret Thatcher amplifie brutalement la corruption en faveur de ces carbocentristes.

                Après être montée dans le train en marche pour les besoins de sa politique intérieure, Maggie en descendit en marche : elle constata publiquement que ses créatures carbocentristes ne racontaient que des conneries, et devint l’une des premiers non-crédules. Elle n’eut alors aucune influence : ni avant ni après ce n’était elle la véritable patronne de la combine. Depuis, sa combine gouvernementale était devenue INTERGOUVERNEMENTALE et relayée par l’ONU. Voilà comment l’oligarchie WWF-Bilderberg dirige actuellement ses idiots utiles, dont toi-même : via le Gang Intergouvernemental d’Escrocs Carbocentristes. Cela se dit en anglais aussi : Intergovernmental Pack of Carbocentric Crooks. En pratique, ce sont eux qui dirigent les recherches financées par les états, favorisent les carbocentristes, interdisent les incrédules et incroyants, interdisent les publications scientifiques incroyantes, etc.
                Des moeurs mafieuses. Il a fallu à l’équipe dirigée par Hendrik Svensmark seize mois de parcours du combattant pour réussir à publier leurs résultats sur la nucléation des nuages par les rayons cosmiques. Depuis, les moeurs mafieuses du Gang Intergouvernemental ne se sont amendées en rien. Voir leur harcèlement contre Lennart Bengtsson : menaces en tout genre, y inclusivement la violence physique.

                Aviez-vous déjà oublié que Greenpeace est actionnaire de BP ?


              • eau-du-robinet eau-du-robinet 2 août 2014 10:35

                Bonjour,

                « Un réchauffement serait-il catastrophique ?
                La réponse est clairement non.
                 »
                — fin de citation —
                -
                Votre article c’est de l’intox pure !
                -
                Juste un parmi d’autres exemples :
                Les Maldives vont sous peu être condamne à disparaitre due au réchauffement climatique !
                -
                Avec la montée des eaux, les mille deux cents îles de l’archipel seront englouties d’ici à quelques décennies.
                http://www.arte.tv/guide/fr/048386-000/les-maldives-le-combat-d-un-president
                -
                Réchauffement climatique : les petites îles lancent un nouveau cri d’alarme
                http://www.la1ere.fr/2014/06/05/rechauffement-climatique-les-petites-iles-lancent-un-nouveau-cri-d-alarme-158667.html
                -
                Selon l’Agence internationale de l’énergie, les émissions de CO2 augmenteront de 130 % d’ici 2050.
                -
                puis il n’y pas que le CO2 qui contribue au réchauffement climatique !
                -
                Le méthane possède un pouvoir de réchauffement 25 fois plus élevé par unité de poids que celui du dioxyde de carbone. Bien que sa concentration dans l’atmosphère soit très inférieure à celle du CO2, le méthane contribue à environ 25% de l’effet de serre global. L’agriculture contribue (élevage du bétails) pour environ 50% à l’ensemble des émissions mondiales de méthane, les trois quarts étant couverts par les activités liées à la riziculture et l’élevage.


                • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 2 août 2014 10:41

                  Par eau-du-robinet (---.---.---.166) 2 août 10:35

                  Seulement la riziculture ? Pas les autres céréales (blé, maïs, orge, sorgho, et cætera...) ?


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 2 août 2014 16:57

                  La culture du riz se fait en eaux stagnantes, au contraire des autres céréales. Cela favorise les émissions de méthane dues à la décomposition des micro-organismes

                  .

                • berry 2 août 2014 17:17

                  Le niveau des mers a monté de 120 mètres depuis la dernière glaciation et les atolls n’ont pas disparu. 
                   
                  Si la mer monte, les coraux poursuivent leur croissance verticalement afin de se rapprocher de la surface et donc de la lumière.
                  L’atoll reste ainsi à fleur d’eau.



                • E_Libre 2 août 2014 22:46

                  oui, mais les coraux ne se développent pas là où les gens sont installés , mais à côté, dans l’eau, et ... à fleur d’eau.


                • Croa Croa 2 août 2014 22:57

                  Le CH4 s’oxyde rapidement lorsqu’il ne s’enflamme pas carrément (feux follets sur marécages.) Il suffit d’arrêter d’en relâcher et plus de problème contrairement au CO2 qui reste longtemps là d’où cette prévision d’un réchauffement qui continuera même si nous devenions subitement raisonnables !
                  => Le vrai problème c’est bien le CO2 ! smiley
                   


                • Mac Naab 3 août 2014 00:53

                  J’espère que cela ne montera pas de 120 mètres de plus parce que bon les atolls survivront surement mais peut-être pas Paris. 


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 3 août 2014 01:24

                  Si la mer monte, les coraux poursuivent leur croissance verticalement afin de se rapprocher de la surface et donc de la lumière. 
                  L’atoll reste ainsi à fleur d’eau.


                  Uniquement si la montée des eaux ne se produit pas trop rapidement afin de donner au corail le temps de pousser.

                  Or le niveau de la montée actuelle risque d’être trop rapide.

                • Mmarvinbear Mmarvinbear 3 août 2014 01:26

                  Le CH4 s’oxyde rapidement lorsqu’il ne s’enflamme pas carrément (feux follets sur marécages.)


                  Faux. La durée de vie d’une molécule de méthane est de dix ans à peu près.

                • JC_Lavau JC_Lavau 3 août 2014 11:28

                  Maldives ? Ils construisent un nouvel aéroport chaque année. Ils font très mal semblant d’y croire, à ton prétendu « réchauffement climatique ». Ce genre de bobards n’engage que les imbéciles qui y croient.


                • jipebe29 jipebe29 3 août 2014 16:37

                  C’est vous qui nous faites de l’intox.

                  http://www.contrepoints.org/2013/01/01/109925-la-submersion-des-maldives

                   : http://www.contrepoints.org/2013/10/01/140868-les-oceans-montent-dangereusement-sauf-autour-iles

                  Je vous signale que le CH4 a une très courte durée de vie dans l’atmosphère, et que sa concentration est à peu près stable à 1800 ppb :

                   http://climatefailfiles.files.wordpress.com/2012/12/ch1-introduction_wg1ar5_sod_ch01_all_final.pdf



                • jipebe29 jipebe29 3 août 2014 16:38

                  C’est vous qui nous faites de l’intox.

                  http://www.contrepoints.org/2013/01/01/109925-la-submersion-des-maldives

                   : http://www.contrepoints.org/2013/10/01/140868-les-oceans-montent-dangereusement-sauf-autour-iles

                  Je vous signale que le CH4 a une très courte durée de vie dans l’atmosphère, et que sa concentration est à peu près stable à 1800 ppb :

                   http://climatefailfiles.files.wordpress.com/2012/12/ch1-introduction_wg1ar5_sod_ch01_all_final.pdf



                • joletaxi 3 août 2014 18:29

                  il faut mentionner ici l’article de l’excellent Ensenbach

                  http://wattsupwiththat.com/2010/01/27/floating-islands/

                  par contre, pour « sauver » les atolls, il est de la première importance de protéger...le poisson clown, comme quoi, cela devient même rigolo.


                • nanard 12 août 2014 20:41

                  Et alors, il y a quelques millions d’années la terre n’était qu’un vaste espace tropical, les maldives disparaissent, et alors, l’homme s’adaptent dans tous les cas. Il faut juste accepter le changement qui n’est pas réservé à l’économie. De toute façon, l’homme ne peut rien y faire, même s’il passait à la hache de pierre.






                  • chapoutier 2 août 2014 11:19

                    il suffit de taper permafrost et vous aurez des centaines de liens


                  • berry 2 août 2014 17:34

                    Attention, ça va péter.


                  • rugueux 2 août 2014 11:29

                    @flotte du robinet

                    Que les Maldives se noient on s’en tape !

                    Ces musulmans débiles appliquent la charia même pour les enfants ça fera un peu moins de fanatiques sur terre, on ne s’en portera que mieux !

                    Quand aux autres gaz à effet de serre vous avez raison le méthane est bien plus efficace que le CO2...Vous oubliez seulement de dire que le premier de tous les gaz à effet de serre c’est la vapeur d’eau...et que les Cassandres incompétentes du GIEC sont totalement incapable de modéliser son rôle dans un éventuel réchauffement...Aucun de leurs modèles climatologique n’en tient d’ailleurs compte...

                    Autre point important il n’y a que très peu de scientifiques et encore moins de climatologues au GIEC car la plupart de ses membres ont été nommés par leurs gouvernements respectifs sur des bases politiques très éloignées de la rigueur scientifique...


                    • Croa Croa 2 août 2014 23:15

                      L’eau est le vecteur principal de la thermodynamique de l’atmosphère. Tout les gens sérieux savent ça tout comme nous devions tous savoir que sa concentration dépend de lois purement physiques au sein d’un gaz imparfait, à savoir l’air, et que ses variations dépendent justement de tout ce qui n’est pas eau, à savoir les autres gaz et aussi les aérosols et poussières diverses en suspensions. En conséquence de quoi l’eau ne peut pas être responsable des effets de serre puisqu’il faut bien porter toute cette énergies quelque part. (Il ne viendrait à l’idée de personne de rendre les fleuves responsables des inondations survenues à l’issue de pluies diluviennes : Ici la cause c’est la pluie pas le fleuve... Là c’est pareil !)


                    • joletaxi 3 août 2014 18:01

                      n’importe quoi

                      l’eau, sous ses diverses formes ,est le principal régulateur du climat, et interviendrait, selon la climastrologie, pour 60/80 % dans le prétendu effet de serre

                      Lintzen, un vieux gâteaux(?) avait calculé que la planète terre, sans eau, verrait son atmosphère se stratifier, et la t_ moyenne serait de 60° au sol.


                    • joletaxi 3 août 2014 18:02

                      n’importe quoi

                      l’eau, sous ses diverses formes ,est le principal régulateur du climat, et interviendrait, selon la climastrologie, pour 60/80 % dans le prétendu effet de serre

                      Lintzen, un vieux gâteaux(?) avait calculé que la planète terre, sans eau, verrait son atmosphère se stratifier, et la t_ moyenne serait de 60° au sol.


                    • Pascal L 2 août 2014 12:08

                      Je suis globalement d’accord avec cet article, mais certains détails ne me semble pas tout à fait justes.

                      - sur le Big Bang, nous étions, il y a quelques années, à 85% d’hypothèses dans la construction du résultat mais nous n’avons pas de théorie plus plausible. La découverte du boson de Higgs a du améliorer ce chiffre et des scientifiques travaillent sur la détection de la matière noire que nous n’avons pas encore pu détecter dans notre environnement.
                      - sur l’évolution de la température depuis l’an 2000, il existe plusieurs calculs différents et certains montrent un très léger réchauffement (0,3° par siècle). La bonne réponse est que nous n’en savons rien et que ce n’est sans doute pas une grande évolution.
                      - sur l’élévation des océans, il faut aussi prendre en compte la diminution de densité lié à un échauffement global. Il n’y a pratiquement pas d’échange de chaleur entre le fond des océans et la surface, mais avec un échauffement continu depuis plusieurs siècles à la surface, les océans finissent par chauffer très légèrement. L’océan a une densité max à 4°C qui est donc la température du fond. Il est maintenant prouvé que la fonte de la banquise sur l’hémisphère Nord se fait d’abord par en dessous, ce qui tend à prouver le réchauffement des océans dans l’hémisphère Nord (C’est différent au Sud). La fonte de la banquise n’a évidement aucune incidence sur le niveau des océans, mais la fonte des glaciers de l’hémisphère nord en a une. Il fondent en dessous de 3500m d’altitude (pour la France) et augmentent au dessus.
                      Sur le CO2, j’ai vu passer une étude disant qu’il y avait une saturation de l’effet de serre à partir d’une certaine concentration et nous serions à peu près à ce niveau. D’ailleurs, toutes les glaciations ont commencé avec des concentrations en CO2 supérieures aux concentrations actuelles.
                      Quand au GIEC, c’est un organe politique et les politiques ne supportent pas le doute. Il y a un monde entre le doute véhiculé par les études qui servent de base aux conclusions du GIEC et les certitudes qui apparaissent dans ces conclusions.
                      Il y a aussi quelque chose de vicié dans le monde de la science. L’hyper-spécialisation des chercheurs, la course à la publication pour les chercheurs et la sélection de sujet juteux pour les revues scientifiques fait que tout ce qui est publié n’est pas forcément bon à prendre. Dommage pour les chercheurs sérieux.

                      • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 2 août 2014 14:45

                        Même la découverte du Boson de Higgs est remise en cause par certains scientifiques comme Unizcker. J’ai proposé un article sur ce dissident, j’espère qu’il paraîtra.

                        A lire, « The Higgs Fake » : http://www.alexander-unzicker.com/

                        J’ai commandé le livre. Je proposerai un article sur ce livre une fois que je l’aurai lu.



                      • Loatse Loatse 2 août 2014 12:10

                        Déjà la hausse des températures et donc ce réchauffement climatique global n’est pas homogène... si j’ai bien tout compris pour calculer cela, on prend en compte toutes les températures sur le globe puis on fait une moyenne...


                        Quand donc un australien gagne quelques degrés , un habitant de sibérie peut lui, en perdre..et avoir des hivers plus froids et donc utiliser plus de bois ou d’électricité.. (et allez dire à un russe qui se les gèlent à moins 40 qu’il doit enfiler un damar de plus sous ses couches de vêtements ou baisser son chauffage pour que les iceberg ne fondent pas ! ils vous enverra paître...)

                        il aura raison.

                        Car tous les facteurs ne sont pas pris en compte... les cycles solaires, les incendies de forêts, les éruptions volcaniques et les cycles naturels ou se dessinent des pics de réchauffement (nous venons d’atteindre le sommet) suivis de périodes glaciaires intermédiaires...

                        Avant même l’activité humaine telle que nous la connaissons aujourd’hui, des iles disparaisaient tandis que d’autres surgissaient des océans...sans que nos usines y soient pour quelque chose :) Les grands volcans en éruptions aussi impactaient les températures...

                        Allumer donc sa cheminée à Paris est interdit... mais qu’on nous dise plutôt que c’est pour éviter un surcroît de pollution locale que pour lutter contre le réchauffement climatique...quand on sait que tout l’ouest des états unis est en feu depuis plusieurs mois(combien de buches ?) que couramment, des volcans entrent en éruption (va t’on leur mettre un bouchon ?)

                        Tous ces phénomènes naturels ont de quoi faire fondre à eux tous seuls et sans notre aide ces gros glacons... puis l’eau douce ainsi produite impacter le jet stream et paf, on peut se retrouver à se les geler grave même en roulant à vélo et en utilisant massivement des panneaux solaires et des éoliennes...

                        Ce qui tue le plus d’humains sur terre, ce sont les rejets d’usine (notamment en chine), l’eau polluée, les particules provenant de nos moteurs (avions, voitures) et tous les adjuvants qui y sont rajoutés...

                        Mais chutt, il ne faut pas que le business s’arrête et donc nous pouvons continuer à polluer sous conditions : s’acquitter des éco- taxes et autres taxes carbone, « réchauffement climatique » oblige...

                        Rien n’interdit qu’on nous remplisse nos boites aux lettres de prospectus (certains en papier glacé), qu’on nous vende notre nourriture dans des boites de polystyrène, mais par contre « pour lutter contre cette pollution » on vous mettra des poubelles individuelles payantes au poids, et vous courrez transvaser vos prospectus dans le container de tri selectif toutes les semaines...

                        C’est qui le pigeon ?

                        C’était le coup de gueule du jour... en attendant le minimum de maunder qui devrait pointer son nez d’ici peu, éco taxe ou pas...



                        • Doume65 2 août 2014 12:21

                          Cet article est malhonnête.
                          Il essaye de faire croire que les scientifiques sont assez imbécile pour prétendre que la fonte des glaces du Pôle Nord pourrait élever le niveau de la mer. Or personne au GIEC ne dit des stupidités pareilles. On faisant dire n’importe quoi aux scientifiques, on peut facilement prouver que ce sont des idiots.
                          Ce qui fait (ou fera) monter le niveau des océans, selon le GIET c’est
                          - Leur dilatation, par augmentation de la température (constatée)
                          - L’ajout d’eau par fonte des glaciers, principalement ceux du Groenland et du pôle sud (constaté)
                          Alors on a le droit de réfuter ces deux points mais pas de faire dire au GIEC ce qu’il ne dit pas.


                          • jipebe29 jipebe29 3 août 2014 16:43

                            « - Leur dilatation, par augmentation de la température (constatée) »


                            Faux : les mesures disent que depuis 2003, date de leur mise en service, les 3000 sondes océaniques ARGO ont mesuré un léger refroidissement. 


                          • nanard 12 août 2014 20:43

                            Sont ils des idiots ou des manipulateurs ? je ne pensent pas qu’ils soient idiots, la preuve ils trouvent plein d’argent en racontant des histoires invérifiables.


                          • Loatse Loatse 2 août 2014 12:35

                            Une question, Doume si vous voulez bien...


                            Si les océans chauffent, cette eau sous l"effet de la chaleur ne va t’elle pas s’évaporer (donc plus de nuages, plus de pluies) comme celle de ma casserole plutôt que de se dilater ???

                            • Doume65 2 août 2014 12:48

                              @Loaste
                              Si tu dis vrai, demande-toi ce que devient la pluie smiley


                            • Doume65 2 août 2014 12:55

                              @Loaste
                              Les océans se réchauffent (légèrement), ils ne bouillent pas.


                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 août 2014 13:00

                              Pour l’instant c’est plutôt les saloperies qui flottent à la surface qui ont tendance à donner aux océans une drôle de bouille .


                            • Loatse Loatse 2 août 2014 19:17

                              @Doume


                               :) j’avoue : je suis nulle en physique..(je ne prévoyais pas non plus l’ébullition)





                            • Croa Croa 2 août 2014 23:32

                              Oui, il y aura plus d’évaporation sauf que le point de rosé augmente aussi, donc l’humidité relative (en %) reste globalement la même. Seule l’humidité absolue (en g par m3) augmente. En conséquence de quoi il n’y a pas plus de nuages mais plus de pluies en effet, des pluies plus fortes disons...
                              Par ailleurs l’océan, placé dans un cycle (de l’eau s’évapore mais d’autre arrive par les fleuves et la pluie) ne peut pas être comparé à une casserole !!! smiley


                            • joletaxi 3 août 2014 18:07

                               en parler aux climastrologues, car pour tenter d’expliquer le ralentissement de la hausse du niveau des océans, ils expliquent qu’il y a plus d’eau « en vadrouille »

                              d’autre part, au contraire des modèles, mais est-ce encore utile de les mentionner, le taux de vapeur dans l’atmosphère est en baisse.

                              Quand à croire que parce qu’il y a plus d’humidité dans l’air ,il y a plus de nuage, voilà une affirmation très discutable.


                            • Lecrabe 6 août 2014 21:32

                              C’est vrai qu’ils ne bouillent pas, ceci dit, l’évaporation n’est pas l’ébullition à 100°C et donc je pense que la remarque de Loatse n’est pas infondée, si l’on laisse un verre d’eau à t° ambiante, l’eau s’évapore en quelques jours.
                              Une eau plus chaude doit s’évaporer plus vite, mais de là je serais bien incapable d’en tirer la moindre conclusion.


                            • alinea alinea 2 août 2014 15:02

                              Les courants de pensées vont et viennent, comme les courants marins ou les courants d’air. Puisque je ne suis pas scientifique et que je n’entends que ce qu’on dit, je ne me suis jamais fait une idée sur cette histoire de réchauffement ! J’ai toujours continué à dire que la bagnole était une pollution olfactive, visuelle, sonore, et qu’elle tuait comme jamais, non seulement ses usagers, mais les bêtes, et surtout les crapauds qui n’ont qu’elle comme prédateur !! Que les régions industrielles étaient invivables, comme les régions minières ; bref, ne nous hâtons pas de nous réjouir(! !!), tout reste à faire, réchauffement ou pas !


                              • Doume65 2 août 2014 17:02

                                « La température a cessé d’augmenter et même décroit légèrement depuis l’an 2000, donc depuis à peu près 15 ans. »

                                En ce qui concerne cette pause tout le temps reprise dans les discutions du Café du Commerce, vous pouvez lire cette étude (en anglais) dont voici un résumé en français.



                                • jipebe29 jipebe29 3 août 2014 16:47

                                  Même le GIEC en convient. Seriez-vous plus GIECquien que le GIEC ?

                                  Les mesures de la TMAG (température moyenne annuelle globale) prouvent qu’elle est stable depuis 1997. Voir :

                                  http://www.woodfortrees.org/plot/hadcrut3vgl/from:1997/offset :-0.15/plot/uah/from:1997/plot/rss/from:1997

                                  http://www.woodfortrees.org/plot/hadcrut3vgl/from:1997/offset :-0.15/trend/plot/rss/from:1997/trend


                                • Doume65 4 août 2014 13:12

                                  Mais oui, tout le monde en convient, et je ne le conteste pas non plus.
                                  Décidément, la technique des contestataires du dérèglement climatique, c’est de faire dire ce qu’ils n’ont pas dit à ceux avec qui ils ne sont pas d’accord !
                                  Relis calmement ce que j’ai écrit et daigne suivre les liens proposés.
                                  Tes commentaires n’en seront que plus pertinents.


                                • JC_Lavau JC_Lavau 4 août 2014 15:12

                                  Merci pour l’insulte  : « Café du commerce »...
                                  De tes liens il ressort que la presse que tu veux faire passer pour référence, est déjà engagée jusqu’au cou dans la militance carbocentriste.

                                  J’ai déjà, hélas, une longue pratique professionnelle des imposteurs et des escrocs, et il est public que j’en ai publié une partie. Il est public que d’autres escroqués d’un même escroc international l’ont lue en ligne, et ont donc fait appel à mon expertise. Il est public que moi-même et un autre ingénieur l’avons fait tomber, dans un procès international. Le faire tomber restait à l’échelle humaine, car L*q**rb* avait dans sa main beaucoup moins de complices que n’en a l’IPCC.

                                  Dans ces conditions (et j’en passe), il était impossible de ne pas reconnaître dans les procédés IPCC et affidés, exactement les procédés rhétoriques utilisés par les escrocs précédemment connus. Nous connaissons fort bien l’évolution de la pathologie des charlatans : aucun ne s’amende, tous fuient en avant, et finissent psychotiques à force de vivre dans le déni de réalité.

                                  Nous savons aussi quels richissimes manipulateurs ont créé et dirigent l’IPCC depuis le début des années septante, depuis son germe le C.R.U.. Une liste sommaire est publique, et je l’ai déjà plusieurs fois répétée ici sur Agoravox. Léger détail que tu tiens à ignorer : ce sont des fortunes pétrolières.

                                  J’ai aussi publié ici quelles ruses sont utilisées pour compromettre des milliers de scientfiques naïfs. D’autres sont moins naïfs, mais corruptibles par faiblesse financière : quand on leur donne l’ordre de crier du « réchauffement climatique » sinon on leur coupe les crédits, ils comprennent vite où est leur gagne-pain.

                                  Ta référence Lovejoy est au mieux du second genre : s’il cesse de crier Haro contre le CO2, il perdra son gagne-pain. Il est trop compromis, et toute sa vie il persistera à fuir en avant.


                                • Lecrabe 5 août 2014 21:39

                                  Bien tenté le graph abscons sorti de nulle part, sauf que je constate que sur votre joli machin, les 3 courbes commencent toutes entre -0.2 et 0 et finissent toutes entre +0.2 et +0.4...
                                  On ne doit donc pas avoir la même conception de la stabilité...

                                  Même Allègre à le bon goût d’adapter ses graphiques pour leur faire dire ce qu’il pense...

                                  Et puis juste pour rire, j’ai supprimé votre paramètre « offset » dont je n’ai pas compris l’usage et plutôt que 1997, je me suis dit autant mettre 1980, j’en verrai plus...
                                  Vu les 3 courbes clairement ascendantes, j’en conclus que vous avez sciemment chercher à asséner une idée avec des liens qui la contredise complètement en espérant que personne ne clique dessus... bravo l’enfumeur.


                                • nanard 12 août 2014 20:45

                                  Il ne faut pas dire contestataires mais d’un autre avis ou non catastrophistes, il y a peut être réchauffement climatique, et alors... où est le problème ?


                                • Cassiopée R 2 août 2014 17:12

                                  Vous n’apportez aucun argument de fonds, le réchauffement climatique ne se limite pas au GIEC, d’autres études montrent les effets néfastes de l’utilisation de pétrole et de charbon qui vont dans l’atmosphère, et qui ont des conséquences sur la biosphère.


                                  Bientôt ce sera la forêt amazonienne qui sera viser, car elle est considérée comme le poumon de la Terre. 

                                  C’est aussi une validation à la pollution excessive, continuez à plolluer parole de la religion consumériste, qui ne vous dérange pas, déjà que les pics de pollution dans les grandes villes sont réguliers.

                                  Il n’y a pas de pause climatique, en suivant les sites écologiques on s’en rends compte, que les températures augmentent. 

                                  Juin 2014, le mois le plus chaud depuis 1880 :
                                  Article on l’on se rends compte que le début 2014 est plus chaud que jamais, comme les dernières années.

                                  Mais au contraire, on préfère nier l’évidence du réchauffement climatique d’origine humaine, d’origine des financiers et des industriels, qui ne savaient pas au début les implications mais qui savent maintenant, et qui ne font rien pour faire plus d’argent.

                                  De toute façon, quand ça commence sur le climat après ça va sur l’environnement, et ça veut démontrer que les ressources se portent bien, et que l’on peut exploiter à volo, alors que les changements climatiques et la surexploitation des ressources naturelles sont des maux du 21ème siècle, auxquelles l’argent et le profit sont mise en avant au détriment de l’intérêt général et de la vie.

                                  • Pascal L 2 août 2014 18:54

                                    «  Il n’y a pas de pause climatique, en suivant les sites écologiques on s’en rends compte, que les températures augmentent. » 

                                    Donc les scientifiques ne servent à rien, ce n’est pas la peine d’envoyer des satellites mesurer la température de la surface de la terre puisque le termomètre au fond de mon jardin indique une augmentation de la température et si c’est vrai au fond de mon jardin, c’est vrai partout.
                                    Parler des associations écolos comme formant un tout, c’est un peu abuser, il en a qui font un bon travail. Mais il en existe aussi qui ont tendance à réécrire les résultats scientifiques qui ne leur plaisent pas. La science, ce n’est pas une affaire de tripes, on ne peux pas prendre uniquement les mesures qui vont dans le « bon » sens.

                                  • Cassiopée R 2 août 2014 19:35

                                    Ce sont justement de scientifiques qui montrent qu’il y a une augmentation des températures.


                                    Car si vous regardez le lien, il s’agit de scientifiques qui disent qu’il y a une hausse.

                                    Je ne parle pas des associations écolos mais d’un site écologique, qui parle scientifiquement du réchauffement climatique.

                                  • joletaxi 2 août 2014 20:30

                                    un site écologique qui parle scientifiquement du climat, celle-là, je l’encadre, elle est trop

                                    merci, You make my day


                                  • Pascal L 2 août 2014 22:20

                                    Il me semble que dans cet article il y a une confusion entre météorologie et climatologie. Ils citent la NOAA sur la température de juin, mais tirent leurs propres conclusions.

                                    Nous savons que si les températures n’augmentent plus beaucoup ces dernières années, nous sommes sur un palier chaud. Il est normal qu’il y ait une variation autour des valeurs moyennes actuelles et qu’il y ait donc des points nettement plus chauds que la moyenne depuis que la météo existe.
                                    Si même les plus fervents défenseurs du réchauffement anthropique admettent qu’il y a un palier d’une quinzaine d’année qui serait du à une certaine variabilité, ces mêmes scientifiques doivent admettre qu’un seul mois chaud ne veut rien dire.
                                    Le site indiqué n’est pas un site scientifique. Ils ont eux-même déduit les conclusions qui arrangeait leurs convictions. Il est sain d’avoir des convictions, mais la science n’est pas une affaire de tripes et on a le droit de dire qu’on ne peut pas conclure à partir des données collectées.

                                  • JC_Lavau JC_Lavau 3 août 2014 12:26

                                    « en suivant les sites écologiques », on gobe mensonges sur inepties, c’est étudié pour. C’est bien pour cet usage que l’oligarchie WWF-Bilderberg les dirige habilement. Durant plusieurs décennies, la principale bête noire de ces fortunes pétrolières a été l’électronucléaire français, dont ils redoutaient qu’il rabote un peu leurs profits, et qu’il donne une indépendance gaullienne aux gouvernements français.

                                    Pour ce qui est de l’indépendance gaullienne, les voilà rassurés : depuis Giscard, n’entrent plus à l’Elysée que des pantins à eux, de plus en plus pantins. Rassurez-vous : malgré ses rodomontades de tranche-montagnes, Marine à son tour ne sera qu’un pantin de plus.

                                    Pour ce qui est de l’électronucléaire français, les voilà rassurés, ces oligarques WWF-Bilderberg : grâce à leurs partis Khmers Verts, les gouvernements se sont engagés à leur obéir, à engloutir des sommes fatales dans les « solutions » les plus idiotes et ruineuses, genre subventionner la connection d’éoliennes au réseau ERDF, pour le faire capoter à répétition, et subventionner le photovoltaïque la nuit. Leur calcul est que les dirigeants d’un pays exsangue et grelottant seront bien infoutus de résister à leurs diktats. Qui veut la dictature mondiale veut les moyens, et use de tous les hommes de paille assez bêtes pour ça.

                                    Tu réponds bruyamment au cahier des charges pour être recruté comme homme de paille, idiot utile : inculte en sciences, nul en méthodologie scientifique, maladivement autoritariste, infoutu de raisonner analytiquement : tout à l’émotion, puis à l’insulte si on ose te contrarier. Il n’est pas encore prouvé que tu sois individuellement paranoïaque, encore que tu multiplies déjà les procès d’intentions délirants, mais tu as déjà prouvé que tu adhères frénétiquement à des meutes paranoïaques ; voilà qui réduit de jour en jour ta marge de liberté.


                                  • JC_Lavau JC_Lavau 3 août 2014 12:27

                                    Oups ! Connexion, en français.


                                  • jipebe29 jipebe29 3 août 2014 16:50

                                    Vous êtes intoxiqué par la propagande réchauffiste des khmers verts. La TMAG (température moyenne annuelle globale) est stable depuis 1997 : 


                                  • Lecrabe 5 août 2014 21:44

                                    Ah ben une fois ça suffisait pas, vous les remettez ici les courbes qui prouvent l’inverse de ce que vous dites, chapeau l’artiste ^^


                                  • joletaxi 2 août 2014 20:28

                                    ah ces enclumes !

                                    c’est très curieux, et cela couvre une multitude de domaines.
                                    Les gens restent accrochés à leurs certitudes comme la moule à son rocher.

                                    10 fois, 20 fois, 100 fois, les « mantras » de la secte de la poele à frire ont été infirmés, des dizaines de liens ont été fournis vers des études « peerrewied »( pour autant que cela signifie encore vraiment une assurance de loyauté), et les mêmes idioties sont colportées par les idiots utiles.
                                    un exemple au hasard
                                    cela fit au moins 5 fois que je dis à eau du robinet( faut croire que le joint est défectueux) qu’il n’y a pas de danger pour les îles coralliennes, et que le méthane, ainsi que le permafrost ne posent pas de problème.
                                    Au prochain article sur le sujet, je vous fiche mon billet qu’il rééditera son petit laius.

                                    Et cela se vérifie sur tous les aspects de cette controverse, comme la comparaison avec la serre, que plus aucun « servant » sérieux à la cause n’ose évoquer, ou la pause des t°.

                                    L’administration Obama vient d’être prise la main dans le pot à confiture , avec ses « inspirations » sur le climat,quoique cela rende compréhensible son entêtement, mais les autres, à part le soulagement de leur culpabilité existentielle,c’est quoi leur trip ?


                                    • Lecrabe 2 août 2014 21:43

                                      La paille, la poutre, et l’oeil du voisin :

                                      cela fit au moins 5 fois que je dis à eau du robinet( faut croire que le joint est défectueux) qu’il n’y a pas de danger pour les îles coralliennes, et que le méthane, ainsi que le permafrost ne posent pas de problème.
                                      Les gens restent accrochés à leurs certitudes comme la moule à son rocher.

                                      On est toujours la moule de quelqu’un smiley


                                    • joletaxi 3 août 2014 18:09

                                      mais oui, mais oui, vous avez un argument pour apporter la contradiction,à part les âneries habituelles ?


                                    • Lecrabe 3 août 2014 21:43

                                      Mais non, mais non, comme on dit par chez moi : pas besoin de tirer sur la queue de l’âne pour le faire braire.


                                    • luciencbien 2 août 2014 21:53

                                      Bonsoir l’auteur,

                                      Je ne suis pas très cultivé mais je suis capable de comprendre un raisonnement sensé.
                                      Je voudrais savoir pour commencer si vous avez lu le « rapport du GIEC » avant de le critiquer. Je ne l’ai pas lu..
                                      J’ai pas contre regardé cette vidéo qui m’a semblé facile à assimiler, J’ai particulièrement remarqué que toutes les sources sont citées et vérifiables.
                                      Qu’en pensez vous ?

                                      • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 2 août 2014 22:40

                                        Affirmatif, j’ai lu le rapport du GIEC.
                                        En son temps, j’avais aussi lu le Projet de Constitution Européenne et le Coran...

                                        Je dois cependant avouer très humblement qu’il m’est arrivé de lire des pages en diagonal...

                                        J’espère que vous ne m’en voudrez pas. Mais vous savez, je pense aussi qu’il n’est pas nécessaire d’avoir lu les œuvres complètes d’Elisabeth Teissier pour ne pas croire à l’astrologie ! mais ça, rassurez vous, même en diagonal, je ne les ai pas lues smiley


                                      • Pascal L 3 août 2014 00:37

                                        J’ai également commencé à lire le rapport, mais j’ai craqué lorsque j’ai vu qu’ils évitaient de citer les hypothèses prises. Dans ce genre d’étude, il est impossible d’obtenir un résultat sans faire un certain nombre d’hypothèses non encore vérifiées. La liste permettrait d’avoir une idée du niveau d’incertitude sur le résultat. J’ai aussi lu quelques remarques faites par des relecteurs officiels du rapport, dont un au moins regrette la non prise en compte de ses remarques dans le rapport.

                                        Quand à la vidéo, il y a des choses intéressantes sur le lien entre le PIB et la consommation énergétique, mais on ne peut pas demander au speaker un avis sur le réchauffement climatique, car sa société réalise des bilans carbone et ils ont une bonne réputation sur ce sujet. Il ne va tout de même pas dire que cela n’est peut-être pas la priorité numéro 1 en matière d’environnement. Cette vidéo n’est pas loin d’un discours marketing.

                                      • E_Libre 2 août 2014 22:34

                                        Cet article est un troll à lui tout seul. Je n’ai pas besoin du GIEC pour savoir que nous sommes en période de bouleversement climatique et que l’humanité en est responsable.

                                        L’auteur ne mérite même pas qu’on tente de lui répondre. Allons ! Même si l’auteur se croit pauvre d’esprit et une faible personne, qui a peur de l’avenir et nie les choses pour les exorciser, il est possible de réparer les dégâts à condition de voir les choses en face et d’agir avec détermination, rapidement.


                                        • joletaxi 3 août 2014 18:11

                                          vous avez raison, hier il a plu à verse, le climat est bouleversé,

                                          ce serait pas plutôt vous qui êtes un peu « ébranlé » ?


                                        • Kelimp 2 août 2014 23:27

                                          Lorsque Galilée a démontré que que la Terre n’était pas au centre du système solaire, personne ne l’a cru.

                                          Lorsque Darwin a échafaudé la théorie de l’Evolution, personne ne l’a cru

                                          Il y aura toujours des incrédules qui le resteront jusqu’à ce que les faits leur prouvent le contraire.


                                          • Croa Croa 2 août 2014 23:43

                                            Il y a des gens qui s’entêtent même lorsque les faits prouvent le contraire ! L’auteur par exemple smiley


                                          • joletaxi 3 août 2014 18:14

                                            il serait peut-être temps de nous montrer ces faits incontestables qui prouvent l’inéluctable arrivée de la poele à frire.

                                            jusqu’ici moi j’ai rien vu de particulier.
                                            déjà, si on pouvait savoir l’exacte évolution des t° depuis 150 ans,car au vu des bidouillages de la clique, on est dans le vague le plus total.
                                            eux ils appellent ça, homogénéiser, moi j’appelle cela trafiquer


                                          • Mac Naab 3 août 2014 01:14

                                            Merci l’auteur maintenant je sais que je ne peux pas faire confiance aux scientifiques dans leur très grande majorité (http://www.slate.com/blogs/bad_astronomy/2013/05/17/global_warming_climate_ scientists_overwhelmingly_agree_it_s_real_and_is.html).

                                            Sinon j’ai une question : où sont les olivier cabanel et autres écolos, parce que lorsqu’il y a un article contre le nucléaire c’est 90% de « j’approuve » et là on a un article disant que le réchauffement climatique ce n’est qu’un gros mensonge et il y a quand même que la moitié des gens qui n’approuvent pas cette article.


                                            • JC_Lavau JC_Lavau 3 août 2014 10:12

                                              Slate est un organe de presse militant carbocentriste. Chaque fois qu’un de leurs auteurs publie une énormité, genre « le dioxyde de carbone étouffera la forêt », publiée par Alexandre Magnan, Slate interdit le commentaire qui signalerait l’énormité. J’ai prévenu l’auteur, qui demeure crédule jusqu’à la racine des cheveux.


                                            • Pascal L 3 août 2014 10:56

                                              Pour la crédibilité des scientifiques, il y a un vrai problème quand nous voyons qu’il existe 29 raisons différentes publiées par des scientifiques pour expliquer le palier de température et que certaines explications ne sont pas vraiment compatibles. Est-on même sûr que la bonne explication est dans cette liste ?

                                              Alors quand on lit dans Slate que le débat est terminé, on peut tout de même en douter. Il est sans doute plus facile de décrédibiliser l’adversaire que de répondre sur le fond.
                                              En science, quand on en est à ce niveau là, il est plus juste de dire que nous ne pouvons pas conclure. Nous savons aujourd’hui que nous sommes sur un palier mais nous ne savons pas vraiment dans quel sens cela va évoluer. Il n’y a pas si longtemps, on nous vendait des courbes en formes de crosses de hockey, c’est-à-dire avec une forte accélération des températures alors que ce n’est pas vraiment ça qui s’est produit. La compétence des scientifiques n’est pas réellement en cause, mais la course à la publication et au financement des labos fait que ce qui est publié n’est que peu vérifié et les résultats ne sont pas toujours répétables. La climatologie est encore une science jeune mais elle progresse. 
                                              Les critères de validation des études ne sont pas suffisant pour être certains de la répétabilité du résultat, ce qui explique les nombreuses divergences. Il faudrait amener ces critères au niveau des critères des sciences dures, mais le coût des expériences serait multiplié par un facteur important. D’un autre côté, on économiserait sur les coûts de vérification parce que répéter une expérience pour avoir un résultat différent, c’est deux études qui partent à la poubelle.

                                            • Loatse Loatse 3 août 2014 13:07

                                              J’ai retrouvé le graphique des périodes interglaciaires... ce qui inclut des pics de réchauffement (comme si nous étions sur le grand 8 !)


                                              http://crioux.wordpress.com/2013/03/06/mini-ere-glaciaire-a-venir/

                                              a) nous venons d’atteindre le sommet de ce pic, donc logiquement si l’on se base sur un cycle très long quasi régulier, nous devrions redescendre...et bientôt nous geler les cacahuètes en espérant qu’il s’agira d’un mini ère glaciaire (ce qui nous évitera de nous retrouver congelés une feuille de salade entre les dents comme les mammouths)

                                              b) Ne pas oublier non plus que nous venons d’« achever un cycle solaire de 11 ans avec un maximum en 2013...Les diminutions des taches solaires ont aussi un impact sur le climat..

                                              Parlez nous plutôt, messieurs les »politiques-climatologues-écologistes« des effets des »continents« de déchets plastique sur la faune et la flore, même si c’est préjudiciable aux industries liées au pétrole...

                                              Des algues vertes qui prolifèrent, et tant pis pour les industries qui vendent des pesticides engrais chimiques (se reconvertiront dans le fumier en granulé et la larve de coccinelle)

                                              Des rejets chimiques de toutes sortes, de la pollution liées aux hydrocarbures...

                                              De l’épuisement des terres cultivables ou de leur rachats pour construire des complexes immobiliers touristiques...

                                              Des effets de la malbouffe du clown ronald, notamment sur les enfants.

                                              de tout ce qui fâche en gros...

                                              et prévoyons plutôt surplus de couvertures polaires (plastique recyclé en mode »rien ne se perd tout se transforme" :) que d’ambre solaire...





                                              • joletaxi 3 août 2014 18:22

                                                prévoyons surtout du valium, du temesta,un peu d’herbe, car pour certains, très présents sur ce site, le monde qui les entoure ne ressemble pas du tout à celui que je vis, et qui est loin d’être déplaisant par rapport à ce que vivaient nos parents.

                                                encore une fois, changez rien pour moi....et arrêtez de nous les casser avec vous âneries


                                              • Lecrabe 5 août 2014 22:53

                                                Pas mal le petit graph, mais avez vous conscience de l’échelle de temps écrite juste en dessous ?
                                                D’après votre « bientôt se geler les cacahuètes » je ne pense pas.

                                                Regardez donc encore votre beau graphique, on y voit en effet qu’il y aurait des cycles de grosso-modo 100.000ans, les montées ( et descentes) brusques se produisant sur au bas mot 10.000 ans et seraient de l’ordre de 10°.
                                                Pourquoi pas. Mais ça n’a sûrement pas grand chose à voir avec des cycles solaires de 11ans...
                                                1° par 1000ans.
                                                Vous comprenez mieux la crainte de voir des +1° en 100 ans ?

                                                Quant au reste de vos récriminations, je ne vois pas en quoi les inquiétudes quant à la santé humaine et la biodiversité devraient nous rassurer quant à l’invivabilité du climat...

                                                Il me semble que vous mélangez tout dans un gloubi-boulga indigeste et insensé.


                                              • jipebe29 jipebe29 3 août 2014 16:19

                                                Voici quelques informations générales sur la problématique climatique : http://dropcanvas.com/#wJc9FpE34332em


                                                Et un document intitulé :« climat : 22 vérités qui dérangent », avec des compléments scientifiques : 

                                                https://kin152.gadz.org/climatologie/verites.pdf

                                                Bonne lecture !


                                                • basilic 3 août 2014 17:07

                                                  Avec LE KERGOAT les frères KOCH doivent se frotter les mains, ils se sont trouvé un nouveau petit larbin...


                                                  • joletaxi 3 août 2014 18:17

                                                    pff les frères Koch, des amateurs,

                                                    http://joannenova.com.au/2014/08/senate-report-billionaires-covertly-funding-far-left-environmental-machine/

                                                    Madoff devrait être libéré immédiatement pour faire de la place pour ces escrocs


                                                  • tf1Groupie 3 août 2014 19:01

                                                    Un article qui utilise trop de raccourcis, caricatures et affirmations péremptoires pour quelqu’un qui se dit passionné de science.

                                                    Par exemple s’il y a corrélation entre CO2 et température ça ne signifie pas que la température augmente en suivant de façon parfaite l’augmentation du CO2 ; car il y a plusieurs paramètres qui entrent en jeu.
                                                    Pareil qualifier le Big Bang de fable est excessif. C’est une hypothèse, comme il y en a beaucoup en Science, elle n’est pas sure, mais assez probable.

                                                    Bref on peut aimer la « Science amusante » ou bien aimer la Science de manière plus approfondie.

                                                    Il y a des centaines (milliers ?) de scientifiques costauds qui bossent sur le sujet et croient que le réchauffement par effet de serre est très plausible ; alors par respect pour ces personnes ce n’est pas très sérieux de balayer leurs études sur l’appui du simple « bon sens ».

                                                    On est ici dans les hypothèes, les probabilités et les risques.
                                                    Quel est le risque de prendre le réchauffement climatique pour une blague et de se tromper ?


                                                    • joletaxi 3 août 2014 20:44

                                                      est-il vraiment nécessaire d’être un grand scientifique pour constater que toutes les prévisions émises par l’église de la poele à frire à une échéance permettant une confrontation avec les faits, se sont révélées fausses ?

                                                      La théorie du soi-disant effet de serre, de la « backradiation », une fois que l’on creuse le sujet, est loin d’être aussi évidente que ce que l’on voudrait nous faire croire, et je n’en ai jamais vu une démonstration ( rien que le fait qu’un grand scientifique comme Spencer, qui a accès des budgets de recherche, fasse des expériences de « géotrouvetout » dans son jardin pour tenter de convaincre sur la réalité du phénomène devrait nous rendre suspicieux)

                                                      Ce n’est pas par hasard que des gens comme Lomborg(que la secte pyrocomique voue aux gémonies) témoignent devant des commissions du sénat US

                                                      http://judithcurry.com/2014/07/30/lomborgs-senate-testimony/

                                                      la question n’est plus tabou
                                                      le prix d’une aléatoire mitigation des émissions n’est-il pas beaucoup trop élevé par rapport au coût d’une adaptation ?
                                                      d’autant que pour ce qui est de la mitigation,

                                                      http://wattsupwiththat.com/2014/08/03/the-record-of-recent-man-made-co2-emissions-1965-2013/

                                                      Faudra réssusciter Mao, ou leur envoyer Mélanchon si l’on veut voir une diminution des émissions chinoises.
                                                      Pour ce qui est des Allemands, une bonne guerre... ?


                                                    • JC_Lavau JC_Lavau 3 août 2014 23:15

                                                      « prendre le réchauffement climatique pour une blague et de se tromper ? »
                                                      Non, pas une blague, mais une escroquerie à l’échelle planétaire.

                                                      Je te rappelle que j’ai déjà fait tomber un escroc international, je commence à connaître leurs trucs. Faire tomber l’IPCC prendra plus de temps : ils ont compromis des milliers de complices, soit naïfs, soit corruptibles.


                                                    • tf1Groupie 5 août 2014 23:11

                                                      @Joe,

                                                      Dans ton lien Lomborg ne conteste pas le changement climatique mais les aspects économiques des réponses qu’on envisage pour traiter ce changement.

                                                      Bref t’es complètement à la masse.

                                                      Pour étudier le changement climatique il n’est peut-être pas nécessaire d’être un grand scientifique, mais il faut au minimum :
                                                      - bien comprendre l’anglais,
                                                      - passer beaucoup de temps à éplucher des rapports pas très digestes.

                                                      Et rien que ça n’est pas à la portée de tout le monde.

                                                      Par contre ce qui est à la portée de tout le monde c’est de faire des commentaires de concierges en croyant avoir tout compris à partir de deux graphiques et 3 pages web de vulgarisation.


                                                    • revenant 3 août 2014 20:17

                                                      Ceux qui souhaitent comprendre, sans avoir de parcours scientifique ce sujet « épineux » devraient regarder une conférence de Mr Vincent Courtillot.
                                                      C’est clair, simple et sans aucun doute, le GIEC c’est de la science politique...
                                                      Mais ce n’est pas de la science...

                                                      Vincent Courtillot : « Il n’y a plus aucun réchauffement » - A voir absolument.

                                                      • joletaxi 4 août 2014 00:46

                                                        un petit dernier pour la route à l’attention de eau du robinet et ses copains

                                                        http://notalotofpeopleknowthat.wordpress.com/2014/08/03/coral-digger-disturbs-war-dead-not-climate-change-bbc-remain-in-denial/#more-9436

                                                        des enclumes....


                                                        • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 4 août 2014 10:08


                                                          À partir de la quasi centaine de commentaires, à ce jour, les auteurs de commentaires opposés à l’article de Le Kergoat ne pourraient-ils pas rédiger en commun un article répondant point par point à celui de Le Kergoat ?
                                                          Ainsi, les les lecteurs s’y retrouveraient plus facilement.
                                                          Merci d’avance aux bonnes volontés.


                                                          • JC_Lavau JC_Lavau 4 août 2014 10:57

                                                            Je vais le faire à leur place, c’est un Credo :

                                                            Je crois au GIEC tout puissant,
                                                            à l’extinction du Gulf Stream pour nous punir de nos péchés,
                                                            à la submersion des atolls quelle que soit l’évolution verticale de leurs planchers océaniques,
                                                            à la disparition des glaciers de l’Himalaya en 2035,
                                                            je crois que la neige est un souvenir du passé que nos enfants ne verront plus,
                                                            je crois en des usines d’enfouissement du dioxyde de carbone, et tant pis pour la minorité de riverains malchanceux,
                                                            je crois que la spéculation sur les indulgences-carbone est une bénédiction pour la planète,
                                                            je crois que l’ours blanc est menacé par le réchauffement climatique,
                                                            je crois à l’acidification des océans puisque les plus grands simulateurs l’ont brillamment simulée,
                                                            je crois que le Soleil est une étoile invariable,
                                                            je crois que Greenpeace n’est pas actionnaire de BP,
                                                            je crois que le climat va se dérégler et échapper à toutes les prévisions sauf celles du GIEC,
                                                            je crois qu’il y aura 50 000 000 de réfugiés climatiques en 2010, oups ! en 2020, enfin en 2050, quoi,
                                                            Je crois que la physiologie végétale c’est tout des menteries inventées par le démon.
                                                            Je crois qu’à Libé Sylvestre Huet est honnête, courageux et indépendant de son patron, lequel est encore plus honnête encore.
                                                            Je crois que Jean Jouzel est assis à la droite du GIEC le tout-puissant,
                                                            Je crois que Jean Jouzel et Valérie Masson-Delmotte ont raison de réclamer mille milliards d’euros pour sauver le climat, européennes du 25 mai 2014.
                                                            Amen.
                                                             


                                                          • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 20 août 2014 22:11

                                                            Excellent !


                                                          • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2014 13:10

                                                             Toutes ces giboulées d’août prouvent à quel point Jean Jouzel est un prophète plein de justesse et de sagesse, quand il prophétisait :

                                                            http://www.journal-la-mee.fr/1929-le-climat-foutu-pour-les-20-ans-a
                                                            Citation de : Jean Jouzel
                                                             « Le réchauffement est sensible, chacun le sent bien. Onze des 12 dernières années ont été plus chaudes que toutes celles qui ont précédé depuis 1860. Voir par exemple le graphique qui correspond à la région nantaise. En même temps, on le sait bien, le nombre de jours de gel diminue. Cela donne des hivers très doux dans nos régions. Mais on sait que le réchauffement est inégalement réparti : d’autres régions en pâtissent considérablement. » 

                                                            Ça c’est sûr que 2014 c’est à nouveau l’année de la clavicule !

                                                            Donc Jean Jouzel et Valérie Masson-Delmotte avaient drôlement raison de réclamer mille milliards d’euros aux européennes du 25 mai 2014 « pour sauver le climat »... Ces climastrologues de la cour ont des goûts simples et modestes.

                                                            Un tiers ajoute : « Mille milliards de mille sabords ! GIEC espèce de boit sans soif, pacte à quatre, ostrogoth, moule à gaufres ! »

                                                            Bonne idée, cela ! Je suggère d’intercaler, dans Le petit Haddock illustré, entre « pirate de carnaval » et « scaphandrier d’eau de vaisselle » : « climastrologue de la cour »".
                                                            Pour les hélicologistes, j’hésite encore :
                                                            « Hélicologistes à la graisse de hérisson », c’est déjà pris.
                                                            Sachant les trous que peuvent faire les sauterelles dans la toile d’une tente chère, si par mégarde on en a emballé une en roulant la tente, je suggère :
                                                            « Hélicologiste à la bave de criquet ! ».

                                                            Les suédois ne doivent pas compter exactement comme nous, car ils traduisent généralement « Mille sabords ! » par « Bomber och granader ! »

                                                            Du reste Jean Chrétien, celui qui a la bouche tellement croche qu’il parle en italiques, a félicité la Suède car c’est grâce à eux que les enfants parviennent à compter su é dois...


                                                            • JC_Lavau JC_Lavau 17 août 2014 11:14

                                                              Banquises, mais c’est un vrai Scandall !

                                                              (mais si, mais si : comme la gaine à Myriam qui soutient Georges très fort) La banquise antarctique est beaucoup trop grande : http://nsidc.org/data/seaice_index/images/daily_images/S_stddev_timeseries. png La banquise arctique ne fond pas du tout assez : http://nsidc.org/data/seaice_index/images/daily_images/N_stddev_timeseries. png http://ocean.dmi.dk/arctic/plots/icecover/icecover_current_new.png Et les températures arctiques d’été sont beaucoup trop basses : http://ocean.dmi.dk/arctic/plots/meanTarchive/meanT_2014.png Il va falloir consacrer des efforts héroïques pour renverser rapidement toutes les saintes prédictions du saint IPCC, vite vite vite, afin que le public ne s’aperçoive pas des substitutions. George Orwell nous avait décrit cela : en plein meeting, voilà-t-il pas que l’ennemi d’hier devenait l’ami d’aujourd’hui, et l’ami d’hier devenait l’ennemi d’aujourd’hui ! Il fallait changer toutes les banderolles en trois minutes. Stéphane Foucart et Audrey Garric vont devoir se surpasser !

                                                              Si la banquise arctique ne se porte pas aussi bien que celle de l’antarctique il n’en résulte pas moins qu’elle est en bien meilleur état qu’elle ne le fut. De plus la somme des mers englacées (et encore oublie-t-on d’y inclure l’hiver les surfaces des grands lacs) reste supérieure à la moyenne des trente cinq dernières années.
                                                              Il y a laide lurette que l’affolement des populations avec des problèmes inexistants en période de difficultés économiques et sociales (Ovnis, sorcières, fantômes, paranormal, géniaux inventeurs du mouvement perpétuel...) est bien connu des sociologues.  

                                                              — Gang Intergouvernemental d’Escrocs Carbocentristes, et fraude à l’évolution climatique : http://deonto-ethics.org/impostures/index.php?board=30.0

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès