• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Pourquoi les oppositions à la 5G sont nombreuses

Pourquoi les oppositions à la 5G sont nombreuses

Ce mois-ci est chargé pour les opposants à cette nouvelle norme de télécommunications qu'est la 5G. Pourquoi ?

Grande journée à Lyon le 19 septembre, symboliquement devant le CIRC (centre international pour la recherche contre le cancer) fondé par Marie Curie à Lyon, la veille de l'attribution des fréquences aux opérateurs. Quatrième journée internationale contre la 5G le 26 septembre. Pourquoi ?

 

LA 5G, SES INCONVÉNIENTS ET SES RISQUES

 

 1  La 5G a une portée déplorable

La 5G nécessite une augmentation substantielle du nombre d'antennes nécessaires, du fait de sa moindre portée : c'est tout simplement cent fois, mille fois plus d'antennes qui sont nécessaires par rapport aux autres normes d'émission : du brouillard, de la fumée, une feuille, un corps d'humain ou d'animal, les murs la perturbent. En pratique, en ville où les conditions pour elle sont extrêmes, c'est tous les cent mètres, voire tous les cinquante mètres qu'il sera nécessaire d'en placer.

 2  La 5G n'apporte rien de nouveau

Les arguments avancés pour la promouvoir sont que cela permet plus de vitesse de transmission et plus de bande passante : certes, mais en fait à part les militaires (qui voient cette nouvelle bande passante empiéter sur leurs plates-bandes d'un mauvais œil, car c'est pris sur ce qui était jusqu'à présent des fréquences qui leur étaient réservées), qui a besoin de cette débauche de possibilités alors que même les voitures autonomes n'ont pas besoin d'autant, et que les chirurgiens à distance préfèrent opérer via la fibre bien plus rapide et malgré tout plus fiable  ?

 3  La 5G consomme beaucoup plus de courant

Cette multiplication d'antennes ne va pas sans une nécessaire alimentation de celles-ci, même si elles sont de taille bien plus petite, mais pas moins puissantes. Aurait-on oublié en haut lieu la modération énergétique tant mise en avant au point d'en donner le prétexte pour imposer aussi le Linky encore plus énergivore, sans oublier un « Internet des Objets » aux appétits d'énergie monstrueux ?

 4  La 5G, selon les astronomes et les astrophysiciens, pollue le ciel

Pour assurer une couverture globale sur toute la Terre, et sans demander l'avis de ses habitants, des insensés multiplient les lancements de satellites réémetteurs (pour le moment, on parle d'en lancer cinquante mille). Déjà des lanceurs en envoient par rafales, et cela ne fait que commencer. De ce fait les moyens d'observation du ciel voient leurs clichés traversés par des dizaines de points lumineux perturbateurs, qui gênent considérablement la recherche.

 5  La 5G perturbe la météorologie

En raison de tous ces satellites, et des échanges avec les nombreuses stations terrestres, sur des fréquences jusque-là épargnées, certaines mesures essentielles pour les prévisions (émissions naturelles des particules de la haute atmosphère) sont carrément torpillées car elles se font justement sur ces fréquences-là, ou des fréquences très voisines. Voir à ce propos la note officielle qui précise les fréquences utilisées par ces satellites : de 1452 à 2690 MHz. On peut imaginer l'impact sur ceux qui ont besoin constamment de ces données (marins, agriculteurs, militaires, mais aussi simples particuliers).

 6  La 5G est dangereuse

Depuis des mois déjà, voire des années, les biologistes alertent sur la survenance de ces petites antennes surpuissantes, omniprésentes, qui selon l'encombrement des échanges pourront affecter entre une et 32 cellules internes à un locuteur, donc avec une force qui peut dépasser très largement tous les seuils admissibles, et ce même si chaque cellule prise isolément semble les respecter. Ce locuteur en subira la violence, mais aussi, et plus encore, toute personne placée entre lui et les cellules de l'antenne. La barrière des cellules animales (donc humaines) en sera forcément affectée profondément, avec en risque presque obligatoire des perturbations d'ADN, d'échanges nerveux, du système immunitaire, du sens de l'orientation des oiseaux et des insectes. Même les plantes peuvent en être affectées à plus ou moins long terme.

La 5G nous donne là l'exemple d'un dossier qui peut bien plus vite que le scandale de l'amiante par exemple, devenir une catastrophe cette fois mondiale. Ce serait d'ailleurs pour cette raison que des décrets, des ordonnances seraient en préparation pour empêcher des lanceurs d'alerte d'intervenir efficacement : il s'agit de TRÈS GROS SOUS mis dans la balance !

De nombreux liens orientent vers des études qui convergent, vers des appels au secours. Assez peu le sont en français malheureusement, car notre pays a la « chance » d'avoir un milieu dit scientifique très verrouillé.

En voici un, important, et international

https://www.stralskyddsstiftelsen.se/wp-content/uploads/2017/09/170913_scientist_5g_appeal_final_fr.pdf

 

Un autre :

https://limits-drive.mycozy.cloud/public?sharecode=baybKzHNNLVv


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Septime Sévère 9 septembre 13:55

    Il serait beaucoup plus raisonnable d’oublier ce truc et de passer directement à la 6G. 


    • babelouest babelouest 9 septembre 14:53

      @Septime Sévère les Chinois et les Coréens y travaillent déjà, de toute façon après je pense qu’il s’agit des mêmes appareils émetteurs, avec de nouvelles gammes d’ondes. Les essais de 5G en France actuellement sont sur 3,5 GHz, mais ensuite la fréquence de travail de la 5G serait 26 GHz.


    • Francis Francis29 9 septembre 15:05

      @babelouest
       
       « Sur le long terme, il faudra plus de fréquences pour maintenir la qualité de service de la 5G et répondre à la croissance de la demande dans les bandes entre 3 et 24 GHz  »
       
      Ceux que les mesures eugénistes de la bande à Bill auront épargnés vont cuire comme des saucisses dans un four. On mettra ça sur le compte du réchauffement climatique.


    • Le421 Le421 9 septembre 19:01

      @Septime Sévère
      Moi, je pensais à la 7, mais bon, j’ai une longueur d’avance.
      Je voulais télécharger flightsimulator 2020 sur Microsoft.
      100 gigas.
      Autant dire une année chez moi.
      Allez tchao !!


    • babelouest babelouest 9 septembre 19:49

      @Le421 il faut repenser à la fibre, le support idéal. Ultra stable, pas d’interférences ni dans un sens, ni dans l’autre, vitesse plus qu’incroyable grâce aux dernières découvertes. J’ai lu par ailleurs qu’en deux minutes, à cette vitesse-là, on télécharge tout Netflix....


    • I.A. 9 septembre 21:00

      @Le421

      Hé hé hé ! Pas mal !


    • Le421 Le421 10 septembre 08:44

      @babelouest
      La fibre, chez nous, elle pend aux poteaux.
      Mais y’a plus dégun pour finir les raccordements.
      Ensuite, c’est juste une question de fric...
      Et dans la campagne, c’est beaucoup de pognon dépensé pour peu de retour.
      Les boites (pas n’importe lesquelles !!) qui ont eu le marché passent les câbles et après... Vogue la galère, RAB !!


    • Francis Francis29 9 septembre 14:12

      Un éminent professeur de biochimie met en garde : La 5G est « l’idée la plus stupide de l’histoire du monde

      « Installer des dizaines de millions d’antennes 5G sans avoir fait un seul test biologique de sécurité est l’idée la plus stupide que quelqu’un ait jamais eu dans l’histoire du monde : fertilité réduite ; effets neurologiques ; dommage à l’ADN cellulaire ; apoptose ; effets endocriniens ; excès de calcium intracellulaire ; cancers. »

       

       « On n’a pas d’usage clairement identifié qui attirerait le public, mais un impératif industriel », en passant « au-dessus des problèmes de santé », affirme un chercheur



      • babelouest babelouest 9 septembre 14:57

        @Francis29 tout cela est vrai, hélas, et déjà dénoncé par beaucoup de scientifiques qui ne sont pas esclaves du Système.


      • Clocel Clocel 9 septembre 14:17

        Le but premier de la 5G, c’est le flicage généralisé qui précède la mise en place du « porte-monnaie » électronique.


        • Clocel Clocel 9 septembre 17:02

          @Clocel

          Porte-monnaie numérique, le porte-monnaie électronique c’est déjà du passé...


        • V_Parlier V_Parlier 9 septembre 22:21

          @Clocel
          La connexion incongrue au réseau de tout un tas d’objets, c’est en effet ça le but, plus que la bande passante. (Le porte monaie électronique ce n’est rien du tout à côté de tout le reste). Et les technobéats réclameront ça à corps et à cris, et ils auront leur 5G.


        • Le421 Le421 9 septembre 19:02

          Vous êtes quand même formidables, tous !!

          La 5G, ça permettais la reconnaissance faciale...

           smiley  smiley  smiley smiley


          • babelouest babelouest 9 septembre 19:52

            @Le421 il ne restera plus qu’à sortir grimés intelligemment, de façon que la largeur des yeux, la forme des oreilles et de la bouche paraissent différentes.


          • V_Parlier V_Parlier 9 septembre 22:22

            @babelouest
            Ben... un masque anti-Covid amélioré ? smiley


          • ETTORE ETTORE 9 septembre 20:04

            Quand je pense que tout cela à commencé avec juste le point .....G.

            Sérieux, là où il y a de la gêne, il n’y a plus de plaisir !

            A chercher toujours plus gros.....L’état à vraiment ses antennes partout !

            lol !


            • pipiou2 9 septembre 20:55

              Un monument de désinformation scientifique.

              Vous auriez ajouter : 7 La 5G mange les enfants ...


              • babelouest babelouest 9 septembre 21:04

                @pipiou2 c’est bizarre : de nombreux scientifiques internationaux, des spécialistes de beaucoup de sujets, osent écrire leurs tourments à propos d’une 5G qui délibérément n’a pas été officiellement testée pour vérifier son inocuité. J’ai bien dit officiellement car je crains que des études aient été faites dans le secret des multinationales, et se soient révélées mauvaises. Sinon, il n’y avait pas de raison de continuer à tonitruer « Il n’y a pas eu d’étude de faite » alors que depuis le temps, on aurait eu le temps d’en peaufiner. C’est simplement que surtout, il ne faut pas que se déroulent des tests publics en profondeur, ce serait catastrophique vu le coût au départ de ce programme mondial.
                .
                Ou alors, vous en savez plus que ces savants ? Bravo !


              • V_Parlier V_Parlier 9 septembre 22:26

                @pipiou2
                La 5G = encore un truc qui viendra en plus de tout ce qu’on se ramasse déjà. Même si ce n’est pas pire, c’est encore et toujours plus d’exposition RF partout, pour encore plus de gadgets chiants qui deviendront obligatoires pour effectuer n’importe quelle démarche. Vivement un bon gros sabotage, une cyber-attaque qu’on rigole un peu !


              • pipiou2 9 septembre 22:39

                @V_Parlier
                Dit le gars qui est à fond sur Internet ! ... et qui il y a 10 ans disait que le téléphone mobile ne servait à rien.


              • pipiou2 9 septembre 22:46

                @babelouest
                Il y a aussi de nombreux scientifiques qui te parlent des réseaux pédo-sataniques et de la chute de la tour 7.
                Je suis pas vraiment impressionné par ces « savants ».
                Vos arguments« scientifiques » sont bidons, tous comme ces tests faits « dans le secret des multinationales » que vous fantasmez.


              • babelouest babelouest 10 septembre 06:55

                @pipiou2 ah bon, ça sert à quelque chose le téléphone mobile ? Internet oui, j’y suis allé la première fois début 1995.


              • I.A. 9 septembre 21:16

                ...À force, ça ne serait pas notre corps, qui ferait office de relais ?

                1,75 mètre au-dessus du niveau de la mer, avec cette « boule » (notre tête) tout en haut, en guise d’émetteur-récepteur (images et sons, mais pas que) ?

                Des antennes vivantes... Serait-ce si extraordinaire ?


                • V_Parlier V_Parlier 9 septembre 22:27

                  @I.A.
                  La fréquence devrait être trop basse (dans la bande FM) étant donné la hauteur typique d’un humain. Pas assez pour du haut débit smiley


                • ETTORE ETTORE 9 septembre 21:39
                  I.A. 9 septembre 21:16

                  ...À force, ça ne serait pas notre corps, qui ferait office de relais ?

                  I.A....Malheureusement, on ne nous demande pas de « transmettre », mais de ....capter  !

                  Quand je verrais un gugus se promenant avec un câble en cuivre trainé derrière lui, je comprendrai que ce monde est à.....la masse !


                  • I.A. 10 septembre 09:28

                    @ETTORE

                    Hé hé hé !

                    C’est ce qu’on appelle être branché !!


                  • séraphim 9 septembre 21:43

                    En tant que personne qui n’a pas d’avis tranché sur la nocivité ou l’utilité de la 5G, j’aime bien ce genre d’article, mais je déplore les incohérences qu’on y trouve pour se faire un avis solide :

                    1/ vrai, portée moindre, mais « déplorable » est très exagéré.

                    2/ si la 5G n’apporte rien de nouveau, elle ne sera pas utilisée, ou que de manière marginale, vu les investissements qu’elle requiert. Pourtant je suis persuadé que son usage sera majoritaire très rapidement : plus rapide, moins de latence, plus de débits

                    3/ cf pt n°2, si elle ne sert à rien, elle ne sera pas utilisée et ne consommera pas d’énergie

                    4/ je comprends le raisonnement, mais ça n’a rien à voir avec la 5G, les constellations de satellites lancées par SpaceX et bientot Blue Origin n’ont rien à voir et son complètement indépendant du point de vue technologique. La « 5G » n’a pas besoin d’eux et ils n’ont pas besoin de la « 5G » pour fonctionner.

                    5/ cf point 4/, ça n’empêche pas les problèmes soulevés d’être réels, c’est bien pour cela qu’il existe des autorités de régulation des bandes de fréquence.

                    6/ qui/quoi/où/quand/comment ? il est bien difficile de faire la part des choses sur le sujet. On a un recul qui commence à être important sur les rayonnements électromagnétiques, et je veux bien croire qu’il y a de gros problème qu’on nous « cacherait », mais je me souviens des années 90 où on nous prédisait tous un cancer du cerveau avec le GSM ... et ma foi, on n’a pas trop mal survécu depuis 30 ans. Ne parlons pas de Thomas Pesquet, l’homme le plus irradié de France, qui a l’air en pleine forme.

                    Personnellement, la 5G ne me sert à rien, je ne compte pas en être utilisateur, mais si on veut démontrer qu’elle a des effets délétères, physiologiques, politiques ou sociaux, il va falloir monter la démonstration d’un cran.


                    • babelouest babelouest 9 septembre 21:58

                      @séraphim merci, des remarques judicieuses !


                    • HELIOS HELIOS 10 septembre 01:02

                      ... en fait, la 5G... la 4 ou la 6 et ses suivantes ne sont que des antennes rayonnantes toutes entre elles et avec tout ce qui est censé s’y connecter comme les téléphones et tous les appareils autonomes de types capteurs, camera, micros, et autres automatismes.

                      Accuser la 5 G par rapport a la 4G est idiot comme si on accusait la 4G d’etre dangereuse lorqu’elle diffuse un interview de Melenchon et de non dangereuse lorsqu’elle diffuse un film de Walt Disney... les contenus n’ont rien a voir.

                      Ce qui n’a pas été testé a grande echelle, c’est clairement l’impact de frequences plus elevées utilisées par la 5G (et probablement de puissance plus fortes) dans un environnement humain de proximité.... et surtout, mais là, peu en parlent, des ondes stationnaires probablement plus impactantes au vu de la multiplications des antennes. (je parle ici de « resonnances »)

                      Imaginez, par exemple que vous ayez votre fauteuil du salon, ou votre siege devant votre bureau, juste dans une ventre ou un noeud electromagnetique... là on ne sait pas ce qu’il se passe sur le moyen et le long terme.

                      Mais cela n’est en rien une caracteristique de la 5G



                      Ce qui est par contre evident, c’est que pour des raisons de coût et de facilité, on a tendance a utiliser les réseaux « mobiles » comme la 4G, la 5G etc comme des reseaux fixes geographiquement ET temporellement., ce qui est manifestement une erreur.

                      Lorsqu’un point doit etre raccordé au reseau et que ce point est stable et permanent il fauf le connecter de maniere filaire et ne pas utiliser de reseau radio... les « box » 4G de Bouygues, SFR etc ne devraient etre que des outils mobiles ou/et temporaires.

                      Cela veut dire que les operateurs de reseaux (les FAIs) doivent satisfaire et même prendre les devants pour qu’il ne manque pas de connexions filaires nulle part.

                      On est tres loin d’y arriver, les efforts se font toujours de la même maniere : ameliorer les services de ceux qui en ont déjà beaucoup et ne rien faire pour qu ceux qui n’ont rien !

                      Comme pour la non-dependance envers des producteurs hors de controle, notre résilience globale devrait privilegier une orientation « cablée » plutot qu’un choix « sans fil ». mais nous avons abandonné tout bon sens, nous laissons des pans entiers de notre sécurité a des marchands globaux qui plus est -etrangers-.


                      • babelouest babelouest 10 septembre 07:04

                        @HELIOS le plus fort, c’est que pour avoir une bonne réponse des mini-antennes 5G, elles sont reliées au central par la fibre. C’est une chose qui n’est pas beaucoup annoncé. Vu la densité de plus en plus grande du réseau, la solution la moins polluante est un petit téléphone type 3G (ni 2G ni 4G), dont les émissions mobiles ne sont PAS pulsées – celles des réémetteurs, si – que l’on pourrait très facilement brancher en cas d’attente d’un véhicule par exemple sur des terminaux placés dans les abribus ou autres, et bénéficier de la puissance tellement plus grande et moins polluante de la fibre.


                      • zygzornifle zygzornifle 10 septembre 09:00

                        La 5G, selon les astronomes et les astrophysiciens, pollue le ciel

                        Certainement moins que les dizaines de milliers de carcasses en orbites et tous leurs morceaux qui se détachent régulièrement ....


                        • ETTORE ETTORE 10 septembre 17:44

                          Une ministre sinistre, c’est félicité de l’arrestation des individus qui ont détruit dans le haut Rhin, plus ou moins neuf antennes relais.....Des « gilets jaune » paraitrait !

                          J’avoue sincèrement ne pas trop comprendre la différence entre les agissements des uns et des autres....

                          Que ce soit les « opérateurs obscurs », tout comme les « vandales fluos », chacun agit sans rien dire aux autres.

                          Pour des matériels sensés faciliter la communication.....Je trouve que les « blocages » sont foison !


                          • babelouest babelouest 10 septembre 17:55

                            @ETTORE
                            « des matériels sensés faciliter la communication », rien ne vaut la langue...


                          • ETTORE ETTORE 10 septembre 18:19
                            babelouest 10 septembre 17:55

                            @ETTORE
                            « des matériels sensés faciliter la communication », rien ne vaut la langue

                            Surtout celle de « bois » de nos grosses bûches politichiennes !

                            ( büch en Alsacien, c’est le ventre !)

                            Pervertir à ce point une chose naturelle, que les humains ont développé à tâtonnement, pour in fine, en faire un vecteur de mensonge permanent....

                            Oui, babelouest, rien ne vaut la langue..... « de vipère » !


                            • jacques jacques 13 septembre 18:37

                              La 5g n’est qu’un protocole ,elle peut fonctionner en700mhz qu’en26ghz .

                              La multiplication des antennes permettra de diminuer leurs puissances

                              donc la nocivité des smartphones qui sont les plus dangereux.


                              • babelouest babelouest 14 septembre 02:17

                                @jacques effecttivement elle peut fonctionner en 700 MHz (dans les campagnes loin des villes), en 3,5 GHz (période d’essai), ou en 26 GHz en vitesse de croisière. La multiplication des antennes ne leur fait pas baisser de puissance, puisqu’il s’agit de desservir un maximum de personnes différentes. En plein jour, il est probable que les différents modules de l’antenne (directifs) seront en contact avec autant de locuteurs, en revanche en période creuse les différents modules seront dirigés vers une ou deux personnes, ce qui rendra la somme vers un seul point bien plus forte. Chaque module ne dépasse pas les normes françaises (les plus laxistes), mais le total, si.


                              • adrien 14 septembre 15:09

                                Dans le milieu du travail , la question de l’électrosensibilité ou hypersensibilité électromagnétique (EHS) est depuis quelques temps croissante dans les discussions sociales. Par ailleurs, une récente actualité juridique a remis le sujet à l’ordre du jour en ce qui concerne l’électrosensibilité et sa reconnaissance dans le monde du travail : https://www.officiel-prevention.com/dossier/protections-collectives-organisation-ergonomie/rayonnements/electrosensibilite-et-reconnaissance-dans-le-monde-du-travail

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité