• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Réchauffement climatique : un état des lieux toujours plus alarmant

Réchauffement climatique : un état des lieux toujours plus alarmant

Après 6 ans et un prix Nobel, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme dans un rapport qu’il publiera dans quelques jours. Au programme, hausse des températures, fontes des glaces, ou encore montée du niveau de la mer, un scénario catastrophe palpitant si ce n’est que l’on parle de l’avenir de notre planète. Après 6 ans et un prix Nobel, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme dans un rapport qu’il publiera dans quelques jours. Au programme, hausse des températures, fontes des glaces, ou encore montée du niveau de la mer, un scénario catastrophe palpitant si ce n’est que l’on parle de l’avenir de notre planète. 

Depuis le 23 septembre, l’organisation intergouvernementale réunissant scientifiques et politiques planche sur la validation d’un cinquième rapport sur l’évolution du réchauffement de la planète qu’il publiera à Stockholm le 27 septembre. Celui-ci servira de fondement à un accord sur le climat prévu lors de la 21e conférence des parties de la Convention du climat de l’ONU à Paris en 2015.

Ce rapport, rédigé par plus de 200 scientifiques vient confirmer les données publiées ultérieurement sur le sujet, comme la responsabilité de l’homme dans le réchauffement du climat, la hausse de la montée du niveau de la mer, ainsi que l’amplification d’événements extrêmes. Cependant, cette édition est plus alarmante que les précédentes. En effet, les experts affirment qu’en 2013 l’homme est le principal responsable à 95% du réchauffement climatique, ce chiffre n’étant que de 66% en 2001.

Le Giec présentera également dans son document, 4 scénarios probables pour le réchauffement climatique d’ici à la fin du siècle. Trois d’entre eux nous laisse entrevoir le pire avec un réchauffement de + 2,6°C à + 4,8 °C. Le quatrième présente un plan pour contenir le réchauffement climatique à + 2 °C d’ici à 2100. C’est en effet l’objectif que s’étaient fixé les 195 pays membre de l’ONU, objectif qui disons le franchement ne pourra pas être tenu.

Après l’échec de la Conférence de Copenhague sur le climat de 2009, un objectif de maintient du réchauffement climatique intenable, on imagine déjà à quoi va ressembler la prochaine convention du climat de l’ONU de 2015, un immense relais de « patate chaude »… 


Moyenne des avis sur cet article :  2.38/5   (78 votes)




Réagissez à l'article

129 réactions à cet article    


  • Radix Radix 26 septembre 2013 10:19

    Bonjour

    " Le quatrième présente un plan pour contenir le réchauffement climatique à + 2 °C d’ici à 2100. C’est en effet l’objectif que s’étaient fixé les 195 pays membre de l’ONU, objectif qui disons le franchement ne pourra pas être tenu."

    2°, c’est exactement l’augmentation de température estimée par les scientifique due aux fluctuation du soleil !

    Hasard ?

    Radix


    • amipb amipb 29 septembre 2013 10:17

      Du grand n’importe quoi, étant donné que le Soleil est, actuellement et au grand désarroi des scientifiques, totalement en panne. Son cycle de douze ans n’a pas redémarré comme prévu.

      Lien : http://on4jx.net/content/le-soleil-en-panne
      Autre lien : http://www.drolesdimages.fr/video-un-trou-dans-le-soleil-pourrait-provoquer-une-panne-generale-des-reseaux-telephoniques-regardez/


    • jef88 jef88 26 septembre 2013 11:05

      Après 6 ans et un prix Nobel, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) continue son arnaque !
      il se focalise sur l’influence de l’homme et de son CO2 en oubliant(?)
      - que le « réchauffement » est en mode pause depuis plusieurs années !
      - que l’activité solaire peut influencer le climat !
      - que dans l’histoire de la planète les températures n’ont cessé de fluctuer !
      question : à qui profite le crime ?????


      • le naif le naif 26 septembre 2013 11:57

        Le fait même que le GIEC ait obtenu le prix Nobel devrait nous inciter à la plus grande prudence vis à vis d’eux


      • jef88 jef88 26 septembre 2013 14:31

        Obama aussi a le Nobel de la paix !


      • files_walQer files_walker 26 septembre 2013 15:36

        @Le Naif


        Excellente remarque

      • buratino buratino 26 septembre 2013 15:54

        et un prix Nobel de la médecine pour la lobotomie 


      • Croa Croa 26 septembre 2013 20:02

        Pou pas vraiment Naïf « Le fait même que le GIEC ait obtenu le prix Nobel devrait nous inciter à la plus grande prudence vis à vis d’eux ».

        Oui, sauf qu’il s’agit peut-être aussi d’une caution nécessaire ! Un peu comme la charité fait illusion sur le problème des pauvretés : Ceux que tout ça gène font ainsi semblant d’agir. 


      • baldis30 26 septembre 2013 21:24

        sur le soleil : les cycles 22 et 23 ont été parmi les plus « forts » des dix derniers cycles avec des flux thermiques montrant que la constante solaire ... n’est pas constante. le cycle 24 en cours surprend par sa faiblesse, tant sur le nombre de Wolf que sur la mesure SFU ( Solar Flux Unit pris à 2800 MHz) ce qui pose quelques problèmes aux astronomes spécialistes.

        Un bon thermomètre est celui des banquises, non pas prises individuellement mais globalement :si la banquise arctique est en dessous de sa valeur moyenne prise sur trente ans celle de l’Antarctique est au-dessus de deux écarts-types .

        Il y a plus c’est la circulation à travers les grands détroits peu profonds :
        Torrès ( nord Australie)
        Bering ( Alaska -Russie)
        détroits de la Sonde
         
        Tous sont essentiels à la circulation interocéanique, et possèdent deux particularités :
        1) ils sont très peu profonds ( Torrès 35 m et mer d’Arafoura max 50 m, Bering même ordre de grandeur, comme la mer des Tchoukes, comme pour les détroits de la Sonde)
        2) Bering et La Sonde sont sur des zones sismiques avec variation des fonds possibles comme on le constate lors de n’importe quel séisme.
        3) Torrès est dans une zone un peu sismique mais aussi en évolution biologique permanente en raison de la croissance ou de la mort des coraux - voir abords de la grande barrière)

        cela suffit pour modifier les sections de transit et donc les flux et les échanges..

        Le scientifique qui est à l’origine de la théorie de l’influence de la circulation océanique sur le climat est W. Gray, ( Boulder) .... démissionaire du GIEC, tout comme son élève Landsea lui aussi démissionaire et à eux deux sont à la base de la formulation Gray-Landsea sur la fréquence des cyclones dans l’Atlantique ..... hélas, hélas, hélas le RCA , n’y est pour rien .

        Autre démissionaire du GIEC Richard Lindzen prof de climatologie du M.I.T. 


      • Corinne Colas Corinne Colas 26 septembre 2013 22:04

         « Ceux que tout ça gêne font ainsi semblant d’agir. »


        à méditer...

      • baldis30 26 septembre 2013 22:06

        à propos de Prix Nobel de la Paix , juste avant 1939 il fut question de le délivrer à un certain adolphe !


      • Corinne Colas Corinne Colas 27 septembre 2013 13:01
        Quelle honte que de se servir de Richard Lindzen !

        Ce spécialiste du climat ne conteste pas pour autant le réchauffement climatique, ni l’augmentation du CO2 à cause des activités humaines !

      • baldis30 27 septembre 2013 20:41

        @ Colas

         il faudrait ne pas se serfvir de Lindzen ? il vous dérange beaucoup par sa démisssion et la lettre qui va avec et toutes les explications qu’il a données . De même pour Landsea !
         Si je suis honteux il faut le dire .... mais ceux qui au mépris de la réflexion imposent leurs incantations bien qu’ils soient mis devant des éléments objectifs on les appelle comment ?


      • Gabriel Gabriel 26 septembre 2013 11:31

        Jeff, parce que vous ne croyez pas que les activités humaines avec des facteurs tels que surproduction, surpopulation créant une pollution grandissante n’ont aucun impact sur notre environnement et donc sur les changements climatiques ? Vous n’êtes point naïf à ce point j’espère ?

        Merci Juliette de ce triste rappel. Tant qu’ils n’auront pas la terre qui s’ouvre sous leurs pieds ou le ciel qui leur tombe sur leur tête, les septiques nous prendront pour des idiots jusqu’aux jours très proches ou les catastrophes (naturelles) viendront gifler leur égoïsme et là, ils crieront sauve qui peut mais, il sera trop tard…


        • jef88 jef88 26 septembre 2013 14:33

          ce n’est pas tout noir ou tout blanc, mais gris !
          le GIEC ne voit qu’un extrème !


        • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 26 septembre 2013 16:07

          l’oracle de malheur Gabriel a parlé, alleliua
          Retournons à l’âge de pierre... heu mais non, en cette période aussi il y avait des exodes dus au réchauffement/refroidissement climatique, merde ! on est foutu


        • Gabriel Gabriel 26 septembre 2013 18:26

          J’aime bien vos remarques Ronald, elles sont toujours posées, jamais exagérées et, bien sur, teintées d’une grande ouverture au dialogue. Ne soyez pas timide, prenez encore un peu plus d’assurance, et vous progresserez. J’ai l’impression que vos réflexions datent de l’âge de pierre…  

          Courtoisement votre…


        • Constant danslayreur 26 septembre 2013 19:36

          Bijour Gabriel
          Les septiques il fosse les taper smiley


        • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 26 septembre 2013 11:34

          La calotte glaciaire enregistre une croissance de 60% en un an (2012 - 2013)
          Près d’un million de mètres carrés d’océan de plus sont ainsi recouverts de glace qu’il y a un an.
          Qu’il fasse plus chaud dans les endroits désertique est normal (comme plus froid aux pôles), qu’il fasse plus chaud dans les endroits à forte concentration humaine aussi, mais de là à en tirer des synthèses de réchauffement global, hum... beaucoup trop de lobbys vert s’accaparent ce catastrophisme, ce n’en est que plus inquiétant, voudraient-ils surfer politiquement sur une menace gonflée à l’hélium ?


          • baldis30 26 septembre 2013 21:30

            @ Ronald Thatcher

             c’est pas un million de m² mais un million de km² ! ..... et selon les données du début de semaine venant de trois sources ( 1 U.S. 2 Europe) différentes entre 1,15 million et 1,3 million


          • amipb amipb 29 septembre 2013 10:23

            C’est sûr que si l’on compare sa superficie lorsqu’elle est à son paroxysme, avant même que la fonte commence.

            Vous aurez sans doute noté que, bientôt, la fonte sera totale et, certains mois, on ne verra plus un seul glaçon de banquise !?


          • Marie-Pierre H Marie-Pierre Hage 26 septembre 2013 11:55

            Bon article Juliette et suis d’accord avec Gabriel ! malheureusement il faudra nombre de catastrophes, pour crier « sauve qui peut », mais il sera trop tard !
            c’est aujourd’hui qu’il faut changer notre mode de vie...


            • files_walQer files_walker 26 septembre 2013 15:35

              @Marie-Pierre


              Changer votre mode de vie n’y changera rien puisque réchauffement climatique terminé ou en court celui-ci n’est pas du aux activités humaines et ce n’est pas moi qui le dit mais un scientifique dont les recherches ont été validé par le CERN
              Google : Henrik Svensmark Le secret des nuages chercheur du CERN Jasper Kirkby

            • Kalmac 26 septembre 2013 17:30

              @files_walker


              je lisais justement ceci sur l’hypothèse svensmark... 

            • baldis30 26 septembre 2013 21:42

               si Le Roy Ladurie ne s’est pas trompé dans son ouvrage « histoire du climat depuis l’an mil » , lors de l’optimum climatique du moyen-âge les troupeaux passaient le col du Géant sans metytre un pied sur la galce.
              Donc ayant longuement réfléchi à cette situation, ayant bien consulté toutes les boules de cristal, et l’histoire pour voir qu’il ne s’agissait pas d’un cas isolé, mais d’une généralité j’en suis arrivé à la conclusion que l’optimum climatique du moyen-âge est essentiellement dû à la combustion des bûchers sur lesquels on brûlait les hérétiques . 

               il faudrait que je fisse part de mes conclusions au GIEC .  smiley  smiley


            • François51 François51 26 septembre 2013 12:30

              http://www.dailymotion.com/video/x4rfya_rechauffement-du-systeme-solaire_tech


              certes, l’activité humaine n’arrange surement pas les choses.


              • amipb amipb 29 septembre 2013 10:25

                Toujours étonnant de voir que certains préfèrent s’informer sur Youtube ou Dailymotion plutôt que dans des publications scientifiques sérieuses.

                La science populaire est à la science ce que les tribunaux populaires étaient à la justice...


              • xcocote 26 septembre 2013 12:33

                Bonjour,

                 

                Autant la société de consommation me sort par les yeux, le pic pétrolier m’inquiète franchement, mais l’apocalypse par le réchauffement climatique m’agace au plus haut point.

                Pour votre info :

                http://www.spiegel.de/international/world/climate-scientists-face-crisis-over-global-warming-pause-a-923937.html

                c’est de l’allemand traduis en anglais, que vous pourrez-vous même traduire dans un français approximatif avec Google...

                En gros, cela fait 15 ans que la température n’augmente plus (et c’est le GIEC qui le constate !). Ce qui met franchement à mal leur communication et qu’ils ne savent pas comment le tourner sans se discréditer (certaines mauvaises langues diront que c’est déjà fait, mais bon.).

                Donc vous lire annoncer une nouvelle fois l’appocalypse, sans prendre en compte cette information pour le moins importante, c’est de l’arnaque/enfumage/escroquerie (vous choisirez le terme qui vous plait) !


                • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 26 septembre 2013 12:38

                  En ce qui me concerne, je ne suis pas hostile à dix degrés de plus, surtout en hiver !

                  Alors deux ou trois degrés hein ...

                  Ceci étant dit, il n’est pas inutile de prévoir des technologies après pétrole qui seraient durables, abondantes et non polluantes tel que l’utilisation de l’hydrogène , du thorium ou de la récupération du CO2 athmosphérique recombiné en carburant ( si si ça existe déjà mais c’est encore trop cher par rapport à du pétrole ).






                  • doctorix doctorix 27 septembre 2013 10:02

                    Vous oubliez le principal : la fusion froide. Transmutation Nickel---> Cuivre à basse température (e-cat, defkalion).

                    Pas assez cher, mon fils...
                    Et pas de taxes en vue.
                    Tandis que le carbone, on peut taxer. A la vente, puis à l’utilisation.

                  • jackirby 26 septembre 2013 12:38

                    Cette vidéo de Francois Gervais pour contrer les âneries du GIEC :
                    .
                    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=38_SqzDNjsU
                    .
                    Le GIEC j’aime toujours à le rappeler est une création thatchérienne .


                    • Cassiopée R 26 septembre 2013 13:10

                      La surconsommation est le mode de vie d’accès aux produits, ceci a provoqué de graves problèmes écologiques : réchauffement climatique, acidification des océans, surexploitation des ressources naturelles, disparition massive des abeilles donc des fruits et légumes et épuisement des sols. Bien que le concept d’auto-suffisance soit à notre portée, les libéraux et les lobbys tendent vers toujours plus de surconsommation.

                      Actuellement, il faudrait plusieurs planètes, 5 selon des calculs, pour soutenir le niveau de consommation occidental. Ce modèle s’est exporté vers des pays à plus grande population, comme la Chine ou l’Inde. La surconsommation ne sera pas soutenable à ses échelles de population, et va de nouveau créer un phénomène d’emballement des problèmes écologiques.

                      Pourtant les projections futures parlent toujours de hausse des énergies, des matières premières ou des produits sur les rayons. Il n’y a aucune vision pour créer une idée de consommation auto-suffisante, c’est comme si il ne fallait pas intégrer l’idée de limitation environnementale et climatique, de cycle de renouvellement des ressources naturelles ou de réductions des produits pour garder sa capacité de production.


                      • Nicolas_M bibou1324 26 septembre 2013 13:21

                        Que vient faire la photo d’un ours polaire, espèce en pleine expansion (5000 en 1950, 25000 aujourd’hui), dans cet article ?


                        • baldis30 26 septembre 2013 21:46

                          Il faut bien amuser les enfants avec les nounours . D’abord un ours blanc c’est pas dangereux, parce qu’il sont loin et on a le temps de se mettre à l’abri ! 


                        • Croa Croa 27 septembre 2013 07:43

                          ça dépends : Certains, moins sauvages, se rapprochent des zones habités en quête de nourriture. Ils peuvent être très dangereux !


                        • spartacus spartacus 26 septembre 2013 14:23

                          Que de niaiseries fumo ecologistes.


                          Pour info : La banquise Arctique a donc, selon l’agence spatiale japonaise, atteint son minimum il y a quelques jours. 5 millions de km2, soit 1,5 millions de km2 bien au-dessus de la valeur minimale de l’an dernier. Elle est donc plus grande, et le réchauffement suposé une fumisterie.

                          Le GIEC est un observatoire de fumeux et consanguins. Ils se sont trompés juste de 80% de la taille que ferait la banquise en 2011 dans leurs prévisions de 2009 et à 95% du niveau des températures prévues.

                          Leur objectif, culpabiliser l’homme et créer des rapports« alarmistes », pour recevoir des fonds. 

                          Mettez 1 glaçon dans 1 litre d’eau, mesurez le niveau, (proportion entre calotte glacière et mers et océans du monde). Attendez que le glaçon fonde et mesurez à nouveau la différence de niveau....C’est la même hauteur. Les GIEC vous font croire n’importe quoi avec des études de « pseudo »scientifiques appointés.

                          Nottez « les experts affirment qu’en 2013 l’homme est le principal responsable à 95% du réchauffement climatique, ce chiffre n’étant que de 66% en 2001 ».
                          Oui mais des experts qui se trompent à 95% ne sont pas des experts.....

                          • spartacus spartacus 26 septembre 2013 16:42

                            Pisser dans la mer n’a jamais fait monter le niveau de la mer, ni changer la température de la méditerranée. 


                            Les réchauffistes sont des hurluberlus . 

                          • nemotyrannus nemotyrannus 29 septembre 2013 12:02

                            J’adore le serieux.


                            Un coup c’est « Non , ce n’est pas d’origine humaine » , de l’autre c’est carrément que ça n’existe pas.

                            Faudra trouver un consensus pour qu’on vous prenne au serieux.
                            Les bobo-ecoNo et toute cette clique de rêveurs , totalement en dehors des réalités .

                          • spartacus spartacus 26 septembre 2013 14:47

                            La montée des eaux par le réchauffement......Illustration de propagandistes ubuesque.

                            Mettez 1 glaçon dans 1 litre d’eau, mesurez le niveau, (proportion entre calotte glacière et mers et océans du monde). Attendez que le glaçon fonde et mesurez à nouveau la différence de niveau....C’est la même hauteur. Les écolo réchauffo vous font croire n’importe quoi avec des études de « pseudo »scientifiques appointés et des études destinées à créer un financement de leur propre activité.


                            Quand bien même leurs élucubrations nimportequoitistes existeraient, un "réchauffement climatique. Augmenter de 1 ou 2° vous fera changer quoi que ce soit ?
                            Vous n’avaez as des étés pourris et d’autres très chaud ? Vous avez pu vous y adapter ou êtes morts ?


                            Déterminer quel niveau de responsabilité l’homme c’est ubuesque !, on demande a voir la méthode de calcul et l’équation. Comme si c’était mesurable dans un environnement climatique changeant sur une base aussi faible d’une centaine d’année de mesure de l’homme sur une terre de 4 milliard d’années....

                            • spartacus spartacus 26 septembre 2013 16:38

                              Gigantesque plaisanterie bouffonne la fonte des glaces !!!


                              Avec vos 60 mètres de haut de l’Antartique, et s’il n’y avait « que » la fosse des Marrianne avec ses 10 kilomètres de profondeur, la hauteur augmentera au dessus augmenterai de moins de 6 millimètres. Alors imaginez étalé sur toute la surface du globe !...

                              Avec un rapport de glace et d’eau liquide de 1 à 800 sur terre vous n’élèverez jamais le niveau de la mer....Pas plus de 0.03 centimètres.... 

                              Vous aurez beau éluger sur la dialectique, n’importe quel enfant de 5eme comprend la supercherie.

                            • Mmarvinbear Mmarvinbear 29 septembre 2013 02:05

                              Avec vos 60 mètres de haut de l’Antartique, et s’il n’y avait « que » la fosse des Marrianne avec ses 10 kilomètres de profondeur, la hauteur augmentera au dessus augmenterai de moins de 6 millimètres. 


                              Vous ne comprenez pas ce qui est écrit. Il n’est pas dit que l’ Antarctique est recouvert de 60 mètres de glaces, mais que sa fonte ferait s’élever le niveau des mers de 60 mètres.

                              Soyons précis : cela ne signifie pas que l’eau se répandra jusqu’à 60 mètre du bord actuel, mais bien que les terres situées sous ce niveau seront inondées de façon irréversible.


                              Ce petit simulateur permet de visualiser ce qui resterait du pays avec une fonte à 60 mètres.

                              Cherbourg est une île depuis que la moitié du Cotentin sont sous les eaux. Le département du Nord n’existe plus, tout comme la Flandre Belge. Morlaix, Brest, Lorient, Nantes, Angers sont sous les eaux. Le Mans et Tours sont désormais des villes balnéaires.

                              La Charente est de l’histoire ancienne, tout comme Bordeaux. l’ Atlantique va désormais jusqu’à Agen. Montpellier, Narbonne, Arles, Nîmes, Avignon n’existent plus : les plages de Méditerranée sont désormais à Pierrelatte. 

                              En Europe, c’est tout aussi charmant. Le Danemark, tout comme les Pays-Bas, n’existe plus. Séville et Lisbonne sont noyées. Tout comme Londres et presque tout l’ Est de l’ Angleterre. L’ Adriatique a envahi la plaine du Pô et va presque jusqu’à Milan. Les villes hanséatiques sont détruites. Hanovre est désormais sur la mer du Nord et l’Irlande est réduit à l’ état d’archipel.

                              Le reste du Monde ? Plus de côte est aux USA. La Floride et le Yucatan n’existent plus. La moitié de l’ Amazonie est devenue une mangrove et le Rio de la Plata est submergé. L’ Afrique ne s’en sort pas mal mais le delta du Nil n’est plus, tout comme le Sénégal. En Asie, Le Bangladesh est submergé, tout comme une grande partie des rives chinoises. La moitié de l’ Irak est désormais domaine maritime. Le Pacifique perd pratiquement tous ses archipels à l’exception de Hawaii et de Tahiti.

                              Assez impressionnant.

                            • Mmarvinbear Mmarvinbear 29 septembre 2013 02:14

                              En moyenne, la glace antarctique fait à peu près 2 KILOMETRES d’épaisseur. La surface globale estimée est de 14 MILLIONS de kilomètres carrés.


                              Ce qui fait un volume de 26,5 MILLIONS de kilomètres cube de glaces.

                            • Tall 26 septembre 2013 14:49

                              Le réchauffement de ce dernier siècle marque une différence fondamentale avec tous les changements climatiques naturels : c’est sa vitesse !

                              Seules des catastrophes volcaniques ou météoriques ont pu, dans un lointain passé, causé des changements aussi rapides.

                              Et le léger ralentissement récent du réchauffement ( lié à l’activité solaire cyclique ) ne changera pas cette tendance lourde due à l’activité humaine.

                              Si les prévisions du Giec devaient être erronées, ce sera sûrement dans le sens qu’on a déjà observé plusieurs fois, à savoir : trop optimiste. La réalité risquant d’être pire à cause, notamment, de phénomènes auto-amplifiants sous-estimés par les modèles. Comme par exemple celui du méthane qui pourrait se libérer un jour assez brutalement du permafrost.

                              En conclusion, j’ai le sentiment que l’humanité est ici en train de faire la connerie la + dévastatrice de toute son histoire... non pas qu’on aille à l’apocalypse ... mais ça pourrait être très violent pendant des siècles.

                              Quant aux types qui racontent n’importe quoi dans les forums sur ce sujet, ce ne sont que des menteurs professionnels payés par de sinistres irresponsables.

                              • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 26 septembre 2013 15:33

                                il y a eu beaucoup de périodes froides, des réchauffements, dans l’Histoire de l’homme.
                                l’activité des volcans, le gulf stream, l’inversement des pôles magnétiques, etc... c’est la nature elle-même la première responsable des bouleversements climatiques.

                                l’orgueilleuse pensée Homoécolo pensant l’Homme moderne responsable de ces changements, interdit aux paysans indien, aux nomades chinois, aux indiens d’amazonie de quitter leur misère matérielle, ces khmers écolo leur interdisent l’accès à la modernité et à l’entrée dans l’Histoire humaine, pour rester dans leur situation primaire indigne.
                                Cette dictature de l« à peu près » se permet de donner des leçons à la terre entière grâce à un discours matraqué par tous les profiteurs des largesses de la terre, les premiers pollueurs, un comble.


                              • Tall 26 septembre 2013 16:49

                                Justement non .. car dans la pratique, rien ne change nulle part dans les comportements humains. Le pétrole, le charbon, les déforestations ... tout continue partout comme avant.

                                Et c’est même encore pire avec la complicité involontaire des verts qui, au nom de leur nucléophobie ( merci Fukushima ),vont favoriser le retour aux centrales à charbon en Allemagne par exemple.

                                Non, la réalité, c’est que le Giec cause dans le vide !

                                Et c’est même pour ça qu’on lui a refilé un Nobel : pour se donner bonne conscience à peu de frais. Mais sur le terrain, tout continue comme avant ...

                                Seulement, s’il y en a bien une qui s’en fout complètement des turpitudes humaines, c’est la Nature ...

                              • Tall 26 septembre 2013 17:18

                                .. quand je dis que la Nature s’en fout, c’est de notre baratin ... les lois physiques s’appliquent et vont nous en fiche plein la tronche.


                              • baldis30 26 septembre 2013 22:01

                                il faut savoir qu’en matière de risques, et je sais de quoi je parle il y a deux écueils majeurs :
                                1) l’angélisme
                                2) le catastrophiqme

                                A cela s’ajoute la volonté de se croire expert ! hormis deux ou trois spécialités industrielles , je prétends, et bien de mes collègues et amis m’approuvent que ceux qui se prétendent experts ne sont que des escrocs. Et c’est bien le cas en matière de risques naturels ! 
                                Quelques modèles de circulation atmosphérique se referment et pourraient être crédibles ; quelques modèles de circulation océaniques se referment et pourraient être crédibles , mais quelque soit les modèles que l’on appareille ... tout diverge .
                                Il y a une raison majeure que l’on explique assez bien par en mathématiques dans le concept des attracteurs étranges où une petite variation de l’un des paramètres d’entrée entraîne des écarts énormes sur les conclusions.

                                mais j’ai pu constater que les connaissances mathématiques et physiques de bien des tenants du RCA étaient très limitées, par contre comme champions de la rhétorique .... 
                                Après tout comme on disait sous la Révolution la république n’a pas besoin de savants ........

                                 
                                Dans une réponse ci-dessus j’ai parlé de Landsea, démissionaire du GIEC : il a fourni ses données, et celles qui arrangeaient le GIEC ont été prises en compte , et celles qui le contredisaient rejetées .
                                 
                                 Si cela est de l’esprit scientifique , qu’on veuille bien me l’expliquer ! c’est peut-être la nouvelole science comme il y a eu la nouvelle cuisine . En attendant avec le GIEc j’ai le sentiment d’une nouvelle magouille.


                              • Tall 27 septembre 2013 07:54

                                En attendant avec le GIEc j’ai le sentiment d’une nouvelle magouille.

                                Dans quel but ?

                                Tout ce que je vois, moi, c’est qu’on a créé le GIEC, qu’on l’a cérémonieusement nobelisé, puis que dans la pratique, quasi personne n’applique ses recommandations.

                                Pourquoi ?

                              • baldis30 27 septembre 2013 09:23

                                bonjour Tall

                                "En attenec le GIEc j’ai le sentiment d’une nouvelle magouille.

                                Dans queTout ce que je vois, moi, c’est qu’on a créé le GIEC, qu’on l’a cérémonieusement nobelisé, puis que dans la pratique, quasi personne n’applique ses recommandations.
                                 
                                Pourquoi ?« 

                                Le GIEC a déjà été pris la main dans le sac a deux reprises : d’abord l’affaire des échanges de courriels pour isoler tous les contestataires, lesquels étaient looin d’être des imbéciles.
                                l’affaire Landsea où celui-ci fournit toutes ses données et ne retrouve que celles qui arrangent certains intérêts.....
                                 Sa création par la Thatcher avait pour but d’soler un peu plus les mineurs en grève en les accusant indirectement d’envoyer du CO2 dans l’atmosphère .... En fouillant dans les poubelles de l’histoire des sciences on a retrouvé la fumeuse théorie d’Arrhénius , jamais étayée par des preuves physiques, relative aux gaz à effet de serre , dont surtout le CO2.

                                Qui est contre moins de pollution ? hormis quelques masochistes ... qui !
                                les gens qui en ont démissioné sont connus eux pour leurs travaux antérieurs sur la climatologie et non pas pour la prise d’un train en marche , synonyme ne l’oublions pas de voyages, congrès , subventions, invitations, médailles. 

                                Complètement oublié le travail de Gray, complètement oublié le problème volcanique, complètement oublié dans la fusion de certaines portions de glace - et je pense au Spitzberg- et aux dorsales médioatlantique et Gakkel la donnée chimique , donc en fait l’application des lois de Raoult ( mais comme les lois de Raoult ils ne les ont pas votées  smiley ) , et même pas évoqué la variabilité solaire pourtant bien connue !

                                Sur la fusion des glaces au pôle Nord , il ya sur la toile des photos datant des années soixante montrant plusieurs sous-marins US émergeants au pôle ( dont de mémoire le Skate... on peut retrouver cela facilement avec google » Skate, north pole, "

                                Et comment expliquent-ils l’optium climatique du Moyen Âge , bien au-delà du réchauffement actuel ( peut-être comme je l’ai écrit ici en faisant de l’humour noir en raison des trop nombreux bûchers sur lesquels finisaient les hérétiques...) .

                                Que ce soit par la paléo-palynologie ( voir par exemple en France sur deux évaluations relatives au lac du Bouchet - haute -loire, ou au lac des Rousses dans le massif du Jura)
                                ou par la mesure des taux de Be10 dans les sédiments , on sait que le climat a varié . Certes on peut aussi accuser tous les australopithèques, néanderthaliens , homo erectus , d’avoir abusé de la combustion des fotêts et d’être la cause des réchauffements successifs alors que les GIEC de l’époque gérés par quelque lointaine galaxie à des millions d’années-lumière peuplée de petits hommes verts - pourquoi verts ? - a mis bonne fin à ces pratiques .

                                Le ridicule ne tue plus , heureusement ! car aurions nous le droit d’utiliser beaucoup de bois pour fabriquer les cerceuils des membres du GIEC !  smiley

                                Et en ce qui concerne le prix Nobel de la Paix j’ai donné un exemple qui n’a pas abouti mais combien ont été ceux qui en sont restés dignes .... pas vrai Obama ? ... et bien que ce soit hors sujet pendant ce temps on oublie le travail exceptionnel de deux grands chefs d’orchestre dans le domaine soit de la paix et justice sociales ( Abbado) soit de la paix au moyen orient ( Barenboim)





                              • Tall 27 septembre 2013 10:11

                                Bien sûr Baldis... et ça tombe bien, tenez, voici justement  le dernier scandale du Giec

                                Et je réitère donc ma question à laquelle vous n’avez pas répondu : si c’est une grosse magouille mondiale ... elle profite à qui ?

                                Aux industries du pétrole, du gaz et du charbon dont le chiffre d’affaires mondial se compte en milliers de milliards $ par an ?

                                Moi quand je vois ça, je suis plutôt surpris que le Giec existe ... mais bon, tant qu’il ne fait que causer dans le désert, où est le problème ?


                              • baldis30 27 septembre 2013 20:54

                                Le GIEC est une création anglaise , tatcherienne . Donc les intérêts sont purement anglais ! Et en fait comme je l’ai dit il y a une volonté à terme de briser les mineurs du Pays de Galles ; comme c’est une construction solide son effet est différé et non pas une mesure immédiate, vite oubliée... on se place dans la continuité temporelle et non dans l’immédiat !

                                Une preuve évidente c’est qu’après le scandale des échanges d’e-mails, dans une démocratie normale ( cela existe-t-il encore ?) , il devait y avoir ou une dissolution ou au minimum un changement complet des dirigeants, des responsables . Acceptant un vague replatrage on accepte la fraude ! Et pour les gouvernements on la couvre !
                                 Ne pas oublier que le I de GIEC signifie « Intergouvernemental » et pas du tout International !

                                Comme l’Angleterre et la Hollande sont à la création les seuls pays véritablement indépendants énergétiquement , cherchez dans quelles escarcelles vont tomber les bénéfices. Je ne connais pas la situation de la Norvège, autre pays indépendant énergétiquement ( et hors de l’UE) où semble-t-il le pétrole a été géré différemment .


                              • Paulo 28 septembre 2013 03:03

                                Vous n’avez jamais entendu parler du fonds GIM de Al Gore et Maurice Strong, tous deux à l’origine des initiatives de l’ONU sur le climat ? Le premier en tant que vice-président des USA s’est monté un bon business, et le second en tant que milliardaire et ancien sous-secrétaire à l’ONU aussi. Le fonds GIM fut le premier fonds d’investissement massif dans les energies renouvelables (solaire, éolien ...).

                                Voila à qui profite le GIEC, et surtout qui a contribué à son émergence ...


                              • robin 26 septembre 2013 14:51

                                On est tellement forts ou bêtes (c’est selon) qu’on arrive même à réchauffer les martiens :

                                http://www.dailymotion.com/video/x4rfya_rechauffement-du-systeme-solaire_tech


                                 smiley smiley smiley


                                • troletbuse troletbuse 26 septembre 2013 15:10

                                  Il parait que la lune s’éloigne de notre planète (quelques centimètres par an). Espérons que les experts vont nous trouver une solution, un impôt nouveau par exemple.


                                  • Loatse Loatse 26 septembre 2013 15:10

                                    Je n’y comprend plus rien ! smiley

                                    Il y a donc plus de glace aux poles, mais il en fond plus... On parle de montée des océans et donc de réfugiés climatiques et d’un autre coté, de la possibilité que la fonte des glaces par un effet de surplus d’eau douce dans l’eau de mer, affecte le courant du gulf stream et donc que nous nous retrouvions avec une europe du nord qui n’aura rien à envier niveau température au canada...

                                    Quid dans tout cela des cycles solaires, des périodes inter glaciaires qui procèdent par pics et donc on nous démontre graphique à l’appui (je ne l’ai pas sous la main là) que puisque nous sommes tout en haut d’un pic, nous n’allons pas tarder à redescendre et connaitre une « petite ère glaciaire »..

                                    Quid de la part de notre pollution certes dommageable pour l’homme et l’environnement si un méga volcan entre en éruption ? va t’on mettre des bouchons aux volcans ?

                                    Ma question est donc : lequel prédominera parmi tous ces facteurs ? et est ce que finalement, le surplus de gaz carbonique causé par notre activité, ne pourrait pas se révéler un plus nous empêchant de finir congelés ?


                                    • Loatse Loatse 26 septembre 2013 16:18

                                      merci Aladeen pour ces précisions/infos qui me faisaient défaut, Il faut dire que je ne m’étais jamais vraiment intéressée aux pôles, enfin jusqu’à ce que l’on nous présente la situation de manière souvent confuse et généralement apocalyptique ... enfin elle l’est si l’on considère que les choses sont immuables et que c’est la nature qui doit s’adapter à l’homme et non l’inverse..


                                    • nemotyrannus nemotyrannus 29 septembre 2013 20:04

                                      @Aladeen 

                                      Oui , la fin des periodes glaciaires sont toujours suivies d’un réchauffement.
                                      Etant après la periode glaciaire , entre dex plus précisément , on peut penser que c’est normal de douter sauf que , je cite :

                                      « Une différence importante, cependant, entre la situation actuelle et les précédents interglaciaires est l’impact direct et indirect croissant de l’homme sur les écosystèmes (Figure 3B-3E). Des études récentes ont montré l’importance de la concentration atmosphérique en CO2 dans la croissance du volume global de glace, en particulier aux inceptions glaciaires. En dépit de l’insolation décroissante depuis 11 ka (ce qui théoriquement devrait nous induire dans une période glaciaire), le taux de CO2 atmosphérique actuel reste au-dessus des valeurs enregistrées durant les précédentes inceptions glaciaires, ce qui a tendance à empêcher la croissance de la calotte glaciaire [1]. La discordance actuelle entre l’insolation, le volume global de glace, et le taux de CO2 atmosphérique n’a été enregistrée dans aucun des quatre derniers cycles climatiques. »


                                    • doctorix doctorix 26 septembre 2013 15:17

                                      Sacrée menteuse, l’auteure...

                                      C’est marrant, c’est toujours ce type d’article qui passe la modération d’agoravox, quand les miens, en complète contradiction, restent aus oubliettes.
                                      Agoravox, un bon chenil pour chiens de garde.

                                      Des documents révélés par les journalistes indiquent que le GIEC demande 1500 changements (!) au « résumé pour les décideurs », le chapitre sur lequel se basent les politiciens pour décréter leurs taxes anti-réchauffement. « La publication actuelle n’explique pas convenablement la pause », explique pudiquement le Daily Mail.

                                      Une pause qui dure depuis 16 ans....Et 60% de plus de glaces arctiques cette année par rapport à Août 2012.
                                      Préparez vos mitaines et vos petites laines, et préférez météo à Juliette.

                                      • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 26 septembre 2013 15:36

                                        ça participe de la grande peur qui doit occuper toute l’info, genre « on va tous mourir ! »


                                      • doctorix doctorix 26 septembre 2013 19:52

                                        Pauvre Juliette : un article publié (celui-ci), zéro commentaire posté, et voilà que je lui tombe dessus comme la vérole sur le bas clergé breton. J’aurais presque des scrupules.

                                        Mais en y réfléchissant, ces circontances d’apparition en font un officier de propagande bon ton.
                                        Mais voilà un pseudo flingué pour de bon.
                                        Elle en trouvera un autre, n’en doutons pas.

                                      • Bernard Pinon Bernard Pinon 26 septembre 2013 15:23

                                        En matière de modèle scientifique à long terme, lorsque j’entend le mot « consensus » , je change de trottoir. Surtout lorsque le dit consensus est surmédiatisé et sert en premier lieu à justifier une nouvelle taxe. Et qu’on entend de plus en plus de voix discordantes comme celle du climatologue François Gervais, lui-même membre du GIEC...

                                        Alors qu’il existe des problèmes écologiques sérieux ici et maintenant (disparition des espèces, pollution des rivières et des nappes phréatiques, raréfaction des matières premières, surpopulation...), sans compter les problèmes économiques et sociaux, on se focalise sur un hypothétique problème à long terme (je ne nie pas qu’il puisse exister) dans lequel le rôle de l’homme n’est peut-être pas si grand que cela par comparaison.
                                        Bref, ça sent l’enfumage.

                                        •  C BARRATIER C BARRATIER 26 septembre 2013 15:27

                                          Exploiter la peur du public a toujurs fait vendre. Ces pseudo spécialistes du GIEC ont un bon fromage qui les nourrit bien. C’est ainsi qu’il faut comprende leurs rapports. En même temps quelle prétention des hommes s’ils annonçaient qu’ils vont accélérér ou ralentir des phénomènes naturels qui ne sont pas nouveaux. Pour d’autres raisons que le climat, là où j’habite et où il ne fait pas chaud l’hiver, il y avait autrefois la mer, les palmiers ...
                                          Les physiciens, les chimistes démontrent assez bien cet abus sur le prétendu rôle du CO2...son seul rôle sera de nous faire payer es impôts.
                                          Voir en page des news

                                          Manip opinion : Réchauffement:H2O, pas CO2

                                           

                                           http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=130



                                           :


                                          • jef88 jef88 26 septembre 2013 21:27

                                            wouahhh !
                                            on trouve des cycles de 13000ans dans une période de 10000 ans .....
                                            génial ou devrais dire GIECal !!!!!!


                                          • baldis30 26 septembre 2013 22:19

                                            il y a maintenant quinze il y avait au labo de chrono-écologie de l’université de Besançon, UMR 6565, une personne dont j’ai oublié le nom, qui avait travaillé sur les cycles solaires tels qu’on peut les identifier dans les sédiments à partir de la concentration en Be 1à laquelle est directement liée à l’intensité du rayonnement solaire au-delà des UV .
                                            cela mettait en évidence des cycles plus longs que le cycle bien connu de 22/23 ans ( et non pas comme on ne croit de 11 ans - voir permutation des pôles magnétiques ce qu’on met en évidence par l’effet Zeeman) .
                                            La comparaison entre les données Be10 et les données palynologiques sont très parlantes.

                                            mais comme toujours on peut rattacher l’optimum climatique du moyen-âge à l’excès de bûchers destinés aux hérétiques ....  smiley


                                          • Deneb Deneb 26 septembre 2013 16:01

                                            Bon, on a compris, c’est déjà trop tard, de toutes façons. Il va falloir se creuser la cervelle pour trouver les solutions de survie. Je penche pour une production massive d’un matériau solide plus léger que l’air. On pourrait en faire des nuages solides autodirigeables, de gigantesques parasols, qui auraient pour effet d’atténuer la temperature et contrer l’effet de serre. en même temps on pourrait installer dessus des centrales photovoltaiques pour nous alimenter et faire marcher la clime. Une solution provisoire et un peu obscure, mais ça nous donnera le temps de reflection pour guèrir la cause et non pas que les symptômes. Il est clair qu’il faut qu’on arrête les conneries, les gaspillages. Mais en attendant, il va falloir affronter les symptômes en y mettant toute toute l’ingéniosité et l’imagination dont nous sommes capables. La solution est dans le tout petit, il y a plein de place au fond, a dit Richard Feynman. Je ne dis pas que ma solution avec les nuages-parasols photovoltaiques est la meilleure, mais la solution que l’on devra de toutes façons adopter, elle sera de ce style, de cette envergure et probablement issue d’un brainstorming planétaire estampillé Open Source. .


                                            • Loatse Loatse 26 septembre 2013 16:31

                                              « On pourrait en faire des nuages solides autodirigeables, de gigantesques parasols, qui auraient pour effet d’atténuer la temperature et contrer l’effet de serre. »

                                              euh, si ca trouve c’est déjà opérationnel par dispersion de particules réfléchissantes.. (les fameux chemtrails)


                                            • troletbuse troletbuse 26 septembre 2013 16:45

                                              Pour Deneb, l’architecte
                                              Belle solution simpliste ou plutôt simplette. Allez vite déposer un brevet.


                                            • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 26 septembre 2013 17:41

                                              « Les polluants nous tueront plus surement et plus rapidement »

                                              c’est la vie qui nous tuera tous, polluants ou pas, l’espérance de vie humaine actuelle n’a jamais été aussi longue, que recherche-t-on ? une vie à l’abri du danger, saine, respectueuse de la nature ? mes coui..es ! les gens veulent VIVRE, bouffer, baiser, cramer du fric, frimer devant leur copains, sans se soucier du futur, la vie moderne quoi, et plus on est pauvre et moins on respecte la nature lorsqu’on arrive au niveau de confort « consommateur+++ ».

                                              Dans les années 75, au Népal, pas un plastique, bouteille de flotte, sandales, huile de vidange dans les rivières, normal c’était le moyen-âge. 20ans plus tard, des milliers d’alpinistes amateurs passant par là, des ordures partout, une flotte empoisonnée à vie, une pollution catastrophique. L’Homme Moderne était arrivé avec son confort chez l’étranger, sa façon de vivre, ses légendes. Résultat : maintenant tous les gosses vivent à l’occidental, ne respectent plus leur environnement, après moi le déluge.


                                            • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 26 septembre 2013 18:46

                                              c’est un problème urbain surtout, à la campagne vous trouvez encore des produits bio partout, viande et légumes pour un prix « normal », après c’est un choix de vie : campagne ou ville. On a toujours le choix dans la vie, celui qui me dit le contraire est un lâche.

                                              Si ces* gens se sortaient les doigts pour cuisiner leur plat au lieu de bouffer du prés mâcher industriel en 10mm ?
                                              Si ces gens évitaient tout ces sucres, gras, colorants, les MacDOQuickKFCKebabs, pensez-vous qu’ils seraient moins heureux ? je le pense, ça fait parti de la moderne way of life qu’ils se sont choisi, et ces gens ne sont pas à plaindre s’il savent ce qu’ils font, qu’ils crèvent de leur malbouffe ou des remèdes qui en découlent, mais qu’ils arrêtent de dire que c’est de la faute des méchants industriels, personne ne les oblige à fumer un clope, personne ne les oblige à bouffer un burger et un seau de frites.

                                              *le beauf moderne aime manger, tout le temps, un Homer Simpson français.

                                              « je ne comprend pas, tu ne prends qu’un bain tout les mois, et tu te laves les dents 4 fois par jour ! »
                                              « oui, mais mes dents c’est un outil de travail ! »


                                            • emmanuel muller emmanuel muller 26 septembre 2013 16:08

                                              Ceux qui prétendent savoir qu’il n’y a aucun problème sont aussi fou que ceux qui prétendent pouvoir prédire l’inverse.


                                              • Andydrew 27 septembre 2013 09:16

                                                a muller

                                                Une reprise du principe shadock, devenue la devise GIECienne :

                                                « Il vaut mieux pomper même s’il ne se passe rien, que risquer qu’il se passe quelque chose en ne pompant pas »


                                              • Hubu Hubu 26 septembre 2013 17:08

                                                La secte... heu le GIEC pardon a tiré pour la 56489456489745897/456487541752175271721772172 ème fois la « sonnette d’alarme » ???

                                                C’est comme le garçon qui criais au loup on finit par s’en lasser de ses plaisanteries !!!!


                                                • Kalmac 26 septembre 2013 17:11
                                                  Bonjour, 

                                                  sur le fond, je ne suis pas assez qualifié pour me prononcer sur la réalité du réchauffement climatique, ni sur son origine, ni sur ces conséquences. 
                                                  Ensuite, si je l’étais et que j’avais une hypothèse contraire au consensus (*) sur la question, je publierais mes résultats dans une revue scientifique à comité de lecture, par sur internet.
                                                  Enfin, en tant que citoyen, je sais que le pouvoir de décision sur la question n’appartient ni au peuple ni même aux scientifiques spécialistes du climat.

                                                  Nous avons donc une question globale et de long terme à traiter par des gouvernements nationaux égoïstes et court termistes ... les réponses seront donc inévitablement mauvaises.

                                                  12 & 3 sur le blog d’Olivier Berruyer les-crises.fr


                                                  • Croa Croa 26 septembre 2013 20:17

                                                    « je ne suis pas assez qualifié... » smiley !

                                                    Pas besoin d’être un savant pour voir déjà les conséquences du réchauffement ! (Sauf pour quelques abrutis sévissant ici.)


                                                  • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 26 septembre 2013 21:01

                                                    quelle conséquences Croa, étiez-vous là lors du dernier réchauffement, pouvez en témoigner ?
                                                    catastrophisme et peur vous n’avez que ça à proposer aux naïfs inculte


                                                  • Croa Croa 26 septembre 2013 21:31

                                                    Non, mais on voit bien que le climat change, les glaciers reculer...


                                                  • baldis30 26 septembre 2013 22:33

                                                    les glaciers reculent ? ou avancent ! par exemple en Nouvelle Zélande ! le volume de glace stocké dans les deux zones polaires croit .... celui du Groenland reste stable !
                                                     
                                                     Evidemment un glacier alpin sur lequel on fait du ski tout l’été , ça ne l’arrange pas ....et il y en a de plus en plus quand en outre on se fait déposer au somet en hélico ....


                                                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 septembre 2013 17:23

                                                    Scénario de film Gore ( Al )...


                                                    • Duke77 Duke77 26 septembre 2013 18:32

                                                      @l’auteur : Faites-vous de la propagande ou êtes-vous stupide ?


                                                      On ne peut pas publier un article sur un site comme Agoravox et ignorer que la thèse du réchauffement climatique anthropique est une arnaque ? D’ailleurs il y a un article sur le réchauffement de toutes les planètes du système solaire en ce moment même sur ce site...

                                                      • Duke77 Duke77 26 septembre 2013 19:13

                                                        Le problème pour la survie des habitants de notre planète n’est pas le CO2 et le réchauffement climatique mais la pollution de nos terres, de notre eau et la destruction de la bio-diversité. Toutes les personnes cherchant à détourner l’attention en focalisant sur cette arnaque du réchauffement climatique anthropique est un traitre à l’espèce humaine.


                                                      • moumou moumou 26 septembre 2013 19:20

                                                        Et aussi que les « écolos » ne voient de problèmes que là où il y a des sous à gagner.


                                                      • moumou moumou 26 septembre 2013 19:14

                                                        Bonjour,
                                                        Moi je crois à l’équilibre naturel, quand il fera plus chaud sur terre, on aura moins besoin de se chauffer donc on brulera moins de pétrole , on rejettera moins de calories dans l’athmosphére.
                                                        Le phénomène est autorégulateur....pas besoin de s’inquieter. :)  smiley


                                                        • tf1Goupie 26 septembre 2013 19:17

                                                          Et dire que dans dix ans on lira sur Agoravox des articles dénonçant l’immobilisme des politiques face au changement climatique ...


                                                          • moumou moumou 26 septembre 2013 19:25

                                                            Mdr.
                                                            Dans dix ans il n’y aura plus d’agoravox !
                                                            Les changement en cours et autrement plus inquiétants sont autres que climatiques, ...


                                                          • Corinne Colas Corinne Colas 26 septembre 2013 19:20

                                                            Courageuse Juliette !

                                                            Malheureusement, vous vous adressez à des ânes… ils n’ont pas envie de remettre en question leur mode de vie et sont rassurés dans leurs comportements aberrants par des experts autoproclamés. Les mentalités ne sont pas près d’évoluer. On parle de « débat » dans les médias comme si la science, c’était juste un point de vue. On se croirait en train de se chamailler pour savoir si oui ou non, la terre est ronde plutôt que plate ! 

                                                            Avant de s’écrier que des découvertes fracassantes contredisent les divers rapports du GIEC, certains feraient mieux de lire directement les pavés incriminés, ils y découvriront par exemple que le rôle du soleil est pris en compte. 

                                                            Et l’échelle du temps des climatologues n’étant pas la nôtre, concernant les « analyses » ici et ailleurs à propos des températures, là c’est franchement du grand guignol. Quant à la « découverte » par Mr Mme Michu que la terre a toujours connu des cycles climatiques (sic), cela mérite un prix d’excellence sans compter une autre grande constatation : le CO2 c’est bon pour les plantes... Mince, on ne savait pas ! 

                                                            On nous parle du GIEC comme d’un repaire de complotistes malfaisants.La culture scientifique étant celle la moins partagée, il n’y a rien d’étonnant à constater que le climatoscepticisme et son pendant : l’anti-écologisme ont le vent en poupe. Quand on est perdu, celui qui vient conforter votre ignorance sans trop vous demander d’efforts, est toujours bien accueilli ! Les journalistes avides de sensationnel, font ainsi leurs choux gras d’une fausse polémique.

                                                            Nous n’avons jamais ressenti pour la plupart, la nécessité impérieuse de tenter de comprendre la science, son jargon nous indiffère car elle nécessite un effort conscient d’apprentissage. Quand on évoque la thermodynamique par exemple, nous comprenons : ballon d’eau chaude plus performant et cela suffit à notre bonheur. Nous louons la recherche surtout quand elle nous apporte au quotidien des applications concrètes : écran plat, procréation assistée, ordinateur, médicaments, aspirateur, Botox, un cœur en plastique, et cetera.

                                                            Pire, les mêmes qui refusent les conclusions scientifiques dérangeantes, ont paradoxalement une foi totale en la technologie sensée nous sauver de la catastrophe, c’est le « deux poids, deux mesures » !

                                                             « 78% des européens sont convaincus que la science et la technologie vont améliorer la qualité de la vie des générations futures. » (Michel Claessens, Le Monde, 2 juillet 2005)

                                                            A défaut de pouvoir étancher notre soif existentielle, « la science » donc, nous apporte au moins quelques espoirs grâce à ses retombées très pratiques.

                                                            Ne lui assignant pas d’autre rôle que de nous servir, dès qu’elle se met en devoir de nous expliquer que « fumer provoque le cancer », nous commençons à râler. Si en plus, elle nous fait peur en révélant que nos modes de vie influencent directement le climat, là c’est le pompon !

                                                             Oh miracle… c’est alors que notre esprit critique se met enfin en route !

                                                             Tout à coup, nous devenons méfiants... C’est de la méfiance « sélective » mais peu importe !

                                                            Rares encore sont ceux qui pensent que la climatologie, c’est autre chose que de regarder par sa fenêtre, le temps qu’il fait ; rares aussi, ceux qui font la différence entre le travail des chercheurs à travers le monde et celui bénévole des experts du groupe 1 du GIEC. Les porteurs de mauvaises nouvelles ne sont jamais appréciés et toujours calomniés. 

                                                            Cependant ces derniers ne visent qu’une synthèse actualisée des publications reconnues et extrêmement spécialisées. On les accuse pourtant de tous les maux y compris d’être des écolos, ce qu’ils ne sont pas pour autant. On crée de fausses controverses, on invente des « fuites ». Pour exemple, le dernier rapport a fait l’objet encore de milliers de commentaires de la part des scientifiques. Ces échanges sont fructueux. Les climato-sceptiques s’ils sont eux-mêmes de vrais scientifiques, n’ont qu’à publier des travaux dans les revues spécialisées au lieu d’écrire sur des blogs et dans les journaux, rien ne les empêche. 

                                                            Incriminer les experts du GIEC au prétexte de la taxe carbone par ex encore, c’est se moquer du monde car eux n’y sont pour rien si leur travail est utilisé pour faire plus de business. Al Gore est un symbole de produit dérivé... côté en bourse. 

                                                            Les « solutions » politiques envisagées à la suite des mesures recommandées par le groupe 3 du GIEC sont-elles à la hauteur des enjeux ?

                                                            Un seul ex : les nouvelles autos sont « moins » polluantes et on fait en sorte d’en vendre toujours plus. Le billet de train n’a jamais été aussi cher et pour faire 300 km par la route, c’est parfois le tour de France si l’on organise son voyage en prenant le rail. Poudre aux yeux que le greenwashing au regard des guerres liés au climat et à l’accaparement des ressources !

                                                            Le réchauffement climatique serait un vaste complot (contre qui ? les amis de Mr Allègre uniquement), faut-il en rire ou en pleurer quand on sait que le GIEC n’a aucun poids en réalité dans une société moderne dont le seul credo, c’est : « consommez, consommez à en crever ! ».

                                                             Cependant, il serait illusoire et parfaitement hypocrite de compter sur la responsabilisation des gens, ceux-ci sont bombardés de pubs. Ils ne sont pas à culpabiliser en leur demandant par ex de ne pas prendre l’avion. Sur le fond, c’est toute l’économie basée sur « le produire plus » qui est à changer ! Les consommateurs s’adaptent à ce qu’on leur propose… qu’on leur en propose moins et ce sera déjà une petite révolution.


                                                            Rigolez, rigolez tous... ce ne sont que vos arrières petits-enfants qui seront vraiment impactés par le changement climatique (phénomène naturel) trop rapide (phénomène non naturel). Devenus séniles, vous vous en moquerez autant qu’aujourd’hui !



                                                            • moumou moumou 26 septembre 2013 19:42

                                                              Les ânes, comme vous dites ne sont pas tous des consommateurs effrénés ou des fans de Claude Alègre.
                                                              J’ai plus confiance en ma boule de Chrystal que dans les prévisions du GIEC reMDR


                                                            • xana 26 septembre 2013 20:03

                                                              Merci Corinne pour ce post, enfin un peu (beaucoup) de bon sens après des torrents de partialité.
                                                              Merci aussi à l’auteur, il faut effectivement du courage aujourd’hui pour publier un article dans un site comme Avox où je n’imaginais pas que le négationnisme puisse être aussi important en volume.
                                                              Ces gens ont bien compris que sur les forums de discussion il suffisait de faire suffisamment de bruit pour qu’on n’entende plus les avis qui leur déplaisent.
                                                              Bien à vous


                                                            • Corinne Colas Corinne Colas 26 septembre 2013 21:25

                                                              Hé oui Xana... sur Agoravox, on s’étripe sur tous les sujets sauf celui du climat. smiley


                                                              Là, il y a un consensus ! C’est « tout va bien Mme La Marquise » et demain sera forcément meilleur. 

                                                              Pourtant les publications scientifiques s’accordent à constater le contraire. Et même en privilégiant le scénario le plus optimiste, les bouleversements liés au climat seront indiscutables. Nous sommes aveugles aux réfugiés climatiques qui sont déjà plus nombreux.
                                                               

                                                            • troletbuse troletbuse 26 septembre 2013 21:40

                                                              A votre place, j’éteindrais tout de suite votre ordinateur car il contribue, c’est sûr, au réchauffement climatique. Jetez votre portable car ce ne sont pas les ondes électromagnétiques(tiens, on n’en parle pas beaucoup de celles-là) qui sont dangereuses mais la chaleur qu’il émet. Si il y a des ânes, pardon pour eux, il y a encore plus de gogos.


                                                            • Corinne Colas Corinne Colas 26 septembre 2013 22:47

                                                              « Les ânes, comme vous dites »


                                                              Il paraît que le GIEC débite des âneries 


                                                              ... à âne, âne et demi 

                                                            • baldis30 26 septembre 2013 22:50

                                                              les ânes dont je fais partie vous remercient de votre sollicitude  ! je suppose que vous avez un niveau scientifique exceptionnel comme celui de ce prétendu physicien écologiste avec lequel j’étais candidat sur une liste dite « verte » et qui n’avait jamais entendu parler ni du Landau, ni du Feynman ......

                                                              Attention l’âne a la réputation de ne pas avoir la mémoire courte.
                                                              Rappelez-vous de la mule du Pape, pas celle qu’il chausse d’abord au pied droit ensuite au pied gauche ( ou l’inverse suivant l’humeur) et le retour via les élections .. bien plus efficace que le sabot d’un perissodactyle car à moins que vous ne décrétiez que les ânes sont des sous-hommes ( il me semble avoir lu cela quelque part, au sujet de choses qui se passèrent il y a 80 ans) on vote .

                                                              Vous avez besoin des ânes pour portez vos fagots de sottises récoltées dans les forêts de la stupidité , il y a de fortes chances que nous vous les laissions porter tout seuls .


                                                            • troletbuse troletbuse 26 septembre 2013 23:46

                                                              Comme tous les ânes qui, parait-il, sont têtus, vous ne répondez pas aux questions et vous assénez des vérités non scientifiques. Rien ne prouve que le CO² soit responsable de ce soi-disant réchauffement. On a également mis en cause les pets, pas seulement ceux des ânes, qui émettaient du méthane(à effet de serre). D’ailleurs, le système solaire se réchauffe également. Et cela, c’est vrai. Notre production de CO² aurait-elle une influence sur les calottes polaires martiennes ? Si Mars et les autres planètes se réchauffent, ce serait bizarre que la terre ne se réchauffe pas aussi. Expliquez moi cela. Vous-êtes vous aperçu qu’en été, sous nos latitudes, il faisait plus chaud. Moi, je pense que c’est le soleil à moins que ce soit le CO². Des complots sont lancés environ chaque année. J’espère que vous vous êtes faite vaccinée contre la grippe H1N1 car c’est un organisme comme l’OMS qui le préconisait(pour le plus grand plaisir des groupes pharmaceutiques). Quelque temps avant, c’était la grippe aviaire(pour vendre les stocks de Tamiflu où Rumsfeld avait les actions). Il y a eu également la grosse arnaque des ampoules basse consommation, au mercure....qui ont permis aux fabricants de se faire des couilles en or et de faire augmenter la pollution au mercure car qui le sait et ces ampoules qui durent pas plus longtemps que les autres pour un prix 10 fois supérieur partent dans les poubelles. Parce qu’en grattant un peu, on trouve immédiatement le FRIC et pas autre chose.
                                                              Et puis un article de 30 lignes et votre post du même acabit, sans preuves aucune, cela montre que vous n’avez aucun argument sérieux. Arrêtez de regarder la télé, ca fera moins de CO² et ayez l’esprit un peu plus critique. Rappelez vous, dans cette télé, on donnait tous les jours l’équivalence carbone et puis plus rien. Il fallait instaurer une taxe carbone et je pense que c’est toujours d’actualité afin d’enrichir encore les plus riches. D’ailleurs les pays riches pourront continuer à polluer. Allez expliquer cela dans les pays émergents. Ce ne sont pas les habitants qui polluent mais les usines installés par l’Occident et ce n’est pas prêt de changer. Le plus inquiétant est la pollution par les produits chimiques, par l’agriculture(Monsanto est là), les ondes, le gaspillage voulu par la consommation et programmé par les grands groupes. Mais ne venez pas me parler du CO².C’est un leurre et vous courez derrière avec des oeillères naturellement.


                                                            • Dominique 27 septembre 2013 01:05

                                                              Je suis entièrement d’accord et je rajouterai même une couche.

                                                              Les scientifiques, encore eux, cette fois les anthropologues, par exemple Philippe Descola, ont démontré que toute l’ontologie d’une société dépend de son rapport avec la nature. Une ontologie n’est pas une théorie car elle englobe non seulement la vision des choses, mais également le mode de vie, et qu’elle conditionne donc le mouvement historique.

                                                              Et là j’admire la suffisance de toutes celles et ceux qui préfèrent perdre leur temps à s’époumoner contre des scientifiques qui ne font que leur travail, qui essaient de le faire le mieux possible et qui le font bénévolement, que de s’en prendre à la racine des problèmes de la société, le fait que nous considérons que la Terre, notre seule source de vie qui nous fournit gratuitement l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons, notre nourriture, et tous les matériaux que nous utilisons pour nous habiller, nous loger et travailler, nous considérons que cette Terre qui nous donne tout à commencer par les conditions nécessaires à la vie, n’est bonne qu’à être exploitée, et qu’en guise de remerciement, nous devons la saloper en transformant systématiquement toutes les ressources qu’elle nous donne en autant de sources de pollution.

                                                              Et ils croient même qu’un tel mode de vie peut être durable. Ils disent, oui mais la technologie va nous sauver, alors que ceux qui nous vendent les nouvelles technologies emballées dans du vert sont les même que ceux qui continuent à vendre les anciennes technologies emballées dans du gris caca d’oie, et que la seule chose qui les intéressent dans les deux cas est notre pognon. Ce qui implique que les nouvelles technologies ne font globalement que rajouter de nouvelles sources de pollution aux anciennes.

                                                              Dans un autre commentaire, il est questions des peuples originaires de la forêt vierge. Pour info, ces peuples contribuent depuis des dizaines de millénaires à augmenter la biodiversité de la forêt. Ils sont ainsi les preuves vivantes que même avec une technologie limitée, il est possible de vivre en harmonie avec la nature au lieu de la détruire. Et nous avec toute notre technologie, nous aimons tellement détruire que les plus psychopathes d’entre nous ne trouvent rien de mieux à faire que de prendre les plus toxique de tous nos déchets, de l’uranium pur qualifié d’« appauvri », pour en faire des bombes qu’ils lâchent sur les têtes de leurs voisins au hasard de leurs guerres criminelles.

                                                              Et pendant ce temps, celles et ceux qui ont voté pour ces fous dangereux que l’on retrouvent à gauche comme à droite ne trouvent rien de mieux à faire que de conduire leurs enfants à l’école dans des monstres d’une tonne qui polluent l’air des autres. Et mieux, à chaque nouvelle naissance, ils s’achètent un plus gros monstre alors que la seule certitude scientifique est qu’une grosse voiture pollue plus l’air des autres qu’une petite, cet air qu’ils polluent si bien étant aussi celui de la chair de leur chair. Voilà sans doute ce qu’ils appellent le respect. Ils devraient lire le dictionnaire de temps en temps.

                                                              Par contre, pour ergoter sur les lanceurs d’alertes, ce sont des champions toutes catégories. Ils ne se rendent même pas compte qu’une telle « humanité » qui méprise la raison et ne respecte rien ne va pas survivre encore bien longtemps. Des scientifiques, encore eux, nous font remarquer que sur toute la planète, autant sur terre que dans les mers, les espèces animales et végétales disparaissent à un rythme plus élevé que dans toutes les disparitions massives d’espèces précédentes de l’histoire de la Terre. Et comme nous sommes le sommet de la chaîne alimentaire, il n’y a pas besoin d’être un devin pour savoir ce qui va arriver à leurs petits-enfants quand il ne restera plus rien d’autre à manger que des cartes de crédit.

                                                              L’écologie n’est pas une question d’extrémistes ou de politique, c’est une question de bon sens. Voulons-nous continuer à travailler contre la nature et contre nos semblables, et vu qu’aujourd’hui l’humanité est une force tellurique de première importance sur la Terre, y condamner la vie supérieure, ou voulons remplacer l’exploitation par le respect et mettre notre savoir et nos outils au service de la planète et de l’humanité comme des non humains, et ainsi faire, comme le disaient les alchimistes, que ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, autrement dit construire un monde meilleur pour nos enfants et leurs enfants, et toutes les autres créatures qui peuplent la planète.

                                                              Ce qu’il y a de bien avec notre époque, c’est qu’enfin nous sommes face à nos responsabilités. A voir certaines réactions sur cet article, beaucoup ne semblent pas prêt à les assumer. Et c’est bien dommage car s’il gagnent, l’humanité aura été, malgré toute son intelligence, que l’espèce qui aura eu la vie la plus courte sur Terre. Comme quoi un don, sans travail, n’est qu’une sale manie.


                                                            • Deneb Deneb 27 septembre 2013 07:23

                                                              Troll technophobe que l’intervenant ci-dessus. La nature est un cheval sauvage. Si l’on ne la dompte pas, on périt sous ses sabots, réchauffement ou pas. Dire que tout le monde doit vivre dans la jungle est un délire malsain. 

                                                              Le réchauffement que l’on nous vend si habillement est probablement réel. La réponse qu’on a trouvé, de taxer, est typique d’une oligarchie : puisque c’est la fin à la prochaine génération, amassons donc un max pour en profiter le plus longtemps possible. Alors que la réponse raisonnable serait de rendre GIEC complètement transparent, y compris ses rouages internes, et mettre en place un brainstorming planétaire à la mode wiki ou open source, pour trouver des solutions, 5 milliards de cerveaux devraient pouvoir pondre un début de réponse. Pour un coût minime, alors que quand, n’ayant pas de solution, on commence à amasser des sous d’abord, on voit bien qu’on a affaire à des escrocs qui essaient de profiter d’un problème pour lequel l’humanité va devoir utiliser toute son ingéniosité pour se sortir de son propre caca. Compter sur des politiques et des banquiers pour nous assurer la survie globale est naïf et irraisonnable, ces gens sont des criminels qui verraient bien une réduction de 99% de la masse humaine, ceux qui survivraient, c’est à dire eux, auraient de la place une fois les cadavres dégagés.


                                                            • Corinne Colas Corinne Colas 27 septembre 2013 11:59

                                                              1. Les faits :

                                                              Sur ce fil, bien des commentateurs sont honnêtes, ils pensent que les coupures de journaux à sensation, les blogs, les sites faux-nez subventionnés par l’industrie, détiennent des vérités dérangeantes. Cela les rassure tellement qu’ils n’iront jamais se pencher sur les rapports du GIEC. Pire, ils ne veulent surtout pas lire quelques réponses simplifiées à l’extrême dans ces mêmes médias :

                                                              Ex  « la banquise arctique aurait gagné 60% en superficie cette année »

                                                              http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/09/12/la-banquise-arctique-a-t-elle-vraiment-moins-fondu-en-2013_3476504_3244.html

                                                               

                                                              Ex « la pause du réchauffement climatique qui dérange » (elle dérange tellement que les spécialistes du climat en parlent régulièrement)

                                                              « Dernier pic en 1997

                                                               Si l’information révélée en ces termes a fait réagir certains blogueurs, elle n’a pourtant rien de bien neuf. En octobre de l’année dernière, l’institut météorologique national au Royaume-Uni avait publié un rapport faisant état d’une stabilisation des températures depuis 1997.

                                                              Un constat qui n’étonne en rien Valérie Masson-Delmotte, paléoclimatologue au CEA et membre du Giec, qui « ne comprend vraiment pas pourquoi on parle de ça ». Pour la scientifique, cette information est bien connue du milieu :

                                                              « Le dernier record de chaleur est en effet survenu en 1997 lors du dernier “ El Niño ” [une anomalie thermique dans le Pacifique Sud caractérisée par une température élevée des eaux de surface, ndlr]. On a depuis ce qu’on appelle un plateau : sur toute cette période, on n’a pas eu de nouveau El Niño, mais plusieurs “ La Niña ”, un phénomène inverse qui a eu tendance à rafraîchir l’atmosphère. »

                                                               

                                                              En réalité, les températures évoluent par paliers (plateaux), ce qui explique une certaine stabilité pendant des périodes variables avant une élévation brutale. Nous serions donc aujourd’hui dans un plateau qui a duré 17 ans

                                                               

                                                              Ex pour les ours polaires, une autre intox diffusée sans recul

                                                              La réalité :

                                                              « Article pseudo-scientifique sur l’ours polaire : l’auteur de l’article a reconnu avoir bénéficié du soutien financier d’Exxon Mobil, de l’American Petroleum Institute et de la fondation de Charles G. Koch. Cet article, publié dans le Journal of Ecological Complexity et censé examiner les impacts du dérèglement climatique sur l’Arctique et les ours polaires, était présenté comme un « point de vue », et non comme une nouvelle recherche scientifique. En effet, il n’avait été soumis à aucune évaluation par les pairs. Des glaciologues et des spécialistes de l’ours polaire ont critiqué cette publication qui, selon eux, ne contient « aucune donnée scientifique nouvelle » et tire des « conclusions sans fondement ». Toutefois, de nombreux groupes financés par Koch et Exxon ont rediffusé en boucle les conclusions de l’article à travers leurs sites internet et d’autres supports média, soutenant que les ours polaires ne sont pas menacés par les changements climatiques. D’autres organismes financés par Koch ont annoncé qu’ils poursuivraient en justice le gouvernement américain s’il décidait de protéger l’ours polaire en le classant dans la liste des espèces en voie de disparition. »

                                                               

                                                              Ex concernant le soi-disant débat sur l’origine anthropique du changement climatique

                                                              « La revue Environnemental Research Letters s’est penchée sur 4.000 articles rédigés par quelque 29.000 chercheurs ces 20 dernières années. Résultat : 97,1% des scientifiques concluent à la responsabilité de l’homme dans le réchauffement climatique. »

                                                              http://iopscience.iop.org/1748-9326/8/2/024024/article

                                                               

                                                              Des chercheurs tous complotistes bien évidemment (la thèse du complot à l’envers) ! Il faut donc nous faire croire que a) ce sont des nuls b) ce sont eux qui soufflent aux politiques des « solutions » impopulaires et ridicules…

                                                               

                                                              Si l’on veut résister à « l’effet crado » (marque de fabrique des trolls), lisons « Les Marchands de doute » de Naomi Oreskes et Erik M. Conway

                                                              « Ou comment une poignée de scientifiques ont masqué la vérité sur des enjeux de société tels que le tabagisme et le réchauffement climatique »

                                                               

                                                              « Notre produit, c’est le doute. » Les lobbys industriels (industrie du tabac, de l’énergie, du pétrole…) ont, à coup de milliards de dollars, élaboré une stratégie destinée à éviter toute réglementation de santé publique ou environnementale qui aurait pu nuire à leurs intérêts. Une stratégie toute simple, qui a consisté à nier en bloc les preuves scientifiques de la dangerosité du tabac, du DDT, de la réalité du trou de la couche d’ozone, des atteintes environnementales des pluies acides… 
                                                              Discréditer la science et les scientifiques, semer la confusion : grâce à l’aide d’un petit groupe d’« experts indépendants » et de médias naïfs ou complaisants, cette stratégie a fonctionné et fonctionne toujours. Pour preuve : le réchauffement climatique – l’enjeu le plus important pour la planète et ses habitants – continue, en dépit des innombrables travaux menés à son sujet, en dépit de ses effets qui commencent à se faire sentir, d’être taxé de… gigantesque supercherie.
                                                              Enquête aussi implacable qu’incroyable, l’ouvrage témoigne de l’importance des faits scientifiques dans le débat public, et conduit à une réflexion profonde sur la vulnérabilité de la société mondiale – la tactique, mise au point outre-Atlantique, s’exportant bien – face aux « marchands de doute ». 

                                                              Ex sur Agoravox :

                                                              - article pro nucléaire où l’un des commentateurs cache sa profession (ingénieur réacteurs et sûreté nucléaire) et nous affirme (le dire, c’est la vérité) que l’OPECST est indépendant.

                                                              Ex Mr Baldis30 qui nous dit avoir été sur une « liste verte » mais qui réfute les rapports du GIEC et prône la « renationalisation du nucléaire » sur un autre article, sans doute au nom de l’écologie pragmatique. 

                                                              Cette écologie là (au sens politique) nous « explique » aussi que refuser le nucléaire, c’est retourner à la bougie et que les gaz de schiste, c’est bon pour l’économie !

                                                              C’est cette fausse écologie qui ne veut aucune réglementation pour les lobbies mais qui s’emploie à régir notre vie intime dans ses moindres détails tout en défendant un système à bout de soufle.


                                                            • Corinne Colas Corinne Colas 27 septembre 2013 12:19

                                                              2. Réponse à Baldis30

                                                              Vous défendrez mieux la cause des ânes (pauvres bêtes, pardonnez aux hommes, ces comparaisons insultantes pour votre race) en contrant les soi-disant âneries (sic) du GIEC par des arguments scientifiques en lieu et place de vos digressions sur la mule du pape… 

                                                              qui n’est pas un âne en réalité (la mule est une hybride, le pape : je ne sais pas). 

                                                              Oh vous n’êtes pas un spécialiste en climatologie non plus et n’avez publié aucun article sur le sujet dans les revues idoines ! A défaut, écrivez alors un roman sur les sous-hommes etc. un thème qui ravira tout le monde.

                                                              Vous êtes gonflé à l’hélium Baldis ! En plus, de votre style en bandoulière, n’oubliez pas de vous vêtir dessous d’une belle chemise blanche à l’ancienne, c’est le symbole de ralliement des penseurs. 

                                                              Attention tout de même ! Trop de métaphore, tue la métaphore ! Je ne sais si je dois porter des fagots ou les faire porter par d’autres. Et les coups de pied au cul, je les prends du sabot gauche ou droit finalement ?  

                                                              Non surtout ne répondez pas ! J’ai foi en l’avenir grâce aux listes dites « vertes » ! La vôtre particulièrement… 

                                                              Vous avez enchanté ma journée Baldis 30.

                                                              En l’espèce, vous avez démontré que les ânes sont bien gardés.




                                                            • Corinne Colas Corinne Colas 27 septembre 2013 12:23

                                                              « souffle »


                                                            • Deneb Deneb 27 septembre 2013 13:13

                                                              Corrinne, d’accord avec vous. Je fustige tout de même l’opacité du GIEC, ainsi que leur tendance à faire de la politique, en faisant appel à des stratégies de dissimulations tendancieuses. Et le réflexe pavlovien des politiques qui, avant de chercher des solutions, avant même d’analyser raisonnablement les données extrèmement complèxes et prendre du recul pour statuer, ils taxent. La seule chose qu’ils savent faire, c’est nous taper. Avouez que c’est consternant, d’autant plus qu’ils n’ont pas la moindre idée comment il vont les dépenser, à part de s’en mettre une partie dans la poche.


                                                            • Corinne Colas Corinne Colas 27 septembre 2013 13:22

                                                              « pour ergoter sur les lanceurs d’alertes, ce sont des champions toutes catégories. Ils ne se rendent même pas compte qu’une telle « humanité » qui méprise la raison et ne respecte rien ne va pas survivre encore bien longtemps. »


                                                              Et « l’effet crado » particulièrement à l’oeuvre dès qu’un sujet sérieux est évoqué, c’est de venir nous expliquer qu’il y a plus urgent ailleurs. Pourtant, si un trollbuse dénonce ici Monsanto, je ne l’ai jamais vu soutenant mes articles ou d’autres billets consacrés à ce thème spécifique sur Agoravox...



                                                            • Corinne Colas Corinne Colas 27 septembre 2013 17:59

                                                              Deneb pitié ! Concernant l’opacité du GIEC, c’est encore une calomnie puisque un simple clic permet à tout scientifique (ou qui se prétend tel) d’avoir accès en interne aux travaux de synthèse, voire de les commenter et de les critiquer en opposant ses propres conclusions. C’est en réalité à cause de cette transparence extrême, que certains traquent en détail chaque mot ou phrase. Sortis de leur contexte, ils peuvent alimenter leur moulin dans les médias. Et cette fois encore, le rapport n’était pas sorti que déjà, on faisait dire n’importe quoi à ceux qui l’ont rédigé.

                                                               Rappelons aussi que les experts ne taxent rien... ils remettent des rapports sur l’état des connaissances en matière de climat. Les scientifiques ne sont pas forcément écologistes (au sens politique et non professionnel du terme) et les climatologues peuvent apprécier les gros 4x4 et l’économie de marché, ce n’est pas antinomique chez les chercheurs. 

                                                              Les politiques en font ce qu’ils veulent de ces rapports, c’est à dire pas grand-chose. Régulièrement, ils en font tout un plat lors de la sortie du dernier puis le remettent au placard. 

                                                              C’est juste une excuse pour un nouveau créneau au profit tout azimut. La taxe carbone en est un exemple !

                                                              Pour info, personne n’aura des lendemains qui chantent avec les « big Brother » qui sont installés sur nos routes. Pour le moment, seuls les camions sont concernés mais au final, c’est tout le monde qui passe devant la caméra... Cette « écologie » là, je la réfute en bloc. Idem des films de Yann Arthus-Bertrand d’ailleurs, symbole d’un système hypocrite. A mes yeux (et beaucoup d’autres l’assument aussi), la nature est un besoin biologique, pas un simple décor... et n’adhère pas au principe « liberté dans la contrainte » que l’on veut nous vendre sous couvert de lutte contre le réchauffement climatique.

                                                               Cependant, la réalité est incontournable pour tous et le GIEC n’y est pour rien là aussi : 

                                                              - réchauffement climatique

                                                              - origine anthropique de l’augmentation du C02 (et autres dans une moindre mesure)

                                                               En conclusion, il y a les pro GIEC d’un côté et les anti GIEC de l’autre. C’est ridicule. Cet organisme n’est pas Dieu et ajuste ses prévisions (en science, le doute est nécessaire). La controverse porte sur le caractère optimiste ou non de celles-ci et l’utilisation qui en résulte. Ce n’est pas le diable non plus qui manipule l’opinion publique à travers un complot mondial servant le NOM. 

                                                              Reconnaître une caution scientifique au GIEC, c’est s’extraire au contraire d’une fausse polémique. 

                                                               http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/climatologie-climatologues-francais-veulent-debugger-debat-23335/

                                                               http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/climatologie-attaques-giec-400-scientifiques-rebiffent-23257/

                                                               http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/developpement-durable-climategate-rapport-independant-blanchit-giec-24400/

                                                               

                                                               Quand on voit comment s’agite Sarah Palin, la prêtresse des sceptiques, on sait que la neutralité n’est pas dans leur camp. Celle-ci est une vraie caricature : contestation du réchauffement climatique, à fond dans l’accaparement des ressources et dans le même temps, nous expliquant que les hommes et les dinosaures ont vécu ensemble dans le jardin d’Eden.

                                                               

                                                              Bonne soirée

                                                               

                                                               

                                                               


                                                            • baldis30 27 septembre 2013 21:05

                                                              @ colas

                                                               VOUS ETES INSULTANTE

                                                              A je j’y connais rien ....... combien a votre avis ai-je de publications sur des sujets touchant au climat et à la météo et dans la meilleure presse , mais sous mon nom ; et professionnelement ce que j’ai fait pendant des années dans le cadre de l’environnement 
                                                               .
                                                               PRESENTEZ VOS EXCUSES 


                                                            • Corinne Colas Corinne Colas 27 septembre 2013 21:50
                                                               Brisons là Mr, restons en là ! 

                                                              La différence entre vous et moi, Mr Pseudo Baldis, c’est que je ne balade pas les gens... Je signe sous mon nom même sur Agoravox. 

                                                              Allez un peu d’efforts, dites-nous quelle liste verte a eu l’honneur de vous compter et donnez les références de vos publications... 

                                                              Un ingénieur de l’ENSAM n’écrit pas ses rapports dans Mickey, cela n’en fait pas pour autant un spécialiste du climat. 

                                                              Vos commentaires sur Agoravox, ne sont pas des sentences. Il faut vous attendre à être contredit quelques fois. Désolée pour votre égo !

                                                            • baldis30 30 septembre 2013 14:35

                                                              @Colas

                                                              outre une de vos réponses qui semble avoir été enlevée, avec la réponse sèche que j’y fis , vous persistez dans l’insidieux . Dommage que vous n’ayez pas fait autant de kilomètres que moi dans la nature et au bord de l’eau , vous savez celle qui court vite et bien et emporte tout ... depuis des centaines d’années dans une région précise.
                                                               Vos compétences sont nulles en matière d’environnement , vous ne faites que répéter des slogans appris par coeur , et la nature exccusez moi de vous le dire je la connais certainement mieux que vous dans ses colères et son histoire .... et devant n’importe quel jury d’honneur on pourrait comparer, articles et publications dans la meilleure presse !

                                                               Ce que j’ai pu voir de mes yeux de la part de gens comme vous ce sont les résultats d’actions illicites, dangereuses, et inconscientes... et tenter de réparer ....

                                                               Que je vous gêne , cela se voit ....

                                                              « moi c’est moralement que j’ai mes élégances,
                                                              je ne m’attife pas ainsi qu’un freluquet mais
                                                              je suis plus soigné si je suis moins coquet »


                                                            • tinga 26 septembre 2013 20:22

                                                              Si il y a dérèglement climatique du fait de l’activité humaine, c’est essentiellement par les militaires que des dommages irréversibles ont lieu, « excitation » de l’ ionosphère, géo-ingénierie détournée à des fins destructrices, etc...

                                                               Le giec qui tous les 4 ans nous fait son petit caca n’a aucune crédibilité, puisque ces rapports, que personne ne lit se contredisent d’un épisode à l’autre, autant se tourner vers madame soleil ou baba vanga.

                                                              Le réchauffement, pourquoi pas, je ne suis pas contre, penser qu’en réduisant nos émissions de gaz carbonique nous allons réussir à ralentir ce phénomène n’est que pure spéculation dans l’état de nos connaissance, stopper l’escalade militaire me parait autrement plus urgent, la seule vrai menace réside dans cette course aux armements toujours plus dégueulasse et abjecte, qui ruine la planète et nous promet un fin bien plus atroce que quelques hypothétique degrés de plus.
                                                               

                                                              • Corinne Colas Corinne Colas 26 septembre 2013 20:43
                                                                « guerres liées au climat »

                                                                Et j’en rajoute une couche en disant qu’il est ridicule d’opposer le changement accéléré du climat à la pollution des terres, de l’eau, des problèmes économiques et sociaux... car tout ceci est intriqué.

                                                                ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                                                                « les prévisions du GIEC » ... qui n’a pas de boule de cristal. N’étant pas des voyants extra-lucides, les chercheurs se contentent  pour certains d’entre eux d’établir des scénarios (modélisations).

                                                                « hypothèse », « plausible », « incertitude » font partie du vocabulaire scientifique mais les journalistes veulent du saignant, du sensationnel...

                                                                Voici ce qu’en dit Hervé LE TREUT :

                                                                « Nous ne voyons en effet que les premiers signes d’un phénomène appelé à croître dans le futur. Il existe, à cet égard, une très grande confusion dans la façon dont on s’adresse à nous et dans les discours ambiants : y est-il question de ce que nous voyons aujourd’hui ou de ce que l’on peut craindre pour le futur, qui est d’une autre ampleur ? »

                                                                -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                                                                 A l’échelle d’un pays, c’est encore plus difficile. Il vaut mieux aller à la source :

                                                                « Le portail DRIAS (Donner accès aux scénarios climatiques Régionalisés français pour l’Impact et l’Adaptation de nos Sociétés et environnements),est ouvert depuis juillet 2012, il met à disposition les dernières données régionalisées de la modélisation climatique. Les informations présentées sont des données régionalisées des projections climatiques les plus récentes produites par les acteurs de la recherche sur le climat en France (CERFACS, CNRM, IPSL). Les paramètres et indicateurs sont représentés à une résolution de 8 km sur toute la France métropolitaine.

                                                                http://www.gip-ecofor.org/doc/drupal/gicc/DRIAS_fiches_presse.pdf

                                                                Le site présente trois approches :

                                                                1) l’accompagnement, les projections climatiques, méthodologie :

                                                                - Les scénarios d’émission- Les modèles climatiques

                                                                - Les méthodes de régionalisation

                                                                - Les méthodes de correction de biais

                                                                - La prise en compte des incertitudes

                                                                2) la découverte

                                                                - Parcours initiation (températures, pluviomètrie)

                                                                - Parcours expert (températures, précipitations avec le choix des saisons, années, mois etc. Horizon temporel, proche, moyen, lointain. Scénarios d’émissions intermédiaire, pessimiste, optimiste. Expériences, modèles : Une Expérience-modèle correspond aux résultats des simulations réalisées par un des centres producteurs partenaire (CERFACS, IPSL, CNRM). Une expérience associe un modèle climatique, une température de la mer (intrant au modèle), un scénario d’émission de gaz à effet de serre (intrant au modèle), et une méthode de régionalisation (méthode statistique ou dynamique). 

                                                                3) Espaces données et produits : cet espace permet avec la création d’un compte la commande et le téléchargement des principaux paramètres atmosphériques et indices climatiques issus des simulations climatiques régionalisées, réalisées dans les principaux laboratoires français de modélisation du climat

                                                                www.drias-climat.fr

                                                                Les informations climatiques mises à disposition sur le portail Drias les futurs du climat sont toutes issues des modèles climatiques régionaux développés ou utilisés dans les principaux centres de recherche français. Elles sont de deux types :
                                                                - Des données numériques, principalement destinées aux utilisateurs avertis. Ces données sont toutes corrigées par rapport à l’observation (cf. méthode de correction). Les données non corrigées ne sont pas directement accessibles sur le portail Driasles futurs du climat et nécessitent une demande spécifique.

                                                                - Des cartes interactives représentant des indices climatiques, associées à différentes couches d’informations géographiques (limites administratives, bassins versants, relief...), et permettant une capacité d’analyse immédiate. Ces cartes sont disponibles dans l’espace Découverte du portail.

                                                                Un accompagnement approprié (documents, FAQ, hotline) permettant de faciliter l’utilisation des différentes informations et de transmettre les bonnes pratiques est associé à l’ensemble de ces informations. »

                                                                 


                                                                Bonne lecture !


                                                                • revenant 26 septembre 2013 21:21
                                                                  1. L’eau (sous forme de vapeurs ou de nuages) est à l’origine de 72 %, soit près de trois quarts de l’effet de serre total1.

                                                                  Le principale gaz à effet de serre étant la vapeur d’eau, je ne voit pas comment améliorer cela, sinon en proposant plus de surface végétal « bio », des forêts primaires pour accentuer les émission d’oxygène, de vapeur d’eau pour contrer un refroidissement du climat qui nous attend...

                                                                  http://www.pensee-unique.fr/

                                                                  http://wattsupwiththat.com/

                                                                   


                                                                  • Croa Croa 26 septembre 2013 21:39

                                                                    L’eau est le porteur principal de la thermodynamique de l’atmosphère, essentiellement par changements d’états. Porteur mais...  pas facteur ! 

                                                                    (Si t’as déjà oublié ce qu’on t’as apprit à l’école ce n’est pas de notre faute ! smiley )


                                                                  • revenant 27 septembre 2013 14:26

                                                                    Une datation au carbone 14 d’un échantillon de sédiments prélevé dans la mer des Sargasses atteste que la température de surface de la mer était approximativement °C plus bas qu’aujourd’hui il y a quelque 400 ans (le petit âge glaciaire) et 1700 ans, et approximativement °C plus chaud qu’aujourd’hui il y a 1000 ans (l’optimum climatique médiéval)12.

                                                                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Optimum_climatique_m%C3%A9di%C3%A9val

                                                                    Croa, je n’ai pas oublié ce que j’ai appris a part l’orthographe et je continu a apprendre chaque jour en lisant des sites comme pensée-unique.fr où bien l’excelent site de Mr Antony Watts wattsupwiththat.com...
                                                                    Plutôt que de croire je cherche à savoir, mais je n’oublie pas, que le climat fluctue depuis toujours et que l’impact du CO2 est insignifiant.
                                                                    Pour protéger la planète il faut défendre la biodiversité, préserver un maximum d’espaces naturels, limiter les émissions de polluant chimiques, génétiques, ionisants, etc.
                                                                    Vous et les défenseurs de la cause climatique, laisser de côté cela et vous vous battez contre des moulins à vent...
                                                                    Les écolos qui croient au réchauffement anthropique sont les idiots utiles du système et sont bien plus dangereux pour la nature et la planète que le CO2...
                                                                    Sur ce, je vous conseil vivement de lire quelques articles sur des sites comme ceux cités plus haut cela vous rendra peut être plus intelligent et je l’espère et peu moins « bête » ? 
                                                                     


                                                                  • christophe nicolas christophe nicolas 26 septembre 2013 21:23

                                                                    L’écologie comme le communisme comme le christianisme et tous les mouvements qui combattent les excès du monde, pas forcément pour de bonnes raisons ou motivations, ne peuvent qu’échouer ce qui n’enlève rien à ceux qui s’engagent honnêtement, au contraire.

                                                                    Le monde est matérialiste parce que la science est matérialiste et qu’on ne résiste pas à ce qu’on considère la vérité. C’est une lutte sans espoir. Vous n’avez aucune chance, aucune... il faudrait changer la science, quelque que chose qui inverse son sens...

                                                                    Bon et bien allez voir le dernier commentaire du 26 septembre 18:07 http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/la-science-dans-30-ans-visions-140860

                                                                    Le GIEC doit commencer à savoir mais je préfère que vous soyez au courant et compte sur vous le moment venu...

                                                                     


                                                                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 26 septembre 2013 22:33

                                                                      Bonjour Juliette,

                                                                      Je partage votre inquiétude sur les sujets environnementales ...

                                                                      Par contre je me permet vous ouvrir vos œils sur le prix Nobel ...

                                                                      Veuillez regarder cette vidéo , conférence de François Asselineau - Président du partie politique UPR, qui explique comment et par qui sont sélectionne les personnes recevant ce prix « prestigieux » en apparence !


                                                                      • doctorix doctorix 27 septembre 2013 11:30

                                                                        On comprend qui nomme le Nobel de la Paix : aucune chance s’il n’est pas un agent américain, tels Al Gore et le GIEC en 2007.


                                                                      • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 26 septembre 2013 23:07

                                                                        Mademoiselle ne connait pas les travaux du Professeur Henrik Svensmark :



                                                                        Ni du Professeur Nir Shaviv :



                                                                        Ici, le VRP US chargé de nous embobiner pour nous faire payer des taxes CO2 :


                                                                        Bon, au fait et HAARP qui ne devrait plus avoir le nom de « Projet » car probablement « opérationnel » dans la « guerre climatique » , guerre invisible :


                                                                        Rappelez-vous, fin mai 2013, il faisait 28° en Laponie, et 10° chez nous ! Et on n’était pas encore en été !!! Imaginer l’état de la calotte polaire à ce moment-là...

                                                                        Et voilà, le résultat ,sinon le but, de ceux qui manipulent notre climat :


                                                                        Oui, c’est plein de pétrole et de gaz sous la calotte qui fond à une vitesse vertigineuse... Il suffit de faire un trou artificiel dans la ionosphère, qu’on nous rebaptisera « trou de la couche d’Ozone », pour laisser passer les rayonnements hyper-énergétiques solaires et cosmiques... 



                                                                        • doctorix doctorix 27 septembre 2013 11:47

                                                                          Le projet Haarp : contribuer au développement d’un bouclier anti-missiles balistiques intercontinentaux, détruire des satellites par l’échauffement provoqué ; opérer une différenciation entre les objets entrant dans l’atmosphère, tels que des missiles et les leurres, ou des astéroïdes ;· améliorer les moyens de télécommunication, les interférer et les tronquer, interrompre les moyens de télécommunication sur de larges régions du globe ; · modifier la structure chimique de la haute atmosphère et altérer les conditions climatiques à des fins militaires ; influencer le comportement et les facultés mentales des individus, à des fins militaires, de maintien de l’ordre ou de contrôle politique (Explication dans le prochain article) ; affecter la santé des personnes et avoir un impact biologique sur l’environnement.

                                                                          Une bonne vidéo, ici, et plus de détails, sur un projet qu’il faut connaître :

                                                                          http://lecancanier.over-blog.com/article-projet-haarp-41664297.html

                                                                           


                                                                        • aberlainnard 27 septembre 2013 04:03


                                                                          Que de bêtises Allègrement proférées alors que le rapport du GIEC n’est même pas encore publié !


                                                                          • files_walQer files_walker 27 septembre 2013 11:23

                                                                            La confiance vis à vis de ce que produit le GIEC est égal à zéro.

                                                                          • pissefroid pissefroid 27 septembre 2013 09:02

                                                                            A ma connaissance,
                                                                            les lois connues de la thermodynamique et
                                                                            les lois connues de la mécanique des fluides,
                                                                            sont respectables à court terme (météo) et à long terme (climat).

                                                                            Si nous ne sommes pas capables de prévoir le temps du mois suivant,
                                                                            il est encore plus hasardeux de prévoir le climat à quelques dizaines d’années.

                                                                            Le fait que la prévision météo est imprécise semble donc indiquer que les lois utilisées dans les modèles informatiques sont insuffisantes.

                                                                            En résumer la science est balbutiante en climatologie.

                                                                            La terre est dans un univers dont l’évolution
                                                                            est connue pour le passé
                                                                            mais inconnue pour le futur.
                                                                            Dans ces conditions il est illusoire de parler du climat à dix ans ou cent ans.


                                                                            • baldis30 27 septembre 2013 09:47

                                                                              les systèmes d’aquetion sont exacts ..... les résoudre correctement c’est autre chose, pour la bonne raison mathématique que ces systèmes présentent toutes oles caractéristiques d’attracteurs étranges où nune variation minime de l’un des paramètres entraîne des variations colossales dans les conclusions.
                                                                              On a voulu par une métaphore appeler cela l’effet papillon .
                                                                               Il y a une autre approche mathématique peut-être plus simple à saisir pour un profane , car il doit exister un « Que sais-je » sur le sujet : la théorie des catastrophes de Thom, où l’existence d’un grand nombre de paramètres ne permet pas la stabilité d’un système .
                                                                              En matière de climatologie on a, au minimum, le soleil, la circulation océanique, la circulation atmosphérique, le volcanisme, outre comme le souligne l’une des contributions la théorie de Svensmark sur les rayons cosmiques ( qui dans la bouche d’une écolo journaliste sont devenus les rayons cosmétiques  smiley ).
                                                                               Soleil et théorie de Svensmark , expliquent-ils le fait que la température de Titan le plus gros satellite de Saturne a varié de 2° C en trente ans ... et les mesures bolométriques des astronomes n’ont jamais été contestées ( à moins que ce ne soit le passage des sondes « voyager » qui n’ait pertubé le climat de Titan  smiley ) 


                                                                            • SamAgora95 SamAgora95 27 septembre 2013 09:45

                                                                              Avec Obama, pour moi prix Nobel = Donner du crédit à ce qui n’en a pas !


                                                                              Ces histoires de réchauffement climatique uniquement basées sur l’activité humaine sont plus que louches ! D’autant plus que ce réchauffement est observé sur l’ensemble du système solaire. 

                                                                              Pourquoi les politiques insistent-ils autant sur cette question ? Pourquoi n’écoutent-ils qu’un son de cloche, la réponse est simple ils cherchent à instaurer un impôt mondiale (taxe carbone), ils en ont strictement rien à faire du réchauffement, la preuve cette taxe ne changera rien et sera juste un droit à polluer, les centrales à charbon se portent très bien (USA,ALLEMAGNE), la vieille industrie est encouragée en France etc.. etc...



                                                                              • Lecrabe 27 septembre 2013 11:24

                                                                                Les chiens aboient, le GIEC informe, chacun son boulot.


                                                                                • doctorix doctorix 27 septembre 2013 11:50

                                                                                  Les chiens de garde pérorent, le GIEC désinforme, chacun fait ce pour quoi il est payé.

                                                                                  Et les naïfs applaudissent.

                                                                                • SamAgora95 SamAgora95 27 septembre 2013 15:30

                                                                                  Justement le GIEC nous informe que la progression du réchauffement s’est ralentit ces 15 dernières années, alors même que les émissions de CO2 ont progressé durant cette période !


                                                                                  Cherchez l’erreur ! 



                                                                                • amipb amipb 29 septembre 2013 10:22

                                                                                  C’est sûr que si l’on compare sa superficie lorsqu’elle est à son paroxysme, avant même que la fonte commence.

                                                                                  Vous aurez sans doute noté que, bientôt, la fonte sera totale et, certains mois, on ne verra plus un seul glaçon de banquise !?


                                                                                  • Nycolas 29 septembre 2013 12:58

                                                                                    Ah, le réchauffement climatique. Une photo d’ours, de banquise morcelée, quelques arguments convenus, tout est dit.

                                                                                    Plus mauvais article du moment.

                                                                                    Le GIEC continue de faire valoir son fameux argument d’autorité sur un sujet que personne ne maitrise vraiment, et les ignorants reprennent la litanie en choeur. Terrible.

                                                                                    « Il n’y a ni bon ni mauvais usage de la liberté d’expression, il n’en existe qu’un usage insuffisant. »

                                                                                    Quand on lit cette citation dans le profil de l’auteur, on se dit que cet article en constitue une parfaite contre-illustration. Il vaut mieux se taire que répandre des idées fausses ou incertaines, quand il y a des problèmes bien plus prioritaires, humainement et écologiquement.


                                                                                    • tf1Goupie 29 septembre 2013 13:34

                                                                                      Laissons faire la nature : les plus forts survivront


                                                                                      • sylvie 30 septembre 2013 17:42

                                                                                        tf1 humour à la pernod ?


                                                                                      • ecolittoral ecolittoral 29 septembre 2013 16:45

                                                                                        Dites donc les uns les autres !

                                                                                        Avec des revenus en baisse ou en voie de disparition, des pays non solvables, le prix des énergies qui ne fait qu’augmenter...comme celui des matières premières :
                                                                                        - Vous faites comment pour continuer à réchauffer ?
                                                                                        Même les BRICs n’y arrivent plus !!!

                                                                                        « L’état des lieux toujours plus alarmant » n’est pas celui qu’on croit !

                                                                                        • magneticpole magneticpole 29 septembre 2013 18:35

                                                                                          Le réchauffement du climat c’était une belle connerie des lobbystes du nucléaire, et pour les éffarouchées des variations climatiques c’est le lobby nucléaire derrière le CO2, les écologistes sont trop bêtes pour comprendre cela ! Rappelez vous que cela a bien servi la ministreThatcher pour fermer les mines et celles elle qui a initié ce mouvement. Elle a sauvé les mineurs des maladies pulmonaires du charbon, mais elle les a rendu pauvre, en meme temps le nucléaire anglais a fait surgir d’autres maladies.

                                                                                           L’effet de SERRE dans une serre c’est la VAPEUR d’EAU donc c’est le soleil des années 50-90 qui a chauffé la planète dans une variation climatique normale, dans les serres, le CO2 sert de dopant aux plantes, mais les effarouchés du RCA sont tellement bête qu’il savent pas ce qu’est le CO2, la plupart ne savent même pas qu’il en recrachent rien qu’en respirant,
                                                                                          C’est la vapeur d’eau que le soleil a réchauffé ces dernières années, comme le dit si bien Svensmark moins de nuages mais plus d’air chauffés car la vapeur d’eau est dans l’air sans nuage tout autant que dans les nuages, mais au soleil ca chauffe dans les nuages il fait encore frais, n’importe quel thermodynamicien vous le dira, ils ont des diplomes eux contrairement aux climatologues qui ne sont pas diplomés puisque climatologue n’est pas une science en soit !
                                                                                          Bref il y a tellement d’autres pollutions pour lequel j’aimerais voir des actions que quand j’ai compris que le CO2 était une manipulation de politicien, et bien j’ai compris que les gens comme Juliette n’iront pas plus loin que ce texte... 

                                                                                          • San-antonio San-antonio 29 septembre 2013 23:09

                                                                                            CO2 en hausse = pollution. Tiens c’est marrant, j’ai toujours entendu dire que par effet de photosynthèse il s’agissait de l’un des gaz les plus utiles à la croissance des végétaux.
                                                                                            Je travaille dans l’automobile et l’enfumage à coups de CO2, je connais... On donne un bonus à des véhicules diesel crachant NOX particules et autres saloperies plein la nature et on matraque d’autres véhicules 1000 fois plus respectueux de l’environnement mais crachant (les malheureux) plus de C02, ceci dans le but tout simple de faire le gogo se précipiter chez le concessionnaire pour jeter à la casse sa méchate voiture de méchant pollueur et acheter (à crédit...) un nouvel objet tout neuf aussi, voire plus polluant que le précédent.
                                                                                            En tous cas, affreusement polluant de par la fréquence de son remplacement, induisant pollutions diverses de par ses consommations énergétiques inhérentes aux phases études, production, distribution...
                                                                                            Pendant ce temps, les abeilles crèvent par millions, l’océan pacifique se transforme en plateforme de recyclage de tout le plastique de la planète et on nous bombarde d’ondes électromagnétiques dont personne ne sait à court moyen ou long terme quels effets elles auront sur la santé, on massacre le peu d’eau potable restante à coup d’agriculture intensive et autres joyeusetés...
                                                                                            Le GIEC ou l’art de cacher les vrais problèmes. Le pire est que la majorité y croit....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès