• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Sponsor écocide finance le sauvetage de la planète ? Merci Nicolas Hulot. (...)

Sponsor écocide finance le sauvetage de la planète ? Merci Nicolas Hulot. #EnergyObserver

Vogue pour donner une leçon au monde sur la transition énergétique. Finance-toi avec la SACIB, sponsor officiel malouin, qui massacre les zones humides et la biodiversité à 20 minutes de chez ton parrain Nicolas Hulot. Ainsi la Planète tu sauveras.

A Saint Malo, ville corsaire, connue à l’international, un crime d’écocide se déroule sous les yeux de chacun depuis le 7 octobre dans la plus grande indifférence. Terres agricoles, zones humides, centaines d’espèces protégées, tout y passe pour la construction de 800 logements là où les résidences secondaires sont déjà majoritaires. Sommes-nous à l’heure du réchauffement climatique avec urgence de préserver les zones humides de la disparition et la biodiversité de l’effondrement ? A contrario, articles et interviews élogieux défilent sur le retour d’Energy Observer à Saint Malo, son port d’attache.

Energy Observer, premier navire voulue à énergie propre, conduit par un Malouin, sillonne la planète depuis trois ans pour donner des leçons pédagogiques au monde entier sur l’absolue nécessité de la transition énergétique pour parer au réchauffement climatique.

Le navire est nommé le premier ambassadeur des « Objectifs de développement durable » par le ministère de la Transition écologique et solidaire et, a pour parrain Nicolas Hulot, ancien président de la Fondation pour la nature et l’homme, ex Ministre de la Transition écologique et solidaire, qui habite à Saint Lunaire soit à 20 minutes de Saint Malo.

JPEG - 234.1 ko
SACIB massacre zones humides et biodiversité

Pour déployer une telle énergie pour sauver la planète, les financements sont nécessaires. Ainsi, Energy Observer est un projet multipartenaires, financé grâce au sponsoring et au mécénat. Son sponsor officiel : la SACIB, un promoteur immobilier malouin qui définit son activité comme « intimement liée à l’environnement et à l’innovation ».

Il y a un an, des malouins, en urgence se sont constitués en association « Rothéneuf Environnement » pour protéger les zones humides et la biodiversité de Saint Malo de la destruction. Pétitions, rendez-vous avec la Mairie de Saint Malo, rendez-vous au Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, rendez-vous à la DG Environnement de la Commission Européenne, rendez-vous à la sous-préfecture de Saint Malo, dépôt de recours ; rien n’y a fait. La SACIB, dont l’activité est soi-disant intimement liée à l’environnement a commencé à massacrer à coups de tractopelles, tout le biotope malouin, le 7 octobre au matin.

IPBES, GIEC, les instances se relaient pour nous sommer de protéger ce qu’il nous reste d’environnement. Nicolas Hulot fait son show à la télévision pour sauver la planète pourtant habitant à 20 minutes de la zone de destruction, il ferme les yeux, il n’agit pas. Pourquoi ? Froisser les sponsors par les temps qui courent coûte cher ?

Entre 1960 et 1990, la France a perdu 60% de ses zones humides.

En 2019, un quart de la biodiversité française est éteinte ou menacée.

Il faut des morts, pour obtenir une réaction. 

Ces zones humides côtières sont à 500 mètres de la mer. Saint Malo est à haut risque d'inondations par submersion et ruissellements. Le réchauffement climatique induit des bouleversements que nul n’est en capacité de mesurer avec précision. 

Combien de morts faudra-t-il sur Saint Malo pour que l'on se rende compte que détruire les zones humides côtières est criminel ? Combien de morts innocents ?

Le citoyen au fait des derniers rapports scientifiques, a-t-il une chance de réussir à préserver les infrastructures vertes garantes de l’avenir ? Ou les pouvoirs en place en ont-ils décidé autrement ? Serait-ce par besoin de diminuer les populations du fait des ressources planétaires qui ne pourront suivre ? 

Tout semble savamment mis en place pour que la nature soit détruite et avec elle l'humanité dans la plus grande indifférence. Avec toujours une communication à la pointe voulant laisser croire que tout est fait pour sauver les biens communs. 

Là où la parole devrait être donnée, 

Là où les écrits devraient porter les histoires afin que la destruction cesse, 

Place est faite au silence, à l'inertie. 

Pendant ce temps, les espèces meurent, l'artificialisation gagne du terrain et les vies s’évanouissent. 

Le mercredi 6 novembre à 9h30, nous serons en audience de référé en suspension (dossier déposé le 12 octobre, passage 1 mois plus tard…) au Tribunal Administratif de Rennes.

D’ici là, restera-t-il quelque chose à protéger ?

D’ici là :

_ Nicolas Hulot continuera son show schizophrénique.

_ Energy Observer continuera ses leçons pédagogiques pour sauver la planète.

_ La SACIB continuera de verdir son image à grand renfort de cash.

Les zones humides, la biodiversité ? Chuttttt……

JPEG - 1.6 Mo
Zones Humides de Saint Malo

Pour en savoir plus :

 

Site internet www.rotheneuf-environnement.org

 

La destruction des zones humides et de la biodiversité de Saint Malo a commencé le lundi 7 octobre matin dans l'indifférence générale des grands sauveurs de la planète :


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • kimonovert 26 octobre 21:25

    Hulot ? Bulot...s’accroche à son rocher dame TV ! Par la grâce d’un auditoire fasciné par la beauté de la Planète et l’escroquerie morale d’en être Le défenseur, s’est laissé modestement nommé ministre pour se tirer des pattes une fois qu’il fallait les mettre dans le cambouis...et revient expliquer cd qu’il y a faire alors qu’il devait le faire...Allez encore un mot...llusque !


    • Raymond75 27 octobre 08:52

      J’ai toujours aimé les querelles picrocholines des écolos français, où chaque groupuscule détient la vérité vraie et montre du doigt les trahisons de l’autre groupuscule.

      Les écolos français sont infantiles.

      Oui, il y a des promoteurs car il faut construire pour se loger, et en province on aime beaucoup les pavillons ’Sam’Suffit’ qui prolifèrent de lotissement en lotissement, pour répondre à la demande générale.

      Allez vous dans les lotissement en béton pour dénoncer la destruction des espaces et promouvoir les habitats collectifs ?

      Allez vous bloquer les zones commerciales pour inciter les populations à privilégier les commerces en centre ville, accessibles à pied, sans voiture ?

      Faites vous la promotion de lois qui, comme en Allemagne, incitent à construire un étage de plus sur un pavillon, dédié à la location, et avec des aides ?

      Avez vous fait le centième de ce qu’à fait Nicolas Hulot pour sensibiliser les populations ? Probablement pas.


      • kimonovert 27 octobre 09:40

        @Raymond75 Mais vous decouvrez les lois ! En province...qui en parle ? Ici, le POS révisé en PLU suit les injonctions de la Loi, à savoir éviter la dispersion appelé mitage...resserrer les lots qui ont été réduits en surface constructible (appelés dents creuses) autour des centres ville et Sarko a passé un modificatif pour élever les étages... Sauf que si vous habitez en province, ce ne sont pas les néo-ruraux qui s’imposent mais cette vieille France des campagnes dont le leitmotiv est « Ici c’est chez nous » et qui y fait ce qu’elle veut ! Ça c’est la vérité...Je suis un péri citadin qui a, il y a 10 ans fait construire RT 2005 dans un bled...Je suis passé pour ET avec mon cahier des charges auprès du BTP local...Quand vous voulez y mettre le nez dans leurs affaires, vous êtes celui qui n’est pas d’ici... Tenez je vous mets une vidéo révélatrice de l’état d’esprit réel, écoutez bien toutes les paroles de cet hymne à la ruralité : https://youtu.be/LYv501Fmju8


      • Sozenz 27 octobre 10:41

        @Raymond75
        pourriez vous regarder un peu plus loin ?
         quand on detruit les structures dans les zones rurales pour pousser les gens à aller vivre et traviller dans les grandes villes ; avec leur peripherie pour loger les esclaves .
        on demande aussi aux gens de pondre plus . et s ils ne pondent pas assez on amene des personnes de l exterieur pour « payer » les futurs retraites ( qu’ ils disent ; car ils mettent en plus juste de la concurrence ) alors on rait construire à tout va .
        il faudrait pour vous que les gens vivent les uns sur les autres comme on met les poule en cage sur différents niveaux .
        les bords de mer sont aussi des bons plans pour l immobilier . qui n aimerait pas vivre en bord de mer ?

        et il y a aussi tout ces plans de merde où certains aiment bien pourrir gratos la nautre : decheteries emplacement d éolienne en plein bois histoire de faire un beau massacre parmis les oiseaux . aéroport .
        il pourrait y avoir des endroit moins destructeurs , mais ils sont tellement psycho dans leur tronche qu’ ils ne peuvent pas s empecher de pourrir .

        Allez vous bloquer les zones commerciales pour inciter les populations à privilégier les commerces en centre ville, accessibles à pied, sans voiture ?

        il y a un grand nombre de personnes qui ne vivent pas en ville et viennent en voiture . quand dans les villes ils faut casquer je ne sais pas combien d euros de parking . ou qu’ ils risquent des prunes s ils se loupent sur les parcmetres. demandez vous pourquoi ils choississent les centres commerciaux .
        etc . etc .. etc ..
        tout est bien fait pour privilégier les grandes zones . meme la taxations ( impots) des groupes vs petit commerce

        faut reflechir un peu plus loin que le bout de son nez 

        bref sinon arrete de critiquer les ecolos et de croire qu’ ils sont tous infantiles .


      • exol 27 octobre 09:47

        Article d’un petit bobo qui veut protéger son environnement proche pour satisfaire son égoïsme. De la planète il en a rien à foutre , juste protéger son petit confort personnel . Quand on sait que l’ensemble du monde rural est en voie de désertification et où les villages meurent les uns après les autres et sont laissés à l’abandon par les pouvoirs publics , il y aurait de quoi rire . Quand à la forêt française elle n’ a jamais été aussi vaste , elle souffre seulement d’abandon.


        • foufouille foufouille 27 octobre 09:53

          @exol

          Sauf que ce que les logements à louer sont souvent des taudis hors de prix. Pareil pour ceux à vendre.


        • exol 27 octobre 10:03

          @foufouille
          çà c’est vrai , les promoteurs sont là pour faire du fric vite fait , dans la région où j’habite depuis les années 70 on bétonne à tour de bras et çà continue et le tout se vend comme des petits pains . Moi je vais pas cracher dans la soupe , çà m’a permis de travailler et de vivre. Mais je connais ce genre d’associations où les gens qui les représentent n’ont rien dit quand ils ont fait construire et ensuite ont gueulé parce qu’on bâtissait à côté de leurs baraques .


        • kimonovert 27 octobre 10:15

          @exol

          Le problème de la forêt c’est, dit par un technicien ONF qui sait ce que gestion veut dire, les petits propriétaires qui n’ont pas la technique ni les moyens pour un entretien cohérent...Bref, encore une fois, c’est un métier !


        • Sozenz 27 octobre 10:49

          @exol
          si chacun protégeait son petit environnement et bien ça se passerait beaucoup mieux .
          le petit ecolo ne prodigue pas la politique de désertification ,
          sachez que cette desertification fait la part belle aux gros qui reprennent les terres et qui vont finir par vous affamer .

          Quand à la forêt française elle n’ a jamais été aussi vaste , elle souffre seulement d’abandon.

          hein ?
          elle s est faite transformer avec le temps depuis des longtemps , on remplace les chenes et autres arbres à feuilles caducs par des epineux que l ont plante bien alignés ..
          bonjour la forêt française ... .


        • exol 27 octobre 11:01

          @Sozenz
          Ramassis de conneries , les petits villages abandonnés ne sont pas dans la Beauce , c’est dans les endroits où les gens arrivaient juste à se nourrir et les gros n’en veulent pas sont pas cons. Poser vous la question de savoir pourquoi les promoteurs ne vont pas dans le Larzac . Quant à l’entretien là où je réside le préfet à ordonné que chaque propriétaire devait débroussailler autour de sa maison , tollé général personne ne veut ni le faire , ni payer une entreprise . Chacun veut son petit confort quand c’est l’autre qui paie . Avec la concurrence des pays de l’Est le bois français est trop cher , et petit à petit les exploitations ferment les unes après les autres parce que non rentable et la forêt est à l’abandon.


        • sls0 sls0 27 octobre 16:36

          Article et arguments tout à fait recevables à condition que l’auteur habite dans un HLM qui a peu d’emprise au sol par habitant.


          • merthin 28 octobre 13:39

            @sls0
            Tout dépend des externalités de l’habitant de HLM. C’est à dire de l’emprise au sol de tout ce qu’il consomme par ailleurs. viande rouge par exemple.


          • Spartacus Spartacus 28 octobre 12:34

            C’est le festival caricatural du fantasme écolo qui inverse les valeurs et 

            Une zone humide.....Quelle merde.

            Mais qui a envie d’une zone humide sauf des ecolos-fascistes ? 

            Les batraciens, et les moustiques sont plus importants que les logements des individus.

            La bio-diversité, imaginez que les dinosaures et les mammouths ont disparus...

            Vite allez compenser en élevant quelques alligators dans votre jardin...


            • merthin 28 octobre 13:41

              @Spartacus

              « Les batraciens, et les moustiques sont plus importants que les logements des individus. »

              C’est pas très gentil de comparer les moustiques et les batraciens à des fonds d’investissement qui fond de la spéculation immobilière et privent des centaines de milliers d’individus d’un logement.


            • merthin 28 octobre 16:12

              @merthin

              qui fonT.


            • Alain 28 octobre 16:28

              @Spartacus
              Qui a envie d’une zone humide ? Parce que tu crois que tout le monde ne rêve que de béton ?


            • Alain 28 octobre 16:34

              @merthin
              Spartacus à la base, est un esclave. Il ne comprend pas bien comment fonctionne le monde, vu qi’il n’y participe pas vraiment et qu’il fait ce qu’on lui dit et qu’il pense ce que pense son maïtre.
              On l’affranchit, et on lui donne des pains et des jeux comme tout bon citoyen et hop : il est content tout plein.
              Remarque qu’on est tranquille. Il vocifère : il répond au droit dit jus suffragii (il a le droit de vote) mais pas à celui dit jus honorum (il n’a pas le droit d’être élu). Au moins, il pourra élire les idiots qui bétonnent par spéculation mais il ne pourra pas en faire partie. C’est déjà çà de gagné.


            • merthin 28 octobre 16:40

              @Spartacus

              ça dépend de la zone humide smiley


            • merthin 28 octobre 16:42

              @Alain

              Se déclarer libre est, en soit, un signe de bêtise. Personne n’est libre. Au mieux peut-on identifier ses névroses et ses déterminations.


            • Alain 28 octobre 18:32

              @merthin
              Faut dire çà à Spartacus.


            • merthin 29 octobre 09:23

              @Alain

              déjà fait. Mais son esprit est trop colonisé par le mythe du self-made man américain.


            • Spartacus Spartacus 28 octobre 17:14

              La « spéculation » immobilière, diabolisation d’une activité qui investi pour faire des logement a la place de zones merdiques humides....

              Triste inversion des priorités humaines....

              Quand on investi rien, on investi rien et qu’on bouffe au râtelier de la fonction publique, les besoins de logement de nos concitoyens on s’en branle !

              Pas vrai ?


              • merthin 29 octobre 09:26

                @Spartacus

                « La « spéculation » immobilière, diabolisation d’une activité qui investi pour faire des logement a la place de zones merdiques humides.... »

                Je ne vois pas en quoi faire des 300m2 dans Paris à partir de vieux immeuble pour faire grimper les prix de l’immobilier participe à aider les gens qui travaillent dans Paris à se loger.

                Quand on investi rien, on investi rien et qu’on bouffe au râtelier de la fonction publique, les besoins de logement de nos concitoyens on s’en branle !

                De fait le livret A est le principal pourvoyoir de crédit pour la construction immobilière en France. C’est juste le placement préféré des français...


              • Spartacus Spartacus 29 octobre 17:39

                @merthin
                L’article expose la construction de logement en zone humides, pas à Paris.

                C’est vrai que tout le monde n’a pas le « statut » de fonctionnaire et être un privilégié prioritaire a avoir un HLM financé par les plus pauvres qui ont un livret A.

                Ce concept de vol par la force coercitive de l’état pour l’intérêt de ses obligés en premier.. 
                Les HLM ne logent pas les pauvres.... C’est le secteur privé le premier logeur des personnes les moins favorisées.
                Les logements sont à discrétion d’élus et fonctionnaires qui se servent entre castes.....


              • foufouille foufouille 29 octobre 17:44

                @Spartacus

                un pauvre ne peut loué ton privé hors de prix, abruti.


              • merthin 29 octobre 18:36

                m@Spartacus

                Les logements sont à discrétion d’élus et fonctionnaires qui se servent entre castes....

                C’est vrai que les casernes de pompiers et de CRS sont remplies de fonctionnaires. beurk ! Vous vous rendez compte ! Et les HLM sont remplis de .... ba faudrait prouver qu’ils sont remplis de fonctionnaires avant de le dire smiley

                les plus pauvres qui ont un livret A

                Je crois que FIllon possèdait un livrets A smiley TOut comme toute la classe moyenne smiley Pauvres pauvres !

                L’article expose la construction de logement en zone humides, pas à Paris.

                De fait, c’est pas spécialement dans les zones humides à la campagne qu’habitent les populations exploitées des centre villes ! Donc c’est vraiment une connerie de construire là-bas.


              • Spartacus Spartacus 30 octobre 01:29

                @merthin
                https://www.contrepoints.org/2018/09/13/313286-logements-sociaux-ce-ne-sont-pas-les-plus-pauvres-qui-en-profitent

                Etude sapiens :
                LES PAUVRES MINORITAIRES DANS LES LOGEMENTS SOCIAUX
                les fonctionaires sur-représentés..

                Mais y’a des gauchistes des castes profiteuses dans le déni..


              • merthin 30 octobre 09:31

                @Spartacus

                issu de votre lien

                A l’inverse 84.000 ménages y logeant sont parmi les 10% les plus riches.

                Donc le professeur des écoles du ZEP fait parti des 10% les plus riches de la nation smiley smiley quelle blague.

                Parce que votre cible ce sont TOUS les fonctionnaires n’est pas ?


              • Spartacus Spartacus 30 octobre 13:08

                @merthin
                Ma cible c’est les imbéciles qui invoquent les « pauvres » pour justifier la coercition de l’état mais sont les passager clandestin de ces mesures...

                Les pauvres ne sont pas logés dans les HLM, alors que soi disant c’est pour eux en premier...
                C’est ça le scandale.
                ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès