• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Taxe carbone : aucune prospective

Taxe carbone : aucune prospective

Le projet de taxe carbone qu’a remis Michel Rocard à Christine Lagarde et Jean-Louis Borloo le 27 juillet n’a aucune vision prospective, uniquement une vision de taxe. Pourquoi et que faut-il faire ?

Toute réforme en France se traduit par une taxe. Que ce fut pour la retraite des vieux ou donc aujourd’hui lutter contre les gaz à effet de serre. J’appelle cela « la loi du chauffeur de taxi » : il râle pour gagner plus, alors on augmente le prix de la course (y compris à Paris en élargissant les horaires de nuit !). Résultat : il perd des clients, alors il râle, alors on augmente le prix de la course, etc. Résultat constaté : personne n’est content car il y a peu de taxi (bien sûr, la licence devient hors de prix), les prix de la course sont prohibitifs sauf pour les entreprises et les riches étrangers, prendre un taxi a disparu du réflexe du Français moyen.
 
Donc la hausse des prix a un effet pervers qui alourdit le système et va jusque bloquer le système.
 
Voici un autre exemple qui montre que chaque logique est bonne. En Angleterre, certaines entreprises taxent les obèses car il coûtent plus cher en frais de santé et sont moins efficaces. En Allemagne, des entreprises donnent des primes aux obèses qui perdent du poids car alors ils font des efforts volontaires et deviennent plus performants. Deux logiques différentes et qui s’expliquent logiquement.
 
Pourquoi une taxe carbone en France ? Pour baisser les gaz à effet de serre. Sans entrer dans le détail, la majorité des gaz à effet de serre sont dus à l’Homme et dans cette part, c’est le transport et les bâtiments qui sont majoritaires. Or on a constaté en 2008 que la hausse des prix de l’énergie avait changé les comportements vers moins de consommation. Donc logiquement, la commission Rocard veut modifier les comportements en relevant les prix des matières premières énergétiques, là aussi, sans entrer dans le détail ici de la source d’énergie qui est encore en discussion (électricité incluse ou pas ?).
 
 
Taxe, taxe, taxe … et encore taxe !
 
Peu en importe le montant de cette taxe, 30€ la tonne de carbone ou 10 €. 100 € dans 10 ans ou dans 20 ans ! Peu importe ! La question n’est pas là !
 
Regardons à nouveau les origines des GES : la route et les bâtiments. La question est de baisser la consommation d’énergie de la route et des bâtiments. La commission Rocard aurait dû répondre à cette question or cette question, tout au moins en France, c’est 50 ans d’urbanisme et de politique sociale à remettre en cause. Et dès lors que l’on regarde le sujet sous cet angle, les solutions deviennent plus logiques sans créer de taxe, au contraire !
 
Je propose donc de baisser la consommation de carbone sans créer de taxe.
 
Exemple 1 : l’urbanisme.
Pour lutter contre l’étalement urbain, il faut densifier la ville. Pour densifier la ville, il faut augmenter les coefficients d’occupation des sols et favoriser un habitat plus dense. Ce n’est pas une question de taxe. Si la ville est plus dense, les transports collectifs sont plus logiques et plus gagnants.
Pour lutter contre l’étalement urbain, il ne faut pas favoriser le pavillonnaire (non à la maison Borloo à 100 000€ et la maison Boutin à 15€ par jour !). Ce n’est pas une question de taxe. Il faut favoriser l’appartement avec jardin et non le pavillon avec jardin.
 
Exemple 2 : l’isolation des bâtiments.
Pour lutter contre la consommation d’énergie des bâtiments, il faut encore plus accentuer l’aide fiscale. Ce n’est pas une question de taxe, c’est payer moins d’impôts. Et cela développe l’emploi local qui en a besoin dans le bâtiment
 
Exemple 3 : la politique sociale.
Pour lutter contre la ségrégation spatiale (en France et dans le monde), il faut créer des emplois non ou peu taxés et donc favoriser l’emploi local et non délocalisé. Ce n’est pas une taxe locale, c’est une taxe à l’importation. Est-il en effet nécessaire que nos armoires soient pleines de produits textiles ou chaussant de moins en moins chers et venant de plus en plus loin et fabriqués essentiellement à base de dérivés du pétrole, du charbon ou du gaz ?
 
Exemple 4 : les transports.
Pour diminuer les km parcourus et la consommation d’énergie, il faut limiter la vitesse et rechercher comment diminuer les km parcourus en luttant contre l’étalement urbain, en favorisant les transports moins consommateurs d’énergie. Ce n’est pas une question de taxe. Il faut densifier les villes, relocaliser l’emploi, favoriser les transports en commun. C’est aussi un calcul de temps de transport, donc de favoriser les transports collectifs afin qu’ils soient plus rapides et parfois plus précis et adaptés (par exemple des taxis à 10 places !).
 
Les exemples ne manquent pas. Et ces scénarios dynamiques coûtent pas ou peu, ne sont pas des usines à gaz (ou à carbone !!!). C’est juste l’imagination qui a manqué à la commission Rocard. On peut vivre sans taxe, et tellement mieux ! Mais à y regarder de près, une fois de plus, comme pour la future loi Charié (LME) sur le commerce qui doit être discutée à l’automne, une fois de plus donc, il suffit de lire le Grenelle de l’Environnement pour savoir que faire et à peu de coût …
 
Philippe Cahen

Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

124 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 29 juillet 2009 11:39

    La plus grande victoire due à cette taxe (et sans doute la seule) pourrait bien être, encore, pour Sarkozy. En effet, celui ci est parvenu à l’associer au nom de Michel Rocard, ex premier ministre socialiste (oui, je sais, je sais ...).
    Ainsi, lorsque chacun verra son carburant ou autre fuel augmenter, et son pouvoir d’achat se réduire d’autant, il se rappelera à qui il le doit (Rocard) .

    Et un discrédit de plus pour la « gauche ». 5 à 0 pour Sarkozy.

    Comme le souligne l’auteur, il est vrai que la tentation a toujours été grande, et la gauche l’a largement inspiré, de chercher à solutionner les différents problèmes par des taxes. C’est tellement facile.

    La taxe, remède à tous les maux de notre société...


    • plancherDesVaches 29 juillet 2009 14:02

      Il semblerait, exceptionnellement, que la gauche est eu un politicien plus attaché à l’argent qu’aux idées.....si je devais tous les citer....

      BON, sinon, un peu d’info histoire de changer du débat droite-gauche qui est une véritable bétise. (les droites font une politique de gauche et inversement, mais bon : entre carréristes, on se comprend)

      http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/07/29/doutes-sur-la-creation-des-600-000-emplois-verts_1223748_3244.html#ens_id=1223828

      Arg... les « écolos » qui pensaient se faire des machins en or pourraient déchanter....
      D’autant plus que nous avons une géniale crise en cours.....


    • Cug Cug 30 juillet 2009 08:33

       Taxer les pollueurs c’est bien mais sans les forcer à dépolluer leur pollution c’est de l’esbroufe pour contrer Dany le vert de gris.

      L’état, qui plus est de droite libérale, démissionne de toutes ses missions, la pollution en fait parti et la taxer c’est à la base juste se faire du fric dessus et faire porter le chapeau à tout le monde.


    • Walden Walden 29 juillet 2009 11:42

      Voici enfin un article sur le sujet qui a le mérite d’être constructif !

      Cela dit, même si les mesures préconisées apparaissent judicieuses, elles nécessitent une mise en oeuvre à long terme. Or on peut déplorer que la prospective ne semble pas faire partie du logiciel gouvernemental...

      D’autre part, il est certain qu’être taxé n’est jamais agréable. L’autodiscipline serait préférable. Mais apparemment, ce comportement ne s’inscrit pas dans notre culture citoyenne.

      Alors oui, la taxation constitue un pis-aller, au regard d’une situation qui présente un caractère d’urgence. Et elle n’empêche pas de prendre des décisions plus globales en matière d’organisation des transports, de l’urbanisme, etc. comme le propose, à raison, l’auteur.


      • Walden Walden 29 juillet 2009 13:46

        Des précisions :

        " L’idée est d’inciter les Français à s’orienter vers des produits ou des habitudes moins émettrices de gaz à effet de serre, par exemple moins utiliser la voiture ou améliorer l’isolation de sa maison.

        Cette taxe devrait cependant surtout toucher les ménages, les administrations, les petites entreprises et celles du secteur tertiaire. En effet, les industries émettant massivement de grandes quantités de gaz carbonique (sidérurgie, cimenteries, etc.) sont déjà soumises au système des quotas d’émission de CO2.

        Si le prix de 23 euros est retenu, il conduirait, concrètement, à une augmentation de 7,7 centimes pour le litre d’essence, de 8,5 centimes pour le gazole et de 15% pour la facture de gaz. Au total, tant que les Français n’auront pas changé d’habitudes, cette taxation devrait rapporter à l’Etat environ huit milliards d’euros en 2010. Du côté des ménages, l’estimation annoncée est que pour la moitié d’entre eux l’addition serait d’environ 300 euros par an.

        La question de l’égalité devant cette nouvelle taxe est d’emblée posée. Le rapport reprend l’idée d’une redistribution grâce à un « chèque vert », une somme forfaitaire qui serait versée aux ménages les plus modestes et dont la source serait la CCE. Le rapport indique également « que l’on pourrait essayer de tenir compte de la situation géographique  » des personnes. En clair, il s’agit d’atténuer l’injustice qui frapperait le milieu rural. Quand les services publics, les commerçants et les entreprises ont déserté les villages, il n’y a pas d’alternative à la voiture à moteur thermique. Mais le rapport ne va pas plus loin dans la description des dispositifs à imaginer pour tenir compte de tous les facteurs possibles. Jean-Louis Borloo, ministre de l’écologie, et Christine Lagarde, ministre des finances, assurent déjà que des baisses d’impôts viendront compenser cette nouvelle charge fiscale.

        Quant à la mise en application de cette taxe, elle pourrait avoir lieu début 2010 mais Michel Rocard estime qu’il faut plusieurs mois de travail administratif pour mettre au point les détails, nombreux. Quoi qu’il en soit, le rapport sur la CCE étant entre les mains du Ministère de l’écologie, la décision appartient désormais au gouvernement, qui devra décider d’appliquer ces recommandations, de les oublier ou de s’en inspirer... "

        source : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/developpement-durable-1/d/la-taxe-carbone-est-sur-les-rails_20044/#xtor=RSS-8


      • Walden Walden 30 juillet 2009 09:09

        Le point de vue intéressant d’un économiste qui estime que pour assurer l’efficacité de la taxe carbone, il faudrait :

        - d’une part que son taux soit plus élevé, de manière à provoquer une augmentation du prix beaucoup plus significative, pour être susceptible de modifier les comportements de consommation
        (si, si) ;

        - d’autre part qu’une redistribution soit assurée de manière forfaitaire, afin que les faibles consommations ne soient pas touchées, mais seulement les plus fortes.

        http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/07/29/la-taxe-carbone-ne-fera-consensus-que-si-l-etat-redistribue-ses-recettes_1223461_3244.html


      • Paul Cosquer 29 juillet 2009 11:54

        Pas de prospective ? Normal ! On a d’abord voulu créer un impôt sous la forme d’un retour déguisé de la vignette auto. Puis on a chercher à justifier et, coup de chance, on a trouvé cette histoire d’écologie.

        En tout cas, je suis en rage après cette idée car, comme beaucoup de gens, je supprime chaque année des lignes de mon budget à cause de la vie de plus en plus chère et des salaires minables. Pour moi, d’abord ce fut la résiliation des abonnements aux revues, puis la suppression totale de mes aides humanitaires, puis d’autres restrictions et pour finir suppression des vacances. Et ce n’est pas fini.

        Alors merde aux gros culs comme Rocard et tous ces politiciens de merde qui vivent dans le luxe et ne font pas le moindre effort. Faire payer la vache à lait est pour eux la seule règle. Total et les autres pollueurs sont intouchables, et on protège les riches.

        Mort aux cons !

        Et j’ajoute que cela va me fâcher avec l’écologie si ça continue. De rage, je serais même capable de cesser de trier mes déchets. Merde, merde et merde !!!


        • ZEN ZEN 29 juillet 2009 12:07

          Non, Rocard n’est pas con
          Il est...sarkozien !
          Il n’a fait que deux bonnes choses dans sa vie politique :
          La csg et le réglement de l’affaire calédonienne

          Il va falloir resortir ton vélo...
          Mais l’effort de pédalage produit pas mal de Co2 et la transpiration ainsi que les pets à l’effort contribuent à l’effet de serre...
          Une nouvelle taxe ?
          Il fut un temps où il fallait une plaque d’identification payante sur les vélos
          On pourrait y revenir...


        • Paul Cosquer 29 juillet 2009 12:33

          Moi, je propose un impôt sur la connerie, comme ça Rocard et nos gouvernants vont banquer un max !


        • rantanplan 29 juillet 2009 14:06

           Tu veux ruiner bayrou ?


        • plancherDesVaches 29 juillet 2009 14:51

          Paul, non seulement je comprends, mais en plus, je partage.

          Pour le tri, et comme 87% de nos « recyclés » finissent incinérés, autant qu’ils le soient dans nos cheminées. Toujours ça de calories gagnées.

          Et, effectivement, alors que la colère monte, partout, et pas seulement dans cette petite France dont le coq chante avec les pieds dans le fumier.....
          On a VRAIMENT l’impression que le mouvement actuel est une provocation destinée à un « stress test » de la population.
          Histoire de faire sortir de leurs gonds ce qui ne veulent ou peuvent plus assumer ce système plus que perverti.

          Si quelqu’un a une autre explication, je suis preneur, naturellement. Si je détenais la vérité absolue, je serai le Roy actuel de l’ancien pays des droits de l’Homme.


        • fonzibrain fonzibrain 29 juillet 2009 15:02

          BEY VOILA CES CHIENS AURONT RÉUSSI À TAXER JUSQU’À L’AIR QUE NOUS RESPIRONS


          TOUT CA PARCEQUE LE SOLEIL RECHAUFFE TOUT LE SYSTÈME SOLAIRE

          L’HOMME N’Y EST POUR RIEN.
          CES CHIENS LE SAVENT DEPUIS LONGTEMPS,ET ILS ONT DÉCIDÉ D’EN PROFITER POUR NOUS TAXER PLUS,NOUS DONNER MAUVAISE CONSCIENCE ,ALORSQUE C’EST EUX QUI NOUS ONT IMPOSÉ CE SYSTÈME.

          RÉVOLTONS NOUS,NOUS NE DEVONS TOLERER CELA

        • Croa Croa 29 juillet 2009 22:09

          à Paul qui n’a rien comprit  : « sous la forme d’un retour déguisé de la vignette auto »

          La taxe carbone est liée à la consommation alors que la vignette constituait une charge fixe. Les effets potentiels sont opposés !

          - Une taxe sur la consommation incite à la modération.
          - Une taxe fixe incite au gaspillage car il faut l’amortir.


        • franck2009 29 juillet 2009 23:36

          quelle joie croa d’apprendre des conneries...

          par effet méchanique de l’incitation fiscale *


        • franck2009 29 juillet 2009 11:54

          Sarko ne devait pas augmenter les impôts, Rocard l’a fait.

          Rocard à qui l’on doit la CSG, et à qui l’on devra la taxe carbone.

          La taxe carbone dont les 8 milliards d’euros n’iront pas à la lutte contre l’effet de serre, mais serviront à combler les déficits.

          Les 8 milliards d’euros étant exactement le cadeau fait via le bouclier fiscal aux plus riches.

          Non, je pense que cette fois çi, le stratagème qui consiste à débaucher un viel homme de droite sous couvert qu’il est au PS ne marchera pas, Sarko n’arrivera pas à faire oublier qu’il a promis jusqu’à récemment de ne pas augmenter les impôts. A droite comme à gauche celà va être sa fête !


          • Jicé Jicé 29 juillet 2009 23:49

            La taxe pour combler les déficits ? Ou pour se donner plus de droits d’émission de CO2 rachetés sur le marché mondial (cf article ici) ?

            Un extrait de cet article : "(...)L’Equateur va donc demander des dons de 350 millions de dollars, en principe avant la fin de l’année, a précisé à l’AFP Francisco Carrion...Quito a créé un fonds pour les contributions volontaires, et envisage de suggérer l’émission de « Certificats de garantie Yasuni », à l’image des permis d’émission du CO2. Les pays ayant signé le Protocole de Kyoto sur le climat — qui fixe des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre — qui dépassent le taux d’émission de CO2 autorisé pourraient se racheter, en finançant la survie de Yasuni et en évitant une perte trop importante de revenus pour l’Equateur, argumente encore le promoteur du projet.(...)"


          • Polemikvictor Polemikvictor 29 juillet 2009 11:56

            Apres la CSG et la CRDS , Roccard associe son nom à une nouvelle taxe !
            Sur la consommation de carbone quand ça l’arrange, sur l’électricité meme si en France c’est hors sujet , histoire d’en remettre une louche !!
            Je suis persuadué qu’avec cela il se prend pour un bienfaiteur de l’humanité.


            • Alpo47 Alpo47 29 juillet 2009 12:03

              Sarkozy se sert, et très bien, des ces « anciennes gloires » de la gauche caviar, et qui ont un besoin pathologique de continuer à EXISTER (Lang, Kouchner, Rocard...).
              Ainsi il les discrédite un peu plus (si c’est encore possible) .
              C’est sa seule manière d’être réélu en 2012 et il joue fort bien (hélas pour nous tous) cette partition.


            • Walden Walden 29 juillet 2009 12:15

              Sans être particiulièrement rocardien, il devient pénible de voir un homme intelligent insulté à longueur de colonnes (ci-dessus et ailleurs) sous prétexte qu’il ose formuler des mesures non consensuelles.
               
              Alors tout d’abord, rendons à César... la CRDS, c’est le gouvernement Juppé en 1996.

              Quant à la CSG, c’est au départ une bonne idée, destinée à terme à remplacer l’impôt sur le revenu par un prélèvemnt à la source, comme cela se pratique dans d’autres pays. Avec la différence qu’elle inclut dans son assiette TOUS les revenus, y compris de rente, sans distinction ni abattements, niches fiscales et autres petits arrangements.

              Le problème (très français), c’est que le processus de mutation fiscale n’a jamais été mené à son terme...


            • GéraldCursoux Cursoux Gérald 29 juillet 2009 12:03

              Taxe carbone : une bonne chose à condition de l’appliquer sans dérogations. Celui qui ne baisse pas sa production de carbone, paie. Point barre. Il y aura de la casse, mais on ne fera pas baisser l’impact de l’homme sur le climat en distribuant des douceurs !
              Bien évidemment tout ça sera globalement sans conséquence car il faut raisonner production mondiale de co2 per capita... et comme la population sera multipliée par deux... même si la production per capita est divisée par deux en cinquante ans par exemple, la production globale de co2 restera au mieux ce qu’elle est actuellement puis que pendant ce même temps la population aura été multipliée par deux.
              Nous sommes foutus ! Triste perspective pour des occidentaux hédonistes... mais indifférence pour les centaine de millions de crêve la faim... .


              • Le péripate Le péripate 29 juillet 2009 12:06

                Parfois, je suis pris d’un rire inextinguible à la lecture de certains articles. Ca a été le cas quand j’ai lu, je cite : Sans entrer dans le détail, la majorité des gaz à effet de serre sont dus à l’Homme.

                Non, surtout, n’entrons pas dans le détail. MDR. Selon le GIEC lui-même (pour ne pas être accusé de partialité) l’eau (vapeur et nuages) compte pour 72% de l’effet de serre total, le gaz carbonique et les autres gaz pour 28%. Le gaz carbonique est donc (toujours selon le GIEC) responsable de 22% du total. On suit ?
                Quel est la part d’origine anthropique de gaz carbonique ? 3% du total, la majorité du gaz carbonique présent dans l’atmosphère étant rejeté par les océans.

                Donc pour notre auteur qui nous prend pour des c...s (et je n’aime pas ça !) 3%= la majorité.

                Si on rajoute à ça le fait que sur toutes les courbes comparant CO2 et températures, la courbe de CO2 est en retard sur celle des températures, n’importe quel crétin équipé d’un cerveau moyen en déduirait que c’est le réchauffement qui cause l’augmentation de gaz carbonique.

                Mais, n’entrons pas dans le détail, n’est-ce pas !


                • ZEN ZEN 29 juillet 2009 12:23

                  « Quel est la part d’origine anthropique de gaz carbonique ? 3% du total »

                  T’es sûr Péripate ?
                  Comment as-tu mesuré ça avec une telle précision ?
                  Allègre ne t’aurait-il pas aidé ?
                  C’est assez drôle...


                • Philippe Philippe 29 juillet 2009 12:28

                  Votre honneur : le CO² est le second gaz à effet de serre en volume derrière la vapeur d’eau et devant le méthane rejeté, lui, par les plantes, par les bovins et les humains


                • Le péripate Le péripate 29 juillet 2009 13:09

                  Dans le passé, il y a eu des concentrations de CO2 jusqu’à dix fois celle d’aujourd’hui. Quelle en était la cause ? Les petits hommes verts venus de Mars ?


                • ZEN ZEN 29 juillet 2009 13:11

                  J e dirais même plus, Péripate..
                  Il fut un temps où l’oxygène n’existait pas...



                • herve33 29 juillet 2009 14:05

                  @le péripate

                  Attention , à la désinformation , ce qui est important sur l’impact des gaz à effets de serre c’est leur durée de vie dans l’atmosphère , quelques semaines pour la vapeur d’eau , vingt à trente ans pour le méthane , et plusieurs siècles pour le CO2 .

                  Derrière ces campagnes de remise en cause ,non pas du réchauffement climatique , car celui ci est maintenant difficile à contester , les industries pétrolières ne manquent pas de moyens pour lancer des études bidons pour semer le trouble dans l’esprit du public , en disant que l’homme n’est pas responsable du réchauffement climatique .

                  Mais maintenant on risque de passer dans l’excès inverse ,dans la mesure où les milieux financiers , ont compris que l’on pouvait gagner de l’argent et créer une nouvelle bulle spéculative , dont l’unique but est de créer une nouvelle ponction sur les revenus du travail . 

                  Cela passera très mal auprès de l’opinion publique , alors que c’est exactement le contraire qu’il faudrait une adhésion massive des citoyens aux questions environnementales . A partir du moment où on va les taxer , on peut tout de suite prévoir que les partis écolos vont prendre une belle claque au prochaines élections , tout comme le PS qui cautionne ce racket .


                • Le péripate Le péripate 29 juillet 2009 14:12

                  Vous prenez les choses à l’envers. C’est à ceux qui veulent ou nous taxer, ou nous dire comment il faut vivre, de faire la preuve que l’homme est responsable du changement climatique, et non le contraire.


                • katalizeur 29 juillet 2009 14:28

                  @ peripathe

                  je n’ai rien a dire sur cette taxe et sur rocard ; pour etre franc je n’en contre fiche......

                  mais je tenais a vous feliciter pour vos interventions, vos commentaires sont justes et tres pertinants.....je vous encourage a continuer dans ce sens, vous avez tout mon soutiens( enfin je vous plusse....) et je formule l’espoir qu’il en soit de meme sur d’autres fil que celui -ci.....inch’allah


                • Le péripate Le péripate 29 juillet 2009 14:46

                  Ben ça alors ! Merci, j’en suis tout retourné....

                  Va en paix, et que Dieu te bénisse. smiley


                • Deds 29 juillet 2009 17:26

                  @Le Péripate
                  Ouf ! merci de remettre les idées dans le sens de la marche !
                  Marre de tous ces pseudos scientifiques qui nous assènent leurs vérités à qui mieux-mieux !


                • Jean Lasson 29 juillet 2009 21:11

                  @ Herve33,

                  « [...] durée de vie dans l’atmosphère, [...] plusieurs siècles pour le CO2. »

                  D’où sortez-vous cette « valeur » ? du rapport du GIEC ? Sur quelles mesures, quelle(s) étude(s) publiée(s) est-elle fondée ? En fait, la durée de séjour du CO2 dans l’atmosphère est de 7,7 ans (moyenne des valeurs données par 36 études effectuées sur une trentaine d’années, par une vingtaine d’équipes indépendantes utilisant 6 méthodes différentes). La valeur « plusieurs siècles » a été inventée de toutes pièces par le GIEC et ses affidés.

                  Comme vous dites : « attention à la désinformation »...

                  Le plus comique, c’est que beaucoup de gens ânonnent que le CO2 reste « plusieurs siècles » dans l’atmosphère pour justifier de son importance. Or, qu’une molécule de CO2 reste 2 minutes ou 2 siècles, cela ne change en rien sa contribution au bilan radiatif à l’instant t. Contribution qui est 20 fois inférieure à celle de la vapeur d’eau.

                  La théorie du RCA n’est étayée par aucune observation. Elle a même été réfutée par des physiciens théoriciens. Bref, elle est tout simplement fausse.

                  A propos de lobbying, Goldman Sachs a consacré 3,5 millions de dollars pour faire la promotion du RCA et de la législation cap-and-trade...


                • Le péripate Le péripate 29 juillet 2009 21:29

                  C’est assez remarquable la coagulation de tous ces groupes sur la question RCA qui par ailleurs divergent totalement. Les politiques ont besoin d’argent et ont peur de paraitre ne rien faire, des scientifiques veulent des budgets, les écolos veulent nous sauver contre nous-mêmes, les neo-communistes y voient un levier gramsciste inespéré pour imposer une société socialiste, des entreprises sautent fort opportunément sur le marché de la peur.... Bref, devant toutes ses forces coalisées, il est permis d’être pessimiste.

                  Il faudra que le réchauffement s’évanouisse comme le refroidissement antérieur aux années 70 s’est évanoui pour que la raison revienne. Ou des progrès décisifs sur la piste la plus sérieuse à ce jour qui explique les changements climatiques, l’activité solaire elle même.


                • Le péripate Le péripate 29 juillet 2009 21:32

                  Notons que les températures des océans sont en baisse depuis 2003.


                • Le péripate Le péripate 29 juillet 2009 21:36

                  Et j’oubliais les médias, bien sûr, qui n’aiment rien tant que les mauvaises nouvelles.


                • Jean Lasson 29 juillet 2009 22:02

                  @u Péripate,

                  « Notons que les températures des océans sont en baisse depuis 2003 »

                  Exact. C’est le résultat du projet ARGO, qui a débuté en 2003. Mais les « scientifiques » du GIEC essaient de corriger les données dans le bon sens, celui du réchauffement. A mon avis, ils n’ont pas renoncé. Sur d’autres mesures, celles infirmant l’existence du hot-spot intertropical prédit par leurs modèles informatiques, ils ont bien le culot de prétendre que ce sont les mesures (par balllons sondes et satellite) qui sont fausses !

                  Ceci dit, le Péripate, sur pratiquement tous les autres sujets je suis en désaccord avec vous. Je suis opposé au libéralisme que vous défendez. Je suis aussi pour une révolution qui soit vraiment de gauche. Mais certainement pas au prix de falsifier la vérité scientifique.

                  Et, sur ce point, vous avez raison : certains à gauche, qui n’ont pas le courage d’œuvrer pour cette révolution sur une base sociale, espèrent faire l’économie de ce combat grâce à une pseudo-écologie de charlatans. Cela s’appelle du naturalisme. Bien sûr, ils sont en train de se faire b..ser par le Grand Capital et ceux qui le servent... Peut-être un peu par vous aussi, du coup ?

                  Seule la vérité est révolutionnaire.


                • Le péripate Le péripate 29 juillet 2009 22:43

                  Mais je suis de gauche, dans son sens authentique, c’est à dire loin du pouvoir, opposé au pouvoir. Quant à la vérité, je ne sais si elle est révolutionnaire, mais elle n’est pas une essence. Dans le réel, il n’y a que les erreurs que nous écartons et des théories.

                  Au centre de toute cette affaire, il y a la question de la recherche dite publique. Le GIEC est à l’échelon interétatique ce que la recherche publique est à l’Etat. C’est à dire que la recherche devient politique. Que la gestion de la recherche est politique. Les gens du GIEC se bâtissent leur administration, leur petit travail tranquille. C’est si humain. Et faire le Bien même au prix du reniement de la science est un si petit pêché.
                  Le TGV, le Concorde, la conquête spaciale, ce n’était peut-être pas tellement utile, mais c’était encore modeste. Avec cette affaire, les coûts vont être extravagants, pour gagner seulement quelques années, dans l’hypothèse ou le RCA soit vrai. Et plus surement pour rien, voire pour le pire.
                  Petite anecdote qui ravira l’antilibéral, c’est Tatcher qui inaugura les rapports scientifiques politiques sur la question du carbone : elle avait besoin de l’opinion pour lutter contre les grévistes des mines de charbon. Ce n’est pas ce qu’elle a fait de mieux. lol.


                • Jean Lasson 30 juillet 2009 00:00

                  "[...] c’est Thatcher qui inaugura les rapports scientifiques politiques sur la question du carbone : elle avait besoin de l’opinion pour lutter contre les grévistes des mines de charbon. Ce n’est pas ce qu’elle a fait de mieux."

                  Parce qu’elle a fait quelque chose de bien ? En assistant à l’affligeant spectacle de la faillite du Royaume-Uni, on constate le contraire. L’embellie n’était due qu’à la période exportatrice de pétrole. C’est fini maintenant. A notre tour, en France, d’avoir notre Thatcher smiley

                  J’ai déjà lu l’histoire du lancement du RCA par Thatcher à plusieurs reprises. Cela ne m’étonnerait pas, mais avant d’y croire tout à fait, je voudrais pouvoir le vérifier. Auriez-vous des sources fiables qui le confirmeraient ? En tout cas, cette fois-ci c’est grave : les écologistes militants se sont infiltrés partout, jusque dans les grandes revues scientifiques et à la Royal Society.

                  Quant à la vérité, je l’écris avec un v minuscule. Mais je réalise qu’en science, ce concept est un invariant, en opposition au relativisme qui gangrène tout.


                • Cascabel Cascabel 30 juillet 2009 01:18

                  Indépendamment de cette histoire de carbone il est un fait indéniable que la pollution automobile est une plaie en ville. Maladies, accidents et nuisances de tout type sont provoquées par ce moyen de transport. En plus on ne trouve plus de place pour circuler, les dimensions de l’auto sont tout simplement énormes.
                  Cela fait longtemps qu’une politique urbaine intelligente aurait dû être mise en œuvre. Taxer l’entrée des villes aux voitures par exemple, évitant ainsi de transformer les centres urbains en autoroutes congestionnées. Développer le tramway fixer un nombre limite de voitures autorisées en ville en vendant aux enchères le droit de circuler tout en réservant des places prioritaires à certaines professions, aux personnes âgées et aux handicapés.
                  Naturellement, une politique de ce type priverait l’ Etat d’une grande source de revenus et ne manquerait pas de contrarier l’industrie du pétrole et de la voiture.

                  @ Péripate

                  Vous avez sûrement raison au sujet du réchauffement climatique, l’augmentation de CO2 pourrait très bien être provoqué par l’augmentation des températures et non en être la cause. En revanche je ne suis pas convaincu par votre démonstration chiffrée car des modifications sur des faibles pourcentages peuvent faire toute la différence. D’ailleurs le réchauffement climatique se joue lui même sur des faibles pourcentages. 


                • Walden Walden 30 juillet 2009 08:54

                  @ Jean Lasson

                  Bien sûr « la théorie du réchauffement climatique est fausse », c’est ainsi que l’on observe que le climat change et l’atmosphère se réchauffe (sourire). Non, l’objection sérieuse que l’on peut apporter au réchauffement climatique, ce n’est pas son inexistence, c’est sa localisation : car le climat demeure un phénomène dont la haute complexité nous dépasse. Or des zones géographiques demeurent apparemment davantage soumises à réchauffement, tandis que d’autres le sont davantage à très forte circulation d’air (zones de cyclones), d’autres à précipitations très abondantes, etc.

                  Ceci étant, vous vous acharnez à démonter la persistance à long terme du CO2 dans l’atmosphère, alors que c’est surtout sa présence en forte concentration qui contribue à l’effet de serre. De plus ce n’est pas contradictoire avec le fait qu’il y ait combinaison d’autres facteurs (méthane, vapeur d’eau) ; sauf que la diffusion de vapeur d’eau fait partie d’un cycle naturel, contrairement aux émissions massives de CO2 et de méthane issues de l’activité humaine, qui viennent perturber l’équilibre de l’écosystème, entraînant des processus chaotiques.

                  Au demeurant, vous avez raison de dire que la vapeur d’eau, dans le déreglement climatique instauré, peut ensuite jouer un rôle aggravant, dans la mesure où le réchauffement accroît l’évaporation, donc l’épaisseur de la couche nuageuse, et celle-ci vient ensuite renforcer le réchauffement.
                  source : http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=6865

                   C’est un phénomène analogue à l’augmentation locale du réchauffement induite par la fonte des glaces sur l’océan arctique, comme la fonte du permafrost, les zones dégelées devenues sombres absorbant davantage le rayonnement solaire.

                  --------------------

                  Bon, mais à vous dévoiler ainsi, l’on comprend mieux ce qui motive chez vous le déni de réalité du RCA, contre toute évidence (car par exemple dans votre aveuglement, vous semblez occulter complètement que des populations entières du Grand Nord en observent les conséquences actuellement) : c’est la nostalgie du mythe du Grand Soir, dont malgré 100 ans et plus de propagande, après qu’on ait enfin compris qu’il n’était qu’une utopie dangereuse, on réalise à présent qu’il y a d’autres alternatives bien plus crédibles, dans lesquelles l’écologie à toute sa part...


                • Le péripate Le péripate 30 juillet 2009 09:16

                  Je ne suis pas sûr de pouvoir aisément retrouver cette info à propos de Tatcher et du carbone : j’ai plus d’une centaine d’abonnements dans mon aggrégateur, et sauf les documents que je juge vraiment important, je suis bien obligé d’en effacer. Mais je vais voir.


                • Jean Lasson 30 juillet 2009 09:37

                  Walden,

                  "la vapeur d’eau, dans le déreglement climatique instauré, peut ensuite jouer un rôle aggravant, dans la mesure où le réchauffement accroît l’évaporation, donc l’épaisseur de la couche nuageuse, et celle-ci vient ensuite renforcer le réchauffement.« 

                  Éclat de rire. Votre source (l’avez-vous seulement lue ?) indique précisément le contraire :  »[...] le réchauffement climatique fait baisser la couverture nuageuse [...]« . Il est vrai que, plus bas, votre source se contredit :  »Ils ont trouvé que les nuages de basse altitude ont bien sur le long terme un effet rétroactif positif." Je ne crois pas que l’auteur de ce texte ait bien compris l’article scientifique dont il tente de rendre compte - sans en donner la référence. De ce que je comprends à travers ce texte confus, l’étude contredirait l’hypothèse de Svensmark. Mais tient-il compte de l’effet Iris de Lindzen ? On verra bientôt ce qu’il en est.

                  Laissez tomber. Vous ne maîtrisez ni la démarche scientifique, ni la logique de raisonnement qu’elle nécessite, ni le sujet du RCA, qui est très complexe.


                • Jean Lasson 30 juillet 2009 09:41

                  Au Péripate,

                  Merci d’essayer en tout cas. Je ne voudrais pas colporter une légende urbaine. (sourire)


                • Le péripate Le péripate 30 juillet 2009 09:53

                  @Cascabel. Oh, avoir raison ou pas est sans importance. J’ai un peu l’esprit scientifique, mais ne suis qu’un pékin de base. Et je le redis, la charge de la preuve incombe à ceux qui portent une théorie.
                  En ce qui concerne les effets marginaux d’une petite augmentation de gaz carbonique, il semble que cet argument n’est pas recevable : il y aurait un effet saturation dans lequel même un doublement de la quantité de GES n’aurait qu’un impact limité sur l’effet de serre.

                  Cette affaire est très embrouillée.


                • Walden Walden 30 juillet 2009 12:43

                  @ Jean Lasson

                  Sans prétendre être scientifique de formation, mais possédant les bases du raisonnement simple et de la langue française, lorsque je lis le paragraphe complet : « Etalé sur plusieurs décennies, le réchauffement climatique fait baisser la couverture nuageuse, ce qui (L’induit est un organe généralement électromagnétique utilisé en électrotechnique chargé de recevoir l’induction de...) induit à son tour un réchauffement accru (...). Une prédiction plus fiable du changement climatique mondial doit passer par une meilleure connaissance de l’effet des nuages de basse altitude sur le climat. Certains modèles montrent que ce type de nuages s’accroît avec le réchauffement. »  je comprends alors que le réchauffement provoque l’abaissement en altitude de la couverture nuageuse, ce qui est confirmé plus loin sans contradiction par :  « Ils [les auteurs] ont trouvé que les nuages de basse altitude ont bien sur le long terme un effet rétroactif positif. »

                  Par ailleurs, vous semblez vous étonner que l’étude citée contredise une hypothèse antérieure : mais voyez-vous, c’est le principe même de la science que de mener des investigations pour vérifier ou infirmer les hypothèses : cela s’appelle la méthode expérimentale. Ainsi, c’est l’observation qui permet aussi de constater que la glace fond, celle de la banquise des Pôles comme celle des glaciers du Groenland ou des Alpes...

                  Pour finir, le fait de citer doctement, à la manière d’un Trissotin ou d’un Diafoirus, des termes ronflants tels « l’hypothèse de Svensmark » ou « effet Iris de Lindzen » ne donne pas plus de crédit à votre position d’ensemble. Et d’une manière générale, le fait de prendre les gens pour des imbéciles ne rend pas plus convaincant.


                  La même nouvelle diffusée plus amplement par des sources anglophones : http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8165223.stm
                  http://www.eurekalert.org/pub_releases/2009-07/uomr-cwc072009.php
                  Son auteur de l’Université de Miami, référencée par la NASA :
                  http://eospso.gsfc.nasa.gov/directory/get_person.php?eosDirID=eos0001921


                • Walden Walden 30 juillet 2009 12:47

                  @ Jean Lasson

                  Sans prétendre être scientifique de formation, mais possédant les bases du raisonnement simple et de la langue française, lorsque je lis le paragraphe complet : « Etalé sur plusieurs décennies, le réchauffement climatique fait baisser la couverture nuageuse, ce qui induit à son tour un réchauffement accru (...). Une prédiction plus fiable du changement climatique mondial doit passer par une meilleure connaissance de l’effet des nuages de basse altitude sur le climat. Certains modèles montrent que ce type de nuages s’accroît avec le réchauffement.  »  je comprends alors que le réchauffement provoque l’abaissement en altitude de la couverture nuageuse, ce qui est confirmé plus loin sans contradiction par :  « Ils [les auteurs] ont trouvé que les nuages de basse altitude ont bien sur le long terme un effet rétroactif positif. »

                  Par ailleurs, vous semblez vous étonner que l’étude citée contredise une hypothèse antérieure : mais voyez-vous, c’est le principe même de la science que de mener des investigations pour vérifier ou infirmer les hypothèses : cela s’appelle la méthode expérimentale. Ainsi, c’est l’observation qui permet aussi de constater que la glace fond, celle de la banquise des Pôles comme celle des glaciers du Groenland ou des Alpes...

                  Pour finir, le fait de citer doctement, à la manière d’un Trissotin ou d’un Diafoirus, des termes ronflants tels « l’hypothèse de Svensmark » ou « effet Iris de Lindzen » ne donne pas plus de crédit à votre position d’ensemble. Et d’une manière générale, le fait de prendre les gens pour des imbéciles ne rend pas plus convaincant.


                  La même nouvelle diffusée plus amplement par des sources anglophones : http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8165223.stm
                  http://www.eurekalert.org/pub_releases/2009-07/uomr-cwc072009.php
                  Son auteur de l’Université de Miami, référencée par la NASA :
                  http://eospso.gsfc.nasa.gov/directory/get_person.php?eosDirID=eos0001921


                • Jean Lasson 30 juillet 2009 23:33

                  Walden,

                  « je comprends alors que le réchauffement provoque l’abaissement en altitude de la couverture nuageuse, [...] »

                  Non, désolé, vous avez compris de travers : « abaissement » ne signifie pas cela, mais « diminution - en quantité - de la couverture nuageuse ». En anglais dans un de vos autres liens, le sous-titre est « Clouds over the North-East Pacific dissipate as the ocean warms, according to a study in the journal Science ».

                  Bon, grâce à vos autres liens, j’ai pu enfin lire le résumé de ce fameux article ici. J’aurai l’article complet demain. Vous lisez l’anglais ?

                  Science 24 July 2009 :
                  Vol. 325. no. 5939, pp. 460 - 464
                  DOI : 10.1126/science.1171255


                  Reports

                  Observational and Model Evidence for Positive Low-Level Cloud Feedback Amy C. Clement,1,* Robert Burgman,1 Joel R. Norris2

                  Feedbacks involving low-level clouds remain a primary cause of uncertainty in global climate model projections. This issue was addressed by examining changes in low-level clouds over the Northeast Pacific in observations and climate models. Decadal fluctuations were identified in multiple, independent cloud data sets, and changes in cloud cover appeared to be linked to changes in both local temperature structure and large-scale circulation. This observational analysis further indicated that clouds act as a positive feedback in this region on decadal time scales. The observed relationships between cloud cover and regional meteorological conditions provide a more complete way of testing the realism of the cloud simulation in current-generation climate models. The only model that passed this test simulated a reduction in cloud cover over much of the Pacific when greenhouse gases were increased, providing modeling evidence for a positive low-level cloud feedback.

                  =======

                  Maintenant relisez donc votre lien en français et vous pourrez constater que l’auteur du compte-rendu a compris a peu près le contraire de ce que dit l’article scientifique.

                  Voici mon résumé de l’article (ce n’est pas une traduction) :

                  A partir de deux séries de données sur la couverture nuageuse du Pacifique Nord-Est, les auteurs ont montré que cette couverture diminuait (en quantité, pas en altitude !) dans la seconde moitié du XXe siècle. Donc, quand l’océan se réchauffe, l’ennuagement diminue. [jusque là, je suis d’accord, mais la relation de causalité n’est pas forcément « hausse de température => baisse de l’ennuagement, ce peut être l’inverse !]. Ils en déduisent que cette baisse de l’ennuagement constitue une rétroaction positive de nature à aggraver le réchauffement. La conclusion générale qu’on prête aux auteurs [il faudra vérifier sur l’article entier, car il est devenu fréquent de trahir les auteurs] est que la disparition des nuages sous l’effet des GES va augmenter l’élévation de température.

                  Là, je ne suis plus d’accord du tout : l’évolution des températures n’est pas due aux GES, encore moins au CO2 et les auteurs ne démontrent pas le lien CO2-température. Ce n’était pas l’objet de l’étude, d’ailleurs. En fait, les résultats de cette étude s’expliquent très bien par l’hypothèse de Svensmark : quand le soleil est actif, l’ennuagement diminue.

                  Vous ne pouvez espérer comprendre cet aspect de la question, le rôle des nuages, sans vous être documenté sérieusement. En particulier sur le mécanisme d’amplification de la variation du rayonnement solaire via la protection contre le rayonnement cosmique. C’est cela l’hypothèse de Svensmark. Le rayonnement cosmique augmente l’ennuagement en créant des noyaux de condensation dans l’atmosphère. Je vous conseillerais bien de lire ce lien qui l’explique très bien, en français, mais vous avez écrit que c’était un site de »désinformation" (alors que c’est la meilleure vulgarisation sérieuse du sujet que je connaisse)...

                  Pour conclure, vous pouvez constater que j’ai consacré un temps certain à vous répondre. Je ne le ferais à l’avenir que si vous vous êtes documenté. Il n’est pas forcément besoin d’avoir une formation scientifique, mais il faut (1) un esprit logique et rigoureux, (2) une ouverture d’esprit et (3) un peu de temps et de travail...


                • Le péripate Le péripate 31 juillet 2009 00:01

                  On imagine le soleil comme un astre lointain, alors que nous sommes en quelque sorte dans son atmosphère. Nous ne sommes pas bombardé seulement de photons, mais aussi d’une foultitude de particules à haute énergie. Les aurores boréales sont loin d’être un exemple exotique ou curieux de l’influence du soleil, les nuages ayant besoin d’un noyau pour se former, autrement la vapeur d’eau reste en état de sursaturation. C’est pour ça que les particules des réacteurs d’avion laissent des traces nuageuses.
                  .


                • Jean Lasson 31 juillet 2009 09:24

                  Le Péripate,

                  Bravo, vous connaissez bien le sujet. Cette atmosphère du soleil s’appelle l’héliosphère. Quand le soleil est moins actif (c’est le cas actuellement), l’héliosphère se contracte et nous protège moins du rayonnement cosmique, lequel fabrique alors plus de nuages.

                  Sinon, je suis encore en colère contre la manipulation des sciences climatique, dont l’histoire de l’article analysé plus haut en est un exemple. Un article - mineur - montre une corrélation (inverse) entre couverture nuageuse et température océanique de surface. Puis, la relation de causalité est retournée et les médias s’en emparent, en font de la bouillie pour les chats, pour y trouver une confirmation de la théorie officielle bancale. Alors que l’article, finalement, confirme le rôle majeur du soleil dans les variations de températures. Dans le même temps, un article plus important, mais qui est écrit par un sceptique, est passé sous silence.


                • Le péripate Le péripate 31 juillet 2009 09:37

                  On essaye modestement de se cultiver. Normalement, les controverses scientifiques devraient être le fait des scientifiques, le quidam juste licencié n’ayant à l’évidence pas les moyens de trancher.

                  Mais à partir du moment où la science est instrumentalisée pour servir le politique le citoyen éduqué doit se saisir des ces questions qui prétendent gouverner nos vies.


                • Walden Walden 31 juillet 2009 10:25

                  @ Jean Lasson

                  OK. Votre lien est intéressant. Si je comprends bien :) l’article propose une série de corrrélations en faveur d’un réchauffement d’origine solaire, en opposition avec les études qui lui attribuent une causalité anthropique. Au moins ne nie-t-il pas la réalité du réchauffement, c’est déjà ça... puis il annonce qu’un refroidissement devrait logiquement survenir dans les prochaines années : il devrait donc être possible assez rapidement de vérifier ou non ses conclusions, à moins que ne soient tenus en réserve des arguments pour justifier , et tenter encore de différer les indispensables mesures de précaution ?

                  Je rappelle cependant un argument d’un poids considérable en faveur du rôle prépondérant du « forçage anthropique » dans le cadre du RCA, qui est la vitesse du réchauffement durant le dernier siècle, observée par carottage glaciaire :
                  http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosclim/motscles/Images/vostok.html 
                  Cette vitesse est beaucoup plus rapides que lors des précédents réchauffements, d’origine naturelle. Or la seule différence connue avec les évènements antérieurs, c’est l’activité humaine. De plus les modélisations climatologiques virtuelles ne cessent d’être dépassées par l’accélération actuelle des phénomènes causés par le réchauffement réel.
                  Le GIEC que vous contestez, (réunissant 2500 scientifiques du monde entier), estime le taux de probabilité de l’origine anthropique à > 90 % (c’est ce qui a incité les gouvernements à réagir.)
                  http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9chauffement_climatique

                  Bref...
                  A mieux y regarder, j’ai comme l’impression que Jean Martin, créateur du site, et Jean Lasson ne font qu’un ? Alors désolé si je vous ai blessé. Puisque vous avez tout le temps :) vous pourrez avantageusement vous informer de manière plus complète en explorant les sources des articles de vulgarisation que j’ai listés sur le fil précédent. Je confirme qu’ils contiennent, soit des liens directs vers les rapports-sources, soit les titres des publications (ex. Science, Natural Geoscience, etc.), soit les noms des chercheurs et leur lieu d’exercice (c’est ainsi que j’ai trouvé les liens complémentaires ci-dessus). Bon travail !


                • Jean Lasson 31 juillet 2009 21:42

                  Walden,

                  « ...] j’ai comme l’impression que Jean Martin, créateur du site, et Jean Lasson ne font qu’un ? »

                  Non, je ne suis pas l’auteur du site « pensee-unique.fr ». Il est physicien du CNRS, à la retraite. Je suis agronome de formation, en activité. Mais nous partageons la même culture - j’ai aussi été chercheur pendant près de 20 ans - et avons les mêmes réflexes. Je suis donc tout à fait à l’aise pour faire l’éloge de son travail. Je rends hommage à son esprit critique et rigoureux. J’ai lu tout son site et croyez-moi : c’est de science dont il parle, la bonne, la vraie, la seule en fait qui mérite ce nom.

                  C’est pourquoi je vous invite à faire comme moi, je ne me suis pas ennuyé un seul instant (je trouve le sujet passionnant, en fait). Vous jugerez alors par vous-même, en toute connaissance de cause.

                  "Si je comprends bien :) l’article propose une série de corrélations en faveur d’un réchauffement d’origine solaire, en opposition avec les études qui lui attribuent une causalité anthropique"

                  Oui, vous avez compris cette partie et oui encore, il s’agit de corrélations, qui ne sont donc pas des preuves absolues parce qu’elles ne démontrent pas une relation de causalité, il ne faut jamais l’oublier. Ceci dit, les corrélations sont excellentes...

                  Concernant notre vision d’ensemble, à nous sceptiques, elle est très bien résumée par deux graphiques du professeur Akasofu (vers le début de cette page). Ces graphiques sont compatibles avec l’ensemble des données que je connais sur le climat. J’avais inclus ces graphiques dans un commentaire sous un autre article, mais AgoraVox a supprimé toutes les images de tous les commentaires, même les anciens.


                • Walden Walden 3 août 2009 09:55

                  Selon l’analyse de l’étude que vous citez, les températures moyennes devraient commencer à chuter dès à présent et pour une bonne vingtaine d’années, de manière très sensible : franchement, j’aimerais qu’ils aient raison. Et nous n’allons pas tarder à le savoir.

                  L’alternative est la suivante : soit on pense que les sceptiques on raison, et on ne fait rien. Mais s’ils se trompent et qu’en fait les tenants du RCA d’origine anthropique ont raison, le réchauffement deviendra catastrophique et de plus, irrémédiable.

                  Soit on pense que le GIEC a raison, et on prend des mesures concrètes pour modifier la tendance. Or s’ils se trompent, on aura malgré tout réduit drastiquement la consommation d’énergies fossiles, donc prolongé la durée de vie (et d’utilisation) de ces ressources, puis diminué les effets de pollution locale. On aura en outre développé les énergies renouvelables, ainsi que d’autres solutions alternatives.

                  Vu sous cet angle, les risques n’apparaissent pas du même ordre...


                • dup 29 juillet 2009 12:11

                  je suis scandalisé comme on fait confiance à ce mec ( j’ose pas utiliser le vrai adjectif) pour nous pondre une taxe qui sera de toutes façon détournée . Vous êtes à ce point avachis pour ne pas répondre à l’escroquerie du ’réchauffement planétaire’. La taxe Bilderberger est une fumîsterie qui n’a jamais eu d’égal dans l’histoire. Elle va augmenter la pauvreté de manière TRES significative et permettre à une élite de se gaver davantage,car il y aura des bourses avec des droits de polluer , des option et des spéculations . Vous avez aimé les subprimes , vous adorerez les subrocs. PERSONNE fait du CO2 pour le plaisir .Ceux qui soi disant polluent sont ceux qui travaillent pour vous. Les camions qui vous livrent ,les bus qui vous emmènent au travail , le chauffage qui vous évite la grippe A ( encore un escroquerie) , les serres qui vous fournissent des vitamines en hiver,ou l’usine électrique qui fait marcher votre PC sur lequel vous découvrez tous les jours une nouvelle maniere par laquelle on vous baise. Vous n’en avez pas marre de ce gens qui vous aiment pas ,qui se reunissent en petit commités pour décider de votre vie en toute illégimité ? Les socialistes (parti en dispute ,en agonie et en pourrisment) n’ont jamais inventé autre chose que de taxes et des impôt . Je n’ai jamais compris pourquoi on les appelait socialiste , car même la droite n’ôse pas être aussi con.


                  • Cascabel Cascabel 30 juillet 2009 03:16

                    "Vous n’en avez pas marre de ce gens qui vous aiment pas ,qui se reunissent en petit commités pour décider de votre vie en toute illégimité ?"

                    OUI !


                  • Bill Grodé 29 juillet 2009 12:18

                    Taxe, taxe, taxe..... Comment ça, la question n’est pas là ?
                    Mais bien sûr que si !
                    Ce gouvernement n’en a rien à faire du gaz carbonique. Un autre n’en aurait rien à faire non plus. Le seul et unique but est de ponctionner un peu plus les contribuables ; Point à la ligne.
                    Et les gros malins d’écolos se sont faits instrumentaliser. Ils ont servi de pretexte bien pratique.
                    Je ne parle même pas des naïfs qui font semblant de croire à un futur remboursement...


                    • Lapa Lapa 29 juillet 2009 12:19

                      La société a besoin d’ennemi pour assurer son emprise sur la population et la soumettre à accepeter docilement le chemin qu’elle lui trace.

                      On a eu les soviétiques, puis les terroristes, maintenant l’ennemi n°1 c’est le Carbone. Avce ça on fait gober n’importe quoi au gogo pendant que d’autres s’en mettront plein les fouilles.

                      Notez qu’en imposture environnementale on avait déjà le refroidissement climatique (dans les années 80), puis la couche d’ozone (qui se porte mal, merci pour elle, vous n’y pensiez plus hein, et pourtant on vous a bien cassé les couilles avec ça), maintenant le carbone. Bon l’avantage avec ces trucs c’est que la populace accepte tout sans broncher (c’est pour ton bien !, encore mieux, pour celui, très hypothétique de tes gamins), et surtout y’a aucun résultat visible, il ne peut y envoir d’ailleurs donc ca évite de parler d’échec. « C’est mieux que rien » ou le « c’est déjà ça » étant les deux mamelles de la politique inefficace et coûteuse et combien mediatisée ; déjà acceptée par les administrés bien soumis.



                      • tvargentine.com lerma 29 juillet 2009 12:36

                        Si il fallait démonter que ROCARD n’a jamais rien apporté à la France,son « rapport » en est la preuve.
                        Des taxes,des taxes,des taxes.............

                        Aucunes reflexions ni expériences de ramassages de sacs plastiques sur les routes argentines,brésiliennes,américaines,chinoises,pakistanaises,indiennes..............bref
                        nous n’avons pas à nous imposer des taxes et dont à nous appauvrir pour enrichir les autres pays qui ne font aucun effort.

                        Sans parler que nos industries iront rechercher des pays moins contraignant.

                        Son rapport,il peut le mettre à la poubelle,nous ne voulons même pas en discuter

                        ROCARD est OUF OF SERVICE,qu’il devrait prendre sa retraite de la vie politique ,car c’est pas avec des personnes comme lui (présente en politique depuis 40 ans !) que l’on construit la France d’aujourd’hui et de demain

                        Le bilan de ROCARD comme 1er ministre ???

                        CSG + RMI + suppression des droits d’indemnisation (accord avec la CFDT) = TAXES et IMPOTS et misère sociale

                        La compassion sociale des curés de gauche,c’est tout simplement du ROCARD

                        http://www.tvargentine.com

                         


                        • Walden Walden 29 juillet 2009 12:56

                          Sans être un « curé de gauche » comme l’honorable Joseph Wresinski dont les conclusions du rapport « Grande pauvreté et précarité économique et sociale » ont amené le gouvernement Rocard à mettre en place le RMI, je peux témoigner que cette allocation, pour vraiment minime qu’elle soit, a permis à des tas de gens de bouffer depuis 20 ans. La misère serait bien plus dure sans : alors mettre dans la même équation RMI et misère sociale, c’est vraiment n’importe quoi...


                        • Gyalwa 29 juillet 2009 12:36

                          Je ne comprend pas le consensus contre cette taxe.
                          Notre economie de marche a principalement deux vices : la tendance a concentrer les richesses par des effets de leviers et de rentes, et le probleme des externalites negatives (pollution gratuite de l’espace publique).
                          Cette taxe correspond ni plus ni moins à l’idée de compenser une externalité négative,  meme si elle doit etre accompagne de dispositifs telle que vous proposez et s’assurer que ces revenues sont bien affecte a traiter les pollutions qu’elle est cense compenser.

                          Ceci dit, reste a taxer les rentiers comme il se doit, et tout le monde sera content :)


                          • Stalker 29 juillet 2009 13:01

                            Prise comme mesure isolée, elle n’est pas forcément idiote, mais comme mesure s’inscrivant dans un contexte global, elle est peu efficace et perçue comme injuste. Elle est à la fois lourde pour certains, mais sans pousser à changer les comportements, car ce n’est pas une taxe de plus qui aura raison de l’idéologie de la société de consommation, qui est pourtant le gros problème.

                            Surtout, elle ne propose aucun projet urbanistique ou de transport, aucune incitation, en gros ce qu’a très bien expliqué l’auteur.


                          • herbe herbe 29 juillet 2009 15:10

                            Bonne piqure de rappel Chantecler : Et oui bulle n° 6 !


                          • Michel DROUET Michel DROUET 29 juillet 2009 12:42

                            Dans les années 80, il y avait un slogan qui faisait florès : en France on n’a pas de pétrole, mais on a des idées. Suivaient des conseils pour économiser l’énergie (on ne parlait pas encore d’émissions de Co2).
                            En 2009, on n’a toujours pas de pétrole et la proposition de taxe carbone illustre parfaitement le fait qu’on n’a plus d’idées, au niveau du politique, s’entend, car vous démontrez très bien qu’au niveau des citoyens on peut toujours faire le pari de l’intelligence.
                            Quant à Michel Rocard, il démontre fort bien qu’à partir d’un certain âge, le politique est prêt à toutes les compromissions pour qu’on parle encore de lui.


                            • Stalker 29 juillet 2009 12:55

                              Merci à l’auteur pour cet article clair et synthétique qui donne les véritables solutions au problème des émissions de CO2 dans notre pays.

                              Evidemment, lutter contre ce que représentent les idéologies conjuguées de la maison individuelle et de la voiture serait un immense problème, mais de toute manière, on aura encore de l’énergie, mais bien plus chère, alors on n’échappera pas au problème.

                              Qu’on le veuille ou non, la voiture individuelle deviendra le luxe d’une minorité et les banlieues éloignées seront délaissées, ou, ce qui est très plausible, les « quartiers » seront réhabilités et leurs anciens habitants relégués dans les anciennes zones pavillonnaires dont plus personne ne voudra, car bien trop éloignées.


                              • cathy30 cathy30 29 juillet 2009 12:56

                                Il y a quelques mois déjà, ils parlaient de financer la suppression de la taxe professionnelle par la taxe carbone. Aujourd’hui c’est peut etre moins sur. Mais cela reste encore une piste sérieuse.

                                Les élus ne sont évidemment pas contents, car il reste malgré tout cela un manque à gagner de quelques milliards, impots déduits. Donc on parle d’augmentation des impots locaux. Notre avenir n’est pas rose, puisque les collectivités ne pourront plus tout à fait assurer leurs fonctions de créatrices d’emplois, des transports etc.

                                Mais l’expert de la fondation Hulot est super content de lui car « pour les entreprises c’est la suppression de la taxe professionnelle et pour les ménages le versement immédiat d’une allocation climat universel » (je ne sais pas ce que c’est)

                                http://www.localtis.info/servlet/ContentServer?c=ARTVEILLE&pagename=Localtis%2FRecherche%2FArticle&cid=1234157235146


                                • easy easy 29 juillet 2009 13:00

                                  Moi je trouve très logique le principe des taxes à la consommation (taxer un obèse ou primer un obèse qui fait un régime revient au même)

                                  Ce que j’aurais préféré c’est que ces diverses taxes à la consommation, (TVA incluse) soient graduées (dans certains cas c’est facile à mettre en place, dans d’autres c’est acrobatique)
                                  J’aurais bien vu que les trois premiers litres d’essence ou les trois premiers kilowatt ou les 3 premiers mètres cubes d’eau (par période donnée) ne soient pas taxés, que les 5 unités suivantes soient taxées à 10%, que les unités suivantes soient taxées à 20% etc.
                                  Ainsi, la personne qui consommera à minima ne subira aucune taxe pendant que ceux qui ont des piscines chauffées paieront un max


                                  • Le péripate Le péripate 29 juillet 2009 13:29

                                    Les politiques voient dans le réchauffement climatique l’occasion de nous taxer.
                                    Les écolos carbo-phobiques voient dans le réchauffement climatique l’occasion de nous obliger à vivre dans des cages à lapins, et, pourquoi pas dans des cavernes d’acier.

                                    Mais foutez nous la paix ! Vous détestez l’humanité à ce point ?


                                    • Nobody knows me Nobody knows me 29 juillet 2009 15:51

                                      Oula ! Peripate. Vous m’avez l’air bien remonté.
                                      Vous avez pris une de ces « taxes » pour excès de vitesse et conduite sans ceinture, tôt ce matin ?


                                    • Croa Croa 29 juillet 2009 22:36

                                      Péripate, tu ne dois pas avoir beaucoup de vrais amis ! (Sincères)

                                      Garde donc ta tête dans le sable et le cul au vent , il y a bien des populistes (les politiques que tu dois aimer et qui existent aussi) qui sauront te combler et ce sera bon !

                                      Mais à la fin tu crèvera aussi, comme tous ceux qui ne veulent rien voir des périls qui montent et frappent déjà les innocents.

                                      (On ne te déteste pas mais il y a des baffes qui se perdent !)


                                    • Le péripate Le péripate 29 juillet 2009 22:49

                                      T’occupes pas de mes amis. Les baffes, je sais les rendre. Mais c’est qui ce « on » ?


                                    • franck2009 29 juillet 2009 23:38

                                      c’est cela croa allez vous faire .......*


                                    • Walden Walden 29 juillet 2009 14:13

                                      Bon, je me lance : ce n’est pas parce que le gouvernement (pas vraiment écologiste, si ? Avec ce Président qui s’est lancé dans une campagne mondiale pour le nucléaire civil, et une relance nationale du secteur automobile... ) ne se préoccupe en ce moment que du CO2, et que les phares médiatiques sont dirigés sur l’actualité de la taxe carbone, que pour autant l’écologie ne s’intéresse qu’au pétrole et au gaz carbonique ! L’écologie s’occupe depuis des décennies (contre vents et marées) de tous les sujets que vous évoquez, et vous le savez bien !

                                      Mais le fait est là : tant qu’il s’agit de mettre en cause la déprédation des éco-systèmes , les disparitions d’espèces, les traitements chimiques, les OGM , l’épuisement des matières premières, la déforestation, etc. il commence à se faire une adhésion conséquente, sur le principe. Or, quant il s’agit de passer aux actes, et que des mesures contraignantes sont proposées à défaut d’un meilleur consensus (comme par exemple sur les propositions de l’auteur), alors plus grand monde ne veut en entendre parler ! (sauf dans les forums du net où ça ne mange pas de pain)

                                      Encore peut on constater une avancée des mentalités, dans la mesure où, il y a seulement 10 ou 15 ans, lorsque un problème environnemental était révélé, c’était la faute des écolos (= le syndrome de Cassandre) ; maintenant, ils se retrouvent considérés comme coupables des législations mises en oeuvre par leurs adversaires politiques (c’est peut-être le résultat d’une stratégie, d’ailleurs), lesquels se refusent à envisager les réformes globales indispensables ; peut-être un jour prochain finira-t-on par véritablement entendre raison ? (En attendant, qui sont les idiots ?)


                                    • sbaudry 29 juillet 2009 14:02

                                      Intéressant ces graphiques. Merci
                                      Effectivement on peut y voir qu’en à peine 100 ans, la concentration de CO2 a augmenter autant que sur 100 000 ans quand elle fluctue naturellement...


                                      • Judesbois 29 juillet 2009 14:07

                                        Cet article est un monument de médiocrité. Comment enfoncer des portes ouverts à base de « y a qu’à » « faut qu’on » !
                                        Ce que vous proposez , qui n’est qu’un catalogue de généralités plus évidentes les unes que les autres a un coût, et il fadra bien le financer...
                                        Si c’est pour faire de la politique de comptoir, merci



                                        • aigle80 aigle80 29 juillet 2009 14:49

                                          Paul Cosquer d’accord avec vous sur la taxe connard là je crois qu’on serait même en excedent par rapport à notre dette nationale !.!!Et quand on sait que sur le prix d’un litre d’essence il y a déja 66% de taxes est-il judicieux d’en rajouter une en plus ? peut être faudrait-il prendre une partie de ces 66% et l’attribuer à l’ecologie ? On peut rêver non ?. vaste programme je crois qu’on se fout du monde plutôt .ET les automobilistes etant les vaches à lait de l’Etat ,allons y gaiement de toute façon il n’y a aucune résistance en face... à quand un véritable syndicat de défense des usagers de la route ? de toute façon la mode est à l’écologie tout azimuth sans se soucier du bien fondé des décisions prises et de leurs conséquences souvent nefastes à long termes mais cela ne fait rien on garde bonne conscience quand même ! Les Ecolos sont devenus les ayatolas modernes du monde occidental et moins ils en savent plus ils sont virulents et nocifs .Pauvre Roccard qu’est-il allé faire dans cette galère à quand la retraite ? 


                                          • frédéric lyon 29 juillet 2009 14:56

                                            Il s’agit de surtaxer les hydrocarbures pour les sortir du marché de l’énergie.


                                            • fonzibrain fonzibrain 29 juillet 2009 15:04

                                              BEY VOILA CES CHIENS AURONT RÉUSSI À TAXER JUSQU’À L’AIR QUE NOUS RESPIRONS


                                              TOUT CA PARCEQUE LE SOLEIL RECHAUFFE TOUT LE SYSTÈME SOLAIRE

                                              L’HOMME N’Y EST POUR RIEN.
                                              CES CHIENS LE SAVENT DEPUIS LONGTEMPS,ET ILS ONT DÉCIDÉ D’EN PROFITER POUR NOUS TAXER PLUS,NOUS DONNER MAUVAISE CONSCIENCE ,ALORSQUE C’EST EUX QUI NOUS ONT IMPOSÉ CE SYSTÈME.

                                              RÉVOLTONS NOUS,NOUS NE DEVONS TOLERER CELA

                                              • franck2009 29 juillet 2009 15:26

                                                Les chiens c’est une façon de parler....ils n’y sont pour rien eux aussi...


                                                 par L’ ami des animaux.


                                                Le terme c’est EnQlaid.....


                                              • James Bob 29 juillet 2009 16:01

                                                @fonzibrain

                                                 Peut importe si l’Homme est responsable ou non du rechauffement climatique, une chose est sure, il faut arreter le degagement des GAZ TOXIQUES (a effet de serre ou non), car c’est un probleme de sante publique, et d’ordre environnementale etant donne l’impact sur la faune et la flore. Alors de savoir si Allegre a tort ou raison, l’a n’est pas la question.

                                                Comme toujours en politique environnementale, l’idee de depart est bonne, mais les solutions prises le sont moins.

                                                Amicalement,


                                              • frédéric lyon 29 juillet 2009 15:43

                                                Lorsque la consommation d’hydrocarbures fossiles commencera à baisser, le prix de ces produits baissera lui aussi, en même temps que la demande.


                                                Il faudra donc augmenter les taxes sur ces produits, notamment la taxe carbone, afin de maintenir les produits pétroliers en dehors du marché de l’énergie, face aux produits de substitution que l’on souhaitera favoriser (hydrogène, énergie atomique, énergie solaire, ou.....économies d’énergie).

                                                Les prix des produits pétroliers comprennent déjà 80% de taxes, si l’on compte les taxes dans les pays de production et les taxes dans les pays de consommation. Il va donc être facile de moduler les prix à la consommation finale, en modulant les taxes.

                                                Ce qui se prépare, c’est la fin du règne des carburants fossiles et la fin de l’OPEP, car nous avons remarquer que l’OPEP se servait du pétrole comme d’une arme politique. Il s’agit donc d’une orientation politique majeure, qui est pilotée par consensus de l’ensemble des pays de consommation.

                                                Ce n’est pas une décision franco-française, et il n’est donc pas étonnant que le clivage traditionnel droite-gauche n’ait rien à y voir, ni qu’un homme politque de gauche participe à la décision politique.

                                                • Nobody knows me Nobody knows me 29 juillet 2009 15:45

                                                  A propos de toutes ces gesticulations, foutages de gueule et enculages sauvages de mouche, dans « Pierre qui roule amasse maousse » (bakchich), je suis tombé sur ceci :

                                                  L’article de Taibbi détaille comment Goldman Sachs est déjà en train de spéculer sur le marché juteux des émissions de carbone, dont la valeur est estimée à plus de 1 000 milliards de dollars et dont les prix des crédits carbone sont garantis par le gouvernement. Selon Taibbi, « Goldman Sachs n’aura même pas besoin de tricher, car le jeu est déjà truqué ».

                                                  Puis sur le lien fourni vers wiki à propos de l’amusante « bourse du carbone » :

                                                  A l’issue de la phase pilote 2005-2007, le système fonctionne correctement. En effet, on voit que le prix du droit d’émettre une tonne d’équivalent CO2 passe de 30$ en 2004 à 0.20$ après avril 2006. Il n’y a donc plus aucune incitation à diminuer ses émissions, il suffit d’acheter des droits d’émission. C’est bien plus rentable économiquement.
                                                  23 multi-nationales ont formé un groupe commun lors de la réunion pour le changement du climat du G8, en janvier 2005 lors du forum économique mondial. Ford, Toyota, British Airways et BP en font partie. Le 9 juin 2005, ce groupe a publié une déclaration commune mentionnant le fait qu’il était nécessaire d’agir contre le changement climatique, et qui insistait sur l’importance de trouver des solutions basées sur le marché.

                                                  S’ensuit une petite balade du côté européen : « Marché de permis européen ».

                                                  Je trouvais juste cocasse de corréler la nouvelle taxe pipeau que nos grands pontes vont finalement nous faire payer et tous ces marchés où les mêmes raclures vont jusqu’à faire du profit, tout en ne respectant pas le protocole de Kyoto...


                                                  • Nobody knows me Nobody knows me 29 juillet 2009 16:55

                                                    Une traduction de l’article paru dans Rolling Stones sur Goldman Sachs est d’ailleurs ici même sur Agoravox.


                                                  • Philippe Philippe 29 juillet 2009 15:54

                                                    Frédéric Lyon - et bien d’autres !!! - dit juste « lorsque la consommation d’énergie fossile baissera, les prix baisseront » mais ces énergies représentent 95% de l’énergie mondiale consommée. Donc la baisse attendra.

                                                    En revanche, c’est leur présence sur Terre qui est en cause. D’ici 2020 le pétrolle baissera et 2030 le charbon baissera.

                                                    Donc taxe carbone ou pas, réchauffement climatique ou pas, il faut consommer moins de carbone dès à présent pour vivre à peu près aussi bien qu’aujourd’hui dans 10 ou 20 ans ...


                                                    • joletaxi 29 juillet 2009 15:57


                                                      Superbe démonstration du fonctionnement des nos élites !
                                                      Un Monsieur, certes respectable,se voit assigné une mission concernant un problème ,ou un non problème, mais qui s’en soucie,et, fort de sa conviction de l’imminence d’une catastrophe pond une nouvelle taxe sensée modifier nos comportements.Qui pourrait lui en faire reproche ?
                                                      Sauf que lorsqu’il se lance dans l’explication du phénomène sur lequel il forge sa conviction et l’absolue nécessité des mesures qu’il préconise, il démontre de façon surréaliste qu’il n’a strictement rien compris à l’effet de serre !
                                                      Si au gouvernement, ils sont tous du même acabit, on comprend mieux pourquoi on est en crise !
                                                      On pourrait imaginer que si quelqu’un expliquait à Mr. Roccard,qui est certainement un homme intelligent,la problématique des modèles du RCA,il se pourrait qu’il soit pris d’un doute ?
                                                      Mais je doute fort que dans les sphères ministérielles,il y aie des gens prêts à aller à contre-courant.Il n’est que de voir ici certains commentaires qui continuent à croire que les t° continuent de grimper(alors qu’elles baissent depuis 10 ans) !
                                                      C’est d’ailleurs très curieux que dans un domaine réputé scientifique, on soit incapable de se mettre d’accord sur des t°,sur le niveau des océans,la surface des banquises,l’évolution du taux de CO2,et j’en passe.
                                                      Que voilà une sciences consensuelles !
                                                      Payer braves gens, payer, ayez froid ce prochain hiver, on vous dit que c’est pour la bonne cause.En Belgique, l’a bien compris.On organise des journées à 18° dans les écoles, pour éveiller la conscience des petits jeunes.C’est ça le progrès vert.
                                                      79 milliards $ ont déjà été dépensés(dilapidés) dans les recherches climatiques rien qu’aux USA,et on est toujours incapables de pouvoir donner une tendance des t° globales !
                                                      On est toujours incapables de déterminer si le fameux « hotspot »signature unanimement reconnue du RCA est bien présent ?Ca c’est la sciences sur laquelle vous allez sacrifier votre mode vie !
                                                      Une étude,une de plus, explique maintenant que si le RCA n’était pas bien présent, il est certain que la baisse actuelle des t° serait encore bien plus pronancée.Je vais laisser un peu tourner mon 4X4 pour alléger ma facture de mazout cet hiver


                                                      • sbaudry 29 juillet 2009 16:28

                                                        @Paul Cosquer

                                                        Préférez vous payer plus cher pour l’état, ou payer plus cher pour les princes saoudiens et les oligarques américains ?
                                                        Parce que la question ça va être ça.

                                                        En acceptant de payer plus cher les énergies aujourd’hui, on garde l’argent en France pour des usages qui vous concernent : éducation, santé, infrastructure, ... Et on commence dès aujourd’hui à réduire la dépendance en incitant à améliorant les performances énergétiques.

                                                        Admettons qu’il n’y ait pas cette taxe carbone. Ca va certainement être bon pour l’économie, la croissance qui reviendra peut-être temporairement sera liée à une consommation d’énergie de plus en plus importante. La demande en énergies fossible sera trop importante pour l’offre, et donc ? Le marché fera que les prix augmenterons, mais l’argent n’ira pas au même endroit que si c’était une taxe...


                                                        • Lapa Lapa 29 juillet 2009 16:45

                                                          Pour les entreprises le marché carbone permet de placer de l’argent produit par le travail de leurs salariés dans des fonds spéculatifs tenus par leurs copains.
                                                          On pourrait appeler ça une spoliation, mais on préfère parler de renversement de tendance écologique pour les entreprises américaines ; maintenant bizarrement promptes à vouloir lutter contre le « réchauffement climatique ».

                                                          Il est bien évident que les dirigeants et les banquiers de GM pourront à loisir spéculer sur le marché carbone via les prélèvement de leurs entreprises, ce sera plus dur pour l’employé lambda à qui on refusera une augmentation car il faut s’acquitter d’une taxe (droit à polluer) qui évidemment ne sera pas retirée des versements aux actionnaires. 

                                                          Le coup est mirifique. On comprend l’empressement des dirigeants pour ces mesures « urgentes ». les états leur fournissent, via le travail des salariés, une manne pour spéculer en toute bonne conscience.


                                                          • Lucrezia 29 juillet 2009 17:07

                                                            Beau programme que vous proposez, sauf que vous oubliez de d’avouer que le temps de le mettre en place ilfaudra au moins 40 à 50 ans ...non seulement poiur planifier les besoins de financement mais aussi parce que les projets d’urbanisme prennent du temps ! Et qu’il nous faut déjà commencer à réagir avant 2025 !


                                                            • Lucrezia 29 juillet 2009 17:07

                                                              Beau programme que vous proposez, sauf que vous oubliez d’avouer que le temps de le mettre en place il faudra au moins 40 à 50 ans ...non seulement pour planifier les besoins de financement mais aussi parce que les projets d’urbanisme prennent du temps ! Et qu’il nous faut déjà commencer à réagir avant 2025 !


                                                              • Philippe Philippe 29 juillet 2009 18:51

                                                                Tout juste !

                                                                33 millions de logement en france et l’on en construit 400 000 bon an / mal an.

                                                                Mais si vous observez les 5 ans à venir donc en 2015, vous constaterez les développement des transports en commun dans de nombreuses villes.

                                                                Donc imaginez des projets qui sont rapides à mettre en oeuvre :
                                                                1. que l’on double les aides fiscales à l’isolation des bâtiments c’est de l’emploi et pas de dépenses pour lEtat, voire des recettes sur travaux et salaires)
                                                                2. que l’on augmente les COS de +30 à +50% , cela crée de l’emploi car du bâti
                                                                3. que l’on donne la priorité aux transports en commun dans les villes sur les voitures en ralentissant les voitures, en multipliant des transports en commun, en ayant un billet standard à 1 euro (succès déjà prouvé dans de nombreux départements) = moins de voitures, plus de transports en commun, moins de carbone.
                                                                4. que l’on etc.

                                                                Imaginez des groupes de travail dont l’objectif est de ne pas taxer mais de développer des projets rapides à mettre en oeuvre et quasi sans dépenser d’argent !

                                                                Mettez en marche l’imagination sans budget et vous aurez des résultats rapides et efficaces !


                                                              • АПАЧ 29 juillet 2009 17:43

                                                                Bonjour,

                                                                ps et ump vont sauver la planète, super ça, non ?

                                                                Les frères ennemis qui se chamaillent et se battent avant les élections et qui gouverne ensemble après, mort de rire.

                                                                Et après aux législatives et à la présidentiel, ils vont encore chacun de leur coté chanter à tue-tête, on a gagné, on a gagné, là aussi mort de rire.

                                                                Et dire que tout le monde gueule et ensuite continu à voter pour eux, aux prochaines élections ces deux partis vont encore se partager plus de 50% des voies du peuple qu’ils soumettent depuis plus de 50 ans, là, ça me fait plus rire.

                                                                Pendant que les responsables du ps se frictionnent entre eux, les usines ferment avec l’aide de leurs anciens camarades Kouchner, Besson et d’autres .

                                                                Il n’y a que le pouvoir qui intéresse c’est deux partis.

                                                                Ce n’est pas en taxant le peuple que l’on va résoudre les problèmes de l’écologie, certains sont obligés de faire plus de 50 bornes par jour avec leur voiture pour aller bosser, ils n’ont pas d’autres choix, c’est une honte de faire une t-elle taxe, mais venant d’un socialiste ou d’un ump ça ne me surprend pas, il n’ont pas conscience de l’existence des ouvriers, la preuve pas un mot sur les usines qui ferment ou délocalisent grâce à leur constitution Européenne qui les tenait tant-à-cœur (traité de Lisbonne), ps comme ump. .

                                                                Et après on fille des milliards aux banques (6 voir 7 milliards) et on fait des cadeaux fiscaux aux copains, (15 milliards), on graille dans des supers restots, on voyage en avion dans le monde entier pendant que les vaches n’ont plus de lait pour nourrir leurs petits veaux .

                                                                Et le grenelle de l’environnement on en fait quoi, elles sont où les belles paroles promissent à Nicolas Hulot ?

                                                                Et dire qu’il y en a qui continu de voter pour ceux qui les dépouillent, il n’y a pas que contre le H1 N1 qu’il va valoir se faire vacciner, mais contre la connerie humaine aussi .

                                                                Allez, continuer à rêver de vos idoles, votez pour eux, de toute façon ne vous inquiétez pas s’ils ne passent pas, ils gouverneront avec leurs potes, comme c’est le cas, ils continueront ensemble à vous mijotez de bonnes taxes, il vous tarde hein ?

                                                                 


                                                                • heliogabale boug14 29 juillet 2009 17:57

                                                                  Ce rapport est un coup dur pour l’écologie : ça ne va qu’amplifier l’idée selon laquelle l’écologie est une préoccupation de riches et que tout ce qui est écolo représente un investissement démesuré pour les classes populaires et les classes moyennes...on veut à nouveau faire payer les citoyens alors que ça devrait être les entreprises qui devraient payer...or, les patrons vont gueuler sinon car on ne supprime pas la taxe professionnelle pour leur imposer une autre...
                                                                  Logiquement, c’est ce qu’on devrait faire, j’explique pourquoi : la taxe professionnelle constituaient une bonne partie des recettes des communes...cette taxe carbone pourrait contribuer à l’élan environnemental des communes notamment pour la construction de logements sociaux respectueux de l’environnement, des cantines avec de bons aliments sans pesticides etc.
                                                                  Vous savez, des faits qui contredisent les arguments des prophètes de l’apocalypse environnemental y en a plein : Paris était plus pollué en 1900 qu’aujourd’hui...
                                                                  L’écologie est devenu un business, c’est tout, ça fait clean de se dire écolo


                                                                  • Deds 29 juillet 2009 18:25

                                                                    La France représente 1,3% du total des émissions mondiales de CO2.J’ai un peu l’impression qu’on nous prend pour des gogos....Quelques propos alarmistes, une présentation bien arrangée avec l’appui de quelques « spécialistes ès-écologie », et hop : Une petite taxe pour clore le bec au gentil peuple !


                                                                    • franck2009 29 juillet 2009 18:25

                                                                      Ne parlons pas de Zen qui vote bobo et balance les internautes à la censure internet d’Agoravox......

                                                                      *


                                                                      • franck2009 29 juillet 2009 21:32

                                                                        Je dis agoravox vire nos interventions....et moi je tire ma révérence  :)


                                                                      • ykpaiha ykpaiha 29 juillet 2009 18:59

                                                                        Comme d’ab incompréhensible.
                                                                        Tu polue
                                                                        tu paie
                                                                        tu roule
                                                                        tu paie
                                                                        tu pete
                                                                        tu paie
                                                                        .....
                                                                        jusque la c’a va c’est pas terrible comme idée mais bon compte tenu du niveau intellectuel des élus, on peut encore expliquer, que cohn ben dite a besoin d’argent pour son soutien au Sarkozisme.
                                                                        Mais apres c’a se corse si tu es sur la bonne liste ;
                                                                        pov, paysan, industriel, etc etc on te rembourse
                                                                        mais sur quelle base ? et quoi et combien ?
                                                                        Ce ne serait pas plus malin de faire un truc simple ?
                                                                        par exemple :
                                                                        Tous les ans on mesure ta cage thoracique et comme tu expire de l’oxyde de carbone, si ta capacité respiratoire excede x tu paie car tu vole l’air de ton voisin.
                                                                        Bon on permettrait ainsi de remedier au dopage des sportifs compte tenu qu’ils ingerent plus d’oxygene que nous, donc ils polluent plus.
                                                                        (effet interressant car les étrangers ne viendraient plus squatter nos championats ou le tour de France)
                                                                        Voila une mesure qui comme l’interdiction aux vaches de peter seraient de salubrité publique et préserverait a long terme l’air de notre planete ...
                                                                        Mais comme toute bonne idée on ne l’écoutera pas .
                                                                        dommage.


                                                                        • Surya Surya 29 juillet 2009 20:17

                                                                          Rien à voir avec l’article, mes excuses à l’auteur, mais ykpaiha, une petite question de simple curiosité si toutefois vous repassez dans le coin pour la voir : faut-il lire votre pseudo comme si c’était une transcription du cyrillique ?
                                                                          (= Украина = ukraine) ?


                                                                        • ykpaiha ykpaiha 30 juillet 2009 00:56

                                                                          так, Поверн ; en souvenir d’un oncle, trop vite disparu.
                                                                          Et puis pour la taxe orthographe, désolé mais j’ai posté trop vite,
                                                                          Ceci étant ce serait aussi un bon business-model sur le net...


                                                                        • ykpaiha ykpaiha 30 juillet 2009 01:18

                                                                          Zut j’avais oublié de compléter
                                                                          Chaque idividu rejette en moyenne 500mL (=voulme inspiré=volume expiré) de CO2
                                                                          en moyenne 1 pers respire 10 a 15 fois /mn(on va dire 12 pour simplifier)
                                                                          donc :
                                                                          0.5lX12x1440 (pour faire les jours) = 8640 litres /jour
                                                                          punaise c’a en fait des taxes tout c’a miam miam, surtout si on multiplie par le nombre d’habitants ....
                                                                          Je fais une petite recherche sur nos déjections et autres éructations et je suis sur que il y a du pognon a se faire.
                                                                          Au fond finalement, c’est vrai ils ont raison de haire les hommes les éconolos...c’a pue et c’a pollue un homme....
                                                                          Aux vues des chiffres j’arrete de respirer tiens ; faites en autant pour sauver notre planete.


                                                                        • Surya Surya 30 juillet 2009 14:47

                                                                          Désolée pour votre oncle, ykpaiha, a большое спасибо pour votre réponse. 
                                                                          пока !  smiley


                                                                        • James Bob 29 juillet 2009 19:16

                                                                          C’est bien beau de nous dire de diminuer notre consommation de CO2, mais le probleme c’est que l’on ne nous propose que peut d’alternative. Certaines personnes doivent rouler plus de 50 bornes par jour rien que pour aller bosser, et ne peuvent pas faire autrement que de prendre leur voiture.
                                                                          Certains vehicules ecologiques ont tente d’etre lance, il y a plus de 20 ans, comme la voiture electrique, mais celle-ci a subitement ete retire du marche, pourquoi cette decision ? (sans doute influence par les compagnies petrolieres....), heureusement elle revient peut a peut. Pourquoi ne pas rouler a l’huile vegetale recuperee ? ha oui c’est vrai, on n’a pas le droit (et oui, ca rapporte rien a l’etat). Ne parlons pas de la voiture a air comprime, qui peut parcourir environ 40 km (surment plus avec si elle etait financement), mais cette voiture est interdite sur nos route (toujours zero euro pour l’etat).
                                                                          On subit les frais d’une politique et d’une economie basees sur le petrole, et les alternatives sont interdites. Comment on s’en sort ?

                                                                          (desole pour les accents QWERTY)


                                                                          • jkw 29 juillet 2009 21:39

                                                                            quelle connerie ! et c’est astucieux d’avoir utilisé un socialiste pour cela !

                                                                            - j’habite dans une résidence chauffée collectivement par une société sous contrat avec la municipalité : gaz, fuel ? plus on consomme plus ils s’en foutent dans les poches et ils s’en foutent puisqu’on paye !

                                                                            quelle action citoyenne pouvons nous avoir contre cela ?
                                                                            pensez-vous qu’ils von investir dans des panneaux solaires pour gagner moins ?

                                                                            - automobile : je voudrais bien polluer moins comment faire ? acheter une hybride... Toyota par xemple coût 30 000 euros : l’écologie c’est bien pour les riches !
                                                                            et les constructeurs automobiles gavés d’aides d’état (prime à la casse où on alimente les casses avec des voitures encore roulantes polluantes certe par des voitures neuves pas beaucoup moins polluantes.... ne se sont pas précipités pour changer leurs offres !
                                                                            conclusion aujourd’hui je n’ai pas le choix de polluer beaucoup moins ???

                                                                            et comme dans ce gouvernement de merde, on veut me faire prendre la responsabilité et me culpabiliser parce que l’état n’a pas incité comme il aurait dû le faire depuis plusieures années des entreprises à ce reconvertir dans de nouveaux dommaines : éoliennes, panneuax solaires ; voitures électriques....
                                                                            je n’ai pas le choix !

                                                                            alors que pendant ce temps défilent dans Paris des 4x4 ......pour qui 300 euros de taxes ne représente pas grand chose..et qui peuvent eux choisir d’autres véhicules !

                                                                            Mr Rocard j’attendais autre chose de vous....
                                                                            vous vous êtes fait pigeonné !


                                                                            • Croa Croa 29 juillet 2009 23:04

                                                                              « acheter une hybride...  » Laisse ça aux gogos !

                                                                              On peut :
                                                                              - Aller à pied,
                                                                              - Aller à bicyclette,
                                                                              - Prendre le train, le tram, l’autobus...
                                                                              - S’éviter des voyages inutiles (Ecrire à la belle-mère lui fera tout autan plaisir.)

                                                                              Pour l’indispensable, bien plus efficace que « l’hybride », vise petit !  (Une vieille AX à 2000€ modérément menée ne consommera que 4l de gazole au 100km... On ne fait pas mieux aujourd’hui !)



                                                                            • Chromino Chromino 29 juillet 2009 22:36

                                                                              Il fût un temps il était question de supprimer la taxe professionnelle, manne financière qu’il va bien falloir compenser et la taxe carbone arrive à point nommé.
                                                                              Encore une invention des spécialistes mondiaux en la matière : L’Etat Français.
                                                                              Ce dernier déjà, inventeur, faut-il le rappeler, de la CSG et autres RDS...une taxe prélevée sur de l’argent , avant impôt, donc un impôt sur du pognon que vous n’aurez jamais entre vos mains.
                                                                              Cette taxe carbone est bien meilleure que la taxe pro puisqu’elle touchera tout le monde , un peu comme la TVA...et en plus en fonction des revenus, donc les mêmes, qui paye déjà des impôts et ne bénéficie jamais d’aucune réduction payeront encore et encore...
                                                                              Cette taxe carbone est une honte, car personne ici n’est responsable de sa pollution aujourd’hui.
                                                                              Ma voitures par exemple, qui pousse depuis 60 ans à la consommation de pétrole, alors que la technologie hybride est au point depuis au moins 20ans ?
                                                                              Et le chauffage ? idem...
                                                                              Bref, une vaste fumisterie à vomir.


                                                                              • Croa Croa 29 juillet 2009 23:48

                                                                                Pour un prospectiviste Philippe n’est pas très fort !

                                                                                Il est notoire que les pays disposant des véhicules les plus gloutons sont ceux où les carburants sont sans taxes. En France même, la puissance des automobiles varie dans le temps à l’inverse du prix des carburants (rapporté en pouvoir d’achat ; Même si en apparence il augmente toujours, il est en pouvoir d’achat moins cher qu’il l’a été au temps des 2CV.)

                                                                                Il faut une sacrés dose de mauvaise fois pour ne pas voir qu’à la source du problème il y a le bas prix de l’énergie. Que les solutions alternatives qu’il propose sont justement vouées à l’échec sans révision du contexte donc sans taxation de l’énergie !

                                                                                Il aurait mieux fait, au contraire, de s’étonner de la modestie de cette taxe, car c’est cela qui la voue à l’échec. Un traitement de choc aurait été nécessaire pour que changent suffisamment les habitudes. Cela viendra cependant... Lorsque la situation sera devenue économiquement catastrophique, mais dans les plus mauvaises conditions !


                                                                                • Philippe Philippe 30 juillet 2009 09:08

                                                                                  D’accord avec vous, Croa !

                                                                                  S’il y a taxe, elle est trop faible. 7 cts du litre, ce n’est rien, il y a un an le litre de carburant était environ à 1.50, donc +20 à +25 cts du litre. Et alors le comportement avait changé.

                                                                                  Sauf que !

                                                                                  Sauf que une telle solution n’est que courtermiste. Et qu’elle développera des drames sociaux encore plus graves envers un français sur trois qui habite à plus de 10 km de son lieu de travail.

                                                                                  Donc ...

                                                                                  Donc il faut travailler immédiatement sur l’avenir, avec comme point de mire 2020/2025 et non pas les présidentielles de 2012 ou je ne sais quelles électiosn ! Le temps du politique n’est pas celui de l’Homme

                                                                                  et si nous voulons mettre en place un monde meilleur pour nos enfants et petits enfants, il faut s’y mettre tout de suite ... sans penser taxe !


                                                                                • karquen karquen 30 juillet 2009 02:13

                                                                                  Double +

                                                                                  Rural, avec CDD et chômage tous les 10 mois comme c’est de règle, je dois beaucoup me déplacer pour travailler et demeurer chez moi par les structures européennes et satisfaire à l’esclavagisme des Bildebergs.

                                                                                  Va t’on me faire payer, pour aller sur mon lieu d’esclavagisme ? 10 centimes d’euros au kilomètre pour aller bosser ?

                                                                                  faux arrêter, il y a un moment où ça devient vraiment indécent, les têtes on va plus les pendres, mais les manger tant on aura faim....

                                                                                  Moyen-age et cannibalisme voilà la taxe Carbone.... (care... bones)


                                                                                  • Dominique TONIN dume 30 juillet 2009 09:02

                                                                                    Vous me faites tous hurler à la mort qd vous parlez de droite et de gauche ! Moi, j’affirme ceci « la droite est bien gauche....et la gauche maladroite » et la majorité des Français des moutons de panurge, tout juste capables de râler, mais incapables de prendre de véritables décisions, genre : Refuser en masse de payer la taxe carbone, balayer d’un revert de main ts ces politicards/cumulards de droite comme de gauche, ou encore adhérer à qqchose qui n’a jamais existé...un mouvement novateur et apolitique, le « PF ». Pas CAP le Français râleur !
                                                                                       www.peuplefrancais.fr


                                                                                    • Pierre-Alexandre Xavier Pierre-Alexandre Xavier 30 juillet 2009 09:45

                                                                                      N’en jetez plus la cour est pleine. Le billet était succinct, pauvre et pas très bien fagoté, sauf pour le coup du chauffeur de taxi qui plein de bon sens promettait autre chose que des banalités.
                                                                                      Mais ce que je trouve consternant, c’est l’abondance et la dispersion des commentaires. Ça part dans tous les sens, et de Rocard, vieux et dépassé, qui nous pond une nouvelle manière de compenser le manque à gagner des industriels français (ni plus ni moins ce que faisaient déjà la CSG et le RDS), on dérive dans les fantasmes parano des uns, les hypothèses climatiques des autres, ou les protestations et les atermoiements bien franchouillards.
                                                                                      Le problème de la taxe ne relève pas de la politique fiscale, mais de la démocratie représentative. On élit un président, des députés, des maires. Mais ce sont des experts, des politiciens à la retraite et des rapporteurs de commissions qui fabriquent les lois et les règles du pays. Il y a comme qui dirait une couille dans le potage. Vous votez pour untel et vous vous retrouvez avec celui ou celle dont vous ne vouliez pas aux commandes du dossier dans lequel vous ne vouliez pas voir sa gueule.
                                                                                      C’est là la contradition de ce billet. Ça commence par promettre de la prospective et cela n’offre aucune perspective.
                                                                                      Une taxe carbone n’a rien de nouveau. Et elle génère les fonds nécessaires à financer de réels efforts d’amélioration du climat. Parce que personne ne veut donner. Personne. Ni les gros, ni les petits. Et comme les gros, mondialisation oblige, on ne peut pas les forcer... Ce sont les petits qui vont payer. Ça en fera encore moins pour les gros (qui vivent aussi sur le dos des petits)...
                                                                                      Ce qui est dégeulasse, c’est le procédé non-démocratique. Pas de consultation, ni négociation, ni pédagogie vis-à-vis des cochons payants, les contribuables, les citoyens... le peuple. Les premières propositions prospectives devraient se trouver à ce niveau.
                                                                                      La culture de masse c’est fini. La politique de masse aussi. Les citoyens ne sont pas des imbéciles, ni des enfants, ni des pigeons... Quoiqu’en lisant les réactions à ce billet, on peut en douter...


                                                                                      • JL JL 30 juillet 2009 09:48

                                                                                        Marre de lire que la vapeur d’eau est le principal gaz à effet de serre !

                                                                                        (voir le post de Péripate : "Selon le GIEC lui-même (pour ne pas être accusé de partialité) l’eau (vapeur et nuages) compte pour 72% de l’effet de serre total, le gaz carbonique et les autres gaz pour 28%. Le gaz carbonique est donc (toujours selon le GIEC) responsable de 22% du total. Quelle est la part d’origine anthropique de gaz carbonique ? 3% du total, la majorité du gaz carbonique présent dans l’atmosphère étant rejeté par les océans).

                                                                                        La vapeur d’eau est un régulateur du climat. L’hydrogène et le CO2 ont un rôle indéniable pour la faune et la flore, mais pas directement sur le climat. L’azote je ne sais pas, mais est stable.

                                                                                        Une augmentation de CO2 modifie considérablement les paramètres de régulation thermique : est-ce qu’il faut plus de vapeur d’eau en activité ? Moins ? Personne ne le sait, mais ce que l’on observe c’est que le climat est perturbé. Aux monétaristes : la vapeur d’eau est un peu la monnaie du climat : quel est le bon rapport entre la masse monétaire et l’ensemble des richesses ? Le moins que l’on puisse dire c’est que, de ce point de vue, l’économie est loin d’avoir trouvé un équilibre, ce rapport variant sans cesse.

                                                                                        L’expression réchauffement climatique est fallacieuse et cherche à positiver le phénomène. A part les pays du Sud (qui ne comptent pas ! ), qui dans les pays riches serait contre un réchauffement climatique ? Merveilleux ! On fera des économies d’énergie ! et hop, baisse des consommations, baisse du CO2, tout le monde sera content.

                                                                                        Certains disent : par le passé il y a eu des concentrations bien plus élevées de CO2. Oui, certes, mais quelles étaient les conditions climatiques ? Les mêmes disent : vous refusez la mondialisation libérale, vous voulez revenir à l’âge de la bougie. Mais eux-mêmes nous font revenir au Moyen âge, si ce n’est à l’âge de pierre, voire à l’ère glaciaire.


                                                                                        • JL JL 30 juillet 2009 09:55

                                                                                          Pour ce qui est du gaz rejeté par les océans, il ne se crée pas ex-nihilo : il provient du rôle régulateur des océans qui n’en rejettent pas plus qu’ils n’en absorbent.

                                                                                          Mais « le capitalisme n’est qu’une accumulation de faits » (Alain Badiou). Dit autrement, il fait flèche de tout bois. Le climat est perturbé ? Qu’à cela ne tienne : on va le réguler. 3yes, we can«  !

                                                                                          Ps. Alain Badiou dit aussi : » Le communisme est d’une autre nature : il n’est pas du coté des faits mais des événements… Un événement est la création de nouvelles possibilités ». Et il ajoute : « La fonction de l’Etat (libéral) (serviteur de la minorité riche contre la majorité) est (entre autres) de bloquer tous les possibles ».


                                                                                        • Le péripate Le péripate 30 juillet 2009 09:59

                                                                                          Si vous dîtes que le climat est perturbé, c’est sans doute que vous l’imaginez comme une chose stable. Quand j’étais plus jeune, il était courant d’entendre que le temps était déréglé à cause de la bombe atomique. lol.
                                                                                          A propos des pays du sud, le ministre indien de l’environnement a récemment déclaré que son pays ne réduirait pas ses émissions. Que faut-il en penser ?


                                                                                        • JL JL 30 juillet 2009 10:00

                                                                                          En fait le climat qui est en train de s’installer sur notre pays ressemble, en été, à une mousson froide.


                                                                                        • Ecométa Ecométa 30 juillet 2009 11:11

                                                                                          C’est l’incurie des hommes politiques de tout bord, leur incapacité à trouver de vraies solutions aux problèmes qui se posent à nos modernes société, moderne au modernisme paroxysme de modernité et plus simple modernité, cette société du changement pour le changement ; tels ceux de l’environnement : ceci qui fait tout ce capharnaüm, toutes ces contradiction, tout ce non sens ! Des hommes politiques, ou autres décideurs, dirigeants d’entreprise, hauts fonctionnaires, économistes, qui ne voient les choses que de leur petit balcon de rationaliste classique cartésien, et, qui, le plus souvent, positivisme scientiste oblige, ou encore optimum économique oblige, ne font qu’ajouter des conséquences à des conséquences et forcément des problèmes à des problèmes ; quant au fond ils ne résolvent jamais rien, car, fondamentalement, étant dans leur petite spécialité mesquine, ils n’ont aucune connaissance d’un point de vue fondamental !

                                                                                          La cause de tout ceci est leur incapacité cognitive à étudier réellement les problèmes qui se posent à eux ; la cause de toute cette incurie est leur approche simpliste et réductionniste des problèmes, voire leur dogmatisme en tout genre : politique, économique, social ; bref : ils ont été éduquer pour penser de manière simpliste et non complexe ! Inconscient, inconséquents, sûr de leur savoir bien appris, tout ce petit monde élitiste a été incapables de changer quelque chose à cela : ils ont été incapables de se remettre en question au fur et à mesure de la survenu des problèmes !

                                                                                          Il est plus facile de mettre une taxe, de s’en prendre au porte-monnaie du citoyen, de tout simplement sévir, plutôt que de trouver de véritables solutions : des solutions politiques, réellement politique, pour le bien commun, pas politicarde, et des solutions durables, comme d’ailleurs un progrès qui serait durable ! Finalement ces gens trop instruits, trop former, même formater, sur le même modèle crétin, sont très limités cognitivement et intellectuellement !

                                                                                          En même temps : comment nous étonner d’en être arriver là ? En effet, puisque, rationalisme classique oblige, positivisme scientiste oblige, optimalisme économique oblige ; bref, opposition culture/nature oblige, nous avons développé un savoir en totale négation de la « Nature » et des « états de nature », dont, au passage, l’état de nature humaine, avec un humain qui devient une « chose » exploitable au même titre que n’importe quelle autre chose dans la nature !


                                                                                          • chria chria 30 juillet 2009 11:27

                                                                                            Rocard a France-Infos le 28 juillet à 8h41 : une belle leçon de science :
                                                                                            "Le principe, c’est que la terre est protégée de radiations excessives du soleil par l’effet de serre, c’est à dire une espèce de protection nuageuse, enfin protection gazeuse qui dans l’atmosphère est relativement opaque aux rayons du soleil. Et quand nous émettons du gaz carbonique ou du méthane ou du protoxyde d’azote, un truc qu’il y a dans les engrais agricoles, on attaque ces gaz, on diminue la protection de l’effet de serre et la planète se transforme lentement en poële à frire. Le résultat serait que les arrière-petits-enfants de nos arrière-petits-enfants pourront plus vivre. La vie s’éteindra à sept huit générations, c’est complètement terrifiant. Alors pour faire ça, il faut diminuer ce qu’on émet comme oxyde de carbone et on a commencé par attaquer les grandes sources de ça qui sont la production d’électricité et des productions comme le ciment, le béton, l’acier, l’aluminium ou les matières plastiques qui consomment énormément d’énergie en les fabriquant.« 

                                                                                            Non seulement c’est la première fois que je vois des politiques se soucier des évolutions à long terme, qu’en plus ils ne seront plus là pour vérifier si la terre va devenir une »poêle à frire" et qu’on est pas près de voir les résultats de leur superbe mesures, et finalement expliquer que si on ne met pas cette taxe la vie va s’éteindre dans 7 à 9 générations, là, je dis bravo, si c’est pas une entourloupe, alors qu’est-ce que c’est ?


                                                                                            • Croa Croa 30 juillet 2009 23:26

                                                                                              Chria crois comprendre « que si on ne met pas cette taxe la vie va s’éteindre dans 7 à 9 générations, » !

                                                                                              ARRETE de regarder TF1 ! Il n’y a pas que l’OM ou le tour de France en ce monde !

                                                                                              Tu ne sais donc pas que les problèmes sont déjà là ??? Que si tu es seulement moyenement jeune tu sera toi même touché ?

                                                                                              Bon... Vois au moins le dernier truc sorti sur le sujet : HOME de Arthus-Bertrand ; Le DVD est vendu partout 5€ seulement ! (Et moi qui croyais cette insistance inutile après tout ce qui a été dit sur le sujet !)


                                                                                            • chria chria 2 août 2009 22:42

                                                                                              c’est l’hôpital qui se fout de la charité ?


                                                                                            • Le péripate Le péripate 2 août 2009 22:55

                                                                                              Surtout que Rocard confond manifestement les gaz à effet de serre, et le trou dans la couche d’ozone : conclusion, il s’en fout de la science, son problème c’est la taxe.


                                                                                            • chria chria 2 août 2009 22:57

                                                                                              Au cas où, le coup de l’extinction de la vie dans 7 à 9 générations à cause du CO2, c’est de Rocard... Bon, et puis c’est pas parce que tu es là haut sur ton arbre avec home dans le bec qu’il faut prendre les gens pour des imbéciles...Et ne t’ inquiète pas, je ne te flatterai pas, j’ai déjà vu ce reportage dont les images vous endorment le cerveau et les paroles vous le lavent.


                                                                                            • joletaxi 30 juillet 2009 11:34

                                                                                              Pour ceux qui croiraient encore que les gens qui mettent en doute les conclusions du GIEC sont des charlots,des « révisionnistes » qui devraient être au moins écartés des médias, sinon traduits en justice :
                                                                                              http://climaterealists.com/?id=3790

                                                                                              C’est tout à fait étonnant que de ce côté de l’atlantique, tout le monde suit bien sagement la « messe »...


                                                                                              • Arthaux 2 août 2009 01:47

                                                                                                L’important c’est de faire rentrer des tunes.
                                                                                                Avec un joli nom, un prétexte bien démago, une bonne campagne médiatique, quelques sondages bien graissés, et en prime une polémique dans les journaux, comme un os jeté aux chiens, genre un ex ministre de gauche rallié à sarkozy.... ça passera, tranquille !
                                                                                                Des solutions ? pour quoi faire ?
                                                                                                du fric, juste du fric, une autre taxe, c’est si facile...


                                                                                                • c.d.g. 2 août 2009 12:22

                                                                                                  le probleme n est pas de baisser les emissions de gaz a effet de serre mais de trouver de l argent pour boucher les trous du budget
                                                                                                  Donc mission accomplie !

                                                                                                  D accord avec l article si on veut baisser les emissions de CO2. Mais il ne faut pas oublier que c est pas le seul gaz a effet de serre : Le methane a un effet bien plus grand, mais la pas touche, c est produit par les paysans (qui votenet UMP et qui ont une facheuse tendance a tout casser si on les embete)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès