• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Une étude scientifique américaine dénonce le recours à l’énergie (...)

Une étude scientifique américaine dénonce le recours à l’énergie nucléaire en France

A l’occasion d’une étude sur les gaz à effet de serre, l’institut de recherche américain Institute for Energy and Environmental Resarch (IEER) balaie les discours dominants en affirmant que le recours à l’énergie nucléaire n’est pas un compromis souhaitable, et que la France peut en sortir graduellement.

C’est ce qu’on appelle un pavé dans la mare. Une mauvaise nouvelle pour le petit monde électronucléaire français qui fera tout pour la minimiser, la marginaliser.

On pouvait déjà s’interroger sur l’opportunité du recours à l’énergie nucléaire. La démonstration de sa rentabilité économique n’a jamais été apportée. Comment, en effet, parler d’un prix au kilowatt avantageux, quand celui-ci n’intègre pas les coûts faramineux liés à la sécurisation, à la réalisation et désormais au démantèlement des centrales obsolètes ?

Ce tour de passe-passe économique n’aurait jamais pu être possible dans un Etat autre que la France. L’omniprésence du lobby nucléaire et la situation juridique exceptionnelle d’EDF, entreprise publique en situation de monopole dans un marché captif, y auront été pour beaucoup.

A défaut d’être idyllique, le tableau pour EDF semblait ces derniers jours prendre de meilleures couleurs. L’envolée du coût des hydrocarbures devait garantir un retour en grâce de l’énergie nucléaire qui permet de produire de 70 à 80 % de l’électricité en France. Passé le seuil du baril à 30 $ le nucléaire concurrence efficacement le pétrole, déclarait dernièrement le PDG d’EDF. Cette rentabilité assurée devait permettre de faire face au renouvellement du parc de production et de faire d’EDF une entreprise attractive pour les capitaux privés. Cette particularité électrique permettait en outre à la France de mettre en avant la faiblesse de ses émissions de gaz à effet de serre.

Un discours bien rôdé, jusqu’à ce que surgisse l’étude de l’IEER. Une étude qui dérange. On ne manquera pas d’avancer de fortes suspicions sur l’indépendance de cette dernière, dont les conclusions collent aux intérêts américains. Il est évident que les USA ne seraient pas mécontents d’affaiblir leur principal concurrent en matière d’industrie nucléaire, tout en cherchant à s’affranchir de règles trop strictes sur les émissions de gaz à effet de serre. Pour autant, l’étude de l’IEER qui demeure scientifique resitue le débat : " L’énergie nucléaire est, à long terme, à l’origine de graves problèmes, en raison des risques liés à la prolifération, des accidents nucléaires graves et de la vulnérabilité vis-à-vis du terrorisme. C’est un compromis qui n’est pas souhaitable."

L’étude note également que les ressources sont affectées, d’une façon disproportionnée, à l’énergie nucléaire, au détriment des autres énergies. Face à la question insoluble de la gestion des déchets nucléaires, le rapport émet de nombreuses propositions pour remplacer en 30 ou 40 ans le nucléaire par des énergies renouvelables, et pour progresser dans l’efficacité énergétique.

http://www.ieer.org/reports/energy/france/lowcarbonreport.pdf


Moyenne des avis sur cet article :  2.57/5   (125 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • Anthony Meilland Anthony Meilland 15 mai 2006 13:30

    La solution que le rapport envisage pour sortir du nucléaire est son remplacement par une combinaison vent + Gaz. Ils préconisent ainsi d’augemnter la production de gaz jusqu’à 46% de la production d’électricité totale en 2040 (contre 3% actuellement) . Les émissions correspondantes de CO2 vont elle aussi augmenter de plus de 60%. On passerait donc à une production d’électricité beaucoup plus émétrice de CO2.

    Le rapport présente ensuite des efforts à faire dans le domaine de l’habitation et du transport pour compenser cette augmentation. C’est ainsi qu’ils arrivent a la conclusion d’une possiblité de réduire les émissions de CO2 en sortant du nucléaire.

    Mais reprenons un peu leurs chiffres et comparons ainsi la baisse de production de CO2 de leur modèle, avec celle que nous pourrions obtenir sans sortir du nucléaire.

    Ainsi dans leur scénario on passerait de 111 (% 1990) en 2000 à 87 en 2040 soit une baisse de 22% d’émission de CO2.

    En prenant toutes leurs hypothèses, en continuant de produire de l’électricité nucléaire et en sortant définitivement du gaz, on pourrait passer de 111 à 47 soit une baisse de 62% !!!

    Si on se préoccupe réellement du changement climatique on aura très vite fait de faire son choix.


    • (---.---.192.187) 15 mai 2006 16:05

      Il est curieux de voir cette étude sortir justement au moment ou de nombreux pays songent sérieusement à augmenter ou créer un parc nucléaire civile et dans lesquels le « lobby nucléaire français » est largement mieux implanté que le « lobby nucléaire américain »... alors même que les Etats-Unis eux même réfléchissent à une forte relance de leur programme nucléaire (et ont envie de tout sauf d’acheter une technologie française)... Alors même que la prochaine étape de la technologie nucléaire civile est à l’étude à Cadarache (en France donc) avec ITER...

      Je ne suis pas un pro-nucléaire du tout, cette énergie pose de très sérieux et nombreux problèmes à long terme (mais malheureusement c’est le cas de toutes les énergies massivement utilisées actuellement). Et venant de n’importe quel organisme, j’aurai très volontier étudié ses analyses et proositions... dans le cadre actuele et vu la provenance du document j’émet cependant toutes les doutes possibles quand à son honnetteté...


      • Antoine (---.---.20.34) 15 mai 2006 16:31

        ya plein de fondations américaines qui ont du blé a claquer, elles subventionnent des recherches, des rapports qui n’ont qu’un mérite, justifier les dons reçus, accessoirement faire du lobbying.

        Donc, il est utile de savoir qui a produit ce rapport, pourquoi, quel est la crédibilité ....

        Commençons pas là, ensuite...on verra ...


        • Agnès (---.---.218.113) 15 mai 2006 23:29

          Hervé Régnault, professeur d’université ne l’avait pas formulé tout à fait comme cela : la question était ; pourquoi les états unis, qui n’ont pas ratifié le protocole de Kyoto, sont ils le pays qui subventionne le plus d’études sur le réchauffement climatique ?

          La réponse est : parce que plus il y a de chercheurs, plus il y a d’études, et de conclusions différentes, donc d’autant plus de raisons potentielles de ne pas ratifier le protocole.


        • Antoine (---.---.20.34) 15 mai 2006 16:46

          ensuite, ce rapport pourrait aussi provoquer un débat aux US car ils vont se trouver ds une situation analogue, enérgie de substitution au pétrole.

          Moralité....

          On prêche tjrs aux autres ce que l’on ferait bien de faire soi-mme pour soi mme.


          • (---.---.115.144) 15 mai 2006 16:56

            Il y a quelques temps, les EU avaient aussi produit une étude sur le saumon européen.

            L’histoire a montré que ce rapport financé par les producteurs américains, ne méritait pas le label scientifique d’objectivité et de qualité qui lui avait été attribué un peu rapidement.

            L’histoire se repèterait-elle ?


            • Philippe (---.---.215.201) 15 mai 2006 17:17

              Quel crédit apporté à un tel rapport soi disant scientifique ? Il suffit simplement d’en regarder l’origine, les lobbys et déjà nous sommes devant une offense à la défense de l’environnement par la consommation d’énergie qu’il a nécessité. Il faut rester sérieux quand même, le plus grand des pollueurs, gaspilleurs d’énergie qui donne des leçons, très amusant. Le problème énergétique ne se résume pas à des frontières et avec des rapports dits scientifiques !


              • Adolphos (---.---.59.170) 15 mai 2006 17:33

                Les « énergies alternatives », ca fait 30 ans qu’on nous en parle, et il n’y a toujours rien de performant à l’horizon.

                L’énergie nucléaire reste un bon choix. D’ailleur je remarque que les pays européens prétendument contre le nucléaire achéte une partie de leur électricité..à EDF ! Ou ca de l’Hypocrisie.....

                Par ailleur remarquons que l’Iran, la Chine et les USA sont justement en train de passer au nucléaire : sont-ils tous complétement débiles ?


                • niko (---.---.141.11) 15 mai 2006 17:35

                  Et est-ce que quelqu’un serait-il ou l’on pourrait trouver une vrai étude scientico économique du réel cout de chaque énergie ? Ca premettrait de réellement débattre de quel mode d’énergie on veut utiliser et à quel prix.


                  • Ulmo (---.---.254.6) 15 mai 2006 17:44

                    Etude bidon.

                    Conclusions ridicules.

                    Article sans intérêt, malgré un probleme du nucléaire effectivement présent.

                    Les américains devraient faire attention à ce qu’ils disent pour protèger leurs intérêts économiques à l’heure ou ils releancent leur programme nucléaire civil.


                    • Roitelet (---.---.172.6) 15 mai 2006 17:52

                      Ouah ! « Un institut américain » ! ça fait argument d’autorité. « Ca balaie les discours dominant »... J’adore le chapô, ça donnerait preque une importance à l’étude.

                      IEER n’est même pas un think tank, c’est une association anti-nucléaire, qui a un site web styles années 98 http://www.ieer.org/

                      Cette étude ne vaux pas plus qu’une de « sortir du nucléaire » ou bien une étude sur les OGM de « faucheurs volontaires ». Il n’y a m^me pas besoin de chercher quelquonque lobby pour le nucléaire américain ou le pétrole derrière.


                      • Henry Moreigne Henry Moreigne 16 mai 2006 14:09

                        Ce type de réaction est amusant. Sous pretexte d’etre américaine et de remettre en cause le nucléaire cette étude n’aurait aucun intérêt. Peu importe ses auteurs. la question des choix energétiques et de la place du nucléaire mérite débat à moins qu’il n’y ait un tabou sur ce sujet ?? Vous connaissez la politique energétique de la France ? La représentation nationale en a -t-elle été saisie. Excusez-moi je m’égare. Vous avez raison c’est sans importance.


                      • (---.---.68.125) 15 mai 2006 18:09

                        Le président de cette association américaine, Arjun Makhijani, a été mandaté en France par l’association attac www.attac.org pour faire cette étude. Il n’a rien à voir avec l’administration US, qu’il attaque aussi allègrement à toute occasion.


                        • Loïc (---.---.209.200) 15 mai 2006 19:28

                          En réponse à ceux qui se demandent ou trouver des rappots sérieux, allez donc voir les sites de la documentation française http://www.ladocumentationfrancaise.fr/ ou du sénat.


                          • Plus Robert que Redford (---.---.200.187) 15 mai 2006 19:36

                            L’idée même de BILAN est déjà à mettre en cause !

                            Je l’ai évoqué auparavant dans cette chronique, si l’on met l’HOMME sur le devant de la scène plutôt que l’ARGENT, si on rétablit la notion de SERVICE PUBLIC, il n’est guère de situation qui ne trouve sa solution.

                            Considérons que l’énergie, les transports, l’alimentation par exemple sont des secteurs « stratégiques » où la réalisation d’un objectif devient primordial par rapport à son coût réel, alors la justification d’une telle étude est sans intérêt, sinon celui de déstabiliser un peu plus une situation pas très brillante chez nous !

                            il n’en est pas moins vrai que le recours au nucléaire pose d’énormes problèmes de sécurité à long terme qu’il nous faudra bien affronter.


                            • Ced (---.---.172.149) 15 mai 2006 20:23

                              Il y a eu des scientifiques dans l’histoire ?


                              • Le porc clandestin (---.---.253.4) 15 mai 2006 23:27

                                Mettre « scientifique » dans le titre ça fait mieux.


                              • Ced (---.---.172.149) 22 mai 2006 17:35

                                Je ne parlais pas de l’etude citee ici, mais de ceux qui font les commentaires...

                                Ced


                              • Cassandre (---.---.5.254) 15 mai 2006 22:35

                                Les mêmes âneries que le plan de sortie du nucléaire de Négawatt, à coup de gaz et d’éoliennes. Jusqu’où ne s’étend pas l’influence de Gazprom !

                                Une « étude » qui prend en compte le coût des déchets nucléaires en tenant pour nul celui des déchets des combustibles fossiles ne peut pas être sérieuse.


                                • Loran (---.---.140.191) 15 mai 2006 23:29

                                  Des que l’on touche au « genie francais », les vieux reflexes ressortent... Si ce sont des americains qui le font, alors la ce sont des geignements que l’on entend... Et pourtant, et pourtant, le nucleaire provoque bel et bien, chaque année de nombreux cancers en France, et pire, cela achete de profonds ennuis aux generations qui viennent.

                                  Le rechauffement climatique n’est pas plus drole.

                                  Ceci dit je remarque avec un peu d’etonnement que c’est sur les ecologistes que l’on tape. Ecologistes qui sont quand meme les seuls, dans ce debat, a chercher des solutions aux 2 problemes depuis des années !

                                  Juste en passant, je dois avouer que le commentaire de CASSANDRE a 22h35 m’a bien fait marrer ! Mais oui, c’est bien connu, les ecologistes sont tous des anciens bolcheviques aux ordres de gazprom... Pourtant Mr Cassandre il y a une bonne nouvelle, je vous l’assure, les rouges ont liberé TINTIN (mais les medias -partisans- ne relaient pas l’info...).


                                  • Cassandre (---.---.41.252) 16 mai 2006 19:43

                                    J’essayait juste de faire remarquer de façon amusante que, puisque toutes les études de prospective énergétique sans nucléaire font un large appel au gaz, elles impliquaient une jolie tension sur le marché dudit gaz, forcément au bénéfice des pays producteurs.

                                    Quant aux cancers dus au nucléaire... s’il y en a, c’est d’abord le nucléaire médical qui en est cause, car il est le seul à délivrer des doses notables à ses patients. Vous voulez qu’on arrête les radios, scanners et radiothérapies ?


                                  • loran (---.---.137.74) 17 mai 2006 12:45

                                    drole d’experience medicale : http://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrophe_de_Tchernobyl

                                    Mais je suis d’accord, les russes c’est des nullos de sous développés. Heureusement nous, en France, on est capable d’assurer que pour les 5000 prochaines années (au bas mot) on aura un niveau d’expertise technologique comparable a aujourd’hui.

                                    La France est eternelle !( et sa stabilité politique aussi, ai je besoin de le souligner ?).


                                  • Kelsaltan (---.---.178.45) 16 mai 2006 00:08

                                    Un autre exemple d’étude scientifique américaine qui a défrayé la chronique il y a 2 ans, où comment manipuler l’opinion à de basses fins mercantiles smiley

                                    C’est ça qui est formidable avec le net. A partir d’un vague souvenir, on retrouve un article en moins d’une minute. Ceux qui nous prennent pour des cons tout juste bons à écorcher les chats feraient bien de s’en souvenir.


                                    • Le Gaulois (---.---.241.159) 16 mai 2006 00:32

                                      Du même tonneau que les rapports de Greenpeace ou du Crirad.


                                      • Henry Moreigne Henry Moreigne 16 mai 2006 14:11

                                        vous avez raison faisons confiance à nos dirigeants, la France n’a jamais été survolée par le nuage de tchernobyl.


                                      • faxtronic (---.---.183.158) 16 mai 2006 20:05

                                        En attendant Uk-uk..

                                        l’énergie nucleaire et les energies renouvelables. Cela me fait penser à un dialogue entre Groumpf et Uk-Uk au debut du neolithique : "
                                        - Uk-uk : Chef, chef, y’a a plus de gazelle à manger !!! on va tous mourir de faim !

                                        - Groumpf : Y’a plus de gazelles ! Faisons la chasse au mammouth, ya bon le mammouth !

                                        - Uk-uk : Mais, chef, c’est dangereux le mammouth !

                                        - Groumpf : Oui, mais viande mammouth , bon et beaucoup. Et y’a plus de gazelle. Y faut pas mourrir de faim !

                                        - Uk-uk : Il y a des chevres en haut de la montagne, prenons des chevres !

                                        - Groumpf : Chevres pas suffisants pour nourrir tribu...

                                        - Uk-uk : Parait qu’on peut les elever, ainsi chevre à volonté, y’a bon la chevre, et pas dangereux !

                                        - Groumpf : Ca prendra des millier d’année avant de domestiquer la chevre.

                                        - Uk-uk : Oui mais chevre, technologie d’avenir, et renouvelable. Mammouth, dangereux, vielle technologie, en voie de disparition.

                                        - Groumpf : Ah oui, mais Grand Sorcier Blok-blok avoir inventé grand piege à mammouth. Beaucoup mammouth, miam-miam Mammouth !"

                                        Que va faire groumpf, elever des chevres ou chasser le mammouth ? Si il ne chasse pas le mammouth, tribu mourir de faim !!! mais mammouth en voie de disparition.... Moi je conseillerais a Groumpf de nourrir Uk-uk avec viande de mammouth pour qu’il tente l’elevage de chevre,et de continuer a chasser le mammouth avec piege a Blok-blok, pour beaucoup de viande de mammouth pour la tribu en attendant Uk-uk.

                                        Remplacer SVP, gazelle par petrole, mammouth par nucleaire, piege a Blok-blok par fusion et EPR, et chevre par eolien et solaire. et vous aurais mon avis.

                                        Au fait, en 2000, il n’y a plus de mammouth, et beaucoup d’élevage de chevres, de moutons, de boeufs.... Miam-miam hamburger MacDonald. Merci Uk-uk, merci Groumpf.

                                        (ndlr : au fait, techniquement on est encore dans le néolithique, petit à petit on remplace le prelevement (chasse, cuillette, forage de petrole et tradition), par la production (ferme, eolien, solaire).


                                        • Ced (---.---.172.149) 22 mai 2006 17:43

                                          Commentaire a revoir, bien que rigolo cependant, et presqu’authentique surtout. A propos de mamnouth, se reporter au Nature d’il y a deux semaines : l’homme ne serait pas responsable de sa disparition, selon des chercheurs... americains !

                                          Zut alors, encore eux !

                                          Merci Faxtronic, je me suis bien marrer a la lecture de votre mot pas si mauvais. Ca fait plaisir !

                                          Ced


                                        • Arf (---.---.241.159) 16 mai 2006 20:45

                                          Intox et désinformation.


                                          • Stephane Klein (---.---.101.8) 17 mai 2006 13:31

                                            Je rejoins entierement Henri Moreigne, des que l’on remet en cause le genie ’exceptionnel’ francais, on voit poindre les reactions epidermiques, surtout si cela vient de yankees, forcement sous-cultures par rapport a nous qui sommes la lumiere du monde.

                                            Par ailleurs, je n’ai lu aucun contre-argument de fond sur cete etude, uniquement de forme : americain, fait appel au gaz oubliant opportunement de nommer les possibilite de stockages...

                                            J’aimerais vous entendre sur :
                                            - les fonds de recherche verses au nucleaire par le passe et dans le futur et la comparaison avec les fonds verses a TOUTES les EnR. Themis et Odeillo, vous connaissez ? Des centrales solaires de plusieurs MW abandonnees ou inactivees au debut des annees 80 pour cause de tout-nucleaire, voila pourquoi les choses ont l’air de ne pas avancer, mais je vous rassure, c’est juste une impression.
                                            - sur la surete : oui les reacteurs construits et a construire ne sont pas proteges contre une attaque suicide aerienne, comme pourraient-ils l’etre ? Pour resister a un impact de 767 bourre de kerosen il faudrait quelque chose comme 10 m de beton arme autour du reacteur.
                                            - le demantellement : EDF chiffre le cout a 50 milliards d’euros selon le moniteur-expert pour ses 56 reacteurs nucleaires tandis que les britanniques le chiffrent a 100 milliards pour 20 reacteurs. Je veux bien que les reacteurs britanniques soient plus vetustes et contamines (tant il est vrai que nous sommmes superieurs car exceptionnels), mais je ne peux m’empecher de m’interroger sur le partialite de notre EDF nationale.
                                            - les dechets : aucune solution si ce n’est la vitrification et le stockage geologique, terme pudique pour dire que nous refilons nos detritus aux generations a venir pour cause de psycho-rigidite et preference au confort actuel.

                                            On pourrait ajouter bien d’autres chose en sommes :
                                            - la France grace a la COGEMA est devenue la poubelle nucleaire de l’Europe tant il est difficile de retourner le dechets nucleaires retraites vers les pays d’origine.
                                            - la couverture d’assurance limitee legalement a quelques milliards d’E en cas d’accident grave sous peine de ne trouver aucune assurance couvrant les risques nucleaires.

                                            Ceci dit meme notre Premier Ministre commence a se rendre compte de notre retard en matiere d’energie renouvelable, je ferais le commentaire des recentes mesures pro-solaire dans un article a venir.


                                            • Cassandre (---.---.41.66) 17 mai 2006 17:22

                                              Pourtant, quand il s’agit d’étudier des énergies nouvelles parfaites , le Génie Français vous semble seul capable d’arriver à des résultats : tandis qu’on gaspillait ici nos sous à faire de la recherche nucléaire, tous les autres nullards de la planète, qui disposaient de tous leurs moyens pour trouver la batterie supraconductrice, la photopile à 95 % de rendement, l’éolienne qui produit par vent nul etc... ne sont arrivés à rien qui puisse nous débarrasser des énergies fossiles !

                                              Et toujours les vieilles âneries sur le coût des déchets et du démantèlement : combien faudrait-il pour RETIRER de l’atmosphère les gaz à effet de serre qu’on y a JETE comme dans un dépotoir ?

                                              Ce qui m’horripile, ce n’est pas qu’on signale les difficultés de gestion du nucléaire, c’est qu’on ignore celles des autres énergies et qu’on ne se pose pas la question des priorités, des risques relatifs et de leur calendrier d’apparition. Equité et idéologies ne font pas bon ménage.


                                            • Ced (---.---.172.149) 22 mai 2006 17:54

                                              Cher Stephane,

                                              Vous roulez souvent dans deux voitures a la fois ? Je dis cela car votre intervention me fait un peu pensez a cela...

                                              Autrement dit, et si je n’ai pas trop mal compris votre propos, denoncant le nucleaire, je suis d’accord avec le petrole... Bah zut, non : je suis d’accord pour denoncer le nucleaire, comme je suis d’accord pour denoncer l’industrie petroliere.

                                              Ce que vous faites ici, cher Stephane, est un exemple profond de contre-sens.

                                              Ced

                                              P.S. : et faisant tout cela, je ne suis pas ecologiste pour un sous. Ecologue, surement, mais pas ecologiste.


                                            • Pierrot (---.---.23.48) 17 mai 2006 18:07

                                              Ce n’est pas une étude scientifique. Les arguments sont faux ou stupides.

                                              Qui a pu payer une étude aussi lamentable ? lobby gazier ou pétrolier ? lobby anti France ? Mormons ? Téléévangélistes ? néocons baptistes ou autres sectes ignares, antiscientifiques et obscurantistes ?

                                              Cet article minable ne mérite pas un débat dans un forum citoyen que je pensais sérieux !


                                              • (---.---.61.148) 24 mai 2006 22:14

                                                C’est l’asso. Attac qui a payé cette étude


                                              • Henry Moreigne Henry Moreigne 18 mai 2006 07:40

                                                Vos propos recoupent exactement ce que j’indiquais précédemment. Il est facile de qualifier discourtoisement un article qui n’est pas et ne se veut pas scientifique mais qui rapporte un fait : l’existence d’une étude et d’un débat. Le débat sur l’energie nucléaire est-il réservé aux seuls salariés du CEA, d’Areva ou d’EDF ?A l’évidence vous en restez au procès d’intention n’ayant vraisemblablement pas pris connaissance des éléments de cette étude, drapé dans vos certitudes...pas trés scientifique tout ça ! Allez vous travaillez chez lequel des 3 ?? lol


                                                • Anthony Meilland Anthony Meilland 18 mai 2006 13:43

                                                  « mais qui rapporte un fait : l’existence d’une étude et d’un débat. »

                                                  Le problème est que le débat proposé par leur étude est biaisé. Voilà les deux hypothèses qu’ils proposent :
                                                  - Rien ne change. On ne sort pas du nucléaire et on ne fait aucun progrès en matière d’économies d’énergie( isolation, consommation véhicules...). => légère augmentation ou stabilisation des émissions de CO2.
                                                  - On sort du nucléaire (remplacement par éoliennes + gaz) et on fait des progrès en matière d’économie d’énergie. => -22% d’émission de CO2.

                                                  Il manque bien sur, car le rapport est intrinsecment anti-nucléaire l’option nucléaire + économie d’énergie, qui comme je l’ai déjà dit plus haut provoquerait une baisse de 62% des émissions de CO2.

                                                  Il faut maintenant se fixer un objectif a court terme. Qu’est-ce qui est le plus urgent ? réduire au maximum les émissions de CO2 ou sortir du nucléaire. L’étude propose une solution intermédiaire. Baisser nos émissions de CO2 de 22% sera-t-il suffisant pour éviter le réchauffement climatique ? Je crains que non. Il faut montrer l’exemple en réduisant au maximum nos émission de CO2. Pour se faire le nucléaire est indispensable. Comme le sous-entend l’étude, on ne peut pas remplacer le nucléaire par de l’éolien à 100%. De plus la France ne peut plus construire de barrage. L’alternative au nucléaire, c’est aujourd’hui le gaz ou le charbon ! Mais grace a ITER nous aurons peut-être dans quelques décennies une énergie abondante, abordable, et peu polluante.


                                                • pierrot (---.---.23.48) 19 mai 2006 11:20

                                                  Bonjour, on peut être scientifique sans travailler au CEA, AREVA ou EDF ...

                                                  Tout article, pour ou contre le nucléaire peut être un sujet de débat, mais pour qu’il soit fructeux, il faut que l’article ou l’étude soit rationnel, étayé, scientifique ... ce n’est pas le cas de cet article non scientifique et pas sérieux.

                                                  Je n’attaque pas les conclusions, certes stupides, mais la valeur de l’étude.


                                                • Henry Moreigne Henry Moreigne 19 mai 2006 11:39

                                                  précisez en quoi ça fera avancer le débat !


                                                • Ced (---.---.172.149) 22 mai 2006 17:46

                                                  Et precisez en quoi l’etude est debile aussi, je n’ai pas suivi. Desole !

                                                  Cordialement, Ced


                                                • (---.---.61.148) 24 mai 2006 22:32

                                                  Pour une fois je suis tout à fait d’accord avec Anthony Meilland.

                                                  Le nucléaire n’est évidemment pas une solution parfaite, loin de là - mais dans l’immédiat c’est de très loin la moins mauvaise.

                                                  Le plus urgent est de diminuer au maximum la consommation d’énergies fossiles - et d’augmenter le rendement des énergies renouvelables. Mais cela ne se fera que progressivement et seul le nucléaire est actuellement en état de permettre de franchir le cap.

                                                  Réclamer l’arrêt du nucléaire tant qu’on sait que cela signifie une augmentation de la consommation de fuel ou de charbon, c’est non seulement irresponsable, c’est criminel. Les dangers du nucléaire sont là, ils sont importants mais potentiels - sans commune mesure avec les dégâts invisibles mais énormes et absolument pas potentiels provoqués par la combustion irraisonnée.

                                                  Il y a une autre chose qui me fait hurler [mode rant on] - ce sont les soi-disant associations écologistes qui se battent contre les éoliennes, soi- disant « moches et bruyantes », qui défigurent le paysage etc. Ça me fait penser aux gens qui refusent de mettre leur ceinture de sécurité parce que ça va froisser leurs fringues.

                                                  J’ai du mal à comprendre qu’on laisse ces gens-là tenir le haut du pavé. Il faut dire que leurs arguments sont d’un tel niveau que ça laisse pantois. [/mode rant off]


                                                • jf88 (---.---.246.191) 25 mai 2006 21:50

                                                  On ne manquera pas d’avancer de fortes suspicions sur l’indépendance de cette dernière, dont les conclusions collent aux intérêts américains. Il est évident que les USA ne seraient pas mécontents d’affaiblir leur principal concurrent en matière d’industrie nucléaire, tout en cherchant à s’affranchir de règles trop strictes sur les émissions de gaz à effet de serre.

                                                  Tout est dit dans ce passage

                                                  En 73 il ne restait que 30 ans de réserves pétrolières : excellentes raisons pour faire monter les prix...

                                                  Il y a qq années il y avait un trou dans le couche d’ozone. cela a permi de faire interdire des poluants comme le fréon et de vendre des CFC à la place... 2 usines de CFC avaient été construites l’année d’avant aux US et elles manquaient de clients CQFD...

                                                  Actuellement l’ozone est devenu un dangereux poluant !!!!! Même l’humus en produit Bouarkkkk...... j’ai apris vers 1954 en classe de 4ème que les matins de printemps ensoleillés en produisent aussi naturellement l’atome O3 est il si different de l’atome O2 ???

                                                  ON NOUS PRENDS POUR DES CONS, ET MALHEUREUSEMENT C’EST VRAI !!! ET CELA N’A RIEN A VOIR AVEC UN SUPPOSE GENIE FRANCAIS


                                                • vonvon (---.---.230.19) 25 mai 2006 22:28

                                                  tu vois jf88, vu ce que tu écris, cela se comprend que l’on te prenne pour un con.

                                                  parce que :

                                                  1/ un air trop riche en ozone est bien néfaste pour la santé : irritation des yeux, problemes respiratoire..

                                                  2/ cet ozone qui nous dérange se situe dans la troposphere, c’est à dire la zone de l’atmosphere ou nous vivons.

                                                  3/l’ozone est le seul constituant de l’atmosphere qui est capable d’absorber le rayonnement solaire, dans les longueurs d’ondes qui correspondent aux UV.

                                                  4/ L’ozone qui réalise cette protection se trouve lui dans la stratosphere.

                                                  5/ Les CFC ne dégradent l’ozone que dans certaines conditions de temperature, pression, de rayonnement, qui sont hélas celle de la stratosphere, et en particulier au dessus des poles.

                                                  6/ le but de l’interdiction des CFC était bien d’éliminer un éléments chimique qui avait un role majeur dans la destruction de cette « couche » d’ozone qui nous protege.

                                                  7/ d’ailleurs, en passant, tu dis : « Il y a qq années il y avait un trou dans le couche d’ozone. cela a permi de faire interdire des poluants comme le fréon et de vendre des CFC à la place... 2 usines de CFC avaient été construites l’année d’avant aux US et elles manquaient de clients CQFD... » c’est con, parce que justement, ce sont les CFC qui ont été interdits... et en passant, juste comme ça.. le fréon, c’est une appelation commerciale des CFC...un peu comme frigo et réfrégirateur....

                                                  8/ et oui, O3 (ozone) c’est different de O2 (oxygene), un peu comme CO2 (dioxyde de carbone) l’est de CO (monoxyde de carbone).... c’est ça la chimie !

                                                  En conclusion, il y a peut etre bien un génie français, mais ce qui sur, c’est qu’il n’est pas chez toi !


                                                • Stephane Klein (---.---.101.8) 18 mai 2006 14:35

                                                  Vous vous etes rendu compte que le defi capital du rechauffement climatique est a prendre en compte.

                                                  J’observe de plus que vous ne remettez plus systematiquement en cause le fait qu’on puisse sortir du nucleaire mais qu’on le fasse en recourrant au gaz, ce qui est un fait en Allemagne.

                                                  Mais il est aussi un fait que l’Allemagne mene des travaux de developpement des moyens de stockage tels que volants inertiels geants. Il est un fait que la Suisse reflechit a l’idee de valoriser ses denivellations en multipliant les centrales de pompage-turbinage couplees aux fermes eolienns de mer du nord.

                                                  Tout ca peut paraitre un peu enorme mais je garde en memoire que ce sont des propositions ne generant aucun dechets et surtout emises par des personnes placant le fameux principe de precaution avant toute chose pendant qu’en France nous l’appliquons quand ca nous arrange.

                                                  Le probleme etant que notre generation a, entre autres, ce defi a surmonter et celui de la production des dechets nucleaires.


                                                  • Anthony Meilland Anthony Meilland 18 mai 2006 16:01

                                                    « J’observe de plus que vous ne remettez plus systematiquement en cause le fait qu’on puisse sortir du nucleaire mais qu’on le fasse en recourrant au gaz, ce qui est un fait en Allemagne. »
                                                    - L’allemagne utilise aussi beaucoup de charbon (50% de sa production actuelle d’électricité). Que ce soit le gaz, le petrole ou le charbon, cela produit beaucoup de gaz a effet de serre (même si le gaz en produit effectivement moins). Personne ne nie la possibilité de sortir du nucléaire, le problème est la possiblité d’en sortir sans avoir recours à des technologies émettrices de CO2. Il faudrait construire 20000 éoliennes tournant en permanence a plein régime (3MW) pour se passer du nucléaire. Ou allons nous les mettre ? Que faire lorsqu’il n’y a pas assez de vent ? Voilà des questions importantes. Il est bon de développer ces energies renouvelables, il est par contre illusoire de programmer maintenant une sortie du nucléaire pour les quelques décennies à venir sans envisager un retour aux énergie fossiles. Ce retour serait dommageable et stupide. Dommageable car il augmenterait la production de CO2, et stupide car le prix des énergies fossiles ne va cesser d’augmenter. Et de toute façon, la fusion thermonucléaire sera la solution de demain (ou d’après demain) pour produire énormement d’énergie à moindre cout, avec peu de dêchets radioactifs.


                                                  • Pierre (---.---.188.2) 18 mai 2006 15:28

                                                    Cette étude pue l’intox.

                                                    Contrairement à la recherche sur les énergies « renouvelables », la recherche sur l’énergie nucléaire avance. L’Afrique du sud et la Chine sont en train de développer et tester les réacteurs dit de 4ème génération : les réacteurs à haute température (HTR). Ces nouveaux réacteurs cumulent plusieurs avantages :
                                                    - rendement acru puisqu’on passe d’environ 25% à 40%.
                                                    - sécurité acrue, la conception du réacteur fait que celui ci ne peut pas diverger (pas de possibilité d’explosion).
                                                    - l’hydrogène peut être un sous produit du fonctionement de ce type de centrale, ce qui peut nous permettre de nous passer du pétrole comme carburant.
                                                    - la quantité de déchets produite est moindre (j’ignore en quelles proportions).

                                                    Par contre au royaume des moulins à vents rien de nouveau : la France a toujours une superficie trop petite, que ce soit pour y planter des éoliennes, du colza, ou des betteraves.


                                                    • MOISE (---.---.22.177) 19 mai 2006 13:43

                                                      Je dirais simplement que les matières premières(ou ressources) qu’elles oient nucléaires ou d’origine fossiles voire végétales ne sont pas inépuisables ! Pour se les octroyées les gouvernements et les militaires sont tout a fait prets a s’organiser pour rester dans le club des riches et du progrès. Je ne suis pas antiprogrès mais si les hommes prenaient seulement ce dont ils ont besoin....

                                                      Je conslurais que pour presque tous les besoins de notre monde, il ya degradation volontaire forcée, ou meme ignorée de l’environnement. Et detruire son environnement c’est se detruire sois meme ! Bienvenue dans la nouvelle extinction de la biodiversitée de la planète TERRE.

                                                      Signé : Un Optimiste expérimenté : le pessimiste


                                                      • enka (---.---.189.114) 20 mai 2006 01:51

                                                        A mon avis, parler d’éoliennes sur la terre ferme est franchement dépassé. Il est temps de jeter un œil vers les pays du Nord : 70% de la surface terre est dispo pour y placer des éoliennes et des usines marémotrices... C’est plus efficace et ça ne gêne personne.

                                                        l’autre partie de la solution étant de réapprendre à construire des maisons. nos voisins et nos grands parents ont beaucoup à nous apprendre là dessus...


                                                        • Lolo (---.---.18.49) 20 mai 2006 19:30

                                                          Il faudrait construire 20000 éoliennes tournant en permanence a plein régime (3MW) pour se passer du nucléaire. Ou allons nous les mettre ? Que faire lorsqu’il n’y a pas assez de vent ?

                                                          Merci anthony pour cette remarque pro-nucléaire !! Y’en a marre de toujours dire il faudrait tant d’éoliennes, tant de m2 de panneaux solaires pour emplacer tant de centrales nucléaire !! Faudrait déjà commencer par décentraliser un peu l’energie et puis compter sur toute les énergies qui existent aujourd’hui !!

                                                          Se chauffer à l’électrique ?? Rien de plus abérrant quand on constate que la forêt est en augmentation chaque année...et que les centrales produisent 66% de leur énergie sous forme thermique ( qui part en vapeur d’eau )pour ne produire au final que 33% d’électricité.

                                                          Enfin bref je vais finir par m’emballer !


                                                          • Lolo (---.---.18.49) 20 mai 2006 19:33

                                                            enka, d’accord avec toi pour ce qui est de l’habitat !!! Pour ce qui est de produire dans le nord de l’europe l’elec pour les européen du sud, c’est vraiment une idée bizarre !!

                                                            Tu fais comment pour l’amener aux espagnoles par exemple ?? Tu connais la perte énergétique en ligne sur des milliers de km de cables par ex pour ce cas là ...a ce moment ca ne sert plus à rien de vouloir produire de l’élec « verte » ! Excuse moi, mais mauvaise idée !!


                                                          • Anthony Meilland Anthony Meilland 22 mai 2006 09:47

                                                            « Merci anthony pour cette remarque pro-nucléaire !! Y’en a marre de toujours dire il faudrait tant d’éoliennes, tant de m2 de panneaux solaires pour emplacer tant de centrales nucléaire !! »
                                                            - De rien. Le problème, c’est de trouver des endroits pour installer les éoliennes. Les riverains sont souvent hostiles à cette pollution visuelle et sonore. Les installer en mer pourrait être une solution, mais où ? et à quel prix ? plus la mer est profonde plus l’installation sera difficile et onéreuse. Et la France n’a pas la « chance » d’être bordée par la mer du Nord !!
                                                            - Un autre problème spécifique aux éoliennes et aux panneaux solaires c’est le côté aléatoire de leur production. En effet la production d’électricité varie en fonction de facteurs non maitrisables par l’homme (ensoleillement, force du vent), elle nécessite un mode complémentaire de production plus fiable pour normaliser la production totale dans le temps. Le rapport que cite l’auteur de l’article préconnise l’utilisation du gaz, et cela au détriment de la lutte contre l’émission de CO2 qui rappelons-le, est le principal problème environnementale actuel. Pourquoi ne pas coupler ces énergies renouvelables avec du nucléaure de 3ème ou 4èle génération, en attendant la mise au point de réacteurs à fusion qui devraient à terme résoudre tous les problèmes énergétiques de la planète ?

                                                            « Se chauffer à l’électrique ?? Rien de plus abérrant quand on constate que la forêt est en augmentation chaque année... »
                                                            - C’et vrai qu’il vaudrait mieux qu’elle soit en diminution !!! Sans rire, savez-vous que le chauffage au bois est plutôt polluant. Je ne parle pas seulement des émissions de CO2 et autres gaz à effet de serre, mais aussi de plein de petites particules plus ou moins dangeureuse resultant de la combustion du bois.
                                                            - Vous m’auriez parlez de l’énergie géothermique, j’aurais dit « OK ca ne pollue pas », mais la combustion du bois...

                                                            « et que les centrales produisent 66% de leur énergie sous forme thermique ( qui part en vapeur d’eau )pour ne produire au final que 33% d’électricité. »
                                                            - Pour ce qui est des pertes lors de la fabrication de l’électricité nucléaire, vous avez entièrement raison, on pourrait recupérer la vapeur d’eau et s’en servir pour chauffer des habitations et/ou entreprises environantes. Ce serait par exemple très utile pour des agriculteurs désirant chauffer leur serres.


                                                          • Ced (---.---.172.149) 22 mai 2006 18:23

                                                            A Lolo.

                                                            « Il faudrait construire 20000 éoliennes tournant en permanence a plein régime (3MW) pour se passer du nucléaire. Ou allons nous les mettre ? Que faire lorsqu’il n’y a pas assez de vent ? »

                                                            Une idee, surement debile, mais une idee quand meme... Pourquoi pas en ville ? De plus, une ville de 3000 habitants en region ventee (Bretagne, Aquitaine, Bassin Parisien, Facade Mediterraneenne (sur 300 km de large), Vallee du Rhone, bords de Manche, Normandie interieure, Juras, Pays de Loire... par exemple) necessite d’un parc a... trois eoliennes pour alimenter en permanence en electricite.

                                                            « Tu fais comment pour l’amener aux espagnoles par exemple ?? »

                                                            Exemple errone : la Galice, region du Nord Ouest de l’Espagne, est le premier producteur europeen d’electricite issue de la techonlogie eolienne. Du moins, elle l’etait en 2005. La Galice devrait etre remplacee par le Portugal d’ici deux a trois ans.

                                                            Ce sont deux pays pauvres de la peninsule hyberique. Et bon, il est vrai aussi qu’ici, en Galice, les eoliennes pullulent et que moins de 25% tournent a bon regime (gracinias, Senor Fraga !).

                                                            Donc, voici une question simple que je me pose : pourquoi des etudes concretes ne sont pas realisees sur le reel potentiel en energie « verte ». Comme chacun le sait, l’implantation d’un parc a eolienne beneficie de subventions europeennes. Plus on en construit, plus on a d’argent, et plus on a d’argent, plus on developpe une region (ou un compte en banque).

                                                            Autrement dit... (1) Il est des regions qui sont capables de produire en solaire, des regions qui sont capables de produire en eolien, des regions qui sont capables de produire en maremotrice. Et aucune region n’est capable de stoquer indefiniment les dechets nucleaires (meme le meilleurs batholites granitiques du monde).

                                                            et (2) il est des histoires de gros sous la dessous. Pour la recherche (dont je fait partie), pour la politique et pour le developpement locale et durable (dont je fais ici aussi un peu partie).

                                                            Problemes, problemes, problemes.

                                                            Si EDF pouvait repondre sur le cas francais. Et au passage, si elle pouvait aussi nous indiquer les pieds et les mains qu’elle a fait pour implanter ses machines nucleaires.

                                                            Bref, juste deux remarques qui sucitent chez moi des interrogations.

                                                            Bien cordialement, Ced


                                                          • marcel thiriet, (---.---.106.101) 25 mai 2006 18:05

                                                            Calculez combien de centrales nucléaires seraient nécessaires pour couvrir seulement l’augmentation de la consommation MONDIALE... Voyez combien les matières premières en ce domaine sont limitées et seront rapidement épuisées avec l’explosion de la construction des centrales...Sans être nucléairophobe, il y a de quoi pour le moins nuancer ses jugements...Voir l’étude de Jean-LUC WINGERT :« la vie après le pétrole » (ed.Autrement)


                                                          • Stephane Klein (---.---.101.8) 22 mai 2006 14:08

                                                            Faudrait arreter la fumette, vous imaginer les partticuliers se precipiter sur des lotissements en bordure de centrales nucleaires, quand bien meme le chauffage serait gratuit.

                                                            Les eolienne ne peuvent se coupler au nucelaire et c’est oublier qu’une centrale nucleaire se lance en plusieurs jour que d’affirmer le contraire.

                                                            Et je vais le repeter encore une fois : centrale thermiques au biogaz, a biomasse, centrale de pompage-turbinage, volants inertiels sont des possibilites de stockage en developpement ou en pleine maturite (cf Grand-Maison : 1200 MW de puissance de stockage et 1800 MW de puissande turbinage).


                                                            • Anthony Meilland Anthony Meilland 22 mai 2006 14:19

                                                              « Faudrait arreter la fumette, vous imaginer les partticuliers se precipiter sur des lotissements en bordure de centrales nucleaires, quand bien meme le chauffage serait gratuit. »
                                                              - Pour l’agriculture sous serre par contre ce pourrait être un moyen de faire de nombreuses économies.

                                                              « Les eolienne ne peuvent se coupler au nucelaire et c’est oublier qu’une centrale nucleaire se lance en plusieurs jour que d’affirmer le contraire »
                                                              - C’est vrai. Oublions donc cette fausse solution que sont les éoliennes et developpons plutôt la recherche sur la fusion thermonucléaire ;o).

                                                              « Et je vais le repeter encore une fois : centrale thermiques au biogaz, a biomasse, centrale de pompage-turbinage, volants inertiels sont des possibilites de stockage en developpement ou en pleine maturite »
                                                              - Et ça n’emet pas de gaz à effet de serre tous cela ?


                                                            • lolo (---.---.231.221) 22 mai 2006 14:48

                                                              Merci stéphane... Il est vrai qu’il faudrait être plus que suicidaire de vouloir habiter près d’une centrale nucléaire...on me dira y’en a ben qui habite juste à côté !! Ben je sais pas comment ils font...surtout que la radioactivité avoisinant les centrales n’est plus à démontrer...il suffit juste de se ballader avec un compteur gégère...

                                                              « Sans rire, savez-vous que le chauffage au bois est plutôt polluant. Je ne parle pas seulement des émissions de CO2 et autres gaz à effet de serre, mais aussi de plein de petites particules plus ou moins dangeureuse resultant de la combustion du bois. »

                                                              Et sans rire, tu connais les cycles du carbone ?? Ca fait des millions d’années qu’il y a des incendies !! On n’a jamais prétendue que la planète s’autopolluait !! On peut imaginer que le Co2 qui résulte de la combustion du bois et repomper par la végétation elle même qui en a besoin pour se dévelloper, (photosynthèse)...on appelle ça des puits de carbones... Par contre le CO2 des autos,lui, dont l’origine provient de la combustion du pétrole qui rappelons-le résulte aussi de végétaux mais qui n’ont rien à faire à la surface de la planète, on peut difficilement imaginer qu’il soit consommer par la végétation...Ceux qui ont parlé par le passé de « puits de carbone » pour piégé le CO2 des autos étaient de grands rêveurs !

                                                              En définitive pour les petites particules, tu devrais te renseigner, car les brûleurs sont aujourd’hui équipés de filtres à particules efficaces, certaines chaudières brûlent même une 2eme fois les gaz issus de la 1ere combustion...

                                                              Pour les éoliennes, comme l’a dit stéphane ( mais je pense que tu as survolé ce qu’il a dit ), il n’y a pas besoin d’aller les implanter en mer !! C’est bizarre mais quand tu les mets juste à côté d’un groupement de maison, dont les gens autour en sont proprio ( et donc s’aperçoivent directement de l’efficacité et de l’économie réalisée ), les gens n’entendent plus rien, et ils trouvent même cela esthétique !! Tout le monde s’est ben fait aux milliers de km de ligne haute tensions, et on va pleurer pour qques éoliennes ??? Rappelons aussi que la FRance est le 2eme spot mondial de vent après l’Angleterre..oui oui !! Des pays ayant nettement moins de vent font, de loin, bien mieux que nous !

                                                              Pour finir, dans le milieu des ENR, on a l’habitude de parler de la règle des 3« e » : Economie Efficacité et enfin Energie renouvelable

                                                              En gros, je traduis, mais il n’y aura jamais de solution non polluante, si on continu à gaspiller sans faire attention...On ne parle d’ENR que quand les gens sont conscient des 2 « e » d’avant...plus simplement il faut aussi changer un tantinet nos habitudes de vie. Ca passe aussi par l’education. Ca ne va pas se faire en 5 ans mais plutot en 50 !La consommation annuelle en élec est en perpétuelle augmentation, tu trouves cela normal ?? Putain ( pardon )aujourd’hui je trouve qu’on déjà assez assister par tout ce qui est électrique, comment l’Homme fait-il pour augmenter encore ce besoin énergivore ??

                                                              Pour finir...la fusion nucléaire n’est pas prêt d’être stable et sous contrôle humain !! Qui plus est, les scientifiques ont passé au peigne fin tout les matériaux existant sur Terre, y’en à aucun qui resiste à la chaleur dégagée par la fusion !! On va aller le chercher où ?? dans l’espace ?? Nan, mais faut arrêter, la fusion c’est de la masturbation scientifique !

                                                              C’est pour cela qu’on parle de ça pour dans 60-80 ans...plutôt que de ne dire, on ne sait pas si on y arrivera un jour !!

                                                              Les solutions sont sous notre nez, on a juste à se baisser, à se remettre un peu en cause. Excuse moi mais bruler en 200 ans ce que la Terre à mit des millions d’année à créer, je parle du pétrole, ca devrait nous remettre un peu en cause, plutot que de croire que l’Homme peut continuer dans cette voix par le nucléaire...enfin ceci est mon humble avis.


                                                              • lolo (---.---.19.215) 22 mai 2006 14:56

                                                                Parc contre il y a UN point sur lequel je suis d’accord avec toi Anthony :

                                                                Je ne crois pas que l’on puisse éradiquer le nucléaire en 5, 10 ou 15 ans en le remplaçant directement par des ENR...restons lucides ! Développons les ENR à fond, et quand le jour viendra, on fermera une 1ere centrale, puis une 2eme, puis une 3eme puis toutes !!!!!


                                                              • vonvon (---.---.235.235) 22 mai 2006 18:05

                                                                « ...surtout que la radioactivité avoisinant les centrales n’est plus à démontrer...il suffit juste de se ballader avec un compteur gégère... »

                                                                eh bien vas y.... tu verras que tu racontes de grosses conneries et que le compteur reste à zéro.


                                                              • vonvon (---.---.235.235) 22 mai 2006 18:10

                                                                « ...certaines chaudières brûlent même une 2eme fois les gaz issus de la 1ere combustion... »

                                                                Tout faux... elles ne brulent pas les gaz issus de la premiere combustion... elles brulent les imbrulés de la premiere combustion....

                                                                essaye donc de faire bruler du CO2 et de l’H2O...qu’on rigole un peu !


                                                              • vonvon (---.---.235.235) 22 mai 2006 18:28

                                                                « ...Pour finir...la fusion nucléaire n’est pas prêt d’être stable et sous contrôle humain !!... »

                                                                Peut etre, peut etre pas... On s’en rapproche en tout cas. Mais de toute facon l’ensemble des progres technologiques qui sont fait avec sont enormes, et peuvent justifier à eux seuls ITER. C’est un peu comme le concorde, sans lequel jamais Airbus n’aurait existé, comme les accélérateurs de particules du CERN qui ont permis l’eclosion d’internet, des progres fraquassants sur l’energetique, la micro-électronique, la micromécanique, l’informatique...

                                                                Mais de toutes facon, quand on voit les progres réalisés sur la fusion dans les trentes dernieres années.. d’ici 2023 on peut y arriver.

                                                                tu me fais penser aux scientifiques qui déclaraient il y a 150 ans que tout voyage en train serait mortel...à cause de la pression qui s’exercerait sur les corps.


                                                              • vonvon (---.---.235.235) 22 mai 2006 18:38

                                                                « ...Qui plus est, les scientifiques ont passé au peigne fin tout les matériaux existant sur Terre, y’en à aucun qui resiste à la chaleur dégagée par la fusion !... »

                                                                Peut etre, mais ce n’est pas un probleme, puisque c’est un champ magnétique qui maintient en place la zone de réaction... d’ailleurs pas un scientifique digne de ce nom n’aura passé la moindre seconde à chercher un matériau pouvant tenir les millions de degré de la réaction de fusion..


                                                              • vonvon (---.---.235.235) 22 mai 2006 18:42

                                                                « ...mais quand tu les mets juste à côté d’un groupement de maison,... »

                                                                Bien sur... et tu fais comment dans les villes ? Peut etre que tu les dissous toutes et tu couvre entierement la surface de la planete de petits quartiers autour de son éolienne ?


                                                              • lolo (---.---.19.215) 22 mai 2006 15:13

                                                                Le plus triste dans tout ça c’est l’abscence totale de débat publique !

                                                                Ah mais pui j’oubliais, chuuuutt !! c’est classé secret défense.


                                                                • vonvon (---.---.235.235) 22 mai 2006 18:45

                                                                  ah le fameux débat public !! la botte secrete !!! Là où c’est celui qui en connait le moins qui la ramene le plus !!

                                                                  Vive les béotiens !!


                                                                • gem (---.---.117.249) 22 mai 2006 19:35

                                                                  je vois qu’il est plus que temps de signaler, à nouveau , l’excellent site de JM Jancovici, http://www.manicore.com, avec sa documentation

                                                                  http://www.manicore.com/documentation/index.html

                                                                  et tout spécialement la page de « calculs de coin de table et tentatives de prospective » autour de l’environnement, du gaz, du pétrole, du nucléaire, des éoliennes, du nombre d’esclaves mécaniques, du chauffage électrique, etc. :

                                                                  http://www.manicore.com/documentation/environnement_prospective.html


                                                                  • (---.---.86.30) 23 mai 2006 16:48

                                                                    Merci gem pour ce lien super intéressant qui casse beaucoup d’idées reçues


                                                                  • lolo (---.---.19.215) 23 mai 2006 11:25

                                                                    « Peut etre, mais ce n’est pas un probleme, puisque c’est un champ magnétique qui maintient en place la zone de réaction... »

                                                                    Parce que le monde scientifique est tant à la pointe de la technologie concernant le magnétisme qu’il peut prétendre de maintenir sous contrôle une telle réaction ?? Alors que ce dernier monde scientifique ne reconnait encore pas l’efficacité du moteur Pentone, pourquoi ?? Parce qu’il n’arrive pas à expliquer comment autour d’un barreau aimanté on atteigne 900°C dans un moteur de bagnole...900 °C, oui oui ! Et après tu veux me parler du magnétisme qui CONTROLERA une réaction de fusion nucléaire, nan,mais laisse moi rire...ou bien pleurer !

                                                                    Pour ce qui est de chaudières à bois, tu as raison, je me suis très mal expliquer !!

                                                                    Apropos des éoliennes, « et tu fais comment dans les villes ? »

                                                                    Ne me fais pas dire ce que j’ai pas dit...j’ai jamais prétendu que l’on pouvait mettre des éoliennes dans les villes...alors tes petites attaques ridicules, garde les pour toi !!

                                                                    « eh bien vas y.... tu verras que tu racontes de grosses conneries et que le compteur reste à zéro. »

                                                                    Désolé mon grand mais c’est déjà fait... la CRIIRAD la démontré aussi ! c’est d’ailleur par leur intermédiaire que tu peux acgeter un gégère pour pas trop cher et faire toi même tes prospections...et on verra qui est-ce qui raconte le plus de conneries ??

                                                                    Et le débat publique, OUI le débat publique !! Et pourquoi le secret défense ??

                                                                    Vive la démocratie française !! elle est belle !! Bon aller je vous laisse entre irradié du bulbe :)


                                                                    • Ced (---.---.172.149) 23 mai 2006 12:39

                                                                      Lolo,

                                                                      Surtout que c’est moi qui ait suggere de mettre des eoliennes dans des villes (et non des villes autours des eoliennes : l’autre n’a encore pas compris grand chose !).

                                                                      L’idee peut paraitre debile, moi je la trouve assez simple. Etant donne la capacite a construire des immeubles hauts, la construction d’une eolienne sur un toit pourrait etre envisagee.

                                                                      Comme la construction d’un systeme de chauffage a eau sur ces memes toits, pour la douche du matin ou le chauffage centrale. Comme la mise en place d’un collecteur d’eau de pluie pour arroser le jardin, pour faire la vaisselle, pour prendre la douche, etc...

                                                                      Ce sont des idees qui peuvent paraitre saugrenues aux yeux de certains. Mais dans certaines localites etrangeres (toujours a l’etranger, cela semble bizarre !), cela fonctionnent particulierement bien. Ce sont des endroits restreints a quelques habitants, mais qui beneficient d’une reelle volonte politique pour changer les choses. on appelle cela « iniative ponctuelle » en developpement durable.

                                                                      Certains sortiront surement l’eternel argument climatique, valable selon toute logique pour les reserves d’eau ou les chauffages a eau. La question est legitime, mais je repondrais une fois de plus « faux, totalement faux ! ».

                                                                      Car les collecteurs d’eau sont places a titre d’essais dans differents pays tels que le Portugal, l’Espagne, le Mexique, et les chauffages a eaux sont dans des endroits peu ensoleilles, tels que la Bretagne (n’en deplaisent aux Bretons, dont je fais partie, mais la Bretagne n’a pas le taux d’ensolleillement de la Cote d’Azur, par exemple... Ce qui ne veut pas dire qu’il y pleut toujours !).

                                                                      Il existe donc des alternatives tres simples : il suffit juste de reflechir un tout petit peu aux economies d’energie. Un autre truc simple, quand il fait froid, c’est de mettre un pull. Et pour arroser le jardin, c’est de collecter la rosee.

                                                                      Bref, des ecomomies... Ce qui permettrait aussi a certains, tes detracteurs agressifs, Lolo, d’economiser leur poustillonades deraisonnees.

                                                                      Bien amicalement, Ced


                                                                    • vonvon (---.---.128.236) 23 mai 2006 20:07

                                                                      Désolé, mais le champ magnétique qui controle la réaction nucléaire, cela marche déjà... ce qu’on ne sait pas faire, c’est maintenir la réaction nucléaire sans apport externe d’NRJ.

                                                                      ensuite la CRIIRAD n’a jamais démontré ce que tu affirmes. Ils ont montré qu’occasionnellement, apres des incidents (ou accidents), la radioactivité mesurée était plus élevée... il n’existe pas la moindre accusation de cette superbe organisation sur une pollution globale... Quand a acheter un compteur geiger à 184 euros + 11euros de frais de port, ainsi que le DVD d’accompagnement à 15 euros + 2 euros de frais de port, j’ai autre chose à faire de mon peze.

                                                                      Ah, le fameux moteur pantome... y’a longtemps qu’on ne nous l’avait pas fait.... et la, c’est le sommet !! Puisqu’aucun scientifique ne sait expliquer pourquoi cela marche smiley)), on ne saura donc pas controler une réaction nucléaire smiley, excuse moi, mais il y a d’autres raisons plus sérieuses qui pourraient expliquer un echec.

                                                                      Pour les éoliennes, donc si j’ai bien compris (ch’uis désolé, mais mon irradiated brain fonctionne pas tres bien)il faut les mettre dans un groupement de maison (pour que les proprios en profitent directement), mais il faut pas non plus qu’elles soient en ville... dis, tu ne saurais pas qu’elle est le pourcentage d’urbanisation sur la planete ? Pour l’europe, déjà plus de 75% de la population habite dans des villes de plus de 5000 habitants. Pour la chine, le taux d’urbanisation sera de 60% dans 20 ans, l’afrique en est à 40%... Bref cela veut donc dire que plus de la moitié de la population planetaire est déjà exclue de ton raisonnement, et ils font comment eux ? ils pédalent ?.... Effectivement, à petite échelle on sait tout faire.. mais dès qu’il s’agit de le faire pour tout le monde....c’est un peu comme la différence entre un « grand » resto et la cantine scolaire... « ...toujours a l’etranger, cela semble bizarre !... » : c’est vrai comme cela personne ne peut vérifier que c’est vrai ;

                                                                      bref....


                                                                    • Forest Ent Forest Ent 25 mai 2006 02:00

                                                                      Bush vient de déclarer que les US devaient impérativement construire de nouvelles centrales nucléaires :

                                                                      http://fr.news.yahoo.com/24052006/202/bush-les-usa-doivent-energiquement-construire-nouveau-des-centrales.html


                                                                      • Antoine (---.---.211.227) 25 mai 2006 23:09

                                                                        en effet...

                                                                        Le savoir faire français est bien rôdé, semble-t-il, pour l’énergie nucléaire. Pour l’instant mme, la France pourrait être en surcapacité et pourrait être à l’avenir le plus gros fournisseur d’éléctricité à travers l’Europe. Il ne faut pas se désoler, que du contraire, cela sera bien utile si jamais le vent tournait carré.

                                                                        L’Allemagne a renoncé à deployer l’énergie nucleaire.


                                                                      • herbert (québec) (---.---.123.183) 29 mai 2006 17:36

                                                                        il est évident que tout ce que peuvent faire les yankées pour nuire aux intéréts francais avec le support des anglos-saxons ;ils le ferons mais regardons comment eux vont relancer le nucléaire pour décrédibiliser leurs déclarations.. de toutes facons il n,y a pas d,autre choix ; a cause du prix du pétrole qui par ailleurs profite aux ricains.de plus le nucléaire francais est fiable et cette énergie bien controlée est sécuritaire et que rien n,est sans conséquences pour la nature et les humains alors...


                                                                        • Un enseignant trentenaire (---.---.56.116) 13 juin 2006 08:55

                                                                          Il me font toujours bien rire ces Américains grand donneurs de leçons qu’ils sont eux même les premiers à baffouer dans les grandes largeurs. A ma connaissance... « Little Boy » et « Fat man » les deux premiers pruneaux atomiques ont été testé sur territoire américain même non ? Et un certain nombre d’autres explosions nucléaires ont eu lieu en plein milieu de leur territoire avec des soldats dénués de toutes protections dans de vulgaires tranchées à quelques kilomêtres histoire de voir ce que cela leur faisait. Il y a même eu des séance de spectacle avec des gens sur des estrades munis de simples lunettes de soleil à une distance de quelques kilomêtre de plus. Rappelons que les Etats Unis ont aussi eu leur quasi-Tchernobyl à Three Miles Island dans les années 70 ( 1979 ) ( le « syndrôme chinois » c’est eux ). Alors comme toujours il serait bon que les américains fassent déjà un peu de méange chez eux et un peu de méa culpa avant de s’interesser au parc nucléaire d’autrui.


                                                                          • Stephane Klein (---.---.101.8) 13 juin 2006 13:24

                                                                            En parlant du savoir-faire de la France en matiere nucleaire, attendons de voire ce que la construction de l’EPR finlandais va donner.....

                                                                            Je rappelle a tous que AREVA s’est engage sur un prix fixe et qu’en cas de depassement de budget, c’est le contribuable via la COFACE qui paiera le surcout.

                                                                            A bon entendeur.


                                                                            • Dr Bruno Darmon (---.---.17.183) 31 octobre 2006 12:14

                                                                              Pour arriver à se rendre compte du danger de l’énergie nucléaire, il nous faut élever le débat vers la spiritualité. Depuis plusieurs dizaines d’années s’est développée toute une nouvelle approche de la spiritualité. Des médiums recoivent des messages divers de la part d’anges, d’extraterrestres, voire de Dieu disent-ils. Certains de ces messages sont à l’évidence imprégnés d’une sagesse qui dépasse largement la sagesse que l’on pourrait dire humaine. Cette évidente sagesse donne bien sûr un important crédit à l’ensemble de ces écrits. Très souvent au milieu de ces messages, des avertissements nous sont aussi donnés concernant de graves dangers qui menaces notre civilisation. Il s’agit notamment des expérimentations génétiques tels les OGM, mais aussi de l’énergie nucléaire. Qui sommes nous avec notre demi siécle de génétique pour prétendre faire mieux que la science de Dieu. C’est pourtant ce que l’homme et son orgeuil prétend faire avec les OGM. Quant au nucléaire, l’énergie qui est produit, l’est en manipulant des atomes dont les noyaux se séparent, engendrant des éléments si toxiques et radioactifs qu’ils émettent des rayons susceptibles de destructurer jusqu’à nos chromosomes et cela pour des millions d’années. Qui sommes nous pour accepter de laisser à nos générations futures des pollutions aussi sournoises pour des millions d’années. Tous les messages venus d’ailleurs que ce soit des mondes angéliques, divins et extraterrestres, nous déconseillent fortement de jouer aux apprentis sorciers avec cette énergie. Un politicien écologiste, Patrice Miran , qui soutien aussi l’importance du sujet de la toxicité des dents dévitalisées, a fait une enquête à Tchernobyl sur les conséquences de cette catastrophe. C’est terrible. Des régions allemandes sont arrivées à produire tellement d’énergie solaire qu’elles peuvent se passer totalement de l’énergie nucléaire et en France, bien plus ensoleillée que l’Allemagne, on voudrait nous faire croire que cela est impossible. C’est bien sûr possible de se passer de l’énergie nucléaire qui est probablement avec les armes nucléaires le plus gand risque que l’humanité n’ait jamais pris. Et dans le domaine de la santé, c’est le recours à la médecine des poisons (l’allopathie principalement) et à la dent dévitalisée. Parcourez les sites www.sante-dents.com et dent-devitalisee.com pour en prendre conscience. Mais sans s’intéresser un peu à la spiritualité, il vous sera difficile d’en prendre conscience et vous resterez alors dans le monde des apparences qui en apparence est mieux mais qui à long terme conduit à une destruction de la vie, tout comme l’énergie nucléaire. Bonne réflexion. Dr Bruno Darmon


                                                                              • MINYMOI (---.---.156.78) 20 février 2007 18:38

                                                                                Je penseque les U S sont plutot mal placé pour parler d’Ecologie Ex : leurs Gros 4x4 qui consomment 10 fois plusque nos véhicules ,ce mépris total de la nature avec une industrialisation plutot importante et ne s’embarrassant pas de protocole.Rappellons nous du protocole de Kyoto et leur refus d’y adhérer Je préciseque je ne suis pas du tout anti-américain mais ils devrait faire un éffortEt si nous revenions à une énergie style :hydraulique ,fioul,gaz ,éoliene ou autres ,seriont près a en payer le prix fort et jusqu’a contraire ,nos installations sont très sures

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès