• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Vers l’Écolieu, une nouvelle approche de l’éco-responsabilité

Vers l’Écolieu, une nouvelle approche de l’éco-responsabilité

…ou comment contourner les lacunes des microsociétés

Après seulement un an d’existence, l’association Vers l’Écolieu offre une solution nouvelle et exclusive aux alternatives de micro-sociétés tendant vers le lien social et une démarche éco-responsable : un regroupement de projets locaux « à la carte » ou chacun est libre d’adhérer aux projets qui lui parlent.

Une solution qui fait peu à peu son chemin au fil des conférences, espaces d’échanges et rendez-vous conviviaux de l’association…

 

Vers l’Écolieu : en marge du militantisme, l’OVNI qui séduit

Vers l’écolieu est une association favorisant les alternatives sociales et solidaires à l’échelle locale. Comme beaucoup. Ce qui fait la différence de Vers l'Écolieu, c’est son approche « à la carte » des initiatives qui en sont issues. Là où beaucoup de projets de micro-sociétés, d’éco-hameaux, et d’éco-habitat ont échouées par nécessité pour leurs membres d’adhérer à des règles souvent contraignantes et créant des barrières à l’entrée et sortie des projets (propriété partagée, obligation de participer à des tâches collectives, posture politique…), « Vers l’Écolieu » propose une solution adaptable à chacun dans laquelle les membres sont libres de participer ou non aux différentes initiatives. Une seule ligne directrice ici, adhérer aux valeurs de l’association : l’altruisme, et l’équité.

C’est ainsi qu’après un an d’existence, Vers l’Écolieu peut se targuer de rassembler parmi ses quelques centaines d’abonnés et membres actifs un melting pot de tous milieux et de toutes générations, militants écologistes, vegans, partisans de la décroissance engagés vers une alternative libertaire globale... mais aussi des personnes habituellement hors de ces sphères rencontrées au fil des évènements grand public, qui ont ainsi découvert qu’il était possible de vivre plus sainement sans sacrifier leur mode de vie, et se sont intéressés par ce biais à ce petit groupe de personnes bon enfant, cherchant plus le mieux vivre et faire tâche d’huile dans la société que de s’en ostraciser.

 

Vers l'Écolieu, maintenant…

Reconnu par de nombreux acteurs et lanceurs d’initiative de la région parisienne, les membres de « Vers l'Écolieu » ont mis le doigt sur le territoire le plus à même d’accueillir sa structure et permettre de s’insérer dans le tissu d’initiatives locales : la zone rochelaise.

En lien avec le service d’urbanisme de la communauté d'agglomération cherchant à mettre en place l’éco-quartier de Bongraine sur la commune d’Aytré à l’horizon de 2019, « Vers l'Écolieu » multiplie les évènements sur Paris et La Rochelle afin de favoriser l’émergence de nouveaux projets d’habitation, de projets professionnels, ou de loisirs tels que des Amaps, des jardins partagés, des co-habitats, ou encore des entreprises coopératives.

A travers ces événements, vous pouvez ainsi retrouver « Vers l’Écolieu » tous les mercredis au cours de pique-niques conviviaux, mais aussi à travers des sessions live de présentation du projet sur leur chaîne youtube, ou au cours de leurs conférences à la REcyclerie.

 

Vers l’Écolieu sur internet :

Il vous manque une information ? Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous !

Plus d’informations sur www.ecolieu.fr

 

Moyenne des avis sur cet article :  1.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Coriosolite 2 août 22:15

    L’initiative parait intéressante.

    Mais franchement si vous pouviez abandonner ce jargon pseudo-intellectuel pour un français accessible à tous, ça serait un pas en avant.

    A moins que vous ne cultiviez l’entre-soi hélas habituel à trop de tentatives équivalentes.


    • taketheeffinbus 2 août 23:32

      @Coriosolite

      En quoi c’est un jargon pseudo-intellectuel et inaccessible ? Vous vous excluez tout seul...


    • Vers l'écolieu Frédéric Mesguich 3 août 09:08

      @Coriosolite
      C’est vraiment pas fait exprès. Merci pour la remarque, on essaiera de faire mieux la prochaine fois. 
      Est-ce que sur notre site c’est mieux ? http://ecolieu.fr/index.php/2016/06/29/qui-sommes-nous/


    • Coriosolite 3 août 20:18

      @taketheeffinbus
      Ca c’est du jargon :

      une solution nouvelle et exclusive aux alternatives de micro-sociétés tendant vers le lien social

      Moi je n’y comprends rien. Vous avez la liberté de me prendre pour un crétin et de me le dire, ou bien de me préciser en 2 lignes ce que ça recouvre concrètement.

      Ou encore de me dire que vu mon niveau intellectuel, je ne suis pas concerné. Au moins ça ce sera clair.


    • Coriosolite 3 août 20:21

      @Frédéric Mesguich

      Le site est très bien. Les liens proposés aident bien à préciser le sens du projet.

       Je suivrai son développement.


    • Vers l'écolieu Frédéric Mesguich 4 août 01:29

      @Coriosolite
      Je ne suis pas le membre qui a rédigé le texte, mais moi aussi je me demande ce que « exclusif » vient faire ici.
      La traduction c’est que nous somme un groupe de personnes voulant renforcer la convivialité et la coopération entre nous, mais aussi dans la société en général, et que ce que notre collectif propose sort un peu de l’ordinaire (par rapport aux autres « écovillages » ou écolieux).


    • zygzornifle zygzornifle 3 août 12:28

      ha oui ? et quand on traîne sa carcasse au RSA c’est pas l’écolieu qui remplit le frigo .... encore un truc de bob-écolo bardé iPhone ....


      • Vers l'écolieu Frédéric Mesguich 3 août 17:49

        @zygzornifle
        Le collectif n’a pas pour but de remplir le frigo effectivement. La Rochelle est dans une agglo de 210 000 habitants, ce qui permet de trouver du travail ou des clients. Mais il est aussi possible de vivre au RSA dans un logement social ou une tiny house et de travailler dans des assos ou son exploitation agricole.


      • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 3 août 17:18

        Encore une secte ?


        • Vers l'écolieu Frédéric Mesguich 3 août 17:53

          @ben_voyons_ !
          Voici les caractéristiques qui permettent de repérer les sectes : 

          • la déstabilisation mentale ;
          • le caractère exorbitant des exigences financières ;
          • la rupture avec l’environnement d’origine ;
          • l’existence d’atteintes à l’intégrité physique ;
          • l’embrigadement des enfants, le discours antisocial, les troubles à l’ordre public ;
          • l’importance des démêlés judiciaires ;
          • l’éventuel détournement des circuits économiques traditionnels ;
          • les tentatives d’infiltration des pouvoirs publics.

            Nous n’en remplissons éventuellement 2 : si vous considérez qu’un déménagement en région rochelaise fait rupture avec l’environnement d’origine et qu’une AMAP détourne des circuits économiques traditionnels.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires