• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Yves Cochet, Lucie Lucas et Pablo Servigne : force et faiblesse de la (...)

Yves Cochet, Lucie Lucas et Pablo Servigne : force et faiblesse de la collapsologie

Cet article fait suite à l’émission Complément d’enquête (« Fin du monde : et si c’était sérieux ? ») consacrée à la collapsologie (vidéo d’ailleurs reprise par Donatien sur Agoravox TV). Une fois de plus, au risque de me fâcher avec mes amis nationaux-conservateurs, j’ose écrire que les écolos-bobos survivalistes n’ont pas tous les torts.

JPEG

L’émission commence en montrant un jeune homme lambda qui tente de survivre en milieu hostile avec coupures d’eau et d’électricité au programme. La fiction n’est pas irréaliste. On notera que le jeune homme ne sort pas sans son flingue et que c’est tout à son honneur. Dans un Occident bisounours dévirilisé, il est intéressant qu’une émission de télé – elle-même systémique et probablement gauchisante – ait subrepticement valorisé le port d’armes en temps d’apocalypse.

Certes, l’émission roule rapidement sur la vie, pas du tout cachée d’ailleurs, des écolos bobos survivalistes, tendance aristos-célébrités, que sont le politicien Yves Cochet (celui qui voulait limiter les naissances… pour accueillir davantage de migrants) et l’actrice à succès Lucie Lucas, héroïne de Clem.

Mais, faisons abstraction cinq minutes des positions xénophiles de Cochet, et du patrimoine opulent des deux survivalistes (l’actrice comme le politicien, grands bourgeois, vivent dans des sortes de manoirs)… Et réfléchissons. Qu’est-ce qu’un affreux réac, même catalogué de la strêêême drouâââte, pourrait vraiment reprocher à leurs discours ? — En réalité : pas grand-chose…

Cochet et Lucas disent à peu près ce que disent des survivaliste classés à droite comme Piero San Giorgio. Et ils ont adopté un mode de vie assez similaire. Retrait dans une maison de campagne, isolement, vigilance accrue, armes, potager, basse-cour, autonomie en eau potable, systèmes substitutifs à l’électricité de réseau, etc. Et je rajoute les carrioles de Cochet, tractées par de fort jolis chevaux. Certes, il ne les a pas fabriquées de ses mains, mais aucun survivaliste ne fabrique tout de ses mains.

N’importe quel survivaliste ferait un peu la même chose, et tiendrait à peu près le même discours sur l’effondrement du système. Fût-il de droite, d’extrême droite ou d’ultra-droite. Honnêtement, j’ai vraiment trouvé que les écolobobos Lucas et Cochet ne disaient pas que des sottises. Ils disent en tout cas moins d’idioties qu’une certaine ultra-droite, éternel boulet du patriotisme français, qui beuglent à longueur de journée – sur YouTube – que tous les problèmes actuels viennent de la Renaissance et des Modernes.

Quant à Pablo Servigne, le grand théoricien de la collapsologie, c’est un jeune auteur à succès, au look très écolo, dont rien n’indique qu’il fasse partie des vilains nationaux-conservateurs et autres grincheux ou pessimistes de la Dissidence. Eh bien, il n’empêche, lui-même dit des choses sur l’effondrement du système et la régression technologique dans lesquelles nous pouvons nous reconnaître. Les écolos n’ont peut-être pas raison sur tout, mais force est de constater que leur alarmisme contient une part de vérité. Qui pourrait d’ailleurs réfuter cet élégant antiparadoxe à la Raymond Ruyer : « Il est peu probable d’obtenir une croissance infinie des biens, des services, et même de la population, dans un système fini comme la Terre » ?

Alors que me reste-t-il à reprocher aux collapsologues ? En fait, seulement deux choses.

1) La collapsologie est souvent précipitée, ce que montre d’ailleurs le reportage. Ils confondent volontiers demain et après-demain. Yves Cochet s’est un peu ridiculisé, récemment, en prévoyant la fin imminente du pétrole. Je rappelle que le professeur Raymond Ruyer plaçait l’épuisement radical du technicisme au XXII° siècle et non au XXI°. Le XXI° sera plutôt, en toute vraisemblance, un siècle d’orgies technologiques terminales sur fond de massacres.

2) La collapsologie dégénère parfois en activisme stérile, comme on le voit aussi dans le reportage. Il s’agit alors de groupuscules écolos extrémistes, qui cherchent à saboter des installations industrielles ou pétrolières. Mais la technologie à outrance contient probablement en elle-même sa propre négation. Nous avons déjà essuyé de grandes catastrophes techniques dans le passé, nous en vivrons dans l’avenir : inutile de chercher à précipiter le processus par des actions folkloriques !

Bref : abstraction faite de certaines faiblesses, il y a vraiment du bon dans la collapsologie. Il est contraire au bon sens de la réduire à un délire d’écolos déjantés. Elle a d’ailleurs été un genre littéraire avant de devenir une problématique scientifique et politique. Je rappelle que le grand écrivain René Barjavel nous avait déjà averti dans Ravage (1943).


Moyenne des avis sur cet article :  1.92/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 2 juillet 09:43

    La collapsologie ? Un monde avec coupures d’électricité incessantes , etc . ?

    C’est déjà le cas en Afrique et dans pas mal de pays. C’était aussi comme ça qu’on vivait en France avant guerre.

    L’épuisement des ressources et la fin du monde pour après-demain ? Ils sont théorisés depuis que l’Humanité sait écrire et penser.

    Non, moi ce qui me gène, c’est le côté intrinsèquement inégalitaire de l’écologie en général.

    L’écologie, c’est théoriser la pénurie.

    Mais on sait bien que la pénurie, si on a les moyens, on s’en affranchit toujours.

    Ce que pourront avouer tous les écolos si on les force un peu :

    le pire, ce n’est pas 1000 jet-seteurs qui peuvent prendre l’avion pour aller passer un week end à l’autre bout du monde.

    C’est des millions de péquins qui polluent avec leur bagnole.

    En ce sens l’écologie n’a absolument rien de « social » ou de « à gauche », mais est intrinsèquement « à droite », « réactionnaire ». Plutôt Hulot-Macron-Fillon en somme.

    ça fait rire parce qu’en France, l’écologie, c’est Les Verts, qui parlent plus de légaliser la fumette et l’immigration clandestine.


    • Florian Mazé Florian Mazé 2 juillet 09:51

      @Olivier Perriet
      Bien d’accord avec vous sur ce point : la vraie écologie est plutôt de « droite », réactionnaire au bon sens du terme. Je suis moi-même catalogué réac, ce qui ne me dérange aucunement. Bref : l’écologie est par essence conservatrice, au moins conservatrice, puisqu’il faut sauvegarder des équilibres environnementaux.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 2 juillet 09:58

      @Florian Mazé

      Non, pas « juste conservatrice », très violente. Du genre à exterminer la moitié de l’humanité pour sauver Dieu planète.

      c’est sûr que quand on voit nos Verts, ça fait marrer. On n’a pas l’impression de voir Hitler ou Mao, mais c’est ce que je vois.


    • baldis30 2 juillet 12:40

      @Olivier Perriet

      bonjour,
       ben quoi l’Afrique ...
       « Un monde avec coupures d’électricité incessantes , etc . ? C’est déjà le cas en Afrique et dans pas mal de pays »
      interrogeant un petit africain un examinateur excédé d’une absence de réponse lui demande enfin « quelle est la différence entre le courant continu et le courant alternatif »..
       « ben le courant continu c’est que vous avez en Europe, le courant alternatif c’est ce qu’on a en Afrique ... un coup ça marche, un coup ça marche pas »


    • baldis30 2 juillet 12:43

      @Florian Mazé

      les bons aryens au pouvoir en Allemagne entre 1928 et 1945 étaient aussi de bons conservateurs ... stérilisation... ils connaissaient, et autres procédés de conservation bien ciblés à Nuremberg ....


    • Croa Croa 2 juillet 15:58

      À Olivier Perriet,
      L’écologie ce n’est pas Les Verts. Ces gens là sont des imposteurs. En fait la France Insoumise (Ø), avec notamment la règle verte, est bien plus écolo que Les Verts. La véritable écologie est égalitaire. Elle propose une économie plus locale tendant à la sobriété, bref l’Avenir en commun de la Ø smiley 


    • Nowhere Man 2 juillet 17:02

      @Olivier Perriet
      La famine fut le pain quotidien de La Chine pendant des siècles jusqu’à la prise du pouvoir par les communistes. Un des pays les plus pauvres du monde et pourtant la concurrence était rude à l’époque...

      La révolution en marche forcée fut pourtant le moins mauvais choix. Il y eut de gros dégâts collatéraux, le grand bon en avant fut merdique etc.

      Mais jamais de volonté d’exterminer des populations. 

      Mettre dans le même sac à m... Mao et Hitler est très tendance, c’est un ticket d’entrée garantie parmi la faune des experts médiatiques mais 

      La Chine est devenue la première puissance économique de la planète. On n’y meurt plus de faim. La misère recule.
       

      La comparaison est plus pertinente avec l’ Inde aussi miséreuse que La Chine il y a 60 ans, et qui connaît un développement presque comparable.

      A lire :

      https://www.persee.fr/doc/recod_1245-4060_1994_num_2_4_912


    • machin 2 juillet 19:38

      @Olivier Perriet

      "Un monde avec coupures d’électricité incessantes

      "


      C’est aussi le cas en France depuis la privatisation...
      Micros coupures en cascade chaque nuit...
      et parfois le jour...


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 2 juillet 21:27

      @Nowhere Man

      C’est justement ce j’ai en tête en comparant Mao et écologie :
      le grand bond en avant, une expérimentation théoriquement super, égalitaire et tout, et qui se termine en catastrophe ;

      Hitler c’est différent, il ne voulait pas le bonheur de l’humanité.

      Après tout l’écologie non plus, puisqu’elle doit sauver la planète de l’humanité.


    • Clocel Clocel 2 juillet 09:47

      La théorie du ruissellement enfin confirmée : Les conneries des « élites » prédatrices seront bien assumées par l’ensemble de la chiourme !

      Comme quoi, faut être patient...

      Le retour de la Sainte Alliance et de la providence, ça nous rajeunie pas...


      • Gollum Gollum 2 juillet 10:18

        Ils confondent volontiers demain et après-demain. Yves Cochet s’est un peu ridiculisé, récemment, en prévoyant la fin imminente du pétrole.



        Certes.



        Je rappelle que le professeur Raymond Ruyer plaçait l’épuisement radical du technicisme au XXII° siècle et non au XXI°. Le XXI° sera plutôt, en toute vraisemblance, un siècle d’orgies technologiques terminales sur fond de massacres.


        Oui mais Ruyer est décédé en 1987, et depuis, le dérèglement du climat a pris une sacrée ampleur.. D’autre part en 1987 on ne parlait pas vraiment encore d’épuisement des sols et des aberrations totales dans l’agriculture de masse..

        Pour ce qui est de la collapsologie il suffit de bien regarder les zones de fragilité de notre civilisation technicienne. Elles sont innombrables. Pour notre nourriture nous sommes pris en otage, par les transports de marchandises.. le pétrole.

        Imaginons un gros problème du côté du pétrole (tiens une guerre avec l’Iran par exemple) et la difficulté de se nourrir deviendra colossale..

        Il n’en était pas de même au cours de la guerre de 39/45 car chaque français avait un potager ou un membre de la famille qui en avait un..

        Maintenant plus personne n’a de potager et se trouve donc complètement démuni en cas de crise grave.. Eh oui on a bêtement fait confiance comme des cons et on risque de le payer très cher..

        Je ne parle pas des autres fragilités elles sont innombrables, on a réussi à créer la société la plus fragile de l’histoire humaine, la moins viable en quelque sorte.

        D’où le réveil difficile et la gueule de bois. D’ailleurs les dénis sont de mise notamment sur ce site... (on voit de qui je veux parler j’imagine..)


        • Florian Mazé Florian Mazé 2 juillet 10:24

          @Gollum
          bon résumé de situation, cher collègue.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 2 juillet 10:56

          @Gollum

          vous enfilez des perles vous : la vie humaine est fragile, et les sociétés aussi.

          Une fois qu’on a dit ça on n’a rien dit du tout.

          Il y a 2 siècles l’humanité n’était pas plus solide, et l’homme des cavernes non plus.

          C’est avec ce genre de conneries qu’on se fait passer pour intelligent, à l’heure de l’écologisme.


        • Gollum Gollum 2 juillet 10:59

          @Olivier Perriet

          Toi t’es vraiment très con.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 2 juillet 11:34

          @Gollum

          c’est sur que les néanderthaliens étaient sûrement plus costauds que nous.

          Ahh...La vie saine et écologique de l’Homme des caverne.

          Soupirs...


        • baldis30 2 juillet 12:47

          @Olivier Perriet

          re...
          « La vie saine et écologique de l’Homme des cavernes ».
          ça dépend pour qui ... pas pour eux ... au contraire ils rêvent du petit Trianon, , Marie-Antoinette peignant les moutons ( à défaut de peigner la girafe ou de .... l’éléphant), la comtesse de Ségur batifolant dans le foin ( éventuellement en bonne compagnie)


        • Croa Croa 2 juillet 16:00

          À Gollum,
          Cochet n’avait pas imaginé l’exploitation du pétrole de schiste. Ce genre d’erreur peut arriver à tout le monde.


        • Old Dan Old Dan 2 juillet 10:47

          Après quelques tumultes agoniques de notre époque, pourquoi la collapsologie théorique n’évoluerait-elle pas vers... la coopération « intelligente », une forme un peu oubliée d’humanisme ?...

          .

          [... l’intelligence s’étendant à la politique, à la technique, à la spiritualité, etc... ]


          • tashrin 2 juillet 12:40

            @Old Dan
            C’est grosso modo ce que dit Servigne dans son bouquin (le premier)
            que les survivalistes à l’americaine, terrés dans leurs bunkers avec leurs bouffe liophilisée et leurs reserves de munitions n’iraient pas bcp plus loin que les autres, et que ceux qui passeront cette période de transition sont au contraire ceux qui vont former des petites communautés résilientes permettant de mutualiser les savoirs et de recréer des échanges à petite échelle


          • Croa Croa 2 juillet 16:07

            À tashrin,
            Exact ! 
            C’est France2 qui ment avec son scénario à l’américaine fait en réalité pour faire peur.  J’explique ça plus en détail ici (avec les vidéos qui vont bien pour revenir sur tout ça.)


          • gnozd 2 juillet 16:31

            @tashrin

            Former des petites communautés résilientes. Certes. Mais il faudra aussi que les petites communautés en question apprennent à se défendre.
            Donc faudra des flingues, parce que une fois que les plus costauds des grandes villes auront liquidé toutes les réserves, leur premier réflexe sera de débouler dans les zones rurales. Et ouais.


          • gnozd 2 juillet 16:34

            @gnozd

            ...vu que « l’homo sapiens sapiens » étant ce qu’il est actuellement, y’a aucune raison pour que ça se passe différemment d’avant !


          • Croa Croa 2 juillet 17:21

            À gnozd,
            Mais non !  Seuls quelques riches qui se seront enfermés avec des réserves auront à craindre. Les autres, tous les autres, sauront partager (peut-être ce qu’ils auront prit au riche.)


          • gnozd 2 juillet 17:56

            @Croa

            J’aimerais tellement que vous ayez raison.


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 juillet 23:18

            @Old Dan

            Toi qui connait le Pacifique sud je verrais bien les donneurs de leçons aller vivre sur un atoll des Tuamotu. Lol . Les polynésiens presents auraient a se marrer.


          • Ouam Ouam 3 juillet 01:16

            @Aita Pea Pea
            La densité massique est proportionellement l’inverse de son volume et de l’age de l’édifice...
            (Théorème de Ouam)


          • tashrin 2 juillet 12:47

            J’ai trouvé le reportage assez intéressant également, tout comme les bouquins de Servigne

            Après, c’est vachement plus facile d’être dans ces dispositions d’esprit quand on est propriétaire de plusieurs hectares de terre cultivable, d’une grande maison et d’un petit lac d’eau douce pour faire du pedalo pendant que la terre s’ecroule :)

            Pour moi, la reflexion n’est pas ni de gauche ni de droite ni d’extreme droite : c’est juste du bon sens et de la logique. On est tous extremement interdependants (les savoirs sont archi specialisés alors qu’il ya quelques decennies, tout le monde savait cultiver a minima), le stock alimentaire et en eau douce des grandes villes doit être de quelques jours à peine, et les villes rassemblent des volumes de population au metre carré extremement importants

            => pas de bouffe, pas d’eau, dans un espace restreint et en l’absence de structures publiques pour maintenir un semblant d’ordre = far west

            Il faut donc de toute façon être partout ailleurs que dans une grande ville

            Et si ce courant de pensée ne s’avere pas fondé, mais qu’il a permis à quelques personnes de se rendre compte que ’si ya plus rien dans les magasins je creve de faim’ (ce qui est vrai pour 95 % d’entre nous), c’est toujours ca de pris


            • Croa Croa 2 juillet 16:13

              À tashrin,
              Non justement. Ce reportage est à prendre avec des pincettes. Rien à voir avec les bouquins de Servigne !


            • gnozd 2 juillet 16:36

              @tashrin

              Ah ben j’avais pas lu cette intervention de 12h47, du coup on est à peu près d’accord (voir plus haut).
              Bonne après-midi


            • tashrin 2 juillet 17:12

              @Croa
              C’est de la vulgarisation, afin d’expliquer à ceux qui l’ignorent encore ce qu’est la collapsologie. Là où je vous rejoins, c’est que j’aurai préféré qu’ils axent le message sur la premiere partie du bouquin de Servigne (les limites, les frontieres, l’etat du vivant) plutot que de montrer des CSP++ profiter de leur pognon pour tenter de s’isoler du naufrage collectif. Mais pour attirer le chaland, il vaut mieux mettre en avant un scenario à la mad max, c’est plus vendeur
              Pis faut bien faire vendre des reserves d’eau et des couteaux de survie


            • Xenozoid 2 juillet 16:37

              et si l’exponetiel créait sa propre rémission,on parlerais de theorie du chaos ?

              candide présent ,yes sir yes


              • alinea alinea 2 juillet 18:05

                Elle est survivaliste aussi la nénette à gros seins dénudés ?

                On ne peut parler de rien sans une gonzesse à moitié à poil libérée, vous avez remarqué ?

                 smiley

                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 juillet 18:08

                  @alinea

                  Veux bien survivre avec elle .


                • Xenozoid 2 juillet 18:09

                  @alinea

                  et moi qui parlais de rémission 

                   smiley

                • nono le simplet nono le simplet 2 juillet 18:15

                  @alinea
                  je me demande si survivre en milieu hostile ne présenterait certains inconvénients avec une belle femme comme elle ... l’amour ça creuse et quand on n’ a pas assez à manger ... enfin, bon ,avec moi, elle aurait souvent mal à la tête, ce qui augmenterait nos chances de survie ... smiley


                • Ouam Ouam 3 juillet 01:03

                  @Positronique
                  "...T’es jalouse hein !!! Mais c’est pas grave , moi je t’aime aussi , c’est dans les vieilles casseroles qu’on fait les meilleurs soupes....« 

                  Adepte du »malentendu ?"
                  ou.... maniaco-dépressif des probas aléatoires imprévisibles ?


                • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 3 juillet 04:36

                  @alinea
                  On ne peut parler de rien sans une gonzesse à moitié à poil libérée, vous avez remarqué ?

                  D’aussi loin que mes souvenirs puissent remonter, il en a toujours été ainsi. Bref, rien de neuf sous le soleil.


                • Croa Croa 3 juillet 07:32

                  À alinea,
                  Ses seins ne sont pas vraiment « dénudés », c’est juste un décolleté un peu affriolant qu’elle présente. On voit bien qu’elle a aussi un beau châssis alors même qu’elle n’est pas à poil.
                  Désolé, il y a ici une majorité d’hommes. C’est si facile d’attirer le lecteur mâle smiley
                  Cependant le sujet aussi est intéressant, je présume que c’est pour ça que tu es là je pense ? Merci Alinea, c’est toi la plus sérieuse !


                • Aristide Aristide 3 juillet 12:34

                  @alinea

                  Elle est survivaliste aussi la nénette à gros seins dénudés ?

                  Les messages qui suivent cette remarque sont la preuve qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire par certains ici qui confondent humour et grossièreté ... 


                • Xenozoid 2 juillet 18:17

                  le sous tif est tres bio


                  • Xenozoid 2 juillet 18:19

                    @Xenozoid

                    le sous tif est tres bio

                    comme le pie d’une vache


                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 2 juillet 18:48

                    Un article de plus, donc, et des commentaires, où l’on ne croit pas utile d’exprimer l’indispensable triple décroissance : de la population mondiale, de la production mondiale, de la consommation mondiale, en lien étroit avec une radicale modification de la répartition mondiale des richesses naturelles et de celles qui sont produites par le travail des hommes.

                    J’ai l’impression que nous sommes dans un véhicule qui fonce tout droit dans ce mur, là-bas, juste en face, et que les seules questions que se posent les passagers sont : Est-il vraiment sérieux de croire qu’on va finir par le rencontrer ce mur ? Où encore, chez ceux qui sont certains qu’on va le rencontrer : A quelle heure ça va se produire ? Et : A quel point ça va nous faire mal ? Tous semblent ignorer l’existence de ces accessoires qu’on nomme frein et volant, dont les inventeurs avaient pensé que l’intelligence humaine saurait y faire appel en cas de besoin.

                    A part Old Dan, le 2 à 10h47, personne ne semble se souvenir de l’existence de cette faculté humaine (l’intelligence s’étendant à la politique, à la technique, à la spiritualité, etc..). Mais Old Dan lui-même semble penser qu’on ne peut y faire appel qu’après l’effondrement.


                    • alinea alinea 2 juillet 20:38

                      @Pierre Régnier
                      Indispensable mais impossible ; ni la mentalité des occidentaux, ni leurs élus, ni l’oligarchie ne bougeront le petit doigt.
                      Je fais partie des frugaux conscients depuis plus de quarante ans, décroissante, un enfant... cela ne suffit pas !
                      Les évènements mettront tout le monde au pas : tous les empires se sont effondrés, toutes les civilisations sont mortes, il y aura des millions de morts, la Nature s’en fout royalement, et puisque nous sommes la seule espèce à ne pas savoir se réguler ni agir pour sa survie, il faut juste le constater.
                      Ni Jésus, ni Jéhovah, ni Vishnou, ni le Bouddha n’ont rien pu. Soyons humbles et honnête homme, c’est tout ce qu’on peut faire.
                      Et si l’heure arrive de se lever pour virer l’équipe coupable, nous nous lèverons.


                    • Florian Mazé Florian Mazé 2 juillet 20:44

                      @Pierre Régnier
                      Je suis d’accord avec cette idée d’une triple décroissance, en rajoutant ceci qu’elle se fera en définitive toute seule, par la force des choses. C’est mon côté déterministe qui ressort :)


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 juillet 20:55

                      @alinea

                      Permette que d’autres pensent autrement que toi ...les prolos que je fréquente font des gosses, et ton discours de fin du monde ils se le carrent profond .


                    • Xenozoid 2 juillet 20:57

                      @Aita Pea Pea

                      pipi de quels prolo tu parle ? 


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 juillet 21:01

                      @Xenozoid

                      De ma famille , de mes amis , de mes collègues.


                    • Xenozoid 2 juillet 21:02

                      @Aita Pea Pea

                      mais pas toi


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 juillet 21:06

                      @Xenozoid

                      Oh que si ...même si j’ai un parcours particulier .


                    • Xenozoid 2 juillet 21:10

                      @Aita Pea Pea

                      tu as réussis sans gosses ?


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 juillet 21:29

                      @Xenozoid

                      Mon fils est ingénieur art et métiers. .Vu qu’il était du genre doué un an avant la fin de ses études de grosses boites d’ingénierie lui ont fait la danse du ventre . Il a géré ça avec son école et surtout ses profs ...moi et sa mère déconnectés de ce milieu...tout baigne et ça gaze pour lui.


                    • Xenozoid 2 juillet 21:32

                      @Aita Pea Pea

                      c’est pas un prolo comme les autres,quoi,c’est ce que tu veux dire ?


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 juillet 21:48

                      @Xenozoid

                      Moi pas comprendre question toi .


                    • alinea alinea 2 juillet 23:10

                      @Aita Pea Pea
                      Tu veux être désagréable ? Mais tu tombes à côté : je n’ai aucun discours de fin du monde, je ne crois pas à la fin du monde, en général prémunie de la propagande du pouvoir !
                      Les gens ont raison de faire des gosses, c’est un signe de bonne santé. Et je sais qu’on peut nourrir tout le monde avec de la bonne nourriture, sauf si vous continuez à bouffer autant de viande et de produits industriels, et importés.
                      Retour à un mode de vie plus sobre.
                      Arrête de me prendre pour une bobo, ça m’énerve.


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 juillet 23:28

                      @alinea

                      Je t’aime bien ...c’est pour ça que tu m’énerve parfois . Bises.


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 3 juillet 00:34

                      @Positronique

                      Alinéa je l’aime vraiment. Même si parfois elle me gonfle. C’est la vie . Lol .


                    • Old Dan Old Dan 3 juillet 01:54

                      @Pierre Régnier
                      « ... semble penser qu’on ne peut y faire appel qu’après l’effondrement. »
                      .
                      Vous avez raison, j
                      Qui peut entrevoir, en 2019, une solution raisonnablement humaine à la catastrophe biologique en cours ? Trop d’ignorance, d’intérêts, de trouille paralysante et non dite, bla bla...

                      [... mais c’est p’têt pas l’endroit pour s’étaler... ]


                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 3 juillet 07:57

                      @Positronique

                      Merci, Positronique, pour votre commentaire du 2 juillet à 20h02.

                      Trop souvent, ici, s’expriment des individus qui demandent de réfléchir et qui font la gueule alors qu’on peut jouir sans entraves, nos aînés nous ayant transmis les moyens de le faire.

                      Il est donc très sain d’exprimer la pensée profonde de la majorité des citoyens, ceux qui sont aux pouvoirs politiques et médiatiques, et ceux qui les subissent.

                      Alors oui, fonçons dans le mur, le pied au plancher et en klaxonnant, gueulons très fort et dans la joie : Après nous le déluge !

                      Et baffons tous ces jeunes, nos propres gamins, qui demandent qu’on se préoccupe un peu de leur avenir ! Z’avaient qu’à se pointer durant les générations précédentes ! On l’a bien fait, nous !


                    • Lancelot 8 juillet 09:55

                      @Aita Pea Pea
                      Ont parlent de fin de civilisation rien d ’autre la fin du monde dans la Bible Coran ou dans l’hindouisme ce n’est rien d’autre que la fin d’un cycle et le commencement d’un nouveau !Plusieurs civilisations ont périt ou disparut avant la notre qui ne fera pas exception !Ont ne dureras pas 1000 ans comme l’empire romain vu les dégâts que nous faisait a l’écosystème !


                    • Xenozoid 2 juillet 21:53

                      tu parles de prolo qui font des gamins partout et qui s’en fouten des autres ? non ? contrairement a qui ?


                      • Xenozoid 2 juillet 21:56

                        @pipi

                        c’etait pour toi, mais tu sais,


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 juillet 22:06

                        @Xenozoid

                        Z’ont envie de bonheur, de vie de tous les jours avec les contraintes qui sont pas faciles, mais aussi avec l’émerveillement d’une puce ou d’un petit loup qui les font craquer par leur intelligence naissante. La vie. Pas compliqué...faut se laisser aller...


                      • ribouldingue ribouldingue 2 juillet 23:57

                        Depuis le 1 juillet 2019, les pauvres n’ont plus le droit de se servir de ce symbole de liberté, cet objet roulant qui a fait la joie des prolos aux temps des 30 glorieuses et je cite bien sûr : La voiture... Ainsi en a décidé le roi et ses deux affidées Hidalgo et Pécresse. Et oui mesdames messieurs ! Les pauvres sont devenus indésirables aux yeux de ce monde merveilleux fait de strass et de paillettes. Les capitalistes sont devenus é-co-lo-gi-ques qu’on vous dit et de ce fait avéré estampillé « made in verdoyant » ils veulent se débarrasser des pauvres qui puent la sueur, la vinasse, ont les cheveux gras, des traces de pneus dans leurs slips. Pour la simple raison, que ces crasseux polluent la belle cité médiévale parisienne qui au fil des années deviendra le grand Paris en noyant au passage les banlieues limitrophes qui pullulent encore de ces pauvres qui osent rouler dans de vieilles voitures (780000 voitures classées crit’air 5 et non classées et ça ne concerne que la seine saint-denis) qui font piquer les yeux et tousser le seigneur et les deux princesses hidalgo et pécresse. Salauds de pauvres ! Allez griller en enfer ! « vade rétro satanas ». Nous pouvons par ce crime de lèse majesté entendre encore en écho le doux refrain du sieur Nicolas Paul Stéphane Sarkozy de Nagy-Bocsa intronisé pour l’occasion en 2007 , vociférer sous les fenêtres des badauds comme un vulgaire chanteur de rues « vous en avez marre de cette racaille ? crôassait-il alors, du haut de ses talonnettes pour se sentir plus grand et la bête noire d’ajouter : on va passer le karcher ma bonne dame.

                        Le rêve est devenu réalité. Les pauvres n’ont plus accès à la capitale en voitures et on les éloigne de plus en plus loin de la cité où crèchent nos valeureux capitalistes « Cachez moi cette misère que je ne saurais voir –dixit le roi.

                        L’interdiction de circuler avec leurs vieilles voitures dans leurs propres lieux de résidences dans le périmètre délimité par la A86 dite "zone à circulation restreinte (ZCR) des banlieues limitrophes » les pauvres en sont réduits au strict minimum vital « du marche ou crève » dicté par le capitalisme à outrance. Euh !.. pardon je voulais dire l’écologie j’oubliais que les capitalistes s’étaient repeins la façade en vert . Alors pour faire bonne figure le roi a proposé une alternative aux pauvres pour qu’ils se débarrassent de leurs carrosses polluant s’ils veulent faire partie de la joyeuse équipe de peter pan l’homme tout vert« LA PRIME A LA RECONVERSION » c’est beau... on dirait du baudelaire « dans l’invitation au voyage » sauf que en guise de voyage pour les pauvres ça ressemble à un cauchemar. Les pauvres qui passent toute leur misérable vie à compter leurs ronds doivent maintenant s’adapter au monde merveilleux de mickey et le roi propose cet alléchant et unique choix  pour faire plaisir aux gueux « on file 2000 balles à ceux qui ne sont pas imposables et 1000 balles pour les imposables pour s’acheter une nouvelle bagnole au minimum de l’année 2006 qui coûtera environ 5000 balles si toutefois son taux de CO2 ne dépasse pas 122mg sinon la prime à la casse donnée pour leur vieille guimbarde ne sera pas rétribuée et passera à la trappe. Bien entendu la nouvelle acquisition à 4 roues sera foutue aux rebus  l’année prochaine puisqu’elle passera d’office en « crit »air 4 » et voilà comment le brave « Gulliver macron » entube nos joyeux gais lurons par ce simple mais radical dictât : soit t’achètes une nouvelle caisse soit tu marches à pied. Dans la logique d’un raisonnement sensé on entre à pas de géant dans un régime totalitaire.

                        On commence par supprimer les libertés et on finit par envoyer les indésirables dans des  wagons à bestiaux remplis jusqu’au ras de la gueule dans des camps voués à l’éradication.


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 3 juillet 00:25

                          @ribouldingue

                          Excellent. Tout est résumé.


                        • banban 3 juillet 00:47

                          J’y un truc que je pige pas dans leur théorie ; et pourtant je m’intéresse au sujet depuis un bouts de temps ; pour quel raisons tout cela va s’effondrer ? Dans 150 ans ,10 degree de plus ; les type vers l’équateur vont littéralement crever de chaud’ mais c’est pas 1 milliards de morts’ qui causera l’apocalypse il restera 14 milliards d’être humain pour nous faire des portés de chiards Dans 100 ans 99,999 des espece vont distaraitre ; oui c’est tristre mais bon cela n’empechera en rien de faire poussé des patates bio, et du soja OGM. Dans 200 ans la pollution de l ´aire sera telle que même dans des bled paumé ça sera pire que Bombay un 15 aout. L’homme vivra 30 ans de moins et alors c’est largement suffisant pour bossé 40 regarder pour un patron et mater l20 saisons des ange de la telerealité et pondre 5 gosses. Reste les hydrocarbures’ personne ne sais vraiment pour quand viendra le moment ou on les aura tous extraits. 100 150 300 ou milles ans ? Restera de l’uranium et thorium pour 10000ans. Je prévois surtout que les prochaine génération auront une sacrée vie de merde, mais rien ne pre-suppose une limite au pire. Et si dans 1000 ans la terre est plus viable a l’extérieur on vivra comme des rats dans des trous. La vie y sera abominable pour une majorité et paradisiaque pour une minorité. En bref tout comme maintenant mais 1000 fois pire. Mais bon je me trompe peu être. A part une guerre totale, un agent pathogène mortelle et utra contagieux ultra resistant avec un long temps d’incubations. Pourrais éventuellement faire aboutir les espérance. Je n en vois pas d autres.


                          • Croa Croa 3 juillet 07:39

                            À banban,
                            Ça va s’effondrer parce qu’on épuise les ressources. Un petit dessin valant mieux qu’un long discourt c’est expliqué ICI.


                          • Sparker Sparker 3 juillet 09:05

                            @banban

                            La raison de l’effondrement n’est pas connue et ce n’est pas forcément une « raison », ce sera une accumulation de fait que déstabilisera la pseudo cohérence du monde actuel. Ce monde actuel décrit comme extrêmement fragile. Que ce soit économique, social, écologique, énergétique l’étincelle viendra de quelque part. Ce que nous faisons déjà depuis un moment et d’éteindre les départs de feu qui sont encore maîtrisable pour le moment. Mais selon les collapsologues il se passera un événement qui ne sera pas maîtrisable et provoquera une déferlente comme la chute des dominos après la bascule du premier. Cele ne donne ni de date, ni de durée, ni rythme mais ils sont convaincus que cela arrivera, donc pourquoi attendre et ne pas agir.
                            Servigne prend l’exemple du pétrole et sa démonstration est plus qu’éloquente mais ce n’est pas forcément par là que ça se passera.Mais pour eux, ça se passera, sans cette « conviction » il n’y a pas de « collapsologie ».


                          • Aristide Aristide 3 juillet 10:20

                            @Sparker

                            Ce monde actuel décrit comme extrêmement fragile. Que ce soit économique, social, écologique, énergétique l’étincelle viendra de quelque part. 

                            La fameuse étincelle qui fera déborder le vase.


                          • Florian Mazé Florian Mazé 3 juillet 10:23

                            @Croa
                            Excellente vidéo en effet ; je me reconnais bien dans le scénario 4, le plus pessimiste, mais le plus vraisemblable. Cela dit, après l’effondrement, le post-effondrement, c’est un peu ce que j’ai tenté d’imaginer, et il n’y a pas que des mauvais côtés à une vie plus simple.
                            https://youtu.be/kLzNPEjHHb8


                          • Aristide Aristide 3 juillet 12:17

                            @Florian Mazé

                            Moi aussi, j’aime bien les petits dessins, c’est simple et pis c’est facile à comprendre, des exponentielles partout qu’il dit. Un exemple, la population mondiale, les démographes sont assez d’accord pour prévoir une stabilisation vers 2100, après ils n’osent prédire tellement il y a des incertitudes. pas d’exponentielle qui fait peur. Il en est de même sur bien d’autres sujets aussi, les besoins en énergie, les déplacements, les besoins agricoles, ..


                          • gnozd 3 juillet 15:04

                            @Aristide

                            Le vase qui cache la forêt...


                          • jaunibegood 3 juillet 10:13

                            Je vous conseille la chaine thinkerview sur youtube qui a fait pas mal d’interviews autour de ce sujet (mais sans avion de chasse smiley ).

                            Par exemple :

                            https://www.youtube.com/watch?v=9iuBVin9oOk

                            Une question interessante qui y est soulevee : « comment en finir avec les exponentielles » dans notre systeme financier/economique

                            C’est surement tres simple : basculer tous les chercheurs en recherche fondamentale sur le sujet




                              • Pierre Régnier Pierre Régnier 4 juillet 08:17

                                @Claudec

                                Le texte dont vous donnez le lien est intéressant parce qu’il présente bien le point de vue de ceux qui veulent rassurer en ne prenant en compte qu’une partie des éléments conduisant à la catastrophe.
                                Il faut souhaiter que les différentes approches se transforment en débat largement médiatisé, débat beaucoup plus indispensable que le faux débat lancé par Macron pour assurer la poursuite de son pouvoir personnel au sein du mondialisme économiste (dont le capitalisme n’est que l’un des outils de fonctionnement).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès