• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > 29 mai : débattons sans tabou de la nécessité de sortir la France par la (...)

29 mai : débattons sans tabou de la nécessité de sortir la France par la voie progressiste, du broyeur de peuples qu’est l’UE/OTAN !

29 mai 2005 – 29 mai 2018 : 13ème anniversaire du Non populaire à la Constitution européenne : Sans cesser de combattre Macron-MEDEF, débattons sans tabou de la nécessité de SORTIR LA FRANCE, par la voie progressiste, du broyeur de peuples qu’est l’UE/OTAN !

Comment construire politiquement la convergence des luttes ? 

Déstabilisation de la SNCF, d’EdF, de l’hôpital public, du bac, des qualifications et des diplômes nationaux, des conventions collectives, des retraites par répartition, de la Sécu, de l’indemnisation du chômage, des statuts, du Code du travail et produire en France, du français et des autres langues d’Europe évincées par le tout-globish « managérial », violations par Sarkozy, Hollande, Macron, de la loi de 1905 séparant l’Etat des Eglises, austérité salariale, casse des communes, des départements et de la République « une et indivisible » au profit de l’Europe des « métropoles » et du « pacte girondin » cher à Macron, déni du principe même d’une défense nationale et de la souveraineté du peuple français au nom de la « souveraineté européenne », du « gouvernement de la zone euro » et de la « défense européenne », constriction permanente des libertés individuelles et collectives, interventions militaires bafouant le droit international, l’ONU et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, : quel est le dénominateur commun à ces attaques, dont Macron est le maître d’œuvre offensif à l’encontre du progrès social, de la démocratie, de l’indépendance nationale, voire de la paix mondiale ?

Cohérence « CNR » contre cohérence euro-atlantique

Même si d’aucuns refusent l’évidence, la réponse est simple : pour araser les conquêtes du mouvement ouvrier et démocratique, l’oligarchie capitaliste « française » et internationale veut liquider les éléments progressistes qu’a naguère consolidés et mis en cohérence le gouvernement issu de la Résistance. A cette cohérence progressiste, que résumait le programme du CNR intitulé Les Jours heureux, le MEDEF oppose cyniquement dans son manifeste de 2011 intitulé Besoin d’aire la cohérence de classe symétrique des « Etats-Unis d’Europe », de la « reconfiguration des territoires » et de l’« Union transatlantique » (que les sigles CETA et TAFTA déclinent en anglais). Ce basculement réactionnaire, que la novlangue macronienne travestit en « révolution progressiste », suppose la substitution rapide de l’Empire euro-atlantique de la finance et des guerres impérialistes aux acquis progressistes réellement existants. Le but final est d’extirper de nos cœurs l’idéal d’une République sociale, souveraine et fraternelle dont rêvaient les Soldats de l’An II, les Communards et les Résistants antifascistes, sans parler des grévistes de Mai 68.

Dénoncer l’UE-OTAN, une nécessité pour fédérer politiquement les résistances progressistes

C’est pourquoi si nous voulons construire les conditions sociopolitique du tous ensemble en même temps indispensable pour stopper Macron, si nous voulons rouvrir au mouvement social la perspective révolutionnaire sans laquelle les luttes sont vouées à l’épuisement et à la répression, nous devons oser dénoncer la « construction » euro-atlantique du grand capital. Prétendre produire une « Europe sociale et pacifique » dans le cadre de l’UE est en effet mensonger : car les traités qui définissent l’UE (et qui sont seulement modifiables à l’unanimité) disposent que « l’UE est une économie de marché ouverte sur le monde où la concurrence est libre et non faussée », une prescription sourdement totalitaire qui impose à chaque peuple une politique, une économie et une « culture » uniques. Si l’on veut faire converger les résistances, il faut donc oser appeler à sortir la France de l’euro, cette austérité continentale faite monnaie, de l’UE, cette prison des peuples, et de l’OTAN, cette machine à mondialiser les agressions étatsuniennes.

Pour un Frexit progressiste, antifasciste et internationaliste

Un tel « Frexit progressiste » serait diamétralement opposé aux orientations du FN. D’abord, parce que ce parti fascisant et xénophobe ne feint même plus d’être favorable au Frexit, mais parce que seul un Frexit PROGRESSISTE, antifasciste, antiraciste, internationaliste, associant le monde du travail aux couches moyennes contre l’oligarchie, peut remettre la France sur la voie des avancées sociales, des nationalisations démocratiques, de la résistance affirmée à l’Europe des ultra-droites, de la coopération pacifique entre Etats souverains de tous les continents.

 Sans tabou, débattons de l’UE dans les luttes !

Brisons l’interdit de débattre sur l’UE qu’ont édictés certains appareils euro-dépendants. Au nationalisme sordide de Wauquiez/Le Pen, opposons le patriotisme progressiste de Jaurès, Jean Moulin ou Manouchian ; à l’euro-atlantisme des financiers, opposons l’internationalisme des peuples en lutte. Ce n’est pas dans, mais contre l’OTAN, contre l’UE, son « partenaire stratégique », que se construiront le tous ensemble des travailleurs de France, l’Europe des luttes et le monde des coopérations pacifiques : l’UE, l’OTAN, l’euro, c’est par la voie progressiste qu’il faut en sortir, et vite, si nous ne voulons pas « y rester » !


LES 22 PRIMO-SIGNATAIRES

  • Antoine MANESSIS, responsable national des relations unitaires du Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF) (38)
  • Aurélien BÄHLER, étudiant en philosophie (Toulouse-Mirail), Secrétaire régional 31/09 de L’Institut Homme Total (31)
  • Aurélien BERNIER, auteur
  • Sébastien BLANCHARD, étudiant en Master 1-CAPES histoire géographie à l’Université de la Sorbonne-Paris IV (75)
  • Wladimir DE GESU, cheminot en lutte (77)
  • Olivier DELORME, historien, essayiste
  • Gilliatt DE STAERCK, responsable national des JRCF, traminot (76)
  • Jean-Claude FACQUEZ, syndicaliste cheminot retraité (62)
  • Vincent FLAMENT, rédacteur en chef d’Initiative communiste (59)
  • Benoît FOUCAMBERT, syndicaliste enseignant (81)
  • Michèle FRAIZE, porte-parole du MS 21 (18)
  • Georges GASTAUD, philosophe, auteur de Patriotisme et internationalisme (62)
  • Bruno GUIGUE, analyste politique (98)
  • Patrice HEMET, porte-parole du Mouvement pour le Socialisme du 21ème siècle (77)
  • Fadi KASSEM, professeur agrégé d’histoire et diplômé de Sciences Po Paris (78)
  • Annie LACROIX-RIZ, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université Diderot-Paris VII (78)
  • Léon LANDINI, ancien officier des FTP-MOI, Médaille de la Résistance, Grand Mutilé de guerre (92)
  • Charles LICTEVOUT, trésorier national du MS 21 (59)
  • Aymeric MONVILLE, éditeur (92)
  • Adrien ROUSSEL, militant insoumis, ancien responsable FERC-CGT (31)
  • Roger SILVAIN, anc. responsable CGT-Renault-Billancourt, Front syndical de classe (92)
  • Stéphane SIROT, chercheur en histoire sociale (59)
  • Ludwig VINCENT, étudiant en L1 en Histoire de l’Art et de l’Archéologie à l’Université de la Sorbonne-Paris IV (75)

Moyenne des avis sur cet article :  4.22/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 29 mai 17:51

    Trop tard pour vous PRCF et pour le peuple français !


    Vous évoquez 2005 ? Allez sur le fil de mes commentaires pour voir ce que j’avais dit à cette époque ! 

    Mais en plus pourquoi vous ne rappelez pas la mort de la démocratie en 2002 lorsque vous aviez tous suivi le Sorcier Chirac qui avait accouché sa bâtarde UMP ?

    Trop tard... Crevez avec missieu Macron !

    • cettegrenouilleci 29 mai 18:23

      @Mohammed MADJOUR

      Ce qui est admirable dans vos commentaires, c’est le caractère éminemment constructif de vos propos...

      Au lieu de renvoyer sans cesse les lecteurs à la « clairvoyance » et à la « magnificence » de vos écrits et de votre personne, et de cracher votre hargne et votre dépit à la figure de ceux qui luttent vraiment pour permettre au peuple de se défendre efficacement et de passer à la contre-attaque, de retrouver la maîtrise de son destin en commençant par l’acquisition d’une bonne compréhension de la situation et de tout ce qui est en jeu, sans parler de l’adoption d’une bonne stratégie et de bonnes modalités d’organisation pour conduire les batailles à mener, peut-être pourriez vous de temps à autre réserver vos coups aux ennemis du peuple, du progrès social et des libertés...



    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 30 mai 10:13

      @cettegrenouilleci

      Vous êtes un individu obscur !

    • papat 29 mai 18:32

      Maintenant c’est le tour de l’Italie . C’est à chaque fois la même chose. Dans certaines situations, les maitres de l’Europe se comportent comme en temps de guerre ; il n’y a plus de lois, le droit est suspendu, et le mot démocratie qui ne voulait déjà plus rien dire, devient le premier ennemi à abattre. Pour soi-disant « sauver » l’UE et/ou l’Europe, c’est la loi martiale qui est appliquée aux états. C’est ça la démocratie dans l’Europe Atlantiste.


      • malitourne malitourne 29 mai 18:34

        Ouvrez ce débat avec la FI puisque vous préférez soutenir Mélenchon l’européiste plutôt que les candidats UPR...


        • cettegrenouilleci 29 mai 20:33

          @malitourne

          Je crois qu’il convient de travailler patiemment à la construction pierre par pierre du grand rassemblement populaire majoritaire seul capable de réunir les forces, les compétences, l’enthousiasme , l’autorité morale nécessaires pour redonner au peuple la maîtrise de son destin en sortant la France de l’Union Européenne, de l’euro et de l’Otan , pour appliquer une politique de redressement économique et de progrès social incluant nécessairement la reprise par l’état du contrôle des secteurs clés de l’économie et la dévolution à l’état et à lui seul du privilège de la création monétaire.

          L’immense majorité des Français qui ont choisi , souvent faute de mieux, [Beaucoup ne connaissent toujours pas l’UPR, ni même le PRCF présentés à l’opinion comme des extrémistes de droite et de gauche], de faire confiance à JLM ont leur place dans ce grand rassemblement indispensable .

          Pareillement, les couches populaires (ouvriers, employés,artisans, agriculteurs,personnels de santé, de l’éducation et de la recherche, étudiants, retraités....) qui ont cru jusqu’ici pouvoir faire confiance au Front National ou au parti socialiste, aux « verts »,ou aux divers groupes trotskystes qui promettent monts et merveilles sans jamais remettre en cause (tout en faisant croire qu’ils pourraient le faire) l’UE, l’euro, l’Otan, et tous les outils d’asservissement de l’oligarchie euro-atlantique, tous ont leur place dans ce grand rassemblement populaire majoritaire qu’ils ont vocation à rejoindre.

          Tous ont vocation à rejoindre ce grand rassemblement populaire majoritaire car c’est la survie de notre nation, de notre tissu social, des moyens matériels de la vie de tous les jours, de notre culture, de notre patrimoine et de nos traditions, de nos libertés, de la possibilité de continuer à parler et à lire notre langue nationale, c’est l’avenir de notre jeunesse, c’est la survie des plus faibles et de nos anciens qui est en jeu...

          Renvoyer les militants et les responsables communistes du PRCF dans les bras de la France Insoumise au prétexte qu’ils n’ont pas cru devoir, jusqu’à présent, prêter davantage d’attention et de crédit aux analyses et aux propositions politiques de l’UPR me paraît être une erreur stratégique majeure.

          Le grand rassemblement populaire majoritaire qui est nécessaire ne peut se passer de la participation des communistes aujourd’hui éparpillés dans une myriade de petits groupes, ou isolés et en totale déshérence du fait de la dérive pitoyable dans laquelle le PCF ne cesse de s’enfoncer. Pour autant, leur expérience, leur capacité d’organisation, leur aptitude à mobiliser la classe ouvrière et le monde du travail pour défendre les acquis sociaux et combattre les exploiteurs sont des outils précieux qu’il serait irresponsable et suicidaire de (prétendre) laisser sur le bord du chemin si l’on veut effectivement changer les choses et pas seulement conquérir le pouvoir.

          Nous devons apprendre à tisser les liens qui vont permettre de réunir toutes les forces, organisées ou non, qui ne se résignent pas à voir sombrer la France, son peuple, son économie, son histoire et sa culture, son apport à la défense des libertés et ses conquêtes sociales, sa parole universaliste, sa contribution à la bonne entente des nations, dans les oubliettes de l’histoire.

          Il faut aussi apprendre ou réapprendre à se faire confiance.

          C’est dans l’action, en défendant nos mots d’ordre, en participant aux luttes revendicatives, en impulsant de grandes campagnes politiques au plus près de nos concitoyens, en polémiquant de façon constructive chaque fois que c’est nécessaire avec les autres forces politiques qui disent vouloir défendre les intérêts de la France et des Français, en discutant fraternellement avec tous ceux qui représentent les forces vives de la nation , même lorsqu’il y a des désaccords importants, en organisant des actions conjointes sur des objectifs communs , vitaux pour la nation, que se développera la synergie nécessaire aux victoires de demain.

          Bien cordialement

          G.J.

        • malitourne malitourne 29 mai 22:07

          @cettegrenouilleci
          Je souhaite un rassemblement populaire pour le Frexit. Je sais à titre personnel que le PRCF serait un allié sincère. C’est pour ça que leur alliance avec FI ne me semble pas objective. Sur le terrain je n’ai aucun problème avec les vrais communistes patriotes. Considérez mon tacle comme viril mais correct.


        • cettegrenouilleci 29 mai 23:30

          @malitourne

          Bien reçu.

          Bonne nuit.

          GJ

        • Cateaufoncel2 30 mai 12:41

          @cettegrenouilleci

          « ...tous ont leur place dans ce grand rassemblement populaire majoritaire qu’ils ont vocation à rejoindre. »

          Tous ? A l’exception des 7 Français sur 10 qui estiment qu’il y a trop d’étrangers - lire d’allogènes - dans leur pays, et des 2 Français sur 3, qui ne se sentent plus chez eux comme avant du fait de l’exotisation de leur environnement.

        • zygzornifle zygzornifle 29 mai 18:40

          débattre ou débâcle ? 


          • Cateaufoncel2 29 mai 20:23
            « Le but final est d’extirper de nos cœurs l’idéal d’une République sociale, souveraine et fraternelle »


            Vous êtes tous sûrs que c’est le verbe qui convient ?

            • bob14 bob14 30 mai 08:07
              Pour exister le PCF fait union avec le PS pendant des années…
              Y a plus de PS..
              Alors les « tocards » viennent faire la morale pour l’avenir de leurs restes ?
               smiley)

              • troletbuse troletbuse 30 mai 09:12

                Mais le PC n’a t-il pas implicitement inciter les électeurs à voter Macron ?


                • zygzornifle zygzornifle 30 mai 13:25

                  @troletbuse


                   Exact , ce sont des masos qui aiment se faire démonter par un Enarque pro Rothschildien qui est le grand gourou de la Franc Macronnerie ....

                • zygzornifle zygzornifle 30 mai 13:27

                  C’est dur d’exister dans ce monde de droite hein les socialistes et les communistes  ? ....


                  • antiireac 31 mai 20:33

                    quoi qu’on dise 

                    U E est bien avenir des peuples européens quelque soient ses difficultés.

                    • antiireac 31 mai 21:57

                      @l’auteur

                      Je ne vois pas de quoi faut il se glorifier d’avoir fait depuis le début de cette pratique infâme plusieurs Auschwitz.
                      Sans oublier qu’il s’agit non seulement du meurtre des êtres fragiles et sans défense mais qui enplus ne font pas parti de leur corps(de ces femmes) puisque il s’agit d’un autre ADN

                      • antiireac 31 mai 22:03

                        @antiireac
                        Erreur d’aiguillage


                      • sirocco sirocco 2 juin 00:07

                        @antiireac

                        « Erreur d’aiguillage »

                         
                        Gâtisme précoce.


                      • TSS 1er juin 01:11

                        l’Europe on s’en fout ,ce n’est qu’une invention des USA .Avec le plan Marshall ils

                        avaient mis les pions en place.

                        Les 2 traitres Monnet et Schuman que l’on nous apprend à venerer

                         n’etaient que des employés de la CIA... !!

                        • zygzornifle zygzornifle 3 juin 12:57

                          Faisons vite un référendum comme cela Macron fera comme Sarko il se torchera la trou du cul avec ......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès