• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > À quoi pense Nathalie Loiseau ?

À quoi pense Nathalie Loiseau ?

« Nous devons tenir debout. Fiers et lucides. Dire d’abord ce qu’est l’Europe. C’est un succès historique : la réconciliation d’un continent dévasté, dans un projet inédit de paix, de prospérité et de liberté. Ne l’oublions jamais. Et ce projet continue à nous protéger aujourd’hui : quel pays peut agir seul face aux stratégies agressives de grandes puissances ? Qui peut prétendre être souverain, seul, face aux géants du numérique ? » (Emmanuel Macron, Lettre aux citoyens européens, le 4 mars 2019).



J’ai entendu encore récemment un opposant au gouvernement actuel protester contre la tribune du Président Emmanuel Macron aux citoyens de tous les pays européens. Et il ajoutait : et c’est encore les contribuables qui l’ont payée. C’est faux, puisque cette tribune a été publiée dans les journaux nationaux de chaque pays, ce sont donc les lecteurs de ces journaux qui l’ont payée, pas les contribuables français. Ce qui ennuient les eurosceptiques farouches, et il y en a beaucoup pendant cette courte campagne européenne, c’est que, pour la première fois depuis près d’un quart de siècle, le Président de la République française a réaffirmé positivement sa foi dans la construction européenne, son attachement enthousiaste à cet édifice de coopération internationale complètement inédit dans l’histoire du monde. Positivement et pas par défaut comme ses trois derniers prédécesseurs.

Entendre enfin un responsable politique de premier plan, et Emmanuel Macron l’est plus particulièrement, de premier plan, qui ose dire haut et fort que l’Europe nous a sauvés, nous sauve et nous sauvera ! Sur ce point, d’ailleurs, les Français le suivent très majoritairement, et plus encore en 2019 qu’en 2017, selon certains sondages. Face aux nationalismes de tous poils qui ne savent que critiquer, sans rien proposer de constructif, il faut préserver précieusement cette Europe qui, certes, est loin d’être parfaite (bien au contraire), mais dont il faut consolider l’esprit, conserver l’essence, le germe, l’idée fondatrice.

C’est le sens de la liste Renaissance, reprenant le nom de la tribune présidentielle, soutenue par les partis de la majorité, LREM, le MoDem, le Mouvement radical et Agir. Sa tête de liste, Nathalie Loiseau, ancienne Ministre des Affaires européennes de 2017 à 2019, ancienne directrice de l’ENA (mais elle n’a pas fait l’ENA, elle est une diplomate qui a fait toute sa carrière au Quai d’Orsay, proche de son ancien ministre de tutelle Alain Juppé), elle peut avoir toutes les tares que ses opposants lui collent, son amateurisme politique, sa naïveté en campagne, ses gaffes qui, avouons-le, pimentent gaiement les dîners en ville, elle est sur le fond très solide, elle connaît ses dossiers, elle sait de quoi elle parle. Cela change un peu des raccourcis, des caricatures, des simplifications infantilisantes, que certains candidats tentent de propager.

Les élections ne sont jamais acquises, mais la probabilité pour que cette liste ait des élus est tout de même très forte. Je propose ici une petite présentation du programme de cette liste pour les élections européennes. C’est important politiquement puisque le projet européen d’Emmanuel Macron, qui est à la tête de la France pour au moins trois ans encore, est sans aucun doute l’inspirateur de ce programme électoral. Il a fallu attendre le 8 mai 2019 pour qu’il fût publié (on peut le télécharger ici).

Une mise en garde s’impose : les mesures proposées dans un programme pour les élections européennes ne sont pas comme un programme proposé dans un autre cadre, qu’il soit présidentiel, législatif, régional, départemental voire municipal. En effet, dans les cadres cités, l’élu peut espérer atteindre une majorité et conquérir l’exécutif en question, que ce soit le gouvernement ou un exécutif territorial, si bien que les mesures qui l’ont fait élire, qu’on appelle "promesses électorales", devront, ou pas, être tenues (sachant que lorsqu’on est élu au second tour, cela signifie qu’il n’y avait pas une majorité absolue d’électeurs qui, spontanément, dès le premier tour, avait adhéré à ces promesses.

Lorsqu’il s’agit des élections européennes, la situation se complique car au-delà du partage des sièges entre listes politiques, il y a aussi le jeu des nations, chaque pays européen ayant un nombre de sièges au Parlement Européen déterminé par son importance démographique. Et même si l’élu arrive à constituer une coalition qui corresponde à une majorité à Strasbourg, le Parlement Européen n’a pas tous les pouvoirs d’une chambre parlementaire, même si le Traité de Lisbonne a été une grande avancée à cet égard, notamment en lui permettant de valider la désignation du Président de la Commission Européenne et les autres commissaires européens (comme cela se fait aux États-Unis lors de la formation d’un nouveau gouvernement où le Congrès garde un droit de regard).

L’instance décisionnelle par excellence en Europe, c’est le Conseil Européen, en d’autres termes, ce sont les chefs d’État et de gouvernement des États membres. Donc, les meilleurs changements de l’Europe s’espèrent plus dans le cadre des élections nationales dans chaque pays (victoire d’un courant politique plutôt qu’un autre, en rappelant qu’il y a des histoires parfois divergentes, par exemple, l’Espagne qui renoue avec le socialisme alors que la France et même l’Allemagne sont prêtes l’enterrer définitivement).

Par ailleurs, parmi les mesures proposées dans chaque programme, ce sont celles qui sont susceptibles de recueillir la majorité qualifiée voire l’unanimité des États membres qui auront des chances d’aboutir et d’être applicables. Les autres, ce sont des mesures que je qualifierais d’utopiques. Elles ne sont pas inutiles si elles permettent de montrer un cap, elle sont inutiles si elles restent lettres mortes.

Si on veut vraiment avancer et progresser dans la construction européenne, il faut évidemment proposer des mesures réalistes qui seraient capables de recueillir l’accord de toute l’Europe, pas seulement des Français. C’est là la difficulté majeure d’une campagne européenne, difficulté pourtant à peine consciente, vu que la campagne électorale se focalise de toute façon sur des thèmes de politique intérieure.

Néanmoins, le programme électoral reste une base essentielle pour comprendre la vision de l’Europe du parti ou de la coalition qui se présente aux électeurs, d’où la raison d’une présentation du programme de la liste considérée comme la plus influente des partisans de la construction européenne, appelé "Projet Renaissance". Le mot lui-même, reprenant la tribune présidentielle du 4 mars 2019, peut faire penser à la …Renaissance italienne (Léonard de Vinci préféré alors à Matteo Salvini).

Soixante-dix-neuf propositions sont énumérées dans ce programme Renaissance. Il n’est pas question ici de les évoquer toutes, bien au contraire. Plus il y en a, et moins le programme est lisible. C’était le problème aussi de la conférence de presse présidentielle du 25 avril 2019 : trop de mesures tuent l’information et le message envoyé.

La première page donne clairement le ton et le cadre : « Reprendre le contrôle de notre destin », avec deux affirmations. La première, positive : « Nous sommes fiers d’être Européens ». Et la seconde, négative : « Mais l’Europe d’hier peine dans le XXIe siècle. ». La reprise du contrôle de notre destin consiste donc à façonner l’Europe de demain, celle qui peut surmonter des défis majeurs : « écologiques, économiques ou migratoires ».

Neuf thèmes sont présentés, que j’ai rassemblés en six parties.


1. L’écologie : « faire de l’Europe, une puissance verte »

Un tableau apocalyptique, reprenant quelques études, est donné. Par exemple : « Toutes les dix minutes, un Français meurt prématurément du fait de la pollution. ». On ne peut donc pas ne rien faire.

La proposition phare, c’est d’investir 1 000 milliards d’euros dans la transition écologique et solidaire en cinq ans (jusqu’en 2024) : nouvelles énergies, transports, logement, formation pour la reconversion de secteurs économiques, etc. Cette enveloppe gigantesque devra représenter 40% des dépenses européennes. L’objectif financier est très ambitieux. Rien n’est indiqué pour comprendre comment l’atteindre. Le budget actuel de l’Union Européenne n’a rien à voir avec ce montant colossal (les dépenses totales dans le budget de l’année 2017 ne sont que de 137 milliards d’euros).

Une autre mesure qui pourrait être très porteuse, également proposée par d’autres listes, est protectionniste : « Taxer le carbone des produits importés en Europe ». Là encore, comme pour la TVA sociale, la mesure punirait les consommateurs français plutôt que les importateurs étrangers, car ce sont les acheteurs qui payeraient les taxes. Également : taxation du transport aérien.

Autres mesures ambitieuses : fermer toutes les centrales aux énergies fossiles d’ici à 2050, arrêter la vente de véhicules essence et diesel d’ici à 2040, interdire le plastique non-recyclable d’ici à 2025. Les autres mesures sont plus consensuelles, comme la sortie du glyphosate (d’ici à 2021), etc.


2. Le social : « bâtir l’Europe de la justice sociale et fiscale »

Le programme reprend la "formule" de Jacques Delors (qui restera, dans le programme, l'une des deux seules références historiques, l’autre étant Simone Veil) : « la concurrence qui stimule, la coopération qui renforce et la solidarité qui unit ». En présentation, une phrase choc : « L’évasion fiscale prive l’Europe de milliards d’euros chaque année alors que 100 millions d’Européens vivent dans la précarité. ».

Mesure consensuelle en France : taxer les géants du numérique en Europe comme cela se fait désormais en France avec une « taxe française sur les services numériques », taxe que la liste souhaite généraliser à l’échelle européenne. Cela ne concernerait que les entreprises qui font un chiffre d’affaires mondial supérieur à 750 millions d’euros.

Autre mesure visant à réduire la concurrence fiscale : harmoniser l’impôt sur les sociétés, sans préciser dans quel sens converger (vers le plus bas ou plus haut taux ?). Et à réduire la concurrence sociale : institution d’un salaire minium dans chaque pays (mesure qui sera refusée par certains pays et donc qui peut être considérée comme utopique), aussi réforme du travail détaché.

_yartiLoiseauNathalieA05

Mesures intéressantes pour accompagner les salariés dans une reconversion économique : la garantie Zéro chômage (15 000 euros prêtés au demandeur d’emploi pour se reconvertir et remboursables uniquement s’il le peut à l’issue de la formation), aide à la reconversion numérique et écologique jusqu’à 20 000 euros par salarié, nouveau statut pour les travailleurs de plateforme numérique (comme Uber, 3 millions de personnes sont concernées).


3. L’Europe, puissance économique mondiale

Le programme prévoit de mettre une barrière commerciale avec une directive Éthique des entreprises, l’accès au marché européen étant conditionné à certaines règles sociales et environnementales. Le problème actuel, c’est que les entreprises européennes doivent proposer des produits avec des normes sociales et environnementales plus contraignantes que dans le cas des produits d’importation.

Il est aussi proposé de faire en sorte que la création de champions europées ne soit pas entravée par le principe de concurrence (comme ce fut le cas avec la fusion Alstom-Siemens), ainsi que de déployer un « plan de soutien massif à l’industrie Made in Europe 2024 » (sans préciser l’enveloppe).

Je cite deux autres mesures intéressantes également : « Construire un Pacte avec l’Afrique en développant les investissements et les programmes scolaires et universitaires, en particulier à destination des jeunes filles », et : « Faire de l’euro la monnaie internationale de référence pour sortir du tout-dollar et décider seuls avec qui nous commerçons ». Idée louable pour contourner l’interdiction imposée par Donald Trump d'échanger avec l’Iran, mais sans donner aucune indication sur le comment.


4. L’Europe de la Défense

La partie sur la création d’une armée européenne est assez peu réaliste, surtout si l’on sait que le premier échec de la construction européenne concerne ce domaine très sensible car régalien. Cependant, « construire une capacité d’action européenne » se justifie pleinement aujourd’hui : désengagement américain de l’OTAN, multiplication des interventions dans des régions instables comme au Sahel et au Moyen-Orient, terrorisme international, cybercriminalité, etc.

Cette « armée européenne » ne sera pas exclusive, elle sera commune, avec l’armée de chaque nation. Le programme évoque donc la négociation d’un « Traité de défense et de sécurité ».

Une autre mesure de protection pourrait faire sursauter, tant la définition pourrait susciter des problèmes d’interprétation remettant en cause une certaine idée de la liberté d’expression : « Obliger les plateformes numériques et les réseaux sociaux à retirer tout contenu terroriste, pédopornographique, et de haine raciste et antisémite ». Jusqu’où définir la "haine raciste et antisémite" ? à la simple allusion ? à un second degré mal compris ? à de l’humour déplacé ?


5. Asile et immigration : « Faire respecter nos valeurs et nos frontières »

On ressent la politique du "en même temps" (de gauche et de droite). Gauche : « Notre priorité sera de construire une politique européenne de l’asile et de sauvegarder Schengen ». Entre autres, est proposé d’atteindre « l’objectif de 10 000 garde-frontières et garde-côtes au sein de Frontex » (mais il en faudrait trois ou quatre fois plus pour faire réellement respecter les frontières européennes). Droite : « Rendre effectifs les retours contraints, en chargeant Frontex du rapatriement des migrants illégaux ».


6. Culture, université, démocratie

Beaucoup de mesures sont proposées dans ces trois domaines, comme le triplement du programme Erasmus étendu aux apprentis, lycéens et jeunes demandeurs d’emploi, la création d’une vingtaine d’universités européennes d’ici à 2024, la création de résidences culturelles européennes pour les jeunes artistes, l’augmentation du pouvoir du Parlement Européen (pouvoir d’initiative des lois européennes) et du pouvoir des citoyens européens (un million de citoyens pourraient imposer l’examen d’une proposition), enfin, la diminution du nombre de commissaires européens.

Également : « Interdire le financement des partis politiques européens par des puissances étrangères et des entreprises ».

La dernière proposition est en fait la première d’un point de vue chronologique : instituer une « Conférence pour l’Europe » avec les dirigeants européens, des personnes qualifiées, mais aussi des citoyens tirés au sort pour améliorer le fonctionnement des institutions européennes et renforcer la démocratie européenne. Cette mesure avait déjà été proposée par Emmanuel Macron le 26 septembre 2017 lors de son discours de la Sorbonne, qui n’avait reçu qu’un accueil mitigé, poliment glacial, dans la plupart des autres pays européens.


Utopie ?

Comme on le voit, le programme de la liste menée par Nathalie Loiseau n’est pas creux mais pourrait risquer d’être vain, dans la mesure où c’est au Conseil Européen de décider de la plupart des mesures proposées ici. Il montre néanmoins un solide travail d’analyse sur les difficultés et les points de progression de l’Union Européenne. Il a le mérite d’être à la fois ambitieux et rassembleur. Rassembleur car il n’est pas épris d’idéologie qui réduirait la lucidité sur les carences actuelles de l’Europe. Ce programme a une volonté à la fois de protection (écologique, sociale, économique) et de conquête (affirmer sa puissance mondiale, notamment sur le plan monétaire mais aussi militaire). Il s’appuie sur des valeurs (ce qui lui permet de renforcer le droit d’asile) mais aussi sur la fermeté des lois et des règles. Il assume sa position clairement europhile ainsi que sa fierté europeénne.

S’il fallait ne retenir qu’une seule mesure (des soixante-dix-neuf au total, autant que de candidats de la liste), ce serait bien sûr ces investissements européens de 1 000 milliards d’euros dans la transition écologique et solidaire. Mais pour que cette mesure n’ait pas le goût amer et trompeur de la démagogie, il faut impérativement expliquer aux électeurs comment on compte atteindre une telle somme en cinq ans : en incitant le secteur privé à investir, comme c’était le cas avec les "grands emprunts" ? ou en créant de nouveaux impôts, spécifiquement européens ?

Il est grand temps de débattre concrètement de la vision de l’Europe de demain, celle de 2025, celle de 2050, et pourquoi pas, celle de 2100. Après tout, l’année 2100 n’est pas plus éloignée d’aujourd’hui que ne l’est l’année 1938, c’est-à-dire, par exemple, que les Accords de Munich


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (17 mai 2019)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
À quoi pense Nathalie Loiseau ?
Nathalie Loiseau.
Emmanuel Macron.
Édouard Philippe.
Richard Ferrand.
François de Rugy.
Christophe Castaner.
Gérard Collomb.
Daniel Cohn-Bendit.
Nicolas Hulot.
Jean-Yves Le Drian.
Bruno Le Maire.
Amélie de Montchalin.
LREM.
Le sparadrap Benalla.
Européennes 2019 (4) : les enjeux du scrutin du 26 mai 2019.
Européennes 2019 (3) : l’Union Européenne est-elle démocratique ?
Européennes 2019 (2) : enfin, la campagne commence !
Programme de la liste Renaissance (LREM) pour les élections européennes de 2019 (à télécharger).
Programme de la liste Les Républicains pour les élections européennes de 2019 (à télécharger).
Programme de la liste UDI pour les élections européennes de 2019.
Michel Barnier, pas très loin de la Présidence de la Commission Européenne.
Le testament européen de Jean-Claude Juncker.
Européennes 2019 (1) : la France des Douze ?
Le retour aux listes nationales aux élections européennes (2 décembre 2017).
Jean Monnet.
Emmanuel Macron à la conquête des peuples européens.
Le programme du CNR.
Discours de Robert Schuman le 9 mai 1950 au Salon de l’Horloge à Paris (texte intégral).

_yartiLoiseauNathalieA04


Moyenne des avis sur cet article :  1.03/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • sylvie 20 mai 11:31

    On est pas loin de « vol au dessus d’un nid de coucous »


    • amiaplacidus amiaplacidus 20 mai 14:47

      @sylvie

      C’est un fait que la macronie ressemble de plus en plus à un HP.


    • Le421 Le421 21 mai 08:50

      @amiaplacidus
      Et l’HP est de plus en plus en difficulté !!
       smiley


    • Ouam Ouam 26 mai 20:18

      la gueule du piaf ce soir... et ....de l’auteur surement  smiley


    • covadonga*722 covadonga*722 26 mai 20:32

      @Ouam
       bof deux sieges de moins que marine le banquier sauve les meubles grace aux conneries des gilets jaunes , non moi ce que j’aime ce soir c’est la gueule a Bénito 
      la république c’est moi !!! heu juste 6% de la république hein 6% 


    • Ouam Ouam 26 mai 20:54

      @covadonga*722

      salutations,
      "... non moi ce que j’aime ce soir c’est la gueule a Bénito 
      la république c’est moi !!! heu juste 6% de la république hein 6% 

      ...« 

      Puisque tu en parles, pas moi, enfin c’est compliqué.
      Tant que la FI ne se debarrassera pas de ses gros racistes/racialistes dont Onfrey parles très bien.
       
      Benito comme tu le surnomme restera dans ces chiffres, c’est une saction bien justifiée et j’espere qu’elle fera réfléchir ses militants de bonne foi et enfin changer de cap sur ce point précis.
       
      La balle est dans son camp et celui de ses militants sincères.
      Il ne peut et ne pourra plus se réfugier dans le pretexte de l’abstentionnisme, ce n’est pas le cas, une lourde sanction vis à vis de certains membres racialistes qui composent son parti.
      Apres libre à euxs comme le PS de se suicider.

      Pour l’auitre partie
      Meme si un singe/chevre/poule/escarot/mollusque/ou un navet/etc... batttait monarc 1er ca m’irai, c’est le principal pour la politique intérieure
      C’est bien monarc qui a dirigé les europennes et mis l’enjeu en ce sens,
      ceci à de multiples reprises.
      Il à été lourdement sanctionné quoique tu en pense.
       
      Un autre argument ?
      Les militants de vauqiez qui se sonts reporté sur macron vu le score de vauqiez, meme avec le score de ses nombreuxs militants, monarc à perdu.

      Tu ne pourra pas m’expliquer logiquement que sans »transbordement" l’ex parti de sarko qui est passé de + de 20% a 8% ou moins ce soir.

      Enfin c’est l’analyse politique que j’en fais de suite en te répondant.


    • covadonga*722 covadonga*722 26 mai 22:20

      @Ouam
      de mon avis chez macron il y a eu deux transfert 
      l’aile gauche a foutu le camps chez les verts mais depart compensé par les 
      républicain qui ont détestés l’épisode gj et trouve globalement que macron a raison de cogner , d’ailleurs celui ci des que l’incendie semble s’éteindre balance une petite phrase sur laquelle les QI d’huîtres des « représentants gj se jettent , la preuve en ai que la fi qui c’est accrochée au gj en espérant surfer bois la tasse .
      vous avez vu les score groupé fi et gj , je ne parle pas de la légitimité de leur 
      questions mais ils sont les représentant d’un mouvement minoritaire et leur actions sont globalements jugées illégitimes , ils ont demandés que macron soit sanctionné ça me fait » iech" autant que vous mais battus d’a peine deux point 
      c’est une défaite mais pas une sanction , sans compter que je vois bien la prochaine manoeuvre du créateur du conseil écologique en direction des verts et que les municipales arrivant les républicains vont voir des déserteurs foutre le camps chez lrm , gosses j’avais ce genre de terrarium avec des fourmis la je me marre encore plus  


    • Ouam Ouam 27 mai 01:26

      @covadonga*722
      je n’ai jamais vu une gestion aussi calamiteuse d’’un etat de crise (les gjs)
      je me demande d’ailleurs si à ce point c’est de l’incompétance ou voulu ?
      dans les 2 cas cela fait preuve d’une désinvolture totale et de la psychologie des foules plus que déplorable.
      c’est proprement hallucinnant.
      pour les republicains cela fait bien longtemps depuis l’élection de monarc, juppé etc... on attrappé le train « en marche »
      D’ailleurs ce qui à un peu « sauvé » monarc1er ce jour d’une déconfiture totale.
       
      Concernant les prochaines élections, son stock est vide, il va falloir qu’il puise ailleurs mais chez qui ?
       
      Etre battu c’est une saction et pas qu’un peu, vu comment monarc a placé le challenge de (con)-battre absolument le FN pour démontrer la légitimité de sa politique.
       
      Encore une erreur stratégique grave du mélange des genres.
       
      Et vis a vis du « repoussoir » que le FN est sencé symboliser , c’est un échec cuisant.
       
      Meme échec cuisant que Mélenchon viens de subir, du meme tonneau
       
      Le ps je n’en parles pas il est à l’agonie depuis les présidentielles.
       
      Les GJs ne sonts pas et ne veulent pas etrent « arrimés » à un parti/syndicat/etc...,
      énorme divergeance concernant leur pseudos « parti(s) »,
      la représentativité ne peut donc n’etre que nulle ou anecdotique.
       
      " et trouve globalement que macron a raison de cogner

      ..."
       
      Au lieu d’y répondre de manière politique .
       
      Nous en voyons tous le résultat ce jour dans le match monarc1er vs lepen



      • amiaplacidus amiaplacidus 20 mai 14:48

        @JL

        Il panse, donc il essuie.


      • Le421 Le421 20 mai 18:25

        @JL
        Elle pense juste que payée à rien foutre, c’est un bon job !!
        Et elle pourra critiquer les chômeurs et les retraités, en bonus !!


      • V_Parlier V_Parlier 26 mai 21:48

        @amiaplacidus
        Notre auteur a aussi beaucoup « pansé » en lisant le tract qui, comme 90% des autres, nous livrait un programme complètement contraire à celui appliqué. On a des socialistes protectionnistes, des républicains tradis, des libéraux qui font du social, bref du bon gros enfumage jamais égalé jusqu’alors. (J’ai d’ailleurs mis en modération un truc là-dessus : « les tracts pour les européennes – Entre hypocrisie et ignominie »)


      • bernard29 bernard29 20 mai 11:47

        Une information, ;

        « A l’approche des élections du 26 mai, le Premier ministre portugais, qui a réussi le tour de force de relancer la croissance de son pays tout en renforçant l’inclusion sociale, appelle à une grande alliance progressiste autour du projet de « renaissance européenne » du président français. »

        C’est intéressant d’autant que le premier Ministre (socialiste) portugais pour éviter une montée des populistes a réussi à fédérer la majeure partie des mouvements de gauche de son pays.


        • berry 20 mai 13:06

          @bernard29
          Une petite vidéo où un ado suédois se fait agresser par une racaille immigrée, une scène devenue banale de nos jours :
          https://twitter.com/DVanLangenhove/status/1130216179723919366

          Voilà les résultats concrets de cette pourriture d’idéologie socialiste.
          Ne venez pas nous parler de progrès ou de renaissance.


        • bernard29 bernard29 20 mai 13:21

          @berry
          Vous expliquez cela par twitter !!. 
          ça vous permet des grossièretés sans doute, mais,prenez un peu de recul et allez vous renseigner et vous informer ailleurs, avant de dire n’importe quoi.

          Pour ma part, je ne fréquente pas twitter.


        • berry 20 mai 13:42

          @bernard29
          Je crois ce que je vois, pas ce que me dit la propagande.
          Vous devriez en faire autant.


        • cevennevive cevennevive 20 mai 12:01

          C’est fou ! elle ressemble à Madame Merkel.

          A-t-elle autant de vestes de couleur différente ?

          Est-ce que sa candidature a été choisie pour ce qu’elle « pense », ou parce qu’elle ressemble à la chancelière ?

          Croyez-vous que les groupies de Monsieur Macron pensent ?


          • baldis30 21 mai 10:42

            @cevennevive

            bonjour,
            « les groupies de Monsieur Macron pensent  »
             hum..... cela se saurait ....


          • V_Parlier V_Parlier 26 mai 21:42

            @cevennevive
            Vous rigolez, à côté Merkel est une bombe, un top model ! La façon de transformer les photos en images de BD (comme dans tous les articles de notre macronien) ne change d’ailleurs pas grand chose à son expression.


          • Clocel Clocel 20 mai 12:16

            À quoi pense Nathalie Loiseau ?

            https://www.youtube.com/watch?v=0oRyduxcCS4

            PÔvrette...


            • HELIOS HELIOS 20 mai 13:14

              @Clocel

               ...excellent... merci d’y avoir pensé !


            • mmbbb 20 mai 12:36

              Tout cela avait ete enonce lors du traite de Maastricht . Une europe prospere , sure , une europe politique forte , Nous avons connu les belles phrases prometteuses des chantres ; Le resultat est la, irréfragable , Nous baignons dans le bonheur d etre europeen .

              une au hasard 


              5. Asile et immigration : « Faire respecter nos valeurs et nos frontières »

              De la pure propagande , cette proposition est de plus en complète contradiction de son patron Macron qui vient de signer le pacte de Marrakech .

              Elle devrait plutot citer le rapport du SENAT qui notifie le faible taux d expulsion des illegaux en France.

              Elle n est pas allee aux portes de l enfer porte de la chapelle a Paris. Que fait Macron Rien absolument RIEN 

              Quant aux respects de nos valeurs , le mal est la, la societe francaise se delite .

              Hollande l a ecrit dans son livre, Colomb l a dit en quittant son poste . M Benssoussan Georges l avait ecrit en 1990, mes territoires perdus de la republique. 

              Elle omet de citer l ’ecrivain Boualem Sansal, qui dans son livre nous avertit de notre angélisme .

              Loiseau survole cette problématique Un langage lissé de la comm de la barbe a papa , doucereux pour les ames sensibles .

              Loiseau veut appliquer un cautère sur une jambe de bois .

              Les promesses n engagent que ceux qui les ecoutent.

              NB les amerloques ont fourgue leur avion F35 aux europeens , L europe quelle europe ? Ils obèrent ainsi la possibilité d augmenter le budget de la defense et évidemment le développement et la recherche . Les amercains ont dit l europe est menacee par l IRAN, on va installe des missiles en Pologne. Il n y a eu aucune opposition.. Tres forts les amerloques chapeau bas .




              • L’Europe est en voie de régionalisation. En Belgique, il ne fait aucun doute que les élections sépareront le trois régions et la Belgique redeviendra celle des ancêtres. A l’époque où cette portion incongrue s’appelait : Belgica. Une Europe des régions peut-elle se construire ? Si certains veulent et d’autres pas, elle éclatera d’elle même. Je préfère Emily Loizeau. Elle au moins fait rêver. https://www.youtube.com/watch?v=_saSgc1mVFY


                • Remarquons cependant que la Flandre indépendantiste risque bien d’être envahie par une marée verte : GROEN. A-t’elle eu besoin de l’Europe pour cela ? Par contre, il faudra être ferme sur les frontières et surtout contre la Chine. Alors, armée ou pas ? Un juste milieu.


                  • HELIOS HELIOS 20 mai 13:16

                    ... encore un article de propagande.

                    Bon, apres tout c’est normal de faire la propagande, mais il faut le dire et l’expliquer... les petites lettres en bas du contrat,, vous savez ?


                    • Censurer les commentaires sans avoir le courage de les affronter,...


                      • zygzornifle zygzornifle 20 mai 15:12

                        Elle pense a ses graines et a sa pipette d’eau et si elle est bien sage elle aura droit a un frottoir de bec tout neuf et sa cage sera nettoyée de toutes les fientes sorties des culs de LaREM....


                        • ETTORE ETTORE 20 mai 15:17

                          De belles paroles qui....s’envolent, tout de suite après ! Pas vrai Mme LOISEAU ?,


                          • Christian Labrune Christian Labrune 20 mai 15:44

                            l’Europe nous a sauvés, nous sauve et nous sauvera ! [...] Face aux nationalismes de tous poils [...], il faut préserver précieusement cette Europe qui, certes, est loin d’être parfaite (bien au contraire), mais dont il faut consolider l’esprit, conserver l’essence, le germe, l’idée fondatrice.

                            ============================================

                            De telles affirmations sont totalement gratuites. Elles auraient eu une pertinence à l’époque de De Gaulle et d’Adenauer, mais répéter ça mécaniquement aujourd’hui, c’est à peu près parler pour ne rien dire et sans tenir compte du fait que le monde a complètement changé.

                            Loin d’avoir abouti à quelque chose de satisfaisant, l’Europe est plus que jamais en crise, et divisée. Les Anglais sont partis et leur pays, contrairement à ce qui avait été prédit, ne s’est pas effondré. Il ne tardera pas à s’en trouver mieux. Les pays les plus à l’Est, ne tiennent pas trop à se retrouver, à Bruxelles, sous la coupe des pays dominants que sont encore la France et l’Allemagne désormais gouvernés par des irresponsables à la cervelle embrumée.

                            Merkel aura réussi cette performance de faire entrer au Bundestag plus de 90 députés d’extrême droite, parmi lesquels des néo-nazis. Macron, totalement déconsidéré désormais, ne pourra , comme les socialistes avant lui, se prévaloir que d’une seule « réussite » : faire progresser le parti des Le Pen.

                            Ce qui aura été criminel, de la part de ces chefs d’état ou de gouvernement prétendument démocrates, c’est de ne pas avoir été capables de comprendre que, pour un peuple, se considérer comme une nation, au sens que Renan donnait à ce mot, cela n’a rien à voir avec une quelconque extrême droite. 

                            Les seuls pays qui risquent de tirer leur épingle du jeu dans la situation actuelle se définissent comme des nations, à commencer par l’Amérique et la Russie. Les autres, qui n’auront pas su se défendre, dont la France est le meilleur exemple, sont menacés de devenir désormais n’importe quoi, des sortes de terrains vagues promis à la loi de la jungle.

                            Une politique raisonnablement et démocratiquement nationaliste s’impose plus que jamais. Les idéologues fumeux de l’actuelle inconsistance européenne ayant refusé de voir la réalité en face, ils risquent fort d’être balayés comme partout par des partis d’extrême droite qui ne porteront pas longtemps le masque gentiment démocratique dont ils se seront affublés pour se faire élire. Si l’Europe, demain, vire à un nouveau fascisme, à qui la faute ?

                            Les belles âmes et les faux-culs de Bruxelles diront : on n’y est pour rien, ces partis d’extrême droite ont été « démocratiquement » élus. La belle affaire quand, par incompétence, par manque de clairvoyance politique, on aura tout fait pour désespérer les peuples et les pousser à choisir l’abjection.


                            • devphil30 devphil30 20 mai 15:50

                              @Christian Labrune

                              C’est la récitation bien apprise avec en toile de fond les peurs , réactiver les peurs pour que le bon peuple aille se réfugier sous la toute petite aile du piaf.

                              Ils disent tous la même chose et n’attende qu’une chose c’est de toucher leur indemnité de député de 6.000 € plus les avantages à coté.

                              Ces députés à Bruxelles n’ont aucun pouvoir face à la commission , ils sont juste un faire valoir de démocratie comme le sont devenus les députés Français et spécialement depuis 2017....


                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 mai 16:18

                              @Christian Labrune

                              C’est beau comme un mec qui traine au Louvre , et qui juge les glands qui n’arrivent pas remplir leurs frigos .


                            • bernard29 bernard29 20 mai 16:41

                              @Christian Labrune
                              vous dites ;
                              « Macron, totalement déconsidéré désormais, ne pourra , comme les socialistes avant lui, se prévaloir que d’une seule « réussite » : faire progresser le parti des Le Pen. »

                              Pour affirmer cela il faudrait que le Rassemblement National fasse plus de 24, 80 % ( score de la précédente élection européenne.), ce qui ne semble pas être le cas. Au contraire même, vous voyez bien que Macron est surtout une opportunité pour faire baisser le score du FN. 


                            • bernard29 bernard29 20 mai 16:44

                              Et donc, 
                              effectivement le mieux est le vote Renaissance. Macron compte sur vous.



                            • Kapimo Kapimo 20 mai 17:10

                              @Christian Labrune
                              "Ce qui aura été criminel, de la part de ces chefs d’état ou de gouvernement prétendument démocrates, c’est de ne pas avoir été capables de comprendre que, pour un peuple, se considérer comme une nation, au sens que Renan donnait à ce mot, cela n’a rien à voir avec une quelconque extrême droite.«  

                              Vous croyez vraiment en ce que vous écrivez ? Vous croyez vraiment qu’ils ne comprennent pas ?
                              La réduction Ad-Hitlerum du patriotisme, a commencé dès le procès de Nuremberg. Dans l’agenda »européen" (en fait néo-libéral des UE-iste), la transformation des nations en de simples zones économiques est voulue, programmée et organisée. A cet effet, toutes les armes sont bonnes, en particulier la diabolisation des opposants.
                              Merkel et Macron comprennent très bien que le patriotisme n’a rien d’extrémiste. Ce qu’il faut effectivement leur reprocher, c’est de vouloir transformer les démocraties représentatives en simple zone peuplées soumises à une oligarchie transnationale.


                            • Christian Labrune Christian Labrune 20 mai 20:27

                              ADDENDUM

                              Je viens d’entendre une interview de Barbara Lefebvre à propos de son bouquin dont je n’avais pas encore entendu parler :
                              C’est ça la France... Qu’a-t-on fait pour mériter ça ?
                              https://www.amazon.fr/Cest-%C3%A7a-France-Qua-t-m%C3%A9riter/dp/2226439528
                              Elle explique, sans doute fort longuement, ce que j’esquissais plus haut, et cite Aragon (qui n’est certes pas ma tasse de thé !) déplorant qu’on ait « abandonné à Maurras les idées de patrie et de nation ». Elle remarque elle aussi que l’irruption de Macron est tout à fait à contre-courant d’une tendance actuelle qui, partout, commence à « mettre en avant une identité nationale forte », à commencer par les grandes puissances où des gens un peu plus lucides que ceux des générations précédentes mesurent très bien le désastre de politiques soumises à la seule logique du système économique international ; politiques dont celle de l’Europe pourrait être une parfaite illustration, et qui ont salement fragilisé ce qui faisait l’unité culturelle des nations.
                              Elle renvoie dos à dos les Le Pen et les Macron qui sont effectivement les deux faces d’une même médaille, d’un même fascisme.« Serions-nous tous devenus des fachos, à l’insu de notre plein gré », dit-elle. Cette formule est apparue à la fin de l’entretien ; elle n’a pas eu le temps de développer, mais ceux qui ont des yeux pour voir lucidement la réalité des choses n’auront aucun mal à en sentir la pertinence.


                            • Christian Labrune Christian Labrune 20 mai 20:44

                              @Kapimo

                              Je suis totalement d’accord avec ce que vous écrivez. Au reste, ceux qu’on appelle les « pères de l’Europe », et dont les dessous des carrières politique et les compromissions successives ne sont plus un secret pour personne, n’ont jamais eu d’autre objectif que celui que vous rappelez : créer des zones économiques favorables à une expansion capitaliste sans frein (*).

                              L’équation nation=extrême droite dépasse en malhonnêteté intellectuelle tout ce qu’on peut imaginer. Oser formuler ça, c’est prendre les Français pour des cons. Mais la destruction du système d’instruction publique réalisée par les socialos permet désormais ces sortes d’audaces : ça passe comme une lettre à la poste dans une opinion complètement décérébrée.

                              (*) voilà que je m’exprime comme un coco ! Je ne hais pas le capitalisme et je n’ai jamais été marxiste. Il n’empêche que n’importe quelle politique intelligente et digne de ce nom, doit s’efforcer et c’est possible de limiter autant que que faire se peut ses effets pervers, et non pas asservir les peuples à des intérêts qui leur son contraires.


                            • Julien Esquié Julien Esquié 21 mai 08:43

                              @Christian Labrune

                              L’assertion est malhonnête. La destruction du système d’instruction publique, qui n’est pas contestable,n’a pas été « réalisée par les socialos ». Elle l’a été par la droite et la gauche, en chœur, depuis plus de 40 ans. Son acte I aura été le calamiteux « collège unique », décidé par la droite.


                            • devphil30 devphil30 20 mai 15:47

                              Dimanche prochain le piaf va tomber du nid médiatique pour retourner dans sa médiocrité comme tous les Reveur En Minorité

                              Dire que certains vont voter pour ce truc là et ce pseudo parti d’incompétants et de voyous


                              • Le421 Le421 21 mai 08:43

                                @devphil30
                                Voui !! Trois catégories. Les nantis, les larbins et les trouillards.
                                Avec ça, on dirige le monde...


                              • gaijin gaijin 20 mai 16:17

                                «  pourrait risquer d’être vain, dans la mesure où c’est au Conseil Européen de décider.. »

                                et ben oui tintin elle sert a rien ton élection ni ton programme hypocrite

                                a commencer par l’europe verte alors que tout doit être fait pour accélérer le réchauffement vu que tout le monde est dans les startings block pour les 50 ans de pillage de l’arctique ....

                                https://www.franceculture.fr/geopolitique/le-rechauffement-climatique-aiguise-les-appetits-dans-larctique

                                mais bon on va pas parler du réel au électeurs tout de même ...

                                quand a l’ europe sociale que peut elle être au juste a part un nivellement vers le bas ? ( personne même a 4 grammes a jamais vu un nivellement vers le haut , sous acide peut être ? ) mais bon ça non plus il faut pas le dire au mougeons ils s’en rendront compte bien assez tot ....

                                encore que il y en a qui ont compris :

                                https://www.youtube.com/watch?v=UweNTEd9FeY

                                a quoi pense l’oiseau ? a s’envoler vers un endroit ou elle puisse sortir dans la rue sans gardes du corps ....


                                • Prudence 20 mai 18:31

                                  A peu près tout ce que dit Mme Loiseau est faux : l’Union européenne à tout « piqué » au Conseil de l’Europe, c’est lui qui a fait un effort juridique et social de valorisation d’une Europe de la confiance et de la paix. Nous assistons en ce moment, avec l’oubli systématique du Conseil de l’Europe, et la valorisation de la seule Union européenne, à une nouvelle forme de révisionnisme.

                                  Je voterai le 26 mai pour le parti animalier, pour dire à ces gens :

                                  « à vous, je préfère de loin un chien ».

                                  « Votre Europe, on s’en fiche. Partez. En marche... vers la sortie ! ».

                                  Contactez SVP ceux qui veulent s’abstenir pour leur suggérer l’idée. Faites passer. Ne pas perdre une seule voix.


                                  • Le421 Le421 21 mai 08:44

                                    @Prudence
                                    Il est pourtant de fait qu’on fait plus attention à son chien qu’à un mendiant dans la rue...
                                    Sauf pour une transfusion ou une greffe.
                                    Avec le chien, ça ne marche pas.
                                    Je dis ça, je dis rien, évidemment !!  smiley


                                  •  C BARRATIER C BARRATIER 20 mai 21:39

                                    Merci Sylvain

                                    Je partage


                                    • Laulau Laulau 21 mai 08:35

                                      Il est grand temps de débattre concrètement de la vision de l’Europe de demain, celle de 2025, celle de 2050, et pourquoi pas, celle de 2100.

                                      C’est ça discutons de l’Europe en 2100, ça nous évitera de parler de celle d’aujourd’hui, pas vrai ?


                                      • gaijin gaijin 21 mai 10:21

                                        @Laulau
                                        demain on rase gratis .....


                                      • A l’auteur,



                                        J’espère que dimanche soir que tu auras à portée de main un tube d’aspirine ( sponsorisé par un lobby européen )


                                        @+ P@py


                                        P.S.


                                        Au fait STP,...la cotisation pour enter dans « vos coteries » pour avoir ses articles validés par les modérateurs , est de combien ?


                                        Pt’ain l’ P@py.. est tu fais l’étonné d’être pas mal blackboulé ces temps, t’es con ou quoi ?


                                        • zygzornifle zygzornifle 21 mai 09:58

                                          Elle a a été choisie par Macron car elle a le corps , le vestimentaire de Merkel et la tête de Benny Hill ....


                                          • @zygzornifle

                                            oui, mais Benny Hill... ben il nous faisait marrer un max .. alors qu’elle !!!!!!!!!!!!!


                                            @+P@py ..


                                          • baldis30 21 mai 10:10

                                            Bonjour,

                                            OUI IL Y A UNE RENAISSANCE ... OUI , OUI , OUI ... !

                                            CELLE DE L’HONNEUR DES JOURNALISTES

                                             Plus précisément, dans ce désert où le sable de la lâcheté côtoie le déshonneur de la traîtrise « La Voix du Nord » a le courage d’affronter Jupiter ( et son satellite Rakotoarison ) en refusant de publier un entretien électoraliste à quelques jours de l’élection ... !

                                            https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/la-voix-du-nord-refuse-de-publier-une-interview-d-emmanuel-macron-par-souci-d-equilibre_3452489.html

                                             Et s’il en reste qu’un ... ? oui .... IL EN RESTE UN !

                                            On n’est pas sauvé ! Certains peuvent préparer leurs bagages pour Sigmaringen ! On n’est jamais trop prudent .... !

                                            Nous sommes bientôt au mois de juin .... en attendant le mois d’août .... comme il y a soixante et quinze ans ....


                                            • baldis30 21 mai 22:26

                                              @baldis30

                                              et maintenant avec le Télégramme de Brest ils sont deux .... ça pousse, ça pousse !


                                            • julius 1ER 21 mai 10:23

                                              Ce qui est intéressant dans le programme LRM, ce sont des propositions pour l’avenir et c’est ce qui importe .... car tous les passéistes qui encombrent les forums au jour d’aujourdhui n’en apportent aucune car ce qu’ils proposent c’est ce qui existait en 1900 et c’est ce qui a valu à l’Europe 2 guerres mondiales et un continent détruit .... « travail » si bien exécuté que d’une part l’Europe a perdu sa prééminence et d’autre part .... elle balbutie, toussote, crachote, et est plus frappée d’anémie que de croissance !!!!!!

                                              Quand je dis çà c’est directement en pensant aux propos de R Debray qui sévit sur les antennes en ce moment et qui fait finalement de l’Europe « bashing » en ce qu’il croit être de la lucidité sur l’état actuel de l’Europe ....

                                              quand il dit par exemple que l’Europe n’a pas de représentation positive sur les les billets de banque que cela n’évoque rien à la différence du dollar qui a des effigies comme Lincoln ou Washington .... c’est à la fois vrai mais aussi faux !!!

                                              car les pièces de monnaies ont des symbole des pays concernés, pour la France il y en a plein la Marianne, la semeuse etc ... 

                                              perso je pense qu’il vaut mieux aujourdhui se sentir plus européen, que bressan ou andalou car les échanges économiques ont atteint une telle dimension que le bressan ou l’andalou qui voudrait vivre comme un bressan ou un andalou devrait retourner 150 ans arrière avec la lampe à huile en guise de télévision .. et ce n’est même pas une plaisanterie, la nostalgie n’est pas un facteur positif cela peut-être un aide-mémoire, rien de plus ...

                                              car un bressanxit ou un andalouxit serait plus un suicide qu’une euthanasie douce et confortable, car lorsque je vois une liste royaliste aux européennes (nonobstant quelques autres aussi surréalistes ) vantant les mérites et la logique d’avoir un roi (reine ???) comme étant une solution d’avenir , durable et pérenne ..... sic je me dis que voter Macron serait bien un moindre mal pour peu que son activisme devienne contagieux !!!!!!!!!!!


                                              • bernard29 bernard29 21 mai 10:31

                                                L’interview du Président Macron sur l’Europe ici

                                                 https://www.ouest-france.fr/politique/emmanuel-macron/entretien-emmanuel-macron-s-engage-pour-peser-dans-la-bataille-des-europeennes-6359788

                                                 Très complet et pertinent. (à lire et a partager)



                                                • troletbuse troletbuse 21 mai 11:21

                                                  Elle pense probablement qu’elle va s’inscrire au concours de Miss France. Si Micron l’a choisie, suivant ses critères, c’est qu’il la trouve bêle.


                                                  • zygzornifle zygzornifle 21 mai 16:04

                                                    Elle est comme un drone , radio commandée par Macron ....


                                                    • troletbuse troletbuse 21 mai 21:46

                                                      @zygzornifle
                                                      Un drone d’oiseau, bien entendu smiley


                                                    • arthes arthes 26 mai 18:00

                                                      Mais elle ne pense pas....Tiens, c’est comme la paonne qui a débarqué chez ma père, rien vu d’aussi inexpressif et con que ce genre de volatile...ça sert à rien, c’est moche, ça gueuele comme une trompette et ça chie partout (tant qu’elle reste chez ma mère, ça va, sinon, ya ...Les balles.... en caoutchouc.... on est pas des sauvages).

                                                      Elle est la juste pour cacher la forêt épouvantable , inavouable que le « tueur DRH, froid » prévoit avec l’UE nous faire absorber dans les mois à venir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès