• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Aujourd’hui en Russie, Tsipras met (enfin) la pression sur (...)

Aujourd’hui en Russie, Tsipras met (enfin) la pression sur l’Europe

Il y a quelques semaines, Syriza semblait avancer vers une capitulation de son programme au nom de sa préférence européenne, à la grande déception de ceux qui, comme moi, espéraient une libération du peuple grec de l’oppression austéritaire. Ces derniers jours font renaître l’espoir.

Les jokers chinois et russe
 
Coralie Delaume, dans le FigaroVox, puis sur Marianne, se demande « Et si les Grecs préparaient leur sortie de l’euro avec l’aide de… Poutine ?  ». Il faut dire que le timing du Premier ministre grec est assez fort : alors qu’il doit payer demain 458 millions au FMI, il est en visite aujourd’hui en Russie, le moyen de signifier aux dirigeants européens qu’il a un plan B au cas où Bruxelles n’accède pas à ses demandes ? Sur son blog, Jacques Sapir souligne aussi l’enjeu géopolitique qui émerge sur la scène européenne. L’économiste en fait le possible « acteur du grand basculement  ». Les deux pays ne cessent de souligner leurs liens et leur proximité, y compris dans la lutte contre le nazisme.
 
En outre, Athènes dispose également d’une carte chinoise dans son jeu. A ce titre, comme le souligne bien Coralie Delaume, la poursuite de la privatisation du port du Pirée est à double tranchant. Bien sûr, elle peut sembler contradictoire pour un parti de gauche radicale, mais elle représente aussi un geste envers la Chine puisque c’est une société chinoise qui en bénéficie. Pour elle, « Athènes a envoyé par ce biais un signal amical à la Chine, à la suite de quoi Pékin s’est empressé de racheter cent millions d’euros de bons à court terme », alors même que la BCE « avait demandé quelques jours auparavant aux banques commerciales hellènes de ne plus acheter de bons du Trésor du pays  »…
 
Plus ferme avec l’Europe ?
 
Bref, dans ses négociations, Alexis Tsipras n’est pas démuni. Même s’il préfère une voie européenne, comme le souligne Jacques Sapir sur son blog, le nouveau gouvernement semble trop bien construire un ou plusieurs plans B pour ne pas sembler considérer sérieusement de les activer au besoin. Comme le dit Coralie Delaume, « même si la sortie de l’euro ne figurait pas dans le programme électoral de Syriza et même si les Grecs n’y sont majoritairement pas favorables, ils doivent être en train de s’apercevoir à cette heure qu’ils n’ont le choix qu’entre le Grexit et la capitulation. Or le refus d’être davantage humiliés par l’UE a beaucoup joué dans la victoire électorale de la gauche radicale  ».
 
Mais ce faisant, comme le soutient Romaric Godin dans la Tribune, Athènes a renversé la situation. Pour lui, « en agissant avec prudence et détermination, Alexis Tsipras a su contourner la stratégie du ‘nœud coulant’ des Européens. Désormais, la pression est de nouveau sur Angela Merkel  ». Il note qu’aujourd’hui, le temps semble jouer contre les dirigeants européens et que le Premier ministre grec ne cesse de renforcer son jeu en jouant la carte russe comme il le fait aujourd’hui. Ce faisant, l’Europe pourrait être prise au piège d’un choix cornélien, entre pousser Athènes dans les bras de la Russie, et risquer d’enclencher la destruction même de leur tour de Babel monétaire, ou beaucoup céder à Syriza.
 
Bien sûr, il est encore trop tôt pour juger définitivement la stratégie d’Alexis Tsipras, mais les évènements des derniers jours semblent indiquer que la partie est encore assez ouverte. La possibilité d’une escapade russe pourrait pousser les dirigeants européens à plus de souplesse. Ou, à la rupture ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (63 votes)




Réagissez à l'article

114 réactions à cet article    


  • Bernard Pinon Bernard Pinon 8 avril 2015 10:45

    Il est aussi possible que la Grèce se prépare à une double circulation de monnaie (euro+drachme), un moyen de retrouver sa souveraineté monétaire sans vraiment sortir de l’euro.C’est ce qu’avait fait en son temps Arnold « Gouvernator » Schwarzenegger en Californie, et ça lui a permis d’éviter la faillite.


    • Olivier 8 avril 2015 11:57

      Difficile évidemment de dire ce qui va se passer, mais à mon avis la BCE va tout simplement racheter en sous-main la dette grecque pour éviter sa sortie de l’euro. Il faut voir que ce sont les grecs qui, paradoxalement, sont en position de force : il leur suffit de faire le chantage à la sortie de l’euro pour obtenir tout ce qu’ils veulent. Cette sortie serait tellement catastrophique pour le projet politique fédéraliste que l’UE est prête à tout pour l’éviter - et d’autant plus que par le biais du « quantitative easing », c’est-à-dire la planche à billets, elle peut créer autant d’argent qu’elle veut !


      • bakerstreet bakerstreet 8 avril 2015 12:56

        @Olivier


        Et vous croyez vraiment qu’on peut faire marcher la planche à billets à foison...On n’est plus dans la toison d’or....
        L’économie de la grèce qui n’a vraiment de toute façon jamais existé, n’aurait jamais du rentrer dans L’UE ; elle a été possible uniquement grâce aux appuis français, VGE en particulier.
        Il est évident que la sortie est inéductable.
        Les surenchères nationalistes et borgnes, sur la dette de guerre, envers l’allemagne, montrant que la grèce n’a pas du tout la même objectivité selon qu’elle soit créditrice, ou débitrice, vont un peu plus accélérer les choses. Ce voyage de maquignon à Moscou ruinant un peu plus l’image

      • Laulau Laulau 8 avril 2015 13:30

        @bakerstreet
        Et vous croyez vraiment qu’on peut faire marcher la planche à billets à foison..

        Et que ce fait marcher la BCE lorsqu’elle achète des titres pourris aux banques, ça n’est pas la planche à billets ? Ah non c’est vrai, dans ce cas on dit « assouplissement monétaire » ou bien « quantitative easing » ... ça change tout.


      • gerard5567 8 avril 2015 14:53

        @bakerstreet
        L’Allemagne non plus n’est pas objective. Elle a déjà oublié qu’on avait annulé sa dette à deux reprises par le passé. Quant au voyage de maquignon, la Grèce est à bonne école avec Union européenne, qui n’est qu’une institution néolibérale, adpete justement du maquignonnage à grande échelle.. ...


      • bakerstreet bakerstreet 8 avril 2015 17:02

        @gerard5567

        Ouai, moi le voyage de tsipras faisant la danse du ventre me ramène à des mauvais souvenirs ; les intellos français se rendant à Berlin en 42 ; ou bien des ministres portugais et autres pays satellites tout juste rendus dans L’UE rendant grace à WW bush, quand chirac avait refusé de monter dans la coalition.

        270 milliards, vous pensez que c’est objectif ?

         L’objectif, c’est de faire pression tout simplement sur l’europe. ....A mon avis c’est nul, les jours de la grèce sont comptés.....Étonnant comment ce type peut séduire les gogos. La grèce n’a pourtant pas changé d’un iota,, pire elle se caricature : Retour aux accents les plus rances du nationalisme, avec auto apitoiement, refus d’auto critique, la faute c’est les autres, même quand on la prend à piquer dans le pot à confitures, à magouiller....Du pure tapie, vous dis-je.....mentir, bluffer, même quand toutes les charges sont contre vous.
        Mais tout cela repose plus sûrement sur de la politique interne : Faire de l’esbrouffe, faute de résultats, afin de ne pas trop dévisser...
        C’est drôle ce qu’on peut faire subir à la mémoire, amnésique d’un coté, celui des subventions, les plus importantes que l’europe ai accordé à ce jour....Je ne parle pas de la dette qui passera dans l’oubli....Mais par contre aux taquets des exigences remontant à plus de 70 ans.....
        A ce titre, on pourrait demander aussi aux allemands raquerr, et à mon avis, aux vues des deux guerres, des vingt départements et des vingt villes portuaires détruites, on pourrait demandait à la louche dix fois ce que la grèce demande, c’est à dire 2000 milliards 
        Mais 2059 milliards et 20 centimes ça ferait plus joli...Mieux compté...
        Donc encore un effort, et on repart comme en 14....

      • marc23 8 avril 2015 17:10

        @bakerstreet
        Charabia inepte. 


      • Laulau Laulau 8 avril 2015 17:33

        @bakerstreet

        Retour aux accents les plus rances du nationalisme

        Bouh que c’est mal le nationalisme, c’est rance. Par contre je sais un pays où l’on voit des drapeaux partout, où l’on chante l’hymne national à tout bout de champs et qui met ses base et ses bannières tout autour du monde, mais curieusement les européistes trouvent ça très bien. Peut être parce qu’il s’agit du drapeau étoilés de l’empire ? Celui des boss quoi !


      • agent ananas agent ananas 8 avril 2015 19:15

        @bakerstreet

        L’économie de la grèce qui n’a vraiment de toute façon jamais existé, n’aurait jamais du rentrer dans L’UE

        Oui mais avec la nouvelle configuration géostratégique et énergétique qui se dessine, la Grèce a un atout. Elle pourrait devenir la porte d’entrée en Europe du gaz russe (Turk Stream/Balkan Stream)... et le port du Pyrhée devenir la tête de pont en Europe de la « Nouvelle Route de la Soie » que la Chine essaye de mettre en place.
        Ce qui en ferait un pays incontournable.
        Est-ce que l’OTAN laisera faire... est une autre histoire !


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 avril 2015 20:42

        @Olivier
        Mais c’est déjà fait. Les dettes grecques sont devenues publiques.
        Ou pour dire autrement, c’est vous qui les avez en charge, enfin, vous, moi, nous, les contribuables européens ! « Dette grecque : le FMI et la BCE, créanciers privilégiés, aux Etats de payer ? »


        Les joueurs de bonneteau européen ont fait passer la dette grecque des banques aux institutions publiques.
        Pour comprendre la restructuration de la dette grecque de 2012


      • alinea alinea 8 avril 2015 23:43

        @alinea
        D’autant plus que ce n’est pas de l’argent que l’on a prêté aux Grecs, mais qu’on a racheté au privé, pour les soulager, les pauvres. Pauvres banques qui, je le constate, ne suscitent pas tant de rogne !!!


      • arnulf arnulf 12 avril 2015 16:10

        @bakerstreet
        Merci de mettre un G majuscule à Grèce. Le mépris trop voyant est contre productif. Si vous pouviez insérer quelque part dans votre texte un compliment bien senti pour le nationalisme etazunien ce serait super.
        Une fois cela fait nous tiendrons compte de vos extraordinaires réflexions.


      • hgo04 hgo04 12 avril 2015 19:49

        @bakerstreet
        «  »« Et vous croyez vraiment qu’on peut faire marcher la planche à billets à foison...On n’est plus dans la toison d’or.... »«  »

        Et que font les USA, avec pourtant 18 000 milliards de dettes ???


      • Vipère Vipère 12 avril 2015 20:21

        @hgo04


        Tant qu’il y aura des arbres à abattre, on pourra produire du papier et faire fonctionner la planche à billets ...

        La dette n’est que papier monnaie et tous les Etats libres et souverains peuvent produire de l’argent et acheter ce que bon leur semble ! 

        Comme au monopoly, les chinois achètent des hotels et des aéroports français, les quataris font pareil ! 

        La règle du jeu du grand monopoly mondial est que les français liés à l’Europe et à la « dette » comme la chèvre de Monsieur SEGUIN à son piquet, ne peuvent que vendre leur pays à la découpe aux étrangers !!!


      • Dom66 Dom66 8 avril 2015 12:18

        Martin Schulz commence à faire la grimace, et demande à A. Tsipras de ne pas mettre en danger « l’unité de l’UE. » Ça  me fait bien rire, il ne manque pas de culot ce Martin. comme quoi il n’y a pas qu’un âne

        Pour Tsipras j’espère que son voyage en Russie sera positif pour la Grèce.   

         Le gouvernement grec subit également une forte pression par le biais de mises en garde contre la coopération avec la Russie. Spiegel Online a publié hier un article annonçant que la « CDU est indignée par le flirt gréco-russe ».

        Lire la suite : http://fr.sputniknews.com/presse/20150331/1015409091.html#ixzz3Wi6kwPs3

         "Le gouvernement grec a l’intention de demander à la Russie de réduire le tarif du gaz et d’annuler l’embargo sur les importations de certains produits grecs"

         


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 avril 2015 20:44

          @Dom66
          Nada pour les fruits grecs exportés en Russie !
          Poutine maintien l’embargo sur les produits agroalimentaires européens.
          Cf le compte rendu de l’entretien Tsipras -Poutine dans la Tribune.


        • pens4sy pens4sy 9 avril 2015 00:10

          @Fifi Brind_acier

          Comment ça nada ?

          http://francais.rt.com/lemonde/1597-russie-prepare-levee-lembargo

          Le ministre russe du Développement économique Alexeï Oulioukaïev envisage même de faire cette faveur non seulement a la Grèce mais a Chypre et a la Hongrie.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 9 avril 2015 05:41

          @Dom66

          Le 13 fevrier, sur un article de Victor. et dautres, je commentais qu’on avait une perception erronée eu rapport de forece entrela Grece et l’Europe. En fait, c’est la Russie qui tient les atouts,, car avec son alliée la Chine elle a l’option de racheter la dette grecque à sa discretion. Elle peut donner à la Grece une bonne raison de sortir de l’UE, de renverser toutes ses alliances et d’amarrer la Grece (et Chypre) comme de gros porte-avions aux ordres des Brics en Méditerrané Orientale.... comme Israel l’est depuis 50 ans aux ordes des USA en Méditerrané Occidentale..... C’est tout l’équilibre des forces mondiales qui serait inversé.....

          Incidemment, cette transaction pourrait etre, au profit de la Chine ou des Brics. la manigance financiere la plus rentable de l’Histoire : racheter discretemnet la dettegrecque a rabais aujourd’hui... étant les seuls a savoir qu’avec l’endossemnt de la Chine cette dette reprendra sa pleine valeur nominale !

          Les USA ne peuvent courir ce risque, surtout au moment où toute l’Amérique latine pourraitaussi se désinféoder. Car tout peut arriver à l’OEA ces jours-ci, où il n’est pas impensable que les USA soient enjoins de se rétracter de leurs menaces au Venezuela sous peine d’être exclus de cette Organisation des Etats Américians qui est la structure d’encadrement de leur asservissement de l’Amérique latine... On pourrait vire une passionnante Quasimodo cette année....

          PJCA

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 avril 2015 07:13

          @pens4sy
          Exact, je présente toutes mes excuses !
          « Projet de sociétés agricoles gréco- russes pour contourner l’embargo »
          Et aussi un projet gazier.


          Le premier projet n’est pas du tout apprécié au niveau européen !
          La question qui se pose est de savoir si la Grèce, sous perfusion financière permanente, pourra réaliser ses projets ? Il suffit que la Troïka ferme le robinet des prêts.

          Contourner l’embargo signifie aussi que la question ukrainienne, à l’origine des sanctions contre la Russie, ne concerne plus la Grèce, alors qu’elle est un pilier militaire de l’ OTAN ?

          On voit bien que le plus simple serait que la Grèce sorte de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, elle aurait les mains libres pour signer tous les accords qu’elle veut !

        • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 avril 2015 13:53

          @Fifi Brind_acier

          "On voit bien que le plus simple serait que la Grèce sorte de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, elle aurait les mains libres pour signer tous les accords qu’elle veut ! "

          Je serais vous je garderais mes sarcasmes, on ne sait jamais :
          vous pourriez être un jour, qui sait, en responsabilité, et on pourrait aussi juger la différence entre les actes et les belles promesses radicales smiley


        • pens4sy pens4sy 9 avril 2015 13:55

          @Fifi Brind_acier

          Excuses acceptées, et bien d’accord avec le commentaire ci-dessus.


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2015 19:16

          @Olivier Perriet
          Vous devriez lire le discours de Valls sur la Grèce pendant son séjour au Portugal.
          « Soit la Grèce fait ce qu’on lui dit, soit on coupe les crédits ! »


          Mon engagement politique ne regarde que moi, et les risques de se tromper qui vont avec.
          Ceux qui ne font rien ne risquent pas de se tromper.

        • Olivier Perriet Olivier Perriet 15 avril 2015 10:28

          @Fifi Brind_acier

          exact, c’est ce que je dis : vous ne faites rien pour l’instant


        • bakerstreet bakerstreet 8 avril 2015 12:41

          La corde se tend, manifestement Tsipras tente de voir jusqu’à où elle peut résister. Pas dit qu’elle ne va pas casser et lui revenir en pleine tronche !


          La grèce veut bien rembourser 450 millions au FMI, condition pour obtenir une nouvelle tranche de plus de 7 milliards.....

          Sinon elle exige de l’Allemagne 278,7 milliards de remboursement de dettes de guerres ! ( ce que j’aime bien, c’est la virgule, le détail, qui montre qu’en grèce tout de même, on est parfois comptable....)

          Dans cette épicerie en faillite, l’esbroufe est tellement patente, qu’on ne peut penser qu’aux jeux de ressemblances entre Bernard Tapie et Tsipras.

          • wesson wesson 8 avril 2015 14:23

            @bakerstreet

            « La grèce veut bien rembourser 450 millions au FMI, condition pour obtenir une nouvelle tranche de plus de 7 milliards..... »


            Ce n’est pas exactement ça. 

            Le FMI est une institution mondiale, qui dépasse largement le cadre Européen. Depuis sa création, personne ne lui a fait défaut pour une raison très simple : si on fait défaut au FMI, alors plus rien ni personne ne vous prêtera le moindre argent dans le monde entier.

            C’est pourquoi ne pas rembourser le FMI est toujours une mauvaise idée.

            Par contre, et c’est là où réside toute la subtilité, Syriza n’as rien dit sur l’argent qu’il utiliserait pour effectuer ce remboursement.

            Par exemple, Syriza peut réquisitionner la banque centrale de Grèce afin de lui octroyer un prêt forcé (ça fait partie des choses qui sont possibles dans un cadre légal prévu), et payer le FMI avec cet argent là. Une telle action obligerait la BCE à réagir d’une manière ou d’une autre : Soit rien faire, ce qui équivaudrait à une victoire des Grecs, soit interdire à toutes les banques Européennes les Euros Grecs, ce qui reviendrait à expulser la Grèce de la zone Euro, tout en lui fournissant une raison valable (c’est à dire juridiquement défendable) de faire officiellement défaut sur sa dette.

          • gerard5567 8 avril 2015 14:57

            @bakerstreet

            L’esbrouffe est du côté de la Troïka qui n’a jamais cherché à sauver la Grèce mais à renflouer les banques allemandes et françaises, dont le Crédit agricole. La Grèce est en position de force désormais.


          • gerard5567 8 avril 2015 14:59

            @wesson
            Très bien vu.


          • alinea alinea 8 avril 2015 15:16

            @bakerstreet
            Avec tout le respect que je te dois, n’as-tu pas l’impression, bakerstreet, de confondre les oligarques, les dirigeants d’un pays, et son peuple ? Ou ne parler que des premiers et taire le second ?
            Au train où l’on va, nous ne tarderons pas à être dans une merde noire ; les autres, ailleurs, auront beau jeu de nous condamner, nous, peuple de France, qui laissons faire ce qui se fait chez nous !!


          • bakerstreet bakerstreet 8 avril 2015 17:11

            @alinea

            @alinea

            Je sais bien que les céréaliers mettent devant eux les ramasseurs de noix, pour faire valoir leurs subventions. On peut placer le débat à deux niveaux. Si on se place dans la rue, au niveau de la misère, ce que tsipras tente un peu démagogiquement, alors on est tétanisé, et on envoie même ses économies à la banque grecque. Mais quand on prend un peu de hauteur, qu’on regarde les actions et les conséquences, on ne peut être que furieux contre ce pays, qui s’est joué admirablement de l’oubli, quand ça l’arrange, et de la pire capacité à réinstrumentaliser le passé. Cette histoire de dette que l’allemagne lui doit, c’est de pire connerie, celle qui réallume les feux. 
            En tout voilà Tsipras se rendant à Moscou, béni par les popes....Le clergé en grèce doit se faire encore un peu moins de soucis, s’il s’en faisait. Regardez l’histoire depuis les JO, ce pays est dans une gabegie constante : Triplement des salaires entre 2000 et 2010, gonflement des fonctionnaires, avec un seul impôt pour financer : Celui de l’europe qu’on appelle le crédit.....


          • bakerstreet bakerstreet 8 avril 2015 17:19

            Alinea


            Je joint ce lien


            Nicolas Bloudanis  : Avec Syriza, la Grèce oscille à nouveau « entre démocratie et régime autoritaire »

            L’historien grec, Nicolas Bloudanis, auteur d’une remarquable « Histoire de la Grèce moderne, 1828-2010, mythes et réalités » (L’Harmattan), m’a fait parvenir le texte ci-dessous pour que je le publie sur mon blog. L’homme, que j’ai plusieurs fois interviewé et qui réside entre Patmos et Leros, estime que deux mois après la victoire de Syriza, il est temps de tirer le signal d’alarme sur ce qui se passe dans son pays.


          • alinea alinea 8 avril 2015 18:34

            @bakerstreet
            Que propose-t-il ce brave homme ; une sonnette d’alarme, c’est pour arrêter le train : que faut-il arrêter ? Le réveil ? La conscience ? ou la soumission, la gabegie des puissants ?
            Un peuple est en danger : bien fait dis-tu, comme la fourmi à la cigale ?
            Si on doublait ton salaire ( à prouver encore), tu monterais au créneau ? On t’a vanté l’Europe comme un cadeau ? Ben non les gars, les cadeaux, c’était pour nous !
            C’est pas Giscard qui a traficoté les comptes ! mais les américains, je parie que les Grecs ne le savaient pas !!
            En tout état de cause, qu’ils se barrent de ce merdier, et qu’on les soutienne !


          • bakerstreet bakerstreet 8 avril 2015 18:53


            @alinea


            On peut pas empêcher les gens de vouloir voir les bons et les méchants là où ils veulent les mettre, et croire en ce qui les arrange. Hitler aussi défendait le populo, qui avait besoin de brouettes de marks pour s’acheter un pain. En ce temps on montrait des images de miséreux tendant la main pour montrer les conséquences du traité de Versailles......La Grèce a très bien su manœuvrer avec un jeu qu’était pas terrible, en usant et en abusant de subventions, de subverfuges savants. 
            Celui auquel vous faites allusion, avec Goldman sachs n’est pas piqué des vers, puisqu’il oblige la grèce à lui filer maintenant 500 millions d’euros jusqu’en 2037 je crois, pour l’avoir aidé à magouiller ses comptes, et s’être foutu de la gueule de l’europe...Le soutien à la grèce, mais il existe depuis 20 ans, ce n’est plus un soutien, d’ailleurs, c’est un mur en béton, un barrage contre la mer egée de la faillite. Pendant ce temps la marine grecque, a retrouvé la première place sur le podium mondial, devant le japon, et, ne paie toujours pas un rond d’impôts. No problem, sans doute....

          • lloreen 8 avril 2015 19:21

            @wesson
            "Le FMI est une institution mondiale, qui dépasse largement le cadre Européen. Depuis sa création, personne ne lui a fait défaut pour une raison très simple : si on fait défaut au FMI, alors plus rien ni personne ne vous prêtera le moindre argent dans le monde entier."

            Le FMI avec le FED et les autres corporations sont les plus gros escrocs que la planète ait portés.
            Non seulement plus aucun état ne devrait leur rembourser le moindre centime d’ euro mais en plus ces malfaiteurs associés devraient être arrêtés pour racket et crimes contre l’ humanité et condamnés à dédommager tous ceux qu’ ils ont spoliés .

            La cour fédérale du Canada a d’ ores et déjà jugé que la loi Rothschild est inconstitutionnelle. Et cette loi Rothschild est la même dans tous les états de l’ UE.En France elle s’appelle la loi Pompidou -Giscard (1973).

            https://www.youtube.com/watch?v=4x1Fn5yFcF8&feature=youtu.be

            http://decisions.fca-caf.gc.ca/fca-caf/decisions/en/item/100762/index.do


          • alinea alinea 8 avril 2015 19:45

            @bakerstreet
            C’est pas les bons les méchants, c’est des gens dans la merde et des coupables : le hic c’est qu’il y a beaucoup de coupables qui d’ici semblent être des leurs : un peu comme chez nous en fait !
            Les changements de « moeurs »(! !) ne se font pas en deux mois ; ils sont en cours ; personne avant ne les avait tentés...
            ...il y a quelque chose que je ne comprendrai jamais, ce caillou, là, qui obstrue le chemin, et que je rencontre, toujours le même, chez tant et tant de gens !!


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 avril 2015 20:48

            @wesson
            Si, si l’Argentine a fait défaut en 2012.
            « Nous ne rembourserons pas tout, et pas tout de suite ».
            cf l’entretien de l’ancien Ministre des Finances argentin.
            La différence, c’est que l’ Argentine n’a avait rien à cirer de sauver la construction européenne, contrairement à Syriza. L’Argentine est un pays indépendant et souverain.


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 avril 2015 20:50

            @bakerstreet
            Vous avez raison, c’est une pyramide de Ponzi !!
            Ils empruntent pour rembourser les emprunts.


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 avril 2015 20:55

            @bakerstreet
            L’argent des emprunts a surtout servi à acheter des armes, à la France, à l’ Allemagne et aux USA. Et les rétrocommissions qui vont avec !
            Où est passé l’argent prêté à la Grèce ?


          • alinea alinea 8 avril 2015 20:58

            @bakerstreet
            Tu m’envoies un article de Quatremer ? Dia !!
            je commence à comprendre !! Charlie, Libé toutça ; ce n’est pas du racisme mais de l’allergie.
            Désolée ; je crois avoir dit ça une fois !


          • bakerstreet bakerstreet 8 avril 2015 21:13

            @Fifi Brind_acier


            De toute façon, bien que la réalité soit accablante, ou pire, à cause de ce fait, on est chez la plupart des internautes ici,dans une forme de déni.
            Même déni d’ailleurs que chez les grecs d’ailleurs, qui depuis des siècles l’invasion turc entretiennent deux positions favorites
            - Un passé mythifié, qui leur permet de penser que le monde entier leur doit une dette
            - Un autre obscur, sous domination turc, qui les a dispensé de se gouverner, mais qui leur a donné une autre illusion tenace : Celle d’être toujours victime. Hier des ottomans, aujourd’hui des européens. La xénophobie est constante. L’histoire en sert que dans un seul sens, endosser le statut de victime
            De son passé sous tutelle, la grèce a appris magouilles diverses, et un état d’esprit s’est figé : L’impot est injuste, c’est un vol ; donc refuser de payer l’impot, c’est échapper au vol.

            On en est là. Il suffit de regarder les faits, accablants, de détournements, qui sont légions pour s’en assurer. Mais de cela, beaucoup refusent de le faire.
             Les chiffres seraient menteurs, manipulés. Seuls les effets populistes sont tolérés. C’est pour ça qu’on a toute indulgence pour Tsipras, qui a réussi à voler sa clientèle à « aube dorée »....C’est dire...

          • bakerstreet bakerstreet 8 avril 2015 21:21

            @alinea

            Le nom du journal, c’est comme la marque d’un micro, je m’en contrefout assez. Le principal étant la voix, derrière, et sa qualité. Et les éléments d’analyse de ce type c’est sûr, sont assez dérangeants, mais de cela, on on fait ce qu’on veut, ce qu’on peut souffrir.

          • alinea alinea 8 avril 2015 21:37

            @bakerstreet
            C’est quoi la morale ?
            Qu’ils crèvent et que prospère la troïka ?
            La France n’achète pas des armes, elle en vend, paix à son génie, et vivent les salauds !!
            dieu qu’il serait doux de vivre comme on l’entend...


          • alinea alinea 8 avril 2015 22:09

            @bakerstreet
            "de traiter une crise économique de manière thatchérienne"
            je ne savais pas que telle était votre bible !!
            J’ai donné plus haut des liens ; j’ai lu aussi des tas d’analyses, mais jamais celles relayées pas Quatremer ; quand on voit comme il traite la gauche en France, on s’en doute.
            L’allergie s’est transformée en nausée à cette lecture


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 avril 2015 07:19

            @bakerstreet
            La question n’est plus de comprendre la psychologie grecque, mais de savoir si l’ UE, la BCE et l’ OTAN vont laisser Tsipras faire comme s’il dirigeait un Etat souverain, signer des accords avec la Russie ou la Chine, tout en voulant rester dans l’ UE et en obtenir de l’argent pour rembourser ses prochaines échéances ??


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2015 19:25

            @bakerstreet
            Vous partez de la base du problème, et pas du sommet.


            Vous ne comprenez pas la logique de la construction européenne :
            soumettre et ruiner les peuples.

            Les dirigeants se fichent de l’ Histoire des peuples, ce qu’ils veulent, c’est que la dette crache des intérêts. « La dette est une arme pour conquérir et asservir les peuples » par John Perkins, l’auteur « Des confessions d’un assassin financier. »

            Exemple de la dette publique pour la France. Cela vous concerne, c’est vous qui remboursez.


          • jeanpiètre jeanpiètre 8 avril 2015 13:01

            retour au point de départ , la Grèce n’est pas entrée dans l’europe pour ses qualités budgetaire, mais bien pour sa position géostratégique au coeur de l’europe soviétisée de l’époque, de la frontière turque.

             l’europe s’est comporté avec elle comme un banquier s’occupe d’un ménage précaire : d’abord on prête avec le sourire, puis on récupère tout une fois étranglé.

            La Grèce restera donc certainement européenne, mais pas par orthodoxie budgetaire, par calcul géostratégique de la pourriture.
            N’auront plus qu’à s’aligner sur le comportement du luxembour, en lessiveuse de toutes les mafias


            • bakerstreet bakerstreet 8 avril 2015 17:37

              @jeanpiètre
              Même pas, elle est entré grâce à un intense lobbying, auprès de VGE : Les contrats d"’armement successifs ont pas mal pesés dans la balance. 

              Résultat, encore en 2010, la grèce, 15 millions d’habitants, était le quatrième importateur d’armes au monde. 

              Vous en faites pas, elle paiera jamais ces mirages, qui n’ont jamais mérité autant leur nom !

            • Deneb Deneb 8 avril 2015 13:04

              Le plan B ? Il compte sur Poutine parce qu’il n’a pas compris que Poutine parle en Roubles.


              • jeanpiètre jeanpiètre 8 avril 2015 13:14

                @Deneb
                c’est vrai que le cours de l’euro dollar a de beaux jours devant lui ! hi hi hi


              • wesson wesson 8 avril 2015 14:25

                @Deneb
                Avez-vous regardé le cours du Rouble récemment ?


                Savez-vous au moins qu’il s’est apprécié de plus de 30% depuis le début de l’année, et que Bloomberg prévoit qu’il va encore s’apprécier d’un tiers dans les 6 prochains mois, malgré un prix du pétrole qui reste bas...

              • tf1Groupie 8 avril 2015 14:53

                @wesson
                Depuis le début de l’année Le Rouble a prix 25% ... par rapport à l’Euro qui lui a perdu près de 10% par rapport aux principales devises ( dollar, yen, Livre UK).

                Et donc cela fait plus de 30% ?
                Toujours dans la mesure et l’exactitude ce Wesson  smiley


              • jeanpiètre jeanpiètre 8 avril 2015 14:59

                @wesson
                oui , la finance anglo saxonne attaque le rouble, mais d’ici quelques années, je doute que le rapport de force , accentué depuis le printemps dernier soit en la faveur des banques riches de dettes. la contre attaque éconimique des brics est en train de se mettre en place, elle risque d’être aussi violente que l’attaque occidentale


              • wesson wesson 8 avril 2015 15:51

                @tf1Groupie
                J’ai pris par rapport à son cours le plus bas (le 30 Janvier ou il était à 79.05), la ré appréciation depuis lors est > à 35%


                Et effectivement le cours Euro/Rouble est le plus pertinent, car c’est bien avec la zone Euro que la Russie a le plus d’échanges.

                Je sais, je sais, ça vous est très dur à admettre.

              • tf1Groupie 8 avril 2015 18:49

                Donc chez Wesson le début de l’année est le 30 janvier, l’Euro est la monnaie de référence par excellence, et quand l’Euro baisse c’est en fait le Rouble qui monte ?

                J’adore votre manière d’établir des vérités qui dérangent.

                Je pense que la même façon vous devez applaudir « la resistance des Russes envers l’enfer du consumérisme »  smiley


              • agent ananas agent ananas 8 avril 2015 19:17

                Le rouble est indexé sur l’or... (au contraire du dollar).


              • wesson wesson 8 avril 2015 20:30

                @tf1Groupie

                « quand l’Euro baisse c’est en fait le Rouble qui monte ? »

                ça n’as aucun rapport, j’ai juste noté que c’est bel et bien avec l’Europe que la Russie a le plus d’échanges commerciaux. Désolé, c’est un fait !

                En tout cas, la remontée du rouble (que vous n’allez pas nier, n’est-ce pas) montre bien que le mouvement baissier de 2014 était bien un mouvement spéculatif à caractère politique. Nous sommes maintenant revenus sur le financier et les fondamentaux économiques, qui font du rouble aujourd’hui une monnaie fortement sous-évaluée (donc avec une claire tendance à la hausse). 

                En résumé, oui le rouble va continuer à s’apprécier, d’autant plus que lorsque le gros des faillites dans les huiles de schiste aux USA seront passées, le prix du pétrole va effectivement remonter (dans le courant de cet été), renforçant encore la valeur du Rouble.

                Quand à la Grèce, je ne voudrais pas trahir de secret mais il me parait peu probable que la Grèce demande une aide directe pour payer ses dettes (Tsipras est plus malin que cela), et la Russie avait de toute manière déjà fait savoir depuis longtemps qu’elle n’était pas réellement emballée par une telle idée (et on les comprends, ils veulent disposer de toutes leurs ressources budgétaires pour passer le cap des sanctions et de la réorientation de leur économie). 

                Bref, si aide il y a des Russes pour la Grèce, celle-ci sera indirecte, et en tout cas pas libellé d’une manière qui pourrait être utilisée par l’Europe pour expulser la Grèce sans avoir le mauvais rôle. 

                Quand au cours du Rouble par rapport à l’Euro et au Dollars, il est cohérent maintenant avec ce qu’est l’économie Russe, beaucoup plus diversifiée du pétrole qu’on ne veuille bien l’admettre ici.

              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 avril 2015 21:01

                @tf1Groupie
                L’euro a baissé, parce que le dollar, plus rare depuis la fin du QE, mais indispensable au commerce international, le dollar est remonté.


                Et puisque vous voulez tout savoir, le Kremlin a profité du rouble affaibli et de la baisse des actions, pour rafler les actions d’hydrocarbures qui trainaient...,au prix le plus bas, et les ramener dans le giron de l’ Etat russe.

              • alinea alinea 8 avril 2015 21:04

                @wesson
                Tsipras veut demander à Poutine qu’il lève les sanctions sur la Grèce, qui par dessus tout le reste, est une des plus touchée en UE !! et puis, please, qu’il baisse le prix du gaz !
                Enfin Tsipras fait ce qu’il peut pour que les Grecs ne crèvent pas la bouche ouverte dès l’hiver venu..
                Mais il y en a qui s’identifient aux créanciers et qui trouvent que les Grecs, ils exabusent !


              • tf1Groupie 8 avril 2015 21:25

                @wesson

                La Russie est juste le premier exportateur mondial pour le petrole et pour le gaz ...

                "Les exportations russes sont très peu diversifiées et le principal poste d’exportations russes vers la France reste, comme les années précédentes, les produits énergétiques, qui représentent 85% des exportations russes vers la France, soit environ 9 Mds EUR sur un total de 10,6 Mds EUR en 2013" (source : ambassade de France en Russie).

                C’est vrai pour d’autre pays de l’UE, et la monnaie de référence pour le petrole, ça n’est pas vraiment l’Euro.

                Cétunfai


              • tf1Groupie 8 avril 2015 21:27

                @Fifi Brind_acier

                Merci de m’apprendre que la monnaie de l’Etat Russe c’est le dollar smiley  smiley


              • bakerstreet bakerstreet 8 avril 2015 21:32


                @alinea
                Suffirait de faire rentrer l’argent des armateurs, et du clergé, planqué en suisse pour nourrir les pauvres, et leur donner la poule au pot, le dimanche, comme à l’époque de notre bon roi henri, pour ceux qui aiment bien les mythes.


                Les grecs ont délocalisé à l’étranger, à peu près l’égal de le dette.
                 A peine les banques sont elles refinancées par l’UE, que le fric sort aussitôt vers la suisse....
                Drôle de pipe line, pas toujours off shore...

                J’ai comme idée qu’il n’y a pas que des pauv’, dans ce pays, du mythe de la grotte
                Du vase de pandore, du mythe de Sisyphe, et autres joyeusetés annonciatrices. 
                Des belles histoires remarquez qui n’appartiennent pas qu’au passé, comme cette ile aux cent aveugles, qui ont miraculeusement retrouvé la vue depuis. 
                Encore de la propagande libérale de l’europe pour disqualifier l’honnête grec ! A rajouter sur le montant de la dette. 


              • alinea alinea 8 avril 2015 21:46

                @bakerstreet
                On est bien d’accord !! il me semble que Tsipras s’y emploie !! seulement cela ne semble pas plus simple que de lutter contre l’exil fiscal chez nous ! il y a des résistances et avant qu’elles cèdent il faut bien bouffer !


              • wesson wesson 9 avril 2015 00:03

                @tf1Groupie
                « La Russie est juste le premier exportateur mondial pour le petrole et pour le gaz »


                ce que je n’ai jamais nié, et qui est compatible avec ce que j’ai écrit.

                Certes, le pétrole et le gaz sont la principale exportation Russe, mais cela ne représente pas « toute » l’économie Russe. Et le fait que le rouble monte alors que le prix du pétrole stagne en est la démonstration.

                Il est vrai par contre que les exportations de pétroles sont le principal pourvoyeur en rentrée fiscales du budget de l’état Russe. C’est même l’un des véritable point de discorde entre la Russie et l’occident : Nous verrions bien toutes les compagnies pétrolières Russes au mains de sociétés purement privées plutôt que sous contrôle de l’état Russe. 

                En d’autres termes, nous voudrions agir avec la Russie comme avec une colonie.

              • logan 8 avril 2015 14:54

                Marre de tous ces commentateurs qui voient tous midi à leur porte et dans n’importe quel geste ou déclaration des responsables grecs ou européens soit la capitulation du gouvernement ou soit la réalisation de leur souhait de les voir sortir de l’euro, considérant cette seule alternative depuis le départ.
                Cet article ne sert à rien si ce n’est une nouvelle fois à nous placer tel un expert en marketing son produit.
                Vous nous parlez d’espoir alors que dès le départ vous avez surtout l’espoir de les voir échouer pour que votre scénario se confirme.



                  • alinea alinea 8 avril 2015 15:12

                    ...ou bien celui-ci des Crises :

                    http://www.les-crises.fr/author/deaththrone/

                    Merci à l’auteur d’être honnête, donc souple, dans ses articles sur la Grèce !


                    • alberto alberto 8 avril 2015 15:35

                      Pendant que le FMI harcèle la Grèce pour ses 470 millions, il en prête 17 milliards à l’Ukraine, dont 5 ont été déjà versés !

                      On se demande comment l’Ukraine remboursera ?

                      Si l’UE sert de caution, ça va être chaud d’ici qqs temps...

                       


                      • wesson wesson 8 avril 2015 15:59

                        @alberto

                        La réalité est qu’il s’agit dans un cas comme dans l’autre de politique.

                        Pour la Grèce, il s’agit juste de la faire plier politiquement, de démontrer qu’il n’existe aucune alternative à la direction financière Européenne. Pour être encore plus clair, il s’agit de briser politiquement Syriza, de la contraindre à renoncer à ses promesses électorales

                        Pour l’Ukraine, cette dernière ayant accepté par avance toute la purge néolibérale et l’austérité qui va avec, bien évidemment que on lui prête tout ce qu’elle demande, à condition de mettre en place toutes les réformes ordo-libérales et vendre le peu qui reste d’état et de bien public.

                        On peut également s’amuser des montants : 
                        * La Grèce demande en fait 8 milliards que l’Europe lui refuse.
                        * L’ukraine elle demande 15 milliards au moins, plus probablement dans les 20, et cela pour au moins les 10 prochaines années. C’est un engagement d’environ 200 Milliards auquel l’Europe aurait consenti, pour un pays qui n’en fait même pas partie.

                        Ils nous auront coûtés cher, les 500.000 immigrés par an dont les Allemands ont besoin pour pallier à leur déficit démographique.

                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 avril 2015 21:07

                        @wesson
                        Ce qui me pose problème, c’est surtout que l’ UE, le Gouvernement français, donc les contribuables français prêtent de l’argent à un gouvernement où siègent des néo nazis.
                        Et des prêts sans aucune condition, ni sur l’usage qui en sera fait, ni sur les néo nazis.


                        L’UPR appelle les Députés français a déposer une motion de censure contre le gouvernement sur ce sujet, et publiera les réponses.

                      • La Dame du Lac La Dame du Lac 8 avril 2015 15:38

                        Je ne peux que féliciter Tsipras d’avoir rendu visite à nos frères Russes, enfin un homme qui offre une nouvelle dimension de stratégie sur l’échiquier de la géopolitique mondiale en affirmant son amitié avec Poutine.


                        • lsga lsga 8 avril 2015 15:47

                          oui Tsipras est un néo-fasciste, tu as toutes les raisons du monde de l’apprécier. 


                        • bakerstreet bakerstreet 8 avril 2015 17:21

                          @lsga

                          Bien dit

                          Effectivement , la dame du lac a des goûts très sûrs, au niveau du nationalisme. 

                        • alinea alinea 8 avril 2015 21:07

                          @lsga
                          Un néo fasciste, rien que ça !! ça marche la cogite dans la douce France privilégiée !!


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 avril 2015 21:11

                          @La Dame du Lac
                          Vous allez être déçue, frère Poutine ne veut pas lever l’embargo sur les fruits grecs.
                          Frère Poutine est d’accord pour acheter des ports grecs, donc participer au pillage des biens publics grecs. Frère Poutine veut bien signer quelques accords pour des projets communs.
                          Rien de plus !
                          « Compte rendu de la rencontre » par le site la Tribune


                        • alinea alinea 8 avril 2015 21:11

                          la dame
                          Vos frères russes ? Êtes-vous sûr ?


                        • alinea alinea 8 avril 2015 23:50

                          @alinea
                          il n’y a pas de faute d’orthographe !!...


                        • La Dame du Lac La Dame du Lac 9 avril 2015 00:47

                          @alinea
                          Les Slaves sont un peuple blanc et Chrétien, tout comme les Européens. Le général ne cessait de nous le rappeler. C’est en ce sens que je considère nous sommes frères avec nos amis Russes que j’embrasse bien fort. J’ai passé les années les plus folles et intelligentes de ma vie à l’institut Pouchkine. Que des têtes blondes dans la classe et j’avoue que cela me changait de ce que je voyais en France où la violence dans les écoles a atteint un point extraordinaire.Surtout envers les kufars, hé oui, vous mettre la tête dans le sable comme des braves autruches obéissantes n’arrangera rien, au contraire !


                        • alinea alinea 9 avril 2015 01:46

                          @La Dame du Lac
                          C’est une manière de voir ; personnellement je ne recherche pas mes semblables, sans doute parce que je m’ennuie avec moi-même, et j’ai trouvé d’autres, pas chez les Russes que je ne connais pas, mais chez les Polonais ; j’avais beaucoup d’élèves et d’amis polonais, c’était un voyage au point que j’ai appris leur langue.
                          J’ai espéré avec eux et Lech Walesa ; la seule chose qui me reste c’est qu’on prononce : lech(r) vaouesa !
                          Je n’ai pas cette notion de frère ou alors frère de lutte frère de coeur, aussi faut-il que je le connaisse.
                          Aujourd’hui, je sais ce qu’était solidarnosc et je n’ai plus de nouvelles de mes amis ; les Russes ne sont pas mes frères et c’est comme ça qu’ils m’intéressent ; mais bien sûr, vous aurez compris que je ne suis pas sûre qu’ils soient (tous) d’extrême droite car il semble qu’on fasse la distinction entre patriotisme et nationalisme. Enfin, moi je la fais !


                        • La Dame du Lac La Dame du Lac 9 avril 2015 02:14

                          @alinea
                          Bonjour Alinéa,

                          Dzien dobre, bardzo mi milo. J’ai été à Gdansk et j’y ai passé un excellent moment avec mes frères Catholiques de Pologne, j’ai rarement vu un peuple aussi pieux et c’est tout à leur honneur. C’est à cet endroit là que j’ai entendu le plus beau son d’orgue dans une église. La seule chose qui m’a dérangée en Pologne c’est leur racisme frontal et brutal anti-Russe et leur nourriture (je suis une fine gourmette, je travaille d’ailleurs à la promotion et à l’exportation de nos fabuleux produits du terroir) . Franchement j’ai eu beaucoup de mal avec leur nourriture....Surtout le Bigos !

                          Je fais aussi la différence entre un patriote et un nationaliste. Tout le monde peut être nationaliste, alors que seuls les natifs issus de la terre de France peuvent être patriotes. Contrairement à ce que disait le gauchiste Romain Gary : « Le patriotisme, c’est d’abord l’amour des siens, le nationalisme, c’est d’abord la haine des autres. », le nationalisme n’est pas la haine des pays étrangers mais l’amour et le respect de ses traditions, de son identité, de son pays, ce qui va plus loin que le patriotisme, qui n’est en gros que la défense des frontières physiques. Beaucoup de personnes font la confusion entre les 2 et se prétendent nationalistes ou patriotes sans en connaitre la véritable signification, notamment en politique.En effet, n’importe quel homme vivant en France peut être fanatiquement Français , donc nationaliste. Seuls les Français de souche peuvent être patriotes. Je préfere donc le nationalisme et son exaltation de l’idée de Nation. Les Noirs, les Jaunes et les arabes peuvent être nationalistse mais en aucun cas patriotiques puisqu’ils ne sont pas nés au coeur de nos frontières ; leur seule option, si ils veulent aimer la France, sera le Nationalisme.

                          Le nationalisme s’oppose donc à tout ce qui tendrait à défaire la nation, tels les idéologies qui la nient : les séparatismes et, bien sûr, le mondialisme qui s’en sert.

                          Le nationalisme n’a donc rien à voir avec le «  Jacobinisme  » contrairement à ce que croient certains.


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 avril 2015 07:25

                          @Fifi Brind_acier
                          Toutes mes excuses, l’article de la Tribune est mensonger.
                          « Projet de sociétés gréco -russes pour contourner l’embargo ».
                          Il y a aussi un projet gazier.

                          La question est de savoir si la Troïka va laisser faire ?


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 avril 2015 07:38

                          @La Dame du Lac
                          Vous refaites l’ Histoire comme cela vous arrange !
                          Les collabos étaient français, mais aussi POUR l’ Europe d’Hitler, et contre les Juifs nés en France et dans tous les pays d’ Europe. Lesquels Juifs, auraient dû être considérés comme des « patriotes » si on suit votre définition, ils étaient nés en France et dans tous les pays européens.


                          Voici deux affiches nazies : Ici et Ici
                          Il s’agissait bien de la construction d’une Nouvelle Europe excluant tous ceux ce qui ne convenaient pas.

                          Un patriote est bien celui qui aime son pays et un nationaliste est celui qui se croit supérieur aux autres, et qui déteste les étrangers, qu’il est prêt à éliminer de toutes les manières possibles.

                          Après vous faire passer pour Gaulliste, n’essayer pas de jouer les Chavez, pour faire passer le FN pour ce qu’il n’est pas !
                          Les origines du FN sont connues de tout le monde :
                          Pétain, la collaboration + l’ OAS.

                        • coinfinger 9 avril 2015 18:24

                          @La Dame du Lac
                          Pas du tout d’accord avec cette différence entre patriotisme et nationalisme .
                          Le patriotisme c’est plus que l’amour des siens , du coup il devient exemple pour d’autres peuples .
                          Le nationalisme c’est la haine , oui , à l’intérieur comme à l’extérieur .
                          Ce sont deux maniéres différentes de négocier un conflit , soit créer une situation gagnant/gagnant soit gagnant/perdant . Le nationalisme est à tous les coups une attitude de faible , comme aurait Nietsche , se préserver au dépend de plus faible que soi . Le patriotisme une attitude de fort , je crée , donc je peux donner pour que tu donnes . 


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2015 19:29

                          @coinfinger
                          Le FN utilise la novlangue : « La guerre c’est la paix etc »
                          « La haine des autres, c’est du patriotisme »


                        • Baasiste 2 12 avril 2015 21:04

                          @Fifi Brind_acier
                          de gaulle est antisémite, plus raciste que le fn et est + xénophobe : 

                          « Sunday 16 July 2006 : Pour fêter dignement le 16e anniversaire de la loi Fabius-Gayssot-Rocard adoptée le 13 juillet 1990, voici un petit florilège de citations de De Gaulle qui, si cette loi avait, existé à l’époque, auraient expédié le général-président devant la XVIIe Correctionnelle. « Les communistes russes sont des traîtres à la race blanche. Un jour, ils redeviendront solidaires de l’Europe. » (Cité par J .R. Tournoux, La Tragédie du Général, Plon, p 365).

                          Juin 1944 : De Gaulle n’est rejoint que par une troupe hétéroclite. « Encore un juif… », soupire-t-il, quand on lui annonce le ralliement de Georges Boris, ancien secrétaire de Loewenstein et ex-directeur de la Lumière, conseiller financier (cité par J.-R. TournouxPétain et De Gaulle. Plon 1964).

                          « Je n’aime pas les youpins. »(Cité par André Le Troquer, La parole à Le Troquer, La Table Ronde 1962).

                          Au député UNR Raymond Dronne, ancien héros de la libération de Paris et favorable à l’Algérie française : « Voulez-vous être bougnoulisés ? Voyons, Dronne ! Donneriez-vous votre fille à marier à un b@#*+*#@ » (Cité dans Le petit De Gaulle illustré. Ed. Le Crapouillot, 1967, et par J .R. Tournoux, La Tragédie du Général, op. cit.).

                          A un autre député UNR, Léon Delbecque, également partisan de l’Algérie française : 
                          « 
                          Et puis, Delbecque, vous nous voyez mélangés à des Musulmans ? Ce sont des gens différents de nous. Vous nous voyez mariant nos filles avec des Arabes ? » (La Tragédie du Général, op. cit.)

                          Au général Koenig : « Evidemment, lorsque la monarchie ou l’empire réunissait à la France l’Alsace, la Lorraine, la Franche-Comté, le Roussillon, la Savoie, le pays de Gex ou le Comté de Nice, on restait entre Blancs, entre Européens, entre chrétiens … Si vous allez dans un douar, vous rencontrerez tout juste un ancien sergent de tirailleurs, parlant mal le français (…) Tous ces bicots se chamaillent. Ils aiment les fusils, ils aiment s’en servir. Ils ont la manie de la fantasia » (La Tragédie du Général, op. cit.).

                          « Au soir des accords d’Evian, en mars 1962 : Alors. Joxe, vous avez bientôt fini avec vos bicots ? » (Cité dans Le Petit De Gaulle illustré, op.cit.)

                          « Les Arabes, ce n’est rien. Jamais on n’a vu des Arabes construire des routes, des barrages, des usines »… « Ce sont d’habiles politiques. Ils sont habiles comme des mendiant » (La Tragédie du Général, op. cit.)

                          « Qu’est-ce que les Arabes ? Les Arabes sont un peuple qui, depuis les jours de Mahomet, n’ont jamais réussi à constituer un Etat … Avez-vous vu une digue construite par les Arabes ? Nulle part. Cela n’existe pas. Les Arabes disent qu’ils ont inventé l’algèbre et construit d’énormes mosquées. Mais ce fut entièrement l’œuvre des esclaves chrétiens qu’ils avaient capturés … Ce ne furent pas les Arabes eux-mêmes … Ils ne peuvent rien faire seuls » (cité par Cyrus Sulzberger, ancien directeur du New York Times, dans Les Derniers des géants, Ed.Albin Michel, 1972).

                          « Des Français, ces gens-là ! Avec leurs turbans et leurs djellabas ! » (Cité par A. Peyrefitte. C’était De Gaulle. EdGallimard, 2000)

                          « Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont les Arabes, les Français sont les Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront peut-être vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisons l’intégration, si tous les Arabes et Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées ! »(Cité par Benjamin Stora, Le Transfert d’une mémoire, Ed. La découverte, 1999).

                          « Vous savez cela suffit comme cela avec vos nègres. Vous me gagnez à la main, alors on ne voit plus qu’eux : il y a des nègres à l’Elysée, tous les jours, vous me les faites recevoir, vous me les faites inviter à déjeuner. Je suis entouré de nègres, ici. … Et puis tout cela n’a aucune espèce d’intérêt ! Foutez-moi la paix avec vos nègres ; je ne veux plus en voir d’ici deux mois, vous m’entendez ? Plus une audience avant deux mois. Ce n’est pas tellement en raison du temps que, cela me prend, bien que ce soit déjà fort ennuyeux, mais cela fait très mauvais effet à l’extérieur : on ne voit que dès nègres, tous les jours, à l’Elysée. Et puis je vous assure que c’est sans intérêt » (Entretien avec Jacques Foccart, 8 novembre 1968 ; cité dans ses Mémoires, tome 2 : Le Général en mai. Journal de l’Élysée. 1968-1969, éd. Fayard/Jeune Afrique).

                          « Si une communauté n’est pas acceptée, c’est qu’elle ne donne pas de bons produits, sinon elle est admise sans problème. Si elle se plaint de racisme à son égard, c’est parce qu’elle est porteuse de désordre. Quand elle ne fournit que du bien, tout le monde lui ouvre les bras. Mais il ne faut pas qu’elle vienne chez nous imposer ses mœurs » (dans De Gaulle, mon père, par Philippe De Gaulle, éd., Plon).

                          « Le régime fasciste permet aux pouvoirs publics de tirer des ressources existantes, sans ressource ni ménagement, tout ce qu’elles peuvent donner. L’impérieuse subordination des intérêts particuliers à ceux de l’Etat, la discipline exigée et obtenue de tous, la coordination personnelle du Duce, enfin cette sorte d’exaltation latente entretenue dans le peuple par le fascisme pour tout ce qui concerne la Patrie, favorisent à l’extrême les mesures de Défense Nationale. » (Charles De Gaulle, La Mobilisation économique à l’étranger, Revue militaire française, 1er janvier 1934). »


                          l’agent du système mondialiste qui ,nous casse les burnes avec sa « haine », les perroquets du système traitent tous leurs opposants de « haineux », tu n’aimes pas ton pays, tu veux voir la france blanche devenir multicolore c’est à dire pas fr mais mondialiste, tu n’aimes pas ton pays. tu es une facho qui accuse ceux refusant le génocide du peuple fr d’haïr les étrangers toi tu es haineuse du français de souche. 

                          juste un truc, le patriotisme est un simple sentiment, le nationalisme c’est le patriotisme transformé en idéologie. être anti-nationaliste c’est être mondialiste.


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 avril 2015 09:23

                          @Baasiste 2
                          Je sais tout cela, c’est pourquoi l’ UPR n’est pas gaulliste, mais s’inspire de ses analyses et de ses prises de position sur l’indépendance et la souveraineté. C’est la seule chose qui nous intéresse, et qui devrait vous intéresser, si vous ne passiez pas votre temps à guerroyer contre l’ Islam....

                           


                        • CaptV 8 avril 2015 15:50

                          Tsipras et Varoufakis ont prouvé aux Grecs que l’Europe de Bruxelles ne négociera aucun aménagement possible pour les sortir de l’austérité la plus féroce....
                          Déjà, ils(les Grecs)ont nommé une commission d’évaluation sur la teneur et le degré d’illégitimité de leur « dette ».
                          De toute les façons, la Grèce va faire défaut(au moins en grande partie)sur sa dette, revenir à sa monnaie nationale(à cause du mur des Cons de Bruxelles et de l’Allemagne de Merkel) et s’accorder avec les Russes et la Chinois pour ce qui est des échanges et accords économiques futurs.
                          La Grèce va aussi réformer son secteur Bancaire en séparant les Banques de dépôts, de crédits, des banques de marché et en Nationalisant sa Banque Centrale.....
                          Qu’est-ce qu’il y a ? Ils sont très bien ces gens de Syriza, non ?
                          .....ah oui, la France ?
                          Visiblement, on est du côté Con du « Mur des Cons », c’est Con Nan ? 


                          • Samson Samson 8 avril 2015 16:22

                            Après avoir par la grâce d’une aventure militaire ukrainienne de l’OTAN joyeusement obtenu de nos éminences €uropéennes qu’elles sanctionnent l’intolérable souveraineté russe et se tirent par là une balle dans le pied en plombant leurs propres exportations - qui n’en demandaient pas tant ! -, nos maîtres U$ conseillent - à l’encontre des aboiements des chiens de garde €uropéens de l’orthodoxie budgétaire - la souplesse face aux exigences grecques.

                            Si les valeurs humanistes affichées par un Titanic €uropéen à la botte de la financratie paraissent, comme pour préfigurer la signature du TTIP et autres partenariats transatlantiques, fort bien s’accommoder du dépouillement, de la faim et de la misère dans lesquels il n’hésite pas à plonger les populations qui en relèvent, pousser la Grèce dans les bras du grand frère russe et l’acculer au défaut sur une dette de toute manière impossible à rembourser serait pour le moins malvenu !

                            Après avoir joué le jeu de la temporisation, l’€urope est maintenant au pied du mur et se retrouve confrontée à un redoutable dilemme : soit elle maintient une position implacable vis-à-vis de la dette grecque et s’expose par là tant au défaut qu’à un rapprochement extrêmement déplaisant pour la politique atlantiste de la Grèce avec la Russie, soit elle assouplit sa position, négocie avec les autorités grecques et crée par là un fâcheux précédent qui n’échappera à aucune des autres populations sinistrées du fait de son intransigeance.

                            Si le talent de nos €urocrates à manipuler la langue de bois, cirer les pompes de Washington et faire à notre détriment le lit des lobbyistes est indéniable, la cohérence des stratégies tant d’Athènes que de Moscou sur l’échiquier géo-politique les surpasse largement.

                            Je rêve que la fronde du David grec suffise à abattre - ou au moins sérieusement ébranler - la tyrannie de ce Goliath €uropéen, qui n’aura autrement de cesse de nous asservir tous et toutes aux dogmes et diktats néo-libéraux du Nouvel Ordre Mondiall !

                            Delenda Carthago ! smiley


                            • CaptV 8 avril 2015 17:38

                              @Samson

                              Tout à fait !


                            • Onecinikiou 8 avril 2015 18:30

                              Les contradictions de notre blogueur et faux gaulliste Herblay éclate au grand jour : lui qui n’a pas de mot en temps normal pour fustiger l’autoritarisme et le nationalisme de Poutine, se couche à plat ventre en lui lêchant les bottes quand ce dernier tend la main à Tsipras, lui permettant de fendiller, dans son intérêt - qui est aussi le nôtre par la même occasion - l’unité de la technostrucure oligarchique européenne ?


                              Herblay c’est le degré zéro de l’analyse géopolitique. Par contre au niveau de la tenue obsessionnelle de son blog, il est très bon.

                              • Onecinikiou 8 avril 2015 18:32

                                Quenelle de 175 pour notre faux gaulliste :


                                A l’heure où, comme toujours, il est cloué au pilori par l’ensemble de la caste politico-médiatique mais aussi cette fois par les dirigeants du Front - on est jamais trahi que par les siens - le patriarche s’exprime et fixe le cap, lui qui depuis cinquante ans de combat politique acharné a tout compris avant tout le monde des bouleversements à venir, et des enjeux fondamentaux. C’est de la vie ou de la mort d’une patrie, d’un peuple, d’une nation, d’une civilisation, dont il s’agit. De 2000 ans d’histoire, ni plus ni moins. Et cet homme debout conserve encore l’espoir de lutter, et de gagner... ! 

                                Mes respects, Monsieur.

                                http://www.egaliteetreconciliation.fr/Devoir-d-insoumission-32199.html

                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 avril 2015 21:16

                                  @Onecinikiou
                                  D’abord Poutine ne fait pas grand chose pour la Grèce.
                                  Il fait ce qu’il sait faire de mieux, se soucier surtout des intérêts russes.


                                  Ensuite, question obsession, je me demande ce que vous avez à envier à l’auteur ?
                                  Mais surtout ne changez rien, soutenez bien le vieux, c’est lui qui révulse le mieux les Français !

                                • Onecinikiou 8 avril 2015 21:54

                                  Qu’il révulse ces cons de français qui reconduisent depuis 40 ans les mêmes incapables, et sinon les traitres, à la tête du pays et le conduisent à sa ruine, à sa perte, si vous saviez comme je m’en contre-fiche...


                                  Cessez donc de jauger de la moralité de votre comportement en fonction de ce que dit doxa, qui façonne par ailleurs l’opinion publique à ce sujet. 

                                • alinea alinea 8 avril 2015 22:13

                                  @Fifi Brind_acier
                                  Tu te souviens Fifi de l’article d’Ariane qui chantait le mariage orthodoxe grec/russe ?
                                  J’y disais déjà que Poutine ne sort pas de l’oeuf ! il ne peut qu’avancer comme un renard sur un lac gelé !
                                  je suis affolée par le niveau de conscience politique, en tout cas sur ce sujet et ce soir particulièrement !


                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 avril 2015 07:41

                                  @alinea
                                  Et bien je me suis trompée, ou plutôt je n’ai pas suffisamment cherché les bonnes infos.
                                  Il y a bien des projets de la Russie pour aider la Grèce.
                                  Un projet de sociétés gréco russes pour contourner l’embargo sur les fruits.
                                  Et un autre sur le gazoduc.


                                  La Troïka laissera faire ? Déjà les premières réactions sont mauvaises.

                                • alinea alinea 9 avril 2015 11:37

                                  @Fifi Brind_acier
                                  L’UE est un ramassis de cinglés qui ne pensent union que soumise, quitte à en crever !

                                  on peut lire ça :

                                  http://wengu.tartarie.com/wg/wengu.php?no=8&lang=fr&l=Yijing

                                  et voir qu’on en est loin !


                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 avril 2015 09:24

                                  @alinea
                                  Ils ne sont pas cinglés,mais parfaitement organisés pour le plus grand bonheur des intérêts de la dette et des multinationales américaines !!


                                • BA 8 avril 2015 18:51

                                  C’est terminé : il n’y a plus de politique européenne commune.

                                  La Grèce vient de détruire la politique européenne commune.

                                  Mercredi 8 avril 2015 :

                                  Le Grec Alexis Tsipras veut la fin des sanctions contre la Russie.

                                  Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a appelé mercredi à Moscou l’UE à « abandonner le cercle vicieux des sanctions » contre la Russie. Il a estimé que la mise en oeuvre des accords de paix de Minsk reste « la clé » pour résoudre la crise ukrainienne.

                                  http://www.romandie.com/news/Le-Grec-Alexis-Tsipras-veut-la-fin-des-sanctions-contre-la-Russie/582456.rom


                                  • bakerstreet bakerstreet 8 avril 2015 18:59

                                    @BA

                                    Et vous croyez vraiment que cette grenouille se gonflant, pour ressembler à un boeuf, va changer la politique internationale, avec comme seule raison et intérêt, sa boutique d’olives.
                                    On en rirait presque ! 
                                    Rien d’étonnant donc comme position, chez cet opportuniste, qui a choisi le déshonneur, et le ridicule. 

                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 avril 2015 21:21

                                    @BA
                                    J’apprécie d’habitude vos infos, mais là, vous pédalez dans la semoule !
                                    Il y a 7 autres pays européens, qui s’opposent aux sanctions de l’ UE contre la Russie. Cela a changé quelque chose ? Nada.
                                    Il n’y a qu’une seule façon de faire couler le Titanic, c’est d’en sortir !
                                    Mais ce n’est pas à l’agenda de Syriza.


                                  • agent ananas agent ananas 8 avril 2015 20:31

                                    Et si les Grecs préparaient leur sortie de l’euro avec l’aide de… Poutine ?

                                    Et si c’était l’Allemagne qui par son intransigeance préparerait non seulement la sortie de l’Euro de la Grèce mais in fine à l’éclatement de l’UE ?
                                    L’Allemagne aurait beaucoup a gagner à sortir du carcan de vassalité imposé par les US depuis 1945. (Il est bon de rappeler que l’UE est une création US)
                                    Les relations germano-US sont au plus bas et il est question dernièrement de la création d’une armée européenne sous l’égide de l’Allemagne (OTAN en emporte le vent ?).
                                    De plus l’aire économique russo-chinoise fait saliver l’Allemagne et ses entreprises. Schroeder avait (avec Chirac) déjà tenté d’établir un axe Paris-Berlin-Moscou-Pekin...
                                    Drang nach Osten 2.0 ?

                                    PS : Certainement ce point de vue mérite d’être développé davantage... Quelqu’un pour relèver le gant ?


                                    • Onecinikiou 8 avril 2015 21:01

                                      Votre perception est démentie par les faits : si l’économie est la seule motivation de l’Allemagne, alors au contraire elle a tout intêret de maintenir le statut quo européen actuel, fusse-t-il non viable à terme. 


                                      1/ elle serait la première à subir le contre-coup d’une explosion de la zone euro, du fait que sa banque centrale elle de très loin la plus exposée aux dettes contractées au titre des différents « mécanismes de solidarité » mis en oeuvre depuis 2010.

                                      2/ l’Allemagne, dans l’Union et avec l’Euro, a considérablement accentuée sa position économique dominante en Europe (je dirai même sur l’europe) et dans le monde. Son excédent commercial ces dernières années est un niveau record, le chômage est au plus bas, son industrie - attribut de puissance par excellence - est florissante, ses déficit et endettement publics sont maitrisés, ce qui est suffisament rares dans le monde occidental pour être souligné.

                                      3/ C’est principalement en Europe et en particulier dans la zone euro que l’Allemagne génère et recycle ses gigantesques excédents commerciaux. Aucun intérêt dans ces conditions, où ses compétiteurs européens immédiats pâtissent d’une monnaie européenne bien trop surévaluée pour eux et font face, pour cause, à une désindustrialisation sans précédent, de rebattre les cartes macro-économiques. 

                                    • agent ananas agent ananas 8 avril 2015 23:28

                                      @Onecinikiou

                                      1/ elle serait la première à subir le contre-coup d’une explosion de la zone euro, du fait que sa banque centrale elle de très loin la plus exposée aux dettes contractées au titre des différents « mécanismes de solidarité » mis en oeuvre depuis 2010.

                                      Exact. Cependant combien de temps encore l’Allemagne va t’elle prêter aux pays du sud de l’Europe dont leur capacité à rembourser est de plus en plus difficile à moins de s’aliéner davantage leurs populations ?

                                      Si l’Allemagne est « florissante », je persiste à croire qu’elle salive de joindre de ce qui pourrait devenir le plus grand marché commercial de l’Histoire couvrant l’Eurasie.
                                      Pour cela elle devra certainement trancher le « noeud gordien » de la tutelle économico-militaire de l’Oncle Sam...
                                      Vous parlez du présent, moi du futur...


                                    • smilodon smilodon 8 avril 2015 21:07

                                      Si Poutine peut sauver le naufrage programmé de la Grèce, qui pourrait en vouloir à Tsipras ??!!... Normalement il avait combien de « membres » dans sa propre « famille » ???.. 27, 28 ???.. Je ne sais même plus !.... Un « membre » de sa famille, un frère, une soeur, un cousin ou une cousine lui aura-t-il tendu une main secourable, sans « intérêt (s) » en retour ???.. Un nom, un seul ??!!.... C’est beau la « famille » !..... La preuve !..... Et si la France est mieux lotie que la Grèce, c’est juste parce qu’elle aura su « fayoter » avec sa « grande soeur » !.... Même si celle-ci lui aura mis de grandes baffes sur la tête, en d’autres « périodes » de leurs vies !....... « Famille, je vous hais » ! Les Grecs relisent « André Gide » chaque jour que « Dieu » fait !....... Au coin de feu, dans l’indifférence de tous les « autres membres » !....... Les « Grecs » devraient quitter la « maison familiale » et faire leurs vies sous d’autres cieux !...... Qu’ils payent leur « dû » et qu’ils aillent vivre leurs vies ailleurs !.... Ils n’ont plus rien à attendre de cette « famille-là » !..... Qui n’en est pas une !...... Adishatz.


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 avril 2015 21:23

                                        @smilodon
                                        Je vous aime bien, mais votre prose est imbuvable !
                                        Vous ne pourriez pas vous décider à faire des phrases complètes et des paragraphes ?
                                        Merci d’avance !


                                      • soi même 8 avril 2015 21:08

                                        Tous la question c’est que la fête est fini et il est évident qu’il cherche un acteur pour tiré les rideaux, car en même temps ne vous faites pas d’illusions, les bijoux de la couronne est déjà dans des mains étrangères, et même si le système € s’effondre , ceux qui ont la main ne tienne pas à que l’ancienne UE soit une région du monde affranchie, et l’on peut s’attendre à un vaste marché aux esclaves.


                                        • BA 9 avril 2015 05:51

                                          La Grèce est hyper-endettée.

                                          La Grèce est complètement écrasée sous des montagnes de dettes.

                                          Avril 2015 :

                                          Le 9 avril, la Grèce devra rembourser 458 millions d’euros au FMI.

                                          Le 14 avril, la Grèce devra rembourser 1,4 milliard d’euros, et le 17 avril, elle devra rembourser 1 milliard d’euros de bons du Trésor.

                                          Problème : en avril 2015, la Grèce est en faillite.

                                          Solution ( ? ? ? ) du problème :

                                          Mercredi 8 avril, la Grèce a … emprunté 1,14 milliard d’euros sur les marchés. Durée : 6 mois. Taux : 2,97 %.

                                          http://www.romandie.com/news/Bonds-Grece-114-mrd-EUR-leves-en-bons-du-Tresor-taux-inchange/582379.rom

                                          Et en mai 2015 ?

                                          Le 8 mai, la Grèce devra rembourser 1,4 milliard d’euros de bons du Trésor.

                                          Le 12 mai, la Grèce devra rembourser 763 millions d’euros au FMI.

                                          Le 15 mai, elle devra rembourser 1,4 milliard d’euros de bons du Trésor.

                                          Problème : en mai, la Grèce sera en faillite.

                                          Solution du problème :

                                          En mai, l’Allemagne paiera à la Grèce les 279 milliards d’euros qu’elle lui doit depuis la Seconde Guerre Mondiale.

                                          Et comme ça, la crise de la dette grecque sera finie.

                                          Et comme ça, tout le monde sera content.

                                          Et tout est bien qui finit bien.

                                          Non, je déconne.

                                          Berlin rejette les demandes de réparation d’Athènes.

                                          En plein débat sur la dette grecque, Athènes a exigé que l’Allemagne rembourse une dette datant de la Deuxième Guerre mondiale, et verse des compensations. Cette demande a été vivement critiquée par le ministre allemand de l’Économie.

                                          « Pour être honnête, je trouve cela idiot », a déclaré Sigmar Gabriel le 7 avril. Après tout, la Grèce a tout intérêt à obtenir une certaine marge de manœuvre de ses partenaires de la zone euro étant donné ses problèmes financiers, poursuit-il. « Et cette marge de manœuvre n’a absolument rien à voir avec la Deuxième Guerre mondiale ou des réparations », martèle-t-il.

                                          Le soir du lundi 6 avril, le vice-ministre grec des Finances, Dimitris Mardas, a présenté une évaluation de ce que devrait être la compensation pour les crimes commis par les Nazis au parlement grec. Cette compensation devrait s’élever à 278,7 milliards d’euros, selon lui.

                                          http://www.euractiv.fr/sections/euro-finances/berlin-rejette-les-demandes-de-reparation-de-la-grece-313608


                                          • Extra Omnes Extra Omnes 9 avril 2015 07:26

                                            Partie jouée très finement de la part de Tsipras depuis sa prise de fonction.

                                            L’UE, Merkel et Holland se retrouve coincés :

                                            - soit ils acceptent les conditions de la Grèce et alors, les contribuables Allemands, Français, Espagnols vont devoir payer. Gros risques de mécontentements des citoyens, voire de pressions pour sortir AUSSI de cette UE mortifère.
                                            - soit la Grèce sort de l’UE et on entre dans le scenario le plus réjouissant qui soit, la dislocation de l"union.

                                            Bon dans un premier temps, gageons que l’UE va reculer et offrir bien des concessions a la Grèce.


                                            • Deneb Deneb 9 avril 2015 08:16

                                              Je pense que dans 10 ans on aura de serieux problèmes à la frontière sino-finlandaise.


                                              • Deneb Deneb 9 avril 2015 10:31

                                                enfin, quand les Chinois apprendront que le Ginseng de Sibérie est aphrodisiaque...


                                              • gaijin gaijin 9 avril 2015 08:24

                                                l’europe qui était censée nous protéger n’étant en fait qu’un leurre permettant a l’empire du commerce américain de mettre sa main toujours plus loin dans nos poches il ne reste pas d’autre solution que de s’allier au bloc russo chinois

                                                mais ou fait ça on a pas déjà vu ça quelque part ? des logiques de blocs et d’alliances ..... ?
                                                et ça conduit ou au juste ?


                                                • joletaxi 9 avril 2015 11:20

                                                  Comment va la réserve « cocos verts » ce matin ?

                                                  Poutine a changé de l’eau en vodka ? il en est capable.

                                                  Il est curieux de constater que les gens( les imbéciles) qui sont directement à portée des chars russes(oups, des marcheurs de la paix...) n’ont rien de plus pressé que de se réfugier sous la protection de l’OTAN cette organisation maffieuse et agressive qui ne cesse d’envahir ses voisins et énerver le gentil nounours russe.
                                                  Car si les ricains( oups les salopards) nous bombardent de MacDo, d’OGM, de séries TV débiles, les russes eux ils envoient leurs gentilles colonnes blindées une vieille habitiude héritée d’un certain régime que certains ici regrettent

                                                  http://www.lalibre.be/actu/international/l-estonie-preoccupee-par-la-politique-russe-se-dote-d-un-gouvernement-pro-occidental-55257e9535704bb01ba52dda

                                                  il y a pas de mal de gens qui causent russe, dans ces régions, je suppose que Vad 1° va devoir mener une petite promenade de libération ?

                                                  L’autre jour, dans un commentaire suite à une dénonciation calomnieuse et honteuse sur les pompes à 3000 euros de Vlad 1°, un intervenant expliquait que Vlad 1° était un grand chasseur, et que le soir, dans son petit atelier , il confectionnait lui-même ses pompes avec les peaux de ses trophées.

                                                  Si jamais cela dérive dans les pays baltes, les souliers que j’avais envoyé à Vad 1° pour ressemelage vont avoir encore du retard


                                                  • arnulf arnulf 12 avril 2015 16:16

                                                    Je pense que Syriza a plusieurs sorties possibles mais qu’il ne faut pas oublier que son rêve est l’europe (petit e volontaire) et que toute sortie ne sera due qu’à la merveilleuse politique Troïka et pas du tout à la volonté de Syriza.
                                                    La Russie joue sa carte certainement très finement vue la crise Ukrainienne.
                                                     Quant à nous nous sommes les idiots utiles.


                                                    • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 13 avril 2015 06:09

                                                      Faut pas rêver : la Grèce sans l’Union européenne et l’ € ne vaut pas pas un clou. Alex Tsipras n’est pas Zeus encore moins Hercule !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès