• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Bruxelles roule les consommateurs dans la farine (animale)

Bruxelles roule les consommateurs dans la farine (animale)

La décision prise par la Commission européenne d’autoriser à partir du 1er juin des farines animales pour nourrir les poissons d'élevage confirme l’incapacité de la technostructure européenne à tirer les leçons du présent et du passé. Elle donne surtout le sentiment que l’omniprésence des lobbys à Bruxelles conduit dans de nombreux dossiers à faire prévaloir les affaires sur les enjeux sanitaires.

L’alimentation des ruminants par des farines de porc et de volaille, avait été prohibée dans l'UE lors de la crise de la "vache folle", en 1997. L'interdiction avait été étendue en 2001 aux aliments destinés à tous les animaux de consommation, dont les poissons. La page de cet épisode est complétement tournée pour la Commission qui avance que "le risque de transmission de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) entre animaux non-ruminants est négligeable", l'UE serait "dans la phase finale de l'éradication de l'ESB au sein de son cheptel bovin", à peine 28 cas ont été identifiés en 2012, sur quelque 40 millions de têtes de bétail adulte.

Le porte-parole du commissaire chargé de la santé et de la protection des consommateurs peut bien expliquer que certains poissons sont carnivores, comme les saumons, on ne les a jamais vu s’attaquer à des porcs ou à des volailles rétorque l’eurodéputé José Bové.

Alors que l’affaire de fraude à la viande chevaline a mis au grand jour la circulation d’un « minerai » constitué d’on ne sait trop quoi et que l’on retrouve sans information dans l’alimentation industrielle, les farines pour poissons relèvent du même concept. Le vocabulaire utilisé est révélateur. On ne parle plus de "farines de viandes et d'os", mais de "protéines animales transformées" (PAT).

La logique est en effet similaire : mettre sur le marché sous la pression d’industriels et d’agriculteurs des sources de protéines bon marché pour concurrencer le soja dont les cours ont tendance à grimper.

L’habillage écologique dans cette affaire est grossier. La réutilisation des protéines plutôt que les détruire diminuerait la pression sur des cultures végétales gourmandes en terre, en eau et en pesticides. Sur le papier, l’idée est bonne à condition d’être mise en œuvre dans un monde parfait. Or, le secteur agro-industriel a démontré à maintes reprises qu’en l’absence de traçabilité et de contrôles, la cupidité conduit à des pratiques sanitairement dangereuses.

Un doute partagé par l’Agence française de sécurité alimentaire qui ans un rapport rendu public en 2011, s’était prononcée contre la réintroduction des PAT, précisément parce qu’il est actuellement impossible de garantir l’espèce d’origine des PAT d’un bout à l’autre de la filière.

La « maladresse » de la Commission qui a consisté à publier au Journal officiel de l'Union européenne la décision d'autoriser les farines de porc et de poulet pour l'élevage des poissons la même semaine que celle du scandale de la viande de cheval est finalement salutaire.

Elle permet de rendre visible une décision prise en fait le 18 juillet 2012 par les représentants des Vingt-Sept, sur proposition de la Commission européenne et ce, dans une indifférence médiatique générale. Trois États, la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, s'y étaient alors opposés … en vain.

C’est donc aussi à l’avenir du suivi des décisions politiques européennes qu’il faudra se préoccuper.

 


« Tout indique qu’il y a des pratiques... par FranceInfo

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

85 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 18 février 2013 09:48

    Rappelons que, pendant longtemps, les bovins furent alimentés par des farines animales, bovines incluses, après qu’elles eussent été chauffées (cuisson ?).
    Or, survint la crise de la « vache folle » parce qu’un pays réduisit de quelques degrés la cuisson de ces farines animales. Pays qui veut toujours se singulariser à son profit au sein de l’Union Européenne.
    Qui fut ce pays ?
    Celui qui, aujourd’hui, pousse des cris d’orfraie parce que certains consommateurs pourraient ingurgiter, sans risque sanitaire, des plats préparés avec du cheval et non pas avec du boeuf.

    Pour des raisons psychologiques, le Royaume-Uni ne consomme pas de cheval...
     smiley 


    • jmdest62 jmdest62 18 février 2013 11:55

      @ l’auteur

      Une question me taraude ...
      pourquoi ne nous donne-t-on pas directement à manger ces fameuses farines animales ?
      Sous forme de Nuggets panés ou de bouillon de viande ou encore de croquettes à frire...je m’en régale d’avance...et bientôt on pourra même agrémenter tout çà avec de la crème d’insecte en tube , avec du curry ça devrait faire l’affaire question goût.

      bon app et @+


    • MKT 18 février 2013 13:16

      M. Jimdest.

      Votre interrogation est loin d’être innocente.
      Dans un film « Soleil vert », me semble-t-il, l’agroalimentaire allait encore plus loin.

      Et curieusement eux aussi avait changé le nom de la matière première de ces aliments, ils avaient trouvé ce vocable de « Soleil vert » (Soilent green en anglais).

      Bon, il va falloir ressortir les cannes à pêche et être copain avec un agriculteur ou un éleveur en qui l’on a toute confiance.


    • sisyphe sisyphe 18 février 2013 13:43

      Oui ; nous ne sommes plus très loin de « Soleil vert »,(excellent film)  où les tablettes destinées à l’alimentation sont des restes de cadavres humains.

      Juste un petit pas à franchir : après tout, tous ces enfants et populations qui meurent de faim, de malnutrition, ou de maladies, c’est gâcher que de ne pas s’en servir, non ?


    • Traroth Traroth 18 février 2013 14:55

      @jmdest62 : franchement, les « nuggets de poulet », c’est pas très loin de ça. Et je ne parle même pas du surimi...


    • TSEU LAO 19 février 2013 23:25

      Oups : on le fait déjà avec le poisson... on appelle celà le surimi


    • sisyphe sisyphe 18 février 2013 10:34

      Un nouveau scandale sanitaire en vue, pour les profits des géants de l’agro-alimentaire industriel. 


      Ne laissons pas faire : signez la pétition pour l’interdiction définitive des farines animales :


      • sisyphe sisyphe 18 février 2013 21:31

        C’est vrai ; ça a l’air plus efficace !

        Je signe !


      • PhiScp 18 février 2013 10:56

        "ca tombe mal" dit le ministre , car les francais vont s’apercevoir que notre gouvernement n’a pas le pouvoir de proteger le peuple francais . Dans d’autres circonstances , cela aurait pu se passer « en douce » .
        Cela montre que sur le fond ca ne derange pas nos ministres de faire avaler des residus de viandes a des poissons .
        Avez vous entendu les ecolos « de service » ? non car ils preferent se concentrer sur l’avenir conjugal des homosexuels , et sur les centrales nucleaires ...
        Ces farine animales prouvent que les logiques financieres dominent tout , et que l’europe des philosophes a la Platon est un mirage que l"on agite devants nos yeux afin que le peuple ne voit pas que l’europe des banquiers commande nos vies , . VIVE L’europe des Nations ( de Gaulle au secours ! )


        • Traroth Traroth 18 février 2013 14:56

          Si si, le gouvernement a tout à fait le pouvoir de protéger les Français. C’est la volonté qui manque !


        • remibemol 18 février 2013 11:23

          Moi, je suis vegetarien


          Je trouve ca tres bien de recycler les restes de cet industrie de merde pour fournir une autre industrie de merde.

          Entre pecher des poisson en mer pour nourrir les poisson d’elevages avec un rendement tres mediocres.
          4 kilos de poisson de mer pour un kilo de poisson d’ellevage.
          Considerant qu’il faut environ un littre le gasoil pour un kilo de poisson peche.
          ca fait 4 litre de gasoile pour chaques kilo de poisson d’ellevage.

          Je trouve ca bien plus ecologique d’utiliser des farines animales.
          Je vois pas ou se situe le probleme ?
          C’est mieu de tuer d’autres annimaux que d’utilise les restes d’animaux deja tue ?

          Le probleme de la vache folle etait un probleme bien precis ou il y avait un cycle les animaux sain mangait des animaux malades qui ensuite allaient etre remange par la suite recontaminant les autres annimaux.
          Aucun risque que cela n’arrive car le canibalisme reste interdit.

          Pour moi toutes ces protestations, c’est justes des etat d’ames, parce que ca semble c’est degeulasse de donner de la poudre d’animaux a manger.

          Mais rensegnez vous sur ce qu’est l’elevage en battrie ce qui represente plus de 80 % de l’ellevage en france et vous vous renderez compte que les farines c’est un detail a cote du cote abominable de l’elevage.

          Alors oui, je suis a 100% pour les farines animales pour tuer moins d’annimaux et utiliser moins de petrole.

          Vegetarien et fier de l’etre.

          • sisyphe sisyphe 18 février 2013 11:37

            Si tu es végétarien, occupe toi de tes poireaux, et ne viens pas donner un avis stupide sur des choses qui ne te concernent pas. Les farines animales ont déjà provoqué la mort de milliers d’animaux, et de nombreuses victimes chez les humains. Leur retour n’est que le fruit du lobbying intense des géants de l’agro-alimentaire industriel, au mépris des précautions les plus élémentaires de santé pour les consommateurs ; aujourd’hui de poissons, puis de volailles et de porc. Ceci ne faisant que s’ajouter aux conditions épouvantables de l’élevage en batterie.

            Du genre « moi, je bouffe mes carottes, bien fait pour vos gueules » ; franchement, pour dire ce genre de conneries (je cite) :
            Alors oui, je suis a 100% pour les farines animales pour tuer moins d’annimaux et utiliser moins de petrole

            Ah bon ! Parce que nourrir les animaux avec des farines animales, au lieu de céréales, c’est « tuer moins d’animaux » ?
            T’es un cador, toi !


          • sisyphe sisyphe 18 février 2013 11:44

            Le problème, c’est que, jusqu’à maintenant, les poissons d’élevage étaient nourris avec de l’huile et des farines de poissons. Maintenant, on va leur filer du boeuf et des saloperies de carcasses broyées qui ont déjà produit les effets que l’on connait.

            C’est un beau progrès, pas vrai ?


          • sisyphe sisyphe 18 février 2013 11:49

            Remarque, avec des bonnes carcasses de boeuf (ou de cheval) bien pourries, les poissons vont peut-être faire du lait ? Ou Il leur poussera des pattes ?
            Après les poissons volants, les poissons courants, c’est Walt Disney qui va être content !


          • PhiScp 18 février 2013 13:55

            vous êtes fiers d’etre vegetarien , OK , mais ca ne vous epeche pas de raisonner comme« une casserole » . Et n’avez vous jamais entendu la plainte d’une carotte que l’on mange ....


          • vapulaflo 19 février 2013 11:17

            Encore 1 bisounours.... Allez donner des farines animales aux lions d’afrique (s’il en reste....) pour eviter qu’ils bouffent des antilopes....

            Ca me fait penser a l’ecologiste a gibraltar qui fait stopper des eolienne en production pour pouvoir laisser passer les oiseaux migrateur....

            Dire que ce que l’on fait en frappant un clochard est moindre que celui qui viole des enfants.... Ca m’etonne pas que le monde en es ou il es aujourd’hui avec des raisonnements comme le votre


          • mortelune mortelune 19 février 2013 17:11

            Je suis végétarienne aussi mais pas ma fille. Donc je regarde attentivement ce que je met dans son assiette, pas vous ?


          • alinea Alinea 18 février 2013 11:27

            En tout cas l’élevage de boucs ( émissaires) est florissant ! Et pourtant tout le monde sait que le bouc est innocent ! Son seul tort est... de sentir fort !!!


            • PhiScp 18 février 2013 13:57

              C’est pas vrait ...moi mon bouc ...il s’est fait mon odeur .....


            • alinea Alinea 18 février 2013 16:33

              Phi.. Ça c’est de l’amour ! smiley


            • vapulaflo 19 février 2013 11:20

              un bouc passe son temps a se pisser dans la bouche...... .  :)


            • ZenZoe ZenZoe 18 février 2013 11:38

              Je suis vraiment stupéfaite que cette info semble passer dans l’indifférence quasi générale !
              Les écolos, le ministère de la santé, le ministère de l’agriculture et de la pêche, les associations de consommateurs, personne ne moufte ! Hé ho, y’a quelqu’un ?
              Comme d’habitude, il va falloir compter sur la vigilance des consomm’acteurs, qui, j’en suis persuadée, ne se laisseront pas faire comme des moutons juste bons à finir en farine, et boycotteront sûrement les poissons d’élevage non ?

              (Il faut dire que la France entière en ce moment est occupée ailleurs : le nouveau show de téléréalité « du haut de ma grue » par exemple).


              • vapulaflo 19 février 2013 11:13

                Je suis moi au contraire stupéfait de vous lire tous....
                Cela fait + de 10 ans qu’on parle de saumons d’elevage et blabla, et ca fait 10 ans qu’ils sont nourris avec des farines animales....

                La propension a porter oeileres et boules kies est enorme chez nous francais....


              • ekarlate 19 février 2013 17:26

                <Ne comptez plus sur les français . Ils sont devenus mous. Y a qu’à voir les score d’audience de TF1 et de M6 ....... ! Plus de cervelle ces gens là, ces médias réfléchissent pour eux, c’est tellement plus facile l. 


              • Captain Marlo Pilou Camomille 19 février 2013 18:08

                ZenZoe,

                La protection du consommateur, comme l’agriculture, ne font plus partie des compétences des Etats, mais des attributions de Bruxelles....

                Si vous ajoutez l’article 26.63 du Traité de Fonctionnement de l’ UE qui garantit la libre circulation des personnes, des capitaux et des marchandises, il est normal que la Commission décide de ne pas étiqueter les plats préparés, de laisser circuler toutes viandes possibles à l’intérieur de l’UE (et en provenance de l’extérieur), et de remettre les farines animales dans le circuit....

                Les lois de Bruxelles sont écrites par les lobbys.
                 
                Si vous voulez avoir un Gouvernement responsable devant les citoyens, il faut sortir de l’UE.
                Il n’est pas possible de modifier le fonctionnement de l’UE, car il faut l’unanimité des 27 pays pour toute modification, vous risquez d’attendre longtemps.....


              • lebreton 24 février 2013 20:57

                Bonsoir ,

                pour avoir travallié au contact des agriculteurs ,je pourrai dire que les les vrais coupables de la malbouffe ,de la la malnutrtion ce ne sont pas eux mais tous les scienteux de l’inra et compagnie pour l’agro et l’ifremer pour le poisson qui manipulent l’opinion ,et aussi les politiciens vereux et corrompus qui laissent cette machine a tuer qu’est l’industrie agro sous pretexte de nourrir tous le monde ,pire cela n’engendre que des cancers à plus ou moins long terme ,a l’image de l’amiante dont on savait il y a 40 ans que c’était une cata ,mais la aussi on laisse les gens crever a petit feu eternit jamais condamné en France ,une honte ! bref dire ou laisser entendre que les agriculteurs sont coupables , !!! monsanto gagne sur tous les plans avec les ogm qui nous fonf bouffer des pesticides ,comme les porcs nous évitent de prendre des antibiiotiques vu ce qu’ils en bouffe ,profit profit le reste secu secu et la mort au bout ! Je ne veux pas faire perdre l’appétit a qui que se soit !


              • olivepsy 18 février 2013 11:51

                Il n´y a plus d´illusion à ce faire. La dictature Européenne se dévoile de jour en jour...Les lois sont dictées par les multinationales et les banques, dont les députés sont simplement devenus les exécutants dociles et corrompus...Je crois que les trolls de la dictature bruxelloise vont avoir du travail pour nous faire accepter cette Europe de la finance...
                Ne pas oublier qu´après les farines animales pour les poissons, ils ont le projet introduire la farine de porc pour les poulets et la farine de poulets pour les porcs...


                • Awake Awake 18 février 2013 11:52

                  Si vous ne voulez pas de poisson « élevé à la viande », vous pouvez vous rabattre sur le panga....



                  • Fergus Fergus 18 février 2013 11:58

                    Bonjour à tous.

                    En réalité, il n’y a pas de risque à faire manger des farines animales aux poissons. Rappelons que ces animaux sont omnivores. Encore faudrait-il être sûrs que ces farines ne comportent pas d’abats susceptibles d’être des vecteurs de prion ce dont, eu égard à la cupidité des viandards, nul ne peut être assuré

                    Quoi qu’il en soit, le risque est moins dans l’alimentation du poisson que dans l’extension probable et rapide de cette décision aux porcs et aux poulets. D’où l’intérêt de combattre avec énergie ce retour aux farines animales guidé par le seul profit

                    Un mot encore sur le fameux « minerai » de viande. Une fois n’est pas coutume, c’est Catherine Nay qui a le mieux résumé le problème en indiquant que les composants de ce minerai était autrefois détruits, après quoi ils ont été recyclés dans les aliments pour chiens et chats, avant de venir dans les assiettes humaines. Nous vivons une époque de fous où la cupidité prend le pas sur toute autre considération dans les activités commerciales. C’est à la fois scandaleux et dangereux !


                    • sisyphe sisyphe 18 février 2013 12:50

                      Par Fergus (xxx.xxx.xxx.245) 18 février 11:58

                      Bonjour à tous.

                      En réalité, il n’y a pas de risque à faire manger des farines animales aux poissons. Rappelons que ces animaux sont omnivores.

                      Ah bon !?

                      Merci de l’info ; je ne savais pas que les poissons mangeaient du boeuf ou du cheval !

                      Décidément, on nous cache tout, on nous dit rien !


                    • Fergus Fergus 18 février 2013 13:09

                      Bonjour, Sisyphe.

                      Les poissons mangent de tout, y compris de la barbaque animale. Lorsque j’étais gamin, il m’arrivait d’appâter les poissons de rivère avec de la viande hachée. Et lorsque je braconnais des écrevisses en plaçant des morceaux de mouton dans des buissons de genévrier, il arrivait fréquemment que cela attire des poissons, notamment les chevaines, mais aussi parfois des brochets.


                    • sisyphe sisyphe 18 février 2013 13:46

                      Oui,Fergus

                      Sauf que dans leur milieu naturel, les poissons ne mangent que... d’autres poissons.

                      Et que là, on leur donne des farines extraites de carcasses de boeufs, ou de chevaux, dont on ignore l’état sanitaire.

                      Sacrée différence.


                    • Fergus Fergus 18 février 2013 13:53

                      @ Sisyphe.

                      Non, dans le milieu naturel, les poissons dévorent tout ce ui se présente, y compris des déchets organiques venus d’on ne sait où (ou jetés des bateaux) et des carcasses d’animaux morts noyés.


                    • sisyphe sisyphe 18 février 2013 14:24

                      Ah bon ; vous avez vécu au fond de la mer pendant quelques temps ?

                      Je parle des habitudes alimentaires de tous les poissons ; pas des carnivores (ce ne sont déjà pas la majorité), qui tomberaient par hasard sur une carcasse de mammifère.
                      A moins qu’il existe des vaches marines, peut-être ?
                      Ou des chevaux amphibies ?

                      Les poissons d’élevage, c’est quoi ?
                      Essentiellement des saumons qui ne mangent, eux, en liberté, que des PROIES VIVANTES, comme d’ailleurs la très grande majorité des poissons carnivores en liberté ; pas de la barbaque morte.


                    • sisyphe sisyphe 18 février 2013 14:35

                      D’autant plus qu’il y a d’autres solutions :

                      Le saumon d’élevage contraint au régime végétarien


                    • sisyphe sisyphe 18 février 2013 14:38

                      Alimentation : lors de sa migration vers l’eau douce, le saumon adulte ne se nourrit pas. Le jeune saumon s’alimente comme la truite de rivière, c’est-à-dire qu’il se nourrit de proies vivantes : des insectes aquatiques et aériens, des crustacés et des petits poissons.


                    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 18 février 2013 23:45

                      Fergus a raison, un poisson peut bouffer n’importe quoi.

                      Mais dans son milieu naturel, hors élevage, pour survivre et se reproduire, son régime alimentaire est naturellement varié et divers. Le poisson est herbivore et carnivore, il est mangeur d’herbivores et de carnivores. Il peut même s’offrir le luxe d’avaler, à l’occasion, du hachis de cheval... à condition de compenser en bouffant des algues chlorophylliennes.

                      Sinon, par défaut, par carence, il crève de maladie, d’anémie, de malnutrition. Il pourrit par la tête et on le retrouve crevé sur les plages de Boulogne-sur-Mer ou flottant lamentablement sur le dos, tel le gisant, sur l’Escaut et la Loire.

                      Le problème c’est que désormais, par la faute de cette (saloperie) d’Union Européenne (néolibérale), les poissons d’élevage seront uniquement nourris avec des farines de porc. Miam ! Miam ! Avec les heureuses conséquences que vous pouvez imaginer sur votre santé.


                    • PASDUPE 18 février 2013 12:03

                      « Trois États, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni, s’y étaient alors opposésen vain. »

                      Voilà résumé un des problèmes majeurs de l’UE : Nous ne sommes plus maître de nos choix.

                      Nous devons toujours nous soumettre à des décisions qui vont à l’encontre de nos intérêts et de nos voeux.

                      La France est bien soumise à des volontés extérieures qui sont en opposition aux notres.

                      Comment voulez-vous mettre en place dans ces conditions, des réglementations que nous jugeons ici, comme étant celles qu’il faut pour le bien commun ?

                      Et c’est pour tout pareil. La France n’est qu’une voix sur 27 autant dire qu’elle ne pèse rien et que ce pays ressemble de moins en moins à ce que nous souhaitons qu’il soit. Il en sera ainsi tant que nous continuerons à faire allégeance. Tant que nous ne reprendrons pas notre totale indépendance.

                       


                      • ronheat 18 février 2013 12:05

                        Bonjour tout le monde,

                        Encore une fois l’exemple type de décision technocratique qui va complètement à l’encontre de l’intérêt du peuple.

                        Je vous conseille de lire l’article suivant :
                        http://www.u-p-r.fr/actualite/france-europe/europe-la-paie-meme-le-journal-liberation-le-reconnait

                        Cela montre à quel point tous ces politiques et hauts fonctionnaires ne servent à rien, juste à vider les caisses.

                        Alors des farines pour nourrir les poissons, ce n’est qu’une décision parmi des milliers d’autres qui enfument tout le peuple européen.

                        Continuons de débattre inutilement sur ces farines pendant que des milliers de fonctionnaires profitent du système et se permettent ensuite donner des leçons.


                        • Denzo75018 18 février 2013 12:17

                          Quel discours RETROGRADE !

                          C’est justement parce que plus de 10 ans après la « vache folle » les scientifiques et les politiques ont tirer les enseignements de cette crise passée que fort de nouveaux processus sanitaires fiables Bruxelles a autorisé les farines animales !

                          Sinon cela s’appelle de l’obscurantisme à ne pas vouloir tirer les leçons du passé et « avancer »...
                          Et pour mémoire si à chaque « découverte » nous avions figé notre civilisation, nous serions même pas à l’age du feu ni même de la pierre...


                          • sisyphe sisyphe 18 février 2013 12:24

                            Par Denzo75018 (xxx.xxx.xxx.51) 18 février 12:17

                            Quel discours RETROGRADE !

                            C’est justement parce que plus de 10 ans après la « vache folle » les scientifiques et les politiques ont tirer les enseignements de cette crise passée que fort de nouveaux processus sanitaires fiables Bruxelles a autorisé les farines animales !

                            Ben voyons ! 

                            Le cheval à la place du boeuf aussi, c’est une avancée vers le progrès, pas vrai ?

                            Quant aux « nouveaux processus sanitaires », curieux de les connaître : vous avez des liens, sans doute ?

                            Et puis chacun sait que tout est fiable dans l’industrie agro-alimentaire, pas vrai ? Même les OGM du bienfaiteur Monsanto, qui font rien que le bonheur des consommateurs, et surtout des cultivateurs.

                            Foin de « discours rétrograde » : courons vers le progrès sur nos moignons !


                          • Denzo75018 18 février 2013 15:31

                            La fraude sur la viande de Cheval est scandaleuse et doit être sévèrement punie !
                            En revanche notre système de vigilance a fonctionné.....N’attendez pas qu’il éradique toute forme de fraude sinon avec les moyens policiers il ne devrait plus y avoir aucun crime...


                          • Loatse Loatse 18 février 2013 12:48

                            A quoi bon une pétition.. ? L’affaire de la viande de cheval (sans dégats sanitaires heureusement) est tombée bien à propos pour nous rappeler combien il est facile de nous faire prendre des vessies pour des lanternes soit du cheval pour du boeuf...

                            Ce sont des centaines de millions de tonnes de viandes qui sont écoulées chaque jour de par le monde, des quantités faramineuses qui passe par des intermédiaires plus ou moins vereux... Faudra t’il analyser chaque sac de viande hachée ? en pratique, cela donnera quoi ? On nous prend pour des crétins. !

                            Quand au mangeur de carottes plus haut qui se réjouit de ce que l’on nous donne de la merde à manger, j’avoue que j’ai du mal à comprendre qu’il puisse aussi se réjouir que l’on donne des farines animales à des animaux dont le métabolisme est fait pour manger du végétal... du poulet boeuf et divers à des poissons rompant en cela avec la chaine alimentaire..(les gros poissons mangent les petits etc..jusqu’au plancton)

                            Nous avons eu le poulet bas de gamme au gout prononcé de poisson, nous aurons le poisson d’élevage au gout de carcasses de poulet ?

                            Quand à la composition exacte des farines, je crois que c’est le canard enchainé qui avait révêlé le scandales des « boues » animales et humaines recyclées en farine animale en vertu du principe rien ne se perd...tout se vend.. (si quelqu’un a l’article sous le coude...)

                            Les plus vulnérables seront les populations les plus modestes, de celles qui reculeront devant le prix des fruits et légumes (tout le monde n’a pas les moyens d’être végétarien aujourd’hui) et qui, pour bénéficier d’une source de protéine continueront à acheter leurs saucisses agglomérées, leurs steack de soja transgénique et résidus de carnes diverses..

                            Pas le gus qui pourra se payer le charolais élevé en plein air ou le pavé de saumon sauvage ou l’oeuf bio...(de la poule qui a couru, nourrie au grain bio et donc heureuse :)


                            • sisyphe sisyphe 18 février 2013 12:56

                              Par Loatse (xxx.xxx.xxx.42) 18 février 12:48

                              A quoi bon une pétition.. ?

                               On nous prend pour des crétins. !

                              Nous avons eu le poulet bas de gamme au gout prononcé de poisson, nous aurons le poisson d’élevage au gout de carcasses de poulet ?

                              Quand à la composition exacte des farines, je crois que c’est le canard enchainé qui avait révêlé le scandales des « boues » animales et humaines recyclées en farine animale en vertu du principe rien ne se perd...tout se vend.. (si quelqu’un a l’article sous le coude...)

                              Les plus vulnérables seront les populations les plus modestes, de celles qui reculeront devant le prix des fruits et légumes (tout le monde n’a pas les moyens d’être végétarien aujourd’hui) et qui, pour bénéficier d’une source de protéine continueront à acheter leurs saucisses agglomérées, leurs steack de soja transgénique et résidus de carnes diverses..

                              Bon, si je suis votre raisonnement, on nous prend pour des crétins, on nous refile toutes les merdes, mais pas de pétition : continuons à nous laisser bien entuber, surtout sans réagir et sans rien dire !

                              Courage, fuyons !

                              Subtil, comme stratégie !


                            • Loatse Loatse 18 février 2013 13:16

                              @Sysiphe

                               exprimer notre mécontentement (c’est ce que nous faisons sur divers médias et nos dirigeants ne peuvent l’ignorer) exiger que des réglementations strictes encadrent le marché de l’alimentation, tout ceci est bien légitime mais illusoire je le crains..

                              Dans les faits, qu’en sera t’il ? et c’est bien là où je veux en venir... Le consommateur a t’il la possibilité d’analyser la composition exacte de ce qu’il a dans son assiette ? non

                              donc nous serons obligé de faire confiance.. et la confiance aujourd’hui quand la course au profit gangrène toutes les couches de la société.. c’est jouer à la roulette russe...


                            • ZenZoe ZenZoe 18 février 2013 13:44

                              Bonjour Loatse
                              ..tout le monde n’a pas les moyens d’être végétarien aujourd’hui..
                              Si, si. Moi par exemple. Depuis que j’ai très fortement réduit ma conso de viande / poisson (pas plus d’une fois par semaine, pour le dimanche...), vous n’imaginez pas les économies que j’ai faites. La viande c’est très cher ! Bon les légumes aussi, d’accord, mais ils sont bien moins chers que la viande quand même.
                              Autre chose : pour les protéines animales, on n’est pas obligé de choisir des saucisses. On n’est pas obligé non plus de manger du saumon d’élevage, contaminé aux antibios et aux farines. On peut choisir des sardines ou des maquereaux en boite, pas chers, pleins de protéines et d’oméga 3, peu pollués en plus car en bout de chaine alimentaire.
                              Bref, je suis persuadée que si on veut bien manger, on le peut vraiment, et pour pas plus cher. C’est juste une question de choix. Par contre, il faudra faire l’impasse sur les biscuits, les céréales au chocolat, les sodas etc.... Pas sûr que ce soit vraiment ce que veulent les gens au fond.


                            • PASDUPE 18 février 2013 13:52

                              Malheureusement les pétitions ne servent à rien si ce n’est que se donner l’illusion d’agir.

                              Les manifestations monstres contre la réforme des retraites n’ayant rien données non plus, force est de constater que nous ne pouvons plus inverser le cours les choses qui ont été décidées à Bruxelles.

                              Il en sera de même pour tout et de plus en plus fréquemment.

                              Pour reprendre les rênes de notre destin, ce qu’il faut faire ce ne sont pas des pétitions à répétitions (il en circule déjà une myriade), c’est réclamer notre sortie de l’UE.

                              Les débats pourront alors reprendre leur véritable sens et influer sur le cours des choses, parce que nous redéciderions de notre avenir. Aujoud’hui nous ne faisons que subir. Nous n’avons plus aucune liberté d’actions et de décisions.

                               

                               


                            • Loatse Loatse 18 février 2013 14:51

                              Bonjour Zen Zoe

                              Des sardines en boites, sur une fine couche de beurre cru (pour la vitamine A) sur du pain frais, un vrai régal ! cela dit, je n’en ferai pas mon ordinaire de tous les jours

                              Je vous admire de ne pouvoir manger de la viande ou du poisson qu’une fois par semaine.. j’ai essayé le végétarisme pur et dur mais je me sentais bien faible sans ma dose de fer sérique au moins tous les 2 jours... (on a beau dire mais tout de même... :)

                              En ce qui concerne les légumes l’idéal enfin le normal quoi, c’est que tout le monde puisse manger bio... pourquoi se casser la tête à vouloir manger sain tout en avalant à l’insu de son plein gré pesticides et autres saletés ? et donc c’est pour cela qu’être végétarien tout en ne mangeant pas bio (et donc malheureusement cher), c’est bien un non sens pour moi smiley


                            • sisyphe sisyphe 18 février 2013 15:40

                              Par PASDUPE (xxx.xxx.xxx.172) 18 février 13:52

                              Malheureusement les pétitions ne servent à rien si ce n’est que se donner l’illusion d’agir.

                              FAUX. Les exemples sont nombreux de pétitions avec suffisamment de signatures, ayant modifié les décisions contraires aux intérêts des citoyens et des consommateurs. 

                              Sinon, bah .. y a qu’à subir et fermer sa gueule...


                            • nobody 18 février 2013 18:56

                              J’ai également réduit ma consommation de viande (de moitié environ) pour des raisons éthiques(une vie animale reste une vie), et je mange le plus souvent possible de la viande bio, achetée chez un éleveur local (11€ le kg pour le boeuf, 12.50€ pour le veau, par paquets de 15kg).


                              Après avoir testé des fruits et légumes bio et frais je peux affirmer qu’ils ont plus goût que ceux vendus en hyper (surtout les fruits).

                              Par ailleurs je mange plutôt moins, ce qui fait que je ne dépense pas plus, que j’ai perdu mon surpoids et que je suis au final en meilleure forme.

                              S’agissant du saumon, j’étais déjà effrayé par les OGM (les ripoux qui livrent de la viande de cheval à la place de boeuf vont pas se géner pour nous livrer du saumon OGM sans le dire), maintenant qu’ils parlent de farines j’ai plus faim...



                            • PASDUPE 19 février 2013 16:32

                              @ Sisiphe

                               

                              Je ne veux ni subir ni fermer ma gueule. Bien au contraire.

                              Ce que je veux c’est un changement politique. Je souhaite voir F. Asselineau dans les medias par exemple, qui a pour objectif premier, avec son mouvement politique (l’UPR), de sortir de l’Union en se servant de l’article 50 du traité de Lisbonne prevoyant la sortie de pays membre qui en ferait la demande.

                              Et bien c’est ça, demandons-le. Brandissons l’article 50 !

                              Ce que je veux c’est que notre sortie de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN soit notre objectif prioritaire, c’est à dire le rétablissement de la démocratie républicaine. Sinon nous n’arrêterons pas d’essayer de colmater les brèches qui apparaîssent de toutes parts. Une pétition pour ceci, une pétition pour cela... Cela s’appelle : prendre l’eau. Ce n’est pas un avenir ça, de ne compter que sur le dernier recours qu’est la pétition avec une issue plus qu’incertaine de surcroît.

                               


                            • sisyphe sisyphe 19 février 2013 17:57

                              @ Pasdupe

                              D’accord avec vous pour dire que la pétition ne fait que colmater les brèches ; hélas, c’est une des seules solutions qui nous restent pour faire entendre nos voix.

                              Asselineau n’est pas près d’être au pouvoir, et la sortie de l’UE, de l’OTAN, largement souhaitables, ne sont pour l’instant que des voeux pieux, malheureusement...

                              Alors, pour espérer que ça devienne un jour réalité, je pense qu’il faut aussi sortir des canaux des partis politiques, et faire entendre la voix des citoyens, par le biais d’asociations ; résistance passive et active, référendums d’initiative citoyenne, campagnes de boycott, pétitions...
                              Sans nourrir d’illusions, mais en faisant pression au maximum sur les élus ; ça va pas changer le monde tout de suite, mais au moins on se relie pour se faire entendre ; c’est déjà ça !


                            • Captain Marlo Pilou Camomille 19 février 2013 18:20

                              Pour le retrait d’ ACTA par exemple, il me semble que ce sont les pétitions qui ont fait capoter le projet...


                            • ETTORE ETTORE 18 février 2013 12:54

                              Quel renversement de rôles, et quelle belle manifestation de l’impuissance de nos élus !

                              Au début des balbutiements de « l’Europe » chaque fois que le gouvernement voulait faire passer une de SES pilules amères elle se cachait derrière la responsabilité du vouloir de l’Europe.
                              Aujourd’hui « l’Europe » prend la parole..... directement, et quelle belle manifestation du pouvoir des lobbys en cette occasion !
                              Eux qui sont la véritable infrastructure porteuse de cette institution.
                              Leurs larbins nous enfarinent la g..... magistralement avec un tel aplomb, que même si les billets verts sortaient de leurs poches bien plus grandes que leur intégrité morale, ils n’en seraient pas plus offusqués outre mesure.
                              C’est le signe qu’ils ont dépassé toute peur de notre négation vis à vis de leur existence .
                              Je vais passer dorénavant devant l’étal du poissonnier avec la même moue que devant celui du boucher.
                              J’y peux rien, c’est un effet de mimétisme dû à nos lénifiants cadors Européens à la cravate, costume 3 pièces, qui bouffent tout frais payés dans les meilleurs restaurants des DEUX capitales Européennes, le meilleur poisson, même loin de la mer la plus proche.


                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 18 février 2013 13:08

                                Prions !
                                Au nom du fric et du saint flouze .


                                • ggo56 18 février 2013 13:30

                                  Une pétition plus ancienne : Contre les farines Barroso, c’est ici
                                  http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2013N36196


                                  • L'enfoiré L’enfoiré 18 février 2013 14:23

                                    Encore quelques heures pour voir cela


                                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 18 février 2013 15:06

                                      Bruxelles est dans la main des 15.000 lobbyistes qui travaillent aux service des multinationales.

                                      Le but des traitées de Maastricht et de Lisbonne est, entre autres, de supprimer tout obstacle (notamment de limiter à un stricte minimum la protection des consommateurs) pour faciliter aux multinationales de nous imposer leur produits, souvent « mal seines », comme démontre la récente affaire avec la viande de cheval dans la lasagne.

                                      Puis le rejet du projet de l’étiquetage des produits alimentaires ( feux tricolore - dans l’intérêt des consommateurs ) par l’UE, encore un poignard dans les dos des consommateurs !

                                      Grave erreur, le Parlement Européen rejette l’étiquetage sous forme de signalisation tricolore

                                      La transparence nuit les affaires de grandes entreprises, et si le consommateurs tombe malade, tant mieux, ainsi ce sont les multinationales de l’industrie pharmaceutique qui se gavent par d’arrière !

                                      L’Europe depuis sa conception agit contre les intérêts des citoyens Européens !

                                      Un rapport d’audit de la Cour des comptes européenne, publié le jeudi 11 octobre 2012, montre de graves conflits d’intérêts au sein d’instances communautaires cruciales dans la protection de la santé et de la sécurité alimentaire. La Cour épingle sévèrement quatre agences européennes de régulation pour leur mauvaise gestion des conflits d’intérêts.

                                      Plus d’informations dans mon post du 24 octobre 2012.

                                      Un autre article sur le lobbying a Bruxelles
                                      Alimentation : comment on nous manipule

                                      L’Europe est ses institutions, surtout la commission Européenne à Bruxelles ou siègent des gens non élus, sont le levier par excellence pour les industrielles pour nous imposer la malbouffe ! 

                                      Les consommateurs sont obligé à se protéger eu mêmes, notamment en mangent du BIO.

                                      Mais qui nous protège de cette Europe des technocrates et lobbyistes ?

                                      C’est à vous de vous joindre au mouvement de la lute pour la dissolution de l’Europe !

                                      Il est temps qu’on retrouve notre liberté (celle de la démocratie) et il est temps de restreindre la liberté la quelle les multinationales ont acquis à travers les traites de Maastricht et de Lisbonne (le projet Européen est une énorme trahison de l’intérêt général) !

                                      Le projet Européen est une tromperie qui nous à réduit à esclavage, les esclaves des multinationales et si on n’agit pas très vite nous deviendrions en 2015 les esclaves des américains suite au projet du grand marché transatlantique

                                      Sortons de l’Europe... il y urgence ... et vite !!!


                                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 18 février 2013 17:22

                                        Lundi 4 février 2013, une dépêche de l’agence Reuters est tombée :
                                        « L’union européenne a levé lundi les restrictions qu’elle faisait peser sur l’importation de plusieurs viandes américaines, une décision constituant le premier pas vers un accord de libre-échange qui concernerait près de la moitié de la production mondiale. [...]

                                        L’interdiction des importations de porcs vivants et de viande de boeuf lavée dans l’acide lactique, justifiée par des objections de l’UE sur les conditions d’élevage et d’hygiène dans la production de viande aux États-Unis, doit être levée le 25 février 2013.
                                        source

                                        EUROPE = HAUTE TRAHISON


                                      • franck milo franck milo 18 février 2013 15:13


                                        c’est déguelasse de faire ça
                                        Ca va ruiner l’industrie agro-alimentaire (Allemande) du Kebbab ! (en France)

                                        On vous l’avait dit que la première couche ne tient pas très longtemps...
                                        Faut tout refaire Madame


                                        • remibemol 18 février 2013 17:14

                                          et les poissons en realite ?


                                          Ils vivent concentre dans des cages ?
                                          Dans des aquarium ?

                                          • MKT 18 février 2013 17:44

                                            Je crois qu’en Norvège ils sont dans des grandes cages à ciel ouvert qui sont immergées en plein fjord.

                                            La concentration de saumon au mètre cube est par contre sans aucune mesure avec la densité en eau libre.

                                            Pour les poissons d’eau douce, des sortes d’étangs plus ou moins rectangulaires, je suppose.


                                          • ETTORE ETTORE 18 février 2013 18:00

                                            @ MTK


                                            en fait les poissons se foutent de la forme de leur bassin rectangulaire, rond, triangulaire....par contre les bords bétonnés leur font une drôle de bouille.....

                                            regardez un peu les méfaits des élevages de saumon en Norvège et le désert aquatique qui règne sous les cages d’élevage......
                                            Pas étonnant qu’ils soient à la recherche perpétuelle de nouveaux emplacements.
                                            édifiant de voir autant de cochonneries accumulées .

                                            • MKT 18 février 2013 18:11

                                              On peut en effet le penser. Une si grande concentration de poissons doit produire un e quantité de déjections qui s’accumulent sous les cages et stérilisent peut être le milieu.

                                              Le consommateur hélas, demande du saumon et pas cher en plus. Quand j’étais plus jeune, j’achetais du saumon péché en Irlande. Mais je ne pouvais m’en acheter qu’une seule fois par an à cause du prix bien sur.

                                              Aujourd’hui je n’achète plus de saumon.


                                            • walter99 18 février 2013 18:46

                                              Nous ne nous ne nourrissons pas que de protéines, notre nourriture n’est pas un assemblage de produits nutritifs. Nous ne sommes pas du bétail . Notre alimentation participe d’une longue histoire ,et d’une place dans la chaîne alimentaire .Lorsque nous mangeons un animal ou une plante, nous n’absorbons pas que des nutriments, nous aimons à nous représenter ce que nous mangeons, un poulet, un boeuf, un poisson. Vouloir identifier notre nourriture à des animaux nourris avec des résidus d’abattoirs restera une des dernières idées folles de techniciens de l’alimentaire qui n’ont rien de scientifiques, mais qui sont guidés par un seul but : le lucre le plus facile et le plus vil . Nous n’avons aucune obligation de procéder ainsi ,ce que vous nous proposez n’est pas un « progrès » loin de la, cela n’a rien à voir avec la science, c’est une combine de bas étage qui permettra à quelques uns de s’enrichir sur la misère des autres. Vous osez appeler « progrès » le fait de nous faire manger des résidus d’abattoirs ! quelle idée bien tordue de l’alimentation vous habite-t-elle ? Le respect de son alimentation est un signe de civilisation, un signe d’humanité.Votre "soleil vert protéiné, nous n’en voulons pas .
                                               


                                              • nobody 18 février 2013 19:14

                                                Nous avons un excellent moyen de pression : le boycott du saumon !


                                                D’ailleurs y a t’il d’autres espèces de poissons d’élevage que le saumon ?

                                                Si on arretait de manger leurs saloperies ils seraient obligés d’arrêter de les produire.

                                                • Metais 18 février 2013 20:41
                                                  Rien de très nouveau sous le soleil...
                                                  Spanghero d’abord ( qui s’était déjà fait « coincer » à la belle époque pour son cassoulet « maison »...) a décidé un jour , comme cela , presque par « accident » , à « l’insu de son plein gré... » de fourguer durant de longs mois des « restes » de canasson à la place de bidoche de boeuf . D’après les rumeurs cela lui a rapporté 550 000 Euros ! Bien sûr personne n’était au courant , ni les employés qui ont changé les étiquettes ( 750 tonnes , ça en fait quand même un certain nombre ! ) ,ni les comptables , ni tous ceux qui ont vu arriver du cheval dans les stocks et repartir ( ô miracle !) du boeuf à sa place ! C’était congelé comme un Mammouth pris dans la glace donc « on pouvait pas voir »...etc. 
                                                  La maison-mère ( Lur Berri ) qui forcément a palpé ces bénéfs « hors normes » , elle non plus n’a « rien vu »forcément . Elle va « diligenter » une enquête , terme particulièrement bien choisi , puisque la dite enquête va se faire au tout petit trot...
                                                  Quant aux Ministres , après avoir amusé la galerie à la télé , comme d’habitude ils se sont dégonflés ! En gros et en définitive : circulez , y a plus rien à voir...jusqu’au prochain scandale ( autre spécialité culinaire française...) qui se prépare avec le grand retour du prion et des farines animales...

                                                  A propos de retour pour élever le débat et pour ceux qui n’ont pas pigé le sens véritable du départ du Pape , cela voulait dire : je suis trop faible maintenant pour entreprendre la formidable révolution qu’impose la situation , c’est à dire un retour aux « vraies » valeurs , au message du Christ pour les Chrétiens . Pour les autres le retour à de vraies valeurs c’est à mon avis le respect de la Nature , de la vie et de l’Homme , car le libéralisme , la déréglementation capitaliste et généralisée n’est pas la loi de la jungle comme le pensent certains ( parce que dans la jungle des lois , des équilibres visant à ce que la vie se développe existent ) mais au contraire un vaste foutoir qui , pour engraisser une infime minorité , va tous nous empoisonner ou nous faire crever de faim ! Amen !


                                                  • tf1Goupie 18 février 2013 22:03

                                                    Le problème du cheval n’a rien à voir puisque c’est une fraude.


                                                    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 19 février 2013 01:13

                                                      C’est le libéralisme, la Commission Européenne, la dérégulation, la déréglementation, le marché « libre et sans entraves » et l’absence de contrôles étatiques qui favorisent et provoquent les fraudes et les crises.

                                                      Suggérer poliment à un spéculateur, un voleur, un banquier ou un gangster de « s’autoréguler » c’est comme encourager ouvertement un criminel à commettre ses méfaits.

                                                      Voilà où en est arrivée cette belle Europe de merde.


                                                    • tf1Goupie 19 février 2013 17:21

                                                      Vous devez alors croire que dans les pays qui fuient le liberalisme il n’y a pas de fraude ... bonjour chez vous, continuez à rêver


                                                    • Chris De Bône 18 février 2013 22:59

                                                      Feu le petit soldat aux grand pieds C.D.G le mormon avait bien vu quant il vous a dit « français vous êtes devenu des veaux » !

                                                      maintenant vous êtes des brebis à tondre parce que vous avez de grande gueule mais vous ne pissez pas loin

                                                      • Jean-Louis CHARPAL 18 février 2013 23:22

                                                        Ne jamais oublier que Monsieur Delors, gourou de la « gôche de droite » ultra libérale, dans les années 90, lorsqu’il était à la tête de la Commission européenne, a pris toutes les dispositions « utiles » pour que les banques et les multinationales prennent les commandes de l’Europe.

                                                         Elles peuvent lui dire merci, car depuis, ces organismes non élus et sans la moindre légitimité, écrivent quasiment elles mêmes les directives européennes.

                                                        Par contre la démocratie et les syndicats n’ont pas obtenu le moindre espace d’expression et d’influence dans ce qui est devenu un « machin » indéfendable.

                                                        On constate désormais les résultats de ce beau dispositif totalitaire et régressif.


                                                        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 19 février 2013 01:32

                                                          Ce con de Delors s’est fait rouler dans la farine. Cet idiot, qui se croyait malin, pensait réellement que l’Europe serait sociale et protectrice. Et, gros naïf, il a validé les pires saloperies néolibérales suggérées par certains conseillers de son entourage, tel le malfaisant Alain Minc (déjà). Aujourd’hui Delors le regrette, mais c’est trop tard. Il portera pour l’histoire la responsabilité de ce marasme.


                                                        • Ruut Ruut 19 février 2013 07:42

                                                          Pourquoi n’acceptez vous pas l’Europe actuelle mise en place par la gauche et validée par la droite le tout soutenus par nos votes pour la droite et la gauche successifs.

                                                          Les responsables de tout ceci c’est nos votes.


                                                          • Metais 19 février 2013 10:24

                                                            En fait , les « choses » sont très simples , vous le savez tous mais soit vous ne voulez pas l’admettre , soit les conséquences que cela implique vous font peur ! 

                                                            Je résume : avec la chute de l’idéologie marxiste , la mainmise des anglo-saxons et de leurs « alliés » sur nos pays suite aux guerres et aux massacres du 20° siècle , le capitalisme et le fric roi ont triomphé et ces monstres sont entrain tout simplement de nous imposer politiquement et économiquement leurs lois et leurs règles ( et leurs « farines » à l’occasion...)... Tout le problème vient du fait que ceux qui refusent ce capitalisme triomphant ne veulent utiliser comme arme que la démocratie qui est une arme de temps de paix et une arme à double tranchant ! Résumons : 1/ dans une démocratie c’est la masse qui décide et la masse se conditionne ou s’achète , il suffit pour cela de disposer d’abord des médias . Si les médias sont à votre botte , le pouvoir l’est aussi puisque c’est vous qui fabriquez les élus. C’est particulièrement clair en ce moment avec les Juifs ( pas tous les Juifs bien sûr..) qui ayant foutu la patte sur les médias et ses moyens de financement ( pub..etc) imposent leurs manières de penser et leurs candidats....si bien qu’il n’y a plus que des Juifs à la tête de l’Etat et que ce sont leurs intérêts ou ceux de leurs alliés et affidés qui sont privilégiés . Il est certain aussi dans ce contexte que si des Musulmans étaient à leur place , ils serviraient de la même manière les intérêts idéologiques et autres des Musulmans et ainsi de suite... 2/ la « politique » en France est entre les mains d’un « système » , c’est à dire de quelques centaines de milliers de personnes , appartenant à la même classe ou à la même caste , sortant des mêmes moules et des mêmes écoles , organisées en « partis de gouvernement » ( dits « républicains » avec un culot certain...) qui d’échec(s) en échec(s) se refilent alternativement le pouvoir comme des coureurs se passent le relais. En prime ce système fonctionne de manière assez archaïque si bien que lorsqu’on en possède la tête et quelques rouages essentiels tout l’édifice vous appartient ! 
                                                            A partir de ces constats simples et malheureusement évidents , à vous de trouver les bonnes solutions « pacifiques » pour faire « bouger » légalement les « choses » , de « l’intérieur » , en souplesse , sans rien casser , ni renverser , en préservant l’intérêt de chacun....etc , etc ( formules bien connues ). Je vous souhaite bien du plaisir... 


                                                            • kéké02360 19 février 2013 10:37

                                                              la fin de cette article intéressant est vraiment gratinée !!!

                                                              http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-mafia-roumano-italienne-des-130888 


                                                              • Tipol 19 février 2013 10:51

                                                                Oui ! Les français sont responsables de ce qu’ils mangent.
                                                                Je suis bienheureux, ou malheureux titulaire d’un droit de passage régulier aux restos du coeur et au secours populaire.
                                                                Je milite silencieusement dans mon coin, jour après jour, semaines après semaines, mois après mois, années après années, je prends patiemment ces produits manufacturés spécialement, et je les mets à la poubelle. A chacun sa petite oeuvre. J’ai ainsi déjà évité qu’un poids très important de ces saletés ne se retrouve dans d’autres assiettes. Et tout le monde est content, le système marche bien.
                                                                Depuis des années, bien avant que ne soient déclarés les scandals du cheval... c’est une quantité importante que l’Europe m’a déjà refourguée, et qui est partie à la poubelle. Leurs chevaux contaminés, leurs chevaux roumains malades, le boeuf-cheval, les gratins de poisson, les lasagnes, les infâmes carrés de poisson... tous ces trucs négociés par le secours populaire. Tout ça, à la poubelle.
                                                                Devinez... mon responsable de centre vient de me dire que la direction du secours populaire est en train de négocier pour refourguer le scandal des chevaux aux « adhérants » bénéficiaires.
                                                                Parce que l’adhérant du secours populaire et du resto du coeur est une catégorie spéciale d’être humain qui digère mieux que les autres tous ces trucs frelatés, et la maladie est moins significative.
                                                                En fait, compte tenu de la crise majeur attendue, je stocke tout ce qui peut l’être.
                                                                Ainsi, grâce à ces institutions, j’ai déjà presque 40 litres d’huile de maïs qui pourra servir de carburant, chauffage... des tas de boites périmées, tant que ça ne gonfle pas.
                                                                Je jette tout ce qui ne peux pas être conservé.
                                                                Les excès de lait ça fille au jardin sur les légumes, je n’ai pas d’élevage.
                                                                Quand la crise viendra, j’aurai des tas de trucs périmés à négocier !
                                                                Dans 5-10 ans, si y’a pas eu de crise, je jette tout.


                                                                • Metais 19 février 2013 11:39

                                                                  Je sais que cela peut paraître « extrêmement »curieux de passer des farines animales aux Juifs qui n’ont rien à voir là-dedans mais cela s’explique ( autrement ou pas uniquement que par un antisémitisme compulsif ou une forme de nazisme inconscient...etc ) ainsi :

                                                                  Il ne s’agit plus bêtement désormais d’imposer sa loi , qui reste bien sûr toujours celle du plus fort , du plus malin ou du plus avide , aux autres mais d’imposer d’abord une justification morale d’où découlera ou sur laquelle reposera cette loi ! Les Américains pratiquent la chose grossièrement , l’Europe un peu mieux , mais c’est un Art chez les Juifs , Maîtres es-religions et es-inconscient qui exploitent largement et savamment le filon...Comme on ne prête qu’aux riches...etc.
                                                                  Dans le cas des farines animales , elles seront donc réintroduites pour sauver les espèces marines en danger , pour pouvoir nourrir les « pauvres » populations affamées , les enfants qui meurent de faim , s’y opposer est une « honte » , une « faute morale » qui vous expédiera du côté du diable , des méchants...etc. Bien sûr existent divers degrés plus ou moins subtiles de cette méthode ! Pour Spanghero , avant de « jouer » le silence , on parlera de l’emploi , du chômage ! Prendre des mesures contre ces escrocs , les « stigmatiser » comme ils disent , ce sera envoyer à la soupe populaire de malheureux travailleurs innocents et là encore bien sûr : « quelle honte ! »...etc
                                                                  On arrive ainsi à vendre la rigueur et le fiasco des mesures gouvernementales actuelles ( les économistes « déviants » étant traités d’hérétiques et « moralement » disqualifiés...) , la guerre du Mali devenue bêtement à l’américaine « guerre contre le terrorisme » , la sacro-sainte sécurité d’Israél , pays merveilleux auquel sont attachés éternellement nos dirigeants , pourtant responsable en partie déjà de la destruction de l’Irak , de l’attaque de la Syrie et un jour sans doute de celle de l’Iran...etc.
                                                                   

                                                                  • ETTORE ETTORE 19 février 2013 14:20

                                                                    Beaucoup attendent une « proposition » claire pour répondre à cette gabegie financière, alimentaire, sociale....

                                                                    une « proposition » qui ne feras pas d’eux des anarchistes déclarés
                                                                    une « proposition »qui ne leur salira pas les mains et leur laissera la possibilité de dire
                                                                    « si ça a marché, c’est parce que j’y étais » et si d’aventure c’est un fiasco.... silence dans la salle, on courbe le dos et on attend que les choses empirent.
                                                                    Faudra-t-il qu’un « autre » intervenant règle les choses à notre place ?
                                                                    Quelque chose qui soit étranger à nos magouilles politiciennes et financières ?
                                                                    Un désastre qui remettrait à leur place, nos vanités, nos grandiloquences outrageuses envers le reste de l’humanité, et de la nature ?
                                                                    Quand on en vient à imaginer une catastrophe, et les souffrances qui seront engendrées, pour que la totalité des êtres, n’aient vraiment plus rien à perdre et soient sur le même pied d’égalité afin de réclamer justice, c’est que la fin de notre « humanité » envers les autres est pervertie à un point tel qu’on comprend mieux ou veut nous mener cette machine infernale
                                                                    qui tente de régenter nos vies.
                                                                    oui, l’enfer est sur terre, sans même la certitude qu’un jour le Paradis soit au cieux.

                                                                    • mortelune mortelune 19 février 2013 17:08

                                                                      Merci à l’auteur de l’article

                                                                      Il y en a encore qui pensent que l’europe est une chance ? Vous en voulez toujours de cette Europe sauce US ? Vous n’avalez rien de travers, aucune arête à travers la gorge ? 
                                                                      Ne pensez-vous pas que le progrès serait justement de manger des produits sains ? Qu’ils devraient être dans les assiettes de TOUS les français ? 
                                                                      Mangez de la merde moi je n’appelle pas ça le progrès. 

                                                                      • Metais 19 février 2013 18:33

                                                                        @ ETTORE 

                                                                        Au lieu de faire une Europe des Nations , indépendante et uniquement soucieuse de ses intérêts et de rendre à ce bloc ( allant jusqu’à l’Oural ?) enfin assagi sa première place ( militaire , économique , culturelle, religieuse...) dans le monde , nos traîtres de dirigeants , par lâcheté , par intérêt personnel ou par manque d’imagination , ont été nous foutre sous la coupe des USA . C’était sans doute une situation pratique à l’époque de la 4° République et de la guerre froide mais c’est devenu totalement suicidaire , surtout si on y ajoute en prime des conneries monumentales comme la dérégulation, la mondialisation effrénée et l’Euro ! Suicidaire pourquoi ? Les dépenses considérables de l’Etat fédéral US reposent sur le dollar ou plutôt sur l’acceptation par les autres pays de cette monnaie de singe qu’est le dollar ! Ce sont en fait ces autres pays qui financent indirectement et en partie le déficit US , ses expéditions guerrières et ses canailleries financières. Que demain ces pays refusent le dollar ou les bons du trésor US et l’Empereur se retrouve à poil , or nous sommes après demain.... Pour illustrer simplement la situation : les USA ressemblent aujourd’hui à un conducteur crispé sur son volant , debout sur l’accélérateur et le frein tandis que sa bagnole tombe dans le ravin. Il est rare qu’en Histoire et en économie les lois de la physique s’appliquent mais cela arrive lors d’une dégringolade ( ou d’une fuite en avant...) comme c’est le cas en ce moment. On peut donc assez facilement pronostiquer la suite : ce sera tout sauf un rétablissement , la bagnole ne reviendra jamais plus sur la route et vu la pente et le trou gigantesque il y a de fortes chances pour que tout cela se termine trés mal... Petit problème supplémentaire , la remorque de la bagnole se nomme Europe et nous sommes dedans , avec notre économie moribonde , notre modèle social , notre administration pléthorique et notre gueule enfarinée ! A mon avis toujours , c’était avant qu’il fallait réformer et freiner , maintenant au dessus du vide je crois qu’il un peu tard....Conclusion : il faut maintenant imaginer le jour d’après , sans Hollande , Sarkozy et tous les autres , sans croissance ( au moins qu’une guerre flingue 3 milliards d’êtres humains...) sans consommation délirante , mais heureusement sans farines animales....




                                                                        • curieux curieux 24 février 2013 14:38

                                                                          La commission européenne est une équipe de maffieux. Il faut les passer tous à la guillotine. Tous des salopards.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès