• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > De la CIA aux néo-nazis, la face cachée de la crise Ukrainienne

De la CIA aux néo-nazis, la face cachée de la crise Ukrainienne

Depuis le début de la crise ukrainienne, je me pose la question suivante : comment peut-on, à la lumière des évènements dans l’Union Européenne, tant au niveau démocratique qu’économique, voir une population se lever pour réclamer le droit d'entrée dans un ensemble supranational qui semble plutôt proche de sa chute que de son apogée ?

 

L’origine de la crise

L’Ukraine risquait le défaut de paiement et était sous perfusion du FMI, allant même jusqu'à demander l’aide de la Chine son système d’irrigation en octobre 2013 tant elle était à court de financement.

La problématique pour le gouvernement était de choisir entre un partenaire historique, la Russie (24% des exportations du pays et 35% de ses importations), dotée de ressources en gaz naturel et l’UE qui représente un marché potentiel de 500 millions de consommateurs.

Coté Union Européenne, la promesse était alléchante la commission a estimé q'une croissance de 6% par an aurait lieu dès que l'Ukraine signerait l’accord ! Le commissaire Štefan Füle a également mentionné la possibilité de lui accorder une aide à hauteur de 186 millions d'euros et 610 millions d'euros une fois que toutes les conditions de l'Union Européenne seraient satisfaites.

Seulement voilà, l’Ukraine n'étant pas aux normes européennes, une étude affirme que le cout estimé serait de 150 milliard, selon le premier ministre Ukrainien, quand l’UE accordait au mieux un financement de 800 millions d’euros.

Coté Russie, cette dernière offrait 15 milliards de dollars pour financer une partie de la dette Ukrainienne et 10 milliards de rabais sur la facture de gaz.

En échange de quoi l’Ukraine devait s’engager dans une coopération militaro-industrielle consistant au renouvellement de la flotte russe avec un accès privilégié à la mer noire.

Une visite des inspecteurs du FMI, finit de sceller le destin de l’accord Ukrainien, ces derniers demandant au gouvernement d’augmenter les prix du gaz, et de geler les salaires. (Cela ne vous rappelle rien ?) C'en était trop pour le premier ministre Mykola Azarov, qui choisit définitivement de se tourner vers la Russie.

(Le premier ministre Ukrainien vient tout juste de démissioner à l’heure où j’écris ses lignes.)

 

Qui sont les manifestants ?

Les manifestants sont pour beaucoup originaires de Galicie, une région d’Ukraine proche de la Pologne ayant pour trait un fort caractère anti-russe et nationaliste.

Mais on trouve également des étudiants qui protestent contre le pouvoir en place. En 2004, lors des révolutions colorées, les étudiants étaient partie prenante aux manifestations.

 

Les liens du gouvernement américain avec les manifestants.

Les liens des ONG américaines avec les étudiants sont connus depuis longtemps. En 2005, le journal Libération publiait un article révélant l’appui de certaines ONG et autres fondations très proches du gouvernement américain comme Freedom House (financé par Georges Soros) ou OTPOR.

Un des chefs de fil de l’opposition est Oleh Tyahnybok, le dirigeant du parti SVOBODA qui se réclame historiquement l'héritier de l’armée insurrectionnelle ukrainienne qui était composée d'anciens SS.Le premier logo du parti SVOBODA reprenait une symbolique Nazi. 

 Logo du parti SVOBODA (de 1991 à 2003)

(Logo du parti SVOBODA de 1991 à 2003)

 

Oleh Tyahnybok émet des réserves quant à l’intégration européenne en invoquant l'Europe des Nations tout en étant favorable à l'intégration de l'Ukraine à l’OTAN.

Cette position proche des USA n'a rien d’étonnant venant d’un nationaliste ukrainien.L’histoire nous apprend que les nationalistes ukrainiens originaires de Galicie ont formé l’armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA).

Cette milice avait été utilisée par les américains malgré ses crimes (ils auraient massacré jusqu'à 80 000 civils polonais entre 1942 et 1944), tout était bon pour combattre l’armée Rouge. Le financement par la CIA de l’armée insurrectionnelle ukrainienne, avait d’ailleurs été dénoncé par l'agent double KIM Philby.

Les liens des américains avec leurs anciens alliés semblent encore solide, voici une photo du Sénateur John McCain en compagnie du leader du parti SVOBODA en décembre 2013. Le Buisness Insider avait d'ailleurs réagi violement à cette occasion.

 

 

Les manifestations en Ukraine, ce qu'on en dit et ce qu'il s'y passe.

A la lecture de ces révélations, vous pourrez me dire, certes on peut établir un lien entre les USA et les principaux mouvements contestataires en Ukraine, mais de là à sous entendre une ingérence américaine dans les affaires ukrainiennes, n’allez vous pas un peu loin ?

Pour appuyer mon propos, voici cette vidéo extraite d’un JT Russe, on y explique qu’ont été retrouvé sur des manifestants des tracts expliquant comment préparer une émeute. Le plus étonnant étant que ces tracts ressemblent à s’y méprendre à ceux trouvés en Egypte lors des manifestations qui ont abouti à la chute du régime !

 (Autre exemple de tracts)

(Tracts trouvés en Egypte)

  (Comparatif des tracts trouvés en Egypte et en Ukraine.)

(Comparatif des tracts trouvés en Egypte et en Ukraine)

 

J’ai donc fait des recherches sur ces fameux tracts et il s’avère qu’ils ont été produits par l’ONG serbe OTPOR (largement financé par Freedom House)  qui avait largement contribué à la chute de Milosevic. D'alleurs Freedom House est désormais présidé par l’ancien dirigeant de la CIA James Woosley. Ce dernier est un proche du Sénateur McCain et avait été engagé comme conseiller lors de la campagne présidentielle de 2008

 (James Woosley président de Freedom House qui financait OTPOR. Cette photo date de l'époque où il était directeur de la CIA)

(James Woosley président de Freedom House qui financait OTPOR. Cette photo date de l'époque où il était directeur de la CIA)

 

OTPOR se présente comme un centre de formation pour l'action non-violente, l'ONG reconnait avoir formé des révolutionnaires en Géorgie, en Ukraine, en Biélorussie, aux Maldives, en Egypte et au Venezuela. 

 (Autre exemple de tracts)

(Autre exemple de tracts)

 

A la vue de ces tracts qui expliquent comment résister ou comment attaquer la police anti-émeute, on peut douter de l'objectif « non violent » de l’ONG.

D’ailleurs j’avais rédigé un article à propos des militants que les médias français décrivaient comme "pacifistes", voici une vidéo relayée par l’Agence Info Libre, vous pourrez en juger vous-même…

 

Et la population Ukrainienne dans tout ça ?

La population Ukrainienne ne semble pas enchantée par l'idée européenne en décembre 2013, 55% des Ukrainiens n'étaient sont pas favorables à l'accord d'association avec l'UE.

Le parti communiste ukrainien qui représente environ 13% des voies est contre l’entrée dans l’UE, il avait d’ailleurs demandé un référendum. En Novembre 2013, le parti a récolté la bagatelle de 4 millions de signatures pour exiger un référendum contre l’intégration européenne. Soit 9% de la population totale du pays !

 (Campagne des communistes Ukrainiens)

(Campagne des communistes Ukrainiens)

 
Dans la presse Russe, je suis tombé sur un article expliquant que des rassemblements avaient eu lieu devant l’ambassade des Etats-Unis , les protestataires ont demandé l’arrêt des manifestations, et à la vue de ces éléments, le choix de ce lieu pour faire valoir leurs revendications n’est surement pas dû au hasard !

 

Conclusion :

A ma question bête, comment une population peut vouloir entrer dans l’Union Européenne quand on voit les résultats catastrophiques de celle-ci, tant au niveau démocratique, qu’économique ?

En y regardant de plus près, le rapprochement avec la Russie via un accord militaro-industriel n’était sans doute pas acceptable pour les américains. Ils ne voulaient pas laisser à la Russie le contrôle d'un pays censé être acquis après la révolution orange de 2004. L'Ukraine avait d'ailleurs renoncé à entrer dans l'OTAN en juin 2010.

Il est désormais établit que les USA ont une action très significative pour former une partie de la population à la révolution, même si pour arriver à atteindre leur but, ils doivent former et financer des néo-nazis, aux cotés d'étudiants manipulés par la promesse d'un libre marché à l'occidental qui serait porteur d'un bonheur éternel.

On peut se poser une question simple concenrnant l'action de l’Union Européenne, pourquoi tenait-elle tant à intégrer l’Ukraine dans son marché commun ? L’UE a déjà beaucoup de peine à intégrer ses 28 membres, alors pourquoi cette volonté de faire entrer un pays en grande difficulté financière ? Je m'avance peut-être, mais si ça n'est pas dans son intérêt alors c'est sans doute pour le compte des USA qui voient l'Ukraine comme un pays stratégique vis-à-vis de la Russie. Cela peut paraître farfelu, mais rappelons que l'UE a soutenu toutes les actions diplomatiques des Etats-Unis ces 10 dernières années...

 

 (Affiches de la campagne socialiste de 1992 aux Européennes, nous aurait-on menti?)

(Affiches de la campagne socialiste de 1992 aux Européennes, nous aurait-on menti ?)
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (101 votes)




Réagissez à l'article

109 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 30 janvier 2014 12:00

    L’Ukraine est  partagée (historiquement, culturellement, politiquement ) entre l’Est et l’Ouest, et il n’y a aucun sens à dresser l’une contre l’autre, sauf à miser sur l’éclatement voire la guerre civile, ce qui est sans doute le calcul de certains.

    A force de pousser à la cassure, comme le font les Occidentaux et leurs petits soldats sur place, le moment pourrait bien venir où l’UE et l’OTAN obtiendront «  leur morceau » mais où la Russie prendra le sien ! Ce ne serait pas le premier pays qu’on aurait fait délibérément exploser.........

    voir : UKRAINE : LES ENJEUX EST/OUEST


    • asterix asterix 30 janvier 2014 12:35

      D’accord avec Robert. Tout ce qui intéresse les USA et son sattélite européen, c’est de priver la Russie d’accès à la Mer Noire. Et pour ce faire, tout est bon, y compris dresser une partie de la population ukrainienne contre l’autre sans qu’il n’y ait de majorité ni pour le côté occidental, ni pour le côté russe.
      Bravo à l’auteur pour ses recherches : la similitude des tracts est éclairante.


    • bourne 31 janvier 2014 16:23

      «  Priver la Russie d’accès à la mer noire » @asterix

      OTAN dire que ce n’est pas demain la veille. La partition de l’Ukraine se fera selon les conditions de la Russie, et plus d’un néo-nazi ukrainien devra rendre des comptes à la population de la partie rattachée à l’UE quand elle comprendra à quel programme néo-libéral on va la soumettre. Pour foutre le souk, les USA sont champion, mais à bout de souffle financièrement, ils ne peuvent plus s’avancer si loin, ou si prés de la Russie sans risques majeurs. L’Allemagne ne suivra pas, ne s’engagera pas, tellement elle est tributaire du gaz russe . Dernières manœuvres de L’Empire avant son dépôt de bilan.


    • Observatoire du NéoConservatisme Observatoire du NéoConservatisme 30 janvier 2014 13:40

      Intéressant !

      Merci


      • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 31 janvier 2014 09:55

        Excellent analyse, puisque c’est la mienne depuis le début de ces manifs avec écrans géants payés on ne sait par qui (probablement les mêmes qui fournissent les bonnets rouges ?).

        C’est le premier article qui (enfin !!!!) cite Optor, cette même intelligence que l’on a vue il y a 20 ans à Belgrade, 5 ans en Iran, 3 au Caire, 2 avec les Femen, etc...

        A noter quand même, c’est la première fois que je vois le sigle no passaran (le poing levé, usurpé par les fafas d’Optor aux républicains espagnols dans un but d’amalgame évident) est associé au sigles néonazis : Optor aura tout osé, mais la confusion est maintenant là, et plus personne ne fait la différence entre les vrais et les faux.

        Bravo à cet article, qui en plus pose le vrai problème : Gaz contre Mer Noire. L’Europe n’a pas mieux à offrir, désolé : il vaut mieux être pauvre et avoir chaud que pauvre et se les geler, non ?


      • leypanou 30 janvier 2014 15:27

        Dès que vous voyez quelque part des troubles dans un pays non ami (dans l’orbite de l’empire), vous pouvez être à peu près certain que l’empire est derrière.

        La stratégie d’encerclement de la Russie n’est pas complètement terminée : l’Ukraine en fait partie. L’émiettage de l’ancienne URSS avec plusieurs « petits » états, presque tous dans l’orbite sauf par exemple la Belarus (comment est traitée la Belarus dans les médias mainstream) a favorisé cet encerclement. Regardez aussi sur une carte où sont les bases militaires de l’empire et on comprend tout.

        Les médias mainstreams en France sont restés égaux à eux-mêmes : un parti pris scandaleux. Merci à l’article.


        • antyreac 30 janvier 2014 16:56

          La méfiance règne envers ce pays qui cherchait la noise avec tous les pays qui n’étaient pas d’accord avec sa doctrine...


        • Patrick Samba Patrick Samba 30 janvier 2014 15:28

          Bonjour,

          toujours intéressant d’avoir des angles de vision différents pour tenter de mieux comprendre un grave conflit.


          • LoveArt 30 janvier 2014 16:39

            Très bien.

            Pourquoi le président démocratiquement élu disposant d’une majorité au parlement, laisse-t-il les manifestants armés et masqués occupés jours et nuit une place au centre du pouvoir ?
            Pourquoi laisse-t-il des ministères occupés par des manifestants armés ?

            Imagine-t-on à Washington, Londres ou Paris des manifestants armés et cagoulés, occupant des places publiques, dressant des barricades, jetant des projectiles et des bouteillles incendiaires contre les forces de l’ordre ?

            En France, tout manifestation cagoulés ou masqués est interdite. Toute occupation d’une place publique est interdite. Essayez donc de jeter des projectiles contre les forces de l’ordre, vous serez conduit en prison.
            Les forces de l’ordre sont chargés de dissoudre toute manif après 18h00.

            Et les dirgeants de l’Otan osent prendre parti pour des casseurs qui ne respectent pas la décision des urnes, le choix des électeurs et se permettent de donner des leçons de démocratie au président ukrainien, alors qu’ils ne toléraient pas le dixième de ce que font les manifestant à Kiev !

            Bien sûr, il s’agit d’une tentative de coup d’Etat. Mais pourquoi le président laisse-t-il faire ?

            Il est légitime d’empêcher des manifestants qui voudraient arriver au pouvoir par la force et l’intimidation.

            Qu’ils envoient des camions-pelles pour défaire ces barricades, arrêter les casseurs, en les prenant à revers. Une charge policière en queue de manif et une autre en front, de manière à les prendre en étau, et à faire place nette.

            Plus le président élu reculera, plus les forces fascistes de l’Otan exigeront d’autres re cul, jusqu’à prendre le pouvoir, sans avoir été élu, et offrir le pays aux banques occidentales.

            Rien à faire de la propagande des tortionnaires de l’UE et de l’Otan, que le gouvernement ukrainien chasse par la force ses putschistes comme le ferait n’importe quel gouvernement occidental !

            Que le président élu ne veuillent pas d’accord avec l’UE, c’est son droit, et vouloir imposer par la force une décision contraire est inaceptable.

            D’autant plus que nous verrions ici débarquer des centaines de milliers de travailleurs ukrainiens supplémentaires qui acceptent des salaires bien en dessous du smic et repartent ensuite pour dépenser cet argent chez eux.

            Avec cinq millions de chômeurs, on ne peut plus ouvrir nos frontières à des salariés des pays de l’Est qui nous jettent dans le chômage et la misère.

            L’UE c’est la ruine des écononmies nationales au profit des banques et des grands groupes étatsuniens et secondairement européen.

            Il est temps de mettre fin à cette UE anti-démocratique qui nous rend esclave des états-unis et nous met en situation de guerre contre les miséreux des pays de l’Est.


            • kalon 30 janvier 2014 21:59

              Faut voir cà autrement.

              Le pouvoir Ukrainien joue le même jeu que Poutine, à savoir, ne rien faire qui puisse lui être reproché par les occidentaux et resté pragmatique.

              Cette tactique porte ses fruits car « l’opposition » devra dévoiler ses intentions réelles et va être poussée à la faute.

              même stratégie politique employée par Poutine en Syrie ! smiley


            • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 31 janvier 2014 10:00

              @ loveart,
              pourquoi, pourquoi, pourquoi... ?
              Vous posez des questions bizarres alors que l’article vous a apporté les réponses.

              Quant à la Syrie, parallèle osé, mais en effet comme la Syrie... je n’avais pas fait le rapprochement, mais il est possible : avec Optor à la place de l’Arabie Saoudite et du Quatar...


            • antyreac 30 janvier 2014 16:44

              Il faut comprendre que l’Ukraine est complètement gangrené par la corruption (l’héritage du communisme ) et ce à tout les niveaux de la société tout comme Russie.

              Il est dans l’intérêt de ce pays de se tourner vers l’E-U pour retrouver une certaine croissance économique mais surtout la démocratie sans l’horreur de la corruption

              • LoveArt 30 janvier 2014 17:08

                L’UE est encore bien plus gangréné par la corruption bancaire. Goldman Sachs est à la tête de l’UE et ses profits n’ont jamais été aussi myrifique alors que l’on nous parle de dette publique. Ceci expliquant cela.

                Je crois plutôt qu’il y a des forces au sein de la police et de l’armée qui laissent faire cette poignée de manifestants, forces liés aux capitalistes ukrainiens qui pensent tirer profit, chacune personnellement de l’UE, même si cela ruine les Ukrainiens.

                Ce qui expliquerait le peu de force de police pour déloger ses casseurs de l’ UE, juste suffisante pour empêcher une intrusion au sein du parlement et du siège du gouvernement.

                Cet équilibre fragile entre les différents forces capitalistes ukrainiennes ne tiendra pas longtemps.

                Si la Russie laisse faire alors qu’elle est largement créancière, c’est parce qu’elle sait que ses manifestants, même s’ils prennent le pouvoir par la collusion d’une partie de l’oligarchie, n’ont presque rien obtenu de l’UE et qu’ils n’obtiendront rien de la Russie. Ce qui conduirait inévitablement la population ukrainienne à se retourner massivement contre ces putschistes de l’Otan face à la misère dans laquelle ils se retrouveraient.

                On ne peut écarter que le but de l’Otan est d’aboutir à un éclatement de l’Ukraine en entité locale et ce aux portes de la Fédération de Russie.

                La Russie n’a d’autre choix que de récréer à son tour une force militaire internationale en mesure de neutraliser les projets des capitalistes de dépecer la Fédération de Russie.


              • 1984 30 janvier 2014 17:16

                C’est vraie que l’europe n’est pas corrompue !
                Mort de rire !


              • antyreac 30 janvier 2014 17:18

                N’importe quoi

                Le peuple Ukrainien lutte en connaissance de cause 
                il est lié aux forces démocratiques des différents pays du monde et c’est son droit

              • CASS. CASS. 30 janvier 2014 22:13

                et qui sont ceux qui ont mis en place une certaine urss marx né en allemagne vous remarquerez aussi que staline lénine sont de même souche que marx freud les rothschilds roth /rouge. leswindsors etc Issus de khazars .......prosélytes....Turks, vous savez ces barbares qui ont utilisé les huns etc etc ,etc et entre autres organisé la premiere et deuxiéme guerre mondiale ,financé napoléon pour qu’il s’en prenne à la russie etc et faire crever son empire pour ensuite pouvoir faire main basse dessus (c’est dailleurs napoléon qui a baptisé israelites par erreur ces issus de khazars.... pharisaïsés prosélytes à partir du 8éme siécle de notre ère ,par un certain Flavius,ces khazars.... qui pratiquaient avant une religion dites du phallus et se vautraient dansje dirais des partouzes (pour rester correcte,car la vérité est bien pire) lors de leurs fêtes, des belliqueux toujours en guerre contre leurs voisins auxqu’els ils volaient leurs terres bref tout, c’est ainsi queleur royaume était si riche, ces rothschildiens and cie qui ont mis en place et organisé le financement du nazisme ,vous savez ces massacreurs voleurs pilleurs usurpateurs escrocs etc usuriers la plus grande mafia mondiale qui c’est engraissée en montant les uns contre les autres en générant des famines et des guerres et l’usure afin de faire main basse sur les patries et richesses etc des autres, y compris oeuvres d’arts etc etc.vous savez ceux qui ce sont infiltrés partout eux et leur espéce d ’ignoble talmud issus d’un certain ancien testament qui n’est que génocides massacres sacrifices humains etc vols pillages viols incestes entre autres atrocités au nom de leur d ;ieu mordekaï / javo/yahvé invoqué par leur sorcier chef d’une petite tribu puis d’une autre petite tribu étrangére arrivée dans coin ayant pactisé avec . eh ouai l’empire perse avait mis fin à celà ,il a fallu qu’ un flavius joseph par ex foute sa merde et aille convertir un roi puis ses sujets à celà du pharisaÏsme prosélyte, ça avec leur ancienne du phallus etc.Ben bonjour les dégâts hein !!!


              • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 31 janvier 2014 09:40

                Anti-réac, c’est quand-même le summum de l’ignorance politique.
                Quand je pense que des idiots pareils ont le droit de vote... y’a un vrai problème, là.


              • Dudule 31 janvier 2014 12:15

                CASS :

                vous remarquerez aussi que staline lénine sont de même souche que marx freud les rothschilds roth /rouge. leswindsors etc Issus de khazars .......prosélytes....Turks

                Faut prendre vos pilules... Lénine un descendant de la petite noblesse terrienne russe et Staline le géorgien de la même souche (!) que Marx, Freud et Trotsky...

                J’aimerai bien voir une photo de Lénine lisant le Talmud, histoire de rigoler...

                Quant à Staline, mort alors qu’il était en train de « purifier » le parti des « cosmopolites » en les déportant massivement, un adepte du Talmud lui aussi ?


              • Grandloup74 30 janvier 2014 17:06

                 Une fois de plus on a la démonstration des calculs machiavéliques des USA/OTAN/UE. Une preuve, s’il en était encore besoin que ni la démocratie, ni les droits de l’Homme, ni les intérêts des pays qu’ils agitent n’est le but recherché. Leurs basses manœuvres n’ont toujours qu’un seul but : Assurer la pérennité du « système » libéral mondialiste et opprimant pour les peuples, au seul bénéfice des industries et accessoirement des population US.

                 Voir sur un site canadien :

                 http://www.mondialisation.ca/ukraine-la-tres-grande-majorite-des-ukrainiens-ne-veut-pas-de-cette-nouvelle-guerre-civile/5366452
                 L’OTAN (USA+UE) continue ses ravages sur la planète !!! Sa ration de sang ne sera jamais suffisante.


                • antyreac 30 janvier 2014 17:13

                  Une fois de plus on a la démonstration des calculs machiavéliques des USA/OTAN/UE.


                  Vous avez pas l’impression d’écrire les conneries alors que l’explication est plus simple :
                  la révolte d’un peuple contre un régime vendu à la russie qui ne se soucie guère du peuple

                • Grandloup74 30 janvier 2014 17:30

                   
                   Vous devez regarder les infos sur A2 et vous avez oublié de comprendre l’article dont on parle ci dessus et le lien que j’ai posté. A moins que vous ne les ayez pas lu...
                   Vous semblez tellement connaisseur en « conneries » comme vous l’écrivez si bien, que je vous laisse à vos appréciations. Votre propension à croire la vulgarité comme preuve de raison explique sans doute les sources de votre culture.


                • antyreac 30 janvier 2014 18:08

                  Ne vous emportez pas inutilement,votre post est entaché des affirmations absurdes qu’il était utile de mettre un terme  adéquat.


                • izarn izarn 30 janvier 2014 20:30

                  Ha gagagaga ! Le gaz US qui rends con...


                • izarn izarn 30 janvier 2014 20:31

                  Le Zyklon U !


                • kalon 30 janvier 2014 23:08

                  Ben oui, la Russie a de l’argent et l’Europe n’en a plus !

                  Elle a tout donné a ses banquiers !


                • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 31 janvier 2014 09:41

                  Anti-réac, vous existez vraiment ou c’est de la provoc ?


                • Laurent 47 8 mars 2014 23:26

                  Il faut s’informer, et de préférence pas à une seule source, pour être sûr que ce que l’on affirme est la vérité. Moi, je ne me contente pas d’écouter bêtement ce que serinent TF1, A2, e.t.c., je vais chercher les infos sur des médias qui ne sont pas mariés avec les Etats-Unis ( vous savez, ceux qui ont libéré l’Irak de la dictature et mis en place une vraie démocratie ). Internet regorge de vidéos prises à Kiev, qui montrent les nazis du parti Svoboda brandir leurs drapeaux à croix gammée, et le « 1er ministre » ukrainien faire le salut hitlérien !

                  Il faut un peu sortir la tête du sable, si l’on veut comprendre qu’on est en train de nous enfumer à la sauce américaine !

                • Camille Kourbas 30 janvier 2014 18:45

                  la question est fausse dès le départ : « voir une population se lever pour réclamer le droit d’entrée dans un ensemble supranational »
                  Or l’Ukraine ne cherche pas à adhérier à l’Union européenne, mais aux valeurs européens : avoir un l’Etat de droit, lutter contre la corruption omniprésente, liberté d’expression, liberté de manifester etc.
                  on voit que vous ne connaissez rien à ce pays.
                  Venez voir de vos propres yeux :)


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 janvier 2014 19:48

                    Camille Kourbas,
                    Vous devriez lire le livre de Danièle Ganser, sur « Les armées secrètes de l’ OTAN, -Gladio- Stay Behind en Europe de l’ Ouest », c’est un excellent antidote contre ce que racontent nos médias..., et sur la pseudo démocratie occidentale.

                    Les services secrets américains et anglais ont recyclé des nazis pour commettre des attentats sanglants dans plusieurs pays européens ou fomenter l’arrivée des colonels en Grèce.

                    En ce qui concerne l’ Asie Centrale, il semble qu’un nouveau Gladio se soit mis en place, c’est ce que révèle une ancienne du FBI.

                    Les USA tiennent beaucoup à encercler la Russie et la Chine de bases militaires.
                    Voici les cartes du réseau mondial des bases américaines.


                  • ykpaiha ykpaiha 30 janvier 2014 19:52

                    « Etat de droit, lutter contre la corruption omniprésente, liberté d’expression, liberté de manifester... »

                    Déja aller se référer a l"Europe pour obtenir ces droits me semble une oxymore...

                    Mais vous avez homis sciemment l’enrichissement personnel les détournement de bien public....et vous aviez probablement oublié qu’elle est en prison....bon je vous pardonne, pas par chez nous, nous on est en europe que diable !!

                    Chez nous ils sont ministres, députés,présidents, donneurs de lecon....comme vous quoi.


                  • CASS. CASS. 30 janvier 2014 22:26

                    à ce que je vois les adeptes CORROMPUS de la plus grande mafia et escroquerie mondiale sont de sortie, combien les payent les nétanyahu and co, ça ? je pense que ça leurs reviens moins cher que le financement du nazisme. puisque du coup ils ont pu s’engraisser encore sur le dos de la Russie, de l’allemagne etc etc


                  • ykpaiha ykpaiha 30 janvier 2014 19:00

                    Un article casy identique paru sur reseau international...

                    Intitulé la tribune de caro

                    A croire que finalement il n’y pas que les pro-atlantistes qui savent écrire .
                    C’est bien dommage ils vont etre aussi obligés de réflechir...et la on n’est pas rendu.


                    • ykpaiha ykpaiha 30 janvier 2014 19:13

                      J’allais ajouter que malgré des campagnes aussi malsaines que maladroites et haineuses, Vladimir continue son chemin au grand dam des bons samaritains OTAnesques.

                      Sondage : Poutine au plus bas... à 61% dixit le Figaro du 23/12 
                      C’est not bon papa Francois qui doit ruminer 61 % de quoi etre un vrai facho ; on est démocrate a combien ?

                      Si on laissait aux Ukrainiens le temps et le droit d’exister par eux meme ?
                      Et ne pas les prendre pour de vulgaires panoupanou incapable de de se pendre en main sans que bon papa US n’ai a leur dire que faire ?


                    • antyreac 30 janvier 2014 19:58

                      Encore un qui brandit des statistiques du dictateur tricheur du nabot russe vladimir


                    • CASS. CASS. 30 janvier 2014 22:39

                      ça VIVE Poutine et à bas les mac cains et cie, à bas cet Otan et UE c’est évident.Pourquoi croyez - vous que De Gaulle avait dit niet à la base yenkee (anglo saxons) dans nos contrées et les a fait dégager, pourquoi croyez -vous qu’il a dit niet à cet Otan, traité ce onu de machin, il les avaient vu venir les impérialo sionistos avec leurs gros sabots


                    • Xenozoid 30 janvier 2014 19:52

                      y a t’il des gens présent ici qui connaisse OTPOR ?


                      • Corinne Colas Corinne Colas 31 janvier 2014 13:28

                        Oui ! 


                        Ils font un travail formidable en Amérique latine... smiley smiley

                         smiley



                      • Xenozoid 31 janvier 2014 17:44

                        y’a un moment que je les suis,en fait j’en ais déja trouvé 2 en rapport a l’ ukraine, dont un est grecque qui vit la bas,l’autre hollandais aux pays bas,ils sont tous 2 relatés extreme droite,mais ne sont que des perroquets de soros.......


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 janvier 2014 19:54

                        Cela n’a pas de rapport direct avec l’article, mais sur l’enfumage par nos médias, sur les USA, il n’est question que des intempéries ou des tireurs fous.

                        Il semble, mais vérifiez de votre côté, qu’une crise majeure soit en cours à cause de Snowden et la NSA.

                        « L’Amérique discréditée »

                        « La Crise Snowden /NSA »


                        • antyreac 30 janvier 2014 20:39

                          Il y a aussi un enfumage sur la situation réelle de l’Ukraine qui n’est pas réjouissante voilà pourquoi le peuple se révolte 

                          Il veut en finir avec des dirigeants traîtres à la solde de Moscou

                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 janvier 2014 06:12

                          Alors antyréac, toujours du mauvais côté du mirador ?


                        • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 31 janvier 2014 09:44

                          non, c’est le bon côté, mais il lui reste à monter, regarder, croire à ce qu’il regardera et le plus dur... comprendre ce qu’il verra.
                          Dans son cas ce sera soit le suicide (le plus honorable), soit les ordres, ou encore shérif : il fera un bon sherif, comme tous les repentis, me disait mon père.


                        • izarn izarn 30 janvier 2014 20:26

                          Ca c’est top comme article. D’aprés ce que je sais, l’analyse est exemplaire.
                          C’est une évidence, mais bon les lobotomisés et les morts vivants n’y comprendront rien...
                          Aprés le JT de Pujadas ils sont bons à bouffer du foin...


                          • Rensk Rensk 30 janvier 2014 21:48

                            Moi j’trouve aussi... que les journaliste pacifistes oublient de nous montrer ça a la TV... juste pour vous dire que la TV n’informe plus, elle manipule...


                          • antyreac 30 janvier 2014 21:04

                            Prévisions

                            La situation en Ukraine va changer en pire après les jeux olympiques de Sochi 
                            Là on verra en oeuvre les deux dictateurs le nabot Vladimir et l’imbécile Ianoukovitch

                            • Buddha Marcel. 30 janvier 2014 21:16

                              Vladimir a dit pas touche à la Syrie, NIET comme en 41, ils ont contrecarré les plans démoniaques des siths, on le sait aujourd’hui qu’une certaine partie est déjà perdu....la ligne droite a découvert est fatale,reste juste a savoir la facon dont ceci va se terminer et quand..l’amertume se comprends ,certains mauvais esprit rigolent.....


                            • antyreac 30 janvier 2014 21:33

                              La Syrie est maintenant menacé par des islamistes voilà pourquoi les occidentaux ne bougent pas ,mais le boucher Bachar sautera tôt ou tard

                              quant au reste on verra...

                            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 30 janvier 2014 22:11

                              Bachar ne sautera pas vu que l’alternative est encore pire et que derrière lui il y a l’Iran, la Russie et la Chine et que contre lui il n’y a que les pétromonarchies qui en sont réduites à envoyer des zyva adolescents de nos banlieues.

                              A mon avis, ça sent le Berlin de 1945 pour ses opposants vu qu’ils n’ont plus que des étrangers ( waffen ss en 45 ) et des gamins ( volkssturm en 45 ) à lui opposer.


                            • CASS. CASS. 30 janvier 2014 22:50

                               antireac : ah bon le mossad et leur grand ami wahhabo saoudite/madin english windsordiens, rothschildiens .... bushiens and co ,ont prévu un autre 11.9 par exemple, des incendis comme celui qu’ils ont organisés en allemagne afin de placer leur pantin jacob.


                            • esteban 31 janvier 2014 12:31

                              Mais ôtez moi d’une évidence, vous avez remarquez que vous dialoguez avec un con de troll à la solde des saloperies qui nous dirigent ?


                            • francesca2 francesca2 30 janvier 2014 21:35

                              On dirait le titre d’un article de morice...


                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 janvier 2014 21:42

                                Doit bien y avoir un sous marin planqué dans la Dniepr ou la Desna ...

                                Enquête à suivre .


                              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 30 janvier 2014 21:52

                                Des navions par milliers !

                                Ah que ouais ouais !


                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 janvier 2014 21:57

                                Des navions par milliers c’est pour Noel prochain ...Pas déconner ,c’est la crise ...


                              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 30 janvier 2014 22:06

                                Des navions et des gros tanks , mieux que les T 72 que Morice aime tant ( mais qu’il évalue à des prix ..... RIDICULES, je lui ai déjà dis mais bon il est ... BOUCHE .... A L’EMERI ! )

                                C’est essentiellement le futur de l’usine à tanks de Kharkov qui se joue ... parce qu’au niveau international ils pataugent dans le couscous à ce stade .... vu que l’Ukraine est une non puissance internationale à un point tel que les pétromonarques ont du acheter des chars boches dernièrement vu que ce sont les dernières usines du monde libre qui fournissent encore des tanks .... sinon il y avait les Russes ou les Chinois qui sont un peu trop copains avec l’Iran ....


                              • kalon 30 janvier 2014 21:46

                                Par contre, quasiment pas un mot dans les médias subventionnés de la visite de Poutine à Bruxelles hier !
                                Et pourtant, j’ai l’impression que le « Muppets show » de la commission en a pris pour son grade ! smiley
                                Il n’est resté que 2 heures à Bruxelles, ce qui me laisse pensé que ce qu’il avait à dire ne nécessitait pas de plus amples débats !

                                En tenant compte des « BRICS » et des pays qui commencent a s’aligner sur eux, on peu considérer que Poutine est le chef de fil de 5 milliards d’hommes sur terre.

                                Outre qu’avec ses nouveaux missiles SS500, il neutralise complétement l’ensemble de la flotte des portes avions US.

                                Un missile qui vole à « match10 » est impossible à intercepté par une défense anti-missiles actuellement.

                                Cà commence à peser lourd.


                                • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 30 janvier 2014 21:58

                                  Impossible sauf pour des canons lasers qui fonctionnent déjà dans les labos et qui ont des vitesses proches de la lumière ...

                                  Les missiles sont en voie d’obsolescence mon gars !

                                  Yaka demander aux chinetoques pourquoi ils se focalisent justement sur les lasers à haute énergie ...

                                  Tous les jours, on se rapproche un peu plus de ce qu’on a vu dans Star Wars ...

                                  Et ça ne fait que commencer !


                                • kalon 30 janvier 2014 22:20

                                  Développés par le bureau d’études Almaz-Anteï, les missiles sol-air S-500 sont en mesure de détruire 10 cibles simultanément volant à une vitesse de 7 km/sec à 200 km d’altitude, ainsi que les ogives de missiles de croisière hypersoniques.

                                  7 Km/sec soit 25.000 km/Heure

                                  http://fr.ria.ru/defense/20130214/197530859.html

                                  http://info-aviation.com/?p=8946


                                • kalon 30 janvier 2014 22:36

                                  Ces missiles existent sur le terrai alors que ton canon-laser est une curiosité de laboratoire.

                                  J’ajoute que si un tir laser peut neutralisé un missile, il faut le temps aux radars de le découvrir et le temps au canon laser de se pointer dessus.

                                  Deux choses impossibles actuellement pour un missile pareil tiré d’un sous marin à 300 km de sa cible ! smiley


                                • Croa Croa 30 janvier 2014 23:47

                                  « SS500 »

                                  Non S-500


                                • Lucide bdpif@laposte.net 2 février 2014 13:44

                                  Ces missiles n’existent pas. (Bah oui, mach 10, voyons ...), c’est un projet d’étude des russes, qui aurait soi disant commencé à faire les premières pieces et dont les premiers missiles seraient là dans quelques années ; Un plan pub, russe. Evidement, que la russie et le monde ne font plus le poid face à l’armement américain. D’ailleurs, ces histoires de complots font sourire. SI les USA avaient voulu envahir la Syrie ou l’Ukraine, il y a longtemps que ce serait fait.


                                • jean 2 février 2014 17:32

                                  la poste , ce sera une grande première alors,


                                • kalon 3 février 2014 00:38

                                  Ils ont envoyé deux missiles lors de leur campagne navale en Syrie, les deux missiles ont été interceptés par les Russes en moins de vingt secondes.

                                  Raison pour laquelle, Obama a préféré l’option « Genève II » smiley


                                • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 30 janvier 2014 21:51

                                  Ouais, m’enfin n’importe qui d’un peu clairvoyant remarquera que sans l’Ukraine la Russie a peu de chances de rester une grande puissance alors que si l’Ukraine intègre l’Union Européenne c’est plutôt l’Union Européenne qui devient une très grande puissance ne fut ce qu’au niveau agricole ( avec la pac et tout le tralala ) qui pourrait dicter les prix du blé et du maïs au niveau mondial comme d’autres l’ont fait avec le pétrole ( sauf que le pétrole ça ne se mange pas ... ) .

                                  Les enjeux sont dés lors énormes au niveau mondial entre l’Europe, les USA et la Russie alors que pour la population Ukrainienne il ne fait quasiment aucun doute que l’option européenne est la plus intéressante à moyen terme vu que la Russie n’a rien à lui offrir ... à part des représailles.

                                  Evidemment quelqun d’aussi intelligent que Vladimir Poutine fera TOUT pour récupérer l’Ukraine tandis que la population Ukrainienne fera TOUT pour intégrer l’Union Européenne histoire de PROFITER de la vie, tant pour eux que pour leurs descendants !

                                  Qui l’emportera ?





                                  • antyreac 30 janvier 2014 22:13

                                    Qui l’emportera ?

                                     Si tout va bien je dirai le peuple ukrainien qui devras s’arrimer à l’E-U dès cette année mais il reste les réactions du dictateur vladimir et de son esclave Ianouvikovitch

                                  • kalon 30 janvier 2014 22:27

                                    L’Ukraine ne fabrique aucun produit aux normes européenne et cela devrait lui couter 150 milliards d’euros pour s’adapter à ces normes.

                                    suivant cet état des choses, l’Ukraine réussira à vendre son premier écrou en Europe dans vingt ans !

                                    Et ils vont faire quoi en attendant ? emprunter de l’argent chez Goldman Sach ? smiley


                                  • kalon 30 janvier 2014 22:52

                                    Par contre, si l’Ukraine devrait mettre vingt ans pour s’adapter aux normes européennes, les normes salariales Ukrainienne, vu l’afflux de mains d’œuvre Ukrainienne en Europe occidentale seront vite adaptées par la commission européenne.

                                    2,50 euros/heure, cà t’intéresse de t’adapté à cette norme ? smiley


                                  • CASS. CASS. 30 janvier 2014 23:00

                                     « pour intégrer l’Union Européenne histoire de PROFITER de la vie, tant pour eux que pour leurs descendants ! » quest -ce qu’il ne faut pas lire comme connerie de la part des sionards !!!,ça les grecques etc etc etc et nous en france nous n’avons jamais autant profité de la vie c’est évident et nos descendants ça n’est même plus la peine d’en parler.


                                  • Croa Croa 30 janvier 2014 23:56

                                    « tandis que la population Ukrainienne fera TOUT pour intégrer l’Union Européenne histoire de PROFITER de la vie, »

                                    Possible... smiley Nos communicants ont bien réussi à nous vendre l’EU et nous nous sommes bien fait avoir !

                                    Reste à trouver un moyen de détromper ces couillons d’Ukrainiens... Mais comment faire ça en ukrainien ????  smiley



                                  • Corinne Colas Corinne Colas 31 janvier 2014 13:15

                                    « tandis que la population Ukrainienne fera TOUT pour intégrer l’Union Européenne »


                                    L’article montre avec intelligence qui se cache derrière cette soi-disant volonté populaire... 

                                    De quelle « population » parlez-vous ? Parce que si vous connaissez des Ukrainiens, ils vous racontent qu’il n’en veulent pas de l’U.E. Cherchez l’erreur ?

                                    Ce n’est pas pour rien que les Femen (service d’ordre de l’U.E) ont été fabriquées là-bas aussi ! 

                                    Dans tous les pays au lourd passé, la liberté pour les révolutionnaires au QI d’huitre, canalisés utilement par des agences étrangères, consiste juste à réclamer la liberté de manger Mac Do, d’écouter Shakira, voire de s’introduire au nom de l’art un poulet dans le fondement (fausses féministes)... L’U.E leur apporte tout ça sur un plateau !

                                  • Corinne Colas Corinne Colas 31 janvier 2014 13:18

                                    « consiste juste à réclamer celle »


                                  • millesime 30 janvier 2014 22:48

                                    Du point de vue de l’histoire européenne, le contrôle de l’Ukraine est un enjeu stratégique pour la Russie, la Pologne et l’ Allemagne. Il est devenu par la suite, un enjeu pour les Etats-Unis, dont l’idéologie géopolitique affirme la nécessité de contrôler le plaine ukrainienne afin d’empêcher la puissance eurasiatique russe d’être européenne.

                                    A l’heure où les américains se retirent d’Europe, chasser les russes d’Ukraine éviterait une remise en cause trop rapide de l’hégémonie atlantiste.

                                    Ces différentes forces s’appuient sur les différentes composantes de l’Ukraine moderne, issues de la deuxième guerre mondiale.

                                    Les diplomaties américaines et allemandes sont passées maîtresses dans l’art d’utiliser ces groupuscules.. !

                                    La non-signature de l’accord de coopération, qui n’apportait absolument rien à l’ Ukraine, n’est bien sûr qu’un prétexte.
                                    http://millesime.over-blog.com


                                    • kalon 30 janvier 2014 22:58

                                      Et si l’Allemagne se retirait de l’Europe pour voir vers l’Oural ?

                                      Tu y a pensé ?

                                      Angela y pense, crois moi, surtout depuis le coup de la NSA qui ose espionner ses secréts « intimes » smiley

                                      L’Allemagne n’a plus rien à gagner et tout à perdre en restant dans la zone « euro » tout comme dans l’Europe actuelle car elle va en devenir la « vache à lait » smiley


                                    • CASS. CASS. 30 janvier 2014 23:07

                                      en effet le but des impérialo sionards est de défoncer l’EUROPE dont la RUSSIE fait partie, contrairement aux us etc. voir une carte du monde.


                                    • Zeb_66 1er février 2014 17:05

                                      Je vois tout de même un gros problème pour l’Allemagne.

                                      On peut aisément dessiner la ligne de partage des 2 nouveaux superblocs,

                                      déjà passés en guerre froide aujourd’hui.

                                      En dehors des conséquences stratégiques immédiates comme un

                                      large accès à la mer noire et la disposition des ressources agricoles

                                      ukrainienne qui renforcent la puissance et la cohésion de la Russie,

                                      on imagine bien le dilemme pour l’Allemagne :

                                      Ou bien l’Ukraine passe à l’UE et en cas de guerre ouverte, l’Ukraine

                                      devient le champ de bataille, l’Allemagne restant à l’arrière du front.

                                      Si l’Allemagne passe de l’autre côté, ce qui est très peu probable,

                                      elle se retrouverait au coeur de la bataille sur le front ouvert

                                      en Europe !



                                    • kalon 30 janvier 2014 23:13

                                      Pour info, un des éléments précurseurs du crapuleux « Ziclon B » n’était fabriqué que dans une seule usine chimique au monde à ce moment là et cette usine était aux USA smiley Quant à savoir qui en étaient les propriétaires ? ben là, je vous laisse deviner ! smiley


                                      • agent orange agent orange 31 janvier 2014 03:50

                                        Sont masos les ukrainiens... Ils veulent faire un « régime à la grecque ». Holomodor ne leur a pas suffit ?


                                        • claude-michel claude-michel 31 janvier 2014 07:47

                                          Les USA (comme d’habitude) viennent mettre la pagaille...ce sont les pires terroristes de la planète... !



                                            • quenellons 31 janvier 2014 09:53

                                              C’est une belle quenelle tout ça lol ! Viens voir la galerie de rakabulle ! http://quenellons.com/galerie-rakabulle


                                              • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 31 janvier 2014 10:04

                                                Couché !
                                                Sage,
                                                là.

                                                Nonos ?


                                              • Corinne Colas Corinne Colas 31 janvier 2014 11:50
                                                Quel bel article qui mériterait d’être diffusé dans les salles de rédaction officielles !

                                                On sait pourquoi Agoravox est calomnié : il s’y trouve des gens lucides qui informent. 

                                                Toutes les dictatures installées au pouvoir ont été financées par les révolutions Mac Do, les Russes de leur côté s’essaient aux mêmes stratégies afin de contrecarrer, et le monde marche ainsi depuis toujours.

                                                ... Sauf qu’aujourd’hui, les moyens techniques pour y parvenir sont si élaborés que personne n’y échappe. 

                                                La révolution (commerciale) en buvant du coca, c’est ici : 

                                                MTV y récompense Otpor ! 



                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 janvier 2014 19:16

                                                  Leur problème, c’est qu’ils utilisent toujours le même scénario pour faire pleurer dans les chaumières, ça fini par se voir :

                                                  « Il faut que la Démocratie s’installe dans tel pays, les dirigeants sont d’affreux dictateurs », ce qui souvent vrai, mais pas plus que le Qatar ou l’ Arabie Saoudite ; mais ça, ils évitent soigneusement de le dire...

                                                  Ils se drapent dans « le droit d’ingérence », car la plupart des gens ignorent qu’en Droit International il n’existe qu’un Droit, celui de NON INGÉRENCE.

                                                  Il est strictement interdit d’aller mettre le bazar dans un pays souverain qui ne vous a pas déclaré la guerre, encore moins lui balancer des bombes démocratiques et le renvoyer à l’âge de pierre...

                                                  SPYWAR - La Guerre Psychologique par Scott Noble


                                                • Dudule 31 janvier 2014 12:24

                                                  Si l’article et les commentaires traitent bien des question stratégiques, ils oublient cependant une cause importante du comportement de l’UE : Le pognon.

                                                  L’Ukraine, ce n’est pas que des putes. L’Ukraine s’était spécialisé dans l’industrie aéronautique de pointe du temps de l’ex URSS et possède encore de beaux restes dans ce domaine malgré ses grandes difficultés. A privatiser au profit des oligarques européens, à démenteller pour garder ce qui est vraiment rentable...

                                                  Et surtout : ses terres agricoles parmi les plus riches et les plus productives du monde, avec plein de coopératives issues des sovkhozes/sovnarkhozes... idem.


                                                  • Corinne Colas Corinne Colas 31 janvier 2014 13:46

                                                    L’accaparement des richesses, c’était et c’est le but de tout conflit. 

                                                    Aujourd’hui, c’est une question de survie à cause de l’épuisement des ressources. 

                                                    Nous nous trouvons dans un Monopoly mondial où 
                                                    « la violence a un grand avenir » (Welser-« les guerres du climat ») 

                                                  • Zeb_66 31 janvier 2014 14:05

                                                    J’attendais depuis un moment la réaction de Poutine, voilà c’est fait !

                                                    Hier, il a fait un voyage éclair à Bruxelles, temps imparti : 2h, pas de journalistes,

                                                    pas de photo-poignée-de-main-sourire, juste une rencontre discrète avec les pantin-décideurs

                                                    aux ordres US.

                                                    Je suis à peu près sûr de ses paroles et je suis sûr également qu’USA et U.E vont

                                                    mettre la pédale douce en Ukraine. Cré vingt diou... smiley


                                                    P’tain, si nous avions un mec dans le genre en France, nous ne serions pas

                                                    le paillasson des américano-sionistes.



                                                  • Zeb_66 31 janvier 2014 14:09

                                                    Et évidemment, pas un mot dans nos média, visite sans importance, ne mérite pas d’être rapporté hein ; ouarf... smiley


                                                  • Alain Qroviste Alain Proviste 31 janvier 2014 14:31

                                                    Merci beaucoup pour cet article, l’histoire des tracts notamment et de l’ONG qui a contribué à la chute de Milosevic c’est assez fabuleux.

                                                    Les dernières nouvelles ne semblent pas réjouissantes : "L’armée ukrainienne a appelé le président Viktor Ianoukovitch à prendre des mesures d’urgence pour stabiliser la situation en Ukraine".
                                                    Tout semble hélas fonctionner pour l’Empire, le coup d’Etat est recherché...

                                                    Amicalement.


                                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er février 2014 07:53

                                                      Si la même chose se produisait en Europe, le droit de tirer à balles réelles sur les manifestants est déjà reconnu comme légitime : « Retour sur le futur »

                                                      Sans parler des milices privées para militaires EuroGenFor. , des fois que l’armée refuserait de tirer sur la population...

                                                       Article 4 du Traité de Velsen :
                                                      « On peut recourir à EuroGenFor pour protéger les personnes et maintenir l’ordre en cas de troubles publics »

                                                      Ils ont bonne mine nos démocrates de l’ Ouest en critiquant le gouvernement ukrainien...


                                                    • Alain Qroviste Alain Proviste 1er février 2014 12:03

                                                      Merci beaucoup Fifi pour ce complément d’informations qui m’avaient échappé.
                                                      Terrifiant, j’arrive pas à le croire pour le retour à la peine de mort dans les manifestations, ce n’est pas un hoax et ça date de 2007 ?!? Purée...

                                                      "« EuroGendFor » est à la fois police, police judiciaire, armée et services secrets. Les compétences de cette unité sont pratiquement illimitées" Les pleins pouvoirs pour une milice paramilitaire privée...Eh ben, y’en a encore qui veulent rester dans l’Europe ?

                                                      Ca vaut un bel article sur Agoravox tout ça.

                                                      Amicalement.




                                                    • mortelune mortelune 31 janvier 2014 16:40

                                                      Voilà un article qui donne la lumière sur ce qui se passe là bas. L’avantage d’être sur agora est évident, on a des infos alors que dans les merdias on a que les soucis de "people.

                                                      Merci à l’auteur

                                                      • BA 31 janvier 2014 17:54
                                                        Turquie, Ukraine, Argentine, Brésil, Afrique du Sud, Thaïlande, Inde, Russie, etc, etc : les nuages noirs s’accumulent.

                                                        Pays émergents : cyclone financier à l’horizon.

                                                        Vendredi 31 janvier 2014 :

                                                        Emergents : l’incertitude politique vient aggraver la crise économique.

                                                        Les marchés émergents les plus touchés sont aussi ceux où la situation politique est fragile.

                                                        Les pressions sur les devises contraignent leurs banques centrales à remonter leurs taux et prendre ainsi le risque de freiner la croissance. Cela en retour menace la popularité de leurs dirigeants et pèse sur leur avenir politique, comme dans le cas du turc Recep Tayyip Erdogan et de l’Ukrainien Viktor Ianoukovitch.

                                                        TURQUIE : Touché par un scandale politico-financier, le gouvernement du Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, et son parti AKP ont vu leur popularité chuter. Il affronte notamment la confrérie du prédicateur musulman, Fethullah Gülen, et va devoir passer l’écueil des élections municipales à la fin mars où plusieurs villes importantes ou symboliques pourraient basculer dans le camp de l’opposition, notamment Ankara et Istanbul. La Banque centrale vient de remonter fortement ses taux pour défendre la Livre turque malgré l’opposition du gouvernement qui craint que cela ne freine la croissance économique et ne creuse les déficits. Les résultats des municipales vont conditionner la décision de M. Erdogan, à la tête du gouvernement depuis 2003, de se présenter ou pas pour la présidentielle d’août 2014. Atteint par la limite des trois mandats, il devra quitter son poste de Premier ministre à l’issue des législatives de 2015.

                                                        UKRAINE : Le pays est la proie d’une forte contestation après la décision du gouvernement du président Viktor Ianoukovitch de renoncer à un accord de libre-échange avec l’Union européenne et de se rapprocher économiquement de la Russie. Elu en 2010, il a maintenu sa majorité parlementaire aux législatives de 2012 mais l’opposition réclame maintenant des élections anticipées. Le Premier ministre, Mykola Azarov, et son cabinet viennent de démissionner. Du fait de ces incertitudes, la demande pour les devises est actuellement deux fois plus forte qu’en temps normal. Si la plupart des économistes estiment que la baisse actuelle de la monnaie locale, la hryvnia, pourrait contribuer à relancer l’économie, ils craignent aussi qu’une escalade des tensions dans le pays entraînent une ruée de la population, ce qui rendrait incontrôlable l’effondrement de la devise nationale.

                                                        ARGENTINE : Victime d’une crise économique sans précédent en 2001 qui l’a obligé à faire défaut sur sa dette, le pays n’a toujours pas accès aux marchés financiers internationaux. La présidente, Cristina Kirchner, au pouvoir depuis 2007 et réélue en 2011, ne peut en principe se représenter en 2015. Elle a confié la politique économique au ministre, Axel Kiciloff, contesté par les milieux d’affaires et qui défend le principe d’une forte intervention de l’Etat dans la vie économique. Mais les réserves monétaires fondent à vue d’oeil et le pays est en proie à une forte inflation.

                                                        AFRIQUE DU SUD : Elu en 2009 pour cinq ans, le président Jacob Zuma s’appuie sur le parti historique ANC au pouvoir depuis 1994 dont la figure historique était Nelson Mandela. Mais Jacob Zuma, qui se représentera lors de l’élection présidentielle qui doit avoir lieu avant l’été, a été hué en décembre lors de la cérémonie d’hommage à Nelson Mandela. Il est la cible d’accusations de corruption dans un pays où les inégalités sont encore très fortes malgré la fin de l’apartheid en 1991.

                                                        THAILANDE : Le pays est touché depuis trois mois par une nouvelle vague de contestation visant le gouvernement de la Première ministre, Yingluck Shinawatra. Des élections législatives doivent avoir lieu ce dimanche mais le déroulement en est perturbé, notamment pour les procédures de vote par anticipation. Boycottées par l’opposition, ces élections devraient voir la victoire du parti Puea Thai, au pouvoir, mais le pays a perdu entre 200 et 500 millions de bahts (entre 5 et 12,5 millions d’euros) par jour depuis le début de la crise il y a trois mois, selon la Chambre de Commerce de Thaïlande.

                                                        INDE : L’économie du pays est atone mais la Banque centrale vient de décider de remonter ses taux pour défendre la roupie et lutter contre l’inflation, ce qui risque de freiner encore la croissance. Le parti du Congrès au pouvoir est en position délicate avant les élections prévues cette année et le président, Manmohan Singh, a indiqué qu’il laisserait la place à Rahul Gandhi, un héritier de la dynastie qui a dominé la vie politique indienne depuis l’indépendance, en cas de victoire. Mais le parti d’opposition Bharatiya Janata Party, formation hindoue nationaliste dirigée par Narendra Modi, semble mieux placée pour l’emporter.

                                                        HONGRIE : Le forint, la devise de ce pays de l’Union européenne qui ne fait pas partie de la zone euro, a fortement baissé ces derniers jours alors que la Banque centrale s’est lancée depuis 2012 dans une politique de baisse des taux pour soutenir l’économie. L’OCDE vient de souligner que le potentiel économique du pays est bridé par un faible niveau d’investissement et par l’interventionnisme du gouvernement conservateur du Premier ministre Viktor Orban. Des élections législatives vont avoir lieu le 6 avril. Le parti de Viktor Orban apparait comme le favori mais les principaux partis de l’opposition ont décidé de former une liste électorale commune pour augmenter leurs chances.

                                                        RUSSIE : Le rouble a été attaqué sur les marchés et la Russie traverse une période de stagflation (faible croissance et inflation). La dégringolade de la monnaie nationale est toujours vue avec inquiétude par la population, qui a vécu depuis la chute de l’URSS plusieurs dévaluations traumatisantes mais n’a pas affecté pour l’instant la popularité de Vladimir Poutine, très élevée. Cette chute devrait aussi avoir un effet positif pour le budget, dont la majorité des revenus proviennent des exportations d’hydrocarbures vendus en devises. « Le côté négatif, c’est que la population va immanquablement ressentir les effets de la hausse de l’inflation avec le temps »,relève Nikolaï Petrov, de la Haute école d’Economie de Moscou.



                                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 janvier 2014 19:38

                                                          Je crois comprendre c’est le ralentissement de la planche à billets de la FED qui provoque ces chutes de devises dans les pays émergents :

                                                          « Inquiets de certains troubles sociaux et anticipant un resserrement de la politique monétaire aux USA, les investisseurs s’étaient massivement désengagés des pays émergents, d’où la chute de leurs devises »

                                                          Comme si les fondamentaux aux USA étaient plus rassurants..., ce n’est pas l’avis de Delamarche.


                                                        • kalon 1er février 2014 13:00

                                                          Deux très gros avantage des dévaluations monétaires des pays composants le « BRICS » :

                                                          1/ relance de la consommation des produits intérieurs en non importés soit affaiblissement des pétromarchies.

                                                          2/ relance des exportations des produits manufacturés dans la zone BRICS soit affaiblissement des exportations libellées en dollars !

                                                          Tu n’as pas compris smiley , les Chinois se mettent en mouvement ! smiley


                                                        • kalon 1er février 2014 13:06

                                                          Après avoir du affronter les Russes au « jeu d’échec », les USA vont devoir apprendre les règles du « go » jeu Chinois par excellence.

                                                          Ca va être difficile car les Américains, à par le Monopoly et la planche à billet, ils ne connaissent pas d’autres jeux ! smiley


                                                        • Tsuba 31 janvier 2014 18:15

                                                          Bonjour à tous ;

                                                          J’aime bien « passer » sur le site d’Agoravox. Il n’y a qu’ici que l’on peut voir autant de réactions diverses, tranchée, violentes à un article.

                                                          Sur celui ci, traitant de la situation en Ukraine, il y à des poutinophiles, des tenants du complot juif mondial, ceux qui voient la main de la CIA partout, les « en lutte contre la ploutocratie anglo saxonne », ils sont tous là, à part les raéliens peut-être...

                                                          Pour autant l’article fait l’impasse sur les aspects historiques, religieux, géographiques, démographiques et économiques de l’Ukraine. Mais bon....

                                                          L’article évoque la mosaïque que constitue les opposants au pouvoir, et parmi ceux-ci certains mouvements ou tendances qui peuvent, d’ici, nous paraitre franchement nauséabond et faisant appel peu ou prou à l’idéologie et des symboles nazis. Mais il oublie que les combattants de la division SS Galicie sont considérés, là bas, comme d’authentiques patriotes. Mais bon...

                                                          Certes nous savons depuis longtemps que des ONG soucieuses de la diffusion de la démocratie sont au minimum financées par les USA (via la CIA ou autre). Elles doivent être efficaces ces ONG, mais leur accorder autant de crédit c’est sans doute excessif car comment expliquer leurs échecs sous d’autre cieux comme à Cuba ou au Vénézuela. Mais bon...

                                                          Le gouvernement en place est issue d’élection démocratique, c’est indéniable mais comment éviter de parler de la corruption ambiante et du caractère mafieux, népotique, des hommes en place...

                                                          Citer la presse russe, c’est une garantie d’objectivité face à des médias occidentaux supposés « à la botte » ?

                                                          Parler d’un parti communiste qui représente, selon l’auteur, 13% des voix (27 députés sur 450) et dont les orientations ne sont pas suivies, c’est... la règle en démocratie si l’on n’a pas la majorité sur un projet.

                                                          Pour conclure, s’il ne s’agit pas de verser dans l’angélisme, il ne faudrait pas non plus donner à des situations complexes des origines trop simples. Elles autorisent ensuite des réponses, des réactions tout aussi simples, simplistes, simplettes.

                                                          J’aime bien ce site, je repasserai,

                                                          A bientôt  smiley


                                                          • kervennic kervennic 1er février 2014 02:15

                                                            Il y’a un conflit historique entre l’ukraine et la Russie. La Russie n’a pas hesite dans l’histoire a massacres en masse les revolutionnaires Ukrainien qui n’etait pas eux de simples putschistes comme les soviets de 17. Tout comme en Russie, certains sont un peu fatigue d’etre dirige par des apparatchiks. Ce qui les interesse dans l’europe c’est probablement d’avoir un contrepouvoir face a la Russie, comme cela a ete la cas historiquemet pour la pologone. Mais ils risquent d’etre decu : l’europe n’attaquera pas Poutine car elle depend de son gaz. Elle laissera les Glucksmann et les BHL s’ennerver, condamnera du bout des levres mais continuera son biz avec gasprom.
                                                             Evidemment les USA observent de pret, et probablement tenteront d’orienter,tout comme la Russie le fait, le cours des choses. Mais fort heureusement tenter ca ne veut pas dire reussir. On a quand meme l’impression que ceux qui se font demolir la tronche ne le font pas pour Mc Cain.


                                                            • kalon 1er février 2014 12:53

                                                              Faut pas toujours revenir sur de vieux conflits historiques !

                                                              Poutine a laissé l’Europe aux Américains, en retour, il exige qu’on ne touche plus a son espace vital et il a les moyens de ses exigences !

                                                              Ainsi, suivant ton raisonnement, Israël ne devrait plus commercer ni s’associer avec l’Allemagne depuis belle lurette vu le nombre de Juifs que l’Allemagne nazie a massacré smiley

                                                              L’Ukraine est, historiquement le berceau de la première Russie, c’était, par ailleurs le nom qu’elle portait auparavant !


                                                            • art.35 1er février 2014 02:42

                                                              toute la politique du xx° siecle est gangrénée par l hégémonie américaine . Pourtant il y avait moyen de tuer réellement les USA et il y a toujours moyen . Les printemps arabes illustre tres bien l absolue nécessitée qu’on les Usa à mettre l europe sous tutelle .
                                                              Il nous ont assassiné avec l Irak (Saddam vendait son petrole à l europe en Euro) et continuerons partout où un gouvernement tentera de sortir de son giron .Les enjeux sont capitaux pour l economie US mais il perde le controle en faveur des
                                                              BRIC : Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud
                                                              Si l Iran ouvre sa bourse du petrole (en toutes devises prévu depuis 2006) tout le monde videra ses réserves de change en dollar (chose que la chine et la Russie commence deja à faire car le Vénézuéla leur fait du pied pour contourner l OPEP au seins des BRIC ) . . Le dollar s écroulera dans l’année si un nouveau Saddam ou un nouveau Kadhaffi vend du petrole à l europe sans passer par l OPEP et le petro dollar. Toute l économie des US s’écroulerait mécaniquement si des pays n achetait plus leur pétrole en dollars . La monnaie americaine n a plus aucune valeur et seul le fait que l’on soit condamné à acheter des dollar pour payer notre petrole leur permet de maintenir leur économie (et de faire payer leur dette au reste du monde) . Plus personne ne veut d un dollar hyper inflationniste dans ses caisses 
                                                              Inclure l Ukraine dans l europe c est lui prendre son armée et la mettre sous controle de l OTAN mais aussi l empêchée de contourner les accords de l OPEP .
                                                              Celui qui comprend le role du petro dollar dans l economie mondial comprendra pourquoi quand en 2009 la Grece officialise ses découvertes et ses projets d’exploitation de pétrole sur leur territoire , le FMI débarque et torpille sont économie pour réclamer les concessions pétrolières nationale . Un petrole produit en Grece est avant tout Européen !! donc inutile de le vendre en dollar . La Grèce etait le joyau de l Europe car elle aurait du nous garantir l indépendance énergétique ET monétaire .Voir meme faire de l euro LA MONNAIE INTERNATIONALE . Je vous laisse imaginer pourquoi des groupuscules nationalistes comme Aube Dorée on fait leur apparition aussi rapidement dans toutes le sphère de l’état

                                                              Apres la question est : Que se passe t il dans l’histoire quand un pays à la plus grosse armée et qu il fait faillite ....

                                                              La vérole de l europe ca a toujours été la présence des fachos atlantistes dans l écriture des traités . Walter Hallstein (le pere fondateur) a sorti des cartons du NSDAP nazi le projet européen . Une europe fédérale réunis autour de l allemagne ......sous tutelle américaine (et anti communiste)
                                                              Les USA et le dollar sont un cancer planétaire, l europe en est devenue la métastase


                                                              • kalon 1er février 2014 12:44

                                                                Très beau commentaire auquel j’adhéré complétement.

                                                                Il faudrait y ajouter que la mondialisation a permis, par l’augmentation de la consommation de pétrole destiné au transport des marchandises, a transférer une partie de la masse salariale vers la consommation de pétrole.

                                                                La raison est simple à comprendre : il est plus facile de spéculer sur le prix du baril que sur le cout salarial.

                                                                En gros : diminuer les salaires mais augmenter la consommation de pétrole !


                                                              • Zeb_66 1er février 2014 22:22

                                                                BRIC n’est plus, depuis 2011 ; c’est BRICS aujourd’hui, avec l’Afrique du Sud ;)

                                                                + quelques autres sur la liste d’attente...

                                                                Je sais, les évènements vont vite !


                                                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er février 2014 07:41

                                                                art 35,
                                                                C’est bien ce qui se joue en ce moment.
                                                                Plus la FED fait tourner la planche à billet, plus la valeur du dollar baisse.

                                                                La Chine et la Russie essayent de mettre en place un panier de monnaies pour remplacer le dollar dans les transactions commerciales.

                                                                « Moscou et Pékin s’attaquent au dollar »


                                                                • aks aks 1er février 2014 18:30

                                                                  Réduire, comme vous avez fait, les manifestants ukr à des néo nazi ou à des étudiants naïfs manipulés est au mieux le manque de connaissance et de compréhension, au pire de la propagande. De même sur UPA. Penser qu’on peut comprendre la culture, la mentalité, l’histoire ukrainienne avec sa tête française en amalgamant avec son raisonnement français, est bien simpliste.

                                                                  Si le rapprochement avec UE ne garanti économiquement pas une meilleure vie aux ukrainiens que celui avec la Russie, démocratiquement - « oui », sans aucun doute. En France le comble de destruction des personnes qui dérangent est le lynchage médiatique, politique et juridique, à la Dieudonné ; en Ukraine, c’est le kidnapping, la torture physique, voire le meurtre, sans vraiment se cacher. Et c’est pas le rapprochement avec la Russie qui va changer la donne. Les accords économiques étaient une goutte qui a fait déborder le vase dans la confiance entre le peuple et le gouvernement. le fond du problème dépasse largement ces accords économiques ou l’intégration dans UE.

                                                                   


                                                                  • Proudhon Proudhon 1er février 2014 19:08

                                                                    A ce sujet lire l’excellent article d’Alexandre Latsa :

                                                                    http://fr.ria.ru/blogs/20140131/200353543.html


                                                                    • Le Gaspésien 1er février 2014 20:41

                                                                      Historiquement, il y a 2 Ukraines et 2 Peuples Ukrainien différents.

                                                                      à l’ouest, catholique, fascistes, les Allemands recrutaient à l’ouest pour en faire des gardiens des camps de la mort.
                                                                      à l’Est, le peuple a constitué le front sud de l’Armée Soviétique pour se débarrasser de la pourriture allemande.

                                                                      Vatoutine le vainqueur de Koursk à été assassiné par un Ukrainien en 1944 me semble t il !
                                                                      Nikita Kroutchev, un autre Ukrainien a « donné » la Crimée à l’Ukraine en signe d’amitié !

                                                                      L’article est d’une très grande qualité.

                                                                      • christian pène 3 février 2014 12:11

                                                                        voilà qu’on nous remet une couche de NÉO-NAZIS......décidément les simples d’esprit ont encore pignon sur rue.....

                                                                        mais on devra se rappeler que les nazis étaient des individus d’extrême gauche , qu’ils ont amplement copulé avec les communistes jusqu’au 22 juin 1941.....et si Hitler n’avait pas envahi l’URSS , ils seraient toujours alliés.....et le PCF serait encore COLLABO.....c’est-à-dire allié de fait de Pétain et sa bande.....mais Guy Môquet n’aurait pas été fusillé .....voilà ce qu’on doit à l’aveuglement de Staline qui laissa les mains libres à Hitler

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès